Pour 2015, un bon bol d’optimisme

Youpi, 2015 ! Il était temps, l’année 2014, épuisée, n’aurait jamais pu passer le mois de décembre. Et si je dis « youpi », ce n’est pas seulement parce que l’année qui se présente sera remplie de rebondissements rigolos qui mettront, une fois encore, le pouvoir socialiste en difficultés (bien fait pour lui) mais aussi, et c’est bien plus important, parce que chaque année qui passe apporte son lot d’améliorations sensibles à toute l’Humanité.

Ainsi, les mois qui viennent de s’écouler ont déjà apporté des douzaines de petites choses qui, si elles sont consciencieusement passées sous les radars, résolument pessimistes, des médias, n’en constituent pas moins de réels progrès qui permettront à chacun d’entre nous, où que nous nous trouvions sur Terre, d’améliorer notre quotidien.

Bien sûr, les Occidentaux se sont rapidement habitués à ce train-train quotidien de nouveautés introduites plus ou moins vite dans leurs vies. Mais même en étant blasé, difficile de ne pas s’émerveiller des centaines d’inventions, techniques et innovations développées ces douze derniers mois. La liste est longue (et un petit coup d’œil régulier à des sites comme IFLScience permet de s’en convaincre), depuis la colle spéciale pour tissus humains jusqu’aux implants de cornée qui pourront, à terme, faire disparaître les lunettes.

On peut aussi évoquer les progrès enregistrés dans le contrôle automatique des véhicules qui, progressivement, se passent de mieux en mieux de pilotes humains. Il y a bien sûr la voiture autonome, qui promet une révolution dont peu comprennent actuellement l’ampleur et les répercussions et que j’évoque ici et , mais on trouve aussi les mêmes développements pour les avions.

innovation

À ces améliorations évidentes de la sécurité et de la santé, on peut ajouter les innovations diverses, commerciales par exemple (comme la livraison « le jour même ») pour comprendre que même lorsqu’une frange de la population s’emploie à méthodiquement pourrir la vie des autres en les noyant sous des lois, des normes et des ponctions fiscales, le reste de l’Humanité persiste malgré tout à améliorer son quotidien.

Mais ce n’est finalement pas du côté des pays riches que les progrès les plus spectaculaires sont enregistrés chaque année et chaque mois qui passent. C’est dans la discrétion et une bonne dose de système D qu’on trouve les trouvailles les plus marquantes, celles qui vont modifier drastiquement la vie de milliers d’individus et les faire passer d’une situation souvent misérable avec une espérance de vie réduite à une condition plus humaine et des opportunités réelles de développement personnel.

Ici, on peut facilement citer les efforts, nombreux, de fournir des solutions pratiques et bon marché pour la cuisson en milieu fermé, que les solutions traditionnelles rendent délétère par les émanations toxiques (monoxyde de carbone, particules fines). Ce problème est par exemple responsable de plus de morts par an que la malaria, tueuse silencieuse mais pourtant fort efficace (plusieurs centaines de milliers d’individus chaque année).

Un autre problème, récurrent et de mieux en mieux résolu, est celui de l’accès à de l’eau potable. On peut citer les mécanismes simples de distillation et de filtrage d’eau, ou encore le principe « SODIS », qui permet aux habitants de pays richement ensoleillés de désinfecter leur eau de boisson en la stockant dans des bouteilles en plastique exposées plusieurs heures directement au soleil.

Il y a quelque chose d’assez réjouissant de voir qu’un bien de consommation aussi banal, aussi peu cher et aussi répandu que des bouteilles en plastique constitue un moyen efficace d’obtenir de l’eau potable dans des pays où l’infrastructure ne le permet pas aussi facilement et à un prix abordable à la population locale. Il y a, aussi, quelque chose de particulièrement éclairant de constater qu’un bien de consommation ultra-courant, qui, chez nous, n’est plus considéré comme ayant une valeur propre, a trouvé une utilité spécifique et très valorisable : combien d’heures de travail sont ainsi économisées par les individus qui peuvent maintenant boire de l’eau sans danger, s’évitant ainsi les allers-retours coûteux aux hôpitaux et dispensaires lorsqu’avant, une diarrhée carabinée se déclarait ?

De la même façon, comment ne pas se réjouir des bénéfices, immenses, apportés par quelques inventions simples pour transporter l’eau (comme celle du bidon rotatif Wello, par exemple) et qui dégagent un temps considérable aux personnes jusqu’alors occupées à cette tâche épuisante et peu gratifiante ? Comment ne pas comprendre que ces petites améliorations apportent tous les jours un gain énorme pour l’Humanité entière en permettant à un nombre sans cesse croissant d’individus de développer leurs capacités bien au-delà de ce que le même milieu leur permettait il y a seulement douze mois ?

En outre, comment ne pas voir derrière ces inventions le travail de douzaines d’humains innovants, altruistes attirés par le simple bénéfice moral d’une action bienfaisante ou industriels malins comprenant l’intérêt de développer, avec profit, des solutions économiquement viables pour ces individus ? Comment ne pas comprendre que ce sont ces actions, concrètes, qui se reproduisent maintenant tous les jours, et qui sortent, tous les jours des milliers de personnes de la pauvreté et d’un avenir bouché ? Et surtout, comment ne pas trouver dans ces innovations et ces améliorations un réel espoir pour les hommes et les femmes de bonne volonté sur cette planète ?

drastic innovation

Alors oui, bien sûr, la situation économique française va certainement permettre quelques belles pages de pessimisme désabusé, et alimenter ces chroniques de quelques bons mots dont nos politiciens sont les producteurs involontaires et réguliers. Bien sûr, il n’y a pas lieu de se réjouir pour les véritables catastrophes économiques qui se mettent en place et que notre président, tout affairé qu’il est à préparer son hypothétique réélection, va probablement aggraver dans ses agitations pataudes et irréfléchies.

Mais heureusement, le reste du monde continue à tourner. Et à l’aube de cette année 2015, force est de constater qu’il tourne plutôt bien.

J'accepte les BCH !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires292

        1. René de Sévérac

          Réalisme, non, H16 est un optimiste.
          Il regarde le monde émerveillé sans voir les aspects négatifs de la technologie.
          J’ai participé à cette révolution qui a ouvert l’AGE DU SILICIUM.
          Et j’en observe les effets négatifs; quelques exemples :
          – selfies aux Baumettes, ou la télé-réalité pour tous;
          grâce à l’Internet (enfin Face-de-bouc) pour exister !
          – hier, « l’amour est dans le pré », où des jeunes agriculteurs
          (H/F de 24-26 ans) ont fait appel à M6 pour trouve l’Amour !
          Alors on peut bien améliorer le transport de l’eau !

          1. Calvin

            Réalisme, ce n’était pas pour le billet mais une réponse à Higgins.
            En revanche, ces côtés dit négatifs représentent des épiphénomènes : de tous temps il y a eu ce genre d’effets pervers, à chaque époque, et ni ils ont fait l’histoire ni même l’histoire les a retenus.

      1. Aristarque

        Le socialisme, cela ne marche pas. Jamais. Nulle part! Au lendemain de la cessation officielle de l’ embargo des USA vis à vis de Cuba, je visionnais d’ un oeil distrait un reportage sur le Cuba de ces dernières années, depuis que Fidel a un tantinet relativisé l’ application économique du socialisme local. Comment se sont alors comportés les joyeux autochtones? Ont-ils augmenté la dose de socialisme devant l’ échec patent de la version initiale? Après tout, la justification est toujours qu’ il n’ a pas été assez mis en oeuvre, qu’ il en est resté à un stade trop timide! Nenni! Ils sont au contraire retombés dans le piège de l’ avidité , celui de l’ exploitation du client par le commerçant, celui du salarié par l’ infâme patron… Si vous faisiez un micro-trottoir la-bas, vous trouveriez des hordes de clients entaulés éhontement mais nostalgiques des magasins d’ Etat dépourvus de toutes avidités mercantiles avec des rayons remplis d’étiquettes à prix si doux! Ils n’ étaient d’ ailleurs remplis que de cela, des étiquettes… Tant que la réalité refusera de se plier aux diktats Soces… :mrgreen:

  1. Le Gnôme

    Et vous appelez ça un progrès, les voitures qui roulent sans conducteurs ? Mais c’est troporrible, ça va rendre les radars totalement obsolètes et supprimer les juteuses amendes tombant aussi drues que les obus à Gravelotte.

    Vite, une loi pour les interdire, le logiciel peut tomber en panne, au nom du principe de précaution, bien sûr.

      1. petit-chat

        Il n’y avait pas une histoire, au début de l’automobile, où le véhicule devait être accompagné d’un homme à cheval ?

        1. Aristarque

          Et la suppression de cette obligation est fêtée depuis 1905 par le rallye annuel London to Brighton qui est ouvert à tout équipage sur un véhicule construit AVANT 1905, chaque premier dimanche de Novembre.

      1. Deres

        Cela s’appelle un hélicoptère et cela existe depuis longtemps.
        Mais le prix (et la complexité du pilotage) en rend malheureusement la généralisation impossible.

            1. Quiet Desperation

              Rien à voir, mais l’illustration « Innovation » dans le billet de H ci-dessus… cela me paraît un brin osé, non ? paradoxal à tout le moins, voire contre-productif…

              « If it can make your job easier, it can probably make it irrelevant »…

              pretty grim omen, innit ?

              Monsieur de Sèze se moquerait-il ?

              1. Aristarque

                N’ insiste pas trop, Werther! Si les adeptes de l’ endormissement sédatif irréversible n’ obtiennent pas gain de cause, il est probable qu’ils se consoleront à nous obliger à justifier nos indemnités de retraite à jouer les chasse-neige puisque ledit matériel existe déjà. Notre seule chance réside finalement dans le réchauffement climatique! 😥

                1. Quiet Desperation

                  En haut, coin droit, figure l’origine : « Despair.com »…. ce doit être des cousins à moi…

    1. Olivier Vitri

      Les voitures sans pilote ?
      Non merci j’aime trop l’automobile pour espérer ce «progrès.» Hormis une bonne dose d’IA que nous sommes bien loin d’atteindre, on comptera alors sur les fâcheux lobbyistes acoquinés avec les autres fâcheux aux responsabilités pour imposer une vitesse unique, non véloce et comme toujours très bisous pour les moins capables.
      Alors, comme dirait le Kamarade LePAoN en phase Komintern-live ce jour du côté de Montreuil : NIET

        1. Le Gnôme

          Conduire m’a toujours enquiquiné, et si ma liberté était de me laisser conduire par l’électronique, je pourrais lire durant le trajet, comme dans un train, mais avec le droit de fumer ma clope et le plaisir du porte à porte.

          1. Black Mamba

            A l’électronique, tu ne peux confier ta vie, elle n’est pas fiable à 100 % tout autorité supérieur à la tienne peut la contrôler à t1 place et te mener droit en prison par exemple que tu le veuille ou non. ..
            Alors, c’est toujours d’accord de laisser à d’autre le contrôle de ton existence ?

