Le Corporatisme Pour Les Nuls : aujourd’hui, les ophtalmos

La France est un pays de fromages (laitiers et républicains), de vins et de paradoxes. Ainsi, dans ce pays, qu’on se le dise, le travail est à la fois une denrée rare, chérie par beaucoup, et que beaucoup d’individus se battent, tous les jours, pour faire disparaître. L’actualité illustre ce point de façon alarmante.

Bien sûr, il y a le cas récent de Séphora, évoqué récemment dans ces colonnes : des joyeux syndicats, que d’aucuns pourraient taxer de mafieux, ont réussi à faire fermer le magasin de parfums aux horaires qu’ils cautionnaient, en parfaite opposition avec les salariés qu’ils prétendent représenter.

hamon droite allemandeBien sûr, il y a le cas encore plus récent de ce minustre Benoît Hamon, dont le parcours politique n’est qu’empilage névrotique de carriérisme politico-associatif et de grenouillage dans le sillage de politiciens moins insignifiants que lui, et qui permet d’affirmer qu’il n’a jamais eu à travailler un jour de sa vie sous la double-pression d’avoir d’un côté à boucler ses fins de mois et de l’autre respecter un contrat de travail. Découvrant, effaré, que des magasins récemment poursuivis en justice pour avoir osé ouvrir et faire du chiffre d’affaire le dimanche s’obstinaient à continuer malgré leur condamnation, l’insulte au bon sens qui officie actuellement au ministère de l’Economie Sociale et Solidaire a déclaré trouver « inadmissible » que des magasins s’obstinent ainsi à lutter contre le chômage.

Bref, comme on peut le voir, la lutte contre ceux qui ont trouvé un travail continue d’arrache-pied, tant chez les syndicalistes qu’au gouvernement. Et bien sûr, ce serait trop beau si cela pouvait s’arrêter là : en pratique, chaque strate de la vie française est ainsi pourrie de ces petites manies, plus ou moins anciennes, qui consistent à compartimenter, cloisonner et découper toutes les possibilités de travail en fines lamelles étanches entre elles.

L’intérêt de ce découpage est évident : ceux qui sont dans les lamelles, qui ont réussi à s’insérer dans le bon compartiment, dans la bonne petite case et le bon cloisonnement ont tout intérêt à filtrer minutieusement ceux qui veulent les rejoindre. Cela leur permet d’entretenir la rareté, la pénurie de biens et de service ; bien gérée, une barrière à l’entrée peut se transformer en rente de situation. C’est ainsi que les corporations, en France, ont toujours fonctionné. Et à mesure que l’État a pris plus de place dans la vie du citoyen, du consommateur et du client, les corporations ont accru leur pouvoir au travers d’un lobbying d’autant plus efficace qu’elles savaient bien arroser les bonnes personnes, les bons politiciens.

Et c’est logiquement que sera d’autant plus féroce la lutte de ces corporatismes contre la disparition des barrières à l’entrée qu’ils ne doivent leur existence et leur raison d’être qu’à ces barrières. On se souvient de la corporation des taxis, en lutte régulière contre toute augmentation du nombre de licences et pour la conservation de leur pouvoir d’achat au détriment du client. De la même façon, on se souvient des cris d’orfraie proférés par les dentistes et les pharmaciens à l’implantation d’une université portugaise sur le sol français.

CorporatismeC’est donc sans surprise qu’on apprend la brutale poussée d’urtica mediaticans de l’Ordre des Médecins lorsqu’ils ont appris que se développait (et très bien, ultime affront !) une chaîne d’ophtalmos qui propose à Paris, Lyon et Bordeaux, d’obtenir un rendez-vous en une semaine au tarif de la Sécurité Sociale.

On peut le dire : c’est une véritable déclaration de guerre. Pensez donc ! Point Vision est une toute récente chaîne de cabinets médicaux créée en 2012 par le docteur François Pelen et ses associés, qui emploie une soixantaine de salariés à Paris, Lyon et Bordeaux et qui permet à tout patient d’obtenir un rendez-vous avec un médecin ophtalmologue en moins d’une semaine, au tarif de la sécurité sociale (secteur 1). Cela marche si bien qu’elle prévoit même l’ouverture d’un quatrième centre, à La Défense. Il était urgent d’agir tant pour éviter des créations d’emplois aussi indécentes que pour conserver de sains délais d’attentes (de plusieurs mois parfois) pour les Ophtalmos, et leur permettre ainsi de conserver des tarifs et une clientèle parfaitement captive.

Encore une fois, c’est en partant du constat que ces files s’allongeaient et qu’il y avait une forte demande pour des séances d’ophtalmologie à prix décent et dans des délais rapides que le Dr Pelen et ses associés ont eu l’idée de créer cette enseigne. L’astuce, pour arriver à rentrer dans leurs frais est de séparer l’activité purement médicale de l’activité d’optométrie réalisée par des orthoptistes diplômés travaillant sous la responsabilité de l’ophtalmo.

Le succès fut à la fois prévisible et rapide, la demande et la frustration des patients étant déjà arrivée à un point élevé. Et qui dit succès, en France, dit à la fois suspicion, jalousie et intervention immédiate au choix des autorités compétentes ou des corporations de contrôle : l’Ordre des médecins a refusé d’autoriser Point Vision à exercer, au motif que ces vilains médecins qui répondent ainsi violemment à la demande du marché s’inscrivent de fait dans une démarche commerciale. En France, pour rappel, c’est un délit. Quant à posséder plusieurs cabinets médicaux, pour un investisseur, c’est parfaitement interdit. Les créateurs de Point Vision ont donc modifié les statuts de leur société en GIE (groupement d’intérêt économique), dont le but consiste à apporter assistance à des centres indépendants entre eux, changement qui n’a bien sûr pas convaincu l’Ordre.

ophtalmos

Tout comme pour Séphora, Leroy-Merlin, Castorama, et tant d’autres, on comprend très bien que le combat acharné des conservateurs arc-boutés sur des principes dépassés contre le développement de cette nouvelle forme de services aboutira immanquablement à une diminution générale du bien-être de la population.

D’un côté, les consommateurs de ces services seront, encore une fois, frustrés et directement lésés. Ils devront s’organiser autrement ou, pire encore, laisser tomber purement et complètement l’idée qu’ils avaient en tête. Combien de clients perdus, combien de richesses annihilées par ces corporatismes déplacés, ces syndicalismes rétrogrades et ces lois gouvernementales débiles ?

De l’autre, des emplois ne seront pas créés, certains seront même supprimés. La société devra, à nouveau, faire face à une augmentation des prestations d’accompagnement des nouveaux chômeurs, ou s’évitera — par le travail de sape de ces saboteurs — la création de débouchées alors que la période de crise actuelle devrait au contraire les faire réfléchir. Et pour en revenir au cas spécifique de Point Vision, ce combat lamentable contre des prix abordables et des délais décents aboutira à la perpétuation de la hausse des dépassements d’honoraires des ophtalmologistes français.

Au moment où le gouvernement prétend lutter contre les déficits de la Sécu, cette histoire est parfaitement délicieuse.

J'accepte les Bitcoins !

1Aba8KVgrJwmZH7pWhXnyQvBfJGuL6vsA2

Vous aussi, foutez Draghi et Yellen dehors, terrorisez l’État et les banques centrales en utilisant Bitcoin, en le promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !

Commentaires224

  1. af

    Salaire moyen d’un biologiste privé : 16000 € par mois chiffre cour des comptes. ( et laborantines payées au smic ou presque avec un metier automatisé totalement)
    Fort corporatisme là aussi dune spécialité qui comme les radiologues s’engraissent sue notre dos et bloquent toute concurrence.

    1. Peste et coryza

      Pour être biologiste, faut avoir fait médecine… et non une thèse de biologie.
      Pour y avoir travailler, oui, les techs sont au smic, et on passe souvent notre temps à faire des prélèvements et à boire du café. C’est pareil en hôpital en service d’hémato…

      On rejoint donc le coporatisme des médecins.

      Autre scandale : les dentistes, dont certains dévitalisent des dents saines pour pouvoir poser des couronnes.

      1. Black Mamba

        « Autre scandale : les dentistes, dont certains dévitalisent des dents saines pour pouvoir poser des couronnes. »
        Oui , il existe malheureusement des pourris qui n’hésitent pas à mutiler une dent saine pour arrondir leur fin de mois.
        Le système de la nomenclature était avantageuse il y a 30 ans, les anciens n’avaient pas vu venir que les actes n’allaient plus suivre l’augmentation du coup de la vie donc un soins basic est sous payé , le praticien est en déficite d’office s’il ne fait que des soins basics sachant qu’un plateau technique lui coûte les deux bras et les deux jambes :mrgreen:

        1. M51

          Il paraitrait que certains patients préfèrent se faire bousiller des dents saines plutôt que de faire un implant base de remboursement SS bridge + 2 inlay core 524,6 euros contre 64,5 euros pour un implant, le tarif d’un bridge 3 éléments étant identique au tarif d’un implant. Dans le meme ordre d’idée, certains patients préfèrent se faire dévitaliser une dent et se faire poser un inlay core et une couronne (base sécu 230,07) qu’un onlay céramique (base sécu 40,97).

          1. M51

            Exemple : Onlay ceramique 300 euros reste à charge 240 euros (cotation soin donc la mutuelle + ss ne dépasse pas 40 euros de remboursement). Inlay core + céramique 660 euros avec une mutuelle + ss à 300 % reste à charge 0 euros (230 euros *3).
            On a décidément le meilleur système de remboursement au monde en dentaire, en effet il privilégie la mutilation à la conservation.

            1. M51

              Je ne vous raconte meme pas quand les dentistes portugais vont débarquer en masse : ca va être un massacre. LOL !

            2. M51

              Dans ce cas là autant faire les choses jusqu’au bout et se dé-conventionner (1 % de la profession). C’est quand meme Curieux tous ces professionnels qui prennent du plaisir !

          2. Black Mamba

            Vous n’êtes pas obligés non plus d’accepter que les patients vous dictent comment les soigner si va à l’encontre de leur santé, de leur capital dentaire :roll:
            Il est vrai que vous avez de forte charges et des impôts important et qu’il faut bien vivre mais vous avez aussi la possibilité de quitter la sécu et ne plus cotiser à l’URSSAF, il faut avoir les burnes pour ça bien évidemment :mrgreen:

            1. M51

              Ouais, des burnes mais surtout du temps. Figurez vous que notre cotisation assurance maladie est majorée sur le montant de nos dépassements d’honoraire en prothèse,c’est à dire sur le montant que le patient paye de sa poche. Exemple 1 % sur les soins opposables ( contre partie d’un tarif de merde) et 10 % sur les dépassements d’honoraires en prothèse. Donc moins la sécu rembourse et plus on paye. C’est machiavélique .

            2. Black Mamba

              je redis il faut des burnes :twisted: le temps on le trouve qu’on est pris à la gorge mais vous préférez baisser votre pantalon, c’est aussi une manière de vivre , chacun y trouve son plaisir :mrgreen:

      2. Ano59

        Pas forcément médecine, la spécialité est commune entre médecine et pharma.

