Une belle brochette de losers

Ce dimanche sera l’occasion pour moi de lancer un cri : assez ! Cela suffit ! Je n’arrive plus à tenir le rythme ! L’arrivée de toute la Socialie au pouvoir aura déclenché un tsunami d’idioties et une déferlante de déclarations lamentables auxquels se sont ajoutées des analyses intellectuellement indigentes ou parfaitement débiles d’une presse subventionnée que plus rien ne retient dans les clous du minimum de rigueur journalistique…

En effet, en l’espace de quelques semaines, avec la rentrée scolaire, parlementaire et présidentielle, la découverte, fortuite, inopinée, surprenante par le chef d’état que la crise était bien là et que ce n’était finalement pas de la petite bière, le nombre d’événements et de déclarations politiciennes a soudainement augmenté, événements et déclarations fébrilement relayés par une presse dont le temps de réaction se réduit tous les jours un peu plus au détriment évident de sa capacité d’analyse (déjà pas folichonne au départ). Brutalement, le capitaine de pédalo s’est révélé complètement dépassé, perdu au milieu d’une tempête mal évaluée.

Hollande, capitaine de pédalo CCCP

Quelque part, on constate partout une même tendance, à savoir une baisse généralisée et catastrophique du niveau des politiciens, d’une majorité de journalistes et de certains patrons de grandes entreprises dont les connivences répétées avec les élites auto-proclamées du pays ont fini par amoindrir les capacités intellectuelles.

En politique, il suffit de voir par exemple les dernières performances du Ministre tout Dressé pour la Reproduction.

Alors qu’on entendait en juin et en juillet le petit Montebourg partir, du haut de son poney ministériel, à l’assaut d’un méchant patronat qui envisageait de licencier, surtout du côté d’Aulnay, alors même qu’il annonçait urbi et orbi que le plan de restructuration proposé par PSA était inacceptable, on découvre en septembre que la fougue dont il disposait s’est évaporée quelque part en vacances, pour ne plus revenir.

montebourg cccp

On est est à présent coincé sur un constat d’impuissance, mal camouflé par une agitation verbeuse et brouillonne. On sait déjà que celui qui émarge aux frais de la République continuera vaguement à occuper les médias, mais on sait aussi pertinemment que son action se résumera à ça : du vent. Le nom même de son ministère laissait supposer qu’il ne servirait à rien, nous en avons à présent l’absolue certitude.

sos racisme c'est la honteEt si l’on ne veut pas s’attarder aux polichinelles superfétatoires de ministères en carton, il suffit de regarder du côté du parti qu’on dit majoritaire dans le pays : la récente prise de pouvoir de Harlem Désir illustre parfaitement cette dégringolade du niveau général à des degrés qu’on n’avait probablement jamais atteint dans l’histoire du pays. Non seulement, sa nomination est, en droite ligne avec le caractère de l’ancienne patronne, parfaitement autoritaire, unilatérale et le fruit de tractations politiciennes dont l’opacité est caractéristique des groupuscules les plus maffieux, mais en plus, le nouvel arrivant ne peut même pas espérer s’approcher, même de loin, des vagues critères de respectabilité qu’une place importante dans un parti politique majeur devrait imposer.

Après avoir discrètement inséré différents repris de justice au gouvernement, les socialistes ont décidé de continuer à se moquer du monde et faire mentir le président Flamby (république irréprochable et patati et patata) en nommant à leur tête un condamné pour emplois fictifs. Je dis bien « à se moquer du monde » puisque cette nomination est un magnifique pied-de-nez à tout le pays : après tout, qui mieux qu’un expert de l’emploi fictif peut diriger une telle troupe de bras cassés dont l’intégralité des carrières s’est fait, précisément, sur le mensonge que la politique était un emploi, et que ces apparatchiks travaillaient pour de bon ? Qui mieux que Désir pour leur donner un Avenir ?

Si l’on veut oublier la politique, on peut regarder du côté de ces journalistes si confortablement installés dans leurs sinécures que plus rien ne semble pouvoir les atteindre. Le dernier exemple en date, Joffrin, est devenu à ce point imperméable à toute réalité tangible qu’il continue de sévir en pondant des éditoriaux consternants de bêtise qui lui auraient valu, dans n’importe quel pays, et dans n’importe quelle rédaction digne, un renvoi pur et simple, sans indemnité, pour usurpation de diplôme ou fraude manifeste sur ses capacités. Et malheureusement, des exemples comme lui, on en trouve d’autres sans se forcer beaucoup, puisqu’il suffit d’aller lire la prose d’à peu près chaque vieux cacique qui grenouille dans l’une ou l’autre rédaction de quotidien ou d’hebdomadaire national pour trouver le même amas de non-pensée gauchisante.

