Batho, Duflot : quelques grammes de brutes dans un monde de finesse

Aujourd’hui, et pour faire plaisir à Najat Valleau-Belkacem, la passionaria de la féminitude millimétriquement égale, j’ai décidé de vous parler de deux femmes qui sont parvenues au pouvoir à la force du poignet (au moins), et dont l’importance dans l’actuel gouvernement ne peut pas être ignorée plus longtemps. Je veux bien sûr parler de mesdames Duflot et Batho, étroitement liées l’une à l’autre par une troublante symétrie puisque Duflot s’occupe du logement alors qu’elle est écolo, et Batho s’occupe d’écologie alors qu’elle est, intellectuellement parlant, complètement à la rue.

En effet, on découvre, au détour d’une de ces petites dépêches rapides et discrètes, que la Delphine n’est malheureusement pas endormie à son poste. Pour trouver à s’occuper (et, il faut bien le dire, faire un peu parler d’elle en ces temps médiatiques encombrés), elle a décidé d’ajouter un rationnement aux pénuries dont la France souffre déjà : notre pays est trop lumineux la nuit, cette pollution nocturne et toute cette énergie dépensée en pure perte ou presque sont un véritable scandale auquel il était nécessaire de mettre fin. On va donc obliger les commerçants à couper leurs bêtes enseignes lumineuses.

Pour cela, en parfaite petite socialiste, Delphine Batho a directement choisi d’utiliser la bonne vieille contrainte légale qui est au ministre et au député ce que la batte de baseball est au briseur de rotules de la mafia. Elle explique ainsi :

« Un projet de décret est actuellement soumis à la concertation du public qui vise à permettre l’extinction des éclairages, notamment des vitrines la nuit, pour faire des économies d’énergie. »

Voilà, vous voyez c’est très simple, pour soi-disant faire des économies d’énergie, on va couper les loupiotes ici et là et ce sera génial. Et bien évidemment, cette obligation s’appliquerait systématiquement. Pan. Le changement, c’est maintenant et ça va ressembler à ça :

DPRK, la nuit

Très manifestement, chez Delphine, les loupiotes ne se sont pas toutes allumées à la naissance et elle n’est probablement pas au courant que plus de 70% de l’électricité utilisée pour les enseignes lumineuses est produite à partir de réacteurs nucléaires. Ce qui veut dire, les réacteurs nucléaires étant ce qu’ils sont (c’est-à-dire pas tout à fait aussi souples qu’un interrupteur de salon) que la production d’électricité, la nuit, est à très peu de choses près la même que celle de jour. Et si l’on consomme moins d’électricité pendant la nuit, cette production est perdue (elle servira à réchauffer puis refroidir de l’eau, parce que regarder la pluie tomber, c’est poétique et probablement bisou-compatible). Bref : les enseignes lumineuses seront éteintes, on y verra moins bien dans la nuit, mais cela n’aura aucun impact sur la production électrique, ou si faible qu’il sera négligeable.

rte - production d'electricite constatee au 02.12.2012

RTE – production d’électricité constatée au 02.12.2012

Du reste, l’éclairage de ces enseignes représente une charge pour les entreprises. Or, bien que soumises à une forte concurrence, tous les jours, toutes les nuits, ces entreprises choisissent malgré tout de laisser ces affichages lumineux tourner. Cela veut probablement dire que l’économie réalisée en coupant l’enseigne … n’en est pas une. On peut spéculer sur la perte putative de chiffre d’affaire des entreprises qui n’allumeront pas leurs enseignes la nuit, mais il est en revanche certain que EDF et les opérateurs électriques, eux, vont voir leurs ventes s’effondrer la nuit. Comme rappelé plus haut, l’électricité sera, de toute façon, produite ; mais au contraire de maintenant où une partie trouve acheteur (ce qui permet de minimiser la perte), le décret Batho entraînera immanquablement un manque à gagner pour le producteur électrique.

Devinez comment ce dernier va se rattraper ? Très probablement, en revendant le reste de son électricité plus cher. Au final, cette « économie d’énergie » mal ciblée coûtera plus cher à tous les consommateurs. Merci Delphine, merci Batho, merci boulette.

Pendant ce temps là, Cécile, elle, a un vrai maroquin avec de vraies idées pour aider la population qui en a bien besoin : faire appel à la solidarité forcée sur les institutions qui n’ont jamais rechigné à faire preuve de la charité, cette solidarité si spéciale puisque spontanée, gratuite et sans l’intermédiaire étatique. Cécile, elle a bien noté qu’il faisait plus froid actuellement. Alors Cécile, elle a décidé d’offrir généreusement les lieux de cultes chrétiens qui ne lui appartiennent pas à tous ces malheureux que le socialisme produit par milliers. Pour cela, Cécile a pris son petit Mont-Blanc (cadeau du contribuable, livré avec le maroquin) pour mettre l’archevêché de Paris en demeure d’ouvrir ses bâtiments non utilisés aux SDF, et que si c’est pas fait rapidement, elle procédera à des réquisitions d’ici à la fin du mois, non mais. Notons que Cécile n’a pas demandé qu’il en soit ainsi pour les temples juifs (pas assez grands ?) ou les mosquées parisiennes (c’eut été facétieux puisqu’il en manquerait cruellement dans la capitale).

Bref : ce sont donc aux Chrétiens de s’y coller, sous les applaudissements de Notre-Dame du maire de Paris, Bertrand Delanoë, qui habite, comme chacun le sait, un petit studio d’étudiant rikiki et ne pourra donc pas apporter lui-même sa contribution à l’accueil de SDF … Au contraire de Cécile qui, elle, s’est immédiatement proposée pour recevoir, dans son appartement de fonction qu’elle n’occupe quasiment pas, une petite brochette de malheureux que le froid ronge (mais oui, Cécile, nous savons que tu as le cœur sur la main et que tu n’hésites actuellement sur cette proposition que pour de pures raisons d’intendances : le frigo est-il rempli correctement et le pressing a-t-il nettoyé la petite robe de cocktail que tu mettras pour la réception que tu comptes – bien sûr – organiser pour ces pauvres hères ?) – Au pire, c’est Delphine (qui s’y connaît en HLM) qui peut s’y mettre aussi, non ?

duflot baillonnée : une idée à étudier pour un gouverment efficace

Bon, foin diplomatie et disons les choses telles qu’elles sont : comme d’habitude lorsqu’elle a une idée, Cécile est la poire proie de lubies collectivistes et de ses vieux démons autoritaires, puisqu’elle demande bruyamment que l’Église fasse quelque chose qu’elle a toujours fait. Évidemment, les bénévoles paroissiens et les ecclésiastiques ne font, eux, aucune publicité de leurs actions, au contraire de nos deux donzelles dont les buts n’ont jamais été ceux qu’elles affichaient si ostentatoirement, mais bien, avant toute autre chose, de faire parler d’elles. D’ailleurs, plusieurs associations chrétiennes l’ont expliqué assez rapidement :

« Chacun agit depuis des années dans l’ombre mais dans l’efficacité, sans effet d’annonce. »

Le bling-bling inutile, c’est plutôt l’apanage des politiciens, Duflot en tête. D’autant que, non contente de demander stupidement une action de la part de gens qui agissent déjà, la minustre du Logement ne connaît pas bien les réels problèmes qui se posent en matière d’hébergement. Tout indique que ce ne sont pas, à proprement parler, les logements qui font défaut ; la capitale, du reste, est connue pour en arborer pas mal sans usages (à commencer par les permanences de certains partis, vides ou remplis de baudruches la plupart du temps, comme celui des Verts, qui pourrait donc faire l’affaire pour héberger des nécessiteux comme le suggère l’Hérétique). Et puis, question larges espaces vides, la cavité crânienne des égéries gouvernementales se pose là… Non, ce qui fait réellement défaut, ce sont plutôt les bras et les bonnes volontés, comme l’explique l’Archevêché de Paris :

« Mais la difficulté n’est pas dans la recherche des locaux, quoiqu’ils soient déjà largement occupés, mais dans l’appel des bénévoles. Il ne s’agit en effet pas seulement d’ouvrir des portes, mais aussi d’accueillir des personnes et d’être là avec elles. »

Mais le pompon est atteint lorsque Duflot déplore vocalement que « l’État consacre des centaines de millions d’euros à loger des gens des gens dans des hôtels alors que c’est ruineux et socialement néfastes » ; ce disant, c’est un véritable camouflet à l’action bénévole et gratuite des associations caritatives, notamment de l’Église, qui, sur les paroisses parisiennes par exemple, offrent gracieusement le gîte et le couvert à 120 personnes, toutes les nuits d’hiver, nuitées qui ne coûtent pas un centime à l’État et dont la péronnelle devrait au moins avoir la décence de ne pas se foutre (sans invoquer le handicap certain que procure un crâne vide).

