L’option « chyprage des comptes » se rapproche encore un peu plus

Les semaines qui viennent s’annoncent pleines de promesses. Celles du printemps, bien sûr, qui s’approche tous les jours un peu plus. Celles des politiciens, campagne électorale oblige. Et enfin, celles d’une Union Européenne, à la faveur du renouvellement d’exécutif et de parlement qui se profile, et qui doit faire face à quelques délicats problèmes économiques.

En effet, l’Union est actuellement confrontée à une situation économique générale déroutante et, pour tout dire, inhabituelle. Cette dernière dure, certes, depuis quelques temps déjà, mais les signes qui la confirment s’accumulent sans que semblent porter effet les politiques mises en place tant au niveau européen qu’au niveau de chaque état membre pris individuellement.

On constate par exemple la persistance d’une légère inflation globale. En pratique, cette inflation est la résultante d’une augmentation des prix sur certains domaines précis et peu nombreux mais au fort impact général. Ainsi, l’énergie compte facilement pour la moitié de la hausse de prix constatée, l’alimentation représentant une autre grosse partie de cette inflation qui reste, malgré tout, assez modérée (on parle d’un chiffre inférieur à 1%).

DeflationParallèlement, cette hausse est compensée par une déflation marquée sur d’autres secteurs, comme celui des salaires. Cette absence de hausse des salaires, voire cette baisse dans bien des cas, se traduit par des baisses de rentrées fiscales, avec, à la clé et en Europe, diverses politiques appliquées : soit le gouvernement choisit l’ajustement des masses salariales des fonctionnaires, des retraites, une baisse progressive ou notoire des prestations sociales. Le cas de la Grèce vient évidemment à l’esprit (encore qu’il faille prendre les chiffres avec d’énormes précautions tant ils sont manipulés par un état grec aux abois), mais c’est aussi le cas au Portugal, en Espagne, etc… Une politique alternative consiste bien sûr à ne surtout pas toucher aux sorties mais tout tenter pour augmenter les entrées, c’est-à-dire très concrètement, écraser la pédale d’accélération des taxes et des impôts. Voie qu’a choisie la France avec délectation, et les résultats économiques qu’on peut déjà mesurer : augmenter la vexation fiscale a cette fâcheuse tendance à réduire l’activité économique, ce qui accroît encore la baisse des rentrées fiscales (zut alors).

Enfin, on observe très clairement une contraction du crédit. Très simplement, les particuliers n’en veulent plus, l’industrie diminue sa demande, et les taux baissent à nouveau, dans l’immobilier notamment.

Ce n’est pas un hasard. On se retrouve dans une période délicate où les fondamentaux ne sont pas bons : l’inflation, même modérée, des prix des matières premières et de l’énergie, couplée à la déflation des salaires entraîne un appauvrissement général palpable, ce qui provoque là aussi une baisse de la consommation et une diminution de la prise de risque de la part des individus et des entreprises, ce qui réduit d’autant la production de crédit. Zut et flûte, que voilà un « effet ciseau » fort gênant ! Les banques, dès lors, ont un petit souci pour couvrir leurs ratios qui ont été ajustés à la hausse suite à la crise.

Souci qui se traduit très concrètement par les petits couinements de ces établissements vers les autorités, couinements qu’un fort discret notule d’information de Reuters aura rendus publics et qui donne ceci dans le texte :

Banks have complained they are hindered from lending to the economy by post-crisis rules forcing them to hold much larger safety cushions of capital and liquidity. — Les banques se sont plaintes de ne plus avoir la capacité de prêter aux entreprises à cause des réglementations bancaires mises en place après la crise qui les force à disposer d’un plus grand matelas de capital et de liquidités.

Oui, vous avez bien lu : ces établissements ont été massivement aidés pendant les quelques années qui viennent de s’écouler (et ce afin d’éviter une catastrophe financière majeure) et alors que les contribuables en sont encore de leur poche, il semblerait bien que les autorités européennes soient tendrement à leur écoute et envisagent déjà de répondre à leurs demandes :

« The economic and financial crisis has impaired the ability of the financial sector to channel funds to the real economy, in particular long-term investment » — La crise économique et financière a porté atteinte à la capacité du secteur financier à diriger des fonds vers l’économie réelle, notamment l’investissement de long terme.

Ouin, l’économie réelle ne se comporte pas comme prévu, et les banques pleurnichent ! Il faut trouver une solution, de préférence aussi éloignée que possible d’un retour aux principes sains de gestion, en imposant des faillites organisées de tous les établissements qui le méritent ! Faisons payer le contribuable, par exemple, il a les poches pleines et la voix inaudible !

Et concrètement, cela donnerait quoi ? C’est très simple :

The Commission will ask the bloc’s insurance watchdog in the second half of this year for advice on a possible draft law « to mobilize more personal pension savings for long-term financing » — La Commission demandera leur conseil, dans la seconde moitié de l’année, aux organismes de surveillance de la zone sur un projet de loi visant à « mobiliser l’épargne retraite personnelle pour du financement de long terme »

Voilà qui est très rassurant parce que le terme « confiscation » n’a pas été mentionné du tout. On lui aura subtilement préféré celui de « mobilisation », qui rappelle malheureusement les heures les plus sombres de notre histoire où de vaillants soldats partirent au front histoire de défendre la veuve, l’orphelin et un certain nombre de valeurs qui, justement, pourraient fort bien passer par pertes & profits histoire de sauver le bazar coûte que coûte. Notez que c’est bon à savoir : si un jour vous entendez piquer dans un rayonnage, ou faire les poches de votre voisin, lui cambrioler sa maison ou lui piquer sa voiture, expliquez simplement que vous désirez mobiliser ses possessions pour des opérations de long terme.

draghi whatever it takes

On pourrait croire cette brillante idée suffisante à calmer les petits tourments des banques. Il n’en est rien !

Pourquoi ne pas ajouter la création d’un « compte épargne » de nature européenne, qui servirait à l’Union pour financer les petites et moyennes entreprises ?

The EU executive will also complete a study by the end of this year on the feasibility of introducing an EU savings account, open to individuals whose funds could be pooled and invested in small companies. — L’exécutif européen va aussi réaliser une étude de faisabilité pour l’introduction d’un compte épargne européen, ouvert aux particuliers dont les fonds seront mis en commun et investis dans les PME.

Oh, bien sûr, la nature obligatoire pour chaque contribuable d’abonder aux fonds demandés pour ce type d’investissement n’est pas à l’ordre du jour. Ce sera introduit plus tard, dans un second temps, une fois que le nouveau type de compte d’épargne et le fonds afférent auront été créés, et cette obligation sera imposée à la « surprise » générale, bien sûr. Ce n’est évidemment pas le début d’une fiscalité européenne, mais c’est en tout cas les prémices d’une belle aventure ponctionnaire à n’en pas douter !

Vous voyez, pas de quoi s’affoler : l’avenir est plein de promesses et celles qui sont visibles en filigrane de ces propositions européennes sont absolument fabuleuses. Chypre n’était bien qu’une répétition.

Bail In Graph

J'accepte les BCH !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires230

  1. gameover

    Eric Woerth sur BFMTV ce matin… Ils ne se cachent même plus pour dire que descendre les dépenses publiques en dessous de 50% ce n’est pas pensable… ce n’est pas dans nos gènes, on aime bien que l’état s’occupe de nous !

      1. Aristarque

        Nous avons lu aussi les déclarations d’Orelifilipeti sur le rendement (supposé, jamais vérifié) de l’ investissement dans la Kulture à prendre comme un moderne tonneau des Danaïdes .

        1. royaumont

          Selon Orelifilipeti, notre onomatopé à grande dents, 1 euro investit dans la culture rapporte de 4 à 10 euros de retombés.
          De deux choses l’une :
          – soit c’est vrai et vu la marge réalisé, les organisateurs seront près à supporter le surcoût lié à la réforme du statut des intermittents
          – soit c’est faux et le statut des intermittents est un abus injustifiable. Il devraient être alignés sur les travailleurs indépendants, ce qu’ils sont, après tout.

          La seconde hypothèse signifierait en outre que Mme le ministre est menteuse ou incompétente. Ce que je ne peux envisager.

            1. Flash

              Surtout que les intermittents ont envahi le ministère de la culture, ou qu’ils profitent du copinage pour faire leur pub pendant les victoires de la musique. J’hallucine.

            2. Théo31

              La grotte de Lascaux, peinte sans aide de l’Etat ni argent gratuit des autres.

              Comme quoi, une agrégation ne protège en rien de la connerie.

              Je comprends Filiputain, faut s’assurer quelques voix pour dans un mois.

          1. Cerf D

            « La seconde hypothèse signifierait en outre que Mme le ministre est menteuse ou incompétente. » Pourquoi mettre un « ou » ?

