Violence à l’école : des priorités clairement définies

Ainsi donc, l’école n’est pas toujours ce havre de paix et de calme propice à l’enseignement. Ainsi donc, il semble que l’Éducation nationale ait quelques problèmes à faire régner l’ordre et la discipline dans certains de ses établissements. Mais rassurez-vous : le problème à peine mentionné, des solutions opérationnelles efficaces se dessinent déjà.

Bon, certes, ce n’est pas la première fois qu’une école brûle, et plus particulièrement dans ce quartier sensible. Mais regardons le bon côté des choses : ce fut l’occasion pour quelques membres du gouvernement de sortir un peu prendre l’air, d’aller serrer la main de quelques personnes du peuple, de balancer quelques vérités fracassantes avant de repartir bien vite vers le prochain cocktail et le plateau suivant de petits-fours. Najat Vallaud-Belkacem, l’ancienne porte-parlote du gouvernement devenue ministre de l’Éducation Nationale sur un malentendu lors d’un jeu de chaises musicales auquel Benoît Hamon, l’éternel étudiant, perdit jadis avec le panache des cuistres, a profité de sa présence presque fortuite sur les lieux pour lancer, avec une profondeur d’analyse rarement égalée, que (je cite) :

« Les événements d’hier [lundi 20.10.14] sont des événements graves, d’une violence physique et symbolique inouïe destinée à terroriser la population. »

Pour pouvoir ainsi affirmer une chose avec tant de force, elle s’était courageusement adjoint les services de Bernie Cazeneuve, dont l’extraordinaire passage aux Affaires Européennes, puis le frémissant passage au Budget, avant son actuel poste ébouriffant à l’Intérieur, ont laissé une empreinte forte dans l’histoire de la République. Tout de go, le ministre s’est d’ailleurs exclamé, à bon droit (je cite toujours) :

« Nous sommes venus dire notre détermination à faire en sorte que le droit passe »

Il court, il court, le ministre ; le droit est passé par ici, il repassera par là, c’est lui qui vous le dit, nomého ! D’autant que le chef de la police, toujours aussi lucide, a ajouté :

« Le problème à Corbeil-Essonnes est d’abord celui du rétablissement de l’ordre public. »

Ah tiens donc ? Rejoindrait-on le constat effectué dans ces colonnes il y a quelques jours ? Il y aurait donc un petit souci de rétablissement de l’ordre public à certains endroits… Et puisqu’on parle ici d’écoles et de lieux d’éducation, allons plus loin et osons le dire : il y a peut-être un petit souci de rétablissement de l’ordre public au sein même des établissements scolaires. Oh, ce n’est pas moi qui le dis, c’est le simple constat dressé à longueur d’années par le corps enseignant lui-même dans certains lycées, dans certains collèges et – malheureusement – dans certaines écoles primaires aussi.

l'école des bisous 1

Pour essayer de cerner la question, pendant une semaine, France Bleu 107.1 a décidé de recenser les incidents signalés par les équipes éducatives à leur hiérarchie, de la maternelle au lycée, pour la Seine-Saint-Denis. La liste obtenue est consultable ici et il faudra probablement que le ministre de l’Intérieur la lise quelque peu, aidé par sa copine Najat du gouvernement, qui a (dit-on) une part de responsabilité dans la gestion du bousin des établissements concernés.

Cette liste établit une série de faits tous plus « croustillants » les uns que les autres et si elle ne permet sans doute pas de dresser un bilan exact et fidèle de l’enseignement en France (pour lequel on espère, ardemment, qu’il n’en va pas partout pareil), elle permet néanmoins de se rendre compte que l’égalité républicaine dont se gargarisent nos ministres et nos élus semble avoir bien du mal à passer les portes de certains établissements. À l’évidence, certains élèves sont moins bien lotis que d’autres en terme de sécurité, et, par voie de conséquence, en terme d’éducation : difficile de bien lire au tableau avec les deux yeux pochés, je présume, et déclamer distinctement du Ronsard (ou du Cortex, disons) avec des dents en moins relève parfois de la gageure, reconnaissons-le.

l'école des bisous 2

Ceci dit, au-delà des petits phrases outrées et politiciennes de nos ministres en pleine justification de leurs indemnités, il faut bien reconnaître que des actions, vigoureuses, sont en place pour essayer de lutter contre la violence à l’école. Par exemple, grâce à des sous-sous de la popoche du contribuable (en provenance de l’Europe notamment), des programmes à la fois pertinents, bien étudiés et joliment vitaminés sont mis en place pour sensibiliser les jeunes à la violence scolaire (sur stoplaviolence.net pour les ados et vinzetlou.net pour les plus jeunes) parce que, mes petits amis, il y a urgence à agir, fouyaya fouyaya.

On passera rapidement sur le fait que ceux qui sont les plus susceptibles de commettre ou de subir les violences en question ont une probabilité infinitésimale d’aller sur les sites correspondants ou d’en avoir quelque chose à carrer, ce qui nous évitera de nous poser la question de la pertinence réelle de tout ce fatras dégoulinant de niaiserie et d’inefficacité opérationnelle pour retenir que, ouf, quelqu’un semble avoir pris conscience que la violence scolaire, c’est mal, que ce serait assez chouette d’y mettre un terme et ce serait d’autant mieux si les autorités compétentes pouvaient prendre part à l’opération.

l'école des bisous 3

Et ça tombe bien.

Alors que des élèves du primaire tentent de s’énucléer à coup de Bic ou que d’autres, au collège, font vraisemblablement du trafic de sucre en poudre entre deux tournantes, l’Éducation Nationale prend le problème à bras le corps : il faut en finir avec les stéréotypes sexistes.

Eh oui.

petit facepalmSans même parler des abominations qu’on trouve parfois dans certains manuels qui comportent des pages hallucinantes dans lesquelles papa travaille au bureau et maman fait le ménage à la maison (nan mais quelle horreur !), le Haut Conseil à l’Égalité entre les hommes et les femmes a clairement fait savoir que l’Éducation Nationale a un rôle à jouer dans la lutte contre les représentations stéréotypées, merde à la fin. Pour ce Haut Conseil indispensable au bon vivre-ensemble dans nos établissements scolaires, les collectivités et l’Éducation Nationale, qui financent les manuels scolaires, devraient s’équiper d’une grille d’indicateurs (bullshitometer ?) pour prévenir la présence de stéréotypes dans ces manuels, et faire le nécessaire pour former les enseignants à l’égalité hommes-femmes (en plus des cours d’auto-défense, pas mentionnés mais certainement envisagés, on en est sûr, par ce Haut Conseil si puissamment humaniste).

Egalité, Taxes, Bisous : République du Bisounoursland

Autrement dit et pour le poser gentiment, on se fout ouvertement de la gueule du monde avec un cynisme et un détachement que seule une parfaite stupidité doublée d’une complète déconnexion de la réalité permettent avec autant de décontraction. On se moque des élèves en s’occupant du sexisme de leurs manuels alors qu’il faudrait commencer par s’assurer qu’ils seront ouverts et un peu lus (déchiffrés, disons) au cours de l’année. On se moque des parents en leur ponctionnant les impôts correspondant à ce qu’on fait passer pour une scolarité alors que pour certains, « malchanceux », cela ressemble plus à un parcours du combattant qu’autre chose. On se moque des enseignants qui n’ont absolument pas besoin de ce genre de branlette intellectuelle périphérique, ajoutée aux kilotonnes consternantes de contraintes administratives, éducatives et organisationnelles que le ministère leur ajoute tous les ans au prétexte de réformes toutes plus idiotes les unes que les autres.

Parents, enfants, enseignants, réveillez-vous : ces élus, ces décideurs, ces responsables se payent ouvertement votre poire, avec votre argent, votre temps, votre avenir.

J'accepte les Bitcoins !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez Draghi et Yellen dehors, terrorisez l’État et les banques centrales en utilisant Bitcoin, en le promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !

Commentaires323

  1. Le Gnôme

    C’est peut être aussi pour tout ça que le métier d’enseignant n’attire plus les bacs +5. Etre mal payé pour se faire casser la gueule, c’eest pas top, et même les longues vacances ne compensent plus.

    1. Pere Collateur

      En effet, il y a de ca. Mais je ne pleurerais pas sur le sort des profs qui sont totalement responsables de leur sort actuel.
      Des années de laxisme ont eradiqué l’autorité nécessaire à ce métier. Et cela a été fait avec le concours de ces mêmes enseignants.

      Comme le disait si bien Bossuet, Dieu se rit de ceux qui déplorent les conséquences des causes qu’ils cherissent!

      Bref, qu’il aillent au diables, Dieu reconnaitra les siens.
      Et les parents qui ont encore un interet pour le devenir de leurs chiards savent très bien quelles mesures prendre aujourd’hui, et celles qui seront à prendre demain.

      1. Duff

        l’ednat est pris en otage et la mentalité égalitariste a noyauté toute velléité de changement. Entendu ce matin chez Doze même des Marcel Gauchet commencent à comprendre qu’il faut privatiser toute cette m***e.

      2. janus

        Tout à fait d’accord : J’ai vu en 1968, un professeur d’histoire de très bonne qualité, plutôt autoritaire et respecté du fait de la qualité et du sérieux de son enseignement, devenir du jour au lendemain un chantre de la liberté pour tous, du bordel général et de l’amour , de là il est passé au PSU et quelques années après, a disparu . Tout ces enseignants glandesques quelles qu’aient pu être leurs motivations , ont détruit l’Éducation nationale. Et je confirme qu’entre ma génération et celle de mon père, dans le même établissement , et dans les années qui ont précédé Mai 68, l’enseignement s’était déjà largement dégradé Dans un grand lycée de province, on supportait au moins 4 professeurs qui auraient plutôt du être traité en hôpital psychiatrique et ces professeurs étaient chargés des classes essentielles . Bref ce n’est pas d’aujourd’hui que ces affreux ont cassé l’outil ! Fort de ma propre expérience, mes enfants ont fréquenté les meilleures écoles libres des villes que j’ai habité et les classes prépa idem. Cela m’a ruiné, mais les résultats sont là.
        La seule solution : Laisser l’Educ nat a ses errements et instaurer le chèque scolaire comme en Hollande. La bonne et saine concurrence fera le reste. Quant aux sauvages des quartiers périphériques…

        1. sarah

          effectivement tout le monde a eu son lot de prof « cintrés » qui avaient plus à faire dans des hôpitaux spécialisés que dans des salles de cours! Et encore on ne parle pas du contenu, du rythme scolaire, et autres sujets qui pourraient encore alimenter des pages de commentaires !

        1. bigredebougre

          La réponse ne s’inscrit pas toujours sous le commentaire choisi, ou alors il faut le préciser je présume.
          Mon +1000 était destiné à Père Collateur.

          1. gameover

            T’es socialiste toa ? :mrgreen:
            T »es le dernier arrivé et tu voudrais être le premier servi 🙂
            _____________
            Y en a 2 qui avaient répondu avant toi…

      3. Caton

        La responsabilité du sort des profs actuels est portée par ceux qui, par leur vote, ont accepté, encouragé, appelé de leurs vœux la mise en place du système actuel. La génération précédente de profs a été complice, au même titre qu’une majorité de français, voire la totalité d’entre nous.

        1. petit-chat

          Caton : + 2 (je ne mégote pas aujourd’hui).
          Les « enseignants » (là, ça devient la rigolade) font un boulot, le seul qui les nourrisse, avec les avantages du branleur propre à la profession (fonctionnaire, pas révocable s’il ne fout rien, vacances, Camif) et c’est tout.
          Ne pas s’imaginer qu’il s’agit d’un sacerdoce.

          1. Caton

            Un nombre intéressant d’enseignants sont contractuels : ni fonctionnaires, ni Camif, et pas de révocation nécessaire, juste un CDD non renouvelé — et l’état n’a pas les mêmes obligations que le privé, faire 50 CDD de deux jours pour un remplacement de trois mois n’est absolument pas illégal.

            1. Théo31

              La Camif a mis la clé sous la porte en 2008.

              Sinon d’accord sur le reste : les profs et les parents d’élèves ont le système éducatif pourri qu’ils méritent, à l’image du socialisme pour abrutis finis qu’ils réclament tant depuis un demi-siècle, ce socialisme que les Cubains et les Nord-Coréens refusent d’importer chez eux.

              1. Peste et coryza

                Le CDD de contractuel enseignant n’a qu’une raison d’être : éviter les chancres pour la France de la région parisienne.

        2. sarah

          certes système porté par le vote mais malheureusement en la peste et le choléra….je pense que notre problème n’est pas forcément les politiques qui finalement ne prennent plus vraiment de décision ou qui n’en ont pas le temps (vu le turn over de certains ministères) mais bien de l’administration dans son ensemble avec à sa tête toutes ces « grosses » têtes de l’edna !

      4. eiram

        Tout à fait d’accord. Il ne faut pas faire copain-copain avec ceux que l’on est censé instruire. Sauf à le reprendre dans la gu…!

      5. sarah

        cher pere collateur, tellement de vérité dans ce commentaire ! on ne récolte que ce que l’on sème. Tant d’année à manifester pour obtenir encore plus de postes pour des collègues sans se préoccuper de la qualité ! Tuer toute autorité possible par l’étalage de grands dogmes ednatiques! Voilà comment faire de la m**** par du laxisme collectif.

