La Socialie n’aime pas les claques mais adore le Genre

Hier, nous avons vu que la Socialie ne s’embarrassait pas de cohérence en ce qui concerne les drogues : si l’alcool n’est pas top, si la cigarette, fut-elle électronique, est cracra, la piquouse recueille, elle, compassion voire encouragements. Aujourd’hui, attaquons-nous un peu à la petite enfance, terreau fertile d’incohérences sociétales.

Et quand je dis « attaquons-nous », ce n’est pas une figure de style, mais c’est bien au sens littéral que je fais référence. Par exemple, pour s’attaquer, nous pourrons utiliser la bonne grosse giroflée à cinq pétales dans la boîte à sucette, façon tartagueuleticon, et de préférence avec plusieurs centaines d’images à la seconde histoire de bien faire comprendre toute l’horreur du sévice.

La meute est lancée, et les articles s’enchaînent déjà avec un rythme joyeux dans une presse trop contente d’avoir trouvé un sujet pour animer ses colonnes alors que le président de la république n’intéresse plus personne tant il est nul, et que le reste de l’actualité nationale et internationale vire au gris plat et passe-partout. En pratique, cela donne un truc comme ça :

Nous avons donc :

  • un contexte très très rapidement résumé en 10 secondes de vidéo serrée comme un café georgecloonesque
  • un acte rapide et sans bavure
  • un ralenti esthétique
  • une musique dépouillée, lacrymale et au piano
  • un petit slogan propret, collé en blanc qui cogne sur un fond noir total, sans concession,
  • et un gamin qui a été solidement baffé pour dénoncer les baffes. Subtil.

Si on étendait ce concept sur trois minutes, on pourrait en faire une bande-annonce de long métrage, qu’on appelerait « La Gifle » (pour être original) et qui narrerait l’histoire bouleversante (forcément bouleversante) d’Augustin, l’enfant différent en butte avec une mère célibataire (forcément célibataire), qui, à la suite d’une altercation maternelle, s’enfuit du domicile familial armé de son petit sac à dos snoopy, son T-Rex en plastique, un sandwich au Nutella et Nounours, son fidèle nounours (forcément). Ensuite, l’histoire (parsemée de travelings et de paysages campagnards à couper le souffle, le tout sur une musique toujours dépouillée, toujours au piano, forcément) s’éterniserait pendant une bonne heure et tout finirait bien (version américaine) avec le retour de l’enfant à la maison, ou mal (version française) avec au passage un message clair de dénonciation de cette société qui devient de plus en plus individualiste, surtout à cause de la montée du libéralisme et tout ça. César assuré.

Mais bon : revenons à nos moutons pas hollywoodiens.

Le but de cette vidéo est donc, censément, de dénoncer les sévices corporels aux enfants. Cette campagne n’est pas la première, loin s’en faut. Elle suit en droite ligne celle qui fut lancée en avril 2011, qui avait porté autant sur la gifle que la fessée, et avait été le prétexte à une vidéo assez navrante. À peu près un an plus tard, en juillet 2012, la presse se déchaînait dans un cyclone de pignouferies alarmantes de bêtises suite à une étude canadienne un peu bâclée qui permettait aux journalistes, fidèles à leur longue tradition consistant à dire n’importe quoi n’importe comment, d’affirmer péremptoirement que la fessée provoquait des troubles mentaux.

cerfabobo.jpgA voir cette succession rythmée de messages et de campagnes, on comprend que depuis quelques années, la société des Bons Parents et la grande famille des Bien Pensants sont partis en lutte acharnée contre tous les sévices corporels, moraux, psychiques, psychologiques et autres, infligés aux enfants, aux animaux, aux plantes, à Gaïa et contre tous ceux qui sont libéraux, capitalistes ou tortionnaires de petits chats mignons (ou, abomination, le cumul des trois). Bien évidemment, je pourrais, comme lors des occurrences précédentes, rappeler qu’il existe une différence fondamentale entre de la violence (dont le but est de faire mal et, par définition, de laisser des traces physiques ou psychologiques) et l’éducation (dont le but est d’éduquer, c’est-à-dire donner les bornes, marquer les interdits). Je pourrais d’ailleurs, sans même prendre position pour ou contre toute forme de sanction physique envers les enfants, rappeler que leur but est avant tout d’humilier, au sens premier, c’est-à-dire de rendre humble, de ramener l’enfant à sa place et non pas comme un roi au milieu des adultes.

Et à ce titre, comparer cet acte avec celui qui consiste à refaire le portrait d’un gamin à coups de poings, le fouetter avec une ceinture ou l’attacher sur un radiateur, c’est exagérer dans des proportions monstrueuses. Oui, « monstrueuses », ce mot est choisi à dessein puisque tel est le but de ces campagnes et vidéos : transformer le parent en monstre, rien de moins. Là, pour le coup, le parent qui ose remettre son enfant à sa place sera stigmatisé, même si l’enfant n’en portera pas séquelle et apprendra, ensuite, que se rouler par terre en hurlant ne permet pas d’obtenir, systématiquement, ce qu’il veut. Oser interrompre le caprice enfantin, oser lui montrer qu’il n’est pas le chef, ni le plus fort, oser, qui sait, lui donner une tape sur les fesses, symbolique mais réelle, devient alors un acte odieux d’un parent fou, la condamnation sociétale irrévocable qui emmènera l’enfant brimé dans les bras nourriciers et protecteurs de la DASS et le parent en correctionnelle.

Même un farouche opposant de toute sanction physique ne peut prétendre mettre sur le même plan l’acte rare d’un parent excédé avec les sévices réguliers de tortionnaires et autres parents indignes : quand bien même le message initial pourrait avoir un sens et une utilité, cette comparaison implicite ou explicite le dévalorise complètement.

Mais le pompon reste quand même qu’à cette stigmatisation du parent à main leste, la Nouvelle Socialie nous oppose une société où, de fil en aiguille, on envisage de plus en plus sérieusement de laisser le champ libre à des théories fumeuses. Théories et concepts consternants qui ont, eux et au contraire de la fessée entraînant prétendument un retard mental, largement prouvé qu’ils sont mortifères.

Eh oui : alors que se met en branle une campagne pour lutter contre la gifle, la fessée et les rodomontades, les théoriciens et joyeux thuriféraires du Genre font des pieds et des mains pour pousser leurs petites lubies dans les classes maternelles, les écoles primaires, chez les assistantes maternelles, ou jusque dans les manuels d’apprentissage.

J’avais déjà évoqué, il y a quelques semaines, l’introduction de l’égalitarisme forcené dans toutes les strates de la société : dépassant allègrement le cadre de la stricte égalité salariale homme-femme, la République Française du Bisounoursland progresse en effet à grand pas vers une société où sont abolies toutes les différences, d’âge, de taille, de sexe, où, progressivement, tout se vaudra et où les tabous les plus enquiquinants sauteront joyeusement, parce que tout de même, se déclarer homme ou femme, c’est particulièrement rétrograde, conservateur et has been. Et bien évidemment, ce qui était vrai il y a quelques semaines continue à l’être encore aujourd’hui avec des expérimentations de plus en plus loufoques rendues d’autant plus possibles par l’absence compact d’écho de la presse nationale.

dark vador, parent 2 de luke

Pourtant, lorsqu’on voit le passif des tenants de cet aplatissement sexuel tous azimuts, on ne peut que se demander pourquoi le moindre crédit est attaché à leurs délires constructivistes, pourquoi ils obtiennent même des oreilles ministérielles, et pourquoi la marche forcée vers leurs expériences sociétales est-elle devenue si impérative du point de vue de nos dirigeants (ici et nommément, Peillon, Vallaud-Belkacem et Taubira qui forment la fine troupe d’éclaireurs vers ces sommets de Société Nouvelle forcément riante).

Certes, pour le moment, on peut encore en rire. Mais dans quelques années, une fois que les enfants (devenus rois, toute sanction – au début physique, ensuite psychologique ou autre – étant repérée et interdite) auront eu la tête copieusement farcie de ces théories élaborées par des pédophiles notoires et imposées par nos vaillants minustres constructivistes éhontés, … il sera trop tard.

En attendant, posez-vous la question : quelle est la cohérence d’une société qui semble vouloir tout faire pour protéger ses enfants de la moindre sanction parentale, mais qui, dans le même temps, les expose directement aux hypothèses sociétales les plus fumeuses et les plus bancales, écrites par les esprits les plus tordus ?

J'accepte les BCH !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires368

  1. MXI

    Coquille:
    « dont le but est d’éduquer, c’est-à-dire donner les bornes, marquer les interdis »

    On peut en rire, de ces âneries experimentales diverses et variées, mais c’est de plus en plus difficile… et de plus en plus jaune :'(

    1. Aristarque

      On en rirait, jaune ou pas, si ce genre d’ élucubrations émanaient d’ un gourou quelconque regroupant autour de lui, deux ou trois dizaines d’ illuminé(e)s et ne représentant qu’ eux tous… Mais quand c’est l’État par la voix de plusieurs de ses représentants qui prétend détenir une vérité nouvelle qui va à rebours de plusieurs millénaires d’ histoire humaine et qui, en plus, prétend l’ imposer à tous les sujets, nous sommes en présence de démiurges et le problème ainsi posé, change évidemment de dimensions. Ce gouvernement n’ ayant pas été mandaté nommément pour mettre en musique de tels modifications, la question de l’ affrontement et de la résistance va vite se poser.

      1. Aloux

        On remarquera d’ailleurs que le principe de précaution-dans-la-constitution, c’est bien quand il s’agit d’emmerder les multinationales et le progrès technologique, par contre quand on parle de trucs aussi méprisables et inutiles que de la merd… pardon des gens je voulais dire, alors là inutile de prendre des gants et des précautions pour expérimenter tout et n’importe quoi.

        Heureusement que les socialistes sont de grands humanistes et aiment le peuple. D’ailleurs ils passent leur temps à l’enculer, si c’est pas de l’amour ça !

  2. Josselin

    Je me souviens avoir pris des claques, des fessées (même au martinet), d’avoir été corrigé à la règle sur les doigts par mon maître d’école (qui pouvaient même baffer si l’envie leur en prenait et en rentrant alors que tu racontais ça à tes parents, t’en remettaient une derrière parce que la bêtise faite était réelle), et pourtant, ce n’est pas pour ça que je suis devenu un serial-killer avide de sang avec les idées à l’envers (on me dit que je suis devenu libéral et que ça revient au même).

    Cette société-lopette voulant faire des enfants-rois n’est décidément plus pour moi.

    1. Josselin

      Mais bon rien n’est joué, je peux toujours me transformer en Dark-Hulk dans les mois/années à venir. Ce n’est pas exclu. Et ce jour-là, des dizaines d’articles viendront analyser ma petite enfance et trouver qu’il y a une corrélation entre les fessées reçues et mon état mental aggravé.

      Bonjour la NSA. Moi aussi j’ai vu Minority Report, venez vite m’arrêter avant que je ne commette l’irréparable.

        1. jean-marc

          j’ai jamais respecté les  » règles « … suis capable d’ etre de ces mauvais ( très ) 67% qui ne suivent pas l’ordre proclamé!

          et comme d’hab, c’est intelligent ce mot d’H16, et ça fait penser un peu plus…

      1. Aristarque

        Déjà que tu fréquentes un tel site, il est dans le domaine du possible que la dégradation s’ accentue au stade de Hulk. Dark, green, yellow, purple, le choix reste en plus vaste pour ta mutation ultime! 😉

    2. carredas

      Critiquer vertement l’intrusion de l’Etat dans la sphère familiale ne signifie pas donner un blanc-seing aux instituteurs sadiques ou aux parents qui cognent.
      La violence faite à un enfant est toujours l’expression d’un échec de l’adulte à imposer son autorité autrement que par la force; quand les places respectives et les rôles parentaux sont clairement établis dès la petite enfance, quand les adultes prennent le temps de comprendre les messages d’enfants qui ne savent pas encore verbaliser, les punitions corporelles n’ont pas de raison d’exister sauf cas exceptionnel dû souvent à l’état d’exaspération d’un adulte pour des motifs personnels dont l’enfant fera les frais.
      L’autorité ne signifie pas la violence, ne pas user de violence ne signifie pas démissionner ou favoriser l’enfant-roi, c’est préférer l’éducation au dressage.
      Même pour les animaux, le résultat d’une éducation sans violence est plus efficace, c’est dire…

      1. Commentaire délicieusement à côté de la plaque, pour d’ailleurs certaines des raisons exposées dans le billet lui-même.
        Où voyez-vous un blanc-seing « aux instituteurs sadiques ou aux parents qui cognent » ?

        C’est quoi, exactement, ce qui est difficile à comprendre dans ce qui est écrit dans le billet ?

        1. Mateo

          Cela m’a toujours sidéré les énormes difficultés qu’ont « certains » (en fait j’ai des fois l’impression que c’est même la majorité) ont pour comprendre un texte simple… Les ravages de l’Ed Nat, sûrement.

          Il fut un temps où je devais réexpliquer ce qui était déjà expliqué dans les billets car une tripoté de commentateurs répondaient systématiquement à côté de la plaque. Bon maintenant j’ai arrêté, découragé devant l’ampleur de la tâche, la stupidité et la mauvaise foi.

          1. Imaginez à ma place.
            Si je devais me faire une claque ou un facepalm à chaque fois, je serais aveugle à l’heure qu’il est.

        2. carredas

          Je ne commentais pas votre article mais je répondais à Josselin qui trouvait assez normal de se faire baffer par son maître d’école et d’avoir connu le martinet…
          Vous mettez bien une possibilité de réponse sous chaque commentaire non…?
          Donc non seulement le maître des lieux me tance comme une enfant un peu retardée qui ne comprends pas ce qu’elle lit mais des habitués en remettent une couche sur mes « énormes difficultés à comprendre les textes simples »ou sur ma méconnaissance du règne animal !
          J’ai du entrer sans être invitée… je ne le ferai plus.

          1. Un malentendu est toujours possible. Mais je maintiens : pourquoi comparez-vous un comportement d’éducation (qu’on peut réprouver) avec un comportement de torture ?

