En France, le gouvernement lutte fermement contre le pouvoir d’achat et la création d’emploi

Probablement requinqué par le passage en force de la loi Macron grâce à la judicieuse utilisation d’un 49-3 dégainé avec la subtilité d’une division panzer dans une fabrique de porcelaine, le Premier ministre français a décidé de se lancer sans attendre dans le prochain chantier sociétal qui devra véritablement redéfinir la notion même de réforme dans le pays si l’on s’en tient au bouillant chef de gouvernement.

Voilà donc Manuel Valls grimpé sur son fier poney de bataille, sabre au clair et bicorne solidement arrimé à un cuir chevelu taillé avec soin, qui lance maintenant le pays dans un « nouvel ordre social ». L’idée est de remettre à plat le code du travail, ou disons, le temps de travail dans les entreprises, ou la gestion de l’assurance chômage et des retraites complémentaires ou … Enfin bon disons qu’on va faire des trucs pour assouplir ici et là, et puis on va reprendre la main sur les organisations syndicales ouvrières et patronales qui se chamaillent et … Mais pas trop, parce qu’il faudrait éviter de bousculer la majorité présidentielle surtout avec le congrès du PS en juin donc on va y aller mollo, enfin voilà. Moui vous voyez.

Oui, vous l’avez compris, un nouveau gros ballon d’air chaud se rapproche de nous en se dandinant dans l’air humide et froid d’une situation économique toujours aussi médiocre. Son capitaine François regarde derrière lui, le timonier Manuel tripote des boutons en criant des ordres contradictoires, et le lieutenant Emmanuel court à la salle des machines avec de gros dossiers sous le bras pour faire croire qu’il est très occupé. Le ballon continue son mouvement brownien, en espérant que le déplacement global, vu de loin, satisfasse les autorités européennes…

Et pour le moment, ce n’est pas gagné. L’Hindenburg français est plus balloté par les éléments que véritablement dirigé vers une destination dont, de toute façon, personne à bord ne semble avoir été mis au courant. Dans ce contexte, les petits coups de mentons volontaires de Valls destinés à construire une société nouvelle viennent heurter frontalement les gesticulations du même gouvernement visant à saboter le pouvoir d’achat et la création d’emploi dans le pays.

Taxis démotivants

J’en veux pour preuve l’acharnement dont Uber fait actuellement l’objet de la part d’autorités françaises dont on se demande exactement le but officiel. L’officieux, lui, est très clair puisqu’il s’agit, encore une fois, de cimenter durablement les acquis spécifiques d’une corporation au détriment de ses clients usagers et du développement de nouveaux emplois en France (du reste, ce n’est pas comme si la France avait vraiment besoin de ces nouveaux emplois et de ces nouveaux développements, nageant qu’elle est dans le bonheur socialiste d’un plein-emploi retrouvé depuis que François Hollande a pris les rênes du pays !). Et si je parle d’acharnement, c’est bien parce que se multiplient actuellement les actions juridiques contre ces mauvais Français qui tentent de gagner de l’argent en vendant leurs services de chauffeur à d’autres Français qui ont l’impudence de les payer pour.

C’est ainsi qu’à Bordeaux, par le truchement d’un arrêté préfectoral drôlement bienvenu le 10 février dernier, trois automobilistes qui prenaient en charge des passagers après des réservations effectuées via UberPOP, l’application dédiée, ont été interpellés le week-end du 14 février, et leurs dossiers transmis au parquet pour analyse en vue de poursuites éventuelles.

Parce qu’à Bordeaux, prendre des gens à bord de sa voiture est une offense aux taxis. Parce qu’à Bordeaux, convoyer des connaissances, des amis, voire de simples quidams qu’une application à la Facebook permet de contacter, c’est scandaleux. Parce qu’à Bordeaux, ceux qui offrent ce genre de facilité feraient bien mieux de trouver un autre job, tout comme ceux qui osent vendre des gâteaux sans être officiellement des pâtissiers, ou ces profiteurs haïssables qui osent, parfois contre un petit billet, dépanner une plomberie bouchée ou une installation électrique défaillante. Bordeaux n’a pas besoin ni de ces gens qui offrent leurs services, ni de ces consommateurs qui sont prêts à les payer, ni de la concurrence introduite qui permettra de faire baisser les prix et d’améliorer le pouvoir d’achat des Bordelais, ni même des taxes et impôts que ces nouvelles activités engendrent. Bordeaux va bien, Bordeaux n’a pas de chômeurs, Bordeaux emmerde ceux qui essaient de s’en sortir.

taxis retour vers le passé

Et d’ailleurs, c’est exactement pareil à Paris où, là encore, les forces de l’ordre (en l’espèce, la division de la prévention et de la répression de la délinquance routière de la Préfecture de police) ont interpellé de multiples chauffeurs utilisant l’application UberPOP. Il faut dire que cette division n’est pas trop débordée par le travail, l’absence totale de délinquance routière étant maintenant connue de tous. Quant à la racaille, les délinquants, les fraudeurs, les voleurs et les agresseurs, ils ont disparu de la Ville Lumière, laissant à nos pandores de larges plages de temps libre pour se consacrer au sain nettoyage municipal de cette engeance qui tente de travailler.

Et même si l’affaire n’est pas exactement d’une clarté exemplaire (au point qu’Uber ait déposé plainte contre la France à ce sujet), aucun procès en correctionnelle n’ayant eu lieu jusqu’à présent (seule des contraventions ont été infligées), les insupportables chauffeurs ont été interpellés pour « exercice illégal de la profession de taxi » et encourent jusqu’à un an d’emprisonnement et 15.000 euros d’amende, parce que conduire une personne consentante (et même prête à payer) du point A au point B, si l’on n’a pas reçu l’autorisation officielle de l’État, ça mérite largement un an de taule (et puis, derrière les barreaux, ça fait toujours un chômeur de moins).

Nul doute non plus que la récente multiplication d’articles dans la presse relatant les arrestations de ces dangereux hors-la-loi a pour but de bien faire comprendre à tous l’ampleur du risque couru par ceux qui seraient encore vaguement tentés de profiter du flou juridique qui règne dans le pays et qui sera comblé, on en est certain, par les prochaines réformes que vont tenter Emmanuel & Manuel, le couple tendance.

emmanuel et manuel

Comme on le voit, tout ceci est bien calé, bien propre, bien aligné : à l’action, ferme et déterminée, qui consiste à cogner sur ces salauds de Français qui font rien qu’à vouloir vendre des services de façon innovante, se double une communication, ferme et déterminée, qui consiste à faire savoir à tous les autres qu’aucune pitié, aucune compréhension, aucune adaptation et aucune issue ne sera possible. Le salut passera par les Cerfas administratifs et puis c’est tout.

Maintenant, je ne peux m’empêcher de me demander ce qui va se passer au fur et à mesure que la plupart des autres services continueront de se faire ainsi grignoter par l’une ou l’autre innovation, qu’elle soit issue ou non de la révolution numérique. Quels arguments nos gouvernants sortiront-ils pour empêcher les particuliers de livrer des plats préparés, comme on peut l’observer actuellement en Espagne ? Comment parviendra-t-il à empêcher les uns et les autres d’avoir un conseil juridique en ligne, pas cher, en utilisant par exemple Expenli ? Comment lutter contre ces personnes qui viendront s’occuper, chez vous, de votre gestion administrative (tâche ingrate et grandissante, de nos jours), dont le service est pourtant déjà disponible en ligne via Officéo ?

Plus généralement, comment diable le gouvernement, inévitablement assailli des plaintes et des gémissements de toutes les professions protégées, pourra trouver les bonnes excuses pour tabasser moralement, fiscalement et judiciairement toutes ces sociétés dont les applications participent d’un modèle éminemment disruptif et qui entraîneront, à terme, le remplacement de pans entiers de l’économie telle qu’on la connaît par un autre système en gestation actuellement ?

Oh, je ne m’inquiète pas. Il trouvera. Maintenant, je me demande si cela va améliorer vraiment le bien-être général de la population : combattre la création d’emploi et le pouvoir d’achat des Français, est-ce bien raisonnable ?

J'accepte les Bitcoins !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez Draghi et Yellen dehors, terrorisez l’État et les banques centrales en utilisant Bitcoin, en le promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !

Commentaires360

  1. Black Mamba

    Big Brother n’aime pas les moutons rebelles, pas question de faire quoi que ce soit sans avoir reçu l’aval des autorités locales …

    1. Mifn

      Oui c’est vrai mais encore faut-il que les » autorités locales » soient réactives pour distribuer,attribuer,bref AIDER ceux qui veulent se lancer dans une activité ,et là c’est pas gagné,il leur faut du temps!!!

      1. Caton

        Au contraire il serait bon que les « autorités », locales ou pas, arrêtent « d’être réactives » et laissent les entrepreneurs tranquilles.

  2. Le Gnôme

    Il serait sage de remettre la loi Le Chapelier.

    Les draperies flamandes tenaient le haut du pavé au XIVème siècle, tout était minutieusement prévu pour que nul ne prenne d’innovation susceptible de troubler la production et le commerce des tissus. Celui qui teignait en rouge n’avait pas le droit de teindre en bleu, par exemple, et les tissus étaient déterminés et nul n’avait le droit de faire autrement sous peine de fortes amendes.

    La mode changea, d’autres tissus firent leur apparition en provenance d’Italie, mais les drapiers refusèrent le changement, et en trente ans, la draperie disparut quasiment des Flandres alors sous la domination du duc de Bourgogne.

    Comme les dinosaures, ils ont disparu faute d’avoir su s’adapter.

    1. Black Mamba

      Le problème n’est pas l’adaptation … les dinosaures sont des espèces protégés , on ne va pas modifier le biotope, les intrus doivent être éliminés..

  3. gameover

    Je me marre en entendant Accor qui porte plainte contre Booking, Accor qui est prêt à donner 30% à une agence de voyage pour rétribution de la réservation mais pas à Booking… parce que parce que hein…

    Je crois surtout que la pression s’accumule derrière la digue et qu’en final avec la force de libération les flots iront encore plus loin que s’il n’y avait pas eu de digue…

    1. torqmina

      Accor à raison, c’est ignoble de laisser des consommateurs choisir leur hôtel, librement.
      Alors que ce groupe avait presque réussit à verrouiller son marche.

      1. MFC

        Booking, c’est Hachement bien : je repère mon hôtel sur leur site, je téléphone directement à l’hôtel, quelque fois j’ai une promo que Booking ne signale pas (normal, ils y perdent !). Le top du top !

