Changement d’ambiance ?

Snif, snif, snif, snif, mais, tiens, c’est bizarre, il y a comme une petite odeur dans le fond de l’air, quelque chose de frais, de subtil et d’extrêmement ténu… La politique française serait-elle, par le plus furieux des hasards, en train de changer ?

Allons, allons, faites un effort, respirez à fond et faites marcher (un peu) votre imagination. Ne sentez-vous pas ce petit changement d’ambiance, ô combien léger, je vous l’accorde, mais néanmoins palpable, dans le petit bruit de fond qui occupe généralement les plateaux télé, les rédactions, les discussions de comptoir voire certains couloirs de ministères pas trop visibles et peu médiatiques ?

Je vous rassure tout de suite : je ne parle pas, ici, d’un vent de changement comme celui qui parcourut jadis l’Allemagne en novembre 1989, ou même celui, plus tragique, qui accompagna les bolcheviks en 1917, non. Je parle plutôt de ces petits signes d’agacements apolitiques d’une population française, lassée du pouvoir actuel qu’il soit de droite ou de gauche, et qui semble, dès qu’il émet des sons, si éloigné de ses préoccupations terre-à-terre.

Je vous parle aussi de ces petites remarques, entendues ici et là, des uns et des autres qui, ronchonnant mais bonhommes, admettent du bout des lèvres que oui, peut-être l’État a-t-il un peu trop fourré ses gros doigts boudinés partout, et peut-être est-il responsable d’une partie (modeste, mais décidément mesurable) du torrent de caca mou dans lequel nous barbotons tous actuellement. Oui, petit-à-petit, acculés devant l’état catastrophique de l’économie, les Français ne font plus complètement l’impasse sur certains principes du libéralisme.

Bien sûr, on est encore au tout début du processus de remise en cause, tout juste à l’embryon d’une phase de questionnement sur la pertinence de l’avalanche de lois qui occupent tous les jours les députés. C’est aussi cette interrogation, encore peu formulée, mais dans l’air du temps, sur la probité de ceux qui représentent les citoyens, aidée en cela par la consternante série de faux-pas de la brochette de clowns tristes qui miment un gouvernement de loin par temps de pluie. C’est un petit début de « Et si ? » qui, pour le moment, ne pose pas le débat, loin s’en faut, mais qui, au moins, n’en écarte pas complètement la possible tenue, un jour dans un futur quelconque.

Les petits moutontribuablesMais voilà, la graine semble plantée et certains comprennent qu’il serait vraiment chouette qu’on remette en cause certaines pratiques, surtout pour les autres, évidemment. Confusément, certains commencent à voir, au-delà des discours fumigènes de ministres patauds et de députés peu crédibles, que les manœuvres qu’on tente pour museler certaines innovations (Uber, Amazon, AirBnB) se traduisent, très concrètement, par des pertes de pouvoir d’achat, de liberté ou la disparition de possibilités jusqu’alors insoupçonnées mais diablement intéressantes quand on y réfléchit deux secondes. Alors pour ces cas là, on commence à comprendre que supprimer certains monopoles d’état (celui des autres, hein, attention), ça pourrait marcher. Et s’il y a vingt ans, on s’accommodait parfois mal qu’un patron puisse rouspéter sur les monceaux de loi et de règlements qu’il avait à respecter pour faire tourner son entreprise, de nos jours, il n’est plus si rare d’entendre un salarié émettre les mêmes complaintes… et mieux encore, il arrive même qu’on acquiesce à sa triste mélopée de moutontribuable tondu ras.

Oui, le fond de l’air change un peu… Mais ne nous leurrons pas.

Pour le moment, les petites lamentations discrètes concernent des choses éthérées (nettoyer des lois pléthoriques, freiner la bureaucratie galopante, le besoin d’une « simplification administrative », la nécessaire « baisse des impôts », des « aides mieux ciblées », pas moins d’État mais mieux, etc…), pas des choses vraiment concrètes, derrière lesquelles se trouveront inévitablement des gens, des individus, peut-être des proches, des amis, des collègues ou des connaissances. Tout ceci est diablement théorique et, comme toutes les discussions de comptoir, ne peuvent pas laisser présager d’un changement, réel et palpable, des mentalités.

En effet, si, grâce aux efforts acharnés de notre classe politique, chaque jour augmente le nombre des « sans-dents », ces derniers n’en sont pas moins repus. Soyons clairs : comme on ne va pas à l’école le ventre vide, inversement, on ne fait pas la révolution le ventre plein. La France est fort loin de son passé turbulent, et ce, d’autant plus que les malheurs du socialisme ne sont pas totalement fortuits.

Eh oui : bien que certains comprennent qu’il faille y aller mollo avec la taille de l’État, la plupart s’accommode en réalité très bien de cette redistribution large, généreuse et répétée de l’argent des autres. À ce titre, François Hollande n’est PAS arrivé à sa place par hasard et si on peut accorder une part de facétie au destin, l’actuel président est, bel et bien, le résultat aussi tragique que logique des quarante années qui l’ont précédées. Quant au socialisme dégoulinant de tous les côtés, depuis les médias jusqu’à l’ensemble des partis, les élus pourris, les ministres nuls et incompétents, la débilité et les raisonnements foireux portés en étendard, tout ça n’est, là encore, pas du tout fortuit, malencontreux, ou fruit d’une erreur tragique. C’est, consciemment ou non, désiré par le public qui continue, vaille que vaille de voter pour ça et de voter pour ceux qui le proposent.

Dès lors, et quand bien même les ronchonnements se font insistants, le président Hollande n’a aucune raison de s’en aller. Et d’une, il ne prend aucun risque en restant : tant que les ventres seront pleins, il ne se passera rien, d’autant que les institutions ne lui imposent même pas d’être vraiment présent ailleurs qu’une fois l’an, pour les vœux, histoire de faire le beau sur une chaîne de télé. Et de deux, en matière de descente aux enfers, lente mais continue, l’Argentine ou le Venezuela, dont j’ai déjà parlé dans ces colonnes, montrent toute la marge de manœuvre dont dispose le pouvoir, notamment en France. En effet, incroyablement, l’acceptation des populations à leur sort, paramètre clef, est acquise, là-bas comme ici : les gens veulent, tendrement, du socialisme, de la redistribution, du riche qui crache au bassinet, du patron qui se tait et paye, du grand tout à l’État pour la santé, le chômage, l’éducation, la retraite. Et quand tout ne se passe vraiment pas comme prévu, c’est, simplement, parce qu’on n’a pas fait assez de socialisme, pardi !

Et pire que tout : contrairement au Venezuela qui n’a, finalement, que son pétrole mal exploité à faire valoir, ou à l’Argentine, qui n’a même pas ça pour s’en sortir, la France a encore trop de beaux atouts pour que tout parte en sucette très vite. Ne vous y trompez pas : à périmètre constant, les pensions seront payées, les salaires des fonctionnaires seront versés, les indemnités des chômeurs, les aides sociales et les remboursements sécu continueront à couler en flot ininterrompu vers ces milliers de bouches qui réclament. Et c’est un pari sans risque parce que la France continuera d’emprunter, pas cher et même mieux que pas cher, à taux négatif, sur des marchés manipulés et, surtout, avant tout le reste, sur l’assurance en acier inoxydable qu’en cas de besoin, elle pourra toujours « rembourser ».

hollande, le changement sans dents

Alors, un changement d’ambiance ? Oh, oui, bien sûr. Maintenant, on laisse parler les libéraux, un peu. On écoute, poliment, les quelques solutions qu’ils pourraient présenter, entre deux gloussements, en arrière-plan. C’est toujours mieux que l’ostracisme, c’est plus poli que le placard. Mais c’est tout. De même qu’il n’y aura jamais de « Grand Soir » socialiste, cette idéologie se terminant toujours, ontologiquement, par un bain de sang et de larmes, il n’y aura pas en France, prochainement, de grand vent de libéralisme. N’y comptez pas.

Et lorsqu’il s’agira de vrai changement, poilu et bien senti, eh bien armés de leurs bonnes résolutions et nourris des bons débats bien lisses qu’une doxa médiocre mais confortable leur aura fournis clefs en mains, les Français iront voter, comme un seul homme (ou à peu près) pour … un peu plus de socialisme, qui, s’il n’a pas les oripeaux de l’UMP ou du PS, aura une couleur bleue marine.