Magie du socialisme qui produit des pauvres et des SDF par milliers par empilement de lois et décrets idiots (celui de Batho n’étant que la partie émergée de l’iceberg de conneries incapacitantes). Magie de l’autoritarisme gouvernemental qui permet d’imposer à certains (et pas à d’autres) des mesures de solidarité là où la charité fait déjà bien mieux sans coercition. Magie de la médiatisation, des paillettes et de la fanfreluche qui poussent irrésistiblement les cuistres et les imbéciles à s’exposer lorsqu’ils disent et font des bêtises…

Plus ça va, et plus ce pays est un concentré de magie ! Il est décidément foutu, mais franchement magique.

J'accepte les Bitcoins !

1CJe7MNqk151dzNP5w8GndVYNZxQwVkJCc

Vous aussi, foutez Draghi et Yellen dehors, terrorisez l’État et les banques centrales en utilisant Bitcoin, en le promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !

Commentaires163

  1. Emma

    Excellent ! Ah si Batho et Duflot pouvaient se taire et surtout ne rien faire, mais non, chaque jour nous livre son lot de malfaisance de la part de ces prétentieuses et prétentieux.
    Merci de dénoncer tout cela.

    1. Pascale

      Il y a Nadjat aussi qui s’y colle. Elle n’a rien à envier aux deux autres. Oh, et puis on a aussi Montebourg. On très très mal barrés !

  2. Yrreiht

    Bah, on s’y habitue, malgré tout. Bling bling, apparat, effet d’annonce, conseillers en communication, lutte de partis…
    A quoi s’attendre d’autre qu’à de tels ministres à la fin. La compétence et l’intelligence étant incompatibles avec la lutte pour le pouvoir, le résultat est garanti.

    A part ça, je lance un appel à témoignage : mon épouse et moi gagnons à nous deux salaires + allocs dans les 4000 € net par mois. Jusqu’à présent ça allait bien, vacances chaque année avec nos 3 enfants et travaux de bricolage dans la maison, pas de quoi se plaindre.

    Nous constatons une forte inflation des produits alimentaires et des impôts ; Depuis l’an dernier et particulièrement cette année, hé bien nous ne nous en sortons plus, et cette fin d’année il va falloir taper dans nos économie pour payer nos fins de mois…

    Pas de panique pour l’instant mais fini le bricolage, vacances de l’été prochain probablement annulées, je précise que nous ne sommes pas surendettés et n’achetons depuis quelques mois que la nourriture + strict nécessaire.

    D’autres dans le même cas ?

    1. Nemrod

      Serrons nous la main camarade !
      La ceinture, c’est fait depuis longtemps.
      Je suis à peu près dans le même cas.
      J’exerce une profession libérale et connait une érosion alarmante de mes revenus initiées il y a environ 3 ans.
      Au début, c’était du à une progression des charges.
      Depuis un an les charges progressent de manière exponentielles : taxe habitation + 9, foncière +15, contribution foncière des entreprises ( ex taxe pro) +14…par exemple.
      Je ne vous parle même pas des autres charges fixes.
      Et effet de ciseau redoutable mon CA se contracte maintenant au niveau de 2005…

      Donc pour 2013 : plus de restos, de vacances, d’embauche de remplaçant puisque plus de vacances.
      J’espère éviter de licencier mon employé mais pas certain.
      Je vais travailler une demi journée de plus et n’aurais donc plus qu’un jour de congé…sauf si je suis de garde.

      Bref, foins de lamentations car je peux encore m’adapter et financer mes loisirs préférés…jusqu’à quand ?
      Encore un peu moins de 3 ans de crédit sur mon outil de travail et je clos boutique…revente ou pas d’ailleurs.
      Surement ou pas.

      Ensuite : billet simple vers où je ne sais, mais hors de cet asile d’aliénés.

      Cordialement.

      1. Calamity

        Même observation que vous très cher.
        Et que Malbarré, allocations familiales en moins….
        Je ne pensais jamais qu’un libéral travaillant autant (60 h minimum/semaine) pouvait flirter avec le « seuil de pauvreté » comme j’ai du apprendre à le faire.
        Pour les loisirs et tout le superflu, j’ai découvert GROUPON (vraiment pas mal), cad le moyen que les gens courageux ont de ramner à eux une clientèle dont le pouvoir d’achat est un vieux souvenir..Nostalgie quand tu nous tiens! Une question à Nemrod: une place au fond de votre valise ?…….

      2. Aristarque

        Conseil à tous, vérifiez soigneusement ce que le TP retranscrit exactement dans ce qui va en faveur du contribuable :
        Cela fait deux ans qu’il « oublie » en dépit de la notice des personnes au foyer, des attestations de scolarité fournies dans l’enveloppe, de nous décompter du montant de l’IR les réductions forfaitaires pour enfants scolarisés, soit deux fois 600 euros de sauvés par une vigilance de routine…

      1. Before

        Je précise que je suis dans la même situation que Yrreiht, sauf que j’ai qu’un enfant et des revenus légèrement inférieur : on a juste assez pour des loisirs peu onéreux, les vacances c’est ric-rac, et pour le superflu … et bien c’est superflu !
        Je vis dans l’angoisse du pépin imprévu qui mettrait à mal nos finances.

        1. Josselin

          «  Je vis dans l’angoisse du pépin imprévu qui mettrait à mal nos finances. »

          Vous avez de la chance, l’imprévu est présent chaque mois chez moi, entre la taxe d’habitation, les acomptes de l’impôt sur le revenu, l’assurance voiture, l’assurance habitation, un mois plein d’anniversaires, une régulation de la facture d’électricité, une régulation de la facture d’eau, etc. Chaque mois où je me dis que enfin, ouf, bénit soit le seigneur, je peux mettre quelques deniers de côtés, me tombe une de ces crasses en fin de mois.

        1. Yrreiht

          Je ne pense qu’à ça, me casser de là.

          Mais il faut vivre je suppose même (surtout !)une fois débarqué dans un pays moins fou.

          Si je vend tous ce que j’ai et paye mes dettes, je me retrouve avec un capital d’environ 100000 €.

          Et ensuite, vous me suggérez quoi ? chercher du travail ? comment ? ou ?

          J’ai cinq personnes à loger et à nourrir…

        1. Elphyr

          Parceque y’a des gens en France qui croient à une retraite… ?
          Haha les naïfs !

          Secteur public ou pas, n’espérez rien de votre vieillesse.

          Je suis jeune donc personnelement j’ai l’approche logique de « à 60 ans je serai mort je dois vivre avant ». Et j’ai un peu (beaucoup) de peine pour les gens qui sont aujourd’hui au bord de la retraite et qui vont devoir subir les excès des gouvernements successifs…
          Biaisé par un Graal inaccessible, fourvoyé par des politiciens véreux et malhonnêtes. On leur promet la Lune pour les garder tranquille et une fois trop âgés pour se révolter pof on les oublie et on les jète/utilise dans d’autres domaines.

    2. Théo31

      IRPP multiplié par 14 cette année. Avec la taxe d’habitation, mes impôts directs ont été multipliés par 3. Comme je prends mes congés en septembre, c’est finalement à la maison que je les passe.

    3. Waren

      Je corrobore, mais pour ma part, cela fait déjà plusieurs années que je vois que nous sommes sur une pente descendante en dépit de revenus assez confortables. On en vient à se demander si cela vaut le coup d’avoir deux salaires. J’observe aussi une explosion du black autour de moi; les gens ont de moins en moins de scrupules et ils ont raison.

    4. Alex6

      Non non, ca va plutot bien.
      Pas d’alloc mais couverture medicale privee, deux voitures dont une petite sportive, petit sejour au Fidji en preparation pour fevrier, factures stables, prelevements a peu pres stables, epargne nette autour de 20% des revenus, le tout sur 1 revenu 1/4 pour un foyer de trois personnes.
      Ah oui, ca n’est pas en France.

      1. Eric

        Les problèmes ne sont pas trop visibles pour moi non plus.
        Deux allemandes (berlines et SUV) neuves, un appart’ en location a deux fois le SMIC, taxe a 20% sur mon revenu et 15% d’économie sur les deux salaires. Pour un salaire d’ingénieur… aux USA.

  3. Elphyr

    CPEF + TGCM ?
    Joli combo.

    J’ai l’impression qu’il manque un petit paragraphe quand même : celui des excuses, de la mauvaise foi et du rejet de responsabilité.
    Nos gouvernants depuis des années sont des experts et ces mesdames n’en sont pas moins incapables.

