Ivres, les écolos prédisent encore une France plus chaude

On apprend, entre deux remaniements ministériels, que Jean Jouzel vient de remettre un rapport à Ségolène Royal présentant des prévisions climatiques pour la fin du XXIème siècle et établissant pour la France un fort réchauffement climatique. Jouzel, Royal, réchauffement climatique, prévisions à plus de cinquante ans : tout y est, le déconomètre atteint son score maximal.

bullshit meterDes pluies en hiver sur la façade atlantique, c’est-à-dire comme maintenant mais en plus important, ou beaucoup plus important, ou un peu plus, ou disons avec une probabilité non nulle que ce soit plus… Des périodes de sécheresse sur le quart sud-est, mais plus longues. Un peu ou beaucoup, selon les hypothèses. Avec du soleil qui cogne dur. Peut-être. Ou pas. Selon les experts du GIEC, ce groupe de bricoleurs dont certains ont, parfois, des diplômes scientifiques à proximité du climat, les températures pourraient atteindre cinq degrés de plus en moyenne dans la deuxième partie du XXIe siècle. Ou pas. Ou disons plus précisément, d’ici à 2071 (mettons le 8 avril 2071, vers 16:33), les tendances observées (pas actuellement, hein, mais dans 57 ans) aboutiraient à une hausse des températures moyennes pouvant aller de 2.6°C à 5.3°C, en fonction des scénarios utilisés, et si on appuie ici et là sur les petits boutons du super-calculateur.

gaston-souffleIl faut se résoudre à l’évidence : grâce à toutes ces études pointues et cette prospective fine dans un futur lointain mais pas inatteignable pour nos Grands Calculateurs, le futur, même plein d’avenir, sera tout de même « moins agréable ». Autrement dit : repentez-vous maintenant. Cela ne rendra pas l’issue moins douloureuse, mais au moins, cela habituera maintenant votre corps aux pénuries futures, provoquées par des conditions climatiques pourries qui ne manqueront pas d’arriver, foi de Jouzel. Conditions climatiques auxquelles « nous aurons beaucoup de mal à nous adapter », prévient le Sergent-Chef en Apocalypse Climatique.

Devant ce constat, à l’implacable rigueur scientifique issue de l’utilisation habile de nombres à virgule, d’hypothèse, de scénarios, de conditionnel, de paramétrage, de courbes colorées et de modèles mathématiques (forcément mathématiques), le tout aboutissant à l’un de ces sites web 2.0 colorés, didactiques et choupinets affirmant assez péremptoirement qu’aucun chaton n’a été tué dans sa réalisation (peut-on vraiment en être sûr ?), le lecteur lambda ne peut qu’être affolé à l’idée que son avenir, déjà pas très juteux en termes économiques, soit encore plus sec en termes climatiques. Ce même lecteur, muni de son bon sens légendaire (?), peut alors formuler deux hypothèses. Après tout, il n’y pas de raison que seul le GIEC se lance dans les exercices rigolos de prospectives sur bases fumeuses.

La première hypothèse serait que les prévisions sont, effectivement, correctes. Ce serait une première vraiment remarquable, à plus d’un titre : sur le plan de la durée, longue ici — on parle de plusieurs dizaines d’années — (alors que les prévisions à très long terme ont toutes foiré jusqu’à présent), et sur le plan de notre capacité future d’adaptation, estimée ici et maintenant alors que la futurologie à dix ans semble actuellement des plus risquée. Et puis, question historique de réussite, est-il vraiment utile de revenir sur les 17 années précédentes, que ce même GIEC avaient prévues fort chaudes, et qui se révélèrent … pas chaudes du tout ? Est-on en droit de demander si les « modèles en plastique mathématiques » ont enfin été corrigés pour coller à la réalité observée ?

Finalement, pas de réchauffement

Mais le GIEC peut tout.

Non seulement le GIEC peut prévoir le climat à 50 ans alors qu’il s’est magistralement planté à 20 ans pendant 20 ans (!), incapable qu’il fut de voir l’absence de réchauffement sur les 17 dernières années. Non seulement le GIEC peut expliquer pourquoi l’homme est responsable de la situation même si chacune des explications fournies jusqu’à présent nécessite des containers entiers de conditionnels et de paramètres finement ajustés pour obtenir une vague corrélation, depuis les températures jusqu’au taux de CO2, depuis l’impact du soleil jusqu’à celui des courants marins ou aériens. Non seulement le GIEC peut aussi prédire quelles mesures auront un impact et lesquelles sont à prohiber, quelles technologies représentent un avenir et lesquelles sont à proscrire. Mais en plus, le GIEC peut aussi prévoir ce que la société, la technologie et le savoir humains seront dans 70 ans. Et là, le GIEC SAIT qu’on ne pourra pas s’adapter, ou alors, que ce sera « avec beaucoup de mal ». Tremblez, mortels !

oh noes

On avouera que, muni ou non d’un rasoir d’Occam, tout ceci sent bon la croyance religieuse, mystique même, en une forme de prescience indéboulonnable. Ce serait du socialisme, on pourrait toujours utiliser l’argument ultime du Ta Gueule, C’est Magique™. Mais puisque le GIEC se targue d’être dans le champ de la science et non celui de la politique, on s’étonne de le voir se vautrer avec autant de facilité dans ce second champ après avoir pété bruyamment dans le premier.

L’autre hypothèse serait que le GIEC est, comme le reste des institutions et autres gros bousins administratifs humains, infoutu de voir plus loin qu’à l’horizon du prochain budget dont il dépend. Dans cette hypothèse, le catastrophisme est non pas une conclusion suite à un raisonnement basé sur des faits solides et obtenus par des mesures précises et non contestées (qu’on cherche encore dans leurs rapports mais qu’on ne trouve point), mais bien l’aboutissement d’un raisonnement politique destiné à s’assurer la persistance de fonds et de soutien politique. Et dans cette hypothèse, on explique fort bien le culot assez époustouflant dont font preuve Jouzel et sa clique en essayant de nous faire croire qu’ils sont capables d’apporter des faits solides et argumentés sur ce qui va se passer dans 57 ans, date à laquelle ils savent pertinemment que personne ne leur tiendra rigueur des sottises de leur jeunesse. On n’est plus dans la parfaite cuistrerie ou dans l’ânerie scientifique (pourtant évidente), mais simplement dans l’alarmisme qui sied à l’époque, et qui permet d’assurer un bon retour sur investissement pour le petit groupe de suceurs de subventions publiques.

