La France en pleine tempête dans moins de deux mois ?

La situation européenne est franchement préoccupante. Évidemment, pour les habitués de mes billets, la surprise est assez mince. En revanche, les autres vont de découvertes en découvertes à mesure que les alarmes se font plus pressantes de la part de personnalités de plus en plus en vue…

Bien sûr, la presse française est aux premières loges pour décortiquer avec délectation les résultats d’une élection qu’une quasi-majorité des Français a boudée, ce qui lui laisse quelques pages, dans les sections intérieures de leurs journaux sur-subventionnés, pour évoquer les douloureuses alertes que lancent des financiers de plus en plus reconnus.

Ainsi, pendant que les quotidiens se tortillent la nouille sur les déclarations fracassantes d’un Nasri, joueur de foot d’une équipe incolore, inodore et sans saveur, sur les tweets de la première gaffe de France ou sur la nouvelle loi contre le harcèlement sexuel sans laquelle l’ensemble de la société française menaçait de basculer dans la barbarie la plus complète et le retour évident au droit de cuissage, on découvre que Christine Lagarde, dans une interview à CNN, confirme l’analyse déjà particulièrement gratinée de George Soros, qui estimait que les pays européens avaient au plus trois mois pour sauver la monnaie unique.

Les arguments de Soros (ceux de Lagarde se résumant à les reprendre) sont brefs mais efficaces : pour le milliardaire, seuls les Allemands disposent du réel pouvoir d’infléchir la marche entreprise actuellement, et disposent de trois mois avant que l’Allemagne ne soit elle-même en difficulté. Si l’on regarde les chiffres macro-économique du pays, résumés dans l’analyse de Loïc Abadie qu’on peut lire ici, force est de constater que Soros a raison : dans les mois qui viennent, la récession qui s’installe en Europe provoquera inévitablement une forte contraction des exportations allemandes et, par voie de conséquence, entamera sa croissance comme ce fut le cas en 2008 et 2009.

Croissance allemande trimestrielle

Et la question n’est plus de savoir si l’Allemagne va avoir des problèmes, ni même quand. Le chat est maintenant sorti du sac lorsqu’on regarde quelques indicateurs clés :

  • ce mois de mai, le secteur manufacturier s’est contracté avec le rythme le plus soutenu en trois ans,
  • l’indice de pouvoir d’achat est en berne,
  • la production industrielle a déjà baissé,
  • le nombre de création d’entreprises aussi,
  • les commandes à l’export aussi,
  • et le sentiment des investisseurs et des analystes marque lui aussi le pas…

Bref : oui, l’Allemagne a des soucis. Reste donc à savoir ce qui va se produire ensuite car une fois l’Allemagne elle-même en récession, il ne faudra pas compter sur ce pays pour bailouter tout le petit monde européen dans la bonne humeur et relancer le petit atelier d’imprimerie d’art de Draghi La Bonne Combine…

Quant à la France … Elle ne semble pas aller de mieux en mieux non plus. Malgré le retour messianique du socialisme triomphant incarné par un Hollande à la fois majestueux, affûté et redoutablement populaire, un récent commentaire par William Porter, analyste au Crédit Suisse, ne laisse aucun doute sur l’avenir de l’Hexagone dans cette crise : cela fait quatre mois qu’on cache les problèmes par des recapitalisations bancaires au moyen de refinancement auprès de la BCE (LTRO), et compte-tenu de la capacité d’apprentissage des marchés, il estime que cela peut durer encore un maximum de deux mois. Après quoi, l’analyste évoque clairement la faillite des mécanismes de soutien et/ou celle de la France.

Autrement dit, début août, la France devrait connaître une phase difficile et si Soros, Lagarde et les analystes du Crédit Suisse ont raison, la rentrée de Septembre s’annonce particulièrement mouvementée. De toute façon, si on s’en tient exclusivement aux sommes mobilisées jusqu’à présent pour subventionner sauver les banques en difficulté, on comprend que la route vers la croissance et la résorption des problèmes n’est pas celle qui fut prise et que si la route actuelle est droite, la pente est non seulement raide, mais savonneuse, parsemée de mines antichar, et terminée par un mur bien solide en béton armé :

Subventions aux banques, 2012

Devant ce constat, on comprend l’empressement quasi-maladif de nos « élites » à vouloir tenter l’intégration européenne politique et fiscale totale : les dirigeants ont bien saisi l’intérêt qu’ils pouvaient tirer d’un sentiment de panique générale. Et laisser perdre une bonne crise majeure comme celle-là serait du gâchis !

Dans l’idéologie socialiste dominante, bruyamment relayée par les frétillants collectivistes à morale souple comme Attali, seul un Gouvernement Mondial permettra à l’Humanité de réaliser sa plénitude à base d’égalité totale et de planisme étatique débridé (le soviétisme, mais « en mieux », quoi). Et le chemin évident pour ce gouvernement mondial passe par la coagulation des nations entre elles, ce que la construction politico-technocratique européenne permettait dans une certaine décontraction au moins jusqu’à dernièrement, la crise ayant quelque peu crispé les peuples.

La prochaine étape, avec l’accélération de la déliquescence de l’euro et l’enchaînement prévisible des faillites d’états, sera parfaite pour pousser l’agenda fédéraliste en clamant à la face du monde affolé qu’il est LA solution aux crises financières, aux problèmes économiques, aux sexes tordus et aux motos russes qui refusent de démarrer. Et ne croyez pas qu’il s’agit de conspiration, l’agenda existe bel et bien, au moins dans la tête de certains députés : l’union politique et fédérale avance, à petit pas, pour ne pas faire peur.