                1. Olivier Vitri

                  Merci pour ces bons vœux et belle Année également chère BM…

                  (et ce décolté des plus catholiques ! foulala ! L’année commence… hot 🙂

          2. Vodkaman

            Si cela peut permettre de faire une soirée chez des amis, agrémentée de quelques nectars viticoles sans se soucier des pandores qui guettent sur le chemin du retour, moi je suis pour !!!

            1. Quiet Desperation

              Absolument, mon cher VM ! c’est une autre des multiples raisons pour lesquelles, en tant que PPS (Petit Poivrot de Souche), j’approuve totalement cette avancée technologique…

      1. Jiff

        « imposer une vitesse unique, non véloce »

        Au contraire, la vitesse peut être augmentée (enfin, dans les pays normaux) grâce justement au dialogue permanent entre les véhicules; si le premier freine, les suivants en sont informés en temps réel et freinent également, et c’est pareil en cas d’évitement.
        Par contre, monter dans un avion sans pilote autre qu’une boîte d’électronique, c’est définitivement non.

          1. Jiff

            Gogol et d’autres ont fait une compétition l’année dernière et bouclé, si mes souvenirs sont bons, 90 km à 60 km/h – le tout en totale autonomie.

        1. gameover

          Euh… j’aurais plus confiance à monter dans un avion sans pilote…

          Tous les accidents arrivent quand le pilote automatique a été désengagé et quand l’homme n’a pas su prendre la bonne décision. D’ailleurs la preuve que l’homme peut être défaillant c’est qu’ils mettent actuellement 2 pilotes !
          Bon, avant il y en avait 3… si les 2 n’étaient pas d’accord c’est le 3ème, le mécanicien, qui les départageaient…

          Pi avec un avion sans pilote… plus de grève des pilotes :

          1. Deres

            Les systèmes électronique de sécurité utilisent des systèmes dits 2 parmi 3. L’action entreprise a donc été approuvé par au moins 2 systèmes indépendants. Il faut cependant noter que les pilotes automatiques redonnent la main aux pilotes en cas de problème, donc généralement de situation difficile. La problématique est que parfois les pilotes sont encore moins bon dans la gestion de la dite situation difficile.

            1. Quiet Desperation

              Vivent les Cliniques, car les Hauts Pitots posent des tas de problèmes…

              Bon, je rends la main à Calvin maintenant, Harry faisant défection…

                1. Quiet Desperation

                  Il est vrai, il est vrai… pas trop de charge de travail en ce moment… alors je fais des recherches en jurisprudence sur Legifrance, pour passer le temps, et je fais coucou chez M. de Sèze…

                  En revanche, Calvin est bien taisant, je trouve… Je pense qu’il a dû être convoqué chez le Dirlo….

                  1. Quiet Desperation

                    ne lis pas la suite, Calvin…. c’est cruel, et tu es trop tendre, mon ami… mauvais souvenir pour toi, j’imagine…

                    Par mégarde, au restaurant, un enfant, le jeune Calvin, met une pièce de monnaie dans sa bouche et l’avale. La pièce reste coincée dans la gorge.La mère se lève et essaye de lui faire cracher la pièce en lui tapant dans le dos, mais rien n’y fait.

                    L’enfant commence déjà à donner des signes d’asphyxie et la mère, désespérée, crie pour demander de l’aide.

                    Un monsieur se lève d’une table voisine et avec un calme étonnant, sans dire un mot, baisse le pantalon du gamin, saisit fermement ses petits testicules et les tire vers le bas.

                    Dans un hurlement terrifiant, Calvin, sous la douleur irrépressible recrache la pièce.

                    L’homme avec le même calme étonnant qu’il avait en arrivant, retourne à sa table sans dire un mot.

                    Revenue de sa peur et de son étonnement, la mère maintenant rassurée, se lève pour remercier cet homme qui a sauvé la vie de son fils.
                    Elle demande : » Vous êtes médecin ?  »

                     » Non Madame, mais je suis un professionnel…
                    JE SUIS UN ÉLU SOCIALISTE*. A ce titre, mes collègues et moi pratiquons cette opération tous les jours. Attraper les contribuables par les couilles jusqu’à ce qu’ils crachent leurs derniers sous, c’est notre spécialité »!!!

          2. Jiff

            « Euh… j’aurais plus confiance à monter dans un avion sans pilote… »

            Moi pas!
            Si certains automatismes sont capables d’aller très loin (atterrissage assisté par exemple), quand un réel imprévu se pointe, rien ne peut remplacer l’expérience d’un humain.

            Et malgré la remarque de Deres, qui est pertinente (les compagnies oublient souvent que dans le cockpit il faut dans l’idéal, un vieux routard du ciel et un jeune branluchon), un système, même expert, a à ce jour énormément de problèmes lorsqu’il sort de sa programmation (ou pire: il prend la mauvaise décision).

            Un ch’tit n’exemple (http://blogs.wsj.com/speakeasy/2013/07/23/gimli-glider-pilot-recalls-landing-without-engines-30-years-ago/), je ne suis pas certain qu’un système aurait pu le faire, parce que dans la navigation sans moteur longue distance, il-y-a une (conséquente) partie de « nez ».

            1. « rien ne peut remplacer l’expérience d’un humain »
              Oui et non. Avec celle-ci, c’est 50/50. Ça peut vous sortir d’une catastrophe, ça peut vous y enferrer comme jamais.

              1. Jiff

                « c’est 50/50. »

                Ça, c’est de la propagande pure jus de compagnie d’aviation; dans la plupart des cas on préfère charger un max les pilotes histoire de dédouaner la compagnie et l’avionneur, comme par exemple le crash de l’airbus A320 d’Habsheim (vol de démo bas, crashé dans la forêt, passé 200x à la TV) – mais le son de cloche des mécanos aéro était sensiblement différent…

                Dans l’état actuel des choses on n’est pas capable d’édifier un système expert suffisamment fiable pour supplanter les pilotes (sinon, il serait déjà opérationnel tu penses!), ne serait-ce que parce tout système doit s’appuyer sur une quantité de mesures qui bien souvent fait défaut (sensors ou câbles endommagés) ou bien se télescopent, ou les automatismes les croient mordicus et se plantent (cas des tubes Pitot obstrués).

                C’est également un phénomène qu’on observe dans le renseignement: les analystes font de plus en plus confiance à l’ordinateur au détriment du terrain, jusqu’à ce que ça pète vilain…

                1. gameover

                  Jiff sur l’A320 d’Habsheim on n’a quand même pas idée d’utiliser un pilote lambda pour faire une demo d’acrobatie avec un avion autorisé à voler depuis 2 jours et dont le pilote n’a aucune expérience avec ce premier avion fly-by-wire.

                  Normalement on prend un pilote d’essai qui a participé à la mise au point de l’avion durant tous les essais. C’est ce qui se passe lorsqu’il y a des démonstrations / exhibitions au Bourget.

                  L’accident vient bien d’une interférence entre l’automatisme et le pilote.

                  1. Jiff

                    « L’accident vient bien d’une interférence entre l’automatisme et le pilote. »

                    C’est sensiblement plus compliqué que ça.

                    1. gameover

                      « c’est compliqué » c’est devenu un leitmotiv.
                      Ce sont des faits.
                      Quand j’ai acheté ma moto (un Vmax) j’ai pas fait gaffe et au premier démarrage, sans faire exprès, j’ai fait une roue arrière sur 200 mètres. Ca s’est bien fini… mais pas pour l’avion là : le pilote était un novice. Tout le reste c’est des conséquences.

                      Il faut apprendre à trier l’information.

                  2. Jiff

                    J’oubliais une chose sur cet « accident »: l’échange des boîtes noires, bien visible entre le reportage photo de paris-match sur le terrain et la présentation officielle desdites boîtes à la presse (ça doit-être ce que nos cousins anglo-saxons appellent un memory laps…)

            2. Deres

              Bien souvent face à un problème, les pilotes ne font que l’identifier puis respecter des procédures et des check-lists. Un automatisme est très fort pour cela, et même beaucoup plus fort qu’un être humain.

              Là où un humain peut être plus fort qu’un automatisme, c’est pour identifier un nouveau problème et pour trouver une nouvelle solution. Mais rien n’est garanti.

              La plupart des accidents d’avion actuels sont des problèmes complexes avec souvent des sources multiples. G

            3. gameover

              Jiff… avec un automatisme l’avion n’aurait jamais décollé ! puisqu’il n’y avait pas assez de kérosène pour faire le trajet.

              Etonnant que l’on ne pointe pas cette erreur primaire du pilote avant de l’encenser pour son atterrisage.

              1. Jiff

                « Etonnant que l’on ne pointe pas cette erreur primaire du pilote avant de l’encenser pour son atterrisage. »

                Mais on le pointe, d’ailleurs j’aurais mieux fait de donner ce lien plutôt que l’autre, car il est beaucoup plus précis: http://hawaii.hawaii.edu/math/Courses/Math100/Chapter1/Extra/CanFlt143.htm

                Mais il faut se rappeler que ça s’est passé en plein basculement des unités impériales vers le métrique (et je te rappelles qu’un piège ça n’est pas une bagnole; il n’y a pas de jauges mais des quantités de kéro à entrer dans l’ordinateur de navigation).

                ET en tout état de cause, une machine n’aurait jamais pu faire ce que ce pilote a réussi, parce que personne n’avait référencé ces pistes; c’est juste parce qu’il connaissait ce terrain, vu qu’il y avait effectué une partie de son service, qu’il a pu délester dessus…

              2. RBF

                A mon avis, avec une jauge en panne, un automate n’aurait pas vu grand chose non plus.

                Un automate, c’est bête et méchant, il ne fait rien d’autre que ce que son programme lui ordonne de faire. Si on le programme pour qu’il puisse décoller avec une jauge en panne, si on l’informe manuellement qu’il a reçu X kilos de carburant, alors il fera décoller l’avion.

                L’avion n’avait pas reçu des kilos de kérosène, mais des livres, la moitié moins.

                Désolé GO, mais dans ce cas précis, un automate n’aurait pas fait mieux que le pilote, mais certainement bien pire !!!

                1. Deres

                  Si une information erronée a été rentré manuellement, nous sommes dans le cadre d’une erreur humaine donc. Ce genre de procédure d’entrée de donnée se sécurise aussi par exemple avec un vérificateur.

                  Et un tel automate étant de sécurité, il aura nécessairement des contrôles cherchant à détecter les jauges en pannes. Donc probablement 3 jauges par réservoir, la valeur retenue devant être celle d’au moins deux jauges en accord. Un tel système est dit « fail-safe » c’est à dire qu’une panne simple ne peut pas mettre en cause la sécurité.

                2. gameover

                  RBF c’est bien de nous faire part de ton avis, merci d’être venu mais parle de ce que tu connaîs stp.

                  Il s’agissait bien d’une erreur humaine si la personne qui a rentré les valeurs s’est trompé d’unité. C’est devenu une habitude (socialiste, faites gaffe) d’analyser les conséquences au lieu des causes.