    En ce qui concerne Cécile, je m’étonne que les risques de coupage de fonds qui touchent les Restos du Coeur ne lui aient pas fait réquisitionner toute la nourriture faussement périmée des supermarchés pour l’acheminer vers les centres les plus proches.
    Ca aurait été moins idiot déjà. Toujours aussi autoritaire, mais au moins y’aurait une logique derrière.

    Oh, quant à parler des accords entre l’Europe (en particulier la France) et l’Afrique qui ruinent le continent et alimentent la pauvreté (et donc entraîne tous les maux du monde), tout l’monde s’en fout et applaudit à deux mains.
    Faudrait envoyer ces minustres voir comment vit le monde autour d’eux. Une sorte de Voyage en Terre Inconnue… ce serait divertissant et instructif.

    1. caterina

      Les supermarchés ne peuvent pas distribuer la nourriture « périmée » qu’ils jettent, quand bien même ils le voudraient.
      Pourquoi?
      Mais parce qu’un pingouin du gouvernement a pensé que, si une personne ayant mangé de la nourriture périmée des supermarchés tombe malade, elle a le droit d’attaquer le supermarché. Et a donc pondu une loi dans ce sens… C’est pour cela que les supermarchés mettent de la javel dans leurs poubelles, qu’ils font surveiller…
      C’est kafkaïen!

  4. NP

    « … étroitement liées l’une à l’autre par une troublante symétrie puisque Duflot s’occupe du logement alors qu’elle est écolo, et Batho s’occupe d’écologie alors qu’elle est, intellectuellement parlant, complètement à la rue. »

    J’applaudis des deux mains et vous remercie pour cet article.
    Je partage avec Delphine Batho, cette préoccupation pour les éclairages de nuit. Mais pour moi, éteindre la nuit, c’est du bon sens et du bon sens, on en a ou on n’en a pas, ça ne s’impose pas. Ni par décrêt, ni par la loi.
    S’il est vrai que plus de 70% de l’électricité est d’origine nucléaire, il me semble qu’il en reste à peu près 10% qui en plus d’être fossiles (charbon, gaz et pétrole), sont également importés. Diminuer la consommation d’énergie permettrait de diminuer cette part d’importation qui au final ne bénéficie à personne.

    1. Diminuer la conso est un acte individuel qui est contingent à différentes contraintes économiques. Il est logique d’éteindre les lumières d’une administration la nuit par exemple, il peut être néfaste économiquement parlant de le faire pour certaines enseignes qui se font de la pub (typiquement, les éclairages des arrêts de bus sont souvent payés par les publicités). Bref : la décision doit être laissée au niveau le plus fin possible (subsidiarité) parce que c’est là que la décision a le plus de sens économique.

      1. zecrocwhite

        Etant membre d’un forum d’astronomie, cette notion de responsabilité individuelle n’effleure qu’assez peu l’esprit de la plupart des membres. Ils se félicitent en majorité de ce décret, mais regrettent qu’il ne s’agisse probablement que d’un effet d’annonce.

        Pour moi, il me semble (mais vous le confirmerez ou non) que le prix indiqué sur la facture ne représente pas le coût réel de la production d’électricité.

        1. Disons que le coût réel de production d’électricité est difficile à savoir ; d’un côté, le coût réel de production nucléaire est compliqué puisqu’elle ne vaut à peu près rien à la production (le coût marginal de chaque GWh produit décroît fortement), mais pas mal pour le démantèlement (qui est difficile à évaluer). Le coût des énergies fossiles est important mais pourrait être moindre avec le GdS. Le coût réel des renouvelables est stratosphérique. Le tout a été barbouillé de subventions en entrée, au milieu et en sortie. Bref : un mix complexe…

        2. Pandora

          Ne pas oublier les avantages acquits du personnel qui bénéficient d’un comité d’entreprise multimillionnaire et que les français payent (1% de leur facture).

      2. NP

        C’est ce que je dis : c’est du bon sens et ça ne se commande pas.
        Si certains choisissent de laisser allumer, ça n’est pas pour le plaisir d’augmenter leurs charges. C’est donc qu’ils y trouvent un intérêt. Mais visiblement, Batho s’est trouvé une gentille solution à un problème qu’elle s’est gentiment créé toute seule.

    2. Arkh

      Des rues obscures, ce sont des rues où les gens ont plus tendance à forcer de la vitrine de magasin pour s’y servir.

      Le top restant l’éclairage qui se déclenche au mouvement, mais avoir un minimum d’éclairage participe à un sentiment de sécurité.

    3. Carlo

      les « 100% » de production française couvrent ce qui s’appellent la demande « en pic » (« peak load » en anglais), c’est-à-dire quand toutes les usines et que toutes les clim (chaud ou froid) tournent à plein rendement.

      Ces points de consommation en pic sont TOUJOURS en journée.

      A l’inverse, les heures de la nuit sont TOUJOURS vues comme des « heures creuses » (« base load » en anglais). Selon les pays, les modes de consommations et le nombre de Delphine Batho, la consommation en base load va être entre 30% et 70% (rarement plus!) de la consommation en peak load.

      Dès lors et comme le dit H16, réduire la consommation en France où le nucléaire fournit 70% de la demande, mènera, dans le meilleur des cas à ce que l’opérateur exporte ce qui n’est plus consommé localement et, dans le pire des cas, à une dissipation par chaleur (écologiquement pas top!) et des pertes pour l’opérateur qui le répercutera sur la facture…

    4. Aristarque

      Il y a aussi des commerces qui laissent un éclairage de fond pour que toute intrusion malveillante à des heures indûes soit plus facilement repérable.
      Attendons nous à un rétropédalage quand les statistiques de cambriolage de petits commerces augmenteront…

  5. hrmt

    Merci, je n’avais pas réalisé le niveau de crétinerie du projet de Delphine Batho, qui a le profil idéal de l’idée à la noix puisque semblant frappée au coin du bon sens. Toujours se méfier de ce genre d’idées; de même toujours se méfier des lois votées à l’unanimité.

    1. JG2433

      Cette image satellite (ou une équivalente) avait été montrée sur skyfall.fr, pour rejeter le moindre bien-fondé de l’invention panurgiste du WWF intitulé « Earth Hour » (Une heure pour la planète).
      Manifestation qui consiste à couper les lumières et débrancher les appareils électriques pendant une heure pour économiser l’électricité et, ainsi, réduire les émissions de gaz à effet de serre et lutter contre le réchauffement climatique.

      Comme chacun peut le voir, la Corée du Nord est difficile à battre.
      Ici – à l’inverse de l’objectif de Lénine – ce sont les soviets SANS l’électricité.
      Mais pas par mesure d’économie ou poursuite de la chimère de la lutte contre le réchauffement climatique.

  6. zecrocwhite

    Rien à voir, mais la solidarité continue…

    Emprunts toxiques: création d’un fonds de soutien pour les collectivités

    Les députés ont voté lundi la création d’un fonds de soutien de 50 millions d’euros aux collectivités touchées par les emprunts toxiques, dans le cadre du budget rectificatif 2012.
    Le gouvernement a en effet déposé un amendement dans la soirée de lundi, qui mentionne notamment l’ »accompagnement » des collectivités dans la « résorption de leur encours ». Ce fonds sera alimenté pour moitié par l’Etat et pour l’autre moitié par le produit des amendes de police destinées aux collectivités.
    Le rapporteur du Budget Christian Eckert (PS) s’est interrogé sur le montant de ce fonds compte tenu des sommes en jeu. Une commission d’enquête parlementaire sur les emprunts toxiques aux collectivités avait chiffré l’an dernier le volume de ces prêts à 18,8 milliards d’euros.
    Le député centriste Charles de Courson s’est insurgé contre la mesure.
    « Je suis choqué par votre amendement, je crois à la responsabilité des élus! », a-t-il lancé. « Un prélèvement sur les amendes de police, alors que c’est pour favoriser les investissements pour la sécurité des personnes », a-t-il ajouté.
    A l’UMP, le député Eric Woerth a demandé au gouvernement quelle était « la contrepartie » à cet « avantage fait aux collectivités qui ont souscrit des emprunts toxiques ».
    Il y a un peu moins d’un mois, des élus dont les collectivités sont touchées par la crise des emprunts toxiques, avaient proposé la création d’un fonds de soutien mutualisé pour leur permettre de sortir progressivement de ces emprunts.

  7. Le Gnome

    Il me semble que cette extinction des enseignes avait déjà rendue obligatoire sous Giscard, lors du premier choc pétrolier. Il doit bien y avoir un décret qui traîne dans le fond du JO qui est toujours applicable et qui n’a jamais été appliqué.

    En cherchant bien, il y a des décrets pour tout, sauf pour interdire la bêtise humaine.