          2. Laurent

            Si c’était vrai, les entreprises privés se serait rué sur le secteur depuis trèèèèèès longtemps.
            être incompétent et menteur pour un ministre c’est presque devenu une « atout » obligation dans le curriculum…

            1. tabbehim

              ahhhh, vous avez oubliez une faute :

              Esskuzé l’ortograf, ge neme reli pa toujour (un mot une faute, tel est notre credo !)

      2. gameover

        Sur la citation de Fleur Pellerien de la couv’ de Challenges

        « Nous allumons la flamme, c’est à eux d’apporter le carburant. »

        Il semble que cette jeune personne ne connaisse pas le triangle du feu. (combustible, comburant, source de chaleur)

        Si elle avait compris comment fonctionne une startup elle ne serait pas considérée comme le catalyseur de la réaction : l’étincelle.

        L’étincelle c’est l’idée, et ce n’est pas son rôle à elle.

        Le combustible c’est le pognon.

        Elle devrait juste faire en sorte que le comburant, l’oxygène ne manque pas pour que le feu n’étouffe pas sous les réglementations, charges, etc… de l’air quoi ! un truc qui coûte rien.

          1. gameover

            Mouais, mais surtout faire du turbo claquage de pognon.

            Les startup sont là où on ne les attend pas et le trio Niel-Simoncini et Granjon l’ont bien compris en finançant 101 projets.
            Ils n’ont consacré qu’une minute pour le pitch et récupéreront leurs billes même si un seul de ces projets va au bout.

            Un peu comme les athlètes aux JO en ce moment… La plupart des favoris se sont ramassés. Par contre les chaines de service public ont raté le direct du record de saut à la perche…

            Pour revenir aux startups je vois bien des grands groupes profiter du système pour faire financer leur R&D.

            Pour info, les start up sont souvent financés par plusieurs structures, c’est en général un gage d’objectivité délivré par des gens qui baignent dedans.

            Nous avec la BPI on est foutu d’en être le seul investisseur et de trouver super bien d’avoir été les seuls à saisir le filon… parce qu’on a cônfiance et on sait que ça va marcher, c’est suuuuuûr !

            1. yp

              Il s’agit de se distribuer le pognon entre copains d’avant qui ont fait la même école…

              Tu ne voudrais quand même pas les priver de l’entretien de la tuyauterie à brouzouf ?

          1. gameover

            HB t’as de drôles de lecture… drôle, surtout la dernière, j’ai cru entendre Arlette ! Je l’aimais bien Arlette… elle avait l’air sincère, ça venait des tripes (moins sur la fin)

            1. Théo31

              Hate Eternal – To Know Our Enemies

              http://www.youtube.com/watch?v=vLQmC-WXNe4

              Prepared for death by this code of honor,
              Our weapon is our soul.
              Chivalrous in our stand with valor,
              Herald by many, but feared by all.

              Revered in our essence,
              Gallant in our fight we will conquer!
              We shall command! We shall command!

              With the mind we control our bodies, even if we rule no longer
              In unification we shall learn, you can not dare abolish our strengths,
              With wisdom we shall lead, it is the way of the warriors.
              Propagate the masses, with the embodiment of who we are,

              Iconoclastic new age, we shall transform,
              We as warriors must know our enemies, we as warriors.
              We as warriors must know our enemies, we as warriors.
              We as warriors must know our enemies.

        1. gameover

          En final, ça va bien avec ce que disait le cowboy Reagan :

          « Tout ce qui bouge on le taxe ; ce qui bouge encore on le réglemente ; tout ce qui ne bouge plus on le subventionne. »

          Et n’oublions pas le sujet du bac en sciences eco en 2013 :

          « À l’aide de vos connaissances et du dossier documentaire, vous montrerez que les conflits sociaux peuvent être un facteur de cohésion sociale. »

          http://www.letudiant.fr/examen/baccalaureat/bac-es/corriges-et-sujets-du-bac-es/corrige-du-bac-es-le-sujet-de-sciences-eco-obligatoire.html

          Voir le commentaire de Lolie (c’est le 2ème de la liste) et la réponse de Redit qui le suit !

          1. Marco33

            Je viens de lire le lien sur l’énoncé du sujet, les réponses et commentaires : c’est clair, pour la France, c’est l’idéologie de l’ex union soviétique qui a gagné.
            La chute du mur de Berlin n’est qu’un canular de l’occident afin de dénigrer l’excellence socialiste.

            1. Flash

              Vous inquiétez pas, ce formatage passe vite. Il suffit de se confronter un peu à la vie, et d’avoir un minimum d’honnêteté intellectuelle.
              Certes, la deuxième condition en élimine pas mal.

            2. yp

              Flash > Non, ça ne passe pas – en tous cas pas aussi vite qu’on pourrait le croire (voir la société russe, ou pour une comparaison plus radicale, le dynamisme des länder de l’Est et de l’Ouest en Allemagne, plus de 20 ans après la chute du communisme…)

            3. Aloux

              C’est ça le pire, le communisme pourrit tout tant qu’il est là, mais même une fois qu’il a disparu il faut encore le passage de plusieurs générations pour réparer les dégâts, avec entre-temps toujours le risque d’une rechute.

        2. Adolfo Ramirez Jr

          très bonne remarque! à l’Etat d’apporter l’oxygène et de laisser respirer les entreprises. ce n’est pas son rôle d’apporter l’idée (qui sera foireuse dans 99.99% des cas)

      3. cherea

        On voit bien que Fleur Pellerin n’en a plus rien à foutre de son boulot, le ministère n’est qu’une étape chez elle pour un poste de directon Europe ( origines coréennes + high tech) chez Samsung. Pareil pour son patron Moscovici qui n’en a plus rien à foutre de la France et qui ne se rêve plus qu’en super commissaire européen…
        Un jour, faudra vraiment s’interroger sur pourquoi tant de traîtres au gouvernement…

        1. yp

          Un électorat suffisament con pour veauter de l’enarco-socialisme pendant 40 ans ?

          Un micro-sursaut électoral à eu lieu en 2007. Et ce con de pingouin trépignant n’a fait aucune des réformes pour lesquelles il avait été élu.

    1. hussardbleu

      S’il n’y avait pas eu l’affaire Bettencourt/de Maistre, Woerth était dans les starting blocks comme Premier Ministre de Sarko… comment espérer quelque chose de cette Droite (de gauche…) ?

  2. Aristarque

    Mobilisation! Mobilisation? Durant la seconde moitié de l’ année, on mobilisera ? Nous ne pensions pas que la commémoration de 14 débuterait par bis repetita placent avec nos billets dans le rôle des pioupious… (cette idée aussi de débuter une guerre au mois d’août!)

    1. hussardbleu

      Je pense qu’on est un peu en avance sur août 14 : nos braves politichiens en sont quasiment au Kriegsgefahrzustand….

      Il y a manifestement pour l’heure une préparation psy de l’opinion publique – ballons d’essai et autres, voir le lien de Sapir d’hier – pour amener le vulgum pecus à essayer d’admettre que le chyprage, bon d’accord, ça fait mal, mais c’est nécessaire…

      L’option Romain Rolland est tentante… c’est au reste celle choisie par un certain nombre de nos dirigeants, au moins au niveau financier…

      1. Aristarque

        Oui mais l’option helvétique risque de subir les contrecoups des soubresauts économiques de l’ UE dans une telle hypothèse. Déjà, sa capacité d’ accueil est limitée par sa taille (je ne parle même pas de leurs quotas nouveaux) mais la Suisse est aussi totalement enclavée dans l’ UE. Quid de l’ hypothèse d’un blocus de rétorsion devant, par exemple, son manque d’ enthousiasme pour participer au renflouement général? Qu’ elle soit comme un coffre-fort au milieu de l’assemblée générale de la Guilde des détrousseurs sera probablement sa situation d’ alors, fort peu enviable quant à la suite probable. En 1914, l’ Europe s’ était fractionnée en plusieurs blocs antagonistes qui avaient autre chose au feu que de s’ occuper de son cas. En2014, toute l’ Europe peut se retrouver liguée contre elle… Et sans douter de la valeur de l’ armée suisse que même Hitler, au faîte de sa puissance militaire en 41, a préféré éviter d’ affronter quand il a dû aller secourir Mussolini embourbé en Grèce et les Balkans, une telle coalition risque de ne pas permettre de le faire…

        1. tabbehim

          il y’a une « légère » différence par rapport à l’époque : le fait que un missile d’aujourd’hui soit plus « puissant » que toute les bouches à feu des puissants croiseurs de l’époque….
          La guerre en Europe avec les risques d’escalade (j’évite de penser à l’usage du feu nucléaire) ne se fera pas militairement.

