La droite meurt ? Que voilà une bonne nouvelle !

La semaine dernière, je constatais, en reprenant deux fois des nouilles, que la gauche, au plus mal, avait plein de bonnes raisons d’en finir une fois pour toutes et redonner à la France un réel espoir de s’en sortir. Cette semaine, l’ironie du sort et le désir impérieux de symétrie d’un univers décidément chafouin avec les Français nous met face à une nouvelle aussi réjouissante que l’agonie du PS : celle de l’UMP.

Et quelle agonie ! Il aura fallu accumuler un sacré paquet d’affaires sordides, de détournements de fonds, de petits et gros arrangements entre amis de toujours pour arriver à flanquer finalement le parti chiraquien aux orties, mais chaque dirigeant, chaque cador, chaque éléphant peut estimer, en son âme et conscience, que c’est maintenant chose faite et un peu grâce à lui : oui, un avenir funeste pour l’UMP est enfin à portée de la main.

lellouche pleureIl faut dire que les dernières affaires sont de beau calibre. Là où, bizarrement, des affaires comme les enveloppes de Mamie Bettencourt ne sont pas parvenues à amoindrir vraiment l’UMP, l’affaire Bygmalion aura mis les finances du parti dans un tel embarras que son avenir n’est plus assuré. Point n’est besoin de revenir sur les petites histoires de factures mirobolantes pour des prestations douteuses, tout le monde connaît maintenant l’ampleur des magouilles. On pourra toujours s’amuser à essayer de trouver quelle proportion de l’argent des petits militants est passé dans les poches des amis de toujours de Copé, cela ne changera pas grand-chose au bilan : l’UMP manque à présent cruellement de fonds.

D’autant qu’à l’affaire Bygmalion doit à présent s’ajouter celle, facétieuse, de prêts consentis par le groupe parlementaire UMP au parti en difficultés financières. Autrement dit, pendant que le Sarkothon mobilisait les militants pour payer les factures de la boîte de production, le groupe parlementaire abondait lui aussi au trésor de guerre de l’UMP. Militants ou contribuables, même combat, tout le monde paye. Délicieux.

De fil en aiguille, on découvre donc — goguenard, je ne vous le cache pas — que le parti officiellement à droite est officieusement en faillite au point que quelques éclairs de lucidité illuminent les heures les plus sombres du parti : l’UMP n’est peut-être plus sauvable.

Mieux encore : cette fois-ci, il semble extrêmement complexe pour Nicolas Sarkozy de se sortir de l’imbroglio politico-financier que représentent ces montants transitant de caisses en caisses pour tomber dans les poches des amis de toujours de Copé. L’UMP qui clabote et Sarkozy qui se retrouverait définitivement hors jeux politique, voilà qui constitue un faisceau de nouvelles vraiment réjouissantes. Avec l’agonie du PS, la politique française reprend magnifiquement de l’intérêt !

Champagne !

L’UMP a bien une chance de disparaître, et ce serait tant mieux, d’autant que celui qui le pilote actuellement est Juppé, l’ami de toujours. Pour rappel, lors des grèves de 1995, Juppé était ce premier ministre contorsionniste qui, tout en restant droit dans ses bottes, aura montré à tous les Français qu’on peut très bien retourner sa veste tout en baissant son pantalon. Depuis, le repris de justice qui s’occupe actuellement des Bordelais a décidé de prendre la direction du parti ruiné suite aux petits ennuis politico-financiers de son ami de toujours, Jean-François Copé. On peut donc compter sur Juppé pour hâter la mort d’un parti en piteux état. D’une part, son historique politique et économique ne laisse rien présager de bon. D’autre part, ce véhicule électoral étant maintenant épuisé, Juppé n’y trouvera aucun intérêt pour ses ambitions personnelles aussi ridicules que démesurées.

Oui, décidément, il faut que l’UMP meure, et vite.

estrosi pleurnicheD’abord, parce que c’est un objectif libéral parfaitement réaliste. L’actuel paysage politique français et la façon dont s’est établi le jeu démocratique renforce les gros partis bouffis de certitudes et d’immobilisme. L’émergence de partis nouveaux est soigneusement tempérée. Seuls les jeux d’appareils et les opportunismes bien ciblés autorisent la montée progressive de ramasse-miettes (que ce soit les Verts ou le FdG d’un côté, ou le FN, le Modem ou l’UDI de l’autre) qui créent l’illusion d’une vie politique riche.

Au-delà de ce nécessaire renouvellement, l’UMP doit mourir parce que ses dirigeants sont de parfaits imbéciles. Dans leurs rangs, on parle tout de même de pointures comme NKM (relisez son programme, rappelez-vous ses interventions quand elle avait, jadis, une parcelle de pouvoir), Morano, Lefebvre. Sans même aller chercher dans un passé déjà politiquement lointain et poussiéreux, il n’est qu’à lire, hébété, les dernières propositions de Copé sur la transparence en politique pour comprendre qu’au-delà d’un culot en uranium appauvri qu’on ne peut expliquer que par une opacité mentale complète, le sens du timing et de l’à-propos de ces gens mérite amplement qu’on les méprise, qu’on les moque, qu’on les montre du doigt en leur jetant des tomates, des cacahuètes et des crottes de nez.

juppé tristounetMais l’UMP doit aussi mourir, de sa belle mort, et rapidement en plus, parce que ses dirigeants sont tous aussi interventionnistes et collectivistes que ceux d’en face, rue de Solférino. Incapables de se démarquer des socialistes, ils ont même régulièrement choisi la surenchère débile dans le plus d’Etat qui a, de fil en aiguille et sur les 30 dernières années, mené la France au gouffre tant politique qu’économique qu’on observe actuellement.

L’UMP doit mourir parce que cette droite, au même titre que cette gauche, n’est plus qu’une tumeur gavée de subventions étatiques par le financement des partis, les magouilles et les arrangements pléthoriques et qu’à ce titre, n’a plus aucun lien avec le réel tangible, celui où les entreprises ne comptent pas en dizaine de millions d’euros, et où les décisions calamiteuses entraînent des conséquences pénibles et durables pour ceux qui les ont prises au contraire des branquignoles politiciens professionnels.

L’UMP doit mourir parce que cette droite n’a plus aucune colonne vertébrale. Elle avait bien un petit balai dans le cul lorsque Sarkozy était encore aux commandes, entre deux petits fours élyséens, mais celui-ci, parti depuis deux ans et maintenant embourbé jusqu’au menton dans ses propres affaires financières, aura bien du mal à faire croire qu’il y a encore quelque chose à diriger si jamais il revient.

eggpalm

L’UMP doit mourir parce que cette droite n’arrive plus à se distinguer de cette gauche, ni par son discours, ni par sa pratique du pouvoir.

copé défaitEn deux ans, les socialistes ont bien prouvé qu’ils pouvaient être largement aussi nuls que les parvenus de droite, mais comment faire oublier les longues années de n’importe quoi d’une droite idéologiquement inexistante ? Comment oublier les meilleures pages du chiraquisme, du sarkozysme dont la caractéristique principale est qu’ils sont un indéfinissable brouet ni gaulliste, ni centriste, ni conservateur ? La France est maintenant de toutes les coteries américaines, incapable à la fois d’être un vassal soumis mais bénéficiaire comme l’Angleterre ou un opposant amical mais ferme, mais véritable carpette internationale. Le centrisme (qui logique pour un lointain Barre) s’est évaporé dans les volutes gluantes du porridge fadasse du Modem ou de l’UDI aux stratégies et au programme incompréhensibles. Quant au conservatisme, qui aurait dû être le point d’ancrage de l’UMP, il s’est lentement éteint, sans bruit, et n’était déjà plus là depuis longtemps lorsque les Manifs Pour Tous furent organisées.

Comment oublier la pléthore d’affaires sulfureuses que traîne ce parti qui ne fut, finalement, jamais à droite ? Comment oublier les députés européens qui ne font rien, ne servent à rien ? Comment oublier les primaires consternantes et les déchirements internes qui en disent long sur tous ces amis de toujours ? Comment croire qu’ils peuvent aider la France alors qu’ils n’arrivent pas à s’aider entre eux ?