                  Il semblerait aussi que ce soit un problème d’unité qui a fait qu’un avion s’était écrasé à l’approche de Strasbourg quand le pilote a choisi une vitesse de descente de 3300 pieds/minute en pensant qu’il avait mis 3.3°.

                  Je ne parle pas de confier ma vie à un automatisme des années 50 mais de maintenant. Et sur un avion prévu d’origine pour et non sur un avion actuel adapté : on ne conçoit pas une machine automatique comme une machine manuelle.

                  Sinon s’agissant des jauges actuelles et de tout capteur basique d’information de sécurité on utilise en général un type de signal permettant de savoir si le capteur est défaillant, le plus simple étant le signal 4-20 mA : un courant de 4mA représente le signal de niveau bas et 20mA représente le signal de niveau haut. La moindre défaillance du capteur ou une coupure d’alimentation ou du signal ou du cable donnera un courant de 0 mA ou un courant de court-circuit signifiant cette défaillance puisque le signal est en dehors de la plage de 4 à 20mA.
                  De plus les capteurs un peu plus évolués disposent de phases d’autotest au démarrage et capable de communiquer leurs caractéristiques sur le réseau et on peut véritablement monitorer les caractéristiques traduisant un vieillissement en les comparant à l’historique.

                  S’agissant des jauges de réservoirs un peu évoluées, un capteur de quelques centaines d’euro et d’un 1/2″ de diamètre est capable de donner la forme 3D du réservoir et d’intégrer cette forme pour en donner le volume sans même un étalonnage.

                  Ce sont bien les automatismes qui ont fait qu’il n’y a plus de décrochage d’avions, grâce au TGA lock par exemple.

                  Ce sont bien les accidents qui s’ils sont bien expertisés permettent de rendre les systèmes plus fiables. Les near miss doivent aussi être analysés. Mais des choix sont faits par des hommes. Les sondes Pitot du Rio Paris auraient dû être changés suite à des défauts précedents : erreur humaine. Il aurait dû y avoir plusieurs modèles : erreur humaine.

                  Avec 3 sondes de modèles différents, le risque que 2 sondes donnent en même temps (exactement) un mauvais signal est de zéro et permet donc de mettre hors circuit la sonde qui diffère : un automatisme peut le faire, mais pas un homme.

                  Pour info les sondes pitot donnent la vitesse par rapport à la masse d’air. Dans un avion on se fout un peu de la vitesse par rapport au sol car ce qui est important c’est la vitesse par rapport à la masse d’air environnante : les avions de chasse sont équipés de capteurs électro-optique pour connaître la vitesse d’écoulement de l’air à l’interface avec le fuselage (un peu comme certains débitmètres) et ça devrait bientôt être mis en oeuvre sur les avions de ligne.

                  Donc j’insiste : mettre un automatisme dans un avion actuel ça ne restera qu’une aide à la conduite.

                  Le jour où on supprimera le poste de pilotage ce sera un avion à pilotage automatique.

                  1. Quiet Desperation

                    P’tain… 140 seulement ?… AMHA, tu as été escroqué par des jaloux d’Hollywood……

      2. Cerf D

        Si vous n’aimez pas ça n’en dégoutez pas les autres.
        Personnellement depuis que j’ai découvert le confort du régulateur de vitesse adaptatif (qui ralenti si le véhicule précédent va moins vite) couplé à une boîte motorisé, je ne souhaite pas revenir en arrière.

        1. Black Mamba

          Le régulateur automatique vous enleve votre côté chasseur … être à l’affût .
          Mon époux a failli y laisser sa vie et celle de la famille car il est comme vous adepte du confort … son régulateur était à 130 km heure sur autoroute et la voiture devant nous devait être à 80 km et celle derrière nous collé et à la même vitesse que nous . Il n’a pas remarqué que la voiture devant se rapprochait , il était en pleine discussion avec les enfants. .. j’avais beau lui dire de ralentir il ne m’écoutait pas et ne comprenait pas pourquoi j’insistais autant … il a fallu lui hurer STOP pour qu’il comprenne le danger! La voiture derrière nous s’est déporté sur la gauche pour nous éviter car le freinage était brutale et nécessaire .
          Ce jour là, j’ai sauvé plusieurs vies …

          1. Aristarque

            Je croyais que votre époux était un panda angélique et là, vous en parlez comme d’ un sanglier? J’ai raté des épisodes? On ne nous dit pas tout? M’ étonne pas qu’ il ait choisi de mettre une demie-circonférence terrestre entre vous et lui pour le repos de ses oreilles! :lol!

            1. Black Mamba

              Je parle très peu, je suis vraiment peu loquasse mais dès qu’il est en voiture tout le monde conduit mal selon lui … Hum ! Hum! … Fais ce que je dis mais pas ce que je fais …
              Donc quand il n’est pas en mode ours en peluche , en lui s’éveille l’instinct de carnassier … Il a failli un jour avoir son retrait de permis il roulait à 180 sur une portion à 90 à double voie , tout le monde se serrait à droite quand tout à coup des gyrophares s’allument … la gendarmerie … il s’est rabattu derrière leur véhicule , il a suivi sur plusieurs kilomètres . Ils l’ont laissé partir car ils n’avaient pas pu le prendre en flagrant délit 😀

              1. Quiet Desperation

                « dès qu’il est en voiture tout le monde conduit mal selon lui »

                Curieux phénomène, systémique, que j’ai aussi constaté à mon détriment.

                J’appelle cela le « théorème des empaffés ».

                Il suffit en effet que je touche le volant de ma Zorglumobile, pour qu’aussitôt, tous les empaffés de la région sortent de tous côtés…

                Il se dit même que ceux arrivant par la droite ou le dessus auraient priorité sur moi…

                Je suis donc un fervent partisan des voitures automatiques, car l’éradication desdits empaffés me semble en découler tout naturellement.

                Croyez que j’en suis navré pour certains que j’ai bien cru détecter parmi les commentateurs…

                1. Aristarque

                  Moi aussi, j’ai tendance à être dans ce état là. Les émanations méphitiques dans l’ habitacle, probablement… 😕

                  1. Aristarque

                    D’ ailleurs Doblo Doblo, Doblo (et pas seulement dans les descentes en réveillant les petits)correspond à un effet subliminal aussi. Sûrement, maintenant que j’y pense! 😛

          2. Cerf D

            Encore une fois, c’est à moi de choisir si je veux me passer de mon côté chasseur ou non.

            Ceci dit je n’aime pas du tout non plus les régulateurs automatiques simples. En revanche avec un régulateur adaptatif, la voiture commence à freiner plus tôt que je ne l’aurait fait sans aucun régulateur.

          3. gameover

            BM tu viens juste de démontrer que le problème n’est pas l’automatisme, c’est l’homme.

            De plus CerfD a dit que c’était un régulateur auto-adaptatif donc conservant la distance de sécurité avec le véhicule de devant.

            Quant à ceux qui parfois ont mis en doute le fonctionnement des régulateurs de vitesse et qui défonçaient les barrières de péage… je n’y crois pas une seconde : ils l’avaient simplement oublié.

              1. Black Mamba

                Il n’empêche que ton régulateur de vitesse ne pourra rien si un animal sauvage a décidé de traverser

                1. Calvin

                  Dans le cas d’un simple régulateur de vitesse et un animal sauvage, bien sûr.
                  Mais dans le cas d’automatisme, l’évitement sera mieux géré par le système que par l’humain.
                  Evidemment, je ne parle pas de la moindre défaillance. Je dis quand tout est ok.

              2. Calvin

                Les machines, comme leur nom l’indique, sont féminines et préfèrent être manipulées par des mâles. Voilà tout.
                Et l’explication du fait que la majorité des informaticiens ont des chromosomes XY.

                1. Black Mamba

                  Lol donc je ne suis pour rien si je n’arrive pas à communiquer avec les machines … White Panda ! … Tu as vu je ne suis pour rien si l’imprimante te préfère à moi … C’est inscrit dans ton code génétique … Voilà :mrgreen:

        2. Olivier Vitri

          Inactif dans de nombreux cas, notamment tout ce qui est lié aux aléas d’urgence. J’ai aussi un régulateur très performant qui équipe mon allemande, ce n’est pas pour autant que je vais me mettre à bailler aux corneilles en refaisant mes lacets. Par ailleurs je l’utilise peu. L’accidentologie, si temps est qu’elle soit indépendante, ne manquera pas de signaler les pertes de contrôle issues d’une vigilance pseudo-assistée. L’intelligence artificielle étant ce qu’elle est à ce jour, le débat sera à réouvrir éventuellement au XXIIe siècle, d’ici là…

            1. Quiet Desperation

              Reg »u*la`tor , n.

              1. One who, or that which, regulates.

              2. (Mach.) A contrivance for regulating and controlling motion, as: (a) The lever or index in a watch, which controls the effective length of the hairspring, and thus regulates the vibrations of the balance. (b) The governor of a steam engine. (c) A valve for controlling the admission of steam to the steam chest, in a locomotive.

              3. A clock, or other timepiece, used as a standard of correct time. See Astronomical clock (a), under Clock.

              4. A member of a volunteer committee which, in default of the lawful authority, undertakes to preserve order and prevent crimes; also, sometimes, one of a band organized for the comission of violent crimes. [U.S.]

              Moi, j’aime bien « Missouri Breaks »…

                    1. Quiet Desperation

                      Ah! il reprend la main ! point trop tôt…

                      Sortir fariboles, billevesées et coquecigrues à jet continu nécessite une jeunesse qui n’est plus mienne… sans négliger le fait… n’est-ce pas… qu’un intellectuel se galvaude un peu, ce faisant…

            2. Olivier Vitri

              Et moi c’est l’inverse 😉
              Et comme pour les zélections franchouilles, on devrait tomber sur un 51/49 comme souvent dans ce beau pays si décidé et tranché. Alors si la techno des régulateurs s’en mêle… L’automobobobiliste est foutu.

            3. Olivier Vitri

              Et puis « Régulateur » me rappelle « Régularisations » et CA12 : et avec ce que je mange, pas de Fisc ni d’URSS-af dans ma belle allemande totalement en règle 😀 Niet Again.

        3. Jiff

          « Personnellement depuis que j’ai découvert le confort du régulateur de vitesse adaptatif »

          Vi, mais ce que tu ignores, c’est que le plastique recyclé du carter de la manette de ton régulateur trybo-nucléaire à charbons ardents vient en partie du bouchon d’une bouteille qui appartenait à un tueur en série – son âme s’étant en partie réincarnée dans le carter en question, ça n’est qu’une question de temps avant que cela ne soit lui qui prenne la direction des opérations, niark, niark.

          1. Calvin

            Pfff
            Christine, c’est dépassé.
            Maintenant, c’est la prise de contrôle à distance par la NSA.

    2. Jean Bon

      Probablement que les radars vont disparaitre comme au Royaume Uni.
      Pour la raison qu’ils ne rapportent plus rien et que leur inutilité n’est plus à prouver.
      Malgré tout, avant que ça se produise, on aura encore probablement une ou deux baisse de la limitation de vitesse, histoire de les rentabiliser a fond avant leur disparition.

