Une rentrée (trop) chargée

Le gouvernement est donc officiellement en vacances (notez le pluriel, la vacance de ce dernier ayant été confirmée officieusement depuis plusieurs mois). Avec un peu de chance, cela devrait signifier que le peuple français sera, pendant les deux prochaines semaines, épargné des saillies navrantes de l’un ou l’autre de ses membres. Et ce repos (tout relatif) est bien nécessaire tant ce qui l’attend à la rentrée promet d’être embarrassant.

C’est tellement vrai que, pour une fois, l’exécutif semble avoir compris qu’un peu de communication préparatoire était nécessaire. Les jours qui ont précédé leur désertion en vacances, Valls, le petit premier ministre, a donc été mandaté pour expliquer aux Français que les prochaines semaines allaient être un peu piquantes. Apparemment, les voyants économiques ne clignotent pas tous, ou alors pas dans le vert, les courbes ne s’inversent pas des masses ou pas dans le bon sens, et la conjoncture ne veut décidément pas se plier aux prédictions un tantinet trop optimistes du Chef de l’État.

Les dangers sont multiples.

grimace hollande gaucheSelon Valls, la déflation, l’horrible déflation, l’insupportable déflation méchante, guette et serait prête à bondir sur le peuple français qui, benêt et mal informé, offrirait niaisement son tendre flanc dodu à ses crocs acérés. Tout le monde sait pourtant que des prix qui baissent, c’est insupportable. Et tout le monde sait aussi que pour combattre le symptôme « déflation », il faut simplement créer de l’inflation. La source du problème (à savoir, de mauvaises allocations de capitaux, un manque de confiance et un besoin d’apurement des bulles) est ici sans importance puisqu’avec une bonne bordée de textes législatifs, pour – par exemple – imposer aux prix des planchers et des plafonds, des contraintes idoines aux possédants et en faveurs des classes laborieuses, tout ceci ne sera plus qu’un mauvais souvenir.

Mais bon.

En attendant, il va falloir faire avec, et mieux vaut prévenir le petit peuple qu’un grain pourrait s’approcher début septembre. Et si nos ministres se doutent qu’un grain approche, ce n’est pas par hasard puisqu’en réalité, ils ont tout fait pour y contribuer.

Par exemple, la transition énergétique, dont le texte a été adopté à la fin du mois de juillet, aura inévitablement un impact sur les coûts de l’énergie, dont l’augmentation sera sensible dans les prochains mois, alors même que la facture va, indépendamment de ce texte, déjà s’alourdir. Était-il vraiment utile, pour Ségolène du Poitou, d’ajouter la misère à la peine ?

grimace hollande droiteDe la même façon, le logement montre des signes plus qu’inquiétants de faiblesse anémique. Entre le moral des chefs d’entreprise du secteur et la baisse maintenant palpable des transactions ainsi que de la demande, les effets de la méforme économique française se font sentir sur l’immobilier, à laquelle s’ajoute la panique et la consternation de tous les acteurs du marché devant la loi ALUR qui n’en finit pas de faire des dégâts. Là encore, les lubies écologistes ont eu cette présence d’esprit d’accroître la viscosité d’un marché immobilier dans des proportions rarement atteintes, alors qu’il était déjà notoirement en surchauffe et que seul un assouplissement des règles en vigueur aurait pu lui éviter la catastrophe dont on voit mal, maintenant, comment elle pourra être évitée dans les prochains mois.

Et les problèmes ne s’arrêteront pas là : la rentrée, comme son nom l’indique, n’est pas seulement un événement gouvernemental dans lequel les uns et les autres décident de revenir papoter de leurs dossiers à la même table au lieu de le faire par téléphone, les doigts de pieds dans le sable. C’est aussi ce moment privilégié où des centaines de milliers d’enfants et d’adolescents retrouvent (ou découvrent) les bancs d’école, avec cette année encore le psychodrame incontournable des horaires et rythmes scolaires. Les communes qui n’étaient pas encore passées à la nouvelle organisation devront se frotter aux joyeusetés consécutives, et on peut parier que les associations de parents d’élèves, peut-être même soutenues par celle d’enseignants, se feront entendre au moindre couac. Encore une fois, on peut se demander si la révision de ces rythmes était absolument indispensable alors que le pays aspire, très certainement, à concentrer ses énergies sur des réformes autrement plus importantes. Le gouvernement a semé, il récolte et à mon avis, il va déguster.