Il reste quelques jours avant les résultats des élections. Je parle ici des grecques, les législatives françaises n’ayant à peu près aucun intérêt, si ce n’est pour les petites grimaces des uns et des autres à l’arrivée ou au départ de certains députés. Le 17 juin au soir, la Grèce va, implicitement, choisir de rester dans l’Euro, ou de s’en séparer. Dans ce dernier cas, notez qu’aucun député fraîchement élu, aucun ministre nouvellement en place, aucun Président des Bisous ne semble avoir montré la moindre préparation à ce qui suivra.

J'accepte les Bitcoins !

19rv3fCUt4JMz6YTrHfMMELo3c6qEt6BGC

Vous aussi, foutez Draghi et Yellen dehors, terrorisez l’État et les banques centrales en utilisant Bitcoin, en le promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !

Commentaires110

  1. Le Gnome

    Finalement, les Mayas avaient raison, la fin de notre monde est pour 2012, il est temps de se réfugier dans l’Aude. Il y a des sangliers à bouffer et on trouve du pif correct en évitant les coopératives.

  2. Jacques

    Je gage que nos dirigeants européens vont sortir encore un autre lapin du chapeau pour procrastiner et retarder encore la survenue de la vraie crise.

    1. Guillaume

      +1. Il ne faut pas oublier l’imagination de nos dirigeants pour sortir des « silver bullet », comme le disent les anglos saxons.

      1. Deres

        Les « silver bullet » qu’ils se gardent en stock, on les connait bien … Ce sont les euro-obligations puis la monétisation directe de la dette si nécessaire. Rien de bien original. On connait très bien les conséquences en terme d’inflation et d’appauvrissement global.

  3. infraniouzes

    Je ne suis pas contre un peu plus de fédéralisme; après tout, l’union faisant la force, unissons nous mes frères. Mais je pose une condition : je veux, j’exige qu’on me jure sur la Bible, le Coran, la Torah, le Capital et la collection complète des Pieds Nickelés que le nombre des élus- en France – sera immédiatement divisé par 2 et le nombre de fonctionnaires par 3.
    En foi de quoi je suis disposé à tenter l’expérience….

    Réflexion faite, c’est pas gagné…..

    1. Pandora

      Angela a dit au congres de Davos (février) que l’avenir de l’Europe était dans le fédéralisme.

      Mais les français (du moins leurs représentants élus avec moins de la moitié des votants) n’en veulent pas !!!
      Ce sont eux qui bloquent. Ils préfèrent un « gouvernement mondial ».

      La différence majeure : la responsabilité.
      Un gouvernement fédéral assume ses erreurs et n’invoque pas l’Europe comme la coupable de tous les maux, contrairement a nos dirigeants socialistes.

      Ils ne sont pas prêts a la vouloir cette avancée vers le fédéralisme…

    2. paf

      « que le nombre des élus- en France – sera immédiatement divisé par 2 et le nombre de fonctionnaires par 3. »

      c’est promis! :D :D

  4. Aurélien

    Petit pari:

    Au coeur de la crise européenne, au moment où il faudra fédérer les peuples et les états, qui de mieux pour incarner une europe qui se bouge enfin les miches que le meilleur Président de l’Europe qu’on a eu du monde?

    Qui de plus compétent et sincèrement engagé que celui qui a sauvé notre vieux continent une bonne dizaine de fois en 3 ans du désastre qui arrive dès qu’il n’est plus là (comme par hasard…)?

    Allez… Je mets une pièce sur le retour du tout petit homme par la grande porte européenne, par exemple au poste de Von Rompuy mais avec des pouvoirs renforcés,… Tiens il expire quand le mandat de Von Rompuy déjà?…

    On l’aurait notre cohabitation… et elle serait rigolote.

    1. Before

      J’étais pas contre une Europe fédérale, pensant que les pays du Nord, plus libéraux, tireraient la France dans le bon sens.
      Mais maintenant, dans cette panique généralisée, je suis plus vraiment preneur.
      Au final, on a donc le choix entre une Europe fédérale socialisée, dans sa plus mauvaise version étatiste, et un repli protectionniste dans une France de plus en plus soviétique.
      Arrêtez cette planète ! Je veux descendre !

  5. vincent

    La vraie question, c’est: si je pars en vacances en espagne ou en italie, dois-je les prendre en juillet ou en aout ? #BankRun #DistributeursFermés #manifsmonstres #chasseautouriste #toussa

  6. sam00

    « si la route actuelle est droite, la pente est non seulement raide, mais savonneuse, parsemée de mines antichar, et terminée par un mur bien solide en béton armé »

    excellent comme toujours!

    Encore merci d’écrire chaque jour.

  7. Before

    Boarf, c’est pas grave tout ça, vaut mieux se demander si la Tweetweiler a eu raison ou pas de chier dans les bottes de la Royal…

  8. Lib

    Cette fuite en avant collectiviste, cette certitude d’airain que tous les problèmes disparaissent dès lors qu’on les a mutualisés, est vraiment inquiétante.

  9. axel

    Le fédéralisme devrait être une force mais ça n’a fait que conforter les pays mauvais gestionnaires dans leur caca.
    Le seul moyen d’en sortir est de passer par une vraie rigueur dans tous les pays européens. Et que ceux qui n’en veulent pas sortent de la communauté, point.

    1. Guillaume

      Il ne faut pas trop appeler la rigueur, car en france tu risques d’avoir une rigueur à deux vitesses, en fonction de ta corporation.

      1. Deres

        C’est déjà le programme. Embauche de fonctionnaire et pas de rigueur d’un côté et hausse massive des impôts de la classe moyenne de l’autre. Bilan neutre pour les français pauvres qui aurait besoin de l’aide de l’Etat et les riches eux peuvent s’exiler tranquillement ou bénéficier des régimes d’exception des élites …

  10. Pere Collateur

    Mouais, rien de neuf sous le soleil pour ceux qui suivent votre blog et d’autres sources d’information du même tonneau.

