L’école à rythme forcé et pas cadencé

Et voilà, les petites têtes blondes rentrent à l’école ! C’est magique, c’est Septembre, c’est un marronnier et je vais y cueillir quelques fruits, amers, même si, soyez-en sûrs, cette rentrée sera présentée comme un succès. Car comme par hasard, elle se sera officiellement bien passée, d’une part parce qu’une rentrée se passe toujours bien, et surtout parce qu’elle a été préparée par Benoît Hamon pendant son court passage en poste, pendant les vacances scolaires, ce qui est un gage évident de qualitäy. Le stagiaire de l’EdNat étant parti, c’est l’ex-porte-parlote qui récupère le projet et doit donc se farcir la réforme qui fut mise en place. On frémit d’aise.

Cette réforme (Encore une ! Youpi !), réclamée à cors et à cris par tout le monde depuis des années (mais si, mais si, youpi, vous dis-je) permet, par le truchement d’une adaptation fine des rythmes d’enseignement aux horloges biologiques des millions de petits branleurs élèves dont l’Éducation Nationale s’occupe tous les ans, de faire de nos petits suceurs de jeux vidéos de vraies flèches en matière de français, d’histoire, de géographie, de mathématique et de sciences, en réduisant le temps passé à ces matières et en utilisant celui dégagé à d’autres expériences pertinentes comme l’athlétisme des animaux, pelotes de chouette ou de hibou, les sports de l’esprit (dames, échecs), les activités du cirque ou la poterie comme autrefois (activités authentiques glanées sur internet). Je sais, dit comme ça, c’est paradoxal, mais comme ça se traduit par les excellents résultats aux tests internationaux (PISA en tête), le paradoxe n’est qu’apparent ahem brm kof kof bref.

éducation ennuyeuse

Moyennant quoi, on va répartir les horaires différemment, en saupoudrant de façon plus ou moins heureuse les activités strictement scolaires et les activités périscolaires, périgolotes et parfois périlleuses, selon le cas. Et pour le reste, on trouvera bien à occuper les enfants qui, on le sait, s’adaptent à tout moyennant la bonne dose d’anxiolytiques. Quant aux problèmes organisationnels engendrés, eh bien les communes devront s’adapter avec le talent qui leur est propre. La deuxième ville de France, Marseille et ses plus de 400 écoles, pédalera âprement dans la purée de poix administrative et organisationnelle mais saura compter sur l’indéboulonnable sourire de la ministre qui apportera, on en est sûr, un réconfort certain aux parents, aux enseignants et au maire concerné. En outre, comme l’État distribue 50 euros par élève pour ces activités périscolaires, c’est donc qu’on pourra les mettre en place, que tous pourront participer et qu’il y aura, même dans les petites communes, le matériel, les locaux et le personnel pour aboutir au résultat souhaité, très clairement défini, avec des indicateurs, des objectifs clairs et des mesures de réussite établis longtemps à l’avance. Youpi.

Tout ceci sent bon le projet d’envergure pensé avec soin, non ? Dès lors, peu importe que les parents soient majoritairement (60%) opposés à ces rythmes. Ces gros paquets de réactionnaires intégristes des méthodes syllabiques et autres enseignements poussiéreux des années 70 et avant n’ont juste pas compris ce qui est bon pour eux et leur progéniture, voilà tout.

De toute façon, la nouvelle ministre, à la fois une femme et la plus jeune à ce poste important (gage de qualitäy, encore une fois), s’est engagée personnellement pour que ces fameux rythmes soient respectés. Et comme il pourrait y avoir des frictions, elle a rappelé, avec toute la douceur qu’on lui connaît, qu’il n’y aura aucune dérogation, qu’aucune exception ne sera tolérée et que ces nouveaux rythmes scolaires seront appliqués, schnell et über alles ! Et tant pis pour les quelques communes, peu nombreuses, qui récalcitrent à plein tuyaux : au pire, les préfets interviendront directement à la place des maires, on enverra des tanks et voilà tout.

« Je le dis, il y a une obligation scolaire, il faut que les communes respectent la loi et nous ne tolèrerons aucune exception. »

najat vallaud belkacem - keine ausnahme

Ah oui, cette fameuse obligation scolaire, qui était, jadis, l’obligation d’instruction, rapidement renommée en obligation d’éducation, et que notre ministre semble avoir changé en une obligation d’aller à l’école qui n’existe pas. En somme, non seulement l’école est devenue obligatoire (youpi ?), mais, avec ces nouveaux rythmes plein de vertus qui imposent d’occuper les enfants autrement, les activités périscolaires deviennent à leur tour un passage obligé. Pas obligatoire, officiellement, mais difficilement évitable.

Et peu importe leur coût économique. Peu importe encore plus leur coût sur l’instruction dispensée aux enfants. Les 45 minutes rognées ici et là tous les jours pour aboutir à cette nouvelle organisation n’auraient de toute façon jamais été employées pour travailler l’écriture, la lecture et le calcul. Par exemple, alors que le nombre de dictées hebdomadaires, en primaire, n’arrête pas de chuter et qu’en conséquence, le niveau général d’orthographe de nos chères têtes blondes se rapproche dangereusement de l’optimum Twitter (nécessaire à toujours faire tenir sa pensée en 140 caractères), le nombre d’heures passées à des activités ludiques, décoratives, créatrices et patamodelesques continue gentiment de croître, permettant ainsi à des armées de petits artistes de venir grossir les rangs des collèges « uniques », marque de fabrique emblématique de la République Égalitariste Française et totem indépassable d’une conception sociale si délicieusement eighties et dont les effets, bien palpables actuellement, peuvent sans souci se ranger dans la catégorie des réussites flamboyantes. Youpi, derechef.

Bref, comme pour tout le reste, c’est « business as usual ». Moyennant quelques ajustements marginaux qui seront montés en épingle pour montrer l’extraordinaire capacité d’adaptation du gouvernement et de son administration aux désirs des uns et des autres, ce qui a été décidé continuera exactement comme prévu. Et alors qu’un nombre maintenant important de parents et de personnels enseignants se sont déclarés assez défavorables à la réforme, qu’à l’évidence, cette dernière n’apporte en réalité aucun bénéfice palpable et, surtout, n’était clairement pas dans les priorités de bon sens qu’un gouvernement devait s’imposer, l’Éducation Nationale a décidé qu’il en serait ainsi, point final. Après tout, comme il y a eu une réforme pour à peu près chaque ministre en place, pourquoi Peillon n’aurait-il pas eu la sienne, aussi néfaste soit-elle ?

Et puis, ces bricolages, ces changements permanents, ces réformes bidons occupent les esprits et, à défaut de soigner les écrouelles, éloignent les soucis de trop penser à l’essentiel. Ainsi, l’idée même que les écoles, les collèges, les lycées pourraient, tous, offrir des cursus, des horaires et des organisations différents les uns des autres, l’idée que les parents pourraient choisir entre les établissements, et s’affranchiraient ainsi d’une carte scolaire qui n’existe pas mais qu’on doit respecter si on ne connaît pas les bons réseaux, l’idée que les impôts qui servent à payer toutes ces frasques pourraient donner un droit de regard, même modeste, sur l’éducation de ses enfants, toutes ces idées-là ne sont toujours pas dans les têtes des contribuables et des parents, dans les programmes politiques présents et futurs, ni dans les habitudes mêmes.

Najat Vallaud-Belkacem, avec ses dernières déclarations, montre à la perfection ce que l’institution attend de ceux qu’elle entend diriger : une obéissance, une conformité totale avec les comportements attendus. Les parents, devenus simples géniteurs de futurs citoyens, ne sont même pas des variables d’ajustements dans le grand tout. Le marronnier de la rentrée est en place, celui de la réforme se faufile, et dans quelques semaines, avec un peu de chance, on sera passé à autre chose. Et dans quelques mois, une nouvelle réforme s’imposera, d’elle-même, à tous.

Vous verrez, ce sera génial. Youpi.

J'accepte les BCH !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires323

  1. Black Mamba

    Pour le moment l’établissement privé où vont mes enfants n’a pas l’intention de changer quoi que ce soit dans le planning scolaire …
    Et petit esprit de rébellion dans l’air … :mrgreen:

    1. Deres

      Le préfet va intervenir alors … Arrestation du directeur d’établissement et devant les élèves je suppose. Taubira va devoir ouvrir de nouvelles prison pour les maires récalcitrant qui ne veulent pas appliquer les nouveaux horaires ou administrer les loyers !

      Noter au passage qu’il y a quelques mois on annonçait plutôt un assouplissement sur ce sujet. Le coup de barre à droite économique est en train d’être compensé par un coup de barre à gauche sur le sociétal. C’était inévitable. Le droit de vote des étrangers va revenir dans l’actualité prochainement, c’est probable …

        1. French Kiss

          et cela permet de conclure que c’est dans le privé qu’il faut envoyer les petites têtes blondes…

      1. Aristarque

        Si le maire récalcitrant est étiqueté FN, il est probable qu’ il aura droit à la descente de police impromptue sous les caméras TV pour pouvoir créer du traumatisme (salvateur, à terme) pour les têtes blondes. C’est que le Bon Citoyen, cela se forme, dans la douleur s’ il faut en venir là….

      2. René de Sévérac

        « Le préfet va intervenir », ça s’appelle abandon de démocratie.
        Le plus étonnant, c’est son annonce -sourire aux lèvres- par Najat.
        Je n’avais pas compris cette nomination fémino-diversitaire.
        Maintenant, je ne doute plus que Valls (Hollande ?) tire les fils de la jolie marionnette. H16 croit (que ce sot de) Hamon a préparé la rentrée; c’est oublier que dans le nouveau monde (du PROGRES) on ne décide plus rien et toute opposition est réactionnaire et que les représentants du progrès ont toute latitude pour s’y opposer : Robespierre ne pensait pas différemment !

    2. Deres

      A la base, travailler sur 5 jours n’est pas idiot. le vrai souci est qu’un gouvernement socialiste pense de manière idéologique et ne se soucie pas des conséquences pratique de ses choix sociétaux. les individus n’ont qu’à se plier à la décision du groupe, en fait la leur …

      Les impacts sur les français sont dramatiques et nombreux. Ils sont d’ailleurs pas du tout évoqué dans la presse à part le coût pour les mairies.
      – création d’une cohorte d’animateur sous-payé faisant des horaires idiots avec une heure le matin et deux le soir par jour. Ils doivent renoncer a la journée de travail complète du mercredi où d’ailleurs ils avaient le temps de faire des sorties et des activités structurés … Ils vont y perdre surtout plusieurs heure de travail par semaine alors qu’ils sont déjà payés au lance-pierre. Et après on critique les petits boulots en Allemagne et on veut limiter les durées des CDD. Encore deux poids deux mesures.
      – Tous les parents qui se sont mis au 4/5 afin de garder leurs enfants le mercredi se trouve bien idiot à demander à leur employeur de répartir ce temps sur les soirs de la semaine … Tous ne pourront pas le faire et devront à la fois payer la garde et leur jour de non travail. Encore un impact indirect sur l’économie française au passage. Ce sont les français et les entreprises qui doivent s’adapter à l’Ednat, belle mentalité.
      – Bien entendu le coût pour les collectivités est plus élevé alors que dans le même temps on veut diminuer les déficits et que Valls leur demande de ne pas augmenter les budgets. Plus schizophrène tu meurs.
      – Au final, on voit bien que les nouveaux postes d’Ednat aurait pu servir à la rigueur à organiser ce changement mais ils sont préemptés par les demandes des syndicats (remplacement, formation, zone prioritaire pour permettre le départ des actuels). Idem en connaissant les faibles horaires effectués avec de longues vacances. En théorie, il aurait été facile de leur ajouter quelques heures pour tout simplifier.
      – la gestion entre 16h et 16h30 va être épique. Aucun temps n’est prévu pour récupérer les gamins et les envoyer au centre de loisir. En effet, à l’école, on connait les parents donc pas de liste alors que les centres de loisirs ont besoin de faire des listes précises. Cela va être un beau bordel. On va avoir des entrefilets à base de perte d’enfant vous allez voir.

