Article 13 : youpi, un Internet sous tutelle

Grâce à internet, vous croyiez avoir regagné en liberté d’expression ? Il était donc grand temps d’y mettre fin !

Par Dern et h16

Hic Sunt les censeurs

Voilà, c’est fait : la directive sur le droit d’auteur a été adoptée au Parlement Européen.

La bataille a fait rage, et les lobbys n’y sont pas allés de main morte : tribunes d’artistes dans Le Monde, millions d’euros dépensés par Edima, le lobby des plateformes numériques à Bruxelles…

Mais ce n’est pas la première fois que nos tuteurs dirigeants, motivés par notre plus grand bonheur et une méconnaissance redoutable des technologies modernes, essayent de nous censurer. On se souviendra de la créativité administrative impressionnante de la HADOPI, mais aussi des plus récents (et plus inquiétants) PIPA, SIPA, ACTA, TPP, NDAA… Ces accords internationaux sont passés à la trappe, plus par méconnaissance des enjeux et méfiance que par désir de maintenir la liberté individuelle.

Avec l’adoption de la directive droits d’auteur, on entre dans le flou le plus absolu aux conséquences difficiles à prévoir.

Cette directive instaure en effet un système dans lequel les intermédiaires techniques (réseaux sociaux et plateformes en ligne) contrôleront l’application du droit d’auteur. Les optimistes (benêts ?) diront qu’il s’agit de leur responsabilité et de leur rôle. Les pessimistes (réalistes ?), eux, noteront que nos tuteurs vont avoir un mal de chien à s’empêcher d’élargir leur champ d’action, pour, par exemple, appliquer des méthodes similaires aux élections européennes… D’autant que Les GAFAM n’ont pas attendu la décision pour se préparer à l’appliquer. De base ils auraient préféré que cette réglementation n’existe pas, mais à défaut, ils feront en sorte d’en tirer le meilleur parti d’autant plus qu’ils ont anticipé cette loi et ont déjà commencé à l’intégrer.

Le Content ID

C’est ici que le Content ID de Youtube entre en jeu. C’est une intelligence artificielle (IA) qui va vérifier dans chaque nouvelle vidéo que vous téléversez que le contenu posté n’existe pas déjà sur la plateforme, assurant ainsi que les images et les sons que vous utilisez vous appartiennent vraiment.

Si ce n’est pas le cas, les revenus générés par la vidéo seront reversés à leur propriétaire.

Prenons un exemple : je me sens l’envie irrépressible de réaliser un best-of des discours de Jean-Vincent Placé, et prends donc des morceaux choisis de LCP, La Chaîne Parlementaire, pour son traitement de l’image vivant et pétillant. Je mets ma compilation en ligne, jouant Placé pour gagner. Las. Grâce au Content ID de Youtube, ma vidéo sera bien monétisée mais l’ensemble des revenus iront à LCP.

Le Monstre des Data

Eh oui, cette IA monstrueuse est plus artificielle qu’intelligente : elle ne sait pas détecter la parodie ou la citation.

Pourtant, si le texte de la directive européenne prévoit le respect de la parodie ou la citation, la réalité est tout autre. Quand on a dix mille fichiers à traiter en une heure, aucun humain ne tient le rythme et la machine qui le remplace est incapable de différencier un best of de Jean-Vincent Placé d’une vidéo satirique avec citations rigolotes.

Les critiques de jeux-vidéo ? Ça tombe. Les commentaires de bouquins ? Ça tombe. Les cover de mozinor ? Ça tombe.

Les risques de faux-positifs sont plus qu’énormes : ils sont inévitables (pour ceux qui aiment la technique, c’est ici).

Avec un tel pouvoir, des chaînes comme le Joueur du Grenier n’auraient jamais pu entrer dans le Youtube Game. Au revoir la concurrence, bonjour le statu quo : les grosses chaînes pourront négocier directement avec Youtube, les autres n’auront pas cette chance.

L’Inquisition de l’Empereur-Europe

Et c’est là que tout se joue : le Content ID transforme la plateforme en juridiction suprême du droit de la vidéo en ligne, en inversant la charge de la preuve : les ayant droits n’ont plus à prouver que tel extrait leur appartient, c’est à vous de réclamer et prouver qu’il s’agit bien de parodie ou de citation. Le content ID détecte a priori, l’ayant droit supposé obtient les droits par défaut et le youtubeur peut ensuite tenter de réclamer.

Le Content ID a instauré Youtube en nouveau juge, créant un droit à l’image parallèle, plus restreint et plus opaque que le droit officiel : certaines vidéos gardent sons et images originaux mais restent en ligne, d’autres affichent des faux positifs et sont supprimées, d’autres sont démonétisées pour le Youtubeur et les droits vont aux « ayant droits » d’un extrait… Impossible de savoir comment le tri est fait, ni de savoir pourquoi certaines passent systématiquement sous le radar du Content ID.

Or, ce Content ID constitue le meilleur et probablement le seul prototype de ce que seront les réseaux sociaux après l’application de la directive droits d’auteur.

Je suis Monsieur Lambda, que se passe-t-il ?

Si vous postez une vidéo sur Youtube, tournée avec votre mobile et un budget rikiki, vous êtes soumis aux mêmes contraintes que les grosses chaînes de production comme Palmashow ou Vevo.

Pour obtenir une autorisation d’un ayant droit, la procédure Youtube prend entre 3 à 6 mois et même si cela reste plus rapide qu’une administration française, cela veut dire que votre vidéo critique de Captain Marvel ne sera pas mise en ligne en temps utile.

Vous prenez une photo de la Tour Eiffel trop similaire à celle d’Anne Hidalgo et vous souhaitez la partager en ligne ? Que nenni : elle ne passera même pas l’étape de publication et ne sera pas mise sur votre fil Facebook / Instagram/ Twitter.

Fini les émissions de review avec incrustation d’images ou de sons pas libre de droits. Pour ces dernières, on devra en passer par les critiques officiels approuvés par le producteur d’une œuvre et donc bien entendu rigoureusement impartiaux et fiables.

Bref, c’est la déroute. Mais si ni GAFAM ni internautes ne voulaient de cette directive, comment a-t-elle été adoptée ? Qui avantage-t-elle ?

Gouvernemaman Is Back

Surprise ! En premier lieu, elle avantage nos tuteurs légaux, à savoir la gauche régressive de la Team Progrès.

Jusqu’à présent en échec sur l’idée de la fin de l’anonymat sur Internet pourtant si pratique pour censurer les idées déviantes individuellement notre Bien, le gourvernemaman tient désormais sa revanche avec cette directive.

En outre, ils y gagnent sur un créneau plus politique : la culture mémétique, irrévérencieuse, virale et plutôt de droite, a participé aux élections de partis qui leurs déplaisent en Italie, au Royaume-Uni, aux Etats-Unis… Avec cette directive, les GAFAM, eux aussi membres de la Team Progrès, pourront censurer ce qui leur déplaît sous prétexte de droits d’auteurs. Pratique, et les politiques conservent les mains propres.

Le Zuck gagne un niveau

Et puis, malgré leur opposition initiale, cela arrange aussi les GAFAM.

L’article 11, définissant la « taxe hyperlien », était la pierre d’achoppement et le motif de leur opposition de base, ainsi que les coûts de mise en place des outils de surveillance.