Et lorsqu’on entend, à la suite de cet exemple magnifique de pignolade pseudo-scientifique à visée prostitutionnelle, que Ségolène Royal veut préparer l’après pétrole, on ne peut qu’affirmer la validité de l’hypothèse d’un bon gros n’importe quoi écologique.

royal : la crisitude

En effet, lorsqu’on voit l’intelligence et la préparation dont ont fait preuve nos politiciens pour préparer l’après-nucléaire, avec le plantage assez catastrophique des marchés photovoltaïques, ou celui des moulins à vent, ou encore, récemment, l’exemple de la Belgique et de ses futures pénuries de courant, on comprend surtout qu’il vaudrait mieux, pour le sort de l’Humanité en général et celui des Français en particulier qu’il n’en soit rien, et que, surtout, pour l’amour des gens, des fleurs, des pandas et des chatons mignons, qu’on tienne éloigné de ce sujet cette bande d’incompétents pour lesquels « climat » rime exclusivement avec « électorat ».

well done old chapTous comptes faits, à force de surtaxations, d’obligations débiles, de « greening » enragé des énergies, le coût de l’électricité, du gaz, de l’essence et du nucléaire est devenu si élevé que les industries européennes en pâtissent sur une base quotidienne, ce qui affaiblit le pouvoir d’achat des consommateurs européens, et abaisse la compétitivité de nos industries. Du reste, si l’on devait s’en tenir aux politiciens pour se préparer à quoi que ce soit (mis à part une pluie de taxes et de vexations fiscales diverses), il est plus que probable que nous n’en serions encore qu’à la chasse et à la cueillette. Quoi d’autre qu’un politicien populiste et magouilleur pouvait imposer à tous l’idée même d’un principe de précaution, dont les dégâts commencent maintenant à se faire sentir fort douloureusement ?

Et l’inclinaison très favorable pour ce rapport d’une politicienne comme Royal, véritable boussole qui a toujours indiqué le Sud avec une obstination et une abnégation presque admirables si elles n’étaient comiques, devrait signaler plus que le reste qu’il faut en finir une fois pour toutes avec les bobards débiles du GIEC. Pire : l’actuelle ministre de l’Écologie veut absolument imposer des bâtiments à « énergie positive », idée consternante qui n’est que l’extension des imbécillités déjà proférées en la matière et qui vient s’ajouter aux contraintes habituelles de la construction, secteur largement sinistré par Duflot, une autre hystérique écologique (et ceci n’est pas une coïncidence).

ikea fail

Il faut se rendre à l’évidence : tous les efforts qui ont été entrepris à la suite des délires réchauffistes ont tous abouti à des problèmes au moins aussi gros que ceux qu’ils étaient censés éviter ; bulles économiques sur des marchés entiers, renchérissement d’énergies pourtant maîtrisées, ralentissement de la Recherche & Développement dans des énergies et des technologies viables (thorium par exemple)… Une quantité affolante d’énergie, de subventions, de capitaux et de cerveaux humains ont été gâchés dans des impasses économiques et énergétiques par la faute de ces ayatollahs écologistes, qui se sont barbouillés de décroissance (ça tombe bien, on y goûte tous maintenant à pleines bouchées, bien joué !) et de prévisions alarmistes et/ou malthusiennes sans arrêt repoussées mais toujours plus sombres.

L’écologie est décidément un domaine trop sérieux pour le laisser dans les mains des politiciens.

J'accepte les BCH !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : 15cVfp1wgNFSUVLUbGUufRvWntSkCcpcEB
 

Commentaires164

  1. Le Gnôme

    Le seul déluge prévisible est un déluge de taxes diverses et variées, le reste est du pipeau.

    Il y a deux ans, il était annoncé une France semblable au Sahel, aujourd’hui, on nous assène avec la même certitude des pluies catastrophiques alors que la météo est infoutue de prévoir le temps à plus de huit jours.

  2. Cagou

    On voit beaucoup ce colin froid à la télévision, en ce moment…avec son regard torve de réchauffiste, qui se pavane comme un paon…
    Jean Jouzel: un oeil sur Allègre, un oeil sur Courtillot.

  3. yp

    Ségo paye Jouzel avec vos impôts, pour commettre un rapport qui permettra à Ségo de renforcer son pouvoir et surtout de lever plus d’impôts. Et Jouzel est content car le budget de son labo au CNRS et la contribution financière de l’état français au GIEC (dont il est le vice-président), avec vos impôts sont garantis.

    Ségo est contente ; Jouzel est content ; vous l’avez dans le baba.

      1. French Kiss

        Oserais je remarquer que c’est l’inverse qui se produit dans ce cas???

        A la rigueur la friction subséquente (pour quelle raison oindre l’oignon de vaseline si ce n’est pour y introduire un élément ayant vocation à le pistonner gaiement) finira par réchauffer le dit orifice…

    1. Flo

      Un BBQ en 2071?
      Impossible (plus de viande car élevage interdit car pas bon pour la planète), et interdit car pas bon pour la santé (principe de précaution) et feux interdits aussi tant en intérieur (pollution et santé) qu’en extérieur à cause des risques de pollution et d’incendies en raison de la sécheresse épouvantable et qu’on ne pourrait même pas éteindre parce qu’il n’y aura plus d’eau.