      1. Guillaume_rc

        Au rayon des conséquences économiques, notons aussi la forte hausse des tarifs des baby-sitters dans les communes qui ont appliqué cette merveilleuse réforme… youpi !!!!

        1. Vodkaman

          On peut aussi prévoir comme effet de bord une augmentation significative du nombre de maris cocus du fait de l’absence des gamins le mercredi matin et de temps vraiment libre pour les femmes qui sont au 4/5ème…
          bon je retourne bosser 😉

        2. Higgins

          Les baby-sitters auraient donc fait de l’entrisme au gouvernement pour faire passer celle loi crétine et augmenter outrageusement leur tarif?

      2. Pat

        Des animateurs sous-payés faisant des horaires idiots : je confirme, j’ai un proche exactement dans ce cas. Pendant les vacances scolaires, des horaires épuisants (8h-18h), le reste de l’année, des horaires à la con pour en prendre en charge les enfants en dehors des heures de cours.

      3. René de Sévérac

        « travailler sur 5 jours n’est pas idiot »;
        De fait, c’est ainsi que l’on pratiquait, il n’y a pas si longtemps.
        Le réel problème c’est qu’on ne travaille plus cinq jours mais cinq demi-journées :
        il ne fallait tout de même pas imposer 5×7 heures à la base du parti !

        1. Nyamba

          Question qu’a rien à voir, mais : les smileys fonctionnent de nouveau sans besoin de validation ? J’ai été un poil traumatisée, du coup mon utilisation en est au minimum (et dieux, que mes posts manquent de sentiment sans smiley !)…

      1. turlututu

        BM a du user toutes ses cordes et son crin. Par ailleurs j’imagine que WP est retourné pédaler au sous-sol. Alors elle s’ennuie et elle vient se faire du mal ici !

      1. pi31416

        « Le meilleur classement pour est la Finlande »

        La Finlande démarre avec un gros avantage. L’orthographe du finnois qui est quasiment 100% phonétique si bien que les couillonnades genre méthode globale n’y ont pas raison d’être.

        1. Calvin

          Plus une homogénéité de sa population, des professeurs motivés (car non fonctionnaires), et plein d’autres choses…

        2. yp

          Exact, mais le finlandais se venge avec une grammaire à côté de laquelle celle du russe semble triviale…

  2. Le Gnôme

    Former de futurs intermittents du spectacle, des potiers serait devenu le but ultime de l’EN. Une formation comme gardien de musée serait des plus utile, c’est le seul avenir qui restera bientôt à ce pays. Il n’est pas nécessaire de savoir lire et écrire.

    1. vegeta

      les français devront aussi apprendre la langue arabe pour guider les riches musulmans du qatar et d’arabie saoudite

  3. Karizoc

    « On vous interdit de faire des journées de cours de plus de 5h30, et on vous oblige à garder les enfants jusqu’à 16h30 »

    « Ainsi on force les municipalités à embaucher pour cinq fois 45 minutes par semaine, et en même temps on interdit les contrats de travail de moins de 20 h par semaine »

    Logique étatiste, socialiste, totalitaire …

    1. sam00

      +1

      On est dans la même logique que les 35h : l’interchangeabilité des personnes.

      On va recruter une personne pour 5h d’activités patamodelesques par semaine, et sur les 30h qui reste elle fera 4 ou 5 autres « activités » (balayer les couloirs, servir à la cantine, que sais-je)

      Ah! Que c’est beau de voir enfin le retour de l’homme boulon, si cher à Staline :-/

      1. Deres

        Tu rêves. Ils se démerdent et n’ont souvent rien d’autre. Mais c’est un grand succès car ils sont sortis du chômage ! Il faut s’attendre à un chiffre plus bas que d’habitude en septembre. Sur les moins de 25 ans je pense que l’effet sera sensible.

      2. French Kiss

        vous n’avez pas tort, je me souviens d’un reportage ou une employée de cantine municipale indiquait qu’en tant qu’employé de cantine elle ne pouvait superviser seule les enfants mais qu’elle se retrouvait depuis la réforme bombardée animatrice l’après midi et que via la magie socialiste elle pouvait alors encadrer seule les bambins pour patamodeler dans la joie….

  4. Higgins

    Cette mesure va rester dans l’Histoire comme étant celle de la décrépitude absolue de notre système d’enseignement. On aimerait savoir quels sont les esprits malades qui l’ont portée sur les fonds baptismaux.
    Un des amis, responsable d’une association de musique dans une petite ville de province, est contraint par la mairie (socialiste) de fournir pour ces activités festives et citoyennes un ou des professeurs de musique pour s’occuper de ces chères têtes blondes, noires ou crépues. Il a donc posé la question de savoir qui serait responsable en cas d’incident grave: le professeur détaché, l’association, la mairie, le président de l’association si la qualité de la formation n’est pas au rendez-vous? A ce jour, pas de réponse.
    Une autre de mes amies, habitante du Gross Paris (XVème), se voit contrainte de payer 15 euros/mois pour assurer les cours de macramé, moi qui croyais innocemment que le bouzin, en plus d’être laïque, était également gratuit? Ça devait être avant.
    Il faut rappeler que ces mesures sont mises en œuvre alors qu’aucun budget n’a été dégagé pour en assurer le financement et que le futur de la France va, outre une qualité d’apprentissage des matières fondamentales que le monde entier ne nous envie pas, se retrouver encadré par des gens dont la compétence n’a d’égale que la qualité de formation dispensée par les IUFM ou ce qui en tient lieu. Naufrage complet en perspective.

    1. Before

      Entendu ce matin sur Europe1, l’exemple d’Obernay en Alsace : c’est 90 € par trimestre et par enfant, les zactivitéspériscolaires (la famille interrogée avait 4 enfants – gloups).
      Et un peu plus tard, une journaliste expliquait que l’Etat a provisionné 500 millions d’euros (50 € par an et par enfant 😀 ) et que la CAF allait subventionner les familles en « difficultés » …

      1. Guillaume

        Obernai, svp, merci 🙂

        Après, la ville est très bien gérée, pour le coup, ils devraient pouvoir s’en sortir.

    2. RBF

      Effectivement, les cours de macramé ne sont pas gratuits partout. Chez moi c’est payant et ce n’est pas donné. Ce qui laisse à penser que cette mesurette ne consiste en rien d’autre qu’à transférer certains frais sur le dos des communes, et par voie de conséquence, sur le dos des contribuables.

      En RPI, c’est la catastrophe. J’ai un gamin qui est en CP au village 1, et mon deuxième en CE1 au village 2. Et les activités périscolaires vont se faire au village 3. C’est donc bus à 15h20 pour acheminer les gosses des 2 premiers villages dans le troisième. Les bus représentent des coûts supplémentaires pour les communes concernées, qui vont mécaniquement se retrouver dans les impôts locaux.

      Mes gosses n’iront donc pas à ces cours de poterie, même si cela ne plaît pas à Najat. En effet je ne vois pas comment on peut m’obliger à payer quelque chose que je ne veux pas, et comment on peut imposer à des gamins de se taper des bus à n’en plus finir.

      Comme vous dites, naufrage complet en perspective. Et celui-ci sera bien mérité.

      1. Higgins

        Le Léviathan est malheureusement capable de faire jouer tout l’appareil social pour vous retirer les enfants pour cause d’insociabilité caractérisée.

      2. Mario Nettiste

        Soyez honnête! Quand nous serons devenus un pays du quart monde ainsi que nos soces y oeuvrent dur, le macramé sera vachement utile pour avoir quelque chose à vendre en souvenir de la couleur locale. Vous voyez bien que tout est pensé dans les moindres détails

        1. royaumont

          Oui, mais on parle de Tiers-monde.
          Le quart monde, lui est déjà chez nous. c’est quand le quart monde représente beaucoup de monde qu’on devient le tiers monde. Vous suivez.

          Quant au demi-monde, essentiellement féminin, il devient le quart-monde depuis que Belcassine surtaxe ceux qui le finance. Donc le demi-monde rejoignant le quart monde, on devient le tiers monde.
          Quel monde immonde.

  5. Fred

    Je me demande qu’elles peuvent être les sanctions évoquées par Belkassine. Destitution des maires réfractaires et mise sous tutelle de la commune par le préfet ? Si tel est le cas, alors, quel grand sens de la démocratie ! 🙂

      1. Higgins

        « La base de la doctrine socialiste (fasciste) est la conception de l’État. Pour le socialisme (fascisme), l’État est un absolu en face duquel l’individu et les groupes sont le relatif. Sans l’État, il n’y a pas de nation. Pour le socialiste (fasciste) tout est dans l’État et rien d’humain et de spirituel n’existe hors de l’État, pas d’individus, pas de groupes […] l’État socialiste (fasciste) s’attribue aussi le domaine économique. Le corporatisme dépasse le libéralisme, il crée une nouvelle synthèse où tous les intérêts sont conciliés dans l’unité de l’État… »
        — Benito Mussolini

        J’ai mis entre parenthèse le terme employé par Benito mais ça marche pareil.

    1. Aloux

      Par contre Martine Aubry qui veut appliquer l’encadrement des loyers dans sa bonne ville, là on est pas aussi exigeant sur l’application uniforme de la loi. Ça montre bien les priorités de ce gouvernement… C’est pas possible je commence à croire qu’ils veulent vraiment achever ce pays et qu’en fait ils sont très compétent pour ça !

    2. Petitpatapon

      Sanctions pécuniaires … Chez nous le système est déjà en place depuis un an (mais le nouveau maire à tout de même modifié les jours et heures des TAP, histoire que l’on soit aussi paumé que les autres parents de France et de Navarre). Les écoles privées sous contrat qui refusent de passer sous le nouveau système, ont déjà été prévenues : l’année prochaine, pas de TAP pas de chocolat !