  4. pactol

    Disons que dans le cas de l’appli UberPop, c’est l’État qui a accordé un monopole d’exploitation en se gavant largement au passage. Ce dernier ayant une peur monstre de la capacité de blocage des chauffeurs de taxi, il n’a d’autres solutions que de les protéger. A leur décharge, le racket imposé par l’État (prix de la plaque) est tellement exorbitant que la libéralisation du secteur entrainerait la cessation d’activité d’une majorité de taxis en incapacité de rembourser le coût d’acquisition du droit d’exercer la profession de taxi.
    Le fautif, c’est l’État est personne d’autre !!!!!

    1. gameover

      « … l’État qui a accordé un monopole d’exploitation en se gavant largement au passage. »………… « le racket imposé par l’État (prix de la plaque) »

      Même pas, les licences sont distribuées pratiquement gratuitement par les préfectures (500E de frais divers maxi).

      A l’origine il semble que cette distribution gratuite a permis de dédommager à peu de frais les français d’algérie…

    2. « le racket imposé par l’État (prix de la plaque) »
      Le prix de la plaque est un prix de marché, l’Etat les distribue gratuitement jusqu’au quota fixe.

      1. pactol

        Sauf qu’il y a un quota que l’on peut considérer bien inférieur au besoin dans certaines villes. Les prix montent donc fortement notamment à Paris. On se retrouve donc devant une rente de situation générée par l’État.

          1. pactol

            Je suis d’accord.
            Cependant cette situation favorise les petits copains (cf capitalisme de connivence) qui eux seuls peuvent débourser de telles sommes.

          2. Aristarque

            Si, les droits de cession du fonds artisanal de taxi (mais oui, un taxi est un « artisan » même s’il n’ a pas de production transformatrice de sous-éléments) sont évidemment essentiellement basés sur la valeur de la plaque…

              1. Aristarque

                Aux dernières nouvelles, la plaque parisienne est dans les 250 K€. Soit 1.500€ de mieux en droits de mutation… De toutes façons, quand on a des jobards qui font mine de croire que leur économie de parc automobile élyséen va peser face aux 5 à 6 Mds € de déficit mensuel… Surtout qu’ ils sont tout a fait au niveau de jouer les « Père La Vertu » de ne plus acheter leurs bagnoles mais de les … louer… Une Faribole de plus ou de moins, à ce stade… :mrgreen:

                1. Inspecteur Juve

                  La revente de la plaque « gratuite » paie la retraite du taxi qui ne cotise pas par ailleurs.
                  J’imagine que ça arrangeait aussi les autorités, plutôt qu’une augmentation de tarifs afin qu’ils incluent la cotisation retraite.
                  Évidemment dans un monde libéral, ça ne serait jamais arrivé : pas de numerus clausus, pas de valeur de plaque, des tarifs qui baissent grâce à la concurrence et des taxis qui ont les moyens de cotiser pour leur retraite (au lieu de jouer au loto avec leur plaque …).

          3. Deres

            Oui et quand il lâche des licences en plus, elles restent gratuites, mais vous imaginez bien qu’elles sont attribués sous contrôle des syndicats de taxis. A 200 000 euros la licence, le dernier lâcher de 1000 licences « spéciales » de nuit revient à un joli pot-de-vin de 200 millions d’euros … Imaginez un peu les rétro-commission alléchantes !

    3. Jean Bon

      Pour moi l’erreur c’est :
      – penser que le systeme de plaque / taxi va durer
      – nier le probleme de l’achat de la licence

      Le gouvernement devrait dire :
      – ca va évoluer avec ou sans l’accord les taxis, parce que c’est inexorable
      – si ça évolue avec l’accord des taxis, ça se fera dans la douceur en faisant en sorte que les possesseurs de plaque ne soient pas (trop) perdant. L’urgence à mon avis étant de faire en sorte que le prix ne monte plus d’un centime. Plus le prix monte, plus la déconvenie sera grande

      1. Deres

        Le but du gouvernement est juste d’acheter le calme des taxis jusqu’aux prochaines élections et 2017 au mieux. Le reste ne les concernent pas. Et en plus, il faut absolument préserver les intérêts des pontes possédant les sociétés de taxis qui ont le bras longs et beaucoup de relations politiques. L’intérêt des français passe loin derrière tout cela.

    1. MadeInCH

      2 possibilités:
      1) Sale exploiteur, qui, pour de vrai, ne fait que vivre de la sueur des ôtres!!!
      2) Crétin d’exploité qui ne fait que permettre à un salaud de patron de vivre de ta sueur!
      -> Pourquoi tu bosses??
      .
      Note:
      C’était ironique, bien sûr.

  5. Gerldam

    Je me demande si une bonne partie de ces nouveaux « jobs », en ligne notamment, ne sont pas marginaux au mieux. Sans doute pas pour Uber, car nombreux sont les français qui savent conduire. Mais pour les avocats par exemple, il faut avoir fait des études de droit et avoir une bonne expérience pour donner satisfaction. Ce ne sera sans doute qu’une amélioration des fins de mois. Pour améliorer les fins de mois, il faut qu’il y ait des débuts de mois, ce qui n’est pas le cas de millions de français dont un bon nombre, de surcroit sont bien incapables de rendre quelque service que ce soit, leur seule compétence ayant été de savoir se servir d’une machine spéciale dans une industrie qui n’en a plus besoin et ou qui a émigré en Asie.
    Ceci dit, ce n’est pas une raison pour les imbéciles qui nous gouvernent de torpiller ce petit surplus d’emploi ou de revenus dont la France n’a absolument pas besoin, c’est bien connu.

      1. petit-chat

        Sûr qu’ils y pensent : pour faire le c.., le clown, faut déjà le diplôme. Ne profite pas du dur régime des intermittents du travail qui veut…
        Et sans diplôme, c’est du travail au noir (se souvenir des bénévoles d’un spectacle qui doivent être déclarés).

      2. bibi

        Pour être livreur de Pizza il faut soit le BSR (brevet de sécuritaire routière) pour pouvoir piloter un deux roues motorisés ou un permis de conduire valide pour tous ceux né après le 31 décembre 1987.

        Vous devez aussi être ceinture noire 7ème dan dans un des arts martiaux suivants: Kung-FU, Karaté, Aïkido pour le cas ou vous devriez faire face lors d’une livraison à une Tortue Ninja sous amphet.

        Pour porteur, livreur de colis il faut un certificat d’aptitude à la conduite de char tiré par des reines si vous voulez travailler dans la nuit du 24 ou 25 décembre ainsi qu’un certificat de navigation aux étoiles pour travailler le jour de l’épiphanie.

        Pour être monteur de meuble Ikéa vous devez obtenir un minimum de 650 au TOSFL si vous n’avez pas fait au moins 3 ans de votre cursus en Suède ou alors avoir une autorisation signée de la main de Zlatan.

        Enfin pour être aide déménageur vous devez tout les 6 mois vous rendre au centre d’examen national de lancer de piano et réussir en trois tentative au moins un lancer à 6.50m de hauteur pour exercer en province et 12.50m pour Paris.

    1. Pheldge

      Il existe déjà une méga-chiée de sites et avec des forums proposant du « conseil juridique » … Ce sont surtout des partages d’expériences, et rares sont les « vrais connaisseurs » , bref c’est très souvent vague, et parfois faux ! Une ouverture « raisonnable » du conseil en ligne, avec exigence d’un minimum de capacités ou d’expérience sous forme de VAE , permettrait de répondre à une demande et surtout un besoin, avec une garantie de sérieux que les forums sont loin d’apporter !

      1. gameover

        at allez… encore un peu de réglementation !
        Quand est-ce que vous comprendrez que la réglementation ne protège pas le client des incompétents ?

        1. bibi

          J’ai quand même une doute sur le fait qu’une bonne réglementation ne puisse empêcher les incompétents de sévir en France.
          Regarder, si l’on prend par exemple au hasard, la réglementation pour pouvoir être président de la république elle protège bien les électeurs contre les incompétents.
          Quand on voit la liste des candidats en 2012 moi ça me parait évident:
          Florence Arthaud, François Bayrou, Jacques Cheminade, Nicolas Dupont-Aignan, François Hollande, Eva Joly, Marine Le Pen, Jean-Luc Mélenchon, Philippe Poutou, Nicolas Sarkozy.

        2. Pheldge

          @ GO : actuellement c’est plutôt le boxon dans ce domaine du conseil juridique , et ça perdure … alors plutôt que d’attendre 10 ans que le marché s’auto-régule et que les nuls soient éliminés du simple fait de leur incompétence crasse, une extension par exemple des barreaux permettant d’agréer pour des missions de conseil simple serait un compromis acceptable , et un début d’ouverture.
          Libéraliser ne veut pas dire laisser n’importe qui faire n’importe quoi ! et au passage , ça fait une profession qui évolue, sans intervention de l’état.

          1. gameover

            « Libéraliser ne veut pas dire laisser n’importe qui faire n’importe quoi ! et au passage , ça fait une profession qui évolue, sans intervention de l’état. »

            Franchement, tu pourrais penser avant d’écrire ou te relire… je sais pas moi, fais quelque chose !

            Rends toi compte qu’avec ce que tu décris c’est la profession qui se verrouille elle-même !

            A mon avis faudrait réglementer les artistes. Bah oui y a des gens qui risquent d’acheter des trucs qui sont des vraies merdes… ça urge !

            Une piste pour toi… les assurances…

            1. Pheldge

              la profession se verrouille ? non; elle s’adapte se diversifie et se réorganise ! Par ailleurs, l’exercice « libéral » ou indépendant de nombreuses professions est lié à la détention d’un savoir minimum dans le domaine concerné.

              Et de toutes façons, tu auras beau hurler, la dé-réglementation ne se fera pas en une semaine ! On ne peut pas bouleverser le système actuel, la nécessaire transition ne peut qu’être progressive. Par le fils du Prophète, quoi ! 🙂 ( juron œcuménique ) (je parle là des professions réglementées )

              Pour les taxis/ Uber , comment ça se passe à New-York par exemple ?

              Déréglementer ne veut pas pour moi supprimer toute réglementation, mais la réduire au minimum pour laisser de l’espace à la concurrence et au marché.

              1. gameover

                « la profession…elle s’adapte se diversifie et se réorganise. »

                Pince-toi, tu rêves.

                Cite moi une seule profession dirigée par un ordre et protégée par un carcan de réglementations qui s’est ouverte d’elle-même à la concurrence.

                Tu auras peut-être plus de chances de trouver un crocodile végétarien…

                Par contre trouver des professions qui font appel à l’état pour protéger leurs prébandes et empêcher les autres de venir partager le gâteau : routiers, taxis, pharmaciens, notaires, huissiers, médecins, architectes, avocats, commissaires priseurs etc… et maréchal ferrant depuis 1997 !