    3. Inspecteur Juve

      Petit HS : dans quelques pays (Espagne, Italie, …), des radars calculent la vitesse moyenne sur certains tronçons et envoient automatiquement des amendes aux conducteurs. Terriblement efficace, ce système réduit à néant toute espérance de dépassement de la vitesse autorisée sans se faire prendre. Donc les gens respectent la vitesse imposée. Donc il n’y a plus d’amendes.

      Testé sur des tronçons Cofiroute depuis plusieurs années, ce système n’a pas été déployé en France : on se demande pourquoi …

      1. Aristarque

        Ca coûte et cela ne rapporte rien! Pour une fois qu’ il y a une décision sensée dans ce pays qui épargne le porte-monnaie … 😉

        1. Jean Bon

          Moi je suis totalement contre.
          C’est encore plus idiot que les radars.

          D’abord parce que la vitesse moyenne n’est pas la vitesse instannée. Ainsi si je roule à 500 kmh et que je me tape une sieste au payage, c’est bon, pas de PV. Si je roule seul sur la route à 140 tout de long, je paye ..

          Ensuite et surtout parce que la vitesse n’est pas dangereuse en elle même. Elle dépend du CONTEXTE. C’est la raison pour laquelle il y a d’ailleurs des limitations de vitesses différentes sur un meme tronçon de route. Donc si je roule à 130 dans les virages pluvieux , fatigué, au volant d’une gimbarde, en conduisant à une main la clope au bec, tout en respectant la vitesse de 130 kmh de moyenne on comprend l’imbecilité de la mesure.
          Ce n’est pas parce que je ne respecte pas la maudite vitesse légale que je suis dangereux. Ce n’est pas parce que je la respecte que je ne le suis pas. Au moins les radars instantannés controle – en théorie – un danger particulier. Les radars de vitesse moyenne , c’est juste de l’idéologie… et donc de la bêtise, à l’état brut.

          On vous l’a tellement insufflé vitesse = danger que vous pensez que faire respecter une vitesse sans faire payer est une bonne solution, mais ce n’est pas le cas. Chaque situation est différente. Il y a autant de contextes différents que de vitesses appropriées.

          Concentrons nous sur l’essentiel : faire connaitre les dangers. Les gens adapteront leur vitesse naturellement et correctement si on les leur apprend.

          1. Jean Bon

            Ou sinon, si on tient absolument à faire payer un peu plus l’automobiliste, ajoutons un nouvel impôt. Ou si on tient vraiment à conserver le côté inopiné et hasardeux de la taxe-radar, créons un impot-loterie . Mais au moins, faisons les choses clairement plutôt que de tergiverser.

      2. Deres

        Une façon vraiment intelligente de le faire serait de calculer la vitesse moyenne entre les péages existants. Plus besoin de radars coûteux, le coût marginal du contrôle serait extrêmement faible. Mais ce genre de calcul de rentabilité n’est pas connu de nos législateurs qui sont des fonctionnaires. Cela ne coûte rien car c’est l’Etat qui paie … C’est même le contraire, comme il estime l’utilité de l’Etat au niveau de se dépense, moins une action est efficace et coûte donc cher pour le même résultat, plus ils ont l’impression d’être utile …

        1. Jiff

          Ça nécessiterait quand même de synchroniser toutes les horloges concernées, donc impact financier non-neutre.

          1. Deres

            Sans rire ? vous êtes sérieux ? cela vous semble un vrai obstacle technique ?
            Pas besoin de la faire au millionième de seconde. On sait donc très bien le faire pour pas cher. Votre smartphone sait très bien le faire par exemple. Et vu la longueur des trajets, même une seconde d’erreur mènerait à une erreur négligeable. Et comme ils prendraient probablement 5% de tolérance …

            1. Jiff

              « Et vu la longueur des trajets, même une seconde d’erreur mènerait à une erreur négligeable. »

              Eh nan, car seule l’heure légale peut faire foi.
              Quant’à la synchro, j’entends bien tes suggestions… mais multiplie-les par autant de points nodaux, petit scarabée, et tu auras une (pâle) idée du coût final.

        2. Vodkaman

          nawak !!!

          je roule à 160 sur l’autoroute, je m’arrête à la station essence ou faire une pause pipi et le tour est joué.

  2. pouf pouf

    Quand on m’a dit qu’il y avait pour trente milliards d’euros de pièces jaunes je n’ai pas eu la présence d’esprit de demander si c’était pour la france ou pour toute l’europe tout occupé que j’étais à changer en anciens nouveaux francs et d’avoir une pensée émue pour ma grand-mère qui comptait en milliards de centimes d’anciens francs, forcément mon interlocuteur s’était évanoui. A l’époque, je ne savais pas qu’un kilo jaune représentait onze euros et je croyais que c’était la fondation pièces à la con qui payait l’orient express de vie de certains. Maintenant je sais que pièce à la con est une opération, et que la fondation du train de la vie est là où se déroulent certaines opérations. Donner son avis c’est invariablement s’exposer à des problèmes. Ainsi, pendant les diners en ville, fêtes de famille, réunions d’entreprise il est prudent de se taire. Si l’on n’a pas pu réfréner une brutale envie de jouer et prudemment éviter certains sujets brûlants qu’il ne faut pas aborder, lançons n’importe lequel au hasard : la messe en latin … non, je déconne, saint stéphane aisselle, st jean paul deux, saint françois mitterand, saint jaurès, saint mandela, saint mohamed, de toute façon, à part adolf hilter, heinrich bimmler et ron vibbentrop on ne peut plus se moquer de personne, même gentiment.

  3. Aristarque

    Aimable H16, je n’ aime guère l’ emploi que vous faîtes dans votre texte de drastiquement. Cet adverbe emporte l’ idée d’une obligation plutôt contraignante, plutôt désagréable à laquelle il est difficile/impossible d’échapper. Un synonyme est d’ ailleurs le terme de draconien, tout aussi rébarbatif! Or, votre texte indique bien que s’ il s’ agira de nouvelles obligations, elles constitueront un progrès et non une corvée! Le remplacement de modifier drastiquement par améliorer serait de nature à renforcer l’idée du progrès bénéfique sous entendu dans le texte. J’ai noté que ce mauvais emploi de drastique fait florès dans la presse grançaise mais pas davantage là qu’ ailleurs puisse-t-elle être considérée comme une référence. En comment pour vous décocher la flèche du Parthe, un libéral bon teint peut envisager sereinement de drastiques charges à mettre sur les épaules de ses contemporains??? 😛

    1. dede

      Je pense que, dans la presse, cela vient d’une mauvaise traduction de l’anglais « drastically ». Il suffirait donc de remplacer « drastiquement » par « radicalement » (ameliorer est un peu faible pour exprimer la pensee de l’auteur dans toute sa profondeur, il me semble)

  4. vegeta

    En France la créativité est tué a coup d’émission de nabila et l’Education National préfère dépenser des milliards pour que les élèves apprennent à danser le logobi, plutôt que d’acheter du matériel performant, mais bon les français ont choisi qu’ils assument et c’est bien triste car la France n’a pas pris le virage des nouvelles technologies

    1. Deres

      Si le problème n’était que dans les hautes technologies … Quand vous vous renseigner sur les dernières technologies de l’habitat (isolation, climatisation, …), vous vous rendez compte que tous les produits nouveaux viennent d’Allemagne, de Suisse ou des Pays-Bas, voir même d’Angleterre ! Et les français se désolent souvent de la difficulté de les acheter faute de revendeurs locaux et de certification française.

      1. dede

        « Quand vous vous renseigner […] vous vous rendez compte  »

        Ce n’est pas parce que vous repondez a Vegeta qu’il faut user des memes stratagemes et laisser au lecteur l’option entre ER et EZ !

  5. Quiet Desperation

    Je vais sans doute faire hurler, et me faire traiter – horresco referens – de « malthusien », mais je ne crois pas que les progrès en matière de sécurité alimentaire dans les pays « émergents » soient une si bonne nouvelle pour notre vieille Europe aux anciens parapets…

    On a bien vu, dans le passé, que la vaccination contre diverses maladies fatales mais régulatrices, avait généré une démographie galopante, en Afrique par exemple, démographie responsable d’autres fléaux, comme une pauvreté poussant les populations soit à la mort par famine, soit à l’exil vers nos rivages…

      1. Nyamba

        Ce magnifique billet de G. Nicoulaud avait été pour moi, l’écologue de profession, une bouffée d’oxygène : http://www.contrepoints.org/2012/09/10/96827-je-ne-suis-pas-un-virus
        « Le progrès économique stabilise naturellement la croissance des populations, les gens s’adaptent aux évolutions de leurs conditions de vie et ils le font naturellement. »
        Que cela menace à terme les vieux empires ne me dérange pas plus que cela : s’adapter ou mourir, c’est la règle de base, non ?

          1. Aristarque

            Déjà qu’ elle habite une île, elle l’ a échangée pour une autre juste en dessous de nous. Et la montée des eaux par le grand méchant réchauffement climatique, elle ne craint pas. Ce que c’est que d’être une tortue amarinée… 😐

          2. Nyamba

            Ma réalité n’est pas aussi tranchée : j’essaie de m’adapter, pour ne pas mourir à petit feu. En revanche, j’évoquais une menace éventuelle des pays émergents simplement en termes de compétitivité et de croissance économique. Nous venons d’un vieux pays riche, qui crève doucement des certitudes, de la médiocrité et de la paresse intellectuelle de ses dirigeants, et on le répète assez souvent ici : CPEF. Il serait cependant injuste qu’à cause de ses homologues croulants et lui, le reste du monde soit foutu aussi.

            1. Quiet Desperation

              Tout est dans la nuance, Petite Tortue? … les gens qui arrivent en bateau chez nous, c’est aussi une « adaptation », mais à nos frais, risques et périls, car je n’imagine pas même leur contribution à nos pays, autre que dans les discours de nos Bisounours…
              Lors de mes 10 mn de pensum télévisuel, hier soir, j’ai été fasciné par cette magnifique jeune femme blonde, qui a hardiment poignardé le « Chance pour la France » qui venait de la violer, avant de s’échapper par la fenêtre du 6° étage pour éviter ses deux complices….
              Quel exemple, à tous les niveaux…

              Je considère que :

              1/ par des actions irréfléchies au niveau médical et autre, nous interférons avec des processus naturels qui maintenaient les populations à un niveau acceptable pour leurs biotopes. Je ne vois pas au nom de quelle politique économique il serait souhaitable de voir proliférer l’humanité : hormis en se référant à Genèse 15 : 5 ou 22 : 17 sans doute…

              2/ je n’ai qu’une vie biologique – nonobstant ma culture biblique – et je refuse de la voir pourrir dans mes dernières années par d’irrécupérables arrivants d’autres cultures et religions, quoi qu’il soit des arguments des Libéraux dogmatiques ou des Ecologues naïfs…

              1. gameover

                C’est une question intéressante et ça rejoint le fait qu’au travers de diverses aides nous aidons les faibles (et les idiots) à procréer alors que normalement ils ne devraient pas avoir de descendance.

