La Mutuelle des Étudiants est gérée comme l’État, et c’est la même catastrophe

Dérapages et faillite… On croirait lire l’histoire de la France sous gouvernement socialiste, mais c’est aussi celle de La Mutuelle Des Étudiants, cette mutuelle chargée par délégation de service public d’organiser la sécurité sociale des étudiants et qui a été placée en procédure de sauvegarde le 9 février dernier, de façon suffisamment discrète pour que la presse n’en parle pas trop. C’est dommage, parce que cette histoire de dérapages et de faillite mérite qu’on s’y attarde un peu.

Et déjà, elle commence avec celle de la MNEF. Rappelez-vous, c’était cette mutuelle étudiante, directement créée après la Sécurité sociale en 1948, et qui se retrouva progressivement noyautée dans les années 70 par les troskistes et les lambertistes. Petit-à-petit, à mesure que les collectivistes les moins scrupuleux prenaient en main la gestion de cette mutuelle, la dérive des comptes était constatée. Chose intéressante, cette mutuelle explosera suite à une affaire financière qui éclaboussera un nombre considérable de personnages politiques de premier plan, qui n’en ont pas moins continué d’occuper, par la suite, des postes de premier plan.

mistakes

On se rappellera que Dominique Strauss-Kahn avait ainsi été mis en cause pour avoir été rémunéré 600.000 francs par cette MNEF, au printemps 1997, alors que se négociait l’entrée de la Compagnie Générale des Eaux au sein d’une holding de la mutuelle, Raspail participations. Ceci lui avait d’ailleurs coûté son poste de ministre de l’économie et des finances dans le gouvernement Jospin. Plus croustillant encore, cette affaire de la MNEF aura aussi concerné le député socialiste Jean-Marie Le Guen, alors mis en examen pour emploi fictif. Il bénéficiera d’un commode non-lieu pour insuffisance de charges. De son côté, Jean-Christophe Cambadélis, l’actuel premier secrétaire du PS, aura, lui, été condamné à six mois d’emprisonnement avec sursis et 20.000 euros d’amende, là encore pour emploi fictif et abus de confiance – rassurez-vous, la sanction ne fut pas assortie d’une peine d’inéligibilité, ouf.

Cette affaire aura permis de mettre en exergue à la fois l’utilisation de la MNEF comme réservoir à cadres pour le Parti Socialiste, démontrer la gestion calamiteuse des cotisations des étudiants (dénoncée par la Cour des comptes à l’époque) et, enfin, mettre à jour tout un système de fausses factures émises par le truchement de sociétés satellites qui permettaient aussi de fournir des emplois fort bien rémunérés à toute une clique de socialistes qu’on voit maintenant occuper la scène médiatique avec décontraction, comme Jean-Marie Le Guen, Fodé Sylla, Sylvie Andrieux ou … Laurence Rossignol, dont l’emploi, depuis la MNEF jusqu’à la LMDE, pendant 18 années de 1993 à 2011, est par ailleurs pudiquement qualifié de « discret » dans un article de l’UFC Que Choisir de juin dernier qui ne peut s’empêcher de s’interroger sur, je cite, « la bonne gestion d’une mutuelle étudiante toujours en proie à de grandes difficultés financières et qui répond toujours aussi mal aux attentes des étudiants ».

La LMDE n’est, en effet, que le prolongement logique de la MNEF : tout comme la Cour des comptes s’était scandalisée du mode de gestion lamentable de la MNEF en son temps, la LMDE a eu droit à un joli petit couplet de la part de la même institution qui lui reproche essentiellement les mêmes problèmes.

D’une part, « une qualité de services (…) globalement très insatisfaisante ». Et lorsqu’on lit ceci, cette expression est encore un délicat euphémisme. D’autre part, la Cour reproche à la LMDE des « coûts de gestion élevés avec une faible productivité », ce qui semble l’apanage de ces opaques structures…

En fait, les problèmes de gestion récurrents, les remboursements incomplets, partiels voire inexistants, les dossiers perdus sont monnaie courante et évoquent à s’y méprendre les différents problèmes qui empoisonnent le Régime Social des Indépendants, le RSI, géré avec le même doigté et dont j’ai déjà fait part à de multiples reprises. Vraiment, c’est étrange cette coïncidence de structures collectivistes dirigées par des syndicalistes et des militants socialistes qui sont gérées n’importe comment, provoquent l’ire de leurs clients et finissent par carafer en beauté…

Aux problèmes de la mutuelle étudiante s’ajoutent enfin des dettes obligeant à des plans de licenciements, et le fait, ubuesque quand on y réfléchit sérieusement deux minutes, que c’est une autre mutuelle, elle aussi gérée par d’habiles socialistes, la MGEN, qui est venue au secours de la LMDE à hauteur de 12 millions d’euros, venus s’ajouter à la dette dont le total s’établit maintenant à 35 millions. Youpi, jolie performance.

cat jump fail

Il faut se rendre à l’évidence : les mauvaises recettes de la MNEF ont largement contribué à la faillite de la LMDE. Or, si la faillite de la MNEF avait à l’époque fait grand bruit, celle de la LMDE semble n’occuper qu’une petite place anecdotique dans la presse.

Pourtant, la faillite de la MNEF ne devait pas tout à cette gestion calamiteuse. L’explosion en vol de la mutuelle étudiante, en 1999, dut beaucoup – et les enquêtes l’ont par la suite prouvé – aux malversations frauduleuses, aux emplois fictifs et aux détournements de fonds plus ou moins déguisés qui plombèrent ses comptes. De son côté, la LMDE s’est, très clairement, embrochée sur l’écueil de l’usinagazophilie propre à la France, et a fait preuve des mêmes décisions de gestion aventureuses que la MNEF en son temps.

Malheureusement, rien ne permet d’imaginer que la LMDE a su éviter l’autre écueil, celui des malversations et tutti quanti. Rien n’interdit non plus d’imaginer qu’elle a aussi servi à héberger de pauvres cadres socialistes en déshérence entre deux mandats ou à fournir un intéressant travail rémunéré à l’un ou l’autre étudiant prometteur, apte à organiser des campagnes électorales ou à mobiliser ses congénères dans l’une ou l’autre action estudiantine si chère au PS… Or, lorsqu’on lit le récent article de Challenges sur le sujet, on ne peut que conserver cette idée fermement ancrée que la LMDE, devenue une sorte de succursale de placement pour l’UNEF, le syndicat étudiant socialiste, n’est bel et bien qu’une nouvelle resucée d’un scandale qui a déjà eu lieu.

La faillite de la LMDE, bien que trop peu médiatisée, n’en est probablement qu’à son début. La mutuelle sera probablement rattachée à l’une autre l’autre usine-à-gaz déjà existante pour en camoufler les principaux vices, mais on peut parier sur l’éclosion d’une affaire LMDE qui verra fleurir de nombreux noms de hiérarques socialistes. Il y aura, peut-être, des procès, pour tenter d’expliquer où sont passés les 35 millions d’euros de l’ardoise que la LMDE est en train d’écrire. Mais rassurez-vous : tout comme il ne fut tiré aucune leçon de l’échec fracassant de la MNEF, celui de la LMDE ne laissera aucune trace dans l’opinion publique.

C’est aussi ça, la magie du socialisme.

socialisme magique

J'accepte les BCH !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires282

  1. hop hup

    PARIS (Reuters) – Le service civique accueillera 150.000 jeunes par an d’ici la fin de l’année, a déclaré lundi François Hollande, qui avait promis de rendre « universel » cet engagement pour lequel environ trois demandes sur quatre sont pour l’heure refusées.

    « D’ici à 2016, il y aura 150.000 jeunes qui seront accueillis en service civique chaque année », a déclaré le président lors d’une cérémonie célébrant le vote, il y a cinq ans, de la loi qui a créé le dispositif ouvert aux jeunes de 16 à 25 ans sans condition de diplôme.

    de quoi faire baisser le chomage des jeunes artificiellement

    Après avoir évoqué en 2014 un référendum pour instaurer un service civique universel obligatoire, François Hollande a opté pour sa simple extension devant les contraintes budgétaires et l’opposition de certains associations.

    il a voulu évité une énième branlé électoral vu que le ps y est abonné

    1. Deres

      Si il avait plus d’argent, on sait bien qu’il créerait immédiatement un ou deux millions d’emplois aidés. Pour faire quoi ? Aucune idée mais il est bien connu que « les besoins sont immenses ». Tous ces jeunes vont servir d’esclaves pour des fonctionnaires et semi-fonctionnaires, on le sait très bien … Juste pour acheter leur calme en période de non embauche. Le tout dans des postes avec une productivité de chose utile quasi-nulle. Et tout cela va coûter un bon milliard quand on prend en compte la totalité des coûts, pas juste l’aumône que l’on verse aux volontaires …

    2. Nicolas

      « Le service civique accueillera 150.000 jeunes par an d’ici la fin de l’année »

      Y vont pouvoir aider à euthanasier les vieux, dans les hôpitaux, au fusil à pompe : merci qui ? Merci Hollaaaaaaande !