      1. ph11

        C’est marrant que les écolos prétendent savoir ce qui est bon pour la planète…
        En fait, comme tous les fanatiques religieux, ils prétendent connaitre les intérêts de leur dieu et gérer ses affaires à sa place…

  4. Adrien

    Allons allons, Hache. Tous les membres du gouvernement sont là pour nous aider, vous le savez bien. Que ce soit à l’écologie ou aux finances, ils sont parfaitement compétents et savent s’entourer des experts les plus pointus, comme par exemple les gens qui lancent des dés lisent dans le marc de café calculent avec précision la croissance pour l’année suivante et qui ensuite établissent des budgets pas du tout pipeautés genre tout va bien on redresse la barre et on inverse des courbes t’as vu.

    Ah, on me souffle dans l’oreillette que le budget 2071 est bientôt prêt.

    1. RBF

      Lire dans le mare de café, pourquoi pas, Mitron demandait bien conseil à une astrologue pour gouverner la France et cela ne choquait personne. Ce rapport pipeauté servira de prétexte à une augmentation massive des prix des carburants. Et ça, ça passera comme une lettre à la poste contrairement à la taxe carbone.

      1. Adrien

        Vous êtes dur. Ils s’en donnent du mal, nos très chers élus et leurs complices tout aussi peu économiques, pour réenchanter la politique et plus généralement la vie des Veaux-tants en France… Des « bâtiments à énergie positive », ça le fait, non ? Jveux dire, ça claque, ou bien ? C’est limite si on n’imagine pas une espèce d’aura lumineuse et bienfaisante autour de ton pauvre pavillon de banlieue. Alors ça vaut bien une petite augmentation indolore de taxes diverses et surtout peu visibles de la masse ainsi réenchantée.

        1. RBF

          Des « bâtiments à énergie positive » ? Ça claque à mort, c’est super vendeur comme concept. Cela viendra s’opposer aux voitures ou aux chaudières « à énergie négative ». Bouhhh, prends ça, 10 centimes par litre cette année et encore 10 l’année prochaine. Mais vous ne sentirez rien, promis, juré, craché. Puisqu’on vous le dit. Oh pis merde, vous n’avez qu’à aller bosser en vélo, ou arrêter le chauffage en hiver. Vous voyez bien qu’il y a des solutions…

          1. Deres

            Des immeubles bunkers, mais comme ils sont encore à énergie négatives (sic), ils ajoutent généralement des panneaux solaires sur le toit. Bien entendu, la durée de vie et le rendement décroissant des panneaux solaires (sans compter leur nettoyage et leur entretien) n’est pas inclus dans le calcul. Idem pour les VMC double flux dont il faut nettoyer les tuyaux, les filtres, les moteurs et entretenir les échangeurs de chaleur.

            1. Caton

              Ce qu’il y a de bien avec les panneaux solaires sur le toit, c’est qu’en cas d’incendie on ne peut pas sortir par là. C’est doublement écolo donc, puisque ça augmente le nombre de morts.

      2. Aristarque

        Ceux que cela choquait de dépendre des illuminations d’ une astrologue n’ avaient guère de moyens pour le faire savoir en dehors de leurs proches et relations. Internet pour les particuliers restait de la science-fiction..
        Le seul moyen de diffusion un peu plus vaste était le courrier des lecteurs des journaux, espace totalement libre d’expression comme tout un chacun le sait fort bien…

  5. douar

    Le jour où le GIEC a reçu le prix Nobel…de la paix, il n’y avait plus l’ombre d’un doute sur son identité.
    La science était loin.

      1. Jesrad

        Ce qui me rappelle que ledit peuple ne l’a toujours pas fusillé pour trahison, crimes de guerre et crimes contre l’humanité. Déception 🙁

    1. petit-chat

      😆
      Prix destiné à apaiser les plus belliqueux. Et lorsqu’ils sont amenés à le décerner à un vrai pacifiste, on l’associe immédiatement à un assassin (voir Mandela, par exemple, ou cet asiatique qui l’a refusé car associé à un malfrat)

  6. Aristarque

    Pas du tout d’accord à propos de votre indication que tout le monde gouterait à pleines bouchées à la décroissance rêvée par les escrologistes et le reste du polytique! Les voyez-vous, ces parasites rêvasseurs, s’inscrire par wagons entiers à Polemploy comme les bienheureux qui ont cru en leur bienfaisance ? Nenni et, bien au contraire, ils veillent bien a ne pas effleurer, même du bout du doigt, les fardeaux infliges à leur bétail. :mrgreen:

  7. gameover

    Jusqu’alors on pensait que les hommes politiques étaient nuisibles durant leur mandat, s’y est rajouté leur période d’indemnisation au chômage, puis la période de retraite… et enfin leur mort nous libérait.

    Bah non, même mort ils vont continuer à nous faire chier !
    Prédire des courbes du chomage qui s’inversent à 6 mois-1 an ça laisse 6 mois-1 an de répit… mais la réalité arrive vite. Là avec 70 ans, tous peinard…

    Dis papa, c’est quoi ces poteaux ? Bah tu sais il paraît qu’il mettait des hélices sur ces poteaux pour faire du vent… ou chasser les oiseaux, on ne sait pas trop… Dis papa, c’est quoi des oiseaux ? pourquoi ils voulaient faire du vent ? …. Ta Gueule C’était Magique Fais Pas Chier et ferme la porte, il fait -50°C dehors !

    1. Deres

      Oui, on achète des produits allemands moins chers … Ils nous ont doublé dans la plupart des productions agro-alimentaires comme le lait par exemple. Il ne faut pas croire que le problème de vient que des produits espagnols …

  8. royaumont

    Bah, il ne faut pas trop en vouloir au GIEC. Après tout, il fait ce pourquoi il est payé. On lui demande de prédire un réchauffement climatique, topical un été pourri, sahélien un été sec, et il le fait, contrat honoré. A choisir entre raconter des conneries et être au chomage, ils ont choisi la première alternative, c’est humain…
    Etudiant, j’avais fait pareil, on me demande de corréler deux facteurs, je l’ai fait. Avec les bonnes hypothèses pour redresser les données et la bonne fonction statistique, on y arrive toujours. N’importe quoi peut être démontré de manière rigoureuse, statistique, mathématique, scientifique, irréfutable quoi !
    Et puis, pour dans 2 générations, ça n’engage à rien : nos enfants seront morts avant, étouffés sous l’effondrement de la montagne de dettes joyeusement accumulées par nos donneurs de leçons institutionnels.