        Mais il me semble que cette spécialité, déjà fort délaissée (en tout cas en médecine), devient de moins en moins attractive car l’Etat a imposé des « nouvelles » normes tuant les petits labos…

      3. D

        bah, faut aller dans une mutuelle, à 40 patients par jour, le social vous soignera dans les règles de l’art avec la bénédiction des autorités sanitaires et quelques subventions pour service (déficitaire) rendu

  2. Le Gnôme

    Dans mon coin, il faut trois mois pour un rendez-vous. Comme il m’est impossible de savoir ce que je ferais au bout du trimestre, j’y ai renoncé. J’ai acheté des lunettes loupe chez le pharmaco, ça coûte 20 euros, et ça va bien.

    Pénurie = prix élevés, des clous.

      1. Calvin

        Tout de suite l’Allemagne !!

        Z’avez pas lu Hamon « Beau Fixe » dans ses œuvres : l’Allemand, c’est un salaud.
        Y font rien qu’à faire différemment de nous, et avec plus de succès, qui plus est. Sale pays.

      2. Lucius Tarkin

        Pareil en Suisse (mais plus chères les lunettes vu que « hors sécu »).

        La plupart des opticiens suisses ont un « optométricien » indoor qui fait largement son boulot pour déterminer les verres adaptés à la vue du client. Et, bien sûr, pas de prise de rendez-vous et lunettes prêtes 48 heures plus tard…

    1. Anankè

      Lorsque j’habitais aux USA on pouvait faire un examen ophtalmo au supermarché en même temps qu’on faisait ses courses (chez COSTCO par example) et faire faire ses lunettes dans la foulée. C’était super.
      Ici c’est minimum 3 mois pour le rdv et les praticiens se foutent du monde: tout le monde convoqué à la même heure et vas-y que tu attends pendant 2h le bon vouloir de monsieur le praticien.
      Mais tout le monde en France dit que les USA c’est la mal donc…

        1. Lucius Tarkin

          En même temps… Pour 90% des problèmes liés aux yeux, il s’agit de problèmes assez légers.

          Devoir aller chez un ophtalmo à chaque changement de lunettes, ça revient à aller voir un podologue pour chaque achat de chaussures. C’est mieux (et encore), mais c’est juste idiot.

  3. Zendog

    Dans ma région, l’attente normale pour un RV chez l’ophtalmo est de 4 mois.
    Cela dit, que des salariés se révoltent enfin non contre les vilains patrons anthropophages mais contre des syndicats qui veulent faire leur bonheur malgré eux est une bonne nouvelle. Qu’ils fassent école !

  4. LeRus

    J’ai lu quelque part que les salariés de Séphora (ou Leroy Merlin, peut importe) pensaient attaquer en justice le syndicat qui les met sur la paille.

    J’attends avec envie ce moment! Les salariés attaquant le syndicat, c’est toute la situation économique française résumée.

    Je me demande comment les journaux vont nous présenter la chose…

    1. vengeusemasquée

      Ils attaquent et demandent 100 000 euros de dédommagement par jour empêché de travailler.
      Par ailleurs, il y a des pétitions dans les magasins Bricorama et Leroy Merlin pour que les clients signalent leur souhait de pouvoir faire leurs courses le dimanche.

      1. Calvin

        Non, mais aussi tôt et aussi vite, c’est édifiant.
        Je m’attendais pas à ce que cela jaillisse aussi vite…
        Vite ! Un chantier sociétal, please !!!!!!!!!

    1. Tribuliste

      Je crois qu’entre ce projet de loi et ses déclarations « utiles » elle s’est portée le coup de grâce là ^^
      Bientôt député européenne la Mémère, et là attention les catastrophes car elle aura un pouvoir de nuisance décuplé :P

    2. max

      A peu près tous les économiste sont d’accord, au moins sur ce sujet :

      L’instauration d’un contrôle des loyers va en effet créer une hausse de la demande et une baisse de l’offre, entraînant une pénurie de logement. La quantité avec prix fixe sera inférieure à la quantité en « libre marché », ce qui va rendre l’accès au logement encore plus difficile pour toute une partie de la population (certains propriétaires choisissant de ne plus louer leurs biens, et surtout le nombre de constructions nouvelles de logements abordables diminuant fortement à cause du contrôle des loyers).

      http://www.captaineconomics.fr/actualite-economique/item/364-controle-loyer-consensus-economiste

  5. PAK

    Triste constat maintes fois répété: CPEF. Le pire est que tous ces ophtalmo et autres seront bientôt en concurrence avec des robots. Et là ça fera mal.

  6. af

    Au depart en 2008 je crois, l’union européenne avait prevu en Biogie médicale de faire jouer la concurrence avec des sociétés étrangères bien moins coûteuses, à faible coût pour la sécurité sociale.
    Mais la ministre de la santé ( devenue animatrice depuis ) d’un précédent gouvernement a fait disparaître des tablettes cette possibilité de concurrence. Rendez vous compte : la biologie en Allemagne coûte jusqu’à dix fois moins cher ( est ce que les allemands sont plus mal soignés ?).
    Donc, monopole sur le dos de la sécu maintenu en France contrairement au reste de l’Europe. Un République bananiere je vous dis.

  7. Aristarque

    L’ idée de séparer l’ ophtalmologie de l’ optométrie n’ est pas neuve car mise en oeuvre dans des dispensaires municipaux depuis une bonne décennie au moins (à Evry par exemple). Cette division du travail n’ est pas idiote puisqu’elle évite que l’ ophtalmo perde du temps à des tâches inférieures en besoin de qualification et permet donc d’ augmenter le nombre de consultations quotidiennes. Mais comme en Grance, on n’ aime pas la concurrence en lui préférant la pénurie (thème de Les Experts de BFM, ce matin…)…

    1. Black Mamba

      Certains opticiens font ce travail en douce en arrière boutique pour dépanner les clients qui ne souhaitent pas attendre plus de six pour renouveller leur lunettes . :mrgreen:

      1. kelevra

        le cabinet d ophtalmo que je frequente fonctionne comme ca, passage par l optometrie la machine fait tout c est tout automatique, puis 2 minutes avec l ophtalmo qui signe l ordonnance, ca n empeche pas qu il prenne 55 euros la visite de base, avec supplément pour tout examen en plus. pour operation de la cataracte, c est 300 euros en plus rembourser par la mutuelle.

  8. Étienne

    Enfin une idée intelligente !

    Au Québec, ça existe depuis au moins 30 ans pour les dentistes. Pour un RDV de « routine », on est d’abord pris en charge par une hygiéniste dentaire, qui effectue les soins et le nettoyage des dents puis, seulement ensuite, le dentiste vient effectuer un contrôle rapide, qui ne prend que quelques minutes s’il n’y a pas de problème particulier.

    Du coup, les soins de nettoyage sont beaucoup plus doux qu’ici en France, où c’est le chirurgien dentiste qui vous nettoie les dents à vitesse grand V (en même temps c’est normal, sa formation et son savoir son un peu « gaspillés » pour ce type de soin, et ça coûterait trop cher au patient si le dentiste devait prendre son temps) pour le plus grand inconfort du patient….

    Notez que je n’insinue pas que de se faire nettoyer les dents est agréable au Québec, c’est juste moins désagréable !!!

      1. Black Mamba

        Bon nombre des assistantes dentaires souhaiteraient devenir des hygiénistes mais le conseil de l’ordre des dentistes s’y opposent pourtant les praticiens sont demandeurs , ils désirent se décharger de ce contrôle routier pour s’investir plus sur les soins .
        D’autant plus que la demande des contrôles est en forte augmentation .
        Rien que cela pourrait faire diminuer le délai d’attente chez un dentiste .

        1. Black Mamba

          Mais de toute la façon cela arrange la sécurité sociale car il faudrait revaloriser cet acte et tous les autres soins aussi pendant qu’on y est :-(
          Au Québec la visite de routine coûte environ 200 $ alors qu’en France le détartrage ne dépasse pas 29 €

            1. Black Mamba

              Oui! Monsieur, la médecine en France c’est une misère les patients font l’aumône lorsqu’ils payent les praticiens et en plus ils râlent que c’est trop cher les soins .
              :evil:

            2. Hibou

              Excusez ma franchouillardise, mais 200$ pour un service banal et rapide sensé être optimisé, je ne comprends pas…

            3. Black Mamba

              Oh! Je ne fais pas les tarifs Québécois mais ce n’est pas une exception, dans d’autres pays c’est ce tarif là à quelques dollars près . :mrgreen:

            4. Black Mamba

              Il faut mettre le tarif horaire de l’hygiéniste, le plateau technique, les conseils d’hygiène et une petite rétrocession pour le dentiste.
              Un détartrage en France pour un chien varie entre 90 à 150 euros .
              On peut penser que l’être humain a le droit d’être mieux considéré car il le vaut bien. :mrgreen:

            5. Hibou

              Vous m’avez convaincu avec le coup du chien ! J’ose espérer que vétérinaire est une activité peu réglementée !!

            6. Pistache

              Pour info, Irlande, 75€/détartrage, par une hygiéniste avec coup d’oeil du dentiste à la fin. Remboursé 2x par an pour ceux qui prennent une assurance dentaire.

        2. M51

          Pas de souci pour moi. Que les hygiénistes s’occupent des soins à des tarifs de coiffeurs, nous on s’occupe de l’implanto et de la prothèse. Je veux bien superviser une dizaine d’hygienistes à titre gratuit pourvu qu’ils assument les charges de leur cabinet.

          1. Black Mamba

            Et bien il serait temps de faire ouvrir un ordre des hygiénistes comme au Québec ;-)
            Mais allez d’abord convaincre votre foutue ordre de chirurgien dentiste de la nécessité avantageuse à la fois pour la profession et pour les patients :mrgreen:

            1. Black Mamba

              Ce n’est pas pire que les infirmières qui sont aussi payé au lance pierre. :
              Bien sur il faut revoir le tarif de base mais il me semble que les hygiénistes doivent travailler sous la gérance d’un dentiste donc les frais de loyers peuvent être moindre .

            2. Black Mamba

              Bien sur sur le trottoir :razz: pourquoi je n’y ai pas pensé :?:
              Une petite tente , une chaise , un bac pour trempé les instruments , les mouches avec :!: même en Guyane il y a plus d’hygiène que ça pour dépanner les indiens :mrgreen:

            3. Black Mamba

              Non! Sérieusement les dentistes aurait à y gagner d’avoir une hygiéniste !
              Vous voyez bien pour ceux qui ont une, deux ou trois assistantes que financières cela vaut la peine d’avoir du personnel . Et la en plus les actes de l’hygienistes seraient payer directement par le patients .
              Entre assistantes qui coûtent un salaire sans pouvoir ajouter des honoraires supplémentaires pour faire face à cette charges et une hygiéniste qui 1 vous libére du temps et 2 fait entrer de l’argent dans le tiroir caisse

            4. dcmigrots

              Pour M51 : les détartrages, polissages, prophylaxie et détection du risque carieux peuvent générer un CA annuel assez important pour pouvoir payer une hygiéniste salariée…

            5. Black Mamba

              Et en France il y a la difficulté pour les praticiens pour trouver un collaborateur pour se décharger de l’afflue trop important de patients qui ne veulent que faire le détartrage semestriel voir pour les plus maniaques la visite trimestriel .
              La profession a du mal à évoluer ; les vieux croûtons qui ont peur qu’on leur enlève le pain de la bouche pour la prophylaxie et le détartrage sont des miettes face à la prothèse et l’implanto .