Et j’évoquais en début de billet certains patrons dont le niveau, lui aussi, atteint maintenant des abysses étranges : seules des connexions et des réseaux relationnels puissants expliquent que ceux-là soient encore en poste devant leur acharnement à exprimer des opinions qui, non contente d’être ridicules, sont souvent contre-productives pour l’industrie dans laquelle ils se sont incrustés. Habitué de ce blog, Pascal Nègre fournit un exemple flagrant.

Cette semaine, HADOPI a fini par choper et faire condamner un malheureux naïf qui avait laissé sa femme décharger illégalement une poignée de tubes de Rihanna. La condamnation, de 150€, mise en regard des 24 millions d’euros dépensés par l’Autorité sur les deux dernières années, et la nature même du jugement, heurtant l’absurde de plein fouet, a sagement incité la plupart des ayants-droits à sagement fermer leur grande jatte pour éviter de passer pour des andouilles auprès de leurs principaux clients (les internautes).

Pascal Nègre a des goûts très sûrs.Sauf, bien sûr, Pascal, qui, des clients, en a encore trop : il s’est donc empressé de commenter la décision de justice avec une petite phrase ridicule qui montre assez bien qu’il n’est en rien dérangé par la condamnation absurde d’un innocent à une amende symbolique pour des tubes qui passent sans arrêt à la radio (enregistrable à n’importe quel moment, gratuitement), suite au fonctionnement d’une administration au coût pharaonique. Détendu du copyright, il a ainsi déclaré :

Je passe pudiquement sur les déclarations aux relents douteux de tutelle d’un autre âge, tenus par un autre Pascal, Rogard celui-ci (de la SACD), qui trouve tout à fait normal que l’homme soit responsable des agissements de sa femme.

Ici, on peut fermer le ban, par exemple en concluant sur les piposophes / experts / économistes / auteurs / consultants du pouvoir comme Jackatali, qui, après avoir goulûment aidé Sarkozy, aura su se recycler prestement pour proposer avec gourmandise ses « prestations intellectuelles » à Hollande.

La conclusion de ce portrait d’une époque épique est sans appel : puisqu’on réutilise sans vergogne les vieux tromblons usés des décennies passées, on s’arque-boute sur des modèles économiques dépassés, puisqu’on place au chaud les petits copains, même les malhonnêtes, puisqu’on continue à brasser du vent, puisqu’on s’agite, puisqu’on occupe le terrain médiatique avec des idées idiotes mais qui font débat, bref, puisqu’on procrastine et puisqu’on reproduit à l’identique des schémas déjà vieux et dont les échecs sont patents, … ce pays est foutu.

J'accepte les BCH !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires51

  1. Joe

    Et pourtant, every cloud has a silver lining… Hier, m’avilissant à satisfaire mon désir coupable de regarder l’intervention de Gaspard Proust (qui dans l’ensemble à de très bonnes vannes, comme par exemple, les socialistes ne sont pas sincères, aucun n’a essayé de passer à l’Est), bref, j’ai régardé une partie de Salut Les Terriens.
    Il y a eu le résumé de la semaine et bien sûr l’évocation de l’Affaire Arnault. Contre toute attente, ils ont mis un low kick à LIbé et à Mélanchon en disant que 50% des français ne payaient pas d’impôts, alors qui était le parasite ? Ma stupeur fut très vite balayé par l’arrivée sur le plateau d’Olivier Besancenot, rejoignant Bruno-bisous le Maire et Sophie de Menthon. Et je fus de nouveau surpris. Alors que d’habitude, le petit facteur est libre de s’épancher sans interruption ni contradiction, à la fois Thierry Ardisson et les invités lui ont expliqué que c’était un sale con qui ne payait pas d’impôt. Alors, il y a eu quelques couacs, notamment sur les dividendes des entreprises, … mais dans l’ensemble, très surprenant. Ou alors, c’est juste que je ne m’attends tellement plus à rien que je suis surpris par la moindre lueur de bon sens.
    Pour voir le replay, c’est par ici : http://www.canalplus.fr/c-divertissement/pid3350-c-salut-les-terriens.html?kwid=google_1226514_110202921_E&gclid=CLb6tonjubICFWLHtAod9nsArQ

    1. Nepenthes

      Gaspard Proust, la terreur de l’establishment qui joue avec le repris de justice JoeyStarr dans L’Amour dure trois ans. Si vous appelez ça un changement de mentalité faut croire que certains repris de justice sont plus fréquentables que d’autres.

  2. Pere Collateur

    C’est vraiment un festival de conneries, que dis-je, un feu d’artifice!

    Et pourtant, et pourtant, une majorité de nos concitoyens ont voulu ça.

    Et bien dansez maintenant!