      Y’en a marre aussi de tous ces gens qui prétendent se soigner parce qu’ils ont cotisé toute leur vie. Z’ont pas compris ? La Gauche, C’EST de l’ESPOIR, rien d’autre.

  2. Le Gnôme

    Une question à 100 sous, ces mutuelles étudiantes sont elles en situation de monopole ?

    1. Black Mamba

      Quand tu es étudiant, on te demande de t’inscrire obligatoirement à une de ses mutuelles étudiantes et tels des vautours, elles se mettent bien en évidence lors des inscriptions .

        1. Gondebaud

           » Contraint » est le mot exact quand le choix se résume à deux mutuelles, sans choix supplémentaire. Et encore, deux, c’est quand tu a de la chance. Cette année, LMDE obligatoire. Que je paye une fortune (Forcément, mes parents étant de la classe moyenne supérieure…) et, une fois encore, qui ne servira à rien…

          1. nocte

            A l’époque, ma classe de terminale avait eu droit au passage d’un étudiant expliquant ce qui allait changer pour nous lors de notre passage de lycéen à étudiant.
            Plutôt intéressant puisqu’il nous avait bien indiqué l’existence des deux sécu, avec les différents papiers.
            Nous avons eu aussi le droit, quelques temps plus tard à un syndiqué Unef, lui ne nous a parlé que de la MNEF…

            Que j’aime ces tas de merde.

            1. Adolfo Ramirez Jr

              Moi j’avais eu droit au commentaire d’un prof pour cette inscription : « la LMDE est à gauche, la MEP à droite »
              j’avais pas compris comment une mutuelle étudiante pouvait être à gauche ou à droite… Des remboursements plus ou moins généreux peut être? Lol naïf que je suis!

              1. Calvin

                « De droite » est usurpé.
                Ce qui est sûr, c’est que MNEF puis LMDE sont gérés par les camarades.
                Quant à l’autre caisse étudiante, elle a été voulue par Chaban qui reprochait à la MNEF son positionnement très très partisan.

              2. vengeusemasquée

                Alors que moi, j’ai alterné selon les années, histoire de voir s’il y avait une différence. Et non. C’était tout pourri, de manière uniforme.

    2. royaumont

      En principe non, ce marché est ouvert à la concurrence.
      Mais en pratique, lors de l’accueil du nouvel étudiant, la fiche d’inscription à la MNEF est dans le livret d’accueil et les différents intervenants se garde bien de dire que des alternatives sont possibles. Au contraire, le discours est « l’assurance est obligatoire », ce qui est vrai, sans préciser que la MNEF n’esst pas incontournable.
      Dernier détail, celui qui tient se discours appartient à un syndicat étudiant, socialiste lui aussi…

      1. Gerldam

        C’est ce que répètent à l’envie, les « libérés de la sécu »: l’assurance est obligatoire mais pas forcément à ce RSI de malheur.

      2. Higgins

        Pour mes enfants, ils ont le choix entre la LMDE et la SMECO. Il y en a un dans chaque camp.

      3. Aristarque

        C’était déjà le cas, il y a quarante ans avec la MNEF où je m’ étais fait avoir en première année…

        1. Caton

          35 dans mon cas, mais j’avais pris la SMEREP. N’ayant jamais été malade pendant ces années d’étude, je n’ai pas d’avis sur la qualité du service…

          1. Calvin

            Toi, tu as fait tes études en Région Parisienne.
            (Message pour l’archiviste du blog BM)

              1. Quiet Desperation

                Même en argot, BM parvient à faire des fautes ! merveilleuse BM… quelle femme !….

            1. Black Mamba

              Ce que j’adore avec ses mutuelles, elles savent où prélever les cotisations, mais tant que ton dossier n’est pas complet , ils ne peuvent pas te rembourser …

            2. Caton

              Exact. Pour être sûr de bénéficier d’une éducation politiquement correcte, j’ai choisi l’université fréquentée par les enfants des membres du comité central du parti communiste. Par exemple, l’aîné des enfants de Georges Valbon avait un goût très sûr en matière de beauté féminine… Je me souvient aussi d’une fille de ministre, qui s’est suicidée en 1983, et dont la personnalité était très attachante. Enfin… j’étais jeune et con. Je suis nettement moins jeune aujourd’hui.

        2. douar

          à l’époque, j’avais le choix entre la MNEF et la SMEBA. mais déjà, je me méfiais de la MNEF et en plus, dans une école d’Ingé. Faut dire que c’était en plein « changement » (le premier, le vrai, celui de Mitterrand)) et ça me saoulait pas mal.

              1. Calvin

                C’est pour BM !!
                En même temps, je me crée un fichier spécial pour Kapo Valls, des fois que je sois dans son collimateur…
                :mrgreen:

      4. Calvin

        La MNEF n’existe plus et a été remplacée en 2000 par la LMDE.
        Avec le même bonheur.
        L’autre mutuelle étudiante est gérée à l’aide de mutualités régionales.
        S’affrontent donc deux conceptions : l’une centralisée (d’aucun dirait communiste), l’autre légèrement décentralisée.
        A noter que la LMDE, en plus d’être « assurée » (au sens financier) par la MGEN, va être gérée administrativement par la Sécu du Régime Général.
        Et les employés qui ont failli seront recasés pour la plupart (75%) dans la SS.

        1. Pheldge

          Sympa pour eux ! une vraie promotion: 14 mois de salaires, des primes en veux-tu, en voilà , de vraies RTT etc … Bien joué ! Bravo !

    3. Dahu

      Apres le bac en 2002, je n’ai eu le choix qu’entre la Smerep et la LMDE. J’ai été à la SMEREP, et il ne me semble pas avoir eu de problèmes de remboursements. En meme temps, j’ai du être malade 2 fois en 5 ans…

      Mais sinon, oui, c’est un choix contraint, et lors des inscriptions vous avez les cadres qui sont là tels des rabatteurs pour vous faire signer de suite…

  3. pouf pouf

    Partir de l’anecdotique pour revenir à l’anecdotique sans s’arrêter au général, je n’ai pas le choix de l’uniformité pour y passer. « Que c’est court une vie » soufflait dans son antépénultième râle mon grand-père de quatre-vingt trois ans. Il faudrait un miracle pour qu’on s’en sorte, la blague est drôle sans avoir besoin de chute. Ca fait déjà un quart de siècle que cette réflexion épitaphique prématurée me fait profiter de mon hyperactivité avec délectation et sans ritaline, mais force est de constater qu’on ne peut pas tout embrasser quoi que le désir en soit, par essence, infini. Alors pourquoi, comment et toutes les questions de la philosophie, flûte, c’est en apprenant à vivre qu’on saura mourir, enfin, et pour le reste, il serait temps d’arrêter de dire et de relayer sans cesse des conneries. On sait rapidement qui l’on est et toute une vie suffit à peine à l’assumer, surtout quand elle est courte. La définition du mot conscience dans le dictionnaire est suffisamment plate pour n’être d’aucun secours. Le seul secours qu’on puisse attendre vient de la famille, si l’on a su se la choisir avec soin. Mon meilleur souvenir de repas de famille, c’est mon père désignant alternativement l’escalope et la salade à ma mère et le sourire lumineux qu’ils partagèrent.

    1. Quiet Desperation

      J’ai dit un jour à une amie chère que, malgré ses nombreux atouts et avantages dont les physiques n’étaient pas les moindres, qu’au lit, elle n’était qu’une « escalope ». Elle ne m’a pas répondu « arrête tes salades », mais elle aurait pu….
      Quand on est jeune, la goujaterie vous arrive à propos… A mon stade dans la vie, et par la force des choses, je suis davantage dans le « gentleman »….

      1. pouf pouf

        grâce à l’esprit, pour peu qu’on ait un peu de talent à vivre, on peut même se fabriquer du génie.