Tout comme le PS, l’UMP doit mourir, parce qu’il faudra bien en finir définitivement avec toute cette clique d’irresponsables qui ont mis le pays à sac, qui ont cadenassé toutes les énergies dans une immense soirée mousse & champagne où 65 millions de personnes payent et regardent pendant qu’une petite poignée s’enivre en gigotant l’arrière-train sur la musique rythmée des crises passées et à venir.

Et pour qu’enfin puisse jaillir une alternative cohérente, l’UMP doit mourir. Vite.

J'accepte les Bitcoins !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez Draghi et Yellen dehors, terrorisez l’État et les banques centrales en utilisant Bitcoin, en le promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !

Commentaires213

  1. pouf pouf

    Six tonnes de chair maille goût de mânes. Hall datte mate heure ici daigne. Eve ricin ici daigne. Là-bas on parle anglais aussi. On prend les chèques de voyage, l’argent plastique qui sort des ordinateurs et les papiers qui viennent des poches, on vous prend ce que vous avez puisque vous êtes là, ça vous apprendra, au pays des ministères de la poussière et des ors. Tout vous est caché, on vous cache tout ma pauvre dame, en administritivo, la langue du sommeil universel. Ouaille cannette stand houppe maille goût de mânes ? Parfaitement, tout le temps. Vous pouvez avoir assis du crédit. Les choses s’enchainent, miraculeusement dans l’ordre, stand houppe pliz. Sors sans te retourner et claquer la porte, sors dans le silence et la stupeur. Pathétique, c’est quand il n’y a pas de musique, écotaxe abandonnée mais écotaxe remplacée, l’honneur de nos finances est sauf. Ennemi ou complice, faites vos jeux, rien ne va plus.

  2. BenOui

    Ne te réjouis pas trop vite h16, même si ton constat est fondé, les politiques sont comme les banques, plus ils font faillite plus ils reviennent à la charge, de mensonges en mensonges, de mesures non-conventionnelles en mesures non-conventionnelles…

    Un petit changement de nom, un entrepôt d’archives qui brûle, une parjure la main sur le cœur, et hop c’est reparti comme en 14 !!

    Où est le renouveau, si les bonnes soupes restent dans les vieux pots ?

    1. Bien sûr, je ne me fais aucune illusion sur le renouvellement effectif qu’il peut y avoir suite à la descente de l’UMP et du PS.
      Cependant, le signal est jouissif. Si, dans l’aventure, certains des barons peuvent y perdre des plumes, je prends.

      1. Aristarque

        Oui mais leur mise à l’écart ne sera probablement que de quelques années à rebours d’ autres pays, GB, par exemple, où un politicien déchu par une « affaire » ne réapparaît plus jamais au niveau national. Quelques graves soient ces « affaires » en Grance, le purgatoire ne dure au pire que quelques années avant la ressource…

        1. Marco33

          Comme les « jeunes déçus » : un passage par la case prison est nécessaire pour être crédible. Donc pour un politique, ne pas avoir été condamné est presque une tare….

      2. BenOui

         » Si, dans l’aventure, certains des barons peuvent y perdre des plumes, je prends. »

        Entre les plumes de quelques barons, il manque le goudron. Les ardoises, c’est pour notre pomme, n’oublions pas.

        Tu es mille fois trop sympa sur leurs sorts, c’est ta bonne nature cela t’honore, mais bon comme même…

    1. Marco33

      Excellente métaphore.
      PS et UMP sont certes bien malades, mais les « amis de toujours », membres actifs des grandes écoles foireuses (ENA en tête de nullité), résisteront : c’est à ça que l’on reconnaît l’extraordinaire capacité de résistance de ces parasites.
      Je ne crois plus au changement en France : la culture collectiviste est trop ancrée. Notre pays va juste sombrer, plus ou moins vite selon le contexte économique mondial.
      Et bien sûr ce sera la faute aux méchants ultra-turbo-libéraux mondialisés.
      Plusieurs de mes amis s’expatrient où sont entrain de le faire. Moi-même et d’autres ne pouvant pour l’heure faire de même, essayons de mettre en place des solutions de résistance. Mais il n’y en a pas tant que ça, des solutions…

      1. Horace Nelson

        Les solutions ? Priver les politicards de carrière de ceux qu’ils aiment le plus : nos votes et nos impôts. Depuis 1974 (eh oui déjà) je fais la grève du vote et depuis 1978, la grève de l’impôt (je me suis expatrié). J’aurais tout aussi bien pu choisir l’eviction fiscale, une forme de resistance civique, pour affamer le mammouth, mais le destin en a décidé autrement. Urbi pour certain et orbi pour d’autres… Ce pays est foutu comme le dit H16 dont j’apprécie hautement les billets acidulées à leur juste valeur!

  3. Bof

    Oui, PS et UMP doivent mourir, mais pour être remplacé par quoi ?
    Au Venezuela, ils ont eu le même jeu jusqu’aux années 2000: 2 partis officiellement opposés, mais en fait copains comme cochons et avec le même programme. Et puis un jour, exit les 2 partis, et ils ont eu…Chavez !!

    Nous on aura Marine. Chavez en jupe, si vous préférez.

    1. C’est à mon avis inévitable. Et il faudra que ce soit pire qu’actuellement pour un jour espérer avoir mieux. La France est ainsi faite 🙁

        1. val

          Oui je crois assez à ce malheureux scénario , et je vois d’ici tous les anciens donneurs de leçons pourfendeurs de FN retourner veste et baisser pantalon leur tomber dans les bras pour les aider à tordre les nôtres …. pathétique.

          1. Théo31

            C’est évident que tout plein de socialistes rallieront le FN, Lang et Kouchener en tête, pour avoir un maroquin.

            Lisez le livre passionnant de Simon Epstein, Un paradoxe français. C’est édifiant.

    2. royaumont

      Question subsidiaire : qu’est qu’un pays où il n’y a plus ni de majorité, ni d’opposition ? Si on a la classe politique que l’on mérite, cela en dit long de l’état de décompostion avancée de la société française dans son ensemble.
      Cela ressemble à l’Italie de 1922 où la nullité des partis en place a précipité le pays dans les bras de Mussolini. Ce dernier était pourtant considéré par les italiens eux-même, et à juste titre semble-t-il, comme un bouffon.
      Il faudra 20 ans et une débacle pour que des partis ayant un projet construit réémergent. (et encore, il y avait les communistes, dans le lot).

      1. Duff

        les institutions de la Vème ne permettront pas à un bouffon ou à une bouffone d’arriver au pouvoir par chance. Par malheur, elle ne filtre pas les incompétents.

  4. Christophe

    C’est un scoop ! H16 serait donc devenu frontnationaliste ?

    Car enfin (saluons au passage la justesse du diagnostic) :
    -PS mort
    -UMP mort
    -UDI / borlooistes imbibés / bayouristes en goguette : morts
    -avatars gauchistes mélanchoniens : morts

    Il reste quoi ?

    Rien.

    A part le FN.

    Je salue votre inférence, forgée à l’épreuve des faits.

    1. Marco33

      Le FN, est identique au « Front de gauche » sauf sur un seul point : l’immigration (et le « nationalisme » qui en découle).
      Tous les principaux partis de France sont collectivistes. Ce n’est pas une opinion mais un fait.

      1. Maxence

        N’y aurait il que cette différence, cela vaudrait, au moins, le coup d’essayer.
        Le nationalisme n’est, apparemment, une tare que dans ce surprenant pays de France.
        Dans le reste du monde c’est considéré comme une qualité !
        Curieux cette sorte de masochisme permanent depuis quarante ans.

        1. gameover

          Ne pas confondre nationalisme et patriotisme.
          (pour le foutchebole c’est juste du chauvinisme, merci de ne pas mélancher)

    2. LNB

      Pov tâche faut vraiment que tu lise jamais ce blog pour penser ça. Le Fn n’est pas cité parce que ce n’est même pas une option envisageable. La présomption de culpabilité, c’est une bonne vieille méthode des bien pensants collectivistes. Bravo.