rentrée délicate pour valls

Et tant qu’à faire, rien ne serait parfait si on n’ajoutait pas, en plus, les mouvements de protestations de certaines professions qui ne manqueront pas d’égayer les premières semaines de septembre. En effet, comme je l’expliquais dans un précédent billet, les ministres du gouvernement (en tête desquels frétille évidemment Arnaud Montebourg) ont décidé de ne surtout pas s’attaquer aux gros morceaux coûteux que l’État entretient à grand frais (des hauts fonctionnaires en passant par les dockers sans oublier les cheminots et autres professions particulièrement avantagées), pour concentrer le peu de courage qu’ils ont réussi à rassembler, juste avant de fuir en vacances, sur ces autres professions qui ont le mauvais goût de ne pas voter pour la majorité actuelle. Bien sûr, ces mouvements, en préparation, n’auront rien de comparable à ceux de syndicalistes débridés ou d’une certaine catégorie de fonctionnaires, mais gageons qu’ils ajouteront à la tension déjà palpable de la rentrée.

Pour le reste, on en est réduit à quelques questions de pure forme.

Qu’adviendra-t-il réellement du pacte de responsabilité, toujours pas à l’ordre du jour et dont l’avatar précédent, le pacte de compétitivité, a fait pschiiit avec un talent certain ? Trouvera-t-on finalement les 200.000 emplois prévus (voire promis) si ce pacte est voté ou n’en créera-t-on, dans le meilleur des cas et comme le calcule l’IFRAP, qu’à peine 80.000 (et encore, à l’horizon 2017) ? Palpitance et fourchette en plastique, on frémit à l’idée que ce pacte puisse se terminer en foire d’empoigne entre les entreprises et l’État, et que cela ne se traduise encore une fois que par un alourdissement incompréhensible de la paperasserie pour les créateurs d’emplois…

Qu’en est-il du choc de simplification, tant attendu par les Français qui croulent sous les normes, les lois et les contraintes administratives de plus en plus ubuesques ? Annoncé en fanfare en mars 2013, il a déboulé dans la vie des administrés à une vitesse folle puisqu’il n’a fallu que 15 mois (eh oui, seulement !) pour qu’apparaissent enfin quelques micro-ajustements sur les feuilles de paie. Le bouleversement, c’est maintenant ; simplement, c’est à l’échelle du millimètre.

Et surtout, que va-t-il se passer pour les retraites complémentaires dont tout indique qu’elles sont en train de manquer de fonds ? Comment trouver, en plus des douzaines de milliards que doivent déjà gratter à droite et à gauche Valls et son gouvernement, les fonds qui équilibreront les retraites complémentaires alors que, tous calculs faits, les réserves disponibles fondent rapidement et qu’on risque bien, pour la caisse des cadres notamment, d’être dans le rouge dès 2015 ?

Allons. Tout ceci n’est qu’un petit mauvais moment à passer. Avec l’équipe au pouvoir, nul doute que la situation ne pourra que s’améliorer !

dure rentrée pour hollande

J'accepte les Bitcoins !

1LnhYJ2btq3zSjTtnjL6aeYTkFCBpd41PR

Vous aussi, foutez Draghi et Yellen dehors, terrorisez l’État et les banques centrales en utilisant Bitcoin, en le promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !

Commentaires114

  1. Aristarque

    Vous êtes trop bon, H16. La vacance du pouvoir, mis a part l’activisme fiscal dure depuis 26 mois, pour ne parler que de Solexine Rex! :(

  2. Aristarque

    Quelle est cette nouveauté d’ avoir son commentaire mis en attente de validation alors qu’ il n’y a pas deux liens, voire qu’ il n’y ait rien de particulier dans le texte ? Il y a des mots proscrits, semi-proscrits qui déclenchent cette mise en quarantaine pour asepsie ??? Ici, le changement c’est cela???

        1. Gerldam

          S’agissant de Contrepoints, on ne peut plus dire qu’on préfère le métro de Budapest (où on a l’impression d’être bien en Europe) à celui de Paris (où on est carrément en Afrique), alors que cette remarque provient de la simple observation des faits J’ai donc rayé Contrepoints de mes sites favoris.