    Par contre, ça fait maintenant plusieurs fois que je vois passer dans vos billets des histoires de motos russes qui démarrent pas. C’était si mauvais que ça les motos russes?

      1. channy

        euh il n’a pas un truc pour sauver la France le Dr Yao kouadio Albert? un type avec autant de pouvoirs ne peut être que notre sauveur, mieux qu’un petit excité sur talonnette ou bien un « président des bisous »
        Enfin j’espère qu il n est pas à la retraite Albert car cette pub je l avais reçu en 2006;

      2. eheime

        Il a l’air doué le docteur KOUADIO (sauf pour accorder les adjectifs masculins dans les titres de carte de visite )

        Il réalise des opération CHIRURGICALES par téléphone :)

        Croyez moi, il n’y a pas beaucoup de médecins capables de faire ça. Déjà en vrai, y en a pas mal qui ont du mal, mais alors par téléphone … ça paraît presque incroyable !!

    1. ANT1

      Les motos russes avaient des pieces usinees et assemblees de maniere plus qu’approximative.
      Ceci dit ils ont fait d’importants progres en qualite ces dernieres annees, depuis qu’ils en exportent. CQFD.

      1. channy

        Et avec Lada cela va mieux aussi? bizarre car ces voitures « Tank » ont complètement disparu en France.
        pour l exportation de moto russes( en Afrique ce sont surtout des modèles 100 à 125 cm3 type honda wave ou dream)
        je ne sais pas ou elles sont exportées.
        Les copies chinoises et coréennes des modèles Honda ou yamaha sont à des prix imbattables et les « daelim » Coréennes aussi robustes que les motos japonaises.Enfin en Afrique ce sont surtout des motos d’occasions qui sont importées.;donc si une première main russe n’était pas d une grande qualité on peut imaginer le problème après 5 ans.;d ou la nécessité d’utiliser un marabout

  11. zecrocwhite

    N’avez-vous pas vu que notre fleuron de l’automobile que le monde nous envie a réclamé le retour de la prime à la casse.

    1. Deres

      Encore une mesure idiote. Il a été démontré maintes fois que les primes à la casse créent seulement des anticipations des achats de voitures. Le problème de la chute des ventes est donc juste déplacé à grand frais pour le contribuable à la fin de la dite prime. Cela revient donc au même que le pavage/dépavage des routes car on détruit des véhicules utilisables pour les remplacer par des neufs en grillant un maximum de brouzoufs au passage. Si au moins le vieux véhicules étaient revendus en Afrique comme d’habitude, mias non, ils sont détruits …

      Les industries ont besoin de marchés stables pour faire tourner leurs usines avec efficacité. Un interventionnisme qui créé encore plus de turbulences n’apporte rien sauf des subventions déguisés …

      1. zecrocwhite

        Amplement d’accord. Une distorsion de marché supplémentaire.

        A croire que les industriels de l’auto française n’ont pas compris que les français changent de voiture comme de président, tous les cinq ans…

        Blague à part, ça démontre bien que ce pays est foutu, puisqu’on n’est pas capable de produire de la voiture sans aide de l’Etat (manque de créativité, ou que sais-je, les Allemands (encore eux) y arrivent bien, eux).

        1. YP

          Si on n’arrive pas à produire de voitures en France et a gagner de l’argent dessus, c’est avant tout un problème d’image.

          Problème d’image amplement mérité d’ailleurs (tous ceux qui ont un jour eu une Mégane 2 dCi 120 le savent – le genre de « voiture » qui sur trois ans a passé 8 mois en réparation…)

          Prendre les clients pour des cons, ça ne fonctionne qu’un temps.

      2. channy

        « Si au moins le vieux véhicules étaient revendus en Afrique comme d’habitude, mais non, ils sont détruits … »
        Parlons voiture d’occasions
        hormis les 4 L, R12, R18, le reste des Renault est quasi invendable en Afrique noire.
        Quasi idem pour les Peugeot..sauf si vous avez une 404(trop rare maintenant),504, 505( version pick ultra demandé).
        Ces modèles avaient la réputation d ‘être ultra fiable et increvable..maintenant c est Nissan et toyota surtout qui s’arrachent en Afrique surtout les versions pick up que nos constructeurs ne produisent pas.

        1. YP

          Guillaume > C’est surtout qu’il y a beaucoup de moteurs qui sont trop mal conçus pour une utilisation tout court… Et qu’en Afrique,la première qualité d’une voiture, c’est de démarrer…

        2. Guillaume

          Non, les moteurs diesels nécessitent un carburant très pur sous peine de casse moteur, et c’est pareil pour les moteurs turbo essence à injection directe qui arrivent. Ils tomberaient en panne rapidement. Et puis les nouveaux moteurs ne sont rien sans l’informatique pour en gérer le fonctionnement, hors l’utilisation de valise n’est pas imaginable dans beaucoup de contrées.

        3. YP

          On n’est d’accord sur le côté technologique. Sauf que les japonaises ne sont pas moins avancées que les autres, tout en étant fiable (même au Magreb avec leur genre d’erzatz de mazout qui fume tout noir.)

