C’en est fini du mauvais cinéma français, flou et mal (en)cadré ?

Deux années se sont écoulées depuis la mémorable tempête dans le petit monde du cinéma français, déclenchée par Vincent Maraval qui avait eu l’audace de dire ce que tout le monde savait sans vouloir l’admettre : le cinéma français produit une quantité invraisemblable de merdes soporifiques et distribue pourtant des cachets stratosphériques à des acteurs en récompense d’une prestation rarement à la hauteur. Heureusement, tel le guépard sur sa proie, le Centre National du Cinéma a fondu en moins de 24 heures mois sur l’épineuse question des cachets de stars, et sa réponse n’en manque pas (de cachet).

cat jump fail

Basant en partie ses judicieuses propositions sur le rapport René Bonnell, lui même « fraîchement » sorti il y a pas loin d’un an, notre Centre national du cinéma et de l’image animée (CNC) a donc pris la résolution d’encadrer les rémunérations des stars de cinéma. Voilà, c’est dit, à partir de maintenant, la carrière de star française répondra à une échelle bien définie. À quand une grille, des indices et un avancement en fonction de l’âge ?

Mais je vais trop vite.

Avant d’aller plus loin, il faut comprendre l’ampleur et la nature du douloureux problème qui se pose au CNC, notamment par le fait que ce Centre distribue une manne fort importante collectée directement lors de la vente des tickets, et une autre venant directement des poches de l’État, c’est-à-dire les vôtres. Comme l’explique assez bien cet article, une partie de cette montagne d’argent (plus de 700 millions d’euros par an) est automatiquement reversée pour les films français, ce qui permet aux blockbusters américains, largement méprisés par l’intelligentsia française, de financer ses navets. En outre, ces versements sont complétés par une avance sur recettes, dont la « sélectivité » d’attribution a laissé pantoise la Cour des Comptes dans un récent rapport tant elle est relative.

Ce système, mis en place dans les années 50, à la fois généreux et favorisant les petites ententes entre amis dans un milieu où, à la fin, tout le monde se connaît, se congratule et se renvoie l’ascenseur, a fini par aboutir à ce qu’on connaît à présent où des films médiocres obtiennent des financements abondants qui permettent de rémunérer royalement (mieux, même, qu’Hollywood pour ses stars) des vedettes françaises à la notoriété et au talent ouverts à débat, pendant que le reste de l’équipe de réalisation — les petites mains, surtout — se contente souvent de miettes. Et la thèse de Maraval est que les films français sont très majoritairement non rentables (ce qui est vrai – en 2010, seuls trois films avaient sorti leur épingle du jeu, et en 2013, les chiffres ne sont guère meilleurs) précisément à cause de ces émoluments obèses de quelques stars françaises. Tout se déroule comme si le CNC n’était plus qu’une grosse usine à gaz destinée à enrichir quelques nababs bien connus.

C’est donc pour tenter de corriger ce travers que le CNC modifie sa politique d’arrosage : si la rémunération proposée à une star dépasse un certain pourcentage du devis du film ou, comme le dit pudiquement le Centre, si le film atteint un « coût artistique disproportionné », le producteur ne pourra pas avoir accès ni à son compte de soutien automatique, ni aux aides sélectives. Autrement dit, pour des rémunérations jugées trop importantes (lisez : trop outrageusement élevées pour que le contribuable, qui finance, gobe sans broncher), le producteur devra aller chercher ses financements ailleurs qu’au CNC. La grille proposée est croquignolette :

  • Pour un film au devis inférieur à 4 millions d’euros, la rémunération maximale ne pourra excéder 15 % du coût de production,
  • entre 4 et 7 millions d’euros : 8 % du coût de production,
  • entre 7 et 10 millions d’euros : 5 % du coût de production,
  • et pour un devis supérieur à 10 millions, la rémunération maximale sera de 990.000 euros.

Cinéma : the end ?Ah ah, c’en est fini de l’inflation des cachets ! Terminé la distribution de pognon gratuit ! En période de Disette Pour Tous, voilà qui sonne presque comme une revanche et le début d’une victoire, celle du Socialisme Triomphant qui parvient, malgré l’adversité, à répandre l’égalitarisme et les grilles finement ouvragées même dans les lieux de paillettes et de strass !

Bon, je le reconnais : il n’y a pas vraiment de quoi pleurer sur le sort des vedettes qui continueront, on en est sûr, de toucher une copieuse indemnisation de leur temps de présence sur les plateaux. Mais il est particulièrement piquant de lire, ici ou là, que le CNC introduirait ainsi quelques règles élémentaires qui permettront enfin d’encadrer et réguler ce cinéma français qui faisait n’importe quoi.

D’une part, on ne pourra s’empêcher de penser que cette « grille », bricolage technocratique assez navrant de naïveté, risque d’introduire une myriade d’effets indésirables, à commencer par les effets de seuils. Il va y avoir bousculade de films avec des budgets étrangement proches des bornes puisque, par exemple, pour un film de 6.999.900 euros de budget, la vedette peut repartir avec un cachet de 559.992€, alors que pour un budget de 100€ de plus, le pauvret ne touchera que 350.000€, soit un peu plus de la moitié. L’imagination humaine étant sans limites, les bornes introduites ici avec un arbitraire assez stupéfiant vont assez sûrement se retourner contre le CNC. Même si l’on peut regretter qu’encore une fois, le contribuable sera le dindon de cette farce grotesque, on pourra se consoler en se disant que les gratte-papiers, qui ont pondu cette « solution » aussi médiocre que la production cinématographique française actuelle, seront montrés pour les clowns qu’ils sont vraiment.

Pansements "Hello Kitty"D’autre part, on voit mal ce que ces bonnes résolutions pourront résoudre au problème de fond sachant qu’il a été assez mal analysé. La proposition, pleine de bons sentiments mais détachée de toute envie réelle de réforme d’un système essentiellement basé sur l’argent public, revient à ne résoudre que la partie gênante de la gangrène qui s’est répandue dans le système, en posant un petit sparadrap Hello Kitty dessus. Le problème n’est pas la hauteur du cachet des stars, mais qu’il se fasse au détriment du reste de l’équipe, et qu’il soit essentiellement le fruit de l’argent public, c’est-à-dire de personnes qui n’ont pas eu l’occasion de choisir ce pour quoi elles paient. Et tout le nœud du problème provient de là : le public, lorsqu’il est consulté par la voie la plus efficace, c’est-à-dire le marché (ici, les places au cinéma), adoube largement un certain type de cinéma, qui n’est d’ailleurs que rarement celui massivement subventionné.

Et c’est parce qu’il y a totale déconnexion entre ceux qui financent et ceux qui payent que le cinéma français dilapide outrageusement ses moyens sur des productions dont l’unique intérêt est de faire s’écrier au génie quelques pénibles critiques et autres bobos du milieu, et de servir de puissant somnifère pour la faible population qui se cognera le résultat, vers 23:30 un soir de semaine sur Arte dans le meilleur des cas. Le tout sera comme d’habitude camouflé derrière le paravent pudique de l’« exception culturelle française » qui permettra de faire passer n’importe quelle daube consternante en « production artistique », barbouillée d’un petit « Et l’emploi des intermittents, vous y pensez ? » qui achèvera de fermer le clapet à toute demande d’un peu de sérieux dans les subventions.

boredom - ennui

Le bilan est connu : je remarquais il y a presque deux ans, à la suite de l’intervention de Maraval, que la culture française en général et son cinéma en particulier vivent à présent dans une bulle. On a soit des grosses productions consternantes de médiocrité (avec une ou deux exceptions par an, ratio ridicule lié au hasard), soit des micro-productions chiantes comme la pluie à Dunkerque un mardi midi de février, et plus rien au milieu. Or, la solution proposée par le CNC ne s’attaque qu’à l’effet le plus visible, les cachets pharaoniques, et absolument pas à la cause. La solution efficace, qui consiste à retourner au plus vite aux fondamentaux du marché, celui qui existait dans le cinéma dans les années 50 et avant lorsque la production française était alors renommée par sa qualité, n’entre même pas dans les considérations du Centre, gentiment perdu dans ses petits tableaux comiques.

Partant de là, la situation, déjà franchement pas brillante, ne s’améliorera même pas marginalement.

J'accepte les BCH !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires402

  1. Aristarque

    Les vedettes de cinéma devraient être strictement rémunérées selon le succès du film : c’est dégoulinant d’ ultra-libéralisme comme assertion. Vite, étouffons la, noyons la, ventilons la, dispersons la…

    1. Calvin

      Oui mais presque : même aux USA, il y a un minimum syndical. La prise de risque, c’est pour les producteurs, dont parfois les stars, pas pour les techniciens et sans grades.
      Mais sur le principe, une rémunération au succès est une bonne idée.

    2. Jeanpierre

      D’accord, mais dans ce cas, nos stars partiraient à l’étranger. Oh, wait?! c’est déjà le cas. Même Depardieu, qui joue essentiellement dans des films français par choix d’après une récente lecture (valeurs actuelles), a fini par se barrer. Il est parti pour d’autres raisons. Mais il est parti.

    3. Higgins

      Il est vrai que c’est avant tout au théâtre qu’il a fait sa fortune mais Sacha Guitry, à une époque où seul le public faisait le succès, était assez riche pour jouer une partie de ses pièces avec son propre mobilier (meubles, bibelots, tableaux). On aurait des surprises si un tel mode de fonctionnement était remis en vigueur.

      1. Kazar

        A mon humble avis, Fleur Pellerin dirait « Guitry, je ne l’ai pas lu, je n’ai pas le temps », voire même « Guitry, qui c’est ? ».

        1. vengeusemasquée

          « ce n’est pas mon époque » ou « c’était avant la mondialisation ultra-libérale » sont aussi des réponses possibles.

        2. Aristarque

          Déjà qu’il faudrait qu’elle fasse le distinguo entre Lucien et Sacha… Attention à la surcharge neuronale… :mrgreen:

        3. Fred

          J’ai lu un mail hier de cette chère Fleur sur la boîte mail personnelle d’un collègue détaché au ministère de la culture… Au secours à moi la peur ! J’ai cru lire le courriel d’une gamine de 16 ans…

            1. vegeta

              tu l’aurais entendu dans les sous-sol d’un immeuble a paris 13 en disant « pipe et amour pour 40 euros »

              1. Anankè

                J’aime bien le site de H16 et en général j’aime bien lire les commentaires qui s’y trouvent.
                Par contre le vôtre est minable.
                PS: vous et gameover, pensez à réviser votre orthographe et votre grammaire.

                1. vegeta

                  selon la déclaration des droits de l’hommes et du citoyens j’ai le droit de penser, parler et écrire librement va tu m’interdire ce droit indéniable ?

                  1. Anankè

                    Ai-je parlé d’interdire quoi que ce soit?
                    Vous avez bien sûr le droit d’écrire autant de commentaires minables que vous le souhaitez.

                    1. Les Français ne se prosternent pas devant elle, faut pas exagérer. Elle enfile les conneries comme des perles sur un collier de prisu, mais bon, c’est vraiment une ministre tout à fait standard de nos jours. Malheureusement.

                    2. vegeta

                      je ne sais si tu es au courant vu le nombre d’affaires innombrables des politiciens mais la petite fleur a avouer devant les caméras du monde entier n’avoir pas lu de livre depuis… 2 ans ce qui explique en parti sa haine contre les vendeurs de livre sur le net (amazon etc) et à mes yeux son attitude est minable

  2. Le Gnôme

    En fait, c’est comme d’hab, plus il y a de subventions et plus il y a d’échecs à l’arrivée. D’infâmes bouses à base de drames sociaux prétendant nous dire où se trouve le bien alors que généralement, on va au cinéma pour se distraire et passer un bon moment, non pour se prendre le chou avec des navets prétentieux.

    Le cinéma français de la grande époque n’avait pas de subvention et il donnait de bons films. Celui d’aujourd’hui est gavé de pognon et ne donne que des navets. Cherchez l’erreur.

    1. Calvin

      « Celui d’aujourd’hui est gavé de pognon et ne donne que des navets. »
      La faute à l’argent qui corrompt l’art.
      La solution ? Ben filez nous votre argent!
      Ah bon ?

    2. something

      Le cinéma français d’hier était du divertissement, celui d’aujourd’hui se veut culture. Les cultureux sont des gens infiniment chiants et prétentieux, rien d’étonnant à ce que leurs productions le soient aussi mais c’est tellement plus chic… 🙁

      1. Quiet Desperation

        Je viens de regarder en DVD « Le Capitan », version 1946, en « deux époques », copie restaurée par le CNC, oeuvre pie….
        Le jeune premier s’appelait Jean Pâqui: c’était le nom de théâtre du Chevalier d’Orgeix…
        Et la distribution contenait plusieurs comédiens du Français, pas les plus mauvais… même la délicieuse et très jeune Sophie Desmarets….
        C’était du cinéma, ça….