            1. Fll

              Duff, tu fais chier, j’ai envi de m’écouter un bon vieux « Enter Sandman » maintenant !!!! mais bon, ceci dit, excellent album :) (voir le meilleur)

          1. royaumont

            Il faut prendre le métro à l’heure où les gens vont travailler : on a alors beaucoup plus l’impression d’être en France…

          2. Aristarque

            Avec tous les Roms qui l’encombrent maintenant, le métro de Paris n’a-t-il pas retrouvé une coloration européenne du levant ?

        1. Kekoresin

          Toujours et encore la même rengaine, cete petite scie musicale qui raye les oreilles du citoyen qui croit encore vivre dans une riante démocratie. On vous surveille pour votre bien et empêcher les vilains terroristes de venir égorger vos fils et vos compagnes!

          Nos gouvsrnements savent que la menace vient de l’intérieur et menace directement leurs trônes branlants. Quand à la menace sur les unités sacrifiable à la cause que nous sommes, c’est la dernière de leur préocupation tant que le chaos reste à plus d’un kilomètre de l’Elysée et de Matignon. Un petit coup de bombinette salifiste est même une bonne chose, ça réveille un peu le bon peuple et lui fait prendre conscience qu’une petite loi liberticide est plus que nécessaire!

            1. Kekoresin

              Deux médailles et une seule face. Pour la censure nos bons médias de masse, vivant des subsides des multinationales, remplissent les crânes à grands coups de désinformation. On nous surveille pour de mauvaises raisons et on censure pour la raison d’état. La justice à la botte du pouvoir en place, quel qu’il soit, laisse faire les petits despotes énarques tandis que les médias matraquent les contestataires – voir saga Dieudonné et son cortège d’abus de pouvoir! Lien éloquant: https://www.youtube.com/watch?v=AFoH_AgwDY4

    1. Calvin

      Ça doit être lié à l’âge du contributeur : moi je n’ai pas de souci de modération !
      Ce qui est important : ce blog est à consommer sans modération !

        1. Nyamba

          Ou avec l’Homme, figurez-vous ! Certains de mes commentaires sont aussi en attente…
          Ma fibre paranoïaque tressaute un peu, j’avoue.

          1. Nyamba

            (Mauvaise formulation de ma part, au demeurant : certains de mes commentaires ont fait l’objet d’une attente de validation, hier…)

          2. Quiet Desperation

            Tu as tout seul, Jean-Jean, vignes et prés,
            Tu as tout seul ton cœur et ta pécune,
            Tu as tout seul deux logis diaprés,
            Là où vivant ne prétend chose aucune,
            Tu as tout seul le prix de ta fortune,
            Tu as tout seul ton boire et ton repas,
            Tu as tout seul toutes choses, fors une,
            C’est que tout seul ta femme tu n’as pas.

        2. Mario

          Ceux qui ne se commettent pas avec la Femme n’ont pas que les commentaires qui restent pleins, non ???

          Bon je n’insiste pas et je sors….

          1. petit-chat

            A notre époque de dégénérés, pardon, de mariage pour TOUS, la commission avec des Animaux, ou la commission avec un même genre, ou du genre approchant, permet d’éviter l’écueil graveleux de la Femme, responsable de tout, semble-t-il…

  3. Le Gnôme

    Si on accroît la viscosité, ça glisse mieux, non ? Bon, je suis nul en mécanique.

    De toutes façons, c’est la faute des Allemands, de la commision européenne, de la BCE, des patrons, des capitalistes, des libéraux simples ou néo ou tirbo, des Etats-Unis, de la Chine, de Poutine, de la météo, mais pas de celle du gouvernement.

    Il se peut que j’aie oublié quelques bonnes raisons.