          1. Calvin

            Dans les faits :
            Temps d’Activité Parascolaire
            Temps d’Activité Pseudoscolaire
            Temps d’Activité Pas-scolaire
            Temps d’Activité Pénible

                  1. Aristarque

                    Sevrage vraiment difficile, isn’t it ??? Rechutes quotidiennes, tremblements de manque etoussa???

      1. gameover

        Le maire a modifié les horaires… oui.
        Car pour se rendre compte comment cette réglementation avait été prise par dessus la jambe et certainement sur un coin de table il fallait faire venir un animateur 4 jours par semaine pour 3/4 d’heure.

        Ce qui veut dire que ces gens là n’auraient pu travailler que 3/4h par jour… outre que je vois mal la rentabilité pour bosser 3/4h mais qu’en plus toutes les classes de toutes les écoles de toutes les communes de frnace auraient eu besoin chacune d’un ou deux animateurs en même temps entre 15h45 et 16h30…

        Voir page 11
        http://cache.media.education.gouv.fr/file/01_Janvier/27/3/2013_dossier_presse_reforme_rythmes_ecole_primaire_238273.pdf

        Mais en regroupant ces TAP sur une après midi ça va complètement à l’encontre du but recherché (si ce but était légitime) qui était de répartir également le temps scolaire sur 4 jours 1/2 au lieu de 4.

        Ainsi à Marseille les élèves vont travailler de façon identique à avant au niveau des durées journalières sauf qu’ils ont échangé leur vendredi a-m qui devient périscolaire contre un mercredi travaillé.
        Je ne comprends pas trop en quoi les rythmes ont changé quotidiennement.

        Il me semble plutôt qu’en raison des droazakis on était passé il y a quelques années de 4 jours 1/2 à 4 jours en faisant cadeau des heures aux enseignants et qu’on ne peut pas revenir en arrière. Anyone ?

        Il semble en plus que l’heure de réceptivité optimum des enfants se situe à 11h20 et 16h20 (appréciez la précision) soit 10 minutes avant la sortie.

        1. Calvin

          La semaine des 4 jours n’est pas une mauvaise chose, d’autant plus avec l’augmentation des familles décomposées.
          La seule chose qu’il fallait faire, c’était alléger les programmes en privilégiant les fondamentaux (savoir lire et écrire, savoir compter, savoir observer).
          Or, on suit le chemin inverse : on ajoute des trucs et bidules, on formate un peu plus, on « élargit » le champ mais pas sur des notions plus modernes comme savoir domestiquer internet, par exemple.

  6. Caton

    Le dernier paragraphe résume bien le problème. D’autres exemples récents sont encore plus parlants : vous avez tous entendu parler d’Ashya King? Ses parents ont été arrêtés et ont perdu la garde de leurs enfants. Pourquoi? Parce qu’ils souhaitent qu’Ashya soit traité par protonthérapie, et non par radiothérapie aux rayons X. Or ce traitement n’est disponible au Royaume-Uni que pour les « élites »… d’où leur départ vers l’Espagne, où par ailleurs ils allaient payer ces soins de leur poche.

    L’ensemble de l’Europe a immédiatement pourchassé ces méchants géniteurs qui ne semblent pas comprendre que leurs enfants appartiennent à l’état, et que l’état peut en faire ce qu’il veut, y compris des légumes! Grâce à l’encouragement à la délation, de courageux collabos se sont fait un devoir d’aider nos chemises brunes à capturer ces dangereux parents… et assurer ainsi un avenir aux maraichers du NHS.

    1. Cerf D

      Intéressant. D’autant plus que la presse a lourdement insisté sur le fait que les parents étaient témoins de Jéhova. Or on sait que cette secte refuse en particulier les transfusions sanguines.
      L’impact médiatique recherché était donc le suivant : faire croire à l’opinion que les parents en question préféraient voir leur enfant mort que de lui faire suivre un traitement.
      Vous auriez une source que je pourrait diffuser ?

      1. Caton
        1. gameover

          Sur ton premier lien :

          « Le commissaire adjoint Chris Shead a concédé que la manière dont l’affaire avait été gérée avait «fait beaucoup parler». «Mais je préfère être critiqué sur notre détermination à agir plutôt que d’avoir à expliquer pourquoi un enfant est mort», a-t-il ajouté. »
          _________________
          Tiens un petit frère du principe de précaution…

          Bientôt : « On n’arrivait pas à faire la différence entre les terroristes et les otages, donc on a tué tout le monde. On se voyait pas expliquer comment un terroriste avait pu s’échapper. »

            1. lxy

              J’ai bien aimé dans l’article ce passage « Tout est mis en oeuvre pour encourager la diversité d’apparence, mais rien pour la diversité d’opinion. »

          1. Claribelle

            Ce ne sera pas nouveau. Remember la Saint-Barthélémy: « Tuez-les tous, Dieu reconnaîtra les siens. »

            1. alpharuper

              euh, ce n’était pas la saint Barth’, mais une parole apocryphe qu’aurait dit Arnaud Amaury, légat du pape, lors du siège de Bézier en 1209… ah, la croisade des albigeois…

          2. Aristarque

            Simon de Montfort fît cela très bien en d’ autres temps, peut-être pas si éloigné que cela : Tuez les tous, Dieu reconnaitra les siens! 🙁

            1. Peste et coryza

              – et que faire des 100 et quelques métis, résultat des viols des pakis ?

              @Caton : racisme typiquement anglais : le white trash est une sous m*rde pour l’élite angloise. Plus bas qu’un paki.

              – C’est une méthode qui a porté ses fruits : l’hérésie cathare a été écrasée avec succès.
              Mais par son fils… Simon sera tué lors du siège de Toulouse.

              @Claribelle
              La formule n’est pas de la saint Bartelemy, mais de l’abbé Arnault Amaury lors du siège de Bezier (hérésie cathare).

              1. Caton

                Euh, en fait, dans d’autres villes anglaises les enfants Sikh ont été victime du même genre de groupe, et, là encore, il n’y a eu aucune réaction des autorités.

                1. Claribelle

                  J’ai confondu les massacres ! Pour la Saint-Barthélémy, le roi Charles IX aurait dit: « Eh bien soit ! Qu’on les tue ! Mais qu’on les tue tous ! Qu’il n’en reste plus un pour me le reprocher ! » ce qui n’a plus rien à voir avec le schmilblick…

                  1. Peste et coryza

                    Faut dire que sa Medicis de mère et les de Guise avaient tellement mis de choses en branle que reculer n’était plus possible.

      2. gameover

        Mon premier réflexe en entendant cette histoire extra-territoriale a été de me demander ce que venait foutre l’état français en lançant une chasse à l’homme sur le territoire alors qu’aucun délit n’a été commis par cette famille… le pompon étant de mettre en avant Jehova… et les medias qui relaient ça… pathétique.

        Je propose que la prochaine fois ils disent que la personne recherchée est susceptible de transporter le virus Ebola… pas la peine de donner un numéro de téléphone, il sera abattu sur place.

      3. Aristarque

        Vu ce qui a été vécu avec Fafa (entre autres, il était loin d’ être le seul), il n’ est pas certain que les Témoins de Jéhovah aient tort de refuser les transfusions quoiqu’ ils le fassent pour raisons bibliques (depuis bien avant les années 90).

    2. Deres

      La médecine n’est pas libérale au RU mais entièrement étatique … Voyez ce qui nous attend. En France, il faut faire attention, mais on peut encore influer sur le choix du traitement.

      1. Caton

        « Influer sur le choix »… en d’autres termes, ce n’est pas au malade de choisir. Et si l’esclavage avait été aboli, ça se saurait.

        1. Deres

          Disons que si tu ne te renseigne pas toi même ou va voir plusieurs spécialistes, tu ne sais souvent pas que plusieurs traitements sont possibles car ils se gardent bien de te l’expliquer …

    3. Aloux

      Les travailleurs sociaux sont notoirement des pourritures sovietoïdes au UK, qui enlèvent des enfants à leurs parents en prétextant de leur orientation politique pas bisou, et ce qui m’étonne c’est qu’aucun de ces parents ne soit allé faire un carnage lourdement armé (et médiatisé ) dans un des repaires de ces enculés, peut-être l’espoir de revoir leur môme un jour je ne sais pas. D’autres pays européens sont touchés, pour le moment dans une moindre mesure, en France par exemple on a l’inénarrable Laurence Rossignol qui dit des trucs horribles comme ça en passant, comme « les enfants appartiennent à la République, pas à leurs parents », sans que personne à part les lecteurs de blogs comme celui-ci (classé dans la fachosphère par le Monde, je le rappelle), ne s’en émeuvent. Bref, comme tous les régimes socialistes du siècle dernier, les régimes socialistes d’aujourd’hui s’attaquent en priorité aux enfants et voient les parents comme des concurrents et des gêneurs.
      Tous ces travailleurs sociaux et ces politiciens devraient être traînés dans la boue en public, leur carrière immédiatement brisée, au minimum, en ce qui me concerne je ne serai pas mécontent de leur offrir un collier de chanvre, histoire de bien rappeler à tout le monde que si il y a bien un domaine où l’état n’a absolument rien à faire, c’est l’éducation des enfants. Il n’en sera rien, tout le monde s’en fout, ergo, ces pays sont foutus.

      1. Aristarque

        Les Témoins de Jéhovah ne prisant guère les armes quelles qu’elles fussent, le risque pris par le commissaire Chris Shead n’ était pas très élevé. Je ne suis pas sûr que l’ empressement eût été aussi grand à propos d’un enfant de couple adepte d’ une religion de paix et d’ amour (de la guerre). Chut! Le 2P2M en action…

        1. Aloux

          Vous voyez le mal partout Harry, c’est tout simplement parce qu’il n’y a aucune raison de douter de la qualité de l’éducation prodiguée par les charmants adeptes de cette religion, la preuve c’est que dans leur écrasante majorité ils votent bien. Par contre, quand on vote mal, ou qu’on appartient à un groupe religieux non-viole… rétrograde et réactionnaire, ça montre bien qu’on est irresponsable et c’est alors oeuvre de Salut Public que d’offrir l’opportunité aux enfants de briser cet infâme déterminisme familial qui les condamnerait autrement à croupir dans les abîmes de l’obscurantisme, de la réaction et de la haine de l’autre.
          Essayez de prendre leur môme à une famille de musulman pour voir. Ou à une famille de n’importe quoi, Indiens, Chinois, Tamouls ou Kirghizes, pas sûr de s’en tirer vivant à moins d’être lourdement armé et d’avoir tout l’appareil répressif d’un Etat totalitaire derrière soi. Moralité : soit l’Occidental moyen est vraiment devenu une couille-molle, soit les démocraties occidentales sont déjà des dictatures totalitaires. Double hypothèse non-exclusive.

      2. channy

        Laurence Rossignol qui dit des trucs horribles comme ça en passant, comme « les enfants appartiennent à la République, pas à leurs parents »,
        Tiens on se croirait revenu dans le bon vieux kampuchea démocratique ou les enfants appartenaient à l Angkar..prochaine étape éduquer nos têtes blondes pour qu ils dénoncent leurs parent coupables d être de mauvais citoyen et de nuire à la grandeur de l état .