              2. Nyamba

                Ah mais ! Me targuer de naïveté ? Passons, j’ai l’habitude (et puis lorsqu’on passe pour un benêt, les gens sont favorablement impressionnés quand on sort, de temps en temps, un truc intelligent. L’inverse fait, étrangement, bien plus mauvaise impression !).

                Nonobstant, l’immigration (de masse ?) n’est pas tant due à la surpopulation qu’à la la promesse d’une riante contrée où l’on est payé à survivre dès lors que l’on montre patte blanche au bon guichet (au lieu d’être rémunéré contre un travail, ce qui en France est parfaitement absurde, ho ho ho !). Certains usent et abusent du système, et sont encore applaudis par les cons qui pensent que redistribuer sans contrepartie est un devoir moral (de solidarité). Brèfle, progrès de la médecine, surpopulation, essor économique et immigration de masse ne sont pas exactement les mêmes problématiques.

                Ou, pour le dire plus simplement et sortir du débat avec une révérence (parce que je dois aller me balader !) : à ma toute petite échelle de mini-humain sans grand pouvoir ni grande ambition, je me vois mal froncer les sourcils sur les progrès de la médecine et de l’hygiène dans les pays pauvres. Je crois que l’accès aux soins élémentaires est une bénédiction, d’autant plus quand il profite à des populations dans le besoin (mon côté pouet, que voulez-vous). Je peux penser, parfois, que ce mec à l’accent bizarre, qui refuse de s’intégrer dans ma société, est une nuisance (et encore, si mes impôts ne servaient pas à lui payer ses raviolis, je m’en tamponnerais allègrement le coquillard), mais je peux en dire autant de la voisine catho aux cheveux châtain, née à deux pas d’ici (dont mes impôts servent accessoirement à nourrir la progéniture et payer le loyer). Il s’agit là d’une version très personnelle de l’humanisme : j’aime tout le monde et ne lui souhaite que paix et prospérité, du moment qu’on n’est pas voisins (auquel cas le monde sera cordialement voué aux gémonies). Pensez-vous encore que je suis une libérale dogmatique, hmm ?

                  1. Nyamba

                    Ah, dans ce cas, ça passe. Le « PTN », en revanche, n’essayez pas de le réitérer ; je préférais largement le « BIT » de jadis, à cette belle époque où vous me fliquiez mon orthographe. Quand je vois que maintenant c’est le vocabulaire, j’en rougis de honte…

                    1. Quiet Desperation

                      La conscientisation n’est pas une maladie honteuse, CPT (Chère Petite Tortue)… pas de quoi rougir, vraiment…

                      BIT, c’était quoi, déjà ? passé 48 heures, ma mémoire, hélas…

                    2. Aristarque

                      Bourbon Island Turtle. Werther, je compatis à ton entrée au club… Un naufrage, disait le Général… Qu’ en disait Paul Morand???

                    3. Quiet Desperation

                      Il y a le magnifique « Journal Inutile », assez déchirant, sur l’âge venant…. et le « Flagellant de Séville » admirable… et les nouvelles comme « Milady », qu’un cavalier ne peut que porter aux nues…

                      Sur De Gaulle, qu’il n’aimait pas, et qui avait eu la mesquinerie – une de plus – de lui refuser l’agrément pour l’Académie Française, il le voyait plutôt en maurrassien de gôche… je te laisse imaginer le reste…

    1. Jiff

      « la vaccination contre diverses maladies fatales mais régulatrices, avait généré une démographie galopante »

      Absolument _aucune_ étude sérieuse (internationale et publiée) n’abonde dans ce sens; et pour cause: une telle étude n’a _jamais_ été réalisée.
      Tous les indicateurs montrent que c’est l’apparition d’une hygiène correcte qui diminue la violence des épidémies et non la vaccination.

      1. royaumont

        Tout à fait.
        Des mesures simples comme se laver les mains, utiliser des linges propres pour les pansements ou changer les draps entre deux malades dans les hopitaux ont eu plus d’effet que quoi que se soit d’autre.
        Florence Nightingale a sans doute sauver plus de patient que Pasteur, Dunant et Fleming réunis…

        1. Quiet Desperation

          @ Jiff : La Variole, au hasard ?

          Ceci étant, mon expression de « vaccination » était un raccourci visant toutes les améliorations, qu’elles ressortissent à l’hygiène ou à la médecine préventive et curative….

              1. Jiff

                On peut tout à fait avoir confiance dans la science, le problème c’est l’usage qui en est fait.

                  1. Jiff

                    ce que je voulais dire par là, c’est que les choses ne sont pas toujours ce que l’on voudrait qu’elles soient qu’elles fussent.

          1. Adolfo Ramirez Jr

            Haber-Bosch, qui ont synthétisé les engrais azotés à la base de tous les intrants en agriculture.

            1. Quiet Desperation

              pfff! Arturo José López Willshaw ne leur dit pas merci !

              François Baudot en parle de façon amusante dans « L’Art d’être Pauvre »…

      2. bibi

        Les maladies bactériennes comme la peste ou le choléra ont été éradiquée par l’hygiène, par contre les maladies virales comme la variole ont disparu grâce aux vaccins.

        Et même si les mesures d’hygiène permettent contenir des foyers de grippes potentiellement dangereux on est pas pour autant à l’abris d’une pandémie de grippe (espagnole) comme en 1918, le taux de mortalité devrait être bien plus faible et cela ne sera pas grâce à l’hygiène mais au fait que la population est globalement en bien meilleure santé car correctement nutrie et donc plus à mêmes de combattre la maladie avec son propre système immunitaire.

        1. Jiff

          « par contre les maladies virales comme la variole ont disparu grâce aux vaccins. »

          Pour affirmer cela tu dois avoir une excellente référence universitaire sur une non-moins excellente étude internationale, publiée dans divers journaux scientifiques reconnus et effectuée par des scientifiques qui sont connus pour n’avoir jamais eu aucun conflit d’intérêt. J’attends donc le lien avec impatience.

        2. Jiff

          J’oubliais: la dernière campagne de vaccination anti-variolique s’est faite en Asie (à sèpuoù) , et une petite île situé à quelques encablures du rivage a totalement refusée de se faire inoculer – bilan: 33% de survivants sur le continent, et 55% sur l’île…

          1. Quiet Desperation

            Dire que j’y ai survécu, illo tempore…. comme tous ceux de ma classe (primaire et militaire)… un hasard statistique, sûrement…

                    1. Quiet Desperation

                      N’y a (Coué) pas de prescription en médecine chinoise, t’es juste piqué, mon ami….

    2. j-marc

       » Europe aux anciens parapets « , oui, c’est un beau texte. surpris de le voir encore souvenu. Merci

      1. Quiet Desperation

        Voui… j’ai quelque lecture… j’aime bien en émailler mes posts, discrètement, pour les Happy Few… à propos du Cloud, ce matin, je parlais des merveilleux nuages… en toute modestie…

          1. Quiet Desperation

            Saint Cloud ? j’y crois pas…. le contrôle anti-pollution de ton Doblo est-il bien fait ? pas d’émanations dans la cabine ?

            1. Quiet Desperation

              Normalement… n’est-ce pas… le rayon « Jeux de Mots » est tenu par Calvin… Harry le supplée in absentia… sans doute qu’il va croquer le marmot un moment… le galapiat doit avoir des devoirs en retard..

              1. Bonsaï

                Bien le bonjour, gentlemen ! navrée d’interrompre vos propos. Je voulais juste signaler à Aristarque que je crois avoir résolu sa charade « Jacques/Raymond » de hier. Ma curiosité native me pousse donc à vous suggérer de jeter un coup d’œil aux commentaires du 5.01 pour y trouver ma soluce (et éventuellement me remettre une médaille !).

                1. Quiet Desperation

                  Aaah! Lady B, je crois que rem acu tetigisti…

                  Comme on parlait moto juste avant, j’étais parti sur Giacomo Agostini au Tourist Trophy (Ile de Man, chère dans tous les sens à la famille Cahuzac)….

                  Mais Anquetil et Poulidor, en effet, vous êtes la Petite Reine… « Little Queenie » comme disait le vieux Chuck (qui n’aimait pas trop le fisc lui non plus…).

    3. Deres

      Leur pauvreté est plutôt causé par des problèmes politiques que par leur démographie. Celle-ci aurait plutôt tendance à être une force. En effet, cela amène une croissance naturelle qui normalement pousserait le marché à s’adapter en permanence pour s’adapter à des conditions changeantes. Mais comme les marchés ne sont en fait pas libres, la richesse suit difficilement la démographie.

      1. Quiet Desperation

        Ce que tu dis est sans doute vrai pour la Chine, et encore, car leur agriculture est contrainte de chercher des terres ailleurs, mais pour l’Afrique ?

        1. Deres

          En Afrique surtout. Ils ont plein d’atouts (ressources, terres, population jeunes, …) mais le bordel ambiant et la corruption généralisée empêche le développement. Les pays qui ont connu des phases de stabilité avec un peu d’Etat de droit se sont souvent beaucoup développé avant d’exploser en vol suite au retour des mauvaises habitudes, souvent venant de luttes pour le pouvoir.

            1. Quiet Desperation

              La Namibie tourne bien… on se demande pourquoi… quant à la Chine, je crois me rappeler qu’elle compte 27% de la population mondiale et 7% des terres arables… à la baguette, hein ?

          1. Jiff

            « souvent venant de luttes pour le pouvoir. »

            Ou bien ne serait-ce pas plutôt de la volonté des multi-nationales de s’approprier ces richesses (ce qui explique aussi pourquoi l’afrique ne décollera jamais).

        2. Deres

          Pour la Chine, je rappelle que Deng Xiao Ping a commencé l’ouverture de la Chine et ses premières réformes libérales en 1979 ! Leur richesse actuelle est le résultat d’une politique relativement cohérente sur 35 ans. Et ils avaient déjà une industrie même si limité. Donc si des pays africains arrivait à trouver la stabilité pour se développer, il faudrait bien 20 ou 30 ans d’efforts pour arriver à récolté des résultats notable. Le problème est que ces longues périodes de stabilité ont jusqu’à présent été obtenu par des pouvoirs forts dictatoriaux servant plus à enrichir leurs dirigeants que les pays.

  6. Kazar

    Un peu d’optimisme ne peut pas nuire, même si notre pays restera résolument à l’écart de tout progrès, englué dans la production de normes aussi diverses que variées, et incapables de se rendre compte que la croissance par la consommation, c’est FINI, et que seule l’innovation peut relancer l’économie.

    1. vegeta

      Il existe une déduction fiscal pour des frais liée à la recherche et a l’innovation, ah non au fond s’était une escroquerie pour abattre le moral des patrons d’entreprises et des chercheurs qui osent encore réfléchir

      1. Jiff

        Oui, c’est d’ailleurs le portail d’entrée directe dans l’enfer fiscal du contrôle à posteriori (donc, selon les bonnes habitudes de bercy, 4 ans moins quelques jours après son obtention); et malheur à qui n’aura pas le dernier petit justificatif d’utilisation desdits crédits, car il se trouvera redressé et matraqué d’une forte amende en sus.