Certes, reproduire l’équivalent du Content ID sur les autres plateformes que Youtube va coûter cher. Certes, il faudra lâcher un pourboire aux médias traditionnels lorsqu’ils agrègent leurs actualités. Certes. Mais comme lot de consolation ils gagnent :

  • Le pouvoir juridique de censurer ce qui leur déplait
  • La possibilité de se constituer en arbitre incontournable de ce qui est dicible ou non sur leurs réseaux (les recours seront déposés devant eux et pas devant un juge)
  • Un moyen d’écraser la concurrence avant qu’elle n’arrive : vu les moyens juridiques et techniques imposés pour garantir la conformité des contenus, impossible qu’une alternative émerge. Dans l’Union Européenne, le marché va se figer.
  • Le rôle de gendarme d’internet de facto, alors qu’ils ne sont qu’un intermédiaire technique (si vous doutez de son pouvoir d’action, regardez sur combien de sites vous vous créez un compte avec vos identifiants Google ou Facebook)

Ce n’est pas juste la fin des mèmes rigolos et la mort des petits chats. C’est une attaque massive et un coup très dur porté au dernier bastion de la liberté d’expression.

Pire : ne croyez pas qu’ils s’arrêteront au droit d’auteur, ne croyez pas qu’ils s’arrêteront à l’Europe.

(Sur le blog de Dern)

J'accepte les BCH !

qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires188

    1. Marthe Dejoie

      Tout à fait. Mais on y est revenu, à l’ORTF. Il n’y a qu’à voir les reactions unanimes quand Twitter a refuse de prendre l’insertion de propagande gouvernementale pour l’inscription sur listes électorales. Tout le monde (peu d’exceptions) y compris les pouvoirs publics pour une obligation d’insérer.

            1. plutarque

              Notre Héros Sam Lowry, drone interchangeable à l’URSSAF de Saint-Denis le jour, rêve d’évasion et d’Amour la nuit.

              Travailleur consciencieux, il réalise qu’en raison d’un bug informatique le dossier de la famille de Mamadou T. a été crédité par erreur de 600 000€. Il tente d’alerter son chef sans succès et tente de corriger l’erreur lui-même.

              Il se réveillera subitement en France en 2019 alors qu’une équipe de la police de la pensée dirigée par A. Benalla fracasse sa porte d’entrée en pleine nuit, pour l’emmener au Ministère de l’Amour…

    1. Gosseyn

      Non, déjà ! Allez vous promener sur Sputnik, par exemple. Vous accédez à des articles non-alignés et souvent politiquement incorrects ; en prime, apparemment pas de censure.
      Ceux que ce site ne tente pas peuvent néanmoins s’en servir d’étalon pour comparer avec nos merdias, où la censure est ….. bffffmp ! . . . . . .

      1. Dr Slump

        Sputnik et la chaîne d’info RT news, j’ai l’impression qu’ils n’ont même pas besoin « d’orienter » le traitement des infos, ils n’ont qu’à reporter les évènements tels quels, sans commentaires ni avis d’experts pour déjà faire figure d’outsider. Sur le mode taoïste du non-agir.

    2. kekoresin

      Oui, incroyable que cela puisse paraître, Poutine garant des libertés occidentales! Pourvu que le bougre résiste à l’hégémonie des dictateurs en herbes à l’ouest de l’Oural… Au moins, lui il assume!

      En parlant de l’Ours de Sibérie, un petit doc qui aurait pu vous échapper mais qui n’a pas échapper au nouvel Obs et se bande de lèches-boules en or socialistes politiquement genrés et finnnement emboutis à coups de bipennis au niveau du lobe gauche qui gère l’obtention de la bonne subvention (vous chercherez bipennis dans un dico…ou sur Wiki si vous avez mal au dos) – extrait de l’insignifiant: « Disons le tout net : il est scandaleux qu’une chaîne publique présente un tel « documentaire » – une longue, très longue, hagiographie du maître du Kremlin… »

      Doc en question (part 1): https://www.dailymotion.com/video/x5zuedm

  1. Dr Slump

    Je suis consterné. D’une mauvaise nouvelle à l’autre, bon an mal an on se dit que la vie continue. Mais la persistance de nos maîtres, loi après loi, touche par touche, à aller toujours plus loin dans le contrôle et la répression finit par dessiner un tableau étouffant, qui ressemble de plus en plus au roman d’anticipation de Aldous Huxley.

    Ces malades mentaux veulent faire de nos sociétés humaines une fourmilière, où tout est normé et contrôlé d’en haut, le rôle de chacun est prédéterminé, les comportements influencés, les routes balisées, les relations standardisées. Ils finiront par se rendre compte que ça ne peut pas marcher, que les humains ne peuvent pas vivre ainsi, mais d’ici-là 2 ou 3 générations auront eu le temps de vivre l’enfer.

    1. pauvrefrance

      Exact, l’efficacite de nos maitres pour les radars et la surveillance comparee a l’inneficacite, celle la chronique de, par exemple, reparer les routes ou faire son travail de base et inquietante. Cela va donner des generations de malades qui ne vont pas oser dire faire quoi que ce soit de deviant. Inquietant

    2. pabizou

      Suis pas sûr que toute cette bande de salopards soient capables de s’apercevoir à temps qu’ils vont trop loin, serais même étonné que ça dure 2-3 générations . Après, il ne leur restera plusqu’à savoir courir plus vite qu’une balle, bonne chance…

      1. Jacques Huse de Royaumont

        Abandonner, c’est se soumettre. Je n’ai pas encore atteint le niveau de détachement suffisant pour accepter l’inacceptable.

        1. durru

          Merci de mettre des mots sur les maux. Je vais retenir : « accepter l’inacceptable ». Aucune idée si le « détachement » pourrait aider (enfin, je parle surtout pour moi)…

          1. P&C

            Pour combattre, il faut des chefs, une cause qui inspire, des perspectives attrayantes… et des couilles.

            Je me rappelle d’une conf, où le conférencier disait « vous les muzz, vous vous croyez forts car vous êtes prêts à mourir pour votre religion. Nous, nous sommes encore plus forts, nous sommes déjà morts ».

            Je fréquente pas mal les assos de jeux, étant rôliste… le public moyen est un étudiant timide ou un homme de 30 ans, ingénieur informaticien. Sa meuf lui casse les couilles (et est une mauvaise coucheuse), il n’a pas d’enfants, son boulot le fait chier, son chef/patron est un vieux c*n… alors il préfère se concentrer sur comment esquiver la flèche du gobelin de la nuit force 3.

            Pareil dans les GN, en mieux : les gens s’y éclatent… car ça leur permet de sortir d’un quotidien que pour beaucoup ils détestent.
            Le dernier que j’ai fait… punaise, on a fini avec un simili rituel païen. C’était beau…

            Oui : je me reconnait dans ce portrait.

            Pour d’autres, c’est l’alcool (un américain sur 8 est alcoolique…), la coke (la tamise est tellement polluée par la cocaïne issue de la pisse que les poissons en crèvent), le joint, les jeux vidéos, le porno (car en plus les meufs sont super difficiles… le porno n’est que de la prostitution de masse pour calmer les perdants de la lutte capitaliste 2.0 (note : je ne pense même pas que « capitalisme » soit le mot adéquat pour caractériser le système en vigueur…)).