    1. passim

      Irréfutable ? C’est précisément ce qui n’est pas scientifique. Seul est scientifique ce qui est réfutable (principe de falsifiabilité).
      Le GIEC n’est pas un organisme scientifique, et le réchauffement climatique est une croyance comme une autre.

  9. Nyamba

    Parenthèse coquilles :
    « Les prévisions à très long terme ont toutes foiré » ;
    « la futurologie semble à présent des plus risquées » ;
    « le culot assez époustouflant dont font preuve… » ;
    « tous les efforts qui ont été entrepris ont tous abouti ».
    Fin de parenthèse.

    Je crains qu’il ne soit inutile d’opposer des arguments de bon sens à des esprits illuminés par une vérité absolue (qu’elle soit ou non ancrée dans la réalité). L’Homme est un parasite et un destructeur et il mérite d’être rayé de la surface de cette planète qu’il ne mérite pas. Sans rire, je lis ça de façon très régulière sous la plume d’écolos convaincus voire, et ici on peut se permettre de frissonner, militants. Et ils le disent sans sourciller, comme si cela allait de soi.

    1. Jesrad

      Le nihilisme se porte toujours bien chez les névrosés, les frustrés et les schizoïdes. Chez Greenpeace ils parviennent souvent même à cumuler. Tandis que chez PETA ils y mêlent de la perversion.

      Qui a dit que le XXIème siècle serait religieux, déjà ?

      1. Guillaume

        En soi, la croyance en le fabuleux État (avec une majuscule, s’il vous plait !), c’est une forme de religion qui n’admet aucun doute ni aucune contradiction, si on en écoute certains. Perso, je suis assez en accord avec cette phrase.

    2. royaumont

      « L’Homme est un parasite et un destructeur et il mérite d’être rayé de la surface de cette planète qu’il ne mérite pas. »
      Excellente idée, à condition qu’ils l’appliquent en premier lieu à eux-mêmes.

      1. Nyamba

        « J’aimerais bien en être capable, mais je suis trop lâche pour ça ».
        Véridique. J’aurais voulu, je n’aurais pas pu inventer une formule pareille.

    3. ph11

      « L’Homme est un parasite et un destructeur et il mérite d’être rayé de la surface de cette planète qu’il ne mérite pas. »

      Et tout ça pour les « générations futures »…

      1. Nyamba

        Il y a en fait deux écoles de pensée croyance, si j’ai bien compris : celle qui trouve logique, normal et sain de sauver des être hypothétiques en flinguant des gens bien réels ; et celle qui trouve normal et sain de vouloir l’extinction d’une espèce pour sauver toutes les autres (très virulents, ce sont ceux qui prennent la peine d’acheter un ordi et de souscrire à un abonnement internet pour clamer haut et fort leur haine féroce de l’humanité et de ses créations ignobles en général et … ben, d’eux-mêmes, en particulier).

        1. ph11

          Ce qui est marrant, c’est que d’après leurs théories, la biodiversité est un équilibre fragile et que l’homme est censé en faire partie, mais la détruit.
          Un problème cependant : s’ils détruisent l’homme, ils détruisent un élément important de cet équilibre et foutre un sacré chaos dans leur biodiversité …
          La biodiversité, c’est moitié homme, moitié diversité 🙂

  10. Higgins

    Depuis que j’ai lu cette nouvelle dans les news, j’avoue avoir peur. Comment un tel tissu d’inepties peut-il avoir droit de citer dans le pays de Descartes? Jouzel serait crédible s’il reconnaissait un tant soi-peu qu’il s’est légèrement trompé et qu’il cessait d’avoir ce regard torve d’apparatchik en mal de reconnaissance lors de ses interviews. Les propos de Habibullo Abdussamatov sur Skyfall (Le grand minimum de l’irradiance solaire totale conduit à un petit âge glaciaire, le 1er septembre dernier) sont tout aussi crédible sinon plus (de mon point de vue et avec mes petites connaissances scientifiques) malheureusement, il ne bénéficie pas de la complaisance (pour parler simple) des TDC (c’est un nouvel acronyme facile à décripter) des merdias officiels. Une chose est rassurante, les quelques commentaires que j’ai pu lire çà et là sous les articles correspondants montrent qu’une partie de l’opinion publique est de moins en moins réceptive aux délires des escrologistes et du GIEC. On se rassure comme on peut.

    1. gameover

      Je pense qu’il faudrait déjà arrêter d’appeler ce truc le GIEC mais par son acronyme anglais l’IPCC. Avec l’antiaméricanisme ambiant ça ferait moins bisou et plus subjectif. Ca rendrait aussi plus audible la totalité des climato-sceptiques sous une bannière commune.

      Et puis d’abord on ne dit pas « ah ! tu as le dernier téléphone de chez Pomme ? » « Oui je l’ai acheté chez Libre ! « 

  11. Dark Vador, de l’académie française

    Souvenir: en rentrant en France, en 1990, mon premier contact avec la télé a été le jité d’Antenne 2.
    Le journaliste relatait le fait suivant: les températures allaient monter de 2.5 à 5°C d’ici 2015, le niveau de la mer devait s’élever de 1 mètre, les flots engloutiraient les villes côtières, si rien n’était fait pour endiguer la production massive de gaz à effets de serre. Le discours alarmiste m’avait marqué.
    Pour rien, manifestement.

    1. douar

      L’été 1990 avait été particulièrement chaud, avec des records de températures. Dans ces cas là, les Nostradamus du climat paraissent plus crédibles.

