Linky, un compteur pas cher qui peut divulguer gros !

Suite à un arrêté paru au Journal Officiel mardi 10 janvier 2012, les consommateurs vont enfin pouvoir suivre leur consommation d’électricité sur Internet, grâce au déploiement des nouveaux compteurs intelligents « Linky » qui sont en cours d’installation. C’est donc une presse frétillante qui relaie cette information avec tout ce qu’elle peut comporter de joie et de bonheur pour les consommateurs…

On trouve ainsi quelques articles, comme celui-ci du Figaro, qui expliquent calmement que la mise en place de ces nouveaux compteurs par ERDF permettra aux foyer de consulter leur consommation électrique en temps réel. Il manque presque le youkaïdi, youkaïda, mais l’esprit est là : la technologie apporte un vrai plus, ça va rendre les consommateurs contents (c’est important, un consommateur frais et rose, il ne développe pas de cancer coûteux à la Sécu et paye ses impôts sans rouspéter) et, peut-être, cela les incitera à faire des économies d’énergie ce qui est important dans un pays qui se rapproche tous les jours de l’ex RDA.

En plus, nous rassure immédiatement le clown à roulette payé très cher pour s’occuper vaguement de ce sujet au gouvernement, Eric Besson, toute cette installation et ces déploiements de technologie vigoureuse seront gratuits ! Enfin, cette gratuité est encore sujette à discussion, mais on la sent déjà dans la popoche pour le ministre.

(Ici, on se rappellera que ce qui est présenté comme gratuit est très souvent, en réalité, payé par d'autres - autrement dit, si c'est dans la popoche pour Eric Besson, il y a de fortes chances que ce ne soit aussi dans la popoche des consommateurs, au final, qu'on ira chercher les montants nécessaires au déploiement, d'une façon ou d'une autre.)

Bref, à ce point de la nouvelle, pas de doute : Linky, c’est pas cher et ça peut éviter de dépenser gros !

Mais voilà. Dès lors qu’il s’agit pour l’Etat (ou une de ses sociétés du Grand Capitalisme de Connivence, dont ERDF et EDF ne sont pas absentes) d’utiliser une technologie, on peut être à peu près sûr que cela va se terminer en fiasco douloureux pour tout le monde.

Et pour Linky, c’est pareil.

Bonne idée au départ, mais implémentation douteuse faite dans l’irrespect des mesures essentielles de sécurité et de vie privée : comme d’habitude, on s’est surpassé ; Linky est une vraie passoire et distribue très généreusement ses informations à qui le demande gentiment, et fournit tout un paquet de données personnelles et plutôt sensibles sur les habitudes de consommation du foyer interrogé.

Ce sont des hackers allemands qui ont analysé la façon dont travaille le compteur électrique et effectué les manipulations, apparemment assez simples selon eux, pour obtenir les informations transitant entre le boîtier et les serveurs du producteur électrique. Une fois cette analyse menée, leurs conclusions sont sans appel : les flux ne sont pas cryptés, l’exploitation des données est à la portée d’à peu près tout le monde et les données transitant sont suffisamment bien fournies pour permettre au hacker de connaître à la fois votre consommation précise, ou même … ce que vous regardez à la télé.

Linky - U have been hacked

Facétieux, ils ont même réussi à renvoyer une consommation fantaisiste, dont le graphique permet de lire « U have been hacked ». Rigolo pour les hackers, un peu honteux pour les fabricants du boîtier et surtout pour ceux qui ont mis en place une infrastructure aussi frêle… On pourra pour s’en convaincre regarder la vidéo complète ici, qui laisse un peu pantois.

Au passage, si l’on comprend que la consommation est à ce point facile à déterminer, on comprend que mettre en place ces boîtiers est intéressant pour l’Etat qui peut (par exemple) venir réclamer ses redevances. On voit aussi assez bien les dérives possibles d’une telle intrusion dans la vie de tous les jours : l’Etat saura si votre réfrigérateur consomme trop (pas bien, vilain dispendieux !), si vous avez trop d’équipements électriques, si vous utilisez tel ou tel type d’équipement qu’il pourrait désapprouver (parce que mauvais pour votre santé, par exemple, ou mauvais pour la sienne, plus encore à propos)…

Et ces éléments éclairent d’un jour nouveau la volonté actuelle qu’ont les états européens et nord-américains d’imposer ces boîtiers dans tous les foyers.