                1. Pheldge

                  Si je me souviens bien, au Royaume de la Liberté d’Entreprendre que sont les États Unis, il y a de nombreuses professions auxquelles on ne peut accéder que si on est « syndiqué » ou inscrit au registre de l’association des professionnels , et c’est une forme de cooptation.
                  Notaires, huissiers, commissaires priseurs , achètent une charge , ça date de l’Ancien Régime, prolongé par Napoléon. T’as bien vu avec la « Loi à la Cron » que ça ne peut pas se réformer d’un coup de baguette magique !

                  Par contre, architectes, géomètres-experts ont un monopole qui s’est fortement érodé sous la pression de la concurrence. Et pour être impliqué dans ce processus, je peux te dire que ça bouge, mais l’inertie du système est énorme. Ca n’a pas empêché à de nombreux BET de conquérir une part de marché, et de faire « relativement » baisser les prix ( mais ça c’est la DAO – CAO ).

  6. Bonsaï

    Magnifique ce récit, quel art de la mise en scène, on se régale comme au cinéma : « Son capitaine François regarde derrière lui, le timonier Manuel tripote des boutons en criant des ordres contradictoires, et le lieutenant Emmanuel court à la salle des machines avec de gros dossiers sous les bras pour faire croire qu’il est très occupé. »
    Criant de vérité. Pays absurde …

      1. Greg

        Je devine comme une petite rancune chez Aristarque…
        Oh combien compréhensible de mon point de vue.
        Comme quoi que les histoires de nuisibles nuisent parfois aux bonnes
        relations, hein ?

        Ou me tromperais-je, Cher Aristarque ?

  7. Josselin

    « Officéo », rien que pour le nom en « éo » je n’irai pas voir. J’arrive pas à comprendre cette mode des noms en « éo »…

    1. MadeInCH

      Perso, je trouve que le service offert par Sculptéo est excellent.
      Si seulement il y avait quelque chose d’équivalent en Suisse…
      .
      Paske le prix de la livraison defRance en Suisse est bombon…
      .
      Et non, je n’ai ni le temps ni les fond propores pour faire un truc équivalent en Civilised Home…

    2. Val

      @Josselin +1000 , je n’en peux plus non plus de ces « eos » , la mode précédente c’était en « ia » , la timbale revient à Véolia qui a réussi à caser les deux dans un tout petit nom :mrgreen:

      1. Aristarque

        Il est vrai que si on ajoute ce suffixe à votre pseudo, vous risquez la publicité clandestine et la réprimande du taulier…
        Et puis suggérer de la suspension hydropneumatique une sphère???
        Une sphère, une sphère? Non mais est ce que j’ai une g….e de sphère (à clamer avec un gros zeste de gouaille populo, bien sûr) 🙂

  8. Stalt

    Le problème avec tout le système de l’économie de partage c’est que ce n’est que du Black au final. Ça ne permet à personne de gagner sa vie, juste d’arrondir les fins de mois. Par contre ça risque en face de mettre beaucoup de gens au chômage puisque les charges ne sont pas du tout les même entre pro et particulier.

    L’innovation et le progrès oui mais pas n’importe comment non plus.

    1. Mais dites moi, c’est parfaitement n’importe quoi ce que vous racontez-là ! Parce que si j’en crois ce que vous nous décrivez-là, des pays qui ont une économie numérique florissante sont en passe de s’effondrer faute de collectes fiscales, hein. Tiens, la Grèce, par exemple, renommée pour sa Silicon Valley et le nombre impressionnant d’applications itunes qui permettent d’avoir tout au black ? Non, c’est pas ça ? Et puis, l’affirmation péremptoire « ce n’est que du black au final », on attend vite vite des chiffres, des stats, des sources pour étayer tout ça ! Et surtout, que ce soit bien transposable au reste du monde, confronté au même problème que la petite France, mais qui n’utilise ni les mêmes contraintes légales, ni les mêmes solutions. Pour rire.

    2. Baichette

      @ Salt
      Quand on voit les résultats de la taxation massive du travail en nombre de chômeurs, on peut se demander légitimement si le black n’aurait pas du bon pour relancer l’économie. Vous ne pensez pas?

      1. Val

        +1 , je me demande d’ailleurs qui aura le cran un jour de mettre sur son CV : cherche job de toute durée hebdo et toute flexibilité horaire payé exclusivement en denrées diverses .

        1. Epicier vénéneux

          Haha, vous ne croyez pas si bien dire. Je suis passé en mode package depuis quelques années, en trouvant le bon équilibre entre salaire brut et avantages divers, qui me rapportent au moins autant en net et coûtent moins cher en charges aux employeurs potentiels. Une habitude prise à l’international…

    3. MadeInCH

      Faisont TOUT au black! Légalisons le « black »! White is the new Black!
      .
      Et beaucoup moins de gens auront besoins de demander de l^’aide sociale, car ils pourront se débrouiller tout seul, sans se voir le 75% du revenu de leur travail tomber dans l’escarcelle de l’assistanisation.
      .
      Ensuite, comment faire pour que l’Etat, qui ne s’occupe bien sûr que du régalien, puisse toucher son obole? C’est un autre problème.
      .
      Mais pour le moment, la fRance en est à l’extrème du « ton salaire est 25% de ce que tu produis. Le reste c’est assurances, assistana des autres, salaires des fonctionnaires et politiciens, subventions des associations que tu ne soutiendrais jamais (voir qui te combattent en tant que habitant originaire de là où tu es), aides à des musées puisque tu n’irais pas voir les m3rdes qui y sont exposés, soutien à des musicos qu’il faut bien faire exister puisque progressistes alors que toi tu choisirais conservativement d’écouter autre chose, etc… »

        1. MadeInCH

          Le problème, c’est que des gens décident de faire avec mon argent des choses qui sont totalement contraire à ce que j’en ferais, parce que ils estiment que je ne suis pas assez intelligent/mature/ouvert/progressiste/éduqué/bienvotant/politikmenkorrekt/green/généreux(avec eux-même)/bienpensant/[autres machins purement idéologique]
          Donc, pas envie de leur en donner.
          .

          Le fait qu’ils dépensent plus que ce qu’ils recoivent, c’est quelque chose qui ne peut durer que quelques temps. Bon pour ceux qui furent au début du Ponzi, dommage pour ceux qui arrive à la fin du Ponzi. Et on en arrive au bout.

          1. Black Mamba

            Ben ce n’est même pas ça, ils veulent juste votre argent point barre … Ils ne veulent pas travailler pour gagner honnêtement leur pitance , ils veulent juste le dépenser …

            1. MadeInCH

              Oui, bon…
              Tout résumer à la vérité la plis simple et la plus évidente, c’est même pas drôle. Et même pas intéressant, en plus…
              .
              D’ailleur, le résumé le plus simple est le suivant:
              « Tout va mourrir. »
              Version longue: « 10^120 ans, tout sera tellement dissoud, même les particule élémentaires, que l’univers ne sera plus qu’une sorte de plasma froid de faible densité avec plus assez d’énergie nulle part pour que quoi que ce soir puisse encore se produire. »
              Comme quoi, la version longue est (ou bien « fait semblant de être ») vachement plus intéressante.
              Non???
              .
              Note: Tu as raison. Mais j’avais envie de me mettre en mode Iron Nike.

                  1. Pheldge

                    Iron Nike ? Nike Tyson vous voulez dire ? 🙂

                    et que dire de son compatriote Nike « le Dompteur » , celui qui domine ses adversaires comme des fauves , le célèbre Nike Tamer ! 🙂 🙂

                    1. Pheldge

                      ce n’est pas d’une finesse extrême, mais pour embrayer sur ce qui précède en y rajoutant une Coluche couche 🙂

                    2. Black Mamba

                      Je trouve qu’il y a trop de rature dans ton texte, c’est lourd à force surtout que Coluche est hors propos 🙄

              1. Greg

                10^120 ans ?

                Vachement moins !

                80 ans grand max pour nous tous ici lecteurs,
                4-5 milliards d’ans pour Gaia et notre système solaire,
                et la dernière fois que je me suis intéressé au débat (il y a quoi, 10 ans ?) il n’y avait pas encore de consensus sur l’ouverture ou la fermeture de notre univers…

                Qui sait donc, peut-être que dans 10^25 ans à peine, faut parfois savoir être patient, hein, l’énergie qui nous constitue aura reformé un nouvel univers dans lequel les brebis tondrons des troupeaux de bergers…

                1. MadeInCH

                  Les dernières infos scientifiques semblenent écarter l’hypothèse du Big Crunch en faveur de l’expansion éternelle, et donc du refroidissement qui va avec.
                  .
                  Je suis curieux de voir ça.

    4. Olivier

      C’est bien connu, les taxis font jamais de black, c’est pour ça qu’ils veulent du liquide et qu’ils prennent pas la carte bleue. Pas comme ces filous d’Uber, où le paiement passe par le site!

        1. Quiet Desperation

          Je me permets de suggérer – respectueusement, hein? – à M. de Seize d’appliquer à Torqmina le traitement Vegeta, qui donne de si splendides résultats …

          1. Pour le moment, la production de l’un est bien plus modeste que celle de l’autre. Mais si, d’aventure, il devenait Gros Posteur, là, oui, un peu de vegetisme serait utile.

            1. Pheldge

              Yo hache coupante ! 🙂 je me permets de signaler un truc vu dans le Point sur le Nicolas Sarkozy Hulot , qui nous fait de dramatiques révélations sur le « réchaud fait main » euh … enfin vous avez tous compris cé quoi cé kesse que ça cause. 😉 🙂

              Comme je suis encore un hussard bleu ici, je n’ai pas eu le plaisir de voir le drôle se faire étriller par vos soins. 🙂

            1. Quiet Desperation

              Moi, j’aime bien Blondin… « Vichyssois, Vichyssoises !… je l’ai été bien avant vous ! »…

              Et pis, y manquait un « e », d’abord ! « vertu fiscale »

      1. Deres

        Et si vous payer en liquide et demander une facture pour remboursement par votre société, le taxi vous demande souvent combien vous voulez qu’il écrive sur la facture …

        1. Pheldge

          Et avec un sourire complice digne du « prolétaires de tous les pays etc … » bien connu . Unissons nos efforts pour niquer les salauds de patrons , les bourgeois et les riches, et le Grand Capital.

          C’est là qu’on se rend compte qu’il y a un réel fond de communisme bête et méchant chez certains de nos concitoyens !

  9. bibi

    Dans la France du début du XXIème siecle le commandant des UberPop, Travis « Papy » Kalanick était à la tête d’une escadrille de chauffeur de voiture.
    Celle-ci était composée de marginaux et d’aventuriers qui devinrent les terreurs des taxis et de l’état.
    On les joignait et on était transporter du point A au point B.