    1. Aristarque

      Non, la viscosité est la résistance à l’ écoulement que présente intrinsèquement tout liquide à une pression et température donnée. La résistance s’ accroît en augmentant la viscosité. :)
      ( la part de l’ oncle Paul…)

          1. yp

            Si vous rajoutez du coton à la liste, vous pourrez faire l’impasse sur la glycérine et ainsi éviter de provoquer une auto-satellisation…

              1. yp

                C’est surtout que jouer avec la glycérine constitue un moyen efficace de décimer les rangs des libéraux – déjà qu’on est pas nombreux…

                1. Quiet Desperation

                  et ma soeur !

                  celle-là est assez trapue… c’était aussi le patronyme de l’épouse de Rivarol… mais bon… bienvenue au club…

      1. Brackmar

        Bientot, grace a Montebourde, on pourra acheter ses suppos et sa vaseline au supermarcado et plus seulement en pharmacie. Le changement de prix de l’auto medication c’est maintenant… ou dans pas longtemps… enfin un jour quoi… c’est promis.

  4. Calvin

    Ce qui m’énerve c’est que l’on ose parler de déflation alors qu’on a cassé l’instrument de mesure celle ci.
    L’inflation n’est faible que pour les produits de consommation courante, pas pour le reste, encore moins ce qui est de plus en plus taxé.
    De sorte que nos dirigeants enfoncent des portes ouvertes : le panier de la ménagère s’effondre car elle n’a plus de ronds vu le prix de l’énergie, des loyers, et la hauteur des taxes…
    La solution, éternelle, est trouvée (comme par magie mais c’est toujours la même) : emprunter pour consommer en taxant autant.

    1. royaumont

      La déflation est la conséquence et le symptôme d’un ralentissement de l’activité économique : moins de demande –> pression baissière sur les prix + réduction de la production –> baisse des besoin de main d’oeuvre –> pression baissière sur les revenus des entreprises et des personnes –> baisse des capacités de consommation et d’investissement –> moins de demande –> …
      Autre conséquence sympatique, le poids relative de la dette augmente, il devient plus risqué (ce qui n’effraie pas nos dirigeants) et plus difficile (ça, ça les gêne plus) de se goinfrer à crédit.

      1. Patatrac

        Officiellement, les indicateurs statistiques (supposés fiables…) ne laissent pas supposer qu’une situation déflationniste pointe son nez aux portes de la zone Euro, et aussi en France. Bien plus inquiétant est le fort ralentissement de la vitesse de circulation de la monnaie (-3.5% par an depuis 2001 – source : BDF), sachant que la masse monétaire(M3) a fortement augmenté sur la même période. Selon l’approche classique, cela indiquerait une chute abyssale des quantités consommées, bien au-delà des estimations « officielles ». L’enchaînement que vous décrivez Royaumont, peut alors se mettre en place, en ce sens que le ralentissement économique serait dû à une baisse de la production, elle-même alimentée par une destruction d’emplois. La question demeure : pourquoi la production baisse-t-elle, si les prix sont à peu près constants ? Peut-être parce qu’il n’est plus rentable de produire…

        @ H16, la « rentrée » 2014 s’annonce piquante, les prochaines « rentrées » le seront encore plus.

      2. bof

        Le risque majeur de la déflation est la mort par famine.

        Tous les jours on attend pour acheter de la nourriture que les prix aient baissé demain.

  5. Nocte

    Billet déprimant, mais réaliste.

    Cela fait déjà quelques années que les caisses susmentionnées tirent la sonnette d’alarme, mais les politiques s’en foutent. Jusqu’à quand ?

  6. Fred

    J’ai cru lire en conclusion « ce gouvernement de nuls ». Ce qui n’aurait été que le reflet de la réalité ma foi. :)

      1. royaumont

        Mais non, tout n’est pas perdu :
        Hollande a réussi à inverser la courbe… de la mortalité sur les routes qui baissait depuis 40 ans.
        Voilà enfin des résultats tangibles !

        1. Nocte

          Vous remarquerez que si on remonte dans le temps, on constate bien que le chomage était moins haut qu’aujourd’hui, finalement, objectif atteint, c’était juste un problème de sens de lecture de graphique.

  7. Charly

    Les temps sont biens dures avec notre gouvernement. L’autre jour je me disais qu’avec la sortie du marché de l’emploi des baby boomers durant son quinquennat, si le gouvernement n’avait rien fait, Hollande aurait eu son inversion de courbe. Apparemment c’est pas pour tout de suite. Ils devraient tous partir en vacances plus souvent.

  8. Fred

    Bon, je me prends la tête sur le dossier d’une nourrice.