        1. pouf pouf

          incroyable mec que ce marquis … qui joue le rôle de son propre ancêtre dans si paris m’était conté de guitry, la boucle est bouclée …

          1. Quiet Desperation

            Pour tout cavalier – et même chasseur – Orgeix était une référence… je l’ai rencontré, une année, au Salon du Cheval : un Monsieur…. et je ne galvaude pas l’expression…

            Le Capitan joué par lui, c’était autre chose que celui de Jean Marais…

            1. Nemrod

              Un type incroyable : écrivain de talent, guide de chasse en brousse, cavalier de niveau international, champion de voltige aérienne, acteur et j’en passe.
              Dans la même vie !
              Si, si !
              Un Monsieur !
              Une de mes idoles avec Clostermann.

              1. Quiet Desperation

                ah! évidemment… le Pierre C. un grand bonhomme… et peu politiquement correct, jusqu’au bout, publiant la version complète du « Grand Cirque » en 2000, qu’il avait expurgée à l’époque de la sortie, contraint et forcé, de ses commentaires peu amènes pour les Yanks…

  3. pouf pouf

    La mort, une épidémie invisible et silencieuse qui décime pourtant nos contrées. Quand on vient d’écrire un titre de figaro que peut-on rajouter ? L’homosexualité enfin guérie par des chercheurs de l’état des chaussettes de monsieur, de notre envoyé spécieux aux united states de murica ? Décollation chez des bourricots ? Le problème , quand on n’a rien envie de dire et qu’on répond quand même aux questions stupides, c’est qu’on se crée souvent de gros problèmes … parfois, je me fais des amis en même temps que des ennemis, des gens qui viennent me voir pour me féliciter de ma réaction trop vive ou de mon mécontentement trop visible pour ne pas dire voyant, c’est aussi inattendu que délicieux, mais c’est également fort dangereux ; ici, je laisse quelques secondes pour réfléchir à ceux qui le souhaitent, c’est toujours intéressant de savoir ce qu’on pense des choses, ça fait vraiment un choc quand, par hasard, la réalité nous rattrape, et que le fantasme de l’homme bien qu’on est disparait pour laisser sa place à l’horreur de l’insignifiance pas ou mal assumée ; voilà, quelques secondes qui auront été employées à la méditation, sport de combat qui manque souvent à la panoplie de tous les super quelque chose que l’on peut croiser.

  4. Higgins

    J’avais lu qu’en plus de toucher des cachets pharaoniques, toutes ces belles âmes émargeaient au régime des intermittents entre deux daubes. Quelqu’un peut confirmer ou infirmer?
    Il est évident que le remède sera pire que le mal. Enserrer des rémunérations sans un corpus réglementaire ne peut aboutir qu’à un échec cuisant. In fine, ce seront les contribuables qui paieront tant que ce système imbécile perdurera. Même dans ses pires atermoiements, le marché reste le plus fort. Comme on n’attrape pas les mouches avec du vinaigre, on peut être certain que les principaux intéressés et leurs affidés trouveront une parade.

  5. Tracy LA ROSIÈRE

    Lettre virtuelle à un destinataire improbable

    Gégé,

    À n’en pas douter, tu es l’un des acteurs préférés des Français.
    Ta filmographie fort riche atteste – n’en déplaise à quelques laborieux faiseurs, oubliés des muses – d’un talent indéniable, d’une boulimie insatiable et d’une prodigieuse spontanéité. Tes qualités professionnelles te confèrent une popularité que n’entachent que quelques frasques idiotes. Par dessus tout, on reconnaît en toi un acteur mais aussi un homme qui ne triche pas, que cela plaise ou pas.
    Tu as gagné beaucoup d’argent, trop peut-être si on s’en tient à sa nature et à l’indécence de cachets résultant d’un système de financement du cinéma français basé sur des budgets bouclés en amont de la réalisation des films, grâce aux subventions de l’Etat, des collectivités, des entreprises et des chaînes de télévision. Autrement dit, tu as beaucoup plus bénéficié de l’argent du contribuable que de celui des recettes de tes films. Mais ceci tu n’en est pas responsable, tu as simplement bénéficié d’un système pervers et c’est une autre histoire. Cet argent tu ne l’as pas volé, tu l’as gagné avec ton travail. Tu n’as jamais volé, violé ou assassiné quiconque. En ce sens, il te manque quelque chose aux yeux de l’intelligentsia. Regarde CAHUZAC qui a menti, parjuré, volé la société, il bénéficie d’une plus grande indulgence…
    En outre, tu investissais ton argent dans de petites entreprises créatrices de richesses et d’emplois – contrairement aux donneurs de leçons qui préfèrent les placements exotiques. Tu payais tes impôts -trop, disais-tu – sans frauder (on l’aurait su), contrairement aux mêmes donneurs de leçons, forts en thèmes sur le partage, la solidarité, la rigueur mais chez qui on peut s’offrir un appartement de 7 millions tout en s’étant affranchi de l’impôt sur le revenu.
    Bref, tu n’emmerdais personne.
    Un jour tu as décidé de nous plaquer au motif que tu commençais à payer trop d’impôts.
    Tu ne peux pas savoir Gégé combien ton départ a pu être utile aux Français.
    Tu as commencé a leur faire comprendre qu’il serait vain de croire qu’avec moins de riches nous aurions moins de pauvres mais, qu’en revanche, si nous chassions les riches il y en aurait davantage. Ils commencent à le comprendre !
    Tu as fait comprendre aussi aux Français l’iniquité et l’absurdité de leur fiscalité, incohérente, inégalitaire et a laquelle trop d’entr’eux échappent.
    Tu les a davantage sensibilisés sur l’utilité des dépenses publiques.
    Tu leur a fait comprendre qu’avant de faire du social il convenait de créer de la richesse.
    Oui Gégé, tu as beaucoup fait pour qu’ils comprennent dans quelle merde ils sont et en ce sens, on te doit énormément.

  6. jeff

    D’accord avec vous. Chaque film devrait vivre de ses revenus. fini les subventions.
    Par contre, là, ou je ne vous rejoins pas c’est qu’en général, les films français sont d’une meilleure qualité que la production américaine, sauf exception.
    Je me souviendrai certainement plus longtemps de films comme 36 quai des orfevres, MR73, de rouille et d’os, marius et fanny que des navets habituels américains.

    1. Nemrod

      Question de point de vue comme dirait ma concierge.
      Pour moi les pures merveilles sont amerloques et les pires merdes aussi.
      Les films français sont uniformément médiocres sauf très rares exceptions.

      1. Caton

        Nous n’avons pas la même définition de la médiocrité.

        L’immense majorité des films subventionnés sont d’horribles daubes dont les créateurs rêvent d’atteindre un niveau « médiocre ».

        1. voleurdufeu

          Est-il exact que plus de la moitié de la production française n’atteigne jamais les écrans (grands ou petits) ?

          1. Calvin

            Je pense que la majorité est diffusée. Par contre, cela peut être dans quelques rares petites salles pour une semaine maximum de diffusion.

    2. Jeanpierre

      Navets habituels? Will Hunting, Chaos, Inception, Transcendance, Un homme d’exception, Rencontre avec Joe Black ; je ne compte plus les films anglo-saxons que j’ai vraiment adoré et pas seulement sur le plan détente. Honnêtement, le cinéma anglo-saxon produit de vrais pépites. (En passant, je suis très fier d’avoir réussi à mettre un point virgule dans mon post 🙂 )

          1. sa0000

            Ah ça va pas le faire pour Jean vincent : il y a parfaitement dans la phrase. S’il y avait eu parfaitement con, ou parfaitement malhonnête, on aurait pu envisager, mais là, non, c’est juste pas possible. Point (virgule) final.

            1. vodkaman

              En même temps, comme clown, il a sa place, au point virgule ; ou pas.

              En fait il est pas très drôle pour ceux qui contribuent à payer ses cachets…

      1. royaumont

        Notre vision du cinéma américain est un peu biaisée : toute leur production ne traverse pas l’atlantique, la plupart des navets produit là-bas nous sont inconnus.
        D’où cette impression d’un taux de films intéressants plus élevé (sans préjugé des goûts de chacun).
        De ce point de vue, on pourrait croire que les cinéma allemand, japonais ou iranien ne produisent que des chefs d’oeuvre, 99% de leur production restant ignoré. Idem pour le cinéma des années 30 à 50, on ne connait plus que ce qui vaut quelquechose (Pagnol, Duvivier, Carné, Renoir…)

        1. dg

          A contrario, il y a plein de petits films aux US qui ne sont jamais projetés en France (ou alors de facon ultra confidentielle pour des cinéphiles avertis) justement parce que ce ne sont pas des blockbusters et qui sont de veritables pépites.

    3. David

      « les films français sont d’une meilleure qualité » : heu ??

      Mes plus beaux souvenirs de cinéma sont tous américains, ou japonais. Aucun film français.

      Certes les USA produisent aussi des navets ; mais ces navets ont au moins la décence de ne pas faire appel à la générosité forcée du contribuable pour se financer.

    4. nocte

      Taxi 1 à 4
      Banlieue 13
      Ma 6-T va craquer
      Caméra Café

      Des films de qualité, à n’en point douter :mrgreen:

      Je taquine, des daubes interstellaires, il y en a aussi chez les ricains, là seule différence, c’est que l’argent ne vient pas de fonds publics. Et c’est tout ce qui compte.

    5. Bob razovski

      Vous êtes finalement assez d’accord sur le fond :

      36 quai des orfèvres et De rouille et d’os réalistent un score de 2 millions d’entrées, ce qui est une très bon score. Ces films auraient donc pu vivre sans subventions.

      Mais il sont déficitaires de part leur budgets, très élevés pour ce genre de productions : 14 millions pour « 36 quai… » et carrément 20 millions d’euros pour « De rouille… »

      La subvention ne permet pas l’émergence de bons films, elle permet juste de gonfler la note, et de s’enrichir dès le départ. Le carton commercial n’est que la cerise sur le gâteau.

      Encore un système perverti par l’état.

    6. vengeusemasquée

      Jeff : combien de films français potables sur combien d’années et pour combien de pognon public cramé ? C’est disproportionné, bien qu’il y ait indéniablement des productions de qualité en France comme ailleurs, tant et si bien que l’esprit humain, même aussi réduit qu’il l’est dans le cas qui nous occupe, ne peut se limiter à produire universellement et uniquement de la daube infâme.

      1. Quiet Desperation

        Il suffit de voir la liste des Présidents de la Commission des Avances sur Recettes pour constater que, n’est-ce pas, il y a quelque chose de pourri au royaume de Danemark….

      2. jeff

        Il est vrai qu’il y en a 1 ou 2 par an qui sont des très bons films.
        Il y a de bons films aussi aux US mais sincèrement, la proportion doit etre identique. Et pour ma part, l’américanisme primaire toujours présent dans leurs films me fait CHIER ! comme le coté « le multiculturalisme c’est bien » des films français !
        Ce qui fait que certains films pourraient etre des chefs d’oeuvre et sortent de cette définition…
        Mais on est tous d’accord : les films devraient vivre de leurs revenus et uniquement de leurs revenus. sans subvention autre que privée si besoin.

      3. gameover

        Je suis toujours surpris que des libéraux fustigent la qualité de produits ou services qu’ils soient matériels ou culturels alors que c’est le marché qu’il faut considérer.

        Pour moi la qualité c’est de répondre à un besoin et de le satisfaire, deux conditions liées.

        Oui il y a certainement des films que vous trouvez débiles mais s’ils font 2, 3 ou 10 millions d’entrées c’est une qualité.

        Certains avec de telles idées seraient très mauvais dans le commerce : s’ils tenaient une épicerie, ils ne vendraient que les produits qu’ils aiment. C’est un choix certes (bio) mais ça n’optimise pas du tout le capital.
        ___________
        J’ai revu hier soir Brave Heart, ça m’a rappelé l’époque actuelle bien que l’action se passe en 1300 et quelques et ça m’a donc donné des envies de meurtre.

  7. Calvin

    Ce système est basé sur le principe égalitariste qui dit que celui qui réussit donc gagner autant que celui qui échoue.
    La justification : payer les oeuvres géniales sans public par les succès populaires.
    Sauf que, dans ce cas, le succès est étranger, d’aucun dirait américain (beurk)…
    Le cinéma français n’existe presque plus sans l’aide involontaire du rival.

  8. Bob razovski

    La solution ?

    Tellement simple que c’en est horrible : redonner au cinéma des objectifs de rentabilité, le replacer dans le giron de l’industrie, qu’il n’aurait pas dû quitter au profit de la culture.