  3. Woland

    Je ne sais pas si vous l’avez fait exprès, h16, mais le montage avec Montebourg est particulièrement réussi. La légende de l’image signifie: « Un spectre hante l’Europe, le spectre du communisme »…

  4. Théo31

    « une baisse généralisée et catastrophique du niveau des politiciens »

    Non. C’est dur de creuser encore plus profond quand on a atteint le fond de la fosse sceptique.

    Quant à Jean Philippe D., normal qu’il soit choisi par les dirigeants parti. Les socialistes défendent la spoliation et le meurtre. Ils défendent les criminels, dont ils sont « socialement proches ».

  5. Morsay

    pour moi le plus grave n’est pas tant leurs paroles, bien que complètement dénuées d’analyse critique, mais bien ce qu’ils proposent pour lutter contre la « crise du libéralisme »

    imposition excessive, encore plus d’intervention de l’état, etc.

    une chose et sûre ça ne va pas aller en s’améliorant

    1. BugBreeder

      Ça vous dit quelque chose ce dicton sur l’état « si vous pensez que les problèmes qu’on crée sont mauvais, attendez un peu de voir nos solutions » ?

      1. BugBreeder

        Je parie sur juillet/août 2013, puisque les mesures d’urgence qui conviennent (blocage voire saisie des comptes bancaires) ne peuvent être prises qu’au moment où le maximum de monde est absent.
        En 2013 les élections en Allemagne vireront Merkel pour la remplacer par un Europhobe réaliste puisque le peuple Allemand en a marre de payer pour rien les PIIGS dont la France fait partie, alors fin automatique de partie pour eux comme pour l’Euro.

  6. Pandora

    Qui mieux que Désir pour leur donner un Avenir ? Excellent !
    Les militants sont comme des fans : dépourvu d’un moindre esprit critique. Ils n’ont que ce qu’ils méritent.
    Mais un emploi fictif à 10 000 €, personne ne peut être contre (celui qui en bénéficie bien sûr).

    1. channy

      ah! Notre regrettable ami Harlem désir! je me souviens en 1988 quand il était venu à l’Élysée rencontrer le vieux « Tonton » en vue de lui apporter son soutien à la présidentielle ..Très pragmatique, le Harlem en avait profité pour lui apporter sa liasse de Pv impayés(si j’ai bonne mémoire il y en avait pour autour de 50 000 francs )

  7. Higgins

    En terme de république exemplaire, le bel exemple que voilà: http://www.leparisien.fr/politique/assemblee-on-a-perdu-le-deontologue-14-09-2012-2164919.php et http://www.lexpress.fr/actualite/politique/le-prochain-deontologue-de-l-assemblee-sera-nomme-en-octobre_1161363.html

    Le seul titulaire du poste, évincé d’une manière un peu bizarre, semble éprouver quelques doutes si on en croit les propos rapportés dans les deux articles. Il est des règlements qu’on applique très rapidement.

  8. NOURATIN

    En effet, on est foutus, c’est une évidence et ça fait pas mal de temps que je m’obstine à le clamer (un peu dans le désert).
    Aussi suis-je bien content que vous en arriviez à la même
    conclusion. Je me sens moins seul.

  9. simple citoyen

    « que plus rien ne semble pouvoir les attendre. » serait uen jolie formule aussi, mais je suppose que c’est atteindre.

  10. labolisbiotifool

     » faire condamner un malheureux naïfs  » : z’ êtes bien
    généreux de lui accorder un S à ce naïf 🙂

    A propos, je viens d ‘ écouter un autre naïf, turbo-naïf plutot, M. Sapin, là, tout de suite sur la 5 .
    Suis-je un peu bêta, ou la speakerine a-t-elle été plus
    incisive qu’ à l’ habitude ? En tout cas le Sapin m’ a
    presque fait pitié, tellement il est … non, pas de gros
    mots …

  11. NeverMore

    Non mais où je suis là. Tous ces gens ne savent t’ils pas que le sujet est le mariage et l’adoption pour tous (et plus si affinité) ?

    Je sens que je vais m’exiler à Harlem, ou mieux dans le Bronx (au zoo) avec une bonne provision de bananes.

  12. daredevil2007

    Du grand Hash 16, pour sûr! Que je me suis régalé! 😉 😉

    Petites corrections : « en vacances » (non?)
    « ces journalistes si confortablement installés dans leurs sinécures que plus rien ne semble pouvoir les attendre » = « ces journalistes si confortablement installés dans leurs sinécures que plus rien ne semble pouvoir les atteindre »

  13. Aristarque

    A propos de notre cher Arnaud (le soi-disant ministre, pas le futur belge) tous les participants de ce blog avaient discerné, dès sa nomination puis ensuite avec ses premiers démêlés avec Peugeot que son action ne serait que du brassage d’air…
    De constater, trois mois après, à quoi se réduit sa résistance à l’inacceptable plan de fermeture d’usine ne donne même plus envie qu’on s’occupe de cette « éminence » parce qu’on sait d’avance qu’on ne va plus faire que radoter, radoter, radoter.
    Ultime regret à son sujet, c’est que la France gaspille plus de 200.000 euros par an pour l’occuper fictivement, une fois les rodomontades et moulinets de bras pris en compte.
    Hélas et de surcroît, il n’est pas seul comme inutile ventilateur.