    1. Bonsaï

      Mais bon, Uber est une chaîne américaine, comme McDo et Domino’s Pizza. Donc pas non plus l’exemple type de l’artisan franchouillard et débrouillard. Car qui dit chaîne, dit sommes mensuelles à verser au « Boss ».
      Comme les restaurateurs chinois, mais chez eux ça reste familial !

      1. Pheldge

        C’est tellement mieux de pointer au chômage, que de bosser chez Uber ou mac Do, c’est salauds d’exploiteurs !
        Personne je crois n’a dit que c’étaient des philanthropes !
        Rien n’empeche non plus l’émergence d’une start-up Française concurrente d’Uber ! Il y a une demande du marché pour ce type de service qui remet en question la pratique classique, qui à terme est obligée d’évoluer.

        1. Aristarque

          La pauvre start up grançaise en sera encore à chercher à la BPI son premier ticket de 100.000€ qu’Uber fêtera son premier Md€ de résultat net…

  10. Villon89

    Comment ne pas être effrayé par un pays qui place toute son énergie à préserver un monde ancien et révolu quand le monde demain reste à construire…

  11. Bonsaï

    Comme le souligne Gerldam un peu plus haut, il semblerait que l’un des problèmes dont souffre la France soit le manque de formation dans les professions techniques de base. C’est donc encore une fois le rôle de l’Education Nationale qui devrait être révisé, dans la mesure où elle met en exergue les canaux dits littéraires et scientifiques, en omettant les diverses technologies, traditionnelles comme modernes.

    1. gameover

      Ce n’est pas un manque, c’est un choix qui a été fait avec le collège unique d’agréger les filières scientifiques et professionnelles et de rendre l’école obligatoire jusqu’à 16 ans et qui plus est en déconsidérant le travail manuel avilisseur du prolétariat.
      C’est juste un gâchis de moyens. Il n’y a pas besoin de diplômes pour être ouvrier agricole, balayeur, éboueur… etc… ou livreur de pizzas comme dit ci-avant.

      1. MadeInCH

        ça permet de prétexter l’entrée des plombiers polonais, piske les francès sont trob au dessus de ça. Et ce sont les futurs prix Nobels des terres-au-sud-directes-de-la-France-au-delà-de-la-mare qui vienent déboucher les tuyeauteries (ou faire des nouveaux trous) par centaines par jours à Lampedusa.

      2. Gerldam

        Plutôt que de penser aux livreurs de pizzas, job qui ne fera que combler une période sans emploi pour des jeunes (il y a en effet peu de livreurs de pizza de 55 ans), je préfère qu’on pousse des métiers comme ébéniste, soudeur sur alu et alliages, mécanicien en machinisme agricole (on en manque cruellement), qui permettront aux plus doués de créer leur boîte après avoir acquis une bonne exéprience.

        1. Bonsaï

          On pourrait ajouter une vraie liste à la Prévert :
          électricien, garagiste, ramoneur, jardinier, plombier, carrossier, maraîcher, serrurier, horloger, boulanger, pâtissier …
          à suivre !

          1. Quiet Desperation

            Philosophe, physicien,
            Rimeur, bretteur, musicien,
            Et voyageur aérien,
            Grand risposteur du tac au tac,
            Amant aussi -– pas pour son bien ! –

            1. Bonsaï

              Votre autoportrait, j’en mettrais ma main à couper !
              Bien que physicien, ça ne colle pas trop. Après tout, je n’en sais rien, ça se pourrait.
              Une apparence de mystère, beaucoup de vérité, la réalité est toujours métaphorique.

                1. Black Mamba

                  Il manquait le nez …
                  « Ah ! Non ! C’est un peu court, jeune homme !
                  On pouvait dire… oh ! Dieu ! … bien des choses en somme…
                  En variant le ton, —par exemple, tenez :
                  Agressif : « moi, monsieur, si j’avais un tel nez,
                  Il faudrait sur le champ que je me l’amputasse ! »
                  Amical : « mais il doit tremper dans votre tasse :
                  Pour boire, faites-vous fabriquer un hanap ! »
                  Descriptif : « c’est un roc ! … c’est un pic… c’est un cap !
                  Que dis-je, c’est un cap ? … c’est une péninsule ! »
                  Curieux : « de quoi sert cette oblongue capsule ?
                  D’écritoire, monsieur, ou de boîte à ciseaux ? »
                  Gracieux : « aimez-vous à ce point les oiseaux
                  Que paternellement vous vous préoccupâtes
                  De tendre ce perchoir à leurs petites pattes ? »
                  Truculent : « ça, monsieur, lorsque vous pétunez,
                  La vapeur du tabac vous sort-elle du nez
                  Sans qu’un voisin ne crie au feu de cheminée ? »
                  Prévenant : « gardez-vous, votre tête entraînée
                  Par ce poids, de tomber en avant sur le sol ! »
                  Tendre : « faites-lui faire un petit parasol
                  De peur que sa couleur au soleil ne se fane ! »
                  Pédant : « l’animal seul, monsieur, qu’Aristophane
                  Appelle hippocampelephantocamélos
                  Dut avoir sous le front tant de chair sur tant d’os ! »
                  Cavalier : « quoi, l’ami, ce croc est à la mode ?
                  Pour pendre son chapeau c’est vraiment très commode ! »
                  Emphatique : « aucun vent ne peut, nez magistral,
                  T’enrhumer tout entier, excepté le mistral ! »
                  Dramatique : « c’est la Mer Rouge quand il saigne ! »
                  Admiratif : « pour un parfumeur, quelle enseigne ! »
                  Lyrique : « est-ce une conque, êtes-vous un triton ? »
                  Naïf : « ce monument, quand le visite-t-on ? »
                  Respectueux : « souffrez, monsieur, qu’on vous salue,
                  C’est là ce qui s’appelle avoir pignon sur rue ! »
                  Campagnard : « hé, ardé ! C’est-y un nez ? Nanain !
                  C’est queuqu’navet géant ou ben queuqu’melon nain ! »
                  Militaire : « pointez contre cavalerie ! »
                  Pratique : « voulez-vous le mettre en loterie ?
                  Assurément, monsieur, ce sera le gros lot ! »
                  Enfin parodiant Pyrame en un sanglot :
                  « Le voilà donc ce nez qui des traits de son maître
                  A détruit l’harmonie ! Il en rougit, le traître ! »
                  —Voilà ce qu’à peu près, mon cher, vous m’auriez dit
                  Si vous aviez un peu de lettres et d’esprit :
                  Mais d’esprit, ô le plus lamentable des êtres,
                  Vous n’en eûtes jamais un atome, et de lettres
                  Vous n’avez que les trois qui forment le mot : sot !
                  Eussiez-vous eu, d’ailleurs, l’invention qu’il faut
                  Pour pouvoir là, devant ces nobles galeries,
                  Me servir toutes ces folles plaisanteries,
                  Que vous n’en eussiez pas articulé le quart
                  De la moitié du commencement d’une, car
                  Je me les sers moi-même, avec assez de verve,
                  Mais je ne permets pas qu’un autre me les serve. »

                  1. Greg

                    Carré, quadrilatère dont les diagonales sont de longueurs identiques.

                    C’est plus court, cela permet de ne comparer que 2 longueurs au lieu de 4, et ne pas comparer des angles non plus.

                    Putain de mémoire sélective, suis moi-même surpris de me souvenir de ces trucs 30 ans après les avoir étudiés et compris…
                    Alors que je ne sais plus ce que j’ai mangé hier à midi !

                    1. Alx

                      Hum, ne faudrait-il pas que les diagonales soient de plus orthogonales, pour ne pas permettre de répondre a cette définition par « rectangle »?

                2. Bonsaï

                  Ce passage me disait vaguement quelque chose, mais j’avoue n’avoir pas su le resituer. Je comptais un peu sur la galanterie de Quiet pour noyer l’omission dans une tirade de son cru …
                  Ce fût, je le reconnais maintenant, une grave erreur. Ne jamais tourner le dos à un désespéré qui tient une épée !

                    1. Greg

                      @ GO
                      Ce livre tourne essentiellement autour du théorème d’incomplétude de Gœdel. Escher et Bach ne sont là presque que pour illustrer le-dit théorème et en montrer des exemples métaphoriques.
                      Il a été ré-édité dans les années 2000, malgré ces presque 1000 pages il va me falloir le racheter car son auteur y a amené je crois quelques intéressants ajouts et annotations.
                      Auteur qui outre être physicien et donc mathématicien, s’était impliqué dans les problèmes de programmation d’intelligence artificielle, de traduction automatique.
                      Il maîtrise bien le français et disait de la première édition française qu’il la préférait à son original en anglais, ayant beaucoup travaillé avec les traducteurs.

                      @Bonsaï :

                      Escher, névrotique ?
                      Je crains que vous n’ayez point encore découvert la poésie qui se cache dans la logique, les paradoxes, les illusions optiques et la théorie des nombres…
                      Si oui, je doute fort que névrotique serait le premier qualificatif qui vous viendrait à l’esprit concernant Escher…

                      La poussée des égos ?
                      Aristarque est un plombier bientôt soixantenaire si je ne me trompe pas, GO un jeu de stratégie, et je suis un balayeur de rue grand-père heureux de 45 ans dans une commune suisse, que cela choque les à-priori ou non.
                      De mon point de vue, ni fièvre ni poussée des égos, seul le plaisir d’échanger quelques informations, parfois cryptées à différents niveaux.

                    2. Bonsaï

                      @Greg 14:11
                      Puisque les présentations sont ainsi faites de la plus courtoise manière, je vais moi-même ajouter au pot commun, fables ou vérités : bonsaï, vivant à Genève, Suisse, 65 ans le 24 avril prochain.
                      Quant à Escher, je l’ai beaucoup trop pratiqué dans ma jeunesse, j’y vois maintenant quelques aspérités.
                      Pour ce qui en est de la théorie de l’éternel retour, prenez garde à ne pas vous laisser piéger dans la matrix, souvent dominante …
                      Au plaisir de vous lire et d’échanger avec vous.

                    1. Bonsaï

                      Sortons du bac à sable, ne soyons donc pas petits joueurs… élevons-nous comme les nuages vers la pure créativité.
                      Soyons dignes de maître H16, étonnons-le, amusons-le, surprenons-le : le monde nous regarde.

                    2. Black Mamba

                      @Bonzai
                      A quand ton gravatar ? Le monde nous regarde comme tu dis … Il manque ta touche personnelle sur le tableau …

                    3. Bonsaï

                      Bon. tu me connais maintenant : discrétion, efficacité, incognito !
                      Je plaisante …
                      Pour le gravatar, je me tâte. En plus, il faudrait qu’il soit carré ce qui n’est pas évident, les images cool sur le net n’étant jamais carrées. Je suis perplexe.