            D’où pourquoi les manifs de gilles et John sont sympas : les lacrymos, le danger, etc… ça te fait te sentir vivant.

            1. « Je fréquente pas mal les assos de jeux (…) le public moyen est un étudiant timide ou un homme de 30 ans, ingénieur informaticien. Sa meuf lui casse les couilles (et est une mauvaise coucheuse), il n’a pas d’enfants, son boulot le fait chier, son chef/patron est un vieux c*n… »

              En fait, tu exposes très bien ton problème : tu fréquentes des gens sans intérêt. Ca explique plein de choses et ça montre ce sur quoi tu devrais faire un effort.

              1. albundy17

                « tu fréquentes des gens sans intérêt. »

                Concernant les assoces de jeux, l’incroyable en est le tableau décrit, et pourtant tu insistes pour y rester comme un poisson dans l’eau…

            2. Dr Slump

              Oui punaise, si t’as su te dépatouiller pour vivre de chasse et de pêche avec ton clébard, tes pièges et ton couteau, alors t’as assez de couilles et d’ingéniosité pour en faire autant dans le monde moderne. Bon, il ne s’agit pas de poser des pièges pour choper une meuf ou pour faire de l’argent, mais tu comprends l’idée non? (je sens que ça va inspirer certains) :mrgreen:

              Tu as de la ressource, faut juste sortir un peu de ta zone de confort. Et je confirme, il ne faut pas trop rester avec des gens qui te tirent vers le bas, aussi sympa qu’il soient.

              1. P&C

                +1
                Je suis manifestement moins doué pour vivre dans le monde moderne quand dans une cabane en montagne avec mon clébard (et le RSA, ça aide pour acheter le gros de la bouffe, et franchement, piéger des lapins n’est pas difficile. Et si tu veux tirer facilement, tu achètes un bloc de sel, et tu te postes en embuscade face au vent).
                Mon gros points faible est social : je suis un solitaire, j’ai du mal à interagir avec les gens, surtout avec ceux avec lesquels je n’ai pas de points de commun. Oui, j’ai du mal à sortir de ma zone de confort.

                Fréquenter des gens intéressants : il faudrait déjà que je sache où ça se trouve !
                Pour le moment, perdu dans la Bretagne armoricaine, remis de ma dépression, j’ai décidé d’arrêter de fréquenter mes voisins RSAstes ou islamistes, et je me suis lancé dans les soirées OVS (soirée billard)… à poursuivre donc.

                1. « des gens intéressants : il faudrait déjà que je sache où ça se trouve »
                  C’est l’inverse : c’est à toi de « devenir intéressant ». Trouve toi une passion (l’Histoire par exemple), monte un blog, fais des vidéos sur le(s) sujet(s) qui te tiennent à cœur.

                  Build it, they will come.

                2. Dr Slump

                  P&C, quand tu t’investis dans des activités avec des gens avec qui tu partages les mêmes centres d’intérêts, le relationnel n’est pas un problème.

                  Tu sous-estime tes réalisations. Faire un collet, savoir où le poser, collecter les prises, et après encore peler le lapin, le vider, etc, perso je ne sais pas faire, et il y a bien des jeunes en quête d’aventure, dans le genre survie, qui aimeraient bien l’apprendre.

                  Après, si tu habites un trou rempli de Rmistes et de spice de counards, pour avoir de meilleures perspectives vaudrait mieux changer d’environnement hein. Sinon, OVS, c’est rempli de morts de faim, à fuir!
                  Tu peux pas changer tout ça en même temps? Procède par étapes, un objectif après l’autre, sans perdre de vue le but principal.
                  Pas besoin d’être un as des as couillu jusqu’aux amygdales pour tracer sa route, ni d’être un surdoué avec une encyclopédie universalis greffé sur le cervelet. Un peu d’efforts, mais avec constance, petit à petit. Aucun haltérophile, aussi balèze qu’il soit, n’est arrivé à soulever 200 kg du jour au lendemain: ils ont tous commencé gringalet, le moule-bite en carton-pâte, à soulever des poids de 2 kg.

                  1. P&C

                    Je cherche à m’améliorer…

                    Certains regrettent leurs 20 ans, je n’en fait pas partie : celui que je suis aujourd’hui est bien meilleur que celui que j’étais… la calvitie mis à part 🙂

              2. kekoresin

                Un piège à gobelin je vois à peu près mais un piège à meuf, ça doit être plus compliqué et beaucoup beaucoup plus cher – enfin pour chopper les belles hein, parce pour un piège à boudins un peu de tuning et un survêt violet peut suffire 🙂

                1. P&C

                  +1
                  Soirée OVS : un boudin me méprise. Dès qu’elle apprend mon salaire, elle devient nettement plus intéressé… elle ne m’a pas lâché de la soirée… malgré le néant entre ses oreilles.

                  Le pire que j’ai eu, c’est une mère célibataire… qui l’a caché. La rencontre se passe bien, on finit au bar, puis chez elle… et là, je vois les photos : 4 mômes, tous issus d’un père différent… (y en a pas 1 qui avait la même couleur de peau). Je me suis barré en courant sans même chercher à tremper le biscuit !

                2. Jacques Huse de Royaumont

                  des pièges à meuf, il en existe de très bon en vente libre chez Maserati, Aston Martin ou Jaguar…

            3. plutarque

              @PCc
              Je trouve que H est bien péremptoire sur ce coup (qui a dit comme d’habitude?)

              Ancien rôliste moi même j’ai croisé au hasard de mes sessions nombre d’individus très intéressants, tant en MD que joueurs… personne ne peut se résumer à “ingénieur informaticien frustré et castré par sa meuf”.

              Et puis la population dont tu parles est je pense trop marginale (au sens peu nombreuse) pour représenter une quelconque menace/armée des 12 singes

              1. kekoresin

                Putain! Une réunion des anciens combattants à coups de D20! Je suis ancien rôliste aussi mais je ne suis ni frustré socialement, ni timide et ma « meuf » préfère faire autre chose avec mes couilles que de les casser. Je ne rechigne pas à mater un film sur la pétanque de temps en temps, enfin les 12 premières minutes histoire de comprendre l’intrigue! Je suis comme 1 amerloc sur 8 mais je n’ai pas besoin de neige pour skier. J’adore fight club, je te conseille le livre. Arrête de chercher un leader et trace ton propre chemin, les suiveurs se retrouvent surtout en premières lignes et les chefs rangent leur couilles au chaud bien à l’arrière. La lutte de l’individu face à n’importe quel système est vieux comme mes robes, que ce soit du capitalisme, du féodalisme, du communisme, de l’impérialisme…

                Sinon, je te rejoins sur l’idée du désoeuvrement, que la période n’a rien d’exaltante, que la prise de risque est principalement individuelle (faire du vélo sur une corniche d’immeuble…) et que, comme le sexe, c’est mieux à plusieurs! Quoiqu’il en soit, les nostalgiques frustrés idéalisent trop souvent l’histoire. J’en entends parfois me clamer avec le verre de trop qu’il auraient fait ci ou ça sous l’occupation allemande. Je leur répond systématiquement qu’ils auraient fermé leur gueule pour ne pas risquer la perte de leurs tickets de rationnement. Si tu plonges aujourd’hui la population dans l’inconfort qui régnait sous l’occupation pour ne prendre que cet exemple, il n’y aurait pas besoin de SS pour flinguer les autres. Le verni de solidarité et d’entraide volerait bien vite en éclat dans une société habituée à un confort jamais atteint dans l’histoire de l’humanité. Supprime leurs smartphones à tes gugusses révoltés du D12 et tu verras bien comment l’acceptation de la perte de liberté au profit du confort rend impossible une quelconque prise de risque réel pour qui ou quoique ce soit hormis pour défendre leurs intérêts immédiats…et encore!

