Commentaires15

  1. M’enfin

    Au moins ces messages sont claires.

    Stop aux bisous sentimentales et autres Taxes iniques.

    Faite comme Free, divisez par 2 les f(r)actures.

  2. Lib

    La beauté du truc c’est qu’on peut choisir n’importe quelle paire de candidats, on trouvera toujours que ce sont 2 socialistes qui veulent plus de dépense publique, plus de bisous et moins de liberté.

    L’idée est géniale.

  3. danalyon

    C’est plutôt bien vu comme idée montage! Je suis en train de relire « L’État, c’est toi! » de Bastiat et je ne comprends toujours pas comment le commun des inscrits aux listes électorales ne comprend pas cette simple notion que l’argent qui vient de l’État est sorti de nos poches; que par une spoliation presque magique on me détrousse de la moitié de mon salaire et, c’est le pire, qu’on essaye de me faire croire qu’on sait mieux que moi ce qui est bon pour moi. Vous n’avez pas faim! Ben si un p’tit peu quand même… Non, je vous assure. Ah bon?! Faut-il vraiment être stupide pour ne pas comprendre qu’on ne fera pas plier ni la Chine et encore moins les marchés financiers en brandissant un bon vieux flambi démoulé pour l’occasion ou n’importe lequel de ceux qui disent parler en mon nom comme si nous avions mangé ensemble la veille. Je ne comprends toujours pas pourquoi, j’ose là un merde à la fin, ces satanés bobos tout de rose bien pensant n’arrivent pas à comprendre que loin de se faire ponctionner pour le biens des plus démunis, ces andouilles se font réviser le séant au gros gravier pour entretenir quelques corps administratifs malades. Il me reste des fourches dans la grange et il est grand temps de remuer ce tas de fumiers…Nan parce qu’à la fin, y’en a un peu marre de choisir toujours le moins mauvais!

    1. wpe

      Le problème c’est qu’il ne suffit pas de lire Bastiat pour être acquis à la cause libéral, encore faut-il posséder les connexion synaptiques suffisantes pour en comprendre les différents concepts.

    2. eheime

      @danalyon

      Vous ne discutez pas avec des gens « normaux » qui n’ont pas forcément le temps de se poser des questions, ni la formation.

      Donc ils font un rapide tour d’horizon. Qu’est ce que je paie sur ce que je reçois ?

      Or tout est faussé :

      Le salaire qu’on reçoit est déjà lourdement ponctionné.
      L’autre ponction n’est pas systematique, l’IR étant variable, l’ISF exclusif.
      La TVA est cachée dans le prix.
      Tout comme d’autres taxes par exemple dans l’immobilier (ex : taxe sur l’essence, frais de notaires qui sont en fait des taxes en très grosse partie, taxe sur les sodas, …)
      La CSG est visible, mais qui, dans le peuple, sait réellement où qu’elle s’applique ?

      Résultat, les gens sous-estiment très très lourdement le « poids » de l’Etat.
      Discutez autor de vous, beaucoup pensent qu’on leur pontionne 5-10 % … Et le pire c’est qu’ils trouvent que c’est trop !!

      Il existe un chiffre parlant : les prelevement obligatoires sur PIB. Mais cette notion est pas forcément facile à comprendre pour le quidam et en plus sujette à débat sur l’assiette prise en compte car l’Etat détient parfois des parts importantes dans le secteur privé.

      Mais en définitive, c’est là qu’on voit vraiment l’impact de la fiscalité

      1. eheime

        A mon sens , seuls l’IR, les PV (qui sont devenu un vrai impôt) et les taxes locales sont parfaitement identifiées (et souvent mal acceptées) par le commun des mortels

Laisser une réponse

(obligatoire)
(facultatif)