    Car le cinéma français travaille vicieusement : L’argent se fait lors de la production, pas lors de la vente. C’est à dire que tous les corps de métier, y compris les « producteurs » (qui ne mettent pas un rond de leur poche), font leur blé avant même la première entrée comptabilisée.

    Ceci dit, cette histoire de régulation de cachet va dans le sens du vent français : toujours plus de lois, de contraintes, etc etc…

    Il suffirait de laisser le public choisir. Pas d’entrées, et le prochain cachet de machin baissera drastiquement… Hélas, trop simple.

    1. Aristarque

      Les cachets des artistes de premier plan varient effectivement en fonction des succès et déboires de leurs films. Malheureusement, même leurs cachets de misère restent à des niveaux stratosphériques…

  9. Calvin

    N’empêche que cette solution idiote à une plus grand situation débile (les subventions) pourrait avoir un effet salvateur : des bons films francophones réalisés sans subventions.
    Ce que j’espère de tout coeur.

    1. Bob razovski

      Pas possible.
      Les subventions tombent lorsque tu as une garantie de diffusion. Et donc un film non subnetionné n’aura, par définition, pas obtenu de diffuseur. Et lacher 5 millions sans avoir une possibilité de sortir son film dans les salles, très peu de producteurs (des vrais, qui prennent de vrais risques financiers, avec leur vrai argent à eux 😉 ) osent.

        1. Aristarque

          Les sociétés de distribution grançaises savent parfaitement qu’ elles n’ iraient pas loin à ne mettre en salles que du granço-grançais. Elles font donc un choix douloureux en conscience citoyenne bisounoursesque… Quel dramaturge évoquera la douleur d’ un compte d’exploitation à tenir à flot???

        2. Bob razovski

          Ca n’apparait pas comme une production française (mais je me trompe peut-être). Les subventions vont aux productions françaises.

      1. Quiet Desperation

        « J’ai connu beaucoup de producteurs ruinés, mais jamais un seul pauvre » ou à peu près….

  10. Charles

    L’Etat fait cela aussi pour financer sa propagande avec des films bisounours, socialo compatible, multiculturels boboides…

    1. Nemrod

      Exact.
      Les vrais coups de poing dans la gueule sont américains, les films français donnent des manchettes de catcheur.

          1. pouf pouf

            happy people de werner herzog en 2010, je ne parle même pas de 2006 et du henckel von donnersmarck … des coups de poing allemands

            1. pouf pouf

              mon plus gros coup de poing c’était strip search, un film télé de sidney lumet en 2004 … regardez-le, vous, lecteurs de h16, ça va vous parler au plus profond des entrailles…

              1. Caton

                Très bon film en effet. Et vu les lois liberticides votées en France depuis une quinzaine d’années, il s’applique tout autant dans ce pays, hélas.

                1. Nemrod

                  Les 5 films que j’emmène sur une île deserte
                  – The Big Lebowski
                  – La vie des autres
                  – Alien
                  – 2001 Odyssée de l’espace
                  – Les Affranchis

                  Merde !
                  Pas un français !

                  Et si j’ai encore de la place
                  – American Beauty
                  – Casino
                  – Shining
                  – Starship Troopers
                  – Gladiator

                  Que de l’amerloque encore !

    2. Deres

      Et où joue Julie Gayet ou un de ses potes du milieu …
      Si Closer n’étai pas là, elle serait rapidement devenu la nouvelle Deneuve.
      je suppose qu’elle aurait été membre du jury à Cannes par exemple si ce n’est sa présidente (suite à des grands rôles attribué pour son talent naturel…).

    3. gameover

      J’ai un scénario pour obtenir une subvention du CNC :

      La vie d’un nain noir juif homo handicapé et écologiste frappé par un CRS adhérent au FN.

            1. Aristarque

              Si, en plus, il a une maîtresse libérale qui poste sur un lieu de perdition rempli des despérados libéros, un bouge tenu en plus par un Belge d’adoption, le Livre des Records est ouvert…

      1. Nemrod

        S’il lui met une grenade défensive dans le fion il pourrait même passer le samedi à minuit sur Anal Plus

    4. petit-chat

      Curieusement, l’hilarant film « l’Antisémite » de Dieudonné n’a pas obtenu de subventions. De même pour son projet de film « Le Code Noir ».
      Quels peuvent bien être les critères ? Mystère…

      1. Bob razovski

        Y’a une histoire « antisémite » (*) rigolote en ce moment à Créteil. Pas besoin de subventions, la presse en parle quand même.

        (*) entre guillemets, parce que n’importe quelle personne dotée de deux neurones aura compris que cet fait divers n’est pas « antisémite », il est socialiste.

        1. petit-chat

          D’autant que tous les jours il y a des agressions de ce type, mais si la religion n’est pas la bonne (!), ça n’offre manifestement aucun intérêt.
          Me demande parfois si la Presse est bien objective ?

          1. Bob razovski

            Au contraire Mr Petit Chat, ça offre un intérêt certain : celui d’aller dans le sens du président de la république, affiché ouvertement comme « anti-riches ».

            Allez-y, tabassez donc du riche. C’est socialiste, c’est bon. Donc inutile pour la presse de parler de ça, cette espèce d’extension de la politique présidentielle doit toucher le plus de monde possible, pour le bien de tous.

          2. Adolfo Ramirez Jr

            Bof, les victimes n’auraient pas été israélites, les coupables auraient été relâché dans l’attente de leur procès… Si jamais il avait eu lieu!

              1. Quiet Desperation

                Vegeta est pavlovien que c’en est un régal… notez que je l’aime bien, quand même… mais un « one-track mind » de ce calibre, c’est rare…

                  1. Quiet Desperation

                    Voui… je ne sais trop pourquoi… moi, la bienveillance même, habituellement… pas chassé aujourd’hui : compensation ?

                  1. Quiet Desperation

                    Nan bien sûr ! juste la tête et les mains sur les Rostres… (comment on fait le Smiley clin d’oeil ?)

                    1. vegeta

                      je préfère que tu me cloue les mains avec des cerfas et les pieds juste devant le centre des impôts 🙂

  11. Popeye

    Quand j’ai lu la description des effets de seuil, je n’y ai pas cru.
    J’ai donc rapido ouvert un classeur Excel vide, posé deux trois chiffres et autant de pourcentages, multiplié les uns par les autres et donc constaté, effarément stupéfait, qu’encore une fois H16 n’a pas, hélas, écrit d’erreurs.

    Il n’y a donc PERSONNE dans les « responsables » du CNC qui a eu l’idée de sortir sa calculatrice et de vérifier en moins de cinq minutes la cohérence du bouzin?
    Tu m’étonnes que les Thomas Langmann et consorts, producteurs exécutifs qui eux savent compter, se goinfrent face à des naïfs de ce calibre (c’est la version bienveillante, on pourrait dire jean-foutre en mode médisant)
    C’est pas grave, c’est nous qu’on paye.
    Ce n’est pas cher pour les producteurs, c’est l’Etat qui paye.

    CPEF, totalement et irrémédiablement.

          1. Jiff

            Quelque chose est quand même un peu zarb dans les pourcentages: 15, 8, 5, et remontée à 9.9% (même si c’est censé être un fix, oops, un fixe).

    1. Deres

      Et encore, il n’ont pas prévu la notion de dépassement de budget … Les demandes de subventions peuvent très bien se faire avec un budget prévisionnel débile si cela apporte un avantage financier. C’est comme les subventions plus importantes pour les nouveaux réalisateurs, ce qui fait que tout le milieu du cinéma français passe chacun son tour derrière la caméra, généralement pour un film unique, où ils sont fortement « épaulés » par un réalisateur plus professionnel …

  12. Aristarque

    H16, êtes- vous fâché avec l’ arithmétique? 350.000 est PLUS de la moitié de 560.000. Rhooo…. :mrgreen: (oui, je lis tout en détail…) Enfin, bien sûr si vous acceptez de vous soumettre aux normes communément acceptées… 😛

    1. Maximilien

      Vous n’avez pas compris, c’est de l’arithmétique socialiste française, celle-là même qui est appliquée avec brio par notre cher ministre qui sent le Sapin.
      Plus égale moins, et les amis de mes amis sont mes ennemis (ah non, ça c’est appliqué par monsieur sang contaminé).

    2. Aristarque

      Ouf! Notre estimé taulier n’ est pas contaminé par le constructivisme en montrant qu’ il a renoncé à faire plier le réel à sa volonté! 😉

  13. Higgins

    Jean-Marc Sylvestre en fait son sujet du jour sur son blog: « L’idée générale de bloquer les salaires et les rémunérations n’est pas, à priori, très incitatrice à l’effort. Mais quand il s’agit de bloquer les salaires dans des projets fortement subventionnés, c’est plutôt une bonne idée qui pourrait en donner d’autres.  » (http://www.jeanmarc-sylvestre.com/2014/12/05/pourquoi-bloquer-le-salaire-des-stars-de-cinema-est-une-bonne-idee)

    1. Kazar

      « Mais quand il s’agit de bloquer les salaires dans des projets fortement subventionnés, c’est plutôt une bonne idée qui pourrait en donner d’autres. »

      L’idée n’est ps neuve, extrait du programme du FdG pour la présidentielle 2012 :
      « Revenu maximum fixé à 360 000 euros par an »

      C’est quand même plus simple, non ? 🙂

  14. Le petit poujadiste

    Le CNC? Ce tas de guignols qui n’a jamais daigné accorder la moindre aide à Cheyenne Carron, mais qui serait prêt à payer pour n’importe quelle bouse bobo qui insulterait la France et le christianisme?

    1. Karamba!

      Le communiste est extra minoritaire dans notre pays, mais on observe toujours une forte concentration de cette engeance là où se situe un distributeur d’argent public…

      1. pouf pouf

        tous les enfants sont communistes, ils se servent dans tes affaires et quand ou s’ils te les rendent, elles sont dans un état pitoyable …

        1. Calvin

          La cellule familiale est du communisme.
          Et ce dernier ne marche pas au-delà. C’est pour cela que cette idéologie a voulu briser le concept de la famille.

          1. Quiet Desperation

            on ne connaît pas quelqu’un tant qu’on a pas divorcé d’avec lui, ou réglé une succession en sa compagnie opposée…. le communisme « familial » : ce qui est à moi est à moi, ce qui est à toi se discute, n’est-ce pas…

            1. Aristarque

              Cela sent le vécu… D’ ailleurs, l’ épouse a très souvent le tempérament communiste… Bon, je sors…

      1. hop hup

        Cheyenne Carron, née le 22 mai 1976 à Valence dans la Drôme, est une réalisatrice, scénariste et productrice française.

  15. Kazar

    Sérieusement, nous en sommes là ? Le CNC se penche sur l’épineuse et importantissime question de la rémunération des acteurs en encadrant (ça me rappelle l’encadrement des loyers), pour nous rapprocher encore un peu plus d’un État dans lequel les prix et valeurs de chaque chose seront fixés par cet État, tant il est vrai que l’État est bien sûr le mieux placé pour ça (ouarf !!!). Pendant ce temps, dans une indifférence quasi générale, on vend aux Chinois 49% de l’aéroport de Toulouse, on brade notre pays qui ne tardera pas à rejoindre les rangs de la Grèce :
    « Ports de plaisance par dizaines, autoroutes au kilomètre, aéroports à gogo et services publics au kilo : sous la pression de la troïka, Athènes solde des pans entiers du pays et se met à dos la population ».
    Tant qu’à faire, on pourrait aussi bine vendre aux Chinois le CNC, ils achètent tout et n’importe quoi.
    CPEF.

    1. Fll

      Il y a une autre façon de voir les choses.
      Qu’est ce que tu en as à faire que les Chinois achètent un aéroport ? (ça c’est le petit un)
      Deuze, Ca sera surement comme l’avait écrit H16 dans son précédant billet, sur ledit aéroport 🙂
      Troize, Peut être que les Chinois ne vont pas se lasser empapaouter par l’état et cet aéroport tournera correctement, enfin correctement non ?

      Personnellement, que ce soit un Français, un Allemand ou un Chinois qui achète cette aéroport, m’en cogne ! tant qu’il nous coute plus un rond et qu’il fonctionne.

