Pécresse s’agite sur la laïcité et se plante mollement

Comme vous l’avez noté, depuis dimanche dernier et la petite claque des cantonales, la majorité se chamaille sur ce qu’il faudrait faire, ou pas, pour faire revenir les électeurs dans leur maternel et sécurisant giron. Ce qui ne manque pas d’exciter les ardeurs des uns et des autres pour attirer la couverture médiatique à eux. Pécresse n’échappe pas à la règle.

Chaque parti, semble-t-il, a sa potiche.

À gauche, Ségolène remplit à merveille ce rôle déterminant. On notera que, tous ragaillardis par leur pseudo-victoire (presque 1/8ème des électeurs ont ripé sur leur bulletin !), les inscrits au Parti Officiellement Socialiste n’ont pas fait appel à ses petites phrases amusantes pour occuper le terrain. Mieux : Aubry se sera gentiment lâchée pour lui en coller quelques unes dans les gencives pendant qu’elle faisait la morte.

Les Verts, grâce à Duflot, n’ont pas eu besoin de chercher longtemps ce qui leur aura évité un nouveau déchirement qui aurait abouti à moult scissions et forces crises de nerf (et Duflot, en pleine crise de nerf, ce sont des ultrasons assurés, avec des chiens qui aboient sur 15 km à la ronde).

Et à droite, c’est donc Pécresse.

Comme la situation est plus que tendue, elle n’a pas eu de mal à récupérer un peu d’audience.

Il faut dire que sa saillie le valait largement ; au sujet de la laïcité, incapable de s’empêcher de proférer une bêtise pendant plus de cinq minutes, elle a saisi l’occasion qui lui était malheureusement proposée pour déclarer, je cite :

«Je crois que la laïcité, le respect des croyances de chacun, ça se vit par l’éducation. Eh bien je pense qu’il nous manque peut-être en France aujourd’hui une formation à la laïcité, un diplôme sur la laïcité et les principes républicains»

C’était sur France-Info, et le syndrome du gros micro mou a encore frappé. C’est incroyable : lorsqu’on demande son avis à un politique en lui fourrant l’un de ces appendices journalistiques douteux sous le pif, immanquablement, le politicien ne peut s’empêcher, comme le chien entendant la cloche du déjeuner, de saliver un bon coup et articuler une bonne grosse sottise.

Je ne vous ferai pas l’affront d’étudier plus avant la proposition absolument ridicule de la ministre. L’idée même qu’il puisse exister un tel diplôme me fait loler les tripes jusqu’au plus profond de moi-même. Je suis tout gondolé à l’idée qu’une telle fumisterie soit passée dans la tête de cette personne manifestement trop oisive.

Shipment of fail !

En fait, j’ai tort de me gausser ainsi.

Si Pécresse a fait sa potiche, elle est, incroyablement, en dessous de la réalité concrète de ce que ce pays peut fournir. Certains nous rebattent les oreilles avec leurs heures les plus sombres de notre histoire et tout ça, mais en réalité, la France subit actuellement les heures les plus ridicules de son histoire.

Dans les manuels scolaires du 22ème siècle (qui seront sous forme électronique ?), ce seront des pages sur fond rose, avec des blagues de Toto dans la marge pour essayer de relever le niveau.

Je dis ça parce qu’en fait, la Valérie propose de mettre en place … quelque chose qui existe déjà.

Cette affaire est ridicule à tellement de niveau qu’on s’y perd.

Une ministre propose, dans le cadre d’un débat que les principaux représentants des religions trouvent déplacé, de mettre en place un diplôme pour former les gens à la laïcité. Ceci montre à quel point le débat et le concept même sont boiteux : il faut un diplôme pour y comprendre quelque chose…

Si on ajoute que ce diplôme existe donc déjà, on en arrive à la conclusion que la ministre en charge de l’éducation supérieure ne sait pas de quoi elle parle.

Mais on peut aussi noter que d’autres joyeux imbéciles l’ont précédé dans ses idées absurdes.

Ce pays, finalement, bien que foutu, ne peut pas lasser celui qui l’observe avec attention : chaque jour apporte son lot, que dis-je, sa palette, non… son container complet d’ahurissantes bêtises que de guillerets lutins du gouvernement, de l’administration, des syndicats ou de la presse s’empressent de décharger dans des petits « hop hop » toniques et rebondissants.