Bref, encore une fois, on peut remercier la curiosité naturelle des hackers qui ont ainsi découvert des failles béantes dans ce produit et qui mettent en évidence les dérives importantes qu’une telle technologie offre pour ceux qui entendent fourrer leur nez toujours plus loin dans les affaires des autres. Inversement, si l’on peut hacker le compteur électrique pour lui faire dire trop de choses, ou ce qu’on veut, rien n’empêche d’imaginer que ces boîtiers qui, en définitive, distribuent le courant dans le foyer auquel ils sont reliés, peuvent être pilotés de l’extérieur pour, précisément, arrêter de distribuer le courant, à volonté et indépendamment du producteur.

Cette crainte a été d’ailleurs relayée par l’un des consultants en sécurité informatique du gouvernement britannique qui estime que ces « compteurs intelligents », au départ destinés à réduire la consommation électrique, pouvaient être programmés pour paralyser la distribution d’électricité ou voler des informations de grande valeur dans des millions de foyers.

Et ce qui est vrai au Royaume-Uni l’est aussi aux Etats-Unis, où là encore les hackers du cru se rendent compte des trous béants de sécurité laissés par les compagnies en charge de la mise en place des compteurs de gaz ou d’électricité intelligents.

Comme je le disais dans un précédent billet, si l’erreur est humaine, il faut faire intervenir l’Etat pour obtenir une vraie catastrophe. Et en matière de sécurité informatique, ce n’est pas différent.

J'accepte les BCH !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires79

  1. Nicolas B.

    LE seul avantage que je vois à cette insécurité : on peut manipuler pour ramener le chiffre de consommation à 0 kwH par an, ce qui fera du bien au Comité d’Entreprise d’EDF!

  2. Guillaume

    Tant qu’en Informatique on appellera « bug » ce qui est en réalité une erreur, les choses n’avanceront pas. Si les sociétés qui mettent au point des systèmes informatique étaient rendues responsables (dans une certaine limite) des failles de sécurités béantes (souvent parce qu’on a développé des systèmes à l’arrache sans tenir compte des principes de sécu de base), nous n’aurions pas ce genre de problème.

    Quand à Linky, son véritable interet, c’est la remontée temps réel de la conso qui va permettre de faire du « Yield Management », et de facturer l’elec sur la base de forfaits complexes. N’oubliez jamais : quand un service public est privatisé, la première chose dans laquelle il commence à innover, c’est sur la grille tarifaire, pour la rendre aussi opaque que possible (SNCF, Orange, Bientot la Poste etc…)

    C’est dommage que tout un tas de débats viennent polluer et cacher ce fait.

    1. Pascale

      La SNCF privatisée ? Je croyais que c’était toujours un service publikkk à protéger du Capitalisme Sauvage Assoiffé de Profits ?

    2. Pour ce qui est de la grille tarifaire, l’exemple le plus frappant est Free, très très opaque.

      Oh. Wait.

      La plupart des gros mammouth qu’on a privatisé (en partie) se sont réfugiés derrière l’opacité de leurs tarifs pour camoufler l’incurie générale et l’absence de souplesse interne. Mais les entreprises commerciales normales, qui ne viennent pas du public, ont bien été obligées de faire des grilles claires.

      1. Si-Si

        Hola tout doux le h16…:-)

        « Et ces éléments éclairent d’un jour nouveau la volonté actuelle qu’ont les états européens et nord-américains d’imposer ces boîtiers dans tous les foyers.”

        C’était il y a très longtemps,alors… Qu’ils éclairaient.

        Le « on ne vous dit pas tout, car vous êtes bien trop bêtes pour le comprendre ”, fonctionne à merveille en ce moment, vu le nombre exponentiel de sujets d’importance capitale passés à l’ombre d’un fait d’hiver…

        Vous me surprenez souvent, h16, en pointant la bêtise derrière ces pignoufferies d’un temps festif, en omettant le but élitiste à piéger , rechercher et surprendre, le contribuable consentant en flagrant délit de mauvaises fois avancées et volontaires. Si-Si!

        Free, le dernier en date, par ex, fonctionne à merveille : derrière le feu d’artifice d’exclamations aussi subtiles que ceux d’une chienne en chaleur, les infrastructures réseaux seront oubliées et pas par mégarde…

        Donc, les AAh sur un éventuel défaut grec, c’est comme le puceau qui éjacule avant l’heure, et le « non encore” d’une Marianne nymphomane qui rougit en avalant la sauce.

        Quant aux compteurs qui racontent des histoires, c’est comme les radars et les péages privés, ces monopoles d’État, qui rapportent bien plus qu’une péripatéticienne ou autres fonctionnaires de la paix.

        Cela justifie en plus une TVA supplémentaire d’investissement dans le recyclage des écolos, histoire de faire grossir le PIB (Produit Intérieur Bancale).

        Ce pays est vraiment foutu. Si-Si ami-calmant.

    3. Before

      Quand un service public est privatisé, il continue la plupart du temps à conserver un monopole, ou au mieux constitue un cartel avec ses pseudos concurrents.