        4. Deres

          Il faudrait que les moteurs ait un mode secours où ils peuvent fonctionner sans leur électronique, en revenant certes aux consommation et pollution d’antan. Je trouve d’ailleurs très énervant que les voitures ne fonctionne plus correctement quand leur calculateur a un souci. Avant, les moteurs n’avaient pas de calculateurs et fonctionnaient correctement …

      3. Before

        Et en plus, on découvre, ô stupeur, que le diésel, sur-subventionné en France, est cancérogène !! (http://www.atlantico.fr/pepites/diesel-cancer-cancerogene-gaz-echappement-organisation-mondiale-sante-388651.html)

        On gagne sur tous les tableaux :
        - on prend de l’argent dans la popoches des gentils con-tribuables
        - on subventionne le gas-oil et les fabricants français de moteurs diésel => on garde des zemplois zindustriels
        - ça file le cancer aux premiers contribuables => on favorise notre merveilleuse industrie pharmaceutique, et on créé de l’emploi dans la santé

        Vive l’interventionnisme d’État !

        1. YP

          Un jour on m’a expliqué que le choix du diesel en europe c’était fait sur le principe que les américains consomment l’essence et les européens le diesel, ce qui permettait d’optimiser la production des carburants à partir du pétrole (les températures de distillation sont différentes.)

          On n’est pas au bout de nos problèmes, parce qu’à ce que j’ai pu lire, la Chine à elle aussi choisi le diesel…

  12. Pascale

    «  » »Autrement dit, début août, la France devrait connaître une phase difficile et si Soros, Lagarde et les analystes du Crédit Suisse ont raison, la rentrée de Septembre s’annonce particulièrement mouvementée. » » »

    Aucune importance si la France gagne l’Euro.

  13. Pascale

    Je ne vois pas trop comment l’Europe pourrait arriver à un accord fédéraliste tant les différences sont importantes au niveau de l’organisation et la mentalité de chaque peuple européen. Je ne vois pas le socialiste français accepter de réduire son « service public » chéri, son système de protection sociale que le mondentiernouzenvie, accepter d’enfin aligner le statut du public sur le privé, remettre la retarire à 65 ans etc.

    1. Deres

      Le fédéralisme demandé par nos socialistes ne concernent que le partage des brouzoufs. Le reste doit être discuté plus tard. La position allemande est juste l’inverse. Ils veulent discuter du reste d’abord et mutualiser ensuite quand les règles seront claires. Ils ont bien compris l’embrouille du « Topons là, je vous prends la marchandise et on se rappelle demain pour les détails du paiement ».

  14. fifou

    Mouais bon ca fait quand meme 3 ans que Cassandre predit une enorme crise, a force de le repeter on pourra toujours dire ‘je vous l’avais dit’ et puis apres la crise on va recommencer…

    Le blog s’essoufle mon bon H16, il y a de temps en temps quelques excellents billets mais la valeur devient inegale…

    1. Ce blog n’est pas uniquement économique et destiné à prédire une crise (dans laquelle nous sommes et que tous s’accordent à dire qu’elle est déjà énorme), très loin s’en faut. En outre, là où je me suis planté, c’est en disant que le CAC allait dévisser plus sévèrement qu’il ne l’a fait. La capacité des étatistes à repousser la réalité est surprenante, mais elle finira toujours par les rattraper. Pour le reste, j’ai eu raison, il me semble. Je n’y peux rien si même en prévoyant des brigades de clowns et un président du bisounoursland, la réalité finit par me rattraper avec … des brigades de clowns et un président des bisous.

      1. fifou

        ca j’avoue que le president des bisous c’etait une belle trouvaille!

        soyons clair, je trouve ce blog excellent, mais les derniers articles macro-economiques sont de valeur inegale a mon humble avis…

        1. Jacques

          La crise que l’on va connaître sera loin d’être de « valeur inégale », elle sera magistrale, et plus elle tarde, plus elle sera dure. Moi je crains surtout par la réaction de tous ceux qui profitent allégrement de l’argent des autres sans jamais l’avoir mérité, et qui ne supporteront absolument de voir la pompe à fric se tarir, à leur yeux cela forcément d’une injustice insupportable. N’oublions pas non plus que la situation géopolitique globale est fort médiocre, et les risques d’un conflit majeur sont loin d’être nulles. Et ça H16 n’en parle pas, mais cela mérite d’être pris en compte.

      2. fifou

        Pour le CAC, je suis aussi surpris par la resilience du systeme, mon analyse est que les actions sont devenus comme les autres commodites, en valeur vraie ils ont devisse enormement, mais comme les monnaies de reference (Euro, USD et GBP) ont devisse en meme temps, ca ne s’est pas trop vu. Mais pour un investisseur en dehors de ces zones qui aurait achete des actions du CAC, la chute cumulee de l’indice et de la valeur de l’Euro rend la perte enorme (et paf, dans la gueule du fonds des generations futures Norvegien…)

        1. oli71

          Je crois surtout que les marchés d’actions sont complètement faussés depuis plus de 3 ans par l’avalanche de liquidités déversées par Bernanke et maintenant Draghi à grand coup de quantitative easing et autres LTRO (qui ne font que repousser le problème à demain).

          Il suffit de voir que, certains jours, les indices US montent après la publication d’une avalanche de stats pourries, en pariant sur le fait que cette fois Big Ben ne pourra faire autrement que de remettre une énième couche de QE.