J'accepte les Bitcoins !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez Draghi et Yellen dehors, terrorisez l’État et les banques centrales en utilisant Bitcoin, en le promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !

Commentaires58

    1. Théo31

      Le problème, c’est qu’au rythme où les crétins de l’UMPS débitent leurs merdes insondables, on ne finira pas l’année.

      Le pire n’est pas que ces crétins existent, mais qu’il reste encore des gens qui votent pour eux. Il y a cependant un peu d’espoir : ils sont de moins en moins nombreux.

  1. Aurélien

    Elle est ministre de l’enseignement supérieur, elle propose un diplôme. Elle aurait été à la santé elle aurait proposé un vaccin. Elle est d’une cohérence exemplaire.

    1. kelevra

      a la sante on a deja eu bachelot pour les vaccins, une reussite, encore!!! maintenant ministre des solidarites (ben oui ca existe) elle veut faire condamner les clients des prostituees.

      1. eheime

        Ah oui, j’ai entendu ça à la radio.
        Une riche idée !

        J’imagine déjà les bimbos à cheval entre professionalisme-du-sexe et professionalisme-des-amours-déçus porter plainte pour avoir été entretenues à l’insu de leur pleine gré pour des coucheries volontaires qu’elles n’auraient pas souhaitée, contre de l’argent qu’elles auraient accepté mais qu’elles auraient refusé si on ne leur avait pas proposé.

        J’imagine aussi les vraies pros, directement concernées par le problème, à qui on a surement pas demandé ce qu’elles en pensaient, qui vont etre encore plus à la merci d’un marché encore plus souterrain donc difficile à controler qu’avant.

        Un point positif tout de même, qui me rassure :
        Les maccros sont épargnés ! Et heureusement. Car après tout, ne sont-ils pas les premières victimes de toute cette folle spéculation sur le sexe ? Contraints à faire ce sale boulot que personne ne veut faire ? Il en faut de la sueur pour monter une filiere, trouver les filles, leurs raconter des salades, les fournir en came, les bastonner, etc … Il sont des entrepreneurs eux-aussi. Bon il est vrai que les prisons étant déjà pleines, ils ne devaient plus craindre grand chose. Mais quand même, je suis heureux de constater que pour une fois, le gouvernement respecte la liberté d’entreprendre et s’en prenne aux employés plutot qu’au méchant patron !

  2. kelevra

    marine se frotte les mains. sans rien faire, l ump fait tout le boulot. pour 2012, la campagne presidentielle va etre tres economique pour le fn, c est l ump qui paye pour la faire elire.
    et pendant ce temps, tic tac, la grece s enfonce de plus en plus profond, l irlande continue sa chute, le portugal va exploser, l espagne est au bord du precipice…
    baroin annonce fierement que le deficit est moins pire que prevu (petits tripatouillages des comptes aidant)
    la construction en france repart en fanfare avec moultes subventions (65% des constructions sont finances par la loi scellier, 25% de hlm et le ptz…)
    a part ca, tout va bien madame la marquise

      1. Nicolas

        Le plaindre ? Pourquoi ? Quand on est pour l’Egalité, il faut bien souffrir pour arriver tout en bas, crever le plancher, couler tel le Titanic, non ?

        Moi je vous le dis, tant que l’Afghanistan n’est pas devenu la seule superpuissance mondial et dirige le monde et les français, bien, c’est pas bien (parce que les occidentaux, c’est des méchants, et les riches, les capitalistes et les patrons aussi.)

    1. Joe

      Dans le fonds, il n’a pas tort. Ca ne rime à rien de supprimer un fonctionnaire sur deux dans les ministères régaliens. Il faudrait une stratégie plus souple de réduction de la masse salariale. Par contre, il n’est pas certain que :
      1) ce soit ce qu’il ait en tête avec cette proposition
      2) qu’il prévoit un arbitrage en faveur des ministères régaliens.

