Made in France, E14 : « Mireille l’abeille face au ratel étatique »

Tranches de vie ordinaires en République Démocratique (et Populaire) Française, imaginées mais pas dénuées de réalité – Épisode 14 : « Mireille l’abeille face au ratel étatique »

Par h16 et Baptiste Créteur.

Comme l’ont prouvé les prix Nobel d’économie Martine Aubry et Lionel Jospin, le travail en France est un gros gâteau de taille fixe qu’il convient de découper en parts de plus en plus fines à mesure que le nombre de demandeurs d’emploi augmente. Mais attention : si on fait des parts trop fines, le travailleur se rabougrit, s’étiole, se fane et ne repousse plus. S’il faut un plafond, il faut aussi un plancher. Et c’est ce plancher que Mireille a récemment découvert.

D’ailleurs, ça tombe bien qu’on parle plancher, parce que Mireille s’en occupe très souvent. Mireille est de ces femmes courageuses qui ne rechignent pas à la tâche. Parce qu’elle aime rendre service et est, de son propre aveu, maniaque de la propreté, Mireille est devenue femme de ménage. Alors les planchers, ça la connaît.

Mais bon, même si elle aime le travail bien fait et la propreté impeccable, elle ne peut pas travailler à temps plein. Physiquement, à 53 ans, elle ne se sent plus la force d’abattre plus de 15 à 18 heures dans une semaine, ce que lui demandent ses cinq à six employeurs. En outre, elle dispose d’un petit revenu foncier, ce qui lui permet de boucler ses fins de mois. Ce n’est certes pas mirobolant, mais si on le lui demande, Mireille dira sans problèmes qu’elle est une femme heureuse : un travail qui lui plaît en qualité et en quantité, que demander de plus ?

retro vintage cleaning comic 50s lady

Cependant, récemment, trois de ses clients sont partis en maison de retraite car, même avec son aide, ils ne parvenaient plus à affronter le quotidien. Porter une casserole d’eau quand on a de l’arthrose, signer une déclaration d’impôt pour la première fois de sa vie, monter les escaliers avec des rhumatismes et entretenir une maison, aussi petite soit-elle, ce n’est pas une mince affaire et Mireille en sait quelque chose. Et elle sait aussi que le plus dur, quand on vieillit, c’est la solitude et l’ennui ; alors, au lieu de s’apitoyer sur son sort, Mireille va régulièrement visiter ses anciens clients à la maison de retraite. Il n’en reste pas moins que sa charge hebdomadaire a diminué de moitié, et ses revenus ont sensiblement diminué. Et si la perspective de payer un peu moins d’impôt peut, éventuellement, adoucir la situation, Mireille se demande comment elle va s’adapter à ce changement de situation financière.

Un beau jour, alors qu’elle va chez son dentiste pour une visite de routine qui se transformera en ajustement d’un plombage (dont plusieurs euros seront remboursés par la sécurité sociale que le monde nous envie et qui grève si allègrement le salaire de l’industrieuse femme de ménage), Mireille discute sur le fauteuil réglable, qu’elle a toujours trouvé amusant. Entre le dentiste équipé de son masque et Mireille qui tente d’articuler avec les instruments dans la bouche, la conversation a un air comique, mais c’est très sérieusement que le dentiste lui propose de nettoyer son cabinet trois heures par semaine.

C’est inespéré pour Mireille : voilà qu’on lui propose un travail moins éreintant que chez des particuliers, qui comble en partie les heures récemment perdues, avec un salaire un peu meilleur ! Rarement visite chez le dentiste aura été plus agréable.

Rassurez-vous, nous sommes en France et la joie de Mireille sera donc de courte durée.

we can do itLe dentiste, préalablement à l’embauche de sa nouvelle femme de ménage, a consulté son expert-comptable pour les douloureuses questions de salaire. Ce dernier l’a donc naturellement informé d’une loi, qui le concerne en tant qu’employeur « non particulier » et qui entrera bientôt en vigueur, et qui portera la durée minimale hebdomadaire du travail à 24 heures. Lorsqu’il informe Mireille, elle est interloquée ; elle devra lire plusieurs fois les explications emberlificotées des sites internets barbouillés par l’administration pour comprendre exactement de quoi il retourne.

Mireille ne sait pas bien comment faire. D’une part, elle se voit mal astiquer le cabinet du dentiste 24 heures par semaine, la propreté a des limites. D’autre part, elle sent physiquement qu’elle ne pourra pas travailler plus. Sur le papier, cependant, la loi l’y oblige.

Renseignements pris, Mireille ne trouve malgré tout aucune solution. En plus, il n’y a pas beaucoup plus de gens qui ont besoin de ses services dans le voisinage, c’est-à-dire à moins d’une heure en voiture de chez elle… Et d’ailleurs, deux heures aller-retour pour une heure ou deux de ménage, le calcul économique n’est guère réjouissant.

Mireille ne baisse pas les bras. Elle qui aime se faire appeler « Mireille l’abeille » car elle est « travailleuse et sociable » ne veut pas devoir arrêter, contrainte par une loi mal boutiquée à abandonner ses clients et, pompon de l’affaire, vivre de subsides. D’abord, elle s’en est toujours sortie par elle-même et n’a pas l’intention de changer maintenant. Mais tout ceci finit par l’agacer : d’un côté, on la bassine sans arrêt avec le chômage, qui justifie toutes les ponctions, les taxes et les agitations politiciennes et de l’autre, ces mêmes agitations se traduisent par des lois … pour empêcher les gens de travailler comme ils l’entendent.

Heureusement, l’entrée en vigueur de la loi, initialement prévue pour le premier janvier 2014, a été repoussée de six mois. Mais quand elle lit que le gouvernement fait de cette loi un moyen de lutte contre la précarité, elle fulmine : c’est précisément à cause de cette loi en carton rédigée par une bande de bivalves accrochés à leur rocher républicain loin de toute réalité de terrain qu’elle va se retrouver dans la précarité, ou l’obliger à travailler bien plus que ce qu’elle aimerait, ou, tout simplement, pourrait. C’est parfaitement grotesque.

my cleaning ladyAussi grotesque, finalement, que ces salariés licenciés suite aux décisions prises contre le travail du dimanche. Mireille se demande pourquoi, alors que les Français butinent, l’État détruit leur vie et pille leur miel durement gagné. À ce rythme, non seulement elle va devoir renoncer au beurre, mais aussi aux épinards.

Mireille pourrait écrire aux députés et sénateurs, mais ça ne servira à rien, comme écrire au gouvernement ou pisser dans un violon : les politiciens n’écoutent pas les gens comme elle et n’ont aucune expérience de l’entreprise. Elle pourrait tenter de trouver un truc, pour échapper à cette loi débile. Mais plus probablement, elle ira travailler au noir. Ou, magie socialiste, plus du tout.

Merci qui ? Merci l’État !

Vous vous reconnaissez dans cette histoire ? Vous pensez qu’elle ressemble à des douzaines de cas relatés par la presse ? Vous lui trouvez une résonance particulière dans votre vie ? N’hésitez pas à en faire part dans les commentaires ci-dessous !

J'accepte les BCH !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires188

  1. Le Gnôme

    Une question bête, probablement, est ce que le statut d’auto- entrepreneur ne permet pas de touner cette loi inepte ? En attendant qu’on l’interdise, bien sûr.

    1. Peut-être, je ne sais pas, mais je crains que ce serait vite requalifié par les impôts et les services sociaux.

    2. petit-chat

      Autoentrepreneur = URSSaf avant même d’avoir gagné 1 centime. Pas droit au chômage non plus. Et probablement aucune aide d’aucune sorte (APL par exemple). Non inscription à Paul Employ = mutuelle à votre charge, pas de RSA. Que du bonheur donc.
      On peut compter aussi sur la Chambre de Commerce pour vous taxer un local à usage commercial (pour ranger les balais ?)
      Solution : RSA + black.

      1. Kekoresin

        Bien d’accord avec petit félin! L’Etat pond un statut et le modifie ensuite à sa guise pour mieux niquer les incrédules qui se seront pris dans le joli piège sucré!

        Solution: profiter du système tant que ce dure et faire un peu de pognon à côté. Une bonne partie de notre économie est similaire à celle de l’Italie en fonctionnant grâce au black (ou au bénévolat, ce qui revient au même pour un inspecteur de l’URSSaf!)

    3. max

      Le dentiste est son client pas son employeur, il me semble, elle n’est pas une salariée du dentiste mais un prestataire de service extérieur au cabinet dentaire.

      1. gem

        Jusqu’à ce qu’un plumitif quelconque requalifie le contrat de prestation de service en contrat de travail, parce que na.