    3. max

      Avec le FN, la dégringolade ira encore plus vite, rassurez vous, quelques taxes d’importations pulvérisées à l’aveugle à la sulfateuse, immigrés basanés diplômés( ça existe ) éjectés en fin de permis de séjour qui iront aux US, GB, Canada…

      1. Duff

        Il faut arrêter de dire que le FN ce serait troporible et ragnagna son programme et patati et patata.

        Le FN n’a aucun programme. Quelques bonnets rouges en Bretagne et hop, le FN n’aime plus les impôts. Ce sont des agitateurs qui cherchent juste des rentes aux différentes élections à la proportionnelles où ils peuvent se faire élire.

        Il n’y a guère que Floriant Philippe qui doit y croire et encore.

        1. Laurent

          Les libéraux n’ont rien à faire avec le FN ! Je détesterai l’idée que ce parti devienne un allié de circonstance…

            1. gameover

              On ne dit pas « mort » mais « fin de vie »

              Exemple , on ne dit pas :

              « Il est mort des suites d’une longue maladie » mais

              « La décision collégiale du corps médical a statué favorablement sur la demande (rayez les mentions inutiles)
              (i) du patient en phase terminale ou (ii) de la famille du légume en l’absence de directives anticipées ou (iii) du Conseil d’Etat réuni en formation plénière en absence de consensus familial, d’activer un protocole de fin de vie compatible avec la loi belge sur l’euthanasie car on n’a pas eu le temps de se pencher sur le problème car c’était vachement plus important de légiférer sur le mariage pour tous, sur Dieudonné, sur le genre et les gommettes sur les boissons sucrées.

              1. Duff

                votre réflexion est intéressante mais ça demande de remplir une feuille cerfa de 1458 pages et quelques consultations du Dalloz de 45875458785 pages.

        2. max

          C’était si ils appliquent leur programme, l’hypothèse qu’ils ne l’appliquent pas et fassent comme les autres avec les mêmes résultats est plausible aussi. Qu’ils ne fassent ni l’un ni l’autre est nettement moins probable, faut pas non plus trop rêver.

    4. LeRus

      Le FN? Ce « parti » qui, envoyant 24 députés au parlement européen, est incapable de réunir un groupe de… 25 députés venant de 7 pays (sur 28 pays!)?

      Sérieusement…

        1. Maxence

          Vous me faites rire .. jaune.
          Si on ne change jamais sous les prétextes les plus confus et les délits d’intention permanents, on y va , de toute façon, tout droit, au trou.
          Ce n’est pas en postant de façon péremptoire des avis personnels que cela change quoi que ce soit.
          L’immobilisme dans toute sa splendeur !
          Et Dieu sait que j’apprécie au plus haut point cette chronique journalière, mais certains intervenants me hérissent le poil.
          Vous proposez quoi, ou qui , à part l’abstention, dont les escrocs qui nous gouvernent depuis longtemps se foutent éperdument.
          Même s’il y avait 90 % d’abstentionnistes et de votes blancs, cela ne les empêcherait pas de danser à notre santé.
          Votre candidat libéral, c’est qui ?????
          Votre parti libéral que j’approuverais à 200% , où est il ????
          Alors, on continue à tourner en rond pour le plus grand bonheur de nos chers ( ô combien ) dirigeants.

          1. Duff

            C’est pas un candidat explicite dont on a besoin, c’est de changer l’attitude et la mentalité des moutontribuables. Et ça bouge de ce côté. L’intendance politique suivra.

          2. Vous prenez le truc par le mauvais bout (le gluant qui pue la merde). Et comme c’est ce qu’ont fait vos aînés des années durant, vous devriez pourtant vous douter que ce n’est pas la bonne façon de procéder.

  5. Semaphore

    Cependant, est-ce qu’ un parti a déjà fait faillite financière dans ce pays, comme une vulgaire PME ? Il a toujours des militants, des élus et l’ accès aux finances publiques d’ autant que son succès équivoque aux deux dernières élections lui augmente mécaniquement ce potentiel. Perso, je ne m’ attends guère qu’ au sabordage de ce bateau ivre en perdition sous la forme de la mise à l’écart de quelques apparatchiks chargés de tous les meaux avec une mise en radoub du rafiot pour lequel sera requis sacrifice d’ une bouteille de champagne lors du baptême de sa renaissance comme RDF, Renouveau de la Droite Française ou qq chose de cet acabit. Certes, l’ UMP sombrera mais comme en France, les vieux tromblons ne meurent jamais quelles que soient les marmites et casseroles traînées, je n’ai aucun espoir de ne pas voir quasi le même équipage sur le pont du rafiot rénové , prêt à repartir pour de nouvelles inactions…

  6. Semaphore

    D’autre part, il y a une chance que Tsarévitch 1er soit empêtré par ces affaires et désemparé par le radoub pour ne pas être en mesure de soutenir sa candidature de dans deux ans. Son Bla Bla dans le Fig mag est à mourir de rire si ce n’ était pas aussi tragique pour le pays. On croirait qu’il est tout neuf imprégné d’ une Mission, d’ autant plus volontariste qu’il n’ a jamais eu le pouvoir d’ agir selon ses convictions…
    Mais pour son resurgissement de l’ Abîme, il reste néanmoins possible, hélas!

  7. Le Parisien Libéral

    « Comment oublier les meilleures pages du chiraquisme, du sarkozysme dont la caractéristique principale est qu’ils sont un indéfinissable brouet ni gaulliste, ni centriste, ni conservateur ? »

    eh oui …!

  8. GG

    Le titre est magnifique : http://www.lesechos.fr/politique-societe/societe/0203589998082-benoit-hamon-veut-en-finir-avec-les-notes-qui-paralysent-les-eleves-1016807.php

    Ah, ça plus la pétition des terminales (plus de 50 000 hier !!!!) qui estiment que l’épreuve de maths était trop difficile….
    #LeBacPourTousMaintenant
    (Dans le Petit Nicolas : « on sera tous premiers et on sera tous chouchous ! » Faudrait le faire lire à l’ENA)
    Facepalm d’or sur notre système éducatif.

    1. turlututu

      Ce matin sur RTL j’ai entendu qu’un lycée pro expérimentait la notation avec des pastilles de couleurs du vert foncé au rouge !! un peu comme les pastilles de marisol (blog du 20) !!

      1. Aristarque

        ET les daltoniens, comment vont-ils faire ?
        Cetroporible cette future discrimination qui s’avance masquée de bonnes intentions dégoulinantes de moraline bien (en)gluante.

      2. Ano59

        J’ai aussi entendu ce matin à la radio je ne sais quel ministre ou parasite assimilé vouloir la fin des notes à l’école, une fois de plus.

    2. Flo

      Dur le bac en maths cette année? Pôvtichoux.
      Alors eux, pour ceux qui auront le courage (ou l’inconscience plutôt avec cet état d’esprit) d’aller dans l’enseignement supérieur scientifique, ils ne savent pas ce qui les attend!

    3. David

      L’edNat à présent c’est l’Ecole des fans : à la fin tout le monde est reçu, tout le monde reçoit des bisous, et le public est censé applaudir …

      pays en totale déliquescence

    4. royaumont

      Le tripatouillage des notes n’est pas une nouveauté. Cela fait longtemps que le taux de réussite se décide au ministère.
      Mais que les candidats demandent à être surnotés et que c’est officiellement accepté, ça, c’est nouveau.