            4. Husskarl

              Pour combattre, il faut du mental surtout et se sortir les doigts. Tant pis pour ceux qui ne l’ont pas. En soi, je rejoins H, ils sont souvent sans intérêt à quelques exceptions prêts prêtes à changer si arguments pertinents.
              Toutefois, charité bien ordonnée commence par soi même.

              1. Jacques Huse de Royaumont

                Comme disait un vieil adjudant rencontré pendant mon service : « les couilles, ça pousse à coup de pied au cul ».
                Trivial, mais pas faux.

            5. MarieA

              Je découvre un nouveau vocabulaire!

              Rôliste = joueur de jeux de rôle. De jeux console, jeux PC ou de jeux avec des figurines qu’on peint?
              GN = ?
              mauvaise coucheuse = ?

              « D’où pourquoi les manifs de gilles et John sont sympas »
              C’est à cause de l’adrénaline, ça a un effet d’accoutumance, je crois.

              1. kekoresin

                @MarieHaaa – 13h25

                GN = Grandeur Nature – des gens qui se déguisent pour vivre un scénario « en vrai » contrairement au jeu de rôle autour d’une table
                Mauvaise coucheuse = mauvais coup OU qui rechigne à s’allonger sur le dos OU qui refuse sa légitime place de femelle dans un couple hétéro névrosé OU bigote de messe qui rêve de jouir sans s’en donner la peine et qui incrimine les hommes susceptibles de satisfaire ses fantasmes. Son inverse, la mauvaise découcheuse, ne garantit pas non plus la satisfaction de l’homme pratiquant ou non le jeu de rôle…

              2. plutarque

                Rôliste = joueur ou animateur de partie. S’applique exclusivement au jeu autour d’une table, avec des dés et à l’ancienne (pen & paper). Les joueur sur console ou PC sont appelés « petite bite », « newbie » ou « Jean-Kevin » avec un air de commisération.

                Le « vrai » rôliste neckbeard, le dur, le tatoué, n’évoque ces derniers qu’avec mépris.

    3. WorldTour73

      Je me fais du soucis pour l’europe mais pas pour le monde américain ( nord et sud ou asisiatique ). Nous, par contre, il est vrai, on est au coeur de la tempête communisto-socialiste.

    4. Banning peter

      Merci pour ce résumé si bien formulé. Je penses que tu synthétises ce que ressentent la plupart des humains doté d’un coeur et de bon sens, d’un bout à l’autre de la planète.

    5. Higgins

      Elle traduit in fine une crise grave des instances régaliennes qui se matérialise principalement dans l’importance de l’abstention aux élections. Ces instances, pour continuer à exister dans un monde où leurs utilités s’évaporent (pas forcément de leur fait d’ailleurs mais grâce à l’action conjuguée de l’impéritie politique, des actions de lobbying divers et de merdias ineptes plus proches des tambours par la résonance qu’ils génèrent que du raisonnement qu’on est en droit d’attendre), se saisissent de dossiers plus ou moins futiles en y apportant à chaque fois la pire des réponses. Résultat, un empilement de normes de directives et de règlements de plus en plus opaques et impossibles à mettre en œuvres soumettant le simple citoyen à la discrétion d’une administration aussi inutile qu’importante (cf Brazil ou cet article: https:/ /insolentiae.com/hahahahahaahahah-la-realite-et-la-loi-etat-au-service-dune-societe-de-confiance-ledito-de-charles-sannat/ ).
      Les GJ, c’est un peu la conséquence de toute cette inutilité.

      1. durru

        L’inutilité de ce système est à la fin toute relative, en tout cas du point de vue des premiers intéressés, car il fait vivre (grassement) pas mal de monde.

    6. Jacques Huse de Royaumont

      Oui, autant de perversité, ça fait parfois peur. Cependant, cette logique de destruction organisée des libertés génère tellement d’effet pervers qu’une crise majeure est inéluctable. J’en viens presque à l’attendre dans l’espoir que cela arrête l’attelage fou que sont nos institutions.

  2. P&C

    ça couvait depuis longtemps.

    Dès que internet a dépassé la TV comme média le plus consulté, il était certain que nos maitres allaient s’en occuper.

  3. cherea

    Bon, j’ai l’impression que chaque nouvelle réglementation liberticide pousse vers les alternatives décentralisées…Pour la vidéo, on peut cite d.tube par exemple et tout plein d’autres trucs..

    1. P&C

      d.tube n’a pas l’audience de YouTube… impossible de monter un business même sur dailymotion.
      En attendant la censure à la chinoise…

      1. Husskarl

        Les gens choisissent librement d’être stupide et de préférer les plateforme qui censurent allègrement. M’enfin, ca finira par venir je pense.

      2. cherea

        wC’est évident, mais les positions ne sont pas figées, l’UI est la même, et si certains ne sont plus comblés par YT, ils peuvent aller ailleurs….Pour le moment compliqué de vivre de YT mais peut-être que dans quelques années, ce sera possible…beaucoup de modèles économiques sont encore à inventer.

          1. Dr Slump

            Merci pour cette vidéo, je ne connaissais pas ce gars, il parle bien, il parle vrai, de façon franche, mais ouverte et pondérée. Ca manque à la droite dont il semble se réclamer.

  4. Pere Collateur

    Si il y a bien un truc que toute cette diarrhée de lois a démontré, c’est que le net n’est pas maitrisable pas la loi.

    J’avais déjà fait la même remarque sur vos anciens articles sur LOPSI, HADOPI et autres machins idiots. A chaque fois on m’a dit que c’était la fin de l’internet. Et à chaque fois le réel technique a balayé ces merdes comme des pets de musaraigne dans la tempête.

    Il en sera de même pour cet article.

    Alors comme ca youtube devient tout puissant avec une super IA qui fait pleurer les chatons? Grand bien leur en fasse. Youtube on y va parce qu’il y a du contenu intéressant. Si leur IA vire trop de vidéos, l’audience ira ailleurs et basta.

    Et ca, ca sera la même chose pour tous les autres gros sites qui ont actuellement pignon sur rue.

    Internet c’est polymorphe, flexible à l’extrême, insaisissable si on s’en donne les moyens. Ca a d’ailleurs été conçu à la base pour résister à tout, même une guerre nucléaire.

    Tous ces lobbys, législateurs corrompu ne sont que des poils à gratter. Ils démangent un peu quelques minutes, puis se font éradiquer. Leur connaissance technique sont trop faible pour pouvoir parer à l’ingéniosité des gens.

      1. Pere Collateur

        Oui, ça fait baver les zélites occidentales, je suis bien d’accord et ils vont tenter de faire le même genre de big brother. Mais avez vous vu comment fonctionne tout ca?