          2. Aristarque

            A Carredas.
            Merci de nous épargner la posture de l’incomprise du troisième acte, scène 4, parce que l’on a osé mal comprendre à qui vous repondiez. Ici, on laisse les trolls s’exprimer sans même biffer ou effacer quoi que ce soit de leur texte, chose pourtant fréquente sur de nombreux blogs où la tolérance et l’ouverture d’esprit dont censées être les valeurs fondamentales.
            Ceci posé, je commente votre propos :
            Si vous n’ avez pas connu cette délicieuse époque (années 60, pour ma part), en raison de votre âge, je ne saurais évaluer sereinement si c’est bon ou mauvais. Je l’ai connue et il est de fait que je m’ abstenais d’ en faire état à mes parents qui ne m’ auraient absolument pas plaint, en aucune façon, sans pour autant qu’ils en rajoutent une couche, si d’aventure j’ écopais d’ une punition. Les instituteurs, encore très nombreux à l’ époque mais les institutrices ne leur cédaient en rien, jouaient effectivement de la punition corporelle (coup de règle sur les trois doigts, fessée) en sus des classiques lignes à recopier X fois ou des pages de verbes irréguliers sans pour autant démolir le gamin ou se montrer sadique et en contrepartie, régentaient aisément des classes de 38 élèves (à l’ époque de la suite de baby boom, 30 garnements ensemble étaient un « faible » effectif. Je ne suis pas sûr que l’ appel aux bons sentiments des élèves suffise toujours à les maintenir dans une discipline acceptable pour le bon travail de tous, même pour des garnements mais puisque cela vous paraît possible, admettons le par hypothese. L’ennui est que ma fille ci-devant professeur d’histoire geo n’a pas vraiment la même vision des garnements de debut d’adolescence qu’elle a en charge, alors même que son collège est en zone standart bien pourvu en Français de souche et regrette constamment que pour les 15 a 20% de trublions, ils aient loupé visiblement a posteriori quelques fessees qui leur auraient servi à hiérarchiser leurs envies et actions, outre de faire circuler le sang. Fesser subitement un gamin ou son enfant d’ ailleurs, sans qu’il l’ait vu venir est effectivement lamentable comme méthode éducative mais quand il a été dûment prévenu de ce qu’il risquait en s’ obstinant, là, c’est autre chose. Sinon, vous aurez la gentillesse de nous éclairer sur l’ utilité de toutes les règles auxquelles nous assujettit notre etat bisounours « pour notre bien ». Ce sera sans nul doute un grand moment.

          3. Vodkaman

            Ayant à peine dépassé la 40aine, j’ai été éduqué par des parents qui n’ont jamais eu de remords à me coller une bonne fessée quand c’était mérité (rien a voir avec la baffe qui part parce le gamin fait tomber son verre). j’ai dû très vite comprendre que j’aimais pas ça… mes parents n’ont pas le souvenir de m’en avoir mises beaucoup.
            Alors oui, on reproduit les schémas de l’éducation que l’on a reçue… et ça marche.
            Je suis en pleine période de gestion des caprices de mon pitchoune de 2 ans 1/2 (et il est au moins aussi con que son père, une vrai tête de pioche). Résultat, je constate très régulièrement les vertus pédagogiques de la fessée.

            la première fois, il a été prévenu qu’à 3, il allait avoir une fessée, en montrant la main, en comptant et en faisant le geste pas très fort, sur le pyjama, puis en recommençant un peu plus fort… ça l’a fait rire la première fois parce que la couche a amorti. à la deuxième, un peu moins. à la troisième, pantalon baissé et sur le bas de la cuisse, il a compris que ça piquait un peu….
            Depuis, il suffit de montrer la main, prévenir, commencer à compter et c’est bon. Cela n’évite pas, de temps en temps, les tests de sa part (attendre la fin du compte de trois pour s’exécuter, compter avec moi, dire « encore » après la première fessée…!!!)
            Mais Papa et Maman ne cèdent pas et sont raccords, même après une heure de caprice tentatives diverses de punitions (le coin, l’isolement dans la chambre, privations, le traiter de « socialiste »….)
            C’est aussi dur pour nous mais la vie c’est moche, il en prendra plein la gueule et pas de notre fait…. autant qu’il y soit préparé et commence à apprendre la frustration, à cet age, le cerveau est très malléable et enregistre bien.

            Quant à la gifle collée par un prof pervers, étant passé par le privé, j’ai vu une fois un prof de 50 ballets se retourner et tarter un petit con de 14 ans qui lui avait fait un doigt d’honneur (dans le dos, faut savoir assumer sa lâcheté).

            il me serait jamais venu à l’idée de faire ce geste, et même dans l’hypothèse, je n’aurais jamais été me plaindre à mes parents, j’aurais pris la deuxième couche…

            aujourd’hui, j’ai des poils et des ‘lucioles’ et j’assume mes actions, grâce à mon éducation…

            maintenant, si vous voulez me dénoncer à enfance et partage….
            http://www.enfance-et-partage.org/

      2. Nemrod

        Vous ne devez pas beaucoup connaitre le règne animal pour raconter de telles énormités.

        h16 vous a pourtant expliqué très clairement que l’on ne pas peut mettre dans le même panier le parent qui colle une mandale occasionnellement et le sadique .
        De temps en temps, il n’y a que le rapport de force qui marche.
        Evidemment c’est pas bisou-bisou mais c’est le monde réel, pas fantasmé.
        Je tiens un commerce et « des adultes qui prennent le temps de comprendre les messages de leurs enfant non verbalisateurs » j’en vois pas mal : les lardons se roulent par terre, foutent un brin pas possible et la torture cesse quand ils se barrent tous…enfin !
        D’autres ( dont moi avec les miens) les attrapent par le colbac de toute leur poigne en prenant un air méchant… ça marche tout de suite car les môme sentent illico qu’ils ne sont que des toutes petites choses dans la main du parent (1 ou 2…) excédé.
        Surement des futurs psychopathes…

      3. Grass

        Le mieux , concernant les grands théoriciens de l’éducation qui savent exactement ce que les autres doivent faire, c’est de demander a leurs enfants ce qu’ils en pensent. C’est souvent édifiant et ca vaut tous les contre-arguments que l’on voudrait chercher.

        1. Aristarque

          Citons donc ce cher JJ (non pas SS) Rousseau, grand auteur de référence éducative pour nos socialistes, qui ne s’ est guère fatigué à tester ses brillantes et lumineuses théories sur sa propre progéniture…

      4. jaar

        Rappel de bon aloi. Comme l’existence de régimes communistes ne doit pas empêcher de remettre en cause le principe même de la taxation (mais certes on ne veut pas mettre sur le même plan la Corée du Nord et la France), il convient de condamner la sanction physique sur des enfants quelque soit son degré. L’agression ou sa menace est toujours immorale et contre-productive (les prisons sont statistiquement peuplées de gens qui ont pris trop de coups dans leur enfance, pas l’inverse). Associer la légitimation de l’autorité à la force physique est d’ailleurs un très bon moyen d’instaurer des modes de pensée étatistes. Ceci posé, je ne vois pas ou est la stigmatisation si féroce dans cette campagne, ni même pourquoi son message devrait être forcément associé à la permissivité relativiste toute gauchiste qui fabrique ces fameux enfants-rois.

  3. Emma

    Il est évident cher H16 que ceux qui nous gouvernent souhaitent nous entraîner dans la décadence et la dégénérescence et cette théorie du genre, si éloignée des lois naturelles en est une expression flagrante. Comment peut-on y accorder le moindre crédit si on a une once d’intelligence ?
    Merci une nouvelle fois pour ce billet.

        1. Peste et coryza

          Et dire qu’il y a 1000 ans, tout le monde craignait les suédois.

          Néanmoins, il y a de l’espoir :
          Le maréchal Mannerheim (pas du tout bisou, celui là) reste le personnage le plus populaire de Finlande.
          Lisez sa bio sur wikipedia, et admirez…

          1. Marc Aurèle

            Oui, en effet. Le notre s’appelait De Gaulle et est bien connu aussi pour avoir été, le 17 juin 1940 un des premiers à avoir eu le courage de s’enfuir devant l’ennemi et se réfugier à Londres.

          2. Duff

            Les suédois sont fous, ne regardons chez eux que la manière dont ils se sont sortis de la crise des années 90.

          3. Aristarque

            A Marc Aurèle,
            Si vous avez choisi ce pseudo en référence à votre personnalité, je trouve votre commentaire particulièrement inapproprié en plus d’être douteux et même insultant concernant le Général De Gaulle, chef de guerre.

            Commentaire tiré de Wikipédia : L’historien Dion Cassius porte un jugement particulièrement révélateur sur le personnage de Marc Aurèle. Il écrit en effet :
            « Ce que j’admire le plus en lui, c’est que dans des difficultés extraordinaires et hors du commun, il parvint à survivre et à sauver l’empire. »

            Soit donc vous vous connaissez mal et usurpez un pseudo aussi approprié qu’un cache-nez à un ours polaire, soit donc vous racontez n’importe quoi sur le Général à la manière d’un pétainiste aigri alors même que ce commentaire siérait au Général sans difficulté.
            Car des généraux qui ont « fui » devant l’ennemi avant de revenir, il y en a d’autres et pas qu’en France. Mc Arthur a bien dû abandonner les Philippines devant les Japonais qui le submergeaient avant d’y revenir et on n’entend pas dire aux USA que Mc Arthur doit être considéré comme un traître et un lâche.
            Et alors, que dire des Anglais avec Dunkerque où ils ont réussi à rembarquer à peu près toutes leurs équipes + pas mal d’autres combattants au lieu de s’acharner stupidement aux côtés d’un allié lui même en cours d’effondrement (§ Marc Bloch : L’étrange défaite) avant de servir de base de reconquête pour l’Europe de l’Ouest, effectivement modeste contribution.
            ON est bien d’accord que le mot de François 1er au soir de Pavie, ça te vous a de la gueule et que cela demeure dans l’histoire mais cela ne transforme pas une raclée en grande victoire, surtout vu ce que cela a coûté (perte de la Bourgogne et du Charolais et abandon des visées sur l’Artois et la Flandre, régions plutôt prospères de l’époque agricole)
            Le Général (à titre provisoire à cette époque, rappelons-le) se serait réfugié à Londres ou aux USA ou encore à Moscou comme certain dirigeant communiste bien avant la débâcle, je partagerais volontiers votre appréciation. Mais parler du 17 Juin 40 comme d’un jour ou tout encore était possible contre les Allemands revient à faire de l’uchronie déjantée.

          4. hussardbleu

            @Aristarque : oui, oui, on peut aussi lire Jacques de Voragine…

            Personnellement, je n’ai de considération que pour ceux – les « petits » résistants, dont mon père – qui n’ont pas résisté derrière des micros, tout en polissant quelques belles périodes d’une rhétorique de guerre civile…

            On a vu le résultat en 44 avec l’infiltration massive des communistes dans tout l’appareil d’Etat où ils commencé ce travail de termites dont nous ne finissons pas de payer les conséquences, tout ce blog en étant l’illustration.

            Il faut lire, après Bloch, Jacques Laurent dont le « Mauriac sous De Gaulle », outre une belle leçon de style, donne quelques aperçus sur la réalité du mythique personnage…

          5. Peste et coryza

            Joli débat.

            Il est certain que Mannerheim en impose plus que De Gaulle niveau CV.
            Même si nos socialos hurleraient au nazi…
            Mais même lui n’a pu éviter les cocos…

            Néanmoins, on est sur de certains faits :

            Au niveau des valeurs pour la société
            Mannerheim > gender

            Pour la france :
            De Gaulle > Hollande.

        2. Nemrod

          Je partage l’analyse.
          La Suède va s’effondrer dans la stupeur de nos bien pensant ( sauf si nous nous effondrons avant, ce qui est possible)
          On ne castre pas de la sorte sa population mâle « autochtone « sans en payer le prix fort.
          Vraiment une bande de barjots qui tient ce pays ; j’espère seulement qu’ils vont morfler sévère quand ça va tourner vinaigre…même pas certain.

        3. Aristarque

          Bon sang mais c’est bien sûr!
          c’est parce que le genre Un se laisse aller à pis… debout que cela l’ incite à faire de gentils guilis-guilis contraignants au genre Deux.

    1. Marc Aurèle

      @Emma
      La théorie du genre est une renaissance quasi à l’identique de cette autre arnaque, la théorie de Trofim Lyssenko dans les années 30 à 60, qui s’appelait la « biologie de classe » et qui au delà d’un apport scientifique complètement nul, terrorisa la biologie soviétique pendant trente ans et mena au goulag ou l’assassinat, tous les savants qui osaient ne pas être d’accord avec lui.

      Il est facile de démontrer que la théorie du genre, comme le Lyssenkisme est « une science corrompue par l’idéologie, où les faits sont dissimulés ou erronément interprétés » (Wiki). Seule la complicité des média qui martèlent « la théorie du genre » auprès de ceux qui les écoutent encore, permet de sauver du naufrage et du ridicule cette pseudo-théorie issue d’un esprit pervers et malade (celui de John Money, son « théoricien »).

      Une seule bonne chose dans tout cela, le Lyssenkisme participa activement à l’affaiblissement de l’Urss qui finit par s’effondrer en 1989. Je redoute de voir où va nous mener l’illusion de la théorie du genre.

      1. Aristarque

        S’il n’ y avait que cela pour nous affaiblir, probablement heureux serions-nous…

  4. Peste et coryza

    Voyons :
    – créer l’homme nouveau du type « tube digestif+sexe » sans identité.
    – fiotiser les hommes pour prévenir toute révolte (dans la théorie du gender, il est hors de question d’apprendre aux filles à se battre ou à établir une hiérarchie dans la cours de récré à coup de poing).
    – isoler les gens pour les rendre dépendants de nounou état.
    – abrutir la masse.

    Résultats déjà constatés au sein de la génération des 15-25 ans :
    – les blancs qui osent se revendiquer « hommes » (avec le poil, la bière, les muscles, la barbe, le gout pour la baston de village… qui vont avec) se font traiter de macho/dominateur/roosebolton.
    – on aborde dans la rue ? « bah, t’es un affreux phallocrate » (faut la sortir celle là).
    – Mais on n’est pas à une contradiction près : les CPF, particulièrement les noirs (forcément bien calibrés et qui surjoue la virilité façon « spice di counasse ») ramassent la mise.