  9. Hatchet Jack

    « C’est une révolte ?
    Non, Sire, une Révolution…. »

    Je n’imagine pas même comment on pourrait encore l’éviter : l’effondrement économique du pays, une panique financière et boursière en préparation, une immigration incontrôlée et prête à tout, une classe politique totalement dépassée tant au niveau national qu’international, et méprisée par tout ce qui a encore un cerveau et un minimum de sens de l’honneur… tout cela conjugué ne peut déboucher que sur un cataclysme, tôt ou tard… et sans doute plus vite qu’on ne le croit…

    1. royaumont

      Oui, mais faut-il le souhaiter ? Une révolution fait beaucoup de perdants, et difficile de prédire qui paiera le plus cher.
      La révolution française a été faite par des aristocrates des ecclésiastiques et des juristes, et elle a été férocement anti-nobiliaire, anti-cléricale et anti-magistrats…

          1. petit-chat

            En corse, on aime beaucoup la bouteille de gaz.
            Bon, c’est pas précis, et c’est tout l’avantage : pas besoin de longues séances d’entraînement ni d’inscription à un club, ni de permis de port d’arme. Et c’est écolo : pas de plomb polluant dans la nature, juste un peu de gaz carbonique et de vapeur d’eau, label Ségolo-compatible.

            1. Caton

              La bouteille de gaz, contre un ours, même brun, c’est ni précis, ni efficace. Pour réprimer une émeute — ou pour y prendre part de manière efficace (et écolo) — le plus simple et le plus économique reste la machette. Et une étude expérimentale menée au Rwanda a prouvé que c’était plus efficace que le gaz…

              1. royaumont

                La machette ? On fait dans la fantaisie charmante ? De l’ordre, de la méthode, respectons nos traditions et travaillons à la baïonnette !

                1. Caton

                  Oui, bien sûr: un foie, deux reins, trois raisons d’utiliser la baïonette!
                  Mais, outre le faible coût — moins de 10€ — la machette offre l’avantage de ne pas être associée avec une arme à feu, soumise à permis, autorisation et autres vexations étatiques.

                  1. Hatchet Jack

                    « Ce sont les despotes maladroits qui usent des baïonnettes, l’art de la tyrannie, c’est de faire la même chose avec des juges. »
                    Camille Desmoulins…. qui fut, de fait, jugé et guillotiné par ses anciens amis….

    1. gameover

       » Je l’imprime pour mes enfants. »

      Merci d’écrire « Je l’imprime pour les enfants.

      Les enfants n’appartiennent pas à leurs parents (Laurence Rossignol)

      1. Calvin

        Soyons donc précis :
        Je l’imprime pour les enfants que j’héberge.

        Parce que, en gros, si on suit bien les délires de M’ame Rossignol, c’est juste ce qui doit rester de la relation parents-enfants.

  10. Laurent

    Ces gros partis sont à l’image de ce qu’est devenu la France, où chacun essaie de profiter de tous. Le collectivisme a tué le sens du collectif. La solidarité imposée a tué la fraternité. L’initiative d’état a tué l’initiative privée. L’égalitarisme a tué l’égalité. Le « festivisme » a tué la fête.

    Vous évoquez, avec un certain appétit, la droite, la gauche, les syndicats, l’état, des fonctionnaires, qui sont les cibles traditionnelles des libéraux. Mais vous pourriez parler tout autant du patronat, des banques, de la recherche, des artistes, et même (snif) des entrepreneurs. Les alliés habituels du libéralisme sont eux aussi, pour la plupart, dans le « camp du bien ».

    Dans cette chute, où gauche, droite, et consorts doivent mourir, faudra-t-il tuer aussi le mot « libéralisme » ?

    1. petit-chat

      Mouais, h16 pinaille un peu tout de même :
      « à la Concorde, meeting organisé le 15 avril et qui a coûté en réalité 1,8 million d’euros, et non les 179 389 € officiellement déclarés »
      Si on chipote sur les centimes, bientôt on va croire que tous les partis politiques (et pourquoi pas, bientôt les syndicats ?) sont véreux…

    1. Le Gnôme

      Ô nuit désastreuse ! ô nuit effroyable, où retentit tout à coup, comme un éclat de tonnerre, cette étonnante nouvelle : l’UMP se meurt ! l’UMP est morte !

      Bossuet le savait déjà !

    1. Duff

      l’état doit avoir 25% du capital, il est temps d’aller réclamer son chèque auprès de Nono, il est chaud en ce moment, c’est open bar avec l’argent poublic!

    2. royaumont

      La SNCM en grève, ce n’est pas une info. Ce qui en serait une serait de savoir quand ils ont posé des jours de travail.

        1. LeVertEstDansLeFruit

          poser, puis.. retirer ! Pas fou, hein..

          Pis c’est dangereux de travailler, pis c’est pas égalitaire, pis c’est pas juste, pis c’est pour qu’ils gagnent du sale pognon. Moi j’gagne pas du sale pognon, je m’contente de celui qu’on m’donne et qu’ c’est même du bien propre pis’ qu’il est public.

    3. Ano59

      Si j’ai bien compris ce matin, y’a donc encore la SNCF mais aussi la SNCM, je ne sais quel type de personnels dans les aéroports et les inspecteurs du permis de conduire. Au moins. Egalement, manifestation d’agriculteurs « contre les normes excessives » à la radio.

      Ca s’empile…

  11. kevin

    Petite précision : nous ne somme pas 65 millions à payer. Si l’on retire les enfants, les étudiants, les vieux, les chômeurs et ceux qui vivent d’une façon ou d’une autre aux frais de l’état, on doit arriver à moins de 15 millions.

    1. Duff

      Avant il y avait le tiers-état : Clergé/Noblesse/Cerfs

      On en est arrivé maintenant au quart-état : Jeune/Vieux/Fonctionnaire/Actif.

      L’actif paie pour les 3 autres donc se fait pomper comme jamais…

        1. Hatchet Jack

          « Cerfs » ? parfois… parfois, je me dis que ce n’est pas seulement Pouf Pouf qui est contagieux, mais BM tout autant….

          Allons enfaons de la Patrie….

          1. Eole

            je me demandais bien aussi, que viennent faire les cerfs dans cette galère? Heureusement HB est là pour me l’expliquer 😉

      1. Le Gnôme

        C’est normal, le cerf est un animal cornu, comme le cocu. C’est pour cela qu’il paye.

        Mais le serf, c’est autre chose, il n’y en avait plus en 1789.

        1. Hatchet Jack

          Le cerf, Monsieur, a des « bois » et non pas des « cornes »… et son refait annuel était symbole d’éternité dans nombre de civilisations anciennes.

          Quant au cocu, magnifique ou pas, j’ai lu un jour un livre bien amusant « La hiérarchie du Cocuage » de Charles Fourier, qui traite le sujet sous un angle sociologique avant le mot, et totalement dépourvu d’humour. Il faut dire qu’attendre de l’humour du bon Fourier, c’est un peu surréaliste… au moins autant que chez nos actuels socialistes…

          1. Hatchet Jack

            « La coutume de mariage permanent peut convenir aux Allemands, nation calme, constante, méthodique jusqu’à la monotonie. Un tel caractère se concilie avec l’uniformité du lien conjugal ; mais le Français qui a toutes les qualités opposées, l’inquiétude, l’inconstance, l’étourderie, etc., est de tous les caractères le moins compatible avec le mariage perpétuel ; aussi les mariages sont-ils généralement mauvais en France ; de là vient que les Français sont les plus grands cocus qu’il y ait sur la terre. »

            Sacré Fourier…. remarquez, en économie aussi….

            1. Duff

              ouais enfin Hayek a bien souligné qu’au niveau de la méthode, du calme et de la constance, l’antilibéralisme régnant sous le Kaiser a bien aidé plus tard l’ascension du Kaporal Moustache.

              L’Allemagne fédérale est devenue un exemple après 45 et des centaines de milliers de GI’s sur son sol…

                    1. Hatchet Jack

                      Intéressant, n’est-ce pas ? note bien que Stendhal – Centralien lui-même – y fut favorable, à ce Saint-Simonisme, et en parle assez longuement dans son « Lucien Leuwen », dont le héros est lui aussi chassé de Polytechnique avant de passer dans la haute fonction publique et y découvrir la corruption politique….