      1. Deres

        La valeur ajouté de ce service partira à l’étranger c’est tout … C’est bien la peine de vouloir à tout prix exporter et relocaliser de l’industrie à grand coup de fond souverain et d’aide à l’innovation si c’est pour vendre en parallèle des services qui rapportent chez nous … A noter qu’à cause des garanties d’Etat et des banques d’exportation, les entreprises étrangères ont souvent des avantages par rapport aux locaux. Air France aurait par exemple intérêt à acheter des Boeing car elle reçoit alors des prêt préférentiel des banques d’export américaines …

        1. Jeff84

          Je préfèrerais largement que le bouzin soit dans les mains d’hommes d’affaires privés, français, chinois ou guatémaltèques, que dans celles de la France, de la Chine ou du Guatémala. Au moins, ils feront des efforts pour bien le gérer.
          Qu’ils fassent plein de bénéfs, tant mieux pour eux, tant qu’ils sont mis en concurrence avec d’autres aéroports pour nous offrir le meilleur rapport qualité/prix.
          Pourvu que l’aéroport soit vendu à un prix correct, évidemment.

        2. Adolfo Ramirez Jr

          Pour qu’un service marche, en france, il faut que les usagers soient pris en otage. Obligés et contraints.

          1. vengeusemasquée

            C’est pour ça qu’il faudrait supprimer le cinéma US, pour qu’on ne puisse aller voir que des productions françaises. Fin du problème.

      2. Caton

        Cela me gêne que les infrastructures payées avec notre pognon soient vendues à l’encan pour financer encore plus de gabegie. Que l’acheter soit chinois, qatari, français ou martien, bien sûr, importe peu.

          1. gameover

            Oui.
            Faudrait regarder les lois pour avoir la durée.

            « La Société est une société concessionnaire d’aéroports. A ce titre, elle réalise, développe, renouvelle,
            entretient, exploite et gère les infrastructures aéroportuaires qui lui ont été concédées (les contrats de
            concession et cahiers des charges afférents à ces infrastructures sont dénommés ci-après les
            « Contrats de Concession ») dans le cadre notamment de la loi n° 2005-357 du 20 avril 2005 relative
            aux aéroports et du décret n° 2007-244 du 23 février 2007 relatif aux aérodromes appartenant à l’Etat
            et portant approbation du cahier des charges type applicable à la concession de ces aérodromes.  »

            economie.gouv.fr/files/files/directions_services/agence-participations-etat/Documents/Appels_d_Offres/Aeroport_de_Toulouse-Blagnac_-_Cahier_des_charges.pdf

              1. Aristarque

                Dont la limite est comme l’ horizon, reculant au fur et à mesure de l’ avancement alors que l’ emphytéose est bornée en durée…

        1. Higgins

          Ce qui me console un peu, c’est que les chinois vont découvrir le charme de l’aviation civile française et de ses sympathiques syndicats. Que ces derniers fassent cependant attention et qu’ils relisent Sun Tzu, les supplices chinois ne sont pas une vue de l’esprit et peuvent prendre bien des aspects.

      3. Kazar

        Ça me fait qu’un groupe français était sur les rangs et qu’un aéroport n’est pas une infrastructure anodine : si c’est destiné à rapporter du pognon à un investisseur, autant que ce soit à Vinci. ET ça m’énerve d’autant plus lorsque je lis ça :

        « Une annexe de l’ambassade de Chine en banlieue parisienne abrite plusieurs paraboles. Elles pourraient servir à écouter par satellites les communications entre l’Europe, l’Afrique et le Moyen-Orient.

        La Chine espionne-t-elle la France à quelques kilomètres de Paris? Le magazine L’Obs, pense avoir découvert un site qui permettrait à la Chine d’écouter des communications de la France. Le bâtiment est une annexe de l’ambassade de Chine ouverte dans les années 70, située en banlieue parisienne à Chevilly-Larue. Dans un quartier résidentiel, cette bâtisse héberge une partie du personnel diplomatique, mais abrite trois paraboles. Situées sur le toit, elles mesurent jusqu’à 5 mètres de haut.

        Selon l’hebdomadaire, le bâtiment serait surveillé par la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI). Pour les services français, il pourrait s’agir d’un centre d’écoutes satellitaires. Il serait l’équivalent chinois de la NSA américaine.
        Deux antennes tournées vers l’Afrique

        Dans son enquête, le magazine l’Obs a consulté un spécialiste des interceptions satellitaires. Selon lui, deux paraboles serviraient à écouter et la troisième à transmettre vers la Chine les écoutes récoltées. L’une des paraboles d’écoute serait orientée vers la corne de l’Afrique et permettrait de réceptionner les communications à la fois en Europe et sur tout le côté Est de l’Afrique. L’autre parabole est tournée vers l’Afrique de l’Ouest.

        Selon l’attachée de presse de la représentation chinoise à Paris, l’annexe de l’ambassade ne serait qu’un « service logistique » et « les antennes sont pour la communications ».

        Vincent Jauvert, le journaliste auteur de l’enquête explique dans une vidéo qu’en off « les autorités françaises « disent que cet ensemble ne peut pas servir comme le prétend l’ambassade de Chine à des transmissions pour regarder la télévision, elle sert bien à des écoutes ». Le territoire de plus d’un hectare est inviolable, en raison des conventions internationales. La police ne peut pas intervenir dans cette enceinte. « .

        Il ne manque pas quelque chose dans votre « deuze » ?

        1. Fll

          Parce que tu penses vraiment que la France ne fait pas la même chose ? faut arrêter la guimauve le matin dans le café.
          De plus, je sais que je ne suis pas la DGSE ou autre, mais bon, vu la gueule des paraboles, même pas offset, soit des paraboles qui datent de mathusalem, si nos services secrets ne sont pas au courant, c’est qu’on est plus que des buses. Et donc, je ne suis même pas sur que l’on mérite d’être écouté.

          Pour mon « Deuze », il faut reprendre l’article de H16 d’il y a quelques jours, il l’a très bien écrit, mieux que je ne pourrai jamais le faire. Autant le lire directement 🙂

          1. Kazar

            Vous êtes bien agressif !!! Et si La France fais la même chose, tant mieux. De toute évidence, vous n’avez rien à f…de votre pays. Sur ce, bonne journée.

            1. Fll

              Ou est l’agressivité ? à nul endroit 🙂 (pis comme agressivité, finir par un smiley, désolé, mais je ne suis pas un socialiste qui se réjouis des autres à terre 😉 )

              Le rapport entre ne pas aimer son pays et dire qu’on s’en fout que ce soit des chinois qui achètent un aéroport ?

              Parce que dans ce cas, il faut aussi penser que les entreprises Françaises sont partout dans le monde et possèdent aussi pas mal de biens dans tous les pays. Qu’en penser ? on ne peut pas éviter la réciproque.

              Pour moi, je ne mets pas au même niveau un aéroport et un bien, genre la tour Effel, un monument publique, etc … Là, c’est du pur commerce. De plus, je ne vois pas les Chinois partir avec l’aéroport sous le bras. D’autant plus qu’ils sont liés (ligotés même) par les huit millions d’articles de lois pour exploiter l’aéroport. Ils sont obligés de respecter les règles, sinon l’aéroport fermera.

              Et les écoutes … c’est un sport mondial maintenant 🙂

        2. nocte

          J’aime bien cette logique de l’ennemi extérieur qui se cache parmi nous.

          Ca évite de chercher l’ennemi intérieur.

          Ca évite de se souvenir que certaines boites Françaises, en cheville avec l’Etat, ont vendu des systèmes d’écoute et d’interception de communications à toute une ribambelle de dictateurs d’Afrique et du Moyen Orient.

          Ca évite de se rappeler que la France possède l’arsenal matériel, logiciel, et, pire encore pour un pays soit disant démocratique, législatif pour épier sa population.

          Non, c’est vrai, c’est tellement plus simple de désigner les chinois dans un canard fortement subventionné, ou la NSA, sans autre preuve que :

          Bon on a des antennes qui sont dirigées par là et par là
          Y a un expert qui dit que « blablabla »
          Sa bonne dose de conditionnel que tout le monde aura oublié à la fin de l’article, et qui finira donc en « La Chine nous espionne ! » dans la tête des lecteurs.

          Good Game !

          1. yp

            Amesys Bull Atos ? Tss tss ! Ca ne sert qu’à traquer le pedonazi jihadiste syrien terroriste ukrainien russophone.

            Mauvaise langue, va ! Qosmos va te mettre sa sonde dans ta connexion, tu vas voir !

          1. Caton

            Sans accès à des sources non publiques, il est difficile d’évaluer la qualité d’un service secret, vu qu’on n’en entend parler qu’en cas d’échec retentissant…

            Les services secrets français existent et font assez peu parler d’eux, c’est juste, mais cela s’arrête là.

            1. Higgins

              Je ne prend pas trop de risques. Dans ce métier, le silence est d’or et gage d’efficacité. En 1940, le 2ème Bureau a fait son job, sur le plan politique par contre…

              1. Quiet Desperation

                En 1940 ? tu devrais lire « les Décombres »….

                et pour y avoir travaillé en 74/75 – j’avais une habilitation Otan Secret, voire Cosmic pour certaines choses – je me dis, avec le recul, que nous avons eu de la chance que l’URSS n’avait plus l’envie… ou les moyens aussi peut-être…

                « Reforger » était relativement sérieux, mais le temps jouait contre nous (voir « Red Storm Rising », assez fondé, mais beaucoup trop optimiste) mais les Honest John, quand même… et le plan QBAL… j’en rigole encore maintenant…

                1. Deres

                  Oui, a mon avis ce dernier roman était beaucoup trop optimiste sur la supériorité technologique des alliés permettant entre autre d’avoir une supériorité aérienne décisive et de globalement arrêter les forces soviétiques assez rapidement. Les soviétiques avaient beaucoup de moyens de brouillage et de missiles anti-radars contrairement à ce que l’on pense. Et leurs missiles et roquettes longue portée auraient probablement paralyser une très grande partie de nos aérodromes. De plus, on ne connaissait pas à l’époque la puissance des salves de missiles supersoniques des sous-marins avec désignation par satellite.

          2. Deres

            En tout cas, ils n’ont pas vu les journalistes de Closer, ni prévu le livre de Trierweiller, ni trouvé la taupe photo de l’Elysée. Donc j’espère qu’ils ne s’occupent pas du président car sinon on est bien dans la merde.

            1. Higgins

              Ce n’est pas du tout le même service. La sécurité extérieure ne se mélange pas avec celle de l’intérieur.

              1. gameover

                Il semble bien que ce soit parce que ce sont des services différents que ça a merdé pour le 11 du 9ème mois de l’année (on sait jamais si on est écouté).

                1. petit-chat

                  Rien ne prouve que ça a merdé… Trois immeubles assurés juste 2 mois avant leur démolition, je veux bien croire au hasard, mais il ne faut pas pousser.

        3. Deres

          On ne peut rien faire … Tu parles …
          Il suffit de monter un petit émetteur de bruit blanc en face de l’antenne dans le bâtiment à côté et ils ne capteront plus rien …

        4. Jiff

          MDR « Deux antennes tournées vers l’Afrique »: sans azimut, élévation et heures précis, on peut supputer un monceau de conneries pendant des siècles…
          Bon, j’vous laisse: mon antenne TV étant orientée au 356, je dois m’organiser contre d’éventuelles représailles venant du sud de la Suède.

          1. vegeta

            le mouloud en face de chez moi à une parabole sa doit être un vilain espion , quand il tabasse sa femme sa doit être un message codé à ses lieutenants basés dans le désert d’arabie

    2. Bob razovski

      A ce propos, j’ai entendu sur rance info ce matin un gars étiqueté FN (je ne sais plus de qui il s’agit) sortir un tombereaux de conneries sur cette histoire d’aéroport (et sur le reste aussi, comme cette histoire de financement du FN par une banque russe).

      Il n’a même pas senti le piège tendu par le pseudo journaliste qui affichait son ton le plus méprisant qui puisse exister dans sa palette d’interviouveur

    3. bigredebougre

      Mais il faut rester objectif Kazar, si ces puissances étrangères peuvent financièrement s’octroyer le patrimoine de nos pays, c’est parce qu’on (j’écris propre là) leur permet !

    4. nocte

      Kazar, si la Grèce doit vendre, c’est bien parce qu’elle a été incapable de se réformer, engluée par son Etat obèse, bloquée par les syndicats débiles et figés dans la posture d’une lutte des classes à l’époque de la mondialisation.

      Et oui, c’est le futur de la France qui continuera à pleurer sur son glorieux passé en prenant la mondialisation, le capitalisme, l’évasion fiscale et le voisin d’à-côté pour bouc-émissaire.

      En bloquant la destruction de certains éléments économiques ou en s’attaquant à des conséquences plutôt qu’à des causes, on empêche l’adaptation du pays économiquement et socialement. Sans avoir la possibilité de s’adapter, le mur devient l’issue inéluctable.

      La France aura son Darwin/Schumpeter Award.

