Collèges : Najat Vallaud-Belkacem va lutter contre l’ennui

Le mercredi, c’est la journée des enfants, des quatre-heures à moteur et des invitations à goûter quand il y a un anniversaire. C’est pour ça que les ministres se retrouvent pour manger un BN, papoter de leurs petits soucis et expliquer ce qu’ils vont faire pour occuper le terrain médiatique résoudre les problèmes des Français.

Et ce mercredi, Najat Vallaud-Belkacem, qui est l’actuelle excuse au poste de ministre de l’Éducation nationale, a pris la parole. De sa petite voix clairette et décidée, elle a présenté sa réforme du collège. Parce que le primaire, c’est bon, cela a déjà été consciencieusement bombardé réformé, alors on peut passer au secondaire. Ça tombe bien, c’est connu : le collège, en France, il faut le réformer. Et puis cela faisait longtemps qu’on n’avait pas fait une réforme au sein de l’Éducation nationale (en plus, comme les réformes, ça marche, autant s’y mettre).

Bref, Najat, pimpante et énergique, s’est donc attelée à présenter les grands axes de « sa » réforme qui mettront l’accent sur la nécessité de ne surtout pas en finir avec le collège unique (dont les résultats particulièrement flatteurs méritent qu’on prolonge l’expérience), et ce, même si elle pouvait laisser supposer le contraire il y a encore quelques semaines. On va plutôt utiliser un petit sabir communicationnel, chose en vogue au gouvernement actuellement. On dira qu’on ne veut plus des « collèges uniformes », et pouf, l’affaire sera pliée (au moins sur le plan Slogans & Mots Clefs). Autrement dit, ce sera toujours le collège unique, mais pas uniforme. Tout le monde sera logé à la même enseigne, mais il y aura des petits ballons colorés, des tenues à paillettes et des flonflons joyeux. C’est tout de suite plus festif.

fascism - socialism

Au-delà de ce gros nuage communicationnel volontairement opaque, cette réforme comportera trois points : des enseignements interdisciplinaires, un accompagnement plus personnalisé des élèves et, surtout, plus de petits groupes homogènes d’élèves « pour mieux les faire progresser ». Package qui s’établit à cinq heures par semaine dans l’emploi du temps des élèves, et qu’on trouvera facilement puisque, je vous le rappelle, suite à la précédente réforme des rythmes scolaires, pouf, de nombreuses plages sont apparues pour les activités rigolotes, innovantes, ludiques et décalées.

Et qu’est-ce que ça veut dire, concrètement ? Eh bien on va jouer sur la transversalité, le mélange des matières. Tout comme certains louangent lourdement la mixité sociale, la nécessaire abolition des barrières de genre et la fin des tropismes sexuels arriérés, Najat nous propose de transversaliser au moins partiellement les apprentissages par des interpénétrations réciproques de matières l’une dans l’autre, dans une sorte d’osmose entre les élèves et la matière, la matière et les enseignants, les tables, les chaises, les craies et les bics 4 couleurs. Pour choquer le bourgeois, on appellera ça des Enseignements Pratiques Interdisciplinaires (EPI), et, dès la cinquième, on fera travailler les élèves par petits groupes. C’est époustiflant.

destroutourer l'intemporel

Attention cependant, les thématiques de ces groupes de travail sont déjà bien définies : le développement durable bien sûr, un peu de sciences et société, une thématique sur le corps, la santé et la sécurité. On parlera aussi d’information, de communication, et – rassurez-vous – de citoyenneté, indispensable en ces jours de charlisme galopant. On pourra évoquer les langues et cultures de l’Antiquité (ce qui ne veut pas dire des cours de grec et de latin, il ne faut pas pousser tout de même), proposer des thématiques pour la culture et la création artistique (que nos enfants ne grandissent pas idiots, n’est-ce pas), et aborder les langues et cultures régionales et étrangères, toujours pratique lorsqu’il s’agit de fuir la France s’intégrer dans certains quartiers s’ouvrir au monde. Ah, et puis il y aura une thématique sur le monde économique et professionnel, ne l’oublions pas.

Au passage et pour illustrer à la fois ces thématiques frétillantes et la nécessaire transversalité des matières, la ministre cite notamment l’exemple d’un projet de maquettes d’éoliennes qui mobilise des connaissances en physique, en Sciences de la vie et de la Terre (SVT), en technologie et pas du tout en économie ni en bon sens qui montrent pourtant que ces engins sont néfastes pour l’environnement, ont un rendement catastrophique et coûtent un blé dingue au contribuable. On s’en fiche, après tout : on forme des citoyens.