      3. nebukadnetsar

        H16, ne vous laissez surtout pas démotiver.
        Il est impossible, dans une production au jour le jour, de toujours être au top, carré, net et précis.
        Tous les articles ne sont pas au même niveau ?
        La belle affaire !
        Je préfère pour ma part une abondance inégale qu’une perfection rare car il reste plus de chances d’étancher sa soif dans le premier cas que dans le second.
        Et puis un blog où on démarre sur les difficultés économiques de dans deux mois maxi pour se poursuivre sur des considérations au sujet d’un voyant extra-lucide capable de démarrer des Oural en carafe pour enchaîner sur les bagnoles françaises inexportables en Afrique avant de revenir sur l’évolution du CAC 40, ne se rencontre pas sous les sabots des chevaux à tous les coins du Web

    2. Nemrod

      Dis donc Fifou, je ne sais pas dans quel domaine tu travailles mais à mon humble niveau, je peux t’assurer que l’orage gronde et que l’on va sous peu se prendre des grêlons version melon.
      Bien sûr, je vis dans la France profonde et mes observations ne sont surement pas les meilleures mais en bref :
      - Immobilier : moribond
      - Commerce de Détail : en berne.
      - automobile : …suffiront
      - santé : gros coup de moins bien; à prévoir vague massive de licenciement dans les pharmacies; plus de toubibs à l’installation et désert médical total d’ici 5 ans.
      Les seuls trucs qui tiennent sont les loisirs ( à crédit car fonctionnaires et retraités) et la bouffe ( la mauvaise !)
      Ah la culture de « cassociaux » est en plein essor.
      Enfin bref la cabane va tomber sur le chien comme disait Couderc…dans 10 jours, 100 jours, 1 an…mais elle va tomber.
      Les piliers de la dite cabane sont d’ailleurs en train de crouler et pensent à la manière de ne pas finir dessous en sachant evidemment qu’un seul des 3 ne sera pas écrasé…tu saisis l’image.

      Bon je te laisse, il faut que je traite mes patates et si le système est assez résilient jusque là, je t’invite à en planter l’année prochaine…
      Achètes aussi du plomb avec de quoi le propulser rapidement…un petit conseil comme ça.

      1. channy

        « Les seuls trucs qui tiennent sont les loisirs ( à crédit car fonctionnaires et retraités) et la bouffe ( la mauvaise !) »

        Et encore la mauvaise bouffe elle se porte pas très bien Nemrod, pour bosser dans un supermarché hard discount espagnol, je peux vous dire que beaucoup de supermarchés du groupe sont en baisse de chiffre d’affaire( un nombre à 2 chiffres).Même pour le hard discount les temps sont difficiles
        Le potager, le plomb, le puits très bien..rajouter un stock de médicament et des vêtements et vous serez armé complètement( voir les livres écrits par les cambodgiens rescapés du régime khmer rouge si vous avez encore des doutes).

        1. channy

          e stock de medocs j’ai essaye ca coute cher s’il faut 10 boites de chaque truc important… »
          Les antibiotiques sont une valeur sure Paf, les pauvres cambodgiens de l’ère Pol pot ne trainaient pas une pharmacie derrière eux..un bon livre sur » la médecine de grand mère » peut être très utile
          aussi.

  15. Deres

    Malheureusement, je pense que contrairement aux pays du sud de l’Europe, l’Allemagne a une porte de sortie. Alors, il ne faudrait pas trop la gonfler …

    Si ils décident de sortir de l’Euro, le mark résultant va prendre de la valeur par rapport aux autres monnaies. Cela leur donnera alors de la marge pour monétiser leur dette et au passage faire redescendre leur monnaie au niveau actuel pour amortir les achats en dollar en particulier de produits pétroliers. Ils regèleront donc au moins une partie de leurs problème de cette manière.

    1. fifou

      Et egalement faire chuter leurs exportations, qui sont le moteur de son economie…

      L’Allemagne a batit sa croissance des 10 dernieres annees sur l’Euro qui a artificiellement augmente le pouvoir d’achat des Pays du sud de l’Europe par rapport au Mark et leur a permis d’acheter Allemand, d’ou l’essor des Volkswagen, Siemens et autres producteurs

      Sauf qu’en fait ils ont vendu a des gars pas solvables et maintenant ils doivent preter l’argent qui a servi a leur acheter des trucs… Comique comme situation

      1. Ce n’est pas aussi simple. Il y a aussi une relative restriction salariale, 10 ans de reconstruction à l’Est, une façon de faire allemande qui n’est pas reproduite dans les autres pays. L’Allemagne ne va pas bien, mais ses fondamentaux sont autrement plus solides que les fondamentaux grecs ou français. L’Italie bénéficie d’un maillage fort de petites entreprises, et l’Espagne ne s’apitoiera pas sur son sort longtemps. La France, en revanche, bien calée ses deux pieds gauches dans la charentaise droite, va s’enferrer dans ses erreurs.

        1. fifou

          Oui l@allemagne a des fondamentaux, mais va etre ecrase par le poids de sa dette. L’Italie va s’appauvrir mechament ce qui fera le bonheur des mafieux et de la contrebande.

          L’Espagne et le Portugal sont foutus, il n’y a qu’a voir l’Aeroport de Barcelone comme il est beau, grand et…vide

          La france va s’appauvrir aussi mechament mais reste riche, pour moi plus riche que l’Espagne et le portugal (heureusement)

          Il y aura probablement d’autres crises, mais je suis de plus en plus convaincu par la resilience des USA et de l’Europe (notamment les UK), ils sont tres bien infiltres dans les mecanismes economiques mondiaux, et savent toujours ecarter un concurrent quand il devient dangereux (Japon, Pays arabes, Chine et Inde…)

      2. Lib

        Le moteur de l’économie de l’Allemagne, c’est sa capacité à offrir des produits de qualité à bon prix. Cela se traduit bien sûr par une hausse des exportations, mais prenons garde à ne pas commettre l’erreur des mercantilistes et a confondre cause et conséquence.

        Si les partenaires commerciaux historiques de l’Allemagne font défaut, elle en pâtira bien entendu, mais

        1. Elle s’en remettra; et
        2. Elle ne peut plus l’empêcher

        Contrairement à ce qui est répété un peu partout, si les européens adoptaient la méthode allemande (ie. proposer des produits avec un bon rapport qualité-prix) cela serait bénéfique et non nocif à l’Allemagne.

