Une France sous trop haute-tension

Le ventripotent Président la voulait apaisée mais la France aura montré, pendant ce mois de juillet, qu’elle n’a rien voulu savoir et les médias auront travaillé dur pour atténuer les petits soucis qu’une population décidément peu câline aura fait pleuvoir alors que la température montait.

François Hollande a bien du chagrin : il voulait tout faire (ou faire semblant de tout faire) pour que tout aille bien et que les Français se rabibochent après la terrible abomination que furent les cinq années de sarkozisme débridé. Force est de constater qu’à mesure que la crise continue de prendre de l’ampleur et que l’été s’installe dans la chaleur, l’ambiance vire plus aux règlements de comptes qu’à la proverbiale fraternité. Et je ne parle même pas au sein du parti socialiste lui-même où la lutte rixe finale semble s’approcher un peu trop vite.

En quelques semaines, on aura assisté à une succession de problèmes graves dont le traitement par la presse laisse pour le moins dubitatif.

Il y eut, bien sûr, le déraillement de train de Brétigny.

Rien que pour pouvoir coller le petit sticker Pignouferie de Presse, on pourrait disséquer la façon dont les articles des médias habituels ont traité ce qui est arrivé en périphérie directe de l’accident, choisissant avec un art consommé de la modération les termes permettant d’envelopper la réalité, ignoble, et la rendre vivrensemble-compatible.

Dans un ballet aussi macabre que débile, les articles des rédactions se seront suivis qui pour tenter d’expliquer l’accident tout en conservant à l’esprit que Valls avait déclaré ne pas croire à la thèse du sabotage, et d’expliquer pourquoi des CRS furent appelés sur les lieux, très vite, alors qu’il n’y avait, toujours officiellement, aucun problème avec certains « individus, venus des quartiers voisins ».

Pignouferies de presse

Il faut le reconnaître : journaliste officiel, en Socialie Française, ce n’est pas simple. Il faut avoir un dictionnaire des synonymes à portée de main, une capacité innée pour l’euphémisme, et une inventivité de folie pour tordre la réalité et les faits dans le sens demandé par la hiérarchie, le groupe social ou, simplement, les bonnes habitudes de pensées.

Pas simple, en effet, de camoufler les caillassages, jets de pierre et autres projectiles dont furent l’objet les secouristes arrivés sur les lieux de la catastrophe. « Padamalgam ! », crieront les politiciens et les journalistes pendant tout le début de l’enquête afin d’éviter que ne soit dit ce que, pourtant, des témoins secouristes, pompiers, forces de l’ordre et civils disaient partout où on les écoutait. Difficile de ne pas comprendre que derrière les termes millimétrés de « troubles » et « de façon un peu rude » employés par nos folliculaires et ces élus que vous payez de vos impôts se cachent en réalité des vols en bande organisée, des agressions caractérisées et de bien vilains comportements que la morale réprouve en faisant des petits « oh ! » choqués (mais pas plus, pour le moment, l’enquête se poursuit).

On pourrait aussi s’étonner du peu de cas que firent ces mêmes journalistes lorsqu’on apprit qu’un sabotage avait eu lieu, sur la même ligne, le même jour, de la même façon. Sabotage revendiqué par des antinucléaires, et donc au-delà de tous soupçons, puisque c’est pour la bonne cause. Accident mortel dans un cas, simple sabotage dans un autre, tout le reste n’étant que fortuites coïncidences, aucun rapprochement possible, circulez, rien à voir.

Puis il y eut, aussi, les petits dérapages de Trappes.

Le Président Des BisousIl semble entendu qu’on ne saura jamais qui, des musulmans pratiquants ou des policiers en opération, a commencé l’altercation. On ne saura pas si ce sont les policiers qui ont commis la bavure, ou si c’est le couple qui aura refusé d’obtempérer. Et d’ailleurs, c’est sans grande importance au-delà des personnes directement concernées : finalement, ce genre de contrôles, avec ou sans dérapage d’un côté comme de l’autre, est maintenant monnaie courante en France et bien malheureusement, la tendance ne semble pas vouloir s’inverser malgré les désirs fervents de toute la Hollandie.

On a cependant bien du mal à voir le rapport de ce contrôle avec les petits troubles, les gentils dérapages, les échauffourées délicates et les tensions palpables qui se sont ensuite accumulées à Trappes suite à cette altercation. On comprend mal comment un fait divers, aussi pitoyable soit-il, peut devenir le prétexte d’une bataille rangée impliquant des centaines de personnes. Heureusement, l’absence totale d’analyse de la presse à ce sujet indique que c’est donc un non sujet. Et puis, dans les mois d’été, presse n’est qu’à une lettre de paresse, après tout.

Il y eut, enfin, les soucis de Brive.

Relaté par la presse, les petits tracas survenus dans la sous-préfecture de la Corrèze, fief du président des bisous, sont l’occasion d’évoquer un fait divers à mi-chemin entre les paroles un peu rudes échangées entre un Pépone et un Don Camillo local et l’habituelle bagarre générale en fin de bal du 14 juillet un peu trop arrosé. Cette fois-ci, à Brive, nous avons eu d’un côté de joyeux militaires un peu âpres à la bonne rigolade, et de l’autre, quelques sympathiques habitants de quartiers défavorisés tentant de se rapprocher de la garnison avec cet humour si spécifique que le monde nous envie.

Après analyse et quelques témoignages, il semblerait que les petites tensions ne soient pas nouvelles, que les fauteurs de troubles sont un peu toujours les mêmes, que les militaires, qui reviennent du Mali et sont un peu formés au combat urbain, ne se sont – bizarrement – pas laissés faire, et qu’une épouse de l’un d’eux, enceinte de 7 mois, aurait été tabassée au point d’en perdre son enfant, ce qui aurait d’ailleurs incité quelques soldats du 126ème régiment à aller demander des comptes (les naïfs) aux auteurs, habitants du quartier populaire des Chapélies.

Rien que ces éléments devraient, en eux-mêmes, déclencher des myriades d’articles enfiévrés de la part de la presse : un tel scénario, avec des larmes de femme enceinte, de la castagne, du militaire qui sent encore le sable chaud du Mali, cela fait vendre, non ? Eh bien non.

Dans tous ces cas, on retrouve de façon aussi surprenante que lassante cette volonté étrange de la presse française traditionnelle de raconter une version édulcorée des faits ; bien sûr, l’information sera dite. Bien sûr, elle finira par filtrer, par différents canaux et de différentes sources, dont l’absence de cachet « Média Connu » / « Vu à la télé » leur vaudra la méfiance ou l’oubli. Dans tous ces cas, on décèle sans mal cette volonté de ne pas dépeindre la France telle qu’elle est, à savoir une nation divisée, prête dans certains endroits à en découdre et ni fraternelle, ni solidaire, ni apaisée. On comprend, sans que cela ne soit dit explicitement nulle part, que le but des journalistes et des politiciens est de jouer sur du velours, de ne surtout pas donner prise à des événements incontrôlés par eux et surtout, qui « favoriseraient la montée du FN », voyons, m’ame Michu.

Il n’est qu’à voir, a contrario, le déferlement d’articles outrés suite aux propos idiots (et hors contexte) d’un député pour bien voir qu’il importe avant tout, pour cette intelligentsia bien formée, de distiller les bonnes informations, celles qui servent la cause (ou, en tout cas, ne la desservent pas). On comprend que leurs intentions, moralinées et pleines de bien-pensance, huilent les engrenages de la pensée officielle, où tout le monde vit en harmonie avec tout le monde, et où les Fêtes des Voisins, du Quartier et du Village se terminent en chanson sur la place de la mairie avec des flonflons populaires et joyeux.

Malheureusement, à mesure que les pouvoirs d’achats se rapetissent, que les écarts de traitements des uns et des autres se font de plus en plus évidents, les tensions se font inévitablement plus fortes et les efforts désespérés (et pour tout dire, ridicules) des pisse-copies officiels pour les minimiser ne suffisent plus.

Ce pays est foutu. Mais maintenant, quasiment tout le monde commence à s’en rendre compte.

J'accepte les BCH !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires129

      1. fangshuo

        En fait vous ne pouviez plus vous retenir ? 😀

        Mais avez-vous vu ça, ci-dessous ? On nous ressort la pma en plein été ! Je l’ai trouvé sur le site du Sénilat.

        http://lecourrierdeshanghai.over-blog.com/scandale-vous-en-reprendrez-bien-un-petit-peu-pour-l-été

        On dirait qu’ils ne sont pas seulement idiots, mais bien fous. Je ne pensais vraiment pas qu’ils s’obstineraient à ce point, car tactiquement ça me semble extrêmement risqué. Ou alors c’est vraiment que la majorité fout le camp. Bref, c’est très surprenant !

        Enfin ça tout de même plaisir de vous lire.

        1. Oui, oui, j’avais vu. C’est un projet/proposition, ça ne vient pas du gouvernement, mais c’est déjà dans les cartons. Tout avance vite, de nos jours…

        2. Ladioss

          La bêtise c’est de ressortir ça en été, alors que rentrée difficile aidant, garder la possibilité de sortir un écran de fumée de plus dans la manche aurait été bien utile.