  12. Kloupa

    Madame Royal se prend pour Madame Soleil. Mais je prévois, moi, que dans 57 ans elle sera morte, ainsi que Jouzel. Aussi vrai que la courbe du chômage s’est inversée, et que la reprise économique a eu lieu sous la gouvernance éclairé de François Hollande. Et de toute façon, les climatologues sérieux disent qu’on est en période interglaciaire, et ça, l’humanité n’y peut pas grand’chose.

    1. Aristarque

      Pas totalement sûr que Segolitude soit hors d’ état de nuire dans 57 ans. Elle en a 61 donc elle aura potentiellement 118 à quatre ans du record féminin homologué. Si vous admettez le principe que ce sont les meilleur(e)s qui partent les premiers….

  13. GG

    Ma moto jetée par terre cette nuit, comme ça, gratuitement, et l’assurance qui ne veut rien savoir par-dessus le marché (Ah Monsieur vous êtes seulement assuré vol-incendie, je ne peux rien faire)…

    Marre de ce pays de merde

  14. Gaad

    Je suis pessimiste: dans mon entourage personnel et professionnel le message réchauffiste passe bien. Matraqués par des années de propagande journalistico-politique, beaucoup ne voient pas pourquoi le remettre en question.
    La majorité de la population n’a aucune culture même vaguement scientifique et est prête à tout gober. Il n’y a qu’à voir le nombre de gens qui croient (il n’y a pas d’autre mot) à l’homéopathie pour se soigner en France.

    1. Vodkaman

      oui mais l’homéopathie, ça marche !!!

      bon ok, je miserai plus sur l’effet placébo pour expliquer les « résultats » mais ça prouve bien que ça marche !!!

  15. Paroxystique

    Et pas un pour remarquer que si l’hypothèse était juste, le fait d’une augmentation de température entraîne corrélativement une diminution de consommation d’énergie et donc un retour au point de départ. Vive le réchauffement climatique…

  16. Calvin

    Il y a une certaine logique à ce catastrophisme.
    Sauf qu’il s’appuie sur un raisonnement circulaire qui nous a été imposé
    La capacité que nous avons à nous adapter au futur terrible qui nous est promis à été largement obéré par le cramage de pognon de ces dernières années dans les politiques vertes.
    C’était l’enjeu de Kyoto : chercher la décroissance pour que la Terre ne soit pas capable de s’adapter au changement mais qu’elle essaie de changer le climat a priori.
    Aujourd’hui, nous avons peu de coudées franches pour faire face à ces prédictions.
    Il ne faut plus écouter ces malades mentaux.

    1. Nyamba

      Mais ils ne souhaitent surtout pas que l’on s’adapte, voyons ! Les inventions humaines sont mauvaises par essence (ou gasoil, c’est selon). Imagine qu’il y a eu du monde pour se réjouir de l’épidémie d’Ebola, qu’ils voient comme une juste rétribution de la Nature contre l’Humanité ! Et ils n’en ont pas honte, et ils s’affichent ouvertement avec leurs idées puantes (liberté d’expression ou pas, ça me fout la gerbe) ! Suis récemment montée au créneau contre de parfaits inconnus qui commençaient sérieusement à me les briser menu avec leurs pensées profondes à la « tout va plus mal qu’avant, la Terre se meurt, vivement qu’on crève tous avant pour la sauver ». Autant parler à des murs, y compris chiffres à l’appui. Cerise sur le pompon, ils m’ont traitée d’idéaliste éloignée de la réalité.
      Il y a quoi à espérer, avec ça ? 🙁

          1. Higgins

            Beaucoup de nazis historiques étaient végétariens comme leur chef ou avaient une formation d’ingénieur agronome comme l’homme aux petites lunettes rondes.

      1. Aloux

        Au contraire, c’est un immense espoir : les gros cons volent en escadrilles et annoncent la couleur au canon de 88, impossible de les rater avec ça. Vu qu’en plus ils se reproduisent peu, on peut espérer que la population s’autorégule à terme.

      2. mlallier

        Ebola, une épidémie, avec 1500 morts en 6 mois ?

        C’est à peu près le nombre de décès suite à des accidents domestiques en France sur la même période. C’est aussi une épidémie ?

        1. Nyamba

          Ah mais ! Vous n’allez pas chipoter non plus sur un nombre de morts ? (d’autant qu’on passe de « quasi-aucun » à « un bon paquet » en peu de temps. Notez aussi que l’on parle d’épidémie dans le cas des deux premiers recensements de la maladie par l’OMS (151 morts pour 284 cas en 76 au Soudan et 280 décès pour 318 cas au Zaïre)).
          J’aurais pu parler de la canicule chez les petits vieux ou des tremblements de terre, ma remarque reste la même. Greuh.

    2. Adrien

      Mais non ! Le réchauffement climatique promis pour dans 50 ans, les déluges, les invasions de sauterelles, la progression des déserts, ce n’est pas inéluctable, on peut faire quelque chose si on s’y met tous. Souvenez-vous : les petits gestes… changer d’ampoule… diminuer d’un degré… mettre un pull… Oui, c’est possible, l’Humanité peut changer dans un grand élan éco-responsable et solidaire, telle une formidable vague d’intérêt général faite d’actions locales à la fois simples et ingénieuses. Quel projet magnifique pour Gaïa, nos enfants, la couche d’ozone et les bébés phoques !

      Par contre, réduire les dépenses publiques de quelques milliards d’euros pour l’année prochaine (c’est à dire dans 4 mois), là désolé, mais c’est im-po-ssible. Sérieux, on a tout essayé. On a bien tenté un plan de 50 milliards, mais lafotapadchance, ça l’fait pas.

      Les Veaux-tants sont bien gardés, n’est-ce pas ?

      1. Aristarque

        De toutes façons, pour pouvoir payer la non-réduction des dépenses publiques (soyez heureux, elles auraient pu augmenter!), il faudra bien diminuer la température de la tente d’un degré ou de deux, mettre un pull ou deux, se passer d’ampoules. Si c’est pour obtenir le même résultat concret par obligation plutôt que par voeu, pourquoi alors se priver!!!