    1. Pascale

      Tout à fait. Je m’en souviens parfaitement. Les vitrines des magasins devaient être éteintes la nuit. Par contre, je ne me souviens plus combien de temps la mesure a perduré ? Pas longtemps, je crois.

    2. pak

      AMHA un ou des décrets ayant pour objectif l’éradication de la connerie doivent aussi traîner dans certains fonds de tiroir.On peut compter sur la stupidité et la suffisance de ceux qui nous gouvernent.

  8. Pere Collateur

    Et bien, votre billet du jour m’aura appris des choses:

    En effet, à froid comme ça, l’idée de couper les loupiotes la nuit, je voyais ça comme une économie aussi.

    Le truc de la production d’électricité qui continue, consommation ou pas, j’étais complètement passé à coté.

    Quand à l’idée de réquisitionner les églises, je trouve ça plutôt cocasse de la part de gens qui passent leur temps à vomir l’église catholique, de venir leur demander de faire ce qu’ils font déjà d’eux même.

    Et puis, égalité oblige, pourquoi cette demande n’est elle pas adressée à tous les cultes?

    Et ça rejoint le restes des peignes cul de se gouvernement qui font appel au patriotisme et demande de faire nation, alors qu’ils font tout, absolument tout, pour communautariser le pays, avec guerre civile dans les cartons.

    En vertue de ces constats, la seul réponse adaptée est un bon vieux doigts d’honneur.

    Dieux se rit de ceux qui se plaignent des conséquences des causes qu’ils cherissent.

    Qu’ils se demerdent avec leurs pauvres qu’ils fabriquent à la chaîne!

    1. Nemrod

      Ah le coup du patriotisme économique…
      Je suis né en 1968.
      Toute ma jeunesse a été bassinée par la haine de soi, la repentance, l’antimilitarisme, le « village global » et l’adulation de toutes les cultures sauf la nôtre.
      Enfin ce fourre tout bien connu qui fait que le papou attaché à son pagne est formidable et le « franchouillard » à son beret et sa baguette une ordure fasciste.

      Et aujourd’hui le tas de connards qui nous gouverne, sentant le vent tourner (et c’est un vent de panique), nous fait le coup du patriotisme, pour sauver leurs pauvres miche encore 5-6 ans.
      Un peu comme Staline qui a fait appel aux grands ancêtres en 1941, après avoir pissé dessus pendant 20 ans.
      Hélas, les temps ont changé et la ficelle est trop grosse.

      J’ai bien appris leur leçon; je suis citoyen du monde.
      - ma voiture est une hyundai
      - mon electroménager coréen
      - ma télé japonaise
      - mes fringues tunisiennes
      - ma carabine de chasse finlandaise…
      Finit les Peugeot,moulinex,Thomson,Vernay-Caron.
      Je fais ce qui m’arrange et je les emmerde.
      Qu’ils se débrouillent avec les conséquences de leur nullité crasse.
      M’ont trop pris pour un con.

      Cordialement.

        1. Nemrod

          En plus, c’est un 4×4.
          Un gros avec des vitres fumées et un pare buffle chromé.
          Rien que pour le plaisir d’en faire chier certains.
          Baver de jalousie et d’envie, oui !
          Je l’ai payé 3 francs six sous mais ils ne le savent pas, ces cons !
          La dernière fois que je l’ai pris en région parisienne, j’avais un bon gros cuissot de sanglier dans le coffre et ma carabine Tikka calibre 9,3×62 itou; je revenais d’une battue au nord ouest de Paris.
          Je me marrais doucement car je représentais le comble du fumier pour le Kmers vert.
          Jouissif.

      1. Aristarque

        Et même (Staline, oui Staline) a sorti de taule des popes pour qu’ils célèbrent des messes en faveur de la Russie éternelle quand l’opération Barbarossa a commencé…
        Ne jamais omettre de prévoir un maximum d’atouts dans sa manche, on ne sait jamais…

      2. Waren

        Question: What is the truest definition of Globalization?

        Answer: Princess Diana’s death.
        Question: How come?
        Answer: An English princess
        with an Egyptian boyfriend
        crashes in a French tunnel,
        driving a German car
        with a Dutch engine,
        driven by a Belgian who was drunk
        on Scottish whisky, (check the bottle before you change the spelling)
        followed closely by Italian Paparazzi,
        on Japanese motorcycles;
        treated by an American doctor,
        using Brazilian medicines.

        This is sent to you by an American,
        using Bill Gate’s technology,
        and you’re probably reading this on your computer,
        that uses Taiwanese chips,
        and a Korean monitor,
        assembled by Bangladeshi workers
        in a Singapore plant,
        transported by Indian lorry-drivers,
        hijacked by Indonesians,
        unloaded by Sicilian longshoremen,
        and trucked to you by Mexican illegals…..

        That, my friends, is Globalization!

      3. Marc Aurèle

        @ Nemrod

        Je vous suis!
        - ma voiture fut assemblée aux US (235 gr/Co², je suis fier de participer grâce elle à la reconquête du permafrost canadien et russe)
        - mon électroménager allemand (en partie)
        - ma télé coréenne
        - mes fringues: y’a marqué India sur ma veste
        - ma carabine de chasse, une Marlin 44M …

    2. Mominette

      Il y a une formidable pertinence à réquisitionner les églises pour abriter les sdf : comme chacun le sait, ce sont les endroits les plus faciles à chauffer …:-)

      Eteindre les enseignes lumineuses n’est qu’une pâle demi-mesure et il faudrait clairement aller au bout du raisonnement. Par exemple, supprimer toute retransmission télé après 20 heures et brouiller les antennes paraboliques.
      Parce que, mine de rien, ces millions de boites à images consomment bien plus que les enseignes, généralement au néon.

      Il faut aussi tenir compte des critiques (ignobles) concerant la production aléatoire et sporadique de nos éoliennes. Personne ne pourrait nier leurs 100 % de rendement, si on arrête toute distribution électrique lorsqu’il n’y a pas de vent, soit les 2/3 du temps.

      Je sens que la Minustre ne va plus pouvoir se passer de mes bonnes idées :-)

  9. dede

    « qui sont parvenues au pouvoir à la force du poignet (au moins) »
    Mignon…
    « cette pollution nocturne et toute cette énergie dépensée en pure perte »
    J’adore!

    1. peste et coryza

      Mouais… ça dépend de ce qu’il y avait dans la main. Un genre de saucisse, c’est ça ?

      Ces trois courges doivent avoir quelques talents cachés pour avoir été bombardées à des postes aussi importants (mouais…) en dépit de leur nullité crasse.

  10. Baichette

    Il y a une féministe qui avait dit un truc du genre « l’égalité hommes/femmes existera lorsque des femmes incompétentes seront ministres ».
    On y est! C’est Najat qui va être contente

    1. JG2433

      C’était Françoise Giroud, en 1982 :
      « La femme serait vraiment l’égale de l’homme le jour où, à un poste important, on désignerait une femme incompétente. »

  11. Pandora

    « L’égalité entre les hommes et les femmes aura progressé quand on nommera à un poste politique une femme aussi incompétente qu’un homme »
    C’est de Françoise Giroud, écrivain.

    1. Lib

      Ouais, ben maintenant qu’on a démontré l’égalité, on ne pourrait pas promouvoir des femmes compétentes pour changer? Il y en a vous savez…

  12. Nocte

    Donc les commerçants, qui paient leur dîme à leur fournisseur d’énergie, sans que cela soit payé par l’Etat mais qui se retrouvent frappés d’interdiction de dépenser leur blé comme ils le souhaitent, d’un côté, et de l’autre, les mairies qui peuvent continuer à éclairer les monuments (enfin, c’est pas sûr, on a un problème avec la Ville Lumière, donc on ne sait pas)et les rues grâce à l’argent gratuit des contribuables (commerçants inclus)…

    Quant à Duflot, je la vois comme une semeuse de haine bien plus dangereuse que la famille le pen réunie

    1. mlallier

      L’éclairage public sert à éponger le surplus nocturne de la production nucléaire, comme il est expliqué dans l’article. La plupart des municipalités ont des accords en ce sens avec les producteurs.

      Les tarifs – et non le prix – sont adaptés en conséquence. Tout le monde y trouve (ait) son compte.

      Cette décision s’inscrit dans la droite ligne de la mise en bordel généralisé de la production/consommation électrique avec, dans la partie cachée de l’iceberg, la volonté de connaître tout de l’individu et de sa manière de vivre, afin de l’amener à se comporter d’une manière idéologiquement convenable.

      Ou, pour être plus clair, le faire déménager de Seoul à Pyongyang.

