Grèves : cette énorme facture humaine qu’on ne veut pas voir

Conséquence inattendue du réchauffement climatique : la récolte de mouvements sociaux issus de la gréviculture française célèbre dans le monde entier et qui s’étend normalement de mi-septembre à fin novembre se déplace progressivement vers les mois de l’hiver. C’est ainsi que l’habituelle grève d’automne à la SNCF, la RATP et aux autres sévices publiques en décrépitude va probablement s’étendre jusqu’aux fêtes.

Et bien que les habitudes de ces mouvements de grève intempestifs soient maintenant ancrées dans la population, l’extension-surprise de ce mouvement-ci provoque son lot de petites adaptations intéressantes dans la façon dont les uns et les autres gèrent ces ♩ périodes amusantes ♪ ou l’entraide ♫, la débrouille ♬ et la bonne humeur ♪♪ permettent de surmonter les petits tracas ♩ du quotidien youpi youpi ❥❥.

C’est ainsi qu’on voit apparaître des rames de train réservées aux personnes vulnérables, c’est-à-dire les handicapés, les personnes âgées et les femmes. Dans la France de 2020 (pour ainsi dire), voilà qui laisse quelque peu songeur à plusieurs titres, au-delà de la légitime interrogation sur le fait de considérer d’emblée que les femmes seraient vulnérables (tout le monde sait que, depuis #metoo et le féminisme de combat, oser penser qu’elles le seraient est coupable d’un tribunal, au moins médiatique).

En effet, l’apparition de cette nouvelle ségrégation à la suite des grèves permet surtout de mettre en exergue que les grèves ne provoquent pas seulement des petits désagréments pour ceux qui voudraient se déplacer. À ces derniers, les grévistes et leurs sympathisants s’empressent généralement de répondre qu’après tout, ce mouvement permet de défendre aussi les acquis de ceux qui ne peuvent pas faire grève (mais bien sûr !) et qu’après tout, il existe plein d’alternatives viables pour se passer du train, m’voyez. Circulez (ou essayez), il n’y a rien à voir.

Malheureusement, c’est un peu court : s’il y a des voitures de train maintenant réservées aux « personnes vulnérables », c’est précisément parce que la grève aggrave la situation de ces personnes. Et elles ne sont pas les seules à supporter un coût très important de ces mouvements sociaux de plus en plus arbitraires et de moins en moins justifiables.

Surtout si l’on tient compte de la vraie facture de ces grèves, cette facture que les médias, les syndicats et les politiciens s’empressent de nous cacher et que pourtant tous les Français devront payer, parfois d’un coût exorbitant.

Il m’est difficile de trouver les mots assez durs pour exprimer le mépris que je peux avoir de ces grévistes. Attention, je dis ça non parce qu’ils font la grève : confortablement installés dans leur petit nid douillet d’acquis sociaux et de privilèges moelleux payés par les autres, je comprends fort bien qu’ils se battent pour les conserver en l’état le plus longtemps possible. C’est humain…

En revanche, qu’il leur soit permis de paralyser tout le pays est parfaitement odieux : c’est une insulte à ceux qui doivent travailler et n’ont justement pas ces privilèges ou la sûreté de l’emploi. C’est un camouflet à tous ceux qui payent leur abonnement, qui se comportement comme des citoyens modèles et n’ont jamais fraudé. C’est une injure crachée à la figure de ceux qui n’ont pas d’autres moyens de se déplacer que le train, généralement les plus pauvres, ceux qui par leur travail, leurs impôts, leurs taxes et surtout leurs cotisations, payent les largesses accordées à ces grévistes qui leur nuisent directement. C’est aussi un scandale jeté dans les bras du législateur qui avait, jadis, voté un service minimum que l’État, dans son incompétence, est infoutu de faire appliquer. C’est enfin un échec lamentable de plus à porter au débit des institutions républicaines françaises qui, encore une fois, s’aplatissent devant les forts, les collectivistes syndiqués, pour ensuite écraser les faibles de taxes, d’impôts et (le cas échéant) de coups de LBD.

Et au-delà de ces éléments, il y a bien sûr le coût économique évident : ces grèves paralysent l’activité économique d’une partie du pays. Comme en témoigne cette restauratrice (une chef d’entreprise parmi des milliers, en réalité), ces incessantes périodes de caprices interruptifs pour un tout petit pourcentage minoritaire de grévistes entraînent des pertes, des déficits et des dettes pour un nombre considérable d’entreprises, qui se traduiront inévitablement par des faillites et la mise au chômage de centaines, de milliers de salariés.

Merci aux grévistes.

Si c’était le seul coût, peut-être pourrait-il être ignoré (encore que ce pays ne puisse pas trop fanfaronner sur son taux de chômage). Mais cette grève entraîne d’autres problèmes, bien plus graves encore.

Qui remboursera les énormes dégâts causés par ces grévistes qui ont jugé bon de couper le courant à Béziers il y a quelques jours ?

Combien de blessés dans les rues des grandes villes parmi ceux qui, forcés par la grève de recourir à des moyens de déplacement alternatifs, se retrouvent à voyager à trottinette ou en vélo et se fracturent un membre… ou subissent un traumatisme grave ?

Là encore, difficile de ne pas dire merci à ces grévistes pour tous ces blessés et tous ces arrêts de travail qui, sécurité sociale obligatoire oblige, seront plus ou moins couverts et qui ne viendront pas gréver (!) à leur tour les comptes sociaux.

Ces grèves, c’est aussi l’occasion de générer une masse considérable de petits tracas qui se traduiront directement, en plus de ces faillites, de ces destructions de matériel, de ces blessés multiples et de ces déficits sociaux, par rien moins que des morts.

Eh oui : la grève, c’est une façon ludique, corporatiste, collectiviste, amusante et parfaitement décontractée de tuer des gens qui n’avaient rien demandé à personne.

J’exagère ? J’aimerai bien, mais non.

Les dons du sang ont nettement diminué pendant cette période de grève d’une certaine catégorie de privilégiés. Comme l’explique le docteur François Charpentier, porte-parole de l’Établissement Français du Sang, « Un don c’est potentiellement 3 vies sauvées ». Cette grève, avec ses 5000 dons de retard, c’est potentiellement 15.000 morts.

Merci aux grévistes.

Et s’en tenir aux dons serait un peu court.

Il ne faudrait pas oublier tous ces conducteurs qui ont été forcés de prendre leur voiture ou leur moto dans des conditions de route de plus en plus défavorables, pour se rendre au travail et, pour certains, ne jamais l’atteindre : ce sont ces pères ou ces mères de famille qui se tueront sur la route, après avoir été forcés de prendre un véhicule pas toujours vaillant, dans des conditions de route qu’ils ne maîtrisent plus (pour avoir trop longtemps compté sur les trains qui, maintenant, ne passent plus).

Ces grèves, c’est combien de motards du dimanche qui passeront sous les roues d’un camion parce que eh oui pas de train ma brave dame ? Combien de gens mourront dans une ambulance coincée dans un bouchon routier record ?

Statistiquement, ce mois de décembre verra le nombre de blessés et de morts sur la route augmenter : la fatigue et le stress accumulés par l’occurrence inévitable de ces déplacements imprévus (et non désirés) à la suite de ces mouvements d’enfants gâtés provoquera inévitablement plus d’accidents, dont certains fatals. Les chiffres seront timidement relayés, mais déjà, l’augmentation de la location de voitures et de motos n’est pas à mettre en doute : lorsqu’on augmente le nombre de personnes qui voyagent, lorsqu’on augmente le nombre de kilomètres parcourus, lorsqu’on augmente les temps de trajets, on augmente statistiquement le nombre de morts.

Le chiffre sera probablement camouflé et minimisé, mais il y aura bel et bien des morts et des accidentés à cause de ces grèves.

Merci aux grévistes.

Enfin et quasiment comme une cerise sur le gâteau global de ces protestations capricieuses, qui viendra faire le calcul des montagnes d’énergies fossiles cramées en pure perte dans ces bouchons que ces grèves ont provoqués ? Ah, qu’elle est belle, l’écologie de façade qui ne tient pas devant la ô combien terrible menace d’une égalité de traitement (des pensions, en plus, horreur des horreurs) !

Tant au gouvernement qui n’aura jamais le courage d’en finir avec le monopole, les privilèges et les passe-droits de ces professions gâtées, que dans les médias qui sont tous acquis à la cause des grévistes, qu’au sein même de toute la société qui s’empressera de mettre un mouchoir sur toutes les dérives qu’on a dû subir, on se gardera bien de faire le bilan carbone de ces exactions et de leurs conséquences. Peu importe les dégradations qu’a provoquées une bande d’hystériques en choisissant d’accélérer nettement l’obsolescence de trottinettes parisiennes. Cette facture écologique-là ne sera mentionnée par personne.