          1. max

            Le fait est que les politiques, les syndicats et une part du patronat sont ringards, ne comprennent pas que le salariat va devenir du passé et que la vraie flexibilité favorable à l’économie passe par l’autonomie, que chacun puisse décider pour combien de clients et combien de temps il veut travailler. La fiscalité doit aller dans ce sens pour les travailleurs autonomes puissent gagner correctement leur vie, se loger…

            1. aleister Muramasa

              Mais vous êtes fou, malheureux!! des gens autonomes? et pourquoi pas responsables, pendant que vous y êtes?

    4. vegeta

      selon l’état un auto-entrepreneur est quelqu’un de faible et un patron d’entreprise (sarl, eurl etc) et puissant et fort donc selon la loi il n’y a pas de notion d’équilibre le méchant patron exploite le gentil auto-entrepreneur

  2. jeff

    Ouf je viens de licencier la femme de ménage de notre copro que je payais 22h pour 12 effectuées !!!! Il aurait en plus l augmenter de 2h…

  3. Calvin

    Triste et plein de vérités.
    Un billet qui résume cette réalité : le socialisme est véritablement une usine à pauvres.
    Et plus il en crée, plus il est puissant…

    Bon, je ne fais plus le pont et je retourne à l’école.
    Dramatique époque…

  4. NOURATIN

    Vous comprenez, un pays qui, en dépit de toutes les expériences catastrophiques qu’il a pu faire par le passé, continue à confier son sort à des socialistes, un pays dont les habitants aspirent essentiellement à intégrer la fonction publique tout en se laissant envahir sans piper mot,
    un pays pareil ne mérite pas mieux que des lois absurdes et des règlements ineptes. C’est bien embêtant pour la minorité de ceux qui essaient courageusement de nager à contre-courant mais, que voulez vous, la démocratie ce n’est jamais que l’oppression de la minorité.
    Et la Démocratie Française, c’est quand même la plus belle du monde, non?

    1. Gerldam

      Il y a déjà quelques années un certain Platon disait tout le mal qu’il pen sait de la démocratie. Plus près de nous, Tocqueville a dit plus ou moins la même chose: le peuple est majoritairement ignorant et crétin. En lui donnant le droit de vote universel, on est cetain d’avoir à la tête de la cité (ou nation) d’une part des nuls, d’autre part des démagogues qui ont promis au bas peuple ce qu’il voulait entendre.
      Ceci dit, il est certain que la république prônée par Platon ressemble un peu à un communisme natif. Quand à Tocqueville, il est nostalgique de l’aristocratie, tout en étant assez lucide pour voir que c’est la démocratie qui va l’emporter avec tous ses défauts.
      Churchill aurat-il eu raison?

      1. bob razovski

        Plus proche de nous encore, Desproges aussi n’était pas démocrate. Dit à sa manière, c’est savoureux !

      2. aleister Muramasa

        Vous pouvez aussi lire « Le plus sot animal » d’Aldous Huxley, où la charge contre la démocratie est tout aussi sévère!

        1. MadeInCH

          Perso, il me semble que la Suisse ne marche pas si mal!

          La démocratie, ce n’est pas seulement élire des gens, car dans ce cas, on se retrouve dans une situation « à la française ». A un moment donné, les plus beau parleurs incompétents auront le pouvoi5r et les électeurs se ront désabusés.

          Mais avec référendum et initiatives non-blocable, c’est autre chose! Qu’el que soit le type élu, il reste sous contrôle permanent des citoyens.
          Et le peuple a tout de même un bon sens populaire qui fait que ça marche pas mal!
          Note: Les Suisses ont refusés les 5 semaines de vacances et vont refuser le salaire minimum. A Neuchâtel, il leur est arrivé de refuser une baisse d’impôts(1)!!!

          (1) Okay, j’utilise cet argument de manière frauuleuse… A Neuchâtel, le sosialisme et si important, les gens vivants des revenus de l’état, sont si nombreux que la diminution de ce même revenu aurait été étonnant. Entre les chômeurs, les gens à l’AI (Assurance Invalidité), les fonctionnaires, les gens au RSI (Revenu Social d’Insertion, pour ceux qui ont dépasé leur période de chômage), que on arrive à ~20% de la population « travailleuse »/votante.
          Note: Neuchâtel a un problème: Il y a trop de gens de la classe « moyenne » qui s’enfuient. Et ils se demandent pourquoi…

  5. pouf pouf

    Le respect de la différence et des spécificités, par exemple, par là, suivez mon regard et mon doigt dans cet ordre-là. C’est ça, dans l’autre sens cela ferait au doigt et à l’œil, et ça, ça ne se peut pas. Des différences et de la spécificité, si vous voulez. On fait ce que tu veux mon peuple, c’est toi qui décide, des libertés à circonférence acceptatoire, peux-tu dicter moins vite ? Et puis après ? Du chocolat le mardi ? Quoi le mardi midi ? Qui c’est celle-là ? Quel déconneur ce bon peuple, avec son humour qu’on lui dit, il en fait de belles. Mouais, va pour mardi, on a rien prévu avec julie, te casse pas on s’occupe de tout, s’occupe toi de rien. En parlant de respect référentiel de la différence spécifique, mercredi ça t’arrange pas plus ? Parce qu’avec valérie, nous sommes libres mercredi. Alors … ça va peut-être te faire rire, mais confirme quand-même le rendez-vous auprès de ségolène. Le mieux c’est que tu appelles entre dix heures huit et dix heures neuf, fais gaffe, ne déconne pas. Allez, la bise mon peuple.

  6. Climaine

    c’est du vécu. C’est le cas de ma nouvelle locataire qui vient d’une maison dont elle ne pouvait plus payer les notes de gaz de chauffage et in fine le loyer.
    a 60 ans,seule, atteinte d’une scoliose impressionnante (on lui a refusé l’invalidité…), décharnée, elle continue à bosser avec des employeurs vieillissant…..
    dorénavant loyer moins cher, chauffage au bois plus économique dans une maison plus petite et plus isolée, elle se bat………mais c’est désespérant. Je lui fait malgré tout confiance. Le loyer qu’elle me verse complète ma retraite de 7OO euros….

    croisons les doigts.

    1. Eole

      Mais…chauffage au bois? attention, cela va bien être interdit non? Vous avez une bonne cheminée approuvée par les escrologistes au moins 😉

      1. Calvin

        Mais non, Mireille a les moyens de s’acheter un insert modernes compatible avec la loi qui coûte seulement… hum… ah quand même… bah, non, oublie.

        Pauvre Mireille…
        Finalement, elle doit bénir le réchauffement climatique. Pourvu que le GIEC ait raison, mais vite… très vite… Avant l’hiver 2014 !

      2. climaine

        ola oui ! cheminée tubée et de plus je ramone apres …le ramoneur car ce sont des branquignols avec leur aspirateur. le certificat de ramonage délivré au locataire pour l’assurance ne me suffit pas. ils ne montent plus sur le toit ……moi oui………..et j’en enleve encore un paquet de suie……

  7. Black Mamba

    Dans le cas du cabinet dentaire, son futur employeur peut éventuellement la transformer en Aide Dentaire, Mireille pourra ainsi avoir une qualification et pourra faire son quotas de 24 h en faisant le ménage , s’occuper de la stérilisation et rangement des paperasse administrative .

  8. Yrreiht

    Bin évidemment que Mireille et le dentiste doivent s’arranger au noir. Elle lui rend service et il la paye pour ça, en quoi cela regarde-t-il l’état ? Hein ?

    Résistance !

    1. zen aztec

      Sauf qu’un dentiste ça fait pas de black,et qu’il ne pourra pas mettre les frais de ménage en frais généraux

    2. Calvin

      Ça ne doit pas être facile pour un dentiste, utilisant la carte Vitale, de passer une part de ses revenus au noir, si ??

    3. petit-chat

      Un cabinet dentaire est ouvert au public, et on ne sait jamais s’il n’y a pas un client-délateur. L’employeur risque de « manger bon », mais étant dentiste, il a de bonnes dents, j’imagine.

    4. carpe diem

      Non, Mireille l’abeille n’a pas trop à jouer avec ça, il y a un escalier et quand elle fait le ménage pendant le jour de fermeture, si elle se casse la figure, c’est le dentiste qui va sans doute morfler et pas qu’un peu, songez : un méchant employeur exploite une pauv’ femme, les pompiers la trouvent avec une patte cassée et le balai (à franges) à la main, elle ne peut pas dire qu’elle venait se faire soigner les croquettes.

      1. Deres

        C’est le grand classique dans les chantiers. Il faut bien vérifier que les sous-traitants n’utilisent pas des roumains, des polonais ou des travailleurs au noir. Car en cas d’accident, c’est la responsabilité personnel du donneur d’ordre principale qui peut être mis en cause.

        1. lxy

          J’ajoute que des méchantes crapules qui travaillent au noir s’arrangent pour avoir un « petit » accident pendant leur boulot de façon à faire ch… et chanter l’employeur qui panique quand il comprend tout ce que la plaisanterie va lui coûter !