      2. northyn

        @adrien: genre Grand Bond En Avant? On s’en approche. Et vu le nombre de victimes collatérales, Gaïa s’en portera mieux…
        ( pour ceux qui auraient lu Le Vol du Grand Dinosaure, et qui pourraient me dire où le trouver, je suis preneur !).

      3. lzeusl

        changer d’ampoule, voila bien une idée stupide, les ampoules de 100W contribuer également au réchauffement de la pièces à la place du chauffage. a savoir une chose la première ampoule d’Edison est actuellement toujours en service. ces ampoules avait des durée de vie limité car certain industriel voulant vendre plus et moins chère ont changer certains composant. ajourd’hui, on nous vend des ampoule à 15 euros qui tiennent 8000 heures là où certaines filament de bonne qualité tenait à l’aise 50K heure et/ou extinction.

  17. jeff

    Moi, j’avais quand meme prévu samedi, lorsque j’ai vu cette info, que H16 nous ferait un billet sur le sujet lundi !!!!
    Eh ouais ! c’est beau non ?
    En attendant, on attend impatiemment les prochaines taxes….

  18. Jesrad

    « Royal, véritable boussole qui a toujours indiqué le Sud avec une obstination et une abnégation presque admirables si elles n’étaient comiques »

    Allons, tout le monde sait que Ségolène est en fait très loin à l’Ouest.

    Quant à se limiter à la seule construction, pour l’état, de « bâtiments à énergie positive », j’approuve la mesure – les seuls bâtiments de ce type étant des centrales électriques 😉

          1. janus

            j’ai connu Poitiers et ai hanté la Grand’Goule, boite de nuit célèbre dans les années 80, je puis vous confirmer que les sinistres socialistes ont réduit cette ville pleine de charme et de joyeux fêtards (Dont le roi de la basoche…) à la plus misérable et la plus triste des villes . Les mânes de Rabelais se désolent dans une ville devenu le sinistre temple du photovoltaïque, des voitures électriques dont personne ne veut et la place d’armes est entourée de banques là ou il y avait autrefois restaurants et bistrots..
            Heureusement, il reste les macarons de Ranou -Metivier… pub gratuite…(je vous les conseille…) jusqu’à ce que cette modeste industrie locale ne soit ruinée par les taxes diverses en raison de son empreinte carbone excessive …

            1. vodkaman

              Tant qu’il n’obligent pas la petite fabrique de « broyés du Poitou » située en bordure de l’A10 (vers le Futuroscope me semble) dont les produits sont une véritable tuerie certes mais pas vraiment lights… tout va bien. (recette de ma grand mère pour les broyés : autant de beurre que de sucre et 2 * plus de farine, un peu de sel et c’est tout).

              Maintenant, si on prend le même plis que les US où les soda et snacks sont bannis des distributeurs…
              http://www.lefigaro.fr/international/2014/09/08/01003-20140908ARTFIG00224-les-enfants-americains-entrent-en-guerre-contre-la-healthy-food-de-michelle-obama.php
              Ah, on m’indique dans l’oreillette que c’est déjà fait chez nous…
              Bon, vais faire un stock de foie gras, on sait jamais…

              Bigre, ils vont pas aller jusqu’à mettre un truc genre ISF en place ?

              1. Aristarque

                Si, si! L’ Instruction Sans Fondements est déjà en place depuis des décennies. Faut pas que l’électeur moyen socialiste ait les neurones affutées.

  19. Ano59

    Il est une réflexion que je me suis déjà faite au sujet des postures des écolos politiques, assez simple mais que personne ne semble faire.

    Postulat écolo : les ressources fossiles sont limitées, à leur fin horodatée se produira une crise où on sera forcés de passer à autre chose dans la douleur.

    Solution écolo : il faut restreindre grandement l’utilisation de ces ressources à grands coups d’Etat dans les mêmes conditions qu’une pénurie et se forcer à passer à autre chose dans la douleur.

      1. Aloux

        Oui mais dans le premier on a pas besoin des écolos, qui ne peuvent pas donc pas émarger au frais du contribuable et vivre sans travailler, alors que dans le second…

        1. Nyamba

          Allons, certains sont très durs à la tâche, à en frôler le masochisme (et même à le dépasser largement, mais la décroissance est à ce prix).

    1. bob razovski

      « Solution écolo : il faut restreindre grandement l’utilisation de ces ressources à grands coups d’Etat dans les mêmes conditions qu’une pénurie et se forcer à passer à autre chose dans la douleur. »
      pas tout à fait : « et VOUS forcer à passer à autre chose dans la douleur »

  20. bigredebougre

    Curieux ce trichotométrique, je ne pige pas où le goujon central fileté est rattaché à l’embase ! Effet d’optique ou abus de café breton ?

  21. Karamba!

    Vu l’augmentation des tarifs d’électricité ou du gaz prévue par l’état socialiste, il y a intérêt qu’il fasse chaud cet hiver. Mais pour l’instant ma facture EDF augmente plus vite que le réchauffement climatique…

    1. petit-chat

      Je commence à comprendre « l’esprit » socialiste.
      Ils ont remarqué, quand ils ont chaud, qu’un courant d’air apporté par un ventilateur les rafraichissait un peu. Bon.
      Pour lutter contre le « réchauffement climatique », ‘suffit d’installer des ventilateurs géants un peu partout : d’où l’éolienne.
      Ah, ch’uis trop fort ! Sego, je te comprends enfin.