      Sinon, étant informaticien, un « bug » est bien une erreur, de programmation ou de conception. Que ce soit plus ou moins accepté comme étant dans l’ordre des choses est un autre problème…

      1. Deres

        Je ne suis pas d’accord. Un bug est une erreur du logiciel qui ne fait pas ce qu’il devrait faire, i.e. ce qui est demandé par la spécification système. Quand la spécification système demande à faire de la merde, la merde résultante n’est pas un bug. Si le système contenant les Linky n’a pas demandé aux compteurs de crypter les données, c’est normal que cela n’a pas été fait. Au contraire, un cryptage non demandé aurait été un bug car la communication n’aurait pas été possible entre les serveurs et les compteurs. C’est une tendance classique de tout appeler bug et de mettre les erreurs de conception du système sur le dos du logiciel.

        1. Joblagadluch

          +1. Si ce n’est pas crypté, ce que cela n’a pas été conçu de sorte à ce que cela soit crypté. Sinon, c’est que la société qui commercialise ces compteurs n’a pas fait son travail de recette lorsqu’elle a récupérer le firmware de ses compteurs. Donc mettre ca sur le dos des boites d’informatique, c’est un peu simpliste. Et pourtant, je suis le premier à dire qu’on peut très légitimement leur en mettre beaucoup sur le dos!

          1. En fait, c’est conçu pour être crypté, mais il semble qu’ils se soient plantés dans l’implémentation.

        2. Before

          Je ne dis pas autre chose : « un bug est une erreur de programmation ou de conception ». Je n’ai pas parlé de spécifications…
          Et je parle en connaissance de cause : je suis analyste et développeur : je suis donc chargé de la spécifications ET de la réalisation des bugs ;). D’ailleurs on appelle ça des « fonctionnalités supplémentaires » …
          On est donc tout à fait d’accord.

        3. Joblagadluch

          @H16: dans ce cas, c’est que la recette à mal été faite (ce qui est courant) et que la validation à été toute aussi mal faite du coté de la boite qui à développé cela (ce qui est tout ce qu’il y a de plus courant aussi…). @Before : ouais, on va pas chipoter sur la qualification des anomalies hein. C’est de la pure mauvaise fois du prestataire dans 50% des cas. Les 50% restant relèvent de la mauvaise expression du besoin du client. Tu n’est pas le seul à bosser dans la prestation de services informatiques, à spécifier et à réaliser.

    4. Arkh

      La responsabilisation des compagnies qui font de la merde pour améliorer la sécurité est un des trucs qui revient souvent sur le blog de Bruce Schneier ( http://www.schneier.com/ ).
      Malheureusement, les mots responsabilités et état ne vont pas ensemble.

  3. Pascale

    Quasiment n’importe qui pourrait savoir également si vous vous absentez de votre domicile et pour combien de temps.

    Il s’agit d’une véritable intrusion dans le foyer des consommateurs. L’État en rêvait, ERDF l’a fait.

    1. Inso

      Oui enfin, des entreprises américains non publico-privée le font aussi.

      C’est tout aussi dangereux que ça soit l’état ou l’entreprise privée qui s’occupe de ces données de manière non-transparente. Un système libre et ouvert, où on aurait le contrôle sur ce qui se passe avec nos données, ferait du bien.

      Ce qui me dérange surtout, c’est que même si on en veut pas, même si on veut le « boycotter », l’état paye à notre place pour les autres…

      1. Pascale

        Que ce soit l’État ou une société privée ne change rien au problème, sauf que, comme il n’y a rien au-dessus de l’État pour le contrôler, et qu’il a le monopole de la coercition, le fait que ce soit ce denier qui rentre dans nos foyers est bien plus dangereux.

        Les entreprises privées, elles, en principe on peut les contrôler et les traîner devant les tribunaux.

    2. Deres

      C’est génial, tous les geek pourront trafiquer leurs factures EDF pour payer moins ou faire croire qu’ils sont chez eux. Cela va exister sous le manteau pendant un ou 2 ans. Ensuite, quand cela deviendra mainstream et apparaîtra dans les journaux, nos clowns à roulettes pourront se lancer pleins de petites phrases entre eux, lancer moultes polémiques et demander pleins de projets de lois diverses et variés pour mieux nous fliquer. Que de bonheur citoyen et de justice sociale en perspective !

      1. Pascale

        Et surtout organiser plein de « sommets » et créer pleins de « commissions » pour essayer de résoudre ce « problème » qu’ils auront créé de toute pièce.

  4. Li Po

    N’oublions pas que dès cette année TOUS les DPE, pour les particuliers ou les professionnels, doivent être transmis à l’ADEME qui va centraliser les DPE des batîments de l’ensemble du territoire !