                    4. Black Mamba

                      Qu’est ce que tu appelles carré ❓ au sens propre 4 cotés perpendiculaires et de même longueurs ?

                    5. Greg

                      Bizarre parfois la manière d’arboriser les commentaires ici…

                      Donc je disais donc carré, quadrilatère dont les diagonales sont de longueurs identiques.

                      De là découle les 4 angles identiques et les 4 côtés de longueurs identiques.

                      Donc, un carré à certes forcément 4 côtés de longueurs identiques, mais un quadrilatères à 4 côtés de longueurs identiques n’est pas forcément un carré, n’est-ce pas monsieur losange ?

                      Donc le plus simple, au niveau de la définition, cela reste 4 côtés, ni plus ni moins, et 2 diagonales de longueurs identiques.

                      La géométrie euclidienne, c’est l’école de la définition maximale par les arguments minimaux !

                    6. Black Mamba

                      @Bonzai
                      Peu importe ton image , le carré se fera même avec un disque … Mes avatars sont des zooms sur ce que j’ai choisi de montrer … D’une feuille je peut montrer la nervure …

                    7. Bonsaï

                      Vous êtes une poétesse ma chère … la grande prêtresse de ce blog, celle qui apaise toutes les douleurs et pacifie tous les conflits.
                      Belle nuit à vous et merci pour votre bienveillante présence.

                    8. Greg

                      Et Aristarque qui continue ses allusions elliptiques à base de quadrature de cercle, à chercher des chinoiseries…

                      Pendant que GO, une autre chinoiserie soit dit en passant, nous sort un exemple de récursivité absolument délicieux !
                      Avec un indice de recherche Google minimaliste mais suffisant, Babel…

                      Franchement, je vous adore tous les 2, et nous sommes donc 3 adeptes de décryptage. Votre cible par contre ne semble pas se sentir visée, ce qui est très bien ainsi selon moi.

                      GO, auriez-vous déjà lu Gœdel Escher Bach, les Brins d’une Guirlande Éternelle ?

                    9. gameover

                      Non, Greg, pas lu mais je sais que c’est une référence dans le domaine de la récursivité traitée par le coté philosophique.

                    10. Bonsaï

                      @ Greg 4:05
                      En effet, quand ça évoque trop la mêlée de préau de lycée, j’évite de sauter à pieds joints dedans. Je préfère me mettre de côté pour voir monter la fièvre, les gesticulations pour attirer les regards, la poussée des ego.
                      Comme cabinet de lecture, ça change agréablement des bibliothèques poussiéreuses et des dessins névrotiques de M.C. Escher.

            1. Jeff84

              Sans pouvoir être précis, 4 sont dans le bâtiment, et le dernier tient un bar. Tous sont partis de rien il y a moins de 10 ans. Le bar, par exemple, était une ruine qu’il a entièrement refait avec sa famille.

          1. pouf pouf

            musicien pour la télé, décorateur, garagiste, menuisier, plombier, prothésiste, kinésithérapeute… tu veux d’autres exemples ? N’importe qui victime de la qualité de son travail…

  12. Flash

    Pour le service juridique en ligne, je ne m’inquiète pas trop. J’ai déjà travaillé, il y a quelques années, pour un site de « divorce en ligne ». L’intérêt en est, au fond, limité à des cas spécifiques (divorce par consentement mutuel).

    D’autres pans peuvent être modifiés par cette évolution (rédaction de certains actes, notamment), mais je vois assez mal comment le contentieux pourra être modifié (tout au plus ce qui touche à la publicité et à la relation client, qui n’impacte pas le prix pour le client mais permet au professionnel d’élargir son « audience »), ni comment le conseil très technique pourrait être impacté (ce ne sont pas quelques juristes débutants payés au lance-pierre et quelques stagiaires qui vont donner des conseils en fiscalité internationale, en fusion-acquisition ou pour gérer un gros PSE. Ce type de conseil ne se situe pas sur le même segment que le conseil « basique »).

    1. Attention : ce n’est pas parce que vous ne voyez pas que ça ne se produira pas. La vie et l’imagination de millions d’acteurs sont toujours plus fortes que ce que vous pourrez imaginer seul dans votre coin 😉

  13. Borgowrio

    Bien sûr, le 49/3 est vexant pour nos centaines d’élus , ça fait trop voir qu’ils ne servent à rien . Il faut faire semblant de passer par eux pour rentabiliser l’argent du contribuable .

  14. Lambda Expression

    De ce que j’ai compris en écoutant le patron France d’Uber ce matin sur Inter, Uber a intente pas mal de recours et il m’a semblé assez confiant sur la suite des événements. D’un autre coté c’est son rôle.
    So far ils n’ont été condamnés a rien.
    Le pitch est qu’ils ne se définissent pas comme un service de taxi puisque il n’y a pas de maraude, le chauffeur est identifié, la voiture aussi et le service est commandé. Ce qui ne semble pas être la définition d’un taxi.
    Je ne sais plus quel tribunal devra se prononcer la dessus.

    En attendant, ils proposent de payer les amendes des chauffeurs uber pop qui se sont fait racketter.
    Il est de toute façon clair que, et comme d’habitude, papy Grance fait de la résistance.
    Il finira bien entendu par céder et se retrouvera dans le dernier wagon, celui des bœufs sur la paille.

    HS mais j’ai aussi entendu que les premiers investisseurs immobiliers a Londres étaient les Français.
    Devant les Russes !. Elle est pas belle la vie la bas sans Duflop ?.
    Mechants ! Mechants ! Grançais, traîtres a la patrie, apatrides mondialistes, Mechants ! Mechants!

    1. MadeInCH

      Une amie d’origine de l’Est et qui travaille dans la fiscalité, en France, m’a signalé que, depuis les sanctions contre la Russie, les russes désertent en masse la France.
      Je ne sais pas si c’est général à l’Europe.
      En en discutant, nopuis avons imaginés 2 causes:
      1) Ils craignent une chypriation de leurs économies, dû à la crise.
      2) Ils craignet que les sanctions contre la Russie ne les touchent eux aussi.
      A mon avis, si les politiciens avaiernt pensé à un phénomène du genre, ils se sont sûrement imaginés que les gentis citoyens fuiraient la méchante dictature poutinesque pour se mettre à l’abris dans le Monde Libre, alors que, au contraire, les Russes semblent préférer aller se metre à l’abris n’importe où ailleur que en France (en Europe?).
      .
      D’autres infos qqun?

      1. Deres

        C’est surtout que la valeur du rouble a été divisé par deux … Pour eux la France est donc devenue une destination hors de prix … Elle n’était déjà pas donné pour eux avant …

        D’un autre côté, ils viennent de se payer rubis sur l’ongle une station complète de sport d’hiver pour les jeux olympiques de l’année dernière et viennent d’annexer la Crimée qui est pleine de station balnéaire pas chères et dans leur monnaie. Si on ajoute, une mauvaise humeur nationaliste suite aux sanctions, leur afflux de touristes va quasiment disparaître chez nous …

            1. Caton

              La quantité de propagande est telle qu’il est difficile d’avoir une vision claire des événements. Le point Ukraine ou Dombass (en fonction de la propagande préférée) est donc très vite atteint en effet.

                1. MadeInCH

                  Flash – 24 février 2015, 12 h 04 min

                  Faux! Celui qui ment, c’est l’ennemi!
                  .
                  (qui est bête, puisqu’il croît que c’est son contraire qui l’est)

      2. Aristarque

        La garantie des droits de propriété ne paraît plus coulée dans le béton, en Grance. D’ autres pays sont plus sûrs de ce côté là de la question…

      3. Aristarque

        Pour la chyprisation des comptes de dépôt, les Russes étaient effectivement la cible principale… De plus, voir chaque jour la Grance devenir un peu plus communiste…
        .Chat échaudé…

    2. Deres

      La taxe à 75% n’aura rapporté que durant 2 ans, mais on en paiera les effets négatifs pendant une génération. Les riches salariés qui sont partis avec leur entreprise ou le siège de leur entreprise ne sont pas prêt de revenir. Et tous les étrangers qui ne connaissaient pas bien le système français ont vite compris avec ce message fort et clair : vous n’êtes pas les bienvenus salauds de riches !

      http://www.lesechos.fr/23/01/2014/LesEchos/21611-049-ECH_villa-montmorency–le-blues-du-millionnaire.htm

      1. Higgins

        Oui. Ce matin, chez Stéphane Soumier, Nicolas Doze et Jean-Marc Daniel expliquaient que les plus gros acheteurs de biens immobiliers à Londres étaient des français qui fuyaient le paradis fistal national. Jean-marc Daniel, toujours aussi érudit, précisait qu’on pouvait faire un parallèle entre ces exils et ceux générés par la révocation de l’édit de Nantes en 1685 par Louis XIV. On sait maintenant que cette révocation a empêché la France de connaître son expansion économique au XVIIIème siècle, les protestants ayant quitté le pays étant l’élite économique du moment. D’aucuns déclarent qu’elle aura été le lointain déclencheur de la révolution français (beaucoup de similitude peuvent être trouvées entre la période pré-révolutionnaire et le quinquennat de Normal1er: crise économique et sociétal sévère, pouvoir politique faible et incompétent, engagement militaire disproportionné sur des théâtres extérieurs, etc… Autant j’ai du respect pour Louis XVI, autant pour le « monarque » actuel……).

  15. Nicolas B.

    Une question ; je croyais que le covoiturage était bien pour lutter contre la vilaine pollution. Uber est bien une réponse… et pourquoi Blablacar est autorisé dans ce cas? Enfin bref, encore une fois aucune cohérence.

    1. petit-chat

      D’autant que sur les autoroutes, en cas de pollution réelle ou supposée, outre l’ordre de réduire sa vitesse, est marqué « Pensez au covoiturage ». Pour ramasser un an de prison et 15 000 € d’amende, peut-être ? Bientôt des incitations aux excès (selon eux) de vitesse ?

    2. Aristarque

      Bla Bla car est réservé aux occasionnels. Si vous l’utilisez depuis plusieurs années (depuis 2011 pour bibi), vous avez dû remarquer que le prix du voyage est maintenant écrêté à un maximum si bien que sur Paris Lille, (17€ maxi pour 15€ en standard) il vous faut impérativement 3 passagers pour amortir le péage et le carburant, l’ amortissement de la voiture, etc… restant totalement à votre charge…

  16. Caton

    Il semble y avoir un malentendu dans ce billet. Le seul travail des zélus est de se faire réélire. Le bien-être des français, la santé de l’économie, la qualité du système éducatif ou de soins, ce n’est pas leur problème. Seule compte la prochaine élection.