    2. René de Sévérac

      Ce qui m’étonne vraiment (à propos du premier cadre-info) c’est
      Comment expliquer qu’on laisse les « jeunes » prendre des risques …
      avec des sachets de farine dans les poches

  2. Kazar

    Houlà, H16 est vraiment exaspéré ces temps-ci !!! Bon d’accord, il y a de quoi…
    Mais le plus grave n’est pas là « Parents, enfants, enseignants, réveillez-vous : ces élus, ces décideurs, ces responsables se payent ouvertement votre poire, avec votre argent, votre temps, votre avenir.  »
    Il est surtout que les socialistes, parce qu’il faut bien désigner clairement les PLUS responsables (mais pas les seuls), ont décidé de détruire notre société pour la remplacer par celle de leur idéologie égalitariste dans laquelle tout le monde est égal à tout le monde et où tout vaut tout. Et surtout, ils jouent avec non pas notre avenir mais celui de nos enfants !!!
    Ces gens sont dangereux pour la société, ils sont nuisibles, et les dégâts qu’ils causent en ce moment seront difficilement réparables. A vrai dire, vu l’ampleur et l’accélération du désastre, je persiste à me demander si NJB et ses potes n’ont pas tout simplement décidé de pratiquer la politique de la terre brulée, puisqu’ils savent pertinemment qu’ils vont perdre le pouvoir pendant très longtemps : perdus pour perdus, autant compliquer le plus possible la tâche de leurs successeurs, quels qu’ils soient !!! Oui, il faudrait les pendre…

    1. Gerldam

      L’équation est simple. Il y a en moyenne (une constattion que faisait déjà Platon il y a dans les 2400 ans) une large majorité d’imbéciles dans toute société, disons 90%, dont 10% de super-crétins. L’égalitarisme fait que tout le monde doit être au niveau de ces 10% de super-crétins. Résultat: les 10% de bons qui auraient été les locomotives du pays fichent le camp.
      Dans un système libéral et compétitif, les 10% les meilleurs entrainent par leur talent et e xemple environ 10% de ceux qui étaient dans les moins mauvais des 90% et cela fait près de 20% de locomotives qui restent dans le pays et assurent à la fois croissance et emplois. Restent les 10% de super-crétins qu’il faut employer à des tâches à leur niveau (il y en a).

    2. Claribelle

       » leur idéologie égalitariste dans laquelle tout le monde est égal à tout le monde et où tout vaut tout »

      Exactement. C’est pourquoi il ne faut plus de devoirs en primaire (déjà fait depuis longtemps), ne pas exclure les élèves violents (car victimes-de-la-société, déjà fait aussi), ne plus faire redoubler (c’est en cours) et supprimer les notes (c’est dans les tuyaux).
      Le pb, c’est que le bac est noté et qu’on peut donc le rater. Cela risque donc de traumatiser des jeunes qui recevraient de plein fouet un échec auquel rien de les aurait préparés. Solution: supprimer aussi le bac (ça fera faire de belles économies) ou le donner à tout le monde (idem).
      Mais comme les (futurs) étudiants risquent ensuite de se faire jeter dans le supérieur (toujours ce méchant pb de notes et de niveau), on pourrait même donner directement un master à tout le monde tout en supprimant les universités (j’vous dis pas les économies…).
      Bon après, je ne garantis pas l’efficacité des futurs employés de nos entreprises (enfin, celles qui restent).

      1. gameover

        « Mais comme les (futurs) étudiants risquent ensuite de se faire jeter dans le supérieur… »

        Ca, c’est fait aussi… : plus de sélections à l’entrée en université, c’était pô bien.

      2. Nyamba

        Les devoirs en primaire…
        Une de mes amies, prof de CE1 (pour la 1ère fois de sa carrière), agonise depuis la rentrée. Sa classe, folklorique, possède, de ce que j’ai compris, les compétences et le degré d’attention de poulets de batterie – les cages en moins. NB : Ceci se passe à la Réunion, donc à priori l’intégration et le racisme sont le dernier des soucis locaux.

        A quel sujet agonise donc mon amie ? Eh bien, elle doit mettre à ses bambins des appréciations (on ne note pas, ah la la, attention!), sous forme de petits tampons colorés (une étoile pour « Bravo », un guépard pour la rapidité d’exécution, et autres conneries de ce genre). Or, dans son tas de petits tampons, il y en a un représentant un cochon pour signifier « attention, travail peu soigné ». Elle refuse de l’utiliser, parce que, je cite, « ça traumatise des enfants déjà pas gâtés par l’existence »…
        Je ne sais plus quoi lui dire, mais il me semble qu’à force de traiter les gens comme des incapables, dès le berceau, ils finissent par le devenir. Au final, je me dis que je rends un fier service à mes enfants, en ne les faisant pas…

          1. Jeanpierre

            Euh, si la théorie d’Idiocratie était exacte, il y a longtemps que la terre ne serait plus peuplée que par des crétins. Heureusement, (attention, propos pas vivre-ensemble du tout), la sélection naturelle joue son rôle : l’homme ne s’adapte pas à son environnement mais adapte l’environnement (en passant, certains appellent ça polluer. Pour moi, la suite de la tirade montrera que j’appelle cette capacité de l’intelligence). Il s’ensuit donc que le processus sélectionne les plus forts physiquement (ceux qui peuvent mettre en pratique l’adaptation) et les plus intelligents (ceux qui savent adapter). Donc, un monde de crétin n’aboutirait qu’à une chose : la sélection des plus intelligent d’entre eux. Curieusement, si on utilise cette grille de lecture, on peut dire que notre époque de vivre-ensemble consumériste est une fabrique de crétins : non seulement l’esprit des crétins n’est plus repoussé dans ses retranchements par une nature toujours plus inventive, mais en plus la société les entretient… (Si j’ai choqué certaines personnes, remplacez « crétins » par tout autre substantif désignant une personne ayant de faibles capacités d’adaptation. Je précise cela parce qu’il semblerait que certaines personnes qu’on pourrait considérer comme « crétins », se révèlent étonnamment intelligentes dans certaines situations)

        1. Aristarque

          Un petit cochon? Je ne vous dis pas les conséquences que cela pourrait avoir dans de nombreux quartiers sensibles d’associer cet animal à des gamins stigmatisables…. :mrgreen:

          1. MadeInCH

            J’avais pas osé le souligner 😀

            Cela dit, à la Réunion, je ne crois pas qu’il y aie beaucoup de follower de la RATP (Religion d’Amour Tolérance et Paix) là-bas.
            Nyamba, peux-tu con/in-firmer?

            1. Nyamba

              Au contraire. Sauf qu’ici, on s’en fout (en tous cas pour le moment, la connerie humaine étant insondable, il doit bien y avoir des intégristes en herbe…). Les mosquées côtoient les églises et les temples hindous ou taoïstes, donc bon… Quand j’étais petite, des filles venaient voilées à l’école (uniquement les cheveux couverts), les nouveaux premiers communiants leur médaille ou leur crucifix, les hindous leur tilak, et puis voilà. A cet égard (peut-être à cet unique égard ?), la société réunionnaise est plutôt chouette. Je ne me suis jamais souciée du racisme ou de la stigmatisation à cause de (grâce à) ça.

                1. Nyamba

                  Ca marche, parce que les nouveaux arrivants devaient bosser pour vivre. Donc ils se levaient le matin, adressaient leurs prières à leur divinité de prédilection, et au lieu de militer pour le vivrensemble et les droizacquis, et de protester contre la méchante société qui les aliénait, ils se bougeaient le cul pour pouvoir bouffer.
                  Le résultat, c’est que leurs temples sont encore debout, que leurs communautés demeurent, avec leurs spécificités, leurs bizarreries, leurs trucs festifs, et qu’on fête aussi bien le Dipavali (la semaine dernière, tiens) que le Nouvel An Chinois, que la fin du Ramadan, que la Fête Kaf (à mes yeux presque religieuse, puisqu’il s’agit de la fête de l’abolition de l’esclavage) et que Pâques. Les polythéistes arrivent à intégrer du christianisme dans leur panthéon, sans que ça ne pose souci à qui que ce soit (en tous cas pour ce que j’en sais).
                  Bref, au lieu de faire tout plein d’efforts pour faciliter la vie aux immigrés, à l’époque, on les laissait se démerder. Ça n’a pas dû être facile, pour eux, mais finalement, ça a marché.

                  1. MadeInCH

                    C’est clair et net.
                    Perso, je suis un méchant facho qui préfère voir mon pays a majorité blanc de culture chrétienne.
                    Mais je prétends que l’on peut discuter avec moi.

                    Et je te remercie pour l’explication clair et nette que tu m’as adressée, malgrés les relents de bête immonde qui doivent parfois (hrmm!) transparaîtres dans mes posts.

                    Amicalement et scincèrement.

                    1. Nyamba

                      Ce fut un plaisir 🙂
                      Je ne crois pas que vous soyez un méchant facho (sinon vous ne seriez pas ici à discuter avec moi). Il n’est pas toujours aisé de comprendre les motivations derrière une opinion, mais c’est ce que je m’efforce de faire avec mes interlocuteurs – y compris lorsque mon avis diffère. Tant que le dialogue n’est pas clos, il y a une chance de trouver un terrain d’entente, n’est-ce pas ?

              1. Aristarque

                Avec tous les navigateurs qui y ont fait relâche au cours des derniers siècles en laissant des traces de leurs passages, cela serait plutôt malvenu de regarder de travers le voisin aux origines ethniques douteuses alors qu’on n’est même pas sûr soi-même de la tenue des siennes…

          2. Quiet Desperation

            En des temps plus… naïfs, sans doute… Schulz, le génial auteur des Peanuts, avait créé un personnage portant le nom de « Pig Pen »… Schulz a bien de fait de mourir assez tôt…

        2. Nyamba

          GO, ton commentaire est… comment dire ? Je sais pas comment le prendre, donc je vais faire « Eww ».

          @ MadeinCH : Pas forcément… Votre 3ème hypothèse (la différence visible à l’œil) ne s’applique pas à moi : profil ethnique flou, basané mais bien trop mélangé pour l’identifier clairement (nord-africain ? Indien ? Polynésien ? Latino ? La réponse étant, bien entendu, un simple « WTF ? »). C’est le cas de beaucoup de Réunionnais, et c’est aussi pour cela que le problème de la Réunion n’est pas tant le racisme que l’assistanat érigé en mode de vie (pour faire court et stéréotypé). La bonne nouvelle, c’est qu’en cas de scénario b), j’ai une chance d’échapper à la machette… Gulps.

  3. Bonsaï

    Certains d’entre nous se souviennent peut-être d’un temps où la réputation de l’école publique française faisait le tour du monde. Les contenus, autant que la forme étaient d’une qualité supérieure, supérieure en tous cas à toutes les autres écoles de type occidental, n’en déplaise au UK et aux States.
    Mais il serait trop facile d’imputer la rapide dégradation de cette excellence (deux décennies maximum) à la seule gestion politique. Il s’agit d’abord et avant tout d’analyser les retombées de ce nouveau phénomène pseudo-culturel, que pour simplifier on qualifie de « mondialisation ».

    1. Pak

      Ouais, c’est la mondialisation turbo néo liberale ( et mangeuse chatons mignons) qui est la cause de la destruction systématique de l’éducation en France et ce malgré l’héroique resistance du corps enseignant et sous l’œil navré de politiques impuissants, etc etc.
      Hyperthyroïdien des Alpes va.

        1. MadeInCH

          « Capitalisme de conivence mondialisé ».
          J’aime bien. Je peux le garder et l’utiliser? C’est Open Source? License GNU? Freeware copyrighté? CC? BSD-Licence?

    2. Nice-oliver

      Dans ce cadre, cette belle jeunesse a donc abandonné la maitrise de la langue française au profit de celle de Shakespeare…

      Ah ben finalement non!!! Elle ne maitrise ni l’une ni l’autre… 🙁

    3. gameover

      « Certains d’entre nous se souviennent peut-être d’un temps où la réputation de l’école publique française faisait le tour du monde. »

      Y en encore qui croient que Brigitte Bardot est une pin-up… les légendes ont la vie dure. Quand c’est foutu on se rattache aux symboles, au « c’était mieux avant’. Le déliquescence de l’école date au moins de l’après guerre.
      Le décalage de perception vient seulement du remplacement d’une génération d’enseignants. Il faut se méfier des conclusions hâtives.

      1. Kazar

        D’où la nécessité de revenir à des fondamentaux somme toute assez simples qui ont fait leurs preuves :
        -mesure symbolique : supprimer « éducation » et remplacer par « intruction » ;
        – mesures concrètes, lecture syllabique obligatoire, retour à l’enseignement des savoirs de bases et suppression des cours de macramé et de découverte de son corps ;
        – mesures subversives : licenciement des enseignants incompétents, évaluation de leur efficacité, avancement au mérite.
        Un bref apperçu.

    4. Nyamba

      « Il s’agit d’abord et avant tout d’analyser les retombées… » : C’est clair qu’il n’y a rien de plus urgent que ça… Je propose la création d’un comité, et pourquoi pas d’un observatoire. Quoi que, c’est probablement déjà fait.

    5. Aristarque

      Et l’ exception culturelle grançaise, qu’ en faites-vous ??? Nous nous targuons justement de ne pas craindre la mondialisation par la protection ainsi offerte…

        1. gameover

          Il est resté coincé sur la date de naissance de Bonsaï je suppose…
          A cet âge là on s’endort et en se réveillant 12 heures après on croit qu’on a fait un somme de 10 minutes… :mrgreen:

  4. sam00

    Qu’elles sont belles nos chances pour la Fraonce!

    Attaque à l’acide, rixes à coup de barres de fer et de marteaux, agression par un élève d’école primaire (ils commencent jeune!!), vol, trafic de drogue, …

    Aucun doute, nos belles entreprises s’enorgueillissent déjà de pour profiter très bientôt de collaborateurs d’une telle qualité …

    1. Le Gnôme

      Ce n’est pas de leur faute, l’Etat fait ce qu’il peut, mais c’est de la faute au capitalisme mondialisé et libéral qui empêche les parents d’avoir un travail rémunérateur afin d’enseigner à leurs rejetons toute la valeur du travail bien fait. (J’ai tout bon, là ?)