  5. Pascale

    Hors sujet (quoi que, c’est encore l’État qui se mêle de nos vies) mais ce genre de nouvelles a le don de me faire rire et à la fois enrager :
    http://www.lefigaro.fr/emploi/2012/01/17/09005-20120117ARTFIG00693-un-sommet-pour-casser-la-spirale-du-chomage.php

    Je cite un passage : « Avec la résurgence de la crise, l’emploi s’est dégradé à un tel point qu’il est devenu nécessaire de prendre des mesures d’urgence, notamment en faveur des jeunes et des chômeurs de longue durée. »

    Ca fait 30 ans que les gouvernements « luttent contre chômage des jeunes et des chômeurs de longue durée » avec le succès que l’on sait. Il serait peut être temps qu’ils (les gouvernement) finissent par comprendre qu’ils devraient « lâcher l’affaire ».

    1. Théo31

      « comprendre qu’ils devraient « lâcher l’affaire ». »

      Au contraire, c’est tout bénéf pour eux. Plus il y a de misère, de chômage, de mal logés, de pas logés du temps, plus c’est bon pour leurs affaires. La pauvreté est le fonds de commerce du socialisme. L’intérêt bien compris d’un politicien (national) socialiste assumé ou honteux est de proposer des solutions qui échouent systématiquement.

  6. gnarf

    30% d’augmentation des prix de l’electricite prevus sur 4 ans, en bonne partie a cause des subventions aux energies renouvelables.
    http://www.lemonde.fr/economie/article/2012/01/18/les-tarifs-de-l-electricite-en-france-pourraient-bondir-de-30-d-ici-a-2016_1630970_3234.html

    Ils ont incite les gens a s’equiper en chauffage electrique, ce qui est une aberration.(la centrale produit de la chaleur transformee en electrique avec de lourdes pertes, transportee avec des pertes, et retransformee en chaleur).

    C’est un peu comme prendre un tronc d’arbre, faire fabriquer un meuble avec (80% de pertes), et ensuite le bruler pour se chauffer. L’electricite est une energie de haute qualite…la produire pour la retransformer en chaleur (energie de la plus mauvaise qualite qui soit) est cretin.

    1. BN

      L’électricité a une qualité que la chaleur n’a pas : elle est facilement transportable. Impossible de se chauffer au nucléaire sans passer par l’électricité.
      De plus, les radiateurs électriques sont des appareils simple et peu coûteux comparé à des chaudières au gaz ou au fioul.
      Donc oui, du point de vue rendement énergétique, les radiateurs électriques sont une aberration. Mais ce rendement énergétique n’est pas la seule chose à prendre en compte.

      1. Deres

        Et la cogénération, c’est pour les chiens ? Une chaudière ne fait que produire de l’eau chaude. C’est exactement ce que fait une centrale nucléaire. Il est tout à fait possible de se chauffer avec une centrale nucléaire. Cela a existe même déjà en France aussi bien pour du chauffage urbain, du chauffage des serres ou de bassins tropicaux. Pour le transport, cela demande pas mal d’investissement, mais c’est possible, y compris sur 100 km. Soit on se sert de l’eau chaude directement mais il faut des gros tuyaux et beaucoup d’isolation, soit on utilise d’autre fluide plus efficaces pour stocker l’énergie. Après, c’est juste une question de calcul économique en tenant compte de l’investissement.

        1. BN

          Et la logique élémentaire, c’est pour les chiens ?

          La cogénération, c’est très bien, mais quand on habite (tout) près de la centrale. Le transport de chaleur sur 100 km, me fait bien rire. Si c’est possible, pourquoi ce n’est pas fait ? À oui, c’est (peut-être) possible, mais ça coûte un pont. « Juste une question de calcul économique ». Oui, comme tout, quoi. Comme par exemple le choix d’utiliser un radiateur électrique alors qu’il a un rendement minable, mais parce que d’autres considérations font qu’il coûte moins cher.

          Donc j’en reviens à ce que je disais : le chauffage électrique, c’est pas top niveau rendement (c’est même un des pires choix possibles), mais ça a des avantages qui justifient objectivement son existence. Son existence, notez bien, pas sa suprématie.

        2. Deres

          Le principale avantage du chauffage électrique est la simplicité d’installation pour le promoteur immobilier, ce qui diminue ses coûts. Il n’y a pas de chaudière ni d’investissement spécifique. L’alimentation se fait par des fils qu’il faudrait de toute façon installer. Le calcul économique est à très court terme car le promoteur immobilier revend les biens. Le coût à long terme ne l’intéresse donc guère. La plupart des particuliers sont très loin de ce genre de réflexions long terme et achètent sans se poser de questions.