      1. Nocte

        j’ai parfaitement saisi le problème de l’éclairage. C’est juste que ce qui me fait bondir, c’est interdire à des sociétés d’éclairer bureaux et/ou enseignes…

        En effet, ça ressemble à un déménagement discret vers Pyongyang…

  13. Pandora

    Il faut aussi signaler que le plus grand propriétaire foncier du pays c’est l’ETAT !
    Donc cette minustre a beau jeu de dénoncer les catholiques alors qu’elle pourrait œuvrer elle aussi à l’accueil des vagabonds (sans-abris ou SDF, dans la nov-langue).

  14. Fergunil

    Mais détrompez-vous, mon cher h16 !
    L’électricité produite la nuit n’est pas toute perdue, elle est également acheté par nos amis suisses, qui en plus de comptes numérotés, de montres et de vache violette, ils ont des montagnes, des lacs et des cerveaux.
    La Suisse importe du courant la nuit (notamment nucléaire Français, à vil prix, pour les raisons expliquées dans votre article) pompent de l’eau du lac d’en bas au lac d’en haut et inversent le processus en journée, faisant tourner leurs turbines et vendant du courant à la France.
    Comme quoi un état n’est pas forcément inefficace quand il n’est pas Français :)

  15. Lib

    Ces crapules malfaisantes prennent de force 1000 milliards par an et ils osent reprocher à l’église de ne pas faire assez pour traiter la misère qu’ils ont eux-mêmes créée?

  16. Ernesto

    Vous oubliez un détail qui a son importance concernant les « économies » d’énergie qu’entraîneront un décret aussi débile : les paquets d’entreprises et d’administrations qui laissent leurs bureaux allumés la nuit (à la demande d’EDF ou ERDF je crois) permettent de réguler la consommation d’électricité pour éviter le plus possible d’avoir de fortes variations du courant consommé le matin quand les gens se réveillent ou arrivent au boulot et le soir.

    J’imagine déjà les gars de chez EDF/ERDF avoir des sueurs froides à l’idée de ce décret.

    1. Josselin

      C’est le même bordel quand je ne sais plus quel soir, il y a l’heure pour la planète, où tout le monde doit éteindre ses lumières.

      Les centrales peinent énormément quand tout ce beau monde rallume leurs lanternes à la même seconde. Et qui plus est, polluent beaucoup plus, parce que turbinent à fond, que le gain de l’heure écoulée pour la planète.

      1. RTP

        « C’est le même bordel quand je ne sais plus quel soir, il y a l’heure pour la planète, où tout le monde doit éteindre ses lumières. »
        Personne n’est obligé de faire ça. Je ne sais quelle association d’escrologistes invite les pays à faire ça (c’est l’origine de l’image avec la Corée du Nord qui respecte cette nuit pour sauver la planète TOUTES les nuits).
        Mais l’influence du bazar sur la consommation est ridicule et se régule avec l’utilisation des centrales thermiques (fioul, charbon, gaz) : c’est à dire que ça a l’effet inverse de celui souhaité par les escrologistes (produire moins de CO2).

  17. Pascale

    Cécile nous a manifesté des relents d’anticléricalisme vieux de plus d’un siècle, mais toujours bien présents dans les mentalités de gauche. C’était sa manière moderne à elle de « bouffer » du curé.

    1. Higgins

      Le fait qu’elle ait milité à la JOC montre à quel point l’Eglise s’est fourvoyée. C’est la même chose avec Hollande-el-Poussah (http://fr.wikipedia.org/wiki/François_Hollande) ou son grand vizir (http://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Marc_Ayrault). L’Eglise savait-elle qu’elle nourrissait des vipères en son sein? Visiblement, ces braves gens ont tous des problèmes existentiels avec celle qui leur a mis le pied à l’étrier. Je sais bien que pour grandir, il faut tuer le père mais quand même, à ce niveau là, ça relève de la psychothérapie.

    1. JG2433

      N’en faîtes rien… :-)
      C’est à rapprocher de celle-ci, que j’ai vue au moment de la formation du gouvernement :

      Comme sous Mitterrand, Louis Le Pensec —> … à la Mer (ministre de la Mer)
      Alors pourquoi pas, aujourd’hui, Cécile Duflot —> à la Marine ?

  18. Gas

    Pour les pseudo-révolutionnaires en herbe que vous nous présentez dans leur éclatant… euh… éclat…, un retour aux origines ne nuit pas:

    http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89lections_l%C3%A9gislatives_fran%C3%A7aises_de_1792

    « L’assemblée nationale décrète que, pour la formation de la convention nationale prochaine, tout Français âgé de vingt et un ans, domicilié depuis un an, vivant du produit de son travail, sera admis à voter dans les assemblées de commune et dans les assemblées primaires, comme tout autre citoyen actif. »

    Je note: vivant du produit de son travail.

    Qui vit, ou a vécu, du produit de son travail, dans le gouvernement actuel ? Dans l’assemblée actuelle ?

    Tout le monde dehors.

  19. Monoi

    Ca remonte à loin (~76), mais un de mes profs de technologie en 4ème, nous avait dit sur ce sujet que les neons dans les bureaux restaient allumés la nuit car la ou ils consomment le plus est à l’allumage. Si donc on allumait tous nos néons le matin, ça ferait exploser le système. Alors qu’une fois allume, un néon ne consomme que très peu.

    1. Grosben

      Encore un prof de techno à l’ouest ! C’est vrai qu’il y a un pic de consommation à l’allumage mais c’est loin de représenter la conso de toute une nuit… T’étais dans un collège public non ? :-)

        1. Fergunil

          Sauf si tu considères qu’une salle pour une 40aine de personne comporte souvent une centaine de néons (plusieurs tube par point d’éclairage, et beaucoup de points d’éclairage pour ne pas porter d’ombres).
          Ça commence à faire une belle tension de claquage si l’installation est un peu vétuste

      1. monoi

        C’etait un college public :)…

        Ceci dit, le point important c’est la pointe du matin, la consommation de la nuit ca l’est moins vu l’article de H16.

    2. Franz

      mythe largement répandu. Mais la surconsommation instantanée à l’allumage d’un néon correspond, suivant les technologies à 15 à 20 SECONDES de consommation continue. Il y a donc « pic » mais faible. Et sauf à penser que la France, en bonne colonie mentale de Pyongyang, allume simultanément tous ses néons à la même seconde, la différence justifie largement d’éteindre tous les soirs.

      Sauf bien sûr dans un collège public où l’on dépense pour les autres l’argent des autres (comme expliqué par Friedman… ce qui est la pire façon possible de faire). Dans ces lieux on ne trouvera personne pour faire un effort intellectuel (personnel) de 10 secondes pour économises des milliers d’euros (des contribuables).

  20. zecrocwhite

    Tiens, Filipetti a encore oublié de se taire :

    La ministre de la Culture Aurélie Filippetti, élue de Moselle, a estimé mardi qu’il n’y avait « pas de confiance » dans la parole de l’industriel Lakshmi Mittal sur le site de Florange, estimant qu’il faudrait en revenir à une solution de reprise si « les engagements n’étaient pas tenus ».

    « Il n’y a pas de confiance dans Mittal. Cela fait quatre ans que je suis aux côtés des salariés d’ArcelorMittal et que l’on voit que la parole de cet industriel ne vaut rien », a-t-elle assuré sur France Inter, quatre jours après l’annonce d’un accord entre le gouvernement et ArcelorMittal pour préserver l’emploi.

    « Personnellement, pas en tant que ministre mais en tant qu’élue mosellane, j’avais marqué ma préférence nette pour une solution de portage public temporaire de l’entreprise afin qu’elle puisse ensuite passer dans les mains d’un repreneur, d’un industriel de l’acier. Ce n’est pas la solution qui a été retenue », a indiqué la ministre.

    « J’ai une confiance absolue dans le président de la République et dans la vigilance qu’il exercera sur ce dossier », a-t-elle néanmoins ajouté.

      1. Alex6

        Bien sur que non. Mittal est un sale capitaliste a qui la Fraonce va montrer un peu comment on fait de la thune sur le marche de l’acier.
        Parceque Mittal est numero deux mondial par pure hasard et ne connait pas son metier. Alors que les branques du gouvernement eux, ils sont capables de rendre rentable n’importe quoi, n’importe ou. C’est ca la classe.

        1. Aristarque

          Comme avec des si en nombre suffisant, on met Paris en bouteille (le choix de la ville n’est sûrement pas un pur hasard), avec encore plus de si, ils deviendront effectivement n° 1 :)

    1. Pandora

      L’accord (secret mais plus maintenant) avec Mittal a été publié ce matin : les spécialistes estiment que c’est une nationalisation déguisée qui ne dit pas son nom et que Mittal attend la mise en retraite de la moitié des 600 employés qui doit survenir dans les années prochaines.