Ce pays est foutu.

J'accepte les BCH !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires196

  1. Le Gnôme

    Que se passera t’il si d’aventure la FED augmente ses taux d’intérêt, attirant les capitaux qui ne se placeront plus dans les dettes européennes dont les taux seront immanquablement à la hausse ? Notre bon Etat joufflu va se trouver dans la position du futur pendu qui sent la corde se resserrer autour de son cou délicat, et là, il va avoir du mal à payer ses fonctionnaires, ses pensions et les allocations diverses et variées. Et à ce moment là, il y aura une chance pour que ça bouge sérieusement.

    1. Gerldam

      C’est exacteùent ce que j’ai pensé en lisant ce billet. Le seul salut de ce pays, jadis courageux, est le maintien des taux à zéro de la FED. Dès lors qu’il remonteront, ne serait-ce que d’un point (cent points de base pour les puristes), les taux longs de la France remonteront non pas d’un mais d’au moins deux ou trois points et ce sera le début de la chute finale, qui se traduira, non par une révolution, mais par la mise sous tutelle de la France, tutelle elle-même déjà prévue par les traités existants. Donc pas de grand soir, mais les français seront dirigés par des étrangers qui n’auront sans doute pas les mêmes délicatesses avec nos bien trop nombreux fonctionnaires (entre autres).

          1. Honorbrachios

            je ne crois pas qu’il y ait pire que ce qu’on a en fange …euh france – à par en corée du nord ou au venezuela donc il y a de la marge

      1. lolo

        Si la FED décidait de remonter ses taux de 1%, l’intérêt de la dette US augmenterait de 250 milliards. Par contre les banques gagneraient gros. Le choix est cornélien 😀

        1. lolo

          C’est ce que j’attends avec impatience, histoire que tout parte en vrille plus rapidement, mais yellen va t elle amorcer …

  2. Aristarque

    Le début m’a fait peur. La, j’ai pensé que la fumette avait été au dessus de vos capacités… La suite et fin m’a rassuré sur votre bon état de marche…. 😀

        1. Black Mamba

          Oui, fort bien … Avant de venir dans ce lieu de perdition, je me suis purifiée l’Esprit avec les matines et je vais de ce pas à la confesse pour expier mes fautes … Paix à vous :mrgreen:

    1. val

      @Harry , oui , moi aussi il m’a fait peur le tôlier , je me suis dit ça y est il y est passé, il l’ont choppé au petit matin, l’ont emmené dans une cave sordide , là ,ils lui ont arraché son masque et lui ont faire lire de force Libé en boucle, tout en écoutant france Info la télé branchée H24 sur
      A2 , c’est ce régime qui a eu raison de notre H16.
      Bon heureusement , la sueur froide qui coulait le long de mon dos s’est arrêtée en lisant la suite de l’article … ouf … il l’a échappé belle, mais pour combien de temps encore ??

      1. royaumont

        Lire Libé en boucle ? Mais c’est interdit par la convention de Genève, ça !
        Pourquoi pas un dîner en tête à tête avec Taubira, une place à la représentation de la dernière pièce de BHL ou écouter l’intégrale des DVD de Noah ?

  3. Aristarque

    Bref, nous vérifions le théorème Thatcher, savoir que le socialisme marche (au sens d’être plébiscité par la majorité des électeurs) tant qu’ il y a des sous dans la caisse, peu importe la provenance, et que son problème débute avec l’ assèchement d’ iceux. Pour l’ instant, il y a des sous…

    1. Jesrad

      Le problème c’est qu’il s’agit des sous que ne peuvent plus emprunter les autres voisins socialistes ayant atteint le point de retournement. Contrairement à H16 je pense que la France ne fera pas partie des sociales-démocraties qui pourront garder la tête hors de l’eau de la vague de déflation et d’illiquidité (celle-là même qui monte monte monte en petites oscillations bien senties depuis 2008).

      La nomination de Moscovici à la Commission Européenne donne certes à l’hexagone un bon pas d’avance, la taille de son économie dans l’UE lui fait encore gagner quelques places, mais malgré ça je doute que ça soit suffisant pour éviter les éclaboussures lorsque la Russie et/ou la Chine lâcheront le dollar pour de bon.

      1. Deres

        Nous faisons exactement le même chantage au « too big to fail » à nos partenaires que nous le font les banques. Nous ne réformons pas et nous leur disons que si ils ne nous aident pas quand même, ce sera la faillite avec une nouvelle crise mondiale vu la taille du pays et que nous sommes dans l’euro.

        Si l’argent des français ne suffit plus, il faut taper dans l’argent des allemands puis de tous les européens. C’est le vrai sens des demande de déficit allemand et de plan de relance européen. Le rêve européen est juste devenu une méthode de faire les poches de ses voisins sans avoir besoin de se salir les mains en les envahissant … C’est juste la transformation des bandits de grand chemins en mafioso en costard.

        1. Toufou

          @ Deres

          Faut pas exagérer tout de même.
          D’abord l’Allemagne est consentente. On ne la force à rien.
          Ensuite, les allemands sont des gens de compromis, mais aussi de principes. Et je pense que quand la coupe sera pleine, ils nous dirons droit dans les yeux :  » les gars, ça fait maintenant X années qu’on vous prévient et qu’on essaie de vous aider, maintenant démerden-sie sich allein ! ». Pour les grecs, ils ont certes fait des compromis, mais on ne peut pas dire qu’ils aient versé dans le sentimentalisme et tout accepté la larme à l’oeil, loin de là. En cas de gros caca, je les imagine tout à fait sortir de l’euro et faire un alliance avec les pays du nord avec qui ils se comprennent mieux sur le plan des réalités, pourtant évidentes, de l’économie.
          Ne les prenez pas pour des idiots : s’ils restent dans l’euro fût-il moins ‘solide’ que le mark, c’est quand même qu’ils y ont un intérêt commercial évident.

          1. Deres

            Tout à fait. je parle uniquement de l’attitude de nos dirigeants qui se croient intelligents en faisant ce chantage à nos partenaires européens. Il est bine évident qu’à un certain moment, à force de tirer sur l’élastique, il risque de casser et ce violemment.

          2. val

            +1 , mais je parierai assez sur un rapprochement avec les Russes , avec lesquels ils ont toujours eu des rapports étroits , ne pas oublier que Schroder a bosse pour Gazprom.

          3. Deres

            Oui, la possibilité de refus de la part de l’Allemagne n’est même pas envisagée dans leurs esprits pervers. C’est une tactique que l’on retrouve couramment dans l’entreprise dite du « pari gagnant ». L’échec n’est même pas envisagé donc aucune mesure n’est prise pour en amortir les effets. Si il y a échec, on trouvera un bouc émissaire (genre inflation) et on n’évoquera même pas la possibilité d’avoir pris des risques inconsidérés.

  4. Kazar

    Quitte à être dirigé par des socialistes, autant que ce soient ceux pour qui je vote…
    Ceci dit, et encore une fois, je reste persuadé à titre personnel que le « tournant socialiste » du FN n’est qu’une posture destinée à rafler des voix de gauche des ouvriers abandonnés à leur sort par la gauche. Je déplore le procédé, mais si on veut gagner, on n’a pas le choix…

      1. Kazar

        Mais le pouvoir mon bon H16. Évidemment, savoir ce qu’en fera le FN est une autre histoire. « Comme les autres » sera la réponse la plus rapide, moi j’espère juste qu’ils tenteront de préserver ce qui nous reste de culture occidentale.

          1. Kazar

            Sur le plan économique, admettons que vous ayez raison à 100% et que le FN fasse du socialisme pur jus. Mais sur le plan sociétal, et préservation de notre civilisation, il me semble qu’on peut au moins leur laisser le bénéfice du doute.

              1. Black Mamba

                Si la mère Marine prend le pouvoir, je pense que beaucoup de parasites plieront vite leurs bagages et iront au large pour observer tout cela de loin. ..