  9. Black Mamba

    Nous avons une femme de ménage qui fait en gros 7 heures de ménage par semaine, elle a au moins 5 employeurs ( qui payent chacun la cotisation de la médecine du travail) , si elle venait à nous demander de passer à 24 h par semaine ce sera non d’office ,on préférera la renvoyer, elle est loin d’être une Mireille l’abeille, déjà qu’elle nous avait demandé une augmentation car cela ne lui suffit pas ses augmentation automatique prévu par la loi . Elle s’est offusqué de mon refus , je lui ai montré toutes les toiles d’araignées, la poussière à certains endroit visible à porter de main, une trace sur un miroir qui était depuis plus de 6 mois, je le sais c’est moi qui est fait cette trace pour voir si elle nous faisais correctement le ménage …

  10. dede

    M’est avis que la « Cleaning Lady » sur la photo travaille au noir egalement : ils ont carrement interdit d’avoir des clients dans son domaine d’expertise il me semble…

  11. petit-chat

    En l’employant pendant 24 h hebdo, elle aura le temps de tout faire comme il faut ! Heureusement qu’il y a les soces…, ne serait-ce que pour l’hygiène.

    1. petit-chat

      Mon commentaire de 9 h 59 faisait suite au dernier de BM.
      Encore cette électricité statique qui colle les posts en bas de page…

      1. Black Mamba

        Impossible pour nous de l’avoir 24 h, elle a une voix de crécelle, c’est insupportable, elle est en plus bavarde donc dès qu’elle arrive nous quittons rapidement les lieux pour la laisser travailler… Mon époux n’arrive pas à se concentrer quand elle parle, comme il dit son cerveau fait le black out en sa présence 👿

  12. Claribelle

    Quelle PME pourrait avoir besoin de 24h de femme de ménage ? Les seules femmes de ménage employées seront désormais celles appartenant à une société spécialisée qui pourra les envoyer quelques heures seulement selon un contrat de services. Fini les Mireille indépendantes…

    Cette loi est stupide… surtout qu’elle sera obligatoire pour les anciens contrats à partir de 2016 !!!
    Je me demande donc comment vont réagir ces milliers d’employés à mi-temps (et leur employeur) qui se partagent à 2 un même poste. Là où il y a 35h à faire (ou 36 pour faire des comptes ronds) , il faudrait désormais les employer pour 48 ! A moins de faire tourner 3 emplois partiels sur 2 postes (3×24 = 4×18)… mais dans ce cas, il faudra bien en licencier 1 sur les 4 ou faire passer un temps plein sur du partiel…
    Question: cette loi s’appliquera-t-elle aux fonctionnaires qui sont légion à faire du vrai mi-temps (surtout les femmes dont beaucoup de profs) ?

    1. carpe diem

      Et vous n’avez pas tout vu : quid des conducteurs de cars scolaires? beaucoup de femmes d’artisans et de commerçants, d’agriculteurs arrondissent leurs fins de mois ainsi, elles tournent toutes autour de 15h/hebdo, vont-elles devoir faire 15 fois le tout du pâté de maison ? Quid du jardiner qui vient s’occuper du jardin du notaire? Quid des dames qui surveillent les gosses à la cantine, elles font en général 3h par jour (midi et soir pour les permanences), les accompagnatrices de cars scolaires etc…
      Cette loi est effrayante, elle révèle la stupidité crasse des politiques, des organisations syndicales salariales autant que patronales qui – de fait – n’ont plus aucune légitimité et aucune connexion avec le monde réel. Non le travail se se découpe pas comme un gâteau en parts égales, non la vraie vie ne rentre pas dans des cases comme la loi Aubry a voulu le faire croire à une masse bêlante, non on ne fait pas travailler les gens sous la contrainte et sous une tonne de bureaucratie.

      1. Deres

        Nos politiques sont quasiment tous des fonctionnaires ou assimilés. Pour eux tout le monde devrait être employé à vie à temps plein avec un plan de carrière pré-établi à l’ancienneté. Pour eux, c’est cela la normalité. le fonctionnement du privé leur est inconnu et quand on le leur décrit, ils croient y voir une description de l’enfer. Donc pour eux, le « progrès », c’est de faire tendre le privé vers le public avec tous ses carcans et son non productivisme. Ce qu’il ne comprenne pas, c’est que quand cela ne fonctionne pas, les entreprises font faillite alors que les administrations continuent comme si de rien n’était !

    2. aleister Muramasa

      Peut-être pas si stupide, si elle a été montée pour favoriser de grosses sociétés de nettoyage au détriment des indépendants!

  13. Calvin

    « Cette loi est stupide… surtout qu’elle sera obligatoire pour les anciens contrats à partir de 2016 !!! »
    La rétro-activité, arme suprême d’instabilité.

    « Question: cette loi s’appliquera-t-elle aux fonctionnaires qui sont légion à faire du vrai mi-temps »
    Question stupide !
    (Pas toi, Claribelle, mais bien sûr la réponse à ta question par nos tartufes de la politique : car l’Etat a tous les droits sur son organisation : pas de CT, pas de CC, pas de contrôle médical, droit du travail élastique, etc…).

    « Fini les Mireille indépendantes… »
    Ben, voilà, le but véritable.
    Tous salariés (et pauvres), captifs d’un Etat totalitaire.

    1. Calvin

      (Zut, en réponse à Claribelle…)

      (H16, évite désormais les sujets à électro-sensibilité sensible ! ça bousille les comms ! J’étais sûr d’avoir répondu à Clari ! 😉 ).

    2. gameover

      Oui Calvin, il y a bien un problème avec cette loi par le fait qu’elle va modifier les anciens contrats de travail à partir de 2016.

      Elle va conduire les employeurs à licencier des salariés auxquels ils ne peuvent assurer les 24 heures mini : 1er problème

      Mais le 2ème problème c’est que ce n’est pas une cause réelle et sérieuse de licenciement car on ne peut pas s’appuyer sur une obligation légale pour licencier…

      Des vraies billes dans ce gouverne-ment… je sais pas, ils doivent faire un concours : comment sabrer toute envie de s’en sortir seul.

      1. Calvin

        « ce n’est pas une cause réelle et sérieuse de licenciement car on ne peut pas s’appuyer sur une obligation légale pour licencier… »
        C’est vrai que je ne l’avais pas vu celle-là !
        Evidemment, car sinon les politiciens renonceraient à leurs lubies.

        Donc quoi ? on laisse le système se mettre en place, jusqu’à ce que le licenciement soit d’ordre économique ?

        1. gameover

          Licenciement économique: oui en théorie mais ça ne pourra pas se faire avant 2016 et ça risque d’être assez folklorique car l’activité éco de l’entreprise n’est pas affectée.

          De plus si c’est un dentiste qui licencie une femme de ménage afin de s’en remettre à une entreprise privée, cette entreprise privée devrait reprendre la femme de ménage au titre de la continuation de l’activité : c’est une externalisation de services.

          1. bob razovski

            On peut se demander si ce n’est pas une loi pour favoriser un pote quelconque qui possède la grosse artillerie en matière de société de ménage ?

            Ca permet d’en finir avec l’employeur particulier qui devra alors s’en remettre à une grosse boite pour assurer son ménage.

            1. Scarlet Pimpernel

              @bob : Comme je suis doté d’un esprit assez soupçonneux, voire parano, la même idée m’était venue, combinée avec la haine des constructivistes pour les petits boulots encore relativement indépendants.

              Ceci dit, attendu que tous les petits contrats allant de quelques heures à une vingtaine vont être concernés – et je le suis tant pour mes employées de maison que pour la moitié de mes employés « professionnels », comme des centaines de milliers d’autres employeurs – les licenciements pour cause économique vont pleuvoir, même si cette qualification peut être contestée.

              Il est évident – sauf pour un fonctionnaire naturellement, ainsi que Zoé Shepard l’a démontré brillamment – que l’on ne peut donner à un(e) employé(e) plus de travail qu’il n’en existe.

              Je suis certain de pouvoir retrouver une antique jurisprudence de la Cour de Cassation disant que les lois doivent être entendues de façon raisonnable: cela remonte au début du XIX°. Ce serait le moment d’y avoir recours… et de voir si la rationalité économique et législative a toujours droit de cité en notre cher pays…

            2. Nyamba

              La rationalité écono-quoi ? Avec Monty-la-bonne-bourre comme minustre de l’économie, je crois que la réponse est limpide…

            3. Scarlet Pimpernel

              et merci à H16 de m’avoir fait découvrir le « Ratel », ou « Zorille » dont j’ignorais totalement le nom français…

              Je vous recommande sa version anglaise « Honey Badger » qui est aussi le titre du roman autobiographique de Robert Ruark. Très fort, notamment sur les relations homme/femme…pas tout à fait « Hécate et ses chiens », mais pas loin, si beaucoup long…

              Ruark dont le QI était impressionnant, mais qui finit sa vie à 49 ans, détruit par l’alcool… il semble que ce soit le cas de beaucoup de gens intelligents…

              http://www.mindandmuscle.net/forum/30397-higher-childhood-iq-linked-alcohol-problems

              M’en fiche, à part ceux de l’Armée – notés selon une échelle différente – je n’ai jamais passé de tests IQ… ergo, je bois sans crainte…

            4. Aristarque

              Et bien, quel commentaire que voilà, Werther. Si Game Over y pose ses yeux, il risque d’ en rester fort marri quant à son futur…

            5. Scarlet Pimpernel

              @Harry : son « futur »? tu évoquais sans doute son « avenir »? à défaut, il faudrait qu’il nous envoie, outre la notification de son « coming out », les faire-parts….