  21. shnaffy

    h16,je suis désolé mais cette fois ci, vous n’avez rien comprit :
    -les économies d’électricité réalisées la nuit permettront de faire tourner les éoliennes (au lieu de les arrêter ), OR comme tout le monde le sait, un ventilateur ça fait du froid, donc on lutte contre le réchauffement climatique au lieu de gaspiller de l’électricité pour éclairer des magasins fermés!

    -vous ne voulez tout de même pas demander de l’aide à des juifs -des juifs !! – et puis les musulmans si on met des gens chez eux, tout le monde sait qu’ils seront transformés en autant de petits Mérhas …

  22. Ron Paul

    Quelle bande de branques ce gouvernement ! Nous ne sommes pas misogynes, qu’ils mettent 100 % de femmes, mais au moins des compétentes, et non du remplissage idiot de nullités crasseuses.

    Pour Duflot, c’est définitivement perdu, elle nous le prouve sans arrêt, et pour faire bon poids, elle situe le Japon, dans l’hémisphère sud !! Ha oui ! elle à un DEA de géographie !!! Je fais partie d’une génération qui savait bien situer ce pays, dès le certificat d’études primaires…

    La boucle est bouclée, cette gauche putride, avec son épine dorsale l’E-Nat, ne fait rien de bon, et détruit tout.

    http://www.youtube.com/watch?v=xntE9a8K2G8

      1. Ron Paul

        Et pourtant nous devrions être complétement traumatisés, en ‘’ analyse’’ de par le nombre de coup de règle sur les doigts, que nous avons reçu ! (je ne parle pour vous, mais pour moi !!) par de vrais enseignants, caste maintenant irrémédiablement disparue.

        Nous nous cachions pour faire nos lignes de punitions, car nos parents s’ils nous voyaient, automatiquement les doublaient !! et allaient voir l’instit pour nous avoir à l’œil !! et durcir leur sévérité, pourtant pas piqué des hannetons !

        Quant à se retrouver au coin devant toute la classe, avec le fameux bonnet d’âne, sur la tête, et les mains dans le dos, notre hantise absolue, mais qui au moins nous a fait tellement progresser.

        Maintenant il saquerait l’enseignant, vu qu’il faut les appeler ainsi, et créerait une cellule de soutien phycologique, pour les petites victimes !!

        Abrutis, s’ils savaient que nous nous souvenons avec tendresse et reconnaissance de nos braves ’’ instits de campagne’’, qui eux avaient de la déontologie et des résultats !! et absolument pas de tous nos autres profs insipides, sachant que cela ce gâtait en FAC.

        Dolto, et autres psycho machins choses, à gauche pour ceux qui aiment les pléonasmes, sont passés par là ! nous avons vu la finalité avec nos enfants et petits-enfants, sans parler de nos gouvernants !

        1. skunker

          Je suis plus jeune que vous le pensez je crois sinon c’est exactement ça.
          Tout le primaire j’ai eu un couple d’instit de campagne à l’ancienne. Je pense que si je vous parle de lancé de brosses à craies, de coup de pieds dans les tables ou de traversées de salle suspendu par l’oreille ça vous évoquera des souvenirs. Je me rappel les avoir vu piquer des colères à faire trembler les murs, seulement quand je suis arrivé au collège j’avais une avance considérable sur les autres. Et pourtant parfois nos bêtises d’enfants les faisaient rire, c’est juste qu’il y avait un moment pour tout.

          Aujourd’hui on dirait que la discipline est un gros mot, une forme de tyrannie. C’est clair que sur le moment on a tendance à détester mais avec le recul on se rend compte que ça nous a profité. Les militaires font le même effet.

    1. M 51

      ah!ah! dess de géographie ? La corée du nord dans l’hémisphère nord et la corée du sud dans l’hémisphère sud et le japon entre les 2 !!!!!

  23. No_name

    Et ça continue !
    100.000 emplois, qui dit mieux !
    Ha ? je vois 300.000 proposés par l’UMP, et Mélenchon, toujours candidat au premier soviet, vient annoncer 65 millions d’emplois jeunes, verts, d’avenir et durables !

     » Le gouvernement français souhaite faire de la croissance verte une priorité en créant 100.000 emplois d’ici 2016 dans ce secteur, a dit mardi la ministre de l’Ecologie à l’issue d’un séminaire gouvernemental sur la transition écologique.

    « L’objectif de créer au moins 100.000 emplois en trois ans, c’est un objectif très ambitieux », a dit Delphine Batho, soulignant que la France avait un potentiel considérable. »

    1. Aristarque

      Un idée déjà sussurée par Emile Allais pour les 100.000 emplois écologico-compatibles à créer : remplacer chaque camion-benne par (un traîneur de brouette x le nombre nécessaire) x le nombre de camions à remplacer…
      Elle est pas bonne cette idée ? ;=)

  24. NP

    Une fois n’est pas coutume, et cela n’arrive que 1 post sur 30, mais je ne suis définitivement pas d’accord avec toi quand tu défends avec pour le coup une certaine mauvaise foi le nucléaire et en prétendant que l’énergie produite la nuit serait ainsi perdue.
    Notre réseau arrive aujourd’hui faute de constructions nouvelles suffisantes à bout de souffle, et il arrive même à la France de devoir importer de l’énergie chez ses voisins. Arrivés à ce stade, toute mesure susceptible de faire diminuer la consommation d’énergie est bonne à prendre, si rationnelle.
    Éteindre les néons des magasins, ce n’est pas ce qui sauvera la France, mais tu ne peux pas ranger ça comme une idée inutile.

    1. « faire diminuer la consommation d’énergie est bonne à prendre, si rationnelle. »

      « SI » rationnelle. C’est à toi de prouver que ça l’est. Moi, j’ai argumenté que ça ne l’est pas et j’ai même donné un joli graphique pour le prouver. A toi de jouer.

    2. Ron Paul

      Nous ne savons pas emmagasiner l’énergie ! Même avec des condensateurs dantesques, sinon il y a longtemps qu’une fois capté le moindre coup de foudre, nous aurions gratuitement de l’électricité pour un an, pour une ville moyenne.

      Donc économiser la nuit, ne sert rigoureusement à rien, c’est le moment où la demande est la moins forte, et une centrale doit toujours tourner, quel que soit son combustible.

      Quant aux enseignes, qui coûtent si chères à réaliser, à entretenir, à alimenter, pas plus idiots que la moyenne, si cela ne servait à rien, il y a longtemps que nous imiterions la Corée du Nord ! mais nous, notre salaire ne tombe pas du ciel chaque début de mois, il faut aller le chercher, et pour ce faire aller chercher des clients.

      1. peste et coryza

        Réflechissez…

        L’EPR est un bouzin non rentable, plus cher que l’éolien, déjà pas rentable sans subventions…

        Derrière l’EPR, il y a le CEA.
        Pour y avoir bossé comme technicien, je sais que le recrutement du CEA, c’est mines, polytech, X, Gdes Zécoles. Avec une bonne dose de piston et de truelle family dès qu’on touche à la direction.
        Le boucle est ainsi bouclée, et les sous vont dans la bonne poche.
        D’ailleurs, ça mange une bonne part du budget recherche français. Et la paye au CEA est super bonne.

        Au japon, par contre, l’épisode Fukushima a refroidi les ardeurs pour les grosses bouses, et ils se lancent plutôt dans le microhydraulique et les petites centrales.

        @Ron paul

        On sait stocker de l’énergie.
        Cela s’appelle un barrage et une centrale hydroélectrique. Les suisses sont forts dans ce domaine, surtout pour nous acheter de l’électricité pas chère la nuit pour faire remonter l’eau dans le lac de stockage, et nous la revendre le jour à un prix dantesque.
        Or, je rappelle qu’on a aussi des barrages…
        Comme quoi, la connerie des uns remplit les poches des autres.

      2. gem

        L’énergie de la foudre est négligeable. Spectaculaire, mais ridicule : voir http://fr.wikipedia.org/wiki/Foudre#.C3.89nergie

        On sait emmagasiner l’énergie électrique dans une certaine mesure : mais cette possibilité est évidemment déjà utilisée à fond (c’est le stockage qui est limité, pas la disponibilité d’énergie à stocker) donc la mesure Batho est juste débile.

        Et même utile, ça resterait une mesure fasciste. En fait, tout prouve que nous sommes gouvernés par des fascistes, ou des débiles qui ne visent qu’à égaler Marthe Richard dans le délire.

        1. Ron Paul

          De toute façon, ne nous trompons de piste, les écologistes, le sont autant que nous sommes curés de campagne, ils prônent in fine, par tous les moyens la décroissance rétrograde, rien d’autre.