    1. duff

      Effectivement, on va bien s’éclater…

      Sinon en passant, je ne crois pas avoir entendu parlé de pillages ou de jets de pierre à Saint Jacques de Compostelle. C’est bizarre, en Espagne, la moitié des jeunes sont au chômage et sont encore moins bien lotis que les nôtres…

      1. vengeusemasquée

        Un peu comme au Japon, on dirait qu’ils sont plutôt venus en masse pour aider les victimes. C’est fou ça. François H doit être bien embêté. Heureusement, on ne le dit pas trop. C’est mieux de passer en boucle les images de la catastrophe.

  1. Alecton

    Sur le site du parisien, la malheureuse qui a perdu son enfant était enceinte de trois mois… intox des journaleux ou coquille de notre hôte ?

  2. max

    de ce que j’ai lu la femme enceinte de trois mois n’aurais pas été battue mais aurait fait une fausse couche après avoir assisté a des scènes violentes

    1. J’ai lu 3 et 7 mois et aussi ‘visiblement enceinte’, j’ai lu tabassée et fausse-couche, bref : on est dans le flou total.
      Mais en l’occurrence, cela joue peu puisque ce que je note dans le billet est le décalage entre l’importance des faits (femme enceinte ou pas, ça joue peu) et le blackout médiatique correspondant.

      1. Alecton

        Non non, ça change tout. N’importe quelle personne père ou mère (hormis toute considération religieuse) fait le distinguo entre un fétus de 3 mois qui n’est qu’un fétus et un enfant à naître de 7 mois qui est viable et qui communique déjà avec sa mère.

        D’un coté, il s’agit d’un passage à tabac d’une femme enceinte (ce qui en soit mérite déjà une Brenneke entre les deux yeux) et de l’autre
        une femme enceinte est tabassée et un enfant est tué (ce qui mérite une brenneke dans l’entrejambe puis un bon quart d’heure plus tard, une suivante entre les deux yeux).

        On aurait pu ajouter un autre fait divers à Villefranche sur saône qui n’a pas dégénéré du fait d’instructions données aux FO (http://www.lyonmag.com/article/56018/il-enfreint-le-code-de-la-route-et-provoque-une-emeute-a-villefranche-sur-saone) et le fait que lorsqu’un train déraille en Espagne, les locaux viennent spontanément en aide aux victimes….au lieu de les détrousser comme cela se fait entre gens de bonne compagnie….

        1. Heu franchement, la différence subtile en fonction du nombre de mois, très peu pour moi.
          Dans tous les cas, il s’agit d’une agression d’une femme enceinte et de la perte d’un enfant à naître.

          1. Duff

            Absolument. L’idée de vérifier si la femme que je m’apprête à défoncer est enceinte ou pas ne m’a jamais traversé l’esprit avant parce que je n’ai jamais eu l’idée d’agresser physiquement qui que ce soit et a fortiori une femme.

            En attendant à ceux qui pensent qu’envoyer l’armée dans les ghettos est une idée saugrenue, ce fait divers leur apporte un élément éclairant. L’armée dispose bien de contingents spécialisés dans les guérillas urbaines… En plus ça peut être une idée de gôche puisque Samia Gali l’appelle de ses vœux pour Marseille!

            Sarkozy avait cherché un Kärcher mais n’avait déniché qu’un pistolet à eau, le PS va-t-il trouver?

      2. Deres

        Le black-out fait que justement on n’arrive pas à savoir exactement, l’information nous arrivant de façon indirect. A noter également que dans cette histoire, l’aspect racial entre des militaires majoritairement polynésiens si j’ai bien compris et des locaux pas très gaulois joue beaucoup …

  3. peacefulJoe

    Merci pour ce billet,

    J’admire cette manière si particulière que vous avez de nous faire sourire de situations aussi tristes.

    J’ai lu quelque part que ce qui avait permis aux Russes de ne pas tous sombrer dans l’alcoolisme et le suicide durant les « glorieuses années communistes » c’était l’humour et l’auto-dérision…

    Et je suis intimement persuadé que grâce à vous il reste quelques français (dont je fais partie) qui pensent: « Tout n’est pas foutu, il reste H16 »

  4. Peste et coryza

    Ce pays n’est pas foutu : tout le monde s’en fiche, c’est différent.

    1 : les gens sont en vacances.
    2 : les riches et les diplômés pensent à l’expatriation, les vieux à cacher leur thune, les autres à éviter les mauvais quartiers. Le grand soir façon « baston FDS/CPF », c’est du rêve.
    3 : ceux qui montent au front sont des manouches et des polynésiens (cas des militaires du 126 RI que tu cites : ce sont des polynésiens : faut pas les chercher quand ils ont bu, ceux là).
    4 : les autres se débrouillent comme ils le peuvent, seuls. La crise est vécue de manière personnelle ou familiale. D’où également les conversions de Mickaels au salafisme à barbe.

    1. Si tout le monde s’en fiche et que personne ne fait donc rien, ce pays est foutu (et tout le monde le sait).
      Le grand soir n’aura jamais lieu, par contre, on va assister à un festival de petits règlements de comptes locaux quand le balancier va revenir dans l’autre sens. Ce ne sera pas beau à voir.

      1. Aloux

        Le balancier va revenir dans l’autre sens, c’est exactement ça. Tous les fantasmes de République islamique de France très peu pour moi, par contre le danger qui guette c’est bien que toute une population frustrée et excédée se réveille brutalement et règle ses comptes sans faire dans le détail. Le jour où ça arrivera je ne donne pas cher de la peau des CPF, malheureusement un paquet d’innocents en subiront également les conséquences. Et les principaux responsables de ce massacre seront évidemment déjà morts ou hors d’atteinte…

        1. Thierry

          Ce sera même mieux que ça : les responsables du massacre seront toujours au pouvoir, ce sont eux qui prendront des mesures coercitives : protection policière des mosquées, couvre-feu, arrestations au faciès…ne désespérons pas, Valls est là !

    2. Théo31

      « les gens sont en vacances »

      A commencer par les féministes. Comme pour les clandestins qui se sont faits dézinguer par les cégétistes à la bourse du travail, où étaient nos grandes âmes humanistes qui aiment la générosité avec l’argent gratuit des autres ?

  5. Higgins

    J’ai découvert les incidents de Brive à travers Contrepoints (http://www.contrepoints.org/2013/07/24/132059-brive-reglement-de-compte-entre-militaires-et-jeunes-des-quartiers). Je note qu’il a fallu quatre jours à un torchon pour sortir l’info mais pour moi le summum est atteint avec cette phrase: « Certains habitants déplorent l’inaction des forces de police et estiment « ne pas avoir été défendus, contre des représentants de l’État », tout en comprenant que « des flics qui gagnent 1.300 euros par mois » n’aient pas voulu se frotter à « des mecs formés pour tuer ». Rappelons en effet que 126ème régiment d’infanterie est spécialiste du combat rapproché en milieu urbain. ».
    Grâce à un énorme travail d’investigation (qui devrait valoir à son auteur le prix Pulitzer), on apprend qu’il y a existe en Socialie française des « militaires formés pour tuer ». Personnellement, j’en frémis.

    Vivement le début des billets quotidiens. Bonne fin de vacances.

    1. vengeusemasquée

      Je pense, en effet, qu’on devrait apprendre aux militaires à faire des bisous et à distribuer des roses. Ca me semblerait beaucoup plus constructif et utile aux desseins de Toumou 1er.

  6. LaM

    Devant cet étalage de faits beaucoup troporibles , je me vois obligé d’agiter l’épouvantail FN pour éviter qu’on tire des conclusions pas comme il faut.

  7. bebert

    Avez -vous vu le 20 heures de France2 hier soir ?,c’était surréaliste,si ils avaient eu plus de temps ils nous auraient parlé de la nouvelle coiffure de lady Gaga. En fait tout va bien.

  8. topolou

    Merci H16, vous etes génial… je vous lis depuis quelques mois, sans rien  » dire »… donc voila.. 🙂 profitez de vos derniers jours de vacances.

  9. sabrauclair

    Le problème de ce pays c’est la mentalité individualiste qui nous a gentiment été instillée depuis bien longtemps.

    Il est beaucoup plus facile de contrôler des individus isolés qu’un groupe qui pense collectif.

    le sens du bien commun n’existe plus. Quand un problème arrive chez le voisin on croise les doigts pour que cela ne nous atteigne pas à notre tour, quand hier on lui prêtait secours, dussions-nous prendre des risques…

    1. bebert

      L’individualité est le propre de la culture occidentale,le problème vient de ceux qui se considèrent avant tout comme appartenant à une communauté,pas de démocratie sans comportement individuel ni justice d’ailleurs.