      2. David

        Mais la rétroactivité n’est-elle pas interdite en droit, anticonstitutionnelle ?

        1. Calvin

          Non, juste au pénal, je pense.
          En matière fiscale, c’est open bar.
          Idem, sur le droit du travail.

            1. Vodkaman

              la rétroactivité est admise sous certaines conditions en en droit pénal (l’amnistie en est un bel exemple, en pardonnant des faits passés).
              tient, pourquoi est-ce cet exemple qui me vient tout de suite à l’esprit ?

            2. gameover

              Merci Nyamba pour cette rigolade.
              On va bientôt arracher les pages des manuels d’histoire et des dictionnaires.

              Plus des 3/4 des députés qui avaint voté les pleins pouvoirs à Pétain ont été déchus en 1945
              mais on a quand même réussi à en réintégrer quelques uns 10 ans après.

              Ca m’a donné une idée. Le vote des citoyens devrait être nominatif et enregistré. Comme ça ceux qui ont voté pour le candidat dépensier seraient co-responsables des dettes.

          1. gameover

            Oui ça ne concerne que les peines (pas de coeur hein).

            Le Conseil Constitutionnel a été saisi mais uniquement sur (i) le questions des mutuelles imposées par les branches et aussi sur (ii) les accords de branche qui permettraient de descendre en dessous de 24h. Certains trouvaient inconstitutionnel qu’un accord entre gens adultes puisse se substituer à la loi.

            Faut dire que les accords de branche ne pourront se faire que si le personnel à temps partiel représente plus du 1/3 du personnel.

            Seule les mutuelles ont été censurées (réponse CC ci-dessous)

            http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000027547058

            Un des attendus (sans rapport avec les 24h) est assez croquignolet :

            « Considérant que, d’une part, il est loisible au législateur d’apporter à la liberté d’entreprendre et à la liberté contractuelle qui découlent de l’article 4 de la Déclaration de 1789 des limitations liées à des exigences constitutionnelles ou justifiées par l’intérêt général, à la condition qu’il n’en résulte pas d’atteintes disproportionnées au regard de l’objectif poursuivi ; que, d’autre part, le législateur ne saurait porter aux contrats légalement conclus une atteinte qui ne soit justifiée par un motif d’intérêt général suffisant sans méconnaître les exigences résultant des articles 4 et 16 de la Déclaration de 1789… »

            Un grand coup de canif dans la liberté contractuelle d’imposer cette durée de 24h mini mais aussi de regrouper ces heures par journées ou demi-journées.

            Quelques problèmes relevés avec cette loi : les chauffeurs de bus scolaires qui travaillent en général 2h le matin et 2h le soir sachant que les heures auxquels ils travaillent sont les heures de pointe dans toute la population et qu’on ne peut donc pas les occuper avec du transport public en dehors de ces heures.

            Autres problèmes : les porteurs de journaux travaillant en général 2 à 3 h par nuit. Les professions intervenant dans le milieu medico-socio-éducatif comme vacataire avec des contrats de quelques heures par mois à la demande : psychologues, assistants sociaux, éducateurs, animateurs socio-éducatif, psychothérapeutes

            Le CC ne s’est pas penché sur ces problèmes car on ne lui a pas demandé.

            Il semblerait que la hausse du chomage sur les 3 premiers mois de l’année soit due à la période d’incertitude juridique générée par la suspension de la mesure jusqu’au 30 juin car l’annonce a été uniquement ministérielle le 10 janvier 2014 (soit après l’entrée en vigueur de la loi!) et qu’il a fallu attendre le 5 mars pour que la suspension soit véritablement votée, suspension rétroactivé au 22 janvier qui est la date de présentation de la loi au Conseil des Sinistres (sic!) : donc tous les contrats conclus entre le 1er janvier et le 21 janvier sont soumis à la loi des 24h, ceux entre le 22 janvier et le 30 juin ne le sont pas.

            Assez marrant quand même que ceux qui ont signé un contrat d’une part (i) entre le 10 janvier (annonce ministérielle de suspension) et le 21 janvier et d’autre part (ii) entre le 22 janvier (conseil des ministres) et le 5 mars (vote de la loi de report) croyaient signer pour un type de contrat mais en signaient un autre…

            C’est vrai que le gouvernement et l’assemblée devaient légiférer sur des trucs super importants : la pénibilité… au travail…

            1. David

              « Le CC ne s’est pas penché sur ces problèmes car on ne lui a pas demandé. »

              J’aimerais que le CC, le Gouvernement, l’Assemblée, le Sénat, le Conseil d’Etat et autres corps constitués de pignoufs diplômés

              – se taisent
              – ne se penchent plus sur rien
              – nous oublie
              – nous laisse travailler
              – nous FOUTENT LA PAIX

              A qui dois-je écrire ?

    3. LeRus

      J’ai une autre question stupide: Qu’en est-il des chèques emploi-service? Je croyais que c’était justement fait pour ce type de situation?

      (Mais je suis bien d’accord, ça fait partie des tonnes de lois débiles produites par notre nouvelle cours républicaine appelée parlementaires)

  14. mps

    Seule solution ; prendre le maquis !

    Que Mireille se fasse passer par la maitresse du dentiste, et personne n’ira voir plus loin. 🙂

    1. carpe diem

      je sais de source sûre que Mireille va attendre le 30 juin, date d’application de cette loi (vous avez remarqué juste avant les vacances anesthésiantes) et le 1er juillet au matin, en accord avec son dentiste fort sympathique qui ne décolère pas contre « ce gouvernement de branques » va faire ce que tout le monde fait avec un bon papier toilette à épaisseur triple.
      Parce que bordeldemerde ça commence à bien faire, il n’est pas né celui que m’empêchera de bosser quand je veux, le nombre d’heures que je veux.

        1. carpe diem

          il va s’étouffer de rage en bouffant ses gants en latex.

          merci pour l’info.

        2. bob razovski

          Merdalors… 900 nouveaux codes à s’ingurgiter.

          Ca va loin dans le délire…

          1. Black Mamba

            Le pire dans cette histoire les actes devaient être revaloriser, mais là non , plus du tout.
            La Secu met le ballon en touche. ..
            Pas d’augmentation ! Niet ! TGCM.

    1. Calvin

      Si ! Il y aura sans doute 12 à 20 milliards d’euros d’économies.
      Mais ils auront en catimini dépensé à donf ailleurs.
      C’est comme la diminution des fonctionnaires.
      Vraie pour l’Etat, on le montre bien aux Français..
      Mais faux pour les Collectivités territoriales, et au final, plus de fonctionnaires qu’avant !
      Hop, le tour de passe-passe.
      Méfions-nous de ce qu’on nous montre sous nos yeux, par derrière, ça fait très mal.
      Les politiciens, des illusionnistes reconvertis en proctologues…

      1. Deres

        Je crois que le gros des diminutions de fonctionnaires d’Etat a aussi été réalisé par transferts de personnels vers d’autres entités publiques. C’est le cas de l’éducation vers les universités et je crois que le ministère de l’écologie a joué cette caret à fond également. Donc les postes ont peut être disparu, mais en fait la facture a juste été transféré car ces transferts de postes se font en échange de financements annuels. Ils ont donc seulement transformés des dépenses salariales en d’autres dépenses d’intervention. Si cela se trouve, une partie des dépenses dite d’investissement est aussi des salaires déguisés. Par exemple en transférant des gens qui surveillent les infrastructures, tu peux prétendre que c’est devenu de l’investissement dans les infrastructures …

        1. gameover

          Oui les budgets des agences d’état ont augmenté de 4.5% et le personnel de 3.5%.

    2. David

      Encore des chiffres sortis d’un chapeau pour faire baver les naïfs.

      Tant que la masse salariale (le principal poste de dépense) de l’Etat ne baisse pas, aucune économie n’est possible.

      Et diminuer la masse salariale = diminuer le nombre de fonctionnaires, ce que les socialistes ne feront jamais, c’est évident.

      Donc, il n’y aura jamais la moindre économie ; et ils auront passé leur temps à blablater et entourlouper leur monde tout en étant payé à prix d’or et à vivre dans le luxe, comme d’habitude.