        1. Aristarque

          Programme mis en place bien avant le Kamputchea dans le paradis septentrional des travailleurs…. Au début des années 30 sous Joseph D. dit S…
          Certains estiment que ce fait a été complètement bidonné pour la propagande mais il va tellement bien avec ce que raconte L’ Archipel du Goulag…

          1. Calvin

            Et quand cela arrivera, les gens diront : « ah, mais on ne savait pas »…
            Les hommes recommencent les mêmes erreurs, car ils ne sont pas informés.

            1. yp

              C’est bien pire : ils savent, mais ne veulent pas en tenir compte. Ils pensent toujours rester du bon côté du bâton, donc tout va bien…

              1. Calvin

                Les dirigeants savent et recommencent, oui.
                Mais ils sont élus parce que la majorité des gens ne savent pas que leurs promesses nous mènent droit à l’enfer qu’ils refuseraient s’ils étaient au courant.
                Je sais que beaucoup d’électeurs préfèrent le confort douillet de l’illusion, mais s’ils savaient qu’ils devront un jour se réveiller et affronter la réalité, ils n’agiraient pas ainsi.
                L’essentiel de la politique a consisté à enlever tout envie de responsabilité aux gens. Et pour cela, il fallait les affoler d’un côté et les désinformer de l’autre.

                La meilleure illustration, c’est le réchauffement climatique. L’enjeu est intéressant, mais cette façon de toujours choisir le scénario du pire, et de refuser tout débat contradictoire correspond bien à cette stratégie.

  7. Cerf D

    L’an dernier, notre association sportive a renouvelé son contrat d’objectif avec la mairie. Nous avons refusé d’y faire figurer la moindre participation à la réforme. Et ce pour plusieurs raisons:

    1/ Plusieurs membre du comité directeur sont aussi parents d’élèves et à ce titre opposés à la réforme.
    2/ On ne voulait pas s’engager sur plusieurs années sans savoir ce que l’application de la réforme nous réserverait.
    3/ Nous avons jugé que fournir un enseignement de qualité dans les écoles, cet enseignement étant gratuit pour les parents risquait de fiare baisser notre nombre d’adhérents.

  8. royaumont

    Excellent article. C’est navrant, mais tellement vrai…
    Ces nouveaux rythmes sont épuisants pour les enfants (on peut le savoir, le Paris de Delanoé a voulu fayoter et appliquer la mesure dès l’an dernier), pourissent la vie des parents et des enseignants, coûtent un bras aux mairies, embarrassent les associations et sont pédagogiquement inutiles.
    Une vraie réforme socialiste.

    A propos, j’ai entendu que pour la rentrée, Puteaux avait offert aux élèves de primaire des cartables bleus pour les garçons, rose pour les filles…

  9. Un autre François

    Je n’ai de cesse de bénir mes parents qui nous ont, mes sœurs, mon frère et moi, inscrit dans des établissements privés (catholiques) jusqu’au BAC. A l’époque, pourtant, je pestais contre le fait qu’on ne fasse jamais grève, « comme les autres » (c-à-d les établissements publics). Nos professeurs du collège et du lycée étaient pour la plupart bien plus vieux que mes parents (et étaient du coup regardés comme de vieux schnoques par quelques-uns de mes camarades), et avaient gardé l’ancienne méthode (pas de punitions corporelles, tout de même, je vous rassure ;). Je me demande où j’en serais aujourd’hui si j’avais été éduqué comme certaines de mes connaissances (éduquées dans le public, crachant sans relâche sur le privé, persuadées que l’État est tout puissant et sera toujours là pour eux)…

    1. Théo31

      Pareil. En sixième, j’étais sur le pont de 9 h à 18 h dans une petite école au nom d’un auteur hautement réactionnaire voire fascisant (Bernanos). La dernière heure était consacrée à la production d’un devoir quotidien. A midi, les élèves demi-pensionnaires s’occupaient de la cantine. Les jeux n’étaient pas absents : on apprenait à jouer aux échecs. Plus de trente ans après, je n’ai toujours aucune séquelle.

      1. dede

        « Plus de trente ans après, je n’ai toujours aucune séquelle »

        Etes-vous socialiste? Non : ce n’est pas une sequelle, ca?

      2. Le Gnôme

        Pareil, et le samedi, on bossait jusqu’à 16 heures et nous étions 40 dans la classe. Chose curieuse, nous faisions peu de fautes d’orthographe et les déclinaisons latines n’avaient pas de secrets pour nous.

      3. bob razovski

        D’un point de vue purement socialiste (et donc du camp du bien) vous avez au contraire de graves séquelles : vous êtes présents sur un blog comme celui-ci.

  10. LeRus

    Étatiste, arrogante, organisée à la-va-comme-j’te-pousse, ne répondant à aucun besoin déclaré, chère ET non-budgétisée: y-a pas à dire, elle de la gueule cette réforme!

    On devrait en faire une statue ou un timbre, elle représente bien la France à mon avis.

    1. Claribelle

      Chère ? Seulement pour les communes, voyons. Pour l’Etat, c’est une réforme qui ne lui coûte rien ou presque (un peu d’argent la 1ère année, certes, mais ça ne durera pas – et comme dans le même temps, l’Etat a réduit les dotations aux communes pour les inciter à réduire leur budget…) mais qui fait « bien » à gauche. D’où l’obstination du gouvernement à la mettre en oeuvre (un peu comme le « mariage-pour-tous » bien qu’il ait totalement clivé le pays)…

    1. Othello

      Fin de l’article :  » Vous pensez sérieusement qu’à l’éducation nationale quelqu’un ne sait pas écrire le mot «rentrée» ? »

      Mouhaha

      1. max

        Vu que c’est écrit sur traitement de texte, le minimum syndical serait au moins qu’ils utilisent le correcteur orthographique…

  11. David

    Keine Ausnahme ? Avant ça s’appelait « l’Instruction publique » ; puis en 1932 c’est devenu « l’Education nationale » (devinez pourquoi ?).

    A présent, il importe de changer le nom de ce ministère : « Ré-éducation obligatoire », « Embrigadement National », sont justifiés.

    1. bob razovski

      « devinez pourquoi ? »

      facile : c’était pour faire comme le voisin teuton, belliqueux et socialiste lui aussi 😉

  12. kel

    Dans l’école privé catholique de banlieue ouest où sont scolarisés mes enfants, nous profitons de cette réforme pour « offrir » (payer?) à nos enfants des cours d’anglais, de musiques, des visites de musée… bref, tout ce que nous pensons être nécessaire pour l’instruction de nos enfants mais non fourni par l’ednat. Les parents d’élève sont favorable à ces activités décidées et pilotées par l’école et l’APEL. Nous sommes content de payer directement pour des apprentissages utiles (et non de la garderie et du macramé) et nous touchons, en plus, des subventions de la mairie. Peut-être est-ce un premier pas vers le chèque éducation 🙂

  13. vengeusemasquée

    Sur un plan purement pratique et dans une perspective strictement intéressée, j’aimerais bien savoir comment tout ça se passe au Canada, anglophone évidemment. Si un aimable lecteur dispose de liens intéressants sur le sujet, je suis preneuse. Parce que bon, j’aurai peut-être un jour envie de procréer… 😉

      1. vengeusemasquée

        J’ai bien dit « peut-être », on ne s’emballe pas Mademoiselle Tortue ! Je préfère me renseigner avant toute chose, vois-tu ?
        L’état de l’école est un repoussoir suffisant pour vouloir fuir la France mais il s’agirait d’être sûr de ne point tomber de Charybde en Scylla, n’est-ce pas ? Il est important de savoir à quoi s’attendre.

        1. Caton

          A quoi s’attendre? Elle est facile, celle-là : au pire. La mise en place de législation censément anti-raciste et, de fait, anti-liberté d’expression en est le premier symptôme. Le Canada est tout aussi foutu que la France, malgré la dizaine d’années d’avance de celle-ci.

    1. gameover

      Vous faites la même erreur que Najat et je suis étonné que notre hôte ait pu cité cette tirade de Najat sans le noter :

      « Je le dis, il y a une obligation scolaire, il faut que les communes respectent la loi et nous ne tolèrerons aucune exception. »

      Ce n’est pas une loi, mais un décret, pas un décret d’application d’une loi mais un simple décret (on parle souvent de décret d’application qui permet de préciser des points accessoires mais une loi n’a pas forcément besoin d’un décret).
      Ca n’a pas été voté au parlement.
      C’est uniquement un cadre réglementaire mais ça n’a pas force de loi. Ca a autant de valeur qu’un arrêté ministériel, donc contestable.

      D’ailleurs vous ne verrez dans le décret aucune référence à une loi.

      http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do;jsessionid=728964ED8A25E5C899178015E42DD6EC.tpdjo16v_1?cidTexte=JORFTEXT000026979035&dateTexte=&oldAction=rechJO&categorieLien=id

      Donc ce décret on peut lui dire DTC à NVB

      1. Higgins

        Je ne suis pas un spécialiste du droit administratif mais un décret peut-il être attaqué devant le tribunal ad-hoc?

        1. gameover

          Oui, soit pour non conformité à un texte qui lui ait supérieur et/ou pour excès de pouvoir. Les 2 là sont possibles en citant en vrac le non-financement et l’organisation du temps scolaire mis à charge des collectivités locales alors que le macramé ne semble pas être une attribution de l’Ednat : une administration ne peut pas étendre d’elle même le périmètre de son activité… et d’ailleurs l’expression péri-scolaire parle d’elle-même… ce n’est déjà plus du scolaire, mais extra-scolaire serait plus adapté.

            1. gameover

              C’est un principe que l’état et les administraytions essaient d’étendre au maximum leur pouvoir sur le peuple.

              La suite logique à cette organisation du temps extrascolaire, c’est l’organisation des vacances scolaires.

              Vous verrez que d’ici quelque temps il y aura des propositions pour agréer des centres aérés, des colos… puis des internants et puis on obligera tout le monde à y participer et les communes à payer tout cela en arguant que c’est dans la continuité de l’école.

              Et dans 50 ans vos enfants ne mettront plus les pieds chez vous. Ils n’appartiennent pas à leurs parents… rappelez vous.

          1. Cerf D

            Il me semble qu’il y a peu pour faire face à la fermeture de son école par l’Endoctrinement National, un maire a créé une école municipale privée … hors contrat !

      2. pouf pouf

        heu, c’est à dire que le code de l’éducation a force de loi et que ce décret vient en modifier quelques articles …

        1. gameover

          p’tain pouf-pouf… un réglement n’a pas force de loi

          Les codes ne sont qu’un recueil de textes normatifs de différents niveaux et de différentes origines. Ca permet juste de regrouper des textes qui traitent du même sujet. Ce sont les juristes privés qui ont procédé ainsi devant la complexification du droit.

          Tout code a en général une partie législative (des lois) et une partie réglementaire (ça peut être nawak, par exemple un arrété ministériel). Mais je ne doute pas que dans certains codes il doit y avoir aussi de la déontologie et des décisions de jurisprudence importantes ou même des circulaires ministérielles. Il y a 75 codes et je ne les connais pas tous.