      1. Caton

        Remplace « mondialisé et libéral » par « de connivence mondialisé », et ça se discute. Tel quel, c’est le discours parfait pour devenir ministre.

    2. Greg

      Sont pas si crétins finalement dans ces banlieues, ils comprennent très jeunes que le crime sera leur seule ressource, donc ils s’entrainent jeunes !

      De ce point de vue, l’Ednat fait son donc bien son boulot !

  5. Flash

    Et il y a ce qui ne figure pas dans l’article.

    Le langage châtié, la diction impeccable, la foi apaisée, la tolérance vis-à-vis des femmes, des homosexuels, des blancs et des catholiques, l’ardeur au travail, le sentiment profond d’être français, la solidarité vis-à-vis de ses concitoyens : ce serait amusant de vérifier ces points. Sans stigmatisation, naturellement, mais avec la plus grande objectivité possible.

  6. Bonsaï

    Hé, ho … quelques leçons d’histoire n’ont jamais fait de mal à personne ! La France, grand empire colonial, si je ne m’abuse. L’Algérie, colonie française de 1827 à 1962, si je ne m’abuse. Et la liste pourrait ainsi s’allonger.
    Remettons donc un peu l’église au milieu du village comme aimaient à le dire les maires d’autrefois. Sachons au moins discerner ce qui n’est qu’un logique retour de manivelle …

    1. MadeInCH

      Canada? Norvège? Suisse?? Des pays avec pleins de colonies, bien sûr!

      Toujours des problèmes avec toujours de « djeunes »/ »déséquilibrés »/ »loups solitaires » (souligner ce qui convient) ayant tous bien des choses en commun.
      .
      Sans tenir comptes que si l’on veut faire dans la repentance, pas de raisons que ce soit à sens unique. Pourquoi certains pays refuses de se repentirs de razzias à but d’esclavagisme mené activement jusqu’au début du XXeme sciècle?

      Tu peux trouver un discours de Sarkozy, ou il explique qu’il ne faut pas parler de l’esclavagisme arabe car il ne faut pas stygmatiser un peuple entier pour les fautes de leur grand-pères.
      Mais pour les Français, ça, ça va! On peut y aller. Il FAUT y aller. Même pour les européens qui n’ont jamais fait de l’esclavagisme et de la colonisation: Tout le monde dans le même sac!

      Merci pour le 2 poids – 2 mesures.

      Algérie: Avez-vous déjà entendu parlé du « coup de l’éventail »? C’était quoi, l’Algérie avant 1827?

      1. Bonsaï

        Le fameux lone wolf norvégien d’Utoya était norvégien de souche !
        Caramba, encore raté.
        En Suisse, la haute tenue des établissements scolaires publics permet une intégration sans heurts des immigrés. Au Canada, je ne sais pas trop. En Belgique, apparemment ça se passe sans trop de vagues …
        De toutes façons, c’est un dossier qui n’est jamais clos et c’est ça qui est bien !

        1. Sanksion

          Intégration des immigrés. Lol. Comme s’ils voulaient adopter nos modes de vies. Ils ne s’intéressent qu’aux conditions matérielles en venant ici, ils ne viennent pas adopter notre culture. Surtout que lorsqu’ils arrivent, ils ne sont pas perdus au milieu de français, non ils vont rejoindre leur familles, leurs proches, leurs réseaux. Qui n’ont rien d’intégrés.
          Combien de mariage interacial ? 10% ? La plupart font venir leurs femmes depuis l’étranger. Intégration ? Lol.

          1. Flash

            Cela dit, je ne vois aucune raison de leur reprocher de s’intéresser uniquement aux conditions matérielles. Si je devais me barrer aux USA pour le boulot, ce sera uniquement pour le boulot, pas pour devenir citoyen des USA.

            Un type qui se barre d’un pays où il y a pas d’avenir pour aller là où l’herbe lui semble plus verte, c’est, au fond, très humain.

            1. Caton

              Ces gens qui viennent en Europe parce que les conditions matérielles y sont meilleures, pourquoi diable insistent-ils pour y répliquer leurs pays d’origine?

              1. Flash

                Parce qu’il vient pour les conditions matérielles, pas pour changer ce qu’il est.

                Il ne va pas abandonner ses traditions, ses coutumes, sa façon d’être et de penser.

                Si je me barre de France, c’est pour avoir du boulot, pas pour devenir irlandais/singapourien/luxembourgeois/américain/anglais. Je continuerai à aimer le foie gras, la charcuterie, le vin, le fromage, à râler et à causer français si je croise un compatriote. J’aimerais toujours la Marseillaise, le 14 juillet me rappellera toujours la Convention et ainsi de suite.

                Le problème de la détérioration du respect n’est pas propre aux étrangers. Leur descendance y est peut-être plus encline, faute de repères et du fait de conflits de valeurs destructeurs. Mais c’est, au fond, un problème global qui touche toute ma génération.

                L’inculture, la vulgarité, la médiocrité ne sont pas un monopole des descendants d’immigrés, hélas.

                Je me dis même que vouloir à toute force, via l’école républicaine, prêcher une idéologie soixante-huitarde ne peut que provoquer le clash lorsqu’on est issu d’une société patriarcale, religieuse, conservatrice.

                1. Flo

                  Tout ça n’est pas faux mais qu’y a-t-il de « patriarcal, religieux et conservateur » à enfreindre les lois ou à agresser les gens du pays où l’on réside, et ce quelle que soit sa nationalité?

                  1. Flash

                    Vous faites parti d’un milieu patriarcal, religieux et conservateur. La société dans laquelle vous évoluez haï tout ce que vos ancêtres sont, ce que vos parents sont, et ce que vous êtes.

                    Forcément, à un moment, il y a un rejet.

                    Et, cerise sur le gâteau, les traditions de vos ancêtres vous sont peu ou mal transmises. Et malgré le rejet, des fragments de valeurs déformées de la société d’accueil sont assimilées. En résultat, on a des gens sans culture, sans cadre, sans respect pour rien, se raccrochant comme des forcenés à trois marqueurs identitaires ridicules, comme si cela faisait une identité, atrocement superficiels.

                    Sont-ils des « victimes »? Oui. Ils subissent l’EdNat comme le reste d’entre nous, avec des effets sensiblement différents puisque leur situation d’origine était différente. En clair, mettre les racailles en taule sans réformer la cause première n’y changera rien.

                    Sont-ils des bourreaux? Oui. Être stupide, inculte et vulgaire n’est pas de nature à réduire la responsabilité.

                2. Othello

                  Flash, tu confonds ewpatriation (avec vocation à revenir dans son pays plus tard) et émigration. C’est fondamentalement différent. Et c’est d’ailleurs de là que viennent nos problèmes actuels (du moins une bonne partie) : les mahgrébins que l’on a fait venir en masse pendant les 30 glorieuses étaient à la base des expatriés qui se foutaient bien de la culture Française et étaient là pour l’argent qu’ils pouvaient gagner. Et puis est arrivé Giscard qui a autorisé le regroupement familial et les expatriés (qui notamment avaient donné à leurs enfants des prénoms musulmans, leur parlaient Arabe et non Français, etc) sont devenus des immigrés. Et sont restés, après avoir été naturalisés.

                  1. Flash

                    L’immigration économique et l’expatriation sont identiques quant à l’état d’esprit du type qui change de pays. Je ne vois pas en quoi cela infirme ma thèse.

                  2. gameover

                    Assez d’accord avec Flash.
                    Il y a 2 raisons principales à l’immigration et celle qui est attirée par les aides ne rejettent pas obligatoirement le modèle de société quitté même si ce modèle n’a pas pu apporter satisfaction à l’émigrant. Il ne le rejette pas car il n’a pas fait lien société de merde vie de merde.

                    Donc il nous importe son modèle avec lui-même.
                    C’est une 2ème raison de couper les aides car au moins ceux-là resteront chez eux.

                    1. Othello

                      Il y a une différence fondamentale entre aller dans un pays pour y travailler quelques années avant de rentrer chez soi et aller s’installer dans un autre pays pour en acquérir la nationalité, élever ses enfants dans la lanngue de ce pays etc.

                      C’est exactement pour cela qu’avant ce crétin de Giscard les travailleurs immigrés (expatriés en fait) n’avaient pas le droit de faire venir leur famille et surtout devaient repartir chez eux après qu’ils aient terminé le ou les contrats qu’ils avaient avec des entreprises Françaises.

                      Après, que des gens tentent d’immigrer dans un pays uniquement pour des raisons économiques et non culturelles, c’est certain. A nous d’empêcher celà car c’est un dévoiement du principe même d’émigration.

                3. Caton

                  Le souci, c’est qu’il veut changer le pays dans lequel il s’installe (imposer la pénalisation du blasphème par exemple…) jusqu’à en faire un clone de son pays d’origine — avec les conditions matérielles qu’il a fui.
                  Soit il s’agit d’une stupidité congénitale abyssale, probablement lié à des problèmes de consanguinité, soit il s’agit d’une colonisation et non pas d’une immigration.

                  1. Flash

                    Notre descendant d’immigré en rébellion, il ne veut pas recréer sa culture d’origine, il la connaît à peine ou bien mal.

                    Il veut détruire cette société qu’il rejette, et ce à travers le prisme des trois pauvres marqueurs identitaires sur lesquels il se crispe piteusement, ce qui comprend notamment la religion ou la Palestine.

                    Et leur stupidité n’est pas congénitale, elle est le résultat d’une EdNat défaillante et doctrinaire confrontée à des enfants issus d’un milieu radicalement différent du terreau soixante-huitard.

                    1. Caton

                      Ah, OK, donc il casse tout, il fout la merde, il est stupide, et ce n’est pas de sa faute. Je comprends.

                      Ceci dit, ce n’est pas de ma faute non plus. Donc je n’ai pas à en subir les conséquences. Sinon c’est moi qui vais me rebeller et tout casser. Ça tombe bien, je viens de racheter de l’alcool pinacolyque. Et ça ne sera pas de ma faute.

                    2. Flash

                      Tout leur mettre sur le dos est tentant, mais à mon sens faux. Je n’oublie pas la responsabilité de l’Etat, de l’EdNat et d’une certaine façon de voir le monde. Nos petits sauvageons sont le résultat de 30 à 40 ans d’erreurs répétées.

                      Vouloir punir est important, tant le sentiment d’impunité est le pire pousse-au-crime qui soit, mais punir sans éradiquer les causes premières, c’est comme pisser dans un violon.

                      Les causes premières sont :

                      – une immigration érigée comme intrinsèquement bonne, alors qu’elle n’est qu’un fait, un flux. Un flux, ça se gère, notamment en fonction des capacités du pays d’accueil à « digérer » ledit flux.

                      – une culpabilité mal placée, qui hystérise tout débat, empêche toute approche rationnelle et dépassionnée, et empêche toute critique du phénomène. Cela s’accompagne d’une dévalorisation de ce qui est « indigène » et d’une exacerbation des éloges pour ce qui est « exotique ». Cela rejoint le premier point.

                      – la lâcheté, qui corrompt tout, empêche l’action, et conduit à la résignation et à la démission. Cela concerne les politiques et les médias (il est plus facile de se faire des illusions que d’affronter certaines réalités, et là je vise aussi bien l’angélisme que le tout-sécuritaire), l’EdNat, etc

                    3. Nyamba

                      Flash ne dit pas que ce n’est pas sa faute (« Sont-ils des bourreaux ? Oui. Être stupide, inculte et vulgaire n’est pas de nature à réduire la responsabilité. » -> +1000, d’ailleurs ! )
                      Expliquer n’est pas excuser, en théorie. En pratique, les socialos érigent ça en modèle de société…

                4. jeff

                  C’est justement ça le problème.
                  je suis belge. De nationalité et j’en ai toujours les papiers.
                  j’ai travaillé 2 ans en Australie. Là bas, j’étais australien dans ma tete. je vivais avec eux, ne recherchait surtout pas les français.
                  Je travaille depuis 20 ans en France et pour moi, dans ma tete je suis français. Pas besoin de « vulgaires » papiers pour cela.
                  Lorsque je vais au vietnam, je mange comme eux, je vis comme eux et ne cherche pas particulièrement la présence de francophone.
                  Tout est question de vouloir s’intégrer ou pas…. à priori, bcp ne veulent pas en gardant leur mode de vie d’origine.

        2. MadeInCH

          Tu sais au moin pourquoi le berserk d’Utoya a pété les plombs?

          Rapports statistique trouvé sur « www.romandie.ch/news » parlait du fait que les européens s’intégraient bien en Suisse. Même les bosniens et kosovars (note de moi: qui boivent de l’alcool et mangent du porc pour tout ceux que je connais). Par contre, ceux ayant comme « homme parfait à suivre comme exemple » un pédophile+égorgeur+violeur+parjure+travesti (je préfère utiliser cette description que toute personne reconnaîtra, mais sans discriminer méchament en nommant l’idéologie en question), c’était plus difficile.

          Et puis le Canada… Je te laisse regarder ce qui s’est passé hier soir??? Un beau message de paix lancé par un pauvre humain socialement défavorisé et victime de l’esclavage de ses grand-grand-grand parents?

          1. Bonsaï

            Il semble que c’était un canadien d’origine (si l’on peut dire ainsi d’un non indien autochtone). En tout cas né au Canada. Et puis, faudrait arrêter de tout mélanger, c’est bien ça le but recherché !

            1. MadeInCH

              Origine de sa mère? Canadienne, focntionnaire à l’immigration.
              Son père? Arabe. Libanais ou autre, les infos sont contradictoires.
              Sa religion? L’adoration d’une idole noire en direction de laquelle des aniveaux sont sacrifiés égorgés vivants, avec la mise en exemple d’un parfait {pédophile+égorgeur+violeur+parjure+travesti } qui n’a JAMAIS fait quelque chose de bien lui-même de manière désintéressée.