Ces grèves à répétition sont une facture énorme que tout le pays se doit, ensuite, de payer péniblement, écologiquement, financièrement, socialement, politiquement, et surtout humainement : certains paient littéralement de leur vie l’incurie de ces services publics lamentables.

Ce pays est foutu.

J'accepte les BCH !

qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires268

  1. Aristarkke

    Comme il n’a pas été possible d’élargir les quais des gares pour la libre circulation du genre un pour éviter ceux qui pensent à un genre inférieur, on leur réserve des wagons, plombés ???

  2. Le Gnôme

    Les commerçants aussi remerciant les grévistes, combien de faillites et de chômeurs en plus causés par ceux qui ont l’emploi à vie?

      1. Pythagore

        voui voui, c’est surtout le grd méchant Amazon qui va exploser son CA. Et puis de tte facon, il faut que l’économie tourne mais malgré tt consommer, c’est mmmmaaaaaaaalllllllllllllll. Alors comme ca, il y aura moins de consommation et la planète ira mieux. Merci les grévistes.
        Offrez des bisous, c’est éco-conscient, et ca vous coûtera moins cher, c’est tt bénéf.

      2. Jacques Huse de Royaumont

        C’est sûr, le marché de Noël de la Défense sera prolongé jusqu’à la chandeleur.

        Et pour rattraper le temps perdu, on commandera deux repas chacun au restaurant en janvier.

  3. Theo31

    Ce matin, les murs de la Maif étaient recouverts de planches. Même entre eux, les gauchistes font des concours de bites pour savoir qui est le plus débile.

      1. Pythagore

        C’est à dire que la lumière d’un phare effectue une rotation ttes les minutes ou 2min (ca dépend de chaque phare). Du coup, le monde a du mal à suivre notre rythme effréné.

  4. Boutros

    Entendu des trillions de fois : »Quel bordel ! ».
    Tout faux : un bordel, c’est organisé, agréable, utile et les putes savent qu’elles sont des putes.
    Les grévistes ignorent qu’ils sont des putes.

  5. Duff

    Je me demandais il y a quelques jours s’il était si long et coûteux d’amortir l’automatisation de toutes les lignes de métros parisiennes… Je crois que la réponse est assez simple, le problème n’est pas financier, c’est un manque de courage politique tout simplement.

    1. Pythagore

      Oui ca coûte, je dirais 1 ou 2 millions par station (les quais doivent être équipées de portes automatiques entre autre) plus nouveau matériel roulant . Le vieux matériel roulant ne peut être automatisé.

      1. Duff

        Quelques lignes comme la 2, la 5 ont reçu de nouvelles rames… avec conducteur. La 4 est en cours d’automatisation. Bref qu’une question de volonté car ça coûte cher mais avec des grèves aussi longues, c’est plus vite amorti.

    1. Aristarkke

      Cela doit dépendre des zones à livrer. J’ai passé deux commandes ce dimanche avec le délai habituel de livraison (mardi) garanti. Mais je suis en seconde couronne où la circulation locale reste normale.

      1. Pheldge

        j’ai acheté un truc en Allemagne, confié à DHL le 2/12 expédiié le 3 et « transporté vers le pays/la zone de destination et y est remis à l’organisation chargée de la distribution » i.e. la Poste … aujourd’hui le 16 « L’envoi est arrivé dans le pays/la zone de destination » donc la Réunion où d’abord faut passer la douane. Je te tiendrai informé de la livraison …

          1. Pythagore

            Greta’s news – greta nyheter
            La nature revenant au galot, G. s’est fendue d’un tweet expliquant:« Traveling on overcrowded trains through Germany. And I’m finally on my way home! » Ben oui, c’est ce que les gueux vivent ts les jours.
            La Deutsche Bahn, pas fort contente de cette publicité a répliqué:
            « Cela aurait été encore plus appréciable si vous aviez également indiqué de quelle manière aimable et compétente notre équipe vous a encadré à votre place en première classe. »
            Sur quoi G. s’est fendue d’un tweet correctif:
            « Our train from Basel was taken out of traffic. So we sat on the floor on 2 different trains. After Göttingen I got a seat.This is no problem of course and I never said it was. Overcrowded trains is a great sign because it means the demand for train travel is high! »
            Sur la photo, chacun aura remarqué qu’elle est seule, et que cette photo est clairement uns mise en scène:
            https: //pbs.twimg.com/media/ELx2auQXYAAIOUu.jpg:large

            1. Aristarkke

              Surtout avec le tonnage de bagages qui l’accompagne. Là, personne ne doute qu’elle est du genre un mais en même temps, personne ne croit qu’elle puisse charrier cela seule sans quelques vigoureux bras du genre deux à la rescousse….

              1. Theo31

                Ça me rappelle une DJ de Los Angeles venue animer des soirées pour l’école de musique. Quatre valises pour une dizaine de jours en France. Le chauffeur avait vu le pigeon derrière ses implants mammaires : 80 euros pour charger et décharger les bagages. Le bouquet fut quand elle fit un scandale à l’hôtel parce qu’il n’y avait pas de pizzeria ouverte à trois heures du matin. L’hôtelier lui factura 50 euros pour dégeler une pizza. Irrécupérables ces genres un.

  6. Infraniouzes

    Et non cher H16, ces grévistes font avancer le mouvement social, au profit de tous en général et d’eux en particulier alors que les gilets jaunes sont des trublions qui se mêlent de ce qui ne les regardent pas.
    Chacun dans son camp et les acquis sociaux seront bien gardés.

    1. ELASTIC

      Les acquis sociaux des régimes spéciaux le sont sur le dos des gilets jaunes et vont bientôt tomber ainsi que le droit d’emmerder le monde de la mafia syndicale, pov’nouille…!

      1. Dr Slump

        Ca c’est un peu le raisonnement inverse de la vitre cassée, du genre « c’est supayr, on n’a pas cassé de vitre, c’est de l’argent de gagné!  »
        Naon, on n’a rien perdu, mais rien gagné. Et ne rien gagner, dans un monde un évolution, ça revient à perdre.

  7. Gerldam

    Autant je suis d’accord à 120% avec ce billet, autant j’ai eu du mal à déglutir le « bilan carbone » de la fin.
    Seriez-vous devenu réchauffiste?

    1. Ah ah ah non. Je dénonce juste l’hypocrisie des médias qui sont au taquet lorsqu’il s’agit de dénoncer les habitudes des gens, et qui ne le font surtout pas lorsqu’il y a une grève parce que « ça dessert la cause, m’voyez ».

      1. Aristarkke

        Tu viens de recevoir un mail pour te demander de réduire les tiens, c’est cela !!! Synchronisation complètement adaptée à la situation… 🙄

            1. BDC

              Rigolez pas Maître Pheldge, mais les comptables ont été officiellement accusés par la cheffe de saturer le réseau en téléchargeant des vidéos pornos. En fait c’est moi qui faisais tourner de gros fichiers boulot entre midi et deux … 🙄

      2. Pythagore

        « ben t’as pas répondu à mon email », « ben non j’ai dépassé mon quota ».
        Perso ca me va très bien, car y en a qui en abusent. Perso qd l’email fait plus de 10 lignes, je ne lis plus, et j’attend qu’on m’appelle 🙂
        Toutefois, je ne suis pas sûr qu’un coup de téléphone soit plus écolo qu’un email, je suis même à peu près sûr du contraire vu qu’il y a plus d’info à transmettre.
        Pour s’en convaincre, un livre écrit fait qq centaines de Ko voir 1 ou 2 Mo si il y a des images. Un livre lu fait plutôt 50 à qq 100aines de Mo suivant les taux de compression.
        Donc en fait pour protéger l’environnement, il faudrait interdire les téléphones et favoriser les emails.
        Après de ne plus communiquer que par email pourrait mener à des pathologies articulaires vous obligeant à partir en retraite à 50 ans, chouette !!

        1. BDC

          Y en a qui abusent, oui, mais c’est une question de caractère. Perso j’aime bien les mails car on a une trace avec une version figée des pièces jointes, alors que sur le réseau c’est moins sûr. Le téléphone est pratique pour les échanges argumentés, les mails pour les détails techniques. Chaque outil est adapté pour son usage particulier.

          1. durru

            Pour le travail en équipe, le mail est la pire catastrophe que j’ai pu rencontrer :
            – le plus souvent, la personne la plus concernée par l’échange ne fait pas partie des destinataires
            – avec l’explosion du nombre de messages, on arrive trop souvent à ne pas lire précisément les messages qui comptent
            – « last, but not least », pour retrouver les informations utiles, bonjour la galère… (même si je classifie régulièrement)

            Sinon, pour la gestion des versions en réseau, Dropbox ou MS Office 365 le font, par exemple. Il suffit de le vouloir, en fait… Mais comme ça enlève du travail à l’équipe « informatique », c’est repoussé autant que possible.

            Bref, l’économie 3.0 met à disposition tous les outils, mais il faut quand même les avoir à disposition pour s’en servir.