    2. Deres

      Le problème est que maintenant plus de 50% de notre PIB est consacré au secteur publique, donc à plomber le secteur privé. Noter d’ailleurs au passage que le secteur public est très loin d’employer 50% des gens ce qui prouve bien que son gigantisme favorise largement le chômage élevée au lieu de le diminuer contrairement au discours socialiste classique.

      1. Flo

        N’exagérons pas quand même.
        Existe-t-il un pays qui emploie une proportion de la population active identique au taux de prélèvement? La Corée du Nord?
        Même si on peut la trouver insuffisante, inadaptée, non-optimale etc… en regard de la dépense totale une part non négligeable de la dépense publique revient sous forme de services (plus ou moins utiles ou sollicités et sans mise en concurrence nous sommes d’accord) à l’ensemble de la population, y compris celle qui n’est pas employée dans le secteur public.

        1. Jiff

          Là n’est pas la question, la bonne question c’est comment font les autres pour distribuer encore plus qu’ici avec moins de rentrées? (sans doute un soucis de bonne et saine gestion n’est-il pas étranger à la réponse. Il n’y a qu’à voir ce que sont capables de faire les mutuelles comme amariz en lieu et place de la SS…)

          1. Flo

            Nous sommes parfaitement d’accord sur la pertinence de cette question.
            Je voulais juste pointer qu’on ne peut pas espérer qu’un Etat emploie la même proportion de population active que le pourcentage de richesse qu’il ponctionne.
            « Il ne peut donner quatre qu’il n’ait pris cinq » aurait écrit Bastiat
            Ce qui me paraît d’ailleurs être un argument décisif qui devrait l’inciter à n’employer que le strict nécessaire.

            1. Jiff

              « Ce qui me paraît d’ailleurs être un argument décisif qui devrait l’inciter à n’employer que le strict nécessaire. »

              J’abonde dans ce sens mais malheureusement pour que cela se produise, il faudrait des hommes d’État, des vrais – de la même race que le grand chauve, pour qui l’intérêt du pays passait avant tout, et prêts à trancher les nœuds Gordiens.
              Le soucis, c’est que nous n’avons pas les hommes, nous n’avons que des nœuds…

            2. Deres

              Je pense que dans l’esprit de Bastiat, 20% de fonctionnaires et assimilés dans un pays était tout simplement inimaginable …

  7. Pere Collateur

    Pas mal l’idée du bidon roulant. Pas mal du tout. C’est tellement evident qu’on se demande pourquoi on n’y a pas pensé soit même 😉

    Des milliers de gens doivent bénir tous les jours l’inventeur de cet objet. Et c’est tout à fait mérité. Je suis admiratif…

    Pour en revenir au sujet, oui, il y a de quoi être optimiste, car partout, même en France, ce genre de chose arrive massivement et surtout silencieusement.
    Alors imaginez donc ce bon vieux pays sans les empêcheurs de tourner en rond qui y sévissent. A mon avis ca ferait un carton comme personne ne peut l’imaginer.

    1. dede

      « C’est tellement evident qu’on se demande pourquoi on n’y a pas pensé soit même  »

      Deux raisons possibles :

      1. L’expression « ce n’est pas la peine de reinventer la roue » qui a du freiner notre creativite
      2. Vous n’avez jamais parcouru 15 kilometres avec un seau d’eau sur la tete or ce que nous montre les gouvernements par defaut, c’est que les decisions doivent etre prises au bon niveau pour etre bonnes.

      1. Pere Collateur

        Réponse 2 dans mon cas. Le plus loin que j’ai jamais eu a faire pour chercher de l’eau, c’est 6 bouteilles dans une brouette sur 500m pour prendre l’eau de la source de mon patelin, qui est bien meilleur que celle du robinet. Bref, rien à voir avec 15 km en effet…

    2. Jiff

      Ça a des avantages et des inconvénients: le pour, c’est que le gazon de mon golf sera correctement roulé, le contre, c’est qu’il va falloir policer les poubelles quand ils vont aller y chercher les bouteilles pour faire du SOLIS ;-p)

  8. bob razovski

    Ce billet est méchant !

    Il montre que l’être humain peut se passer de socialisme, d’interventionnisme et d’étatisme pour résoudre rapidement les problèmes de la vie courante.

    Non vraiment, c’est méchant !

    1. Aristarque

      Il montre surtout qu’ il DOIT se passer de socialisme quelle que soit sa nuance, pour progresser! 😕

        1. Honorbrachios

          c’est de la logique socialiste : les français n’ont pas le moral ?? au lieu d’en chercher les causes et d’y remédier (ou au moins essayer) – on fait des campagnes d’optimisme.
          pour eux, tout est mots et idées abstraites, et non logique, analyse et résultats

      1. Pheldge

        Il n’y a pas de raison : les planètes sont alignées : le pétrole est à $ 50 le baril , l’€ baisse encore face au $ , le taux de crédit est au plus bas, et « des sondage  » tous frais claironnent que « le moral des Français est en hausse » , que la cote du président normal frémit. Et lui qui occupe les media comme jamais … en disant : « ça va aller, les résultats arrivent » .

        En fait son quinquennat pitoyable et médiocrissime est en train d’être sauvé par la baisse durable du pétrole !

        Donc en effet, tout va bien ! Et comme c’est lui le « Camp du Bien » …

    1. Deres

      On n’avait tellement plus l’habitude des bonnes nouvelles que le pays est un peu sous le choc de voir la baisse de l’euro et du pétrole. Rien n’a vraiment bougé dans le pays depuis 2 ans, si ce n’est dans un lent mouvement vers le bas, donc le contraste semble violent avec le manque d’espoir ambiant. Mais bon, il faut s’attendre à ce que Flamby s’empresse de dépenser cette cagnotte inespérée …

      1. Kazar

        Pas même besoin de dépenser, il a compensé en en profitant pour tout augmenter…Une chance de plus qui sera gâchée, en attendant une remontée des taux qui nous achèvera. Ou une absence de remontée des taux due à une absence de croissance, qui fera grimper le chômage et nous achèvera, c’est comme on veut.

        1. Jiff

          Oui, tels les carburants (-40% sur le brut, mais max -15% à la pompe:(
          Et puis, qui (sain d’esprit, s’entend) va aller prendre le risque de monter une entreprise ici avec la volatilité (et la diarrhée) législative qui fait que tout ce qui est donné d’une main est très rapidement repris de l’autre avec intérêts ?

      2. Honorbrachios

        je ne veux pas casser le bel optimisme de ce post mais une baisse si marquée du pétrole en si peu de temps n’est probablement pas le signe d’une bonne nouvelle – (cf crise majeure au niveau mondiale??)
        et la baisse de l’euro? pour la très grande partie des entreprises ça ne change rien…

        1. Deres

          Il suffit de regarder l’historique des cours pour prévoir que cela remontera probablement presque aussi vite que cela descend actuellement dès que le point bas sera atteint. Les experts trouveront à posteriori des explications pour ce changement. Pour moi, il est peu probable que cette descente se prolonge plus de quelques mois encore, ne serait ce que parce que l’OPEP finira par réagir, la croissance reviendra timidement, les USA produiront moins, … La période favorable risque donc d’être de courte durée et le pays n’est pas franchement prêt à en profiter …

        2. Jean Bon

          Relisez bien les billets de H16 sur le sujet, par exemple :http://h16free.com/2014/10/20/34372-du-petrole-toujours-plus-abondant-et-encore-moins-cher

          Il faut comprendre que à horizon 100 ans au moins, la fin des ressources de pétrole n’est pas à craindre.

          Il peut se passer 2 choses :
          – on continue avec le pétrole, car on continue à l’exploiter car le rapport prix/contraintes reste bon, en imaginant qu’on l’extraira plus facilement et plus profondement, qu’on en tirera un meilleur rendement, qu’on l’économisera, grâce à la hausse des prix.
          – on change de technologie (voiture electrique, platics bio, pétrole synthétique, hydrogène, etc …)

          Dans les 2 cas, les gros pays producteurs de pétrole ont du soucis à se faire.
          Dans le 2ème cas, c’est évident, je développe pas.
          Dans le 1er cas, la hausse des prix crée une multitude de nouveaux concurrents : pétrole de schiste, puits sous-marins, meilleure exploitation des puits existants, mise au point et adoption de nouvelles énergies (voiture electrique+nucléaire par exemple), ou même simplement, pays qui parviennent à se stabiliser et à exploiter leur pétrôle, attirés par la manne qu’il peuvent en tirer (Russie, Vénézuela, ..).
          Concrètement, les pays actuellement producteurs de pétrole ont tout intérêt à garder la main (intérêt financier, diplomatique, politique,..) .
          Ils ont intérêt à ce que l’on reste dépendants d’eux.
          Ils ont intérêt à écouler leurs matière première avant qu’une technologie plus efficace n’apparaisse (et on en est pas loin du tout).
          Ils ont donc intérêt à tuer la concurrence dans l’oeuf, ou tout au moins à retarder au maximum son apparition.

          C’est probablement ce qu’ils sont en train de faire.

          Avec une telle baisse, ça va tuer pas mal de petits téméraires prêts à se lancer dans le pétrole de schiste ou à ouvrir de nouveaux puits (couteux ou non), ou même simplement à créer des alternatives sérieuses au pétrole.

          Les pays producteurs de pétrole sont sur le fil, ils faut qu’ils trouvent le ‘bon prix’ : assez cher pour s’en mettre plein les fouilles, mais pas trop pour ne pas disparaitre.
          Je pense qu’il faut voir cette baisse comme une correction souhaitée par eux, pour tuer la concurrence et continuer à exister, tout simplement.
          Les prix remonteront jusqu’à la prochaine chute, quand la concurrence montrera à nouveau des dents trop éguisées.

          1. Honorbrachios

            @jambon : je ne parlais pas des prix à échéance 100ans, ni des prix « réels », que l’on ne connait pas vraiment, ni de la tendance long terme mais de la chute en 2 mois de 50% d’une des principales matière première. si en tant que consommateur, je suis bien content, en tant que gars qui cogite et se pose des questions sur un peu tout et n’importe quoi, ça m’inquiète quand même ! pourquoi une telle et si rapide baisse (sous entendu qu’est ce qu’on nous cache) ? juste par exemple… mais y’en a plein d’autres

        1. Black Mamba

          Pourquoi faut-il que tu nous renvoies toujours des paroles abjectes !!
          Tout le monde a le droit au respect, même si les goûts et les couleurs ne te conviennent pas … Le « Moi je Président » je ne l’aime mais ce n’est pas pour autant que je vais me mettre à insulter son entourage …
          Un minimum de courtoisie pour les femmes qui fréquentent ce blog !!!!

          1. Quiet Desperation

            BM, c’est déjà du lourd, mais attendez un peu que les amis de animaux se mettent sur les rangs !

          2. Calvin

            Pour une fois, c’était clairement référence à sa nouvelle chienne !
            (D’autant qu’on raconte une énième rupture avec Julie…)
            Vegeta fait rarement dans la nuance, mais parfois dans le second degré.