      1. Higgins

        Je n’ai rien contre, en bon libéral, l’entrée de capitaux extérieurs, fussent-ils étrangers, dans ce genre d’organisme. Le plus gênant dans cette affaire, c’est que ce n’est pas du tout de la stratégie. Ça s’apparente plutôt à un sauve-qui-peut général. Ce n’est pas surprenant mais c’est inquiétant. Et puis confier aux chinois la plateforme qui abrite Airbus industries! Quand on sait les ambitions, légitimes, de la Chine en la matière, autant confier à ses représentants la clé des coffres et une copie des plans d’avions.

            1. yp

              La chaîne de montage est opérationelle depuis 2005 ou 2006 (contrat engrangé par Airbus grace au refus de Boeing de fabriquer en Chine et de transférer la technologie, d’ailleurs.)

        1. nocte

          Je n’ai rien contre les capitaux extérieurs, mais sans vouloir refaire le match, la France n’aurait probablement pas eu à revendre si elle ne s’était pas enfoncée dans le socialisme.

          Aujourd’hui, des poulets sans tête sont au sommet de l’Etat et tiennent à y rester, coûte que coûte, c’est la seule stratégie.

  16. Jeff84

    @h16 : 350.000€ n’est pas « moins de la moitié » de 559.992€, même si ça ne change rien à l’absurdité de la chose 🙂

      1. sa0000

        Et bien, on peut dire qu’il y en a qui veillent au grain !
        Pour ma part, j’ai pris l’information pour argent comptant…

    1. Aristarque

      Ravi de voir qu’ un expert-comptable existe, qui sache bien calculer… 😛 Je me sens moins seul, d’ un coup…

        1. Jeff84

          Les taux de conversion ne sont pas encore parus au JO. Je mets un « s », parce que forcément, ils y en aura plusieurs, peut-être selon le degré de pénibilité et/ou l’âge du capitaine.
          Ca se sent, que j’en ai marre de gérer tous leurs cas particuliers de merde ?

  17. Winch

    Arrêtez de bassiner le système. Il marche très bien donne d’excellents résultats, du moins ceux qu’on attend.
    Pourquoi pensez-vous que TOUS les soi-disants artistes vénèrent la gauche? par idéologie? meuuhh non, pour mieux se gaver tout simplement.
    Pourquoi se cacher la vie quand on peut vivre comme un nabab en faisant mini d’avoir un coeur gros comme ça, alors que ce n’est que le gonflement du portefeuille qu’on voit?
    Mais les français aiment les idoles populaires, même si ce ne sont, non, surtout si elles ne sont que des voyous

    1. sa0000

      Bah, les belles et juteuses subventions, ils les ont de toute façon.
      Ils sont surtout de gauche car cela assure une position très confortable. Être toujours dans le camps du bien, avoir sa morale pour soi pour pas cher, pouvoir se draper dans sa dignité à l’occasion… pour des egos surdimmensionnés, ça n’a pas de prix.

    2. Fll

      Idoles populaires, c’est pas ce qui était utilisé par l’URSS pour motiver les gens et leurs faire croire autre chose que ce qu’ils vivaient ? hummm ?

      1. gameover

        Oui j’ai vu un film sur un tireur d’élite que Staline avait élevé au rang de héros pour motiver ses troupes alors qu’il n’y avait même pas un fusil pour 2 et qu’il y avait une mitrailleuse à l’arrière pour fusiller les soldats qui reculaient. Ca devait être pendant la bataille de Stalingrad.

        1. Deres

          Un film, ce n’est pas l’Histoire mon pauvre ami.
          Tous les pouvoirs totalitaires utilisent cette ficelle du héros, dont le leader bien-aimé est souvent le meilleur exemple. D’ailleurs Flamby, avec sa tentative d’image de président normal et sympathique, que croyez vus qu’il cherchait si ce n’est à être un « petit père du peuple » français ? C’est raté depuis le livre de Valoche qui confirme que c’est seulement un petit bourgeois parisien snob et méprisant.

        2. Fll

          Exact, je pensais justement à ce film, précisément, mais aussi à la femme qui a eu le même sort 🙂

          Mais, mais, MERDE ! c’est pas un film Français ca ! donc si on lit au dessus, ca doit être une merde US non ? pourtant, je l’ai trouvé bien ce film … comme quoi, je suis bien un Ignare …

          Ceci dit, ca me va, normalement, je plie les gaules en Juin pour NY. Tant qu’a faire, autant aimer les Navets locaux 😉

          1. Caton

            Non, en l’occurrence ce film est une vraie daube aussi. Lisez le livre de Zaïtsev lui-même, qui a été traduit en anglais en 2003, ou War of the rats de David Robbins, pour en savoir plus, en particulier sur Tania Tchernova…

            J’attends d’un film historique qu’il respecte un minimum la vérité. Ce n’est pas le cas de cette immondice.

            1. gameover

              Oui il semble pas mal critiqué par wiki mais sans référence… à part Call Of Duty :mrgreen:

              fr.wikipedia.org/wiki/Stalingrad_%28film,_2001%29

            2. Fll

              Hé merde … 90% du public et autre ont aussi trouvé ce film bien… c’est con, c’est une daube …
              Bin c’est con, j’ai aussi aimé, rencontre avec Joe Black, Scarface, Terminator, Will Hunting, etc … des vrais daubes ! j’aime la daube.
              Par contre, des navets Français, j’en ai aimé qq uns aussi hein, mais pour moi, 90% sont de la daube. Je ne suis pas suffisamment intellectuel, en fait, pour aimer ces films. Par contre, les films con français, genre le cœur des hommes, etc .. c’est aussi des daubes pour toi, je suppose. Bin j’aime bien qd même. Pas grave, je vais retourner baver sur mon clavier en espérant, un jour, avoir un neurone de plus 🙂

              1. Caton

                Les autres films que tu as apprécié — et que j’ai appréciés aussi — sont des fictions. Ils assument parfaitement de prendre quelques libertés avec la réalité. Enemy at the Gates reprend et déforme totalement un chapitre du livre éponyme de William Craig. C’est soit un exercice de propagande à peine décent, à comparer avec Triumph des Willens, soit une grosse daube de film historique. A toi de choisir.

                1. Bob razovski

                  N’allez surtout pas voir l’immondice laissé dans les salles par Hazanavicius à propos de la guerre en tchétchénie alors… Un tel parti pris mérite l’oscar du démago.

                  D’un point de vue pratique, il vaut mieux faire des films historiques quand tous les témoins sont morts, ça permet plus de liberté… :mrgreen:

                  1. Caton

                    Le pire avec cette immondice-là c’est que c’est censé être un « remake » du film éponyme de 1948, qui, lui, était bien. Et Suisse.

            3. Nemrod

              Moi je trouve pas .
              C’est un film, pas un documentaire historique.
              Je me doute bien que la vie du héros est romancée, c’est la règle du genre.
              Le film est hyperspectaculaire, pas mal joué, pas trop manichéen.
              Pour ce qui est de respecter les vérités historiques, je ne suis pas certain que les autobiographies soient des références.

        3. Nemrod

          Stalingrad avec Jude Low.
          Très bon film.
          Vassili Zaïtsev a vraiment existé.
          Le plus grand tireur d’élite connu n’a quant à lui pas été glorifié par Staline puisqu’il a descendu aux environ de 500 Popov pendant la guerre Russo-Finlandaise : Simo Haïyhä.
          Il était surnommé « la mort blanche » parce qu’il était capable de rester des heures dans la neige en guettant sa proie.
          Il n’utilisait pas de lunette par crainte des reflets.
          Ca ferait un sacré sujet de film…américain.

            1. Popeye

              ça se prononce comment? encore que la réponse soit vouée à être inexploitable. Il parait que le finnois est rigoureusement imprononçable pour tout gosier non-finlandais…

                1. Nocte

                  Seulement pour les téléphones mobiles.

                  Nokia existe toujours et continue de fabriquer des équipements telecom.

          1. Higgins

            Le réalisateur n’a jamais eu la prétention de faire un film « historique ». Maintenant, en dehors des drames humains épouvantables qui y ont eu lieu (lisez sur ce point  » Vie et destin » de Vladimir Grossman), la ville de Stalingrad est avant tout le choc des deux grands totalitarismes du 20ème siècle. Personnellement, je considère que Staline et Hitler jouent dans la même cour.

            1. Caton

              Vie et destin est un livre de Vassili Grossman. Et Annaud a bien revendiqué, dans une interview à la Pravda, d’avoir fait un film historique.

              1. Higgins

                J’avais un doute sur le prénom et la flemme d’aller dans ma bibliothèque vérifier. Merci pour la correction.

    1. Deres

      C’est fort … Il va toucher une retraite complète d’inspecteur de la cour des comptes avec avancement complet à l’ancienneté et 20% de bonus pour ses 4 enfants alors qu’il n’y a travaillé en réalité que 3 ans !

      37 000 euros par mois de retraite prévu !!!

      1. Higgins

        Vu la qualité de l’activité fournie à la collectivité, le rapport avantage/emmerde est des plus intéressants. On comprend mieux pourquoi ils se battent pour les postes politiques. Finalement, dans une vie future, je ferai pareil, sangsue politique et officielle. C’est cool et plutôt bien rémunéré (les avantages en nature sont croquignolesques et non-imposables évidemment).

        1. Deres

          Comme Macron qui a avoué dans un interview que cela fait 10 ans qu’il n’a pas conduit lui même une voiture … Et après cela s’occupe de la sécurité routière. Pour eux, la vitesse est en cause car leurs berlines avec chauffeurs font des excès de vitesse en permanence !!!

      2. petit-chat

        Bof, ça c’est le fric pour payer les clopes. Pensez un peu aux rétro-commissions sur l’armement, et aussi aux valises secrètes (mais légales). Si un mec se bat pendant 30 ans pour le poste suprême, c’est pas pour une misérable poignée de brouzoufs.

  18. Karamba!

    Les acteurs de films populaires, ceux qui font des entrées (mettons Dany Boon), sont plus malins. En général ils prennent des pourcentages sur les recettes, parfois en fonction de paliers d’entrées franchis. Il y a toujours un côté prise de risque (mesuré) assez logique. Bon c’est vrai que les acteurs de films d’auteur peuvent moins se permettre ce coup de poker puisque leur box office est sans miracle la plupart du temps.

    Mais sinon c’est bien que nos acteurs se retrouvent confrontés aux idées d’égalitarisme étant donné qu’il sont pratiquement tous des donneurs de leçon socialisantes. Mais je pense néanmoins qu’on n’a pas fini de voir des losers style Julie Gayet se pavaner dans les hautes sphères de la société sans faire grand chose de marquant si ce n’est coucher avec…

    1. Bob razovski

      « Mais sinon c’est bien que nos acteurs se retrouvent confrontés aux idées d’égalitarisme étant donné qu’il sont pratiquement tous des donneurs de leçon socialisantes. »

      Ho que non ! Je ne trouve pas ça bien du tout, au contraire. Je pense de ces acteurs :

      1- Qu’ils ont déjà trouvé une parade financière
      2- Qu’ils pourront ainsi afficher ouvertement leur combat « anti enrichissement malsain » : « regardez, nous acceptons de limiter nos salaires, ce que ces pourris de partons n’acceptent pas »

  19. zelectron

    Et c’en est fini des salaires pharamineux des « foutcheboleurs » aussi ?
    là, il y a une réserve de taxes très intéressante pouvant rejoindre celles des casinos . . .

    1. royaumont

      Panem et circenses !
      Malheureux, si vous toucher au circenses, ça va être terrible, l’émeute, la grosse catastrophe !

      Par contre, supprimer des subventions pour de film que personne ne regarde gêne moins de monde.

    2. Adolfo Ramirez Jr

      Taxer? réglementer? Pourquoi pas créer un comité parlementaire d’étude des rémunérations, tant qu’on y est?

  20. Pere Collateur

    Tiens, à propos de stars médiocre, hier soir, dans un moment d’égarement, ma zappette m’a conduite sur Fr2 ou se déroulait un show que je qualifierais d’hallucinant avec comme guest star le Meluch qui nous a fait un festival, à se facepalmer de la tête au pied.

    C’était tellement WTF, que j’ai regardé pratiquement une heure. C’était tordant.
    Ce type, proposait sérieusement de relancer la France avec « l’économie de la mer ». Je n’ai meme pas de mot pour décrire le truc, faut le voir pour le croire.

    Par contre, ce type est dangereux. Tres dangereux. Mortellement dangereux. De la même veine que les pires bouchers constructivistes de l’histoire.

    1. Kazar

      Quand on pense qu’il a quand même réussi à faire 11% aux présidentielles, ça donne le vertige !!! Je doute que tous ses électeurs soient des abrutis, mais même en retranchant les protestataires, ça fait quand même peur. (11% = 3.984.000 électeurs).