          1. Pheldge

            je cite de mémoire le proverbe célèbre chez les voyous : « Toutes des escalopes sauf Mamère qui est enceinte » 😉

        1. Quiet Desperation

          Hmmm… les Italiennes du Nord avaient une réputation non usurpée, selon le bon vieux Stendhal, qui voulut sur sa tombe l’épitaphe « Arrigo Beyle, Milanese »…

          Ceci dit, l’une d’elles lui colla une vérole tenace, qui abrégea sans doute son séjour sur cette terre de douleur.

          1. royaumont

            J’avais une vision plus romantique du syndrome de Stendhal…

            Cette italienne poivrée qui abima ses attributs, ne fut elle pas surnommée la chatreuse de Parme ? (je sors…)

            1. Quiet Desperation

              Assez juste ! dans ses Souvenirs d’Egotisme, il s’avoue babilan… au moins en une occasion…

        1. Quiet Desperation

          « Maintenant » ? mais, jeune homme, c’est que je ne suis plus vraiment de votre époque… alors, n’est-ce pas, les « étoiles de mer »… notamment la terrible Vulvatida, sans même parler de la redoutable Paxillosida….

              1. Quiet Desperation

                Bon…. d’accord pour Valvatida…. j’avoue la supercherie, bien innocente… mais pour « Pacs au lit : sida », je n’ai rien inventé… ou presque… même BM, dyslexique, en conviendra….

  4. Cerf D

    [HS total]Je ne sais pas comment les autres stations de radio et de télévision ont choisi de traiter l’accident survenu lors du tournage de Dropped mais RMC a bouleversé ses programmes et annulé les interventions d’invités pour pouvoir parler DU sujet (de la diversion ?) du jour.

    Ce n’est pourtant pas la première fois que des célébrités meurent dans un accident d’hélico. Et à moins que nos poly-tocards en profitent pour interdire l’hélicoptère ce ne devrait pas être la dernière.

    Décidément l’émotion prend le pas sur la réflexion d’une manière inquiétante.

    1. Popeye

      diversion, effectivement.
      Une hystérique intervenait sur RTL juste quand le radio réveil s’est mis en route.
      Note : racheter un radio-réveil

      1. Cerf D

        Je me suis même demandé s’ils allaient nous dire que Thierry Sabine et Daniel Balavoine étaient dans l’un des hélicos.

        1. Pheldge

          Une « catastrophe nationale » tous les deux mois, avec sanglots et discours , il fait fort le Flamby ! comment va-t-il tenir le rythme ?

          1. Christophe

            Tel le Moloch, il a besoin de bidoche. En permanence. De corps. De dépouilles.
            Un « attentat », un « accident », une « catastrophe naturelle »… tout est bon pour Sans-Dent !
            Comme Kerbaoui dans le Sucre : « J’achète ! J’achète ! Encore ! »
            Ce type est en fait un crevard. Un viandard. Une hyène.
            Le plaisir se voit, littéralement, sur son visage, à chaque fois.
            Tout devient « tragédie nationale », tout donne prétexte à « La France entière est en deuil ».
            C’est à gerber.

            1. royaumont

              Cela dit, une poignée de has-been qui s’éclate la gueule à l’autre bout du monde pour une émission que personne ne connait, c’est moins vendeur qu’une scène de guérilla en plein Paris.
              Ca ne fera pas un second effet Charlie pour Charlot.

              1. Pheldge

                pas si sur que ça pour l’effet vendeur … c’étaient des gentils tout plein tout sympas, sportifs et tout, propres sur eux , l’étoffe des héros quoi !

                Hollande va nous ressortir les Invalides au moins !

        2. yann

          L’hélico, l’outil préféré des agriculteurs africains, parce que ça bine et ça bat l’avoine…

        1. Popeye

          l’accident, je ne sais. Mais visiblement le trop méchants hélicoptère qui percuté l’autre qui était tout gentil n’était pas charlie.

          1. gameover

            Quand on entend la bio du boxeur qui est mort dans cet accident, on se dit qu’il avait vraiment la scoumoune…
            Ce gars monte dans un avion, je descends ! 😀

      2. Pheldge

        Chouette, on va pouvoir refaire « l’Union Nationale des Vrais Républicains » une grande manif catharsique , glorifiant de nouveau le vivransamble et le socialisme que la Terre nous envie !

        En plus ça tombe juste avant les élections ! j’espère que Manolo ne va pas laisser passer l’occasion de faire de la récup …

          1. Vodkaman

            Si c’est pour refaire le coup de la plaque d’égout, il peut s’abstenir, sauf à l’ouvrir (la plaque)et s’y jeter (l’égout).

      3. Nemrod

        J’écoute ( d’un derrière distrait…si,si) RMC le matin en véhiculant ( avec un vieux mazout « emetteurdeparticules fines « ) ma fille a l’école ( privée).
        Oui je suis une immonde ordure ( libérale en plus).
        J’en ai entendu des conneries mais là : édition spéciale pour ce navrant accident…c’est un peu beaucoup non ?
        Qu’ils traitent le sujet en long et en large, OK !
        Mais en faire le seul sujet du jour ou presque c’est complètement ahurissant.

      4. Deres

        C’est bien triste mais que dire de plus …

        Ce qui est déprimant c’est qu’il vont nous remplir l’actualité avec cela pendant une bonne semaine alors que le gouvernement ne fait strictement rien pour que cela aille mieux (économie, sécurité, …), et que l’on s’entre tue gaiement en Syrie et en Lybie à nos portes avec nos encouragements …

          1. MadeInCH

            Hein???
            Pour (re)trouver de la bonne humeur et de l’humour, okay, grâce au savant talent d’écriturien du H1000.
            .
            Mais du moral???

      5. gameover

        … et aujourd’hui comme hier et demain il y aura 1561 morts en france dont 10 morts sur les routes…

        106 960 depuis le 1er janvier 2015…

        1. Calvin

          Ah non, demain, il est prévu 1553 morts seulement.
          Preuve que les 8 français morts hier… sont morts trop tôt.

          (Message absurde venant en complément de celui de GO)

          1. gameover

            … et 90,000 m3 de bois pour fabriquer les cercueils…
            Même mort ils ne jouent pas le jeu du développement durable…

            1. vengeusemasquée

              Oui mais ils participent à la relance de l’économie par la fabrication de cercueils.
              (je connais la sortie)

    2. douar

      Première triste nouvelle aujourd’hui: Camille Muffat est morte
      Deuxième triste nouvelle: Nicolas Hulot est toujours vivant

  5. Aristarque

    Si c’est flou, c’est qu’ il y a un loup dixit une experte en socialisme deuch’Nord…

      1. Pheldge

        Très chère ( petite ) madame, s’il n’y a que ça pour vous plaire, on commence par « hacheseizoophilie » « hacheseizophilie » , puis pour reprendre l’auteur du Blog : « paraplaquophilie » , avant de conclure sur un « taquinobonzaïophilie » … 🙂 🙂

            1. Black Mamba

              Non, pas du tout le petit arbre, ces temps-ci, m’exaspère par ses raisonnement qui tendent vers la tétracapilectomie :mrgreen:

              1. Pheldge

                Pardon, j’avais mal lu : « philie  » au lieu de « phobie » …
                Ah, tiens j’en ai un pour toi : « Doublevépédophilie » 😉 🙂 c’est pas zouli ça, non ? 🙂

                1. Black Mamba

                  Je fais au mieux de me préserver de tes dégâts, je m’acharne sur une barbie 😈

                  1. Bonsaï

                    J’ai de la peine à comprendre ta soudaine hostilité, que rien ne justifie d’autant plus que je crois avoir toujours été d’une extrême correction avec toi. Quand je n’étais pas carrément complaisante.
                    Bon, comme on le dit dans les opéras italiens « La donna e mobile » …

                    1. Bonsaï

                      Par ailleurs, et cela devrait être porté à mon crédit, j’ai toujours pris garde à ne pas empiéter sur tes propres terrains de prédilection. Je lis tes échanges, sans intervenir, ni piétiner tes platebandes. Je ne me permets aucune réflexion critique à ton encontre et j’observe la foule de tes admirateurs venir succomber à tes charmes vénéneux sans me permettre le moindre commentaire.
                      Et bien sans vouloir me vanter, je pense que cette attitude m’honore…

                    2. Aristarque

                      On voit tout de suite d’ où ressort la Dame. De la Suisse. Où crédit est un mot essentiel du vocabulaire…. 😉

                    3. Quiet Desperation

                      Et voilà ! depuis que Nyamba a coulé dans les mers australes, et que Vengeuse Masquée se fait rare, il ne subsiste plus – comme personnes du sexe – que BM / Val et Lady B…
                      Et sur trois, deux se chamaillent ? invraisemblable… ou inévitable ?
                      Pourtant, les trois sont charmantes…

                    4. Black Mamba

                      Il y a d’autres meufs comme dit Théo31 mais elles sont plus discrètes Petitpatapon , Carpediem …

                    5. Pheldge

                      Ah bon ? Theo31 c’est une feumeuh ? L’avatar oui, mais le propos est souvent « corsé » 🙂

                    6. vengeusemasquée

                      @ Quiet Desperation : c’est gentil de penser à moi. 🙂
                      Arrêtez de vous taper dessus bande de gamins.