              Tiens, je te met au défi: Trouve-moi 2 choses de « bon »/ »bien » selon des valeurs universelles/hum anistes que cet individu chef militaire, civil et religieux, a fait lui-même. Pas demandé à d’autres de faire, comme la parabone du « donner à boire à un chien assoifé », mais effectivement fait lui-même!
              Je n’en ai même pas trouvé UNE bonne action personnelle désintéressée. Mais au cas où tu en trouves une, je serais curieux de la connaître, mais tu n’en trouveras pas une deuxième.

            2. MadeInCH

              « né au Canada »
              Une vache qui met bas dans une écurie de fait pas un cheval.
              Une jument qui met bas dans uen étable ne fait pas une vache.
              Un blanc qui nait et habite en afrique noir, ça n’en fait pas un africain. La preuve par tout les colons nés là-bas et qui ont dû choisir entre la valise et le cercueil.
              Un xxx qui nait et habite en yyy, ça n’en fait pas un yyyy-ien de manière naturelle et automatique.

              Si c’était le cas, alors les descendantrs des immigrés adorateurs de l’idéologie au symbole lunaires auraient abandonné cette idéologie et changé de nom en naissant en France.

        3. Kazar

          La Suisse vient surtout de décider de fermer ses frontières pour limiter l’immigration, avant qu’il ne soit trop tard !!!
          En Belgique, pas trop de vagues ? Vous n’avez pas entendu parler du procès de CHARIA4BELGIUM ?
          Quand à Breivik, il a tué des jeunes communistes en considérant que cs communistes étaient responsables de l’immigration massive subie par son pays, donc quel rapport avec le fait qu’il ait été de souche ?
          La Suède est elle aussi confrontée à un problème d’intégration de sa population immigrée musulmane, fini le temps du vivreensemble !!!

          1. Bonsaï

            S’agirait de pas trop débloquer non plus, après avoir lu quelques gros titres sur internet et tout brasser ça dans une petite macédoine maison.
            Je te rassure donc, il n’y a pas de chars à la frontière franco-suisse et tu peux toujours venir planquer ton magot, jeune militant neo-libéral !

            1. MadeInCH

              Naaan. Juste que les étranger en suisse et sans travail n’auront plus d’aides sociale. Même le PS suisse l’a accepté. La question qui a clivé les discussions, c’est le droit de séjours pour les gens sans travail.

              Note: Il n’y a PAS de droit du sol, en Suisse. Même à la Xeme génération non naturalisée, tu pourrais perdre ton droit de séjours. Actuellement, il en faut beaucoup pour ça. Mais il suffit d’une initiative populaire pour rendre les choses plus difficiles. Je suppose ça change la façon de percevoir les choses.

              Et toi, qui lit autre chose que les manchettes, que penses-du de l’initiative populaire « Ecopop »? Note: le « pop » est pour poopulaire, la gauche de la gauche en Suisse.

            2. Dr Slump

              Ah, revoilà le fameux « sentiment d’insécurité » cher aux socialistes. Ils peuvent casser tous les thermomètres qu’ils veulent, ça n’empêche pas que quand ça chauffe, ça chauffe, et que les citoyens en subissent toujours plus les conséquences.

              Sinon, si l’immigration est une telle chance pour vous autre idéalistes plein d’empathie pour les problèmes des uns mais pas des autres, tu peux toujours aller vivre dans leur pays, jeune militant néo-communiste !

            3. Kazar

              Ben voyons, c’est sans doute pour ça qu’un de mes amis qui a la double nationalité française et suisse m’a expliqué il y a quelques jours que d’ici deux ans, ça allait devenir très compliqué de s’installer en Suisse. Navré, mais entre lui que je connais et toi que je ne connais pas, j’accorde à ses propos toute ma confiance. Quand à « jeune militant néo-libéral » ça va bien faire marrer les lecteurs de H16 car étant au FN, j’ai plutôt l’habitude de me faire traiter de communiste d’un point de vue économique…

                1. MadeInCH

                  petit-chat.

                  [Humour mode ON]

                  Désolé mais après les posts suivants:

                  jyb – 23 octobre 2014, 14 h 42 min
                  bob razovski – 23 octobre 2014, 14 h 44 min

                  J’avoue que je vous considèrerais désormais différament… 😀

                  [Humou mode OFF]

        4. Peste et coryza

          Le norvégien était surtout frère la truelle assumé…
          Vu que ce sont les frères maudits qui ont initié la chienlit dans laquelle baigne la France, il est juste de faire de cela un caractère aggravant.

    2. Caton

      Le retour de manivelle sera là lorsque ces populations seront confrontées au choix entre la valise et le cercueil — ce qui a été le cas pour les français d’Algérie.

      1. MadeInCH

        Il y a 2 possibilités:
        – « Valise ou cercueil » pour l’une des entité présentes.
        – Coptisation (vivre comme les coptes sur les terres de leurs ancètres), si la force majoritaire est tolérante.

    3. Jga

      Il semblerait en effet que des leçons d’histoire s’imposent. Je propose donc le rétablissement immédiat de la peine de mort pour les incendaires, comme cela a été le cas dans des temps plus anciens, soit disant barbares mais bien plus civilisés sur bien des aspects.

    4. Pat

      Quels salauds nous sommes, quand même ! Heureusement, nous sommes bien punis de nos crimes d’avant notre naissance et/ou de notre petite enfance.

  7. SANTONI AJAX Colette

    Il fut une époque ou les Parents étaient tranquilles quand les enfants étaient à l’école ce n’est plus le cas aujourd’hui,

  8. gameover

    « Un professeur surprend un élève qui escalade le mur d’enceinte. Il laisse tomber dans sa fuite deux sachets de poudre blanche. L’analyse du contenu est en cours. »

    Ils veulent savoir si c’est de la bonne avant d’en commander 2kgs ? 🙂

  9. kelevra

    une amie etait instit dans une ecole primaire dans un quartier dit sensible, dans sa classe de 25 sauvages, 23 sont d origine etrangere d afrique du nord, d afrique noire, de tchetchenie, rom et autres, c est la guerre entre tous et l islam se rajoute la dessus. car a cet age de 8/9 ans, les morveux constestent tout, lui disent que la france c est de la merde!!! que l islam vaincra!!!! et a la moindre remarque ou note inferieure a la moyenne,elle voit debarquer les parents grands freres et autres racailles qui viennent la menacer. et aucun soutien a attendre de la hierarchie, directrice de l ecole et rectorat, qui lui disent de se debrouiller. depuis cette annee, elle est soulagee,elle a obtenu sa mutation dans une ecole plus normale, ou on ne lui creve pas les pneus de sa voiture!!!

    1. Sanksion

      pour avoir vécu deux ans dans un lycée multiculturel, je peux vous dire que je suis surpris. Je suis surpris de moi même. J’ai passé ces deux ans à me battre et à me droguer. J’ai envoyé une personne à l’hopital. Les news relatées ici, c’est rien par rapport à ce que j’ai vu. En effet on ne peut pas suivre un cours de maths quand on a mal physiquement et qu’on a peur pour sa vie.

  10. gameover

    Comme je disais sur CP il y a quelques jours, ce n’est pas étonnant que l’école et les enseignants se prennent en pleine figure la vindicte populaire, qu’elle soit le fait des parents, des élèves ou de ceux qui ont été élèves.

    Les enseignants ont déclaré voter pour FH à 79% (Sondage Libé… comme les journalistes oh!) et leur syndicat majoritaire a clairement appelé à voter pour FH (le SNES l’a retiré de son site mais c’est encore présent sur les sites de medias). L’école est donc la représentation de l’état et de son échec et est donc rendue et jugée responsable de/par ceux qui ont échoué.

    L’école est une représentation de l’état, comme la police et elle se font donc caillassées.

    Dans les conflits, les ONG prennent bien garde à ne pas prendre partie pour un des belligérants afin de ne pas se prendre des coups en retour même sur un malentendu mais surtout elles se démarquent clairement de leur état national en intégrant de multiples nationalités et en ayant une dénomination qui ne sème pas la confusion.

    Là c’est sûr que l’éducation nationale devrait donc déjà commencer par changer de nom après avoir lourdé tous les constructivistes du ministère et le ministère aussi tiens !

    Vous aurez noté que le feu ne concerne que les écoles publiques… jamais entendu parler d’une école privée incendiée…

  11. Kami

    Ahahaha, très bon billet, comme d’habitude ! 😉

    La revue de presse de ce matin m’inspire pour vous adresser quelques idées de futurs billets.

    Bon, les vrais sujets importants, économiques notamment (dette, etc.) sont systématiquement occultés.
    Personne ne parle par exemple de la réforme qui met en place de nouveaux prélèvements sociaux pour financer les mafias syndicales (CGT et consorts).

    Et parmi les sujets accessoires, l’évolution des mœurs est toujours croustillante.

    Entre deux passages à tabac de professeurs de primaire (!!!), on découvre qu’il est devenu commun pour les collégiennes de faire des passes à des tarifs « préférentiels » pour faire plaisir aux potes de leur « copain ».

    Normal qu’à 12 ans on fasse des fellations en série dans les toilettes, ça ne choque plus personne :

    http://www.linternaute.com/actualite/societe-france/fellation-viol-pret-de-filles-ces-nouvelles-pratiques-sexuelles-au-college-1014.shtml

    http://www.europe1.fr/societe/prostitution-au-college-ces-ados-ne-se-rendent-pas-compte-2267727

    Et bah non, en France en 2014, ce qui choque, c’est ça :

    http://www.europe1.fr/societe/devoir-sexiste-a-l-ecole-le-mea-culpa-d-une-maison-d-edition-2266387

    Bon, ok, le cliché est franchement désuet, peu en phase avec l’évolution de la société, très années 50. Mais sur un album de 100 planches, le fait qu’une d’entre elles soit « old school » mérite-t-elle une telle levée de boucliers ?

    Et bien non, c’est une hoooooorrrriiiiible atteinte à l’égalité, au droit des femmes, aux relents nauséabonds, pétainistes, vichystes et pire encore !

    Et au passage, le fait que les parents soient blancs est discriminatoire, raciste, rappelle « les heures les plus sombres de notre histoire »… Au moins un des deux parents devrait avantageusement être coloré.

    D’ailleurs, on pourrait aussi être choqué par le fait que les deux parents soient de sexes différents, ce qui est assurément discriminatoire, raciste, presque fascisant.

    Il va falloir revoir d’urgence la bande dessinée, avec des parents bigarrés et plus représentatifs de toutes les diversités imaginables, pour éviter d’être en butte aux hurlements de telle ou telle minorité. 😀

    Lorsque la moindre entorse même involontaire à la pensée unique est si lourdement condamnée, la liberté n’en a plus pour longtemps. 🙁

    Quel auteur clamait : « Ce pays est foutu ! » ?

    1. « Personne ne parle par exemple de la réforme qui met en place de nouveaux prélèvements sociaux pour financer les mafias syndicales (CGT et consorts). »
      Ben si. Moi, ici. Billet d’hier.

      1. Kami

        Certes, et c’est tout à votre honneur.
        Je parlais de la presse à grand tirage, qui ne fait pas son boulot.

        Certes, ça vous laisse un boulevard pour traiter les vraies infos, mais le manque de rigueur / honnêteté / recul / analyse des journalistes subventionnés (barrez la mention inutile) demeure navrant tout de même.

        Et pour ce qui est de la pensée unique et de l’opprobre qui frappe toute réflexion qui n’est pas bisou-compliant, je m’étais permis de vous apporter un peu d’eau à votre moulin. 🙂

    2. bob razovski

      Depuis que la prostitution est entrée au calcul du PIB, les prix montent.

      lu dans l’article:

      « J’ai par exemple eu le cas de cette jeune fille qui se plaignait de s’être disputée avec une amie. Quand je lui ai demandé pourquoi, elle m’a répondu : « parce que je fais des pipes à 35 euros alors qu’elle, elle les fait toujours à 30 ».

      35 euros la pipe ! Nomého ! :mrgreen:

      1. gameover

        bah au moins ils ont de bonnes notions libérales sur la concurrence…
        elle aurait pu mettre à profit son rôle pour lui expliquer qu’il n’y a pas que le prix qui compte : il y a aussi la qualité, l’appellation d’origine contrôlée (avec marinière bretonne dedans), le savoir faire… piouh

    3. bob razovski

      Lu au passage, sur le site d’europe 1 :

      « Hollande promet une loi sur la fin de vie en 2015 »

      Ca y est. la fin de vie, c’est pour 2015 ! La sienne, ou celle des créateurs de richesse encore debout ?

  12. Matthieu

    Les profs sont tellement dépassés et impuissants. Immigration, enfant roi, illettrisme, absence sanctions efficaces, troubles du comportement…

    quite à faire du keynésianisme, je propose qu’on relance l’économie par la construction de prisons.

    1. Popeye

      On peut faire simple : clôturer de barbelés certaines écoles, listées ci dessus. Agrémenter de miradors. Faire ça de jour, quand les élèves sont présents. Comme ça, on les remplit directement. Une sorte de prélèvement à la source.

  13. DoM P

    Petite remarque : Sur les 3 établissements scolaires mentionnés (Pablo Neruda, Joliot-Curie, et Jacques Prévert), 3 portent des noms de communistes notoires.
    A ceux qui en douteraient : ce n’est pas une coïncidence.

      1. Popeye

        Stigmatisant d’autant moins que le nom de la première école listée est … VER-CIN-GE-TO-RIX !!!!
        Et pourquoi pas nos ancêtres les gaulois tant qu’on y est! Et après on s’étonne que ces chérubins ne se sentent pas intégrés, je dirais même plus se constatent à leur corps défendant rejetés par les français rances de souche nauséabonde.