Mieux : en procédant ainsi dans une farandole de matières et d’interactions en petits groupes ludiques, on le fait sans qu’ils s’ennuient ! En effet, pour la ministre,

« le vrai problème qu’on a aujourd’hui au collège c’est que les élèves s’ennuient. Il faut réveiller leur appétence et qu’ils sortent du collège en maîtrisant le français, les maths, l’histoire-géo. »

Bingo ! Il suffisait d’y penser !

bingo pas twingo

Pour leur faire maîtriser le français, les maths et l’histoire-géo à la sortie du collège, on va leur faire construire une éolienne, et on va ajouter des heures sur la citoyenneté, les langues et cultures régionales et du développement durable, pardi ! Rappelons qu’apprendre à lire, écrire et compter est déjà entièrement couvert au niveau du premier cycle, avec le brio que l’on sait.

Avouez que sur le papier, ça envoie du steak, cette réforme.

Bien sûr, tout ceci ne peut pas se passer de nécessaires gros moyens (humains, financiers), sans lesquels toute réforme ressemble simplement à du bricolage de gestionnaire sans envergure étatique. Il faudra donc un plan d’embauche. Heureusement, 4.000 emplois sont prévus (mais étaient déjà budgétisés depuis longtemps, rassurez-vous, avec ou sans réforme, le contribuable aurait payé).

Enfin, cerise sur un gâteau déjà fort copieux, la ministre a choisi d’insister dans sa réforme sur la nécessité d’impliquer davantage les parents (notez le mot « impliquer » – comme on implique un complice – et pas « responsabiliser ») afin de garantir la réussite des élèves, notamment grâce au livret scolaire unique numérique, qui promet déjà toute une croustillance de couacs et de petites misères que seule une administration bureaucratique mammouthesque peut se permettre lorsqu’elle danse la polka sur les jeunes générations.

the lol beaver

Finalement, c’est intéressant, cette idée de faire une réforme. Parce que cela veut dire que les problèmes, décelés lors des précédentes réformes, n’ont pas été résolus, ou que de nouveaux sont apparus depuis. En creux, cela veut probablement dire que les réformes ont échoué (parce qu’elles ont introduit de nouveaux problèmes ou n’ont pas su résoudre les anciens). Comme cela fait 40 ans qu’on empile réformes sur réformes, on devrait immédiatement se poser la question : qu’est-ce qui nous assure que cette réforme supplémentaire ne va pas à son tour oublier de résoudre les problèmes dont elle entendait s’occuper, et qu’elle ne va pas en ajouter de nouveaux ? Qu’est-ce qui nous dit que ça va bien se passer ?

Eh bien rassurez-vous : rien du tout ! Et vu l’historique des précédents ministres en général, ceux de l’Éducation en particulier, et plus spécifiquement de l’actuelle, on a même plutôt une bonne assurance d’échec.

Alors, heureux de payer pour tout ça ?

J'accepte les Bitcoins !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez Draghi et Yellen dehors, terrorisez l’État et les banques centrales en utilisant Bitcoin, en le promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !

Commentaires361

  1. Calvin

    Miam !
    Excellent billet.
    Les pédagogues sont fans de ces réformes qui changent tout sans rien changer.
    Les enseignants un peu beaucoup moins.

    1. Black Mamba

      La véritable avancement que je souhaite c’est la réformation la politique française.
      Il faut faire table rase et recommencer à zéro: RESET

      1. climaine

        oui voila!

        d’ailleurs la semaine derniere à la visite médicale scolaire obligatoire on a demandé à ma petite fille de 4 ans:

        « alors t’es un garçon ou une petite fille ? »

        1. Calvin

          Oui, la question est trop biaisée.
          Il aurait fallu qu’elle demande :
          « Alors, tu te sens un garçon ou une petite fille ? »

          1. Hobbes

            Je dis NON !
            Demander à quelqu’un s’il  » se sent » féminin ou masculin c’est déjà choquer l’identité sexuelle et stigmatiser le transsexualisme. C’est mal et pas du tout éco-conscientisé, on dirait que t’as raté les ateliers citoyens au collège …

            1. Calvin

              Ces ateliers, je les passe dans les toilettes des filles avec Suzie Derckins…
              Ch’uis pas trop au courant des termes techniques.