        Il y a une grosse faiblesse. Faut que les gens soient sur les réseaux sociaux pour qu’ils puissent collecter leur données.

        Au train ou ca va, je vois pas vraiment un avenir radieux à tout ces trucs sociaux.

        Et puis bordel, c’est du superflu tout ca. Si ca disparait demain, c’est pas mortel. Je dirais pas la même chose du réseaux électrique ou d’eau potable, mais honnêtement les réseaux sociaux?

        J’ai l’impression que la majorité pense que c’est là depuis des lustres et que c’est vital comme le ramassage des poubelles.
        Mais non! Ca a commencé plus ou moins vers 2009 dans sa forme actuelle. 10 ans donc. On s’en passait très bien avant. D’ailleurs, je n’y ai jamais mis les pieds. Pourtant je suis un gros geek informaticien.

        On fait tout un patacaisse de ces machins, mais c’est en fait des géants de papier. Coupez leur l’électricité et on verra comme on arrive à s’en passer en quelques heures.
        Et même sans en arriver là, c’est très lié a la mode du moment. Ca peut très bien passer de mode justement. Qui se souvient des skyblogs ou MySpace? Ces facebook, youtube, twitter … et autres bidules mourreront quand les gens s’en seront lassé. On s’en rappellera quelques temps puis pfuit. Pet de musaraigne dans la nuit froide, tout ca…

        Et pour enfoncer le clou, il y a au moins 60% des gens en France (ca doit etre pareil dans les pays comparables) qui sont pas du tout à l’aise avec l’informatique. Tous ces gens là, si ils ne trouvent pas quelqu’un pour leur filer un coup de main, ils sont hors des reseaux sociaux.
        Bref, leur big brother assis sur les données aspirées par les réseaux sociaux, je le trouve bien faiblard et pas du tout fiable.

        1. Jacques Huse de Royaumont

          Je pense que prendre la Chine comme modèle est d’une stupidité sans nom. En voulant censurer internet, l’empire du milieu renoue avec ses vieux démons, à savoir rejeter toute forme d’influence étrangère. Ce repli sur soi identitaire ou culturel leur a coûté cher par le passé puisque cela bloque leur évolution et, avec le temps, les met en situation d’infériorité technique, économique et intellectuelle.
          La censure d’internet, et d’autres signaux faibles comme les persécutions contre les minorités (religieuses notamment) indiquent à mon sens que le boom chinois touche à sa fin et que la Chine va se rendormir.

          1. WorldTour73

            Mdr, la Chine va nous couler m^me avec son régime autoritaire qu’elle a car les chinois sont pragmatiques. Ils prennent ce qu’ils marchent alors que nous on va tout droit dans le mur à cause de nos idéologies de bisonours et ecolo pouet pouet.

            1. durru

              « Nous » on a (aussi) Trump, Salvini ou Bolsonaro (et peut-être même un Farage reloaded, qui sait). « Eux » ils ont Xi 1er. Je ne sais pas trop pourquoi, mais question mur, ça ne me semble pas évident (voir le précédent Mao, par exemple, avec les mêmes Chinois « pragmatiques »).

              1. WorldTour73

                On a aussi macron et son jacobinisme européen et des fous furieux d’ecolo-socialistes qui ont des chances de prendre le pouvoir aux etats-unis et en europe.
                Xi rigole !

            2. Dr Slump

              Faux. Déjà parce que le socialisme ça ne marche pas. Le dirigisme économique, la tyrannie, ça ne marche pas non plus. L’actuel régime à la tête de la Chine s’écroulera, comme l’URSS s’est écroulée, pour les mêmes raisons.

          2. pabizou

            Je crains bien que contrairement à nous les chinois tirent des leçons du passé . La copie, les transferts de technologie couplés avec l’effort au niveau de la formation les mettrons sans doute pour un bon moment à l’abri des effets du repli identitaire et culturel . Le vrai problème de la Chine est l’énorme bulle immobilière qui couve aujourd’hui et dont je me demande sils arriveront à la contrôler . Trump leur a mis de sérieux bâtons dans les roues en exigeant un peu plus d’équilibre dans leurs relations . Les européens ont appelé ça protectionnisme, je crois plutôt que c’est une forme de réciprocité .

            1. WorldTour73

              Mouais. Pourtant monsieur gave est assez confiant en ce qui concerne la Chine et l’Asie.
              L’un dit ça, lautre dit ça et malthus disait encore autre chose.

            2. WorldTour73

              De plus, ils n’ont jamais connu la liberté et je pense qu’ils en ont rien à faire.
              Tout ce qui les intéresse, c’est de prospérer et de faire de l’argent.

              1. pabizou

                faire de l’argent ou manger à leur faim ? Il y aura toujours des gens qui ne comprendront pas que l’argent est un moyen, pas une fin, mais ils sont minoritaires et ce sont les autres qui ont de l’importance lorsque les choses commence à s’améliorer . il ne faut pas s’attendre à ce que les mentalités évoluent du jour au lendemain, surtout après les années de folie du maoîsme

              2. durru

                Oui, c’est exactement parce que les Chinois n’ont strictement rien à faire de la liberté que Xi 1er serre la bride de plus en plus. Surtout que maintenant, avec quelques bonnes centaines de millions de classes moyennes qui voyagent et voient le monde, ils rencontrent aussi ce nouveau concept (oui, c’est vrai, c’est pas dans la France de Macron qu’ils vont piocher les meilleurs exemples, mais la France n’est pas le monde non plus).
                Je ne sais pas pourquoi, mais j’ai toujours trouvé les affirmations de la DDHC et de la Déclaration d’Indépendance des EU remplies de bon sens. La liberté, c’est juste naturel. C’est, à mon avis, la raison principale de l’échec de tous les constructivismes.

                1. WorldTour73

                  Ah bon, les constructivismes échouent tout le temps ? Pourtant, l’islam est toujours la et cela depuis 1400 ans et envahit mm notre territoire.

                  1. durru

                    Combien de siècles d’expansion du wahhabisme, du salafisme et d’autres fondamentalismes ? Même chez nous, il y a 10-15 ans, il n’y avait guère d’expression extérieure (voilées, barbus…)
                    L’islam en lui-même n’est pas un constructivisme. Voir l’histoire de l’Empire Ottoman, notamment en Europe.
                    Et pour rappel : « le XXIème siècle sera mystique ou ne sera pas » 😉

                    1. Higgins

                      Je vous recommande la lecture de ce petit livre écrit par un frère dominicain: « Comprendre l’Islam » (https:/ /www.librairie-emmanuel.fr/comprendre-lislam-p-135438)

                2. Husskarl

                  « j’ai toujours trouvé les affirmations de la DDHC et de la Déclaration d’Indépendance des EU remplies de bon sens. La liberté, c’est juste naturel. »

                  Ca n’est qu’un avis d’occidental du XXièm siècle.

                  1. albundy17

                    Je ne dirais rien, mais bon, Huss, combien d’années d’études spécialistes pour en arriver à toutes ces conclusions ??

                    1. Husskarl

                      Réfléchir de manière générale n’exige pas d’années d’études mais un processeur. Tirer des conclusions à partir de faits historiques nécessite de connaître parfaitement lesdits faits. Hors sujet donc.