          La guerre économique est plus intéressante.

          1. Aristarque

            En fait, je pense plutôt bien à un blocus économique pour l’amener à résipiscence de sa faute économique : être prospère sans accabler la population d’impôts mais bon, on ne sait jamais: La guerre de 14 ne devait durer que quelques mois et tout le monde serait rentré chez lui à Noël.
            Juste une erreur d’estimation d’une cinquantaine de mois, en somme.

            1. Alzheimer

              TOUTES les guerres sont présentées comme courtes. Flagrant avec Bush et sa guerre d’Irak en 2003, « mission accomplie » en 2 semaines, embourbé dix ans. Ou la Centrafrique qui devait être limitée à une brève poignée de soldats !
              Une guerre c’est toujours CENT fois plus long et coûteux que prévu.

            2. tabbehim

              bizarrement, je doute que l’UE y gagnera vraiment ^^
              avec nos généraux de l’économies, la ligne Maginot a encore de l’avenir devant lui ^^
              à mon avis, l’erreur de 50 mois sera plus grosse ^^

            3. Marco33

              Réponse pour Alzheimer : L’erreur de nos démocraties, c’est de vouloir ensuite construire « une démocratie ».
              En restant, cela a permis à l’ennemi de nous étudier et de trouver de nouvelles tactiques. Sans compter les coûts humains, financiers et politique.
              Il faut assumer de raser environ 80% du potentiel ennemi sous forme de blitz (cela est maîtrisé) puis de partir dans la foulée, avec comme mots d’adieu : «  »Vous avez carte blanche pour refaire votre pays comme vous le voulez, mais si vous recommencez à nous emmerder, on vous refait le même « Reset »…. »

      1. Aristarque

        Il disait cela le 1er août en signant le décret de mobilisation mais formellement, il est exact que la déclaration de guerre allemande est postérieure de quelques dizaines d’ heures. N’ empêche que le 22 août fut la journée de guerre la plus meurtrière pour l’ armée française avec plus de 22.000 tués (un oncle de son oncle paternel de mon épouse y est resté à 18 ans et demi)…

        1. hussardbleu

          Charleroi : on charge à la baïonnette à 800 mètres contre des feux croisés de mitrailleuse…

          Rien que d’y penser, mon humeur s’échauffe… On était entré en Belgique en pantalons rouges, mais sans cartes… c’était le pékin belge qui prêtait à nos officiers son calendrier des postes avec les cartes…

          Sur ces premiers mois (700 à 800 000 morts entre août 14 et mars 15…), et surtout août, lire « La Fleur au Fusil » de Galtier-Boissière… intelligent, spirituel et véridique (classé dans les 5 chroniques de guerre reconnues « sincères » par Norton Cru).

          1. Higgins

            Vingt ans plus tard, le haut commandement français montrait une nouvelle fois à la face du monde son incompétence notoire avec la fabuleuse manœuvre Dyle lors de l’invasion de la Belgique par les allemands. Bilan, 100 000 morts dans les rangs en 6 semaines de bataille (« 9 mois de belote, 6 semaines de course à pied » comme l’a résumé Céline), plus qu’au plus fort de la bataille de Verdun.
            En 2014, la même engeance a déserté les armées pour la vie politique avec les conséquences que l’on devine.

            1. Théo31

              Les Suisses qui n’ont jamais brillé dans l’histoire militaire ont donc une petite chance contre la fRance. 😀

            2. yp

              En fait, Coluche avait la solution !

              Il faut déclarer la guerre à la Suisse et se laisser envahir.

              Ensuite, les Suisses seront obligés de remettre de l’ordre dans « cet asile à ciel ouvert qu’est devenu la France ».

            3. Aloux

              Comment ça les Suisses n’ont jamais brillé dans l’histoire militaire ? C’est pour ça qu’on trouvait des mercenaires suisses partout en Europe au 16e siècle j’imagine ?

            4. tess

              Ils n’ont jamais brillé certes mais ils sont très bien équipés. Vous vous baladez en suisses tel le français un peu naïf dans ce paysage helvète en vous disant tout est calme, c’est un vrai paradis avec ses petites collines et ses montagnes suisses, ambiance très calme avec les chalets fleuries, très bucoliques. Mais sous ces petites collines et montagnes suisses regorgent de petites surprises militaires.
              Ils sont neutres mais très très très pragmatiques au niveau militaire.

            5. Bugbreeder

              Les Suisses (je ne le suis pas) forment une troupe très solide, du même niveau que les Allemands, on a pu le vérifier au cours de la Bérézina qui malgré la symbolique est une grand victoire stratégique pour Napoléon car il a réussi à faire échapper un maximum de ses troupes à 4 armées Russes, surtout grâce au sacrifice des Suisses : http://www.letemps.ch/Facet/print/Uuid/3a4a7380-8ace-11e1-884d-e8efe47305ae/Les_Suisses_se_sont_sacrifi%C3%A9s_avant_tout_pour_leur_pays.

            6. gameover

              @ yp
              Ce n’est pas spécial à la Suisse.
              L’attaque proprement dite de Pearl Harbor avait eu lieu un dimanche matin entre 6h et 7h.

              Il semble même que le repérage d’un sous marin jap’ à 4h du mat’ n’avait même pas mis les forces en état d’alerte.

              Et voilou, plein de victimes du non-travail le dimanche…

              L’armée ne fait que copier la société civile.

            1. hussardbleu

              Pour les horaires de bureau de l’AF suisse, rappelons toutefois qu’au beau temps de la guerre froide, dans les années 70-80 (je sais, j’y étais) si les Russes avaient attaqué un samedi matin, il n’y aurait eu personne ou presque en face (sauf moi…3 WE sur 4, ce qui fait un peu juste)

    2. Tribuliste

      Sachant qu’on ne travaille plus pour l’état à partir de septembre/octobre il lui semble légitime d’intervenir à cette période. C’est sensé, c’est délicat, ça chatouille agréablement nos peaux (localement) distendues.

  3. LM

    C’est plutôt habile comme procédé. Le terme mobilisation est bien trouvé.
    Quelle créativité quand il s’agit de faucher le pognon des autres !
    De mon côté, je suis persuadé que le chyprage aura bien lieu.

  4. Guillaume

    Juste une question par rapport à la dernière infographie : elle sont si sûres que ça, les banques allemandes ? Parce que j’en entends souvent pis que pendre, alors je m’interroge..

    1. Je pense que les Allemands seront moins dociles pour la tonte, d’une part. D’autre part, hormis la DB qui m’apparaît bien mal en point, je pense que les autres banques sont probablement moins gangrenées. Mais bon, comme pour tout le reste, on n’en saura rien jusqu’au moment où l’une ou l’autre tombera.

      1. royaumont

        Si DB = Dresdner Bank, je confirme. La banque est dans le rouge depuis 10 ans et Allianz y a laisser quelques milliards avant de réussir à s’en débarasser.
        Le pire, avec les banques pourries, c’est que ça colle, on ne s’en sépare pas comme ça (cf Empokiri et CA).

        Les autres banques allemandes sont moins exposées.

          1. vengeusemasquée

            Vraiment, il faut éviter la Deutsche Bank. Elle est encore plus mal en point que la SocGen, c’est dire. C’est bien compliqué de savoir où cacher son osier en ce moment.

            1. Duff

              Et le tribunal de Karlsruhe qui botte finalement en touche, bin oui s’il avait eu l’intention de faire respecter la constitution allemande, il aurait shorté toute ces merdes de mécanisme de sauvetage débile et inapplicable.

              Le système médiatico-politico financier n’est pas prêt de s’écrouler, alors même qu’on le croyait vacillant! Autrement dit, il faut regarder les choses en face, c’est l’illustration finale avec Super Mario: Tous ces conn***ds iront jusqu’au bout de la folie car ni les électeurs ni les tribunaux constitutionnels n’ont les moyens de faire appliquer le droit et d’affirmer l’intérêt supérieur des peuples.

              On en arrive à la situation aberrante que des libéraux comme Charles Gave et des charlots comme Jacques Soupir et Olivier Berruyer noir (cf les experts de vendredi dernier seconde partie) emploient presque les mêmes arguments pour dénoncer l’escroquerie de l’euro, de la BCE et du projet oligarchique européen, preuve que là, c’est devenu tellement gros que, quelque soit le biais « idéologique » (pour moi le libéralisme n’est pas une idéologie à la différence du socialisme) pour peu qu’on se tienne au courant et qu’on ait en tête les principaux chiffres macros, l’évidence s’impose.

              Sauf à nos dirigeants, à leurs bailleurs de fonds et leurs relais médiatico-politiques qui faute d’arrosage publique (cf Libération) mériteraient de disparaître à jamais.