      1. Deres

        Cf mon post ci-dessus. La cavalerie comptable permet les mêmes résultats en apparence sans faire la moindre réforme.

  15. carpe diem

    Voici, pour ceux que ça intéresse une pépite, il s’agit du tract de la cfdt transports et environnement , remis aux salariés conducteurs de bus scolaires. Il s’agit de cette loi présentée bien entendu comme une « avancée sociale », une bataille gagnée entre belligérants : méchants employeurs roulant en mercèdès et fumant des cigares cubains, contre gentils salariés maigres et fouillant dans les poubelles pour trouver à bouffer.
    Attention je cite, c’est du lourd « NOUS NE SOMMES PAS DES INTERMITTENTS! C’est une proposition scandaleuse de nos employeurs (ceux-ci ont demandé des dérogations) envers les temps partiels pour chercher à contourner la loi! Nos contrats sont modifiables à la hausse ou à la baisse y compris pour les transports scolaires, la seule réponse audible face à un tel mépris est la riposte! »
    « LA LOI C EST 24H MINIMUM! La loi a voté (admirez la syntaxe syndicale) le principe d’une durée minimum de nos contrats à 24h, c’est une décision importante pour faire reculer la précarité dans nos secteurs, le saviez-vous? Toutes les heures complémentaires au delà de celles prévues dans votre contrat, donnent lieu depuis le 1er janvier 2014 à une augmentation de 10%. 24H semaine ce n’est pas rien pour un petit salaire, Aujourd’hui certains contrats sont bien inférieurs à cette norme, comparativement à un temps plein, 24h c’est 70% d’un temps complet, ce n’est pas rien et c’est beaucoup mieux que 17h ou 20h! C’EST UNE REELLE CONQUETE CFDT QUE NOUS DEVONS COUTE QUE COUTE REUSSIR A METTRE EN OEUVRE LA PREUVE : à moins de 200h trimestre, pas d’indemnités journalières maladie et toucher une partie de son salaire en maladie c’est quand même mieux que rien du tout!!! Il faut au moins une période de 150h pour prétendre à une indemnisation chômage, 24h/semaine c’est plus de 1200h/an quand la grande majorité des temps partiels scolaires actuels ne font que 700h/an ou au mieux 1000h/an. SUPPRESSION DU COURRIER DE VOLONTARIAT : la cfdt, refuse le principe d’une DEROGATION possible aux 24h dans les conditions actuelles de volontariat, cette disposition ne permet que trop rarement d’accéder à un autre emploi en complément et PEUT ETRE UTILISEE TROP FACILEMENT EN ECHANGE D ACCES A L’EMPLOI! Les organisations patronales ont jusqu’au 30 JUIN POUR FAIRE APPLIQUER CETTE LOI. »

    1. Claribelle

      S’ils ont gain de cause et que tous les conducteurs à moins de 24h y passent, cela nous promet une belle augmentation soit des cartes de transports scolaires, soit des impôts locaux (part communale, départementale ou régionale selon le cas), soit (plus surement) des deux… ou encore la faillite des compagnies de cars qui ne pourront pas faire face !

    2. gameover

      Ca n’a pas l’air de les gêner que cette loi va engendrer des licenciements parmi eux (au moins la moitié d’après leurs données) car à moins que l’on déplace les écoles le marché du transport scolaire est un marché à quantité finie…

      1. yp

        Pourquoi ça devrait les gêner ? Les syndicalistes sont des salariés protégés, eux…

            1. Calvin

              Je corrige !!
              « Une procédure profite _seulement_ à ceux qui la mettent en place. »
              😉

  16. carpe diem

    Je précise que cette loi ne CONCERNE PAS les particuliers employeurs, c’est la raison pour laquelle Mireille l’abeille est coincée, son dentiste est un professionnel et à ce titre il n’a pas accès au CESU (cheque emploi serv.), la femme de ménage doit rentrer dans la liste du personnel, Mireille l’abeille devrait donc totaliser 24h les 2 régimes confondus, c’est stalinien.

  17. Kekoresin

    Une partie de mon activité consiste à gérer des locations saisonnières. J’ai donc besoin de personnel de ménage une partie de l’année et surtout le samedi. Je vais, comme beaucoup d’acteur d’hébergements touristiques, me retrouver dans une belle merde. Déjà, les salaires versés étaient très conséquents à l’heure. Pour rendre attractif le fait de ne travailler que le WE pour un personnel qualifié, le salaire de base est élevé ce qui est normal, mais à cela vous devez rajoutez la prime de précarité et autres dispositifs réjouissants dont nos bureaucrates sont friands. Nos propriétaires et locataires protestent d’ailleurs devant le cout horaire, arguant que chez eux la femme de ménage leur revient à 15 euros de l’heure (à cela je ne peux que répondre que le paiement au black m’est inaccessible en tant que pro!) Bref, nombre de mon staff saisonnier va être obligé de renoncer à ce complément non négligeable que ma société leur propose chaque année. Et nous nous retrouvons dans la merde parce que les sociétés de ménage sont plutôt efficaces dans les bureaux et nous n’avons pas le droit aux sociétés de services à la personne.

    Nos bricoleurs apprentis malfaiteurs qui nous dirigent, après avoir torpiller le secteur de l’industrie, compte bien mettre à mal le tourisme, seul secteur vecteur significatif de recettes et d’emplois en franchouillie. Vous me direz pourquoi faire des efforts pour les étrangers alors que les citoyens français souffrent au quotidien! Dehors les russes bruyants et les allemands prétentieux, votre argent ne nous intéresse pas!

    1. Riguite

      Bon courage dans votre activité !
      J’ai tenté cette solution dans ma région en tant qu’auto entrepreneur il y a quelques années… J’ai laissé tomber au bout de 2 ans et demi. C’est déjà très dur de faire tourner ce genre de job, si en plus l’administration s’en mêle, alors c’est la fin des haricots.

      1. Nyamba

        Est-ce que ça signifie que l’idée de laisser ma case en location saisonnière pendant mon séjour à l’étranger à durée indéterminée est totalement stupide ? Je me sens soudain très, très triste 🙁 .

        1. Wapi

          Oui… Vends tout et ne regardes pas en arrière. Gros risque de se transformer en statue de sel: si tu conserves un revenu en France et que ta résidence fiscale est dans un autre pays tu seras imposée forfaitairement (20%) sur tes revenus locatifs. En plus tu t’arracheras les quelques capillaires restant à faire deux déclarations….et si dans deux ans disons tu te décides à vendre ta case tu paieras la plus value sur les résidences secondaires…et le seul avantage de l’euro en ce moment est d’être fort…prends tes euros et va vivre de belles aventures!

          1. Black Mamba

            Elle part pour un WHV, c’est trop tôt pour vendre si elle doit revenir 🙁

            1. Nyamba

              Plus le projet se précise, plus les emmerdes apparaissent. Quand c’est pas avec l’appart, le clébard ou les affaires, c’est avec le taf ou avec l’administration.
              Ce pays est usant…

            2. Wapi

              Revenir est toujours possible…mais on peut choisir partir léger ou en gardant des attaches.
              Choix cornéliens certes…le WHT c’est bien pour commencer…vends ton bien mets ton argent ds un bas de laine et pars tranquille! Soit dit en passant le Canada très cool pour les animaux de compagnie…pour le taf ou l’administration je ne vois que le lance- flammes!

            3. Black Mamba

              @Wapi si le bas de laine c’est la banque il y a un risque de Chyprage . Elle vendra son appartement si elle réussit à trouver un emploi qui lui permettra de rester.
              Car si elle revient si c’est pour reprendre un nouvel emprunt pour un nouveau petit chez soi ce n’est pas la peine. Ce sera à fond perdu

            4. Wapi

              Rien n’interdit pour le moment de partir avec son bas de laine… Pas de chyprage donc si ton bas de laine part avec toi aux antipodes! Et refaire un emprunt avec son petit capital au retour n’est pas si compliqué!

            5. Black Mamba

              Oui, en effet, je lui souhaite de la chance car mettre un appartement en vente, c’est facile, mais trouver un acheteur avant son départ , c’est une autre paire de manche …

            6. Black Mamba

              Tu arriveras ma cousine était parti avec l’idée de retour en France et enfin de compte elle s’est installée au Canada, son appartement je crois qu’elle a vendu par la suite . Tout comme son père qui s’est installée au États Unis rn Californie, il est parti avec sa famille et à laisser son magasin et sa maison en gérance à sa mère. Une fois les acheteurs trouvés, il a vendu ses biens .
              T’inquiètes pas 😉

            7. vengeusemasquée

              Plus j’y pense et plus ça me décourage aussi… 🙄
              ‘fin bon, j’ai reçu ma lettre d’introduction pour le Canada. J’ai maintenant un peu moins d’un an pour me prendre la tête à savoir si je pars ou non et dans quelles conditions…

          2. GLG

            Il faut vendre avant de partir. Vraiment.