            Désolé, c’était mon coup de gueule du lundi…

            1. BDC

              Ah tu me rappelles mon poète, quand un commercial lui a reproché de ne pas l’avoir averti qu’il avait reçu un doc client. Il a eu cette réponse culte (au commercial) … “Je préfère parler aux gens plutôt que passer par des bytes”.

          2. Pythagore

            @BDC, tout à fait, perso je préfère qd les fichiers sont dans des répertoires ou des bases de donnée plutôt que des emails, mais mon métier n’est pas le même. Les bases de données assurent aussi la gestion des versions.
            Ce qui me gonfle énormément, ce sont les chatteurs et ceux qui utilisent l’email comme un outil de chat, plutôt que de prendre le téléphone ou faire une réunion pour discuter le coup.
            Souvent ca fini en police de caractère 50 surligné, gras, et insultes.
            Un peu comme SP & Durru 😉

      3. Jacques Huse de Royaumont

        Démarche RSE… habitue-toi, ce n’est que le début. Pour y être mêlé (malgré moi, ça doit être du à mes origines Lorraine), c’est du bullshit en coulée continue.

        1. Calvin

          Ceux qui ont pondu la RSE savaient que c’était du pipeau, du social washing à peu de frais, pour nouer le poisson.
          Puis, les années passant les cadres et employés qui ont pris la relève croient que c’est le Graal.
          Ca coûte cher, ça ne sert à rien, et ça bouffe des ressources…

          1. Jacques Huse de Royaumont

            Je sais… Snif…
            Et ce p… de sujet monte en puissance, je vais devoir répondre à 2 audits pour cela l’an prochain. Beaucoup de temps et d’énergie gaspillé en perspective.

  8. goufio

    C’est bien joli de bloguer, mais tant que les autres français, les autres qui bossent et ceux qui sont en retraite qui ne disent jamais rien ne se mobiliseront pas dans la rue pour faire cesser cette orgie-de-demandes-de-solidarité-des-autres TPMG, mais qui paient la facture, les factures, ne seront pas pris en considération par les « pouvoirs » politiques et continueront d’être pris pour des gogos-otages-payants des taxes

    1. Bloguer, c’est toujours mieux que ne faire que commenter, ou tout garder pour soi, n’est-ce pas.

      Le billet voyage, est partagé, et finalement, certains qui ne trouvaient pas les mots pour exprimer leur frustration (et leur mépris face aux profiteurs), finissent par le faire.

      1. Theo31

        Blog reconnu d’utilité publique par ses fans. Le propos est souvent triste mais on y rigole bien : même des genres un sont capables d’avoir cette forme suprême d’intelligence qu’est l’humour.

    2. Alar Voillure

      On ne se mobilise pas dans la rue, parce qu’on a vote avec nos pieds. Pour moi c etait dans les années de decadence de Mitterrand II et je n ai jamais regretté mes choix. Au contraire, ils sont rejustifiés de plus belle chaque année depuis.

    3. BDC

      Mais pourquoi donc les médias soutiennent ces grèves ? Eux aussi défendent leurs privilèges ? C’est insupportable de voir leur parti pris. On ne verra pas un petit Aylan mort parce que les secours n’ont pu arriver à temps, mais les grèves c’est super : une JF a pu sauver une vie grâce à une appli, cette étudiante formée aux premiers secours a reçu une alerte et s’est précipitée pour faire un massage cardiaque à une petite fille inanimée à deux pas de chez elle, permettant aux secours d’arriver (en retard). Franchement c’est écœurant.

      1. Jacques Huse de Royaumont

        Dans les media, le choix est binaire : tu es pour la grève ou tu es pour la réforme Macron. Point de troisième voie.
        Dire que cette réforme est pourrie mais que les syndicats sont des profiteurs ne semble pas les effleurer.

  9. Capatoufau

    Comme dit H16, les mots sont faibles pour décrire ce qui se passe.
    Même les journalistes ne les trouvent pas. Il faut dire que le patron gréviste privilégié est susceptible. Il faudra probablement lui donner un hochet et il rentrera dans sa niche.

  10. durru

    « certaines personnes ne réfléchissent pas aux conséquences de leurs actes », qu’elle dit, la dame de Béziers.
    Le pire, c’est que ce personnes ne répondent pas non plus des conséquences de leurs actes. Car ça les ferait certainement réfléchir…

  11. cherea

    Ce matin, sur des ondes à la con, le mouvement de grève reste toujours très populaire…parmi les Français. On y croit tous, ce qui me fait rire, c’est la grève de radio france, on a appris que un type qui faisait 5 chroniques hebdomadaires de 3 minutes était payé 9000€/mois…tu m’étonnes qu’ils font la grève pour conserver tout cela.

    1. Thierry

      En province (hors grandes villes) ça glisse comme de l’eau sur les plumes d’un canard : les bouseux sont à la chasse, les retraités dans les supermarchés, les autres ignorent le sens du mot bouchon.
      Pas étonnant qu’ils soient jacobins jusquà l’os et approuvent une grève qui ne les touche pas.
      Le seul moment où ils renaclent c’est quand l’essence et rare (pénurie qu’ils créent eux-mêmes en bon accapareurs précoces) ou quand les GJ bloquent les ronds-points.
      PS quitté la banlieue parisienne pour cette province débile à cause de cette chienlit, mais l’emploi qualifié est précaire ici.

      1. Pheldge

        gros médisant, rien que du bénévolat, tu sais bien un gars du Nord, impliqué dans l’associatif et le social …
        P’tain faudrait lui décerner le prix Crozemarie !

      1. Jacques Huse de Royaumont

        Ce matin, c’était encore hors de question.

        En politique, « jamais », signifie « pas avant quelques heures ».

        Lui parti, qui est l’interlocuteur de syndicats, qui a travaillé sur le dossier ?

            1. MCA

              La touche Kebab.

              Et d’une pierre deux coups, s’attaquer à sa réforme serait s’attaquer à sa personne.

              j’y ai songé en la voyant défendre derrière les caméras la réforme avec acharnement.

              Je me suis dit qu’elle ne s’y prendrait pas autrement pour prendre la succession.

              Wait and see.

        1. Higgins

          Selon le Parisien, il aurait aussi commis quelques erreurs (en sa défaveur ?) sur sa déclaration de patrimoine. Ce que c’est d’être un homme occupé.

      2. BDC

        MDR les syndicats dénoncent la connivence avec les assureurs: faut pas filer le magot au grand Kapital !!! Si connivence il y a, c’est aussi que le recul de l’âge à la retraite coûterait cher aux assureurs en arrêts de travail + fréquents et + longs. Bah s’il n’y a plus de connivence on va pouvoir emm€rder les assureurs reculer l’âge de l’entrée en retraite !

        1. Gosseyn

          Le Bénévoleur en 2017, sur Public Sénat :  »«Vous savez, la confiance de nos concitoyens vis-à-vis des politiques, c’est certes l’exemplarité, certes la transparence, mais c’est aussi la vérité. Et je crois qu’il ne faut rien cacher». »

          1. Le Gnôme

            Errare humanum est, sed perseverare diabolicum. Il a vraiment persévéré dans l’erreur et a été jeté en enfer, mais il a de la chance, les diables cégétistes sont en grève.

            1. MCA

              Le virus de la « phobie administrative » se répand et vient de faire une nouvelle victime.

              Aux dernières nouvelles, la ministre de la santé contactée à ce sujet est restée réservée sur la gravité de la situation.

        2. Dr Slump

          C’est connu maintenant que quand certains veulent torpiller un projet de loi qui leur déplaît, ils n’ont qu’à révéler les illégalités dont s’est rendu coupable le responsable. C’est même le fond de commerce d’un certain Canard « enchaîné », rien de nouveau pour vous.
          Mais à la fin y en-a-t-il un seul qui puisse échapper à ce vil journalisme? Pourquoi s’étonner qu’on dise que les politiciens sont tous pourris, s’ils peuvent tous, dès qu’ils gênent certains intérêts, faire l’objet de révélation à scandale?

            1. Dr Slump

              Et ce qui surprend encore plus, c’est qu’ils trouvent cela normal, on les prend la main dans le sac enfoncée jusqu’au coude, cela ne leur pose aucun problème ni moral, ni légal. Au contraire, on regrette de devoir démissionner, et on plaint le pauvre Delevoye.

              Impunité et immoralité totale. Ah si, morale de gitan: l’important est de ne pas se faire prendre. Pas vu-pas pris, pas de témoin, pas de larcin!

  12. Dr Slump

    Y’a un truc dont je ne suis pas sûr, à ajouter ou non au bilan: les grévistes perçoivent-ils leur salaire pendant qu’ils vont défiler (ou pas) devant les marchands de merguez?