      1. Before

        Probablement, la gestion des fonctionnaires devrait de toute façon être plus souple, plus efficace.
        Je pense que sa déclaration n’a d’autre visée qu’électoraliste …
        (de plus, le nombre de fonctionnaires total, avec les territoriaux, augmente, alors…)

      2. Nicolas

        « Ca ne rime à rien de supprimer un fonctionnaire sur deux dans les ministères régaliens.  »

        Heu ouai, mais ca, c’est juste une annonce médiatique.
        Il est évident qu’on a jamais supprimé au pif un poste sur deux selon le hasard des départ à la retraite….

        De toute façon, pendant ce temps là, la gauche embauchait 250.000 nouveau fonctionnaires, alors…

        1. adnstep

          Sisi. Il y a pleins de gens qui réfléchissent, qui mettentg leur grain de sel, et finalement ça donne un gloubi boulga qui ressemble à « Je prend un poste sur deux et je le supprime ».

    2. breizh06

      Faudrait savoir !
      Le sénateur Alain Lambert (cf. Rapport de la Commission Pébereau en 2006), déclare dans le Guardian qu’il faut en supprimer la moitie, TOUT DE SUITE, pour créer un effet de choc dans l’opinion …

      The reforms are being driven by Alain Lambert, … powerful politician on the right of the UMP, he was the budget minister in Paris until 2004 and has been the driving force for the reforms…

      Lambert said he believes half of the civil service should be sacked immediately as a « wake-up call » for the country.

      http://www.guardian.co.uk/world/2011/mar/23/french-civil-servant-bored-workforce?mobile-redirect=false

  3. Pere Collateur

    Je pense qu’il manque à votre article l’image du commandant Picard qui se tient la tête.

    Sinon, comme d’habitude, votre plume fait des ravages!

        1. Epicier vénéneux

          Un sketch de François Pérusse qui date de la fin du siècle dernier. Ce n’était pas extraordinaire mais le jeu de mot m’avait marqué.

  4. Winston (l’autre)

    Dans un style approchant il y a eu Lagarde qui proposait d’introduire un « dose de charia » dans la finance pour la rendre islamo-compatible. Elle n’avait pas précisé quelle dose ni son mode d’administration. D’aucuns penseront immédiatement au suppositoire ou au clystère mais je penche plutôt pour des petits cailloux, comme le crack. Commençons donc par une petite dose : lapidons Christine Lagarde. Et si l’essai est concluant, on augmentera la dose.

  5. rocardo

    Le grand problème de nos zozos politiques est qu’ils n’ont aucune culture scientifique et/ou littéraire.A l’image de notre Président,ils n’ont qu’un univers de références,pipolo-médiatique.

    1. eheime

      Qu’ils soient incompétents, soit. Mais à la rigueur, on peut se faire aider. On peut pas être bon partout.

      Malgré tout ça ne répond pas à une question qui m’intrigue :
      pourquoi se saisissent-ils de questions sur lesquelles personne ne leur demande d’intervenir ?
      Comme par exemple :
      – le diplome de la laïcité,
      – le controle d’internet,
      – la fiscalité changeante comme la brise du matin,
      – le harcelement repressif sur les routes,
      – les vaccins contre les rhumes,
      – …

  6. Nicolas

    Finalement, la laïcité, c’est juste une question de bon sens : jusqu’ou aller sans trop énerver les autres.

    Or, français et bon sens…

  7. eheime

    La laîcité et la religion ont bon dos.
    Les musulmans pour la majorité ne cherchent pas à enerver qui que ce soit, et n’enervent personne d’ailleurs.

    Le probleme c’est que certains se servent de la religion comme un moyen pour montrer leur refus d’adopter la façon de vivre du pays qu’ils habitent en exacerbant les particularismes de leur religion.

    Très franchement, difficile d’avoir facilement la réponse adéquate. cependant je sais pas pourquoi, mais je me dis qu’instaurer un diplôme de laïcité ne résoudra pas tout les problèmes 🙂

    1. Nicolas

      Pour moi, il est clair et manifeste que l’islam en France est un message dés plus clair : « nous refusons d’être français, nous refusons vos valeur, aller vous faire foutre ! ».

      Parce que si l’Islam n’est pas identifier, on ne voit pas pourquoi il émerge à la 3 ou 4éme génération, et pas à la 1er qui l’avait plutôt abandonné..