                    1. Pheldge

                      On s’auto-congratule ? remarque ça vaut toujours mieux que de se gratuler le c.. avec Otto ! 😉 🙂

                    2. Calvin

                      @Pheldge
                      Otto, le pilote automatique de « y a-t-il un pilote dans l’avion » ?
                      Mais…
                      Oh mon dieu…
                      Je viens de comprendre « qui » pilote la France !
                      Ouch…

                    3. Pheldge

                      Quand tu dis « Il » tu veux dire … « LUI » ? Notre Saigneur tout puissant ? 🙂

      2. Aristarque

        Merci mais il n’ est pas de moi et je n’ai pas souvenir de l’ avoir jamais utilisé, d’ ailleurs…

  6. Aristarque

    Autrement dit, cette discrétion de la Presse doit servir à ne pas désespérer les amphis et à ne pas hypothéquer l’ avenir de personnalités connues ou en germe..

  7. Gerldam

    Agnès Verdier Molinié chiffrait, il y a peu, à 60 milliards par an le total de la gabegie française. Si on ajoute les malversations de tous ordres qui se cachent dans tous ces organismes dits sociaux, le RSI en tête de gondole, on doit sans doute atteindre les 80 milliards.
    Il suffit donc de supprimer toute gabegie et malversations pour avoir un budget à l’équilibre sans faire de profondes réformes dont le pays a néanmoins besoin.
    En ajoutant les deux, la France devient le pays le plus riche d’Europe.
    Ce n’était qu’un rêve, car, lavage de cerveaux socialistes aidant, il n’en sera rien et le pays s’écrasera, non contre le FN, lui aussi ultra-socialiste, mais contre le mur des réalités.

    1. balt

      La seule réforme:diminuer le budget de l’état et interdire tout déficit.On n’arrivera jamais a éradiquer les malversations parce qu’une bonne partie du pays est complice et que c’est rentré dans les coutumes depuis longtemps,donc il faut fermer le robinet qui alimente tout ça.Pareil avec la sécu,imposer un régime a l’équilibre

    2. vengeusemasquée

      Je pense que malgré l’aspect très didactique des travaux d’Agnès Verdier-Molinié, elle est très en-dessous de la réalité.

      1. gameover

        Salut VM

        Il y a une de vos congénères, une auteure hein, qui a fait un article sur CP, Sophie Heine « Je suis libérale avant d’être féministe »… du grand n’importe quoi…

        Vous n’êtes même pas venues les genres 1 et il a fallu que ce soit des genres 2 qui défendent votre condition… pffft !

            1. Quiet Desperation

              Quant à Agnès VM, excellente personne dont le bouquin faisait la couverture du dernier Fig Mag – je l’ai lu avec bcp d’intérêt, car cette dame est fort « to the point », avec des chiffres parlants et vérifiables – elle était approuvée à longueur de colonnes par Juppé, Bertrand, Fillon et je ne sais plus quel autre blaireau…

              Admirable unanimité, mais on aurait comme l’envie de leur demander à tous comment, pendant le précédent quinquennat, ils n’avaient pas vu la lumière, alors que les chiffres donnés par AVM étaient les mêmes ou presque…

              Le seul qui me paraît récupérable – avec des pincettes – c’est Fillon, qui avait eu le courage de dire, fin 2007, qu’il était à la tête d’un Etat en faillite… On l’a prié fermement à la suite de la boucler, mais il l’avait dit.

              Mais bon, je suis sans illusions, quand même…

              1. Pheldge

                Moi je connaissait les AMAB (Assigned Male At Birth ) et les AFAB , bicauze après il y a les ceusses qui ne sont pas nés avec les bons attributs , et si on compte bien ça peut nous faire jusqu’à 5 (cinq) genres distincts en comptant le « neutre » .
                Et d’ailleurs depuis que « Papa porte une jupe » c’est maman-bis …

                Comment veux-tu que je m’y retrouves ? 😉 🙂

        1. Bonsaï

          Intéressant, l’article.
          Heine pense la liberté individuelle d’une manière assez dense et riche pour concerner tout le monde, et pas seulement les femmes. En tous cas, elle ouvre des pistes de réflexion assez puissantes.

            1. gameover

              LOL du socialisme pur jus.
              D’ailleurs peu de commentateurs se sont laissés prendre au jeu.
              D’ailleurs quand on commence à séparer la liberté économique du reste et à me citer Keynes et Walras comme libéraux je sors ma kalach’.
              Si je pique le drapeau de la Suisse, ça ne fera pas de moi un Suisse.

                1. Bonsaï

                  Oui, ça déchire un peu !
                  J’ai d’ailleurs noté les propos prophétiques d’un certain Gameover : « Oui, changer le sens des mots c’est dans le programme … l’entrisme est ici à l’œuvre.*)
                  Sérieusement, je pense comme toi que cette dame Heine n’a pas grand chose à voir avec le libéralisme au sens généralement admis du terme. D’ailleurs son sujet paraît plutôt être le féminisme.
                  Mais bon, c’était un petit geste pour la Journée de la Femme et un grand bienfait pour le jackpot au niveau des commentaires !

  8. Kloupa

    Le mutualisme, l’étatisme et la fonctionnarisation sont les trois mamelles du socialisme, et la ruine de notre pays. Pour les socialistes, c’est par ici la bonne soupe, l’argent de tous, il est à nous. Un monstre a trois mamelles!

  9. pactol

    Entendu, sur Pravda info (pardon France Info), le prétendu porte parole de la manif contre le RSI défendant un service public contre les méchantes mutuelles privées. J’ai failli tomber dans le coma en entendant cela !
    Et dans le même temps, il confirmait que le RSI est une mutuelle de droit privée, ce que reprenait en cœur l’interviewer. Mais ce porte parole ne voulait pas entendre parler d’autre chose qu’un service public. Il doit toujours être persuadé que ce sera moins cher. Ce n’est pas parce que le capitalisme de connivence a joué à plein dans l’affaire du RSI que la protection sociale privée est une mauvaise chose.
    C’est la même chose, certes il est obligatoire de s’assurer mais aucunement à la Sécu ou au RSI ou encore à la MNEF.
    On doit avoir le choix et ça commence doucement à faire son chemin que l’on peut trouver mieux pour autant voir moins cher quitte à s’unir pour lancer un appel d’offre. Mais surement pas avec les syndicats patronaux actuels, ils ne valent pas mieux que les syndicats ouvriers ou étudiants à l’œuvre dans les diverses affaires en cours.

    1. douar

      Entendu sensiblement la même chose sur RMC: il fallait que…l’État prenne en main le RSI.
      Après, ça marchera, forcément. 🙁

      1. lolo

        mdr, vu le fonctionnement du RSI, j’étais persuadé qu’il s’agissait d’un bouzin public. Z’êtes sur que c’est privé ????

        1. Black Mamba

          C’est du privé en partenariat direct avec le public, la secu, les allocations familiales, les aides aux logements et autre se financent grâce au bouzin.

        2. C’est privé, mais avec la force de loi derrière (ou tout comme), ce qui revient à la même chose que le public.

            1. Calvin

              Comme beaucoup de choses en France :
              Fonctionnement étatique,
              Stratégie erratique,
              Financement inique,
              Gabegie automatique,
              Perte extatique,
              Résultat étique…
              Pffff
              Pays statique.

          1. Deres

            Un monopole privé garantit par la loi est de fait une entité publique. EDF, SNCF, RATP, La poste reste des entités publiques car elles conservent de nombreux monopoles dans leurs activités.

    2. gameover

      Bah voilà, le RSI représente la faillite du privé, du capitalisme débridé… il fait vite remettre toussa dans le service public…

      1. Caton

        Régime légal, nous voilà…

        Obligés de compter sur l’immobilisme des syndicats pour nous préserver de cela : CPEF!

        1. pactol

          C’est surtout le symbole du copinage et du renvoie d’ascenseur, c’est-à-dire le capitalisme de connivence. Une véritable entrave à la liberté de choix soit le paradis pour le PCFDGEELVPSUMPFN (j’en ai pas oublié ?).
          CPEF !!!!!!!!!!!