                    2. albundy17

                      « Réfléchir de manière générale n’exige pas d’années d’études mais un processeur. »

                      Cool, nous avons notre nouveau Platon

                  2. durru

                    @Huss
                    Possible. Pourtant, au XVIIIème quand elles ont été écrites, ce n’était pas aussi « naturel » qu’aujourd’hui.
                    Par ailleurs, même si on est coincés dans notre grille de lecture occidentale, les évènements récents un peu partout ne disent pas autre chose. Encore une fois, oui, ce n’est que mon avis.

                    1. Husskarl

                      Si ce n’était pas naturel au XVIIIem siècle c’est que ce n’était pas dans notre nature. Et la nature ne changeant pas, ce ne sera donc jamais naturel.
                      Nous ne sommes pas coincés en soi dans une grille de lecture habituelle. Sortir de cette grille nécessite effectivement un détachement vis a vis de soi même et de ses convictions mais ça reste possible à mon sens.

          3. WorldTour73

            Minorités, bien sûr pacifique… hein ? Très ouverte d’esprit comme on en a chez nous et qui nous veulent que du bien.

            1. Jacques Huse de Royaumont

              En Chine, les principales minorités opprimées sont les chrétiens et les tibétains. Plutôt pacifiques, en l’occurrence.

      2. Gosseyn

        À la fin du fin, il faut savoir ce que les Chinois entendent censurer et pourquoi. La censure proprement dite étant polymorphe et ni nous même ni Wiki ne peuvent en définir les contours précis, pour ce pays.
        Par comparaison, en France et ailleurs, essayez donc de démontrer toute l’étendue de la propagande d’État.
        Au mieux vous serez censuré à 98 %, au pire, il vous arrivera quelque ennuis judiciaires strictement non médiatisés !
        C’est à dire précisément ce que nos dirigeants et leurs médias veulent nous imposer comme vision de la Chine !
        Alors qu’il ne s’agit ici que de pressions politiques recouvrant la volonté d’accéder à leurs marché sans aucunes conditions.

  5. MarieA

    Contenus terroristes: en Australie, les dirigeants des réseaux sociaux passibles de prison

    http://www.lefigaro .fr/secteur/high-tech/contenus-terroristes-en-australie-les-dirigeants-des-reseaux-sociaux-passibles-de-prison-20190404

    1. P&C

      C’est magnifique : on pourra publier des photos d’un gamin turc mort sur une plage, mais pas d’une gamine suédoise démembrée par un camion automoteur.

    2. Husskarl

      Pour notre lanterne: ojim.fr/attentat-de-chritschurch-nouvelle-zelande-italie-deux-attentats-et-des-regards-tres-differents-revue-de-presse-europeenne/

      1. Gosseyn

        Une très curieuse presse dite  »libre ». Cela doit vouloir dire libre de sa propagande idéologique et de la diffusion de la doxa de leurs maîtres au pouvoir. Libre de mentir par omission et de vouloir abuser leurs lecteurs.

        Or, pour paraphraser Orwell, si pareille presse domine l’information, ce sont les lecteurs les coupables !

        1. P&C

          Dans l’échelle de la victimologie gauchiste, migrant > blanc.

          Même si Sy avait réussi à transformer les 50 mômes en torches humaines, il aurait toujours été mieux considéré que Tarrant.
          « Sy se bat pour une juste cause, alors que Tarrant est seulement mu par la haine du petit blanc qui refuse de disparaitre » ou quelque chose du genre.

        1. durru

          Non, mais essayons un instant d’inverser les rôles. En Italie le môme ne peut pas se servir de son téléphone et l’horreur se passe. En NZ, le mec aurait été arrêté à la dernière minute.
          Je ne crois pas que les discours, aussi bien ceux officiels que ceux des médias, auraient été très différents sur le fond (d’un côté, célafauteàlextrêmedroite, de l’autre, célafauteàlextrêmedroite).

    1. Dr Slump

      J’avoue. Mais le Point, erreur impardonnable: la marque de bière nippone, c’est Asahi, pas Asashi, ignares, béotiens, philistins! Moules à gaufres! Ectoplasmes! Les mecs, ils sont journalistes, ils ne savent même pas ce qui est de notoriété, pah!

        1. Dr Slump

          Bof, les recruteurs sont d’anciens stagiaires. Ils se reproduisent en vase clos, et ça donne Asashi, Wazabi, et des journalistes en quête de révélation zen, qui demandent à un chirurgien japonais « comment faites-vous pour être en aussi bonne santé? », et qui lui répond, narquois: « vous connaissez le régime crétois? il faut beaucoup de bonne huile d’olive, 5 à 6 cuillères à soupe d’huile d’olive par jour! ».
          Imbéciles! Crétins!

    1. Val

      @prendesrix bon après les renseignements sont les renseignements, c’est un peu leur job de chercher les infos. Ils font ça avec tous les moyens de com c’est un sport pratiqué partout et il semblerait que pour une fois on soit bien classés mondialement. Le cousin d’une tres proche copine s’est fait radicaliser sur les plateformes de jeu, il est en taule pour le moment et en a pris pour cher à juste titre. Il n’y a pas que des bisounours sur les jeux .

        1. pabizou

          Très simple, juste un neuneu sans repaire . Il y a eu plusieurs cas sur PS4 les dernières années . Il y aura toujours des gens fragiles et influençables, ce serait complétement stupide de faire de l’exception une généralité . Ce n’est pas le support qui doit être mis en cause .

          1. Val

            @pabizou le « neuneu sans repère » était un jeune bonne famille bourge de souche puissance 10 dont les parents avaient divorcé salement. Encore une fois les renseignements ont fait le job (sur le numérique comme sur le reste) . Et ils serait idiot de laisser le numérique le terrain de jeu des terroristes. Il est normal que les RG se forment au numérique. Libéral dit régalien pas anarchie.

            1. pabizou

              @Val. Les blackbloks sont pour beaucoup issus de ce milieu, je ne vois pas en quoi ça pourrait les éxonérer d’être responsables de leurs actes . J’aimerai savoir où tu as lu que la sécurité intérieure n’avais pas à s’occuper du numérique dans mon post

        2. Val

          @huss le numérique est le terrain de jeu des jeunes et parmi eux de ceux qui se sentent seuls, les recruteurs se sont adaptés. Il est normal que les RG aussi.

          1. Husskarl

            C’est une manière de chercher les paumés, en soi il est vrai que ça n’est qu’un canal de communication comme un autre. Le vrai problème étant d’être paumé au point de pouvoir trouver une secte arriérée potable. A mon sens c’est éducationnel.
            Après de là à trouver normal que les RG écoutent tout partout, non. J’aime jouer, communiquer sans être écouté.

            1. Gosseyn

               »Paumé au point de pouvoir trouver une secte arriérée potable… »

              Il n’y a pas que les ratés de l’éducation ou l’origine sociale, ou bien encore le QI affaibli, pour dériver pareillement ! Là, ce ne sont que des variables pouvant expliquer bien d’autres choses.

              Quoique des troubles du caractère associés à une comprenette sacrément mal fichue se retrouvent souvent chez les  »radicalisés – déséquilibrés » !