    1. Pascale

      Comme Hollande qui vient de comprendre éberlué que nous sommes en crise, Montebourg vient d’admettre que la situation de PAS était très délicate… Y sont pas mimi nos gouvernants ?

      1. Calvin

        Entièrement d’accord.
        Montebourg a publiquement insulté Hollande avec son « Flamby », son « Ségolène Royal n’a qu’un seul défaut, c’est son compagnon » et autres joyeusetés.
        Hollande veut lui faire manger son orgueil, son ambition, son chapeau et le griller pour la suite.

  14. Calvin

    Cette fois, on apprend pas grand chose de neuf, mais l’accumulation du gros n’importe quoi est désormais bien visible. Une lame de fond… un tsunami…
    Quoique…

    Je me dis que pour la plupart, Hollande a commis l’erreur de ne pas appliquer son programme, de ne pas avoir privilégié l’humain, l’égalité, la redistribution.
    On n’a donc pas fini d’en baver…

    Mais ce qu’il y a de rageant, c’est qu’une partie de la population, excédée, en vienne à regretter l’actuelle opposition.
    On entend des « et si sarkozy avait eu raison », etc…
    C’est beau l’alternance. On remplace des incapables par des malhonnêtes et réciproquement.

    Bref, ce pays est vraiment foutu.

  15. Alex6

    Un exemple pour illustrer mon propos (pas franchement lie mais dans le sujet tout de meme):
    http://www.smh.com.au/opinion/politics/the-incredible-muslim-hulk-proves-to-be-no-friend-of-islam-either-20120916-260e8.html
    Bien lire les commentaires. Voila la conception de ce que doit etre la liberte pour les Australiens (et par extension les anglo-saxons)
    Je ne lis rien sur l’intervention d’une association anti-racisme essayant de recuperer l’incident. Tant que la France ne prendra pas cette direction en terme de liberte de pensee, la chute se poursuivra.

  16. channy

    A propos de losers en voila un qui s ‘y connait
    « Silvio Berlusconi a estimé au cours de la même interview qu’«avec un gouvernement de gauche, la France finira rapidement comme nous», faisant allusion à la récession qui frappe la péninsule. »

    A rapprocher d un « ce pays est foutu »

    Plus consternant , j’en suis resté sur le cul à croire que le changement c’était maintenant:
    « Un Français est arrivé le 11 septembre à Singapour, extradé d’Allemagne pour une affaire de tricherie à la roulette commise dans la cité-Etat. »
    la France extrade pour si peu? Inquiétant je trouve..ou sont les bobos pour s indigner et demander que ce français purge sa peine en France?

  17. peste et corriza

    Connaissez vous la dernière ?

    Sous prétexte de lutter contre l’étalement et l’étoilement urbain qui dévorent les terres agricoles, notre sinistre national veut se lancer dans une jolie brochette de lois pour empêcher les gens de se loger pas trop cher.
    http://www.objectifliberte.fr/2012/09/ayrault-lutte-etalement-urbain.html

    Bon, la vraie raison est la suivante :
    Les logements sont chers à l’achat comme à la location. Donc, les gens pauvres ou modestes (comme moi), qui ne peuvent pas se loger à prix correct, vivent hors de la ville, et font l’aller retour dans la journée en bagnole.

    Et puis, tous ces gueux qui logent en dehors de la ville, c’est de l’argent en moins pour Bouyges, les promoteurs et les élus locaux…

    Bref, à moins d’être un ermite ou un marginal qui vit au fond de la creuse, ta vie de banlieusard malgré toi sera encore plus pourrie par le Ayrault national.

    1. Calvin

      Excellent article au demeurant qui reprend (ce qui au final reste exaspérant, puisque les diagnostics sont posés et rien ne bouge chez nos élites) des démonstrations précédentes.

  18. Wali

    Les images de Hollande et Montebourg sont à mourir de rire, comme le paragraphe sur les emplois fictifs.

    Pourtant, il y a de quoi déprimer. 🙁

  19. Ieremenko

    Géniales les images ! J’adore celle de F.Hollande 🙂

    (oui et l’article est bon, faut-il encore le préciser…)

  20. peste et corriza

    Le grand timonier dans une mer d’huile n’arrive déjà pas à diriger le navire loin des écueils.
    Que cela va-t-il donner avec la forte houle orageuse qui s’annonce ?

    Au moins, Staline avait plus de classe… sur son estrade (une grande tendance des agités au pouvoir est d’être petits de taille mais forts en gueule).

Les commentaires sont fermés.