                      A découvrir LL, pour un Libéral…

  12. Ano59

    « La semaine dernière, je constatais, en reprenant deux fois des nouilles »

    Ne jamais sous-estimer le pouvoir des nouilles. Surtout celles qui gouvernent.

    1. Laurent

      Ah tiens, je me demandais si ce n’était pas une référence à Desproges, qui reprit 2 fois des moules à la mort de Tino Rossi 🙂

  13. richard-ump

    Ce qui est curieux c’est que vous pensez que l’UMP va s’éteindre à petit feu dans l’indifférence générale et que ses piliers vont se faire oublier.
    J’hallucine de constatez que vous ne croyez plus à un retour de Sarkozy Alors que ce retour sera vengeur et va se faire dans la violence .
    Gare aux traitres , ils devront se coucher ou disparaitre.

    1. Duff

      Je pensais que Sarkozy pourrait enfumer les gens sur le bilan de son quinquennat en revenant mais il s’est greffé tellement de casseroles depuis qu’il se pourrait qu’il en tombe une du ciel qui empêchera pour de bon son retour. Apparemment Hollande et Taubira cherchent activement!

      1. val

        Oui , Hollande a lâché ses chiens sur tout le monde .Et Il va vouloir/falloir flinguer tout le monde . Et ne pas les rater.
        En faisant cela il a rompu le traditionnel pacte de non agression ou pacte de faible agression qu’ils avaient tous les uns vis a vis des autres.
        Il a ouvert une guerre des gangs , il va y avoir du sang sur les murs . Et comme tout le monde le déteste , même dans son camp , il va mal finir . Comme il est médiocre il aura une fin de médiocre , genre il a pris la fenetre pour la porte en allant aux wawa .

        1. Duff

          on verra bien, pour sûr il y a un gros ménage à faire. Pour preuve, le 18 juin Fillon était à Londres pour dire du bien de la Dame de fer.

          http://www.lexpress.fr/actualite/politique/francois-fillon-il-ne-faut-pas-ruser-avec-les-francais_1553891.html

          Première réaction des libéraux à son programme de bon sens? « le type est pas crédible » argument que je comprends fort bien… C’est tout le sujet du jour : Comment croire un de ces tocards ambulants? Avec le risque de ne pas privilégier celui qui a le meilleur programme au profit de celui qui a le charisme suffisamment fort pour faire passer des vessies pour des lanternes, gros écueil de la présidentialisation de la vie politique sous la Vème république…

          1. gameover

            C’est devenu un sport national des partis politiques de s’approprier les courants d’opinion pour construire son idéologie (MLP) ou élargir sa base hors de leur emprise traditionnelle.

            MLP a pris à droite l’immigration et à gauche le pouvoir d’achat et le prolétariat.
            Hollande s’est approprié le coût du travail.
            Fillon essaie de s’approprier les thèmes libéraux.

    2. Hatchet Jack

      les Guignols de l’Info, avec Chirac et Seguin, leurs flingues à silencieux, dans la parodie de Pulp Fiction…
      Et le massacre de la Saint Valentin ? certains l’aiment chaud, le Sarko…

  14. val

    Vraiment dommage que nos politiques soient restés chez eux le jour de la fête de la musique , ils nous auraient fait un merveilleux concert de casseroles .

  15. Borgowrio

    Tout le monde enterre avec délice un parti qui à gagné toutes les élections depuis le sacre du roi solex ( a part les inutiles européennes ) .
    Les libéraux , pensent que c’est bon pour eux , comme Mélenchon qui pensait profiter de la déconfiture de Hollande . En plus c’est le seul qui n’a pas eu d’argent public grace au conseil constitutionnel .

    1. Ridicule.
      Un parti qui a gagné toutes les élections ? Allons. C’est à mourir de rire dans un pays majoritairement socialiste. Et je passe sur « les libéraux pensent que c’est bon pour eux » alors qu’à l’évidence, tout ceci ouvre un boulevard à l’autre conne du FN.

      1. Kazar

        Cher H16, que vous ne partagiez pas nos opinions FN, soit. Mais que vous vous abaissiez à insulter Marine LE PEN juste parce qu’elle est FN, je dois dire que vous m’étonnez et que cela ne vous ressemble guère, surtout que vous êtes l’hôte et que vous ne montrez pas l’exemple en cette circonstance…Dommage.
        Si nous commençons à insulter, il n’y a plus de discussion possible. Et pour avoir déjà rencontré MLP et avoir discuté avec elle, permettez moi de vous dire qu’elle est loin d’être conne.

        1. Je dis que Marine Le Pen est une conne parce que c’est parfaitement exact. De deux choses l’une :
          – soit elle pense ce qu’elle dit officiellement, et dans ce cas, c’est bel et bien une conne
          – soit elle ne pense pas ce qu’elle dit officiellement, et dans ce cas, c’est une hypocrite, une fourbe ou une menteuse dont il est urgent de se méfier.

          Et pour m’être cogné un certain nombre de ses saillies, le programme du FN (notamment économique) et la suivre depuis un paquet d’années, j’ai comme qui dirait une certaine épaisseur de dossier à son sujet. Beaucoup pourraient croire que je cogne sur le FN parce qu’il serait fachognagna ou vilain méchant et mange des chatons. Que nenni. Je cogne dessus pour des raisons parfaitement claires : son programme économique est de la merde, son programme social est catastrophique, sa politique étrangère est idiote.

          Si le FN marche pas trop mal électoralement, c’est exclusivement parce qu’il a enrobé les débilités socialistes dans l’attrape-nigaud du nationalisme bon teint. C’est tout. Ca en dit très long sur ceux qui le suivent.

          1. Duff

            Sans défendre MLP et le FN c’est un peu plus complexe : La soumission du PS au Qatar et aux sunnites est plus ancienne, le FN dans une bouillie intellectuelle que je ne conteste pas est le seul parti à le dénoncer même si c’est très vague.

            Sur les questions liées aux subventions à des associations qui s’apparentent à de la corruption électoraliste, là encore le FN est seul bien qu’encore une fois la logique derrière n’est pas franchement mue par une logique simplement libérale.

            Idem sur la pompe aspirante des aides de notre fort beau et généreux modèle social : Le FN fait croire qu’il faut fermer les frontières mais est objectivement le seul mouvement qui rappelle qu’il anormal de profiter des aides sans avoir cotisé et que cela provoque un inévitable appel d’air.

            Comme je l’écrivais précédemment, je pense que le FN n’a aucun programme ni la moindre cohérence dans ses propositions mais c’est le parti politique qui défend (maladroitement et sans cohérence) quelques idées libérales abandonnées par l’UMP sur l’autel médiatique socialiste.

            C’est la soumission à l’idéologie socialiste dominante dans les médias subventionnés et face à toutes les corporations qui refusent la concurrence qui fait reculer la droite classique face au FN. Faux espoir certes mais dont la responsabilité incombe intégralement au socialisme de droite…

          2. Jacques

            H16, quelque soit le pouvoir en place, le pays finira de toute façon dans une forme ou une autre de totalitarisme.
            Ça , on en est tous conscient, je pense.
            A ce propos, je crois maintenant que la critique c’est bien, mais que l’action c’est mieux.
            Quelle action préconisez-vous pour que chacun puisse, à sa manière et dans son coin, infléchir l’avenir vers moins de noirceur ?

            1. Théo31

              « le pays finira de toute façon dans une forme ou une autre de totalitarisme »

              Mais avant, il aura la forme d’un énorme merdier.

          3. Kazar

            « Ca en dit très long sur ceux qui le suivent. »
            Ouahou, trop méchant. Donc nous sommes des abrutis, parce que nous ne partageons pas votre analyse…Pas de problème, message reçu.

  16. Adolfo Ramirez Jr

    c’est bizarre, le pS est mort, l’UMP se noie dans son propre fumier, et pas de Kazar à l’horizon pour nous vanter les lendemains qui chantent du FN?

    1. Nyamba

      Naaaan, mais cette histoire de FN qui va s’élever des cendres des partis moribonds, c’est pour faire peur aux enfants (et aux tortues), hein ?