                  1. Black Mamba

                    Pourquoi ? Les gens qui ont un peu ou beaucoup de biens (richesse monétaire et intellectuelle ) quittent le Pays … les autres à la vue du FN ne tarderont pas n’ont plus à partir pour éviter toute montée d’une forme de  » racisme sociale » … mais bien sûr il va de soit que le peu qui ont encore des choses à sauver s’en iront aussi :mrgreen:

                    1. Aristarque

                      Calvin, toi qui te désolais tant à propos de BM à 10H43, je te signale une rechute de belle ampleur à 10H22 que tu as ignorée superbement. C’est pour te mettre en bien dans ses petits papiers qu’ elle dresse et entretient sur nous tous ?

                  2. Fll

                    Non seulement je n’y crois pas, mais en plus, c’est du communisme et non du socialisme que ces enfoirés du FN apporteront.
                    Sauf que ca ira plus vite qu’avec nos enfoirés actuel.
                    Ce qui me rends triste, c’est de constater, TOUT les jours, des gens qui partent, à cause du racisme ambiant, je parle de juifs, et non des musulmans. Tout les jours. Donc oui, ajoutons encore en plus une bonne dose de FN.
                    Ce pays et non seulement foutu, mais il faudrait vraiment qu’il prenne une grosse claque.

                    1. Kazar

                      Mais oui, c’est bien connu, les Juifs partent à cause du FN et non des agressions qu’ils subissent de la part des musulmans.
                      Et si on va par là, vous allez bientôt nous sortir que Merak et Nemmouche étaient des adhérents du FN ?

                    2. Kazar

                      @F11 : quitte à être traités d’enfoirés, sachez que la grosse claque, c’est vous qui risquez de la prendre…

                1. Kazar

                  Tout à fait, parce que nombre de ces parasites sont les clients du PS et ceux qui détestent le FN (et on le leur rend bien).

                  1. Fll

                    Si tu avais correctement lu, tu aurais donc compris que je n’ai pas dit que c’était le FN, mais le PAYS, ce qui se passait ICI et MAINTENANT. Et que justement, je pense que le FN en plus, c’est la fin …
                    Et pour la claque que je vais prendre ? bin je suis un lâche ! je prend ma femme, mes enfants et je me barre de ce pays ou les gens, dans la merde jusqu’au coup à cause du socialisme, vont en courant voter COMMUNISTE !!!! avec les chemises brunes et tout … l’histoire, les gens ont la mémoire courte … trop courte. Pourtant, ca se passe ici et maintenant, pas il y a 70 ans…

                    1. Honorbrachios

                      @F11 : les fachos socialos ont passé une loi aujourdhui comme quoi les « terroristes » ne peuvent plus sortir du territoire. Dans combien de temps à ton avis, cela va s’étendre à plein d’autres type de gens pas bisous compatibles ? parions que dans 1an la liste sera bien plus longue ! et comme il est bien plus dur d’attraper des méchants, ce sera comme d’hab les bons cons qui vont morfler

                2. Deres

                  Le FN est plein de gars aux dents longues qui ont très faim car ont été éloignés du buffet pendant très très longtemps. Si le FN arrivait au pouvoir avec président et parlement, cela tournerait vite à l’orgie je vous assure. Et les mesures démagogiques socialistes avec pluie de pognon des autres pleuvraient pour montrer que c’est différent cette fois ci. En somme du turbo-socialisme. Quand à la défense du pays, ce serait exactement comme les mesures sociétales des socialistes, uniquement des faire-valoir histoire de faire croire que l’on va changer la vie des français.

                  1. Petitpatapon

                    Pas sûr, pour que ce soit l’orgie il faut avoir un peu de réseau et d’habitude. Ceux qu’on construit le PS et l’UMP sur 30/40 années. Je ne dis pas que le FN ne cherchera pas à croquer mais ca lui prendra un peu plus de temps, d’autant qu’il se heurtera n’en doutons pas aux « résistances » de nos merveilleux hauts fonctionnaires et à la surveillance réelle de la pravda française.

                    1. Deres

                      La Pravda et les hauts fonctionnaires s’occupent surtout de leurs intérêts propres, pas de l’intérêt général. Ils se rangent donc systématiquement derrière le pouvoir si celui-ci les caressent dans le sens du poil.

                    2. Marine au pouvoir, le pays est immédiatement paralysé. Il ne se passera plus rien du tout. Garanti sur facture.

                    3. val

                      WTF !! les hauts fonctionnaires ??? des résistants ?? ce seront les premiers à collaborer ; tout comme les artistes, médias etc ; ces gens ne sont que posture , rien d’autre et ils ont trop a perdre, au point ou ils en sont , une trahison de plus ou de moins …

            1. Nyamba

              De mon petit point de vue de DOM-TOMienne, la « culture » se porte très bien : sans télévision depuis dix ans au moins, j’ai quand même entendu parler de Nabilla, de Secret Story, de Plus Belle la Vie et de Koh Lanta.

              Récitez une fable de La Fontaine à un gamin et il vous regarde comme si vous étiez un alien déguisé en cow-boy.

              Musique et art de vivre (ah, le twerking ! ah, le tuning ! ah, la gastronomie fast-foodienne !) célèbrent la libération des corps z’et des esprits !

              A moins que vous ne donniez un sens particulier à « civilisation », évidemment. Si je me sentais d’humeur provocante, je vous répondrais qu’il n’y a plus grand chose à préserver 😛 !

                  1. Nyamba

                    Partez du principe que j’ai raison en toutes circonstances… mais je crains que nous ne nous soyons pas compris ^^’ ! Je parlais vraiment de ce sentiment « d’aculture » généralisée, qui parfois me peine, mais le plus souvent m’indiffère.
                    Je vis en pleine idiocratie (je n’ai qu’à regarder mes voisins – que dis-je, certains membres de ma famille – que dis-je, mon miroir !) pour en être convaincu. Quand bien même, ce qu’il y a de merveilleux avec l’idiocratie, c’est qu’elle n’a pas de couleur, de peau, ni même de couleur de peau…

                    Ces non-réflexions à part, je crains que, comme l’écologie, la préservation d’une civilisation ne soit affaire trop sérieuse pour la laisser aux mains de politiciens. Présenté autrement : laissez donc ma culture tranquille, je suis assez grande pour en prendre soin.

            2. Hibou

              « 2000 ans de civilisation occidentale sont en danger. Personne ne peut surestimer le danger. Il est clair que lorsque nous appelons les choses par leur nom, la juiverie internationale partout dans le monde proteste bruyamment. Les choses sont allées si loin en Europe que plus personne ne peut appeler un danger, un danger, quand il est causé par les Juifs. »
              Joseph Goebbels

                1. Nyamba

                  Non, c’est vous qui parlez de « préserver ce qui reste de la culture occidentale », et de « préservation de la civilisation ».
                  Concrètement, ça se traduit par quoi, un beau projet comme ça ? Qu’est-ce qui vaut le coup d’être sauvé, et qu’est-ce qui doit brûler ?
                  Et, surtout : est-ce que stopper l’immigration est vraiment la réponse à tout cela ? Parce que, pour le coup, c’est se tromper de cible, j’ai l’impression : il faudrait plutôt stopper la télé, par exemple.

                  1. Deres

                    Surtout que je sens que stopper l’immigration va aller en parallèle à stopper l’émigration … Sur le coup on rigole moins !

                  2. Kazar

                    @Nyamba : je ne vois aucune référence à la seconde guerre mondiale dans mon post…contrairement à Hibou. Alors soyons clair, ce qui doit être sauvé, c’est notamment nos Églises qui sont peu a peu détruites, par exemple. Les racines chrétiennes de l’Europe (avec les valeurs qui vont avec), ça vous parle ? Maintenant, si vous préférez la dhimmitude, c’est votre choix. Si vous n’avez pas remarqué, ceux qui arrivent en flots constants sont sans qualifications, ne parlent pas notre langue, sont de confession musulmane alors que ceux qui partent sont nos plus diplômés. Si vous pensez que la France va se redresser sans traiter le problème, je crois que vous êtes comme moi (mais pas pour les mêmes raisons) une douce rêveuse.

                    1. Nyamba

                      Arf, vous vous adressez à une apathéiste ; peu de chance que j’aille pleurer sur le sort des églises. Et pourtant, si vous voulez les sauver, j’ai une solution toute bête à vous proposer : donnez plus à la quête… Du temps de ma grand-mère, c’était les fidèles qui finançaient les travaux d’entretien et de réfection ; pourquoi cela devrait-il changer ?