    3. Deres

      La grande illusion de l’efficience du service publique suite à l’absence de dividende à verser aux actionnaires.

      La principale réplique à ces arguments est que ce raisonnement sous-entend une bonne gestion des deux côtés. Et justement le besoin de verser des dividendes garantit cette bonne gestion (en présence de concurrence) alors que rien ne la garantit pour une gestion publique sauf la bonne volonté. L’expérience a prouvé que les dérives arrivent rapidement.

      Secundo, les dividendes rémunèrent un capital investit dans l’entreprise. Dans les faits, si pour une entreprise publique, ce même capital avait été emprunté, cela aurait été pareil, avec des intérêts au lieu de dividendes. Donc aucun avantage. Et pire, ce capital vient en fait d’impôts, donc en fait de personnes bénéficiant peut être du service. Les français payent donc deux fois par deux moyens différents histoire de cacher les véritables coûts ce qui est toujours mauvais pour une saine gestion.

      Donc en réalité, la gestion publique n’a que des désavantages, car elle mène nécessairement à des dérives de mauvaise gestion.

      1. balt

         » Et justement le besoin de verser des dividendes garantit cette bonne gestion « :probablement pas.Aux USA,si tu as un cancer a 30 ans ,tu passes ta vie a rembourser les soins,et pourtant tu es libre de choisir ton assurance.

        1. gameover

          Balt Deres parle de gestionnaires et tu parles de clients.

          « Aux USA,si tu as un cancer a 30 ans ,tu passes ta vie a rembourser les soins,et pourtant tu es libre de choisir ton assurance.

          … et là tu nous parles a priori de gens qui ont fait le choix de ne pas s’assurer.

          1. gameover

            Si tu conduis ta voiture sans assurance et que tu blesses ou tues quelqu’un, c’est pareil, tu paieras toute ta vie. Ca n’a rien à voir avec la gestion des sociétés d’assurance mais avec ton choix.

              1. Deres

                Il a bien raison. Tout le monde nous envie notre système. C’est bien connu que les américains, les allemands et les anglais meurent tous dans d’atroces souffrances abandonnés dans les rues avec du sable dans la bouche. Qu’est ce qu’on est bien en France. Surtout ne rien toucher et faire confiance à ces bienfaiteurs généreux qui gère ce système magnifique et inégalé de façon complètement désintéressé.

        2. Deres

          L’obligation d’assurance n’a rien à voir avec le choix d’une gestion publique ou privée. De la même façon, le niveau de solidarité n’est pas lié au mécanisme de gestion. Et pour aller encore plus loin, pour les retraites, la gestion et la solidarité ne sont pas non plus liées au mécanisme de financement par répartition ou par capitalisation.

          Lier ces 3 sujets distincts (gestion privée ou publique, niveau de solidarité et mécanisme de financement) est un juste mécanisme d’obscurcissement socialiste pour persuader les français de la nécessité impérieuse du collectivisme sans donner de vrais arguments.

          1. balt

            La bonne gestion n’ a pas grand chose a voir avec le public ou le privé.Le respect des lois devrait suffire.Piocher dans les caisses d’une société ça se fait tous les jours en parfaite illégalité. On voit du privé et du public mal gérés,et quand une grosse boite privée fait faillite,l’actionnaire perd la mise de l’action mais n’est aucunement solidaire des pertes bien que propriétaire d’une part de l’entreprise!Pile tu gagnes,Face tu ne perds pas!

            1. Pheldge

              Le privé mal géré , ça se termine en faillite et pour les artisans, commerçants, PME et TPE c’est la ruine du patron actionnaire principal et souvent unique ! ruine souvent assortie d’une condamnation , ou interdiction de gérer.

              Pour les SA, soit c’est la liquidation, et les dettes sont payées par le dépeçage de la boîte. Ou la recapitalisation par un rachat .

              Mais dans le privé il y a une sanction!

              Dans le public, les pertes s’accumulent d’années en années , mais comme l’Etat renfloue, ça continue de plus belle. La différence est là !

              1. balt

                Les grosses boites cotées planquent leurs pertes dans des paradis fiscaux.Dans les années 2000,General electric avait été convaincue d’avoir planqué ses pertes a l’étranger.Tu sais bien qu’ on peut faire dire ce que l’on veut a un bilan(cf les banques françaises) .Donc pas beaucoup de différences entre le privé ou le public.Pour les petits il n’y a que le privé,et la effectivement il y a sanction

                1. Pheldge

                  Ah bon? tu connais beaucoup de banquiers qui acceptent de t’ouvrir un compte débiteur, surtout si ta boîte commence à battre de l’aile ?
                  Il faut arrêter de lire « Lutte Ouvrière » Balt !

                  Le privé se finance avec son pognon ou des emprunts. Le public, c’est avec des impôts, qu’on peut augmenter comme on veut ! Point.
                  Par les saintes babouches du prophète !

            2. Deres

              Normalement, une société fait faillite dès qu’elle ne peut plus payer, en particulier ses employés et ses cotisations, donc les dettes sont limités. Sauf si des banques ont avancés de l’argent ou des fournisseurs ont livré des produits sans se renseigner sur l’état de la société. Des clients peuvent aussi être lésez si ils ont faits des avances de paiement. Mais tout cela est justement un risque à surveiller. Et certains patrons sont solidaires sur leur argent personnel. De plus, si vous créez une société qui fait faillite, en France, vous êtes fiché à vie et ne pourrez que difficilement en monter une autre car entre autre les banques ne vous prêterons plus.

              1. balt

                Je sais ,je suis commerçant,mais je parlais des grosses boites privées.Pour les petits on ne peut pas comparer parce que commerçant ou artisan d’état ,ça n’existe(pas) encore!

                1. gameover

                  Les grosses entreprises font des grosses faillites et les petites entreprises des petites faillites. 😀

                  Globalement une faillite c’est en moyenne une dette de 100 à 300KE par salarié.

                  1. balt

                    « Globalement une faillite c’est en moyenne une dette de 100 à 300KE par salarié »Bon ben les banques françaises sont dans ce cas!Quelqu’un peut il m’expliquer comment les banques peuvent tenir alors que tout le monde renégocie son pret immobilier avec la baisse des taux?C’est un trou énorme dans le bilan de chaque banque!

                    1. Black Mamba

                      Les banques vendent leurs leurs pertes au banque centrale, un système pourri … et pour les négociations des emprunts, ils freinent au maximum .

                    2. gameover

                      Balt, Lutte Ouvtière tu le fumes après l’avoir lu ?

                      Une renégociation de prêt immobilier c’est un mankagagné pour la banque, pas une perte.

                    3. Deres

                      Il ne faut pas généraliser le cas des grosse boîtes du CAC40 et des banques « too big too fail ». Cela revient à jeter le bébé avec l’eau du bain ! Justement, ces grosses société bénéficient d’une connivence spécifique avec le pouvoir car ce sont en fait des copains des politiques. En France par exemple, les directions des grandes banques sont pleines d’énarques. La BPI était un bel exemple avec 75% d’énarques parmi les directeurs si je me rappelle bien …

                    4. balt

                      pour répondre a BM et GO: »et pour les négociations des emprunts, ils freinent au maximum ».Je crois qu’ils sont obligés légalement d’accepter tout rachat anticipé de pret,ce remboursement ,les gens l’obtiennent avec un pret a taux plus bas chez les concurrents si la banque refuse de renégocier. »Une renégociation de prêt immobilier c’est un mankagagné pour la banque, pas une perte. »Les prets accordés sont inscrits au bilan des banques en solde positif(un couple qui signe un emprunt de 300000 euros c’est 300000 euros au solde positif de la banque,on considère que c’est un actif).Quand on renégocie les taux on perd la différence, au bilan,le solde positif baisse il me semble,non?

                    5. gameover

                      @ Balt

                      L’indemnité de remboursement anticipé est soit de 3% du capital ou 6 mois d’intérêt : le plus petit des 2.

                      Donc personne n’est bloqué tant qu’il trouve une autre banque pour racheter son crédit.

                      Un crédit c’est de l’argent créé et un remboursement de capital de l’argent détruit.

                      Dans un bilan il y a 2 colonnes : actif et passif.
                      Les 2 colonnes s’équilibrent : ton prêt est une dette à ta banque et est donc marqué à l’actif de ta banque; ton compte courant est une dette de ta banque et est dans la colonne passif pour le même montant.

                      Tu supprimes l’un, tu supprimes l’autre.