            6. M51

              Effectivement ne pas soigner est une possibilité. Nos tarifs en soins conservateurs opposables sont les suivants cavité une face 16,87, 2 faces 28,92, 3 faces 40,97. Tarifs qui n’ont pas augmenté depuis 2006 et qui le seront peut être en 2018 (eh oui 0 augmentation lors des négociations de 2012, ils sont discutés tous les 6 ans). Le seuil de rentabilité est atteinte pour 6 soins par heure environ. La seule solution est de grouper les actes pour perdre le moins possible. Heureusement pour nous la douleur est le principal motif de la consultation (carie importante) et il faut dévitaliser la dent puis la couronner, seule façon de gagner sa vie en omnipratique.

          2. Black Mamba

            Et en France il y a la difficulté pour les praticiens pour trouver un collaborateur pour se décharger de l’afflue trop important de patients qui ne veulent que faire le détartrage semestriel voir pour les plus maniaques la visite trimestriel .
            La profession a du mal à évoluer ; les vieux croûtons qui ont peur qu’on leur enlève le pain de la bouche pour la prophylaxie et le détartrage qui sont des miettes face à la prothèse et l’implanto .

          3. M51

            @demigrots. Ca va pas non? c’est justement la non détection du risque carieux qui génère un chiffre d’affaire important on passe direct à la prothèse voire à l’implantologie. Soigner des caries (petites et moyennes) aux soins opposables tarif sécu c’est la faillite assurée.

            1. Black Mamba

              Merveilleux ! Encore un qui détecte une carie et qui la laisse courir….
              Dommage que les dentistes ne se battent pas contre cette nomenclature .
              Bon ! Vous allez me dire que ce n’est pas de votre faute votre profession est représenté par des syndicats qui sont tous des vendus et qui signent n’importe quel protocole pour faire plaisir à ceux qui vous gouvernent et se mettre plein les poches à chaque signature .
              Vous vous mettez tout seul la corde au cou !
              Vous allez me dire que dans les pays civilisés et développés qui ont des hygiénistes , les dentistes n’ont plus de quoi travailler. WTF !

            2. M51

              Pour info à la fac on fait un soin par vacation de 2H30. Ca fait tout drôle quand on débarque en cabinet.

  9. trottinette

    Dans la 1ère partie, c’est toujours la même méthode qui consiste à diviser pour mieux Kontroler. Les corporatismes existent pour empêcher les autres de venir travailler comme eux. Ils se gardent ainsi le fromage dans un cercle fermé tout en filtrant les arrivants (fils de…, ami de …, copain de …).
    Pourquoi avoir mis « acharné des conservateurs arc-boutés », conservateur ça fait plutôt de droite (je peux me tromper). Je préférerais appeler ces groupes « les forces de progrès » (sic)

    1. M51

      Bien sur , inscris toi en premiere année médecine en tant que « fils de », on va rire 2 minutes. Par contre tu peux t’inscrire à pessoa en faisant un gros chèque.

      1. D

        Aussi con que l’attitude du conseil de l’ordre. A la fac ce sont les autres qui font le chèque et cette pseudo gratuité justifie les cotations de misère (pour les soins) qu’accorde généreusement le ministère de la santé.
        Essayer de payer un dentiste américain qui a payer très très chère sa formation et son plateau technique au tarif sécu.
        Pas un syndicat n’y survivrait pas plus que le ministère de la santé !

  10. Tribuliste

    Petite jubilation hier à la lecture de la « fronde » de certaines enseignes sur le travail dominical.. On y va doucement, allez on y croit !

  11. Calvin

    H16 : « qui permet d’affirmer qu’il n’a jamais eu à travailler un jour de sa vie sous la double-pression d’avoir d’un côté à boucler ses fins de mois et de l’autre respecter un contrat de travail. »

    Une remarque : la grande majorité des fonctionnaires n’a PAS de contrat de travail. Et le Code du Travail ne s’y applique d’ailleurs pas complètement.
    Dans l’esprit de nos minustres, clairement formaté, tout idée de négociation entre employé et employeur relève de la mythologie.

    1. gem

      +1. Ils pensent que le privé fonctionne comme le public, c’est à dire avec un chef tout puissant qui fait ce qu’il veut et, éventuellement, et seulement si et parce qu’il est gentil (mais le privé ne l’est pas, par définition), octroie à ses employés des avantages et même une paye (quelle générosité !), selon son bon plaisir.

  12. infraniouzes

    On en apprend de belles tous les jours ! Ce matin, sur BFM, l’excellent Nicolas Doze arrive à nous glisser dans sa minuscule chronique coincée entre deux énormes tunnels de pub que les syndicats font leurs choux gras de ces actions contre le travail du dimanche. En effet, en cas de condamnation, et c’est ici le cas, voilà-t-y pas que nos chers syndicats touchent (partie ou totalité ?) des astreintes fixées par le jugement. Par ici la monnaie et vous les chômeurs circulez… Vieille loi de 100 ans à laquelle personne n’ose toucher. Génial non ? Vous cherchez à faire du fric ? Créez un syndicat (si vous le pouvez) et cassez les burnes aux travailleurs. Rentabilité assurée… Enorme…

    1. Black Mamba

      On peut mieux comprendre pourquoi ces foutus emmerdeurs sont toujours à l’affut du moindre droit non respecté même si personne ne s’en plaint .
      Tant qu’ils auront tout à gagner en utilisant leur pouvoir de nuisance ce n’est près de s’arrêter :evil:

      1. eheime

        En meme temps, ils ne font que faire respecter la loi.
        Le probleme c’est que cette loi existe en la forme.
        Que des syndicats aux dents longues en profitent c’est normal.

        Personnellement, je peux comprendre (ça ne signifie pas que je suis pour) des aménagements légaux pour les soirées et les dimanches. Mais le principe doit rester la liberté. La liberté de travailler lorsqu’on le souhaite. Et il y a des salariés qui veulent travailler la nuit ou le dimanche, surtout si c’est mieux payé. La liberté d’acheter lorsqu’on le souhaite. Et il y a des consommateurs qui veulent acheter la nuit ou le dimanche, même si c’est plus cher.

  13. Tribuliste

    « toute idée de négociation entre employé et employeur relève de la mythologie ».
    Et j’ajouterais « toute idée de responsabilité entre employé et employeur relève de la mythomanie ».

  14. Lobster B

    L’ Ordre des Medecins… hahaha… vous voulez rire avec eux ?

    Jetez un oeil la-dessus (c’ est un peu long mais c’ est la France dans toute sa splendeur) :

    http://archive.ispub.com/journal/the-internet-journal-of-rescue-and-disaster-medicine/volume-1-number-2/death-of-a-princess-did-princess-diana-have-to-die-a-case-study-in-french-emergency-medicine.html#sthash.rR1Uc9ir.dpbs

    Oui M’ sieur Dames, en Fraonce, on a des protocoles d’ urgence depasses, et dangereux pour les patients… mais qui ne derangent pas l’ Ordre des Medecins. Dans un pays anglo-saxon, s’ il vous arrive quelque chose de grave, c’ est un paramedic (souvent d’ une entreprise privee) qui va s’ occuper de vous dans les plus brefs delais. En France, c’ est d’ abord les pompiers (qui ne sont pas autorises a faire grand-chose), qui doivent ensuite appeler le medecin. Bonjour les couts, bonjour le danger pour le patient qui est en train de mourir….

  15. Higgins

    J’ignorai l’existence de cette chaîne mais je ne suis pas du tout surpris de la réaction du conseil de l’ordre (mais si, Vichy a eu du bon déclarent les responsables des corporations us-nommées). Par contre, plus de nouvelle de l’université portugaise et de ses projets toulonnais. Où en est-on? L’hydre collectiviste a-t-elle gagné son combat?
    Au sujet du travail dominical, je serai plutôt contre, la tradition, mais pour que cette interdiction puisse encore être valable et s’imposer, il n’aurait pas fallu distribuer autant de dérogations. Il est maintenant trop tard pour faire machine arrière. De plus, vu la brillante réussite de l’économie française depuis trente ans et les riantes perspectives qui s’offrent à elle, il n’est plus temps de faire la fine bouche. Ce que le cœur réprouve, la raison l’accepte. Les tristes dénégations et les cris d’orfraie de ce pauvre Hamon sonnent comme un appel à la retraite (sur des positions préalablement établies à l’avance, bien entendu, spécialité bien française).

    1. Black Mamba

      Pour l’Eglise catholique, le travail dominical ne doit pas être accordé point barre.
      Je suis étonnée du coup que notre gouvernement si actif pour maintenir la laïcité partout en France n’est pas encore abolis cette interdiction du travail dominical .En effet les juifs comme les musulmans , ils n’ont pas à devoir subir cette interdiction qui est avant tout un désir de l’Eglise catholique .

      1. Higgins

        Je crois que c’est un peu plus compliqué.
        « Les fissures de l’édifice dominical apparaissent avec le discours d’une partie des philosophes des Lumières qui, au nom de la morale et de l’économie, critiquent le caractère oisif de cette journée. La Révolution contribue également à sa déstabilisation, avec sa tentative de rationalisation et de laïcisation du temps chrétien. Enfin, la Révolution industrielle et les impératifs économiques qu’elle induit, ainsi qu’un certain esprit « libéral » facilitent une extension du travail dominical tandis que les danses et fêtes se généralisent pendant ce « temps mort…Néanmoins, si la fréquentation des églises le dimanche semble devenir une « affaire de femmes », elle ne concerne pas toutes les classes sociales : les ouvrières, les employées du commerce ou de certains services, tout comme les hommes appartenant à ces secteurs sont de plus en plus fréquemment privés de l’observance du repos dominical par l’absence du congé hebdomadaire. Ainsi, l’assistance aux cérémonies religieuses de ce jour répond aux attentes de la codification « bourgeoise » des comportements. Le contrôle de ces derniers peut donc être assuré par le respect du septième jour. Ceci est tout à fait visible au regard des tentatives d’institutionnalisation du repos, auxquelles la fin du XIXe siècle s’essaie, et qui aboutissent à la loi de 1906 sur l’interdiction du travail ce jour-là. Cette loi est dictée par le souci constant de moralisation de la classe ouvrière et par l’extension des préoccupations d’hygiène sociale… ». (Robert BECK, L’Histoire du dimanche de 1700 à nos jours, Paris, Editions Ouvrières, 1997, 383 p. http://clio.revues.org/245)

        De cœur, je suis contre le travail le dimanche mais la raison commande de revoir en profondeur cette disposition devenue archaïque avec le temps. Et puis, comme je l’ai écrit plus haut, nous n’avons pas le choix. Ce ne sont pas les emplois aidés qui vont résorber le chômage.

        1. Black Mamba

          Personnellement je ne suis ni pour ni contre mais chacun est en droit de vouloir travailler le dimanche ou pas . Il serait plus simple vu que nous sommes dans les 35 heures voir bientôt en 32 heures de mettre eventuellement en place dans le code du travail une « obligation » pour les employeurs 2 jours consécutifs de repos pour leurs employés et donc dans le cas des grandes enseignes cela pourra permettre un roulement avec les différents employés .