        3. Stéphane

          « La plupart des particuliers sont très loin de ce genre de réflexions long terme et achètent sans se poser de questions. »

          Portnawak.

          Le chauffage électrique a bien des avantages: pas de stockage local (cuve à fioul), pas de danger d’explosion (gaz), flexibilité maximale, coût d’installation dérisoire, mise en oeuvre rapide, possibilité de regrouper chauffage et climatisation en un seul appareil…

          C’est pas toujours parfait, mais c’est parfois très bien. Pour la petite résidence secondaire familiale où on se rend 10 week-ends par an, c’est juste l’idéal.

        4. Paf

          ben moi j’ai le chauffage au gaz et c’est tres cher et pas top, surtout avec les prix du gaz qui montent.En plus un chauffage electrique quand il est naze tu le changes c’est fait en deux secondes, un systeme a eau il faut le purger et tout c’est galere, et en plus il faut payer la location de la chaudiere a gazMetro.Mais peut-etre que c’est plus efficace energetiquement je sais pas…

      2. gnarf

        Ba on est encore dans un bins bien Francais. Le chauffage electrique coute au final largement plus cher que les autres energies quand tous les couts sont pris en compte.

        Mais par la magie de l’Etat et de son nucleaire, hop les couts de demantelement disparaissent, hop le cout du redimensionnement des lignes est supporte par la collectivite…il reste le cout derisoire du radiateur et le prix du kwh qui ne reflete pas grand-chose.

        L’electrique ca coute rien et c’est simple…ca c’est ce qu’on voit.
        Rendement d’une centrale…20-30%. Pertes d’energie pendant le transport: 92%!!! Vous chauffez les piafs.

        C’est pour ca que la France est completement a la traine en cogeneration, en geothermie. Promenez un Francais en Europe il va decouvrir tous ces enormes tuyaux qui passent au dessus des routes.

        Encore une fois l’Etat se mele de tout et les prix sont completement deformes. Ailleurs le chauffage electrique est nettement plus cher que le gaz.
        Je chauffe ici 20 metres carres en electrique a 17 degres, et ca me coute autant que de chauffer 80 metres carres a 22 degres au gaz avec une chaudiere de 40cms par 60cms qui fait aussi l’eau chaude.

        On ne vit pas dans la meme realite. Ce qui est une aberration partout ailleurs est souvent normal en France…c’est assez courant 🙂

  7. scaletrans

    Chauffé à l’électricité et doté d’un Bluepod, je m’attends au pire… Mais s’ils courent aussi vite que je les emm… ils doivent arriver au bureau avant d’être partis, et j’ai un majeur extraordinairement long.

  8. Higgins

    J’avais lu quelque part(?) qu’il na faut surtout rien signer au sujet de l’implantation de ces nouveaux compteurs. Il s’agit d’une décision unilatérale qui n’engage que son promoteur.
    Par ailleurs, il semble que si on n’a plus d’argent au niveau de l’état, il y a encore un gros stock de gravier disponible (pas calibré, la machine est en panne): http://www.lemonde.fr/economie/article/2012/01/18/les-tarifs-de-l-electricite-en-france-pourraient-bondir-de-30-d-ici-a-2016_1630970_3234.html
    Plein de saveur amère quand on lit ce billet d’Aymeric Pontier (http://aymericpontier.blogspot.com/2011/06/le-poids-des-taxes-sur-le-prix-de.html) et qu’on y découvre ceci: « le taux de taxation de l’électricité est de 34% sur l’abonnement et de 43% sur la consommation pour le tarif de base ! » et surtout cela « Et bien, tout simplement que ce sont les taxes, et principalement la CSPE, qui ont fait grimper en flèche le prix final de l’électricité. Sans la taxation, le prix de l’électricité pour le tarif de base serait sensiblement resté le même depuis l’année 2002 ! »
    Dame, il faut bien financer le CE. Quant aux dépenses d’investissement et aux provisions à faire, nada!

  9. infraniouzes

    J’aime beaucoup la fin de l’article du Figaro…. « dépense colossale… dont le coût sera pris en charge par ERDF ».
    Je suppose que l’augmentation de 30% du Kwh qu’on nous annonce déjà, pour les années à venir, n’a rien à voir avec cette dépense de Pharaon en quête d’éternité ? Simple coïncidence ?

    1. Joblagadluch

      Ne pas confondre ERDF et EDF. EDRF dispose du réseau physique. Et le loue à EDF. EDF est vendeur d’électricité et en fixe les prix. Mais évidement, si ERDF augmente le prix de location, EDF le répercute dans ses prix.