    Les résultats des dernières élections démontrent leur incompétence. Le reste n’a hélas que peu d’importance.

  17. Deres

    C’est trop dangereux UberPop. Je reprends l’import/export d’arme de guerre en provenance d’ex-yougoslavie. C’est plus rentable et on a moins de chance de se faire coincer.

    1. Greg

      Moi ici en Suisse j’ai eu il y a 2 semaines une idée de génie qui va me rendre riche !
      Vu le nombre de problèmes à résoudre, vu qu’aucun problème au monde ne puisse être résolu à base de dynamite (le seul paramètre étant la quantité de dynamite), je vais me lancer dans la location de bâtons de dynamite !

      J’y ai pensé lors de mon passage dans une boîte de locations de machines de chantier… C’est vrai, quoi, pous pouvez louer une pelle rétro mais pas un bâton de dynamite ! J’ai un marché de niche à remplir et je vais me faire de nouilles encore !!!

      Oui oui j’ai bien réfléchi à toutes les implications… Avant vos objections, dites vous que si cela marche, je vais vraiment devenir riche !

      1. Pheldge

        @ GO Encore cette fichue réglementation à la con qui empêche l’honnête citoyen de s’entrainer paisiblement à la manipulation d’explosifs ! alors qu’il y a un marché immense à conquérir : pourquoi laisser les djihadistes le dominer sans réagir ?
        Et en plus , si on travaille à l’export , avec un peu d’ambition, on pourra demander le CICE ! 🙂 🙂

        1. gameover

          Pheldge : un problème, une loi !

          Extrait d’une discussion sur CP sur un billet de Baptiste Créteur : L’individu face à ses choix – Décentraliser jusqu’à l’individu

          Mon commentaire dans le fil de discussion :
          (on parlait d’un commerçant qui stockerait des feux d’artifice dans son logement pour s’éviter des frais)

          gameover le 30 juillet 2014 à 0 h 25 min
          La réglementation c’est bien joli mais ça n’empêche pas le délit.
          L’assurance automobile est obligatoire et on estime pourtant qu’il y a entre 2% et 5% des automobilistes qui conduisent sans assurance, ce qui fait entre 600,000 et 1,500,000 personnes et ça ne va pas s’arranger.

          2% de nos cotisations vont au Fonds de Garantie. C’est donc nous qui payons l’incapacité de l’état à faire respecter la réglementation ! Accessoirement on pourra noter que les individus non assurés ont moins d’acccidents que les individus assurés

          Ce n’est pas un durcissement de la réglementation (déjà fait) qui arrangera les choses car la réglementation ne remplit pas le porte-monnaie des contrevenants qui font simplement de l’arbitrage de leurs dépenses et il y en a de plus en plus dans ce cas. Pour les controles techniques c’est pareil.

          S’il y a de plus en plus de personnes non assurées, c’est parce qu’il reste de moins en moins d’argent une fois que l’on a tout payé. Et ça s’inversera si la situation s’arrange et la réglementation n’y sera pour rien.

          Celui qui stocke des feux d’artifice chez lui fait aussi un arbitrage des dépenses, surtout s’il fait ce commerce au noir.

          Les comportements à risque se rencontrent beaucoup dans les entreprises quand on veut se cacher ou agir vite pour faire l’impasse sur la réglementation. Beaucoup d’employés utilisent ainsi des moyens de manutention sans avoir le permis et ils font cela en vitesse pour ne pas se faire repérer et c’est ainsi que les accidents arrivent. D’autres pays ont pris le problème par l’autre bout. En Australie il n’est pas nécessaire d’avoir un permis pour utiliser un pont roulant. C’est le responsable qui autorise les ouvriers qui n’ont pas de formation au cas par cas. Tiens c’est marrant, dans ce pays, l’assurance des dommages aux véhicules n’est pas obligatoire. Le dommage aux personnes est quant à lui payé directement à l’état en même temps que l’enregistrement du véhicule qui permet d’avoir les plaques d’immatriculation.
          ___________
          http://www.contrepoints.org/2014/07/29/174893-lindividu-face-a-ses-choix-3-decentraliser-jusqua-lindividu

          1. Quiet Desperation

            Pour ce qui est de la Dynamite, je ne saurais trop vous conseiller la lecture du

            « Le Vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire »…

            C’est – comment dit-on, déjà, dans le langage Djeune ? – de la bombe….

            1. Greg

              Lu et recommandé partout autour de moi !
              Pas vu le film par contre, trop peur d’être déçu…

              Un comique historique pareil, cela vaut vraiment la peine, et la recette de l’alcool à base de lait de yak dans l’himalaya…

              L’analphabète qui savait compter pâtit de la barre placée trop haute par Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire malheureusement, mais reste un bon moment de lecture également.

          2. Pheldge

            Décentraliser jusqu’à l’individu, ça suppose à priori de individus conscients et responsables de leurs actes …

            Je ne pense pas que ce soit le cas de la majorité de nos concitoyens qui depuis près d’un demi siècle ( n’oublions pas l’œuvre de de Gaulle !) qui ont progressivement délégué leur libre arbitre.

            Il n’est pas impossible de faire machine arrière, mais ça prndra du temps , 10 , 20 ans peut-etre demandera de la patience et de la pédagogie.
            Comme dans tout sevrage d’un accro, il y a aussi des risques de rechutes

              1. Pheldge

                Essplique, je saisis pas vraiment le lien !
                En passant, au concours de « la movèze foa pour servir mon propos » t’es encore pire que moi 😉 🙂

                Je suppose que nos comptes de points Godwin doivent sensiblement avoir le même montant. 🙂 🙂

          3. Aristarque

            Tiens, à propos du C T, qq’un a-t-il une solution pour les ampoules de clignotant ambre ? Le verre n’ est pas teinté dans la masse mais recouvert d’ une feuille plastique qui desquame avec le temps et rend la lumière de moins en moins orange et de plus en plus blanche. Ce qui est un motif de contrevisite pour moult centres de CT. Faut qu’ ils compensent l’ intensification de la concurrence, au moins en Essonne, qui a fait passer le coût moyen du CT des environs de 75€ à du 55/60€. Bref, je me retrouve avec une dizaine de ces ampoules impossibles à recycler ailleurs puisque le culot a ses tétons d’ arrimage disposés non en ligne mais avec un angle 120/240… Est ce que les vernis spéciaux pour faire du vitrail en travaux manuels artistiques existent toujours ? Ce genre de boutique a totalement disparu de mon secteur depuis plusieurs années…

                1. gameover

                  Sinon un vernis à ongle orange. J’ai déjà fait ça pour du rouge sur une machine au fin fond de la russie. Ca doit bien exister du vernis à ongle orange.

                2. Aristarque

                  Je le connais. Il est quasiment sur la place du marché couvert de Wazemmes. Je n’ aurais pas pensé qu’il vende cela. Merci. Nota : je ne vais à Lille que toutes les six semaines environ et toujours plutôt en coup de vent,..

            1. Black Mamba

              Est ce que les vernis spéciaux pour faire du vitrail en travaux manuels artistiques existent toujours ?
              J’en avais vu dans les boutiques d’art , après aussi dans les rayons d’art dans les grandes enseignes pour les enfants .
              Sinon sur internet tu peux trouver aussi .

  18. Kloupa

    Triste répression d’un système à bout de souffle, qui, quoiqu’en pensent nos dirigeants, est voué à exploser en vol, comme l’ont fait les systèmes étatisés des pays communistes de l’Europe de l’Est.

  19. breizh06

    Il me semble que les petits jobs permettent d’avoir une carte de Sécu “CNAM” avec les droits qui vont avec (cotisation chômage, 3 jours de carence, remboursements, retraite) coûte environ 200 euros/mois. Je viens de faire une simulation sur le site de l’URSAFF: http://www.cesu.urssaf.fr/cesweb/simucoti1.jsp

    Exemple: je me trouve des “donateurs » de chèques CESU, pour 400 heures x 8,10 Euros Net = 3240; soit le minimum annuel pour avoir une carte de Sécu. Au total, les donateurs sortent de leur poche 3240 + 2800 euros de charges sur lesquelles il y a un avantage fiscal. Les 400 heures sont des “petits travaux de bricolage” et “assistance administrative”… à ventiler par tranches de 2 heures.

    Je rembourse mes « donateurs », et au final ma carte de sécu m’a coûté 2800euros par an. Libre à moi ensuite de faire tourner ma société en tant que simple actionnaire, et d’y bâtir un capital pour mes vieux jours.

    Le plus rentable est même le régime social des intermittents et artistes: 900 heures de prestation +/- fictives, puis la garantie de 5 ans tranquille.

    Me goure-je ?

    1. Aristarque

      Toute société doit avoir un gérant dt il a obligation, même si on bâtit une cascade de sociétés, qu’il y en ait une avec un gérant, personne physique. La solution doit être que cette société là qui contrôle la cascade soit dans un pays plus accommodant en fiscalité et CS mais je ne suis absolument pas expert…

  20. Lorelei

    Le début de l’article m’a apporté un peu d’espoir: enfin le gouvernement va bouger, mal, mais il va bouger.
    La fin de l’article me désespère un peu plus.

  21. Deres

    Très très fort …

    D’un côté, le gouvernement vient au secours des mauvais élèves qui ont contracté des emprunts toxiques (collectivités, hôpitaux) et d’un autre, il ponctionne les bons élèves qui ont des réserves ou des fonds de roulement … Comment voulez vous que la situation s’améliore quant on voit que le système récompense les incapables et sanctionne les bons gestionnaires. Il faut dire que Flamby est un bon exemple de mauvais gestionnaire qui a laissé sa région en faillite à grand coup de tablette « gratuite » et autre « grand projets ».

    http://www.lesechos.fr/journal20150224/lec1_france/0204178656635-bercy-sattaque-aux-reserves-des-universites-1096098.php

    1. Jeff84

      Mouaip. J’ai eu le malheur de regarder le JT, et ces empaffés tirent sur les banques, et jamais sur les incapables qui ont signé sans avoir lu. Ils ne sont même pas nommés.

    2. David

      Le gouvernement qui ponctionne le fonds de roulement des universités : ça me rappelle l’invraisemblable taxe mort-née sur l’EBE (l’excédent brut d’exploitation) des entreprises …

      On est vraiment « gouvernés » par une bande d’abrutis de la pire espèce.

      1. Black Mamba

        Au fait, ce ne sont pas des abrutis … Ils cherchent différentes façon de tondre le contribuable … Si personne râle … Tout va bien , la taxe passe … Si ça grogne avant la mise en place et bien , on cherche une autre taxe … L’idée est de tondre un groupe Z comme ça les autres sont contents du mauvais sort jeté au groupe Z … On passe ensuite à un autre groupe .