    1. durru

      Cela ne dépend que de l’entreprise de décider de ne pas les payer.
      Il y avait une astuce à une époque, qui leur permettait de faire grève, mais d’être payés sur le temps de repos (si je ne m’abuse), mais il me semble qu’ils ont été finalement déboutés au tribunal (c’est à dire que la direction de la SNCF avait porté la contradiction jusqu’au tribunal). Je ne suis pas certain qu’ils vont garder cette ligne…

      1. Dr Slump

        Oui je me rappelle que les grévistes ont déjà eu cette exigence, mais ont-ils eu gain de cause par le passé? Même si la réponse est négative, le fait qu’ils osent avoir cette exigence montre à quel point la justice, l’égalité, la démocratie, toutes ces grandes choses, ne signifie rien pour eux.

      2. Pheldge

        c’est ce qu’on appelle « sortir d’une grève par le haut », de toutes façons ce ne sont pas les négociateurs qui payent alors pourquoi se priver …

      1. Vodkaman

        Ils sont cons….
        Ils avaient trouvé l’astuce avec leur grève perlée. Il existe un accord à la SNCF qui dit en gros que les jours de grève sont payés lorsque la grève ne dépasse pas deux jours. il faut que je retrouve l’article mais il y a eu un jugement sur ce point donnant raison aux grévistes.

        1. Vodkaman

          https:/ /www.lci.fr/justice/condamnee-en-appel-pour-atteinte-au-droit-de-greve-la-sncf-devra-payer-les-jours-de-repos-des-grevistes-2121364.html

  13. Krysis

    Vu sur QUORA :
    Il existe un profond courant sous-jacent «d’ignorance orgueilleuse» (agnotologie) :

    « Je ne sais pas ; je ne veux pas savoir ; je suis fier de ne pas savoir. « 

  14. Alex

    Pas mal de grévistes lorsque je leur dis le ras le bol que ça m’inspire, m’ont donné l’argument cité dans le billet: « Vous nous remercierez quand vous pourrez toucher votre retraite »

    Je n’aime pas cet argument-dette qu’on me jette à la figure. Je lui rappelle que depuis mon entrée dans le monde du travail, je cotise pour la retraite sans sourciller et que donc arrivé à l’âge fatal, j’attends que nos futurs cotisants (si il y en restera) cotisent aussi à leur tour.

    Je ne comprends pas non-plus la paralysie du pays. Pourquoi ne pas concentrer les efforts sur Paris, au Sénat, à l’Assemblée, à Matignon, là où est le pouvoir en somme.

    Ou même par des actions en toute légalité, le collectif Ma Voix avait tenté le truc pour les législatives, au moins c’est en règle, il n’y a aucune casse et ça peut modifier les consciences.

    Et puis ces valeureux grévistes bénéficient d’une belle cagnotte remboursant en partie les jours non-travaillés, ce qui facilite et rend l’acte de grève bien moins pertinent du coup.

    1. Calvin

      1- Tu ne cotises pas pour ta retraite, mais tu t’ouvres des droits. Ta retraite sera payée par les actifs quand tu y seras,
      2- Toucher le cœur du pouvoir, c’est se prendre la police de front et perdre le soutien des médias,
      3- La cagnotte est finalement une bonne chose : vous n’empêcherez jamais les cons d’être abrutis, ni aux cocus de filer leurs femmes. Ceux du privé qui donnent leur pognon perdent triplement : leur retraite sera faible (avec ou sans réforme, pire sans réforme), ils filent du pognon maintenant pour des feignants, ils vivent la grève au quotidien (renchérissement des transports, etc).
      Tant mieux pour eux.

        1. durru

          Non, il ne joue pas sur les mots, c’est la pure vérité.
          Il faut oublier la possibilité de passer une retraite paisible grâce aux cotisations déjà versées pour la retraite par répartition. Au moins pour ceux qui n’ont pas dépassé 50 ans. C’est un fait que nos « économistes » essaient d’occulter.
          Sauf à observer une augmentation inouïe de la productivité et des salaires (en termes absolus, je parle, pas à cause de l’inflation), ce qui ne correspond aucunement à l’évolution qu’on vit de nos jours. Notamment en France, mais pas que.

          1. Gosseyn

            Les centenaires d’outre-France, pour lesquels de très nombreuses retraites sont versées, devraient devoir fournir de réelles preuves de vie, de temps en temps, non ?

            1. durru

              Ça c’est encore autre chose, mais il y a bien 16M retraités en France même, statistiques officielles à l’appui.
              Sinon, Passim nous a rassuré récemment sur ce point : il y en a bien qui sont vérifiés, et même très régulièrement.

              1. Passim

                À ce sujet, reçu récemment un mail assez curieux. « Info-retraite » me « propose un service unique en ligne pour retourner tous (mes) justificatifs indispensables au paiement de (mes) retraites (certificat de vie et/ou attestation de situation maritale).
                Et blabla bla… « Sur ce service, vous trouverez le ou les documents à imprimer (…) il suffit de les scanner ou de les photographier pour les déposer dans la même rubrique sur votre compte. »
                Attention : sans réponse, pas de paiement…
                Étonnant, ce contact par mail, alors que les organismes ont l’adresse postale. Impossible de savoir s’il ne s’agit pas d’une escroquerie. Primo.
                Secundo, étrange, si c’est pour faire la chasse aux fraudeurs multi-centenaires, d’instaurer un système qui rendrait la fraude encore plus facile.
                Il n’est pas impossible que les récentes informations sur les scandales de la SS (retraites indues, fausses cartes Vitale) aient provoqué des décisions, du genre : vite faisons quelque chose, et bien sûr, n’importe quoi, comme on sait si bien le faire dans notre pays envié du monde entier.

            2. Aristarkke

              On commencerait (conditionnel très dubitatif) à se poser des questions au sujet de l’abondance des retraités du genre deux virant, à l’aise, la balise des 110ans voire des 115ans, dans le climat des Aurès…
              Mais de là à agir…

          2. Alex

            A aucun moment je dis que je vais avoir une retraite, je suppute même ironiquement qu’il n’y aura peut-être plus de cotisants.

            Par contre pour la productivité, il y a moins d’actifs mais un PIB en hausse, ou alors je néglige un truc ?

            1. durru

              Il me semble bien que les critères de calcul du PIB ne sont pas forcément les mêmes d’une année à l’autre. Mais ce n’est pas le point central.
              « Moins d’actifs » ? Non, pas vraiment, le chômage n’a pas augmenté dernièrement, et la population augmente.
              Puis, comme on discutait ailleurs, vu qu’on enlève du marché les moins productifs (avec le SMIC, entre autres), ceux qui restent ont forcément une productivité plus intéressante.
              Après, je n’ai pas les chiffres (et flemme de chercher), mais pas certain que la productivité augmente réellement, si on enlève inflation, évolution du nombre d’actifs, etc. Enfin, peut-être que si quand même, mais plutôt à la marge.

              Enfin, bref… En gros, ce qu’il faut savoir c’est que la grève de ces derniers jours, ainsi que la « réforme » Macron d’ailleurs (qui ne veut rien changer au système, en fait), c’est juste une grosse arnaque faite pour protéger les intérêts des puissants/privilégiés du jour au détriment surtout des jeunes générations.
              Mais bon, vu qu’on a raconté ad nauseam que la retraite par capitalisation c’est la pauvreté absolue, le turbo-capitalisme apatride et la mort des petits chatons, le Français y croit (je le jure, je l’ai entendu à maintes reprises…)
              Le choc avec le mur des réalités ne sera que plus violent.

    1. Jacques Huse de Royaumont

      Enorme.

      Au fait, pour démontrer sa légitimité, pourquoi Macron n’organise-t-il pas une manifestation de soutien, comme De Gaulle en 1968 ?
      Peut-être ne sait-il que trop que personne ne viendrait et que son absence de légitimité éclaterait au grand jour…

        1. BDC

          Oui, c’est con avec ces grèves je loupe la victoire de BoJo vue par mes bobos. Pas plus tard que le mois dernier “le Brexit …grâce au recul qu’on en a, les Brittaniques en ont maintenant compris les conséquences, s’ils devaient revoter, ils changeraient d’avis”.

          1. Dr Slump

            Même votant pour le brexit une deuxième fois, en France on continue de dire qu’en fait non, ils voulaient pas, ils regrettent, ils ont la « gueule de bois », etc. Et même que si les britanniques avaient le même système électoral que l’UE, avec de la proportionnelle, eh ben Bojo aurait perdu. Et si c’était l’UE qui avait voté, il aurait perdu aussi, bande de blaireaux!
            Ce midi j’ai perdu patience à entendre encore les décérébrés dégoiser sur la GB, que les anglais vont s’isoler, qu’ils vont le regretter, mais comment ils vont faire maintenant, ça va être de pire en pire. Bref, que des stupidités, toute la propagande journalistique française régurgitée en purée catastrophiste.