      1. Guillaume

        Le problème vient surtout du fait que l’état ne veux plus assumer ses responsabilités de base, et laisse donc les gens patauger pour ensuite arriver et dire « fallait faire comme si, fallait faire comme ça ». Il préfère s’éparpiller dans des trucs qui ne mangent pas de pain, genre vivrensemble, théorie du genre etc… , que de prendre ses responsabilité et assumer :
        Des mecs viennent squatter ta piscine? C’est à la police et à la justice de régler le problème. Le problème, c’est que la police a peur d’intervenir pour ne pas passer pour une vilaine police pas gentille, et la justice a peur d’incarcérer quelqu’un, dès fois qu’elle se trompe, avec toutes les lois tordues…

        1. Laurent

          La police est déjà déborder à chasser les dangereux automobiliste. Elle a pas le temps de s’occuper des délits mineurs tel que le vole, le viole, les assassinats…Il y a des priorité dans la vie…

      2. Peste et coryza

        C’est d’ailleurs assez récent : 2 siècles environ.
        Et certains peuples occidentaux sont restés communautaires. Notamment à l’est.

        Pour le coup des religions :
        Certains disent que les peuples les ont conçu pour minorer leurs défauts :
        – le catholicisme, pacifiste et solidaire, pour calmer les bourrins germaniques et les massacreurs romains que nous étions. (qui a dit « sang et fureur » et « vae victis » ?).
        – le bouddhisme, accès sur l’immatériel et le renoncement, pour contrer l’avidité matérialiste des asiatiques. (qui a dit « vénal comme un chinois ? »).
        – l’islam, pour contrer les accès de vols et de pillages et unir les tribus de bédouins. (qui a dit « arabe voleur » ?).
        – le judaïsme, pour renforcer la cohésion des tribus d’hébreux, entourés d’ennemis plus forts qu’eux à l’époque. (qui a dit « usurier juif ? »).

        1. Il faudrait ajouter que les Noirs ont le rythme dans la peau et que les Italiens sont un peu des voleurs, et le tableau sera parfait.

          Toute ressemblance avec des caricatures grossières n’est pas fortuite.

          1. Duff

            🙂 Il manque aussi que les maghrébins font du travail d’arabe!

            J’ai visionné plein de vidéos de la tornade qui a dévasté au printemps un petit village : Aux USA les habitants et voisins se précipitent pour porter secours aux autres, offrir leurs services.

            Il est clair que dans un pays surgavé d’impôts et de services publiques qui gèrent chaque instant de votre vie, on a plus facilement le réflexe de penser qu’il doit bien exister un service publique d’assistance aux chats coincés sur une branche d’arbre ou un service publique de fontaine pour les octogénaires qui refusent de boire pendant un épisode caniculaire etc. Bref tout pour déresponsabiliser les gens.

          2. Tea Party

             » Les noirs ont le rythme dans la peau, la peau sur les os et les os dans le nez » Pierre Desproges, qui s’illustrait quand nous avions de droit de tout dire ….
            Dommage, que même sur votre site, l’on soit obligé de le préciser : j’ai un fils métis, qui porte mon nom, car j’étais  »officiellement » marié avec sa mère, que ma compagne actuelle est (jeune, il ne faut pas exagérer ! Je suis libéral, j’ai un peu de fric!)  »Capresse z’indiénne », comme ils disent en créole. ( Trés foncée de peau), qui peut se permettre de dire ouvertement, des vérités que les blancs, n’ont plus le droit de dire depuis longtemps.

          3. Tea Party

            Allez, allons plus loin : je fréquente, de par ma compagne, des cadres sup, comme elle, noirs , ils ont des propos envers leurs congénères, qu’aucun blanc n’oserait même pas penser, surtout pas écrire, pourtant pas très loin de la vérité. Un noir ayant fait des études supérieures, est pire envers ses congénères, qu’un blanc. (Voir l’histoire de toute l’Afrique).
            Lors de mes missions en Afrique, j’ai entendu des propos envers les noirs, et je parle à un niveau  » gouvernemental », que nul blanc oserait dire, surtout pas à l’heure actuelle !!!. Redescendons sur terre. Quand on dit par exemple, que l’allemand est plus discipliné qu’un latin c’est un compliment, nous n’avons le droit de le dire, d’autant que l’on critique ce que nous sommes, mais quand il s’agit de « travers » que tous peuples moult fois constaté, là, nous sommes directement des racistes, et sous le joug de la justice francarabienne. ( République communiste, et islanisante de France).
            @ duff : je suis un ancien promoteur, j’étais toute la journée sur les chantiers, je sais ce que veux dire un travail d’arabe !! Pour enfoncer le clou, sur contrepoint, vous avez dit que le libéralisme, n’était pas de gauche, ni ne droite ? Je croyais naïvement que nos idées étaient l’antithèse de la gauche !

          4. Duff

            @Tea : Je nuancerais! Aujourd’hui bon nombre de thésards en sciences physiques sont originaires du Maghreb. Certains sont des fumistes d’autres sont bons, dans mon domaine, il me serait particulièrement audacieux d’en tirer des conclusions car des français blancs organisés et méticuleux ou des gros branleurs, j’en ai vu des deux dans ce qui me semble être les mêmes proportions…

            Sur le BTP je ne me prononcerais pas. En revanche, j’ai un ami qui a travaillé dans plusieurs pays d’Afrique occidentale dans lesquels de nombreux collègues africains l’interpellaient pour comprendre le merdier en France en finissant toujours par cette question révélatrice « Mais comment ça se fait que Jean-Marie Le Pen n’a pas été élu président? ». Véridique. Vu d’Afrique, la destruction des structures familiales traditionnelles et la renonciation du modèle assimilationniste français au profit d’une acceptation du communautarisme et d’un relativisme culturel est très mal perçu chez certains. Ce qui expliquerait peut être le fait que les français d’origine marocaine ou algérienne soient si mal vu dans leurs pays d’origine.

            C’est un débat de fond qui se planque derrière tout ça et sur lequel les libéraux sont ma foi divisés voire inaudibles. Je reconnais toutefois qu’un système trop généreux de redistribution sociale avec pour toile de fond un chômage de masse est de nature à envenimer les choses.

          5. Duff

            @Tea je m’en tiens à ce graphique perfectible il est vrai :

            http://www.gaucheliberale.org/public/ppf-03-09.jpg

            Graphique postée sur ce blog il y a quelques temps par un internaute. J’en approuve la méthodologie. Même si je me positionne en haut à droite, sans forcément taquiner la zone théorique d’exclusion dont l’appellation ne veut rien dire, je n’ai aucun a priori négatif sur l’immigration nord-africaine puisque je constate que l’intégration de ces population n’est pas un échec complet.

            Je me pose plus des questions sur le fait que ce soit globalement pas une réussite.

            Est-ce l’Islam le problème? Voir mes collègues musulmans jeûner (y compris en ne buvant pas d’eau en pleine canicule fin juillet) il est vrai que ça me pose problème car personne de sensé ne pourra m’expliquer que la foi peut justifier une prise de risque sur le plan de la santé… Après tout le Christ a jeûné 40 jours donc que peuvent dire les catholiques?

            Est-ce que l’acceptation de la montée du communautarisme dans un pays qui ne reconnaît comme seule communauté celle de la Nation soudée derrière quelques principes mis à mal ces derniers temps serait la cause de l’échec du vivrensemble? Déjà plus. Est-ce que le CFCM fait vraiment son job ou ce n’est qu’un lobby servant les intérêts des lobbys marocains, algériens et tunisiens? Un peu beaucoup… On avait presque l’impression qu’il était content que le converti de Trappes n’était pas maghrébin…

            Vous voyez que sur les sujets chauds, je n’attends rien de la gauche mais économiquement, depuis la marxisation des esprits à gauche, une tradition française libérale de gauche est morte. Libéral je n’en reste pas moins critique sur les questions de société ou mes proches me classent au mieux comme conservateur voire réactionnaire pour les moins connaisseurs de l’histoire de France.

            A mes yeux, pour la qualité des débats surtout sur le plan économique, il nous faudrait des libéraux de gauche. Car lorsqu’un gouvernement socialo-marxiste sent le sol se dérober sous ses pas, la seule solution pour se maintenir (et quel délice!) c’est de sombrer vers le totalitarisme (voir plus haut dans les débats sur ce billet).

            Donc avant d’assumer un positionnement officiel de « droite » j’attends de voir comment la droite va se positionner dans les prochains mois. D’autant qu’il a un coup à jouer pour déporter Marxine sur la gauche, un PS bouffé par le FN et le Méchencon ça peut ouvrir des perspectives… Même un méchant réac vomi par la gauche a tout compris :

            http://blog.lefigaro.fr/rioufol/2013/07/derriere-la-peur-des-mots.html

            Wait & see.

          6. Tea Party

            Mon cher Duff, nous n’allons pas nous fâcher !: ma compagne, vote depuis belle lurette Le Pen ! Je n’ose même pas vous dire, ce qu’ elle me dit, sur ses congénères de temps en temps, quand elle rentre du boulot ! Il serait fastidieux de plus de rentrer dans la différence entre les indiens (Malabars) venus aux Antilles de leurs plein gré et les africains, vendus par leurs homologues , qui ont un bruit de chaînes d’esclaves dés qu’ ils remuent leurs têtes comme Taubira .Notre hôte suggère de ne pas voter, ce que je faisais, mais les gauchos, UMPS eux, ne se privent pas, et nous nous sommes les éternels cocus.
            Dire qu’un marseillais ressemble à un breton, qui lui même ressemble à un alsacien serait mentir honteusement, pourquoi en serait il autrement enture différentes nations ?