  10. ROCHARD

    Ces compteurs ont aussi (et surtout ?) la possibilité de moduler à distance la puissance disponible pour l’usager. Et donc une capacité à gérer de façon « intelligente » une éventuelle (et probable ?) pénurie: plutôt que de couper totalement toute une zone de distribution, comme c’est quelquefois le cas en hiver en Bretagne par exemple, on limite la puissance pour tous les usagers de la zone.
    Ce qui peut être une bonne mesure, globalement, mais aussi préfigure des temps sans doute un peu moins faciles.
    Ce que ne dit pas EDF.

  11. Nicolas B.

    Juste une question un peu plus sérieuse : lequel des films conseillez-vous SVP? Celui d’une heure et demie environ?

  12. Salpetre

    Désolé mais là votre article est plutôt débile. Ecrit sans aucunes informations, ni culture dans le domaine.
    Vous parlez uniquement de l’équipement (encore au stade de prototype), alors que le sujet c’est les « Smart Grids ». Il y a de nombreux projets concurrents qui se développent mais nous n’en sommes qu’au stade de l’expérimentation auprès de quelques centaines de testeurs.
    Le benefice client c’est bien la gestion de sa consommation, le benefice pour les fournisseurs c’est plutot la meilleur gestion des pics qui ont déjà été fatales à plusieurs réseaux notamment aux USA.
    Avec le niveau de consommation actuel, les smart grid deviennent indispensable pour garantir la sécurité des réseaux et la continuité de service.
    Au niveau des intervenants, il me semble difficile de faire sans les acteurs principaux du marché, étant donné leur position stratégique dans la fourniture auprès du consommateur quelque soit leur niveau de collusion étatique.

    1. Libertas

      Désolé, mais là votre commentaire est plutôt débile.
      Vous parlez de nombreux projets concurrents qui se développent, sauf que l’Etat a déjà jeté son dévolu sur le système Linky. Donc pas le choix.
      La France avait choisi le minitel et était passée à côté d’internet. La France choisit Linky et passera à côté du réseau intelligent (smart grid).

        1. Et ce n’est pas avec tes non-arguments et tes commentaires pourris qu’on va pouvoir savoir comment il faut comprendre.

    2. Comme d’habitude, tu viens pour écrire trois trucs et tu te plantes lamentablement.
      Tu es qui, exactement, pour décréter que le sujet c’est les Smarts Grids et pas l’envoi de données non/mal cryptées par le boîtier ? Qui as-tu la prétention infatuée de croire être pour te permettre de me dicter ce que je dois penser ?

      Accessoirement, « sans informations ni culture » est assez fort de café lorsqu’on lit effectivement l’article et qu’on prend le temps d’aller voir les vidéos et explications des hackers qui ont découvert les failles. Et je ne pense pas me tromper beaucoup en te disant que j’en sais probablement plus long que toi.

  13. GrosBen

    Je parie que des petits malins vont commercialiser un appareil destiné à masquer les signatures électriques émises par les appareils de la maison. Rien qu’avec les dizaines de milliers de cultivateurs d’herbe qui vont vouloir cacher leur utilisation de lampe à sodium, le succès est assuré !

    1. Paf

      on les traque a la camera infrarouge ceux la donc ca ne sert a rien dans ce cas precis
      c’est marrant mais il me semblait qu’avant ce systeme EDF avait des moyens tres simple pour mesurer les fuites d’electricite sur les compteurs truques, je me trompe?

      1. GrosBen

        La caméra infrarouge n’est pas utilisée dans tous les pays et ne peut détecter que de grosses installations. Les cultivateurs amateurs qui font ça dans un placard ne sont pas détectables à l’infrarouge et les gros ont développé des parades contre cette technique.
        Je sais que les compteurs mécaniques sont très simples à trafiquer, les compteurs électroniques beaucoup moins car ils se mettent en défaut si on tente de les shunter. Il doit en être de même pour ces nouveaux compteurs.

        1. Guillaume

          De toute façon, les fuites sont détectées par de gros compteurs en tête de réseau.

          Si la somme des consos mesurées sur les compteurs individuels est différente de celle mesurée sur ces gros compteur, il y a un problème.

          L’avantage de Linky, c’est qu’on pourra faire ça en temps réél.

  14. Libertas

    CPEF. Je me tire. J’hésite encore sur la destination : Nouvelle-Zélande, Australie, Suisse, Canada, Luxembourg, Irlande, Royaume-Uni, Etats-Unis, Maurice (pays économiquement et politiquement libres d’après Heritage et EIU, et anglophones ou francophones).