    Autre débat intéressant (mais qui se rattache au sujet de ce fil) lancé par Yoananda :
    Pourquoi les élites laissent tomber le peuple
    http://www.dereferer.org/?http%3A%2F%2Fyoananda%2Ewordpress%2Ecom%2F2013%2F06%2F17%2Fidiocracy%2Dles%2Dpeuples%2Dabrutis%2F

    1. Nemrod

      Les « feministes »actuelles passent leur temps à castrer ceux qui auraient pu être leur dernier rempart…
      Pauvres , pauvres connes.

  5. Waren

    Le lien sur le petit Nicolas (on peut encore en rire. ) est tout simplement hilarant :-]]

    1. mlallier

      Ce sera en effet très drôle lorsque les hommes, en vertu ce cette théorie, décideront de ne plus aller que dans les toilettes pour femmes.

      Ce sera encore plus marrant quand la socialie décidera d’interdire cela de par la loi.

  6. LaM

    Sans même parler du message, il faudrait surtout, surtout arrêter ces campagnes de pub responsabilisantes.
    Il ne se passe pas une journée sans qu’on ait un média qui veuille nous apprendre la vie (rêvée par le gouvernement).
    En ce moment à Lyon on a des affiches « Fais monter l’ambiance ! Pas le son ! ». Outre la punchline consternante est ce que quelqu’un peut me dire l’utilité du bordel ? Est ce que ça va responsabiliser ne serait-ce qu’une personne ?
    Pourtant, on a payé quelqu’un pour avoir l’idée, payé une agence de com’ pour se pointer avec une campagne, payé une régie, payé des gens pour coller les affiches… Sacré feu de joie d’argent des autres.

    1. mlallier

      Demandez vous quel peut être le bord politique des dirigeants et cadres des boites de pub. L’affaire Lamblin avait ouvert un coin du voile (si j’ose dire).

  7. Pascale

    Dores et déjà, l’appellation « Parent 2 » est discriminatoire. Pourquoi y-aurait-il un parent n° 2 ? Pourquoi ne seraient-ils pas tous les deux « n°1 » ? Ça ne va pas du tout ce genre de hiérarchisation, c’est choquant, ce n’est pas bisous compatible.

    1. Calvin

      Je me suis posé la même question.
      Mais au-delà des nombres, il y a une « réalité » qui nous sera imposée, à savoir que les enfants auront des parents-1-2-3, voire même (lois robotique d’Asimov) un parent-0 : l’ÉTAT.
      On commence par ça, mais ça ira loin, très loin…

    2. Grass

      Oui abrogeons aussi la notion de parent biologique. La prison pour celui qui osera prétendre que cette idée répugnante et rétrograde a jamais existé.

    3. Vodkaman

      je m’étais fait cette réflexion. la réponse : un parent 1 et un parent A.
      bon après c’est le brol pour déterminer la préséance entre 1 et A mais c’est un autre débat…

  8. Flo

    Merci pour ce billet d’une grande lucidité.
    Un petit hors sujet qui nous ramène au service publique de l’audiovisuel.
    Ou Aurélie a déjà reçu la pétition, ou elle l’a signée, ou elle a encore plus d’humour et d’ironie que notre hôte.
    Son interview par Mr Bourdin sur RMC ce matin sur ce sujet est hallucinante:

    Q: financement du service publique TV et radio?
    R: c’est payé avec la TH donc on pourrait demander au contribuable s’il est consommateur de ces services et s’il répond non il ne paie pas.
    Q (avec effroi) : mais? comment on vérifie ?
    R: on ne vérifie pas on fait confiance aux gens.

    !!!!!!!
    J’en suis encore sur le cul!

      1. Kazar

        La taxe d’habitation : en France, la redevance TV est payée en même temps que la taxe d’habitation, et par défaut vous êtes censé posséder une télévision, sinon il vous faut cocher une case sur le formulaire de la taxe d’habitation.

        1. Eole

          @Kazar et NiCoRe: Merci pour vos explications, je n’avais pas pensé à cette abréviation là 😉

        2. vengeusemasquée

          La case est à cocher au moment de la Confession Annuelle du Profit Rapace Illégitimement Accumulé sur le Dos du Prolétariat Exploité (CAPRIADPE, aka déclaration de revenus). Si tu as oublié, il faut payer quand même et ensuite faire une demande de remboursement. Il n’est pas possible de corriger avant de payer. Quelques mois de trésorerie gratos, ça ne se refuse pas. Puis plein de gens oublient de cocher ET de se faire rembourser.
          Merveilleux.

      2. NiCoRe

        La taxe d’habitation généreusement couplée à la taxe foncière pour les ordures de propriétaires

  9. vengeusemasquée

    C’est pourtant simple. Quand absolument tout sera régi de la naissance à la mort par la socialie triomphante, nos chères têtes pensantes seront sûres de ne plus avoir d’opposition.
    Huxley doit bien se marrer de tout là-haut.

      1. vengeusemasquée

        C’est fantasme vieux de plusieurs années ça la boîte noire dans les bagnoles. Bientôt, un GPS dans le cul et tout sera encore plus simple.

      2. mlallier

        Noire est bien le terme. Selon l’un, ne contiendra que des données techniques. Selon l’autre, les faits et gestes sont enregistrés. La carotte et la baffe dans la gueule, en quelque sorte. Une simple baffe psy, bien sûr, pas une vraie qui laisse des marques visibles.

        Reste à souhaiter que le logiciel soit open source.

        1. eheime

          La boite noire servirait a determiner les responsabilités en cas de drame. Elle n’envoie pas d’information.
          Je ne suis pas forcément contre si on enleve tous les controles débiles.
          Chacun prend ses responsabilités, conduit comme il l’estime bon. En cas de collision, on confronte les déclarations aux boites noires.
          Si un tel renverse quelqu’un, on peut ainsi prouver qu’il n’avait tout simplement pas marqué d’arret au feu rouge plutot que de reposer sur les seuls temoignages du conducteur et du blessé (ou mort).
          Si un tel roule à 250 tout seul sur une autoroute, sa boite noire enregistre, mais comme il n’y a pas de probleme, on lui fiche la paix.

          1. eheime

            Ca peut à l’inverse servir d’argument de défense. C’est ce que font les russes qui enregistrent des videos pour prouver leur innocence lorsque des piétons se jettent sous leurs roues (apparemment, oui, ça existe…).

          2. GG

            « Si un tel roule à 250 tout seul sur une autoroute, sa boite noire enregistre, mais comme il n’y a pas de probleme, on lui fiche la paix. »

            Vous y croyez l’ombre d’un quart de seconde ?

          3. ceedee

            Et vous aurez et la boite noire et les contrôles… Dans le fonds vous n’avez pas forcément tort, dans la pratique c’est d’une inconguité…

          4. bob razovski

            « Si un tel roule à 250 tout seul sur une autoroute, sa boite noire enregistre, mais comme il n’y a pas de probleme, on lui fiche la paix. »
            Les chronotachygraphes ne font-ils pas déjà office de mouchards sur les camions ? Il me semble que les chauffeurs peuvent être verbalisés, même en cas de simple contrôle, si une « alerte » vitesse est inscrite sur le chrono, même si elle n’est pas la raison du contrôle. (Ceci est à vérifier, je cherche des éléments pour étayer mon interrogation).

            Donc si c’est avéré, un mouchard en voiture pourra servir à verbaliser une infraction commise bien avant le contrôle.

  10. hussardbleu

    Il est vrai que, trop souvent maintenant, on n’a plus envie de rire ou de sourire devant la sottise – voire la folie criminelle – de nos gouvernants…

    mais qu’attendre, qu’espérer, d’un peuple décérébré comme le nôtre par des décennies de lavage de cerveau, dont l’Education Nationale et la Télévision ont été les principaux vecteurs ?

    On a le sentiment que le seul niveau qui continue de monter est celui du cloaque où l’on nous enferme chaque jour davantage…

    1. Nemrod

      Vais acheter une 30×30 à LSG, tiens !
      7 coups en magasin, répétition rapide, puissance suffisante pour gibier moyen.
      Ca peut servir.

        1. mlallier

          Shadow Mamba ? C’est là que Black Mamba a fait fortune ?

          ( référence à quelques jours en arrière)

        2. Nemrod

          Plus difficile à acquérir.
          Et puis une arme de poing, ça se bricole facilement avec un vieux 12.
          Le problème est l’autonomie en munitions ( 2 ) alors que la Marlin en LSG…

  11. GG

    Pffff… je parlais hier du bambin qui fait tomber sa cuillère et qui se prend un parpaing dans la gueule, je n’imaginais pas être si proche de la réalité!

    1. GG

      Ce genre de clip festivo-éducatif qui, dans le sac des « violences faites aux enfants », met ensemble la claque reçue par Kevin qui traite sa mère de pétasse, et le fouet au barbelé de la petite Noémie qui a oublié d’acheter le pain en revenant de l’école, comment dire…

      1. gem

        la mère de Kevin EST une pétasse, rien que son nom est une violence faite au gamin. Comme Térébentine (nom donné par Duflot à sa dernière), d’ailleurs 🙂

        1. Nemrod

          Oui, si Térébentine pouvait faire bien chier sa génitrice, beaucoup lui serait pardonné.
          Qu’il y ait un géniteur nous prouve une fois de plus combien la chair est faible.

        2. hussardbleu

          Le pistachier térébinthe pousse dans les zones dégradées, associé au chêne vert… on ne saurait mieux dire…
          Quant à la sottise du personnage, elle est – nul doute – térébrante…

          Et pour ce qui est de donner des prénoms de ce « genre » à un enfant, c’est un rappel de la période révolutionnaire de 1793, où les noms des saints du calendrier avaient été remplacés par ceux d’objets ou végétaux « utiles » : on pouvait ainsi vous prénommer « chicorée » voire « poireau ».

          On ne peut que regretter que les géniteurs de cette minustre ne l’aient pas, en son temps, illustrée du prénom de « Patate », « Truffe » ou encore « Courge »…

    2. Aristarque

      Il faut dire que s’il fait tomber un parpaing et se prend une cuillere dans la gu..le, l’effet n’est pas exactement le même… 😉

  12. max

    cher h16, merci
    éduc spé depuis quelques années ( le temps de l’expérience bien comprise ) , je ne peut que te rejoindre dans ton analyse crypto bisou anti genre turbo liberalo castreuse de chatons.
    J’avoue m’être a de nombreuse reprises posé la questions de l’absence a peu prêt complète de sanction dans de nombreux établissements gérant du « jeunes qui n’en veut » ( 90% pur wesh 5% bisou 5% polyamide ) , et j’avoue avoir cessé de rechercher des remplacements ( je suis hyper flexsécurisé ce qui me permet de travailler pour un salaire ridicule quand on m’en propose un, et sans aucun avantage par la suite à part le chômage que cest indue ) dans le secteur particulier qu’on appelle entre nous « des cas sociaux » ( pas trop fort , malheureux tu va stigmatiser, traumatiser, … ces pauvres erres)
    en effet après avoir passé des après midi et des soirées entières a me voir proposer des relations sexuels avec mon parents 2 (ou 1 si ça vous choque ) par des jeunes à qui j’ai pu avoir l’outrecuidance de demander qui d’aller en cours , qui de ranger sa chambre , qui d’arrêter de tabasser son petit camarade, avec comme tout moyen mes mots ( on notera d’ailleurs que convaincre quelqu’un qui possède 200 mots dans son vocabulaire relève souvent de l’exploit ) .
    Le plus sympa étant de se retrouver à la BM la plus proche a déposer pour certifier que non votre collègue de 50 ans n’a pas mordu la main de mr djeuns , mais cest bien mr djeuns qui à non seulement frapper ledit collègue mais en plus bêtement dans les dents se blessant à la main ( véridique ).
    Actuellement je n’ai pas renouveler un de ces remplacement mirobolant ou on me proposer de continuer a bosser pour moins cher ( et ce a mon humble avis pour s’économiser de virer mes collègue eux titulaires , fonctionnaires et pour un bon tiers parfaitement incapable ).
    bien à vous

    1. mlallier

      C’est plus politiquement correct d’écrire « ces pauvres errent ». Mais hères, c’est pas mal non plus, quoique tendance Jean de la Fontaine.

      1. max

        oula malheureux, mais je veux pas aller en prison moi môsieur, je précise que pourtant ayant pratiqué la boxe.fr et l’aïkido et ayant négocier 0.1 tonne avec la gravité je me fait rarement ( ah tiens non jamais ) insulté dans ma « vraie vie » ( et pas que grâce à mes talents peu reconnu d’orateur )

  13. Pascale

    Les socialistes veulent une société dans laquelle les jeunes sont incapables de gérer leurs frustrations. D’ailleurs la nouvelle du jour va dans ce sens : si un salarié trouve un travail moins bien payé que le précédent, l’État (donc le con-tribuable) va payer la différence.

    Petit à petit s’installe en moi l’idée de ne plus écouter les infos car plus je les écoute et plus mon moral baisse car plus je constate que Ce Pays est de plus en plus Foutu. Et qu’il s’enfonce de plus en plus.

    1. mlallier

      En fait, selon un journaliste, c’est Hollande qui va payer la différence. Mais, comme les 30% de réduction de son salaire ne suffira pas, il se fera aider par Bercy. Les contribuables, selon son raisonnement, ne seront pas mis à contribution. Elle est pas belle, la vie ?

      1. Aristarque

        Faut vraiment tout vous expliquer ! Pour nos politiciens et une bonne partie de nos concitoyens, le pognon de l’état NE provient PAS des contribuables ! D’où il vient, ils ne le savent pas en dehors de la caste des Riches ! sauf qu’ils savent que ce n’est pas des contribuables.

    2. doh

      C’est sérieux ? Comme dans les supermarchés, on rembourse le double de la différence ?
      Un lien vers un article ? J’ai tenté quelques trucs dans google mais c’est trop vague et je ne trouve pas.

    3. eheime

      « Petit à petit s’installe en moi l’idée de ne plus écouter les infos »

      Haha, un jour ou l’autre, on en vient tous là 🙂
      Mais en réalité, est-ce bien des infos que vous écoutez, ou juste du blouguiboulga ?

      1. Pascale

        Ce sont hélas bien les infos et je les trouve de plus en plus alarmantes. Je constate chaque jour que nos politocards détruisent inexorablement l’économie de notre pays. Pire ils nous prennent pour des rats de laboratoires.