      3. Deres

        Comme le mark s’appréciera beaucoup en cas de sortie de kl’euro, ils pourront monétiser leur dette ce qui fera descendre leur dette et leur monnaie, certes pas aussi bas que les nôtres mais atténuera les effets. Comme les circuits commerciaux et les entreprises ne peuvent pas s’adapter du jour au lendemain, cela mettra un frein à leurs exportations, mais celles-ci ne s’arrêteront pas du jour au lendemain. les Mercedes et BMW sont déjà plus chers que les voitures françaises et pourtant ils les vendent comme des petits pains n’oublions pas …

      4. Laglute

        Concernant le fait que l’Allemagne exporte surtout en Europe, peut être est elle en train de revoir sa copie afin de changer ce paradigme, non ?

        Si ce pays pouvait avoir des débouchés commerciaux en dehors de l’Europe, alors, à mon sens, elle n’hésiterai pas à en sortir.

        Comme le dit H16 plus bas, il y a eu des efforts de faits en Allemagne et peu ailleurs. Ce sont les vieux travailleurs allemands qui subventionnent les jeunes retraités français. Que pensez vous qu’il se passera lorsque l’Allemagne verra sa population vieillir encore plus ? Le château de cartes s’écroulera, à mon avis…

  16. BA

    Mercredi 13 juin 2012 :

    L’Italie emprunte 6,5 milliards d’euros à un an, mais ses taux s’envolent.

    Le Trésor italien a emprunté mercredi comme prévu 6,5 milliards d’euros à un an, mais a vu ses taux d’intérêt s’envoler alors que la péninsule est revenue depuis le début de la semaine dans la ligne de mire des marchés, a annoncé la Banque d’Italie.

    Les taux de ces obligations à un an se sont inscrits à 3,972%, contre 2,34% lors de la dernière opération similaire le 11 mai.

    http://www.romandie.com/news/n/_ALERTE___L_Italie_emprunte_65_mds_EUR_a_un_an_mais_ses_taux_s_envolent85130620121112.asp

    Fin 2011, l’Italie avait une dette publique de 120,1 % du PIB.

    120,1 % du PIB, soit 1897,179 milliards d’euros.

    1. Stéphane

      Réduire les durées est une recette vieille comme le monde, et quand même ça ne fonctionne plus, ça sent carrément le roussi.

      Mais M. Monti est « super serein », qu’il dit, alors tout va bien je suppose…

        1. zecrocwhite

          France-Des délégués pour aider les TPE, PME et ETI-Montebourg :

          PARIS, 13 juin (Reuters) – Le gouvernement va nommer des interlocuteurs pour les entreprises dans chaque région afin de les soutenir dans la conjoncture difficile que traversent l’Europe et la France, a annoncé mercredi le ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg.

          Ces 22 commissaires seront nommés d’ici à la fin de la semaine pour travailler aux côtés des petites entreprises, comme le fait actuellement le Comité interministériel de restructuration industrielle (CIRI) pour les entreprises de plus de 400 salariés.

          « Nous avons voulu répondre à l’urgence », a dit Arnaud Montebourg à des journalistes avant de confirmer qu’il présenterait ensuite un « plan de reconquête industrielle » dans les prochaines semaines.

          « Nous allons désigner avec les préfets (?) ces délégués chargés du redressement productif », a-t-il dit, en précisant qu’ils remplaceraient les anciens commissaires à la réindustrialisation qui « ont disparu des écrans radar ».

          « Notre choix est de mettre tout le monde autour de la table et de faire du savoir-faire de nos entreprises, de notre outil industriel, notre priorité », a-t-il expliqué.

          « Il s’agit, dans nos territoires où il y a des pépites, de les protéger, c’est le sens de l’action de ces délégués. »

  17. johnny_rotten

    Est ce que cette nomination préfigure la prochaine nationalisation du Crédit agricole ?

    ou c’est parce que les dirigeants actuels sont d’une trop grande nullité ?

    ————-
    La nomination de l’ancien secrétaire général de l’Elysée, Xavier Musca, au poste de directeur général délégué de Crédit agricole SA sera proposée lors du conseil d’administration de la banque le 17 juillet, selon un communiqué publié mercredi 13 juin.

    1. Calvin

      Ni l’un, ni l’autre.
      C’est une pratique malheureusement trop courante, qui permet aux partis politiques de recycler leurs petits copains.

  18. slam

    Faudra t-il arriver à cette situation en France pour que les gens se réveillent ?

    ———-
    La Grèce, où se tiendront dimanche des élections cruciales, dispose d’environ deux milliards d’euros dans ses coffres pour assurer le paiement des salaires de la fonction publique et des retraites jusqu’au 20 juillet, a affirmé mercredi le quotidien Kathimerini, sans citer ses sources. Le ministère grec des Finances n’avait pas démenti mercredi après-midi.

    http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2012/06/13/97002-20120613FILWWW00574-grece-retraites-financees-jusqu-au-2007.php

  19. BA

    Domino numéro 5 : l’Italie.

    Domino numéro 6 : Chypre.

    Mercredi 13 juin 2012 :

    L’Italie et Chypre vulnérables à la contagion en zone euro.

    L’Allemagne a appelé mercredi l’Italie à poursuivre la mise en oeuvre des réformes engagées par le président du Conseil Mario Monti, afin d’éviter de devenir la prochaine victime de la crise de la dette en zone euro, alors que le sauvetage annoncé des banques espagnoles peine à dissiper les inquiétudes des marchés.

    « Si l’Italie continue sur la voie de Monti, il n’y aura pas de risques », a déclaré le ministre allemand des Finances Wolfgang Schäuble dans un entretien au quotidien la Stampa.