    En effet, la complexité du calcul du revenu net des « assistantes maternelles agréées » est tellement incompréhensible que j’ai décidé d’abandonner un contrôle. Allez oops ! Cette nounou a de la chance. J’abandonne son redressement ! :)

    En attendant, quand je vois ça, je me dis que l’on en a de la chance d’avoir des hauts fonctionnaires qui réfléchissent pour nous faciliter la vie… (ou pas)

  9. paroxystique

    On pourra remarquer avec ironie que le pays s’enfonce dans « la grève », pas celle des terroristes de la CGT, mais celle de ceux qui n’ont plus envie d’entretenir ce « contrat social » qu’ils n’ont pas signé… La France va se réveiller libérale sans s’en rendre compte, c’est croustillant…

  10. Gerldam

    La situation est tellement joyeuse qu’il n’est plus du tout exclu que, dès 2015, Hollande en soit réduit au rôle tenu par feu le Président René Coty, au motif que le pays sera dirigé par le FMI derrière lequel se cachera l’Allemage qui voudra se faire remarquer le moins possible.
    La France étant TBTF pour l’Europe, elle sera mise sous tutelle.
    Je vous laisse deviner les premières mesures: licenciement d’un million de fonctionnaires/contractuels des collectivités locales et baisse de 20% des traitements des fonctionnaires.
    Pour commencer.

      1. yp

        En Grèce, ce ne sont ni les fonctionnaires, ni les élus qui ont pris le plus cher…

        Par exemple, pour ceux qui se rappellent de la tentative de fermeture de la télé publique grèque, elle continue à être subventionnée après avoir fait grève. Et mis à part quelques services au public (la santé en particulier), l’état n’a aucunement réduit la voilure, et certainement pas réduit les cotisations/les impôts/le flicage… Au vu de leurs résultats budgétaires, si les grecs continuent de se réformer à ce rythme là, ils seraient plutot sur la route de la servitude socialiste !

        1. Nicolas

          Oui, l’Etat grec a augmenté sa taille depuis sa faillite, plus 1%de PIB ! Ils sont (de mémoire) à 44 ou 43% de PIB..

          Inutile de dire que la Grèce est un pays d’avenir…

    1. Fred

      Mais non ! Ce matin, je lisais un commentaire sur le site du Point (probablement posté depuis une cellule de veille quelconque proche du pouvoir), que tout allait très bien Madame La Marquise, et qu’il suffisait de regarder le taux des OAT à 10 ans pour constater que ces derniers ont atteint un plus bas historique, preuve s’ il en était que les investisseurs étrangers faisaient confiance en la Grance. :)

      1. Aristarque

        La Grèce, à la veille de son entrée en disgrâce, bénéficiait aussi de taux alléchants, jusqu’à ce que le roi apparaisse nu …

        1. Fred

          C’est assez marrant. J’ai retrouvé le même commentaire avec le même pseudo sur L’aberration, le Figaro, L’immonde, la Tribune… Je me demande qui peut bien être ce commentateur professionnel qui fait du copier-coller sur tous les sites des grands merdias nationaux. Nono, Michou, le Caudillo ou Pépère lui même ? :)

          1. Nicolas

            Et surtout, quel peut être son but ?

            Non, parce que mentir, en général, c’est pour un but..

            Ou alors c’est un con-muniste ?

            1. Porcinet

              S’il y a un journaliste dans la salle, ça pourrait faire une enquête potentiellement juteuse. Imaginons que ces commentaires répétés proviennent d’une adresse IP située dans une administration ;-)

    2. Aristarque

      On pourra aussi taper dans le nombre « d’élus » (au paradis de la rente et de la prébende perpétuelle) puisqu’avec un élu pour 100 habitants, il y a de la marge par rapport à d’autres pays, surtout qu’on ne constate pas d’amélioration significative de notre sort, bien plutôt au contraire, par rapport à tous ces sous-administrés…

  11. Kekoresin

    Notre gouvernement parti en colo avec short et sparadras pour les bobos aux genoux est une entité fabuleuse, une hydre aux multiples têtes avec un seul cerveau rongé par les prions. Son crédo actuel: lisser à la baisse les revenus dans sa quête d’égalité universelle.

    Tout citoyen gagnant plus que la moyenne va souffrir pour le bien de tous. La recette est connue de tous les pays à tendance vermillon: stigmatiser les classes bourgeoises (notaires, pharmaciens…) et faire en sorte que les fourches haineuses du peuple en détresse se tournent vers ces privilégiés plutôt que vers le trône.