          On peut s’opposer à un décret comme on peut s’opposer à un arrété municipal.

          Pour se rendre compte de ce qu’est la partie réglementaire, un abruti des voies navigables de france (VNF) pourrait écrire qu’il ne doit y avoir aucun arbre à moins de 50m des voies d’eau et faire publier cela au journal officiel très facilement. T’imagines !

  14. Honorbrachios

    « mais saura compter sur l’indéboulonnable sourire de la ministre » = ce n’est pas tout à fait vrai, sa tronche lors des dernières soirées électorales reste mémorable et pour le coup me donne le sourire quand j’y repense !

  15. Christophe

    On rit. On glousse. On pouffe. Et c’est vrai qu’il y a matière.

    Mais franchement… regardez Belkacem, observez son arrogance, son totalitarisme -souriant ? Ca ne vous donne pas envie de réagir ?

    Cette personne est illégitime. Elle n’est française que de papier. Elle participe, enthousiaste, à une entreprise de casse. Oh certes, elle ne l’a pas commencée. Mais son entrain, son zèle, sont piquants.

    Il faut la remettre à sa place.

    Sans état mammouth, sans rapine fiscale, sans la mafia publique, Belkacem serait une épouse bien docile dans son pays natal, où elle aurait eu tout le temps de deviser sur l’égalité fille/garçon.

    Car, comme elle l’a encore répété ce matin dans sa folie orwélienne : « la théorie du genre n’existe pas ».

    La guerre c’est la paix. A Paris, il ne pleut jamais. L’économie est en croissance. La théorie du genre n’existe pas.

    Bref.

    Il est urgent d’en finir avec cet état mamouth qui rend possible, qui génère mécaniquement de telle dérive.

        1. Kazar

          A priori, la défense de la famille, donc contre la PMA, la GPA, les études de genre, etc. A mon avis, un élargissement est à prévoir contre le PS et Hollande, plus personne ne les supporte.

          1. turlututu

            Et Jean d’Ormesson d’en remettre une couche : « j’ai peur de mourir pendant son quinquennat. La pensée que Hollande puisse me rendre hommage me terrifie ».

      1. Hibou

        ?!
        La folie orwellienne n’est pas une exclusivité des socialistes officiels. Les socialistes officieux façon Ludovine de la Rochère excellent en la matière tout autant :
        – défendre la famille, c’est y mettre des barrières arbitraires à l’entrée
        – être propriétaire de son corps, c’est le marchandiser (toute ressemblance avec des formules gauchistes n’est pas fortuite)
        – l’échange volontaire, c’est la fin de la civilisation
        – l’amour c’est la guerre si les parents ne rentrent pas dans les cases du CERFA 2435B

            1. Cerf D

              En quoi est-ce arbitraire ? Biologiquement deux hommes ou deux femmes ne peuvent fonder une famille.

              Sauf à vouloir changer la réalité. Ou à changer le sens des mots (et de reconnaître à l’Etat le droit de changer les mots) ce qui empêche toute communication.

              1. Nyamba

                Un enfant plus un parent unique (veuf, divorcé, séparé, tuteur légal ou de facto…), ça compte comme « famille » ou pas ?

              2. Hibou

                C’est arbitraire de fonder la capacité d’élever un enfant convenablement sur la reproduction biologique.

                Supposons :
                Un orphelinat (libre, Najat dehors) veut placer un enfant dans une famille. Les responsables rencontrent deux femmes qui veulent le prendre en charge. L’orphelinat est d’accord (arbitrairement, mais ils ne forcent pas les autres orphelinats à faire de même).

                Conclusion :
                Personne n’a rien demandé à La Rochère ! Bas les pattes !

                (naturellement si l’orphelinat décide que deux femmes, ou des gens aux yeux bleus, ou des cathos ne peuvent élever convenablement des enfants, Najat et La Rochère sont priées de la fermer également)

                1. Cerf D

                  @Nyamba: oui, mais c’est tellement évident que j’ai hésité à te répondre.

                  @Hibou: Le principal problème de ton raisonnement est que tu pars d’une prémisse fausse. Nulle part il ne s’agit de « fonder la capacité d’élever un enfant convenablement sur la reproduction biologique ».
                  Un couple (sous-entendu hétérosexuel) peut ou non être capable d’élever convenablement un enfant.
                  Une paire (sous-entendu homosexuelle) peut ou non être capable d’élever convenablement un enfant.
                  Une femme seule peut ou non être capable d’élever convenablement un enfant.
                  Un homme seul peut ou non être capable d’élever convenablement un enfant.

                  Maintenant dans les trois derniers cas l’enfant est privé soit d’un père, soit d’une mère. Évidemment (pour Nyamba) cette situation peut se produire en dehors du cas de l’adoption.
                  Mais dans le cas de l’adoption, en quoi l’orphelinat est-il légitime pour prendre la décision de priver l’enfant à adopter soit d’un père soit d’une mère, dans la mesure (j’insiste) où il a la possibilité de lui donner les deux, tout en s’étant assuré de la capacité de ce couple d’éduquer convenablement un enfant (j’insiste ici aussi) ?

                  1. Caton

                    On commence avec ça, et ça se finit avec un état totalitaire qui peut décider d’enlever un enfant à un parent isolé suite à un décès par exemple… voire à deux parents s’ils n’acceptent pas de voir leur enfant transformé en légume par une radiothérapie inappropriée.

                    Alors je te renvoie ta question: en quoi un quelconque appendice d’un état totalitaire est-il légitime à décider de quoi que ce soit, qu’il s’agisse d’un enfant, d’un adulte, ou d’un animal domestique?

                    1. Cerf D

                      Ai-je parlé d’un quelconque pouvoir de décision de la part de l’Etat ? Non, une simple fonction d’enregistrement (limitée) suffirait.

                    2. Flash

                      Remplacer le pouvoir totalitaire de l’Etat par celui des parents est-il plus satisfaisant intellectuellement?

                  2. Hibou

                    @ Cerf D
                    La question est de savoir qui est le plus légitime pour choisir les parents : l’orphelinat libre ou l’État ?

                    1. Cerf D

                      Pour le choix de savoir dans chaque cas à quel couple donner quel enfant c’est clairement l’orphelinat. Est-il pour autant illégitime de lui donner des règles générales ?

                2. Othello

                  Vu que énormément de couples hétérosexuels attendent de pouvoir adopeter un enfant, vu qu’a priori il est plus simple pour la construction psychologique d’un enfant d’avoir un papa et une maman (pardon, un référent masculin et une référente féminine) que deux papas ou deux mamans, il me semble logique d’ccorder la priorité aux adoptions par les couples « normaux ».
                  En revanche, en tant qu’anti-mathusianiste je serais plutôt pour la PMA pour les couples homos (relisez Zazie dans le Metro)….

            2. Flash

              En quoi est-ce plus arbitraire que les autres « combinaisons »?

              Et l’échange volontaire, vous parlez de GPA?

              1. Hibou

                Toutes les combinaisons sont arbitraires. Le problème est que des groupes de pression veulent imposer à tous une combinaison plutôt qu’une autre.

                Échange volontaire, ça veut dire GPA (échange argent/bébé), ça veut dire soins apportés pour une PMA (échange argent/service+sperme),…

                1. Cerf D

                  Le débat sur la PMA nous emmènerait trop loin. Néanmoins parler d’échange volontaire pour la GPA alors qu’on ne demande pas l’avis du principal intéressé c’est quand même paradoxal.

                  1. Caton

                    A ma connaissance c’est le cas pour toute gestation. Vos parents vous ont-ils téléphoné avant que vous ne soyez conçu pour vous demander votre avis?

                    1. Cerf D

                      Je ne parlais pas de la gestation mais de l’échange argent/bébé cité par Hibou. Une fois que le bébé est né, est-il vendable ?
                      Désolé de mon imprécision.

                    2. Nyamba

                      Eh bien en fait, ha ha c’est marrant vous allez rire, mais j’ai eu vent y a pas deux jours d’une affaire d’un gars qui allait acheter des enfants à Mada pour les revendre à des locaux. Ha ha ha. J’espère, en vue d’adoptions, mais… on peut se poser la question – et frémir à l’idée d’autres possibilités.
                      J’ai une question, en revanche, pour le cas de la GPA : est-ce le bébé qui est vendu, ou est-ce la « matrice » qui est louée pour une durée déterminée ? (Et est-ce que la nuance a son importance, en l’occurrence ? Je n’sais pas, ces histoires de bébés me laissent souvent perplexe…)

                    3. Flash

                      @ Nyamba :

                      on ne peut pas louer une matrice. Ou une autre partie de son corps. Le corps humain est hors du commerce juridique.

                      De même, les êtres humains ne sont pas des biens.

                      Et je ne crois pas qu’il soit fondamentalement libéral de considérer l’être humain comme une chose. Il en va de même pour les éléments essentiels de son état civil…dont la filiation.

                      Non, on ne peut pas vendre son lien de filiation. Le contrat privé a un domaine, domaine qui est essentiel et qu’il convient de protéger à tout prix : à savoir le commerce, les relations interpersonnelles. Mais il existe aussi un domaine public, qui mérite aussi d’être protégé : la Justice, la Défense, la Diplomatie, l’état civil, bref, ce qui touche à l’ordre public au sens strict.

                      L’état civil n’est pas librement disponible. On ne saurait changer de sexe, de nom, de parents selon sa volonté. On ne saurait vendre son bras, sa jambe, ou louer son utérus. Et surtout, on ne saurait nier un lien de filiation qui ne dépend pas de soi : on est parent du fait de l’accouchement, c’est un pur fait juridique, pas une chose à la disposition des individus. Nier ce lien, cela porte un nom : l’abandon d’enfant.

            3. Nyamba

              Okay, wait : on parle de quoi, en fait ? Est-on tous d’accord que la famille appartient au domaine privé, et que l’Etat n’a pas à y mettre ses doigts putrid… pardon, boudinés ?
              Que ce qu’on met derrière le mot « famille » englobe tellement de situations allant du simple à l’élégamment compliqué en passant par le bordel total, que tenter d’y mettre de l’ordre avec des cerfas est une pente glissante ?
              Oui ou pas du tout ?

              1. Cerf D

                On est totalement d’accord.

                Néanmoins, l’Etat y met déjà ses gros doigts putrides, ne serait-ce que par la progressivité de l’IR et des droits de succession.

                Reste que l’adoption n’est pas du strict domaine du privé.

                1. Flash

                  Je vous approuve.

                  Vouloir limiter le rôle de l’Etat, c’est très bien. Mais les abus multiples dont il se rend actuellement coupable n’implique en rien qu’il n’a plus aucun rôle à jouer. En matière de justice et d’état civil, il a son rôle (c’est d’ailleurs, sans doute, les seuls domaines où il est un peu légitime…)

              2. Cerf D

                Pour répondre à ta question sur la GPA, il me semble que les deux se font : d’une part la location d’utérus (qui pose des problèmes différents qui nous mèneraient dans des débats interminables) et la vente de bébé.