      En même temps, si pour ces gens là la France, c’est le gauchiste de service à l’éduc nat et à la télé, normal qu’ils vomissent toutes leur tripes et cherchent autre chose, un truc pour homme tant qu’à faire..

      1. Nord

         » … pourquoi il émerge à la 3 ou 4éme génération, et pas à la 1er qui l’avait plutôt abandonné … »

        A mon avis c’est tout simplement l’expression de la faillite de l’intégration,point/ barre (et ce, sans même critiquer le modèle français d’intégration en soi!) Alors je veux bien admettre que le recours à un Islam frelaté est un problème majeur, mais on a sans doute plus affaire à des gens qui se raccrochent à quelque chose de diffus qui comporte toute une panoplie de comportements et de codes, y compris vestimentaires, qui permettent l’identification immédiate, et donc la rupture avec la société d’accueil. Ce pourquoi d’ailleurs les fanatiques de tout poil jouent à guichet fermé, car entre une identité même de pacotille et rien du tout, la masse va au plus simple.

        Et dans notre cas, « rien du tout », c’est ce que propose la France.

        La 1ère génération est arrivée dans un contexte bien particulier, qui incitait aussi à l’effort d’intégration (alors que certains n’ont jamais vraiment appris le Français – exemple vécu!!!); la seconde y a encore cru, a étudié pour certains et quelques uns, qui sont au moins quadras aujourd’hui, sont les cas de réussite qu’on a tant vantés; à partir de la 3ème génération, ça se gâte … mais c’est toute la société qui se casse la gueule aussi … C’est la faillite de la gauche après le Grand Jour de mai 1981, qui leur avait tant promis aux secondes & troisièmes générations …

        Maintenant soyons clair: autant je comprends (mettons) Mohamed, autant je vomis Björn … qui parfois sont les mêmes.

        1. juni palacio

          A force d’être répété avec ce qu’il faut d’assurance axiomatique, n’est ce pas, plus personne ou presque ne nie plus que l’intégration est un échec. Sauf les cas d’exhibition des « réussites dans les banlieues » qui tendent paradoxalement à renforcer cette même idée. L’immigration joue un rôle qu’on n’a jamais assez souligné de révélateur des tensions qui traversent la sté française. Mon job me met en contact très direct avec ce que l’on nomme les classes populaires. Du coté des « de souche » comme des autres, les problèmes sont strictement les mêmes. Chacun réagit après en fonction de la panoplie qu’on lui a transmise. Les uns et les les autres cherchent également à s’accrocher. Dans ce cas, il y a un problème d’intégration pour l’ensembles des classes populaires.
          la gauche, 81, peut-être mais la sous-culture débilitante qui s’est installée à la même époque avec TF1 et d’autres a joué un rôle pas négligeable.

    2. gem

      vivement un diplôme de politicien. Comment ? … on me souffle dans l’oreillette que ça existe déjà : IEP, ENA. Aïe. Finalement, un diplôme, c’est peut-être pas la solution…

  8. Higgins

    Quand j’ai entendu la proposition de V. Pécresse, j’ai pensé à la comparaison faite par Enstein sur l’infinitude avérée de la connerie humaine et celle supposée de l’espace. Ce pays est vraiment parti en vrille (comment pourrait-il en être autrement? Une seule certitude, c’est une vrille à plat et sur le dos. La pire.) et, comme le pilote n’est décidément pas à la hauteur, le sol se rapproche dangereusement!!!
    Pour la baisse ou non du nombre de fonctionnaire, le problème réside essentiellement dans la fonction publique territoriale, domaine où le clientélisme est roi et où les fous sont lâchés. Il est des ministères régaliens où il manque cruellement du monde, comme la Justice entre autres. Pour autant, tant que l’état ne reverra pas ses méthodes de management et de gestion, tout effort sera voué à l’échec. Pourtant, d’autres pays ont su mettre en place des réformes intelligentes et efficaces en la matière (Suède, Canada, Danemark, etc…). Au lieu de débiter des stupidités à la pelle, nos brillants énarques et/ou politiques (les deux casquettes sont souvent confondues) feraient bien de s’en inspirer au lieu de percer des trous dans la coque d’un navire en fort mauvais état.