    1. Joblagadluch

      Je pencherais pour la Nouvelle-Zélande personellement. En Europe, la France va peser de tout son poids pour faire passer les mêmes réformes que chez nous, histoire que les autres galèrent autant que nous, et de rester « surnager ». Les USA, humm, c’est pas tant que ca la panacée tout de même, surtout avec les projets de loi SOPA et PIPA (http://en.wikipedia.org/wiki/Wikipedia:SOPA_initiative/Learn_more pour plus d’infos, en anglais) qui passent en ce moment, et les atteintes aux libertés individuelles causés par la lutte anti-terroriste, etc… L’Australie, c’est un peu comme la France, mauvaise direction dans pas mal de domaines, donc l’internet. La Nouvelle-Zélande, hormis le risque sismique, à conservé une société assez saine me semble t’il. Mais peut être est-ce que c’est un « petit » pays, donc qu’on en parle moins.

      1. Paf

        il ya trop de froncais au Quebec donc je vous conseille l’Ontario, la Nouvelle Ecosse ou Vancouver.
        meme inconvenient avec Vancouver et La NZ: c’est extremement loin quand il faut revenir en fRance dire bonjour.
        avantage du Canada: une monnaie et des ressources pour le moins solides, une croissance beton.

        1. Pascale

          Oui, mais au Canada, il fait vraiment trop froid et ça, ça compte aussi dans les choix. Enfin, pour moi.

  15. Rouget

    Je ne doute pas du manque de sécurité de Linky, des Smart Meter en général et de tout ce qui contient des puces en général, à ce titre il faut regarder l’intervention de Cory Doctorow à la 28c3 (déjà cité sur ce blog) où interviennent nos deux bidouilleurs de compteurs. C’est passionnant !

    Mais dans ce cas ce n’est pas Linky qui a été attaqué mais le Smart Meter de Discovergy. A confirmer. Et ça ne veut pas dire que Linky est mité (en France c’est entre autre iTron qui s’en occupe)

    Je regarde la vidéo et je reviens vers vous.

    1. Nord

      Mprfffffff arf arf arf … bah, les cons: ça ose tout (oui je sais: ça sent l’Audiard, mais je me refais les classiques pour l’instant, faut pas m’en vouloir) …

      Gonflé quand même le Danny … tiens, je vais me refaire le réquisitoire de Desproges. Mais si, vous savez? « Pauve Cohn … je peux cous appeler pauvre Cohn? »

  16. Nord

    En fait ce qui est lamentable, c’est que tout ceci n’est qu’une mise à niveau pathétique d’une industrie cacochyme (oui je sais, c’est normal: c’est l’Etat!).

    Je m’explique: j’ai fait de la domotique à la fin des années 80/ début 90. Je vous rappelle que c’est l’époque des processeurs cadencés en dessous du GHz hein! Bah en interfaçant via le port série d’un bête PC à base de 80286 je dressais déjà toute la cartographie énergétique d’un immeuble de 10+ étages en ajoutant, selon les besoins, les rapports complets selon le type d’appareil électrique utilisé. J’ai même réussi à capter les donnée de téléviseurs: chaînes regardées, etc, en réseautant le secteur 220 des appartes (genre VOD dans les hôtels – pas sorcier, mais bon: il y a 20 ans aussi hein!).

    Alors Linky … je me marre. Technologiquement, c’est de la branlette de poulet. Il y a des failles de sûreté? nooooonnnnnnn sans blââââgues? On prendrait les enfants du bon Dieu pour des canards sauvages que ça m’étonnerait pas … de là à dire que c’est voulu, je veux pas dire … (si? je l’ai dit? ah – au temps pour moi! … naïf, je mettais ça sur le compte d’une incompétence passagère)

    Là où je me décompose, c’est l’absence de [liberté de] choix!

  17. gnarf

    Mais sinon, sans deconner, connaissant un peu le domaine de l’electricite… pour optimiser un reseau c’est vrai que l’ideal c’est d’avoir un max de donnees sur la consommation electrique.
    Mais ca pourrait tres bien etre consolide au niveau des transfos plutot que detaille client par client.

    On aurait alors l’avantage double…on ne se mele pas de la vie des gens et on peut gerer le reseau.

    1. Voilà. Mais dans ce cas, ce coût là est entièrement supporté par le réseau (ERDF ou EDF), pas par le client ou l’état.

  18. TWINS

    ça serait pas une fois de plus un mauvais coup de gouvernemaman pour fliquer les français et en plus leur imposer erdf je sent que je vais me déconnecter de ce réseau intrusif le plus vite possible je le vois plutôt comme Jaily le boulet vert au pied

  19. gnarf

    Au sujet du chauffage electrique, j’insiste lourdement:
    Meme avec le prix tres bas du kwh nucleaire, le chauffage electrique reste au moins 30% plus cher (installation et amortissement compris) que la pompe a chaleur ou le gaz. C’est pratique dans certaines situations particulieres (tout petit local, maison secondaire) mais le reste du temps…c’est du lobbyisme d’EDF aupres des promoteurs et de l’Etat.