    Signe des inquiétudes du marché, le coût d’emprunt de Rome a atteint mercredi son plus haut niveau depuis six mois, reflet des inquiétudes du marché quant à sa capacité à gérer sa dette.

    L’Italie a adjugé pour 6,5 milliards d’euros de bons à 12 mois – soit le total espéré – mais à un rendement qui a bondi à 3,97%, contre 2,34% il y a un mois lors d’une opération équivalente.

    La banque centrale de Chypre a fait savoir mercredi que le pays recherchait les meilleures conditions possibles pour une éventuelle aide extérieure, en expliquant que le pays disposait d’autres options que celle d’une aide européenne, faisant vraisemblablement référence à un possible soutien de la Russie ou de la Chine.

    Chypre avait souligné la veille que toutes les options restaient sur la table, tandis que Moody’s a abaissé la note de deux banques chypriotes et mis celle d’une troisième sous perspective négative, évoquant le risque croissant lié à une possible sortie d’Athènes de la monnaie unique.

    http://fr.reuters.com/article/businessNews/idFRPAE85C0AW20120613?pageNumber=1&virtualBrandChannel=0

  20. BA

    Mercredi 13 juin 2012 :

    Considérant que l’Union Européenne était à un moment « crucial », le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso, a décoché de son côté des flèches en direction de celles des « capitales » qui ne mesurent pas l’urgence de la situation.

    « Nous avons un problème systémique devant nous, nous devons avoir un cap et le maintenir. Je ne sais pas si l’urgence est bien comprise par toutes les capitales aujourd’hui », a-t-il déclaré devant le Parlement européen à Strasbourg.

    http://www.boursorama.com/actualites/italie-monti-affiche-sa-serenite-malgre-la-flambee-des-taux-d-emprunt-80574aa0b4cacf171c2e010311c52766

    José Manuel Barroso vient de dire la phrase la plus importante :

    « Nous avons un problème systémique devant nous »

  21. Théo31

    « les législatives françaises n’ayant à peu près aucun intérêt »

    On m’a toujours appris que l’à peu près était le plus proche parent du n’importe quoi.

    Mais quel plaisir de voir le grand méchant con (accessoirement chiasseux drôlatique) se faire dézinguer l’anus par la Marine.

    Comme Charles Gave le rappelle, l’Allemagne a les usines qui fabriquent pour les cigales vivant à crédit. Les cigales ne vont plus pouvoir payer, l’Allemagne va donc tomber, d’autant plus que sa dette est importante. Sa situation est donc peu enviable.

    1. Raoul

      «On m’a toujours appris que l’à peu près était le plus proche parent du n’importe quoi »

      C’est marrant, à moi aussi: C’était pas un professeur de latin obèse, par hasard!

        1. Raoul

          Excellent!!! Si ça se trouve, on était en classe ensemble… Moi, j’ai trente cinq ans et je l’ai eu comme prof de la 4e à la terminale!

        2. Théo31

          Je vais sur 42 ans et je l’ai eu comme prof (il fumait en classe) de français, de latin, d’informatique et de jeu d’échecs de la 6° à la terminale. .

        3. Théo31

          J’ai vécu 21 ans à Astaffort jusqu’en 1991 (à l’hôtel de la Tour que tenaient mes parents si vous vous en souvenez) et en philo, j’ai eu une dame dont je ne me souviens plus du nom mais dont la fille a épousé un des fils Bonnet).

  22. Pascale

    Puisqu’on parle voitures et carburants voici de quoi affoler nos politocards et les précipiter vers de nouvelles mesures pour nous « protéger » :
    http://sante.lefigaro.fr/actualite/2012/06/12/18371-gaz-dechappement-diesel-classes-cancerogenes

    On va avoir droit soit à une taxe sur les diesels à reverser à la Sécu, soit à une interdiction de rouler au diesel, soit une autre trouvaille tout aussi funeste dont nos politocards sont si prolixes

    1. wpe

      « On va avoir droit soit à une taxe sur les diesels à reverser à la Sécu »

      Tu veux dire que nos polioticiens utiliseraient ce nouvel arrivage d’argent frais pour réduire le déficit d’une de leurs usines à gaz? (rires)
      C’est une possibilité (re-rires), mais il pourraient également en profiter pour créer un nouveau machin tellement indispensable qu’on se demandera comment on pouvait s’en passer jusqu’à présent, comme une Haute Autorité de suppression des sapins de Noëls dans les écoles laïques ou un Observatoire du respect du vouvoiement par les policiers dans les banlieues.
      L’état fraônçais n’est pas un vulgaire boutiquier, il ne s’abaissera jamais à réduire ses dépenses pour équilibrer son budget. Il profitera au contraire de chaque recette supplémentaire pour élargir son tour de taille, jusqu’au coma diabétique.

    2. nebukadnetsar

      L’interdiction de rouler au diesel existe depuis le 08 mai (un petit coup de pied de l’âne de l’ex au nouveau) en cas de pic de pollution dans huit zones fRançaises (les grandes agglomérations pour faire simple).
      Seuls les diesels > 01.01.2006 pourront circuler sans risquer immobilisation et amende alors que les essences autorisées débutent en 2001.
      Bien fait pour les ceusses mous du porte-monnaie qui ne font rien que venir polluer le beau Paris avec leurs antiquités de plus de cinq ans!
      Cà, c’est l’égalité

    3. Deres

      Il y a déjà un problème similaire avec la directive soufre pour les carburants des bateaux. Grosso modo, son application quand elle est possible sur les bateaux, augmente directement de 20% le coût des carburants pour tous les armateurs européens. Ou comment tuer une industrie en silence …

  23. gnarf

    Il y a eu un malentendu a l’origine…ce continent n’est pas Europe, c’est Saturne devorant perpetuellement ses enfants.
    Une generation sur 2 ou 3. Pouvez faire le compte sur quasiment 2 siecles ca marche a tous les coups.
    L’ecroulement permanent est le mode de fonctionnement de l’Europe.