      Sérieux, j’étais tellement contente de ces deux billets qu’une telle éventualité ne me serait pas venue à l’esprit. Ça me pourrit mon groove, dites 🙁

      1. val

        Les français ne vont pas devenir FN en masse . Mais le problème est qu’ils vont s’abstenir en masse . Il est ainsi possible que la majorité de votant ira voter FN…. c’est effectivement un sinistre scénario qui se profile

        1. Adolfo Ramirez Jr

          Désolé pour ton groove, chère Nyamba, mais je suis de l’avis de val… Il ne se trouvera plus personne pour aller voter pour ces incapables, et en face au FN, il y a un socle de militant déterminés et qui y croient dur comme fer…
          Bon, et la NZ alors, vous en êtes où?

          1. Nyamba

            Merci de ta sollicitude ; et évidemment, je ne peux que me ranger à votre avis… Il était juste bon de se sentir joyeux et optimiste après un billet, pour une fois…
            Pour la NZ, rien de neuf : j’y serai le 14 décembre, avec tout à y construire ! Ce qui est étrange, c’est que mon prochain départ fait des envieux, dans mon entourage, mais personne n’essaie de me copier. Ca me rappelle un truc, je ne sais plus quoi… hum.

            1. Wapi

              Ils ont la pétoche, c’est humain. Quitter le connu pour l’incertain… Demolir pour reconstruire. Pas donné à tt le monde. Une immigration se mérite. Faut s’arracher les tripes et accepter de partir allégé…la page blanche à réecrire. Oui tu seras jalousée, enviée, et si tu rames cela confortera leurs certitudes. Si tu t’épanouis ils prendront leurs distances…c’est ainsi. Bonne route Nyamba!

            2. Alex6

              Bienvenue en NZ Nyamba. Magnifique pays, completement perdu au milieu de nulle part, a la merci des elements. On aime ou on aime pas, il n’y a pas d’intermediaire possible.
              Le saut en terme de qualite de vie par rapport a la France du moment est par contre enorme. Et en plus, ca n’est meme pas une question d’argent.
              Bonne route en tout cas.

        2. Kazar

          Vous pouvez compter sur nous !!! Et arrêtez de jouer la partition du retour aux heures les plus sombres, etc, etc. Ce parti a évolué, et moi qui en suis membre depuis l’an dernier, j’ai rencontré assez d’adhérents et de limitants pour vous assurer que nous ne somme spas un ramassis d’idiots et de fachos comme veut toujours le faire croire notre bonne vieille presse.

          1. Flash

            De limitants?

            Lapsus rigolo.

            Sur le fond, je ne suis pas sûr que plus d’Etat et d’interventions musclées soit la solution à nos problèmes…la France est asphyxiée par son secteur public obèse.

      2. Kazar

        Ça ne fait pas peur aux enfants, juste aux imbéciles qui croient encore que le FN va égorger du chaton à tours de bras et mettre tous les étrangers à la mer…

        1. Nyamba

          Oh, qu’ils soient pareils que les autres suffit à m’inquiéter.

          Cela n’enlève rien à mon imbécillité, mais ça n’a juste aucun rapport.

    2. Kazar

      Je savais que j’allais vous manquer 🙂 Perso, je ne vante pas les lendemain qui chantent avec le FN, mais je vois ce parti comme notre dernier recours pour essayer de sauver ce qui reste de notre pays. Et je me fous comme de l’an 40 d’être taxé d’anti-libéral ou de communiste de droite par exemple.

  17. Flash

    Vous avez vu ça?

    http://www.lepoint.fr/economie/scoop-les-francais-sont-favorables-aux-reformes-24-06-2014-1839975_28.php

    J’ai tendance à penser que les français sont, parfois, des libéraux qui s’ignorent.

    Réfléchissez-y, et je suis sûr que vous trouverez plein d’occasions où les gens acquiescaient à des propositions libérales…tant qu’ils ignoraient que c’était du libéralisme !
    Autrement dit, le problème c’est l’étiquette libérale, pas les idées.

    Y a moyen de monter un parti pour tous les virer en 2022. Ou 2027.
    Qui est chaud?

    1. Aristarque

      Ils sont favorables aux réformes tant qu’ elles concernent autre chose que leurs petites personnes. Il y a de constants sondages avec constamment ce thème qui donnent inévitablement ce résultat d’ une volonté de reformes mais quand les sondeurs rentrent dans les détails, une fois ce postulat posé, apparaît constamment que la réforme est pour tous les autres. Plusieurs émissions des Experts de BFM l’ ont mis en évidence. Et « la réforme », c’est inévitablement que l’ état se mêle encore davantage de tout et du reste…

    2. Kazar

      MDR !!! Mais si vous montez un parti, vous rentrez précisément dans tout ce que vous critiquez, car vous n’accéderez jamais au pouvoir sans formuler des propositions qui emporteront l’adhésion du plus grand nombre. Le peuple est désormais si divisé qu’il va falloir un véritable tour de force pour obtenir des votes d’adhésion.

      1. Flash

        D’abord, je vous signale les éléments suivants pour que vous puissiez comprendre les propositions qui vont suivre :
        – Je me fonde sur les rapports de la Cour des Comptes et de l’Inspection Générale des Finances
        – J’ai regardé attentivement ce document :
        http://www.liberation.fr/economie/2014/01/29/budget-de-l-etat-ou-economiser-des-milliards_976108
        – Je ne suis pas parfait, ce qui va suivre ne sont que des idées perfectibles.

        A partir de ces éléments, il a été possible de lister des propositions concrètes :

        I) L’Etat

        A) Redéfinition du rôle de l’Etat

        *une redéfinition du rôle de l’Etat sur ses missions régaliennes (Défense, Affaires Etrangères, Intérieur, Justice), libéralisation partielle des autres missions (santé, éducation), suppression de l’intervention de l’Etat dans le domaine de la création culturelle et du multimédia (radio, télévision, internet)

        * suppression des agences et autorités administratives indépendantes inutiles ou peu utiles (l’IGF dénombre en tout 1244 agences publiques…)

        http://www.vie-publique.fr/politiques-publiques/evaluation/organisation-etat-encadrer-recours-aux-agences.html

        (les fonds régionaux d’arts contemporains, les agences à l’origine temporaires qui ne le sont plus du tout…, la plupart des hautes autorités, le conseil économique et social…)

        * privatisation des établissements publics industriels et commerciaux (le Mouv’, la SNCF, EDF, Radio France, France Télévision…)

        * vente ou location du foncier et du bâti public

        * suppression à tous les échelons des subventions aux associations ne relevant pas du domaine régalien de l’Etat (c’est-à-dire les associations sportives, les associations culturelles, les associations de promotion de ceci ou de cela, et, pourquoi pas, les partis politiques…)

        * limitation du statut de la fonction publique aux seules personnes exerçant directement des fonctions régaliennes (policiers, gendarmes, militaires, magistrats, ambassadeurs, inspecteur des impôts). Les autres deviendront des contractuels soumis au droit du travail.

        B) Les collectivités territoriales

        * suppression des départements

        * fusion de communes, notamment afin d’éviter la superposition de 3 échelons communaux (communes, intercommunalités, métropoles…)

        C) La Sécurité sociale

        1) La branche famille

        * suppression de la branche famille de la Sécurité sociale
        * création d’une branche exclusion se bornant à assurer aux exclus la survie, l’amélioration de leur situation dépendant de la solidarité familiale, de la société civile, de leurs propres efforts
        * suppression des multiples aides pour n’en garder que les plus pertinentes. Par exemple : suppression de l’aide au versement du dépôt de garantie, de la prime de déménagement, de la prime à l’amélioration de l’habitat, suppression des aides aux handicapés et aux personnes âgées par l’Etat et la Sécurité sociale, les diverses bourses pour les étudiants, les allocations familiales, la prestation d’accueil du jeune enfant, etc etc…

        Remplacement par
        – la solidarité familiale
        – les initiatives de fondations et associations privées
        – une aide unique fonction de l’absence de tout revenus ou de revenus extrêmement bas, peu important que ce soit lié à un handicap, à l’âge ou à l’exclusion. Le contrôle est également plus simple, la gestion plus aisée, le personnel nécessaire moins nombreux. Cette aide donne droit à l’accès aux soins et à la Justice, ainsi qu’à certaines formations professionnalisantes (remplace la CMU et l’aide juridictionnelle, ainsi que les bourses étudiantes) mais ne doit pas donner droit à l’accès gratuit aux musées, aux services municipaux ou régionaux.