  9. Rom1 Nz

    j’ai une pro-po-si-tion !

    lecteur assidu de H16 et des commentaires, je me dis qu’il faut se servir de tout votre savoir et publier quelque chose de cour, simple, efficace; qqc qui fait mouche et qu’on répandrait partout.
    un article qui monterait simplement, en prenant des exemples concrets, que plus l’état est présent moins un pays fonctionne correctement et inversement.
    Les exemples de la France et d’autres pays ne manquent pas !!!

    J’ai 25 ans, je me suis enfui en NZ, mais je pense quand même à rentrer. Et ça commence sérieusement à me foutre les jetons. Je vois l’Etat partout, il ne nous reste plus aucun espace de liberté pour souffler.
    Et comme nous sommes en plein cercle vicieux (l Etat réclame toujours plus d’ Etat), les choses ne peuvent aller qu’en s’empirant.
    Et je pense qu’on est vraiment de plus en plus nombreux à prendre conscience de ce problème.

    Je suis la première génération qui regrette l’époque de ses parents, alors qu’il y a tellement de potentiel !!

    Les gens en ont marre de ce gros truc flasque, impalpable qui régit nos vies, ils détestent les politiques. La France a été au bout de son « modèle » et on voit bien que ça ne mène à rien !

    Je pense qu’il y a vraiment la place pour vos idées !!

    Et cerise sur le gâteau, ça ferait de la pub pour le livre de h16 et son blog 😉

    1. Nicolas

      « J’ai 25 ans, je me suis enfui en NZ, mais je pense quand même à rentrer. »

      Heu, comment dire… PAS UN PEU FOU, NON ?!

      1. Rom1 Nz

        les présidentielles approchent, j’ai envie d’assister au spectacle de près, de le vivre 😉
        et puis, venant du nord, j’irai me réfugier chez les belges flamands !

        bref, je vois que mon offre ne vous a pas emballé !

        1. NeBu

          +1…Dis donc, nous avons de nombreuses similitudes. 26 ans, je pense comme vous au sujet d’H16 et de l’Etat. Je suis à Singapour mais j’envisage de rentrer. Par contre, ça sera après 2012, je veux assister au spectacle de loin, pas fou :)!

          Et je viens du nord aussi…pas loin de nos amis wallons par contre.

        2. Rom1 Nz

          en vrai, ça faisait 6 ans que j habitais tournai (templeuve),
          j ai fait mon temps à l’étranger, maintenant je suis comme ET:
           » maison  » 😉

        3. Théo31

          Si la gauche arrive en 2012, je fais mes valises. Si la droite arrive en 2012, je fais aussi mes valises. Plutôt clochard en Nouvelle Zélande que salarié qui se fait enculer en France.

    2. adnstep

      « Je pense qu’il y a vraiment la place pour vos idées !! »
      Non non. Les Français sont accrocs aux allocs et à la sécu. C’est rentré trop profondément dans leur crane.

      Et puis, ce sera tellement plus amusant quand ce sera un socialo qui leur annoncera le gel des salaires des fonctionnaires, et les suppressions des allocs pour es classes moyennes.

      1. Nicolas

        Gel des salaires ??

        J’ai entendu dire qu’au PSF, on discute plutôt licenciement, oui !

        Ouais, ils vont être élus avec le smic à 1500 euros et 10% de plus pour tout le monde, et, clac, rien que ce programme va faire fuir les capitaux..

        Ils iront se faire voir chez les grecs -euh, les Allemands, pardon..

      2. Rom1 Nz

        Sarkozy a bien été élu, pourtant sur le papier, il ne proposait pas plus d’aide.
        en tous cas, ce blog propose des idées qu’on entend nul par ailleurs.
        Il faut toujours aller chercher ces idées différentes, il faudrait peut être maintenant passer à l’étape de les propager !

        Je pense qu’il y a maintenant qu’il y a un socle suffisant de gens qui voient bien qu’on se fou de nous sur … quasiment tous les sujets !!
        internet a beaucoup aidé !! sans ça, j’aurais des remords de rouler avec mon 4×4. Mais encore une fois, c’est parce que j’ai fait la démarche d’aller me renseigner.

Laisser un commentaire