                      Pour ce qui est du problème du profil des immigrés, – celui qui vous chagrine – il a été largement été débattu, y compris sous l’angle libéral. Je vis quelque part où les musulmans côtoient les taoïstes, les hindous et les chrétiens. On fête le Dipavali et le Nouvel An chinois (on aime ou on n’aime pas, les feux d’artifice sont les mêmes pour tout le monde, de toute façon). Tout ce petit monde bosse (nonobstant les 25% de chômeurs, hihihi), et arrive à se comprendre. Comme quoi, c’est possible, quand on laisse faire les gens.

                      Pour conclure :
                      Tous les jours, on me le prouve avec vigueur : ce pays est foutu. Evidemment que je suis pour l’ouverture des frontières : je veux me barrer !

                    2. Kazar

                      @Nyamba : pour l’entretien, c’est très simple, depuis la loi de 1905, c’est l’Etat qui doit assurer le gros entretien des édifices religieux construits AVANT 1905, ce qu’il ne fait pas. Si la loi n’est pas bonne, on la supprime ou on la change, mais dans le cas contraire on l’applique.
                      Et sur le vivreensemble, oui, c’est parfois possible, mais plus chez nous compte tenu de l’évolution du phénomène, je n’y crois plus. Et il n’est pas question d’empêcher qui que ce soit de se barrer.

                    3. Cerf D

                      @Nyamba: vous êtes trop jeune me semble-t-il pour que votre grand mère ait pu vivre avant 1905. Et même avant, la France était sous le régime du Concordat.

                      Il ne faudrait pas non plus oublier la spoliation des biens de l’Eglise dès 1906. Alors laisser la charge des églises aux seuls fidèles ? Peut-être, mais qu’on rende ce qui à été pris (en € constant pour ce qui n’est pas restituable)

                    4. Nyamba

                      @CerfD : Certes, certes. Mais, loi de 1905 ou non, l’église de mon quartier doit sa réfection à ma grand-mère et autres ouailles de la même trempe de l’époque. Question de standing, je crois (et tant pis pour mon héritage -_- ).
                      Quant à la spoliation des biens de l’Eglise, qui parlait il y a peu des assignats ? Ce ne serait pas la première fois !
                      Bonne nouvelle, cependant : maintenant que les temples se font piller et tombent en ruine, il ne reste plus grand chose à confisquer, s’pas ?

                  3. FaLLaWa

                    @ Nyamba:
                    « Et, surtout : est-ce que stopper l’immigration est vraiment la réponse à tout cela ? »

                    Le meilleur moyen de stopper l’immigration de basse qualité, aka l’importation de pauvres qui tirent le pays vers le bas, c’est de refermer le pot de confiture sur la table.

            3. carpe diem

              Vous pensez vraiment que le FN pourra « sauver » le pays? Economiquement, leur programme n’est pas lisible, et le peu que j’en sais ne tient pas la route, du genre « sauver la SNCM pour sauver les emplois avec une grosse piscine de pognon », n’importe quoi. Pour ce qui est du sociétal et du culturel, ils ne pourront faire que des mesurettes parce que d’une part, toute le monde va leur tomber sur le dos, les associations de Grande Egalite et du Droit des Autres et d’autre part, ce n’est pas parce qu’on a gagné les élections qu’on a tous les pouvoirs : ils seront torpillés par les élus locaux, drapés dans leur « vivre ensemble », et au niveau Européen, je vous signale que la France, en entrant dans l’Europe a signé des accords de libre circulation et quelques savonnettes comme « le droit aux roms de vous voler en toute impunité », j’en passe et des meilleures…Alors le FN, pourquoi pas , mais pour ma part, je voterai FN rien que pour faire ch….la classe politique passée et actuelle.

              1. Kazar

                Je suis FN mais contre le sauvetage de la SNCM, pompe à fric noyautée par des CGétistes escrocs.
                Quand à sauver le pays, je suis tout de même un peu plus réaliste. Mais j’adhère néanmoins à suffisamment de leurs propositions pour qu’il s’agisse d’un vote d’adhésion et non de protestation.
                Enfin, si vous trouvez un seul parti dont le programme vous convient à 100%, faites moi signe 🙂

          1. Kazar

            « La gestion des municipalités par le FN est encore pire que celle des autres partis. » Élus en mars et leur gestion serait déjà pire ? Arrêtez de vous ridiculiser…

            1. max

              Il y a eu de nombreux exemples de municipalités avant Mars dernier, c’est vous qui êtes ridicule d’ignorance.

              1. Honorbrachios

                @max, je suis totalement hors débat mais cette excuse est totalement débile et ressucée de journaleux qui ressortent ça à chaque émission tv pourrie.

              2. Kazar

                Mais oui, en 1995, c’est à dire il y a 20 ans, avec un parti qui a considérablement changé. Mais pas de problème, avec des gens comme vous, le FN est toujours condamné d’avance. C’est d’ailleurs bien pour ça que nos résultats sont en hausse constante.

            2. max

              Et je signale aussi que le théoricien de l’économie du FN c’est Sapir, apôtre du protectionnisme, dont Aloïs Navarro est le récent « disciple ».

              1. Kazar

                Le protectionnisme, c’est ce que pratiquent déjà depuis longtemps les USA sans que cela dérange qui que ce soit…

                1. max

                  Si vous le dites…

                  Les aillephones, les Niques… ils sont fabriqués où, au fait ? Protectionnisme ou pas, l’économie US ne pète pas une forme étincelante en ce moment.

          2. Cerf D

            La gestion des municipalités par le FN est encore pire que celle des autres partis.
            Comme à Orange par exemple ?
            Bon d’accord, il y a eu aussi Toulon pour contre balancer et je n’ai pas assez d’infos sur Vitrolles et Marignane.

            Mais sur les 4 villes ayant été gérée par le FN avant 2014, si seule Orange a été bien gérée, ça fait quand même 25% de villes bien gérées. Pas sûr que les autres puissent en dirent autant.

        1. Théo31

          Du FN au pouvoir, ce qu’on a vu jusqu’à présent n’était pas brillant : ses représentants se comportent en parasites et pratiquent le social-clientélisme comme l’UMPS. La social-démocratie n’est autre que la troisième voie que les fascistes rêvent d’instaurer. Il n’y a donc rien d’étonnant que celui qui a fait le plus pour elle s’appelait Pétain.

    1. Pere Collateur

      « le « tournant socialiste » du FN n’est qu’une posture destinée à rafler des voix »

      Je suis du même avis. C’est tellement évident. Ca et la ligne Soral. Et ca marche du feu de dieu apparement. C’est ca qui est dingue. Ca sent clairement le fake, car faut bien le comprendre, la base elle, elle est toujours sur le logiciel du père. Pas de la fille. Et le votant FN, ce qu’il veut qui soit appliqué, c’est juste la partie anti immigration. Le reste il s’en cogne.

      Et quand je vois même des magrébins, africains et autres types des DOM-TOMs, adhérer à ca… Si ils savaient ce qui les attends…

      Mais bon, ca ou les autres usés jusqu’à la corde… Advienne que pourra.

      1. Kazar

        « La ligne Soral » ? Ce type est un déchet, qui passe son temps à cracher sur le FN, et qui croit que l’islam est une religion compatible avec la démocratie…

        1. Pere Collateur

          Certes, mais c’est bien son thème d’égalité et réconciliation qui est utilisé, sans le dire, par l’Enarque Phillipo.
          Ca permet de dire que la ligne du parti, n’est pas si anti immigration que ca puisqu’on consenterait, en cas de prise de pouvoir, à unifier « toutes les Frances » comme elles se présentent actuellement. Enfin c’est mon interprétation.

          D’un point de vue stratégique, faut être honnête, c’est tres bien joué.

          Mais comme je le disais, le type qui vote la Marine, sait bien ce qu’il en attend. Et c’est pas vraiment de la réconciliation…

          Mais bon, après tout, fallait s’y attendre aussi. Le balancier a tellement penché de l’autre coté pendant 40 ans, qu’il est logique qu’il revienne violament de l’autre.

          1. Kazar

            En terme de réconciliation, on ne peut pas dire que le gouvernement ait fait des miracles avec sa politique de la « France apaisée » : il a divisé le peuple avec les lois sociétales, et jamais autant de Juifs ne sont partis du pays, victimes d’agressions de jeunes musulmans auxquels on chercherait bien vainement des excuses.