  5. trottinette

    Faudra refaire un autre schéma d’usine à gaz. Etonnant comme on crée facilement des tas d’organisme ou de ponctions qui finalement (on va vous l’expliquer) ne vont couter que quelques centimes par contribuable. Une goutte d’eau.
    Cela va certainement se faire dans l’opacité et l’autoritarisme qui caractérise ce foutoir européen.
    Quant aux banquiers, nul doute qu’ils auront une prime, dans la joie et la bonne humeur, pour avoir su encore une fois cette année fait reculer le crash attendu.

    1. tabbehim

      http://www.20minutes.fr/economie/1300434-comment-francois-hollande-veut-reconstruire-l-attractivite-de-la-france

      l’Elysée est pour le moment occupé à mettre en place des réunions, les haut fonctionnaire et ministre attaché (à moins que ce ne soit l’inverse) se chargeront de mettre en place tout ce qu’il faut pour t’imposer sans répit et sans repos pour te sucer tout ton flouze ton oseille
      Ton pognon
      Ton pèze
      Ton fric
      Ton blé
      Tes biftons
      Tes ronds
      Tes actions
      Tes sicav
      Ton liquide
      Tes pourliches
      Ton salaire
      Tes bénefs
      Tes magots
      Tes lingots
      Tes napos
      Tes bas de laine
      Tout ce qui traîne
      Ce que t’as sué de ton front
      On va t’le sucer jusqu’au fond

      1. Aristarque

        Les Italiens s’ inspirent de lui. Le journal Il Sole, relève le blog Prêchi-Prêcha, rapporte que le gvt italien oblige les banques du cru à consigner 20% du montant de chaque virement reçu par un ressortissant italien, en provenance d’une banque étrangère. Cette consigne ne serait payable à son destinataire qu’ une fois toutes explications et justifications « satisfaisantes » fournies à l’ administration fiscale… A rapprocher de la déclaration à Tracfin de tout mouvement de fonds de 1K€ et plus…

        1. yp

          On voit peu de mouvement remonter à la surface, mais dans les profondeurs, ça ressemble à une panique…

          Curieux, ce silence de la presse française…

  6. pouf pouf

    A mi chemin tout nous parût difficile. Les herbes changeaient de taille et la rosée qui n’avait pas encore séché trempait nos pantalons jusqu’à leurs genoux. Se lever tôt pouvait causer bien des désagréments. Ecouter radio rance et entendre parler du pacte stratégique de quoi déjà ? – Attractivité me répondit mon épouse en souriant bizarrement et en promenant ses doigts sur ma proéminence. – Merde on dirait du gérard de villepin. – Villiers, me dit-elle. Ouais, c’est pareil répondis-je, n’importe quel serviteur du voyage organisé, qui voulait aller baiser à l’est sans passer changer des sous à sa banque, ce sont tous les mêmes, le clan des gratos, du gâchis systémique. – Tu exagères encore. – Ah bon ? Rappelle-moi le cahier des charges euro-p-un ? Une ligne de Tram/métro/Rer qui va directement de l’aéroport au centre ville, et puis ? – et puis trois autres lignes aux couleurs primaires. Et puis ? Et puis rien, infiniment rien, perpétuellement rien à part leurs petits arrangements entre chiens.

    1. hussardbleu

      Amusant … mais sais-tu qu’il existe un « Haut Conseil de l’Attractivité » ? j’ai découvert cela ce matin… admirable, cette faculté créatrice qu’ont nos politichiens grançais à placer leurs copains dans des bidules à cramer le pognon gratuit…

    2. Tribuliste

      D’ailleurs depuis peu les banques sont dans l’obligation de déclarer un retrait en liquide supérieur à 1500€ sauf erreur, et surtout d’en déclarer la raison! Mon gentil banquier (petite agence franchouillarde où la cigarette empeste encore les bureaux) m’a indiqué qu’agacé par ce procédé i lavait renvoyé plusieurs formulaires avec « Prostituées à la Jonqueira, cigarettes et alcool en espagne » n’avait plus reçu aucune nouvelle des services d’état.
      J’aime mon banquier 🙂

      1. Black Mamba

        Mon époux, il a bien rit 😆
        Je lui ai proposé que s’il devait faire un énorme retrait à l’avenir de dire à la Banque que c’est pour entretenir sa maîtresse
        Il a répondu :  » Ben, oui! Tiens! Je dirais que je suis l’exemple d’en haut 😆 « 

  7. Higgins

    « The Commission will ask the bloc’s insurance watchdog in the second half of this year for advice on a possible draft law « to mobilize more personal pension savings for long-term financing » — La Commission demandera leur conseil, dans la seconde moitié de l’année, aux organismes de surveillance de la zone sur un projet de loi visant à « mobiliser l’épargne retraite personnelle pour du financement de long terme » »: Qu’en mots délicats ces choses-là sont dites. Un volontaire pour investir dans une usine de vaseline?
    A mettre également en parallèle avec ce très timide ballon d’essai lancé par notre Iznogoud national visant à bloquer les avancement automatiques des fonctionnaires (http://www.20minutes.fr/societe/1299922-20140215-ayrault-engage-ecrit-non-gel-avancement-fontionnaires). Qu’un gouvernement socialiste, et bien qu’il est rétropédalé aussi vite qu’il le pouvait (sur le coup, Lucky Luke est battu) , en soit réduit à ce genre d’expédient montre que la situation du pays est très loin d’être brillante. Encore une fois, la vérité se dessine en creux des propos officiels. J’ai noté cependant que des vérités se font jour à propos de compétences et de l’utilité du ministre des veaux sous la mère. C’est toujours ça de pris même si ce constat est loin de s’arrêter au ministre en question.
    Enfin, si vous voulez une petite bouffée d’oxygène, lisez la biographie de Jean-François Revel signé Philippe Boulanger publié aux Belles lettres et dont une excellente recension est faite par l’ami Copeau (http://copeau.wordpress.com/2014/02/13/jean-francois-revel-par-philippe-boulanger/). Dommage que Revel soit décédé. Il aurait de quoi nourrir son esprit critique avec Normal 1er et sa bande.

    1. hussardbleu

      son autobiographie vaut la lecture également : « Le voleur dans la maison vide »… un programme à envisager, par surcroît…

    2. Aristarque

      Vaseline ?
      Cela nécessitera plutôt de la Mobil One de synthèse intégrale, indice 5W50 API SW pour résister à l’échauffement…

    3. Aristarque

      Il l’avait avec la version initiale originale de l’Arsouille et consorts de l’époque, entre autres. Je viens de finir de relire La connaissance inutile où les seuls correctifs à apporter dans nombre de chapitres seraient des noms de personnes ou d’affaires mais dans lesquels le fond du sujet demeure rigoureusement contemporain. Notamment celui où il évoque nombre d’intellectuels (gauchisants mais pas que) ayant acquis une notoriété dans un domaine précis et limité mais se permettant de donner des avis et leçons sur tout et le reste, en se réclamant de leur compétence étroite en argument d’autorité. Ce livre, hors ce qui concernait l’Union Soviétique et les Partis communistes au sens large, incluant les « guerres de libération », demeure parfaitement en phase avec le socialisme hollandais, à un quart de siècle de distance…

    4. Korsor

      « The Commission will ask the bloc’s insurance watchdog in the second half of this year », la commission aura été balayée par les élections européennes alors ce qu’ils feront les cuistres actuels, who knows and cares… L’avenir de l’UE ressemble à la Belgique, aucune majorité et flottement pendant des mois – pourrissement même… The end.

  8. shj

    J’ai envie de dire: Tirez vous.

    Si vous ne pouvez pas créez un compte à l’étranger et mettez y tous vos avoirs, votre salaire. Ne rien posséder en nom propre est essentiel…

  9. Tribuliste

    Égoïstement je conserve la majeure partie de mon épargne sur Suisse, me disant jusqu’à ces derniers mois qu’au pire je sauvegarderai une partie de mes bourses ; mais devant l’ouverture des banques suisses aux demandes de transparence us/cee je ne peux m’empêcher de faire réflexion arrière. D’autant que les « petits » déposants devraient être aisément expulsables, ou un accord de droit de regard conclu avec la France afin d’être taxé sur le dépôt suisse.