    Les bonnes vieilles recettes fonctionnent d’autant mieux que le journalisme est mort ou agonisant dans ce pays. Et quand bien même il serait encore plein de vie, les scandales ne poussent plus véritablement personne sur la touche. Au mieux, on voit certains escrocs pris la main dans le pot de miel se retirer à la campagne le temps de se faire oublier pour mieux revenir exercer leur pouvoir de nuisance.

    1. Flo

      Cette histoire de moyenne m’en rappelle vaguement une autre (fictive) racontée par un prof qui, sous la pression, proposa de mettre la même note à toute sa classe quelle que soit la qualité du travail produit.
      Le résultat fut évidemment une catastrophe généralisée pas très éloignée de la réalité que nous vivons finalement. En définitive il n’y a pas que ceux qui seraient au dessus de la moyenne qui souffrent mais pratiquement tout le monde par effet mécanique de baisse générale de cette moyenne.
      Il y a quelques années une charmante enseignante de Français du collège de ma fille voulut tenter l’expérience au niveau « binomial » uniquement (et que pour les dictées).
      Devant l’ahurissement des parents (et même des enfants) elle abandonna fort heureusement bien vite ce projet insensé.

      1. Quiet Desperation

        Comme disait je ne sais plus qui (peut-être Cyrano) » ils sont quarante et ont de l’esprit comme quatre »….

  12. yp

    Dans les prochains mois, la meilleure presse du monde fera donc mine de s’étonner que la croissance de la courbe ne sera pas impactée par la signature d’un pacte. Et les responsables seront tout trouvés (‘culés de patrons !), puisque la fonction première d’une entreprise, c’est d’embaucher du branlos (c’est bien connu)…

    Quand aux retraites, avec un régime par répartition géré par l’état, la gamelle était plus ou moins assurée (et là, je me demande qui ils vont faire porter le chapeau)…

    Bref, rien de nouveau au pays des escrocs ; mais il semblerait que le moment de l’impact sur la réalité se soit quelque peu rapproché…

  13. LECOMTE René

    Cher yp, vous n’avez pas écouté Marisol Touraine, au sortir de la négociation il y a moins de deux ans sur les retraites : les régimes étaient sauvés pour 40 (je dis bien quarante) ans.
    Avec notre « moi, je… » qui a mis la barre très haute, et dès la campagne présidentielle, tous nos ministres actuels rivalisent pour tenter d’égaler leur mentor, sur les seuls critères qu’ils maitrisent, à savoir le mensonge et le déni.

    1. Semaphore

      Vous avez mal compris, c’est l’évidence même. MST parlait du délai d’incubation de quarante mois, juste ce qu’ il faut pour atteindre et dépasser la présidentielle et les législatives de 2017. Après… même le déluge est envisageable… :mrgreen:

  14. Aristarque

    A propos de rentrée chargée, que sont devenus les 50 Md€ d’économies à trouver ? J’en suis resté à seulement une vingtaine déterminée, le reste encore dans les limbes de l’enfantement futur. Or, plus les semaines passent, plus le délai augmente plus vite dans son raccourcissement… Aurais-je, en état de prostration par manque de dope (les barbons sont d’un fragile), raté quelque information de cette exécution d’importance ???

    1. Calvin

      Tu n’as rien raté : c’était de la pure improvisation.
      Déjà 20 mds c’était en mode optimisme exagéré, 50 Mds on est dans la science fiction.

    2. Nicolas

      « A propos de rentrée chargée, que sont devenus les 50 Md€ d’économies à trouver ? »

      Montebourg a décider de les dépenser !

      Et oui, on est en plein délire…

  15. la buche

    Hollande n aime pas les riches , il va etre heureux car entre la fuite de certains et l appauvrissement généralisé des autres , ça FRANCE va le rendre heureux !!!!!

  16. riton

    Le gouvernement prépare la rentrée dans l’angoisse mais j’ai lu que l’UMP se frotte les mains, très discrètement, dans l’attente d’une très bonne nouvelle pour Septembre.
    Quoi donc ?
    Ce qui les met en « erection » c’est la possible reconquête du Sénat qui se profile à l’horizon et déjà Raffarin, Larcher ou Marini postulent pour sa présidence.
    Les Français n’en ont rien à foutre du Sénat.
    Ils en ont marre de voir les guignols de l’UMP, au lieu de faire leur boulot d’opposants, frétiller à l’idée de retrouver une rente de situation.