            Hors UE, c’est une ponction d’office de 20% sur les revenus locatifs, certes, mais n’oublions pas les prélèvements sociaux rétroactifs magiques depuis l’avènement du roi solex, ce qui fait passer la ponction à 35,5%. La seule parade, c’est de faire du déficit foncier.

            En cas de revente au cours de l’expatriation, la taxation est pire que prohibitive (50,5% sur la plus-value pour non-résident de l’UE).

      2. Kekoresin

        Merci Riguite. Je pense que mon épouse et moi-même seront de corvée en plus du reste de notre taf, vu le peu de solutions que laisse cette putain de loi. Encore une fois, les apparatchiks du gouvernement ne prendront aucun cas des entrepreneurs obligés de faire 70h/semaine à cause de tels dispositifs, sensés redistribuer le bonheur par grosses averses sur le bas peuple.

        Pour Nyamba, point de salut. Si tu dois durablement quitter le pays des droits de l’homme, je te suggère la mise en vente de ton logement. Il y a une trop grande instabilité fiscale et la mise en location (quelque soit la formule) risque bien de t’apporter son lot de désagréments. Si c’est pour 1 ou 2 ans, c’est jouable. Au-delà, vends ton bien sachant que cela peut se réaliser en ton absence (procuration notaire). Il te faut cependant un bon agent immo qui gèrera les choses de façon honnête. Le bouche à oreille est ton meilleur instrument de mesure à ce niveau et prends plutôt une agence indépendante qu’une franchise. Déjà à l’estimation, tu feras le tri entre les pros qui te donne leur prix sans argumenter et les autres qui, au besoin, t’amèneront sur des biens déjà vendu ou à vendre pour que tu te fasse une idée précise de la valeur de ton bien. Comme on dit en Bretagne « bon vent, belle mer »!

        1. Wapi

          Je vous rejoins sur la fiscalité capricieuse et changeante de la France… Mieux vaut couper les ponts tt de suite. La grande peur de ceux qui partent c’est ce bond en avant dans le vide… On voudrait garder la ceinture et les bretelles pour pouvoir rentrer bien vite dans le giron de mère patrie… Soigner ses bobos à la sécu, ne pas trop se poser de questions…si les choses tournent vinaigre..le jour de mon départ il y eu un moment vertigineux: plus de maison, plus de travail en France, plus de sécu, plus d’assurances, plus de voiture, plus rien, et devant moi une page blanche. Aucun regret mais le constat est le suivant : un départ se prépare minutieusement, et la clef reste le travail….et le bas de laine c’est mieux. Pour les acheteurs il suffit d’en trouver un… Le bon!

          1. Kekoresin

            Le pognon, c’est plus léger que les cailloux. Il est également accepté partout à l’inverse d’une hypothétique promesse d’un séjour gratos dans notre beau pays!

  18. cyfloril

    bonjour à tous,
    je suis directement (con)cerné par cette loi à la con. Pour des raisons familiales, ma femme gagne plus que moi et à la naissance de ma fille (il y a 5 ans), nous avons décidé que je travaillerai à temps partiel pour pouvoir m’occuper de ma fille. Je décroche donc un contrat de 48 heures/mois ce qui me permet de garder un contact avec le monde du travail et en plus de beurrer les épinards… donc si j’ai tout bien compris dans quelques mois je vais me retrouver au chômage, sauf si j’arrive à convaincre je ne sais quel cadre administratif dans je ne sais quel bureau en vertu de ça :
    « Une durée de travail inférieure à 24 h par semaine (ou son équivalent) pourra être fixée à la demande du salarié pour lui permettre de faire face à des contraintes personnelles, ou pour lui permettre de cumuler plusieurs activités. Cette demande devra être formulée par écrit et motivée. »

    j’espère que je tomberai sur quelqu’un de sensé!

    1. Kekoresin

      Ton profil sort du cadre fixé par le Polit Bureau!

      J’espère en effet que le fonctionnaire auquel tu t’adresseras sera un brin dissident face aux lois débilitantes pondues par le petit père des peuples et sa bande de kolkhozistes!

    2. Adolfo Ramirez Jr

      De toute façon, bientôt vous ne pourrez plus faire votre déclaration d’impôt commune et votre femme va douiller niveau salaire… Donc vous serez obligé de travailler pour compenser les impôts supplémentaires. Et oui, que voulez vous, il y a tellement de femmes soumises qui ne travaillent pas et dépendent du mari, à cause de ce dispositif!

      1. bob razovski

        +1

        cyfloril ne rentre déjà pas dans les cases, étant un salaud qui démontre que la loi sur la séparation du foyer fiscal ne permettra pas forcément aux femmes qui gagnent déjà plus que leur mari de gagner plus que leur mari. Un comble !

    1. gameover

      La présentation est peut être trompeuse mais que le déficit primaire soit positif si l’on ne prend pas en compte la recapitalisation des banques c’est quand même plus une bonne nouvelle qu’une mauvaise…

  19. MarcusVinicius

    J’attendais cet article depuis un certain temps, en me disant qu’H16 avait un peu de retard pour le coup. Je suis, en temps que médecin généraliste, particulièrement concerné par cette loi stupide. Je prévoyais de prendre une femme de ménage, mais pour trois à quatre heures par semaine, pas plus. Renseignement pris auprès de ma comptable, et vérification faite auprès de mon syndicat, il est confirmé que les 24 heures par semaines sont un minimum qui n’admet aucune dérogation. Je continuerais à faire mon ménage tout seul. Eventuellement je pourrais toujours faire appel à une société de prestation de service, mais cela me coûterait deux fois plus cher.
    Il faudrait aussi qh’H16 nous ponde un bon article sur la loi scélérate de 2005 pour l’accès aux handicapés qui oblige que tous les lieux recevant du public doivent être mis aux normes (drastiques) pour le 1er janvier 2015. Pour mon cabinet (je suis en location) les travaux s’élèvent à 265910 €. Je vais probablement être obligé de changer de local, les dérogations étant très difficiles à obtenir, compte tenu de la présence d’handicapés intransigeant dans les commissions de dérogations. Sachant qu’au bas mot 70 % des cabinets médicaux ne sont pas aux normes, surtout dans les centres ville. Je me demande comment une loi aussi stupide a pu voir le jour. Le plus désespérant étant qu’elle ait été pondue par une majorité de droite… On voudrait nous refaire le coup des ascenseurs à une méga échelle qu’on ne s’y prendrait pas autrement (je subodore avec comme idée d’arrière plan de relancer l’activité du bâtiment). Faudrait quand même qu’un jour les neuneux qui nous gouvernent lisent un peu Bastiat, la parabole de la vitre brisée etc…

    1. Kekoresin

      La loi sur l’accès aux handicapés concerne tous les commerces et les instituts de santé. Elle va accélérer la désertification des centres villes et précipitera un peu plus la décadence de cette France qui n’en finit pas de crever.

      Je suis comme toi concerné mais je ne me mettrai pas aux normes car j’exigerai que la commune commence par le faire pour les administrations et ses trottoirs (bon courage!) Je refuserai l’entrée aux associations qui seront sollicitées pour faire les visites (dixit l’urbanisme de ma ville) et organiser la délation auprès des autorités (décidément, on en sortira jamais de cette bonne vieille méthode). Ce sera mon ultime acte de résistance avant fermeture et exil vers des cieux moins envahis de petits fonctionnaires vicelards qui n’arrêtent pas de mordre la main qui les nourrit et qui osent dire qu’ils sont là pour nous offrir un service (un sévice serait plus adapté!)

      1. Deres

        Le nombre de petite station service ayant fermé suite à l’impossibilité d’amortir les dernières mises au normes est je crois impressionnante.

        Ces dernières années, le gros du fameux « investissement » des collectivités est surtout de la mise au norme handicapés. ce n’est pas vraiment de l’investissement très productifs. Exemple vu dans ma commune : rehausser de 5 cm tous les trottoirs au niveau des arrêts de bus pour permettre l’utilisation des nouvelles plate-formes électriques à fauteuil roulant. Personnellement, je n’ai jamais vu un fauteuil roulant dans un seul de ces bus et je me demande encore si elle sont jamais utilisé. Idem pour l’installation d’ascenseurs, de rampes et de toilettes handicapés dans les lieux publiques. A mon avis, les dépenses annuelles sur ce genre de chose est astronomique. Et surtout ce montant doit être démentiel par rapport aux aides que touchent eux-même les handicapés annuellement …

        1. Deres

          Un autre exemple amusant … Vous ne verrez jamais de passerelle neuve pour traverser une route en toute sécurité. En effet, avec les législations handicapés modernes, il faut soit une pente faible donc des rampes de 50 m ou un ascenseur des deux côtés … Donc pour des raisons de place ou de coût, de telles aménagements sont devenus quasi impossibles.