        Ce matin j’ai reçu le canard édité par ma région : jamais je n’aurais du le lire. E,tre autre joyeusetés on nous y informe que, suite au Grenelle de l’environnement, depuis le 01/01/2013, les normes de constructions se sont durcies faisant flamber les coûts des constructions (mais ça, ça n’est pas indiqué dans le papier). Et si moi, j’ai envie de construire une maison sans suivre les normes imposées, qu’est-ce qui m’arrive ?
        Vaut mieux aller faire construire à l’étranger, loin de ces fous furieux qui nous imposent aussi la manière de nous loger.

        1. Pascale

          Ca fait donc deux nouvelles qui viennent hérisser la libérale que je suis dans une même journée : les normes et Flamby qui veut faire payer au contribuable la différence de salaire entre deux jobs.
          Ça fait beaucoup !

        2. Nemrod

          La base est de ne plus lire le journal local car c’est vraiment trop déprimant.
          Ensuite les infos télés : peux plus non plus, c’est trop dur.
          Voir le connard et la connasse de service commenter l’effondrement de notre société avec leurs sourires niais et les « private jokes ».
          Le genre de crétins utiles qui arrêterons de sourire environ 30 secondes avant l’égorgement…et encore.
          Je tolère encore le site du Figaro et celui de Libé car il faut bien rire un peu.
          Sinon, Contrepoint, h16 .

          1. Pascale

            Idem, d’ailleurs je n’ai plus la télé. Quand, par hasard, en visite chez mes frères humains, j’entends une télé sans voir les images, j’ai la réelle sensation que celui qui cause dans le poste s’adresse à des enfants. Ou à des demeurés.

    4. Vodkaman

      sérieux ?

      mais comment peut -on être aussi stupide… c’est contre productif, c’est raisonner comme un marteau sur un camembert….

      cela ne peut qu’inciter les entreprises à recruter des ingé bac + 10 avec expérience au smic, en disant t’inquiète coco, l’état va te verser la différence de salaire. du coup, plus de taf pour les primo travailleurs, explosion du déficit chômage dons explosion des cotis mais c’est pas grave, on continue à se faire des bisous avec la langue…

      1. Aloux

        Ce gouvernement n’est pas le premier, mais il met tant d’application à prendre des décisions débiles sur des consternantes, qui ne peuvent évidemment qu’aggraver qui le chômage, qui l’immobilier, qui la création d’emplois, que je commence à envisager sérieusement qu’ils le font exprès…

    5. Guillaume

      Avouez qu’Arnault qui fait une reconversion en technicien de surface, ça aurait de la gueule !

  14. Guillaume_rc

    Je rejoins LaM : l’Etat n’est pas le seul à délirer complètement.
    La pub s’y met aussi : avez-vous remarqué que, dans les campagnes de pub, le père est représenté quasi systématiquement comme un abruti à qui il faut tout expliquer (les enfants s’en chargent bien sûr), un gros beauf bien lourd ou un ado attardé incapable d’assumer son autorité
    Et je rejoins H16 : tout le monde se plaint d’une montée de la délinquance et personne ne fait le lien avec le fait que tout a été fait (et continue à être fait) pour flinguer l’autorité paternelle.

    1. Marc Aurèle

      Le mouvement de destruction de la cellule familiale avait commencé a être très visible dans les années 90 notamment avec la série « Friends », dans laquelle Rachel, fille paumée, couchaillait avec tout le monde, pondait des gamins mais était à la fois la plus glamourisée par la série. Chandler, Ross et Monica, autres acteurs étant plutot du genre « famille » étaient dépeints comme des loosers systématiques.

      1. Peste et coryza

        Regardez la confession et les habitudes sexuelles majoritaires dans la TV, la pub et les médias…

      2. gem

        ça, ça ne veut rien dire. Les fictions ne s’intéressent par définition qu’aux gens qui ont une histoire, et « les gens heureux n’ont pas d’histoire ». On ne voit donc que des paumés, des cinglés, des meurtris par la vie (enfants de la DASS, orphelins ou battus, veuf, divorcé, alcoolo, rescapés de tueries, sortis de tôle –injustement ou pas –, victimes de coup tordus ou d’accidents,…). Et ça ne date pas d’aujourd’hui, il suffit le pedigree des héros des contes (le petit poucet, Jack des haricots, Simbad, la Chevre de M. Seguin…)

        1. hussardbleu

          Pour ce qui est des agences de publicité, interrogez-vous donc sur le pedigree de leurs dirigeants, et leurs tendances politiques : Euro-RSCG par exemple, avec le mirobolant Stéphane Fouks, qui fournissait et fournit toujours les fameux « élements de langage » à nos chers Cahuzac ou DSK… en contrepartie de quoi, naturellement, les campagnes de pub gouvernementales, fort juteuses… et c’est vrai de Publicis tout autant, propriété de Mme Badinter…

  15. Mominette

    Une campagne honnête aurait pu se limiter à des faits avérés ; secouer un bébé peut causer les lésions, comme la gifle peut exploser le tympan. Donc, éviter la tête.

    Pour le reste, la première éducation vise la sécurité et toutes les mères mammifères « battent » leurs gosses. Si une fessée à un tout petit qui quitte le trottoir sans autorisation peut lui sauver la vie, ne pas l’administrer est tout simplement de la non assistance à enfant en danger.

    Mais l’enfant doit être élevé sans la moindre contrainte, sans consignes, et cela donne forcément un caractériel dominant, mal dans sa peau, accumulant les échecs et forcément haineux. Un enfant a le DROIT d’être guidé dans son développement.

    Il est vrai que quand je vois Taubira, elle a dû avoir une fameuse carence de fessées 🙂

    1. mlallier

      Sur le dernier point, vous devez vous tromper. Son apparence démontre le contraire.

      Sur le reste, je suis parfaitement en accord. Sauf ajouter devoir au droit en majuscules.

  16. infraniouzes

    Ah… Que ce spot est lugubre… Il faut être dans l’air du temps messieurs les publicitaires ! Aujourd’hui on veut du cul à chaque détour. Que n’avez-vous tourné un clip montrant une main virile et poilue s’abattant, telle un glaive vengeur mais juste, sur le postérieur rebondi d’une adolescente pré-pubère commentant la fessée de couinements ambigus ? Voilà qui aurait retenu l’attention de millions de téléspectateurs lesquels auraient guetté avec attention la rediffusion de chaque clip…. Alors que là, on s’en fout, c’es triste à pleurer…

    1. vengeusemasquée

      Pensez aux petits intermittents du travail qui ont pu être payés pour bosser sur ce chef d’oeuvre. Vous vous sentirez mieux.

  17. GG

    Sardou l’avait anticipé en fait !

    « Dans un voyage en Absurdie/
    Que je fais lorsque je m’ennuie/
    J’ai imaginé sans complexe/
    Qu’un matin je changeais de sexe »

  18. LeRus

    Quelle joie et allégresse de savoir que la France à atteint un tel niveau de plénitude, de sécurité et de plein emploi qui permet de concentrer les forces vitales à de tels sujets essentiels comme le mariage gay, les fessées et les formulaires administratifs où il est écrit Melle!

    Par contre, je ne comprend pas que de plus en plus de jeunes gens éduqués, instruits et propres sur eux continuent, envers et contre toutes ces avancées sociétales essentielles de vouloir partir. Étrange, non?

    Mais, heureusement, ça n’a pas l’air de gêner les Roms, qui, c’est bien connu, sont hyper tolérants envers les gays et ne martyrisent absolument pas leurs enfants. Vites de HLM et des places d’école pour eux!

  19. Toni

    Au royaume de france socialie, j’aimerais surtout que cet état, 50% de mon entourage, une myryade de syndicats cessent de m’expliquer comment j’ai à vivre ….
    Parce que à la limite je songe à me relocaliser en Amérique Latine pour en pas avoir à supporter ce genre de choses …. Autrement dit je suggère à la socialie Franchouillarde de gentilment aller se faire foutre et de ne pas se mêler de ma vie … Des pêches j’en ai ramassé, j’en ai aussi distribué, c’était rare mais c’est arrivé.

    Si je me relocalise en Amérique Latine, une visite au consulat de France et je leur dirais à ces messieurs ma façon de penser …

  20. Pere Collateur

    Pour ceux qui se demandent ce que vont donner des légions de Kevins à la tête farcie de trop de conneries sociétales et de pas assez de biftecks 5 branches, tendez bien l’oreille, j’ai quelques réponses.

    En effet, le truc de l’enfant roi qu’on ne peut plus tarter comme il faut quand il la ramène un peu trop, ça commence à dater d’un peu plus de deux décennies maintenant.

    Et donc, je vois arriver en entreprise les premiers spécimens.
    Je dirais que pour les tout premiers, le plus dur c’est de constater qu’il ne sont pas le centre de l’attention de tous.
    En gros, l’entreprise leur demande de faire un taf en échange d’un salaire. Mais dans le contrat, pas de bisous citoyen de prévu ni de chouchoutage de maman.

    Du coût les pauvres petits ne se sentent pas considéré à leur juste valeur. Et ces peignes cul vont jusqu’à aller chouiner chez les représentants syndicaux ou du personnel, parce qu’on les considère pas en tant que tel (copyright Caradoc et Perseval). Même ces représentants sont gavés par ce genre de pleurnicheries.

    Évidement, chefs de projets, collègues plus anciens et responsables ont d’autres chats à fouetter et les ignore au mieux, voir les torche comme il faut, en rappelant que la récompense de leur taf, c’est le salaire. Point barre.

    Et ça, c’est les plus anciens des « enfants roi ». Pour les derniers de la lignée, en général en stage, le mur de la réalité est encore plus violent.
    Il n’est pas rare qu’il veuille arrêter tout, parce qu’ils « pensaient pas que ça serait comme ça » 🙂

    Bref, les tartes qui n’auront pas été données petit, seront appliquées consciencieusement et très très violemment plus tard, une fois qu’ils seront devenu adulte. Et l’éducation se fera tout de même. Mais en infiniment plus violent.

    D’ailleurs en passant, je n’ose pas imaginer ce que ça donnerait si ces braves petits devraient faire leur service militaire comme on a du le faire nous, à notre époque…

    1. Toni

      Père Collaborateur, suggestion bête …
      Les tartes donnés en infiniment plus violents plus tard, ça donne selon ma version un kevin qui va aller faire le punk dans un pays du tiers monde en ayant la tête farcie des conneries sociétales … L’issue du séjour est le même kevin en taule, ou sdf complètement paumé ne sachant plus où il est en plein coeur de L’inde … Ou alors découpé en morceaux par les escadrons de la mort.

      Ce dans l’impunité la plus totale, nos élites sont souvent copines aves les chefs d’état des républiques bananières. On va quand même pas créer un incident diplomatique et des milliards foutus en l’air pour un kevin dont personne ne veut vraiment en France.

      Enfin j’extrapole un peu la vie du kevin 10 ans après.

    2. doh

      Je dois être l’exception qui confirme la règle alors. Je suis vraiment un kevin (genre c’est mon vrai prénom, pour de vrai de vrai) et je date d’un peu plus de 2 décennies, et pourtant je ne rentre absolument pas dans ce que vous décrivez.
      Je fais mon taff, je suis respectueux de mes collègues, mon chef, et tout le monde de manière générale.

      Mais c’est peut être parce que mes parents ont su m’éduquer correctement et m’en mettre une bonne de temps à autre, pour me remettre les idées en places quand je dépassais les bornes.

      1. Pere Collateur

        Il y a toujours de louables exceptions. Cependant, vous le dites vous même, vous avez été tarté quand il le fallait.
        Sur le moment vous avez sûrement pas trop apprécié la séance, mais en tant que parent, il faut parfois savoir se faire inintelligemment détesté. C’est comme ça.

        Par contre, je serais à votre place, j’étudirais la possibilité de faire un procès en dommage et intérêt pour le prénom dont vous ont affublé vos parents. Ça, ça mérite vraiment des baffes! Pauvre gamins…

    3. Marc Aurèle

      Je confirme, j’ai aussi vu les visages douloureux, les yeux rougis de ces Kevins en entreprise lorsqu’ils comprennent enfin la réalité et ce qui les sépare de leur premier salaire. Quelque soient les diplomes d’ailleurs.
      Les plus pervers se jetteront dans le syndicalisme car ils auront compris que leur engeance s’y abritait.
      Les irrécupérables partiront avec médecins sans frontières ou autres arches de zoé, évangéliser les pays pauvres,
      Les autres, soient comprendront et rentreront dans le rang, soit iront rejoindre les rangs chez Paul Lemploy.

    4. Mominette

      Père Collateur, j’abonde !

      Avoir du caractère est indispensable dans la vie, et permet d’encaisser sans en faire un plat de nouilles. Cela s’acquiert par une musculation mentale progressive, exactement comme les biceps ou l’aptitude à courir.

      Or, nos minets élevés sans contrariété, discipline, effort ou contrainte, dans un monde totalement factice et sur-protégé, se trouvent totalement désorientés quand la vraie vie les rattrape .

      J’entendais l’autre jour une émission sur le suicide des jeunes, prétendant qu’il fallait encore plus de psy, de nounous et de bisous … Tant pis si nos petits volatiles n’arrivent même plus à voler !

      Aimer un enfant, ce n’est pas le couver, c’est lui apprendre à se débrouiller en toutes circonstances, tout seul, avec détermination et bonne humeur.

      1. Nemrod

        Pourquoi croyez vous que l’on soit devenu aussi lamentables dans tous les sports d’oppositions…ok sauf Rinnert .
        Le tennis par exemple pour un sport que je connais : un seul vainqueur et pas de chrono ni de gong ; il faut aller chercher la victoire jusqu’à la dernière balle même avec de l’avance.
        Plus un français ne gagnera ne serait ce qu’un grand chelem, trop tendres.

    5. Vodkaman

      rien…. le dressage, c’est une question de voltage. un pote m’a raconté que pendant son service (dans les chasseurs alpins au 13ème BCA), un type s’était fait gauler à fumer du « gras »… résultat, tout le monde réveillé à 2 du mat’ à faire des pompes dans la neige, sauf lui, au chaud à mater par la fenêtre….

      il a « glissé » dans la douche…. et plus jamais recommencé.