          7. Duff

            @Tea, Ne nous fâchons pas comme disait un titre de film… J’ai un commentaire plus alambiqué qui est en attente de modération. Attendons avant de débattre.

          8. Peste et coryza

            @Tea party et Duff
            Même constatation avec les thésards noirs africains que nous avons au labo. Ils ne comprennent pas ce qui se passent ici. (au moins des thésardes pas de gauche, ça me change des gauchistes filles à papa, par contre hyper dur d’y accéder, elles ont des critères très précis, notamment financiers).

            Pareil pour les maisons de retraite et notre manière de laisser les anciens seuls, ça les révoltent profondément.

            @Duff
            Et entièrement d’accord avec vous pour les thésards maghrébins : ils composent facilement le tiers des effectifs. Notamment les libanais et les tunisiens.

            De toute façon, ce que vous dites est valable pour tous les thésards : il y a à boire et à manger. Un peu moins maintenant, car on peut virer les thésards vraiment nazes.
            Et je ne prétends pas être un super thésard : je suis bon pour obtenir des résultats, mais pas pour les mettre en valeur.

            Avoir une thèse française, pour un chinois ou un Maghrébin, c’est souvent l’assurance de bosser dans un bon labo, d’avoir des fonds pour sa recherche, des dirlos compétents, de l’expérience et un titre valorisé.
            Pour un français, c’est plus compliqué : certains font une thèse pour récolter de l’expérience sans trop se préoccuper du titre (mon cas), d’autres pensent direct expatriation (où le titre est plus valorisé), certains le font par passion, d’autres pour compléter une formation d’ingénieur d’école…

            @H16
            C’est fait exprès ! tous les peuples ont leurs défauts et leurs qualités, comme tous les individus.

            1. « tous les peuples ont leurs défauts et leurs qualités »
              ‘gnific, ‘midabl, génial.

              Justement, qualifier un peuple dans son entier, c’est par définition collectiviste.

          9. Peste et coryza

            @h16
            Je ne le nie pas… mais faut bien choisir une échelle pour résonner.
            – Du point de vue d’un dirigeant, c’est plus commode de penser les masses comme un groupe assez uniforme. Un peu comme un éleveur : la personnalisation de la gestion dépend de la taille du troupeau et outils de gestion qu’il a à disposition.
            – D’un autre coté, un individu n’est pas une génération spontanée : il est en partie le résultat de sa famille, de la société dans laquelle il vit, de l’éducation qu’il a reçu, etc…

          10. Peste et coryza

            @blackManba

            Je ne manque pas de finesse… je n’en ai pas, c’est différent.
            Cela fait de moi un très mauvais manipulateur, donc un très mauvais commercial, et un très mauvais séducteur.

            Par contre j’ai du mal à comprendre pourquoi vous me le reprochez dans ce fil.
            Juste un exemple de ce que j’entends par personnalisation de la gestion.
            1 : petit troupeau : l’éleveur connait toutes les vaches par leur prénom, les suit individuellement, etc…
            2 : le troupeau s’agrandit, il passe en intensif. Mis à part quelques vaches, la plupart sont des anonymes, et l’éleveur gère en masse.
            3 : arrive l’informatique. L’éleveur peut à nouveau faire un suivi personnalisé des vaches.

            Pour les gens, c’est pareil… tout est une question d’échelle et de moyens. On peut aussi faire des parallèles avec la science, ou comment la structure nanométrique d’un polymère influe sur ses propriétés macroscopiques.

            Et quand on veut poser un modèle de comportent sur une population de plusieurs millions d’individus, on est obligé de raisonner en masse. Prendre les particularités de chaque groupe, voire de chaque individu, est trop complexe.
            Après, quid de la validité du modèle… mais c’est une autre question. Il faudrait demander à un sociologue d’y répondre.

            Concernant le libéralisme :
            1 : vu les tendances actuelles et la nature humaine, je ne vois vraiment pas comment un libéralisme est possible, autrement que celui « libéral libertaire » qu’on nous vend. Je vois plutôt venir un mélange de « meilleur des mondes » et de « 1984 ».
            2 : tant que ça n’existe pas, c’est utopique ou dystopique. C’était le cas du communisme avant 1917, et le monde s’est clairement aperçu que c’était une dystopie.
            3 : mais ne vous en faites pas : je reste un fan inconditionnel de Machiavel (si vous voulez un libéral et quelqu’un de très fin, alors cet auteur est parfait).

            1. Votre problème est que vous connaissez fort mal (pour ainsi dire, pas du tout) le libéralisme et partant de ce non-savoir, vous tirez des conclusions hâtives et fausses. Je vous en prie : faites un effort de documentation.

          11. Black Mamba

            Prendre les particularités de chaque groupe, voire de chaque individu, est trop complexe.
            Vous avez répondu à ma remarque, vous avez tendance à généraliser le défaut de quelques individu à toute une population.
            Et parce que certains individus ressortent du lot que les politiciens nous pondent des réglementations à la CON pour toute une population alors tout ce que l’on demande c’est une véritable Justice qui mettent en prison les quelques rares cas qui ont merdé
            Exemple pour un chauffard qui a tué sur la route, allez hop limitation de vitesse, radars partout, permis à point, et éthylotest …

          12. Peste et coryza

            @BlackMamba
            N’oubliez pas un fait : le politicien, en particulier l’énarque, est loin au dessus de la masse. Pour eux, on est juste des électeurs.
            Ajoutez en plus le fait qu’ils considèrent que nous sommes incapables de se gouverner nous mêmes…

            Pour les dictons, c’est la « sagesse populaire », qui vaut ce qu’elle vaut. La sociologie de bac à sable, si vous préférez. comme « les asiats sont forts en maths ».

            En fait, vous avez plusieurs moyens possibles pour raisonner sur une population (d’épis, de gens, etc…) : binaire, relatif, tridimensionnel, quadridimensionnel, etc…
            Binaire, c’est facile. Relatif, il faut déjà une certaine plasticité mentale. Pour le reste (cas de mes centaines d’échantillons de céréales), je dois utiliser des outils de statistiques multivariées : mentalement, je ne peut pas, y en a trop. D’ailleurs les méthodes stats multivariées utilisées en big data ont d’abord été faites pour les sciences humaines…

    2. Laurent

      Je penses que c’est tout le contraire. En France l’individus à été complètement dévalorisé au profits de l’action collective. La société française idéale c’est la ruche ou chacun à une place bien définit dès sa naissance et jusqu’à sa mort. Donc lorsqu’un problème survient les individus ainsi programmé n’ont d’autre réflexe que d’attendre que les « unités spécialisés » interviennent.

      1. L’individu, en France, est tellement méprisé qu’on attend maintenant tout de l’Etat. Ce qui explique bien la plupart des problèmes que nous observons.

        1. Peste et coryza

          Non, il n’est pas méprise.

          On en revient au libéralisme libertaire (terme qui vous choque H16, mais j’y suis pour rie, c’est signé Huxley).
          Le libéralisme sexuel (libertaire au sens « marquis de sade », si vous préférez), pour enlever les libertés économiques et sociales.

          Pour ma part, je ne connais pas grand chose en termes d’auteurs modernes libéraux. Je tacherai de me renseigner.
          Néanmoins, je connais l’histoire.

          Selon mon opinion, le libéralisme a une grosse faille : il cherche à limiter le pouvoir de l’état sur les individus, sans se préoccuper de celui des acteurs privés… qui peuvent très bien avoir un pouvoir supérieur.

          1. DiasW

            « Selon mon opinion, le libéralisme a une grosse faille : il cherche à limiter le pouvoir de l’état sur les individus, sans se préoccuper de celui des acteurs privés… qui peuvent très bien avoir un pouvoir supérieur. »

            Bof. Confusion classique entre types de pouvoir, puissance et coercition, autant comparer carottes et bifsteak.

          2. Vous voyez des failles sur un concept philosophique qui s’est poli sur les 200 dernières années… Effectivement, tâchez de vous renseigner.

      2. Eloi

        Bonjour à ce forum et merci à h16 pour ses billets.

        Je tenais à partager avec vous une constatation que je juge pour ma part très curieuse : à de ne nombreuses reprises, une même personne peut arriver à déclarer successivement :
        * qu’est-ce que qu’ils sont nuls au gouvernement
        * il faudrait donner plus de pouvoir à l’Etat

        …sans s’apercevoir seulement du problème.

        Plus de la moitié de mes fréquentations peut avoir ce genre de déclaration absolument schizophrène, j’en tire la conclusion que c’est culturel et le résultat de la confrontation d’une part du bon sens et d’autre part d’un endoctrinement depuis la tendre enfance.

        Et pour finir, tenter de relever la contradiction flagrante, c’est s’assurer une demie-heure de travail pénible et passer effectivement pour un méchant libéral. Mais avec un peu de travail et en prenant un peu de risque, on peut parvenir à convaincre qu’il n’est guère raisonnable de laisser la moindre chance à une Duflot ou consort de pouvoir gérer notre vie pour notre bien.