      1. yp

        Bof, la carpette qui sert d’excuse présidentielle a bien fait plus de 28%… (Je te laisse faire le décompte du nombre d’abrutis que cela représente…)

    2. Higgins

      Sur une chaine de la TNT, il y avait l’excellent « Code source » que j’ai pris plaisir à regarder avant de terminer « Le choc des civilisations » d’Huttington.

    3. sa0000

      Oui, il a les yeux injectés de sang (surtout sur les articles de H, de toute façon je regarde pas les autres)
      Je sais plus qui, hier, se plaignait de ce que sa mère votait au physique : ce n’est pas une si mauvaise stratégie. Jamais cette brave femme n’aurait voté pour ce con là.

  21. Flash

    J’ignore si cela a déjà été dit, mais qui a lu le rapport de la Cour des comptes visé dans le billet?

    Il est intéressant.
    Ainsi, à sa page 112 et s., on peut lire que les documentaires sont arrosés d’argent gratuit.

    « L’augmentation du volume de documentaires est allée de pair avec un élargissement de l’acception du genre qu’ont permis, en dépit des précisions apportées pour restreindre leur périmètre, des interprétations relativement larges de la définition des œuvres éligibles au COSIP.

    Cette notion d’intérêt culturel est employée de manière très extensive, notamment dans le cas des documentaires de société, souvent intégrés à des magazines. En témoigne ainsi le soutien accordé à des productions comme Appels d’urgence : la beauté sur ordonnance, documentaire commandé en 2006 par TF1 (soutien automatique : 42 000 € sur un devis de 152 000 €, soit 28 %), Tellement vrai – Les excès de la chirurgie esthétique en 2011 sur la chaîne NRJ12 (28 500 € d’aide sur un budget de 72 000 €, soit 40 %), À chacun son histoire : elles vivent seules diffusé en 2011 sur Direct 8 (22 000 € sur un budget de 72 000 €, soit 31 %) ou encore Parent solo cherche l’amour, en 2011 sur M6 (36 000 € sur un devis de 133 000 €, soit 27 %). Or les documentaires de société représentent 58 % du volume total des documentaires aidés en 2012122 et, pour certaines chaînes, une part importante de l’offre de documentaires  »

    Les documentaires représentent une bonne part du volume horaire des programmes audiovisuels aidés. Et la majorité de ces documentaires sont des documentaires de société racoleurs, liés à des émissions poubelles (« Tellement vrai »……). Ces documentaires bidons sont financés à plus d’un quart par de l’argent public.

    A titre indicatif, les documentaires historiques, c’est 7% du total des documentaires.

    1. Deres

      C’est le souci de l’arrosage d’argent public. Cela mène toujours à des abus ou à des fraudes. Et il n’y a réaction que quand ceux-ci deviennent la norme et que les donneurs d’ordre ne peuvent plus se voiler la face en niant ou en minimisant leur existence. Et encore, ces réactions prennent souvent plusieurs années de concertations et ne font généralement que créer un nouvel environnement où de nouveaux mécanismes d’abus et de fraude seront découverts rapidement par ceux qui viennent de perdre leur rente … C’est un cycle sans fin d’alourdissement du contrôle avec une mauvaise allocation perpétuelle des financements.

  22. Deres

    Un mécanisme d’incompatibilité du socialisme et de l’écologie que j’ai découvert suite à une panne de machine chez moi …

    Les impôts et les charges sont tellement élevés que l’appel à un dépanneur pour constater qu’il faut changer une pièce peu coûteuse, la commander puis revenir la monter arrive à un prix approchant un appareil neuf bas de gamme avec ses 2 ans de garanties. Et encore si il veut réparer et si la pièce à changer est peu coûteuse … Donc dans notre système économique, si on ne sait pas réparer soi même, les machines « kleenex » deviennent la norme. Une panne = la décharge. Pourtant les écologistes militent massivement pour la répression taxatoire tout azimut qui va donc à l’encontre de leurs objectifs …

    1. nocte

      l’objectif, c’est l’état originel, l’Eden, soit un être humain à poil face au monde, donc totalement inoffensif.

    2. Higgins

      Entièrement d’accord. Je tourne chez moi avec une imprimante escalier payée il y a quatre ou cinq ans 49 euros. Hier, j’ai vu que pour 79 euros, je pouvais avoir une bête de course. Alors, les conneries sur le développement durable (magnifique concept marketing) et l’obsolescence programmée….

    3. gameover

      Sur l’électro-ménager tout le monde peut dépanner soi-même maintenant car toutes les pannes possibles sont documentées sur Internet et il n’y a qu’une dizaine de pièces en cause au maximum.

      Le seul problème est le coût des pièces mais avec la mondialisation, ça pourrait devenir intéressant quand on voit le prix ridicule des pièces détachées des téléphones mobiles.

      1. Deres

        Par expérience, tous les modèles ne sont pas super bien documentés surtout les anciens et certaines pannes peuvent avoir de multiples causes possibles. Souvent il faut tout démonter ce qui prend du temps quand on en connait pas bien le matériel puis analyser, réfléchir, demander conseil. La victoire n’est malheureusement pas garantie surtout maintenant que l’électronique s’en mêle et bloque la machine d’une manière parfois sans lien avec la panne.

        Et bien entendu tout cela sous le regard inquisiteur de madame qui met généralement un ultimatum d’une semaine sur la machine démontée qui encombre pour résolution interne avant embauche de mercenaires étrangers.

          1. gameover

            Si, je confirme, dans une machine à cycles, si tu sais à quelle moment une machine s’arrête tu as la panne puisque tu sais quelle information manque pour passer au pas suivant (niveau, température, pression, poids, temps).

            Sur les programmateurs mécaniques chaque pas (cran) est documenté. Sur les programmateurs électroniques idem et il y a une combinaison de touches pour avancer en pas-a-pas forcé.

            Pour les prix, oui, une pompe de cyclage de lave-vaisselle coûte le prix d’une machine neuve. Mais les tinois vont arranger ça.

            1. petit-chat

              Bientôt, avec les imprimantes 3 D, au lieu de faire seulement des armes et des pièges à loup, on pourra aussi faire des pièces détachées ?

  23. Dr Slump

    « on ne pourra s’empêcher de penser que cette « grille », bricolage technocratique assez navrant de naïveté, risque d’introduire une myriade d’effets indésirables, à commencer par les effets de seuils. Il va y avoir bousculade de films avec des budgets étrangement proches des bornes… »

    Cela paraît en effet totalement idiot, comme d’habitude. Mais je n’en suis plus si sûr. Je crois au contraire que c’est parfaitement compris et calculé. C’est genre, « hé les gens, nous avons compris que ces salaires inégalitaires sont honteux, regardez bien on ne laisse pas passer! on encadre tout ça parce qu’on est de bons répûblicaiiins qui agissent contre l’injustice ». Mais en réalité, derrière le rideau, le soir de la remise des Césâaares, ce sera beaucoup plus du genre: « on fait mine de pour épater le gogo, mais en fait, on donne le barème, on donne les taux, on donne les effets de seuil, comme ça le club comprend bien le message, et on continue la combine entre copains comme d’habitude. Rien ne change, hahahaha! Allons nous resservir une coupe de ce Roederer! ».

    Bref, on fait semblant de changer pour que rien ne change.

  24. cc

    « Arrosage d’argent public » est une expression piégée, fausse.

    Car enfin : CNC, Ministère de la culture, intermittents… tout ce système relève de l’extorsion de fonds.

    Une petite minorité, qui en plus se permet de nous faire la morale, vit à nos dépends, et vit bien, avec de nombreux privilèges.

    CQFD.

    C’est un parasitisme mafieux, mafieux car il sait devenir violent quand on touche au grisbi.

    Donc : ne tombons pas dans le piège de cette pseudo réformette (purement cosmétique)… et exigeons/imposons le démantèlement de tout le système « culturel ».

    Enfin, rappelons qu’en plus de nous voler, littéralement, ces gens ont mis en place un système de propagande politique.

    Le cinéma « subventionné » (volé) est le support, le réceptacle d’une idéologie.

    C’est donc la double peine.

    1. Deres

      Le cinéma français n’est pas que (en)cadré, il est aussi encarté ce qui est bien plus dangereux. Ils ont même sacrifier une poule à la divinité lactée pour garantir sa bienveillance.

      1. Aristarque

        Pour la poule à peau, c’est chacun son tour. D’ abord, le secteur des magazines et de l’ édition. Maintenant, celui du cinéma. Plus tard, celui de la danse ???

  25. Higgins

    HS mais la boite à connerie a encore été ouverte: « Sécurité routière : la baisse de la vitesse à 80 km/h sera expérimentée en 2015 » (http://www.lemonde.fr/securite-routiere/article/2014/12/05/securite-routiere-la-baisse-de-la-vitesse-a-80-km-h-sera-experimentee-en-2015_4534855_1655513.html).
    Les routes concernées vont être saturées de radars et autres joyeusetés. Logiquement, l’accidentologie va baisser. Toute aussi logiquement, ces abrutis vont conclure à l’efficacité du bouzin et étendre la mesure imbécile partout. Comme on ne peut pas mettre un flic derrière chaque automobiliste, deux ou trois ans plus tard, la mortalité repartira à la hausse et un autre imbécile sortira une connerie équivalente. A 400 morts gagnés par tranche de 10 km/h en moins, il y a une bonne marge de progression.
    A la fin de l’article, les mannes de Saint Hypocrite sont invoquées et on apprend, stupéfait, que les radars ne sont pas des pompes à fric. A pleurer.

    1. Deres

      Surtout qu’ils disent que ces axes sont en fait accidentogènes car ils sont bidirectionnelles et non à cause de la vitesse excessive. Effectivement, les cartons frontaux auront lieu à 160 km/h au lieu de 180 km/h, mais j’ai la vague impression qu’il n’y aura que marginalement plus de survivants ! La vrai solution est d’investir dans des glissières de sécurité sur ces axes dangereux … Mais tout l’argent va être mobilisé pour des lignes TGV vides ou des rénovations urbaines clientélistes donc ce n’est pas possible …

      1. Higgins

        Oui. J’ai bien peur que leurs notions de mécanique newtonienne soient des plus rudimentaires si tant est qu’ils en aient. Par contre, le Léviathan a désespérément besoin d’argent.

    2. Nocte

      On sait tous que c’est un écran de fumée pour dissimuler la machine à cash les recettes fiscales chutant drastiquement, il faut trouver de nouvelles sources, et quoi de mieux qu’une taxe sur les habitudes…

      1. Nemrod

        Achetez tous une guinbarde à 1000 roros.
        Très suffisant pour se trainer à 80.
        Ou bien garder votre bagnole le plus longtemps possible.
        Vont faire la gueule les rentrées de TVA.

        C’est l’arme absolue : la grève de la conso.
        Il faut assécher la tumeur cancéreuse qui nous tient lieu d’Etat en la privant de ses fluides nourriciers.

  26. hop hup

    https://www.contrepoints.org/2014/12/05/190364-1er-janvier-2015-la-mort-annoncee-du-commerce-electronique-europeen

    1er Janvier 2015 : la mort annoncée du commerce électronique européen
    La taxation de l’e-commerce annonce la reconfiguration du secteur.
    Par Olivier Laurent.
    La nouvelle règlementation européenne sur la TVA a fait couler beaucoup d’encre en Grande-Bretagne (#VATMOSS, #VATMESS), beaucoup moins sur le continent. Pourtant, c’est de la mort annoncée du commerce électronique en Europe dont il s’agit.

    En matière de commerce électronique, la stature de l’Europe est ridicule. Toutes les innovations majeures de ces dernières années ont eu lieu en Amérique du Nord. Uber, AirBNB, Google Play, Apple Store sont tous nés aux États-Unis.

    une petite dernière

  27. Deres

    Un bel outil de corruption en préparation à Paris :

    http://www.capital.fr/immobilier/actualites/la-mairie-de-paris-compte-s-octroyer-le-droit-de-preempter-les-appartements-996511

    Un copain de la mairie qui vend son appartement a juste à avoir une proposition bidon au-dessus du marché et la faire préempter par la mairie. C’est facile l’immobilier vu comme cela. Et l’heureux propriétaire du HLM aura le droit de le racheter à vil prix car c’est une autre politique pratiquée en parallèle … On comprend mieux la folie taxatoire de la mairesse : il va falloir aligner le pognon pour satisfaire tous les copains!