        2. Kekoresin

          Ça permet surtout à quelques égalitaristes forcenés de « croire en leur beau pays si en avance sur l’acceptation d’autrui ». Oui mesdames et messieurs, ici en Franchouillie occidentale, les cul-de-jattes peuvent faire du ski nautique et du triathlon, et les aveugles pratiquent la chasse à la galinette cendrée! Et peu importe si ça coute des centaines de milliards, c’est pour la bonne cause et puis c’est du pognon gratuit de l’état.

          Et malheur à celui qui est contre ce système auto larmoyant, il sera mis à la vindicte car déclaré ennemi des handicapés et fera l’objet d’un reconditionnement mental dans la fac de son choix. 🙂

        3. gameover

          « rehausser de 5 cm tous les trottoirs au niveau des arrêts de bus »

          Ah c’est pour ça ! je me demandais pourquoi les trottoirs étaient plus haut devant les arrêts de bus qu’ailleurs… P’tain le blé que ça a dû coûter, les portiques écotaxe c’est un cadeau bonux à coté…

          1. bob razovski

            J’avais vu un truc con, aux USA.

            Des bus qui se baissent au moment de l’arrêt, de sorte que la place pour le fauteuil roulant soit au niveau du sol, le temps pour le gars d’entrer (je ne dis plus « monter », puisqu’il n’a pas à le faire).

            avantage, tu fais des arrêts de bus où tu veux, sans avoir à remodeler les trottoirs partout.

            M’enfin, quand on y pense… C’est trop con pour être français.

            1. MadeInCH

              Bob:
              En Suisses, il y a les bus « surbaissés ».

              Et j’en ai aussi vu qui montent sur leurs amortisseurs àprès la ferméture des portes.

              Donc le même système, en fait.

              Ce que je n’aime pas:
              Lorsque les idéologues veulent un résultat, imposer UNE technologie, au lieu d’imposer le résultat.
              Exemple: Pour limiter les particules, imposer le filtre à particule, au lieu d’imposer une norme sur les particules. En effet, imposer le filtre à particule détruie toute recherche pour d’autres systèmes permettant d’éliminer les particules.

              Pareil pour les sièges roulants et les bus:
              Imposer que la marche soit de max Xcm, plustôt que d’imposer la méthode pour amener la marche à ces Xcm.

    2. vengeusemasquée

      Ce qui est délicieux, c’est que bien évidemment, l’Etat se soustrait à ces obligations qu’il impose à ces administrés. Travaillant sur des bâtiments publics depuis des années, je peux vous assurer que la mise aux normes tout handicap n’est absolument pas à l’ordre du jour. La préf bloque les permis de construire sur les travaux de rénovation/modernisation lorsqu’ils n’incluent pas cette composante sur la partie de bâtiment dans laquelle intervient les travaux mais ça ne va pas plus loin.
      A part ça, tout va bien, évidemment.

      1. vengeusemasquée

        * »à ses administrés », évidemment, et « dans laquelle interviennent les travaux ».
        Désolée, pas bien réveillée, un peu malade…

        1. gameover

          T’inquiète pas, t’avais déjà 48/20 grâce à toutes les fautes que tu n’as pas faites ! Youpi !

          1. pouf pouf

            Aujourd’hui j’entends des personnes majeures et obligatoirement vaccinées, et, rappelons-le, habilitées à voter, qui se choquent d’un rien, ou de tout. Parce que, je cite : « c’est inadmissible ce discobole nu ». Et puis surtout, c’est inutile. Pour vendre quoi déjà avec de la nudité au brésil cet été ? C’est honteux. Et pourquoi ne pas culpabiliser la terre entière en parlant de réchauffement climatique dont on connait les causes mais qu’on ne souhaite pas globalement ralentir ou empêcher ? Par exemple, un tableau, disons d’un gustave, qu’il faudrait couvrir, oh mais non, oh mais si, oh mais non, oh mais si, ad lib. Imaginons-nous à woodstock, les bras en l’air en train de scander « no rain », et hop il plut quand même. D’ailleurs, en parlant de plaire, saviez-vous que françois et manuel fêtaient la victoire de la France il y a soixante-neuf ans le huit mai, et la capitulation de l’Allemagne, elle m’a fait mal aux oreilles celle-là. Heu, les gars, nous la guerre elle a fait trente-neuf, quarante, comme une mauvaise fièvre qui nous aurait été fatale. N’importe quoi, où que je tourne mon regard ou mes oreilles, c’est n’importe quoi. Des imbéciles qui donnent leur avis payés par de l’argent qui n’existe pas, ou pas encore, j’avoue que j’ai du mal à comprendre la nuance, sur tous supports, à tout moment. Gens pierres, spécialiste de ceci, vient chanter sa petite messe, pour nous vendre n’importe quel petit bracelet en plastique organique qui rend la chance, l’être aimé ou ce que vous voudrez. C’est tellement beau d’être vivant pourtant, tellement délicieux. Un oiseau, une fleur, un insecte, l’univers en entier. Laissez leurs nudités aux choses, flute et virgule good afternoon.

            1. MadeInCH

              « n’importe quel petit bracelet en plastique organique qui rend la chance, l’être aimé ou ce que vous voudrez.  »

              démarre les motos russes??

  20. Deres

    Un article qui m’a beaucoup énervé car il n’a rien compris !

    http://www.latribune.fr/blogs/generation-deuxieme-gauche/20140507trib000828834/pourquoi-le-smic-aurait-du-rester-regional.html

    Le SMIC est un contrôle des prix comme les autres. La solution n’est pas de le transformer en une usine à gaz afin de le rapprocher de ses variations naturelles comme avec les lois du marché. Ce qu’il faut, c’est le supprimer ou le rendre suffisamment faible pour qu’il remplisse son office, c’est à dire empêcher des salaires indignes et devenir un salaire de référence empêchant les personnes peu productives de travailler. De plus, un tel contrôle des prix restera toujours soumis à l’influence politique, syndicale, populaire ou que sais-je. Il ne sera jamais régit par la seule logiue de l’intérêt général …

    On voit bien dans cet exemple les dangers du socialisme sur le long terme qui empêche les gens de raisonner … C’est comme si il disait qu’effectivement le prix unique de la baguette décidé en haut lieu annuellement par l’Elysée (comme dans les années 60) n’était pas assez efficient (le pain officiel était devenu dégueulasse) mais qu’il fallait avoir une liste tarifaire par commune pour une dizaine de type de pain. Le tout avec des négociations semestrielles entre les maires, les préfets, les boulangers et les céréaliers. On voit tout de suite la débilité profonde d’une telle usine à gaz !

  21. Pietro_707

    Que dit la loi ?
    « Les employeurs doivent proposer une durée minimale de 24 heures sauf demande contraire du salarié pour des raisons personnelles, dérogations prévues par la loi ou accord de branche étendu. »
    Il me semble que si le futur employé écrit une lettre à son futur employeur indiquant que pour des raisons personnelles il demande a travailler par exemple 10 heures par semaine, cela ne pose plus de problème. Cas où par exemple une personne cumulerait 2 emplois à temps partiels.

      1. Pietro_707

        Dans la cas de Mireille : « Physiquement, à 53 ans, elle ne se sent plus la force d’abattre plus de 15 à 18 heures dans une semaine ». Il s’agit d’une contrainte personnelle mentionnée dans la loi. Bisou à Mireille.

    1. gameover

      Faudrait lire complètement la loi : c’est une demande motivée du salarié et d’autre part les heures doivent être regroupées par 1/2 journée ou journées.

      1. gameover

        – Bonjour, je serais intéressé par votre proposition pour un travail à temps partiel de 16 heures par semaine

        – Oui, mais il faudrait me faire une déclaration écrite indiquant que c’est votre choix personnel… patati patata

        – Ok… s’il faut en passer par là… voilà…

        – Ok vous commencez lundi…

        Quelques jours passent…

        Courrier de l’ANPE :

        Bonjour,

        Vous venez d’être radié des demandeurs d’emploi because votre déclaration indiquant que vous ne souhaitiez pas travailler plus de 16h par semaine. Good luck !

        Journal de 13h:

        La courbe du chomage vient de s’inverser grâce aux 500,000 travailleurs à temps partiel qui ont été radiés sur leur demande (on a des preuves écrites signées de leur main!). Youpi !

        Discours de Moullande 2017 :
        Il n’y a plus de travailleurs à temps partiel contraint en dessous de 24h par semaine.
        2018 : ce sera 26h mini
        2019 ; ce sera 28h mini
        2020 : ce sera 30h mini
        2021 : ce sera 32h mini
        2022 : on a éradiqué le travail à temps partiel ! Yes ! Le travail tout court aussi… shit !