  14. Flo

    Canteloup a eu le dernier mot hier en doublant Hollande en conférence de presse :
    « Françaises, Français, Catholiques, Musulmans, Hétérosexuels, Homosexuels,…vous me faites chier, tous. Voilà merci ».
    Pour l’école il ne peut pas en être autrement et ce n’est qu’un début hélas.
    Le mal infuse depuis quelques temps déjà le monde du travail.
    La catastrophe est en cours et il sera pratiquement impossible de l’endiguer. Collectivement CPEF.

  15. Flo

    Un petit presque hors sujet entendu ce matin d’un « spécialiste » de l’Amérique du Nord à propos de l’Islamiste Canadien qui a tiré hier :
    « il était surveillé et on lui avait retiré son passeport pour éviter qu’il parte et qu’il commette des attentats »
    Y a pas c’est réussi sur toute la ligne!

    1. Kazar

      Bravo, je pensais exactement la même chose !!! Super efficace, on va les empêcher d’aller se faire tuer là-bas et comme ça, ils commettront des attentats directement chez nous !!!

      1. Flo

        J’ai bien peur que ça ne soit encore pire que ça.
        L’idée était semble-t-il de l’empêcher d’aller commettre des attentats là-bas…
        En gros nos forces de l’ordre tentent de protéger les populations d’Irak et de Syrie en gardant à tout prix les terroristes chez nous.

          1. vegeta

            c’est incroyable sa tous ceux qui lisent le coran devienne fou : merah, mennouche le taré du canada, les frères de boston, les islamistes du califat islamiques, le hamas, boko haram etc..

            1. Nemrod

              Ben…pour (tenter) de pratiquer assez souvent des conversations avec d’authentiques schizophrènes, je peux vous dire qu’au bout d’à peine 15 minutes vôtre raison vacille…alors au bout de 200 relectures de cette authentique dinguerie il me parait assez logique que le carafon leur explose.

              1. bob razovski

                Je ne sais plus qui a dit, en substance, lorsqu’il comparait Bible et Coran « La Bible ne m’a jamais donné envie de tuer quelqu’un une fois que je l’avais refermée ».

                je crois que c’est Desproges, en parlant des religions.

                Ah, la mémoire… 😉

  16. Kloupa

    Le problème, c’est que les adeptes du système, qui sortent des écoles du parti (qu’il soit de gauche ou de droite,) ont verrouillé le système par leur totalitarisme, tout en criant à l’extrémisme dès qu’une personne hors système prétend contester leur monopole du pouvoir. Un exemple récent étant la sortie de Madame Hidalgo , criant au loup d’extrême-droite… Quant à Bernie Cazeneuve, il est en passe de battre Dany Vaillant dans le livre des records politiques pour la cuistrerie de la déclaration la plus lénifiante: le PS devrait se souvenir qu’après Vaillant, leur champion Jospin fut battu par Le Pen…

  17. Ano59

    « Ecole maternelle Saint Léger, Saint Denis : A la sortie de l’école une élève, qui fit régulièrement ce genre de crise, porte plusieurs coups de pied et des coups au visage d’une enseignante et d’une assistante maternelle. »

    En MATERNELLE ?! Aucun personnel éducatif n’est à l’abri, à ce rythme les puéricultrices se feront aussi refaire la figure par les nourrissons.

  18. MadeInCH

    Grosso-modo, on va arriver à une situation à la Rwanda / Biafra /{Afrique du Sud actuelle}:
    .
    Faits:
    – Une classe « A » numériquement minoritaire de gens qui prennent soin de leurs enfants, n’en font pas « trop », leur donne une éducation.
    – Une classe « 1 » numériquement majoritaire de gens qui pondent en série, RAB de la société dont c’est la faute de tout, ne s’occupent PAS de leurs enfant (RAB ou simplement débordés).
    – Une difFérence visible à l’oeuil entre ces deux classes.
    .
    Effet à court-moyens termes:
    -> La classe « A » aura la majorité des postes à responsabilité, dans l’administration, les médias ou l’économies.
    -> La classe « 1 » criera au wacisme, à la discrimination, à l’inégalitarisme, à l’appartheid, etc.
    .
    Effets à moyens-long termes:
    a) Scénario optimiste « zimbabéen »:
    … ->La majoritocracie fait du « positive discrimination »
    …….. -> spoliation de la classe « A ».
    .
    b) Scénario pessimiste « rwandais »:
    ……-> La classe « 1 » va se venger des inégalités dûs à la classe « A » à coup de machettes.

  19. yoananda

    Tout ça pour ne pas pas dire le mot qui fâche : immigration.

    Car le problème vient bien de la. La culture du cancre, la culture de la violence sont des produits importés.

    Non pas des immigrés eux même mais de la politique d’immigration massive (au delà d’un certain volume l’assimilation n’est plus possible) et du déni des différences culturelles (on ne transplante pas les gens d’un pays à l’autre comme des légumes d’un champ à l’autre).

    Tout ça donc pour préserver la politiquement correct, parce que immigration est un gros mot, synonyme de racisme et donc de nazisme

    Ce pays est foutu.

    1. Adolfo Ramirez Jr

      On ne transplante pas les légumes d’un champ à l’autre. La granulométrie du sol, son pH, son ensoleillement, exposition… Il y a beaucoup de paramètres à prendre en compte pour que ça se passe bien.

        1. Popeye

          ouais ouais, les mauvaises langues parleraient certainement de plantes de la savane dans un jardin méticuleusement entretenu. Enfin, jusqu’à il y a peu de temps.

          1. Quiet Desperation

            Louis XIV avait, de sa main, écrit un petit opuscule, un guide, sur la manière de visiter ses jardins de Versailles : je fantasme volontiers sur la manière dont le Roy remettrait de l’ordre dans l’actuelle silve ensauvaginée…

  20. Borgowrio

    Un gros vendeur de livre dit que mai 68 a en réalité gagné dans les esprits ( Si ce n’est dans les urnes) . Interdit d’interdire applaudi par les enseignants de l’époque , leurs enfants eux même devenus enseignants payent la note … Bien fait pour leur G…..

  21. Karamba!

    Quand je lis des déclarations de ministres du style : « Nous sommes venus dire notre détermination à faire en sorte que le droit passe », je me dis qu’ils ont les mêmes coachs en communication que les footballeurs. Rien dans la tronche mais le devoir de sortir une phrase pour satisfaire les médias. Tu me poses une question, je vais articuler des propos inoffensifs et sans intérêt pour justifier ma présence. Dans le cas du gouvernement socialiste, pas de doute ce sont bien les lèche cul qui sont restés en place au près de Flanby, à deux trois Ségolos près (qui ont d’autres affinités intimes avec le président)…

  22. Bonsaï

    En attendant c’est quand même le big business qui se frotte le mains …
    Parce qu’à la sortie des classe, tout ce petit monde coloré ou pas va s’empresser d’aller consommer de la world fringue, de la world bouffe, de la world musak… tous unis sous une seule bannière : la consommation.
    Il fallait oser dire tout haut ce que tout le monde sait très bien !

      1. MadeInCH

        Oui, mais pas facile de contrer l’influence des amis des enfants.
        Ils sont plus nombreux que les parents, et ils sont souvent plus en contact avec les enfant que les parents eux-mêmes.

    1. MadeInCH

      « Il fallait oser dire tout haut ce que tout le monde sait très bien ! »
      .
      Quel courage!
      Je vais faire acte de courage, et prendre des positions forte, risquées et à contre courant! Comme Jannick Noa!
      « Le FN, c’est mal! », « Le racisme est un délit », « la discrimination, c’est pas bien! », « Les valeurs républicaines, c’est bien! », « Il ne faut pas stigmatiser », « La phynance est mon ennemie! », « J’aime pas les riches/{les méchants}/profiteurs, etc », « J’aime que les bons films/livres/aliments »

      Réussir à sortir:
      « Il fallait oser dire tout haut ce que tout le monde sait très bien ! »
      après avoir dénoncé la grosse consommation… C’est d’un conformisme de révolté-formaté-bien-dans-le-moule tellement en phase avec le mainstream en s’imaginant rebelle…

      Tu as quel âge?

      1. gameover

        A ceux qui ne l’auraient pas remarqué, Bonsaï fait une étude ethnologique sur le blog de h16 pour son prochain billet (ou un livre qui sait ?) et lance donc des stimuli pour tester les réflexes… d’où sa prose un peu décousue…

        1. Kazar

          Bien vu. Alors je fais comme MadeInCH : vive le FN, vive la France, dehors les clandestins, sus aux mosquées, en tôle les délinquants !!!
          Reste à voir ce que ça va donner, mais ça fait du bien !!!

          1. MadeInCH

            Rien que le « en tôle les délinquants » DOIT entraîner une réaction rééducationelle taubiresque!!!

            Comment osez-vous songer à la privation de liberté pour des gens déjà victimes de la société? Un tel cerveau malade capable d’un telle volonté de double peine ne mérite que le bagne dur!

            1. Flash

              Ou un suivi psycho-social individualisé permettant, dans une optique de réintégration solidaire, de poser un diagnostic suite à des ateliers de groupe et des ateliers individuels, de fixer une vraie peine, par exemple :

              – un stage de citoyenneté
              – un enseignement diplômant
              – une formation professionnelle

              Bref, une contrainte pénale quoi !

              1. gameover

                Le juge : tu as volé le sac de la vieille dame, soit, mais pourquoi, après, tu lui as donné des coups de pied ?

                – A*** : Parce que la dernière fois j’avais juste eu un rappel à la loi mais là je voulais avoir une formation diplômante.

            2. Caton

              Lors de l’indépendance de l’Inde, les bonzes ont remis en cause la prison comme peine. La privation de liberté était, à leur avis, une peine inhumaine, et inutile : il suffirait d’envoyer, avec un peu d’avance certes, les délinquants à leur prochain tour de la roue du Samsara. Et de prier pour qu’ils mettent à profit leur réincarnation en rat ou cafard pour accumuler du karma.

              1. MadeInCH

                Des grand humanistes!
                Cela dit, et d’un poitn de vue purement pratique dans cette vie-ci, c’est assez proche des lois de Dracon, législateur athénien.
                Selon lui, le moindre crime doit être puni de mort.
                La raison pour ne pas donner une peine plus sévère à un meurtrier qu’à un voleur de pomme était qu’il (Dracon) n’avait pas trouvé de peine plus sévère que le minimum déjà requis pour le voleur de pomme.

        1. MadeInCH

          Voyons… Procédons par comparaison.
          .
          Calvin a 7 ans.
          Il a plus de maturité de vous.
          Il est peut-être surdoué.
          Mettons que Calvin aie la maturité d’un « vrai » jeune de 14 ans, la puberté en moins.
          .
          Ouais…
          .
          Pas plus que 2 dés pour trouver votre âge. Des six-faces maximum.
          .
          ..
          Note: Je suis conscient de perdre mon temps, mais ça m’amuse.

    2. Taisson

      Mon pauvre Bonsaï !!
      Tous vos commentaires du jour sont le copié-collé du bla bla consensuel de ceux qui « occupent » (je pourrais aussi dire « parasitent » ) les médias, l’école, etc.., à savoir tous les moyens de faire l’opinion…
      Il est bien sur évident que si des trouducs pré-adolescents terrorisent les autres, ainsi que leurs pleutres de profs, c’est à cause de la colonisation, et du grand capitalisme mondialisateur!!
      Et si la quasi totalité des actes délinquants graves est faite par des « bronzés », c’est uniquement parce que l’on à pas prévu pour eux des postes de cadre supérieur avec BMW de fonction !!
      Plutôt que de répéter la propagande que vos profs gauchistes vous ont fait prendre pour de l’enseignement, essayez donc de lire quelques articles dans une encyclopédie, ainsi que ceux consacrés à la naissance de l’islam dans l’histoire des religions de la Pléiade..
      Vous en apprendrez ainsi un peu sur l’histoire que vous prétendez nous apprendre…
      Bien sur c’est très inconfortable de se remettre en question, mais on peut tout de même s’offrir le luxe de réfléchir par soi même !!
      Enfin, H16 à surement raison, ça ne vaut peut être qu’un coup de bulshitomètre!!

      1. Bonsaï

        Je tiens à vous rassurer quant à mon érudition. Bien que n’étant pas musulman, mon père ce grand bibliophile, paix à son âme, m’a offert un Coran pour mes seize ans, il y a assez longtemps de cela.
        Le motif d’un tel cadeau ? C’est qu’à l’époque, de par les fonctions paternelles, nous étions appelés à voyager un peu plus que la moyenne de nos camardes. Il souhaitait donc qu’en tant que fille aînée, je bénéficie d’ores et déjà d’un bagage culturel transversal et polymorphe. Grec-latin, bien entendu et pour commencer. Quelle famille peut aujourd’hui se targuer de telles méthodes d’éducation ?
        Je suppose (et j’espère) que votre prénom n’est pas Sylvain …

        1. MadeInCH

          Et ce coran… L’avez-vous lu?
          .
          1) Je suppose que vous pouvez donc nous expliquer quel a été le critère choisi pour ordonner/numméroter les sourates?
          .
          2) Pouvez-vous m’expliquer le principe des versets abrogeurs abrogés?
          .
          3) Quels sont donc les versets les plus improtants?
          .
          4) Et… lesquels sont-ils?

          Je vous remercie de partager avec nous, et surtout moi pauvre ignorant, votre érudition.

          Et juste pour savoir… Avez-vous d’autres textes « sacrés » d’autres religions?