            1. BDC

              J’ai répondu un sourire approbateur à ma bobo, avec le temps je réussis à rester zen. On m’a dit aussi que le vote conservateur était lié aussi au maintien du NHS. Effectivement si c’est l’UE qui pilote notre réforme des retraites, alors nos grèves auraient favorisé le vote BoJo. D’ailleurs un truc bizarre dans ce projet de réforme, c’est ce terme de “clause du grand-père”, c’est typiquement une traduction littérale de “grandfathering” de la grosse Kommission.
              BDC complotiste

              1. Higgins

                Il y a un monde entre « Horowitz donne un témoignage accablant de la conduite du FBI pendant l’enquête sur la campagne Trump » (https:/ /fr.theepochtimes.com/horowitz-donne-temoignage-accablant-de-conduite-fbi-pendant-lenquete-campagne-trump-1151426.html) et « Enquête russe : Donald Trump contredit par un rapport officiel » (https:/ /www.rtl.fr/actu/international/enquete-russe-donald-trump-contredit-par-un-rapport-officiel-7799661086).

                1. Higgins

                  Extrait du billet de Charles Gave: « …..Monsieur Horowitz, en bon Démocrate nommé par monsieur Obama, dit qu’il n’avait pas le pouvoir de trainer en justice les coupables et a cru bon d’ajouter qu’il n’avait pas pu faire la preuve du complot. Ce à quoi, monsieur Barr, ministre de la Justice et monsieur Durham, le procureur chargé de l’enquête, ont répondu qu’eux, ils allaient s’en charger, et cela dans les 10 minutes qui suivaient la publication du rapport…. » (https:/ /institutdeslibertes.org/lecroulement-de-letat-profond-se-poursuit/)

              1. MCA

                Je me marre car ENGIE pour la première fois m’a remboursé un trop perçu sur ma conso de gaz de l’année dernière bien qu’ils n’aient pas oublié d’augmenter leurs tarifs en cours de partie.

                Avec le RCA plus il fait chaud l’hiver et moins il est nécessaire de consommer de gaz pour se chauffer.

                Voilà qui devrait réjouir les pastèques…

                Ah bah non, aux dernières nouvelles ils continuent à râler!

              1. Pythagore

                En entendant d’autres se sont prostitués, la gvt de la RDA a décidé d’une taxe d’une taxe carbone (25EUR/tonne en 2021) ce qui se traduira par une augmentation de 7,5 ct / litre. Et ca devrait monter à 55EUR en 2025. Bande d’Arschl*cher ! (désolé ca m’a échappé)

                1. durru

                  RDA ? Je comprends, ça devient grave…
                  Sinon, c’est quoi l’histoire des petits cochons à la Cour Constitutionnelle ? Les anti-spécistes français se feraient-ils griller la politesse par plus malin qu’eux ?

                  P.S. Cette histoire d’anti-spécistes me fait penser à un combo d’affiches que j’avais vu dans un parc à Paris il y a pas si longtemps : sur une affiche qui demande de garder la propreté pour combattre la prolifération des rats dans la ville était collée une affiche de propagande pour une assoce anti-spéciste. Délicieux.

            1. P&C

              Bof…

              Le janco avait montré en graph que les COP et autres trucs du genre n’avaient aucune influence sur les émissions de CO2, peu importe le succès ou l’échec affiché des dits COP.

                1. P&C

                  Si nos politicards avaient le niveau de consommation d’un bonze thaïlandais ou d’un moine franciscain, nous ne trouverions rien à redire à leurs aller et venues aux COP.

                  Mais bon, comprenez, à quoi peut bien servir d’être riche et puissant si c’est pour se priver des petits plaisirs terrestres…

                    1. P&C

                      Bah, ça tuera juste le marché des sportives et des berlines…
                      Restera pour le peuple que les pots de yaourt, ou alors ils redeviendront des manants (= ceux qui demeurent… tellement dur que aller en ville était un voyage).

                      Nos oints du seigneur auront des dérogations, bien tendu, puisqu’ils détiennent La lumière (priez sainte Greta).

                      En gros : les marques de milieu de gamme vont se faire savater la gueule… or les marques françaises sont dans ce créneau. Restera les Dacia et les bagnoles allemandes…
                      (mettre image avec chaton bondissant ici).

            1. Dr Slump

              Christine Lagarde nous explique qu’ils n’ont pas assez administré d’aspirine qui ne guérit rien, et qu’ils vont donc en augmenter les doses pour tout le monde. Forcément ça va bien marcher.

      1. Aristarkke

        Pour qu’il y ait davantage de flics que de manifestants comme lors de ses dernières pérégrinations provinciales ???
        Ce serait assurément mal perçu…

      2. Theo31

        Quand on n’a pas de légitimité, on instaure un culte de la personnalité. Suffit de voir comment sont traités ceux qui en élèvent l’effigie du mignon poudré dans les mairies.

        1. MCA

          Enlever l’effigie du mignon poudré ne suffit pas, s’ils avaient un tant soit peu d’humour, ils le remplaceraient par ceci :

          https:/ /images.fr.shopping.rakuten.com/photo/affiche-encadree-le-clown-triste-bernard-buffet-1263722263_ML.jpg

      1. Aristarkke

        Vu ce que te coûte ta régulière en fanfreluches empierrées cher, et la note de tes irrégulières, nous te croyons volontiers.
        Tout ce qui est au féminin coûte…

  15. panchovilla

    Puisque Delevoye vient de démissionner, je saute sur l’occasion pour rappeler que ce grand serviteur de les tas d’avantages personnels a été président du conseil économique et social etc.. au moment de la manif pour tous. Et que ce monsieur a refusé de prendre en compte la pétition qui l’obligeait à faire analyser par son institution jusque là totalement inutile le texte de Mme Taubira. Alors que, président d’une assemblée, il se devait de faire respecter la constitution, il a royalement posé son auguste fessier sur la pétition et sur la constitution. Pour faire bonne mesure ce monsieur encarté LR s’est couvert d’un parapluie en béton en demandant à François Hollande (-autre modèle de droiture et de loyauté) ce qu’il devait faire.
    Face à ce qui lui arrive, je ne dirai que deux mots : bien fait.
    Na !

  16. Singedupommier

    Bonjour
    Tout d’abord une précision. Un don de sang, soit une poche de 330 à 450 g environ (dans le temps) ne permet en aucun cas de sauver trois vies,
    pas même une : la transfusion unique d’une poche pour « regonfler les patients  » n’existe heureusement plus à ma connaissance . (merci EPO)
    Une transfusion chirurgicale efficace est de trois poches ( parfois beaucoup plus). (J’exclue les nouveaux nés et prémas).
    Donc plutôt trois poches pour une vie que l’inverse ( c’est la moyenne).
    HS . quoi que…
    problème de retraite, M.CONAR ne sait quoi dire, vite on allume une petite raffinerie ( voir mes prédictions ) (Zut Total était équipé…)
    Comment s’en sortir? Si M.CONAR doit encore parler, j’ai les plus grandes craintes pour un monument ancien, voire historique..
    Je prends les paris… un musée, le Louvre, ou bien un quartier (l’ile de la Cité) ou bien…
    Seigneur, faites qu’il n’ait rien à dire….

    1. Jacques Crozemarie

      La transfusion unique est toujours utile pour traiter les aplasies médullaires provoquées par les chimiothérapies. Parfois la moelle osseuse est trop fatiguée et ne réagit plus à l’EPO et autre stimulants.

    2. « Un don de sang, soit une poche de 330 à 450 g environ (dans le temps) ne permet en aucun cas de sauver trois vies »
      Soit le docteur François Charpentier, porte-parole de l’Établissement Français du Sang, dit des âneries, soit le journaliste en retranscrit, soit c’est vous. Moi, je me contente de reprendre les éléments que sont disponibles.

      Maintenant, que ce soit 3 pour 1 vie et non l’inverse, ce ne serait pas autrement surprenant (ça ferait toujours des milliers de morts potentiels, notez bien), les journalistes nous ayant habitué à des approximations coupables.

      1. Singedupommier

        Désolé d’être contrariant, mais si, pourtant…
        Pour JC, il y a aussi les AREB, mais même si les poches sont passées une à une, on ne s’arrête pas à une 😉

        1. Singedupommier

          Pardonnez moi, je me suis mal exprimé, même si on ne transfuse qu’une poche à chaque séance, quelques semaines plus tard, il faut bien recommencer.

  17. bibi

    Encore l’oeuvre d’un couteau désaxé, une tentative de féminicide, le geste d’un genre un corrompu par la société patriarcale?
    Paris : une automobiliste poignarde deux jeunes filles sur la voie publique.
    lefigaro.fr/actualite-france/paris-une-automobiliste-poignarde-deux-jeunes-filles-sur-la-voie-publique-20191216

    1. durru

      Je pense me lancer dans une activité jusque là délaissée, mais qui semble vouée à un bel avenir : le soutien psychologique aux couteaux et autres objets du quotidien.