    1. Bob4949

      Moui, mais cela peut rester quand même pertinent dans la mesure où ton épargne est en CHF et non en EUR et qu’a priori, l’Etat français ne pourra pas piocher directement dessus… Certes, tu recevras un joli papier de ton banquier t’expliquant poliment et avec tendresse que ton compte sera clôturé dans les 2 semaines et tu auras une liasse de cerfa à remplir pour que ton argent participe à la mobilisation festive en cours, mais avec tout ça tu va quand même gagner du temps par rapport à ceux qui n’ont pas pris ta précaution.
      Et le temps, ça peut devenir vital…

      1. Tribuliste

        Je partage ce point de vue, à savoir que la sécurité suisse reste relative et à court terme. Quand j’employais « petits » c’était surtout pour mettre en évidence que nos amis helvètes ne s’encombreront pas de quelques frontaliers bas de gamme en cas de tractation avec les « puissants » de france. En gros on nous fait déjà clairement comprendre que nous sommes tolérés, de là à ce que nous dérangions il n’y a qu’un pas! 🙂

      1. yp

        Les Caraïbes, les Seychelles, ça va pas durer. La pression va monter sur les petits états. La France peut jouer les gros bras avec eux…

        Par contre, personne n’aura le courage de mettre Hong Kong sur une liste (même gris pâle), puisque la Chine ferait de gros yeux.

        Cela dit, le ticket d’entrée d’un montage offshore efficace monte au fur et à mesure que la répression s’intensifie. La meilleure solution est de s’exiler soi même.

  10. Tribuliste

    « Chypre n’était bien qu’une répétition »
    Et les russes ont largement pesé sur une sortie moins violente… inutile d’imaginer ce qui se passera dans l’intimité de notre douce europe. Un système en bout de souffle, maintenu par intraveineuse jusqu’ici, et qui s’auto-vampirise devra forcement disparaître.

  11. tabbehim

    quelle est la santé des banques russe? est il intéressant d’y mettre ses avoirs ?
    (quelles sont les avantages inconvénient des autres banques dans le monde? histoire d’avoir le point de vue de ceux qui savent 🙂 )

  12. Alzheimer

    Pour protéger un peu son modeste patrimoine, il faut pousser loin la logique de « plusieurs paniers pour tous ses oeufs », allant jusqu’au saupoudrage.
    En effet tout patrimoine concentré sera plus facilement chyprable.
    D’où saupoudrer dans un maximum de choses, mais toujours sous le radar :
    – Immobilier : se limiter à sa résidence principale. Le locatif sera sur-taxé (dixit Duflot).
    – Un seul compte à l’étranger, hors euro, avec une raison valable. Idéalement un petit business en pays favorable, alimente un train de vie annexe ou stocke du cash.
    – Or, physique bien sûr, et non déclaré.
    – Du semi-immobilier de loisir : acheter un emplacement de camping (F ou étranger) + une caravane dessus = vacances, discret, zone de repli si besoin. Peut-être liquide ou louable au black.
    – Tout matos pas trop périssable, y-compris véhicule. Neuf avant obligation de puçage des voitures = 20 ans de (relative) tranquillité. Peu saisissable. Privilégier le discret, petit et utile.
    – Santé : investir dans sa propre vie (dents…) : rigoureusement non chyprable, mais zéro liquide.
    – Self-éducation : idem, rendement à long terme.
    – Enfants ou neveux : aidez-les aujourd’hui, même à fonds perdus. Vous apprécierez leur dynamisme plus tard.
    – Carpe diem : profitez maintenant de la vie et des plaisirs « avant crash ». Les bons souvenirs ne peuvent être taxés.

    L’inconvénient de cette stratégie est sa dilution et les frais générés. Impossible de retrouver son capital initial.

    Le mythe de la ferme autonome par contre est une erreur : plus immobile que la terre (donc taxable par la SAFER) y a pas.

    1. hussardbleu

      La ferme autonome : du cowfunding ?

      mais bon, la campagne, 20 ares de maraîchage intelligent, quelques poules et lapins, et du métal lourd et malléable pour protéger la chose, si on ne peut se tirer ailleurs… au demeurant, les USA ne me paraissent pas aussi fiables que cela… en Australie, on n’a plus que des contribuables désarmés… le Canada, certes, mais les USA peuvent contaminer…

      L’Irlande, une île, pour voir le socialisme sombrer, de loin… ?

          1. vengeusemasquée

            N’est-ce pas plutôt le slowfunding en fRance? enfin, ça dépend pour qui, vous me direz… 🙄

            1. tess

              Si on compare le fonds de réserve de la Norvège : entre 600 milliards et 700 milliards (c’est vrai qu’ils ont de grosses réserves de pétrole mais vous imaginez la gabegie chez nous avec tout ce potentiel ? ils auraient trouver le moyen de tout bouffer) pour 3 millions d’habitants.
              Et la Rance 66 millions d’habitants avec 18 milliards de fonds de réserve. Ce serait plutôt le nofunding.

            2. yp

              Combien de centaines de milliards ? Bah ici, ça tiendrait trois jours (deux si Bartholone est du projet.)

              En France, l’unité de compte des énarques, c’est le Crédit Lyonnais. Ca fait combien de Crédit Lyonnais, le fonds de réserve de la Norvège ?

    2. royaumont

      La terre n’est pas un si mauvais placement :
      si il vient à l’esprit du Léviathan de se saisir de ce qui ne lui appartient pas (hypothèse de travail…), il se saisira de ce qu’il peut le plus facilement revendre. De ce point de vue, une saisie est assez découragente pour les acheteur potentiels, donc il serait difficile d’écouler les confiscations. De plus, l’expérience des biens nationaux vendus par la révolution française montre que ce genre d’opération peut pourrir l’ambiance du pays pour longtemps.
      En conclusion, la terre est trop difficile à écouler pour que la saisie soit intéressante.
      Mais c’est vrai, ça reste taxable

      1. Alzheimer

        Il y aura toujours des copains du pouvoir enchantés de racheter à bon prix.

        Sinon la technique est simple : la saisie n’est pas complète mais partielle, comme les 17% de patrimoine ci-dessous.
        L’Etat crée une super SCI nationale (avec aussi des copains à la tête), qui devient propriétaire de 17% de votre bien, et vous fait payer un loyer sur sa quote-part.
        Vous ne pouvez évidemment revendre que 83%, mais l’acheteur débourse 100 ou hérite du « loyer ».
        Cette super SCI nationalise de fait 17 (euh, 17,6 puis 19,6 puis 20%) du patrimoine national, en organisant un système de dation pour payer les impôts et taxes.

        Avec un bon discours à base de Grande Cause Nationale de Solidarité, ça passe nickel. Ca passerait même un référendum (contre les riches).

        1. Hugeus

          Waow, c’est une idée à vous ou vous avez déjà vu ça quelque part ? Dans ce deuxième cas, je veux bien que vous m’indiquiez où trouver des infos sur comment ça s’est passé, histoire d’anticiper un peu…

        2. gameover

          Autrement dit on vous vole 17% du bien et on vous le reloue… mouais… va y avoir un loup avec toutes les lois de protection du locataire et pour l’entretien du bien sauf à laisser le bien en concession … Les propriétaires sauvés par Duflot.

          Perso je trouve le loyer fictif beaucoup plus efficace pour le but à atteindre.

          Mais dans les 2 cas le bien est grevé par une servitude ou une charge et ça va diminuer sa valeur.

        1. gameover

          Oui, c’est vrai … pas besoin de SCI machin chose… la taxe fonciere taxe déjà la propriété… et si vous payez pas, la dation sera la saisie.

          Heureusement que c’est que sur les terrains, parce que imaginez par exemple au hasard que vous achetiez je sais pas moi… une télé tiens !
          C’est comme si l’état vous mettait une taxe dessus… inimaginable hein…

          Zut euh…

  13. Aristarque

    Dans l’optique chyprage des comptes, il y a eu des articles cet été parlant d’une ponction de 17% sur le patrimoine des Grançais. Evidemment, le taux a provoqué des réactions pas vraiment amicales. Mais dernièrement, cela a resurgi sur une base de seulement 10% tout en entretenant un flou sur l’effet (en fait, on a tenté de faire croire que cela suffirait mais il faut plut^t le prendre comme un acompte d’étape intermédiaire)…

    1. Nyamba

      Oui, ça sent à plein nez la bonne vieille porte au nez. Quand ils annonceront 10% au lieu de 17, vous verrez que tout le monde sera soulagé. Avec un petit combo de différé – 10% maintenant, et une petite rallonge de 5 non 7 non 10 % plus tard, ça passera tout seul, non ? :/

  14. Marc

    On sent déjà qu’ils vont nous emballer le cadeau empoisonné avec du beau papier décoré des scintillantes étoiles européennes. Je remarque que le projet de financement prévoit des mesures pour inciter le petit contribuable européen à l’usage du crowdfunding, parce que la Commission recherche déséspérement du funding et qu’après tout le crowd c’est vachement populaire et ça correspond vaguement à son public. Je remarque aussi que Hollande a déjà saisi le concept à deux mains. Ce dernier promet de projetter la France dans l’économie 2.0 qui débite de la croissance grâce à son super routeur qui transporte du petit paquet de croissants. Mais ça, encore une fois, c’est juste parce que la veille il aura mis le paquet, fiscal j’entends.