          1. gem

            Vous croyez qu’ils allaient passé à côté d’une possibilité d’interdire/rendre obligatoire une chose ? Que nenni.
            Cette obligation existe déjà, bien sûr, avec celle d’assurer un minimum de 8h entre deux services, et une tartine d’autre en cas de travail de nuit, posté, debout, etc.

            1. Peste et coryza

              @BM
              On est en terre chrétienne, même si nos dirigeants vomissent le christianisme. Le problème des autres confessions est ainsi résolu.
              Dans les pays musulmans ou à Israël, les chrétiens s’adaptent aux us locaux. Ben ici ça devrait être pareil.

          2. Black Mamba

            @ Peste « Terre Chrétienne  »
            Ha! Mais les paroisses sont vides , le nombre de baptême a diminué , même le catéchisme est en train de disparaître avec toutes les activites sportives et culturelles qui sont bien plus attrayantes , ces activités qui passent en priorité à la fois pour les parents qui ont un semblant de Foi qui trouvent chiant d’emmener en plus les enfants à la messe et pour les enfants qui trouvent le cathé fort ennuyeux et les mariages religieux Pooouuuuuffff!

            1. Peste et coryza

              Certes.
              Les fois où je vais à la messe, je me croirais dans une pension de retraite…
              Avec en plus le curé qui prêche des clowneries genre droits de l’homme, la tolérance et autres billevesées maçonniques.

              Si on fait l’analogie avec une entreprise, une religion est est à la fois une morale, un marketing et un projet.
              A partir du moment où une entreprise commence à renoncer à son projet et à dévaloriser son marketing en utilisant les concepts de la concurrence, c’est fini…
              A mon avis, la religion, c’est pareil.

            2. Fll

              @Peste et coryza
              « Avec en plus le curé qui prêche des clowneries genre droits de l’homme, la tolérance et autres billevesées maçonniques ».
              Ca faisait longtemps que tu n’avais pas gerbé sur les FM :)
              Manque plus que les Juifs pour que le tableau soit complet ;)

            3. Black Mamba

              @ Fll
              Oh! Il fait des efforts le petit Peste, il ne faut pas l’encourager à reprendre ces vieilles tendances :razz:

            4. Marc Aurèle

              @F11
              Le GO ne fait aucun mystère de son total support à Hollande et au socialisme. C’est son droit j’imagine. Idem de sa lutte pour déraciner la religion catholique de la terre de France (ce qui marche quand même plutot bien). Je ne vois pas où est le problème, tout le monde le sait…

            5. Peste et coryza

              @Fll
              Tu m’excuseras, mais en quoi les droits de l’homme ou la tolérance envers d’autres religions sont une idéologie catholique ?

            6. Théo31

              Ca me désole d’entendre des catholiques souhaiter une bonne grosse guerre pour relancer la machine économique. Mais comme bcp de cathos ont des accointances avec les bolcheviks, il ne faut plus s’étonner de rien.

            7. Mar Aurèle

              @Nocte
              Oui le GO n’est qu’une des multiples obédiences regroupées sous l’appellation franc maçonnerie, bien connue pour ses prises de position en faveur de la gauche et de ses représentants.
              Et puis, c’est marrant cette manie chaque fois que l’on parle de franc maçonnerie, de devoir dire « non, je n’en suis pas ». C’est comme pour les Africains (non je ne suis pas raciste), les Juifs (non je ne suis pas antisémite), le mariage homo (non je ne suis pas homohobe) etc.

        2. Peste et coryza

          C’est pour cela que nos chères lumières sont passées à la semaine de 10 jours au lieu de 7.
          Avec le dimanche matin libre pour les les gueux aillent faire leurs dévotions… logique jansénite.
          Inutile de dire que les gens n’y ont vu qu’une régression, à comparer avec la bonne vieille église catho et ses 80 jours de congés…

          Pour le droit du travail, on pourrait proposer ceci :
          la semaine de travail dure 5 jours, du lundi au vendredi, avec deux jours de repos, le samedi et le dimanche, par défaut.
          Le samedi et /ou le dimanche peuvent éventuellement être travaillés, sous réserve d’être compensés par l’octroi d’un jour de congé de remplacement afin de respecter la limite de 2 jours de repos hebdomadaire.

          @BM
          les roulements se font déjà pour les grandes surfaces, à l’étranger. A Budapest, c’était 24/24 7/7.

          1. eheime

            Je pense que c’est plutot en jours chaumés par année, voire par mois (pour des raison de santé) qu’il faut raisonner.

            Qu’on laisse les gens libres de travailler 22 jours cash et en prendre 8 de repos si ça leur chante et si c’est aussi le besoin du patron. La LIBERTE doit primer.

            1. eheime

              Ensuite, sur un mois, bosser 30 jours, 4 heures par jour, c’est physiquement tenable. Là où 4 jours de 22 heures ce n’est humainement pas tenable, mais je pense pas qu’un patron l’exigera un jour pour des raisons de rentabilité …

              Bref, si faut tout règlementer, on n’en sort pas.

              Laissons les gens faire librement et attachons à l’essentiel :
              un temps minimal de repos sur une période donnée assez longue pour laisser de la marge de liberté, pour donner un cadre ‘humain’.

              Et laissons les journalistes, associations et blogs en tous genre faire le reste : médiatiser l’inacceptable, s’il arrive, pour qu’il cesse de lui-même.

    2. M51

      Oui l’hydre collectiviste a gagné, on a toujours les soins les moins chers d’europe. Nos futurs confrères pesoa, venant du portugal ne seront pas dépaysés.

  16. Villon89

    Personnellement, j’ai toujours écouté avec délice des syndicats défendre le Jour du Seigneur !
    Vous avez remarqué comme le problème est toujours le même : Nous essayons de voir de la rationalité dans un monde profondément irrationnel. Je suis persuadé que de nombreux malaises, notamment au niveau de l’entreprise dont je suis un observateur au quotidien, proviennent de cette erreur de jugement. Même lorsqu’il nous vend la rationalité (Les études, les sondages, les experts, les consultants,…) nous vivons quoi qu’on fasse dans un monde profondément irrationnel.

    1. Calvin

      J’ajouterai : même en utilisant des machines, des appareils de mesure et des applications issues de la recherche (fondamentale ou pas).
      L’irrationnel est ce sentiment contradictoire qui semble rassurer ceux qui ont peur de l’inconnu.

  17. Christophe

    Attente de 4 mois chez un opthalmo ? Tarifs de folie pour les lunettes ? Pénurie organisée ? Cotisations à la hauteur du racket ? Sida mental généralisé ? Règne du nimportnawak ?

    J’ai la solution.

    Prenez des vacances en Thaïlande. Consultez un ophtalmo sans RDV, dans l’hôpital le plus luxueux de Bangkok (Bumrungrad), et zou vos lunettes en quelques jours.

    Et au passage, vous seriez bien inspiré(é) d’y rester. ;-)

    Cela ne sert à rien de jouer à la boxe avec ces gens là, ces corporacrates qui nous pourrissent la vie avec les étatistes.

    Il faut simplement les faire disparaître. En leur coupant l’oxygène.

    Moins de thune, moins de rapine = moins de pouvoir.

  18. Flo

    Je confirme totalement les termes de votre article sur ces « points vision ».
    Il y a quelques années ma fille alors collégienne a commencé a avoir son champ de vision sur un œil encombré de tâches noires et en quelques jours la situation s’est dégradée.
    Tentative de Rdv avec l’ophtalmo du coin, bataille épuisante avec un secrétariat plus que pénible qui nous propose des rdv dans trois mois, puis un samedi en fin d’après-midi, la situation devenant critique, on finit par tomber directement sur le médecin. On tente de lui expliquer comme on peut la situation et elle nous fait venir d’urgence à son cabinet pour nous envoyer aussitôt à l’hôpital à Paris (à 20 h) suspectant très fortement un toxoplasmose (plus que 4/10 à un œil).
    Hôpital, diagnostique confirmé, pharmacie de garde, cortisone et antibiotiques à haute dose. S’ensuivent plusieurs visites à l’hôpital pour des contrôles en cours de traitement, avec des respects des horaires de rdv plus que fantaisistes.
    Prescription de lunettes assez rapide au départ, puis le train-train reprend ses droits : secrétariat complètement HS, RDV à trois mois…
    Après plusieurs années de ce système, découverte du Point Vision.
    Rendez-vous par Internet dans la semaine, un peu de patience dans la file (mais pas beaucoup plus que chez le praticien local, et bien moins qu’à l’hôpital) et nouvelles lunettes disponibles moins de 10 jours après la prise du RDV.
    Espérons que ces abrutis ne détruisent pas cette belle idée.

    1. Calvin

      On va vous répondre : mécépaspareil…

      Et un jour, un abruti sortira un cas où ça s’est mal passé chez Point Vision, occultant les milliers de cas de cas où ça se passe mal dans la « profession classique » comme évoqué dans votre témoignage.
      Encore une fois, comme souvent, on préfère le corporatisme, la pénurie, la règlementation, à une saine concurrence en toute chose.

      1. M51

        Finalement c’est pas des ophtalmos qu’il faut mais des orthoptistes . Tu es pris tout de suite et pour 9 ans d’études en moins à se faire chier.

  19. Pere Collateur

    Il me semble que c’est le numérus closus, imposé par l’état qui est à l’origine de ces pénuries d’ophtalmos non? Et pas le coporatisme?

    1. Black Mamba

      Oui, le gouvernement pense qu’en diminuant l’offre forcément la demande serait aussi diminué et donc Bingo « diminution des dépenses de santé « .

      1. Black Mamba

        Il faut bien une compensation sachant que les honoraires sont bloqués .
        Les médecins ne voient pas leur avantage de libérer le marché .
        Un médecin m’avait dit qu’au début de son activité il fallait se battre pour garder un patient , il était jeune praticien , il s’était fait « en gueulé » par un associé car il avait osé soigner le patient du confrère pendant son absence !
        Maintenant il avoue qu’il a assez de travailler plus de 50 à 60 heures car il faut être charitable pour tout ces gens qui ont besoin d’être soigné et leur charge (URSAFF ET CAISSE DE RETRAITE) qui n’arrête pas d’augmenté d’année en année et en plus ils sont mal vu par la pulsation qui croit qu’ils sont « riche »

    2. Calvin

      A la base, c’était une bonne idée : le Numerus Clausus permettait de limiter le nombre de tarés qui aller supprimer nos vies.
      On n’avait pas pensé, en revanche, que ça empêcherait l’arrivée de vrais spécialistes.
      Bon, c’était de l’ironie.
      Mais il y a un endroit où le Numerus Clausus est VRAIMENT trop élevé : l’ENA.
      Deux à trois reçus par an, c’est largement suffisant pour couvrir les besoins de nos zoos.

  20. Dahu

    A Taiwan, il suffit de rentrer dans un magasin de lunettes, on vous fait le contrôle de votre vue pour définir la correction, on vous prépare les verres dans la journée, et vous récupérez vos lunettes le lendemain matin. Le tout pour une 20aine d’euros et avec la même qualité qu’en France. On consulte un ophtalmo uniquement en cas de maladie grave des yeux, genre cataracte, etc… Consulter un opthalmo pour lire des petits caracteres, c’est juste débile, autant que de consulter un neuro-chirurgien car on a mal à la tête un lendemain de cuite.