  18. Boutros

    Apparemment ce n’était un coureau mais une coutelle. Respectons les genres.
    Par ailleurs je viens de rentrer et suis bien étonné qu’il n’y ait davantage de ces actes : moi-même………

  19. ValM

    Depuis le début, je ne fais pas grève dans mon collège… mais bonjour la pression (j’évite la salle des profs depuis 3 semaines, et je passe sur les tracts retrouvés dans mon casier… ceux qui ne font pas grève se font petits, murmurent « et toi tu fais quoi mardi? »…)… La dernière : on me demande de verser dans une cagnotte ce que j’ai gagné en ne faisant pas grève pour le reverser aux grévistes…

    Cette grève a achevé de me convaincre qu’il faut quitter ce rafiot bringuebalant….

    1. Dr Slump

      Oh purée, c’est à ce point là? Vous savez qu’on appelle cela du harcèlement moral tout de même? Et le fait que vous le subissiez ça dans le public ne le rend pas acceptable!
      Et tentative de racket par-dessus le marché, mais pu*%** de m**¨²&, plus ça va plus ce pays me révulse!

    2. Stéphane B

      Je ne sais pas quelle est votre spécialité, mais nous avons vu arriver cet été un jeune ingénieur des travaux publics de l’Etat qui venait de sortir d’école à 50 ans, après avoir fait une carrière de prof de physique chimie en lycée technologique, qui en avait tellement ras la casquette, qu’elle a passé le concours interne d’ITPE.
      Elle a été reprise au même échelon mais perçoit en plus des primes qu’elle n’avait pas avant. Et chez nous, pas de pression pour faire ou non grève.
      Dans mon service d’une vingtaine de personnes, aucun gréviste.

    3. Elie

      L’histoire de la cagnotte, ça me laisse sur le cul ! Jamais entendu ce genre de propositions consternantes dans mes établissements.
      De mon côté je fais grève demain comme mardi dernier : pas de transports, ou si peu, pour aller de ma banlieue à une autre banlieue assez lointaine. Autant faire grève plutôt que de faire venir les élèves pour rien, je ne réussirais jamais à être dans mon bahut à temps ! Et très franchement, c’est tellement galère les jours de grève « normale » (3 heures aller, 3 heures retour) j’imagine même pas les jours de « forte » grève…
      Eh non, je n’ai pas de bagnole… C’est mon chéri qui la prend, il bosse encore plus loin que moi !
      Je n’ai pas non plus envisagé les taxis ni de dormir sur place, faut pas charrier non plus, ça reviendrait à bosser gratis !

  20. Pythagore

    HS: qq’un connaîtrait-il un éditeur de monopoly ? Je propose une nouvelle version, socialiste.
    La case « prison » sera remplacée par la case « mesures gouvernementales ». Le joueur tombant sur cette case devra tirer une carte, qui dit e.g.:
    – le gvt a décidé de bloquer les loyers, votre immobilier perd 25% de sa valeur. Versez 1/4 de la valeur de chaque immeuble à la banque.
    .
    – le gvt a voté de nouvelles normes, votre immobilier n’est plus aux normes. Il vous faut le mettre à niveau. Versez 20.000EUR par immeuble à la banque.
    .
    – l’union européenne vient de renforcer les normes anti-pollutions. Vos logements sont mal isolés. Versez 25.000EUR par immeuble à la banque pour financer l’isolation.
    .
    – le gvt souhaite aider les sans-logis. Il crée un impôt de solidarité. Versez 15.000EUR par immeuble à la banque.
    …etc…
    Je laisse libre cours à votre imagination.

    1. bibi

      – En raison de la présence d’une sangsue rare (sangsue statophylococcus aureus) sur vôtre terrain votre permis de construire vous est refusé.

      Vous avez un terrain non bâti :
      – Versez 1/4 de la valeur de chaque immeuble que vous n’avez pas bâti à la banque.
      – Vos immeubles non bâtis ne sont pas au normes : Versez 20`000€ par immeuble non bâti à la banque.
      – Vos logements non bâtis sont mal isolés. Versez 25`000€ par immeuble non bâti à la banque pour financer l’isolation.
      – Le gvt souhaite aider les sans-logis. Versez 15`000€ par immeuble à la banque.
      – Vous avez des terrains non bâtis cela est interdit, la banque acquiert les terrains pour la somme de 1€, vous devez verser 50`001€ de frais de préemption à la banque.

    2. Elie

      Euh, l’histoire des normes qui s’accumulent, il n’y a pas que l’Etat qui joue à ça : les spéculateurs immobiliers aussi, qui multiplient travaux et services payants, afin de pousser à partir des locataires à revenus moyens pour faire venir des gens aisés (cas récent de Berlin). Oui, certes, ils sont chez eux, propriétaires d’immeubles rachetés à bas coût. Mais est-ce vraiment la joie de les laisser tranquillement transformer Berlin en un nouveau Londres ?
      Vous me direz : c’est le jeu de la libre loi du marché, ma pauvre Lucette.
      Donc, entre les spéculateurs qui gonflent artificiellement les prix et l’Etat qui multiplie les normes, c’est double peine pour les locataires et petits proprios, et même double… Je m’arrête là, je vais devenir obscène.

      1. « les spéculateurs immobiliers aussi, qui multiplient travaux et services payants »
        D’une part, quand c’est le cas, ça ne peut pas être obligatoire.
        Et si c’est obligatoire, c’est alors bel et bien l’Etat qui l’impose.

        « les spéculateurs qui gonflent artificiellement les prix »
        Non, ça, ça n’existe pas. C’est une interprétation erronée de la façon dont fonctionne le marché.

        Le marché immobilier est, de surcroît, un fort mauvais exemple tant il est facile de comparer avec des marchés où l’Etat intervient très peu et où, bizarrement, les maux ne sont pas du tout du tout les mêmes.

        1. Pythagore

          En Allemagne le proprio peut faire des travaux de modernisation sans l’avis du locataire, le locataire ne peut pas refuser. Il peut ensuite augmenter le loyer en proportion des travaux, maximum 20% ts les 2 ans je crois.

          1. durru

            « En Allemagne le proprio peut faire des travaux de modernisation sans l’avis du locataire »
            Purée, il est vraiment proprio, le proprio 😉

            1. Pythagore

              Ben oui 😉 !
              Ma remarque se voulait neutre. En gros, c’est le seul bras de levier qu’ont les proprio. A part la trêve hivernale, c’est à peu près comme en France.
              C’est même parfois mieux: un locataire occupant un logement vendu est protégé pendant 7 ans. Les logements loués sont donc moins cher, puisqu’il n’est pas possible de le récupérer immédiatement pour y habiter soi-même. C’est juste du placement.

            2. Jean

              Et pourtant c’est bien le cas. Le taux de pauvreté de l’Allemagne est supérieur à celui de la France. De même le nombre de SDF croit considérablement.

              1. Bon ça c’est de la connerie. Le « taux de pauvreté » est calculé comme 60% du revenu médian. Le revenu médian français est bien plus bas que le revenu médian allemand. Avec ce calcul, il y a plus de pauvres au Luxembourg qu’en République Tchèque (quelle blague).

                Relisez ce thread avec attention, vous comprendrez l’erreur qui se cache derrière ce raisonnement :
                https://twitter.com/ordrespontane/status/903179822951780353

                Quant au nombre de SDF allemand, étant majoritairement composé des migrants fraîchement arrivés, la comparaison est fallacieuse. Du reste, le nombre rapporté aux habitants reste inférieur à celui des Français.

      2. Pythagore

        @Elie: Berlin a lgtps été exclue des lois du marché du fait de l’excès de logement. Cela a changé ces 10 dernières années, car bcp de gens veulent venir vivre à Berlin.
        Lorsque j’étudiais à Marseille ds les années 90, je payais env. 10EUR/m². Aujourd’hui le sénat de Berlin veut limiter les loyers à env. 9,5EUR/m² soit moins qu’à Marseille il y a 20 ans !
        Le problème, c’est que les locataires ont lgtps profité de loyers extrêmement bas. Maintenant que ca change ils se plaignent. Ben ils n’ont qu’à arrêter de vouloir vivre sur le dos des autres. J’ai plein d’amis cadres qui ont les moyens d’acheter un logement et qui ne le font pas (malgré des taux ridiculement bas), donc si ds 10 ou 20 ans, ils se retrouvent à ne plus pouvoir payer, faudra pas se plaindre. Par ailleurs, ca réduit la masse d’investissement dispo.
        Par ailleurs, ds la grde prévoyance de l’état, le maire a retoqué le 1er projet de loi de sa propre coalition, parce qu’il ne prévoyait pas assez de nouvelle construction !
        Donc faut arrêter le délire sur Berlin, et ceux qui n’anticipent rien n’ont qu’à s’en prendre qu’à eux-même.