      1. LOG

        En même temps, il faut reconnaître qu’elle n’a pas tort, non ?
        En France, ce qu’on a, on l’a voté / élu. Des charges et taxes débiles, des lois à croissance exponentielle, la gabegie dans la gestion des collectivités, etc… Aucun ne s’est imposé par la force, que je sache.
        Donc, oui, les citoyens sont myopes, en moyenne plutôt bêtes, ne voient que leur intérêt à court terme, ce qui donne un terreau parfait pour tous les clientélismes.
        En quoi faire des référendums améliorerait tout ça ? Je suis persuadé qu’un référendum « voulez-vous plus de subventions et moins d’impôts » passerait.
        Ce qui marche dans le principe des votations suisses, ce n’est pas le principe même, c’est qu’ils ont une mentalité un peu différente des français.
        L’ennemi, ce n’est pas l’état, c’est les cons. Et ils sont majoritaires.

        1. Flash

          Les gens sont aveugles, pas forcément cons. L’Etat, les médias, tout concourt à l’étatisme. Des gens très intelligent sont abusés par cet air du temps.
          L’ennemi c’est bel et bien l’Etat, qui a tout intérêt à perpétuer cet état de fait.

          1. petit-chat

            Ils ne démontrent pas non plus une intelligence supérieure. Comment expliquer que de la pub qui n’intéresserait éventuellement qu’un gosse de 5 ans ait un tel impact ? On leur coupe leurs films avec des conneries, et ils se précipitent pour acheter des saloperies qui ne leur sont d’aucune utilité. On vend des trucs avec comme motif « vu à la télé ». Et les achats « coup de cœur », c’est de l’intelligence et du raisonnement ça ?

      2. gameover

        Mail envoyé :

        Bonjour Madame,

        Suite à votre intervention à la RTS au sujet de la votation suisse je vous confirme que c’est effectivement à désespérer du droit de vote que de constater que des citoyens vous ont désigné pour les représenter au parlement européen,

        Vous voudrez bien ne pas oublier que ce que les citoyens « bêtes » font ils peuvent le défaire et ils n’y manqueront pas quand ils seront avisés des propos que vous tenez à leur égard.

        Il est certainement grand temps que ces citoyens reprennent les choses en main, ce serait une source d’économies vu les nombreux avantages que vous vous êtes octroyés et qui semblent vous avoir par trop éloigné des réalités que nous vivons tous les jours.

        Ceci n’est pas un avertissement, ça n’a que trop duré, la fête est finie.

            1. Aristarque

              Votre gravatar, agrémenté de faux cils outranciers, me rappellerait encore davantage le profil de Malcom Mc Dowell dans Orange Mécanique, ce qu’ il fait déjà fort bien en l’ état. Brrrrrrrreuuuu!!!

      3. carpediem

        pour ma part, c’est ce que j’ai fait après avoir retrouvé mon rythme cardiaque, un mail bien senti de derrière les fagots. Je lui ai dit que la « populace » en avait assez d’être humiliée sans arrêt par ses pseudo élites. Une bonne tartine dans les naseaux de madame en terminant « si vous ne nous comprenez pas, au moins respectez nous! ».

      1. tabbehim

        élu, ou désigné?
        parce que s’il n’y a que elle ou pire encore, les électeurs n’ont eu le choix qu’entre la peste et le choléra, choisissez en fonction de savoir si vous êtes partageurs ou non ^^

        1. gameover

          Ca me fait penser que sur la liste PS aux européennes, les 4 premiers ne sont même pas des élus… ils ne se sont jamais présentés devant des électeurs… Et en tête Harlem Désir.

      1. tabbehim

        \o/
        bien vue !
        c’est vrai qu’on a des hôtels et des palais qui sont peuplé de gens digne d’une silly con vallée !

        1. petit-chat

          Et si par malheur ils ne campent que dans un hôtel 5 étoiles, ils ne seront pas tenus d’attendre 15 minutes pour un taxi…

        1. tabbehim

          cher aristarque de samos, je pense que je vais vous emprunter cette magnifique tournure qui attouchera le cœur de nos grand hommes 🙂
          Silly con car né (PS/politique/par erreur…)

  15. Christophe

    La vérité sort de la bouche des enfants.

    Et de celle des sénateurs PS.

    Gaëtan Gorce explique -par écrit- que les « 50 milliards d’économies »… ne sont qu' »un leurre destiné à enfumer la Commission européenne ».

    Si, si.

    http://tinyurl.com/mo3ks47

    « Mais il est surprenant de voir tant de responsables et de commentateurs le prendre aussi au mot et s’inquiéter des conditions de la mise en œuvre de ce grand projet…..puisqu’il n’a pas été conçu pour l’être. »

    http://tinyurl.com/mu8943w

  16. Flash

    Plus le temps passe, plus il m’apparaît clair qu’une action est nécessaire.
    Mais laquelle?
    L’abstention? Bof. Trente ans que l’abstention grimpe. J’ai pas l’impression que la situation s’améliore.
    Le vote blanc? C’est déjà plus intéressant. Mais l’enjeu, c’est de convaincre les gens, de leur faire réaliser que le principal problème ce n’est pas la liberté de quelques uns, mais l’étatisme dont nous sommes tous victimes.
    Alors quoi? Un parti? Lequel? Avec quel programme?
    Putain, c’est déprimant.

    1. gameover

      En relisant un ancien post de h16 j’avais trouvé une idée pas mal dans les commentaires : se présenter comme du parti des abstentionnistes et avoir comme programme de gérer uniquement les affaires courantes.

      Dans une municipalité ca serait ne faire aucun nouveaux travaux excepté pour la sécurité, ne pas embaucher pour les départs en retraite, ne pas voter de subventions aux assoces et laisser dépérir les bacs à fleurs. Le minimum.

      En tant que député, ce serait de voter contre toute nouvelle loi et à plus forte raison contre celles nécessitant des financements ou présentant des budgets en déséquilibre (toutes en résumé).

      En tant que président… (à suivre)

      1. tabbehim

        je vote, qui c’est qui se présente comme grand manitou du parti?
        vite, faites vous aussi votre secte du moins j’en fait mieux je me porte !
        perso, un parti comme ça, c’est le bonheur : 5 ans de lisibilité législatif ! qui dit mieux?

        (je suis sur qu’il pourrait avoir quelque voix 🙂 )

        1. gameover

          Et en plus ça ne serait pas usant comme boulot… plus de réunions alakonTM, les séances du conseil municipal qui commencent à 20h et finissent à 20h05, pas d’inauguration vu qu’on fait rien, pas de promesse (sauf de rien faire), pas de compte twitter, pas besoin de permanence de député… pas besoin d’attaché parlementaire, pas de bureau à l’assemblée….

          Même pas besoin d’aller à la télé :
          C’est quoi votre programme ? : rien.
          On peut vous souhaiter quoi ? de l’appliquer !
          Merci. Au revoir.

          1. Flash

            Je suis pas sûr que ça marche forcément. C’est la préservation du statu quo, là. Il faudrait restreindre l’action, c’est-à-dire supprimer pas mal de choses (AAI, comités, ministères, départements, régions, et les impôts et subventions liées). Ça implique plus que l’inaction. Faut se relever les manches, et y aller au sécateur. Une fois le ménage fait, ce sera déjà un peu plus respirable : l’abstention craintive serait alors sagesse.

            J’avais vu un truc genre alternative libérale, dans l’UDI. Mais bon, l’UDI c’est un peu tout et n’importe quoi.
            J’ai aussi vu le parti pirate. Je connais pas plus que ça, mais ça pourrait être intéressant, non?

            1. gameover

              Oui mais là ça veut dire que tu as la majorité à la chambre.
              Mais d’ici là il va falloir commencer par avoir les mairies puis la majorité dans les communautés d’agglo, puis les departements, puis les régions etc…
              Aucun problème pour supprimer les départements vu que l’élu ne fait rien !

            2. Flash

              Je ne vois pas très bien comment un tel miracle est possible. Même au niveau local, ça me semble compromis.

              Enfin, j’ai malgré tout un vague espoir. Le libéralisme authentique peut avoir le vent en poupe, dans un contexte comme le nôtre. J’essaie de me raccrocher à cette idée.

          2. royaumont

            Dans ce gouvernement, je revendique le portefeuille de « ministre aux affaires inutiles ».
            C’est dans mes cordes

            1. tabbehim

              non flash, désolé,
              Montebourg, c’est le ministère du rire 😀
              il faut quelqu’un qui peut amuser tout le monde et sortir les pire des conneries aussi naturellement que s’il est respirait !