  9. Barbatruc

    La baisse de l’Euro et du pétrole , ne changera rien au problème de fond , cette baisse concerne aussi les autres pays avec qui nous sommes en concurrence. Notre compétitivité est pourrie à cause du différentiel sur les prélèvements obligatoires. Par exemple plus de 10 points d’écart avec l’Allemagne, et le R.U. . Seule l’Italie malgré les réformettes de Renzi culmine avec la France au dessus des 50%. On voit ce que cela peut donner en terme de chômage , en particulier celui des jeunes.

    Donc à mon avis, point de retour à la croissance ( sauf celle de l’état par la dette). Et par conséquent point d’hypothétique cagnotte.

    Il n’y a plus qu’a croiser les doigts pour que les taux restent bas. 🙂

    1. Deres

      Attention, en langage socialiste, faire 3% de déficit au lieu de 4%, c’est une cagnotte de 1% … C’est donc juste un joli habillage pour dire que la merde colle un peu moins qu’avant mais qu’on est quand même encore dedans jusqu’au cou.

      1. Honorbrachios

        deres : les prix du pétrole en fRance sont principalement des taxes : donc attention au big trou qui va vite se creuser sur les rentrées de TIPP !

        1. gameover

          Bah nan… il y a longtemps que la TIPP (maintenant c’est TICPE) n’est plus proportionnelle au prix mais elle est en €/hl.

          PRODUITS :

          Supercarburant sans plomb (SP 95 / SP 98): 60,69 €/hl

          Supercarburant sans plomb SP 95- E10 : 60,69 €/hl

          Superéthanol E85 : 17,29 €/hl

          Gazole : 42,84 €/hl

          Seule la TVA de 20% est proportionnelle au prix incluant la TIPP (taxe sur taxe comme d’hab)

    2. Calvin

      Je dirais que la baisse du pétrole profite pas mal aux pays les plus industriels, donc pas la France !
      :mrgreen:

      1. Jean Bon

        Faux. Le déficit exterieur français est principalement du au pétrole.
        Si on équilibre la balance commerciale, les problèmes internes restent, mais on retarde d’autant les problèmes avec les autres pays.

          1. Jean Bon

            je lis sur ton lien

            « En 2011 le déficit commercial de la France atteint 69,59 milliards d’euros, dont la facture énergétique en représente 86 %9 (environ 60 milliards d’euros). Hors énergie, la balance commerciale de la France est donc quasiment à l’équilibre. »

            tu es idiot, ou tu fais une blague ?

          2. gameover

            Bah je suis d’accord avec Jean Bon (de Bayonne comme dirait Bouvard) :

            Déficit balance commerciale en 2013 : 60Mds

            … et « En 2012, la facture pétrolière de la France, incluant les achats de pétrole brut et de produits raffinés, atteint près de 55 milliards d’euros »

            connaissancedesenergies.org/d-ou-vient-le-petrole-brut-importe-en-france-120209
            ___________________

            Mais je ne trouve pas que ce soit une excuse vu que chaque pays a des avantages et inconvénients dans ses ressources naturelles. La France a des milliers de km de littral dont elle ne tire aucun parti.

            1. Jiff

              « La France a des milliers de km de littral dont elle ne tire aucun parti. »

              Le père d’un pote a obtenu plusieurs brevets intéressants dans ce secteur, l’INPI a même engagé des études sur la faisabilité et les rendements – c’était à peu près au moment de Fukushima, quelques mois plus tard (en fait, après que le gouvernement ait dit qu’il ne suivrait pas la voie Allemande), personne n’était plus joignable…

              1. Quiet Desperation

                avec tout ce littoral, point étonnant qu’on soit à la côte…. ptain, ça y est, je suis devenu calviniste…

                    1. Calvin

                      Merci d’avoir assuré l’intérim !
                      Faudra continuer encore demain, et ensuite je reprend le flambeau !

                  1. Quiet Desperation

                    tiré du site « Expressio » :

                    « Etre à la côte »
                    Être sans ressources, sans argent

                    Origine :

                    Le mot ‘côte’ a de nombreuses acceptions.

                    Alors à votre avis, de quoi parle-t-on ici ? De la côte d’agneau, la côte de maille, la côte d’Azur ou bien la course de côte ? Laquelle de ces côtes peut bien avoir un lien avec la pauvreté ?

                    Eh bien, même si on sait que la côte d’Azur est très loin d’être envahie de « salauds de pauvres »[1], c’est pourtant bien d’elle, comme de tout autre bord de mer qu’il est question ici.

                    Car cette expression, qui date du milieu du XIXe siècle dans son sens métaphorique indiqué, nous vient directement du monde maritime au XVIIe siècle. En effet, à cette époque, « aller à la côte » signifiait « faire naufrage », par allusion au bateau allant se fracasser sur la côte.

                    Par extension, « envoyer quelqu’un à la côte » et « mettre à la côte » ont voulu dire respectivement « s’en débarrasser » et « ruiner », la deuxième locution laissant supposer que le bateau naufragé était la seule richesse de son possesseur auquel il ne restait plus que ses yeux pour pleurer.

                    C’est ainsi que « côte » est devenu l’équivalent de « pauvreté » et qu’on a vu également apparaître le « frère de la côte » qui désignait le « compagnon de misère ».

                    « de jour ou de nuit »… hmm… maybe we need some nightriders…

                    1. Bonsaï

                      Impressionnant … et tout ça sans reprendre haleine. Pour vous délasser un peu cliquez donc sur mon pseudo et allez faire un tour sur mon dernier billet !
                      A propos, cool le Stones 69 de cet après-midi. Tout un monde disparu, nostalgie (bof, si peu).

                    2. Quiet Desperation

                      Je reconnais volontiers que votre site, que j’avais découvert par une « indiscrétion » sur ce Blog – et jamais revisité – est moins frénétique qu’ici même… mais c’est comme Pouf Pouf, faut le temps de s’y habituer….

                      Essayiste, hmmm? soit… mais « philosophe », franchement, ça fait mauvais genre… je ne me donnerai pas le ridicule de citer mon ami Nimier, celui auquel je dois ce HB que d’aucuns mentionnent encore, Nimier selon lequel la philosophie c’est « comme la Russie : pleine de marécages et souvent envahie par les Allemands ».

                      Mais foin de prétérition, et je m’accorde assez bien avec Wittgenstein sur ce point : « Wovon man nicht sprechen kann, darauf muss man schweigen »…

                      Allez, Lady B good !

                      PS : les Stones… toute une partie de la vie de ma génération, quand même…

                    3. Bonsaï

                      Panic not … il y a maldonne. Je voulais dire merci pour le tube Little Queen, mais bof pour Mick ! En plus je crois être tout à fait habilitée à quelques raccourcis, ayant quelque chose comme, disons … un an de plus que vous !

                    4. Quiet Desperation

                      @Bonsaï : « bof pour Mick »… alors, là, je vous tire mon béret rouge, Lady B… il fallait oser, en connaissant et l’argot anglais, et les penchants intimes de Sir Michael….

                      @Jiff ! le PPS, que je suis, admire et votre esprit, et votre connaissance de la Bourgogne….

    3. royaumont

      La baisse du pétrole est un changement de l’environnement économique. Comme tout changement, c’est donc une remise en question des positions établies. En profiteront ceux qui sont le plus préparé, les autres seront perdants. La baisse du pétrole fait baisser les coûts de transport, donc favorise les échanges. Ceux qui ont un outil de production performant gagneront à l’export. Les autres devront affronter une concurrence accrue sur leur marché domestique.
      Avec son niveau de prélèvement obligatoire, la France réduit trop les marges des entreprises qui n’inversissent plus depuis plusieur années. Notre outil de production est vieillissant et donc en perte de compétitivité. Je suis prêt à parier que le contexte réputé favorable ne nous profitera pas.
      Et quand les taux des obligations d’état se retourneront à la hausse, on plonge… Malgré les efforts de l’état pour avoir des clients captifs à qui fourguer ses titres, ça arrivera forcément.

  10. hop hup

    Face à la paranoïa engendrée par Prism, le Service fédéral de sécurité de Russie a trouvé la solution : troquer les ordinateurs contre de bonnes vieilles machines à écrire.
    Machine à écrireLe Service fédéral de sécurité (FSO) de Russie se charge notamment de la protection du Kremlin et du président Vladimir Poutine, a décidé de se passer d’ordinateurs suite aux affaires Wikileaks et Prism et aux fuites de données associées. L’agence, issue de l’ex-KGB, a donc opté pour un retour aux sources, en commandant des machines à écrire pour remplacer son parc informatique

    mince les machines a écrire ne sont plus produites comment on va se protéger nous particuliers

    1. Jean Bon

      Je n’y crois pas.
      Les ‘failles’ informatiques sont souvent dues au non respect des procédures de sécurité, car elles sont contraignantes et donc détournées. Par exemple, le gars qui a un ordinateur super sécurisé et bridé va tout simplement prendre son ordinateur personnel.
      Imaginez l’agent qui doit rédiger son rapport sur une machine à écrire dont il ne sait peut-être même plus se servir alors qu’il a son iPhone dans sa poche, qui lui permet de dicter du texte avec la voix … La tentation va être grande.

      1. Honorbrachios

        ça dépend : une jolie secrétaire Russe fait tout autant l’affaire qu’un iphoun, sinon bien plus :p

  11. Barbatruc

    Et puis notre inénarrable Jacquot National , vient nous dire que la crisounette , ce n’était qu’un mauvais rêve , désormais on est dans le temps de la « La renaissance française  » . 🙂
    Et puis le saviez vous ? Jacquot s’est toujours trompé dans ses prophéties depuis 20 ans, mais peu importe , avec son air dégagé , il est toujours là à pavoiser ! Ça me rappelle Audiart du coup : « Si les cons volaient, il serait chef d’escadrille »
    http://www.lejdd.fr/Politique/Jacques-Attali-La-renaissance-francaise-est-en-marche-710232

    1. Jean Bon

      Le phénomène Jacquot est interessant. Voilà un type qui ne dit que des bêtises, continuellement depuis 30 ans. Des milliers de gars disent des choses interessantes, mais pas lui.

      Et pourtant, qui voit-on sur les antennes télé ? Lui.
      Qui les gouvernants de gauche et de droite consultent (à coups de rapports à 100 000 euros la page payée avec nos impôts ) ? Lui

      1. Quiet Desperation

        Il appartient au réseau des Grandes Ecoles (X Mines et ENA) et relève d’une ethnie qui, selon les mots immortels de Pierre Chaunu « souffre d’une certaine sur-éminence »… Par surcroît de bonheur, il ressortit aussi au Camp du Bien…

        Tu es vraiment étonné, Jean Bon ?

        1. Jean Bon

          Oui, je le suis vraiment. Que les X Mines et autres énarques veulent se farcir ses fadaises, pour l’entraide, je peux le comprendre.
          Mais rien n’oblige mon voisin à laisser son téléviseur allumé quand Attali parle sur TF1 pour lui bourrer le mou.
          Par ailleurs, des énarques et surtout des X Mines intelligents avec des trucs à dire, ça existe, il y en a des milliers.