        1. Elie

          @Pythagore
          « Berlin a lgtps été exclue des lois du marché du fait de l’excès de logement. Cela a changé ces 10 dernières années, car bcp de gens veulent venir vivre à Berlin »
          Je suis bien consciente de l’attractivité relativement récente de Berlin, qui entraîne logiquement une hausse des prix. Mais ce que je crains, c’est que Berlin ne se retrouve dans la situation de Londres ou de Paris, une gentrification à outrance avec tout ce que cela entraîne, entre autres en matière d’éloignement des Berlinois de leur lieu de travail. Je ne trouve pas la situation de Paris et de Londres enviable sur ce point !
          Les travaux entrepris par les propriétaires ne le sont pas uniquement dans un but de remise aux normes (ce n’est pas le parc immobilier de Marseille !) et je crois savoir que, même si le niveau de vie est élevé en Allemagne, la précarité gagne du terrain aussi ( arrivées en masse de populations et diplômes sans débouchés donnés un peu facilement, ça existe aussi là-bas)

          « ont lgtps profité de loyers extrêmement bas. Maintenant que ca change ils se plaignent. Ben ils n’ont qu’à arrêter de vouloir vivre sur le dos des autres. »
          En quoi les locataires vivent-ils sur le dos des autres ? Le dos de qui ? Ils représentent un placement pour le propriétaire !
          Que les lois de protection des locataires soient extrêmement contraignantes pour le propriétaire, ça j’en conviens. Louer un appart est un placement, mais un placement risqué.

          1. Pythagore

            « En quoi les locataires vivent-ils sur le dos des autres ? Le dos de qui ? »
            Sur le dos des proprio. Le proprio fait 100% des investissements et prend 100% des risques. Le locataire a zéro risque. Si en plus il prétend fixer lui-même le coût de la prestation au niveau qu’il estime pouvoir/vouloir payer, pour moi, ca s’appelle vivre sur le dos des autres.

            1. Elie

              Ben dans ce cas, moi je vis sur le dos de mon boulanger. Et de mon boucher. Et des restaurateurs. Et de tous les gens à qui je verse de l’argent en échange d’un service.
              Le locataire paye en échange d’un service, il ne vit pas plus sur le dos de son proprio que le client du restaurant ne vit sur le dos du restaurateur.
              Et si le propriétaire considère le locataire comme une sangsue qui vit sur son dos, on se demande pourquoi il y autant de gens pour acheter puis louer ensuite !
              Si la location existe, c’est que tout le monde y trouve son compte. Pour le propriétaire, c’est un investissement, pour le locataire, c’est un moyen de se loger s’il pense rester peu de temps à un endroit (CDD, mission de travail…) ou s’il est jeune salarié qui ne présente pas encore assez de garanties de solvabilité pour emprunter auprès d’une banque. Et même s’il s’agit d’un choix sur le long terme, et alors ? Le propriétaire est d’autant plus gagnant !

              1. Pythagore

                Il y a de moins en moins de logements en location à Paris, donc tt le monde n’y trouve pas son compte.
                Occuper le bien d’autrui contre rémunération n’est pas la même chose qu’acheter un bout de viande. Par ailleurs ma critique tient essentiellement sur les exigences des locataires vis-à-vis des propriétaires, et en particulier de fixer le prix.
                Si vous n’êtes pas prêt à acheter la viande au boucher au prix qu’il demande, il ne vous la vendra pas point. Là l’état organise la vente à des prix plafonnés comme le prix de la baguette fut autrefois fixé avec les conséquences que l’on connait.

              2. durru

                Si le propriétaire ne peut pas fixer le montant du loyer, ni libérer son logement pour un usage personnel, ou si, comme en France, il ne peut le libérer même si le locataire ne paie pas, il n’y a pas de comparaison possible avec les autres cas que vous citez.
                L’investissement locatif est très prisé en France aujourd’hui grâce aux avantages fiscaux qu’il rapporte. Mais vu les inconvénients de plus en plus nombreux et importants, pas sûr que ça va encore tenir longtemps…

    3. Opale

      « – le gvt souhaite aider les sans-logis. Il crée un impôt de solidarité. Versez 15.000EUR par immeuble à la banque. »

      – Le gouvernement souhaite aider les sans-logis. Bâtissez votre terrain et logez-les gratuitement, sans toucher les loyers des gens de passage, pendant 25 tours de jeu.

      – vous tombez sur une case dont vous êtes propriétaire : vous percevez un loyer fictif qu’il vous faut reverser à la Banque à chaque fois que se reproduit le phénomène.

    4. MCA

      Vous achetez un appartement neuf dans une résidence nouvellement construite? dans la cadre du « vivrensemble-festif » versez 10% de la somme de votre acquisition pour financer les logements sociaux situés sur votre pallier.

      Rassurez-vous nous sommes là pour vous faciliter l’existence; aucune démarche fastidieuse ne vous sera demandée.

      Au pourcentage près, votre contribution est déjà intégrée dans le prix d’achat.

      Ne riez pas, c’est le cas actuellement !

      Vous voulez construire un pavillon dans une zone tendue?

      Fini l’achat exorbitant du terrain, vivez avec votre temps; nous vous louons le terrain pour 99 ans.
      Le moment venu, nous nous chargerons d’expliquer à vos héritiers que le bail est expiré et que nous n’avons pas l’intention de le renouveler; conséquence de quoi nous vous remercions par avance d’avoir construit un si joli pavillon dont nous deviendrons propriétaire.

      Ne riez pas, cette nouvelle trouvaille est dans les tuyaux actuellement !

  21. Elie

    Et aujourd’hui je me rends compte que ce n’est pas pire dans les transports qu’hier… Bref, trop tard, j’ai prévénu que je faisais grève. Et de rester à la maison évitera à ma gosse de rester seule à la maison : une seule heure de cours sur toute la journée !
    Je suis CONTRE la réforme, mise en place n’importe comment, et CONTRE le grévisme, il y a d’autres moyens de faire !

  22. Murps

    Vos immeubles et vos prêts rapportent, veuillez toucher 1 €…
    Allez au centre des impôts, allez tout droit au centre des impôts, ne passez pas par la case départ et ne recevez pas 20 000 €…

  23. Elie

    Il y a une chose que je ne comprends vraiment pas : ça fait au moins deux ans que le nombre d’annuités cotisées a été porté à 43 pour les personnes nées après 73 (je suis dans cette catégorie ). Ayant commencé à bosser à 25 (je ne compte pas les petits boulots d’avant) ça me fait un départ à la retraite à 68, donc en quoi l’âge pivot à 64 pose problème ? On est quand même nombreux, salariés du public ET du privé, à avoir fait des études supérieures, et donc à avoir commencé à bosser vers 24/25 ans.

  24. Elie

    @h16
    « les spéculateurs immobiliers aussi, qui multiplient travaux et services payants »
    D’une part, quand c’est le cas, ça ne peut pas être obligatoire.
    Et si c’est obligatoire, c’est alors bel et bien l’Etat qui l’impose.

    Il faut croire que les deux s’entendent bien alors ! (Etat et spéculateurs)

        1. Pheldge

          faut bien aller soutenir les camarades qui manifestent, pour la sauvegarde de nos retraites !
          Dernières nouvelles, les dockers s’y mettent … heureusement que j’ai toujours un peu de riz d’avance…

        2. Aristarkke

          Je te rappelle, MCA, que pour lui, il est 13H18. La gestion de hamac, c’est un vrai métier. Pis, il faut qu’il prépare l’anniversaire de son entrée au bagne de l’hymenée… Comprend que cela lui coupe les genoux déjà mous…

              1. MCA

                Je remarque qu’il adopte un silence prudent et une discrétion de violette sur cette affaire.

                Sa Dame serait-elle une lectrice assidue de nos conseils bienveillants ?

                1. Pheldge

                  à la place de certains, je me passerai de ce genre de fanfaronnades, vu le montant qu’ils doivent raquer en pierreries et breloques diverses …

      1. P&C

        Picsou est l’antithèse du spéculateur, c’est même un capitaliste « à l’ancienne ».

        Sa piscine de monnaie fiduciaire et d’or physique n’est qu’une partie de son patrimoine, qui se compose de trois volets : des entreprises dont il est l’unique propriétaire (ce qui fait de lui un patron et non un pdg), un gros portefeuille d’actions, et une grosse collection d’antiquités et trésors divers.
        Et il prend lui même ses risques, et les assume avec force crises de nerf.

        1. Jacques Huse de Royaumont

          Tout à fait. D’ailleurs, le Picsou mis en scène par Don Rosa dans les années 2000 est un personnage très « Randien ». S’il est dur en affaire, il n’est jamais malhonnête. Ce qui l’intéresse, ce n’est pas d’avoir de l’argent, mais de le gagner, en allant affronter sur leur terrain les rivaux les plus redoutables. Il relève des défis et l’argent en est le trophée.