        C’est juste un peu pénible

    3. Théo31

      Vous confondez individualisme et égoïsme. C’est parce que l’Etat s’occupe de tout que la population est déchargée de ses responsabilités et que les solidarités naturelles ont disparu.

  10. philbeau

    Merci beaucoup H16 pour votre humour décalé roboratif , et qui au moins transpire la sincérité et l’amour des autres , enfin ceux qui le valent bien !…
    Je fais partie de ceux , et ils sont de plus en plus nombreux , qui attendent leur heure , et l’occasion de régler leur compte à ceux qui font tout pour que ce « pays soit foutu » ! Heureusement , il en a vu d’autres , ils vont s’en apercevoir .

  11. rasrhum

    je me disais bien qu’il se passait trop de choses pour que notre hôte résiste tout un mois sans billet 🙂
    bonne fin de vacances, reviens en forme parce que va y avoir de quoi faire!

  12. Elphyr

    On est en vacances, ce n’est pas le moment de parler de choses sérieuses !

    La preuve, il ne se passe rien en France en été, c’est bien connu, même le gouvernement est parti.

    1. Aristarque

      Ils écriraient plutôt, les Bataves, quelque chose comme Van Treep Hottant… 🙂
      Sinon, quelle joie que ce billet intermédiaire pour ce week-end!
      H16 a craqué devant ce flot ininterrompu « Et j’ai dit : je ne vais pas faire mention de lui (pendant tout un mois), je ne parlerai plus de son action (pendant tout un mois). Mais c’était dans mon coeur comme un feu brûlant, enfermé dans mes os; et je me fatiguais de le contenir et je ne pouvais plus le supporter. (Jérémie 20-9, un peu retouché)

  13. Tyrion

    Merci pour cet avant goût de la saison 2013 – 2014 qui s annonce riche en billets haschseiziens bien sentis! Août risque d être chaud, septembre bien pire! Je suis pour la rencontre entre la France et le mur, si possible rapidement, mais quelqu un a t il des idées sérieuse pour la nouvelle société qui s en dégagera, et ses textes fondateurs… Vaste sujet, on a intérêt à tout mettre sur papier au cas ou cela arrive un jour.
    Il faut du concret!

  14. Jeeves

    Cher H16, je vous lis souvent avec plaisir. Je crois cependant qu’à la rentrée, il va falloir durcir le ton. Il n’est plus du tout question de bisounours. Le régime est devenu franchement autoritaire, et dans son déni du réel sur quantité de points d’importance (immigration qui ne s’assimile pas, économie étouffée par les taxes, refus obstiné de réformer l’Etat, bérézina de l’école, influence démesurée du syndicalisme, intrusion de l’Etat dans la vie privée, etc.), le despotisme n’est plus loin. Pas facile de trouver des ripostes qui fassent mouche, mais qualifier de bisounours des gens qui manient tous les jours la moraline et la matraque, convenez que c’est devenu un tantinet conciliant. En attendant, habitant le département du Nord (où tout n’est pas si doux que rue Vieille-du-Temple ou rue Guynemer), je me permets de signaler à la cantonade cet article paru dans le principal journal du coin, et qui n’est pas sans rapport avec l’affaire de Cholet : http://www.lavoixdunord.fr/region/camp-rom-de-lille-sud-le-ras-le-bol-des-commercants-et-ia19b0n1433005

    1. Duff

      Entièrement d’accord, sois je suis naïf et/ou amnésique mais je ne me rappelle pas que sous Jospin, qui traînait pourtant des ministres cocos ce qui n’est plus le cas actuellement, on assistait aussi régulièrement à un évident maquillage de la réalité des faits et un pareil dévoiement des forces de police. Au sujet de la justice, on sait son orientation et tous les gouvernements ont fait pression dessus tout en clamant son ardent désir de la voir rester indépendante. Mais le reste c’est fort.

      Au moment où la vérité sur l’épisode « Meric » se fait jour, ils sont allé nous dénicher un taré norvégien d’une forêt corrézienne! Sérieux je me rappelle pas d’écrans de fumée aussi grotesques et navrants sous Jospin! Je me trompe?

      1. kobus van cleef

        Si si, sous Jospac/Chirin ,c’était les corsicos et les paillotes
        Sous la mite, c’étaient les irlandais de Vincennes et Aktion Direkt….
        Sous Sarko, ce furent les narchistes de Tarnacle,avec machin et sa copine Yldune ( une vraie démo de darouinisme zosial ,ce prénom…)
        Mais sous Molleglande, on allume des contre feux quasi chaque jour
        Va plus rester beaucoup d’allumettes ni de bois à brûler d’ici la fin du déconnat, à ce rythme là…

    2. Aristarque

      Pour être allé à Lille ce dernier week-end, je confirme intégralement l’ horreur que dégage ce bidonville de Roms qui se déploie depuis deux ou trois ans à l’ angle de la rue du Fbg d’ Arras et de la rue de Marquillies. A noter que le commissariat principal de Lille est à 1.000m environ de ce bidonville… Et Meremptoire étale nettement moins son amour surjoué des Roms qu’ elle affichait ces dernières années du fait de cette implantation en plein dans un de ses réservoirs à électeurs…

  15. Nemrod

    Ah ça y est !
    Il est revenu !
    Franchement h16, je sens que tu vas nous régaler dès la rentrée…va y avoir de la matière.
    Reposes toi quand même, le rythme va être terrible.
    J’ai peu que sans EPO cela soit trop dur…va falloir y penser.

    1. Tea Party

      Brétigny-sur-Orge : des victimes volées, des forces de l’ordre huée, caillassée, comme à l’accoutumé, un médecin urgentiste tabassé, avec vol de son portable, rien de bien nouveau. Des propos anti-blancs contre des pompiers ( témoignage de l’un d’eux sur RMC, qui ne m’étonne pas. J’ai un gendre pompier à Paris, cela fait plus de dix ans qu’il me dit cela, et bien pire, sans parler des feux de poubelles, à l’aplomb des corniches d’immeubles, où il  » pleut  » de vieux réfrigérateurs, des machines à laver en panne, quand ils interviennent).
      « Il y avait des gens qui étaient en train de perdre leurs bras ou leur jambe, et d’autres sont venus voler leur montre ou leur portable ! »
      Christophe Crépin(Unsa-police) Le Figaro

      Saint-Jacques-de-Compostelle  : aucun incident, bien au contraire : de nombreux riverains spontanément sont arrivés avec des couvertures, de l’eau, proposant leurs aides la nuit durant, sans parler des volontaires allant donner leur sang, bien avant les appels radios.

      Continuez messieurs les journaleux, piteux larbins de tous les politiques, qui font tous l’autruche, en traitant de fachos ceux qui ont tout simplement les yeux ouverts, sachant qu’un problème non traité ne s’arrange pas avec le temps, mais s’aggrave. Ce pays pourri par tous les cotés.
      Coté abruti aux pieds plats ; Gilles Bourdouleix, le député-maire de  Cholet  qui invoque Hitler. Pauvre con, il aurait du invoquer Staline, qui extermina beaucoup plus de tziganes, que ne l’a fait Hitler, et qui aurait cloué le bec à toute la gauche, y compris lui même à l’UDI, ce qui n’aurait pas été un tort.
      Un autre pingoin de premiére, payé par nos impot : qui s’insurge contre le nom du logiciel stérile et inutile de Montebourg  » Colbert 2,0 ». Tout cela, parce que Colbert, institua le code noir, pour justement, améliorer la condition des esclaves, mais donc la lecture, effectivement de nos jours, or du contexte sorti de son époque, peut choquer ceux, qui ont le cerveau bloqué irrémédiablement sur cette époque.

  16. Keller Slaty

    Tranche de vie.

    Alors que je lisais cet article, je me suis aperçu que j’entendais un bruit de fond par la fenêtre. Au loin, un muezzin (mais oui !) « chantait » la fin d’une des prières du ramadan. Et d’un seul coup, à la fin de ce « chant », venant de la prison voisine, des « allah akbar » se sont fait entendre…
    Mon esprit « de français facho » (puisqu’ils le disent) a du mal à ne pas penser que ça fait hors contexte…en Belgique, comme en France.