          Ils ne sont même pas crédibles ou le deviendrons que lorsqu’ils donneront l’exemple en roulant en calèche, s’éclaireront à la bougie, et se chaufferont au bois de récupération.

          Comme nous le savons tous, sauf eux ! Il n’y a rien de plus violent, de moins égalitaire que la nature, doit disant socle absolu de leur dogme.

          Le lion mangera toujours la gazelle, les petites espèces seront mangés par plus grosses qu’elles, et les malades seront achevés par les charognards, sans parler que les animaux, la nature, savent lutter contre la surpopulation, réelle cause de la future asphyxie de notre terre, mais là, cela a beau être le plus grand fléau, cela détruirait leur dogme mensonger, et réduirait à néant leur idées mortifères, donc motus.

          S’ils avaient des vraies solutions viables, en dehors d’être contre ce qui est pour, et pour ce qui est contre, cela se saurait, et ils ne seraient pas écologistes, la boucle est bouclée.

          Comme pour notre économie, nous avant de passer la serpillière, nous sommes idiots ! nous fermons d’abord, le robinet incriminé, pas eux !

          Cousteau était le dernier vrai écologiste, mais il avait les pieds sur terre, si j’ose dire !

    3. gnarf

      Le reseau sature a cause du chauffage electrique, qui a ete vendu aux Francais comme une merveille sur une grille de tarifs truquee, qui ne reflete que la moitie du cout veritable.

  25. nordyck

    Bonjour ,

    Excellentissime article , comme à chaque fois . Merci.
    Effectivement , l’idée n’est pas nouvelle , elle date de Giscard … et d’un certain GASPI ! De triste mémoire , pour ceux qui ont connu .

    Et si le sous-produit de la contre culture de 68 cherche quelques adresses plus socialo-compatibles , histoire de pas faire sécher son Mont Blanc , en voici :
    http://www.dreuz.info/2012/12/cecile-duflot-pour-les-sans-abris-requisitionnez-ces-14-chateaux-quasi-vides-des-syndicats/ .

    Édifiant , non ?

    A vous suivre , dans d’autres aussi trépidantes clowneries socialoïdes . Et ce n’est pas la matière qui va manquer…

  26. Calamity

    BRILLANTISSIME ARTICLE: le fond, la forme; si j’avais le temps, je l’apprendrais par coeur pour me le réciter dans les moments de déprime…..d’autant qu’il faut encore tenir 4 ans et demie, voire 5 de plus (la connerie ayant tendance à s’enraciner plus profondément en France que le jugement et l’intelligence)
    En plus, cet article ne coûte pas un sou à la communauté!!
    Merci de tout coeur à son auteur (« the foot, the foot, the foot »!)

  27. John Bigballs

    Bravo ! Une belle baigne dans la tronche de ces stalinettes !
    Comme j’aimerais voir la même chose en brick et mortar !

    Ce qui est incroyable c’est que ce genre de petites fachistes aux dents qui rayent le parquet puisse être autant en roue libre, sans personne pour leur mettre une bonne grosse baffe de cowboy dans la gueule !

    Si n’importe lequel d’entre nous commençait à déconner comme le quart de ça, sûr qu’il y aurait bien un parent, un proche, un collègue, un voisin, un journaliste, un passant…quelqu’un pour le remettre à sa place. Et là personne.

    ça en dit long sur ce petit milieu de la politique, et aussi sur la fatigue, les tabous et la résignation généralisée que provoque chaque jour un peu plus ce systeme étatiste.

    1. Nemrod

      Très juste.
      Tout ce petit milieu médiatico-politique m’écoeure.
      Ces facho-pétasses éructent des imbécilités grosse comme elles et pas un journaleux, un invité du jour au moins pour leur claquer leur petit beignet de commissaire du peuple.
      Le fait que ce soit des femmes leur assure une complaisance encore plus grande…et ensuite de les entendre se plaindre de leur pauvre condition féminine !

      Je ne regarde et n’écoute plus ce triste ballet télévisuel …j’enrage trop.
      Nom d’une pipe, qu’il m’invite une fois et me donnent un micro; j’en fait du petit bois de ces donzelles…tout con que je suis.

  28. Nicopol

    >> »elle n’est probablement pas au courant que plus de 70% de l’électricité utilisée pour les enseignes lumineuses est produite à partir de réacteurs nucléaires. Ce qui veut dire, les réacteurs nucléaires étant ce qu’ils sont (c’est-à-dire pas tout à fait aussi souples qu’un interrupteur de salon) que la production d’électricité, la nuit, est à très peu de choses près la même que celle de jour. Et si l’on consomme moins d’électricité pendant la nuit, cette production est perdue »

    Si je peux pas saqué ces 2 gourdasses, c’est pas une raison pour raconter des conneries !!!!!
    C’EST HONTEUX DE LIRE CA…

    Et toi, tu devrais avoir honte de poster des commentaires stupides AVEC DES MAJUSCULES. Comme on va le lire par la suite, tu te plantes comme une belle buse.

    Une centrale nucléaire n’est PAS un interrupteur sans aucune souplesse, une centrale peut varier sa production d’une certaines quantité sans gaspiller (go apprendre comment ca fonctionne) DONC non ca ne serai pas du gaspillage, ca permetterai de faire fonctionner d’autres équipements qui fonctionnent au en partie au charbon ou pétrol, d’alleger le réseau, de charger les voitures élec qui vont faire sauter le réseau d’ici peu, etc…

    Bon, c’est bourré de fautes d’orthographes et d’erreurs factuelles. La variabilité de *production* de toutes les centrales nucléaires, c’est l’équivalent d’une grosse tranche de centrale par jour, pas plus. La variabilité de *consommation*, c’est 10 fois ça au moins. Bref : tu racontes un belle connerie. En outre, tu n’as pas lu les autres arguments & commentaires qui expliquent pourquoi c’est surtout idiot sur le plan économique. Bref : tu es une buse.

    Si la prod francaise est 70% nucléaire (en très gros) éteindre ces lumieres inutiles (surement que faire de la pub dehors a 1h du mat’ c’est utile… –’) ca permetterai justement de limiter la productions de ces quelques centrales (pétrol et charbon) pourri. et déviter les pénuries d’énergies les nuits d’hiver… Va demander a EDF comment ca se passe la répartition d’énergie en hiver c’est autre chose que ton schéma bidon choppé en plein été…

    Tiens c’est bizard je trouve pas du tout la meme chose :

    http://www.audeladeslignes.com/7-fevrier-2012-pic-historique-consommation-electricite-francaise-depasse-100-000-mw-13132
    http://www.audeladeslignes.com/pointe-consommation-electricite-ete-13h-16307

    Abruti. Ce sont des graphes de consommation. Pas de production. Andouille.

    Va t’acheter une logique et supprime cet article stupide…

    Triple buse.

    1. Alex6

      Ca te derangerais d’ecrire un francais correct? ca commence a doucement me gonfler ces imbeciles qui viennent reagir n’importe ou avec le niveau d’orthographe d’un mauvais eleve de CM1!
      Si tu as plus de 8ans, retourne a l’ecole, apprend les bases et ensuite revient discuter avec les adultes.

  29. NOURATIN

    Elles sont désopilantes, pas de doute. On avait déjà vu des cas un peu critiques, notamment au temps joyeux de Sarkozy,
    mais là, avec Cécile, Delphine, Najat, Christine et même leurs
    copines dont on oublie un peu les noms, ça vire à la démonstration. Notons tout de même, pour éviter tout risque de
    mise en examen pour sexisme, que Montebourre n’est pas mal non plus, dans le genre…bon, on pourrait carrément associer tout le Gouvernement, ça irait plus vite.

  30. Marc Aurèle

    Avant d’imaginer déménager et aller s’installer, par ex. aux USA (!), je ne peux pas résister à l’envie d’évoquer cette analyse (désolé pour l’instant c’est en Anglais) à la fois claire et simple, parue il y a peu dans la presse anglo-saxonne aux US: elle décrit 11 états américains entrés dans une « death-spiral ».

    La « death spiral », spirale de la mort, concerne des Etats des USA dans lesquels sont comparés d’une part, le drain imposé à l’économie locale par les « Takers » (ceux qui prennent, qui prélèvent, qui dépendent de l’Etat local pour vivre) et d’autre part, la quantité produite par les « Makers » (ceux qui produisent, qui créent).

    Le tout ramené par la mathématique des grandeurs et des ratios économiques, à une comparaison individu par individu. Par exemple, le Nouveau Mexique est dans la « Death Spiral » car son ratio est de 143 « dépendants » pour 100 producteurs. L’Ohio est à 100 / 100, est jugé équilibré. Cela peut paraître simpliste, mais force à la réflexion.