              1. Pierre 82

                Vous êtes certainement plus de 17 ou 18. Moi, je lis vos commentaires, vous avez l’air de former une si belle bande, que j’aurais peur de déranger, ou pire, de ne pas être à la hauteur. Ça détend…

                1. Pheldge

                  c’est ce que je m’étions dit, il y a 5-6 ans, avant de me lancer … j’étais alors le 17 ou 18 ème selon les jours, si Aristarque était claboté ou pas … 😉

  25. bsa

    Allons allons, qui ne sait que les syndicats (qui ne font rien au niveau local, dans les entreprises, à part gratter des postes de cadres pour leurs membres … corruption anyone …) sont dans la rue au niveau national pour la seule négo qui compte vraiment, le NOMBRE DE SIEGES REMUNERATEURS BIEN JUTEUX POUR LES PONTES DES SYNDICATS DANS LES FUTURS ORGANISMES GESTIONNAIRES !!!!
    Les petites gens ??? Fuck off loosers !!!!

  26. glot

    Je ne comprends pas la position ultra rigide de la CFDT , syndicat qui se dit réformiste, au sujet de faire passer l’âge de départ en retraite de 62 ans à 64 ans.
    Pourquoi la CFDT se dit favorable à un système de calcul de la retraite par points mais pousse des hauts cris quand le gouvernement veut empêcher les départs en retraite avant 64 ans ?

  27. Elie

    Je ne suis donc pas la seule à ne pas tout comprendre à cette réforme. Entre autres, ce qu’elle change à la règle des 172 annuités, qui de facto repousse l’âge de départ à la retraite à 65 ans minimum pour beaucoup de gens (mais il semble qu’on puisse racheter des années d’études).

    Ce que je comprends, c’est que la plupart des salariés sont pris en étau, d’abord entre les portières du rer, ensuite entre ces emmerdifieurs de syndicats et un gouvernement qui veut passer sa réforme en force.

    Je comprends bien ensuite la nécessité d’unifier le nombre de meilleures années prises en compte dans le calcul de la retraite : 6 derniers mois pour les profs contre vingt meilleures années dans le privé, wtf ?!? La dernière fois que j’avais autant halluciné, c’est quand ma gynéco m’avait appris qu’elle avait plusieurs SEMAINES de carence dans son métier.

    Sinon, gros moment de déprime hier : j’ai montré ma petite vidéo sur la Saint Nicolas aux 6ème, l’un d’eux m’a demandé qui était le Christ, et ne savait pas ce qu’on fêtait à Noël. Apparemment il n’était pas le seul…
    Et, non, j’en vois venir certains, il n’était pas mat, basané ou quoi que se soit : juste une pure souche. Loin d’être stupide : juste ignorant.
    Et je bosse dans une banlieue ULTRA privilégiée.

    Il n’y a pas quelqu’un qui disait que ce pays est foutu ?

      1. Opale

        Mince, vous n’avez connu que la version 2.0 avec les Inconnus, c’est bien ça ? « Allez voir là-haut si j’y suis ! »
        Pour aller plus loin : https ://www.atoi2voir.com/spiritualite/jesus/
        😀

  28. Cyril45

     » Le chiffre sera probablement camouflé et minimisé, mais il y aura bel et bien des morts et des accidentés à cause de ces grèves.  »
    On en parlera pour dire que la mortalité routière a augmenté et qu’il faut bien évidemment rajouter des radars !

  29. martine lemourot

    Le fric va vers les ponctionnaires des sévices publics et leurs bons amis.
    Promotion les six derniers mois pour maximiser la retraite, voir le cas de Jean-Christophe Le Duigou syndicaliste nommé conservateur des hypothèques de 4e catégorie à Corbeil-Essonnes, après avoir emmerdé ceux qui travaillent.
    Les syndicats ne sont la que pour défendre leurs intérêts, dans ma boite ils ont même envoyé leurs avocats aux côtés du patron pour plaider contre les intérêts des employés, sans doute que la subvention patronale était bonne…..
    Un bel exemple avec la SNCF Société des Nantis des Cons et des Fainéants.
    Les syndicats touchent plusieurs milliards de subventions, ils ont plusieurs chateaux qui sont bien connus, sans compter certains CE qui ne savent pas comment claquer leur fric.
    Si nos très chers syndicalistes étaient honnêtes ils reverseraient aux retraités leurs milliards de subventions et ils vendraient leurs chateaux.

  30. epm-ttm

    les trains vont être doublés, mais dans la plupart des gares, les quais ne sont pas assez longs..; de la joie de descendre à contre voie ? et quant aux bouts de lignes, ils ne seront pas desservis, ce qui permet de repartir plus vite et de rattraper les retards. Sévice ou service public ?

  31. BDC

    Des blessés et pas que dans les transports alternatifs ! J’ai repris le chemin du bureau aujourd’hui, voici le bilan. Le matin nickel, un rer sur 2 donc ça roule mieux que d’habitude. Le soir, il faut partir avant 17h pour éviter la guerre qui commence dès l’arrivée sur le quai : d’abord, se positionner en face des portes du train donc faut la jouer fine pour éviter de se faire déborder. Ensuite dans la bétaillère les gens sont fatigués, et agressifs. Les uns poussent pour sortir, les autres poussent pour entrer. Si on n’a pas la carrure d’un pilier du carnaval de Dunkerque, il vaut mieux éviter de se retrouver devant les portes de sortie si on ne sort pas. Un genre 1 est tombée sur le quai, coincée entre le rer et le quai. Elle hurlait de douleur et de peur la pauvre, des gens ont essayé de l’aider à se dégager. Le rer a sonné pour refermer les portes, panique des usagés, débat sur faut-il sonner l’alarme, finalement un genre 1 tire la sonnette au moment où la jeune femme est dégagée, soutenue par un usagé et une agente RATP. J’explique la situation au chauffeur et finalement on repart, abandonnant la blessée claudiquant sur le quai. Quelques stations plus loin, deux papis CPF se disputent, le ton chauffe “Mé faut awéter !” ils sont tellement drôles que tout le monde en rit, ça se termine bien. Tout ça pour dire que les accidents, malaises et bagarres sont forcément plus nombreux, forcément prévisibles vu les conditions inhumaines de transport. Donc les grévistes savent très bien ce qu’ils font, ils ont les mains sales et resteront impunis. Il faudrait un collectif d’usagés en colère pour faire le boulot de journalistes et reporter les conséquences bien réelles de ces grèves.

    1. Aristarkke

      Les grévistes changeront (peut être) de comportement à partir du moment où ils se feront littéralement taper dessus par les usagés mal transportés. Les premiers cités, finauds, ont prudemment omis de revêtir un g j qui aurait pu inciter Flop Joene à sévir en raison de la jaunophobie dont il est la proie. Là, rien si ce n’est de mâles paroles sans actes.

      1. BDC

        Laisser les usagés défouler leur colère sur les RATP qui bossent, voilà encore une preuve de la solidarité et du sadisme inconséquent des grévistes.

    2. Dr Slump

      Les grévistes ont en effet ont pour but de nuire à l’économie du pays, rien de moins, c’est ce que certains ont déclaré. Ce n’est pas une grève, c’est une entreprise de sabotage, une tentative pour renverser le pays, comme tout bon coco cégétiste en rêve depuis toujours de toute façon.

      Et moi j’espère qu’ils vont continuer comme ça, j’espère, malheureusement, qu’ils vont causer quelques drames, avec un peu de chance ça pourrait bien sortir le veau français de sa transe. Qu’ils continuent d’abuser de leur pouvoir de nuisance, et que ça se retourne contre eux comme ils le méritent.

      1. Pheldge

        les grévistes font comme s’ils étaient face à un patron privé avec des ressources limitées, et essayent de le faire plier, en le ruinant. Sauf que …
        Et il leur est encore plus facile de fédérer en proclamant, l’argent est là, il suffit d’aller le prendre chez les riches et les grosses sociétés …

        Pécresse réclame le remboursement des billets RATP/SNCF en IdF ? bravo, génial, mais qui va payer au final ? elle se paye une réputation avec notre portefeuille, joli coup !

  32. Pheldge

    les grévistes ? 1/ on leur dit que « la pôpulation soutient le mouvement contre cette réforme injuste » donc célafôtogouvernement 2/ « vous nous remercierez d’avoir tenu pour protéger notre modèle social ! » ==> des héros , les soldats de la lutte contre le turbo-libéralisme …
    Qui se plaint encore des grèves passées ? personne ! oubliées …

  33. Pheldge

    La Fet’ Caf’,comme tu dis, c’est le jour de versementpar la CAF, de la prime de Noël. Sinon, le 20 désamm, c’est la célébration de l’abolition de l’esclavage à la Réunion, il y a 170 ans. Surnommée la fèt Kaf, kaf étant l’écriture militante de caffre adaptation du sud africain Kaffir qui veut dire « nègre »*

    *je dégage la responsabilité du tenancier du Blog, pour la publication de ce mot odieusement raciste et discriminant.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.