    6. Tea Party

      Bien d’accord avec vous. Il y a quelques années, avant de m’expatrier, j’étais chargé des embauches ! Grandeur et décadence ! Ils postulaient pour une place de cadre, fiers de leurs bout de papiers, qu’ils appelaient diplômes, mais étaient incapables de se prendre en charge tout seul, fraîchement sortis de la protection absolue des jupes de maman, tous ces petits Kevin. J’irais même plus loin que vous, en plus d’une éducation protégée par d’épaisses couches de ouate, sans service militaire, ils n’ont même pas connu, les bizutages certes, pas très fins, et souvent vexatoires, voire idiots, que nous avons pourtant tous supportés, mais qui forment au moins, aussi le caractère.
      Mon secret, pour pallier à tout cela, ne le répétez pas ? : ancien rugbyman, je prenais ceux qui comme moi, avez beaucoup pratiqué, en priorité. S’il est un sport, ou on apprend à en prendre plein la figure, en serrant les dents, (en se faisant un point d’honneur, à ne pas montrer que l’on a mal, l’exact contraire des footeux décérébrés, et des français à qui il faut une cellule de soutien psychologique, pour tous les aléas de la vie, pour qu’ils se reconstruise !!!’) ou chaque mètre gagné, l’ai durement, grâce aux efforts des amis de toute l’équipe,  »en remettant cent fois l’ouvrage …. »)
      Même pas capables de comprendre que quel que soit le niveau demandé, il y a pléthore de candidats, et que la différence, se fait surtout à des postes de responsabilité (veuillez me pardonner le gros mot), sur une bonne paire de couilles, trop souvent minuscules, avec l’éducation qu’ils ont reçu.
      Comble de bonheur, installé aux USA, j’ai reçu un jour, un jeune français, sûrement un moment d’ inattention de ma part, qui comme première question, me demanda, si en temps que français moi même, je pratiquais les 35 heures ! Les murs du bureau ont tremblé, de part ma gueulante, et il doit toujours courir !!

  21. Pc

    [gender et totalitarimse] Eléments instructifs sur la réalité suédoise :

    1) 2010 : interdiction de l’école libre, interdiction de l’école à domicile au nom de la lutte contre « l’éducation religieuse privée »

    2) « En 2009, Dominic Johansson avait huit ans et en attendant son déménagement avec ses parents en Inde, ce fils d’une femme indienne et de son mari suédois était scolarisé à domicile. Dans l’avion, juste avant le départ de la famille Johansson, les autorités sont venues enlever Dominic à ses parents. L’enfant, en parfaite santé, jouissait d’un bon niveau scolaire et d’un excellent équilibre psychologique… ce qui n’a pas suffi à laver les Johansson des accusations de mauvais traitements retenues par les services sociaux suédois, qui sont allés jusqu’à invoquer des « caries dentaires » pour le séquestrer. A son arrivée, le foyer d’accueil de Dominic lui a affirmé qu’il ne reverrait plus jamais ses parents.
    Au terme de trois ans d’une bataille juridique acharnée qui les a ballottés de dépôts de plaintes en appels, les Johansson ont fini par être déchus de leurs droits parentaux. Sans l’ombre d’une preuve de mauvais traitements. Juste parce que les Johansson, en bons parents, souhaitaient que leur enfant devienne un esprit libre. »

    -3) « Extrait d’une conversation surréaliste entre une assistante sociale et Christer Johansson, le père de Dominic.
    L’assistante sociale : « Il n’est pas socialisé. En classe, il rit, il lève les mains, il embrasse ses camarades sur les joues et leur donne des accolades. Et plus il va grandir, plus son comportement deviendra déviant. »
    Christer Johansson: « Vous voulez dire, son comportement amical ? » »

    Article complet :
    http://www.homme-culture-identite.com/article-la-theorie-du-gender-un-outil-au-service-du-totalitarisme-118429338.html

      1. Pc

        Si jamais ceux que l’on a décérébrés changent de camp, endoctrinés par les méchants, mieux vaut que ce ne soit pas des guerriers… Là, aucun risque !

    1. Aloux

      @ Pc : il y a quelque chose de très intéressant dans l’article sur la Suède : « Sachons qu’en Suède, l’application de la loi sur le mariage entre personnes du même sexe alliée à la doctrine dite « du gender » a permis la rupture légale des liens de filiation. Article après article du code juridique, la parentalité biologique a été vidée de sa substance au profit d’une « parentalité sociale » que l’État peut revendiquer – cette même parentalité biologique que la loi Taubira prend aujourd’hui pour cible.
      En clair, les services sociaux suédois peuvent légalement enlever des enfants à leur parents sous n’importe quel prétexte. Les cours de justice ont les mains liées : plus rien, dans l’arsenal légal, ne leur permet de protéger les parents ou les enfants contre un état de plus en plus prédateur. »

      En effet c’est une idée qui m’était venue sur les conséquences possibles du mariage homo, mais je ne l’avais encore jamais lue nulle part et je me disais que peut-être c’était ma petite parano perso. Si les informations de cet article sont sûrs, je crois qu’il ne faut guère chercher plus loin les motivations des socialos. Ce qui m’étonne toutefois c’est qu’il n’y ait pas plus de résistance que ça, je pense que si la même chose arrivait en France ça pourrait peut-être redonner des gonades à ceux qui ont encore deux sous de bon sens.

        1. Nocte

          Yep, et ça a une tendance à furieusement agacer (pour être moins agressif dans mes propos ;))

          1. Vodkaman

            technique pour enfoncer un clou :
            – un grand « pan ! dans ta gueule »… 99% de chance que le clou se torde, résiste, se plante de travers, que l’on se tape sur les doigts…
            – une succession de petits coups, pas forts mais répétés… le clous peu facilement s’enlever au début, il est faible mais les doigts bienveillants du charpentier/menuisier le guident.. puis, quand il est suffisamment enfoncé, paf, un grand coup dans sa gueule…
            c’est trop tard, il va rester planté.

      1. Pc

        A la lecture de la loi, je crois qu’heureusement on en est pas (encore) là en France.

        Il y a un article de la loi récente qui précise bien que même si l’adoption est plénière, cela ne coupe pas tout lien avec les « géniteurs ». Ex : un homme et une femme divorcent. La femme se remarie avec une autre femme. Les deux femmes adoptent l’enfant de façon plénière (nouvel état civil), mais le père a encore un minimum de droits sur l’enfant (je ne sais plus lesquels, mais bon). La filiation biologique reste considérée comme la situation standard.
        Par contre, j’avais lu un article d’un cas similaire en Autriche, où le père n’a pas eu son mot à dire (donc pas de droit de garde ni rien du tout)

        Et en Allemagne (j’avais juste fait un copié-collé de l’article, donc je n’ai pas le lien, seulement l’auteur :Grégor Puppinck, docteur en droit
        « Des parents ont préféré être condamnés à des peines de prison ferme plutôt que d’envoyer leurs enfants à des cours d’éducation sexuelle. Le programme de ces cours, obligatoires dans toutes les écoles primaires privées et publiques, varie selon les Länder. Dans plusieurs régions des parents ont demandé que leurs enfants âgés entre 7 et 9 ans soient dispensés de ce cours dont ils avaient pu préalablement prendre connaissance du contenu. Face au refus de l’école, certains parents ont passé outre et ont été condamnés à des peines d’amendes pour avoir gardé leurs enfants à la maison. Allant au bout de leur objection de conscience en refusant de payer ces amendes, qu’ils considéraient comme des violations de leurs droits parentaux, des parents ont finalement été condamnés à passer 43 jours en prison. C’est le cas de plusieurs familles à Salzkotten, en Rhénanie. Certains parents, ayant plusieurs enfants, ont fait plusieurs séjours en prison.

        Ces parents ont saisi la Cour européenne des droits de l’homme qui a jugé que l’Allemagne pouvait obliger les parents à soumettre leurs enfants à ces cours dans le but « d’intégrer les minorités et d’éviter la formation de  »sociétés parallèles » motivées par la religion ou l’idéologie ». Concernant l’enseignement de la théorie du genre aux enfants, la Cour a estimé, d’accord avec le gouvernement allemand, que « l’éducation sexuelle devrait encourager la tolérance entre les êtres humains quelque soit leur orientation identité sexuelle »[11].

        Dans d’autres affaires, la Cour européenne a validé la condamnation de parents qui avaient refusé la participation de leurs enfants à des cours obligatoires d’éthique laïque[12], mais à l’inverse, elle a jugé à propos de parents humanistes[13] que le caractère obligatoire de cours de culture religieuse viole leurs droits.

        [11] Affaires Konrad contre l’Allemagne no. 35504/03 du 11 septembre 2006, et DOJAN et autres contre l’Allemagne du 13 Septembre 2011 N° 319/08, 2455/08, 7908/10, 8152/10, 8155/10 du 13 septembre 2011.
        [12] Johanna APPEL-IRRGANG et autres contre l’Allemagne (no 45216/07)
        [13] Folgero et autres contre Norvège, GC, no 15472/02, 29 juin 2007

        Vu le réseau contestataire qui s’est mis en place avec les manifs pour tous, je pense que ce genre de choses est assez surveillé par certains. Vu le bordel des derniers mois, je ne pense pas que la collection de manches du gourd-vernement se risque sur ce terrain. Encore que, vu les voltigeurs idéologues comme Peillon et Belkacem, tout peut arriver.

        Après, le problème de ces conneries c’est que c’est souvent pernicieux, invisible, noyé dans d’autres dispositions règlementaires. Ou alors c’est avancé à la marge : on se dit que c’est un détail et on la boucle. Faut dire que gueuler tout le temps et maintenir une vigilance constante, c’est crevant à la longue…

        1. Aloux

          La filiation biologique est encore prioritaire en France, mais pour combien de temps ? Les petits Goebbel du gouvernement, Peillon et Belkacem, ne cache pas leur admiration pour le modèle suédois (même s’il le fantasment en grande partie). Par ailleurs, comme vous le dites vous-même dans votre dernier paragraphe, les politiciens sont devenus spécialistes du cavalier législatif et de l’augmentation progressive, au degré près, de la température de l’eau pour ébouillanter la grenouille à tous les coups.

          En soi, je n’en ai rien à foutre du mariage homo, j’ai suivi ça parce que ces derniers mois il aurait fallu être sourd et aveugle pour passer à côté, mais n’étant pas en France je ne m’en suis pas préoccupé plus que ça. A vrai dire, je pourrais y être favorable, si les politiciens français n’étaient pas de telles ordures : vu la façon dont ça a été menée, ils ont forcément une idée derrière la tête, et maintenant je pense que c’est la Suède.

          Si j’ai des enfants, ils ne grandiront pas en France, même pas en Europe en fait. Vu mes opinions, d’ici à ce que j’en ai il y aura sûrement une loi pour déchoir les parents comme moi de leurs droits…

        2. Vodkaman

          Parce que vous pensez que cela va s’arrêter là ?

          bien sur que si la loi sur le mariage pour tous (sauf que pour les chèvres j’ai pas encore la preuve) avait prévu ce cas extrême, une grande majorité des français aurait résisté (et pas seulement la « droite catho » désignée à la vindicte « progressiste » par les médias).
          Dans un an, la pma pour les personnes de même sexe remboursée par la sécu… dans deux, le « remboursement » (ce mot me met mal à l’aise tout d’un coup) des opérations transgenre, et dans trois, on trouvera normal cet enseignement précoce de la non discrimination fondée sur la longueur du sboub…

          1. Aloux

            Encore une fois, les histoires de PMA/GPA posent déjà un certain nombre de problèmes en elles-mêmes, mais à mon sens l’objectif ultime visé par les socialistes, celui contre lequel il faudrait s’opposer dès maintenant, est celui que j’ai pointé plus haut : affaiblir la parentalité biologique au profit d’une nouvelle, « sociale » (j’ai presque envie d’écrire « socialiste »).

            Après tout, quoi de plus naturel ? Les socialistes n’ont jamais caché leur haine pour la culture, l’histoire, l’identité, pour des notions comme celle de filiation, d’héritage, de famille évidemment, ni que leur idéal était une société atomisée d’individus seulement capables de se regrouper ponctuellement autour d’une identité factice ou d’un intérêt bien compris (sans-papier, homo, métallo…) pour réclamer des privilèges à un Etat tout-puissant et bienveillant, d’individus qui n’ont pas de passé, ni d’avenir d’ailleurs, seulement soumis à l’assouvissement narcissique de tous leurs désirs qui leur tient lieu d’identité.

  22. Black Mamba

    Moi, je ne donne aucune claque à mes enfants.
    J’ai d’autre méthode plus militaire .
    D’ailleurs de nombreux professeurs m’ont toujours complimentée que mes enfants sont bien éduqués, pas d’insulte, pas un mot plus haut que l’autre;
    http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/1/13/Shinai_german_labelling.jpg

    et les punitions sont tellement rare que l’une de mes filles m’a dit qu’il y a eu 7 ans d’écart entre deux punitions.
    Ils sont loin d’être brimé mais tout ce que je leur demande de l’écoute, de la discussion et de l’obéissance.
    Lorsqu’ils voient des gamins de leur âge manquer d’éducation, ils sont choqué, ils se disent mais que font leurs parents.
    D’ailleurs mes enfants préfèrent mille fois être à la maison que d’être en compagnie des ces gosses qui eux sont violents comme par hasard !
    Une bonne correction de temps ne peut faire que du bien.
    Maintenant ceux qui veulent me lyncher je vous laisse faire.
    🙂

    1. GG

      J’ai envie d’aller coller votre commentaire sous l’article que Libé sortira sur le sujet, juste pour rire 🙂

      1. Kazar

        Vous avez de la chance, moi je ne peux plus poster dans Libération, ils m’ont définitivement banni en repérant mon adresse IP qui a le défaut d’être fixe !!!
        Et c’est censé être un journal de gôche avec de vraies valeurs de tolérance et d’ouverture…
        Pourtant, aucun de mes posts ne contenait une injure, mais j’avais eu le tort d’afficher clairement mes convictions.

          1. Kazar

            C’est ce que je vais faire, mais je les connais, ils me banniront de nouveau avec le pseudo que j’aurais choisi au bout de quelques semaines, ce sont des apprentis dictateurs.
            J’aime bien poster chez eux, ça les énerve 🙂

          2. mlallier

            Il y a longtemps qu’ils ont quitté le stade d’apprenti.