    1. Comment a-t-on pu vivre sans ordinateur il y a 50 ans ?
      Comment a-t-on pu vivre sans électricité il y a 100 ans ?
      Comment a-t-on pu vivre sans l’anesthésie il y a 200 ans ?
      Si la question est de savoir si on peut se passer de yt et fb, la réponse est oui. Si la question est de savoir si c’est souhaitable, et surtout si c’est aux gouvernements de s’en occuper en les censurant et en forçant leurs mains, la réponse est non.

      1. Husskarl

        L’ordinateur, l’électricité et l’anesthésie sont incomparablement plus utiles. Par exemple, proposez aux gens le choix de se passer de l’une de ces choses, le résultat sera uniforme.

        1. Aristarkke

          L’eau chaude, vous dis-je, l’eau chaude (au robinet)
          Si vous entendiez les couinements quand l’appareil re productif ne fournit plus le liquide chaud à volonté, que nous, plombiers (Albundy devrait confirmer) percevons quand la privation va être de 24 ou 48 Heures…
          A croire que recevoir une canonnade leur causerait moins d’angoisse…

      2. kekoresin

        C’est sur que pour l’anesthésie, ça serait compliqué de nos jours. Imaginez une coloscopie à l’époque, pas endormi, une lanterne à l’huile de baleine dans le fion, le toubib/barbier/charcutier, le sourire en piano, te tend la gnôle après une bonne rasade pour sa tronche véroleuse.

        Oui mais en même temps…le gus ne te la fait pas à l’envers, tu sais de suite s’il laisse des trucs dedans ou s’il n’invite pas le voisinage à contempler un vrai trou du cul. Aujourd’hui c’est moins douloureux, savamment vaseliné, ça passe tout seul sans aucun relent ni souvenir préoccupant, mais on t’a quand même enfoncé des trucs exotiques dans la boite à chocolat et t’étais partant pour l’aventure! Au réveil ça pète et ça pue.

        L’anal-ogie avec notre démocrassie est confondante. On t’endort, on te fourre et ça pue…

        1. pabizou

          Merci Kéko, tu devrais venir plus souvent, ça fait pas avancer le shimilibilic mais putain qu’est ce qu’on se marre!!!

                  1. kekoresin

                    Ca devient du n’importnawak le whisky! Beaucoup trop de marketing et des prix qui pètent les scores! Si tu passes par Andorre, fait le stock de Glenfarclas 12 ans d’âge pour 15 balles la bouteille et laissent les crèves misère se jeter sur du Chivasrégalesgogos!

                    1. albundy17

                      L’octomore (6.1, de mémoire), c’est vraiment de la balle, mais évidement, ils arrachent sur le tarif.

                      Je ne vais jamais en andorre, vais pas me taper 10 heures de route pour acheter une bottle, mais bon, je suis sur ta route de retour 🙄

  6. Zer

    Si le serveur du site web est en Suisse et si le public utilise un VPN pour le visiter depuis l’extérieur de l’UERSS, ces lois s’appliquent-elles encore?

  7. Val

    @H16 pour la crypto facebook j’ai ma réponse. Facebook a choisi d’être le laquais de l’état donc s’est foiré dans l’oeuf. A la fois c’était attendu.

    1. kekoresin

      Comme le disait un vieux stratège japonais (un vieux hein, avec de la gueule, une armure et un fendoir à chinois):

      « si tu ne peux pas terrasser ton ennemi, marrie-toi avec »

        1. Pythagore

          @Ari, malgré tous vos talents linguistiques, je me permets une petite correction:
          If you can‘t beat them, join them.
          .
          Il n’y a pas the « t » à join. Déformation professionelle, I suppose 🙂

          1. Aristarkke

            Surtout l’effet du correcteur orthographique du Seven + qui se mêle de tout sans qu’il le lui soit demandé… 😛
            Mais cela montre que vous suivez bien ! 😉

  8. Alfred

    Bonjour,

    J’ai une pensée émue pour Bayart et la quadra. Car concrètement, la quadra n’est pas utile.

    Mais bon, ils y croient encore: https://www.laquadrature.net/2019/04/03/reglement-terroriste-derniers-jours-pour-sopposer-a-la-censure-dinternet/

    Ça plus le fait que le 4 avril, l’europe a voté (enfin voté de manière non démocratique) une carte d’identité européenne … je laisse le soin à chacun de se faire une idée du pourquoi.

    Je trouve assez ouf qu’ils pensent faire une grande europe toute neuve toute belle mais dont les bases sont l’espio**age generalisé de chaque citoyen, l’impossibilite de s’exprimer librement …

    Sans deconner, depuis longtemps certains veulent conquerir cette terre et a chaque c’est la guerre entre tous les pays.

    Cordialement,

  9. Aristarkke

    HS : toujours pas de nouvelles de Sam ??? Fâché à ce point ??? Gisant au fond d’une sombre forêt humide de la Grance orientale ??? Will shoot nevermore???

      1. Iskanderkul

        Á tous les coups c’est moi ; qu’est-sse vous voulez, je vais sur des sites où je me fade des contradicteurs un peu fatigants et qui ne démordent pas, et j’ai dû réagir un peu vite ici sans estimer la susceptibilité du Sam. Et puis cela doit être ma période un peu tendue, hier j’ai envoyer bouler un mamie qui me reprochait avec appels de phares et véhémence déplacée d’être à contre-sens dans le parking souterrain de ma supérette ; la pauvre, qu’est-ce qu’elle a pris, j’ose pas le décrire… et portant je suis un mec gentil et effacé. J’ai dû accumuler pas mal de contrariétés et ça ressort, je ne vois que cela

  10. kekoresin

    Réponse du berger à la bergère:

    « En marge de la lutte contre les « Fakes news », le réseau social Twitter a censuré une campagne baptisée « oui je vote » du ministère de l’Intérieur français, incitant à voter aux élections européennes. Le gouvernement français a indiqué que cette campagne a été refusée par Twitter ce qui avance le risque d’enfreindre la nouvelle loi française contre les fausses nouvelles «fake news». »

    Nos petits bidouilleurs de lois franco-françaises contre le reste du monde se retrouvent la tronche dans leur propre fange. Il en sera de même avec les infâmes GAFAM qui pèsent de plus en plus dans l’âpre lutte de la domination des masses, jusqu’à peu l’exclusivité des gouvernements.

    Autre performance de nos parasites d’hémicycles: le record de demandes de censure de contenus sur les réseaux sociaux, devant la chine ou d’autres pays jugés par la nomenklatura tricolore comme liberticides.

    Pondre des lois au kilomètre n’a jamais empêché les idées de prospérer, même les plus subversives. Nos petits législateurs, gardiens du bon goût, de la bien-pensance et de la novlangue, pensent qu’il est possible de modeler l’individu en rajoutant aux 12000 lois et 240000 amendements; en quelque sorte le délire de l’homme nouveau sans l’aide de goulags, de fours à haute température ou de rideaux de fer.

  11. Pheldge

    hallucinant ! et pour tous les Youtubers qui enseignent la guitare, c’est une catastrophe. A regarder absolument ! même quand un gars crée ou pense créer un morceau, une « backing track », y’a quelqu’un qui en réclame la paternité …

      1. Val

        @hash il n a pas tort la liberté c est surtout de défricher les nouveaux domaines apres le domaine en question rentre dans le rang et il faut chercher plus loin ou autre chose . Penser qu un espace de liberté quel qu il soit puisse durer est de mon point de vue une utopie .