  17. calc80

    Je ne connais pas Gilles Bourdouleix, dépité d’on ne sait où, mais à entendre ce qui se dit sur le sujet, je suis effaré.
    Résumons.
    Voilà un homme qui, visiblement très très très énervé par l’invasion de gens du voyage stoppant ledit voyage chez lui, sous son pif, dont on nous dit que quelques-uns lui font le salut hitlérien, nous sort une très grosse bourde dûment enregistrée par un suppôt bien-vivre-ensembliste, délateur patenté, fouineur à l’affût de la petite récompense des chefs du haut château (une place CGT-compatible à France 3 ?).
    Bon.
    En général il est intéressant de connaître l’origine d’un tel si gros énervement, histoire de préparer la potion réparatrice. Quelques CRS conviennent souvent à ramener le calme. (Attention, le port d’un certain sweat-shirt énerve aussi certains CRS danseurs de Valse, et ça finit vite en GAV, mais là, c’est une autre histoire).
    Mais ici, non, la source de l’énervement est peu étudiée. Que notre dépité ait franchi un haut degré d’énervement sur l’échelle de Richter n’intéresse personne. Seule la bourde bien concentrée sera étudiée à la loupe, soigneusement décortiquée pour en comprendre les parties sournoisement cachées par le nervi. Ceci pour bien confectionner la liste des punissions, en autres, médiatiques.
    Et voilà comment l’égarement d’un instant du dépité vaut pour une vie entière. Quelques secondes pour pourrir une vie.
    Car bien sûr, on suspecte cet homme-là de nourrir des pensées hitlériennes pour chaque instant de sa vie, même par grand calme. « Tout petit déjà… »
    Et les moralistes à deux balles de s’en donner à cœur joie ! « Chouette, une crucifixion en vue ! Super pour oublier les problèmes du lait conomie qui ne tourne pas assez vite, ce sujet qu’on doit éviter, même si nous, on n’y connaît rien au lait qui tourne ».
    Donc condamnation à mort médiatique immédiate, logique et définitive, « naturelle » du dépité par les biens pensants.
    Puis, dans la logique des choses, puissants amalgames avec la méchante droite qui bien sûr n’est pas encore assez socialiste pour être respectable.
    Bref, c’est tout bonus.
    En somme, le point Godwin en mode travaux pratiques appliqués a pris une sacrée valeur ces derniers temps.
    Pour éviter d’en arriver là, il faut appliquer la judicieuse recette d’un des commentateurs de ce blog, une bonne substitution de dictateur pour rosir le discours, sans rien changer du fond :
    1,$s/Hitler/Staline/g (partout, remplacer le terme Hitler par Staline).
    Effet garanti sans remous.
    Reposez-vous bien H16, la rentrée ne va pas manquer de boulot…
    Nous, pendant ce temps là, nous autres pratiquons les devoirs de vacances avec vos deux livres.

  18. paf

    chacun de ces faits serait un scandale national pendant des mois au Canada.La fRance est un pays malade, de sa presse, de se politiques et de sa population.Quelle horreur.

  19. LECOMTE René

    Depuis quelques mois, je lis avec intérêt vos publications. Jusqu’à présent, je n’ai jamais osé répondre car la nature ne m’a pas doté de la qualité de votre plume, ni du recul que vous savez prendre face aux événements !

    Dans les pignouferies de presse, je suis étonné de la « faible » publicité faite à la plainte de Xavier Kemlin, alors que depuis fin juin, apparaît que la belle friendgirl de « moi-je » est convoquée chez le juge en septembre. Information relayée seulement par Le Parisien, Le gaulois et Contrepoint.
    Pourtant, aux USA, de tels faits auraient sans doute conduit à un nouveau Watergate ?
    Gageons que le juge nommé sur cette affaire sera muté début septembre et il faudra en trouver un nouveau qui repartira à zéro, ce qui demande du temps. Puis viendra le temps où un juge très ancré au SM nous trouvera une argutie juridique, manière de dire « circulez, il n’y a rien à voir ».
    Bonne fin de vacances, et revenez-nous en pleine forme.

    1. jacques noir

      Bonjour,
      René : objection ! Il y a aussi NetworkVisio. Dont on ne parle pas assez alors qu’ils abattent un boulot important et ont un ton assez libéré des habituelles pignouferies de presse.
      http://www.networkvisio.com/information-contre-information-desinformation/article-vers-une-mise-en-cause-de-valerie-trierweiler-pour-detournem.html?id=5234
      Mais c’est vrai qu’il y a comme une « omerta » sur cette affaire.
      Bonnes suite de vacances
      Jacques

        1. peste et coryza

          Ben si.
          Le cuivre, c’est pas ce qui manque,e t ça se revend bien. Comme disant les roms : y a qu’à se servir.
          La petite boite de féraille où j’étais deux tonnes de cuivre à l’année rien qu’avec des fils électriques récupérés ou les recups de chutes d’une entreprise.

          1. Je redis : lol. À 5000€/tonne, ça fait des tonnes de cuivre à stocker (bonjour l’espace) dès que tu as un montant en € un peu conséquent. Pour la même somme, en or, ça tient dans une petite boîte.
            Ex : 10K€, ça fait 2 tonnes de cuivre, soit un cube de 60 cm de côté (bonjour la place prise, et on parle ici de cuivre pur, en beaux lingots, donc x10 pour du scrap). C’est une petite plaquette qui tient dans une poche pour l’or. Et s’il s’agit de passer une frontière, je laisse au lecture le soit d’imaginer la discrétion.

            D’ailleurs, c’est bizarre, mais les gens font la queue pour l’or, pas pour le cuivre. Il doit y avoir une raison.

            (accessoirement, le cuivre est aussi très utilisé pour l’industrie et sa volatilité commerciale est supérieure, donc bon)

          2. peste et coryza

            Normal : les usages et les clients ne sont pas les mêmes.

            Le cuivre est refondu (pour être éventuellement fourré), et vendu à des entreprises, ou exporté. Cela ne sert à rien de le stocker trop longtemps.
            Le cours dépend notamment de la santé du secteur du bâtiment…

            L’or, ça n’a rien à voir, c’est un métal précieux.

            Les ferrailleurs préfèrent le cuivre, la tôle… à l’or car c’est plus facile d’en trouver en grosses quantités, et souvent plus facile à traiter.
            Par contre, s’ils veulent placer leur pognon dans du métal, ils prendront de l’or.

          3. peste et coryza

            @BM
            Pour revenir sur votre lien :

            Le principe :
            – il commence par l’acide nitrique : il ne dissous pas l’or, mais dissous bien d’autres métaux (comme le cuivre, l’étain, l’argent).
            – après, il fait agir de l’eau régale (mélange d’acide chlorhydrique et d’acide nitrique concentrés dans une proportion de 2 à 4 volumes d’acide chlorhydrique pour 1 d’acide nitrique), qui dissous l’or.
            – il ajoute de l’urée et ce que je pense être du sulfate de sodium. Faut que je me renseigne : d’ordinaire j’utilise l’urée pour dénaturer des protéines, et le sodium sulfate pour assécher une solution organique…
            Quitte à être dans le dégueulasse, j’aurai plutôt mis du mercure à la place de l’urée et du sulfate de sodium. Le mercure forme un amalgame avec l’or, et il n’y a plus qu’à chauffer pour éliminer le mercure… qui part en vapeurs.

            Il y a plein de brésiliens fans de ce procédé en Guyane.

            Y a plus écolo, aussi… des plantes (fougères), un dérivé d’amidon…
            Pour la plante, il faut forcement neutraliser les acides et fortement diluer, et pour la cyclodextrine il faut obligatoirement travailler en milieu neutre ou faiblement acide.

  20. jacqueshenry

    Merci H16 pour votre billet … Je ne partage pas l’avis de Sanksion, il n’y a pas de quoi rire. La France est entrée dans une phase de son histoire aussi sombre que les 5 années du régime de Vichy, et il y a tellement de rapprochements possible à faire que c’est troublant … à méditer.

    1. Jeeves

      Il ne faut rien exagérer. Pas d’occupant, que l’on sache. Reste que l’intolérance est passée dans un camp où je n’ai pas souvenir de l’avoir vue s’étaler avec tant de muflerie (sous la Ve) ni de sectarisme, et si l’on peut dire, à un corps si défendant : je veux parler de la gauche. Oui, la Sainte Gauche, si pure, si juste, si droite… Oh pardon.

      1. Duff

        @Jeeves : A priori je vous donnerais raison mais à la réflexion, les signes que nous observons me semblent bien être annonciateurs des futures dérives.

        Faisons juste une parenthèse économique : La France a besoin de croissance pour résorber son chômage et payer ses dettes. Pour cela, nous devrions réduire la pression fiscale tout en gardant pour objectif de réduire le déficit budgétaire. Un président élu sur le mensonge que la crise est conjoncturelle et non structurelle, que croyez-vous qu’il dit à ses électeurs? Que bientôt les violons joueront à nouveau comme avant la petite musique du traitement social des gens en marge de la société comme si de rien était. Question de temps…

        Même quand le gouvernement socialiste français apporte au monde la preuve scientifique irréfutable de la véracité de l’intuition d’Arthur Laffer, celui ne bouge pas et commence à songer aux nouveaux impôts de 2014…

        Pour esquiver le réel, le gouvernement va, j’en ai hélas le certitude, se murer derrière le mensonge et la réécriture de l’histoire pour tenter de justifier sa position. Dans ce contexte, l’utilisation de tous les moyens médiatiques, de supports de communication seront employés et détournés de leur fonction première. Comme le dit H16, ça ne va pas être beau à voir.

        BFM en a palé cet après midi, la moitié des français voient Valls premier ministre. C’est à dire qu’au bout d’un an seulement, les français ont acté en masse sur le fait que le premier ministre actuel va gicler et qu’en plus son successeur est forcément connu compte tenu de la nullité des autres ministres… Personne n’a encore fait cette analyse mais c’est à mon avis un méga camouflet comme jamais vu pour l’exécutif actuel!

        Voilà qui amène la dernière et seule question qui vaille : Hollande aura-t-il la lucidité de dissoudre l’assemblée nationale avant la catastrophe? S’il ne le fait pas, au moins pour garder une maigre chance en 2017, alors je vous garantis que sous Hollande, on verra des choses qu’on ne pensait naïvement ne plus voir.