  28. Aristarque

    Le CNC, de mémoire de lecture d’un article paru dans la revue Capital, il y a qq années, n’ est-il pas une création communiste de juste après la seconde GM, pour lutter contre « l’ impérialisme » américain des films qui déferlaient sur l’ Europe à la suite des GI. Les films US avaient déjà été restreints de diffusion un peu avant guerre (Front Popu ?) puis supprimés pendant la guerre. Et comme le public français se bousculait dans les salles (pas de télévision sauf en curiosité technologique) pour aller les voir, donc en passe de respirer de l’ American way of life à pleines mirettes et de le voir à pleines narines, le danger était trop grand que la vertu révolutionnaire égalisatrice avant équarrissage ne cédât à l’ attrait du stupre étalé complaisamment et sur grand écran avec technicolor à l’ occasion en pastèque sur la religieuse, taille nonette… Ne soyons donc pas étonnés d’ y trouver des dinosaures senestres… 😈 Pour les dubitatifs, je rappelle que la loi de 49 sur les publications à destination de la jeunesse était nettement d’ inspiration communiste en lutte avec les comics d’ outre atlantique. Fallait pas qu’ elle se laissât attirer par le côté scintillant de l’ abomination US et se corrompe stupidement en oubliant le côté obscur de l’ UrsS, si sympathique, avant le Goulag…

    1. gameover

      Et après on s’étonne que les français aient cette mentalité… c’est pas de notre fôte !

      Dire que si – au sortir de la guerre – on avait été placé sous le joug du libéralisme au lieu de celui du communisme on ne serait pas là à discuter… ou alors p’tete qu’on serait en train de prier l’état d’intervenir pour réguler cette chienlit…

    2. Dr Slump

      On en viendrait presque à regretter que De Gaulle ait fait barrage aux projets de la Maison Blanche pour la France au sortir de la guerre!

      1. Quiet Desperation

        Mon garçon, j’aime autant te prévenir : tu vas voir débarquer très bientôt Harry (cet ami qui vous veut du mal) qui va t’écorcher et mettre ta peau à sécher sur la ligne Siegfried… contester Gaulle… suicidaire ?

        1. Dr Slump

          Du calme, teta! Je ne conteste pas De Gaulle, ou as-tu lu ça? En même temps, c’est bien lui qui a offert aux communistes un boulevard sur la France, et bien qu’il ait sans doute du faire avec les circonstances, bien qu’il n’eut pu avoir idée de ce qu’il en résulterait, c’est bien par son entremise que nous vivons aujourd’hui en république soviétisante de France. Maurice Thorez, un jour, ton effigie sera dans toutes les kermesses, et les enfants te jetteront des balles de chiffon crades à la figure! Vive De Gaulle, et je chie sur Marx, ok ??!

          1. Quiet Desperation

            « teta »?

            Un peu confus, mon cher Slump… je ne saisis pas exactement le fond de ta pensée, délabyrinthe moi cela… mais gare à Harry quand même : il ne s’encombrera pas de tes propos byzantins, il flinguera d’abord…

            1. Dr Slump

              Teta, c’est pygmée, et c’est formule de respect, pas de doute là-dessus. Je plaisantais juste en disant que si De Gaulle n’avait pas été là, on serait probablement encore sous tutorat américain officiel, mais vu l’importance des valeurs libérales américaines, on serait au moins dans un pays bien plus libéral qu’aujourd’hui. Mais comme De Gaulle, Dieu merci, était là, Eisenhower a remballé… à un détail près, c’est que De Gaulle a permis l’entrée des communistes au pouvoir, et c’est comme ça qu’a commencé le noyautage des syndicats, de l’éduc’nat, etc, pour en arriver à la France soviétisée d’aujourd’hui.

              1. Quiet Desperation

                « Teta » : aaah ! fort bien ! la prochaine fois que je rencontrerai un pygmée, ma formule protocolaire sera donc parfaitement au point.
                La probabilité d’une telle entrevue est toutefois extrêmement faible, but I believe in being prepared…

                Ce point est donc éclairci, tout comme l’autre, plus politique, et fort bien rédigé : permets moi de te féliciter, et de penser qu’Harry – personnage fort pointilleux autant sur le pundonor gaulliste que sur l’orthographe – aura à coeur de t’épargner à juste raison de tes éminentes qualités ainsi démontrées….

                1. Dr Slump

                  Pour Teta, ce n’est pas tout à fait ça, le code protocolaire pygmée n’a rien à envier au nôtre en subtilités, mais passons, ce n’est pas le plus important présentement: je suis juste honoré de recevoir ainsi compliment et agrément à propos de ce commentaire formulé pour ainsi dire entre deux vodkas. Au plaisir de poursuivre sur d’autres sujets, j’envisage subséquemment d’attaquer la troisième… Thanks God it’s Friday. Friday!

                2. Aristarque

                  Werther, donne moi acte que mon pointillisme orthographique ne concerne plus guère que notre estimé taulier quand ses erreurs altèrent manifestement le sens de ses billets, destinés à passer à la postérité (j’ai laissé tomber les menues fautes d’ accord de nombre, de genre car là, il ne collabore plus) et Calvin dont le jeune esprit est encore malléable et réceptif à la beauté de textes correctement écrits… N’ étant parfait, je puis me laisser aller à reprendre quelque effronté (e) lançant le bouchon fort loin mais l’ âge venant, assurément, modère mes emportements.

              2. Aristarque

                Le noyautage des syndicats grançais a commencé en 1921 au congrès de Tours par la scission de la SFIO en deux entités, la SFIO restant socialiste et la SFIC, futur PC. Cela se poursuivra par la scission de la CGT initiale en deux : la CGT.FO restant sous emprise socialiste et la CGT U qui ralliera le PC.

          2. Aristarque

            Tant que le Général était au pouvoir jusqu’ au début de 46, il tenait en respect les communistes qui en rajoutaient pour faire oublier le pacte germano-sovietique, se proclamant le parti aux 70.000 fusillés (rien qu’ en France!) mais qui représentaient alors largement le quart de l’ électorat, femmes comprises depuis peu… Difficile d’ être une démocratie et d’ ignorer pareille proportion d’ électeurs. Leur position gouvernementale sera encore plus forte jusqu’ en 47, moment de leur éviction par Ramadier.

        2. Dr Slump

          Ah oui et au fait, j’oubliais, Harry c’est mon grand pote. On partage les écorchés et les cocos en peau d’zob retourné 😛

            1. Dr Slump

              Ah, moi qui croyais que c’était Ecorchoir & Croc de Boucher… mais bien reçu, on ne m’y reprendra plus! 😉

      2. Aristarque

        Le Général a fait barrage en 44 aux prétentions américaines d’ administrer la France au moyen de l’ Amgot qui était essentiellement destiné à gérer les pays de l’ Axe et affiliés. La position américaine n’ était d’ ailleurs pas claire sur la France car elle avait conservé très longtemps des relations diplomatiques avec le régime de Pétain, les interrompant en novembre 42 au moment du débarquement allié en Algérie. Or, les Américains ignoraient volontairement la France Libre qui se considérait comme seule dépositaire d’ un gouvernement légal de la France, en exil comme ceux d’ autres pays envahis par l’ Axe. Ils avaient même tenté d’ évincer le Général en essayant de susciter un gouvernement bis par le biais de Giraud qui leur paraissait plus docile… Après son départ de Janvier 46, il n’ avait plus d’ emprise sur l’ évolution de la situation…

    3. Nocte

      Plus proche de nous, La folle du poitou a bien réussi à faire supprimer le club dorothée : les dessins animés étaient trop violents paraît-il (pas bien les mangas! Paaaaaaas biiiiiien)
      Bon , objectif atteint, la France est le deuxième marché du manga (papier et animé)…

  29. hop hup

    L’État français (et non la SNCF comme écrit précédemment par erreur, NDLR) va verser 60 millions de dollars aux victimes américaines …

    jackpot pour les avocats us qui vont se mettent 60 millions dollars dans la poche que le contribuable paiera

    1. gameover

      Je me demande jusqu’à quel niveau on peut remonter dans le temps pour les indemnisations. Il y en a qui ont osé remonter jusqu’à l’esclavage pour remettre en cause certaines fortunes nantaises.

      On a vendu la Louisiane, il me semble bien qu’il y a un dol dans le contrat.

      1. Calvin

        Moi je vais remonter à César qui a assiégé Marseille et faire condamner l’Etat Italien avec intérêts !

        1. vegeta

          il y a même un con qui a porter plainte contre jesus comme quoi que tous est possible
          a quand un procès contre dieu ?

                1. Quiet Desperation

                  Tu devrais changer de pseudo : « Darty » t’irait comme un gant… « les Contrats de confiance »….

                1. vegeta

                  parfois j’ai envie d’être excellent mais j’ai toujours peur d’être puni en remplissant un cerfa ou de payer une taxe ou les deux 🙂

            1. vegeta

              Calvin des musulment viennent en France pour bâtir notre économie, lancer des entreprises, crée de la richesses et apporter leurs magnifiques valeurs, chaque années ils sont plus de 200 000 ingénieurs et chercheurs musulment à venir chez nous en laissant leurs petits moutons au pays 🙁

        2. Nemrod

          Je compte attaquer les descendants d’ Homo Sapiens que je soupçonne d’avoir éradiqué l’Homme de Neanderthal mon lointain aïeul.
          Le montant des réparations sera très lourd.
          Je dois juste trouver un avocat…quelqu’un est tenté ?

            1. Aristarque

              A priori, seuls les descendants sont habilités à demander réparation pour leurs ancêtres décimés. Mais s’ils ont été décimés, comment ont-ils des descendants ??? Cela sent la requête en suspicion légitime…

              1. gameover

                Ethymologiquement décimer veut dire un sur dix mais c’est vrai que l’on n’utilise plus guère ce sens premier.

                cnrtl.fr/lexicographie/décimer

                    1. gameover

                      Au sujet de néanderthal on entend tout et son contraire : d’un coté l’accouplement aurait été stérile, de l’autre on aurait des gênes.

                      Certains se demandent même s’ils ont pu se rencontrer.
                      Le doute m’habite.

                1. Aristarque

                  C’était une punition de l’ armée romaine infligée après une défaite sévère (les soldats n’avaient pas été courageux ni déterminés) ou plus tard avec leurs centuries de supplétifs étrangers. Ce sens initial a évolué depuis longtemps pour signifier une destruction des effectifs quasiment complète en perdant le sens de punition comme cause. Nota : ce verbe en revanche ne s’ applique qu’à des êtres vivants préalablement, pas à des objets.

                  1. Val

                    @Harry GO , vos remarques me font furieusement penser que nous devrions donner à ce mot un petit coup de jeune – une certaine portion de la population (nos élus) manquant effectivement gravement de courage et de détermination –

    2. Higgins

      Le rôle de l’entreprise SNCF durant la guerre est des plus troubles. Bizarrement, un des directeurs généraux de l’immédiat après-guerre, communiste, a fait détruire toutes les archives sur cette période. En gros, la SNCF touchait de l’argent pour convoyer les juifs et autres déportés vers leur triste sort. L’amende est lié à ce « contentieux ».

      1. Quiet Desperation

        Dans ces histoires, où la cupidité le dispute à la mauvaise foi, on est toujours pris entre la Légende Dorée (style « La Bataille du Rail ») et le sordide. Sans discuter au demeurant la latitude qu’avait la SNCF de pouvoir sérieusement refuser ses trains de transports à l’occupant…

        Soixante dix ans après, n’est-ce pas, et sans PM appuyé sur le ventre, on peut ratiociner sans risques pour son intégrité corporelle…

        Mais bon, 60 myons d’Euros, c’est une affaire : en général, c’est pas des soldes, les « indemnités »…d’autant qu’il y avait eu un petit scandale, quelques années en arrière, vite étouffé, quand il était apparu que les survivants percevaient des cacahuètes, le gros des compensations finissant dans d’autres popoches que les leurs… There’s no business like Shoah business…

        1. vegeta

          parfois il suffit qu’une association non juive mais socialistes qui porte plainte et touchent les dédommagement comme quand les syndicat attaquent des patrons par voie judiciaire, les salariés eux ne touchent rien

  30. vegeta

    je vais prend une mobylette et poser une caméra go-pro intégré sur mon casque, faire le tour de toute les prostituées de luxe (julie, nabila) et faire un film, je pense que je vais engager monsieur Depardieu vu qu’il a très bien joué le rôle de DSqueue 🙂

  31. hop hup

    Maths : le plan de Najat Vallaud-Belkacem pour relever le niveau des élèves

    Les Français nuls en mathématiques ? Les résultats de l’enquête PISA, qui évalue les connaissances des élèves de quinze ans dans 65 pays, mettent en évidence les lacunes des jeunes Français : selon la dernière édition publiée en 2013 par l’OCDE, la proportion d’élèves en difficultés a grimpé à 22,4 % contre 16,6 % dix ans auparavant.