                1. Nyamba

                  @ Cerf D et Flash : Merci mais… euh, vos réponses sont contradictoires :/
                  Sur le plan strictement juridique (hors marché noir potentiellement hyper louche – et inquiétant en ce qui concerne la vente d’êtres humains… brrrr… – et hors questions d’éthique), qu’est-il possible de faire ?

                  1. Flash

                    En France, ni la « location d’utérus » (qui contrevient au principe d’indisponibilité du corps humain), ni « la vente d’enfants » (qui nie tout simplement la qualité de citoyen/sujet de droit de « l’objet de la vente ») ne sont autorisés.

                    Cela se fait peut-être ailleurs. Pas en France. Et, de mon point de vue, ce n’est pas une mauvaise chose.

                    1. Caton

                      Notons que la location de bras ou de vagins est légale, malgré le principe d’indisponibilité. J’aime la souplesse de nos lois.

                    2. Flash

                      Techniquement, si vous parlez de la force de travail et de la prostitution, il s’agit plus de vendre son travail (qui peut être manuel ou intellectuel) dans un cas, et non pas « louer son bras » comme le proclame un gauchiste bien connu, et d’un contrat d’entreprise dans l’autre cas, où une prestation de service est délivrée.

                      Pour la GPA, il s’agit plus d’une mise à disposition du corps d’une femme.

                      Vous noterez par ailleurs que la GPA porte atteinte à la filiation, qui dépend de l’état-civil.

                      On ne peut disposer que de ce qui est à notre disposition : la filiation n’est pas à notre disposition, par conséquent toute convention où nous voudrions modifier les liens de filiation sont nulles. C’est logique, clair, net.

                      Vous noterez aussi que la volonté n’est pas une assise sûre pour la filiation. La volonté varie dans le temps, et parfois n’existe tout simplement pas pour ce qui concerne la naissance d’un enfant. On peut être père malgré soi, et c’est tant mieux : la liberté sexuelle a pour corollaire la responsabilité. N’oubliez pas que l’enfant est une conséquence de la liberté sexuelle, pas un droit.

                      L’amour ou l’éducation ne sont pas des critères sûrs non plus : un grand-père peut élever et aimer son petit-fils sans que ce dernier ne devienne son fils.

                      Bref, ces questions devraient être développées dans un billet plus propice à ce genre de débats.

                    3. Nyamba

                      Mais… un utérus ne peut-il pas être considéré comme une force potentielle de travail ? (ça bouffe un max d’énergie, une grossesse !)

    1. carpe diem

      Ah l’égalitarisme de cette femme ,c’est à pleurer, j’aimerais bien lui poser deux questions :
      – les femmes musulmanes voilées et dociles c’est égalitaro-compatible?
      – et ta jolie retraite issue d’un régime spécial c’est égalitaro-bisou ma chérie?

      C…………sse!

    2. Bruno

      Depuis la première fois que j’ai vu sa tronche sur un écran, j’ai senti que je l’avais déjà vu dans un autre film.
      Impossible de me souvenir. . .
      Mais, tilt, récemment, j’ai revu « Mars attaque » – mais c’est bien sûr! ! !
      Ces gros yeux fixes sur un faciès figé. . . Il est temps de lancer la musique

      1. Black Mamba

        Ah ! Si seulement s’était possible juste un tourne disque ou un gramophone pour virer la vermine …

    3. Nyamba

      NVB est une crevure qui me donne la gerbe ; mais inutile ici de lui accoler tout un système qui fait des femmes des sous-produits de l’humanité et qui me semble, à cet égard, un tantinet perfectible… L’argument « elle serait une épouse bien docile dans son pays » est au ras des pâquerettes, m’enfin, voyons.

      1. Calvin

        Voui. Pareil.
        NVB est dangereuse, mais légitime, puisque appartenant au Parti qui a gagné les dernières élections législatives et présidentielle.
        Le fait qu’elle soit une femme et d’origine étrangère ne lui enlève aucune légitimité.
        Par contre, elle est aussi incompétente que les autres hommes et femmes politiques, avec un fond idéologique très marqué, malheureusement.

        1. Caton

          D’après Wikipédia « elle possède les nationalités française et marocaine ». Si cette double allégeance ne pose pas de grave problème dans le cas du citoyen lambda, pour un ministre, c’est inacceptable — et illégitime.

          1. royaumont

            Je suis d’accord, c’est un choix qui n’est pas fait. Et à qui ira en dernier ressort sa fidélité ?
            Elle n’est de ce fait pas légitime…

            Par ailleurs, le gouvernement Hollande est légal, mais est-il encore légitime ? Dans le texte de la loi, oui, mais dans son esprit ? Un gouvernement préoccupé uniquement de sa clientèle est il conforme à l’esprit des institutions ?

      1. Hibou

        « Des usages de la lutte contre la violence « de genre » dans le contexte de la mondialisation neolibérale »
        Mon détecteur de dirigistes s’affole !

  16. Cardabelle

    Hier soir, sur la 2, un intervenant nous a expliqué doctement la raison de ce changement de rythme scolaire. Je résume : les enfants arrivent à 8 heures 20 mais ne sont opérationnels qu’une demi-heure plus tard (faut le temps qu’ils se réveillent, je suppose). Le « top » de la concentration se situe à 11h20, heure à laquelle ils ont, dit le spécialiste, « les yeux grand ouverts ». Mais pas très longtemps car après déjeuner, soit à 13h40 précises (comme le prouvent les études…), les enfants sont incapables de la moindre concentration. Celle-ci revient doucement pour atteindre un « pic » à 16h20, « pic » toutefois inférieur à celui du matin.
    Je précise que l’intervenant en question parlait des enfants de CM2. Je me souviens fort bien de ma classe de CM2 (dont le programme était beaucoup plus chargé à l’époque) : les enfants de 2014 sont-ils des mutants, tellement fragiles qu’il soit nécessaire de les élever comme en couveuse ?

    1. Caton

      En fonction de votre âge, ce n’était pas forcément la même population. Il semble que les enfants d’aujourd’hui en France sont très différents, culturellement autant que génétiquement, de ceux d’il y a trente ou quarante ans.

      1. Eole

        Et puis, il y a trente ou quarante ans, les enfants allaient certainement
        au lit plus tôt – pas d’ordinateur, moins de télévision débile, etc…. 😉

        1. Aristarque

          Jusqu’à Bonne nuit les petits, avec Nicolas et Pimprenelle, nous pouvions tenir jusqu’à l’ arrivée du Marchand de sable (ce n’ était pas un socialiste chargé de gérer le Sahara)… Et le lendemain, l’ école était à 8 heures zéro minute… Le bagne, quoi!…

                  1. Calvin

                    Hé, les adultes, je vais vous dire un secret.
                    Le Marchand de sable, ça n’existe pas !!
                    Ben ouais, c’est pas comme le Père Noël, voilà.

    2. Petitpatapon

      Ah c’est donc pour cela que l’année dernière (application précoce de cette merveilleuse réforme oblige) les enfants de maternelle passaient à table à 13h30..

    3. carpe diem

      c’est déjà pas mal, compte tenu que la lucidité d’un politocard socialiste n’est que de quelques minutes par jour.

  17. Patatrac

    Le système éducatif français est le « meilleur au monde », et du reste, tout le monde nous l’envie, n’est-ce pas là la preuve de sa qualité ? Dois-je aussi vous rappeler que les classements PISA ne sont que de vastes fumisteries car ils ne prennent pas en compte les spécificités socio-créato-imagino-pédago et autres légos pédagogiques, qui sont, eux, essentiels au bon développement des sacripants scolarisés. Pas comme ces âneries de mathématiques (néfastes à hautes doses, sauf à imposer la lecture des pourcentages, utile en période de soldes), l’histoire (bof, c’est embêtant, se concentrer sur 1789 et 1998, champions du monde !), la maîtrise de la langue (si possible française, et plus si affinités). La géographie est accessoire (savoir que nous sommes en Europe est suffisant, pour le reste, télécharger google maps), pratiquez un sport (à vos risques et périls, et surtout avec un moniteur/une monitrice). Pour les activités culturelles, c’est à Avignon que cela se passe, point barre. L’Amazon(e) est un fleuve comme l’indique cette fameuse application susnommée.

    Le petit Jean-Marc est entré à l’école de la République il y a bien longtemps. Devenu adulte et professeur d’allemand certifié par accident, le poste de premier ministre lui fut offert pour son mérite. Il s’était inscrit au PSU à l’âge précoce de 7 ans. Plein de la confiance que donne à un individu d’être issu de la meilleure filière éducative du monde, il s’exprimait en français lors de ses (rares) visites-sommets-réunions outre –Rhin en français après s’être ridiculisé en répondant en allemand à une journaliste de la SDZ … Hélas, véridique.

    1. hipparchia

      Désolée mais sans contester l’état lamentable de l’école française, PISA c’est de la merde idéologique aussi.

      1. royaumont

        Absolument.
        C’est du pédagogiquement correct mondialisé. Une sorte de bouillie par laquelle on essaie de démonter tout et son contraire.
        Les pays en tête des classement sont ceux qui structurent (depuis longtemps ou récemment) leur enseignement dans la logique PISA. Le classement montre une adéquation avec cette logique pas une réalité du niveau.
        C’est un délire technocratique de plus, auquel on sacrifie la réalité de l’enseignement.

        1. Othello

          Et?

          Toute notation repose sur des compteurs.

          Le choix de ces compteurs est sans aucun doute idéologique. Ceci étant, quand 20% des élèves entrant en 6e ne savent pas lire je pense qu’on peut parler de naufrage …

          Et donc faites-moi rire et proposez une mesure (ou une distance, pour parler matématiques) qui ne soit pas idéologique/pédagogiquement correcte et qui permette d’appréhender les performances d’un système éducatif…

          On a le droit d’être c.n mais y’a des limites.

          http://www.lepoint.fr/invites-du-point/francois-kersaudy/kersaudy-rentree-des-classes-2014-public-prive-rien-n-a-change-02-09-2014-1859139_1931.php okazou

          1. royaumont

            Attention, il ne s’agit pas de nier le naufrage de l’éducation en France. C’est un fait difficilement contestable.

            Mais il faut prendre les normes PISA pour ce qu’elles sont : une manière de truquer la mesure et de cacher la misère. Car derrière le constat de la baisse du niveau via les évaluations PISA, il y a un loup : l’abandon de la note telle qu’on la connait au profit d’une notation dite « par compétence ». Ce type d’évaluation écrase toutes les différences et est complètement illisible.
            PISA ne pose pas de diagnostic, c’est un thanatopracteur.

            1. hipparchia

              Exactement, d’autant que selon PISA, le monde moderne se fiche de ce que vous savez et ne s’intéresse qu’à ce que vous savez faire (je cite de mémoire). Personnellement, cela me glace le sang.