            1. petit-chat

              Les juifs quittent la France, c’est bon pour Israël, comme diraient les Attali, BHL, Fabius, Valss.
              Israël est le paradis des juifs et personne n’y va, l’intérêt des lois sociétales est de faire en sorte que les juifs de France se sentent plus sionistes que français, alors que la plupart s’en foutent.
              Quant aux prétendues agressions, méfiance : l’affaire Saïd Bourarach, vigile agressé par sept juifs sionistes, n’est pas un cas isolé. Voir Lyon, Villeurbanne… Et d’autant que les statistiques sont tenues par le CRIF.

              1. Eole

                Ce qu’il y a de bizarre, c’est que, pas plus tard que hier à la radio, Elie Barnavi, ancien ambassadeur d’Israel en France, disait que il y avait de plus en plus d’Israéliens qui quittaient leur pays!

      2. Laurent

        Un parti nationaliste qui se teinte de socialisme.
        Ceux qui voterons pour ÇA seront des dingues amnésiques !

        1. Kazar

          Ça ne vous fatigue pas de toujours rabâcher les mêmes idioties, du style FN = NAZI ?
          Pour ma part, j’ai du mal à croire que des personnes éduquées puissent se laisser aller à autant de facilité.

          1. Laurent

            Personnes éduquées ?
            Pas besoin d’avoir étudier toute l’histoire du nationalisme pour constater que ça n’a jamais marché, jamais. Comme le socialisme, et ses dérivés. Le FN ne représente que des gens perdus dans le monde d’aujourd’hui. Ils se rassurent en rabâchant des recettes éculées et en s’accrochant à de vieilles lunes.
            Je comprends leurs problèmes, mais pas leurs solutions idiotes basées sur la peur, la haine et la nostalgie d’un age d’or fantasmé (un peu l’EI finalement !). Bref toutes les pulsions qui, à l’échelle d’une nation, finissent toujours par produire des catastrophes.

            1. Kazar

              Votre commentaire est un ramassis de poncifs typique de ceux qui parlent d’un sujet qu’ils ne connaissent pas. Pas de doute, vous ne côtoyiez pas d’électeurs du FN, ce qui ne m’étonne pas tant on sent le mépris qu’ils vous inspirent. Quand à votre comparaison avec l’EI, on en reparle quand on verra une vidéo de vous sur internet en train de vous faire égorger…

              1. Laurent

                Très bien, j’attends donc avec impatience votre description de l’électeur du FN, éduqué donc, je suppose.
                Pas de mépris dans mes propos, juste une opinion basée sur :
                1) l’histoire
                2) les électeurs du FN que j’ai connu (et oui, pas de chance).
                3) la conviction que les pulsions n’ont pas leur place au niveau d’un état.

                1. Kazar

                  Quelques exemples :

                  – commerçant, élu au conseil municipal ;
                  – avocats (nombreux) ce qui suppose au minimum bac +6 ;
                  – enseignants (y compris agrégé) ;
                  – chercheur au CNRS ;
                  – médecin spécialiste.

                  Que des personnes que je connais et qui sont des amis.
                  Donc vos sous-entendus sur le manque d’éducation des électeurs FN…
                  Ceci dit, tant mieux, que ceux qui croient être dans le camp du bien contre les vilains FN à croix gammées tatouées sur le front continuent à penser que l’électeur FN a le QI d’une huître, plus dur sera le réveil (pour eux).

                  1. Laurent

                    Ces profils se retrouvent dans tous les camps… J’attendais plutôt les aspirations communes. Mais basta !

                    C’est vous qui supposez que je n’ai pas assez d’éducation. Je n’ai jamais rien supposé de tel des électeurs du FN. La preuve, certains douaniers le sont ! Et ce ne sont pas des imbéciles, puisque… 😉

                1. Kazar

                  Pas de problème, mais je n’apprécie pas trop les jugements à l’emporte-pièce.
                  En revanche, vive Fernand Reynaud !!!

          2. Calvin

            Moi je ne suis pourtant pas étonné de voir des énarques se laisser aller à la facilité en terme d’économie, de gestion, de politique…

          3. Théo31

            « vos sous-entendus sur le manque d’éducation des électeurs FN… »

            L’argument d’autorité avec la recherche d’une caution scientifique à son parti et à ses idées, exactement comme le parti communiste.

            Marine a beau avoir des beaux diplômes en droit, ça ne l’empêche pas d’enfiler les perles en économie.

        2. Petitpatapon

          Bof, moins amnésiques que ceux qui ont voté pour le gros mou qui fait semblant d’être président. Après tout, le problème premier est le socialisme/communisme. Le nationalisme me parait moins problématique que le communautarisme que l’on nous installe gentiment mais sûrement.

  5. La roussette

    Ayant fait une expérience: aller retourner des poches d’huitres pour savoir ce que c’est, je me retrouve avec dans les mains un bulletin de salaire!!! (d’intérimaire)
    Ayant eu le précédent en 2002, j’ai été impressionné par le nombre de lignes de prélèvement rajoutées.
    En 2002, environ 10 lignes
    2014, 20 lignes

    Je regrette que le coût total employeur n’y figure pas.

    1. Deres

      Regarder vos factures EDF, c’est pareil.
      Il y a une dizaine d’année, 3 lignes : abonnement, heures creuses, heures pleines.
      Maintenant il y a une bonne dizaine de ligne destinés à payer des taxes, le tarif social, les avantages des électriciens, les panneaux solaires et els éoliennes, … En moyenne, une nouvelle ligne apparaît tous les 2 ans.

        1. Adolfo Ramirez Jr

          4 au Pérou.
          salaire brut, cotisation santé, prélèvement pour la retraité capitalisée, salaire net.
          Le reste ne peut être que de l’enfumage.

  6. Flash

    Je ne partage pas votre avis, h16.

    Il nous reste deux ans de socialisme à tirer. C’est long, deux ans.

    Prenez l’égalitarisme : quoi de mieux que les nouvelles règles relatives aux binômes aux cantonales pour démontrer empiriquement la stupidité intrinsèque de ce concept?

    Prenez le clientélisme ou la solidarité : Manuel Valls vient de décider de supprimer la première tranche d’impôt sur le revenu, à 5,5%. Question : qui paiera le surplus? Les autres. Les gens vont bien finir par réaliser que « solidarité » est synonyme de « clientélisme » pour les socialistes. Être solidaire, c’est créer un lien de ponction unilatéral qui alimentera les électeurs socialistes.

    Prenez le PS : son fonctionnement par motion se fait dézinguer par Odieuxconnard, ainsi que son hypocrisie intellectuelle et son sectarisme. Il souligne également un fait intéressant, à savoir l’article de la charte éthique du PS relatif aux devoirs des militants PS :

    « les militantes et militants ont pour devoir de participer, par leur adhésion, soit à l’activité syndicale soit à la vie association ou à toute autre forme d’engagement citoyen. Ils le font en respectant l’indépendance des organisations »

    Autrement dit, les militants PS ont comme premier devoir le noyautage et l’entrisme.

    1. Kazar

      Sur la suppression de la tranche à 5,5, ce qui est marrant est que c’est une mesure qui profite à tous, même si proportionnellement elle profite le plus aux revenus les plus modestes. Je me réjouis d’une baisse d’impôt, qui ne pourra qu’accélérer notre faillite. Ceci dit, c’est juste une annonce, et qui n’est pas chiffrée, bien sûr. Du bla bla quoi, la routine.

      1. Flash

        ça ne trompe personne. On a un déficit énorme. Est-ce en baissant les impôts et en sanctuarisant les dépenses qu’on rétablira l’équilibre? Non.

        Le but, c’est bel et bien d’exempter d’impôts les clientèles socialistes, quitte à les augmenter ensuite pour les autres.

        Je suis prêt à ouvrir les paris là-dessus.

        1. Kazar

          Très sincèrement, je crois qu’ils ont totalement renoncé à toute idée de rétablir un quelconque équilibre et qu’ils vont tout faire uniquement pour conserver leur électorat et le plus possible de postes bien au chaud.

      2. Calvin

        Non, il ne fallait pas supprimer une tranche mais que tous y contribuent à un niveau fixe, en fonction des revenus.
        On continue à jouer avec le feu.
        Et avec le consentement à géométrie variable.