  21. André Rosa

    Cher H16, en écho à votre « Ce pays est foutu » et à tous les « faits divers » mentionnés dans cet article ou dans les réactions, je cite:

    « La société française n’est « pas encore tout à fait décadente » mais « on s’en approche si on laisse filer les choses en disant que finalement l’égalité, c’est que tous les particularismes puissent s’exprimer, qu’ils sont tous aussi légitimes, qu’il n’y a plus de règle commune pour faire le tri », estime le cardinal Vingt-Trois. » (…)
    « Il déplore dans l’ensemble « une société de violence où les réflexes de sociabilité ne sont plus intégrés » et où il n’existe « plus d’objectif commun qui mobilise au-delà des intérêts particuliers ou corporatistes ». »

    Suite de l’article ici: http://www.zenit.org/fr/articles/france-mise-en-garde-contre-la-decadence

  22. Tea Party

    Le regretté JJ;Cale, vient de disparaître, je suis triste. Quelqu’un qui fit une chanson (pour Clapton) à la gloire de la cocaïne, ne pouvait pas être foncièrement mauvais ! Enfin, consolons nous, Mick Jagger vient de fêter ses 70 ans, avec son acolyte pour ne pas dire autre chose, Keith Richards:  » J’ai tout bu, tout baisé, tout fumé, et tout sniffé, même les cendres de mon père ».
    Ah, ! c’est sur que les fervents des Omégas 3, des cinq fruits et légume par jour, du footing, les khmers verts et autres aficionados du principe de précaution, ne pourront pas comprendre, d’autant qu’a leurs ages ils seront déjà morts, cons, aigris, frustrés, (en plus si on en croit, leurs femmes, ils baisent très mal et pas assez souvent !) sans savoir que nous n’avons qu’une vie, qu’elle est courte, autant la finir avec des souvenirs qu’avec des regrets ……(oui, Black Mamba, je n’ai pas changé, d’autant que je n’était pas en vacances !, où là je suis pire!)

    1. Guillaume_rc

      sauf erreur de ma part, JJ Cale n’a pas écrit Cocaine pour Clapton. C’est ce dernier qui a décidé de la reprendre.
      Toujours est-il que moi aussi, ça m’a rendu tout trise. JJ Cale est mort, Haliday « chante » toujours : le monde est mal fait.

  23. Fausto Consolo

    Les USA, l’Angleterre étaient bien mal en point en 1980 et se sont redressés depuis. L’URSS en 90 a carrément disparue pour renaitre Russie. Quelques nations s’en sortent. Or je doute que la France suive le même chemin, je vois plutôt un destin Argentin. A moins que les provinces renversent Paris et sa clique d’usurpateurs. Un 1789 à l’envers et en douceur par le pays silencieux. Un habile politicien pourrait dégager une majorité sans Paris ni les lumpen qui ont le droit de vote.
    Pour conclure des pensées respectueuses aux bisons du 126 Fier et Vaillant et des regrets pour nos pitoyables policiers, encore et toujours indignes. Pauvres flics, vont ils se réveiller ?

    1. Duff

      Je vois aussi un destin à l’Argentine. Le défaut n’a pas servi de leçon.

      En France la fracture n’est pas entre Paris et la province mais est/ouest. Du sud-ouest au nord on vote à gauche tandis que l’est et l’arc méditerranéen vote à droite pour des raisons variées et assez différentes. La France est devenue trop disparate pour se prendre en charge et se ressaisir…

      1. peste et coryza

        De toute façon, vous avez vu un état qui paye ses dettes ?
        Historiquement, le défaut (et et par le trucidage des créanciers) est la solution privilégiée.

  24. Toni

    Atmosphère explosive en république socialiste …

    Sinon h16 pouvez nous refaire un commentaire composé dans un billet sur notre aéroport de roissy:
    http://lexpansion.lexpress.fr/economie/aeroports-roissy-et-orly-chutent-au-classement-de-la-ponctualite_395232.html

    Je vois que rien ne change vraiment en république socialiste …
    Purée les touristes asiatiques, un aéroport dégueu, suivi d’un métro qui ressemble à un safari, suivi d’une ville rempli au mieux de gens qui font la gueule au pire de pickpockets et de casseurs …
    Sur que ça doit faire un choc par rapport l’aéroport de narita à tokyon ou celui de seoul.

    Sinon un autre petit billet pour montrer que nous exportons également pas mal d’indésirables en … Australie:
    http://www.sudouest.fr/2013/05/27/australie-le-comportement-des-jeunes-francais-pointe-du-doigt-1065755-4803.php

    Sur ce dèrnier point il faudrait que le gouvernement australien limite les visas délivrés en france, considérant que si je paie l’avion et un visa pour là-bas la coquette somme de 3000/4000 euros c’est justement pour ne pas avoir à supporter les mêmes connards qui habitent en France.

    1. Duff

      D’une manière générale on peut pointer du doigt les deux aéroports parisiens. Qui n’a pas pris le RER B pour revenir chez lui d’une destination paradisiaque? Pour avoir eu le malheur de tenter l’aventure quelques fois ces dernières années depuis je préfère lâcher 50 euros de taxi. L’ambiance tropicale avec l’insécurité en plus, terminé.

      Quant à Orly ce n’est pas tellement mieux : Facilité d’accès en transport catastrophique, un Orly val qui coûte un bras, une nouvelle ligne de tram qui passe à Orly sud mais que à Orly sud, donc racket en vue pour ceux qui prennent une navette Air France située Orly ouest et dont le tracé ressemble bien plus au résultat de bakchichs qu’une étude de marché. Elle ne reliera que le très utile ligne 7 et un jour (peut être) la future ligne 15. Dans mon cas ce sera encore 50 euros de taxi pour un bon moment…

      Et puis vu les destinations et compagnies qui opèrent depuis Orly sud… Comment dire… Quel magnifique merdier.

      1. paf

        pour tous les deplacements en commun en fRance le bus est bien mieux – l’industrie n’est pas encore un repaire de gros nazes comme tout ce qui a trait au rail.

        1. Duff

          J’ai regardé le site, il y a du vécu personnel, des situations que j’ai eu la chance d’éviter pour le moment bref de tout. Sauf que je prends les taxis pour le travail pratiquement chaque semaine depuis près une dizaine d’année, je n’ai jamais connu 10% des situations les plus honteuses décrites sur cette page. Désolé mais à mon avis il y a une part d’affabulation. En dehors de la CB jamais dispo et de RMC à fond, je doute de certaines critiques…

          Bien sur que ce genre de profession hyper réglementée avec une pénurie cautionnée par l’état méritait une plus grande ouverture à la concurrence, bien sur que j’ai vu des cabs avec des télés distillant des infos à NY etc.

          Il est cependant vrai que la volonté récente du gouvernement de tuer la récente tentative de concurrence du lobby des taxis parisiens mais pas que, est profondément navrante. Mais élargissons le débat, faut-il encore soumettre des professions à des numerus clausus alors même qu’on cherche la croissance avec une lampe torche équipée d’une brave pile AAA au milieu d’une forêt dense à 3h du mat’?

          Éternellement convaincu que ce gouvernement ne se distingue pas des précédents, on se refuse à faire jouer la concurrence. Le consommateur y perd à coup sur.

          1. Pascale

            J’ai habité plus de 50 ans à Paris (où je suis d’ailleurs née) et l’année dernière en descendant du train qui arrivait de province j’ai du prendre un taxi … qui a dû me prendre pour une provinciale et qui a eu la malencontreuse idée de vouloir me balader dans tout Paris et auquel j’ai fini par indiquer MON itinéraire en lui expliquant qu’il ne fallait pas me prendre pour une abrutie. S’en est suivi au moment de payer le dysfonctionnement de la machine Carte Bleue … Cela faisait bien 15 ans que je n’avais pas utilisé les services d’un taxi parisien, suis-je particulièrement mal tombée pour ce que l’on pourrait qualifier de 1ère expérience ?

          2. Guillaume_rc

            @ Duff – assez d’accord avec vous. Je prends régulièrement des taxis à Paris et j’ai rarement eu de situation vraiment honteuse.
            @ Pascale : La seule fois où un chauffeur de taxi a essayé de m’entuber c’était à Toulouse (« je prends un raccourci = + 10€) ; bonne engueulade à l’arrivée se concluant sur un « connard de parisien »). Une chose est certaine : il vaut mieux savoir où on va. Quand je monte dans un taxi, j’indique généralement l’itinéraire ou du moins, je fais comprendre au chauffeur que je connais bien le trajet.

      2. australopiteque

        Content de vous relire a nouveau h16.

        Concernant l’article sur l’Australie il est un peu daté, mais effectivement certaines « chances » se baladent désormais dans le coin. Généralement ca ne se passe pas bien, ni avec les autres jeunes, ni avec la police. La bonne nouvelle c’est que nous sommes en train de fermer le pays et l’immigration temporaire de travail ou permanente.
        Ici dans la communauté francaise de ma ville, 95% des émigrés avouent que le coté « desperé » de la situation francais au niveau justice/immigration/perspectives/liberté de penser les a inciter a partir.