        2) La branche vieillesse et la branche maladie et AT/MP

        * branche vieillesse et maladie de la Sécurité Sociale maintenue mais libéralisée : rôle subsidiaire de ces dernières, qui se borneront à un service « de base » pour ceux n’en ayant pas dans le privé
        * suppression des régimes spéciaux de retraite
        * via la limitation drastique de la fonction publique, limitation du régime dérogatoire de la fonction publique aux seuls fonctionnaires exerçant une mission régalienne de l’Etat (gendarmes, policiers, militaires, magistrats, ambassadeurs)
        * Retraite à 65 ans après 43 années de cotisation
        * Délai de carence de 3 jours pour les fonctionnaires comme pour le privé
        * Suppression du CMU et la CMU-C (voir « l’aide unique »)
        * Création d’une branche dépendance subsidiaire, prenant en charge le risque dépendance si aucune assurance privée n’a été souscrite à cet effet

        3) La branche décès

        * suppression de la pension de réversion aux orphelins
        * pension de réversion étendue à tous les conjoints survivants, peu important la condition de mariage

        4) Le service public du chômage

        * Suppression de l’aide à la création d’entreprise
        * Suppression de l’allocation de solidarité spécifique
        * Suppression de l’allocation temporaire d’attente
        * Suppression de l’allocation transitoire de solidarité

        II) La justice

        A) Les institutions

        * suppression des TASS, de la CNITAAT, des TCI et des prud’hommes
        * création d’une juridiction sociale unique avec panachage (un représentant salarié, un représentant employeur, un magistrat professionnel)
        * augmentation du budget de la Justice de 50%
        * augmentation du nombre de magistrats et de gardiens de prison
        * construction de prisons et mise aux normes du reste du parc pénitentiaire

        B) Les politiques

        * Suppression de l’aide juridictionnelle (cf « aide unique »)
        * suppression des délits « symboliques » dans les divers codes
        * fin de la « tolérance zéro » en matière de sécurité routière (donc baisse du nombre de radars, remontée des limitations de vitesse quand c’est possible…cela aura pour conséquence d’adoucir la politique vis-à-vis des automobilistes et d’éviter de polluer les juridictions pénales et de mobiliser les forces de police avec des délits routiers stupides (les petits dépassements ne méritent pas qu’on s’y attarde), ce qui permettra de les mobiliser sur d’autres missions (lutte contre les mafias, le crime organisé, le trafic de drogue, la traite d’êtres humains…))
        * timbre fiscal à 40€
        * développement des modes alternatifs de règlements des conflits en matière sociale et familiale
        * amélioration du travail législatif, c’est-à-dire (beaucoup) moins de textes, (beaucoup) mieux écrit

        Ce n’est qu’un aperçu, je dois encore réfléchir à beaucoup, beaucoup, beaucoup de thématiques. Mais imaginer un programme libéral est possible, et il est tout à fait envisageable qu’il emporte l’adhésion.

        1. Calvin

          Une bonne base, mais pas sur la retraite. Le Chili a prouvé que le passage à la capitalisation était possible et souhaitable.

          1. Flash

            On peut aussi imaginer un système par répartition, mais plus à prestations définies (ce qui est notre cas actuellement) mais à cotisation définie.

            En gros, la variable, c’est plus le taux de cotisation ou les annuités, mais c’est le montant de la pension.

            Oui, je sais, c’est politiquement impossible…

            Mais le système par capitalisation risque fort de l’être aussi dans une large mesure. Ma proposition permet de permettre à ceux qui le veulent de passer à un système par capitalisation, le système légal étant subsidiaire.

            Et un système par capitalisation pose aussi quelques problèmes…notamment sur le point de savoir qui va piloter le bidule. L’Etat, les syndicats? Avouez que cette idée-là a de quoi refroidir…

            1. Adolfo Ramirez Jr

              Au Pérou, vous avez le choix entre le système national tel qu’on le connait en france et la capitalisation dans des fonds de pension appartenant à des groupes bancaires / d’assurance, avec trois niveaux de risque selon votre âge (ou votre choix), entre actions, FCP et obligations.
              Le système national est intéressant pour certaines professions avantagées : pêcheur, mineurs, journalistes (Oui, ici aussi ils sont choyés par le pouvoir).
              Les cotisations sont de 13% dont 1% pour la gestion du fond. Vous pouvez obtenir une rente à vie à la retraite ou retirer les fonds accumulés pour les placer à la banque, la pension mensuelle dans ce cas est meilleure.

        2. bob razovski

          Y’a des idées.

          Mais que définissez vous comme associations relevant du domaine régalien de l’Etat (donc celle bénéficiant de subventions) ? Perso, je ne vois qu’une mesure juste : fin des subventions.

          Fusion des communes ? Je pense qu’il est inutile de légiférer là dessus. A partir du moment où l’on verra la fin du mille feuille administratif et des subventions qui vont avec, les communes se regrouperont de facto. Ca sera s’unir, ou mourir.

          Je trouve votre ébauche encore trop teinté d’étatisme.

          Et il manque le marché du travail, crucial et primordial à mon sens :
          – règlement de la rémunération de l’employé en totalité. Après, il cotise où il veut, pour le niveau de sécurité qu’il veut, retraite itou.
          – contrat de travail unique entre patron et employé, relevant de ces deux personnes, majeures et vaccinées. Si tu signes, t’es d’accord.
          – IS flat tax
          – IR flat tax
          – fin des multiples statuts de sociétés « eurl, sarl, sas, sa machin, indépendant…
          – fin du statut d’asso 1901 (ou 1908 chez les alsaciens).

          1. gameover

            Oui, d’accord sur le « trop teinté d’étatisme ».
            Les associations relevant du domaine régalien… j’ai pas compris.

            Le timbre fiscal à 40 E ? T’étais en train de faire ta liste de courses ?

          2. Flash

            Pour les autres aspects, j’y travaille.
            J’ai une vie, et c’était surtout pour démontrer qu’un programme libéral complet est totalement possible : c’est une pensée politique mature, complète et cohérente touchant à l’Etat, l’économie, l’emploi, le social, le logement, les sujets de société, l’immigration ou que sais-je encore.

        3. Kazar

          Sympa, le seul problème est que vous ferez tellement de mécontents que vous ne serez jamais élus avec un programme pareil 🙂 Donc c’est mort.

          1. Flash

            Je n’en suis pas si sûr, il s’agit surtout de supprimer le superflu et de rationaliser les aides avec un système à la « beveridge ».

            Un Etat puissant, mais surtout un Etat modeste, avec une large part à la liberté et des impôts bien plus faibles, ça peut se vendre.

  18. Adolfo Ramirez Jr

    En lisant l’article, comme toujours, les français sont favorables aux réformes qui sacrifient le bien être et l’argent des autres, pas le leur! « On a déjà donné, on a fait beaucoup d’efforts » c’est ce qu’on entend à chaque JT…
    Ou alors, « oui je suis pour un système de retraite unique public-privé »… aligné sur les avantages du public. Ce qui revient à faire pire que mieux.