          1. Bonsaï

            Quand c’est demandé de manière aussi courtoise, c’est un plaisir de répondre. J’ai bien entendu lu d’autres textes à caractère religieux ou philosophique, en particulier dans les domaines de l’hindouïsme et du bouddhisme. A ma grande honte, j’avoue être un peu moins au courant des textes chrétiens. En réalité, je pratique surtout les philosophes, et donc aussi la philosophie médiévale.
            Quand à jouer au singe savant pour vous faire une exégèse coranique dont je serais d’ailleurs bien incapable, je ne vous ferai pas le plaisir d’un tel ridicule.
            Meilleures salutations et certainement à plus tard, puisque je suis votre nouveau souffre-douleur (attention, coriace) …

            1. Quiet Desperation

              Ma chère Barbara, vous avez un côté trollesque un brin ambigu, et parfois provocateur : mais il n’y a pas de souffre-douleur sur ce Blog, les déviants sont seulement envoyés à la Loubyanka….

            2. MadeInCH

              Juste 4 questions qui permettent de comprendre la structure fondamentale du coran et de son message.
              .
              Vous ne voulez pas répondre? il y a 2 possibilités:
              1) Vous ne saveux pas.
              2) Vous savez, mais vous vous abstenez pour ne pas stigmatiser.
              .
              Okay, il y a aussi la solution 3): Vous abandonnez la discussion. Par par abandon mais parce que vous estimez que ça n’en vaut pas la peine. C’est possible. Mais pour moi, ça s’assimile à la solution 1).
              .
              Je n’aurais pas dû vous demander si vous aviez d’autres textes sacrés, car cette question subsidiaire vous a permis de répondre en grande majorité en dehors des 5 questions principales.
              .

              1. gameover

                C’est une erreur que font souvent les journalistes. Ils posent la question qui tue mais par peur de ne pas récupérer la parole (ou pour adoucir la précédente) ils posent une question alakon… et le politique répond à cette dernière. Et du coup on a une réponse alakon.

                Y a aussi des salariés qui font cela quand ils demandent une augmentation de salaire ! :mrgreen:

              2. Bonsaï

                Et il y a la question 5, la plus importante à mes yeux.
                Quels sont les critères qui vous autorisent à vous poser ainsi en juge, président de tribunal, doyen de faculté ou que sais-je encore ? Quelles sont vos compétences en la matière et quel est le cursus personnel qui vous permet de me soumettre ainsi à l’interrogatoire (ou à la séance de torture). Une fois que nous aurons obtenu ces indispensables éclaircissements concernant votre propre curriculum, nous pourrons aller plus avant.

                  1. Quiet Desperation

                    Non pas, Barbara, c’est pour votre édification que quelques commentateurs se dévouent, afin de vous ramener à une plus juste appréciation de problèmes dont la prégnance n’a pu vous échapper, mais auxquels vous apportez des réponses parfois sensiblement erronées.

                    1. Quiet Desperation

                      Et sachez que le grand H ne produit pas son Bullshitmeter pour le Troll de base ! C’est que, comme moi, humble commentateur de base, il perçoit une âme de qualité, d’élite même : soyez certaine que votre conversion fera régner le bonheur sur ce Blog, car, comme le disait Luc « il y aura plus de joie dans le coeur de H pour une seule pécheresse qui se repent, que pour quatre-vingt-dix-neuf Justes qui n’ont pas besoin de repentance.… »

                    2. Quiet Desperation

                      Pour la question 5, certains vous diront « la réponse est 42″… mais je reste dubitatif, car cela me semble nettement exagéré.

                      Il me paraît, en revanche, que « 22 »… n’est-ce pas… comme disait le bon Yossarian, offre des perspectives infiniment plus souples et pleinement satisfaisantes pour l’esprit…

                    3. MadeInCH

                      Quiet Desperation – 23 octobre 2014, 16 h 40 min
                      ..
                      J’adore vos références élittéraires 🙂

                1. MadeInCH

                  Facile.
                  Après avoir étudié l’islam, je suis devenu anti-islam avant toute chose.
                  Le reste est secondaire.
                  Je suis un patriote, et j’aime mon pays. Mais je suis réaliste, et je sais uîl va disparâitre un jours.
                  Les partis politiques disparaissent.
                  Les idées économiques contre-nature disparaissent (communisme).
                  .
                  Bien des religions sont apparues et ont disparues. Parfois simplement car elles permettaient la discussion théologique, ce qui permettait à une autre de venir se mettre en place.
                  Justement, l’islam ne le permet PAS DU TOUT!
                  L’islam est, à mon avis, le seul truc vraiment ténébreux et nauséabons qui peut effectivement faire plonger l’humanité dans un long âge des ténèbres.
                  .
                  Jugement selon la théorie de l’islam: coran et hadit:
                  Etudiez-les, et voyez que ce n’est pas positif, selon des valeurs un peu humanistes.
                  .
                  Jugement par la mise en pratique de l’islam:
                  Citez-moi intuitivement en 10 secondes, 2 pays avec une proportion importante de musulman et qui ne soit PAS une dictature ou en conflict?
                  .
                  Discussion avec des officiels de Singapur:
                  – Question de ma part:
                  Mais pourquoi Singapur a-t-elle besoin d’une arméE si importante?
                  – Réponse du tac au tac:
                  Tout nos voisins sont musulmans.

                  Mince! Pas de langue de bois! Pss de politiquement correcte. Juste du factuel.

                2. Nyamba

                  Priceless.
                  Or donc, Mme Bonsaï, quels sont les critères qui vous autorisent à vous poser ainsi en juge, présidente de tribunal, doyenne de faculté ou que sais-je encore ? Quelles sont vos compétences, et quel est le cursus personnel qui vous permet de tirer des conclusions sur le profil de ceux que vous appelez « gazouilleurs » ?
                  http://h16free.com/2014/10/07/34035-moscovici-lex-futur-commissaire/comment-page-1#comment-367789
                  http://h16free.com/2014/10/13/34222-allocations-chomage-macron-tripote-le-dogme/comment-page-1#comment-370575
                  http://h16free.com/2014/10/19/34351-plug-vendome/comment-page-1#comment-374235
                  Oh, et last but not least : http://h16free.com/2014/10/23/34459-violence-a-lecole-des-priorites-clairement-definies/comment-page-1#comment-375878

                  En fait, vous êtes qui ? Voulez-vous être notre psy ? Croyez-vous que ça nous intéresse ?

                3. yp

                  Dommage : Les réponses aux questions que MadeInCH vous a posé sont interessantes, car on ne peux certainement pas prétendre avoir compris quelque chose au coran sans ces références là…

            3. MadeInCH

              En fait, voici les réponses. Elles sont vériables à souhait si vous cherchez un peu.
              1) Les sourates sotn classées dans l’ordre croissant, et PAS dans l’ordre chronologique.
              -> Effet secondaire: Difficile à un non-specialiste de déterminer l’ordre chronolique des sourates, et donc leur validité.
              .
              2) Un verset plus « jeune » abroge (désactive) un verset plus vieux, si il traite d’un sujet similaire.
              .
              3) Plus une sourate est « jeune », écrit chronologiquement vers la fin, plus il est important, car il peut abroger beaucoup de texte mais a peu de chance d’être abrogé.
              .
              4) La sourate la plus importante est la sourate N° 9, dite « la sourate de l’épée ».
              Elle est édifiante.

              Donc, tout les versets « tolérants » écrit pré-Médine sont abrojés par les textes post-Médine.
              Mais comme tout les textes restent dans le coran, il est possible d’en sortier de très beaux versets tolérants et humanistes. Sauf que le menteur/ignorant qui vous les montre ne précise PAS qu’ils sont abrogés.
              .
              -> Les muzulmans « braves types » s’en foutent.
              -> Les « méchants » trouveront TOUJOURS une justification de leurs crimes dans le saint sacré coran. Et même les « braves types » ne pourront vraiment protester, à cause du lavage de cerveau qui INTERDIT de critiquer le coran, qui n’est pas inspiré mais révélé car il a toujours existé.
              Sans même se demander pourquoi il y a un truc come « abrogeurs/abrogés » dans un truc parfait existant depuis le début des temps….

                1. MadeInCH

                  Argh!

                  « elles sont vériFiables à souhait »!!!
                  ça peut changer le sens si une personne dishonête veut ergoter sur l’interprétation potentielle d’une fôte de phrap.

              1. yp

                Précision : le coran est classé selon la longueur des sourates, des plus longues aux plus courtes (mis à part le prologue, dit « al-fatiha »).

                1. yp

                  Eh ben je vien de controller c’est faux : l’ordre numérique des sourates n’a rien à voir avec leur longueur. Si quelqu’un a la vraie réponse (bien qu’elles soient effectivement en général plus courtes à la fin du livre) :/

                  1. yp

                    Si quelqu’un a la réponse à la raison de l’ordre des sourates dans le coran, je suis preneur… (Quand j’ai vu la réponse sur le net, je me suis dit « mais bon sang, c’est bien sûr ! ». Il faut vraiment tout vérifier…)

                    1. Aloux

                      Et les Haddith ? Il me semble que certains commentaires font autorité pour l’interprétation du texte coranique, il faudrait donc plutôt les lire eux que le Coran pour savoir ce qui est vraiment hallal non ?

                    2. yp

                      Les haddiths c’est plus compliqué, ça dépends de la réputation de l’auteur, de la valeur qui leur a été accordée par les différentes écoles, ect…

                      S’aventurer la-dedans ressemble à une véritable jungle qui donne l’impression au profane que vous y trouverez toujours tout et son contraire.

                      Je simplifie sans doute excessivement les choses, mais selon le coran lui-même, il n’y a qu’une seule façon de lire le coran : le coran est la parole d’allah (en fait c’est plus compliqué puisque certains haddiths sont également considérés comme étants la parole d’allah.)

                      En plus, selon que ce sont des malékites, des wahabites, des chiites, ou d’autres courants, les poids accordés aux différents textes seront différents (ex: il me semble que certains auteurs sont reconnu comme la parole divine par certaines écoles sunnites ne sont pas reconnus du tout et même rejetés par les chiites…)

                    3. gameover

                      « il me semble que certains auteurs sont reconnu comme la parole divine… »

                      ca me rappelle un truc…

                    4. Peste et coryza

                      Petite question : pourquoi s’en soucier ?
                      Il suffit de remettre au gout du jour les méthodes de Arnaud Armaury ou Bernard Guy : elles ont montré leur efficacité à juguler les déviances religieuses.

  23. malicorne

    Mes biens chers concitoyens,

    Rassurez-vous, dans quelques décennies, l’Islam mettra un peu d’ordre dans ce foutoir qu’est l’Edunat. Voyons même plus grand, dans tout le pays.
    Bon, on aura toujours les mêmes guignols, arborant qui la burka, qui la coiffe flambant neuve des nouveaux convertis. Mais ils auront jeté aux chiottes de l’histoire leur humanisme de pacotille . Et sauront montrer aux nouveaux conquérants qu’ils sont encore plus radicaux qu’eux. car ils ont le gène de la survie, que vous n’avez plus.

    1. vegeta

      il existe au nigéria des musulment qui ont comme nom de gang « boko haram » qui veut dire  » l’éducation est un pécher » ils ont:
      kidnappé 300 fillettes d »un coup( chaque semaine ils en kidnappent pour les violées et les revendre)
      exterminé des milliers de chrétiens, violées des milliers de chrétiennes, brûlées des église des maisons des livres bref tous ce qui passent entre leurs mains

  24. La Rédac des News du Système

    Ca faisait longtemps qu’on n’entendait plus parler de notre ancien président, mais il est à nouveau dans le collimateur de la justice…

    ••• Nicolas Sarkozy entendu comme témoin dans une affaire de ressemblance patronymique

    Selon des informations parues ce jour dans les colonnes de nos confrères du Républicain Lorrain, Nicolas Sarkozy aurait été entendu récemment par la justice comme témoin dans une nouvelle affaire. L’ancien président de la République et actuel candidat à la primaire UMP aurait passé plusieurs heures ce week-end dans les locaux de la brigade patronymique de la section des affaires bizarres de la police judiciaire de Paris. (…)

    La suite sur http://wp.me/p55j1d-5q 🙂

  25. David

    Je viens de recevoir dans ma boite aux lettres la revue « Noël » de ToysR’us :

    – les pages consacrées aux jouets de filles sont imprimées sur fond rose avec des photos de petites filles jouant à la poupée ou déguisées en fée ;

    – les pages consacrées aux jouets de garçon sont imprimées sur fond bleu avec des photos de petits garçons jouant au racing-car ou habillés en power rangers.

    Quelle H O R R E U R !! Mais que fait Najat ? Que fait le gouvernement ?? Où est la HOTOTORITE ???

    1. Flo

      C’est encore pire que ça : Picwic, La Grande Récrée, Carrefour…pareil tous pareils.
      Ils sont tous fous. Publier des horreurs que le citoyens ne veulent plus voir. Ils l’ont pourtant exprimé clairement en 2012 non?
      Misère.

      1. MadeInCH

        Vite une taxe éducativement neutrogenrisante!
        .
        Paramètre de détermination de la hauteur de la taxe?
        -> Il faut demander à une commission qui fera des sous-commissions qui nommera des enquêteurs au cas par cas.
        .
        L’importance des liens d’intérêt généraux entre l’entité ciblée par les inquisiteurs et l’Ensemble des Petits & Grands Timmoniers doit être pris en compte de manière transparente et républicaine.
        .
        Si l’encre est bio et sans huile de palme nicotinisée, c’est un plus.

    2. jyb

      David. Je comprends votre amusement et j’en ris moi-même quelquefois. Cependant, je pense que nous devons arrêter de colporter ces pignouferies, même sur le mode sarcastique. Plus on en parle et plus ça s’installe dans la tête des gens, au point qu’on finit par croire que ça existe. Laissez donc les neutro-sexuels comme Mademoiselle Belkacem s’amuser avec leurs jeux trans-genres sans y prêter la moindre attention. Tout cela finira par s’évaporer comme pipi de chat au soleil.