                  1. balt

                    GO donc si la banque perd 30000 euros d’intérets dans la renégociation ,elle enlève 30000 du coté actif et du coté passif?Ce manque a gagner doit bien se retrouver quelque part puisqu’ils gagnent moins que prévu.Quand aux indemnités de remboursement c’est effectivement négligeable.Je me posais ces questions suite a capital (m6).Les banquiers avaient l’air de s’en foutre royalement de perdre 70000 euros sur un crédit renégocié!On peut en déduire que c’est juste le bénéfice qui sera moindre

    1. vengeusemasquée

      Je me demande si mon médecin va continuer à faire de la résistance… je me souviens de l’avoir entendu me dire que si on l’obligeait à se livrer à de telles gesticulations, sachant qu’il est déjà très emmerdé par l’administration, il abandonnait. Encourageant.

        1. Voleurdufeu

          @bm17h45 Sacerdoce? Avec une sérieuse crise des vocations…Récemment eu l’occasion de parler de leurs projets avec des étudiants en médecine. La majorité souhaite s’orienter vers la médecine du travail ou la sécu. Motifs: pas de patients, pas de responsabilité civile, horaires réguliers, paye assurée. Ceux qui veulent travailler en libéral: surtout pas comme généraliste! Le mieux paraît-il c’est ophtalmologiste. Rente assurée, pas de risque RC, pas de gardes…

          1. Black Mamba

            Ben,oui … il faut du courage et de abnégation pour être un médecin généraliste.
            l’une de mes filles a décidé de faire des études de vétérinaires, les patients ne font pas de réclamation 😉

            1. Voleurdufeu

              « Du courage et de l’abnégation… « Peut-être pour certains…D’autres se sont adaptés. Ma généraliste ´référente » ne travaille plus le mercredi. Ne fait pas de visites à domicile, évidemment. Et surtout, ne fait plus rien en dehors de la prise de tension, du renouvellement de mes ordonnances de spécialistes. Si question? Elle a toujours un copain spécialiste auquel elle m’adresse. Sinon elle hospitalise. Il n’y a plus que trois autres généralistes dans le quartier, pourtant peuplé de retraités cossus. Mais « ils ne prennent pas de nouveaux patients », m’assure le pharmacien.

            2. vengeusemasquée

              Oui alors mon médecin est conventionné mais secteur 2, faut pas déconner non plus.

          2. Quiet Desperation

            « Le mieux paraît-il c’est ophtalmologiste. Rente assurée, pas de risque RC, pas de gardes… »

            Par hasard, c’est la profession d’un ami de plus de 30 ans : la seule chose réelle dans ce que tu avances, c’est le montant des revenus, effectivement confortables.

            Mais il commence tous les matins à 7 h et travaille jusqu’après 21 h, six jours sur sept. Il voit rarement le soleil… Il a des gardes, car il est le seul dans un rayon de 30 km, et les accidents aux yeux arrivent, dans une région de métallurgie et de bûcheronnage.
            Pour la RC, cela peut arriver également, plus rarement il est vrai que pour un anesthésiste ou un chir.

            Il a 66 ans, 67 cette année, pas de successeur, et il vient de se découvrir un petit cancer…

            1. Voleurdufeu

              Je ne porte aucun jugement. Je me borne à exposer ce que disent les étudiants en médecine que j’ai rencontrés… Dans un service de chirurgie du cerveau, m’étonnant qu’aucun d’eux ne veuille s’orienter vers cette prestigieuse spécialité…Peut-être en effet ne souhaitent-ils pas travailler 72h par semaine comme ton ami, compte tenu des ponctions qui les attendent.

              1. Black Mamba

                J’ai un cousin par alliance qui est ophtalmologiste, il travaille beaucoup certe mais il adore son métier, il prend tous les trois mois 15 jours de vacances pour voir le soleil 😉

    2. Pheldge

      Faut que tu arrêtes de flipper avec le tiers payant : à la Ré union, c’est en place depuis des années, et pour les professionnels de santé, c’est le jackpot ! les salles d’attente sont pleines « parce que c’est gratuit » , les cabinets de 2 ou 3 médecins se font facile entre 20 et 30 actes par jour ( à vue de nez …) et ont les moyens de payer une secrétaire qui gère le bouzin et fait rentrer le pognon !
      Et crois moi, de l’infirmier au spécialiste, ça vit très bien ! en plus avec la défiscalisation de l’investissement immobilier , minimum d’impôts , voire aucun si on se démerde bien .

      Alors, c’est pas beau le tiers payant généralisé ?

      1. Aristarque

        Dans l’ île Bourbon, sûrement comme dans les autres îles tout aussi probablement. Mais dans le vaisseau amiral, j’ai comme un doute…

        1. Black Mamba

          Je suis d’accord pour la paix sociale dans les dom tom , le gouvernement dépense sans compter.
          Il nous presque 3 mois pour avoir un règlement et il faut chaque ligne que tout est bien rentré et combien de fois il faut réclamer le ticket modérateur pour les autres organismes.
          L’indépendance devient un luxe …

          1. Pheldge

            Venez vous installer ici ! 🙂 avec « Doublevépé ! je vous ferai visiter.

            PS: revoir plus haut mon mauvais jeu de mot avec « WP » … 🙂

            1. Black Mamba

              WP n’aime pas les coins tropicaux , il a trop chaud avec sa fourrure :mrgreen: je lui avais proposé avant son installation de voir si la Guyane pourrait lui plaire …ce fut un échec entre les cafards, les moustiques et autres bestioles et il en assez de l’administration française.

              1. Quiet Desperation

                Et l’Australie n’est pas trop chaude ? sans compter l’animation fournie avec ses salties, ses water buffaloes, ses taïpans… heureusement qu’il y a « all the dear little kangaroos flying about » comme disait la duchesse de Berwick…

                1. Black Mamba

                  Normalement , il fait trop chaud pour WP surtout du côté de Perth, je le sais bien mais son subconscient a décidé que c’est le pays idéal .
                  De toute façon on n’est pas prêt de partir … je le laisse à ses rêveries.

          2. Aristarque

            Encore un sujet qui trahit l’énervement de BM. Outre sa xydeslie coutumière, voila-t-il pas maintenant qu’il manque des mots dans ses textes…

            1. Black Mamba

              Yep, en général je détecte avant la validation les mots absents du texte mais présent pour moi en esprit, là je les ai loupé 😕
              « Il nous *faut presque 3 mois pour avoir un règlement et il faut *vérifier chaque ligne que tout est bien rentré et combien de fois il faut réclamer le ticket modérateur pour les autres organismes. »

      2. Calvin

        Le problème du Tiers – payant n’est pas le coût au démarrage mais celui qui va arriver après une telle déresponsabilisation.
        Les médecins seront moins bien payés, seront surchargés, et les remboursements de plus en plus faibles.
        Mais, par chance, les cotisations vont augmenter….

        1. Pheldge

          Justement , avec la dé-responsabilisation de certains le coût va exploser, et on rognera sur les remboursements « des riches et des nantis » .

      3. Voleurdufeu

        @pheldge 16h51 Bien sûr. La SS est une rente pour les médecins, même s’ils refusent d’en convenir. Imaginez une assurance auto obligatoire (indépendamment de la propriété d’une automobile), prélevée comme un pourcentage de votre salaire (si vous en avez un), gratuite autrement. Sans malus, ni franchise. Ce serait le pactole pour les marchands d’automobiles, les carrossiers, etc. Avec à la clef contrôle de leur activité, habilitations diverses, puis fonctionnarisation. Juste ce qui va arriver à la médecine libérale. Et oui, on ne peut pas avoir le beurre et l’argent du beurre. Les futurs médecins l’ont bien compris ( voir ma réponse à bm plus haut).

  10. Christophe

    La « mise sous tutelle administrative » date de juillet dernier.

    Ca sentait donc déjà fort le chocolat. Je me suis donc payé un petit plaisir : j’ai résilié (oui oui) immédiatement la LMDE de mon môme… avec une belle lettre expliquant qu’au vu des développements, je ne pouvais plus avoir « confiance ».
    😉

    Il s’agit d’un simple racket. Une entreprise de type mafieuse. Non seulement ils prennent la thune, mais en plus font des dettes.

    Bref.

    On sait déjà ce qui va se passer : ils vont balancer les étudiants dans le régime général. Ce qui est (en soi) logique. Au passage, ils se féliciteront, pile poile pour l’élection de 2017. Un peu comme le « tiers payant pour tous ».

    Et bien entendu on ne parlera plus jamais de l’ardoise de 35 millions d’euros.