    1. Christophe

      Le pacte de quoi ?

      De quoi parlez-vous ?

      Le seul « pacte » c’est celui du « 11 janvier », non ? Je l’ai lu dans le Monde, entendu sur Europe 1 et vu à BFM TV.

      Ah non, zut, ça c’est un « esprit », c’est l' »esprit du 11 janvier », désolé.
      😉

  22. Moggio

    Merci. Ajoutons à cela, plusieurs publications de l’Insee en 2013 sur la baisse « historique » du pouvoir d’achat des Français ces dernières années en raison d’une pression fiscale accrue pesant sur eux, ainsi que l’étude de l’OFCE de fin 2014 (Les Échos du 4 janvier 2015 ; http://www.lesechos.fr/journal20150105/lec1_france/0204040718617-le-pouvoir-dachat-a-beaucoup-souffert-des-hausses-dimpot-1080087.php ) concluant que le pouvoir d’achat des Français a réculé « de 230 euros par an entre 2008 et 2015 » avec « des hausses d’impôt, dont l’effet est direct sur le pouvoir d’achat ».

    1. Aristarque

      Ne sont-ils pas les uniques contributeurs nouveaux aux punitions de Peak de la Faribole ? Enfin, c’est ce que ce dernier annonçait… Comme toujours, avec les Soces, la facture est au minimum du double du devis… :mrgreen:

  23. mlallier

    Ainsi que le faisait remarquer Vincent Benard, (http://www.objectifeco.com/economie/politiques-economiques/depenses-publiques/metro-grand-paris-une-erreur-strategique-a-27-milliards.html), le combat des taxis (et des métros) est déjà un combat perdu d’avance.

    Dans quelques années, décennies en France en raison du Changement, les voitures autonomes et électriques pourront avantageusement remplacer les autres systèmes de transport.

    Sauf le dimanche. Les ordinateurs ont aussi droit à un repos dominical : http://www.contrepoints.org/2014/06/02/167736-les-ordinateurs-dedf-ne-travaillent-pas-le-dimanche

    1. MadeInCH

      Les voitures autonaumes seront interdites.
      Elles sont trop dangereuses, vu que ce ne sont pas des humains qui pilotent!
      .
      Mêêême si ça marche ailleur dans le monde.
      .
      Non?
      .

  24. Bonsaï

    En fin de compte, c’est toujours le client qui est roi
    En ce qui concerne UberPop, s’il y a des clients pour trouver confortable de poser leur auguste derrière dans la voiture privée d’un quidam, n’ayant ni licence de taxi ni autorité responsable en cas de litige, grand bien leur fasse !

    1. gameover

      « poser leur auguste derrière dans la voiture privée d’un quidam » : oui, les auto-stoppeurs ça n’a jamais existé

      « ni autorité responsable en cas de litige… » : ah y’a plus de tribunaux en france ?

      1. gameover

        D’ailleurs y a un truc assez marrant c’est que les sociétés d’assurances se sont toutes prononcées pour le covoiturage sans surprime car il est de notoriété publique qu’un conducteur se comporte mieux au volant quand il a un passager qui ne fait pas partie de son entourage proche.

  25. Dr Slump

    Je ne lis plus les articles de notre infatigable h16 qu’en diagonale et d’un oeil… désabusé, comme le nom du blog l’implique. Non pas que cela soit mal écrit ou inintéressant, pas du tout. C’est juste qu’à force, c’est bon on a compris hein, c’est fichu M’ame Michu.

    Aussi, j’ai préparé ce discours à déclamer à l’assemblée nationale:
    « Peuples du monde socialiste, je vous déclare solennellement: blblblblbleeeeeh! Et je vous emmerde tout aussi cordialement ».

    1. Quiet Desperation

      Il est vrai que… lire jour après jour les homélies de Mgr de Seize… cela tient quelque peu de la délectation morose… enfin, cela en tiendrait, s’il n’y avait pas son style vroum vroum si… délectablement amusant…

      Lady B semble justement un brin… morose… en ce moment, je treuve… elle oeuvre assez dans la sinistrose… jusqu’à se voir traiter de « troll » ci-dessus, et de façon pas si tellement injuste… reconnaissons que, malgré tout le charme que je lui reconnaissais jusque là, elle en perd de par ce ton nouveau…

      1. Quiet Desperation

        Ceci dit, je reconnais que si le vernis gracieux se craquèle un peu, Milady nous aura épargné ce « Penser l’impensé. Et ça c’est vraiment génial comme mission : activer des creux ontologiques » que j’ai trouvé sur son Blog…

        Je ne saurais trop lui en savoir gré… venant de quiconque autre, j’eusse sorti la Claymore… booby trap, what ?

        1. Dr Slump

          Ah oui, le creux, la vacuité, le néant verbeux contemporain, j’en parlais sur un autre site hier, à propos de l’impossibilité humaine de distinguer plus de 30 « nuances de gris », ce genre de truc. Quand on n’est plus fichu d’assumer la réalité, la pleine, sordide, entêtante mais surnaturelle réalité, on se met alors à disserter sur des inanités. Signe des temps. C’est à ces moments-là que j’ai envie d’un whisky, d’un fumigène, et d’un acolyte réactionnaire :mrgreen:

          1. Quiet Desperation

            The best break anybody ever gets is in bein’ alive in the first place. An’ you don’t unnerstan’ what a perfect deal it is until you realizes that you ain’t gone be stuck with it forever, either…

          2. Greg

            Putain que vous avez raison Dr Slump!

            La réalité s’est rappelée à moi ce matin à 5h lorsque j’ai ramassé ce chat écrasé moins de 90 minutes auparavant (puisque je commençais mon taf à 3:30 et qu’en passant par cette même route il n’y étais pas encore), aux tripes encore fumantes…

            Chat mignon et gras que peut-être des enfants caressaient encore hier soir en aimant son ronronnement…

            Ben la tripaille et le reste, ça pue très vite quand même…

            Faut profiter de la vie pendant qu’on est vivant, et si les gens s’occupaient de faire leur bonheur plutôt que le malheur des autres…

            Je veux bien faire l’acolyte réactionnaire si vous devenez client de mon entreprise de location de bâtons de dynamite !

    2. Lafayette

      tien on se lasserait donc d’anti-socialisme. Peut être que ce n’est plus ce que c’était justement. Mais ils sont toujours autant mauvais fondamentalement.

  26. gameover

    Juppé au salon de l’agriculture : « le Front National conduira la france à la faillite. »

    Descendez, vous êtes arrivés à destination !

        1. Caton

          Socialistes fiers de l’être, socialistes honteux, socialistes nationalistes ou socialistes internationalistes, il y a certes des nuances, mais pas de vraie différence.

            1. petit-chat

              30 nuances. L’Homme ne peut distinguer que 30 nuances de gris, et pas seulement en polygrique : il y a encore de la marge pour multiplier les partis qui font (ferons) tous pareil, de la protection du petit gris au, gris au ciel, la naissance du gris-party.

              1. Bonsaï

                Oulà, attention où vous mettez les pieds. Ne pas confondre, il pourrait vous en cuire :
                Il y a petit-gris, l’escargot, et petit gris, une race d’extraterrestres pas nécessairement bienveillants, qui sont déjà parmi nous. Et peut-être même à l’Elysée ou à Matignon …
                Vous ne leur trouvez pas un petit air zarbi ?

                  1. Higgins

                    Quand Scrat tente désespérément de boucher les fuites d’eau sur la muraille de glace, je fais un parallèle immédiat avec le monarque et son gouvernement. La différence est que Scrat reste sympathique, lui.

  27. Quiet Desperation

    Vu le tir groupé contre le FN au Salon de l’A, ces deux ou trois derniers jours, on se dit que… n’est-ce pas… la panique doit commencer à régner, dans les premiers cercles des ODS…

    1. Quiet Desperation

      Et ne serait-ce que pour cette unique raison – et sans illusions pour le reste – je crois que mon choix est maintenant fait…

        1. Black Mamba

          C’est tellement vrai que j’ai bani le mot interdit avec mes enfants … je leur dis plus tôt « je vous conseille » avec un maximum d’arguments cohérents …c’est pas toujours gagné mais ils ne se precipitent pas pour désobéir. ..

          1. Pheldge

            Je vous incite ou je vous recommande fortement rajouterait une forme de contrainte, qui est souvent indispensable si on veut que cela soit suivi des Fées d’effet 🙂 🙂

            PS: B.M., j’ai mis un autre commentaire avec liens suite à notre discussion musicalement orientée d’hier 😉 🙂
            Je rajoute ce soir ( j’ai 3h d’avance sur vous, je vais commencer à préparer La Perrault l’apéro avec ses accompagnements , samoussas ce soir ) donc, je rajoute que ce qui compte pour l’apprentie rockeuse, c’est l’assiduité et le régularité du travail : avec seulement 1/4 d’heure par jour on peut à cet age progresser très vite. Et bien sur , en musique , la répétition des gestes est la clef de l’apprentissage , et en même temps elle parfait l’éducation de l’oreille.
            Même l’oreille absolue, ça s’apprend !

            Désolé pour le HS pour les autres lecteurs …

            1. Black Mamba

              J’ai vu le commentaire, j’étudierai ce soir … la gamine a 8 ans de Solfège, 3 ans de flûte traversière autant de piano et quatre ans maintenant de guitare … elle bosse un peu chaque jour 😉 … l’achat de la guitare électrique est pour la motiver , tu en serais jaloux du bijou, une pièce unique et le prix prohibitif :mrgreen: … je ne dirai rien … je vais encore me faire lyncher par le bon peuple ^^’

                1. Black Mamba

                  Elle a 16 ans et 8 ans de Solfège … Sa guitare je l’ai eu pour la moitié de ton prix mais il faut dire que l’artisan renommé devait avoir besoin du cache rapidement ^^’

  28. Aristarque

    HS mais qui rejouira beaucoup, probablement: le patron du GIEC qui jouait les DSK vient de démissionner en raison des accusations récurrentes de harcèlement sexuel… (site Le Point)

  29. Skandal

    Concernant Uber, pas de problème, l’interdiction est scandaleuse mais parfaitement dans la logique socialo-étatiste de protection des rentes.

    En revanche, pour UberPop je suis plus circonspect. Quand est il des assurances ? Le « chauffeur » est il assuré pour convoyer contre rémunération des particuliers ? Ne faudrait il pas penser à la protection du client ? Car un peu plus que du covoiturage là, c’est un véritable service de taxi et si ce service se fait sans les contraintes qu’ont les autres (Taxis et VTC), c’est de la concurrence déloyale.