        2. Nyamba

          Vous oubliez la stratégie électorale première, cet écueil inévitable contre lequel se fracassera toujours le frêle esquif de la responsabilité individuelle : le clientélisme. Même pas besoin de toucher une majorité d’électeurs, puisque 20% de fidèles toutous suffisent.
          J’avais eu, brièvement, une idée de nonosse, pour les municipales : baisse générale des impôts locaux, avec en contrepartie la création d’associations de quartier indépendantes. Leur rôle : fédérer les riverains en vue de, par exemple, payer des entreprises pour nettoyer leur rue, entretenir leurs parterres et décorer leurs ronds-points… Et puis j’ai pensé à tous ces gens qui ne décrochent de contrat (aidé) que parce qu’ils sont allés pleurer chez M. le maire… Comment motiver des gens à la création d’entreprises de ce genre, quand tout ce qu’ils savent faire, c’est attendre que le boulot vienne à eux ?

          1. Flash

            Je sais pas, il y a quand même une volonté de réussir par soi-même chez certains de nos compatriotes, non?
            La vie de mendiant auprès de l’Etat ou de parasite auprès de la collectivité n’est pas vraiment valorisée socialement. Et heureusement.

            Prenez l’école 42 : elle a eu un franc succès. Elle prônait pourtant l’initiative, la capacité à se sortir les doigts du cul, le travail intensif, le dépassement de soi, tout en critiquant ce formidable service public qu’est l’Education Nationale et en étant financé par de l’argent privé. Il existe bien une jeunesse désireuse de s’en sortir par elle-même, avec de l’envie et de l’ambition.

            J’essaie de positiver.

            1. yp

              Oui, il y a des gens qui ont une volonté de réussir par soi-même.

              Mais ils ne sont pas cons, ils savent bien que s’ils se lancent, ils vont nourrir la bête. Quand on chasse toujours au même endroit de la même manière, le gibier apprend !

            2. Nyamba

              Je dis ça en étant très positive : « 20 % de fidèles toutous suffisent ». Ou d’inconscients, d’ailleurs (ce qui n’est pas mutuellement exclusif).
              Les autres 80% peuvent se dispatcher entre les 15 candidats restant, multiples facettes de la même boule collectiviste, ou se soustraire au choix (par l’abstention, le vote blanc, le bulletin customisé « bande d’enculés », ou les pieds).
              Même les libéraux entre eux sont difficiles à fédérer (avez-vous déjà assisté à un de leurs débats sur le réchauffement climatique ?)…

              Bon, c’est dommage que je sois anti-nutella, je crois qu’un gros pot et une cuillère feraient l’affaire, à ce stade de mon enthousiasme… :/

            3. André Rosa

              La libér(alis)ation de l’enseignement serait la mesure la plus efficace, parce qu’elle réaliserait en même temps deux objectifs:
              – diviser le coût de la formation par deux;
              – s’affranchir de la pensée unique à court, moyen et long terme.

    2. LOG

      Wake up call : changer le monde, ce n’est pas possible à moins que le monde change tout seul.
      A mon sens il faut tout simplement optimiser. Si vous êtes en France c’est que vous y trouvez un intérêt particulier (pour moi par exemple, la bouffe, les loyer pas chers et l’école privée quasi gratuite pour les petits). Sinon, il n’y a aucun intérêt à y vivre, et beaucoup d’autres pays offrent des horizons différentes, il y en a pour tous les goûts.
      Dans quelques années, quand le fond sera vraiment atteint, alors ce sera le bon moment d’investir (ie faire des choses en France, acheter de l’immobilier etc). Mais je pense que nous en sommes encore loin.

  17. Kekoresin

    Quand on sait que les responsables des finances européennes sont des anciens (ou ex futurs?!?) de Goldman Sachs! Les mêmes qui ont truqué les comptes de la Grèce et que l’on retrouve au redressement du pays qu’ils ont contribué à ruiner!!!
    http://lejournaldusiecle.com/2012/11/27/goldman-sachs-finalise-sa-prise-de-controle-economique-sur-leurope/
    Avec cette finance internationale, le monde est devenu une dictature 2.0. Contrairement aux autres formes de totalitarisme, nul risque de se voir traîner dans la boue ou d’être fusillé dans l’arrière cour du palais en cas de crise. Il suffit de donner au peuple de la liberté en conserve sous forme de Smart Phone et le tour est joué. Pour les autres, les esclaves à 1€ de salaire / jour travaillant dans des quartiers si pitoresques, même pas d’excuses à trouver! Leur vie ne vaut pas le coût de carton d’emballage des Nikes qui viennent de produire pour les boutonneux occidentaux en proie à des crises identitaires les poussant au suicide!
    La terre est ronde et pourtant ça baise dans tous les coins!

        1. gameover

          J’ai bien aimé la traduction anglaise de google :

          Illegitimi non carborundum is a mock-Latin aphorism meaning « Don’t let the bastards grind you down ».

          mock-latin c’est du latin like ? mais pas du latin ?

          1. hussardbleu

            on dirait peut-être en français du « latin de cuisine » : les anglais disent « cod-latin », c’est à dire fabriqué par des auteurs modernes, et non pas tiré d’une oeuvre de l’Antiquité. Il n’empêche que j’aime bien…

            1. huguesL

              Oui, mais pas facile de fabriquer du carborundum (carbure de silicium) dans sa cuisine. Quoique ca doit pouvoir etre fait :->

      1. LOG

        Au moins, à GS on bosse, et tout le monde se creuse les méninges pour avancer et être meilleurs que les autres. Pas besoin de subventions.

        1. hussardbleu

          ça pour bosser, ils bossent… pas besoin de subventions, quand on se sert soi même…. et quand on est pris en flagrant délit de piratage bancaire, on paie une petite amende (petite au regard des bénéfices engrangés) on lâche le lampiste, et on continue…. juste deux exemples….

          L’Expansion du 15/2/2010 :

          Des banques de Wall Street comme Goldman Sachs ont utilisé des instruments financiers complexes comme ceux qui ont été à l’origine de la crise financière américaine, pour aider la Grèce à dissimuler l’ampleur de sa dette, écrit dimanche le New York Times. Un montage élaboré par Goldman Sachs a notamment permis en 2001, juste après l’adhésion d’Athènes à l’Union monétaire européenne, d’aider le gouvernement grec à emprunter des milliards, selon le journal qui cite « des personnes au courant de la transaction ».

          ( (c) !)
          En savoir plus sur http://lexpansion.lexpress.fr/entreprise/goldman-sachs-aurait-aide-la-grece-a-dissimuler-sa-dette_226817.html#kqAwFDyLIPDYi5uI.99

          CHALLENGES du 25/7/2013

          Appelé à la barre mercredi 24 juillet, le Français Fabrice Tourre, ex-courtier de Goldman Sachs accusé de fraude, s’est défendu d’avoir voulu induire quiconque en erreur sur un placement financier complexe qu’il mettait en place.

          Dans une affaire jugée révélatrice des excès de la finance ayant conduit à la crise, l’autorité des marchés financiers, la SEC, tente de démontrer que le Français, également connu sous le surnom de « Fab le fabuleux », a sciemment induit en erreur des investisseurs. …

          http://www.challenges.fr/entreprise/20130725.CHA2636/crise-des-subprimes-l-ex-trader-de-goldman-sachs-se-defend-d-avoir-fraude.html

          1. gameover

            Sur le premier point j’ai souvenir qu’il s’agissait d’un swap sur taux d’intérêt ou devises qui avait permis à la grèce de masquer une partie de sa dette. On peut appeler cela une manipulation mais ça reste de l’optimisation de bilan comptable.

            Ca montre surtout que tout ratio censé représenter de manière synthétique l’état d’un système est légalement détourné pour le présenter favorablement.

            On croit avoir une bonne vision de l’endettement d’une entité mais on ne voit pas les engagements hors bilan.

            Ce n’est pas GS que je mettrais en cause dans ce cas là mais les experts de l’autre bord : ceux qui font les réglementations et ceux qui contrôlent leur application.

            1. LOG

              GO : je suis d’accord avec vous
              HB : sur les CDS, c’est du gros pipo. Il fallait un bouc émissaire à ce moment là. Mais personne, absolument personne, n’a relevé en public l’évidence même = dans le dérivé de crédit fourgué aux banques allemandes, même si Paulson avait sélectionné les meilleurs produits du moment plutôt que les plus pourris, le résultat final pour les banques aurait été exactement le même. Donner l’impression à une contrepartie d’en rouler une autre pour faire un trade, alors que ça ne change rien, c’est ça le savoir-faire.

            2. hussardbleu

              LOG :

              1/ donc, ils auraient accepté de payer 550 millions de dollars pour rien ? et la SEC poursuivrait Tourre quand même, quand il n’est qu’un préposé ?