    L’auteur dit: « n’achetez pas une maison ou ne créez pas une entreprise dans un de ces Etats où les employés du secteur privé, ceux qui créent de la valeur sont en sous nombre par rapport à l’ensemble des personnes qui dépendent de ces Etat, car le Gouvernement local ne pourra plus faire marche arrière et est condamner à prélever toujours plus. L’investissement dans un de ces Etats sera, dans le meilleur des cas amputé à court terme de sa valeur et dans le pire, perdu (exemple des Junk Bonds émis par ces Etats, que l’auteur déconseille formellement d’acheter car possédant une valeur virtuelle égale à 0, donc une arnaque).

    Cela ne vous rappelle rien?

    1. Aristarque

      Ne voudriez vous pas nous suggérer que nous serions dignes d’être le 51me état de l’Union classé en seconde partie chez les Takers ?

  31. Napoli

    Bonjour,

    j’ai lu plus haut « excellent » que nenni, sublimissime !
    Il y a des jours, surtout depuis que je vous lis, je me sens moins seul.

    Merci.

    1. Calvin

      Oui, moi aussi !

      Et, il faut que je vienne plus souvent le soir pour, je part me ré-oxygéner, vu que le proxy de mon employeur (au niveau national) interdit l’accès à ce blog, misère…

        1. Calvin

          Ui.
          J’arrive à suivre avec Google Reader (moins les images), car le H16 est une drogue très addictive, me faut ma dose quotidienne.
          Mais le problème, c’est que le soir, vous avez à peu près tout rajouté !

          Reste les trolls… pardon, les tétra-buses.

          (A noter que Contrepoints est aussi blacklisté. Le fait que je travaille pour un organisme para-étatique n’est sans doute pas pour rien !!!)

        2. Calvin

          @h16 : quand j’écris en journée, c’est effectivement avec un smartphone mais sans clavier étendu ni tactile (nokia n95). Ça limite vachement !

        1. Calvin

          Non ! Je n’y avais pas pensé…
          Vous avez de ces idées !
          Bon…
          Résultat du test ce matin :
          Ça passe pour Méluche…
          La conclusion qu’on peut en tirer est navrante…

  32. Aristarque

    « D’autant que, non contente de demander stupidement une action de la part de gens qui agissent déjà, la minustre du Logement ne connaît pas bien les réels problèmes qui se posent en matière d’hébergement »
    Rien de surprenant après tout!
    N’est ce pas cette même minustre qui trouvait des tas de terrains à bâtir à fournir aux HLM fissa, prélevés dans le stock de l’Etat et qui ne s’y trouvaient plus, pour certains depuis des années….
    LE problème des socialistes, c’est qu’ils finissent toujours par arriver au bout de ce qu’ils prélèvent chez les autres…

    1. Marc Aurèle

      @Aristarque,

      C’est marrant, le lisais votre dernière phrase: « LE problème des socialistes, c’est qu’ils finissent toujours par arriver au bout de ce qu’ils prélèvent chez les autres… »

      Je suis en déplacement et j’écoutais tout à l’heure Sarah Palin (la bête noire des démocrates) à la télé qui disait: « le problème avec les libéraux (les socialistes américains) c’est qu’ils finissent toujours par être à court d’argent des autres » (The problem with liberals is that they always run out of somebody else’s money)

      Nous ne sommes pas seuls.

      1. Aristarque

        Je plagiais une répartie attribuée à Margareth Tatcher qui a expérimenté en vraie grandeur ce que c’était que de reprendre un pays en mains derrière des socialistes déchaînés (rappelez vous, en 72/73, les Rolling Stones s’étaient même exilés fiscalement en France pour cause d’impôts excessifs – jusqu’à 98% paraît-il- chez les Britons).
        Comme le temps passe….

        1. peste et coryza

          Les pays libéraux de l’époque étaient plus confiscatoires qu’aujourd’hui.

          Même les républicains prunaient à 91% sous Eisenhower (pas particulièrement démocrate celui là). Et ça n’empêchait pas les très riches de jouer les nababs. Par contre, ce pognon était bien réinvesti. Cela a permis de payer entre autres choses les infrastructures et la puissance militaire qui ont fait la richesse des USA.

      2. Ron Paul

        Marc Auréle, si vous saviez comme vous me faites plaisir !

        Rassurez-vous, je collectionne les divorces, et je suis allergique au plus haut niveau au mariage pour tous !

        J’ai assisté à de nombreux meeting de Sarah Palin, si vous saviez l’intelligence de ses propos ? Quand je voyais toute la presse française, la prendre pour une idiote et idolâtrer Ségolène, j’étais obligé de faire grandir ma dose de bourbon, qui était déjà sans aucune modération.

        Bien que sur place depuis plus de vingt ans, elle est tellement fine, elle a de tels jeux de mots à plusieurs étages, de finesses de langage, ou des références historiques, que j’étais obligé de me faire traduire ou de me faire expliciter.

        Ne me faites pas parler de ses anciennes affiches électorales, avec un magnifique Remington, avec lunette de visée, sur ses genoux, où l’on voyait la magnifiques courbe de ses jambes parfaites, car, là je vais déraper …… d’autant que la traduction pourrait être, après l’élection d’Obama : ‘’ Il faut éliminer les bêtes nuisibles’’.

  33. gem

    Les délinquants détestent la lumière. Donc quand tu as une vitrine c’est rideau de fer ou lumière ; et la lumière coute moins cher que le rideau de fer, tout en étant bien plus sympathique pour la clientèle.

  34. Robert Marchenoir

    Indépendamment de tout autre argument, comment les socialauds osent-ils se mêler de choisir à la place des gens ce qu’ils doivent faire de leur argent ?

    Jusqu’à nouvel ordre, l’électricité n’est pas gratuite, on la paye. Donc, si les propriétaires de magasins décident de dépenser leur pognon pour allumer la lumière, c’est qu’ils ont fait leurs calculs, et qu’ils préfèrent la laisser allumée la nuit plutôt que de l’éteindre.

    On suppose que ce qu’ils perdent en facture d’électricité (et en financement de luxueux châteaux pour le comité d’entreprise d’EDF), ils le gagnent en visibilité et donc en chiffre d’affaires, et au-delà. En quoi la mère Bateau serait-elle qualifiée, ou simplement légitime, pour mettre sa grosse main pleine de doigts dans la caisse enregistreuse de la boucherie Sanzot, et empêcher monsieur Sanzot de donner librement du pognon à l’Etat ?!? Pour une fois qu’un impôt est librement consenti ?

    Ou alors, que ces gens-là aient l’honnêteté de leurs funestes convictions, qu’ils s’avouent communistes, qu’ils fournissent le courant gratuitement, et alors ils auront peut-être une légitimité pour couper le jus quand ils estimeront ça contraire à « l’intérêt général ».

    J’en ai marre de vivre dans un pays communiste où les dirigeants n’assument même pas leur communisme. C’est ça que vous voulez ? Vous êtes vraiment des salopards communistes ? Eh bien, ayez au moins le courage de vous afficher comme des salopards communistes. Comme ça, on saura qui est qui et on jugera chacun aux conséquences de ses actes.

  35. Robert Marchenoir

    J’ajouterais que pour une fois que les immondes patrons capitalistes donnent gratuitement du pognon pour améliorer « l’intérêt général », on voit des pintades socialistes au gouvernement qui veulent les en empêcher.

    Une ville avec des vitrines éclairées la nuit, c’est une ville qui fait des économies d’éclairage public, et c’est une ville plus sûre, qui fait des économies de flics, de juges, de Sécurité sociale, de victimes d’agressions, de morts et de blessés.

    Et tout ça, c’est « gratuit ». Cadeau du méchant secteur privé au gentil gouvernement.

    Aux Etats-Unis, plusieurs municipalités, au bord de la faillite, non seulement cessent d’éclairer les rues la nuit, mais démontent carrément les lampadaires publics.

    Au même moment, les communistes français, qui eux aussi sont en faillite, veulent empêcher les chefs d’entreprise d’éclairer les rues sur leur propre budget !…

    Ces gens-là sont vraiment des fous furieux.

  36. Tite

    Pour la Duflot, y’a ses copains de « Jeudi Rou.. Noir » qui s’emballent sévère: « Ce serait un énorme symbole de considérer que le logement est un bien commun, qu’il doit retourner à sa fonction première et que les pouvoirs publics ont les moyens d’agir. »
    http://www.rue89.com/2012/12/04/sil-ny-pas-de-requisitions-avant-fin-2012-ce-sera-un-desaveu-de-duflot-237535

    Le logement… un bien commun. J’attends l’adresse du monsieur, histoire de voir si je peux y caller un clic-clac.

Laisser une réponse

(obligatoire)
(facultatif)