        1. Ah non alors, n’inversons pas les choses ! C’est l’Etat qui nous vend l’utopie d’un internet régulé, sécurisé, qui irait « mieux », ou serait plus comme il faut, présentable, alors qu’il le transforme de fait en cauchemar !

          La dystopie de l’Etat, on se la cogne chaque jour un peu plus. L’idée de base marchait très bien, elle n’était pas une utopie, elle a même créé un marché de plusieurs centaines de milliards de dollars, de la richesse comme jamais auparavant !

          Et pire que tout : c’est parce que l’Etat et ses sbires ont réussi à inverser le sens des mots qu’on croit maintenant que l’internet libre est une utopie. Mais enfin, non, bordel ! C’est l’inverse !

          1. Dr Slump

            Mais c’est peut être en cela que vivre dans un monde libre est une utopie: il y a toujours des types pour vouloir bousiller la liberté des autres, et qui peuvent donc faire partie de l’état pour s’y employer plus massivement. Un philosophe français, maudit soit son nom, disait que l’homme naît et que partout il est dans les fers: la vérité est que l’homme naît totalement dépendant des autres, et les efforts de toute une vie ne suffiront pas à le rendre libre.
            Qui est vraiment libre aujourd’hui, à part peut-être de grands maîtres ayant atteint l’éveil spirituel, en supposant que cela existe! Comment Waldo Emerson disait ça déjà ? « To be yourself in a world that is constantly trying to make you something else is the greatest accomplishment »

            Je ne dis pas que la liberté est une illusion ou un mensonge, je dis qu’elle est un idéal vers lequel il faut tendre. Ceux qui croient que la liberté est donnée par nature sont pour moi dans l’erreur, et ceux qui pensent que la liberté est seulement matérielle, qu’elle consiste à être pété de tunes pour pouvoir « faire tout ce qu’on veut » se fourrent le doigt dans l’oeil. Jusqu’au couilles.

          2. Val

            @H16 oui bien sûr c’est parce que l’état met le truc (ici internet) en coupe réglée . Je dis qu’il est illusoire de penser que l’état ne viendra pas mettre son nez dans un truc (qq soit le truc) dès que c’est populaire c’est ça l’utopie : c’est cette croyance de fin de l’histoire.Pour moi aucune technique n’apportera la liberté , la liberté est une perpétuelle quête, ce n’est jamais fini : on court devant et l’état court derrière inexorablement. C’est la popularité d’internet qui a fait venir l’état avec sa grosse truffe et sa pompe à thunes . Internet fait désormais partie du système. Il faut repartir sur autre chose, ou ailleurs .

            1. « il est illusoire de penser que l’état ne viendra pas mettre son nez dans un truc »
              Le souci provient qu’on croit à ça. La dystopie est là.

              La réalité, heureusement, c’est que les Etats ont un mal de chien à essayer de réguler internet.

              1. Val

                @H16 L’intervention de l’état dans internet , un prophétie auto réalisatrice ? ca n’est pas ma vision . Pour moi l’état n’aime pas la concurrence : dès qu’un truc sort de la confidentialité , dans le sens d’usage minimal , l’état s’en mêle et ça remonte à loin et à pas mal de domaines.

                1. Certes mais ce n’est pas mon propos. Ce qui est anormal est qu’on considère cette intervention comme normale voire légitime alors qu’elle est par nature néfaste et entraîne une dystopie, et que sa non-intervention soit considéré comme utopique alors que c’est l’état naturel (observé en vrai).

            2. MCA

              C’est curieux de toujours parler et vouloir rechercher une chose qui n’existe pas et qui n’existera jamais dans la réalité.

              La « liberté » n’existera tout simplement jamais tant qu’il faudra pourvoir aux besoins élémentaires (nourriture, logement, sécurité, famille, santé, transport etc…) ce qui implique obligatoirement une dépendance vis à vis des autres donc d’un système.

              Suivant le régime qui est au pouvoir, le système peut être plus ou moins contraignant voire insupportable et je dirais que c’est le degré de contrainte qui nous le fait tolérer ou rejeter et c’est au moment du rejet que le masque tombe et que le système affiche sa vraie couleur.

              Actuellement le degré de contrainte commence à tangenter la zone rouge, mais pas dans tous les domaines et pas pour tout le monde en même temps.

              1. Al Bundy

                « ce qui implique obligatoirement une dépendance vis à vis des autres donc d’un système. »

                Pas faux, mais si éventuellement tu as le choix de qui va assurer ces différents services, n’est ce pas le début de la liberté ?

                A propos de liberté, l’année prochaine tu ne vas plus pouvoir quitter ton ile, ou y entrer 😀

                Ils passent 2 fois ds mon village !

                Je vais faire provision de punaises ^^ (meuh non, jdéconne dgsi !)

                1. MCA

                  « l’année prochaine tu ne vas plus pouvoir quitter ton ile »

                  Merci de me proposer si gentiment de m’héberger, je n’osais pas le demander….:o))))

                2. MCA

                  @L’AL

                  « si éventuellement tu as le choix de qui va assurer ces différents services, n’est ce pas le début de la liberté »

                  Ha-ha-ha,

                  MDR,

                  pour toi le début de la « liberté » est d’avoir le choix entre la corde et la guillotine ?

                  1. Al Bundy

                    Parce que tu réagis en fonction de ta vie française qui n’offre en effet que ça.

                    J’avais rencontré un malaisien sur une petite ile, Tioman, patron du bar/resto local, il jouait au volley, péchait, nageait toute l’après midi, ouvrait son bar vers 19/20 heures selon l’humeur, pas de compte bancaire mais un 12 (braqué une fois, tranquille depuis) et rien à foutre du lendemain. Sa devise: « Money, money, what for ? »

                    1. Dr Slump

                      C’est l’avantage de vivre dans un pays tropical. Mais sous nos latitudes, il y a l’hiver. Ca complique les choses un tantinet.

                    2. MCA

                      Oui bien sûr en ce qui me concerne, mais ton malaisien était bien dépendant des clients de son troquet, non?

                      Même une personne fortunée n’est pas « libre » car dépendante des autres ne serait-ce que pour lui fournir les prestations dont elle a besoin.

                      La mot « liberté » évoque dans mon esprit l’image du gus qui se lance dans l’air du haut de la falaise en criant : « je suis libre, je vole ».
                      La loi de la gravité ne va pas tarder à lui prouver le contraire.

                      Il a d’autres mots communément employés qui n’ont pas de réalité :

                      On dit :

                      « démocratie » alors qu’il faut dire « démocratie représentative »,

                      « justice » alors qu’il faut dire « justice des hommes » etc…

              2. Pythagore

                Ca dépend de ce que l’on entend par liberté, si l’on entend liberté de choisir, nous sommes tjs libres de choisir, par contre, nous ne pouvons choisir les contraintes, nous pouvons choisir notre action.
                Certes on doit se nourrir pour vivre, mais nous pouvons aussi choisir de ne pas s’alimenter et mourir. Nous avons tjs la possibilité de choisir, par contre les options entre lesquels on peut choisir, ne sont pas tjs celle que l’on souhaiterait. Mais en ce sens, ns sommes libre.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.