      1. Aristarque

        Êtes vous atteint du syndrome de Leonard da Vinci ? Vous formâtes très mal vos chiffres qui sont écrits à l’ envers : l’ UMP est à 99% socialiste, proposition cette fois correcte. :mrgreen:

        1. Aristarque

          Cher H16, le bidule d’ ostracisme indiqué ce matin mais dont le nom m’ échappe , réagit aux smileys. Vérifié avec mes trois précédents commentaires.

  17. Calvin

    Cette histoire de rythmes scolaires est symptomatique de l’incurie des dirigeants.
    Chercher à s’opposer aux prédécesseurs, résoudre un non problème par des problèmes encore plus grands, opposer les parents entre eux, les enseignants, les maires, bref, cliver la population pour un gain minime et un désastre pour le futur.
    Ces rythmes étaient l’étape 1 du big Bang éducatif (comprendre le nivellement vers le bas) avant la révision des programmes, la te fondation de l’école des fantômes.
    Avec un coût terriblement cher.
    Comme si les parents devaient aussi payer les balles utilisées pour cramer le cerveau de leurs enfants.

  18. Nicolas

    Etrange : le socialo fait tout pour bloquer puis baisser les prix des loyers et rendre égal à quasi zéro le rendement de l’immobilier, puis braille que ça licencie comme en 14 dans le bâtiment, avant de chouiner sur « la baisse des prix ».

    Le socialo est un grand enfant…

  19. Nicolas

    « Qu’en est-il du choc de simplification, tant attendu par les Français »

    Ils ont eut à la place le choc de connerie, donc, pas de raison de se plaindre, pas vrai ?

    1. gameover

      Après la mise à plat fiscal… et après avoir réécrit le Code du Travail en police 8… Mais là on vient de s’occuper du plombier polonais, du stagiaire surexploité, d’augmenter le délai pour mise en conformité des bâtiments pour les accès handicapés et interdire les épandages de pesticides à proximité des hopitaux et des crèches… oui ce sont les terres agricoles que l’on doit déménager, on n’y avait pas pensé quand on a construit !

      Regarde, en 1 mois on ne s’est pas tourné les pouces hein !

      https://www.google.fr/?gws_rd=ssl#q=%22loi+n%C2%B0+2014-%22&tbs=qdr:m

      Tu disais, choc de simplification… oh wait…

  20. Nicolas

    « Le Refuge, association de lutte contre l’homophobie, vient d’obtenir un agrément national, ce qui facilitera ses interventions en milieu scolaire.  »

    Cool, la dépravation morale progresse..

    1. petit-chat

      Il serait peut-être temps de monter des écoles hors contrat, entre nous, département par département, pour sauver les enfants, avenir de la race ?

  21. Nicolas

    « Les examens de médecine légale ont montré que la victime avait succombé à un enfoncement important de la boîte crânienne. En d’autres termes, les coups portés à la tête ont été fatals. Le motif de la dispute serait assez étonnant. Les deux hommes, décrits comme des compagnons d’errance, qui se sont connus en hôpital psychiatrique, dormaient dans cette grotte au moment des faits. Le premier reprochait à la victime des ronflements qui l’empêchaient de trouver le sommeil. »

  22. Sémaphore

    Pour les trolleyphiles, je vous recommande le post de Supercitoyen (trop de modestie tue la modestie) a midi dans ce même article mais sur Contrepoints.
    Trop fort!
    Les articles de fonds en 140 signes maxi auxquels il se réfère pour nous assommer sont tous issus de Twitter… :lol:

  23. Aristarque

    C’est effectivement une idée à creuser, parfaitement libérale,que de permettre une alternative à l’ Educnat, surtout que le niveau à surpasser n’ est guère élevé. Reste à trouver des professeurs à la hauteur mais ce ne devrait pas être si difficile car il en reste qui se désolent devant ce qu’ on leur demande d’ enseigner… Prévoir un internat, aussi…

Laisser une réponse

(obligatoire)
(facultatif)