  22. hop hup

    http://www.boursorama.com/actualites/l-etat-lance-une-garantie-pour-le-logement-des-etudiants-b4ecd1123d35b42d7c5e50101d27f935?num=b4ecd1123d35b42d7c5e50101d27f935

    Cette mesure, qui avait été expérimentée dans huit académies selon Le Parisien, vise à remplacer la Garantie universelle des loyers (Gul), prévue par la loi Alur mais que le gouvernement a décidé de limiter aux jeunes actifs

    L’Etat, précise la secrétaire d’Etat, se portera caution jusqu’à un plafond mensuel de 500 euros en province, 600 euros en Ile-de-France et 700 euros à Paris

    En contrepartie, les étudiants concernés devront verser une cotisation mensuelle équivalant à 1,5% de leur loyer, dont le montant sera plafonné, de 7,50 euros en province à 10,50 euros à Paris

    l’état donne encore du grain a moudre pour h16

      1. Deres

        En tout cas, les loyers étudiants vont augmenter de 1.5% …
        Et l’Etat, ignoble détenteur de dette va-t-il expulser les étudiants ne payant plus ? Qui va payer la dette de ces étudiants envers l’Etat et quand ? Ou les étudiants intelligents vont peut être bientôt arrêter de payer leur loyer, leur dette de logement envers l’Etat revenant à un prêt sans intérêt …

    1. Deres

      Une mesure coûtant un milliard d’euros (garantie des loyers étudiants) est annoncé en même temps qu’un coup de rabot d’un milliards sur les congés parentaux et les primes de naissances. La vrai problème de ce gouvernement est de faire des économies au même rythme qu’il invente de nouvelles dépenses … On retrouve la même chose avec les « simplifications » qui n’arrive pas à suivre le rythme des créations d’usine à gaz !

  23. carpe diem

    un site très intéressant pour mettre une bonne claque aux « réchauffistes » et « giecquistes », c’est « la pensée unique pour les scientifiques », ils expliquent notamment comment des scientifiques de tous pays se font menacer physiquement s’il n’adhèrent pas à la « cause », consternant.

  24. Cerf D

    Est-on en droit de demander si les « modèles en plastique mathématiques » ont enfin été corrigés pour coller à la réalité observée ?

    Quand bien même ils auraient été corrigés pour coller aux observations passées, le nombre de paramètres arbitraires de ces modèles sont trop nombreux pour permettre une extrapolation au futur.

    With four parameters I can fit an elephant, and with five I can make him wiggle his trunk. (J. von Neumann)

    1. Minou

      Tous le monde sais que l’Aquitaine est une immense mégalopole et qu’au milieu des landes il est facile de trouver des transports en commun ou que faire 30 bornes en vélo à 6h du mat pour aller bosser c’est tout à fait normale. Quelle bande de pignouf. Enfin depuis l’ouverture des inscriptions ( le 28 février) 169 entreprise quand même (l’aquitaine plus de 3 millions d’habitants).

    2. douar

      Transports doux (poupoupidou).
      Hier, c’était journée festive dans ma commune avec tout le monde à vélo…et pas mal de bobos à l’arrivée.
      Les vélos n’apprécient pas les gravillons, les genoux n’ont plus.
      Dans le genre doux, on repassera…

  25. calc80

    Au sujet du thorium comme source d’énergie abondante, voir la très intéressante vidéo (en français) sur Ted/Paris :
    http://www.youtube.com/watch?v=Z0G8QxaYRds
    Mais tant que les mots « atomique » et « nucléaire » feront encore recette chez les escrologistes comme mots vilain-pas-beau, on ne pourra explorer la piste du thorium comme ultime solution aux besoins de croissance énergétique (croissance qui va dans le sens de l’histoire).
    Dans la vidéo, un des bénéfices du thorium est traité à partir de 5:10.

  26. Quiet Desperation

    Si l’on veut absolument un Neumann qui s’occupe d’éléphants, je conseille le seul et vrai, j’ai nommé Arthur Henry N. qui conte ses aventures dans « Elephant Hunting In East Equatorial Africa »…

    Quant à l’autre, « fitting » an elephant me semble un brin risqué : je sais bien qu’il existe des zoophiles suicidaires, mais choisir pareil trépas…. brrr…

    http://en.wikipedia.org/wiki/Arthur_Henry_Neumann

    Quand j’ai lu ses aventures, j’ai admiré qu’il utilisât un Lee Metford en .303 pour ses éléphants…. mais bon, c’étaient des hommes d’acier que ces gens-là… je dis ça, juste pour les commentateurs qui connaissent un peu le noble déduit…

    1. LOG

      Ah mais l’éléphant ça peut même se chasser au 308. Les yankees l’ont fait au Vietnam, au minigun d’inspiration Gatling monté sur UH-1. C’est probablement moins sportif que l’approche d’Arthur Neumann, mais ça doit être rigolo.

  27. kobus van cleef

    Ce matin 8 septembre 2014 à 8h20 ou 30 j’ai entendu, en direct, voler en éclat, le principe de précaution, l’anathème sur les OGM et la proscription du tabaque
    C’était sur vronze cul et ça concernait l’épidémie de monseigneur bola et son traitement expérimental
    Si quelqu’un peut mettre le lien ( j’ai qu’une tablette et je suis pas bien degourdoche)
    Du coup, je suis allé m’offrir des cigares
    À fumer sous les fenêtres de mes voisins étatistes

        1. kobus van cleef

          @ caton
          Merci pour le lien
          @ Higgins
          Couturier est souvent assassiné- verbalement ou epistolairement- sur le site de vronze cul pour ses positions ultra liberales
          Pauv’ mignon, lorsqu’on écoute le garçu, il est bien timide….

          1. Higgins

            Je sais et pourtant, il s’en défend le bougre mais j’apprécie ses chroniques. Sans lui et Philippe Meyer, les matinales de France-Cu seraient bien mornes.