          1. Jean Bon

            Je prends un exemple : Gallois, il est gaucho, il est enarque, mais au moins il a accompli des trucs concrets et il a autre chose que du vent entre les deux oreilles

            1. Quiet Desperation

              « les deux oreilles » !

              Tu l’as fait exprès, hein ! on avait pourtant pour règle ici de ne jamais dénigrer quelqu’un pour son physique… ce qui est navrant parfois, mais bon… il convient donc maintenant d’ajouter également l’inverse, à cause de toi !

              Les interdictions et prohibitions vont noyer ce Blog libéral….

              1. Quiet Desperation

                C’est pas lui qui trouvait scandaleux que les Greffiers de Commerce touchent 300 000 euros / an ?

                Wiki, à son sujet :

                « En 2008, il est le 14e patron le mieux payé de France avec 2,52 millions € en 20082. Il aurait refusé à son arrivée de percevoir un salaire supérieur à 180 000 euros par an, somme qu’il touchait à la SNCF, mais aurait été empêché par les statuts de EADS prévoyant une équivalence avec le traitement du coprésident allemand, Thomas Enders. En 2008 et 2009, Louis Gallois a refusé de toucher sa part variable d’un million d’euros, touchant donc 900 000 euros de salaire fixe au titre de 2009, comme en 20083. En janvier 2012, il déclare gagner 2 600 000 euros, somme qu’il estime incompréhensible par le plus grand nombre et se prononce en faveur d’une limitation des hauts revenus par l’autodiscipline et la fiscalité. »….

                J’adore ces Tartuffes…

                1. Jean Bon

                  Il est gaucho …

                  Mais il a quand meme accompli des trucs. Il a sans doute fait des erreurs comme tout le monde, mais globalement il est plutôt reconnu comme un dirigeant de société crédible.

                  Tandis que Jacquot , à part pondre des torche-culs (sont-ils vraiment de lui d’ailleurs) qui ont conduit le pays au désastre (ou pas), qu’a-t’il fait , concrètement ?? Il nous parle de gouvernement mondial alors qu’il est facile de constater que notre petit pays de 70 millions d’habitant est déjà fort difficile à gouverner .. et à conseiller correctement.

          2. Pheldge

            Par exemple Maurice Allais , Prix Nobel d’économie en 1988 , consultez Wikipedia pour plus d’infos , Attali, je suis désolé, mais c’est la caricature de ce que ce système de formation d’élite peut produire !
            Une autre dans le genre des X-quelque chose et qui est bien allumée, c’est la Karine Berger, vous savez , l’auteur du redoutable « Les Trente Glorieuses sont devant nous » …

            Même dans la crème de la crème il y a du déchet ! 😉

        2. Barbatruc

          Oui vous avez raison, ces gens là souffrent ( enfin si on peut appeler ça souffrir ) de sur-éminence, ce qu’ils profèrent ne peut être contredit puisque ils sont ceux qui savent , pour eux les autres ne sont que des sinistres imbéciles ( dixit Mitterrand).

          Quand on veut être un prophète , il serait judicieux de intéresser aux véritables prophètes, qui eux étaient considéré à postériori comme prophètes, que si ce qu’ils avaient prédit se réalisait à la virgule prés.

          On est très loin de tout ça. et c’est même le contraire on a un gas qui raconte nimportnawac depuis 30 ans, et le monde politique gauche et droite confondue, se l’arrache pour commander des « rapports » , comme le fameux rapport sur la croissance commandé par Sarko.

          Comment comprendre tout ça ? Un gogo qui n’a jamais foutu les pieds dans la vraie vie, qui se trompe depuis 3 décennies, qui de surcroits à été pris la main dans le pot de confiture à la BERD, eh bien ce gogo là est écouté comme le Messie , aussi bien par la classe politique que journalistique.

          Je ne sais pas si ce pays est foutu, mais en tout cas on est dans un pays dirigé par des fous.

    2. Deres

      Certes il dit souvent des conneries mais bon il fait aussi pas mal de propositions très libérales. Je pense que c’est loin d’être le pire. Il n’est pas si bête que cela et fait preuve de pragmatisme sans trop d’idéologie. Vu notre environnement politique, il est quand même à mon avis dans le haut du panier. Mais bon, vu les choix que nous avons, on s’habitue à se contenter de peu sur la qualité de politiciens en France !!!

    3. Calvin

      J’ai l’impression que chaque fois que le sujet de l’euthanasie revient dans la presse, le vieux Jacques vient nous parler d’autre chose, comme s’il voulait faire oublier qu’il avait déjà pondu un truc à ce sujet, à une époque où ce domaine ne signifiait pas grand chose pour lui…

  12. Before

    Un billet optimiste en guise de « bonne année », ça fait du bien; même si je suis sûr que les chroniques acerbes sont plus appréciées !
    Et donc, Bonne Année à vous, H, et à tous les commentateurs habituels et occasionnels de cet indispensable blog !

  13. hop hup

    e renouvellement est en marche: Lionel Jospin entre officiellement au Conseil constitutionnel. Il doit prêter serment, ce mardi, rue de Montpensier. Le nouveau «sage» n’est pas un petit bleu de la vie publique. Loin de là: ancien député, ancien ministre de l’Education, ancien premier secrétaire du PS, ancien chef de gouvernement. Il est par contre le premier ancien Premier ministre à occuper cette fonction. Si l’on excepte Georges Pompidou, passé au Conseil constitutionnel avant Matignon et Jacques Chirac qui l’a rejoint après l’Elysée.
    Jospin, 77 ans, retrouvera un autre «ex», Valéry Giscard d’Estaing. Tous les présidents de la République sont membres de droit du Conseil constitutionnel – faveur que François Hollande voulait supprimer mais qu’il n’a pas encore révisée – mais Jacques Chirac et Nicolas Sarkozy n’y siègent plus depuis mars 2011 et janvier 2013.

    manquer plus que lui

    1. Calvin

      Pour un trotskiste devenu lambertiste avant de faire de l’entrisme au PS, finir dans le Saint du Saint du Système, c’est loufoque !

      1. Aristarque

        La génération 68 n’ est plus, et depuis longtemps, à cela près. Par exemple, Julien Dray, sénateur… N’ est ce pas JL Barrault, devant l’ occupation de l’ Odéon, avait crié à tous ces jeunes qu’ ils finiraient tous notaires ? La prémonition était remarquable… 😕

  14. hop hup

    faveur que François Hollande voulait supprimer mais qu’il n’a pas encore révisée

    il veut profiter des avantages de la place

    1. Deres

      Encore une promesse oublié. Quand cela le concerne, comme pour sa retraite, c’est fou comme il est tête en l’air !

      Sinon, pour les socs, il était censé gagné face à Chirac je vous le rappelle. Donc c’est un président virtuel pour eux. Ségolène y finira surement aussi si les socialistes restent au pouvoir assez longtemps !

    2. Calvin

      Il a dit, je crois, qu’il y renoncerai à titre personnel.
      Cette promesse ne sera donc tenue ou pas que lors de la fin de son mandat (ou du second).

    1. JS

      J’en ais un dans ma famille et je peux vous dire qu’il est très détendu…la crise ne passe pas par lui visiblement !

    2. Aristarque

      C’est une catégorie de braillards communicants qu’ un pouvoir de gauche ne peut se permettre, sans y risquer ses plumes, de laisser perdre corps et biens. Moult articles ici et ailleurs l’ont bien expliqué. Les permanents du spectacle intermittent ont donc encore de l’ avenir pour une trentaine de mois, toutes choses restant égales par ailleurs… 😕

    3. Deres

      Le président couche avec un membre du monde du spectacle qui profite à fond de ce système … Et on s’étonne que les largesses à son égard ne soient pas remise en cause. Faut-il être naïf.

    1. Quiet Desperation

      Je ne voudrais pas me montrer déplaisant avec les personnes du sexe, n’est-ce pas…. et encourir les foudres – et les fulgurances inattendues parfois – de BM, ou de PTN (petite tortue naïve), voire de VM ou de Lady B, susceptibles comme tout, et surtout d’épouser la cause féministe à la moindre provocation… attention, hein…. loin de moi la pensée de…. et le machisme primaire n’est pas de mon fait….

      Mais quand même, il y a des limites… même si, j’en suis conscient, on ne doit pas…. sur le physique, je sais, je sais…

      Ils font un concours de mochetés ou quoi ?

      1. Black Mamba

        Vous êtes en droit de pas trouver cette dame à votre goût 😉
        Je me rappelle une anecdote, il y a maintenant plus de 20 ans , le père défunt de ma fille aînée faisait comprendre à un de ses compères que celui ci avait une amie plutôt moche et énorme voir obèse … Son ami ne s’est pas vexé, il lui a répondu calmement « Au moins je n’ai pas de soucis à me faire, je sais que personne viendra me la prendre  » , il était connu que mon défunt compagnon était jaloux et nous faisait un enfer à son entourage et à moi-même …
        Et je rajoute qu’il est dit quelque part que les moches n’ont pas à craindre pour leur vertu .

        1. Quiet Desperation

          hmmm ! foudre un peu mouillée, je trouve… on the other hand… n’est-ce pas… la rouerie féminine est ici transparente : on fait mine de défendre la cause des laides, tout en faisant ressortir que, ma foi, « pour ma part, je ne me classe pas dans cette catégorie, du tout, du tout »….

          1. Black Mamba

            Premièrement je n’ai pas jetter la foudre sur vous et deuxièmement je ne défends pas sa cause …
            Les goûts et les couleurs ne discutent pas … si jour je devais croiser le regard de vegeta il me trouverait forcément laide car je représente ce qu’il déteste le plus une chance pour la France et une étrangère qui s’est de surcroît enrichit alors que lui il est dans la paille…
            Je le constate sur mon lieu de travail certains mâles sont éblouis , d’autres sont écoeurés et le reste sont neutres à mon égard …
            Je pourrais très bien ne pas vous plaire non plus :mrgreen:

    1. Aristarque

      Font pas souvent des audits généraux au CG93 pour que cette fraude ait pu durer 10ans, cahin haha. La moralité, dans le Camp du Bien, section 93, paraît également douteuse… L’habit ne fait pas le moine ou qq chose comme cela… 😕

  15. pouf pouf

    Comment ça s’est passé ? Comme vous, un grand choc et puis plus rien, l’image le son, le son l’image, plus rien, la fin de tout d’un coup. Je sais qu’on doit entendre le grondement après avoir vu l’éclair ; mais moi c’est le grondement dont je me souviens en premier. Bien-sûr, bien-sûr, le grondement en premier, en premier le grondement, bien-sûr, je m’en souviens encore, après la lumière, après seulement, d’abord ce bruit immense, inabordable, un bruit trop gros pour être compris, un bruit trop grand. Après seulement l’éblouissement, la chute, le choc, les bris… d’abord du bruit. Il y a tout eu, on m’a tout fait, du bruit, de la lumière et puis pfffuit, j’ai disparu.

Les commentaires sont fermés.