              2/ pour ce qui est de la Grèce, cela s’assimile parfaitement à la présentation de faux bilan, non ? l’optimisation comptable a bon dos….

    1. tabbehim

      \o/
      ils sont aux abois, ils veulent qu’on les libère de leur contrainte pour lutter… mais savent ils lutter contre ce genre de géant ?
      aller, C+ a de la réserve, mais les autres, sans maman état, sont dans la mouise… à moins que j’ai oublié des paramètres qui indiqueraient qu’ils vont tous périr dans d’atroce et délectable souffrance, infinie torture de l’oublie médiatique 🙂

  18. pas sage

    dites donc, cette histoire de rentrées fiscales qui fondent comme neige à Sotchi , euh au soleil … cela ne nous rappelerait-il pas le sieur Laffer et sa courbe , bien injustement mal connus ?

      1. Duff

        Oui mais la vérité c’est que les rentrées fiscales ne baissent pas, elles augmentent avec l’augmentation des taux. Seulement ce que l’on constate au global c’est juste une moindre rentrée que prévue. Si le magot est de 100 et que je le taxe à 35% j’obtiens 35. Si je le taxe ensuite à 40% l’année suivante j’attends 40. Mais au final je n’obtiens que 37. On devine bien la courbe d’Arthur pointer son nez mais toujours est-il qu’il y a des crétins, et pas qu’à Bercy, pour se féliciter du résultat puisque 37>35…

        En conclusion, avant qu’au nom de la vérification pratique et expérimentale totalement indiscutable de la courbe de Laffer, les impôts pourront encore augmenter puisque pour traduire mathématiquement mon illustration, nous n’avons pas encore atteint le point haut de la courbe en cloche de Laffer. Pour parler comme Hollande, nous n’avons pas encore atteint le point d’inflexion…

        Même sur BFM Business il y a des gens qui osent clamer que l’intuition de Laffer n’a pas été validée ces derniers temps clairement par la France. Ce n’est pas faux, il faut juste espérer que ceux qui militent pour passer de 40% à 60% n’aient pas gain de cause histoire de vérifier que la recette s’effondrerait à moins de 35…

  19. lolo

    Depuis que le FMI a évoqué cette belle solution de désendettement des pays il y a bien 8 ou 9 mois, le vol, pardon, la mobilisation du pognon des épargnant suis lentement mais surement son chemin.

    Airbus a réglé le problème, il s’est acheté sa banque, Fiat le prépare, au moins il ne seront pas emmerdé par ces gens qui dans la panique voudraient récupérer leur argent.

    Heureusement, la Buba a conseillé de faire ça plutôt un week end, et l’UE a prévu un texte pour que les gens ne puisse pas retirer plus de 100 ou 150 euros par semaine, ça permet éventuellement d’imprimer.

    Ben oui, Chypre était une répétition générale, et encore c’était avec la vaseline vu que l’UE à tout de même sorti 10 milliards pour la garantie des 100.000. Ça risque d’être plus compliqué au niveau européen.

    Maintenant, que faire ? Faites une blague à votre banquier en l’avertissant que vous souhaitez sortir 10 ou 15 mille de votre compte, ça vous donne déjà un aperçu, c’est dur dur, à se demander si les flics ne vont pas venir ce que vous voulez faire de l’argent de ces pov banquiers. J’ai une nièce qui s’est fait gravement questionner pour un virement Western Union a destination US. 500 euros… Les retraits en espèces ont l’air d’être de plus en plus limité, toutes banques confondues, ont dirait que ça compartimente à fond.

    Je me demandais si j’allais pas tout virer sur un compte paypal, sans même savoir si c’est une solution

  20. channy

    « Les retraits en espèces ont l’air d’être de plus en plus limité, toutes banques confondues, ont dirait que ça compartimente à fond. »

    Jovanovic avait dit une chose très juste, si vous avez plus de 80 000 euros sur votre compte ,votre banquier vous foutra la paix..(il aura trop peur d’avoir à se justifier auprès de son supérieur si vous vous barrez)..bon je n ai pas essayé 10 000 ou 15 000 euros..mais 4000 euros ce fut sans problème( enfin si, ces abrutis n’avait quasiment pas de coupure de 100 et plus..j’ai du me taper des 50)

    1. LNB

      J’ai eu des problèmes pour moins que ça en France alors que je n’étais pas dans la catégorie premium comme l’on dit parce qu’on n’a plus de vocabulaire.
      Maintenant, avec une bonne vieille banque cantonale suisse, lorsque j’ai voulu augmenter mon plafond de retrait quotidien de 4000 à 10 000CHF pour acheter une voiture, ça a été fait… dans l’heure.

      1. Aristarque

        Z’ont pas les bonnes méthodes qui font réussir un pays, ces Helvètes. Ce ne sont que des Suisses, petits gnomes à l’ esprit lent, étroit et affreusement boutiquier. Que voulez-vous attendre de personnes qui osent déterminer ce qu’ elles veulent, fût -ce à rebours de la pensée des Oints du Seigneur qu’ il conviendrait plutôt d’ écrire Saigneur , à voir son action.

  21. Barbababar

    Bonjour, pour mettre son argent à l’abris, vous pensez qu’ouvrir un compte en Nouvelle Zélande pourrait être une bonne idée ? Je sais qu’il see pourrait qu’il y ai genre 30% de pertes mais qu’en penez-vous ? Niveau sécurité et faisabilité ?

      1. hussardbleu

        presque pareil que d’ouvrir un compte en NZ, tu plantes des kiwis et tu élèves des moutons : j’ai bon, là?

        1. hussardbleu

          tu peux aussi envoyer Nyamba, là bas sur place, elle y a des contacts, elle est petite mais costaud, et peut transporter facilement tous tes lingots. Et puis, elle pense « petit » (small is beautiful) et sa com’ sera très raisonnable.

          1. Aristarque

            Tu sais ce qu’ elle te dit, la petite Pie Mousse?!…
            (chute du slogan publicitaire de l’ époque) 😉

            1. hussardbleu

              « frais de port » ? elle s’appelle Turenge, bien sûr ! mais bon, y’a prescription, hein….

            2. Nyamba

              Qui donc, « elle » ?
              Pardon, aujourd’hui je lutte contre une angine sournoise ; autant dire que mes petits crocs sont quelque peu émoussés… Il faudra m’expliquer les choses avec des mots simples, et très lentement (et même cela risque de ne pas suffire).

            3. hussardbleu

              C’est cela… l’innocence la plus chafouine… et en plus « je suis malaaaade »… mais nous, nous savons bien que c’est une tortue ninja qui, dans le port d’Auckland, n’est-ce pas, a coulé un frêle esquif vert….

            4. Black Mamba

              Je compatis avec Nyamba, vos dires, Monsieur Hussardbleu, sont bien souvent obscures pour notre génération …

            5. Nyamba

              J’avais 2 ans lors de l’affaire, et même en étant un génie du mal je doute avoir été capable, à l’époque, d’arranger ce genre de fiasco monumental.
              D’autre part, si j’avais été une tortue ninja, mon nom aurait en toute logique été Nyambo (ou alors quelque chose m’échappe).
              Je remercie seulement Mme Black de sa sollicitude. A vous, M. HB, j’adresse quelques grommellements fatigués.

  22. hussardbleu

    Sans compter, n’est-ce pas, que leurs institutions ont un défaut majeur : pas moyen pour leur Parlement d’invalider un Referendum comme chez nous !
    « Ces gens n’ont aucun humour » comme disait Jean-François Coppet…

    1. Aristarque

      De qui parles-tu? De l’ oisillon de Meaux? Dans ce cas, ton orthographe est quelque peu erronée, non ?

      1. hussardbleu

        Un peu délibéré, n’est-ce pas ? c’est la propriété helvétique où le père et la fille sont conservés pour l’éternité dans une cuve d’alcool… brrr… tous les défauts, la Corinne…. sauf le tabac…

        1. Black Mamba

          Il y a des jours où le décryptage de vos sous entendus me pose quelques difficultés … Cela est dû, je suppose, à mon défaut de culture 🙁

        2. huguesL

          D’habitude on procede a une mise en biere. Je ne savais pas que ca pouvais se faire avec de l’alcool 😉

  23. Vladimir Vladimirovich

    @ H16

    Ca vient d’ou, votre classement des pays ou les banques de depot sont plus sures?

    Ils mettent l’Allemagne, dans le lot, qui fait pourtant partie de l’UE. Ca n’est pas tres clair

    1. C’est un petit graphique trouvé sur l’un ou l’autre blog financier que je fréquente. Je crois que c’était Automatic Earth mais je n’en suis pas sûr. Le graphique est ici essentiellement illustratif, pas vraiment informatif.

Les commentaires sont fermés.