            Ainsi, vous êtes un vilain méchant troll. C’est pas beau, ça. Recommencez pas, sinon on va vous disputer, hein.

        1. JS

          Il m’est arrive la meme « mesaventure » avec Pue89, ca doit etre un truc de goche la censure..

          1. Nocte

            Bah Le Figaro, je ne suis pas banni mais systématiquement modéré (et comme je ne suis pas abonné – faudrait pas déconner non plus – c’est de la modération a priori).

          2. Duff

            Sur Pue89 ils sélectionnent les commentaires à mettre en tête de gondole. ça me semble pas très transparent comme méthode : Est-ce la rédaction qui choisit? Les internautes (facile de tricher dans ce cas)? C’est bien soviétique en tous cas, l’idée même de mettre en avant des tops commentaires me semble débile…

            Cette dictature du médiocre majoritaire me rappelle Yahoo Questions / Réponses qui est un réservoir à connerie sans fond. En 2006 je faisais partie des premiers inscrits et j’ai vite vu que des commentaires un peu borderline subissaient immédiatement les foudres des internautes censeurs. Ma grande spécialité était les sévices portés à mon chat imaginaire Nestor. Les couillons, les femmes élevant leur enfant en bas âge, les retraités qui répondaient en milieu de journée ne voyaient jamais le second degré et me valurent une quinzaine d’exclusions avant que je me lasse de recréer à chaque fois un nouveau compte.

            Une belle leçon de démocratie et de liberté d’expression fort enrichissante en tous cas!

          3. doh

            Paix à son âme en effet, avec tout ce que vous lui avez fait subir, son repos éternel est largement mérité !!!

          1. hussardbleu

            Vraiment très drôle ! cela méritait bien de rester dans les archives. Et de le ressusciter ici !

    2. Marc Aurèle

      @Black Mamba
      Oui, je fais pareil. C’est bien là le problème: nous faisons perdurer la famille et ses valeurs, car nos enfants ainsi éduqués, perpétueront vraisemblablement nos valeurs.

      Or, c’est bien ce cherchent à éradiquer le socialisme et ses cousins: la famille. Sans valeurs, ni principes, l’individu est à la merci de l’Etat, les deux entrant dans un cycle stable du type « hote/parasite ».

      Pour ce duo, l’ennemi reste l’homme ou la femme libre qui peut se passer de l’Etat (et qui ainsi en menace directement l’existence même).

      1. mlallier

        Le parti « de progrès », ainsi qu’il aime à appeler toutes les stupidités qu’il émet, tend à nous rapprocher d’une conception tribale de la société, avec une chefferie toute puissante asservissant ses sujets par un système de rituels incontournables et violents. Un peu à la manière des fauves grégaires.

        Certains tuent les petits qui ne portent pas leurs gènes. Ici, on ne tue pas les enfants qui ont l’opportunité de pouvoir penser autrement. On les éduque à nier leurs parents.

    3. JS

      @Black Mamba:

      je me retrouve dans votre temoignage, point par point.

      Je suis entoure d’enfants eleves un peu a la dure (parents du « bled », education a l’ancienne), extremement bien eleves et respectueux qui sont choques par le manque de respect et d’education de leurs camarades de classe.

      Ca se ressent egalement dans leurs notes et leur parcours scolaire comme par hasard. Evidement qd ils ramenent une mauvaise note, ils n’ont pas l’excuse facile de « c’est pas ma faute »..

    4. Aristarque

      A Black M.

      Vous les menez à la cravache ?
      Avec tenue de soubrette ou d’adjudant-chef ?

      Sémantiquement, effectivement, ils ne reçoivent pas de claques… 🙂

      1. Black Mamba

        Oui, pas de claque
        Je vise les fesses et ce truc fait beaucoup de bruit, et amortie énormément .C’est plus impressionnant et franchement il suffit de le montrer que les gosses acceptent d’optempérer.
        Le shinaï fait aussi parti de leur jouet, et quand ils veulent s’entraîner ils sortent dans le jardin faire des échanges, et même ils vont jusqu’à me proposer à faire une partie avec eux.
        Et les petits amis de fille aîné sont tout de suite mis au parfum qu’il n’ont pas à déconner chez moi. Je leur fournie une armure et je leur fais une démonstration sur eux.
        Après cela respect et à chaque fois j’entends dire « P… Elle est impressionnante ta mère ! » et mes autres enfants de rire.
        🙂

  23. La Coupe Est Pleine

    « et que le reste de l’actualité nationale et internationale vire au gris plat et passe-partout. »

    Bah, c’est vrai qu’il s’est rien passé ces derniers jours ….
    http://midi-pyrenees.france3.fr/2013/06/20/en-video-le-survol-des-degats-des-inondations-lourdes-et-bareges-274299.html

    Ben voyons suis-je bête ! Il ne s’est rien passé de palpitant dans « Paris couronne » !!!!
    Donc des milliers de gens qui perdent leurs maisons, des milliers de déplacés à reloger, au moins 100 km de voiries à reconstruire …. Ben c’est rien puisque c’est arrivé « ailleurs » ….
    C’est pour ce genre de réflexions qu’on aime pas le parigot en province ….
    Bande de nazes !

    1. Kazar

      Il y a méprise : le présent blog, comme vous l’aurez compris à la lecture de ses nombreux commentaires, vise, je crois, à dénoncer une destruction larvée de nos libertés par la gauche.

      Or, même avec un maximum de mauvaise foi, nous pouvons difficilement imputer le mauvais temps, les inondations et autres catastrophes naturelles à Hollande (même si je pense qu’il est à lui seul une catastrophe naturelle).

      1. bbph

        Oh que si, c’est la faute de cette tête de bulbe! Ce mec là fait rameuter tous les nuages sur la fRance, la preuve: http://h16free.com/wp-content/uploads/2012/05/hollande-humide.jpg

        Bon, et pis si c’est pas lui, c’est moi, c’est vous, c’est tout le monde, parce qu’on dégage trop de CO2 et qu’il y a un dérèglement climatique et des inondations à cause de nous. Et que même qu’on mériterait une bonne claque (fiscale), pour le coup

      2. gem

        Par contre on doit accuser Duflot et sa clique pastèque. Parce que depuis qu’ils ont pris le pouvoir il est simplement impossible de prendre le genre de précautions qu’on avait l’habitude, et qui marchaient : digues, réservoir, canaux de dérivation etc. A la place, on lutte contre … le CO2

      3. Aristarque

        Un deuxième printemps pourri après le premier en 2012 justement depuis qu’Hollande préside (c’est le terme consacré, pas forcément la réalité) aux destinées du pays…
        Que vous faut-il ? 😉

        1. Vodkaman

          Hollande = Rain man…
          écoutez ses propos sur le chomage… le type tourne en boucle, se prend un coin de mur, 359° sur lui même, se remange le mur de la réalité des chiffres un mois plus tard… à ce rythme là, on en a pour 15 ans pour retrouver un semblant de libéralisme

    2. mlallier

      Je vous vengerai. Lorsque j’aurai les pieds dans l’eau, les parisiens seront noyés sous une bonne centaine de mètres d’eau sale et nauséabonde. Et ceux qui se présenteront chez moi avec une carte d’identité estampillée 75 prendront un coup de rame sur la tronche. Pas une gifle, hein, notez bien.

  24. Petitpatapon

    La fessée est un bon outil d’éducation à partir du moment où elle reste rare et est administrée par un vrai professionnel (un papa à large main, avant bras musclé et regard noir). Chez nous, le rendement d’une fessée est de 3/4 ans.
    Elle implique tout de même un brin d’incohérence (je ne me vois pas dire à mes enfants « arrête de taper ta soeur /ton frère » et les sanctionner par une fessée). Je lui prefère la punition qui est efficace sur l’instant mais moins dans le temps, m’enfin d’ici à ce qu’on nous sanctionne pour harcèlement moral/blessures psychologiques…
    Pour les fameux cours d’education sexuelle dispensés par l’association LGBT, j’ai vu qu’en Allemagne des parents avaient été condamnés à des peines d’amendes pour avoir refusé d’y envoyer leurs enfants. Alors c’est donc ça la démocrassie ?

  25. bbph

    Vous voulez vraiment nous foutre le cafard avant le weekend. Pour changer, positivez un peu : une fois le pays islamisé, la théorie du genre, la loi tobira et toutes les idioties sorties du slip des socialistes de tous poils seront renvoyées aux oubliettes.

    Elle est pas belle la vie?

    1. Aloux

      Je pense de plus en plus qu’on aura un retour de bâton de la part du reste de la population consciencieusement castré depuis presque 2 générations maintenant avant d’en arriver là. Dans tous les cas ce sera un sale temps pour les bisounours.

      Bien fait.

        1. vengeusemasquée

          A distribuer largement, en particulier si vous avez des potes fonctionnaires. Ceux qui ont de l’humour rigoleront encore plus que vous, les autres vous offriront un autre type de rigolade.

  26. Tablo

    Je suis sur un blog libéral ou conservateur ? Parce qu’à la lecture de certaines commentaires, j’ai des doutes. Moi aussi je trouve que le clip contre le gifle est consternant, moi aussi je ne suis pas sûr qu’il soit nécessaire de déléguer les cours d’éducation sexuelle à des associations militantes. (des pédagogues formés à la question peuvent très bien se charger de ce travail) Je suis même contre le fait d’enseigner la théorie du genre à des enfants en bas âge, parce que oui, ça peut s’assimiler à du constructivisme politique.

    Mais est-il pour autant nécessaire de résumer les études de genre à un simple ensemble de « théories élaborées par des pédophiles notoires et imposées par nos vaillants minustres constructivistes éhontés » ? Sérieusement ? Pour rappel, les gender studies visent à déconstruire les préjugés sexués qu’on pourrait avoir sur les hommes et les femmes, rien de plus. En gros, la virilité et la féminité sont des constructions historiques et sociologiques, et pas seulement (j’insiste sur le seulement) des données biologiques. On peut être une femme et kiffer la savate, ou être un homme mais décider de s’occuper des enfants toute sa vie. Les Hommes sont donc libres de se développer comme ils le souhaitent sans devoir forcément se conformer aux modèles traditionnels. Modèles traditionnels qui ne sont pas pour autant sans valeur, personne ne dit ça, à part deux trois femen complètement cruches. Les études de genre sont parfaitement libérhalal. (sans mauvais jeu de mots)

    Alors quand je lis des commentaires de ce genre : « Les « feministes »actuelles passent leur temps à castrer ceux qui auraient pu être leur dernier rempart…Pauvres , pauvres connes. » J’ai l’impression que les soi-disant libéraux opposés aux études de genre ne sont en fait que des essentialistes à la con qui ont peur de se faire raser les couilles par Madame.

    1. « les gender studies visent à déconstruire les préjugés sexués qu’on pourrait avoir sur les hommes et les femmes, rien de plus »

      Oui, justement, c’est complètement con. On ne déconstruit pas. On peut éventuellement expliquer, mais déconstruire, c’est le slip des joueurs de pipeau constructivistes.
      Quant aux « études de genre », il suffit de voir ce qu’il y a en entrée et en sortie pour comprendre que c’est de la merde. Garbage in (des préjugés au moins aussi faux et consternants que ceux qu’ils entendent combattre), rien de scientifique dans la démarche, et garbage out (je crois qu’il est inutile de s’attarder sur l’alignement effarant de trucs débiles en rapport).

      Et être libéral, c’est laisser à chaque parent la responsabilité de l’éducation de ses enfants.
      Ici, avec les gender studies à l’école, on en est très très loooooooooooooin.

    2. ph11

      « Pour rappel, les gender studies visent à déconstruire les préjugés sexués qu’on pourrait avoir sur les hommes et les femmes, rien de plus. »

      Mouarf ! Si ce n’était que ça… Le problème, c’est ce qu’ils définissent comme étant un préjugé sexué…
      C’est principalement toute une idéologie marxisante de luttes des classes transposée aux sexes, dont le but est de créer un homme nouveau émancipé des déterminismes sossiauds…

      Quant au pédophile notoire : renseignez-vous sur John Money, le fondateur de cette pseudo-science. Pédophile notoire et docteur Mengele en herbe…

    3. Nemrod

      Je ne suis pas contre me faire raser les couilles…ça peut être fun et ouvrir des possibilités.
      Par contre je reconnais avoir été un peu réducteur, dans les castrateurs en question, il y a aussi de « pauvres, pauvres cons »

    4. Pc

      « Modèles traditionnels qui ne sont pas pour autant sans valeur, personne ne dit ça, à part deux trois femen complètement cruches. »

      En fait de cruches, il y en a toute une arrière-boutique…

  27. Toni

    @ Père Collaborateur: Comme pour votre entreprise, dans l’armée on a besoin de techniciens, d’ingénieurs … Les Kevins l’armée n’en veut pas depuis 1995 et la loi de suppression du service militaire. l’armée n’a pas pour rôle de pallier l’absence d’éducation des familles pas plus que n’imorte quel autre ministère.
    C’est encourageant que les responsables syndicaux soient gavés eux aussi, ces mêmes responsables ont quand même leur part de responsabilité dans ce merdier.

    Question: Vos Kevin ??? Ils ne vont pas me suivre en amérique du sud ?
    parce que vous comprenez si je paie 1500 euros l’avion, c’est pour pasa voir à me supporter des cafards comme ça eux et leur famille.
    Pour les Jennifer (kevin au féminin) frank Ribery et Nicolas Anelka feront l’affaire comme conjoint. Plus prêt il y aussi le bordel à strip tease à la Junquera, voilà un cadeau d’anniversaire qui récompensera leur 18 ans de connerie. 18 ans elles sont majeures donc pas de pépins avec la loi …

    Si malgré tout vos kevin viennent en amérique latine, les réseaux de cartels et narcotraficants recrutent les couillons qui réfléchissent pas beaucoup. En meme temps c’est un vaste continent, et en plus ça vous débarrasserait de leur présence en France.

    1. Marc Aurèle

      Pas si certain que l’amérique du sud les digère tous, voir l’affaire de F.Cassez dont je suis curieux de voir combien la libération de cette véritable innocente de son plein gré, (il n’y a guère sur la télé publique qu’elle puisse faire illusion) a couté à la France.