          1. Deres

            La TVA et la CSG sont quasiment des flat tax. Quand il s’agit de ramener de l’argent en grande quantité, les politiques savent oublier l’idéologie ..

        1. Adrien

          Valls a fait une erreur de débutant : il fait de la mauvaise simplification. Supprimer une tranche, brutalement et sans anesthésie, pouarf c’est démago et clientéliste, ce type ne se rend pas compte ! La vraie solution, c’est de faire de la bonne simplification à la Française.

          Je me suis procuré un document de travail du gouvernement. Le PM va vraisemblablement préciser sa pensée prochainement et proposer la création d’un Crédit d’Impôt pour le Pouvoir d’Achat des Ménages, qui sera la pièce maîtresse d’un nouveau grand pacte national. Cela nécessitera le remplissage de multiples Cerfa et de tout autant multiples fonctionnaires chargés de les déchiffrer via les dizaines de décrets qui iront bien mais qui ne seront publiés que dans 12 à 18 mois. Le mécanisme sera bien évidemment simple et lisible : il se basera sur une cinquantaine de critères et de situations possibles, décrits abondamment sur plusieurs pages à remplir méticuleusement (on parle d’une notice ne dépassant pas 120 pages). Les justificatifs à joindre seront limités : au pire une dizaine. Au final, les revenus 2014 imposés en 2015 seront étudiés en 2016 pour établir le remboursement possible en 2017. Les premiers crédits d’impôt seront donc versés en 2018, voire avant si c’est possible. Afin d’éviter la surcharge des services des impôts, et pour davantage de proximité avec le citoyen, la tâche sera confiée aux services des conseils généraux qui, de cette manière, rendront un véritable service solidaire au quotidien, devenant de ce fait absolument inamovibles dans le beau paysage territorial de notre pays.

          Voilà, là, c’est de la bonne simplification dont l’Administration de notre beau pays a le secret. Et vos impôts vont baisser, en plus. Elle est pas belle la vie ?

          1. Nyamba

            Je ne sais pas si c’est une blague ou si c’est sérieux.
            Ça a l’air d’une blague, mais comme on vit dans un gag sans fin…

          2. Adrien

            Crédit d’impôt ménages : la croissance revue à la hausse selon Michel Sapin
            par AAP (Adrien Agence Presse)

            Interviewé ce matin chez nos confrères de France Bleu Charentes-Poitou, le ministre de l’Economie des Finances, Michel Sapin, a accueilli très favorablement le projet de crédit d’impôt ménages (CIPAM) porté par le premier ministre, Manuel Valls. « C’est une bonne nouvelle pour tous ceux qui sont dans le besoin, et cela prouve à tout le monde que non, les Socialistes ne sont pas dogmatiques, nous pouvons réduire les impôts ».

            Interrogé sur les impacts prévisibles de la mesure, le ministre s’est montré confiant : « les premiers crédits d’impôt seront versés dès que possible, on parle de 2018, mais ce sera sans doute avant. Ce qui est certain, c’est que la mise en place de ce plan va mécaniquement augmenter la croissance en France, et ce dès l’année prochaine. C’est une bonne nouvelle pour le budget qui est en préparation, ainsi que pour la préservation de notre modèle social, n’en déplaise à certains. »

            Questionné sur le fonctionnement et les implications de la mesure, Michel Sapin a répondu sans détours. « C’est un peu technique. Schématiquement, on peut dire que l’augmentation de la baisse de la croissance va ralentir, puisque le pouvoir d’achat des Français va augmenter du fait de la baisse de l’impôt. La consommation va logiquement décroître moins vite que les taux d’intérêts auxquels notre pays emprunte sur les marchés. Couplé au moindre accroissement des hausses des dépenses publiques, et à la diminution relative de la baisse des recettes fiscales et des fraudes sur les cotisations sociales sur lesquelles je travaille également, on voit bien que le crédit d’impôt ménages va mécaniquement participer à la relance de l’économie française, et in fine à la croissance. »

            « On table sur 1 à 1,5 point de croissance supplémentaire en 2015 » grâce à cette mesure, a terminé le ministre.

            1. Aristarque

              Il semble que tu sois mûr, Adrien, pour rentrer dans la Haute Fonction Publique. Maîtrise évidente du sabir technocratique…

        2. Jga

          J’avais souvenir d’un article de la constitution qui disait que tout le monde doit payer des impôts.
          Râh flûte c’est celle de 89.

    2. Flash

      Ah, et une prime de 40 euros pour les petites retraites.

      ça confirme mon analyse (qui prenait pas beaucoup de risques…)

    3. Calvin

      Flash : « Il nous reste deux ans de socialisme à tirer. »
      Tu voulais dire de CE socialisme ?
      Parce que moi, je pense qu’on aura encore du socialisme sans deux ans.

    4. bob razovski

      « Il nous reste deux ans de socialisme à tirer. C’est long, deux ans.  »

      Je ne partage pas votre analyse. Il ne nous reste pas deux ans à tirer. Nous sommes dans le socialisme depuis des décennies, et ce qui nous attend dans deux ans, c’est encore plus de socialisme.

      1. Flash

        Sauf que là, on a du socialisme par les socialistes.

        Du socialisme par la droite, on appelle ça du libéralisme, en France.

        La droite avait la fâcheuse tendance de se soumettre aux diktats de la pensée socialiste.

        Grâce à l’overdose qui arrive, j’ose croire que chacun comprendra que faire du socialisme n’est pas électoralement payant, à moins de faire du Hollande. Au fond, j’espère même qu’une Martine Aubry reprendra les rênes pour les deux prochaines années pour montrer que le socialisme, c’est la mort.

    1. royaumont

      Ouaip…
      La plupart des « frondeurs » se sont déballonnés. Ils tiennent trop à leur siège et surtout aux avantages qui vont avec.
      La machine tourne à vide, mais cela peut continuer aussi longtemps qu’ils n’ont pas besoin d’une adhésion des citoyens.

      1. Flo

        De toutes façons ce que proposent les frondeurs serait encore pire que ce que (ne) propose (pas) Valls.
        Comme a dit Canteloup ce matin à propos suite à l’interview de Macron (avec la voix de Montebourg):
        « Il a juste oublié un petit détail sur le plan économique : ON EST FOUTUS, je peux bien le dire maintenant que j’ai été viré ».

      2. Deres

        Ils ont gagné deux ans pour se trouver des planques. Cela doit carburer dans la création d’entité semi-publique au niveau communale, départementale et régionale ou dans la modification des statuts afin de se créer des postes de président, vice-président et autres pour les prochaines années !

    2. gameover

      Sur la confiance, pour dire que ça n’impressionne plus personne, y avait un sondage vanat hier sur le Figaro et environ 80% des votants pensaient qu’il l’aurait.

  7. Cost Killer

    Oui H 16 Vous avez parfaitement raison. Comme le disait Orwell, le socialisme national, c’est ce qui advient quand le socialisme a échoué. La plupart de nos compatriotes sont persuadés qu’il suffit de réserver la distribution à des bénéficiaires légitimes, c’est à dire eux, et on repart comme en 40. Pour eux, ce n’est pas le système des caisses communes obligatoires qui est en cause mais uniquement les conditions d’accès et de contraintes qui sont totalement trouées : à l’entrée, certains ne cotisent pas ou pas assez (les patrons et les exotiques) ; à la sortie, les fraudeurs ( patrons exploiteurs d’employés au black et exotiques). Triquons tous ces profiteurs et nous reviendrons à la prospérité sociale. Le parti socialiste ne poursuit de sa vindicte que les patrons et protègent sociologiquement les seconds. Le parti socialiste national s’en prend violemment aux deux catégories. The winner is…

      1. Deres

        Ce qui est certain, c’est que le FN n’est pas du tout un parti libéral … Vous militez peut être pour lui au sein du parti, mais sachez que vous y êtes largement minoritaire. En cas de victoire de ce parti, on vous demandera de manger votre chapeau sur cette doctrine … Taper sur les étrangers au lieu de taper sur les riches pour avoir des choses à distribuer à ses clients est juste une variante de la même politique.

        1. bob razovski

          c’est l’idée, mais j’irai plus loin : quels étrangers ?