    De ce point de vue, parler de faible médiatisation est sérieux un understatement.

    Pendant que les veaux sont charlie, et fondent en larmes sur les grands sportifs disparus en hélico…. la fauche continue de plus belle.

    1. Calvin

      Les problèmes financiers de la LMDE ont été détectés en 2013, la MGEN la soutient depuis septembre 2013, la tutelle a été déclenchée en juillet 2014, et, enfin, la sauvegarde judiciaire déclenchée en février dernier.
      Les étudiants ne rejoindront pas le Régime Général (trop de divergences) mais seront gérés par les logiciels de la CNAM.

    2. gameover

      « ils vont balancer les étudiants dans le régime général.

      Comme avant quand les enfants étaient sous le régime de leurs parents jusqu’à 25 ans s’ils faisaient des études ce qui était une distorsion entre étudiants et travailleurs.

      1. Petitpatapon

        Il me semble que les enfants qui faisaient des études étaient toujours sous la mutuelle des parents mais devaient aussi payer la mutuelle étudiante. J’ai souvenir d’avoir dû payer la MEP pendant toutes mes études, et c’est pourtant la mutuelle de mon père qui m’avait remboursé mes premières lunettes. Ce qui rend encore plus « incroyable » la faillite de la MNEF

        1. Petitpatapon

          Oups erreur de ma part induite par le fait qu’on appelle cela mutuelle étudiante mais qu’en fait il s’agit de régime de base

        2. Calvin

          Je rappelle que la mutuelle étudiante, c’est pour rembourser la part complémentaire au régime obligatoire.

          1. gameover

            Je parlais pour ma part de la sécurité sociale étudiante obligatoire et payante à partir de l’âge de 20 ans (env. 220E par an) excepté pour certaines professions où c’est 21 ans ou la SNCF pour laquelle ce n’est pas nécessaire.

            Ce régime au 1er euro est fourni par les mutuelles étudiantes tel que la LMDE qui doit agir en tant qu’intermédiaire rémunéré et qui propose en additionnel une mutuelle. Mais même si on choisit pas de complémentaire les enfants doivent souscrire à la LMDE.

            C’est pour cela qu’en final on appelle mutuelle la SS étudiante de base puisque toutes les relations à la sécu se font au travers de par exemple la LMDE.

            C’est du moins comme cela que ça se passe en Rhone-Alpes.

            1. gameover

              « ….excepté pour certaines professions où c’est 21 ans ou la SNCF pour laquelle ce n’est pas nécessaire. »

              Je parlais de la profession des parents là… bah oui, étudiant SNCF ça existe pas encore 😀

          2. Non.
            La LMDE, SMEREP et tralala ont les rôles des caisses primaires, des couvertures premiers euros et ont une délégation de service public. Les étudiants sont donc *obligés* d’avoir une telle mutuelle.

            1. Calvin

              Oui, les étudiants sont tous inscrits sous ce régime.
              C’est bien un régime obligatoire.

              1. Caton

                S’agissant d’un régime « professionnel » et non légal, il ne peut avoir de caractère obligatoire.

    3. Karamba!

      Oui c’est la technique en général, dissoudre ce qui merdouille et produit des déficits dans ce qui fonctionne. Il fut un moment où il était question de verser le régime des auteurs (excédentaire) dans le régime général. Mais au bout d’un moment ça devient difficile de cacher la poussière sous le tapis. Je note ainsi que si le gouvernement parle de mission commando (?!) pour résoudre les problèmes de traitement de dossiers du RSI, personne ne parle du trou dans la caisse qui de tête était déjà conséquent à l’époque où je relevais de ce régime…

  11. lolo

    Le problème avec les politiques, c’est que lorsqu’ils passent le bâton relai à « l’opposition », ils se retrouvent avec presque plus de pognon public gratuit et le vivent difficilement, se séparer du personnel de maison doit être douloureux.

    Faut bien qu’ils se débrouillent, après tout c’est la jungle, alors vivent les mutuelles estudiantines et dommage pour les péages ça rapportait un max.

  12. Marco33

    La première force d’opposition que rencontre un président nouvellement élu, ce n’est pas le parti d’en face qui vient de perdre, non, ce sont les syndicats de ce pays.
    Un président normalement équipé de gonades, devrait envoyer tout ce qui compte comme enquêteur (parlementaire, Fisc, police, …), dans les comptes et le fonctionnement de tous les syndicats, caisses et autres mutuelles soient disant co-gérées.
    Vu les quelques jaillissement passés trop gros pour passer incognito par les média (Tiens, où en est-on avec le CE d’EDF géré par la CGT?), il y a fort à parier que le nouveau président aurait plus que de la tranquillité pour instaurer des mesures pragmatiques généralement combattues corps et âmes par les corporations syndicales.
    Mais faut pas rêver : le rapport Perrucheau avait été classé « Secret Défense ». Perso, ce n’est pas anormale : employée comme arme dans un autre pays, celui-ci coulerait comme le notre!
    Plus sérieusement, une telle opération main propre obligerait à doubler les capacités d’accueil de nos maisons d’arrêts…

      1. bob razovski

        Tss tss…

        Il ne peut y avoir de délinquants dans le camp du bien.

        Le camp du bien, c’est le bien, voilà tout. 😉

    1. Caton

      Oui, et ça marcherait tellement bien, puisque les fonctionnaires du fisc, du parlement, du sénat, et de la police ne sont absolument pas syndiqués…

      1. Marco33

        On en trouve toujours qui ont une haute opinion du service public et de la probité : ils ne sont généralement pas syndiqués et ils ne s’expriment guère de peur d’être ostracisés dans leur propre environnement pro.
        Je le sais car j’en ai côtoyé.

    2. Karamba!

      Comme est-il possible que les commissaires européens si promptes à critiquer toutes les spécificités culturelles françaises ne se soient pas encore mêlés de la moralité de nos syndicats mafieux. La logique voudrait que toutes ces structures auxquelles une minorité d’actifs consent à adhérer soient dissoutes et que des peines de prison fermes soient prononcées.

    3. Deres

      Si tu crois que tu pourras gouverner longtemps avec des grèves rampantes d’EDF, de la RATP, de la SNCF, de la Poste, des enseignants, de la police, du zèle dans toutes les administrations y compris les ministères, tu te fais des illusions. Le reste des français qui ne peut plus vivre et les entreprises privés qui ne peuvent plus travailler crieront grâce très vite en te demandant de partir si nécessaire.

      1. Marco33

        Tatcher l’a fait.
        Faut juste savoir tenir bon et employer la force.
        Cela n’est pas du tout bisou-compatible et c’est politiquement pertinent dans les premiers mois du pouvoir.

        1. Flash

          Thatcher a dû céder la première fois.

          Un coup comme ça, ça demande de la préparation, un sens tactique, une vision stratégique.

          Par conséquent, jamais tu ne verras ça en France où l’amateurisme, l’improvisation et l’opportunisme sont les trois caractéristiques de tout politique digne de ce nom.

        2. Deres

          Déjà qu’aucun de nos hommes politique n’a de parties viriles, imaginer une femme politique qui en ait est de l’utopie dans notre pays.

      2. Marco33

        J’oubliais : quelles crédibilités auraient les syndicats quand le tapis aura été secoué?
        Les cadres de ces syndicats auraient plutôt à se méfier de leur propre base! Et puis en maison d’arrêt, c’est plus dur d’organiser des manifs…

      3. vengeusemasquée

        En attendant, demain je prends l’avion. J’ai sérieusement envisagé d’avoir recours aux transports en commun pour me rendre à l’aéroport. Puis j’ai vu que la SNCF faisait grève aujourd’hui. Du coup, j’ai commandé un VTC. Voilà, comme d’hab.

            1. Black Mamba

              Je souhaite juste savoir si son projet d’expatriation est toujours d’actualité ou si c’est tombé à l’eau …

              1. vengeusemasquée

                Je pars en vacances pour quelques jours et oui en dehors de France. Mais non, ce n’est pas le départ définitif, lequel n’est pas tombé à l’eau pour autant. J’espère que cette année sera la bonne. Chéri a des pistes intéressantes. Ca se précise. Je te tiendrai au courant. 😉

                1. Calvin

                  Ben nous aussi, hein ?
                  C’est important la diaspora française.
                  Je ne vois que ça pour relever le pays, plus tard…

    4. Deres

      Le problème c’est que ces gens ont raison de défendre leur intérêt personnel même si cela va à l’encontre de l’intérêt général. Notre souci vient vraiment de notre classe dirigeante qui a sciemment depuis des décennies mis en place une société corporatiste avec des statuts différenciés. Diviser pour mieux régner a toujours été leur motto, et non l’égalité de façade mi en avant. Et les politiques ont maintenant beau jeu de dire que réformer est difficile car ils ont volontairement mis en place un système où toute réforme se fait nécessairement à l’encontre d’intérêts de groupes puissants. En bref, ils se sont eux même rendus incapables d’agir pour l’intérêt général. Et on comprend facilement qu’eux même constitue une des groupes avantagés avec leur statut avantageux (impôts, placards, cumul, …) qui est solidaire dans la pratique avec ces autres groupes.