        Concernant les contrefeux mediatiques, il faut reconnaitre au gouvernement une certaine habileté. Il serait interessant de savoir comment cela fonctionne, il doit y avoir une cellule coordonnant peu ou prou les allumages. Bretigny est un cas d’ecole digne de l’URSS. L’empressement de Pepy larmoyant, de Valls serrant ses quenottes et du Monde revelent non pas une maitrise de l’information mais une panique de l’immediat.
        Sur internet, comme on ne peut pas effacer certaines infos, il faut les noyer dans les resultats de recherches. Le gvt fait de meme. Cela s’appelle du brouillard, Nacht und Nebel dirait l’autre.

        Il faut voir la realité en face, il n’y a plus de conflits possibles en France car le pays a été scrupuleusement atomisé. Que ce soit les classes sociales ou regionales, tout se delite. par exemple Il n’y a plus de corps ouvrier – dissous a l’immigration- comme il n’y a plus de peuple breton – dissous politiquement et geographiquement-. On ne trouvera pas d’adversaire a opposer aux politiques et corporations.

        Sans adversaire ou opposition, pas de conflit. La France est un Bresil qui s’islamise.

  25. BA

    Mardi 23 juillet 2013 :

    Neuf pays européens sont en faillite.

    A propos des défauts de paiement des pays européens, lisez cet article :

    Patrick Artus : « un défaut est inévitable pour les pays les plus vulnérables de la zone euro »

    http://www.latribune.fr/opinions/tribunes/20130723trib000777111/patrick-artus-un-defaut-est-inevitable-pour-les-pays-les-plus-vulnerables-de-la-zone-euro.html

    A propos des défauts de paiement des pays européens, Jean-Marc Vittori écrit :

    Réfléchir à l’effacement des dettes publiques.

    http://www.lesechos.fr/opinions/edito/0202911635059-reflechir-a-l-effacement-des-dettes-publiques-588695.php

    A propos des défauts de paiement des pays européens, Romaric Godin écrit :

    L’automne sera placé sous le signe de la restructuration des dettes publiques dans les pays périphériques de la zone euro. Même si officiellement, il ne saurait en être question, l’idée fait en effet son chemin. Rajouter de la dette du MES (Mécanisme européen de stabilité) à de la dette pour « sauver temporairement » ces pays comme cela a été le cas depuis 2011 ne saurait être une solution durable. Mais comment restructurer une dette ? L’histoire donne un certain nombre de pistes. Et permet également d’évaluer les conséquences de ces défauts.

    http://www.latribune.fr/actualites/economie/union-europeenne/20130725trib000777526/restructuration-de-la-dette-europeenne-mode-d-emploi.html

    1- Médaille d’or : Grèce. Dette publique de 305,291 milliards d’euros, soit 160,5 % du PIB.

    2- Médaille d’argent : Italie. Dette publique de 2034,763 milliards d’euros, soit 130,3 % du PIB.

    3- Médaille de bronze : Portugal. Dette publique de 208,284 milliards d’euros, soit 127,2 % du PIB.

    4- Irlande : dette publique de 204,054 milliards d’euros, soit 125,1 % du PIB.

    5- Belgique : dette publique de 394,220 milliards d’euros, soit 104,5 % du PIB.

    6- France : dette publique de 1870,294 milliards d’euros, soit 91,9 % du PIB.

    7- Espagne : dette publique de 922,828 milliards d’euros, soit 88,2 % du PIB.

    8- Royaume-Uni : dette publique de 1385,701 milliards de livres sterling, soit 88,2 % du PIB.

    9- Chypre : dette publique de 15,342 milliards d’euros, soit 86,9 % du PIB.

    http://epp.eurostat.ec.europa.eu/cache/ITY_PUBLIC/2-22072013-AP/FR/2-22072013-AP-FR.PDF

  26. NOURATIN

    Détrompez vous, ils sont encore nombreux à ne pas comprendre qu’on est foutus.
    C’est d’ailleurs ce qui explique votre constat relatif à la propagande médiatique. Ceux qui se contentent de lire les journaux et de regarder la télé, savent bien qu’ils sont foutus à titre personnel mais le côté collectif de la chose leur échappe, faute d’information.

    1. Tea Party

      Tout en étant en accord avec vos propos : les gens ayant les yeux biens ouverts, sont peut être plus nombreux que nous le pensions, et ne croyez vous pas que tous les privilégiés qui bénéficient amplement du système : fonctionnaires et assimilés, enseignants, leurs corollaires  » partenaires sociaux  », tous les » missionnés » et participants des comités Théodule, études,  » rapporteurs  » inutiles, les gens de toutes les associations bidons, antifrançaises, chrétiennes, tous les parasites divers et variés de toute la misère du monde …. scieraient la branche sur laquelle ils sont confortablement installés, en ne votant pas à gauche ?
      Tant qu’ils y a des cons pour payer leur bien être ……. Après eux, le déluge …..Ils auront au moins prit le maximum, avant que tout n’explose.

      1. Guillaume_rc

        Je mettrai un GROS bémol à ce que vous écrivez concernant ceux qui profitent du système. Je connais beaucoup d’enseignants.

        Ils nombreux à voter à gauche et ont fait la gueule quand Pépère a refiscalisé les heures sup’ et que Peillon leur a imposé une semaine de 4,5 jours complètement ubuesque qui de surcroît les privera du complément de rémunération que constituaient les études. Eh oui -20% sur le salaire annuel, ça fait mal. Je ne suis pas sur qu’ils revoteront PS de sitôt.
        Sans compter bien sur que l’administration leur impose de plus en plus de rapports et de réunions aussi kafkaïens qu’inutiles, que les programmes sont aussi idéologisés qu’inapplicables, que personne ne les soutient quand ils se font insulter, cracher dessus voire tabasser…
        L’Etat est un très mauvais employeur. Ils sont de plus en plus nombreux à s’en rendre compte.

        1. Tea Party

          Il est toujours idiot de généraliser, je vous l’accorde, mais dire que les enseignants ne sont pas de tout temps, l’épine dorsale de toutes les gauches est un peu gros aussi ? Qu’ils soient moins nombreux, à voter à droite, je veux bien admettre, mais je demande malgré tout à voir.
          Rassurez vous, je connais un peu aussi les enseignants, en tant qu’ ancien élève ! Puis père, et même grand père. Si j’ai bonne mémoire, dans une autre vie, j’ai même du, avoir une femme agrégée qui votait à droite. A l’époque, je dormais dans les avions entre les USA, et la France par manque de temps, suite à un chamboulement de notre politique commerciale, pour me changer d’un don d’ubiquité que je n’avais pas, dans les périodes  » calmes ». Je tenais debout par habitude, avec des semaines de plus de soixante heures, et les rares fois où je croisais ma femme, ses paroles n’étaient que pour se plaindre de son travail ha-ras-sant ! Qu’ elle n’en pouvait plus ! Et je vous certifie, que l’ humour au second degré, ou l’humour au premier d’ailleurs, n’étaient pas, ses qualités premières ! La même qui osait me dire, d’une manière aigre douce, qu’à cursus quasiment égal, que j’avais la  »chance  » de disposer d’une villa , voiture de fonction  »correcte », et quelques autres avantages …. en oubliant, qu’elle était bien heureuse d’en profiter, et que si l’on faisait le ratio : heures de travail / revenus, elle était beaucoup plus payée que moi.
          Quant au reste, qu’ils assument, ce sont ces mêmes qui nous traitaient dédaigneusement et avec haine, de  »fachos », quand nous leur disions qu’ils allaient être in fine, les victimes en première ligne de leur fameux :  » Il est interdit d’interdire » et leur laxisme proverbial, toujours en vigueur.
          Ceci, dit si la soupe, n’ était pas bonne, ils n’ont qu’à aller ailleurs, mais là, c’est un peu plus dur, et les avantages et surtout les obligations, ne sont pas les mêmes !
          Effectivement, l’état est un mauvais employeur, car il n’a jamais budgétiser leurs retraites, et là aussi, ce sont les mêmes cons du privé qui payent doublement.

          1. Tea Party

            Lire bien sur ; qu’ ils soient moins nombreux à voter à gauche bien sur ! Ceci dit, vous le dites vous même, ils commencent à ouvrir les yeux, car  » nos » marxistes actuels, entament leurs revenus, mais surement pas car, ils érodent leurs dogmes.

  27. Duff

    C’est crédible :
    http://www.blog.sami-aldeeb.com/2013/07/26/bretigny-le-mensonge-detat-soupconne-est-maintenant-prouve-par-un-temoignage/

    Et si c’est vrai on a encore rien vu.

    J’aime bien aussi comment on a passé sous silence un acte de malveillance (!) celui-ci plus clair qu’à Bretigny :
    http://www.youtube.com/watch?v=HWJIAZEHKqk

    Car enfin oui, je ne suis pas enquêteur mais 4 boulons qui giclent par magie, l’éclisse qui se loge dans l’aiguillage par magie, ça beaucoup trop de magie sur le coup.

    J’ai confiance en Valls pour réunir la presse pour dire la vérité..

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.