          1. On se retrouve au point de départ à savoir une loi mal foutue qui va flanquer au RSA et au noir un gros gros paquet de personnes.

            Bisous.

            1. MadeInCH

              ça dépend de qui le donne le câlin…

              Bisous à tous tout de même. Et sans discrimination esthétique ou de canonon de beauté, pour être bien républicocompatible.

      2. Black Mamba

        Même les horaires par demi journée pose problème pour le dentiste s’il embauche Mireille la butineuse … une dentaire est utile sur 2×2 heures , 2 heures le matin pour le ménage et la stérilisation de 7 h à 9 h puis de 13 h à 15 h pour la stérilisation et rangements des documents administratifs. Cela doit être du même acabit pour d’autres métiers.
        Ils n’ont vraiment rien compris à l’utilité des mi-temps 😕

          1. gameover

            D’ailleurs BM quand on regarde bien ce problème tout vient des horaires des gens tous calqués sur le même modèle. On aurait grandement intérêt à libérer les heures : cela éviterait des infrastructures utilisées à 150% à certaines heures et à 1% à d’autres périodes : elles seront toujours sous-dimensionnées .

            Ainsi du métro, des routes, des magasins, des transports, des équipements productifs des usines etc…

            Avec le système actuel on n’a pas besoin de femmes de ménage ou de caissières à 14h.

            Quand on regarde bien on a une très mauvaise allocation des ressources.

            S’il n’y a avait plus de périodes de pointe, il y aurait beaucoup moins de gens travaillant à temps partiel car ils pourraient cumuler pleins de boulots à la suite sans même avoir besoin de se déplacer beaucoup.

            C’est bien les réglementations sur le travail de nuit et du week end qui brident l’activité économique dans ses sacro-saintes plages horaires du 8-12 14-18 alors que 30% des gens travaillent déjà en dehors de ces périodes pour servir ceux qui travaillant pendant ces périodes doivent faire leurs courses, manger au resto, se faire soigner etc…

            Il y aurait des ophtalmos ou des dentistes etc… ouvert le week end, il y aurait des clients et tout le monde s’en porterait mieux.

  22. gameover

    Ce qui est quand même drôle c’est que cette loi s’appelle « sécurisation de l’emploi ». Autant marquer « Club Med » sur la prison de la Santé pour attirer les touristes.

  23. pouf pouf

    Bonjour monsieur, obersturmbannfuehrer Durand de Meudon, de l’e-gestapo, c’est la police française monsieur, vos papiers s’il vous plait. Votre fournisseur d’accès nous a ouvert votre ligne, nous aimerions savoir d’où vous connaissez cet Henri seize, et pourquoi vous lui livrez des informations confidentielles et secret défense, tout en conspirant activement contre le gouvernement ? Je cite votre commentaire de douze heures vingt-trois hier : « ouais, c’est vraiment tous des gros nullos au gouvernement », je cite à nouveau, treize heures quatorze : « je suis tout à fait d’accord avec toi kazar, il faudrait tous les abattre ». Conspiration pour renverser un gouvernement, c’est grave ça monsieur, les américains vous enverraient un drone, nous sommes beaucoup plus conciliants, ça sera quatre-vingt-quinze euros s’il vous plait. Merci pour le chèque, vous allez maintenant nous suivre à la kommandantur de la rue de Valois. Nous allons vous passer un film de quelques heures qui vous fera comprendre à quel point votre conduite est incompatible avec le monde de demain que nous bâtissons ardemment ensemble. Nan, ne prenez rien on vous fournira tout.

    1. Scarlet Pimpernel

      @poupouf : les abscons ont toujours tort, mais, pour une fois, je suis arrivé à lire l’un de tes posts jusqu’au bout !
      Amusant en effet…
      Juste une remarque : on n’envoie pas un colonel effectuer une arrestation, au mieux un petit lieutenant…

      1. Black Mamba

        Mon époux n’arrive pas du tout à lire un de ses post en entier … Au départ , il essaie et  » WTF!  » , regarde qui en est l’auteur et dit  » Ah! Damned ! C’est du pouf pouf , j’aurai dû m’endouter  » et passe au post suivant encouant ses méninges …

      2. pouf pouf

        parfaitement, je respire parfaitement sous l’eau, le monsieur dit : amphigourique, c’est bien pratique.

      3. pouf pouf

        Un pamphlétaire, c’est un poète qu’on paye pour se taire. Peuple, à qui personne n’a jamais et ne demandera jamais son avis, sais-tu ce qu’ils disent de toi hors micro ? Cherche donc à deviner les mots qu’on emploie pour parler de toi. Le peuple, moche et inculte, le peuple ignoble et laid, petit peuple puant. Peuple de France rendu à l’esclavage politiquement corrigé par une horde bureaucratique, arbitrant seule à la destinée de nos sociétés urbaines et développées. Comme samizdat mais écrit plus gros, dazibao, sur tous les murs en face de la déclaration universelle de la liberté de la presse : défense d’afficher, juillet dix-huit-cent quatre-vingt-un. De petites affichettes simplement revêtues des lettres O, B et I. O.B.I. nom de dieu, trois lettres ça fatigue moins que des textes de cent-cinquante mots. Et puis ce n’est plus compliqué, tout est simple à présent, il n’y a qu’à monter sur le tapis roulant. La bise mon peuple et good morning.

          1. Scarlet Pimpernel

            Bon, allez, je vais aller faire un petit walkabout sur la route de l’étain, en rêvant de la princesse de Vix…

    2. petit-chat

      Oui, c’est à peu près ça. Et on a aussi d’autres frivolités, comme le contrôle fistal, l’arrivée impromptue d’huissiers agressifs, de policiers débonnaires, d’interdiction bancaire sans motif, d’arrestation en pleine rue pour un T-shirt pas bisou ou un bonnet de couleur criarde…

  24. Scarlet Pimpernel

    Cette histoire me rappelle ce que racontait Boudard, à propos de certaines interventions individuelles de la Carlingue lors des HLPNDNH : « Police allemande ! où sont les bijoux ? » dit avec l’accent de LaJoliette ou du Panier…

  25. carpe diem

    Rien à voir avec l’article, mais en matière d’état intrusif, mon expert comptable m’a raconté avoir assisté au déplacement des gendarmes pour venir chercher la comptabilité d’une société. Ils avaient été mandatés par l’administration fiscale parce que la dite société avait du retard dans la production de ses comptes au fisc.

    1. Black Mamba

      Oui, nous avons eu la même chose, l’ancien premier ministre avait promis des simplifications administratives, on était plus sensé faire certaines déclarations mais l’administration ne suit pas, elle réclame quand même et les gendarmes sont là avant tout pour verbaliser,… si le gérant de la société connait les gendarmes comme ce fut notre cas, il peut éviter d’être verbaliser et remettre dès qu’il le peut les dossiers remplis en urgence par le comptable 😕

    1. Aristarque

      Non, c’est logique dans l’ optique de ma généralisation imposée des mutuelles. C’est que si tout ce petit monde bénéficie de remboursements à 100%, il y aura une tendance à sur consommer du médical. Comme le nombre des professionnels ne s’ ajustera que lentement, les prix risquent d’augmenter… Dormons tranquilles : une palanquée de nouveaux fonctionnaires aura la charge de veiller à ce grain… 🙁

      1. gameover

        Peut être mais ce que je vois c’est que l’état échouant lamentablement à réduire les déficits de son modèle QLMENE il veut modeler le privé comme le public… y’a pas de raison.

        Non y a aucune raison de faire ça. Du délire.
        Lénine, réveille-toi, ils sont devenus fous.

        1. Aristarque

          Je voulais répondre sur le mode ironique mais à me relire, je me suis un peu loupé. Rassure-toi, GO, je n’approuve pas plus que toi ce genre « d’attention » gouvernementale…

  26. gameover

    J’avais BFM en fond sonore et il y avait Hollande qui a du aller cette semaine dans un centre de formation d’apprentis. Il pose une question à un jeune : « Comment t’es arrivé là, toi ? »

    Pensez à ce que cette phrase contient comme non-dit…

    1. J’aurais été l’interrogé, je crois que je n’aurais jamais pu me retenir de lui demander : « Et toi ? »

      1. gameover

        En live, il est quand même super bon hollande :

        « 2012 si j’ai gagné c’est pas parce que j’avais un programme étincelant c’est sans doute parce que mon prédécesseur avait échoué. »

        (chez bourdin mardi)

  27. edit

    je sais j’ai raté mais vous ne voulez pas que je vous raconte une blague quand même, si? Il y en a bien une mais bon, il y a des effets secondaires. Ce n’est drôle qu’en contexte, pas revisité 9 mois après.

  28. Nice-oliver

    Il semblerait que la durée du travail puisse être inférieure à 24 heures si c’est à la demande du salarié.
    Du coup, Mireille peut s’occuper à son tour de son dentiste. 😉

Les commentaires sont fermés.