      Je reconnais cependant une vertu à tous ces beaux pays, du Mexique jusqu’au Chili. Ils tolèrent la gauche jusqu’à un certain point, en général au dela d’un certain point ça pète (exemple actuel des émeutes au Brésil). Et puis, ils se lassent assez rapidement des précheurs de la gauche caviar, dont l’inutile Ingrid B, dont ils ont le secret pour se débarasser d’un lavement rapide.

    2. Pere Collateur

      Rassurez vous. Le Kevin/ La Kevina est un être très craintif, redoutant le moindre changement. Donc partez en paix en Amérique latine. Si ça se trouve, avec un peu de chance, vous aurez droit à du Kevin local 😉

      Quand à l’armée, durant mon service militaire, j’ai constaté que ça pouvait être bénéfique à certain qui ont signé des contrats EVAT à la fin de leur service et s’en sont félicité.

      Personnellement, j’en ai gardé un bon souvenir, mais je comprends que ça ne soit pas le cas pour tout le monde.
      A la fin de mon service, on m’avait proposé de signer un contrat de 5 ans en tant qu’officier. Ils avaient besoins d’informaticiens.

      Problème, autant la solde pouvait être intéressante pour un homme marié avec des gosses, autant pour le geek célibataire, ça faisait pas le poids avec un salaire d’ingé. De plus pour moi l’armée c’est d’abord les opex, mais là, on ne voulait pas de moi… J’ai donc décliné.

    3. Toni

      @Père Collateur (pardon je me suis trompé dans le précédent commentaire) et Marc Aurèle:
      Le Kevin local sud américain n’est pas un individu à fréquenter, il est souvent responsable d’enlèvements et d’attaques à main armée. Il finit assez souvent buté par les militaires où les flics, et oui c’est pas la police française là-bas …
      Non là-bas j’irai plus pour une descente en bateau sur les grands fleuves de la région et parce que je ne supporte pas le genre Kevin Kevina.

      Ah oui, il devait pas être mal le cas social du commentaire de Tea Party (un peu plus bas) avec la séquence de la purée mousseline.

      Il n’empêche que à cause des Kevin et Kevina, cela m’oblige à éviter de midi de la France en Juillet Aout, les supermarchés le samedi, les centres ville, le réveillon de Noël …

      Attendez un peu de voir kevin et kevina à Noël …

      Ce triste contat pour dire que je m’en vais ailleurs vers début Novembre au plus tard. Entre le climat pourri, kevin et kevina et leur famille, ça serait possible de rester mais ce n’est pas mon truc.

  28. Nocte

    J’ai lu l’article, les commentaires, et les différents liens, en écoutant du doom metal, c’est un style lent et sombre, (oui, je suis zarb, mais je le vis bien, surtout quand je peux énucléer des chatons communistes, à moins que ce soit des enfants de politiciens, je ne sais plus), j’ai pensé à mes gosses, et j’ai eu envie de montrer à nos politocards à quoi peut ressembler la violence crue et sans fard et la souffrance qui en découle sur leurs petites personnes.

    Un arc à poulies c’est bien, une dague aussi, mais il va falloir que je m’équipe de quelque chose d’un peu plus dévastateur.

  29. ph11

    La théorie du genre : la même logique eugéniste de création d’un homme nouveau, supérieur que les nazis.
    La haine du genre humain…

      1. Aloux

        Evidemment, la misanthropie est un aspect essentiel du socialisme, si vous voulez contraindre les choix de tous et supprimer l’individu c’est parce que vous êtes intimement persuadé qu’il est méchant, égoïste et irresponsable, sinon vous foutez la paix aux autres qui après tout vous valent bien.

        1. Vodkaman

          arf….

          je pense pas vraiment être socialiste et je vomis mon prochain, je me contrefout des malheurs qui peuvent lui arriver, il avait qu’à mieux lire les conditions de son prêt « sofintelem » à 17.2%/an alors qu’il ne s’émeut même pas du taux de TVA à 19.6% qui est pratiqué sur presque tout ce qu’il va acheter.

          ok, je suis un sale fieffé enculé de capitaliste, mais je veux pouvoir rester misanthrope de (très) à droite

          1. Aloux

            Disons que contrairement à un socialiste, vous êtes juste misanthrope sans être mégalo en même temps 😉

      2. ph11

        Les idéologies constructivistes ne sont-elles pas une forme de mépris de l’humanité qui n’est pas telle qu’on le voudrait ; une forme de frustration qui pousse à croire que si l’humanité changeait selon nos désirs, on pourrait mieux évoluer, s’épanouir sans fin ?

        1. Marc Aurèle

          Oui. Et les individus qui se cachent derrière ces idéologies souffrent la plupart du temps de troubles du comportement, de leur propre estime, de la personnalité etc, ce qui leur interdit de trouver le bonheur. D’où leur recherche de ce bonheur dans des utopies qui virent toutes au cauchemard tot ou tard.

          1. ph11

            Ce qui est curieux, c’est qu’ils sont souvent très misanthropes.
            Ils cherchent à guider une humanité qu’ils méprisent vers l’impossible.
            Combien de gens veulent, par exemple, agir au nom des générations futures, mais détestent le genre humain ?
            Et s’ils arrivent à changer le monde, ils n’en seront pas plus satisfaits, car le problème est en eux.
            Si les égalitaristes arrivent à réaliser leurs fins, ils finiront toujours par trouver d’autres facteurs de différence qui leurs sont insupportables.

    1. Aristarque

      Je vous trouve bien pessimiste ! Notre grand Conducator n’a-t-il pas affirmé récemment que la crise était finie et que tout était sous contrôle ?

    1. vengeusemasquée

      Ouh p*** ça vaut son pesant de cacahuètes cette interview. On se demande si c’est sérieux ou du 36e degré. Impressionnant.

        1. Aristarque

          Ne parie pas ! ou, en tout cas, rien que tu ne puisses honorer comme dette…

          Perso, c’est de la LDB à tous les étages.
          Rendez-vous compte, el grande conducator l’a entendue, du fait de sa voix perçante…

          Et à part cela, c’est ainsi que Tapie constitue un obstacle à la prolifération socialiste en Languedoc Roussillon / Provence Côte d’Azur, cauchemar de certains lors de sa reprise de ce groupe ?

    2. Aristarque

      Voir le commentaire du jour sur le blog d’ Autheuil qui se fiche gentiment mais fermement de sa fille !

  30. Mateo

    Plutôt que le film « La Giffle », je vous conseille le moyen-métrage « La Biffle ». Un grand moment du 7ème art.

    PS: z’inquiétez pas, c’est pas du porn

  31. Pascale

    Il est certain qu’il ne faut pas frapper au visage car c’est dangereux. Cf Bertrand Cantat et Méric.
    De plus, je ne suis pas trop pour les sanctions corporelles. Il vaut mieux une bonne punition que des coups. On ne règle pas un problème par la violence.

    1. kobus van cleef

      Ce n’était pas Cantat la victime des claques
      C’était la fille Trintignasse, Nadine de son prénom
      Cantat, en plus de l’avoir tuée, l’a laissée mourir à l’hôtel
      Vous me direz que ça aurait pas changé grand chose
      Certes
      Ceci dit, la réputation de personnalité de gauche de Cantat lui a permis de ne moisir que 4ans en prison ( 2 ans à Vilnius, et deux à bordeaux, régime de conditionnelle….)
      Voyons si Esteban aura un jugement aussi favorable, si on tentera de le rédimer ou de le libérer de façon anticipée

    2. gem

      Oh que, si, on règle des problèmes par la violence. C’est regrettable d’en arriver là, certes, mais des fois c’est la seule chose qui marche. Un Patton ou un Churchill, qui ne rechigne pas à frapper, c’est largement plus efficace que 10 Maginot, Chamberlain, Daladier etc.

        1. Duff

          Je pense qu’en fait ce fait de société est à relier avec le « droit à l’enfant ». Mon neveu et filleul a 2 ans, il ne prendra jamais de claques. J’en fais le pari. Il est mignon et attentif à tout et ses parents comme l’entourage s’occupe beaucoup de lui. Il est très réceptif duc coup et incroyablement en avance pour son age, quand il commet une bêtise il s’arrête toujours à temps au moindre haussement de voix. Et tout et vite oublié.

          Ses parents travaillent durs et longtemps le laissant à la nourrice toute la semaine. Il n’y a donc pas de fatalité sociale dans cette affaire. Mon frère et ma belle-sœur s’en occupe c’est tout.

          Je ferais donc une distinction osée entre l’enfant qu’un couple veut ardemment en sachant comment s’y prendre et ceux qui pensent qu’un gosse c’est un accident de la vie dont il faut tenir compte…

          C’est peut être réducteur mais c’est hélas l’opinion que je me suis forgée en regardant autour de moi…

          1. Black Mamba

            Ah ! Les nourrices!
            J’espère juste eux qu’elle soit efficace .
            C’est une horreur quand il faut reprendre les bases de l’éducation après une longue période avec des nourrices complêtement irresponsable
            Je n’ai connu une qui passait son temps à sortir des grossièretés presque à chaque phrase.
            Une autre qui gardait les enfants toute le temps dans les parcs sous prétexte qu’elle ne voulait pas que les enfants touchent ses biblots, et un mari qui fumait dans la même pièce.
            Une autre qui donnait systématiquement des bonbons pour calmer les enfants et du jus d’orange à tous les jours au repas, et qui n’était pas d’accord d’arrêter de leur en fournir sous prétexte que les petits se mettaient à pleurer sans ça…..

  32. Tea Party

    Arrêtons de donner des claques, arrachons aux petits branleurs, un par un, les ongles à l’aide d’une pince, éventuellement attachons les, enduits de confiture sur une fourmilière, pour leur apprendre les rudiments de l’ obéissance. Je ne parle pas des adolescents, eux, peuvent rançonner une rame de RER, en toute impunité, sinon des rappels  » méchants » de la loi ! et font de la prison avec le copain inséparable du syndicat de la magistrature : Sursis.
    Les  »nouveaux parents » n’ont pas besoin de la socialie, pour obéir gentiment à leurs enfants qui commandent. Les très rares fois, où je vais dans un supermarché, j’ai envie de distribuer des bourre-pifs, à la majorité des petits cons qui exigent ce qu’il faut acheter, les marques précises, la quantité ! Ainsi que le contenu de quasiment tout le Caddie ! Avec menaces de caprices, pour le cas où les parents paniqués, n’ obtempèrent pas, sur le champ.
    Même les américains, ont compris les dégâts incommensurables de la mode de l’enfant roi à la Dolto et change leurs fusils d’épaules, avec mauvais jeu de mots bien sur.

    1. Black Mamba

      +1
      Je dois me faire violence pour ne pas faire une distribution à tout mioche qui se roule par terre.
      D’ailleurs il suffit que je regarde le gamin en question, il arrête aussitôt, vous pouvez pas savoir le nombre de parent qui me dise être estomaqué par l’autorité .
      Mon époux trouve que c’est un bonheur de travailler avec moi car ces petits sont tous au garde à vous.
      🙂

      1. Tea Party

        Dernièrement, en vacances dans un DOM, nous avons recueilli un petit cas social, pendant une semaine, pour aider la mère hospitalisée. Horreur ! dés le premier jour, il refusa de manger, notre purée, car ce n’était pas la marque  » Mousseline  ». C’était de la vraie, faite pour lui ! Le repas, finit sur le champ dans les gamelles des chiens, et le branleur se retrouva en guise de collation, à l’ancienne mode, au coin, les mains dans le dos, pour que nous finissions tranquillement le notre. Quand la mère, l’a récupéré, elle fut très étonnée qu’il ne faisait plus aucun caprice !!! or que c’était sa grande spécialité.

        1. Peste et coryza

          Punaise, ça me rappelle mon enfance…
          Malheureusement, je n’ai pas échappé à la « Kevination » à la fac…

      2. Black Mamba

        J’ai eu le cas d’une maman qui était terrorisé à l’idée de mettre un manteau à son bébé de 9 mois car le gosse se mettait aussitôt à chialer. Je lui ai dit d’être ferme que c’est pour son bien ; je parlais au bébé et sa mère l’a habillé : un ange même pas un chuintement, les gosses sentent à qui ils ont à faire.
        Les parents sont devenus des mauviettes.
        Ah quel misère!!!

        1. Tea Party

          En fait pour être franc, cette histoire, nous a laissé un très mauvais arrière goût. La dame hospitalisée, quand nous sommes sur place, est notre femme de ménage à mi-temps, qui ne se force pas la rate, très forte, pour oublier ou ne pas voir, les  »gros » travaux réguliers à faire, payée plus que la moyenne, ce que sur place, ils appellent : une esclave, surtout si les  » patrons  » sont blancs.
          Pour ne pas faire de gâchis, la maman, nous avez demandé de passer chez elle, pour récupérer dans le réfrigérateur, ce qui pouvait se perdre.
          Ma compagne, en est revenue chamboulée : nous avions vu la dernière DS du gamin, mais sur place il avait la dernière playstation, la WI, avec de très nombreux jeux, plus nombreux que ceux qu’avaient mon dernier. Quant aux victuailles ! Que de très bonnes marques, de la qualité, quand on connaît le budget nourriture, dans les DOM ! nous avons eu mal au cœur, pour cette pauvre femme, qui ne savait pas dire non, à son enfant roi, et capricieux ! Qui n’a malheureusement jamais reçu une bonne gifle, pour remettre les choses à leurs justes places.

          1. Black Mamba

            Pour les jeux je ne vais pas la blâmer.
            Quand j’étais « pauvre » , j’ai toujours économisé, je mettais de l’argent de côté et à Noël je cassais ma tire lire et je remplissais le caddie oui, remplis à déborder et je choisissais avec mes enfants les jouets qu’ils désiraient.
            Dès l’àge de deux ans ma fille aînée savait que le père Noël n’existait pas.
            Mes enfants n’ont jamais manqué de jouet et ne ressentaient aucun manque.
            La seule règle était d’attendre les anniversaires et Noël .
            Combien de fois on m’a traité de cruelle sous prétexte je racontais à mes enfants que « le Père Noël n’existe pas », il y a juste la petite dernière que je n’ai pas encore mis au parfum mais cela ne va pas tarder. Même si elle sait que c’est nous les parents qui fournissons les jouets elle n’a pas fait encore le collération, même si elle n’ai pas m’attraqué par la Pub (pas de chaîne TV) les maîtresses d’école perpétue la légende ….