          Je vois bien une naturalisation massive à l’approche des élections.

          1. Kazar

            Oui, c’est en cours, Le Figaro en a parlé récemment (article du 09/ 9/2014 : « Leurs nationalités? «À parts égales, sans doute, des migrants européens, venus d’Italie, du Portugal, d’Espagne, mais aussi des migrants d’Afrique du Nord, qui seront probablement les plus intéressés», spécule un haut fonctionnaire au ministère de l’Intérieur. »
            Le PS prépare les prochaines élections.

            1. Flo

              Si ils pensent que les migrants venus d’Espagne, d’Italie, et du Portugal hésiteront à voter FN au moins autant que pour les autres partis socialistes alors là ils se mettent le doigt dans l’œil jusqu’à une profondeur que la décence m’interdit de désigner.
              A moins bien sûr qu’il ne parlent pas d’Italiens, d’Espagnols, ou de Portugais dont on voit mal ce qu’ils auraient à gagner à migrer massivement en France, voire le cas échéant à être naturalisés.
              Ils se contenteraient de parler de migrants venus d’Afrique et éventuellement d’Europe de l’Est, ça gagnerait en clarté.

      2. Calvin

        Au contraire, l’électorat poujadiste du début du FN est désormais renforcé par les déçus du socialisme triomphant lequel socialisme a oublié que le patriotisme assumé (mieux qu’Arnaud M. donc) était une voie possible.

      3. Benway

        Elle méconnaît aussi le fait que, sans être meilleur que les autres partis, le FN attire les électeurs tout simplement parce qu’il est la seule formation politique qui n’omet pas tout un pan de la réalité objective dans sa Weltanschauung…

      1. Théo31

        Anton Drexler, fondateur du NSDAP venait de la social-démocratie et le maître à penser du caporal était aussi un bon socialiste (Vacher de Lapouge). Socialisme, nationalisme, eugénisme : le trio toujours gagnant.

  8. Taisson

    Merci H16, hé oui, les gens qui vivent dans ce pays sont mécontents, et une infime minorité pense que l’état en fait « trop » ! Mais ils restent socialistes au fond!
    Comment pourrait il en être autrement quand la quasi totalité des générations actuelles à été bercée par ces idées pendant environ 20ans de scolarité, de la maternelle à pôle emploi ?
    Et le soir on allume canal+!! Merci aussi aux autres médias!
    Il n’y à qu’à se souvenir du récent débat entre les intervenants habituels de ce site, à propos de la propriété des entreprises, pour comprendre que, même si certains arrivent à guérir, nous avons tous été plus ou moins contaminés!!
    Donc la vague bleue ne devrait pas heurter les partisans de la chute la plus rapide possible, ceux qui ici même préféraient moije à Sarkosi !
    De toutes façons, les structures de fonctionnement, et plus généralement, toute « l’élite » de ce pays est gangrénée par l’idéologie gauchiste, donc, à moins de virer physiquement la plupart des « responsables », ce qui n’est pas techniquement possible, le socialisme à de beaux jours devant lui, même avec Marine!
    Et merci à Kasar pour sa pensée tactique que j’aimerais pouvoir croire!

  9. Adrien

    C’est nickel tout ça. Entre Valls qui veut baisser les impôts et Fillon qui veut baisser les impôts, on est entourés de gens de bonne volonté qui ne rasent absolument pas gratis (non non non promis juré), qui ne veulent que le bien des Veaux-tants, et qui mettront en place la mesure dès que possible, c’est à dire plus tard.

    C’est catastrophique.

    1. Deres

      Ils vont baisser l’IR mais vont augmenter la TVA et le gazole plus les autres hausses discrètes … D’ailleurs les communes augmentent toutes les impôts avec comme argument le legs des précédents plus la baisse des dotations étatiques en promettant main sur le cœur qu’il n’y aura plus d’augmentation pendant 5 ans. Donc le gros des fameuses économies étatiques se retrouvera instantanément en impôts locaux. La girouette tourne tellement vite qu’elle va finir par tomber du toit.

  10. Aristarque

    Je ne crois pas que les créanciers de la Grance vont continuer encore longtemps au motif que ce serait sans risque : patrimoine des Grançais en garantie apparemment suffisante, parole et signature, etc… Sur le papier, tout cela est bien joli mais ne vaut pas suffisamment en réalité. Le chyprage des comptes grançais ne couvrirait pas le besoin puisque l’ épargne de ce pays est surtout immobilière. Quant à taxer les biens d’ un impôt spécial, ce serait en réalité un coup d’épée dans l’ eau parce que le recouvrement en serait très très dur et long à mener. Si demain mon couple se retrouve avec un impôt spécial de 150.000€ à payer à cause de nos biens (pas tous entièrement payés en plus, du crédit bancaire restant à solder dessus), je ne peux guère escompter fournir en cash que 20% de la somme, le reste étant à emprunter ou alors, il nous faut vendre un morceau. Qui ira acheter dans une ambiance pareille, même avec sérieux rabais sur la valeur d’avant ? Si personne n’ achète, quel banquier vous prêtera le nécessaire puisque sa garantie hypothèque ne vaudra pas grand chose par définition. Conclusion, cet impôt là ne rentrera que très très partiellement. Et je serais alors bien content de ne pas faire partie des services fiscaux qui devront procéder aux voies de fait…

      1. Flash

        Oui. Elle va proposer des solutions pour relancer la croissance et rétablir la justice sociale.

        La Martine va être rigolote.

        1. Deres

          Je sens venir un beau plan de relance avec l’Etat qui se mêle à fond de la stratégie des entreprises. La vraie originalité de ces propositions débiles vues mille fois sera probablement dans la dénomnation bien pompeuse choisie avec probablement pleine de jolies adjectifs à la mode (sociale ? durable ? ensemble ?)

  11. LeRus

    Ouaip, je suis aussi d’avis que ce n’est pas prêt de changer.

    Certains pays en Europe ont plus ou moins évolué vers plus de libéralisme ces 20 dernières années. La France est sans aucun doute le pays qui a le moins changé, ou plutôt si, elle est allée vers plus de socialisme! (35h, taxe 75%, interdictions des spectacles, loyers bloqués, etc).

    L’argentine est effectivement un bon modèle à observer. Baffes après baffes, ils continuent gaiement vers le socialisme triomphant. Le résultat est… époustouflant!

  12. lolo

    C’est vrai que tant que les ventres sont pleins, rien ne changera.

    Un petit espoir tout de même, le recul de plus de 2 % en masse du secteur agro alimentaire, ce qui tendrait à montrer que les français coupent aussi dans leur budget bouffe

    1. Deres

      Ils coupent dans tous les budgets. Près de chez moi, un hard discounter à fermé l’année dernière (suite aux baisse de prix dans les hyper je suppose). Maintenant, un marchand de meuble est en liquidation (Fly). Cela commence vraiment à sentir le roussi … Cela n’empêche pas de construire de nouvelles zones commerciales dans toutes les communes afin de piquer les taxes pourtant décroissantes collectées par les communes voisines avec leurs zones déjà au 3/4 vides …

      1. lolo

        Chez moi, ça gueule à la mairie depuis qu’ils ont mis le taux communal de la taxe d’aménagement à 14 % (habitation).

        C’est sur que passer de 4000 à 14000 entre l’achat du terrain et la construction, ça doit faire un peu mal au fondement

    1. Deres

      Cela parle beaucoup de réforme mais concrètement il n’y a rien qui vient. Dès qu’il s’agit de passer du discours aux actes, après moult manœuvres dilatoires destinés à gagner du temps, la rivière s’évanouit discrètement dans les sables du désert. D’ailleurs le gouvernement passe beaucoup de temps à dire ce qu’il faudrait réformer mais se garde bien de jamais dire ce qu’il faudrait faire …

      1. Flo

        A part augmenter lentement les impôts par ci par là, recourir à la force si vous ne payez pas à temps et avec le sourire, et envoyer ce qui nous reste d’armée rajouter au bordel là où elle intervient, que pourrait bien décider une équipe qui travaille pour Hollande et qui serait suivi d’un quelconque début de réalisation (sans même aller jusqu’à parler d’éventuels résultats)?
        Il sont grillée, carbonisés. Leur parole n’a pas le moindre début de crédibilité et leurs actes sont inexistants.