  13. zelectron

    Depuis le temps, si le socialisme avait réussit quoi que ce soit, ça se saurait ! Il restera un attrape-gogo comme bien d’autres élucubrations . . .

    1. Greg

      HS concernant l’autre jour zelectron, tapez
      Le dernier restaurant avant la fin du monde
      dans google et vous verrez peut-être ou je voulais en venir, à propos
      du temps des voyages stellaires, et de votre ça dépend des vaisseaux…

  14. Karamba!

    Et dire que s’il n’avait pas fait une nouvelle boulette entre temps, on pourrait avoir aujourd’hui DSK à l’Elysée en plus de Cambadélis à la tête du PS. Le combo gagnant. Elle fait bien son boulot la justice, c’est évident…

    Et naturellement la spécialité première de tous ces Tartuffe est de distribuer des leçons de morale aux français à longueur de journée… Coup de boule + balayette…

  15. obrohm

    Ce qui est magique c’est qu’il s’agit d’équilibrer une caisse pour l’une des tranches de la population qui à le moins de frais médicaux…

  16. lcdsm

    La gestion on s’en fout pourvu que nos zélites socialistes s’en mettent plein les fouilles… C’est ça la gestion collective rien pour toi tout pour moi.

    1. vengeusemasquée

      ah c’est bien, c’est très chouette comme idée. Décidément, les zélus sont bien plus importants que tout un chacun. Parce que si toi tu te fais calomnier publiquement, bon courage pour obtenir gain de cause.

  17. Hawx

    Petit témoignage d’étudiant:
    Quand j’ai eu à souscrire à une mutuelle des étudiants, j’ai fait comme tut le monde et je suis allé à la LMDE. Pas de chance, je suis assez fragile (salopards de gènes déficients…), et je suis donc souvent malade. Avec la LMDE, les délais de réponse sont monstrueux, les (rares) conseillers pas aimables pour un sou, les agences ont des horaires encore pire que ceux des bureaux de poste…

    J’ai craqué l’année dernière et j’ai switché (en dépit des cris d’orfraie de ma « conseillère personnalisée LMDE » contre cette mutuelle malfaisante – *insérer ici un gif de capitaliste assoiffé d’argent/de sang*) pour la SMENO, qui ne bénéficie pas (je n’ai jamais su les détails) du même statut que la LMDE.

    En clair, c’est une gestion privée. Et c’est magique, ça marche bien mieux, de manière plus rapide, et je suis mieux couvert. Marrant non?

    Bref: parents, privilégiez tant que faire se peut la SMENO…

  18. Pheldge

    Ah que tu parles comme Johnny :  » j’ai fait comme tut le monde …  » , et l’amur aussi ? 🙂 🙂

    1. Hawx

      Smartphone plus gros doigts, un combo gagnant 🙂
      Un (léger) manque de relecture est aussi à blâmer…

    1. Greg

      Ah, les pluies ont encore le droit de redoubler ?
      Parce que chez nous des pédagogues constructivistes veulent supprimer le redoublement…

  19. yoananda

    Le socialisme, c’est la générosité avec l’argent des autres. Tant qu’il y a de la croissance, toutes les petites affaires entre copains peuvent être enfouies avec la poussière sous le tapis, sans que ça ne gène personne.

    Mais la, à l’heure ou les productifs croulent sous les charges, il est temps de demander des comptes à tous ces planqués donneurs de leçons de morale.

    1. Deres

      Je n’ai vu cela dans aucun programme présidentiel … A mon envie, tu peux te gratter pour demander le moindre compte …

  20. Calvin

    HS mais comme je suis tombé dessus ce soir…
    J’ai vu dans la gazette du conseil général 13 (celui qui porte bonheur à Guerini) le nouveau découpage des cantons et la répartition des électeurs.
    On croirait que Defferre est encore à l’Intérieur !!!
    Des cantons favorables à la Droite rassemblant 45.000 à 60.000 électeurs, des cantons favorables à la Gauche avec 30.000 à 40.000 électeurs.
    Et puis…
    Et puis, j’ai réfléchi.
    Les cantons de droite ne basculeront sans doute pas, mais les cantons de gauche sont, de fait, prenable par le FN…
    Même ça, le tripatouillage électoral, ils sont en passe de le rater.
    Les socialistes ont utilisé les mêmes méthodes qu’avant mais dans un contexte très différent…

  21. thom__yorke

    « De son côté, Jean-Christophe Cambadélis, l’actuel premier secrétaire du PS, aura, lui, été condamné à six mois d’emprisonnement avec sursis et 20.000 euros d’amende, là encore pour emploi fictif et abus de confiance – rassurez-vous, la sanction ne fut pas assortie d’une peine d’inéligibilité, ouf. »

    Une chose qui me tue. Pour rentrer dans n’importe quelle fonction publique, même de catégorie C, il faut avoir un casier judiciaire vierge. Mais cela ne s’applique bizarrement pas à tout le monde…

    1. gameover

      Amnistie

      « Au bout de huit ans de procédure, des peines de prison avec sursis – la plupart étant couvertes par la loi d’amnistie votée après la présidentielle de 1995 – et des amendes ont finalement été prononcées à l’encontre de 17 prévenus, dans le procès des emplois présumés fictifs de la MNEF. Jean-Christophe Cambadélis a été condamné à six mois d’emprisonnement avec sursis et 20 000 euros d’amende, pour une supposée mission de conseil sur les étudiants étrangers, entre 1991 et 1993. Marie-France Lavarini a reconnu n’avoir jamais effectué de véritable mission pour la MNEF et a remboursé l’argent perçu. Jean-Michel Grosz a été condamné à deux ans avec sursis et 150 000 euros d’amende, et Olivier Spithakis à deux ans avec sursis et 50 000 euros. »

  22. hop hup

    Dans une question parlementaire qu’il vient d’adresser à la garde des Sceaux, Christiane Taubira, le député du Pas-de-Calais Guy Delcourt (PS) propose d’étendre le blocage administratif aux sites diffusant des contenus injurieux ou diffamatoires pour les élus. Il demande dans le même temps de basculer ces infractions dans le Code pénal afin de muscler la réponse judiciaire.

    La récente loi sur le terrorisme a entrepris plusieurs réformes d’ampleur dans notre droit. Spécialement, elle a transféré dans le Code pénal l’apologie du terrorisme et son incitation. L’intérêt ? Outre la comparution immédiate, cela fait jouer une prescription étendue à trois ans afin de frapper des propos nettement plus anciens. Aujourd’hui, comparativement, les messages vieux de trois mois ne sont plus attaquables au titre de la diffamation publique. La même loi a aussi activé le blocage et le déréférencement administratifs des sites diffusant ce genre de contenus, et donc sans intervention du juge (voir notre actualité complète là ou là).

    Cette brèche ainsi ouverte devrait prochainement être exploitée pour d’autres infractions. François Hollande et le gouvernement voudraient par exemple l’étendre aux injures et diffamations à caractère raciste ou antisémite. La ministre de la Justice a de même suggéré de « confier à l’autorité administrative la possibilité de bloquer les sites et messages de haine raciste ou antisémite ».

    critiquer le gouvernement = site bloqué j’ai bon avec c’ette nouvelle loi ?

    1. hop hup

      bizarre que ça ne fasse pas plus de vague que ça ?

      c’est pourtant un pas de plus dans le flicage de l’internet qui est proposé là

      1. Honorbrachios

        pourquoi ça ferait du bruit ?! tous les journaleux, journaux sont à la solde des socialistes et le message à faire diffuser depuis quelques mois est : Tout va bien, le gouvernement travaille et résoud les problèmes les uns après les autres, l’économie repars, la preuve le chômage (sic) baisse, la croissance repars (de 0,4 à …0,3), il n’y a pas de problème de Rsi, les gens l’invente, si les gens vote FN, c’est parce ce qu’ils sont pas gentils et débiles

Les commentaires sont fermés.