    1. Black Mamba

      D’accord pour les 20 € mais le coût de la vie doit nettement inférieur que celui de la France , il faudrait d’autres valeurs de comparaison , exemple le loyer et un salaire moyen !

        1. Calvin

          A Taïwan, s’il n’y a pas une santé pour tous, une école pour tous, un mariage pour tous, et tout ça gratuit avec l’argent des autres, alors C’EST le tiers-monde.

          1. Passant

            Multipliez environ par 2-3 pour faire l’équivalence Taiwan/France. En gros 20€ ici = 50€ en france. Moi-même j’ai été enchanté quand j’ai appris que je n’avais pas besoin d’aller voir un ophtalmo pour des lentilles de contact ou des lunettes…
            Je tiens cependant à préciser que la vie n’est pas toute rose ici non plus, ce genre de rendez vous rapide marche bien pour les cas généraux, mais dès qu’on parle de verres un peu particuliers, il n’y a plus personne.
            PS: oh un autre lecteur Taiwanais :-)

            1. Marc Aurèle

              Idem à Singapour. Les lunettes y sont des « commodités » dans le sens anglo saxon du terme. Pas une pénurie organisée pour plaire à une corporation et en profiter pour faire payer 4 ou 5 fois le prix aux gogos. Je viens de faire changer mes verres, en france ce coup-ci, j’ai voulu des anti-reflets, boum! 140€ le verre. Du coup j’ai pris des verres normaux (à 80€ quand même). Je m’étais fait faire mes lunettes anti-reflets précédentes à Singapour pour l’équivalent de 75€, consultation ophtalmo comprise. C’est pas beau ça?

      1. Dahu

        Je ne connais pas exactement les chiffres, mais c’est clair que le coût de la vie est très faible là bas. Je suis plutôt d’accord avec le facteur X3 proposé par un autre lecteur, même si globalement je dirais X5 pour les produits et services « locaux ». Par exemple un bon restaurant traditionnel c’est 4 euros, l’entrée au zoo 1.5 euro, traverser Taipei en taxi environ 4/5 euros. Après, tous les produits occidentaux sont hors de prix. Un vrai café suivant nos critères (pas du jus de chaussette de chez Hi-Life), c’est 10 euros :D Pour en revenir aux lunettes, je dirais subjectivement que c’est 10 fois moins cher là bas pour la même paire qu’ici.

        Sinon, je connais des couples Franco-Taiwanais qui profitent de leurs séjours sur l’ile pour faire un check-up complet au niveau santé. Apparemment le niveau de qualité des soins est supérieur à la France, et ça leur coute, si je ne me trompe pas, environ 100 euros sans la secu locale. J’avoue que l’idée me tente aussi dans le cadre d’un prochain voyage.

        Je confirme aussi que tout n’est pas rose là bas. 40 degrés avec 99% d’humidité, des cafards géants, 5 tremblements de terre par jour et des typhons en approche, wouargl !

        1. Black Mamba

          « Je confirme aussi que tout n’est pas rose là bas. 40 degrés avec 99% d’humidité, des cafards géants,  »
          Mais c’est la Guyane chérie par contre pas de tremblement terre ni de typhon à l’approche .
          Et la délinquance c’est comment ?

          1. Passant

            La délinquance à Taiwan est l’une des plus basses d’Asie, c’est l’une des raisons pour laquelle j’y suis resté. On peut rentrer à minuit en métro en banlieue et jouer sur son téléphone sans craindre pour sa vie.

    1. Duff

      Il y a l’affaire et ce qu’on peut en penser :
      http://www.atlantico.fr/decryptage/allez-semblerait-que-tout-soit-permis%E2%80%A6-et-aussi-avez-envie-taper-roms-benoit-rayski-852169.html

      Et sur le fond à quoi joue Valls? Voici mon analyse chronologique presque :

      Valls a tenu des propos très fermes à l’encontre des roms la semaine passée et a maintenu ses propos. Après son opposition à Taubira qui pense luter contre la récidive en vidant les prisons, il fallait passer à la vitesse supérieure pour le seul ministre populaire dans ce gouvernement à la dérive. D’abord il sécurise ses arrières. Les volontés de Taubira sont totalement folles et guidées par le désormais célèbre syndicat de la magistrature. Les résultats en matière de sécurité commencent à se voir et ils sont à chier. Valls ne pourra plus rester populaire longtemps avec de jolis discours sans effet. Sarkozy au même poste n’avait pas une indépendantistes gauchiste comme garde des sceaux dans les pattes…

      Les roms ensuite, Valls tient des propos encore plus virulents que Sarkozy au cours de son discours de Grenoble…

      Valls : « seule une minorité [des Roms] cherche à s’intégrer » et que leur « mode de vie » était en »confrontation » avec celui des populations locales. Et ajoute que les autres ont vocation à retourner dans leurs pays respectifs…

      Qui visait-il? La frange gauchiste du gouvernement prête à s’offusquer sur ces sujets et faisant le jeu du FN qui capte de plus en plus de voix issues de la gauche, Buflot en priorité dont la loi ALUR est une pure [bip] communiste.

      Chronologie : EELV est sous pression depuis des semaines, Hollande nomme un remplaçant PS à Batho à l’écocologie réaffirmant sa volonté de cantonner les verts de son gouvernement à des missions « subalternes » tandis que le groupe parlementaire qui doit pourtant son existence aux largesses du PS se tâte pour voter le budget. Mamère claque la porte samedi affaiblissant les 2 minustres EELV.

      Buflot avait déclaré que Valls portait atteinte au « pacte républicain » (C’est quoi? novlangue gauchiste pour nous faire plier sur le plan de la morale sous quelque chose qui n’existe pas dans notre constitution ni dans nos lois).

      Dimanche, sur BFM, Valls qualifie les propos de Buflot d’insupportables. Vu la séquence lamentable sur la pause fiscale (pour rappel une pause c’est un arrêt temporaire avant de remettre ça…) Valls piège Hollande qui se voit du coup sommé de prendre des décisions imprévues. Hollande ne fera rien probablement alors que la popularité divergente des deux ministres et la violence de l’altercation exige d’en virer un, une pour être exact…

      Que cherchait Valls (soutenu largement dans les sondages pour sa prise de position) ? Des soutiens lui qui est isolé mais dans quel but? Si le PS se fait corriger aux municipales et que le FN est très haut Hollande n’a plus d’autre choix que de le nommer à Matignon. Tout ministre qui soutient Valls et c’est une marque d’allégeance d’où le fait que les « cadors » qui pensent encore à Matignon ont bien pris garde de ne pas réagir…

      Voilà qui est donc très intéressant : Valls est dangereux pour nos libertés, Benito Valls, mais c’est de loin le plus malin de la bande et en cherchant à piéger ses petits amis il se pourrait qu’il obtienne le contraire de ce qu’il espère. Non pas qu’Hollande soit obligé de lui céder Matignon mais de lui mettre un coup sur la tête avant qu’il ne fasse complètement exploser le gouvernement en montrant trop clairement les divergences inouïes qui existent entre ces charmants ministres représentant tous les courants, les sexes, la diversité et la connerie gauchiste…

      Bref, on n’a pas fini de se marrer! ou pas!

  21. gem

    J’ai testé point vision. rendez-vous obtenu dans la journée, par internet (donc possible 24/7/365); les créneaux disponibles sont bien affichés, le choix et la validation facile. Arrivée H ; H+5 minutes : fin des formalités (carte vitale etc.). Attente courte. H + 15 minutes : passage devant la machine à yeux pilotée par une agréable (pour l’oeil aussi ;-) ) personne dont j’ignore le niveau de diplôme, mais clairement elle maitrise l’engin et la relation avec le patient. Re-attente. H+30′ : passage devant l’une des 3 ou 4 medecins (ophtalmo ?) du cabinet, moins avenante mais qui assure le service minimum médical (questions de santé et examen du fond de l’oeil pour détection de pathologies ), et vérifie et valide le papier sorti de la première machine. sortie, paiement, fin. Il est H + 40 minutes.
    Sur ma boite mail un questionnaire de satisfaction. Oui, complète, merci.
    Aujourd’hui les lunettes prescrites me conviennent parfaitement.
    Si toute la médecine pouvait fonctionner comme ça…

  22. Passant

    Multipliez environ par 2-3 pour faire l’équivalence Taiwan/France. En gros 20€ ici = 50€ en france. Moi-même j’ai été enchanté quand j’ai appris que je n’avais pas besoin d’aller voir un ophtalmo pour des lentilles de contact ou des lunettes…

    Je tiens cependant à préciser que la vie n’est pas toute rose ici non plus, ce genre de rendez vous rapide marche bien pour les cas généraux, mais dès qu’on parle de verres un peu particuliers, il n’y a plus personne.

    PS: oh un autre lecteur Taiwanais :-)

  23. Nyamba

    Bonjour à tous !
    Certains d’entre vous parlent de 3 à 4 mois d’attente chez l’ophtalmo pour un RdV… Aujourd’hui, j’ai envie de vous faire rêver, avec mon île tropicale, ses délices sucrés et ses plages ensoleillées. Ici, donc, comptez 9 mois de délai… si vous arrivez à avoir quelqu’un au bout du fil en les appelant. Bon, bénie à titre personnel de la vision d’une taupe moribonde, je gagnerais, je pense, à voir régulièrement un spécialiste ; mais l’aventure est tellement enthousiasmante que ma période de retour est, à peu près, de 5 ans.
    Quant aux urgences, je suppose qu’il vaut mieux compter sur une intervention divine que sur la disponibilité d’un ophtalmo. Y compris quand on est athée !

      1. Nyamba

        Hmm, vous avez au moins la civilisation à vos portes… Venise, l’Andalousie, les pubs vertes collines d’Irlande à quelques heures d’avion… me paraissent bien plus intéressants que le sable blanc (crade avec tout ce monde qui le piétine, de toute façon) et les requins.
        Je vous concède que j’adore regarder le coucher de soleil depuis ma terrasse, mais bon… ça fait beaucoup d’emmerdes pour un coucher de soleil :mrgreen:

        1. Fausto Consolo

          L’Andalousie, l’Irlande…
          J’en revais beaucoup quand je prenais la 2 tout les matins Place d’It.
          J’y ai jamais mis les pieds. Je me tapais juste la civilisation de Belleville, Stalingrad, Gallieni. Ceux qui vivent Paris depuis un carré VIP auront un autre avis.