    Soit on impose à UberPOP les même contraintes que les autres, soit on supprime les contraintes pour tous le monde…

    1. « Le « chauffeur » est il assuré pour convoyer contre rémunération des particuliers ? »
      En quoi la rémunération change quelque chose au profil de risque des éventuelles tierces personnes dans sa voiture ?

      Quelle est la différence concrète et palpable avec trois connaissances dont l’une décide d’aller à Paris, emmène les deux autres qui y ont des affaires et décide de se rembourser de ses frais d’essence et d’usure du véhicule ? Pourquoi UberPop est-il poursuivi et enquiquiné, et pas Blablacar ?

      1. gameover

        A noter que pour blablacar, c’est une participation aux frais et le calcul est fait en divisant les frais d’essence et de péage sur une base forfaitaire de 3 passagers excluant le conducteur qui lui supporte l’assurance et l’usure du véhicule.

        Concernant les assurances : comme dit précédemment les assurances ne demandent pas de surprimes quand il s’agit de covoiturage.

        Quant à Uberprop il n’y a pas de soucis car outre l’assurance normale du véhicule il y a aussi une assurance spécifique souscrite par Uberprop :

        http://blog.uber.com/zoom-uberPOP-Paris

        « Sélection stricte des conducteurs : tous les conducteurs partenaires uberPOP passent par un processus de sélection très strict avant de rejoindre la plateforme : formation, rencontre avec l’équipe uberPOP, permis de conduire de plus de 3 ans, carte d’identité, extrait de casier judiciaire, carte grise d’un véhicule récent et sûr en propriété/LLD/leasing, assurance au nom du conducteur
        Assurance : tous les trajets sur uberPOP à Paris commandés via l’application Uber sont assurés. En complément de l’assurance individuelle du conducteur et de son véhicule, chaque trajet uberPOP est couvert par une assurance responsabilité civile à hauteur de 5 millions de dollars (environ 3,65 millions d’euros) qui couvre le passager et les tiers en cas de dommages corporels et matériels.

    2. Pheldge

      C’est encore une question de temps, je pense que les compagnies d’assurances vont s’adapter à ce nouveau marché, et aux contraintes légales que l’état ne manquera pas d’imposer, pour freiner l ‘évolution en cours .

  30. pouf pouf

    C’est en me demandant si de pleurer pourrait m’être d’aucune utilité que je me suis aperçu de quelque chose docteur. Déjà, la semaine dernière, j’ai eu un tout petit problème qui grossissait à chacune de mes interventions pour le résoudre, j’aurais probablement dû me douter de quelque chose à ce moment-là ; mais, comprenez-moi, si on devait faire un scanner à chaque fois qu’on se demande ce qu’on est venu faire dans les toilettes, on n’en sortirait plus. Docteur, je crois que je prends des hormones féminines à mon insu, comme les poissons, dans l’eau que je bois. Non, pas dans les égouts comme les poissons, au robinet. J’ai peur que mon cerveau ne revienne petit à petit à son origine reptilienne, alors qu’ayant commencé modèle photo j’étais à force d’huile de coude devenu cadre d’élite. Vous z’avez lu des fleurs pour algernon quand vous z’étiez petit ? Si, pour les enfants c’est bien, même si maintenant le livre s’appelle des bonbons pour algeroui parce que les fleurs ça fait pédé. Docteur je sais que vous préconisez habituellement deux lavements et une saignée exactement comme après une confession, pourrais-je avoir une version hivernale light ? Léger, léger ?

    1. Greg

       »
      alors qu’ayant commencé modèle photo j’étais à force d’huile de coude devenu cadre d’élite.
      *

      Il y a vraiment du génie chez pouf pouf si cela était voulu ainsi !
      Merci Monsieur, j’adore !!!

  31. Bonsaï

    « Des fleurs pour Algernon » de Daniel Keyes. Science-fiction. Pas un de mes préférés.
    N’hésitez pas à faire appel à moi, je suis une fan de Sci Fi : mon père m’avait déjà ouvert la voie avec les mythiques auteurs américains.

    1. Pheldge

      « mon père m’avait déjà ouvert la voie avec les mythiques auteurs américains … »
      Mais pauvre enfant, avez -vous songé à porter plainte contre ces odieux satyres ? 🙂 🙂

                1. Quiet Desperation

                  et pi, hein, la Satire Ménippée, ça cause quand même ?

                  « O Paris ! qui n’es plus Paris, mais une spelunque de bestes farouches, une citadelle d’Espagnols, Ouallons et Neapolitains ; un asyle et seure retraite de voleurs, meurtriers et assassinateurs ; ne veux-tu jamais te ressentir de ta dignité, et te souvenir qui tu as esté, au prix de ce que tu es ? Ne veux-tu jamais te guarir de ceste frenesie qui, pour un legitime et gracieux Roy, l’a engendré cinquante Roytelets et cinquante tyrans ? Te voila aux fers ! »

                  Toute ressemblance avec la période actuelle est naturellement fortuite…

  32. Aristarque

    Plombier, c’est un métier mort!!!
    😥
    Je peux même vous dire quand cela va advenir : le jour où l’ espèce humaine renoncera à l’ eau courante à plein de robinets dans son habitation, idem pour l’ eau chaude, idem pour le chauffage…

      1. Aristarque

        Mon propos est à l’ évidence furieusement ironique, la condition préalable à remplir pour sa mort étant très, très loin d’ être acquise…
        Et que feraient alors les arracheurs de dents??? 😆

          1. vegeta

            Aristarque @

            Dans la France, socialiste, du vivre ensemble non raciste et humaniste, il faut dire ceci:
             » salop de polonais qui travaillent comme plombiers pour 4 euros de l’heure et qui volent notre travail! oh non mais il y en a ras-le-bol de l’Europe et des gens de l’Est qui travaillent. »

    1. Deres

      Il y a quand même beaucoup de marge de progrès et d’innovations possibles au niveau de la maintenabilité et de la modularité de la plomberie … Juste un exemple, auparavant, il n’y avait pas de tuyau souple genre durite pour raccorder les robinets. Donc un simple changement de robinet pouvait obliger à faire des soudures … Et je ne vous parle pas des réseaux noyé dans la dalle de béton ou des systèmes entièrement en séries ans dérivation obligeant à tout couper à la moindre fuite locale.

      Comme dans beaucoup de domaine, il y a plein de petites innovations qui diminue les besoins de main d’oeuvre à la pose et pendant l’entretien future.

    1. gameover

      Et le chantage habituel :

      « si l’État veut des baisses dans les coûts de fonctionnement, c’est tout à fait possible. Cela veut dire moins de personnel dans les crèches et les écoles ».

      Philippe Laurent co-président de la commission des finances de l’AMF, Association des maires de France – Maire UMP de Sceaux depuis 2001- Expert en gestion publique – Professeur associé au Cnam, Conservatoire national des arts et métiers.

      1. gameover

        Je pense même que ce type de personnes serait capable de laisser en place une structure administrative rendant zéro service (point mort) en arguant qu’il leur faudrait débloquer des moyens financiers pour ce faire.

      2. Aristarque

        Énième confirmation de la mentalité soce sur l’ intégralité de l’ éventail politique, montrant bien la profondeur de la morsure dans la mentalité grançaise…

      3. Deres

        Les américains appelle cela le « Washington Monument Syndrome » ou le « firemen first principle ». Dès qu’une coupe de budget est prévue, elle est aussitôt dirigée vers les services les plus visibles et utiles de l’action gouvernementale et pas du tout vers les gaspillages.

          1. Deres

            Même dans leur nullité crasse, nos hommes politiques ne sont pas des innovateurs. Ils emploient des méthodes usées et vieilles comme le monde pour nous rouler dans la farine. Leur principal avantage est qu’étant plus âgé que la moyenne des électeurs, une grande partie d’entre eux ne voient pas revenir les mêmes débats et promesses tous les 20 ou 30 ans.

            Par exemple, sous Mitterrand en 81, grand débat sur la dépendance au commerce mondiale et la perte d’autonomie du pays. En fait, c’est exactement le même sujet que le « made in France » et l’industrie national stratégique que nous a ressorti Montebourg. Seule les termes ont été modernisés. Les idées elle sont exactement les mêmes et étaient déjà des reprise d’idée plus anciennes. L’autarcie était déjà un grand sujet de débat après la crise de 1929 … Je suppose qu’on en parlait déjà au 19è siècle car Bastiat évoque ce sujet … C’est un peu comme le cinéma qui sort des centaines de films tous les ans mais avec des variations sur une bonne dizaine de scénario seulement.

  33. yoananda

    Nous vivons en absurdie.
    Au moins dans les dystopies des livres de SF, il semble y avoir une raison valable au système mis en place.
    Nous, on dirait que c’est juste pour la plaisir d’insulter l’intelligence au quotidien.

  34. MadeInCH

    BM:
    ça, c’est de l’avatar!
    Dommange qu’il disparaîtra au prochain changement…
    Est-ce qu’une Whita Mamba serait plus dangereuse?

  35. JS

    Et pendant ce temps la SNCF met en place un service de « taxis » pour ces clients en faisant appel justement à une société de VTC !

    C’est vraiment comique et en même temps la preuve que les VTC apportent un service que les taxis ne peuvent pas apporter.

    En attendant le combat de l’Etat contre les VTC me pousse à les utiliser de plus en plus…

  36. Hawx

    En ce qui concerne la livraison de plats à domicile, on plaidera évidemment le risque hygiénique: comment un organisme/individu non habilité par l’État pourrait-il vendre des denrées potentiellement toxiques, voyons…
    Il faudra donc remplir un Cerfa de demande de qualification a la livraison de nourriture à autrui, menant à une inspection du casier judiciaire, une visite des locaux concernés par la fabrication des susmentionnés plats et la vérification de conformité des ustensiles autorisés. Au bout de la période de réflexion de huit mois, et si aucun restaurateur résidant dans un rayon de 1500 mètres n’a émis de réclamation dans le sens d’un rejet de la demande, le particulier se verra décerner une licence d’autorisation de vente de plats, autorisation qu’il faudra évidemment renouveler tous les 12 mois auprès de la préfecture.
    On procédera également à la mise en place d’un encadrement des prix, la perception d’une TVA et d’une taxe sur les travaux domestiques mise en place pour l’occasion

    1. Hawx

      On peut également étudier la mise en place de subventions en cas d’utilisation d’ustensiles Made In France (liste consultable sur Nonomontebourg.com) comme (mais non limités à) les couteaux Laguiole, Magimix… Bien évidemment, on taxera les ustensiles non-français.

Laisser un commentaire