          2. Pheldge

            au passage Calvin mes balises et fermeture ne passent pas ! j’ai loupé quoi , ô petit garçon en avance sur son âge pour ces questions là ? merci 🙂

                1. gameover

                  Vécu sur un site :

                  – Si vous avez perdu vos identifiants, cliquez sur « identifiant oublié »
                  ….
                  ….
                  – « Veuillez vous identifier… »
                  ….
                  ….
                  J’envoie un mail
                  ….
                  ….
                  – « Veuillez utiliser le site pour récupérer vos identifiants »

                  argghhhh !

              1. Calvin

                Je refais :
                Gras = [strong]bla [/strong]
                Italique = [i]bla [/i]
                Barré = [strike]bla [/strike]
                Il faut remplacer les crochets par des symboles plus grand et plus petit.

                  1. Black Mamba

                    Tu as compris qu’il fallait utiliser les signes mathématiques supérieur et inférieur pour les balises, n’est ce pas ?

                    1. Quiet Desperation

                      Je n’y crois pas un seul instant ! GO ne saurait errer pareillement, et moins encore l’avouer : c’est donc nécessairement une chausse-trape au but encore mystérieux, mais l’esprit machiavélique de notre génie des alpages va cruellement frapper les innocents qui sont entrés dans son jeu !
                      CYA !!!!

                    1. Pheldge

                      Merci à tous et toutes (je fais essprès de mettre le masculin en premier bicauze ce soir je me sens une âme de Rebelle ! 🙂
                      C’est du Html combien passe que en 5 la syntaxe c’est comme Bonzaye l’écrit 15 h 51 … {b}Caramba{/b}
                      Déjà que l’éditeur de post n’a pas d’origine les balises élémentaires … c’est pas du boulot ça M’sieur Hache !

                      C’est du gagne petit ça ! c’est pas comme ça que vous allez redresser la situation du Blog 🙂 🙂

                    2. Calvin

                      Les crochets sont utilisés sur les forum (ou BBC) mais WordPress (et h16 in fine) autorise les chevrons (plus petit et plus grand) comme les balises html.

        2. Val

          @climaine , quelle bande de malades , comment espèrent-ils être respectés des enfants ? Un enfant de 4 ans a déja compris qu’il rentrait chez les fous à lier …

          1. climaine

            et ma petite fille devant sa mère a répondu à cette connasse: « Mais!………je suis une fille ! »

            genre, elle est con ou quoi ?

    2. Dr Slump

      h16, 2 typo dans votre papier du jour: vous vouliez sans doute dire « Najat-truc-etc va CAUSER des ennuis.. ». Et puis ce n’est pas « époustiflant » mais « époustouflifliant ».
      Sinon, merci pour ce rapport sur le dernier festival gouvernemental, Jerry Golay.

  2. Le Gnôme

    Il n’y a pas de problèmes qu’un bonne réforme ne puisse résoudre.

    L’embêtant, c’est que la bonne réforme entraîne la naissance d’autres problèmes qui nécessiteront l’adoption d’un autre réforme et ainsi de suite.

    A la sortie, une chatte n’y retrouve pas ses chatons, qui périront assurément.

      1. MadeInCH

        La vache piétinerait invonlontairement les petits chaton en tentant de les cherchers lorsqu’elle (la vache) entend leurs petits cris stridents plaintifs.

  3. Aristarque

    A mon époque, le credo était que le gamin devait arriver en cours moyen 1ere année de l’école primaire, en sachant lire, ecrire et maitriser les quatre opérations de calcul… C’était l’ultime limite fixée pour ces bases. Maintenant, tout donne l’impression que si cela est obtenu en fin de troisième’ alléluia!!! Vu la qualité des grands parents et parents, je n’ai pas l’impression qu’ont été enfantés des débiles profonds depuis deux générations… 😕

    1. Calvin

      En même temps, ton époque, la IIIe République, c’est loin, hein ?
      Blague à part, avant, le certificat d’études venait célébrer la fin des études nécessaires avant de pouvoir apprendre un métier.
      C’était à 11-12 ans.
      Maintenant, on attend 18 ans pour commencer à penser à apprendre un métier.

      1. Black Mamba

        « on attend 18 ans pour commencer à penser à apprendre un métier. »
        et encore, c’est vite dit … à 18 ans, certains ne savent toujours pas quelle orientation prendre.