        1. Deres

          Et on vient de payer rubis sur l’ongle pour une conférence de paix internationale à Paris en invitant une bonne dizaine de chefs d’Etats alors que cette affaire en Irak ne nous concerne pas directement … Hollande a besoin d’inviter des copains à l’Elysée car il se sent seul au milieu d’un peuple hostile. Il est complètement pitoyable.

      2. Deres

        L’interview de Macron aujourd’hui est pitoyable. Grosso modo, il dit haut et fort que la France a un gros problème maintenant mais qu’il va se contenter d’appliquer des petites solutions en prenant son temps. Tout cela n’a aucune logique.

        1. Flo

          Pauvre de moi j’ai commuté direct entre celle de Macron et celle de Najat!
          Crispation involontaire des mains sur le volant qui n’avait rien à voir avec les bouchons.

  13. passim

    Supression de la première tranche = un million de voix dans l’escarcelle des socialos.
    De toute façon, le socialisme, ça n’existe pas, ou plus, depuis longtemps.
    Définition du socialisme : « le socialisme, c’est ce que font les socialistes » (Bettino Craxi, payé pour le savoir).

    1. royaumont

      « Supression de la première tranche = un million de voix dans l’escarcelle des socialos. »

      Non, sans doute pas : les quelques dizaines d’euros économisés ne pèsent pas lourd face au risque de chômage, à la stagnation des salaires, à l’insécurité dans les rues ou à la hausse de la TVA et du gasoil.

      Cette distribution d’argent gratuit n’aura pas d’autre conséquence que de creuser les déficits.

    2. Deres

      Oui leur analyse politique de leur impopularité est seulement qu’ils n’arrosent pas assez et tapent sur trop de monde. Dixit les shadoks, ils vont concentrer la répression fiscale.

      1. Deres

        Je sens que leur stratégie est de faire des baisses d’impôts à hauteur de la future hausse de TVA. Cela reviendra à nous faire une TVA sociale sans le dire …

        1. Bof

          Je pense pour ma part qu’ils n’ont aucune stratégie.
          Comme Sarko en son temps, ils courent dans tous les sens, essayant de capter le vent: un coup j’aime les patrons, le lendemain j’aime l’état, le surlendemain je baisse les impôts que j’ai augmenté hier, puis j’en recrée d’autre.
          Un canard sans tête ferait pareil.

  14. Lambda Expression

    Le chomage UK tombe en dessous de 6.2%
    Croissance > 3%

    Ah oui, j’oubliais, ca compte pas, ils partent de tellement loin vous savez, l’austérité y fut si grande que meme avec ca, il restent loin derriere nous. Vous comprenez madame Michu ?

  15. infraniouzes

    Hier, scrutin important à L’AN sur la motion de censure; 11 non-votants ! D’accord pour le Président de l’AN mais les autres ? 5 feraient parti du gouvernement donc ne votent pas. Mais je croyais que si on était du gouvernement on ne pouvait plus être parlementaire ? Et les 5 autres ? Quelle excuse foireuse ont-ils présentée ? Tant qu’il y aura une pareille chienlit dans la vie politique n’attendez rien des augures. L’ordre républicain commence par ceux qui nous représentent. Non ?…

  16. dan_bn

    Un socialisme bleu marine, personnellement cela me va bien.
    Il aura plusieurs vertus :
    – dégouter les français du socialisme, pour un bon moment
    – mettre une claques aux euros-fanatiques, qui veulent instaurer un état européen encore plus bureaucratique que l’état français
    – réduire l’assistanat des populations émigrés
    – probablement faire augmenter les taux longs français et donc précipiter une vraie solution pour la dette et la dépense publique
    – finalement si ce dernier changement ne donne rien de bon, peut-etre au moins aura-t-il le merite d’ouvrir les yeux de nos concitoyens sur les plaies de l’étatisme et les vertus du libéralisme.

    1. Bof. Cela ne dégoûtera pas les Français (« ce n’était pas du socialisme, voyons »), la sortie de l’Euro ou de l’Europe au mieux n’aura pas lieu, au pire provoquera suffisamment de problèmes pour que ça ne file aucune claque aux euro-fanatiques, ça ne réduira pas l’assistanat (pour plein de raisons), et quant à la dette, le pouvoir en place ira simplement piocher dans les bas de laine, pouf, et c’est tout.

    2. Taisson

      Ca irait bien à pas mal de gens, qui ne sont pas tous des crétins abrutis comme l’expliquent à longueur de journées nos « intellectuels ».
      Mais, en plus de ne pas être possible au niveau électoral, il suffit de se rappeler le mandat de Sarkosi, ou la moindre réformette suffisait à mettre tout la gauche dans la

      1. Kazar

        « dans la rue ».
        Oui, mais j’ose espérer qu’à la différence de l’UMPmolle, le FN aurait le cran de ne pas céder à la rue. Ceux qui foutent le bazar, pour rester poli, ont besoin de vivre, eux aussi, et après quelques semaines sans salaire, ils cesseraient leur mouvement.
        Quand aux racailles, la police les connait, il manque juste la volonté politique de remettre de l’ordre, et de la même façon, je ne doute pas que nos forces de l’ordre se sentiraient beaucoup plus soutenues par un pouvoir FN que par des PS dont l’une des principales idées était de donner à tous des récépissés de contrôle d’identité…

        1. Théo31

          Ils ne feront strictement rien : un jeune qui se fait dézinguer par les flics, ce sera l’émeute assurée.

    3. Taisson

      Ca irait aussi à pas mal de gens, qui ne sont pas tous des demeurés, contrairement à ce que veulent nous faire croire nos « intellos ».
      Il faudrait peut être aussi accepter que pour beaucoup, c’est la seule opposition électorale au fouillis idéologique de l’umps!
      Mais même en cas de victoire du FN, rien ne leur sera possible, il suffit de se rappeler toute la gauche dans la rue à la moindre tentative de réformette pendant le mandat de Sarko…
      Je pense que la gangrène est telle que les morceaux à couper sont trop gros, et la destruction du minimum consensuel pour faire une nation trop avancée pour qu’il y ait une chance quelconque pour que ce pays se reprenne… Sur le plan idéologique, le cocktail socialisme-romantisme révolutionnaire à gagné tous les esprits, même chez certains qui croient au libéralisme économique et considèrent que l’idée de pays ou de nation est nuisible, et rejoignent ainsi les internationalistes écolo-marxistes !
      Avant de se remettre en question, H16 le dit aussi, ( 13h21), les divers pouvoirs essoreront toutes les réserves des français, et les yeux ouverts, ce n’est pas pour demain! Si un jour ils s’ouvrent, il sera de toutes façons bien trop tard…

  17. Robert Jurard

    Vous savez, le seul moyen pour éviter une professionnalisation de la politique est de ressortir la Veuve.
    Rien qu’à sa vue, beaucoup de « vocations » disparaîtraient comme par enchantement!

  18. vegeta

    je suis nul en français mais pas en maths alors voici l’exposé :

    tu enlève 100 français diplômer riches qui crée des entreprises
    tu les remplaces par 1000 musulmans chômeur et bon à rien

    cela égal à la mort de la France + guerre civile 🙂

  19. George Kaplan

    Comme H16 a raison ! il y a comme un je-ne-sais-quoi dans l’air du temps… Hier Libé a publié un article du philosophe René Lévy (fondateur de la Gauche prolétarienne, du journal Libé avec July etc. ) intitulé « la Nullité française » page 19, vous êtes bien assis ? :

    -« Non, François Hollande n’a trompé personne sur sa personne, il est NUL, d’être et d’apparence comme au premier jour » (…) pourquoi une majorité de français l’a t-il élu? pour quelques uns par détestation de Sarkozy (…) pour les autres, c’est parce qu’il était à leur image; NUL comme eux (…) mais, le jour de gloire étant tout proche, d’une Nullité présidentielle, enfin grandiose. En l’élisant, ils consacraient d’un coup leur Nullité commune reine de France (…) il y a longtemps que la Nullité se fomente en France : dans les universités, les partis politiques, l’administration (…) jusque dans les arts où désormais elle impose son goût. Partout elle ronge ce qu’il reste de grandeur Française etc

    http://www.liberation.fr/politiques/2014/09/15/la-nullite-francaise_1101014

Les commentaires sont fermés.