    Il y a legion de calculateurs sur le net qui donnent tous le meme resultat, comme celui-ci:
    http://www.abchauffageconfort.com/techno/cout_chauffage.htm

    Et tout ca alors que le cout du demantelement des centrales n’est pas provisionne, et que le redimensionnement du reseau necessite par la generalisation du chauffage electrique est cache dans les 45 milliards de dettes d’EDF.

    Ca a l’air hors sujet, mais c’est comme pour la generalisation du TGV sur les petites lignes: l’Etat claque l’argent des Francais dans des aberrations en terme de cout.
    Pour faire passer la pilule, il extirpe le cout reel du reseau electrique ou ferroviaire et le reporte par la dette sur la collectivite…comme-ca il continue a favoriser artificiellement une solution technologique…capitalisme de connivence.

    Bof de toute facon c’est pas grave 🙂 bises a toutes et tous.

      1. Guillaume

        Sauf que le gaz nécéssite :
        – Un contrat d’entretien
        – Des changements de pièce au dela de 4-5 ans justement
        – Une VRAIE chaudière avec ballon, pas un « chauffe eau instantané » qui est vite galère pour une famille.=> Cout = 5000€
        – Peu de flexibilité : pour avoir 19 dans une pièce, tu va avoir 22 dans une autre.

        Pour une construction neuve, peu de gens choisissent le gaz, car elles sont tellement bien isolées que peu d’€ sont nécessaires.

        Quand aux PAC, les 15000€ d’installation + le changement de split au bout de quelques années sera il amorti? En tout cas, merci au PTZ de subventionner cette activité.

        TOUT ceux que je connais qui ont du gaz, me disent qu’il préfereraient l’electrique + bonne isolation. De plus, avec l’elec on peut tout faire soi même!

    1. gem

      C’est vrai pour le chauffage ordinaire, par bête résistance.
      Mais avec une petite climatisation réversible (une pompe à chaleur, quoi) modèle basique (moins de 1000 € pose comprise), ça change tout : un kWh électrique consommé = 3 voire 4 kWh de chauffage. Ce qui met le chauffage électrique à 3 cts / kWh en heure pleine et 1,5 en heure creuse, soit 2 cts en moyenne sur la journée. Le tarif du gaz c’est quoi déjà … 5 cts par kWh ?

      Concrètement, avec ce genre d’installation ça coute en fonctionnement 2 ou 3 € par jour de chauffage, le prix de deux litre de fioul… Résultat réel constaté, vécu, ce n’est pas que du théorique
      Et en prime tu as la clim en été, si besoin est.

      Selon ton format : (l’installation électrique ne sert jamais, mais elle est là d’origine et peut toujours servir en cas de problème ou d’extrême besoin sur les deux PAC, donc on la compte en installation mais pas en consommation)
      électrique + PAC :
      install 4700 + 2000
      cout annuel 450

      L’installation des deux PAC est amorti en deux ans et pas besoin du gaz.

      Le jour où des PAC-gaz seront sur le marché (c’est techniquement possible ) on reparlera du gaz, en attendant …

      1. gnarf

        vivi tout a fait je parlais du chauffage electrique par radiateurs rayonnants, celui de monsieur tout le monde quoi 🙂

        La pompe a chaleur c’est le chauffage le plus rationnel. Par contre d’apres differents sites l’installation d’une PAC efficace qui fait vraiment 450euros par an, c’est au dessus de 10 000 euros et l’amortissement c’est 10 ans.

        Ici un indice sur le veritable cout du kwh electrique:
        http://www.2000watts.org/index.php/energytrend/nucleaire/nucleaire-prix/581-quel-est-le-vrai-cout-de-lenergie-nucleaire.html

        « EDF estime le coût complet du nucléaire français, de la construction au démantèlement des centrales, à 46 euros par mégawatheure (MWh). C’est 48% de plus que le prix actuellement payé par le consommateur (30,9 euros/MWh), tel qu’il a été évalué par la Commission de régulation de l’énergie.

        Et le coût de l’électricité produite par le réacteur de nouvelle génération EPR de Flamanville (Manche) devrait s’élever à plus de 60 euros/MWh. »

        Si on compte en plus les aides aux energies renouvelables bidon qui sont responsables des 30% d’augmentation annonces…le kwh electrique va doubler dans les annees qui viennent. Et s’il ne double pas de toute facon le cout se reportera ailleurs…dans les impots. La generalisation du chauffage electrique radiant est un beau piege.

Les commentaires sont fermés.