        2. Black Mamba

          L’herbe a l’air toujours plus verte ailleurs surtout qu’on vit dans des DOM.
          Moi, je n’ai plus envie de retourner en Guyane mais dès qu’on le pourra on quitte la France :twisted:

    1. galadhluin

      En polynésie française, les opticiens ont le droit de faire l’examen et les lunettes tous seuls, si c’est juste pour ça. Et jusqu’ici je n’ai jamais eu à attendre très longtemps pour une visite chez l’ophtalmo (je croise les doigts, par contre, ya pas mal de médecins qui se sont barrés après que le gouvernement ait voulu réduire leurs honoraires :s)

      Comme quoi, l’autonomie ça a du bon ! (pas d’impôt sur le revenu non plus d’ailleurs, et créer une entreprise c’est super simple \o/ )

  24. SebMtp34

    Ah, deux remarques :
    - les archaïsmes ordinaux, nous autres avocats y avons droit aussi… En principe nous pouvons monter des structures pluridisciplinaires (avec des gens du chiffre par exemple, histoire de fournir un meilleur service et d’être en « synergie »), mais en pratique, c’est souvent très « galère » à mettre en oeuvre (surtout pour les petits barreaux assez peu ouverts sur la modernité, et pour les « pure players » qui n’ont pas derrière eux une marque internationale).
    - ce WE j’ai entendu 2 déclarations de Hamon (pour mémoire, le Dieu de la mort pour les Egyptiens) : il a commencé par fustiger « les marques » qui voulaient ouvrir le dimanche… bien bien bien… donc « un signe distinctif » peut vouloir ouvrir un dimanche… Je pensais que c’étaient les entreprises (sous quelque forme qu’elles soient), détentrices ou utilisatrices de marques et d’enseignes qui pouvaient faire ça…. Mais après cette innovation juridique, l’inculte de service nous a pondu une innovation judiciaire. Et oui, selon lui, l’arrêt de la Cour d’Appel de Paris relève de la « justice commerciale »…. La Cour d’Appel appréciera de se voir taxée de Tribunal de commerce surtout que, sauf erreur de ma part, il s’agit d’une décision de la chambre sociale, et pas commerciale…

    Bref…

    1. Peste et coryza

      C’est Osiris l’eunuque, le dieu des morts, pas Amon.
      Amon est plutôt un équivalent de Zeus, et l’unificateur de l’Égypte.

      Notre Hamon national est plutôt proche de Seth…

        1. Pere Collateur

          Tiens on apprend des choses sur ce blog. Moi, à la base je pensais que Hamon c’était le général dans Star Gate la série…

          On a les références qu’on peu…

            1. Peste et coryza

              @père collateur
              Certes, mais pour ce que ça sert… Vous en connaissez, vous, des types qui emballent ou qui décrochent des entretiens avec de la culture générale ?

              Quoique…
              Une responsable de labo d’analyses sur Lyon est connue pour avoir été embauchée sur sa culture générale, mais les médisants disent qu’elle doit son embauche à ce qu’elle sait faire avec sa langue et le principal du DRH de la boite en question…

            2. Black Mamba

              @ Peste
              C’est une façon comme une autre pour obtenir un job :-) , si chacun y trouve son compte.
              Mon époux m’a emballé par sa culture générale et non par son physique ! Il me courtisait des heures au téléphone car il était incapable de placer un mot quand j’étais sous ses yeux ;-)

        1. Peste et coryza

          Anubis a aussi un lien avec la mort : il est le patron des embaumeurs. Bref, un artisan.
          Alors qu’Osiris règne sur le monde des morts.

          Anus bis, c’est comme les doubles pénis des varans : le rêve de notre dame de Paris et de ses copains de soirée.

          1. Fausto Consolo

            les varans ont deux chibres ??? ha les salopiots… Si je comprends bie Anus bis embaume, parfume et rend le mort digne de se barrer. Un mystificateur que cet Anusballs. Qui fait le cadavre ? Moulande ?

            1. Peste et coryza

              Mystificateur comme toute société de pompes funèbres…
              Le mort se barre, la facture reste.
              Mais les personnes justes au niveau finances peuvent recourir à la facilité de paiement : mourrez maintenant, payez plus tard.

            2. Black Mamba

              Ma grand-mère a déjà réglé ses obsèques d’avance :mrgreen: Elle a été tellement garce avec ses enfants et petits enfants qu’elle a pris les devant pour ne pas se retrouver dans la fosse commune. :twisted:

    2. Nicobos

      Salut Seb
      On a des points communs je pense… Faudrait s’echanger nos coordonnées, concernant l’interprofessionnalité (spfpl ? Ou autres ?) :)

  25. Chiwaruchk

    Apparemment, dans l’esprit des socialistes, travailler le dimanche supprimerait 30 000 emplois (dixit Gérard Filoche lors d’un échange que j’ai eu avec lui sur Twitter). C’est démoralisant !

    1. Calvin

      Donc supprimer le samedi en ferait gagner 30.000.
      Puis supprimer le vendredi, en ferait gagner 30.000.
      Bref, si personne ne bossait en France, il y aurait, d’un coup, comme ça, 180.000 chômeurs en moins (6 jours).
      Juste parce que 20 millions de types se tournent les pouces…

      J’aimerai juste lire la fumeuse démonstration de Gérard Fastoche.
      Juste pour éclater de rire.

        1. Calvin

          Même pas !
          La population qui souhaite travailler le dimanche est celle qui va vouloir, plus tard, ne plus travailler le dimanche.
          Elle serait remplacée par une nouvelle population qui souhaite travailler le dimanche.
          Et ainsi de suite.
          Un vrai service d’aide et de reconversion à l’emploi (ce que n’est pas Pauv’Emploi) aurait sa place.

    2. Cyrielle

      Je ne sais pas ce que valent les affirmations de M. Filochon lorsqu’il prétend que les ouvertures du Dimanche vont nuire à l’emploi mais, des infos relevés sur Le Figaro.fr d’hier, vont dans le sens contraire :

      - Au Canada, l’emploi a augmenté de 3,1 % dans le commerce de détail à la suite de l’ouverture des magasins le dimanche, et même de 12 % dans les provinces où la libéralisation a été la plus forte.
      - Aux États-Unis, la hausse a été de 2 % à 6 %

      Appliqué à la France de telles hausses correspondraient à la création de 34 000 à 100 000 emplois.

      Il est vrai que les dents de la fourchette sont éloignées mais quoiqu’il en soit, lorsqu’on est apte et dans la force de l’âge, j’ose prétendre qu’il vaut mieux travailler, que ce soit le Dimanche, à temps partiel, etc… que d’attendre gentiment les virements de M. Paul Emploi….à plus forte raison lorsque le travail du Dimanche est réclamé par une partie de la population : étudiants, célibataires, couples sans enfants, mais aussi tous ceux qui sont prêts à « travailler plus pour gagner plus » (oups ! pas sur la tête). Chacun de ceux là y trouvera son gagne-pain (pour ne pas dire son bonheur parce que quand même…faut pas exagérer).

      «La France est un des rares pays développés où le nombre d’heures travaillées a baissé depuis 25 ans. Il faut inverser cette tendance pour retrouver du dynamisme. Ouvrir les magasins le dimanche pourrait ajouter 0,2 point à 0,3 point de croissance.» (M. Touati).

  26. bob razovski

    Ma femme m’a fait découvrir le tourisme sanitaire, c’est excellent.

    aujourd »hui, sSi j’ai besoin d’ophtalmo ou de dentiste, c’est direction l’Ukraine.

    Entre deux balades, rdv chez le praticien. C’est nickel, bien fait (faut pas croire que parce qu’il s’agit d’un pays de l’Est, c’est de la merde…), et je ne parle même pas des tarifs…

    Le billet d’avion est largement remboursé.

    Alors après tout, si les soins de qualité ne peuvent venir à nous faute d’un corporatisme débridé, à nous d’aller vers eux ;)

    Ce Dr Pelen n’aura fait qu’une connerie : vouloir entreprendre en fraonce. Son modèle est viable, rien ne l’empêche d’aller bosser ailleurs.

    1. topolou

      bonjour bob, vous parlez d’ophtalmo privé.. j’avais la notion que les hopitaux en Ukraine craignaient un peu… WC dans la cour parfois ( pas pratique s’il fait froid ) manque d’eau parfois.. une ambulance pour toute la ville, parfois pas de fuel pour les ambulances, malades hospitalisés dans les couloirs, en double file, pas ou peu d’antibio en ville ou à l’hopital.. etc.. Pendant la grippe pandémique en 2009, il fut conseillé aux patients éventuels de manger des citrons, ( d’où pénurie de citrons ) de l’ail et de l’oignon.. La population a paniqué à juste titre.
      Mon mari est allé en Moldavie 1 semaine pour une mission pédiatrique, il a vu des choses à rendre fou. Il a commencé à en parler 3 ans aprés. On peut avoir peu de moyens mais rester cohérent, mais là, il y avait parfois des super moyens, payés par l’UE, du matos que mon mari n’a jamais vu en france dans les hopitaux, mais une incohérence totale dans le raisonnement médical, et/ ou l’organisation des soins et un manque du matos élémentaire : par ex, des gamins mis en centre de défectologie pour surdité , donc loin de leur famille : il s’agissait de simples bouchons d’oreille.. l’ ORL qui trainait dans les murs du centre n’avait jamais examiné les oreilles des gamins.. un truc de fou..médecine socialiste dans toute sa splendeur.

      1. LeRus

        L’Ukraine est un peu différent de la Moldavie. Mais je crois que Bob fait référence à des cliniques privées, pas aux hôpitaux publics. Les soviets avaient une assez bonne réputation pour l’ophtalmologie, il reste des traces.

        Mais en fait, lorsqu’on lit les commentaires (plus mon expérience perso), il n’y qu’en fRance que c’est la galère pour voir un ophtalmo!

        Il y a trois semaines, ma femme avait besoin de nouvelles lunettes, elle a eu un RV dans les deux semaines qui venaient… parce que l’ophtalmo partait une semaine en vacances!

        1. Bob Razovski

          Pardon pour l’imprécision : C’est en effet des cabinets privés.

          Et en effet, lex bloc de l’Est n’est pas manchot en ce qui concerne l’ophtalmologie. Ce sont même les premiers à avoir pratiqué les opérations de l’oeil au laser si je ne m’abuse.

      1. Bob Razovski

        C’est à dire ?

        Plutôt que de prendre rdv au cabinet ophtalmo du coin, on prend rdv au cabinet ophtalmo d’un autre pays. M’enfin ça reste un rdv ophtalmo, sauf qu’il est plus rapide ;)

  27. max

    Une taxe sur l’EBE maintenant, encore un coup de pelle :

    Quels arguments en faveur de cet impôt ? D’un côté, il favorise les entreprises de main d’œuvre puisque les dotations aux amortissements se trouvent hors du champ de la déductibilité alors que les frais de personnel sont déductibles. Par ailleurs, il semble que l’EBE soit un indicateur moins manipulable que le Résultat d’exploitation sur lequel est assis l’IS.

    En contrepoint de ces 2 effets supposés positifs, quels en sont les effets négatifs ? En premier lieu il pénalise l’investissement et freine la reconstitution du capital. Dans un deuxième temps, il évacue du champ de la déductibilité les diverses dotations autres que les amortissements. Ainsi une vente sera imposée même si elle s’avère irrécouvrable. De surcroît, il ne permet pas la déductibilité des intérêts payés aux établissements de crédit.

    http://lecercle.lesechos.fr/entrepreneur/fiscalite/221180766/quels-effets-peut-on-attendre-taxe-lebe

    1. mlallier

      Dans la même veine des impôts/taxes/contributions/charges/etc Alakon, un entrefilet du Canard Enchainé de cette semaine qui remarque que, depuis que les charges CESU sont au réel, l’ursaff a vu une baisse des cotisations de 8% et 28 000 employés ont disparus.