        1. Aristarque

          Dans mon jardin, il y a un hortensia qui est largement quatre fois plus gros que les autres, tous plantés ensemble il y a bien quinze ans. L’ été, vous en comprenez immédiatement l’origine, à subir l’ odeur de vespasienne féline qui l’ environne…

      1. David

        Il y a des gens, et pas n’importe qui, pour qui ça existe VRAIMENT.

        Il est instructif de consulter la composition du « Haut Conseil à l’Égalité entre les hommes et les femmes », constitué de plusieurs commissions :

        « Violences de genre »
        « Santé, droits sexuels et reproductifs »
        « Droits des femmes et enjeux internationaux et européens »
        « Lutte contre les stéréotypes sexistes et la répartition des rôles sociaux »
        « Parité en matière politique, administrative et dans la vie économique et sociale »

        docs.google.com/file/d/0BwYmGTOsRRjJZlpTZnFhM2haM3M/edit?pli=1

        73 personnes y travaillent sur ces sujets absolument essentiels, dont 30 bonshommes et 43 bonnes-femmes
        (le clou c’est de lire sur leur site web : « Le Haut Conseil est strictement paritaire » ; du vrai foutage de gueule décomplexé, comme dit H16).

        Les 5 à 6 millions de personnes sans emploi sauront apprécier à sa juste valeur le sens des priorités de ce gouvernement.

        1. Aristarque

          Paritaire, je ne sais pas mais connaisseur des justes proportions, sûrement! Il faut 3 femmes pour équilibrer deux hommes, cela me paraît bien le faire… 😳

      1. vodkaman

        c’est pas très abcd de l’égalité sexuelle pour tous ça, il ne s’attaque qu’aux petites filles, suis sur que c’est un infiltré de la manif pour tous pour discréditer l’édnaz.

  26. bob razovski

    Rien à voir avec le sujet : J’ai acheté le livre de Zemmour, pour voir…

    Dès les premières pages, j’ai une sensation bizarre, genre l’auteur mélange tout et son contraire, tout en évitant l’essentiel.

    Quelqu’un ici l’a lu ?

    1. MadeInCH

      Point encore.
      J’en ai entendu que du bon (en dehors des merdias mainstream), mais c’et vrai que les blogs en quetion sont un tout petit peu orienté un choïa…

      En conseilles-tu l’achat pour lecture? Car il y a aussi l’achat protestataire pour faire ierch les merdias.

      1. bob razovski

        Pour l’instant, non. Je donnerai un avis quand je l’aurai terminé.

        De ce que j’ai lu pour l’instant, il semble confondre tout un tas de choses, comme le capitalisme de connivence, avec le libéralisme.

          1. Quiet Desperation

            Il y a une chronique de H, point si vieille, qui plante Z… bon, j’en approuve l’analyse sous l’angle « Libéralisme », mais n’empêche…

            Z a des cojones en acier, et une culture loin d’être négligeable.

            Et puis, n’est-ce pas, comme disait JFK à propos de LBJ : « I’d rather have inside pissing out, than outside pissing in… »

            1. gameover

              Oui il a une culture énorme au niveau de l’histoire.
              De base la logique voudrait (et j’aurais eu tendance à penser) que ceux qui connaissent bien l’histoire ont de bonnes capacités d’analyse afin d’éviter de répéter les erreurs mais… tous mes profs d’histoires ayant été communistes, ça met le raisonnement à bas.

              1. Quiet Desperation

                Les profs… j’en ai été un, très brièvement… et quelle que soit la matière enseignée, cela devient vite une matière précisément, un bread-earner basique… Pour cela que je suis parti… Si j’étais resté, peut-être aurais-je oublié l’anglais ?

                Donc… le prof d’histoire reste sur les quelques périodes qu’il a étudiées en faculté, surtout dans les années de formation que tu évoques, et avec la mainmise marxiste sur l’enseignement universitaire de l’Histoire, toujours actuelle, il devenait cosaque par choix, ou par ambition (pas facile d’être à contre-courant… si l’on guette des promotions flatteuses… et que l’on craint les inspections…).

                Les meilleurs historiens ne se recrutent pas dans les universités françaises… tous formatés : Reynald Sécher connaît les pires difficultés, voire un ostracisme scandaleux, malgré la qualité de ses travaux…

                Ceci étant, le Libéralisme étant à mes yeux essentiellement un empirisme, il est difficile de fonder une Ecole Libérale de l’Histoire, sinon en simple réaction aux falsifications marxistes…

              2. Nyamba

                Ne connaissant pas le personnage, mais tombant de temps à autre sur des commentaires enfiévrés à son sujet, j’ai regardé quelques vidéos sur youtube de ses chroniques (il intervenait semble-t-il comme critique de quelque invité d’une émission people de France 2 ou 3). J’en ai retenu que le fond bibliographique qu’il utilisait paraissait intéressant, bien que quelque peu biaisé par des opinions à mes yeux dérangeantes ; finalement, à l’entendre parler, je me suis dit que ce monsieur – très futé, mais malheureusement peu intelligent (encore une fois à mes yeux) – était avant tout un individu fort impoli, et particulièrement désagréable (« connard suffisant », me suis-je dit, je crois). Bref, je ne l’aime pas. Néanmoins je lirai avec intérêt le rapportage que vous ferez de son ouvrage.

                1. gameover

                  Je ne partage pas toutes ses idées loin de là : il est anti-européen, fermeture des frontières, anti-mondialisation, préférence nationale (liste non limitative).

                  Je n’irai pas non plus dire que les ennemis de mes ennemis sont mes amis mais c’est vrai que je prends un malin plaisir de le voir opposer à des Sapir, Caron, Cohn Bendit, Duflot, Taubira…. (sur l’esclavage ça payait) et même quelques pointures.

                  Ses débats genre speed dating sur iTélé avec Domenach étaient aussi assez intéressant par le volume d’informations et de contradictions distillées en quelques minutes.

                  Je ne pense pas qu’il prépare ses interventions de manière fouillée avec ses contradicteurs et ses réponses du tac au tac ne souffrent souvent aucune contradiction et c’est peut être ce qui lui donne ce coté « connard suffisant ». Il faut dire aussi que dans le paysage il y a très peu de polémistes d’un tel niveau.

                  Un autre coté intéressant de Zemmour est qu’il ose soulever des débats tel ce dernier concernant le fait que la france aurait sauvé plus de juifs en étant collaborationniste que si elle avait été sous administration allemande… faut oser, mais jusqu’à maintenant je n’ai pas encore vu une réponse contradictoire qui tienne debout alors que cette polémique est née de son livre sorti il y a 2-3 semaines et a déjà donné lieu à des dizaines de débats.

                  1. Nyamba

                    Evidemment, je n’ai aucune idée à ce sujet, mais je suppose que la contradiction n’est possible qu’avec des comparatifs adéquats. Sur quoi appuie-t-il ce dernier point ? A-t-il comparé les chiffres à ceux d’autres pays occupés ?

                    1. gameover

                      @ la tortue

                      http://www.lefigaro.fr/vox/societe/2014/10/07/31003-20141007ARTFIG00147-on-n-est-pas-couche-le-clash-salame-zemmour-sur-vichy-vu-de-belgique.php

                      « Zemmour affirme que moins de juifs furent sauvés en Belgique et au Pays-Bas qu’en France. C’est exact. Grande fut ma surprise de découvrir il y a 15 ans que la Belgique avait déporté la moitié de ses juifs (presque tous exterminés) et les Pays Bas encore davantage alors que, contrairement à la France, le rôle des autorités belges et néerlandaises pendant la guerre était peu mis en question.

                      75% (104 000 individus) des juifs aux Pays Bas furent déportés pour 50% ( 25 257) en Belgique et 25% (75 721) en France. On peut sans doute l’expliquer par la taille du territoire, par l’existence d’une zone libre mais quel paradoxe tout de même alors que le gouvernement belge, réfugié à Londres, était du côté des Alliés et que Vichy collaborait officiellement avec les Allemands.
                      Zemmour a encore raison sur le nombre de Justes. 5 371 aux Pays Bas, 1 665 en Belgique, 3 760 en France. Le courage exemplaire des Justes ne peut à lui seul expliquer le nombre de survivants en France. »

                    2. bob razovski

                      @GO : c’est normal, l’administration française, déjà à cette époque, fonctionnait très mal. Ce qui explique les ratés de déportations :mrgreen:

                  2. Quiet Desperation

                    C’est aussi ce que disait, à propos de Vichy et de la protection des Juifs, une femme aussi incontestable qu’Annie Kriegel, résistante, ancienne de la MOI, communiste ayant abjuré le communisme, et appartenant à l’école de Raymond Aron… mais comme elle avait parlé avec courage de « l’insupportable police juive de la pensée » à propos de la loi Gayssot qu’elle combattait, après sa mort en 1995, elle a cessé d’intéresser….

  27. Bernard

    Les enseignants n’ont que ce qu’ils méritent.

    Lettre d’une amie du blog ‘Didier Groux habite ici » : http://didiergouxbis.blogspot.fr/2014/06/les-joies-de-leduc-nat-une-amie-nous.html

    Cher Didier,

    J’émerge de trois semaines d’arrêt pour avoir tenté, une année durant, de mettre des élèves au travail, de responsabiliser des parents et de faire exclure les perturbateurs :

    – Oui mais là, non, on peut pas, vous comprenez. La situation de Trucmuche, c’est très très compliqué. Il vous faut prendre du recul. Bon, ce qu’on va faire c’est qu’on va se réunir pour trouver tous ensemble une solution à lui proposer pour qu’il accepte de réapprendre son métier d’élève.

    – Et un coup de pied au cul, ça serait possible ? il empêche toute une classe de travailler depuis le début de l’année.

    – Oui mais là, non, parce que vous comprenez, comme je vous l’ai dit, la situation de Trucmuche, c’est très très compliqué. Hou là là ! Oui, très compliqué. A la rigueur, on va l’exclure-inclure avec sursis une journée. Et puis faut vous faire à l’idée que le cours frontal, c’est fini, ça marche plus. Faut être créatif aujourd’hui, faut rendre les élèves acteurs de leurs apprentissages, vous comprenez.

    – Et pour Machin-Chose, qu’envisagez-vous ? Il ne vient plus en cours depuis deux mois. Un signalement à l’Inspection d’Académie, peut-être ?

    – Hou là là ! Alors là, non. Pour le petit Machin-Chose, c’est très très compliqué. Il fait de la phobie scolaire. Alors, avec l’infirmière, l’assistante sociale, l’éducateur, le médecin scolaire, la CPE et les parents, on travaille dessus pour le réconcilier avec l’Ecole.

    – Et un coup de pied au cul, ça ne pourrait pas enrayer sa phobie ?

    – Hou là là ! Pas du tout du tout, ça mettrait à mal tous nos efforts. Non, pour le petit Machin-Chose, on a pensé à un emploi du temps aménagé. Alors, que je vous explique : il ne viendra que quelques heures en français et en maths et on lui garde les heures d’EPS, d’Arts Plastiques et d’Éducation musicale. Comme je vous l’ai dit, faut à tout prix le réconcilier avec l’École. Alors, le lundi, j’ai vu qu’il avait français de 8 à 10. Il viendra avec vous de 9 à 10. Parce que vous comprenez, c’est compliqué pour lui de se lever et d’être en cours pour 8 heures. Bon, après, il pourra aller en maths de 10 à 11. Je lui enlève l’histoire-géographie et l’anglais parce que c’est l’après-midi ; ce serait trop compliqué pour lui. Ah ! en revanche, il pourrait venir le mardi de 9 à 12 parce que là il aurait EPS pendant deux heures, il aime bien ça, et Arts plastiques. Pour le mercredi, on verra où il en est.

    Résultat : moi aussi j’ai fini par faire de la phobie scolaire. C’était une année très très compliquée pour moi, vous comprenez, m’sieur Goux ? D’autant plus qu’il n’y avait pas que Trucmuche et Machin-Chose. J’ai acheté En Territoire ennemi à sa parution, mais si tu n’y vois pas d’inconvénient j’attendrai un peu pour en entamer la lecture parce qu’en territoire ennemi, j’y suis restée toute l’année…

    Je t’embrasse. Embrasse de ma part Catherine dont je regarde les photos avec plaisir.

  28. Aristarque

    Moi, j’aurais écrit : (…) de balancer quelques vérités fracassantes avant de repartir bien vite vers le prochain cocktail (Molotov) et (…) ???
    (étonné que notre hôte n’ait pas eu cette association en tête lors de sa rédaction, d’autant qu’elle collait bien au propos)

  29. Hipparchia

    Bonsoir,

    Bien que ce ne soit pas jour des enfants, j’aime ce billet.

    Dans mon lycée, nous avons exercé, le jour des vacances, notre droit de retrait.

    Tout à commencé dans la salle d’étude où un élève que nous n’identifierons jamais a lancé une boule de papier enflammée sur la pionne. La vie scolaire, excédée à force de surfer entre les crachats, les flammes et les insultes, exerce son droit de retrait.

    Ils sont suivi dans l’heure par le lycée professionnel, puis par le lycée général parce que nous partageons les mêmes locaux.

    J’apprends, parce que cette année mes élèves sont très chouettes, que le LP en est à son dixième départ de feu, une bombe lacrymogène lancée en classe, des pétards jetés à la gueule des professeurs.

    Nous sommes rentrés il y a un mois.

    En fait, nous réclamons simplement le maintien d’un CPE et d’un pion pour arriver à gérer les plus de mille élèves. Mais comme hollande et je ne sais quel ministre de l’éducation a décidé que seuls les collèges seraient dans les dispositifs prioritaires, nous allons le perdre.