    1. Aristarque

      Pourquoi pas un tel régime aussi favorable? Tous les retraités et futurs retraités ne peuvent qu’ y être favorables! Yapuka le financer, seulement…

  19. Propane Nightmare

    Ce sont tous les partis politiques sans aucune exception qui doivent mourir d’une mort brutale et cruelle.
    Petite pensée émue au FN, qui monte et qui fait tant de gds écarts pour plaire au « Mainstream », qui recrute des énarques, des francs-mac, s’entoure de LGBT, pro-sionistes pour plaire au Système, sans se rendre compte qu’il importe à l’intérieur de son propre parti les graines de la fracture française, comment faire cohabiter des islamophobes, des racistes, des antisémites, des pro-sémites, des sionistes entre eux ? Good luck et je ne parle même pas des crevasses idéologiques sur le plan économique, ni de la division qui a tant empoisonné les autres partis.
    Philippot le moins débile du FN s’est encore fait balader l’autre jour sur Itélé par Pulvar sur cette foutue réputation qui leur colle à la peau. 20 mn de perdu pour du persiflage sans intérêt. Piège typique dans lequel ses imbéciles tombent régulièrement à chacun de leur passage télé.
    Ils sont là uniquement pour l’audience, et ils ne s’en rendent même pas compte.
    Le FN a la langue toute rapeuse de faire de la lèche aux medias qd il devrait appeler « Aux armes citoyens … »

        1. Propane Nightmare

          Le pouvoir ne se gagne pas que par les urnes. Qui plus est ce système politique est complètement pourri jusqu’à la moelle.
          http://auxinfosdunain.blogspot.com/2014/06/point-de-rupture.html.
          Votre FN mes enfants n’a pas la 1/2 des épaules. Vous êtes naïfs.
          Il est tout aussi incompétant que le reste, il est juste moins à la ramasse que les autres sur le plan des idées (immigrations, …) mais est totalement incapable de nous sortir du marasme.
          Pire s’il arrive au pouvoir, on lui fera payer l’addition.
          Tout a été prévu pour qu’émerge un nouvel ordre mondial à l’occidental, démocrature orwelienne, ce sera leur dernier barroud d’honneur.
          N’oubliez pas non plus que le Système peut encore tenir un bon moment en vous en faisant supporter le coût. Etc etc

            1. gameover

              Bof déduire que des soulèvements populaires vont avoir lieu du fait que des études de mécontentement sont réalisées sur les réseaux sociaux c’est comme prédire que les Pays bas doivent avoir la chiasse car les français ont tapé « Hollande ras le cul » dans Google.

        2. Kazar

          Gagner le pouvoir oui, mais pas juste pour le pouvoir, pour appliquer le programme défini. Et si ce n’est pas fait, je me serai autant fait avoir que les électeurs de Hollande, mais au moins, je ne me me serai pas réfugié dans une abstention stupide ni ne serai resté juste assis en râlant derrière l’ordinateur.

            1. Kazar

              MDR : en fait, vous vous faites surtout plaisir et cela flatte votre égo d’être lu, ce que je peux parfaitement comprendre. Sur l’abstention, génial, cela ne sert strictement à rien, continuez comme ça, au moins vous n’avez aucun pouvoir de nuisance ce qui n’est déjà pas si mal. Enfin, pour moi, agir, ce n’est pas aller voter, il y a méprise, c’est aller à la rencontre des autres, qu’ils soient militants FN ou non, et pouvoir échanger nos points de vue et tenter de les convaincre, comme vous le faites, avec le côté sympathique des échanges entre humains que n’a pas l’ordinateur. Votre billet matinal est rigolo la plupart du temps, vous avez un fan club, mais concrètement, il ne sert à rien (mais peut être n’a t-il pas d’autre fonction que de nous amuser, ce que je ne critique pas).

              1. Kazar

                Ah si, j’oubliais, cela vous permet de vendre vos livres…Tant mieux pour vous, après tout, ce n’est pas donné à tout le monde de pouvoir tirer profit de la tenue d’un blog.

              2. Encore une fois, vous interprétez comme vous le voulez, mais de travers. Vous y voyez un concours de quéquette banal, sans comprendre les motivations qui sont, elles, un tantinet plus élevées. Vous ne comprenez pas que la bataille des idées est autrement plus importante que celle des urnes. Les collectivistes l’ont compris, avant vous, et ont même largement gagné la guerre sur bien des fronts. Et votre réaction le montre à un point déprimant.

                De toute façon, au rythme où vont les choses, le Titanic coule et vous aurez droit, à votre plus grand bonheur, à la vie sous Marine. Ne venez pas vous plaindre ensuite.

                1. Kazar

                  C’est vous qui y voyez un « concours de quéquette », la meilleur preuve étant votre impérieux besoin d’avoir toujours le dernier mot. La bataille des idées est certes la plus importante, mais elle ne sert à rien sans instrument de pouvoir. Enfin, je ne suis pas un collectiviste forcené, et encore une fois, ce n’est pas parce que j’ai décidé de soutenir le FN et MLP que j’adhère à toutes leurs idées, mais il semble que l’idée même de nuance vous échappe, et j’en suis désolé. Sur ce, je vous laisse avoir le dernier mot. Mais soyez sympa et cessez d’être arrogant et condescendant vis à vis de vos lecteurs dont je fais partie, sans les connaître.

                  1. C’est vous qui voyez de la condescendance ou de l’arrogance. Je vous explique simplement que ce que vous imaginez, de votre côté, n’est pas ce qui me motive moi. Vous tirez des conclusions hâtives (par exemple, je ne vous ai jamais pris pour un imbécile, mais vous semblez persuadé que si ; vous semblez croire que je vous prends pour un collectiviste, alors que non, sinon je vous aurais déjà lourdé des commentaires depuis longtemps) et, partant, vous raisonnez sur ces conclusions pour aboutir à d’autres conclusions toutes aussi fausses.

                    Quand je vous dis que le fait de faire des billets a bel et bien un impact, ce n’est en rien pour prétendre à un quelconque statut, mais parce que je le constate pour moi comme pour d’autres. C’est, en réalité, l’une des méthodes les plus efficaces pour convaincre les gens précisément parce que ce n’est pas intrusifs. Vient et lit qui veut, se laisse convaincre qui veut. Et si je dis que votre vote n’apporte pas grand-chose, c’est parce que, là encore, c’est le cas. Votre différenciation (vous votez en sachant / croyant savoir ce que vaut MLP) n’est absolument pas prise en compte, ni dans ce vote, ni – et c’est plus important encore – dans le cadre d’un parti qui, par nature même, écrabouille toujours ce genre de subtilités.

                    Vous parlez de nuance, mais vous ne voyez pas que votre action, concrètement, ne peut en avoir, par sa nature même.

                    Enfin, souffrez que si vous répondez, je puisse en faire autant (et point n’est question ici de « dernier mot »).

    1. petit-chat

      Depuis quand un programme électoral se confond avec un programme politique ? Si tous ces enc.. respectaient leurs paroles, ça se saurait depuis le temps.
      Et puis lécher Pulvar, ça doit pas être désagréable….

    2. bob razovski

      Exact.
      Le FN a perdu toute crédibilité à mes yeux le jour où il a intégré de l’énarque. C’est devenu la même grosse caisse que les autres.

  20. Théo31

    Il n’y a pas plus de lettres dans Copé que dans bite. C’est un signe qui ne trompe pas.

    Que l’Union des Maxi-Putes qui lèche depuis 40 ans le cul des Proxénètes Socialistes crève !

  21. benjamin

    oui, la politique se meure, mais ce n’est qu’une vaguelette au milieu de l’océan…

    il faudrait tout remettre à plat pour que ça rebondisse du bon côté…

  22. bob razovski

    J’ai repris deux fois des nouilles à la mort du parti socialiste de gauche, et rebelote avec la mort du parti socialiste de droite.

    S’il vous plait, attendez avant d’annoncer la mort des PS d’extrêmes gauche et droite, je remets de l’eau à bouillir…

    Quand il ne restera plus qu’à enterrer le PS du centre, j’ajouterai le reggiano.

    Un défaut tout de même : cette avalanche de bonnes nouvelles fait grossir.

  23. Calvin

    Tiens, aujourd’hui, Nicolas S. (prétendu Ancien Président) a été mis en garde à vue, et j’ai repris deux fois du canard.
    C’est un cygne, non ?

Laisser un commentaire