  28. Kuing

    « Le docteur François Pelen et ses associés, qui emploie une soixantaine de salariés à Paris, Lyon et Bordeaux et qui permet à tout patient d’obtenir un rendez-vous avec un médecin ophtalmologue en moins d’une semaine, au tarif de la sécurité sociale (secteur 1). »
    ——-
    Voici donc les super fonctionnaires à la botte de l’État obèse, tout ça..

      1. Kuing

        Des libéraux Sect 2 qui appliquent leurs tarifs en se foutant des remboursements sécu et autres tiers-payant, c’est bien mieux. La loi du marché : tu payes le vrai prix d’une consultation, pas le prix d’une CS subventionnée et étatique, d’ailleurs le moins élevé des pays civilisés.
        Remarque, ils ont déjà tenté ce genre de chaines dans d’autres spé, ça a toujours fini en nid à CMU avec comme praticiens de jeunes toubibs salariés qui sortent des études et ne restent que 4 à 6 mois dans ces structures, préférant très vite les gains d’une activité libérale.

        1. Piglet

          S’aligner sur les prix pratiqués par la grande majorité des concurrents (même s’il s’agit de prix régulés) peut être une bonne stratégie commerciale. Avec un peu d’organisation et de rationalisation, cela pourrait même devenir rentable si l’Etat et l’Ordre ne venaient s’en mêler…

  29. Aristarque

    Cher H16,
    La phrase de ton dernier paragraphe ne va pas à cause d’une rédaction hâtive la rendant mal compréhensible: telle qu’ on la lit, on comprend que ce seraient les richesses qui annihileraient les corporatismes. Faisant mon pinailleur, j’écrirais  » combien de richesses…. ont été annihilées par les corporatismes, etc… :|

  30. gerard

    j’ai discuté avec un jeune dentiste : pour son compte il est sorti des caisses obligatoires mais il pense que la sécu doit être maintenue telle quelle pour les autres!

  31. topolou

    H16, le point de vue d’un ophtalmo médical, sur le lien

    question pour ceux qui sont allé dans des points vision.. consultent ils dans ces centres tout le monde, ou juste des patients qui n’ont pas de probléme particulier, autre que celui de changer de lunettes ?
    http://lerhinocerosregardelalune.blogspot.fr/2013/09/prives-de-mg-mais-pas-que.html
    ceux qui n’ont pas le temps, regardent la vidéo de la societé francaise d’ophtalmo.. elle demande depuis des années, à ce que l’on forme plus d’ophtalmo en france, en pure perte.
    mathématiquement, vu que le nombre de personnes agées augmente et que le nombre d’ophtalmo diminue ( seul 1 opht sur 2 qui part en retraite est remplacé… ), nous allons dans le mur.
    il faudra bien trouver un moyen pour pallier à ce probléme .

    1. Oui bon en gros, il constate que les gens qui viennent le voir (70% selon lui) viennent pour des pathologies plus graves que les lunettes. Seulement voilà : il ne fait que la moitié du raisonnement. Ses patients viennent le voir pour une pathologie plus grave parce qu’il est injoignable, qu’il y a de l’attente, que ses tarifs sont élevés, etc… Bref : le faible % de consultations mécaniques provient de la situation du marché, pas de sa spécialité. L’écrasante majorité des gens qui ont des lunettes voudraient bien faire un examen de routine une fois tous les deux ans, mais avec 3 à 6 mois d’attente, basta, on descend à une fois tous les 5 ans. Et la proportion de pathologie grandit d’autant.

      1. Kuing

        H16 :  » avec 3 à 6 mois d’attente, basta, on descend à une fois tous les 5 ans. »
        ———–
        Il suffit de dire à l’ophtalmo que si il te prend rapidement, tu le payes plus cher et de te mettre d’accord avec lui sur le tarif. Et plus tu payes cher, plus il te prend vite. Loi du marché.

        1. Hibou

          Oui, mais si on met en concurrence les patients, il faut aussi mettre en concurrence les médecins : libéraliser leur formation et leur pratique.

      2. Marc Aurèle

        @H16

        Oui, mille fois oui. Les effets sont souvents cachés comme aurait pu dire Bastiat. Comme dans les pays où la pénurie est organisée par l’état (au moins au début) et où l’on blame le marché noir (justement créé par la pénurie).

        Je pense que nous n’avons pas encore assez « mal », la preuve nous continuons à supporter le garrotage de notre féodalisme socialiste. Viendra le temps où une ou deux heures de cours d’Anglais seront échangeables contre une consultation d’ophtalmo. Les exemples sont nombreux. J’ai vu ça au Brésil dans les années 90. Je pense que ce serait là, un des moyens les meilleurs, à étendre à la plupart des échanges là où c’est possible, pour notre pays et qui accélèrerait le trépas de notre misérable système qui n’en finit pas de crever.

      3. topolou

        Oui, ca se tient… seulement Sigmund ne demande que le tarif sécu.. 28 euros et il est joignable quasi tout le temps.
        D’où il se demande comment ce genre de centre peut  » tenir » ou fonctionner. D’où je demande si quelqu’un a des notions sur ce genre de centre. Je n’ai pas d’à priori, je n’ai juste pas assez d’infos.

        Peut etre que la solution serait d’avoir des centres comme ca, pour le tout venant ( lunettes, verification vision par un orthoptiste ou assimilé ) en s’assurant que de temps à autre, les patients aillent voir un ophtalmo généraliste ( avec petite augmentation des tarifs en passant, ne serait ce que parce que le matériel coute trés cher ) sinon, il va y avoir des gags… On va découvrir des pathologies trop tard, et la, ça va couter trés cher… ( au patient dans sa vie courante , à la societé, à tout le monde )
        Quand mon mari s’est installé ORL dans une région sans ORL, il a eu la mauvaise surprise de découvrir pas mal de cancers. Pourquoi..? les gens ont du mal à aller à la ville, où sont tous les ORL.. ( normal aussi, les ORLs chirurgicaux s’installent prés des cliniques pour pouvoir y retourner en cas d’urgence )
        donc il y a eu retard de diagnostic, accumulation des cas… depuis quelques années, cela s’est  » calmé » : taux  » normal » de cancer diagnostiqués à un stade où quelque chose est encore faisable.
        question rendement :
        On ne peut pas non plus bosser le double du temps, tout le temps, avec allégresse, même en étant  » vieux ».. si le nombre d’ophtalmo diminue de moitié, ca va coincer..; tout comme les pédiatres, gynéco, ORL etc…
        un spécialiste secteur I ne peut pas  » faire ses prix  » tout seul.. il applique le tarif sécu.

  32. Mortimer

    J’ai fait de la rééducation chez une orthoptiste dernièrement et elle m’a tenu les mêmes propos. A l’avenir les ophtalmo sous-traiteront a des orthoptistes toute l’optométrie et se garderont les actes plus rentables et intéressants.
    Il s’agirait donc d’une tendance générale.
    La seule différence se résume au pognon. Et c’est une sacrée différence.

  33. topolou

    c’est le meme probléme que le dentiste plus haut..
    il va y avoir pénurie, donc il faudrait mieux que les gens qui ont des compétences plus élevées, soient employés à ces compétences.. et laissent le tout venant à un  » assistant ».. c’est ce que veut développer apparemment la ministre de la santé.. ( ce qui ne veut pas dire : vont se faire du fric sur le dos des patients )
    En UK : il y a des infirmiéres qui font les gastroscopies etc..
    A Montpellier, l’on veut former des infirmiéres à faire les ponctions sternales en hématologie.. grand centre d’hémato, pratique les greffes, sauve des vies etc… il n’y a que deux médecins greffeurs..ce sont des têtes, sont au courant des derniéres inventions en hématologie.
    actuellement, ils font tout.. ors donc, si un patient arrive en urgence, parce qu’il y a un probléme ( suivi de chimiothérapie etc… ) il serait préférable que sa ponction soit faite, tout simplement FAITE, par une infirmiére dédiée à cela, bien entrainée.. ponction envoyée au labo qui la lira, que d’attendre des heures que le super héro de toubib soit la.. c’est le bon sens même..
    Ors donc, les gens ont ralé, car ils ont l’impression que l’on va les soigner au rabais si c’est une infirmiére qui fait la ponction ( et la, je ne comprends pas : les gens préferent mourir ? en attendant la ponction ? qui dira, aurait dit si l’on pouvait, devait les soigner ? )
    Au canada ou ailleurs, la consultation de suivi d’hématologie est deja « déblayée « par une infirmiére qui récupére tout les examens importants, prends les principaux paramétres, les renseignements importants.
    Actuellement, à Montpellier, le médecin « chef d’orchestre  » fait tout.. belle organisation. En quoi cela génerait qu’une infirmiére débute le job ?
    En cas de pénurie, il faut gérer la  » rareté ».
    Je crains un NHS futur ( surtout pas ça )

  34. hipparchia

    Je suis désolée, je n’ai pas le temps de lire tous les commentaires, vous en avez peut-être déjà parlé : il paraît que la baisse du chômage serait plus faible qu’annoncée (cf. http://tinyurl.com/kn3kvwn).

    J’adore la fine conclusion de l’obs’ : « Selon Pôle Emploi, la baisse réelle du chômage ne serait pas de 50.000, mais de 22.000 à 29.000. Malgré tout, la courbe du chômage se serait bien inversée en un an, comme l’avait promis François Hollande le 9 septembre 2012. »

    Je note au passage qu’ils ont égaré 7000 chômeurs.

    1. tess

      si on compare juillet 2013 à Août 2013, il a bien baissé (quoique je n’en suis pas vraiment convaincue) mais si on compare août 2012 à août 2013 il a augmenté. Le calcul n’est pas fait comme pour la sécurité routière ou on compare mm/n et mm/n-1.

        1. tess

          Oui, je l’avais déjà lu cet article mais rien de nouveau sous le soleil ! D’ailleurs Hollandouille avait prévenu qu’il y aurait baisse du chômage et pour arriver à ses fins, il est prêt à empapaouter ses électeurs. Du contrat aidé et surtout la radiation systématique. En fait je n’ai jamais été convaincue par les chiffres (pourquoi j’ai écrit « pas vraiment » convaincue ? c’est du n’importe quoi !!)

    2. Il n’y a pas d’inversion du tout. Il y a des radiations et des désincriptions massives, si massives que statistiquement, ça s’est vu. Rien de glorieux.

      1. hipparchia

        Je sais bien qu’il n’y a pas eu d’inversion, mais j’aime bien ce nouvel arrangement avec la réalité. Cette présidence, c’est franchement une balade champêtre.

    3. tess

      L’ANPE n’a jamais été un organisme pour placer les gens. Depuis la fusion de l’ANPE et les ASSEDIC c’est le gros bordel. Les Assedic étaient privées mais depuis la fusion ce sont les Enarques qui mènent la boite. Ayant travaillé à l’UNEDIC ( le siège social des assédic), c’était relativement bien géré (malgré des difficultés financières liées au chômage de masse). La fusion a coûté une fortune en salaire 600 000 M€E puisqu’il a fallu aligner les salaires des agents de l’ANPE et des salariés assedic avec les avantages bien sûr (assedic 15000 salariés, l’ANPE 35 0000). Tout compte fait, l’ANPE a plutôt absorbée les Assedic. Quand je parlais avec les agents de l’ANPE, j’étais hallucinée. Ils ne s’occupent en fait que des cas vraiment désespérés. Ceux qui ont un diplôme trouvent du travail tout seul grâce à internet. Même les entreprises sont obligées de faire appel à Popol pour leur recrutement mais ne trouvent personne ou le profil ne correspond pas aux postes. En faite l’ANPE plaçait 10 % des chômeurs. le reste était par des recherches personnelles .Tu m’étonnes, ils ne savent pas gérer les besoins des entreprises.
      J’ai quitté cette usine à gaz et j’en suis bien contente.