    Ajoutons que le chef d’établissement est intéressé aux « résultats ».

    1. gameover

      Pensez-vous vraiment qu’un CPE et un pion résoudront le problème ?
      Pourquoi les profs ne prennent jamais position sur les directives de leur ministère (sauf quelques rares exceptions dans des blogs anonymes) ou sur le constructivisme sociétal qui nous a conduit ici (tous égaux, nvellement par le bas)?
      Pourquoi la seule réponse qu’ont les profs est toujours plus de moyens ?

        1. Flash

          C’est un palliatif. Ca permet d’écoper le navire qui coule plus facilement, mais cela ne permettra guère d’améliorer la situation : le mal est beaucoup plus profond.

    2. vegeta

      oh les méchants élèves qui vous empêchent de boire votre café au chaud pendant votre pause syndicale que c’est triste vite une loi mais au lieu de vous plaindre pourquoi vous ainsi que tous les profs n’allaient pas dans la cours de récréation par groupe de deux ou trois et surveillé les enfants tous en discutant entre vous ?

      1. Quiet Desperation

        N’attaquez pas Hipparchia, SVP : cette personne du sexe, qui fréquente le Blog dans un esprit positif, fait preuve d’une ouverture d’esprit libéral, fort rare dans le corps enseignant…

      2. thom__yorke

        Parlez de ce que vous connaissez. Et oui, dans le primaire nous sommes plusieurs à avoir un esprit libéral et à consulter ce blog notamment (surtout grâce à moi 🙂 ), cela fait 5 ans que je suis dans ce métier donc je ne me sens pas responsable, non. Et je ne répondrai pas aux attaques idiotes, des arguments j’en ai à la pelle. Et comme toujours, je trouve le regard d’H16 sur l’EdNat d’une justesse incroyable pour quelqu’un qui n’est pas du milieu. Cela nous change des bêtises hallucinantes que nous sortent nos ministres successifs.

        1. Quiet Desperation

          79% votant Hollande me permet de considérer… n’est-ce pas, mon cher Yorke… que qualifier de « rare » la petite marge libérale n’a rien de scandaleux… quant à « plusieurs », j’ai toujours un certain mal à le confondre avec « beaucoup ».

          Comme disait un autre commentateur : « faudrait pas nous prendre pour des jambons »…. même si l’on est Yorke….

          1. Nemrod

             » a moins qu’un lascar, au détour d’un bloc et sans crier gare, me découpe le lard…façon jambon d’York »

            On est en plein dans le sujet !

          2. thom__yorke

            C’est pour cela que j’ai précisé dans le primaire, je peux affirmer que c’est bien moins gangréné (et surtout syndiqué) que le secondaire. Après oui, je ne nie pas qu’une majorité a voté roi Solex…

      3. Flash

        Je vous trouve aussi un peu agressif, vegeta.

        Être fonctionnaire n’est pas une tare. Et, pour parler vrai, je ne pense pas qu’il soit malin de leur cracher dessus. Ils sont les premières victimes de l’Etat, qui préfère les laisser végéter au niveau financier à un niveau honteux que de réformer, et lorsqu’il « réforme », c’est pour pondre des usines à gaz débiles et des normes inutiles que le fonctionnaire devra appliquer.

        Devoir appliquer une directive bisou sur la lutte contre l’homophobie alors que le problème principal de certains établissements est l’illettrisme et l’insécurité bien réelle, c’est sans doute blasant. Ou recevoir des directives de fermeté et se faire lâcher dès qu’on les applique.

        Alors oui, beaucoup s’aveuglent et supposent que le problème c’est le trop peu d’Etat alors qu’au contraire, l’Etat est trop présent.

        Il veut s’occuper de tout, et fait tout mal. Un Etat plus modeste, s’il a des missions clairement définies, pourrait être plus efficient.

        Je suis sûr que si on écoutait les professeurs, ils en auraient des choses à dire, sur les normes stupides et contradictoires, les postes inutiles, les enseignements superflus, les mauvaises allocations de ressources, les priorités définies en dépit du bon sens, les états d’esprit moisis des uns ou des autres.

      1. sam00

        Quatres abrutis finis s’en vont faire le djihad et finissent raides mort sous les balles … franchement, on doit s’ennuyer fermement dans les rédactions pour faire des pleines pages…

        Par contre, moi ça sera deux fois des pâtes aussi, et avec beaucoup de sauce.
        L’humanité débarrassée de quatre nuisibles pareil, c’est fête !

        1. bob razovski

          C’est important pour le maire soce de la ville, qui en profite pour demander du pognon des zôtres. Parce que, vous comprenez ma bonne dame (et si vous comprenez pas , on s’en fout d’ailleurs !), si ces gens partent, c’est parce qu’ils n’ont pas d’emploi, pas de ressources, que la société eléméchante…

  30. Greg

    L education nationale sert plus a faconner un etat d esprit qu a enseigner. Il faut absolument que le francais reste un veau docile convaincu de ses faiblesses et ignorant de ses forces. Exemple : tout le monde connait la defaite d Azincourt mais qui connait la victoire de Patay ?

    1. petit-chat

      Pour présider la commission (encore une) :
      « Le profil idéal: un haut fonctionnaire connaissant bien le monde des entreprises. »
      C’est pas gagné…

  31. Droopyx

    Améliorer l’E.N. :
    Interdiction à tout membre d’un gouvernement (cabinets et conseillers compris) et à tout parlementaire ou élu régional (lycée) ou départemental (collége) de mettre ses enfants dans le privé. Obligation de scolariser leurs enfants dans le plus proche établissement classé ZEP sans possibilité de dérogation.

    Pour les études supérieures (au cas où) fac. publique obligatoire, interdiction du recours au soutien scolaire privé. Interdiction de suivre les cours d’un IEPolitiques (principe de précaution contre l’endogamie).

    Tout enfant parent jusqu’au 6eme degré de Peillon, Hamon, Valaud Belkacem Fioraso et Pau Langevin ne pourrait percevoir une aide au mérite quelconque (il faut montrer l’exemple).

  32. sam00

    HS … Quoi que …

    La « chose » qui suit m’a été envoyée par une personne voulant m’expliquer le concept du « revenu de base » (je met des guillemets parce que ce truc tache les mains)

    C’est une idée très en vogue en ce moment … Là, vous avez la version expliquée en images pour les benets que nous sommes

    Âmes sensibles, ne cliquez pas. Mort du bullshittometer assurée !

    http://nepsie.fr/leblog/2014/09/10/a-contre-emploi-22/

      1. sam00

        J’avais prévenu … c’est dangereux … et ça laisse des traces.

        Et j’ai du me taper la lecture jusqu’au bout pour pouvoir ensuite expliquer à la personne qui m’a envoyé ça que bon, comment dire, c’est bullshit … arg, j’ai perdu un paquet de neurones pour arriver à lire jusqu’au bout.

        1. gameover

          Oui, revenu de base, revenu universel… il y a même parfois de jolis calculs, la même pas ! Comme ça ça évite de se poser des questions.

          Mais même quand il y a des calculs, aucun n’a pris en compte que les prix se calent en fonction du revenu disponible de x% de la population : il semble que la règle du 80-20 s’applique là aussi.

          Donc en final tout augmentera pour absorber ce pognon distribué : un bon exemple est le prix des logements étudiants. Depuis qu’il y a des allocations logements les prix ont été multipliés par 3. Mais les propriétaires ne sont pas plus riches pour autant : on leur a repris d’un coté ce qu’on a donné aux locataires.

          1. sam00

            Je sais bien … mais va expliquer ça à des personnes qui ne savent même pas additionner les lignes sur leur feuille de paye et là c’est beaucoup plus drôle …

    1. pi31416

      Le revenu de base? C’est génial. GE-NI-AL! Et je dirai même plus: FEODAL (http://www.paroles.net/henri-salvador/paroles-java-mondaine)

      Et j’ai remarqué que c’était très populaire ces temps-ci chez Agoravox.fr

      C’est génial car conforme à la loi newtonienne, appliquée à la phynance, selon laquelle on peut grimper en l’air en se soulevant par la peau du cou ou par le fond du pantalon.

      Tout va bien, il y a de l’emploi: la machine à décerveler ne chôme pas.

  33. ALU

    La liste des incidents donnée par France Bleu 107.1 mériterait une petite étude bien rigolote et politiquement/culturellement incorrecte concernant les noms des lycées cités. Un peu à la manière de celle concernant la relation entre prénom et mention au bac.

  34. Wapi

    @ samoo
    Hallucinant! Je propose un aller simple pour la Corée du Nord à ces illuminati, avec le pruneau unique (plomb)ou la corde ( chanvre) pour salaire de base dans un camp de rééducation sociale cher à Pyong Yang…. Et de tester en réel leurs théories fumeuses..Le pire ce sont les commentaires … la loubyanka serait mon option de choix pour les éduquer. Mais je suis une horrible capitaliste mangeuse de chiots mignons tout plein….Votre lien fait mal et me rappelle la prof trotskiste qui squattait la machine à café dans mon ancienne et très lointaine vie de prof.
    Je croyais l’espèce disparue. Bullshitomètre pulvérisé.

    1. sam00

      J’avais prévenu :p

      Le pire avec ce genre de choses, c’est que comme c’est joliment imagé, ça marque certains esprits … surtout les jeunes.

      En parcourant cette chose, j’avais mon cerveau qui était en train de me réciter du Bastiat (Propriété et Loi) :

      « À cet égard, le Luxembourg nous a présenté récemment un spectacle fort extraordinaire. N’a-t-on pas entendu, en plein dix-neuvième siècle, quelques jours après la révolution de Février, faite au nom de la liberté, un homme plus qu’un ministre, un membre du gouvernement provisoire, un fonctionnaire revêtu d’une autorité révolutionnaire et illimitée, demander froidement si, dans la répartition des salaires, il était bon d’avoir égard à la force, au talent, à l’activité, à l’habileté de l’ouvrier, c’est-à-dire à la richesse produite; ou bien si, ne tenant aucun compte de ces vertus personnelles, ni de leur effet utile, il ne vaudrait pas mieux donner à tous désormais une rémunération uniforme? Question qui revient à celle-ci: Un mètre de drap porté sur le marché par un paresseux se vendra-t-il pour le même prix que deux mètres offerts par un homme laborieux? Et, chose, qui passe toute croyance, cet homme a proclamé qu’il préférait l’uniformité des profits, quel que fût le travail offert en vente, et il a décidé ainsi, dans sa sagesse, que, quoique deux soient deux par nature, ils ne seraient plus qu’un de par la loi.

      Voilà où l’on arrive quand on part de ce point que la loi est plus forte que la nature.

      L’auditoire, à ce qu’il paraît, a compris que la constitution même de l’homme se révoltait contre un tel arbitraire; que jamais on ne ferait qu’un mètre de drap donnât droit à la même rémunération que deux mètres. Que s’il en était ainsi, la concurrence qu’on veut anéantir serait remplacée par une autre concurrence mille fois plus funeste; que chacun ferait à qui travaillerait moins, à qui déploierait la moindre activité, puisque aussi bien, de par la loi, la récompense serait toujours garantie et égale pour tous.

      Mais le citoyen Blanc avait prévu l’objection, et, pour prévenir ce doux farniente, hélas! si naturel à l’homme, quand le travail n’est pas rémunéré, il a imaginé de faire dresser dans chaque commune un poteau où seraient inscrits les noms des paresseux. Mais il n’a pas dit s’il y aurait des inquisiteurs pour découvrir le péché de paresse, des tribunaux pour le juger, et des gendarmes pour exécuter la sentence. Il est à remarquer que les utopistes ne se préoccupent jamais de l’immense machine gouvernementale, qui peut seule mettre en mouvement leur mécanique légale.

      Comme les délégués du Luxembourg se montraient quelque peu incrédules, est apparu le citoyen Vidal, secrétaire du citoyen Blanc, qui a achevé la pensée du maître. À l’exemple de Rousseau, le citoyen Vidal ne se propose rien moins que de changer la nature de l’homme et les lois de la Providence.

      Il a plu à la Providence de placer dans l’individu les besoins et leurs conséquences, les facultés et leurs conséquences, créant ainsi l’intérêt personnel, autrement dit, l’instinct de la conservation et l’amour du développement comme le grand ressort de l’humanité. M. Vidal va changer tout cela. Il a regardé l’œuvre de Dieu, et il a vu qu’elle n’était pas bonne. En conséquence, partant de ce principe que la loi et le législateur peuvent tout, il va supprimer, par décret, l’intérêt personnel. Il y substitue le point d’honneur. Ce n’est plus pour vivre, faire vivre et élever leur famille que les hommes travailleront, mais pour obéir au point d’honneur, pour éviter le fatal poteau, comme si ce nouveau mobile n’était pas encore de l’intérêt personnel d’une autre espèce.

      M. Vidal cite sans cesse ce que le point d’honneur fait faire aux armées. Mais, hélas! il faut tout dire, et si l’on veut enrégimenter les travailleurs, qu’on nous dise donc si le Code militaire, avec ses trente cas de peine de mort, deviendra le Code des ouvriers? »

      150ans et pas une ride!

      1. bob razovski

        Ah ça oui, on en fait avaler des conneries aux militaires, sous couvert d’honneur.

        C’est d’ailleurs marrant qu’un politique parle d’honneur, chose qu’il n’a jamais vue, de près ou de loin 😉

        1. Quiet Desperation

          Je partage cette impression : on présenterait à des politiciens français de l’Honneur sur un plateau, avec du persil dans les oreilles et une tomate dans la bouche, qu’ils ne le reconnaîtraient même pas.

          De fait, le seul Honneur qu’ils reconnaissent, c’est celui qu’ils portent à la boutonnière, après s’être entredécorés en rond…

Laisser un commentaire