    Pour combattre l’innumérisme et relever le niveau des élèves Français, la ministre de l’Education nationale Najat Vallaud Belkacem doit annoncer ce jeudi diverses mesures afin de renforcer la place des mathématiques et du calcul mental au primaire et au collège. Il sera notamment question de renforcer l’attrait des élèves au moyen de jeux, d’exercices concrets ainsi que du recours au numérique. Les nouveaux programmes de collège et de primaire proposeront « des situations en lien avec le quotidien, les métiers et les autres disciplines », rapporte Le Figaro.

    encore une usine a gaz qui va faire baisser le niveau bien bas a l’école

        1. gameover

          Nan, c’est pas mon genre ! Ils disent déjà assez de conneries c’est même pas la peine d’en rajouter :mrgreen:

          à 3:50 dans la vidéo

          bfmtv.com/mediaplayer/video/najat-vallaud-belkacem-l-invitace-de-ruth-elkrief-0412-365725.html

        1. Val

          Oula Harry comme vous y allez ! Ce n’est pas du tout leur but .
          Dernier exercice en date raconté par une bande de bac pro goguenards : nombre de litres d’eau utilisés par un bain, une douche , brossage de dents etc . La ficelle ecolo est grosse comme une corde à noeuds…

      1. Nemrod

        Au marchand genre 1 et au marchand genre 2 !
        Bordel, faut tout vous dire !
        Ca sent le camp de rééducation si vous faîtes pas d’efforts.

          1. gameover

            ah bah nan, je viens de vérifier elle a bien dit le marchand, la marchande.

            (mettre www. devant le lien de bfm)

      2. voleurdufeu

        je ne vois pas où est le problème? C’est ce qu’on faisait il y a 50 ans, et ça marchait. Si en plus ça leur fait comprendre le profit…

    1. Aristarque

      On dirait une chapka pour femme avec les broderies. La chapka traditionnelle pour homme a un sommet plat. Elle se porte bien enfoncée sur le crâne pour des raisons de blizzard évidentes. Enfin, le haut de cravate est droit….

    2. val

      🙂 ! Mdr . Vivement qu il aille chez les papous , j attends la photo : hollande à poil avec un cache sexe (probablement de travers)
      vous croyez qu ils ont lancé un concours mondial ?

        1. hop hup

          http://www.parti-socialiste.fr/communiques/france-kazakhstan

          France – Kazakhstan

          Ce lundi 19 septembre, Nicolas Sarkozy a reçu son homologue du Kazakhstan, Noursoultan Nazarbaïev, pour un cinquième entretien bilatéral consacré à l’approfondissement du partenariat stratégique liant la France à cet État d’Asie centrale.
          Le Parti socialiste observe que le président Nicolas Sarkozy exprimait avec véhémence, la semaine dernière, son soutien à la démocratie et aux libertés du peuple libyen. Il regrette que cette approche soit absente de sa politique vis-à-vis du Kazakhstan. La visite d’aujourd’hui démontre à nouveau que seules les motivations commerciales dictées par les grands groupes industriels, au détriment du respect de la démocratie et des droits de l’homme, dictent la diplomatie du Président de la République.

          faite ce je dis paque je fais

  32. hop hup

    S&P a abaissé la note de l’Italie à « BBB- »
    Les Échos‎ – Il y a 20 heures
    Standard & Poor’s (S&P) a dégradé la note de l’Italie en raison da faible croissance et de …

    info de grande importance

  33. hop hup

    La maire PS de Lille, Martine Aubry, et la mairie de Lille ont déposé plainte en octobre contre le hacker franco-israélien Ulcan qui avait menacé de divulguer des données personnelles.
    Début octobre, la ville de Lille a annoncé « mettre en veille temporairement » son jumelage avec la commune de Safed en Israël, en réaction aux bombardements de Gaza pendant l’été.Durant le mois d’octobre, « Ulcan » a revendiqué le piratage des sites internet de France Info et France Inter.

    sans doute pour faire plaisir a sa clientèle électorale quelle a mis temporairement en veille le jumelage

    1. vegeta

      mdr pour une femme mise en examen pour une série de meurtre dans toute la france c’est le comble de l’ironie, enfin qui se ressemble s’assemble c’est son choix de se lié avec les islamistes qui couchent avec des fillettes et sa ne m’étonnerais pas que dans sa vile éclate une violente affaire de pédophilie dans les écoles
      et cette fascination de dénoncer israel pour la construction de deux maisons dans le désert aride en oubliant les millions de morts au quatre coins du monde enfin je peut très bien dire que les bombardements par les rafales français tuent des civiles dont des enfants, de l’infâme attitude des soldats de l’otan au rwanda etc etc

  34. pouf pouf

    C’est en découvrant la photographie d’alyssa nitchun dans les bras de dani morla at le baron art basel – the pearl maripol after party (à miami pour les ringards qui ne sauraient pas), que j’ai compris ce qui me manquait … pour ceux qui auraient raté quelque chose d’important, dani, c’est le sosie français de dominic cooper, un mec trop cool d’hollywood qui est, selon son patron, la copie conforme d’uday hussein (aïe, feu uday hussein, mes condoléances à la famille) ; comme le dit si bien mon ami ministre de l’économie d’un petit pays d’amérique du sud : « be fancy », c’est ça dont j’ai besoin, le chic ; ce qui me fait penser aux affiches que je viens de croiser, dans les rues de mon pays, en plein vingt-et-unième siècle, une femme à barbe sur des panneaux qui marquent les arrêts des autobus, dont un panonceau m’apprend qu’elle-même subit le lourd patronyme de « saucisse » et fait de la publicité pour le papagayo de dj zarmo ; le plus grand chic dans son sourire sûrement, chez toutes les marques qui se servent des handicaps pour vendre, à toute une bonne société qui chiale entre deux petits-fours que le gens sont méchants de ne pas les aimer. A défaut de chic ou du mépris d’hier, recevez cher tous, mon plus grand dégoût pour les sot-l’y-laisse de paon au caramel de mangue et au caviar.

  35. pouf pouf

    Comment ça ce que je fais dans la vie ? Comme vous, j’attends que ça passe, je profite de mes avantages et de la démocratie qui m’autorise à donner mon avis quant à la marque du dentifrice. Je profite quoi, je me marre ; c’est trop la classe les zabis chinois, sauf près des bougies ou sauf pendant les fêtes, ou si je me fâche. Je suis un ancien grand brûlé qui a pu devenir un brûlé vif à force de persévérance et de travail opiniâtrement obsessionnel ; fluocaril largement devant pepsodent, pendant que vicieusement, à la corde, ultrabrite … contre qui avez-vous voté ? Ce petit texte est issu de la nouvelle rélisation idiovisuelle de la tri-nitro-topless du rectangle de mes parents, entre deux tremblements convulsifs amples et mous du vieux-vieux matin sur la chaine du même nom. Tous les ans, quelques images me rassurent quant à mon choix définitif, vous vivez mieux sans moi. Un petit message personnel au rédac chef photo de l’express, quand on utilise l’argument martien dans une conversation, la plupart du temps on a tort.

  36. pouf pouf

    Messieurs, nous vous avons réunis car vous êtes l’élite de la nation, c’est vous qui totalisez le plus de points aux tests de cohérence et logique, aptitudes et réalisations, vos profils vous placent largement en tête de peloton ; vous êtes tous faits du fer de la lance qui transperce le néant qui nous nuit, c’est pourquoi un gardien va passer derrière vous avec une lampe de poche pendant que vous tousserez penchés vers l’avant. Vous êtes sur une ile pénitentiaire en dehors de toute juridiction internationale dont le doux patronyme d’unité sept-cent trente-et-un en hommage à nos géniaux prédécesseurs japonais vous renseignera quant à la qualité de votre séjour. Rassurez-vous immédiatement, vos proches et vos familles sont dans des camps aux procédures et aux pratiques plus légères, mais votre conduite ici pourra profondément hypothéquer leurs chances de survie ; il est inutile de vous préciser que vos pensées les plus folles ne vous seront d’aucun secours.

  37. pouf pouf

    Le prêtre laïc est ton ami, ton frère, ton égal un peu plus haut dans la hiérarchie, viens tout lui raconter. Tu as des pensées séditieuses ? Tu veux écrire qui avec un cas ? Pas d’impatience jeune chevalier de la lumière, un rendez-vous dzeta-hebdomadaire t’aidera à retrouver ton chemin parmi tant de propositions obscures. Je suis ta première étape dans l’accession dynamique à la personnalité épanouissante, je vais te guider à deux mains vers la rédemption. Tu trouveras sous ce plis scellé un questionnaire personnalisé établi corrélativement à ton parcours tel qu’exposé minutieusement par ton dossier républicain obligatoire et secret, tu n’auras pas besoin d’un crayon potentiellement dangereux, saisis-toi de cette tablette, notre conversation verte va commencer immédiatement. Entre deux publicités pour du dentifrice, les haut-parleurs vont hurler notre hymne à nouveau immortalisé par monsieur grims : « Un problème pour répondre à l’administration ? Des interrogations quant aux paroles de haine prononcées par daniel, à l’ombre, au zoo ? Appelez-nous pour faire une voyance directe ou un thème poétique personnalisé en lent gueux des oiseaux. Vous saurez tout sur vous. ». Ne cries pas si fort pour couvrir le son, tu vas vite te fatiguer…

  38. pouf pouf

    Imaginons, pour jouer, car rien n’est jamais sérieux sinon ce qui est définitif comme l’immortalité, une tranche orange, mécaniquement pressée. Si vous vous blessez vous-mêmes en lisant mes propos, c’est que le sort de pyrotechnie que j’ai acheté à ce vieux mage byzantin du doubs fonctionne enfin. Un petit plat dans un grand mou. On peut tout imaginer. On peut tout écrire maintenant sur les colverts, bottin de mercredi de chatte à pull, il l’emparouille et l’endosque contre terre comme une chienne savante, une mangeuse de cactus d’université de province, bord de l’aile d’une onde de mieux. Maman, mes pilules, vite, maman, je sens que ça me reprend, j’ai envie de m’indigner jusqu’à en avoir des ronds humides sous les bras. Oui, exactement là. Je pourrais finir ici, me contentant d’insulter la mémoire morte, mais trop n’est jamais assez. Mon petit oberton, qu’est-ce que c’est que ce bordel ? Il faut que tu ailles voir denis robert et que tu apprennes à te battre, ça va chier pour ta gueule … un sifflement admiratif aux éditions rng.

    1. Quiet Desperation

      Au début, quand il s’est manifesté, PP m’exaspérait par l’artificiel genre Lucy In The Sky de ses délires…

      Et puis, avec le temps, n’est-ce pas, on s’y fait… un peu de pluie tropicale sur un toit de tôle ondulée qui se prendrait pour le Conrad de « Typhon », sauce sirop …

      Et, de temps à autre, il y a une réussite littéraire qui ne sent pas trop l’effort ou le name-dropping…

      Parfois aussi, on dirait du Bruno LeMaire… en plus sympathique, et moins narcissique… En bref, j’aurais comme une tendance à l’aimer bien, maintenant, le PP… d’autant qu’on a quelques lectures communes…

  39. pouf pouf

    Il y a des sujets qui s’évoquent tout bas,
    on me renverse même dans les oreilles,
    que l’horreur,
    certaines fois,
    ne garde que le mouvement des lèvres comme héraut moqueur,
    la réalité est pourtant plurielle.
    Savoir et se cacher sans espoir de retour ?
    Se taire pour toujours surement de son propre fait ?
    Briller entre l’échine et le joug.

  40. Quiet Desperation

    A propos de Bruno LeMaire, je viens de lire « Jours de Pouvoir », mesquine machine de guerre contre Sarkozy, de la part d’un Enarque à prétentions littéraires, convaincu que ce Vieux Pays n’a plus d’autre espoir qu’en Lui…

    La fatuité frétillante du personnage en arrive à rendre fort sympathique la vulgarité de l’ancien Président, c’est dire… Et l’attelage à 64/30 des deux, qui vient de se créer lors des élections à l’UMP, nous en promet de sévères…

    Pour ceux que cela intéresse – j’admets volontiers que BLM ne passionnera pas les foules libérales – il y a une amusante critique de son ours par Camille Galic sur Polemia.com

  41. pouf pouf

    je n’ai pas trouvé sa critique de l’ours de blême, mais la virulence du reste me séduit totalement.

  42. pouf pouf

    merci beaucoup, polemia.com/comment-la-guerre-us-ruine-et-remodele-le-monde/, ça me plait énormément

  43. pouf pouf

    wahou, quelle femme ; la comparaison avec blême, du coup, broumf, broumf ; j’espère que vous allez aimer mon « gore vidal still life » d’après le boss …

Les commentaires sont fermés.