  24. nebukadnetsar

    Guimaulle le Conquérant a déclaré récemment qu’il respectait, lui, les Grecs.
    Il est donc du meilleur ton et de la bienséance de s’interdire d’envisager la survenance de la moindre con… de la part de cet estimable partenaire.
    Discute-t-on d’achat de cercueil dans la maison d’un moribond?

  25. nebukadnetsar

    @H16
    Quant au timing de l’arrivée des gros problèmes, je vous suis puisque mon analyse la situe vers septembre octobre sur la seule base des problèmes franco-socialo-français-socialistes.
    Si on ajoute la contrainte extérieure…

  26. BA

    Mercredi 13 juin 2012 : les dominos tombent les uns après les autres.

    Portugal, Irlande, Italie, Grèce, Espagne, Chypre : six Etats foncent vers un défaut de paiement total.

    1- Espagne : l’agence d’évaluation financière américaine Moody’s a abaissé mercredi la note d’endettement de long terme de l’Espagne de trois crans, à « Baa3″. Celle-ci se situe juste au-dessus de la catégorie « spéculative », une sanction sévère pour le gouvernement de Mariano Rajoy.

    2- Chypre : l’agence d’évaluation financière Moody’s a abaissé mercredi de deux crans la note d’endettement de long terme de Chypre à Ba3, l’enfonçant encore plus loin en catégorie spéculative.

    Considérant que l’Union Européenne était à un moment « crucial », le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso, a décoché de son côté des flèches en direction de celles des « capitales » qui ne mesurent pas l’urgence de la situation.

    « Nous avons un problème systémique devant nous, nous devons avoir un cap et le maintenir. Je ne sais pas si l’urgence est bien comprise par toutes les capitales aujourd’hui », a-t-il déclaré devant le Parlement européen à Strasbourg.

    http://www.boursorama.com/actualites/italie-monti-affiche-sa-serenite-malgre-la-flambee-des-taux-d-emprunt-80574aa0b4cacf171c2e010311c52766

    José Manuel Barroso vient de dire la phrase la plus importante :

    « Nous avons un problème systémique devant nous »

  27. Homo-Orcus

    Notez la coquille dans cet article
    « Au cours d’une émission obligataire test, Rome a emprunté comme prévu 6,5 milliards d’euros à un an »
    lire
    Au cours d’une émission euro-réalité, Rome…

    1. Jorion fait des analyses parfois justes et propose des solutions souvent complètement à côté de la plaque. Le biais socialiste, sans doute.
      J’ai un sentiment partagé à son égard : il a compris, manifestement, pas mal des mécanismes sous-jacents, mais n’a pas compris un principe fondamental, sur l’intervention de l’état. On ne résout pas un problème d’interventionnisme débridé par plus d’interventionnisme…

  28. Sansintérêt

    « Mouais bon ca fait quand meme 3 ans que Cassandre predit une enorme crise, a force de le repeter on pourra toujours dire ‘je vous l’avais dit’ et puis apres la crise on va recommencer… »
    Ouahou ! Tu admets implicitement qu’une crise va avoir lieu mais reproches à H16 de l’avoir prévu trop tôt et de trop prévenir ses lecteurs !
    Soit les énormes crises ont lieu deux fois par décennie et sont parfaitement acceptables, auquel cas tu as parfaitement raison… soit, au vu des préoccupations des grands médias, des politiques et de la population, ces alertes et analyses ne sont pas encore assez répandues.
    Reste la possibilité que la crise soit évitée, ce qui remettrait en question les fondements même des mathématiques…
    Cela dit, il ne m’étonnerait pas du tout que les apprentis sorciers qui nous gouvernent arrivent à aggraver la situation pendant encore quelques années. Ils n’y connaissent peut-être rien en économie mais il ne faudrait pas sous-estimer les capacités politico-politiciennes de nos si chers énarques.

  29. Deres

    Mais non, tout va bien.
    Le gouvernement est au travail.
    D’ailleurs, dans la droite ligne de son glorieux prédécesseur Jack Lang, Vincent Peillon a immédiatement pris les mesures difficiles et courageuses nécessaires pour la réforme de notre éducation nationale, source de notre croissance future. Bref, il a donné plus de congés …

    1. Calvin

      Attends, Deres !
      C’est une excellente mesure !

      Au final, avec plus de congés donnés aux enseignants, cela va faire quelques économies de salaire chaque année, afin de limiter la dépense publique.

      Multiplié par le nombre de fonctionnai…
      Pardon ?
      Ca ne se passe pas comme ça ?
      Le salaire des fonctionnaires est maintenu ????

      De plus en plus barge…
      Pathétique…

    2. Deres

      En bref, le gouvernement travaille pour ses clients principalement. Il aménage immédiatement les conditions de travail de la plus grosse catégorie de fonctionnaire. L’apprentissage correcte des bases du langage par les petits français, cela ça peut bien attendre un quinquennat ou 2 …

      1. Sansintérêt

        Il me semblais pourtant que la réforme des rythmes scolaire faisait consensus…

        Ah oui, c’est une diminution des vacances scolaires qui mettait tout le monde d’accord !

  30. pp

    Les rêves fédéralistes de nos « élites » prouvent à quel point ils sont totalement idiots! C’est un projet mort-né puisqu’on ne peut bâtir un empire sur des ruines, et qui poussera malheureusement certains à vouloir l’imposer par la force, car quand on est bête on est aussi généralement méchant.

Laisser une réponse

(obligatoire)
(facultatif)