    2. Sandu

      C’est bizarre quand même, je viens de lire que le Jean-Marc en question avait fait sa primaire dans le privé, et l’ensemble de ses études jusqu’au bac avant 68… Comme quoi…
      Et j’ai lu aussi en quoi il s’est ridiculisé : en confondant « fruchtbar » et « furchtbar ». Si sa seule erreur est d’avoir confondu deux mots phonétiquement très proches…

  18. Guillaume_rc

    Très bon article mais, H16, je vais vous taquiner un peu.
    Vous écrivez « les nouveaux rythmes scolaires seront appliqués, schnell et über alles ! » + l’illustration. Tout le monde (y compris dans les commentaires) se marre du raccourci allemand=discipline=+/-facho. Les séquelles de deux guerres mondiales je suppose. Personne pour crier au racisme.
    Maintenant imaginez que vous fassiez ce genre de raccourci avec juif=rapiat ou arabe= bon à rien. Je vous garantis que la Sos racisme la halde, la police, Fleur Pellerin, Belkacine et la rédaction du Nouvel Obs vous tombent dessus dans les 5 mns.
    Curieusement, dans le cas allemand, rien. Comme quoi les indignations de tous ces gens sont bien sélectives.

    1. Aloux

      Ca c’est pas franchement une découverte que les victimes de racismes sont toujours noires, juives ou arabes, par contre quand on va sur les sites de gauchistes c’est toujours « américains = cowboys dégénérés qui tirent sur tout ce qui bouge, chinois = pauvres esclaves dans des rizières ou les usines de foxcon ou méchant pollueur, allemand = nazi, et exploitation des pauvres travailleurs à temps partiels etc puis évidemment français bien blanc toujours suspect d’etre un affreux raciste réactionnaire qui vote front national par haine de l’autre.
      Tout ca pour dire que sur ce blog, quand on fait parler allemand à Najat, c’est pas tous les allemands sont des fachos le sous-entendu, mais plutôt que dans national-socialisme y a pas seulement « national » comme essaye de nous le faire croire les gens comme Najat, il y a aussi « socialisme »
      Et toc

      1. Othello

        Bah c’est justement la preuve que nous ne sommes ici (en moyenne) pas racistes : la capacité à utiliser des poncifs culturels pour qualifier un comportement que nous jugeons excessif est précisément l’antithèse du racisme et participe du questionnement a propos de la valeur (toute realtive) de différentes cultures. Le fait d’interdire la référence à ces poncifs est du fascisme. Dites-moi s’il faut que je développe…

          1. Nyamba

            (Apparemment la voie est libre, je vais rajouter le smiley qui allait avec ma réponse…)
            –> çui-là : :mrgreen:

          2. Othello

            Justement, ces poncifs ne sont pas racistes! Ils ne sont que l’expression de la façon dont on ressent une autre culture (que la comparaison soit positive ou négative n’est pas le problème) et il est naturel de comparer sa culture avec les autres. Interdire aux gens de le faire revient juste à nier le fait qu’il existe différentes cultures et à affirmer que nous sommes tous indifférenciés : le socialisme, quoi…

        1. Kazar

          Tout à fait, sinon autant interdire tout de suite « travail au noir » (dont l’origine se trouve dans l’interdiction de travailler à la lueur de la chandelle), « travail d’Arabe (dont l’origine se trouve…), etc 🙂

      2. Théo31

        Socialisme et nationalisme sont indissociables : le socialisme ne peut pas fonctionner dans un monde ouvert. Ca explique pourquoi ses boucs-émissaires sont toujours des nomades réels ou supposés : les Juifs qui aiment plus le fric que leur patrie d’origine, Roms qui concurrencent les socialistes dans la spoliation et les capitalistes qui délocalisent leurs entreprises et leurs fortunes.

        1. Higgins

          Je remets là un commentaire placé plus haut. Il est totalement d’actualité:
          « La base de la doctrine socialiste (fasciste) est la conception de l’État. Pour le socialisme (fascisme), l’État est un absolu en face duquel l’individu et les groupes sont le relatif. Sans l’État, il n’y a pas de nation. Pour le socialiste (fasciste) tout est dans l’État et rien d’humain et de spirituel n’existe hors de l’État, pas d’individus, pas de groupes […] l’État socialiste (fasciste) s’attribue aussi le domaine économique. Le corporatisme dépasse le libéralisme, il crée une nouvelle synthèse où tous les intérêts sont conciliés dans l’unité de l’État… »
          — Benito Mussolini

          J’ai mis entre parenthèse le terme employé par Benito mais ça marche pareil.

          1. Calvin

            Ça marche pareil, parce que c’est pareil.
            Benito a dirigé le quotidien socialiste, avant de créer son parti fasciste.
            Le fascisme n’est qu’un avatar du socialisme.

            1. Théo31

              Toutafé. C’est un socialisme qui refuse la lutte des classes.

              « Tout dans l’État, rien contre l’État, rien hors de l’État. »
              Mussolini

  19. Deres

    De toute façon, ce pays est foutu …
    On a eu une petite semaine d’espoir comme quoi le gouvernement semblait redevenu rationnel et réaliste. Et patatra, c’est reparti pour un tour.
    Pour les 35 heures, ce sera nada.
    Le détricotage de la loin ALUR se fait lui même détricoter par les élus locaux socialistes.
    Pour les seuils sociaux cela cause donc il n’y aura rien.
    La Najat attaque à fond dans l’autoritarisme sur le sociétal.
    La Taubira se moque ouvertement du gouvernement.
    Flamby lance un nouveau plan (c’est le combien ?) et définit des priorités aux préfets (5 sur tous els domaiens en fait!).
    Et ils continuent affirmer que la vraie solution c’est que els allemands nous filent de l’argent …

    Bref, leur seul succès c’est d’avoir réussi à imposer le copain Mosco à Bruxelles. Flamby est content de lui, c’était le principal objectif de ce remaniement, de convaincre les allemands de sa sincérité réformatrice pour ne pas entraver la carrière de son ami.

    1. RBF

      Pas que les Allemands qui doivent nous donner du pognon: les frontaliers, et maintenant les Suisses. La dernière en date, elle est toute fraîche, c’est le cas de l’aéroport binational de Bâle-Mulhouse.

      Figurez-vous que l’État français, à l’agonie financièrement, veut placer la totalité des entreprises suisses de cet aéroport sous le régime fiscal français, ce qui va donc se traduire par une explosion des taxes sur la partie suisse de l’aéroport.

      La plupart des salariés étant frontaliers, et comme les effets de bord sont souvent imprévisibles et catastrophiques, on peut de nouveau s’attendre à des centaines de chômeurs en plus côté France, et des recettes fiscales qui ne seront pas au rendez-vous. EasyJet a immédiatement suspendu ses projets d’investissement.

      Il me sort par les narines ce gouvernement. Comme si l’argent gagné par ses voisins lui revenait de droit. C’est juste délirant.

    2. Calvin

      « Bref, leur seul succès c’est d’avoir réussi à imposer le copain Mosco à Bruxelles. »
      Ce n’est pas un succès, c’est l’exportation du n’importe quoi à l’échelle européenne.
      Envoyer Mosco les poches trouées contrôler le budget européen, quand on a vu son incompétence infinie en France, dans le même domaine, est une erreur grave de casting.

      C’est comme si on avait choisi le président du Conseil Général du département le plus endetté et le plus mal géré comme Président de la République…

      1. Kazar

        Mosco, le seul truc que j’ai retenu à propos de ce gugus, c’est qu’il se tape une gamine de 30 ans sa cadette, et qui est sur la bonne voie de la glandouille étatique puisqu’elle est, tenez-vous bien, « chercheuse en philosophie »…

            1. Kazar

              Fait gaffe Calvin, après sa jeunette, rien ne dit qu’il ne jettera pas son dévolu sur un petit Calvin…il aime les jeunes.

        1. Deres

          Elle sera peut être ministre de l’économie dans 10 ou 15 ans … Quand on est si bien lancé dans la vie, on peut aller très loin !

            1. bob razovski

              Certes, mais il y aura toujours plus de socialistes, et c’est finalement ce qui compte.

              Marine fermera les frontières, et les gens qui seront de l’autre côté regarderont la dernière réserve mondiale de socialistes, en nous jetant des cacahuètes.

      1. royaumont

        Désolé, mais elle n’a pas l’étoffe d’un Maréchal de France. Il avait le souci du soldat, lui.

  20. Christophe

    Le mardi c’est ravioli. Et c’est le jour des « plans ». Le Noeud durant la visite d’un collège dans une banlieue pourrave (François adore, ça fait peuple) a annoncé un nouveau… PLAN. Pardon. Un « grand plan »

    « Un grand plan numérique pour l’école » !
    http://tinyurl.com/pxhuojn
    Encore plus vide que les précédents. Il est à la dérive. C’est tragique

    1. royaumont

      Ca promet quelques grands moments…
      Quand on sait que les collèges travaillent sans équipes d’ingénieurs réseau, sans cellule de support ni d’IAM, ça fait peur. Pourtant la taille du parc, sa complexité et ses besoins de confidentialité justifierait amplement des équipes dédiées aux infrastructures.
      Un plan numérique se réduit à un achat massif de matériel, un PPS de présentation aux professeurs et basta…
      C’est juste pour « faire moderne » et décidé sans étude d’opportunité ni plan d’ensemble.
      De l’amateurisme complet, une joyeuse fête du slip à gros budget au frais du contribuable.

      1. Guillaume_rc

        Surtout que le pb n’est vraiment pas là.
        Les mômes sont pour la plupart plus compétents que leurs profs dans ce domaine.
        Ce qu’il faut leur apporter (et c’est précisément le rôle de l’école) c’est l’esprit critique nécessaire pour s’y retrouver dans la masse d’infos qu’on trouve sur le web et apprécier/relativiser/mettre en perspective la crédibilité des infos en question.

        Et pour ça il faut savoir lire/écrire/compter et avoir une culture générale suffisante.
        Se recentrer sur les missions premières de l’école pas sur des plans à la con.

      2. Higgins

        Pour connaître de près les problèmes rencontrés par les armées pour développer des réseaux interactifs et les animer ainsi que l’investissement en personnel requis (en interne comme en externe), on va rire beaucoup (jaune, hélas) dans l’Inéducation nationale. Quand on sait que de nombreux enseignants sont incapables de faire un simple tableau sous Excell et que le personnel administratif est plutôt réticent à se voir imposer des systèmes informatiques, ça va être la fête du slip à tous les étages.

      3. Théo31

        On se rappellera qu’en 1985, un grand plan d’équipements des écoles avait été lancé par Chevènement : les ordinateurs étaient restés dans les cartons faute de gens compétents pour les installer et les faire fonctionner.

    2. Adrien

      Grand plan, pacte, Grenelle… Il va falloir inventer de nouveaux mots, on commence à retomber un peu trop souvent sur les mêmes, ça en devient lassant.

    3. Kazar

      Du haut débit : ça va être trop cool pour les gamins, ils pourront mater des films pornos en HD avant que les profs n’aient compris qu’il existe ds logiciels de contrôle parental !