  28. Aristarque

    H16, votre billet de ce jour est déjà repris sur le blog No one is innocent. Il faut préciser que le IPCCC y est aussi une des têtes de Turc du taulier…

  29. Borgowrio

    Je regardais l’histoire de ce paquebot ensablé le  » Lydia  » à le Barcarès . Il fût ensablé en juin 1967 , 3 mètres au dessus du niveau de la mer . Bientôt quarante ans . J’y suis passé récemment , la mer est toujours loin . Bon , une petite rèflexion comme ça

    1. Adolfo Ramirez Jr

      70% de la planète est couverte d’eau. Allez augmenter d’un mètre d’eau une surface telle que celle-ci. Bon courage.
      l’eau douce ne représente que 0.6% de l’eau sur terre. Alors, que les glaciers fondent, hein…

  30. jo.malabar

    Le météorologiste suédois Bert Bolin a joué un rôle important lors de sa création et l’a dirigé de 1988 à 1993. Les autres membres fondateurs sont le canadien Maurice Strong, actuellement caché en Chine à la suite de son implication dans le scandale du détournement de fonds dans le cadre du programme « Pétrole contre nourriture », et le britannique John T. Houghton

    1. Nyamba

      Bah, on peut à la limite se dire que RC il y a, et s’en foutre un peu, hein…
      J’ai lu en diagonale un rapport de l’Ac des Sciences à ce sujet, c’était mignon : en gros, la fRance essaie de retarder l’inévitable, alors qu’elle devrait plutôt se consacrer à chercher les moyens de s’y adapter. (http://www.academie-sciences.fr/academie/membre/Meyer_Dautay_art1.pdf)
      Passons sur le planisme latent, c’est quand même choupi que ces vieux sages donnent au pays une étoile orange (« bien essayé, efforts louables, mais peut mieux faire »).

    2. vegeta

      ils sont trop occuper à détourner de l’argent vu que le robinet des subventions coule à flot comme le liquide qui sort de l’entre jambe de ségolène

    3. Othello

      20h03 Trollons mes bons

      Sans vouloir soutenir les centrales solaires au sol je me permets de souligner que certains usages du panneau solaire, dans le cadre d’une consommation personnelle et pour certains usages turbo-liberaux, comme le chauffage des piscines individuelles, peut être tout à fait rentable par rapport à edf…

      1. lzeusl

        oui, mais il serait stupide de chauffer sa piscine avec des panneau solaire. EDF doit racheter 27c du Kw, alors qu’elle nous le vend 13c. (encore une bonne idée de certains grand poncif ça)

  31. val

    Ils me font marrer ces écolos : « nous aurons beaucoup de mal à nous adapter », en fait ils jugent et raisonnent en fonction d’eux mêmes, ce sont d’indécrottables inadaptés inadaptables. Quand ils disent « nous » , en fait c ‘est « eux » . Bon, il arrive quand ce p***ain de changement climatique que Darwin s’occupe de leur matricule !!!

  32. Dom

    Ben moi j’me suis acheter une x5!j’postillonne a mort des particules polluante!carrement des grumeaux noiratres repandus avec une telle bagnole!
    Nos voitures..je serais curieux de connaitre le cout total de tout un chacun ayant eu frais de reparation sur sa bagnole( modeles vranzais ayants la palme quant aux reparations possible concernant la vanne EGR et catalyseur cet element seul coutant au mini 500e) sachant que vanne et cata furent imposer aux constructeurs au nom de lutte contre la pollution,lutte sterile avec lesdits elements nuisibles a un bon fonctionnement du moteur;je pense que le technicien auto a du s escriminer a trouver un compromis..galere quoi!

  33. Flo

    Complètement HS mais H16, je ne sais pas si vous avez vu la photo de Martine sur un article du Figaro aujourd’hui où elle conseille á Manuel de ne pas se crisper, mais il va falloir songer á réclamer des droits sur vos photos shop. Pas croyable ils ont dû découper sa trombine sur le cliché et la remplacer par une de vos créations.
    Ou quand la réalité dépasse la fiction…

  34. Adolfo Ramirez Jr

    C’est pratique, le climat.
    Tout le monde en parle, du temps qu’il fait, c’est bien connu. Mais personne ne peut ni le contrôler ni le prévoir, c’est un peu comme les séismes.
    Et comme le temps change tous les jours ou presque, avec parfois des phénomènes exceptionnels, ben on a toujours l’impression que le climat est détraqué. Y a plus qu’à mettre en cause l’Humanité, et vous avez un moyen de contrôle parfait.
    Quand on a eu une vague de chaleur en février de jeséplukelané, on a battu des records de… 1913! Comme quoi il y a pas lieu de s’affoler, il y a toujours des phénomènes exceptionels. Simplement personne n’est là pour s’en rappeler, mis à part les données sur un siècle (c’est à dire peanuts à l’échelle de la planète)

  35. Tolls

    Mes chères coreligionnaires, tenons nous en au précepte coluchien qui en son temps énonçait l’adage des « technocrates »: « Expliquez moi ce dont vous avez besoin, je vous expliquerai comment vous en passer ». « On » nous explique à grands renforts de théories toujours plus captieuses que nous devons « croire » à défaut de comprendre. Parfois même on arrive à lire des choses ou l’arbitraire le dispute au grotesque. Ainsi on nous « explique » que quand bien même le niveau des glaces antarctiques augmentent, c’est le signe du réchauffement.

    Extrait: « Le fait que cette glace ait augmenté régulièrement ces dernières années ne doit pas être perçu comme une preuve réfutant l’existence des changements climatiques. Les glaces des mers de l’Antarctique augmentent pour diverses raisons. »

    C’est bien connu, plus il fait chaud, plus il y a de glace!! Mais uniquement sur le littoral durant l’été, chez les artisans glaciers.
    Le GIEC c’est un peu « j’ai toujours raison, même et surtout quand j’ai tort » ou le dogme de l’apagogie érigé en religion.

  36. Winch

    Vous y croyez encore, vous, à ces guignols de luxe du CNRS?
    Quant à Sego, à part la culture des petits pois qu’elle a dans la tête, j’ai encore pas compris à quoi elle servait.
    Lorsque Bruxelles accuse la France de ne pas traiter la question des pollutions des nappes phréatiques, c’est le valseur qui répond en demandant à l’Europe que les lois sur les nitrates soient remises à plat. C’est vrai que c’est plus facile à faire qu’en France.
    Et Sego, quelqu’un l’aurait entendue, par hasard?

Laisser un commentaire