          1. hipparchia

            Moi aussi, je milite pour qu’on manifeste notre droit à revendiquer une fonction éditer, en tant que nous avons le droit inaliénable, chacun d’entre nous, à l’auto-correction et par conséquent à piétiner un lieu qui ne nous appartient pas !

            Je milite aussi pour que les libéraux se fassent passer pour des néo-socialistes, ce qui est possible parce qu’on les imite bien, et une fois au pouvoir : ça dégraisse le mammouth, ça prend d’assaut (sans mauvais jeu de mots) tous les porcs du système à grands coups de contrôles fiscaux. Et celui qui essaie de broncher : contrôle fiscal sur sa famille.

            Oui, bon, je vais me coucher.

            1. Peste et coryza

              Quitter l’usine à gaz entant que placeur de chômeur, ou en tant que chômeur ?
              Parce que, avant c’était Avec Nous Peu d’Espoir, maintenant c’est simplement Pas d’emploi.

      1. tess

        Alors concernant les syndicats de l’ANPE, c’est tout un poème! A l’unédic c’était pas mal mais l’ANPE ……. ! j’ose même pas dire c’est en dessous de la ceinture.

  35. mps

    En Belgique, c’est bien plus simple. Vous poussez la porte d’un opticien (nécessaire excellent optométriste), il vous fait passer dans sa « salle des machines », et l’examen dure au moins une demi-heure, tout à fait gratuitement.

    S’il est content de ce qu’il voit, il se contente d’adapter vos verres ou de vous faire une nouvelle paire de lunettes, pour le soir ou le lendemain.

    Mais il peut arriver qu’il détecte une pathologie (cataracte, macula, etc) et vous conseille alors vivement de voir un ophtalmo. Rendez-vous dans la semaine en général.

    Le meilleur service est évidemment chez les opticiens indépendants, le pire dans les chaines genre Pearl, embouteillées et peu capables.

    Bref, personne n’aurait l’idée d’emm… un ophtalmo pour faire adapter ses verres.

  36. topolou

    Voila… je pense qu’autre chose fonctionnerait en France. Mais il faudrait qu’il y ait des campagnes d’information disant  » pas la peine d’aller chez l’ophtalmo pour ci ou cela.. par contre méfiez vous si ceci cela… « . Pour moi, cela n’a pas de sens, d’em.. un ophtalmo pour adaptation de verres…

    1. Nocte

      Sauf que… l’ordre est prêt à lâcher les chiens.

      Personnellement, le fonctionnement décrit plus haut, ca serait du pur bonheur pour moi qui porte lunettes.
      Mais non je dois faire 9 mois d’attente pour une simple vérification et amélioration de la correction.
      Ma vue se dégrade légèrement actuellement, la correction devrait être améliorée mais bon grâce à la France, ma vue sera encore encore plus dégradée qu’elle ne l’est aujourd’hui quand je pourrais avoir un rdv. Génial, non ?
      Pas grave, comme j’ai plus de chance d’approcher les frontières belges que d’avoir un rdv en France avant la fin de l’année… je sais ce qu’il me reste à faire.

  37. Lambda expression

    Ah ah ! Le coup des sms sfr qui ont fucked up le calcul du taux de chomage !
    Non mais c est trop zenorme. Quelle poilade. Et les cretins qui sont venus se gargariser, les Sapin et compagnie. What a fail ! C est un monde dingue. N importe quel idiot, en regardant la courbe l aurait vu. Pas eu c est dire le niveau. Des sous cons. Allez, ca fait bien plaisir une petit humiliation publique. Reste que les media n en font pas trop….
    la bonne soiree les amis.

  38. FBM

    H16, avez-vous vu ceci : http://www.lemonde.fr/sante/article/2013/09/30/les-francais-travaillant-en-suisse-bientot-rapatries-dans-le-giron-de-la-secu_3487488_1651302.html

    Les bras m’en tombent encore une fois. Salauds de frontaliers qui ne font rien qu’à se débrouiller tout seuls, et qui en plus choisissent de se passer des services de l’État ! Comment osent-ils donner leur argent à un organisme privé plutôt qu’à l’État ! On vous a appris depuis votre enfance que le monde entier nous envie la sécu, vous devrez donc y cotiser, de gré ou de force !

    Et c’est le (soi-disant) pays des libertés qui fait ça.

  39. regis33

    Mesdames , Messieurs , vous n’y êtes pas du tout , vous vous trompez sur tout , la France et le phare du monde .
    Tous les pays la regarde et la conserve dans son état .
    Elle est choyée par tous , des USA au Burkina Faso ( ah merde , je suis pas sur que ça existe encore ça )
    La raison en est d’une simplicité biblique , elle est le Maître étalon de ce qu’il ne faut surtout pas faire en politique et en démocratie et encore plus en économie .
    Comment voulez vous que les autres aient un repère sans la France ?
    Ils seraient foutus d’imaginer notre Sécu , eh bien grâce à nous , ils ont évités à leur peuple ( sous développé et inculte suivant nos politiques )
    cette machine merveilleuse qui creuse des trous plus vite et beaucoup plus profond qu’un vulgaire tunnelier sous la manche .

  40. Duché de Lorraine

    Pas le temps de tout lire ce soir.
    Je fais des ménages depuis peu à 7.39€net H. J’entre dans ma 54 ème année. Avant ? ; j’ai été travailleur indépendant, oui, pendant 15 ans !. Mais çà c’était avant ! que j’y vois clair dans le brouillard ambiant !!!!.
    Non mais tu ne te figure pas que je vais continuer à trimer en esclave de la République de Rance !.
    Depuis que je fais des ménage, je respire enfin !. Le salaire est misérable certes mais je n’ai plus de soucis !. Les heures sont les heures, et après : baissé le rideau !, je m’occupe des miens et de moi, ce qui était impossible avant !.
    Parfois il m’arrive encore d’avoir une idée créatrice. Et tout de suite je me dis  » non ! » pas en Rance !, la Rance c’est mougik, et si tu recommence = impôts sur l’entreprise ( que les salariés n’imaginent pas ! ; peut être avec les AE ! ), taxes en tout genre !.
    Non non, il ne faut surtout pas s’investir en Rance. Et pour Ceux qui ont des idées créatrices et un peu de pognon = si vous voulez réaliser votre Vie, surtout partez du Pays Rance !.

    A leur âge, mes Parents ne m’auraient jamais parlé comme çà !. Mais ils étaient d’une autre époque ( pas vraiment sympa non plus !!! ) ; et parce qu’ils s’étaient battus, au prix de leur Vie, pour la Liberté de leurs enfants, il attendaient un meilleur et m’ont éduquée en ce sens.
    Cejourd’hui, ils doivent se bouffer les sangs au Ciel en voyant ce qui se passe en bas !.

    Je n’apprécie pas la vision à courte vue de Pompidou, se reposant sur les acquis de son « Patron » et l’ayant trahi !, mais je lui reconnais une phrase symbolique positive envers les Chambres  » foutez la paix aux français ». La Rance était à la fin de ses 30 Glorieuses !.

    Alors travail le dimanche ou pas ?. Pour un travailleur indépendant la question ne se pose même pas !.
    Les salariés ?… à eux de négocier !. Mais il est certain que dans un contexte de chômage massif en Rance, ils ne négocieront pas grand chose !, à part la porte !. Et « on » les abêtit ( ce dès l’école ) => c’est indigne !.
    Ce matin, à Télé Matin ( FR2 ) : reportage sur des chômeurs jardiniers payés 1 € de l’h. = Elle est où l’autre partie de l’information réelle ?……..
    C’est vrai que les Allemands sont des « barbares » vu de Rance !. pensez !, ils paient les immigrés au tarif en vigueur dans leur Pays d’origine et en parfait respect des lois euro !. En attendant, ils ne s’em… pas avec des histoires de « rom » and Co !. Et ceux qui sont au chomage dans leur Euro Pays sont bien contant d’avoir du travail en Allemagne qui n’existe plus dans leur Pays !.
    La Rance ( centralisée exécutif à Paris ) est vraiment à vomir !.
    Dès 1970, elle était déjà la risée de l’Europe et aux yeux du Monde !. Pourquoi ?. Parce qu’à Paris on s’insurgeait pour une « dite Liberté » marxiste, alors que dans d’autres Pays, les jeunes s’insurgeaient pour sortir du marxisme !!!!!.
    Et Qui n’a pas connu la prison ou la mort pour délit d’opinion a le Droit de la boucler concernant ses idéologies.

    Moi, j’ai vécu enfant la  » Guerre froide ». A 5 ans je savais ce qu’était un fusil mitrailleur et la tête très inquiétante de celui qui la tenait !!!. Je ne peux m’empêcher de me moquer de ce que j’entends en Rance concernant l’Enfance !.

    Alors le Pays des Bisounous…. pour moi, c’est bien encore du rêve !. Un beau rassemblement de Régions qui ont chacune leur Histoire et que la Monarchie française a annexé par tribu de guerre jusque celà devienne la  » France », de part la volonté d’un monarque auto-proclamé à Paris.
    Moi, l’Histoire des Miens, c’est pas l’Histoire de la France autoproclamée dans les manuels scolaires !.
    Si la France n’avait pas génocidé les Miens ( ensuite les Vendéens sous la Révolution – des marxistes avant Marx ! – La Lorraine pourrait être aussi Libre que l’actuel Duché de Luxemburg !!!. ), ah ce sacré Rhin frontière naturelle !.
    Le « problème » de Florange ?….. mais le problème il est en Rance ! alias Paris !. Le Savoir-faire est exceptionnel depuis des lustres !. Pas rentables ?,ah bein non effectivement ! quand on analyse les comptes de la Cours du même nom au regard du ministère de Bercy, sous les ordres de ?……….. du Roi de France Républicain !. Roi de France républicain, non plus élus au nom de Dieu avec l’aval du Pape, mais élu dit démocratiquement à la plus que minorité des inscrits !!!!!!!!!!!.
    Les bulletins blancs assimilés à bulletins nuls !.
    Whouaf !, à quand comme en Belgique une amende salée pour qui ne vote pas ?!!!. au moins « blanc » !, qui est tenu en compte !, contrairement à la Rance !!!.
    Merci H16 de préciser ces  » détails » !!!!.

    Ah oui, ce soir je très suis profondément révoltée !.

    1. vengeusemasquée

      Effectivement, belle clairvoyance. J’ai encore un pote qui me disait il y a quelques jours de me prendre par la main et de monter ma boîte, moi qui suis si insatisfaite de mon taf et qui regorge d’idées. Je lui ai ri au nez.

Laisser une réponse

(obligatoire)
(facultatif)