  21. Calvin

    Ce qui est terrible, c’est que ces rythmes scolaires vont déchaîner le pays :
    parents « pour » contre parents « contre », élus « pour » contre élus « contre »…

    On est reparti pour une variante de la France Apaisée, en remplaçant le Mariage pour Tous par les rythmes scolaires.

    Comme ça, pendant qu’on regarde l’école tomber petit à petit, on ne voit pas le gouffre économique vers lequel on va.

    1. Caton

      Toute l’action gouvernementale se résume à cela depuis… oh! 30 ans. « Le gouffre n’est pas évitable. Alors pourquoi ne pas mettre un bandeau aux condamnés à mort? »

    2. Cerf D

      Ils vont avoir du mal à trouver des parents « pour » avec 80% d’opposition chez les parents d’élèves.

  22. Calvin

    Petit commentaire sur la situation à Marseille.
    La Mairie s’est longtemps opposée au ministère, puis s’est rangée aux rythmes, en adaptant.
    Ainsi, l’ensemble des activités patamodelesques et macramatiques aura lieu le vendredi après-midi, où il n’y aura pas de classe ni d’enseignant.
    Mais comme les intervenants ne sont pas encore trouvé, il n’y aura pas d’école ouverte à Marseille le vendredi après-midi avant quelques semaines/mois.
    Ce vendredi est prévu une manif face à la Mairie.
    En gros, les parents qui ne travaillent pas le vendredi après-midi (et pourraient profiter de leurs enfants comme l’année dernière le mercredi matin) vont protester de devoir garder leur enfants.
    Belle mentalité.
    Des fois je me demande vraiment si certains ne font pas des enfants sans les aimer…

    1. Mario Nettiste

      Et les deux à quatre crapuleux ainsi perdu pour la cause que certain commentateur evoquai plus haut vous ont échappé? Aristaque va reprendre espoir de vous éduqué….

    2. gameover

      Bien vu Calvin mais toi je pense que tu vas trouver à t’occuper avec Susie.

      Les critiques des rythmes scolaires ont souvent peu à voir avec le scolaire. Ainsi en a-t-il été de l’école le samedi matin qui empêchait les parents de partir en w-e, des rentrées avancées à fin août qui plombaient les vacances. Et là, de ce que j’entends, l’école est une garderie.

      Ca me rappelle les carrossiers auto qui pestaient contre les contrôles de vitesse et la baisse des accidents (sic) car ils avaient moins de travail et effectivement depuis leurs effectifs ont baissé d’au moins 30%.

      1. Deres

        L’Etat nie de façon véhémente l’aspect garderie de l’école, mais c’est pourtant un de ses aspects fondamentaux au niveau économique pour libérer de la main d’oeuvre qui sera occupé à des tâches plus productives. L’effet d’échelle est très important par rapport à une garde/éducation familiale où une personne s’occupe au maximum de quelques enfants. De plus, le parent ainsi occupé a parfois fait des études longes et coûteuses qui sont alors perdues pour la société.

      2. Higgins

        Si Bastiat était de ce monde, ce n’est pas la vitre cassée qu’il écrirait mais la voiture abimée!

    3. Higgins

      La réponse du maire a été de mon point de vue assez juste: «  »occupez-vous de vos enfants ! » (http://www.metronews.fr/marseille/rentree-chahutee-pour-jean-claude-gaudin-dans-une-ecole-de-marseille/mnib!puFfQP7eOLMPY/).
      L’abrutisme est hélas bien ancré chez certains marseillais. J’ai entendu dire qu’un référé était en cours auprès du TA pour obliger la ville à garder les enfants le vendredi après-midi. La Presse française, constante dans la médiocrité, prend fait et cause pour les premiers. CPEF.

      1. Calvin

        C’est en plus un combat de certains parents politisés.
        Lorsque les problèmes s’accumuleront,
        Ces parents auront l’air de gros …. (zut, je cherche une rime en -ont…)

  23. Christophe

    Heureusement que dans cet océan avec des vagues turbo libérales… surnagent des profs qui ont à coeur de sauvegarder le sens -légendaire- de la gaudriole et du gauchisme nimportnawak français.

    Oui monsieur ! Aujourd’hui c’est la rentrée. Et des lycées à Paris SONT DEJA EN GREVE.

    http://tinyurl.com/m3kz7hj

    L’honneur est sauf. Non mais alors.

    On attend maintenant avec impatience… les cheminots. Là aussi, il faut sauvegarder les traditions.

    1. carpe diem

      je ne l’aurais pas vu de mes yeux à moi, je ne l’aurais pas cru, mais réflexion faite : nous sommes en Fraônce quand même, on a une réputation à tenir!

    2. Adrien

      Ou la SNCM. L’Etat vient de faire une « avance » (hahaha) de trésorerie pour éviter que la boîte ne sombre, mais apparemment, l’Europe s’en mêle et trouve que c’est pas bien. J’imagine bien une grève à titre préventif.

  24. calc80

    Hou (frisson et effroi) qu’elle me fait peur la petite Belle-qui-s-aime avec ses menaces et ses yeux grondants…
    Non mais, pour qui elle se prend, cette péronnelle arriviste ?
    On va encore passer pour des réacs auprès des bien-pensants (s’il en reste), mais tant pis, j’m’en fout et assume.

  25. Kazar

    Petit HS juste pour rigoler : Les Jeunes Socialistes soutiennent NVB :
    Dans un communiqué de presse, les Jeunes Socialistes dénoncent la cabale contre Najat Vallaud-Belkacem et écrivent :

    « La Droite et l’Extrême-droite, pour qui il est impensable de voir une femme occuper des postes à responsabilités, démontrent encore une fois leur archaïsme et leur total décalage avec la société. »

    Je suis allé sur le site des MJS, et ils ont 21344 like sur FB.
    Par curiosité, je suis allé sur le site du FNJ, 69138 like sur FB.
    🙂

    1. Higgins

      Lu sur le Salon Beige, Marine le Pen (dont je ne suis pas fan) ne compte donc pas. Sont décidément très c… ces jeunes socialauds.

        1. Kazar

          Voilà un sondage qui, en ne lui accordant que sa valeur sociologique pas très élevée, me met tout de même du baume au cœur. Reste à comprendre comment des Français qui ont réussi le tour de force d’élire Hollande par rejet de Sarko seraient prêts à revoter pour lui ? Ils ont vraiment la mémoire courte…

          1. bob razovski

            je plussoie.

            sans être partisan de Marine, je constate qu’il existe encore des fous prêts à reprendre un suppo (*) de la droite socialiste.

            (*) la typo est volontaire 😉

    1. lxy

      En effet ils ne leur viendrait pas à l’idée de s’attaquer aux privilèges de très, très gros secteurs protégés dont la France crève : il faut libéraliser aussi l’éducation nationale, la sécu, les transports parisiens, Edf , les crèches, les universités, les hôpitaux, les services municpiaux…grosses économies à attendre !!!

  26. vegeta

    60 000 « profs » musulmans, ayant la haine du « blanc » recruté pour cette année et avec la volonté de dame belkacem de rendre tous les enfants gai dès la maternelle cela risque de faire très mal…

    1. pi31416

      « rendre tous les enfants gai dès la maternelle »

      Si t’es gai, ris donc. Si t’es pas gai, rame.

  27. hop hup

    Ségolène Royal « Vous ne pouvez pas faire quelque chose pour moi »

    http://www.ina.fr/video/I07002981

    Ségolène ROYAL lors de la cérémonie d’investiture de François MITTERRAND : « vous ne pouvez pas faire quelque chose pour moi ?… » (sous entendu me donner une circonscription) / réponse de François MITTERRAND : « il est un peu tard (…) s’il est encore temps, je le ferai mais je crains qu’il ne soit plus temps »

    la suite vous la connaissez…

  28. passim

    En passant…
    Une amie marocaine m’a indiqué que Najat, ça se prononce « Najette ».
    Bon, vous faites comme vous voulez.
    Moi, ça me plaît bien, najette. Parce que pour savoir nager…

    1. pi31416

      Un ami égyptien m’a indiqué qu’en égyptien Djamel Debbouze ça se prononce « Gamelle de bouse »

  29. thom__yorke

    En tant que professeur des écoles et grand adepte de ce blog (si si, c’est possible et on est plusieurs, enfin surtout dans le primaire…), j’admets qu’il s’agit là incontestablement de l’article le plus renseigné, du regard le plus lucide sur ce qui se passe actuellement, surtout lorsqu’on le compare à toutes ces logorrhées télévisuelles/radiophoniques dont l’incohérence et l’incompétence/ignorance dépassent l’entendement (ce qui est préoccupant lorsque cela provient de nos politiques).

    Enfin bref, soyez convaincus que parmi nous qui subissons ce théâtre guignolesque du ministre-qui-fait-sur-son-poteau pour avoir une magnifique loi à son nom, nous restons pragmatiques et essayons de tirer le meilleur de nos élèves pour qu’ils maîtrisent au mieux les compétences fondamentales. Même si les conditions offertes n’y aident pas nécessairement…

    1. bob razovski

      ayant eu la possibilité d’assister à des conseils de classe en tant que parent délégué, j’ai constaté de visu le grand écart existant entre des profs bossant pour leur élèves et leur ministère de tutelle, complètement déconnecté du terrain 😉

    2. Calvin

      Surtout que ce n’est pas une loi, ca n’a pas été voté, ni discuté démocratiquement, …
      Ma maîtresse est aussi navrée.

  30. Karamba!

    Le préfet va intervenir. Le préfet, c’est ce gars pas très efficace incapable d’empêcher une manifestation émeutière gaucho palestinienne de se tenir malgré son interdiction clairement formulée?

  31. Winch

    Superbe article, merci.
    Vous croyez qu’elle va demander à Valls et aux préfets de gazer les parents et les enfants récalcitrants?
    Allah k’bar, et NVB est son prophète.

  32. Calvin

    Des raisons d’espérer…

    http://www.liberation.fr/societe/2014/09/08/la-justice-donne-raison-a-un-maire-qui-refuse-d-ouvrir-son-ecole-le-mercredi_1096074

    Si tous les maires critiques pouvaient s’engouffrer dans cette brèche… Cela permettrait :
    – aux idéologues qui tuent ce pays (Najat, Peillon) de se prendre une baffe,
    – un vrai débat sur l’école, puisque un décret ne remplacera jamais une saine discussion.
    Bon, je suis dubitatif sur les débats à l’AN, mais vu qu’il y a des oppositions même à gauche (Collomb, quelques maires PCF, …) sur ces nouveaux rythmes, il y a de l’espoir…

      1. Black Mamba

        J’ai envoyé le lien à une amie qui fait son entrée avec son nouveau … C’est un casse-tête pour eux de jongler avec le nouvel emploi du temps imposé par la Najat …

  33. Sandu

    Très intéressant « l’athlétisme des animaux », je suppose que ça inclut l’étude de la nouvelle de Mark Twain, la grenouille sauteuse de Calaveras ? Excellent choix !

Les commentaires sont fermés.