            C’était ma façon

          2. Tea Party

            Aristarque, vous avez vu, comment nous traitent les jeunes ? Il y a des paires de claques qui se perdent !
            Sinon, d’accord avec vous, Black Mamba, en soubrette, avec uniquement son tablier, un fouet à clous rouillés en mains, et nous culs nus ……. c’est un de mes meilleurs fantasmes.

          3. Aristarque

            A Tea Party.
            Laisse dire cette jeunesse d’ autant que ce ne sont pas ceux ou celles qui en disent le plus qui en font à proportion…

        2. Black Mamba

          J’ai juste oublié de préciser que cette pauvre mére terrorisé était un prof, elle m’avait remercié et ne passait pas dire à son bébé droit dans les yeux qu’il être patient juste de minute, et plus vite il coopère et plus vite se sera terminé .
          J’ai été mère dés l’âge de 19 ans et mon premier enfant n’a jamais pleuré que lorsqu’elle était malade, en dehors de ça il suffisait juste que je lui expliquais ce que je désirait elle comprenait car à la différence d’autre adulte je ne la traitait pas comme un bébé avec des gazouillis stupides, je m’adressais à elle comme à un adulte.
          Je me rappelle toujours une connaissance de ma grand-mère qui était agacé par la facilité que j’avais à me faire obéir et que le bébé était extrêmement calme et en plus super dégourdi , d’ailleurs elle a fait ces premiers pas à 7 mois .
          Tout ce qu’elle désirait c’est d’apprendre et de découvrir le monde. À partir du moment qu’on est à l’écoute et qu’on ne cède qu’à des choses raisonnables . Tout va bien et c’est un bonheur d’élever des enfants.

      3. Aristarque

        Et quand vous êtes en habit de soubrette, c’est lui qui est au garde-à-vous, si j’ai bien tout suivi depuis quelques jours ?

        1. Black Mamba

          Oui, Papi
          Mon mari se mets avec joie au garde-à-vous ,
          La dictature n’est pas si désagréable, il suffit d’être obéissant sauf si il souhaite jouer au vilain garçon ….

          1. hussardbleu

            @BM : SVP, arrêtez de chauffer ces deux pépés, c’est dangereux pour leurs coronaires !

          2. Black Mamba

            @ hussardbleu
            Ce n’est pas moi qui les chauffe
            C’est juste leur imagination,
            Il me tende la perche, je saisie…
            J’aime être cruelle envers ces messieurs
            🙂

          3. hussardbleu

            C’est ça, continuez !… Ces deux barbons, vous en porterez la responsabilité, de leur premature demise !….

          4. Black Mamba

            @ hussardbleu

            Mignonne

            A Cassandre

            Mignonne, allons voir si la rose
            Qui ce matin avait déclose
            Sa robe de pourpre au soleil,
            A point perdu cette vesprée
            Les plis de sa robe pourprée,
            Et son teint au votre pareil.
            Las ! voyez comme en peu d’espace,
            Mignonne, elle a dessus la place,
            Las, las ses beautés laissé choir !
            O vraiment marâtre Nature,
            Puisqu’une telle fleur ne dure
            Que du matin jusques au soir !
            Donc, si vous me croyez, mignonne,
            Tandis que vôtre âge fleuronne
            En sa plus verte nouveauté,
            Cueillez, cueillez votre jeunesse :
            Comme à cette fleur, la vieillesse
            Fera ternir votre beauté.

             » Odes « , I, 17
            Ronsard (1524, Vendômois), XVIème
            😉
            À quoi sert-il de vivre vieux, si c’est mourir d’ennuie.
            Je m’amuse comme une petite gamine, je suis resté une enfant dans ma tête malgré le sérieux de la vie.

          5. Aristarque

            A HB
            Ô rage! Ô désespoir! Ô vieillesse ennemie!
            N’ ai je donc tant vécu que pour cette infamie!
            Entendre tel soudard, ma blanche crinière
            De l’ œuvre du temps, la railler en sicaire!
            😉

          6. Aristarque

            @ BM

            Dialogue de la soubrette :

            Gracieuse : « Aimez-vous à ce point les oiseaux
            Que paternellement vous vous préoccupâtes
            De tendre ce perchoir à leurs petites pattes ? »

            Truculente : « Ca, monsieur, lorsque vous extasiez,
            L’humeur de l’émoi vous sort-elle de la perche
            Sans qu’un voisin ne crie à l’avalanche ? »

            Prévenante : « Gardez-vous, votre corps entraîné
            Par ce poids, de tomber en avant sur le sol ! »

            Tendre : « Coiffons le d’un petit parasol
            De peur que sa couleur au soleil soit fanée !

    2. Toni

      Bon ok, putain mais ça commence à faire chier le politiquement correct …
      Jouir sans entraves, la devise de Mai 68 … Purée mais alors bonjour les dommages collatéraux dans le royaume de France.

    3. vengeusemasquée

      Les supermarchés, c’est une torture. J’y vais le moins possible et je me réjouis de ne pas sortir armée parce que sinon, je pense que je ferais un carnage. Impossible d’aller faire ses courses sans entendre une saloperie de mouflets hurler pour avoir un paquet de bonbons qui finit immanquablement dans le caddie !!!!

    4. Marc Aurèle

      A Dolto et l’enfant roi! Voila encore où des théories pseudo scientifiques enrobées de jargon peuvent mener, n’en déplaise aux armées de thuriféraires. Ceci-dit, je me suis toujours méfié de ces gens qui se laissaient psychanalyser pour soit disant renaitre après. La psychanalyse peut être considérée comme une forme de contre-initiation. Si l’initiation élève l’individu pour le rapprocher du divin, la psychanalyse jette l’humain dans un cloaque pipi-caca. Peu sont ceux qui en ressortent indemnes. Et encore, même chez ces derniers, le sens de la responsabilité en sort visiblement bien affecté.

  33. kobus van cleef

    Je veux bien tout ce qu’on veut, même et y compris l’abolition des claques, mais reconnaissez que porter un pull over imprimé »moose ville » comme le gamin, c’est un appel à la mandale dans la tronche

  34. ol

    La théorie du genre et ses dérivés sont tellement proches de celle de l Homme Nouveau, que je n arrive pas à comprendre comment on peut perdre aussi vite la mémoire. Ces théories (quasiment exclusivement basées sur de fausses études « scientifiques ») sont directement responsablés de plusieurs millions de morts. Apparemment en 40 ans où 3 générations, tout est oublié.

  35. Calvin

    Je me suis posé la même question.
    Mais au-delà des nombres, il y a une « réalité » qui nous sera imposée, à savoir que les enfants auront des parents-1-2-3, voire même (lois robotique d’Asimov) un parent-0 : l’ÉTAT.
    On commence par ça, mais ça ira loin, très loin…

    1. Toni

      parent-0 : L’ETAT.

      En tant que léger handicapé, si ils ont juste ce parent là … Autant dire qu’ils n’ont personne dans la vie.

      Comme le disait Jospin, le dieu état ne peut pas tout.

  36. Toni

    Je repense au formulaire cerfa de h16.
    Bon si c’est sur ce genre de choses que le gouvernement légifère, j’ai quelque doutes sur le fait que des grands-parents mai 68 à la génération kevin kevina … Que nous soyons et resterons les premiers dans la chaîne alimentaire.
    Amérique latine ou Asie, là-bas pour les filles ça change du lot de pétasses kevina de la tranche d’âge 18/25 ans, d’autre part asiatique et latinas sont bien plus gentilles et chaleureuses. J’assume et prends le risque des pays exotiques … Les dits pays exotiques ont d’autre part de meilleurs perspectives d’avenir que la socialie Française. Même au Maghreb et en Turquie malgré l’agitation sociale.

    1. Peste et coryza

      Mouais…
      Logeant parfois en auberges de jeunesse, j’émets des doutes sur la « nonkevination » des jeunes sudaméricians/sudaméricaines. Surtout ceux revenant d’Amsterdam.
      Après tout, leur modèle c’est les USA, la plus grande fabrique de Kevin du monde.

    2. hussardbleu

      ça fait plusieurs fois que je lis une allusion à ce Cerfa : j’ai dû sauter une marche à un moment – je travaille encore, à mon âge… navrant… – et je ne l’ai pas vu : une âme compatissante donnera-t-elle le lien ?

          1. Tea Party

            Et après, avec Aristarque, vous nous traitez de vieux dragueurs lubriques. Je m’inscris vigoureusement en faux, nous ne sommes pas si vieux que cela ! Devant autant de mauvaise foi, nous allons sortir la machine à baffes, attention !

          2. hussardbleu

            Ma chère Suzanne, prenez garde aux deux vieillards : ils sont finalement dangereux…. surtout celui qui habite une tour HLM à Billancourt…

  37. hussardbleu

    Je dois dire que le gosse Mooseville a une tête de route départementale… or, pour qui connaît ses classiques, les routes départementales, ça donne envie de coller des baffes à tout ce qui remue : urgo, n’est-ce pas? …. L’excuse de provocation, irréfutable, comme l’éléphant….

  38. hussardbleu

    « urgo »… me suis laissé entraîner… tous ces Kevin partout… c’était « ergo », of course

    1. bob razovski

      normal, avant on parlait de soufflet, de taloche, d’affront, de baffe, de beigne, de calotte, de claque, d’humiliation, de tape, de tarte, de torgnole. 😉

      et les soufflets étaient motifs à duels sur le pré à l’aube, bien avant 1900.

    1. hussardbleu

      « Kill the children, save the food » ?

      Swift y avait pensé avant, avec sa « Modest Proposal …. » nan, je rigole…

  39. jyb

    Ceux qui s’intéressent au genre doivent impérativement consacrer une grosse demi-heure au documentaire du journaliste Harald Eia, Brainwash. A la fin, il se passe quelque chose de littéralement hallucinant. Lorsque le reporter demande (environ 34ème minute):

    -Sur quelles bases scientifiques vous appuyez-vous pour dire que la biologie ne joue aucun rôle quant aux choix de travail entre hommes et femmes ». La réponse est:

    – Mes bases scientifiques? Euuuh…. J’ai ce que vous pourriez appeler une base théorique. Il n’y a pas de place pour la biologie pour moi dans celle-là. Les sciences sociales devraient s’attacher à contester que la base des différences entre humains est biologique.

    On reste sans voix. Mais arrive encore plus fort:

    – Vous dites qu’il n’y a pas de différences innées qui expliqueraient les différences des centres d’intérêts. Sur quoi vous basez-vous?

    – Je dois m’appuyer sur le science quand j’essaie d’expliquer ce genre de relations. Pour l’instant, la science a été incapable de prouver une origine génétique aux différences entre hommes et femmes, à l’exception des organes reproducteurs.

    – Comment pouvez-vous dure qu’il n’y n a pas?

    – Mon hypothèse de départ est qu’il n’y en a pas.

    Deux responsables de l’introduction du genre en Norvège viennent d’admettre, devant camera, qu’ils n’ont aucune autre base que leur désir. Tout leur discours, toute la légitimité de leur action viennent de s’écrouler en 30 secondes. J’en suis resté sur le cul.

    1. hussardbleu

      Fascinant, en effet ! peut-on espérer que des journalistes d’investigation français – on peut rêver – reprennent cette enquête auprès des propagandistes de cette dinguerie dans notre pauvre pays ?

  40. tess

    je voudrais poser une question qui n’a rien à voir avec le sujet du jour ! La question me taraude depuis quelques temps concernant la chasse aux comptes suisse ! Pourquoi les états unis mettent autant d’ardeur à faire la chasse aux exilés fiscaux américains qui ont des comptes en suisses lls n’ont pas de banques qui pratiquent l’exile fiscale dans les bahamas ? Pourquoi l’Europe se met depuis 5 ans à faire la chasse aux comptes suisse ? le luxembourg a trouvé la parade en créant des comptes bidons d’ assurances vie ! Je pense qu’on attaque la suisse pour des raisons politiques ! La suisse est un pays indépendant et qui ne fait pas partie de l’Europe ! Je pense que cette chasse aux comptes suisses est une façon de faire pression pour que la suisse fasse partie de L’EU ! les américains n’aiment pas qu’on leur résiste et le projet d’un libre échange avec les états unis ! Cela pose problème !

    1. gem

      La thèse suisse (qui se défend) c’est que c’est une façon pour favoriser les places financières US et GB, qui défiscalisent à base de trust, de société écran (LLC), et d’avocat prête-nom. Ces techniques sont plus chères, moins accessible au commun des mortels, que le secret suisse.

  41. Grass

    Une fois encore on mélange tout
    on se choisit un anathème – ce sera la gifle.
    C’est bien un anathème, c’est pas compliqué, le peuple réagit très vivement, ca clive bien, chacun se doit d’avoir un avis pour continuer a avoir l’air intelligent.

    Puis on ne débat pas de l’essentiel, c’est a dire le contexte. De quelle gifle parle t’on?
    – De celle que papa ivrogne distribue tous les soirs par paquets de 50?
    – De celle qu’a pris jean et qui s’en souvient encore le jour ou il a vraiment fait le pénible et dépassé les bornes?
    – De celle que recoit le gamin qui s’oppose et fait caprice en ne voulant rien savoir de la contrainte qu’on lui impose?
    – De celle que donne papa ou maman par quasi-surprise, sans avoir ennoncé de motif clair pour la justifier?
    – Ou bien de la « non-gifle » que papa/maman ne donne jamais alors même qu’on la cherche bien? Et qui n’oppose que des tentatives culpabilisatrices toutes molles a nos frasques?

    Bref, on évacue le contexte, qui est le seul vrai sujet, pour se focaliser sur l’acte. Et cliver les imbéciles d’un camp contre ceux de l’autre.

    Ce qu’il y a de drole c’est que nos grands socialos tolérants veulent interdire la gifle a tout le monde, et on se ferait quasiment traiter de fasciste a leur résister. Mais « nous » n’avons jamais parlé de rendre la gifle obligatoire pour tout le monde.

    Bref le bisou-totalitarisme progresse chaque jour…

Les commentaires sont fermés.