        1. Alecton

          Perso à 25 ans, même avec un DUT en poche je ne savais rien faire… Du coup maintenant j’suis fonctionnaire… 😉

          1. Black Mamba

            Mon fils passe son Bac cette année mais il n’est pas motivé du tout pour faire des études.
            Tous ses professeurs sans exception sont formels, il est intelligent voir au-dessus de la moyenne mais dès qu’il s’agit de mettre ses connaissances sur le papier, là ça dérape, on sent déjà une phobie administrative :mrgreen:
            Je pense l’envoyer directement en Australie pour lui laisser le temps de réfléchir à son avenir …

                  1. Black Mamba

                    L’idée est de le mettre en terrain « hostile », il doit apprendre à survivre … après pour les études, une fois qu’il aura décidé, on verra …

                    1. Francis

                      l’Estonie !
                      Pour de l’expérience en terrain hostile ça peut gérer… Dépends de ce que vous entendez par terrain hostile. Etant en Estonie depuis 2012, les ado qeu je vois sont plutôt souriant (mais pas dans la capitale, Tallinn).

            1. Deres

              Attention, la phobie administrative, cela peut mener très loin. Il risque de devenir un député socialiste. Il faut rapidement le corriger.

                1. paf

                  il a meme pas reussi a degager un petit hobby ou un petit interet pour quelque chose de particulier? Il fait quoi a part socialiser et fumer des joints, de la playstation ?
                  Met-le dans une ecole de commerce, a la sortie il sera producteur, il pourra traverser la vie sans rien y comprendre avec du cash dans les mains…

                  1. Black Mamba

                    Son hobby, c’est de donner des conseils, les solutions des jeux vidéos lorsqu’il joue en réseau sur la Wii et il regarde de tout sur YouTube …

            2. Dahu

              Pourquoi en Australie?
              J’y suis depuis un an, et franchement, c’est pas oufissime comme l’on croit en France. Surtout pour les jeunes qui choisissent le WHV, c’est juste bon pour devenir esclave dans une ferme…
              Et globalement le gouvernement actuel est aussi stupide qu’en France, mais pas pour les mêmes raisons… Même les australiens fuient leur pays pour aller aux USA ou en Asie, alors réfléchissez-y à deux fois si vous cherchez l’Eldorado…

              1. Black Mamba

                Ma fille est en ce moment en Australie, c’est sa deuxième année, elle a galéré dans les petits boulots … C’était avant tout pour la faire changer d’horizon et de perspective, elle y est allée à contre cœur mais maintenant, elle ne veut plus revenir, elle a trouvé un boulot dans sa branche, elle a fait en France une formation dans un IUT de mécanique, en 3 semaines, elle a changé de post dans l’entreprise, elle a plus de responsabilité et sa formation en interne est très intéressante . La vie, là-bas, lui plait .

              2. Totallystone

                « Surtout pour les jeunes qui choisissent le WHV, c’est juste bon pour devenir esclave dans une ferme… »

                Moui, ça contraste drôlement avec ma propre expérience. Mis à part une cueillette de tomates à la tache où on n’arrivait pas à dépasser 80-100$ par jour (on a rapidement changé de boulot!) on était plutôt à 17-19$ de l’heure, voir pour une cueillette de pommes (tazmanie) à 300$ par jour (6.5 jours par semaine pendant 5 semaines). C’est sûr, quand c’est à la tache il faut mouiller sa chemise, mais ça rapporte.

                En travaillant uniquement dans des fermes on gagné suffisamment en moins de 3 mois pour visiter l’australie 5 mois de plus et passer un mois sur le retour (NZ, Rarotonga & cote ouest US).

                1. gameover

                  Oui $20 de l’heure c’est le mini dans les coffee shop et take away. Ca monte même jusqu’à $30. J’ai eu de bons contacts avec des WHV qui arrivaient au mini à faire fifty boulot fifty vacances avec loc d’un camping car et je me suis même servi de mon compte de trading pour leur virer en France leurs économies au taux spot… preuve qu’ils arrivaient même à mettre des sous de côté.

                  Bon, chacun avait eu une expérience malheureuse… surtout à leur arrivée car bercé par le modèle français ils ne se méfient pas… mais après ça leur rentre dans le crâne vu que c’est leurs sous…

                  1. Black Mamba

                    Ma fille avait fait la connaissance d’une française qui bossait comme une « dingue » , elle avait au moins deux boulots, elle économisait depuis des mois , faisait très peu de dépenses pour se payer un voyage, elle voulait visiter toute l’Asie …. Elle avait réussit à mettre une coquette somme de côté … Après avoir vu cette jeune fille sur sa route , ma fille a cessé de se lamenter, elle avait compris qu’il fallait se bouger. Ça ne tombe pas tout cuit dans le bec …

            3. voleurdufeu

              @ BM 10h05 C’est une bonne idée de partir travailler un peu dans un pays anglo-saxon, ça permet de mûrir et d’apprendre l’anglais. Le mien a perdu un an en fac d’anglais sans apprendre autre chose que la notation phonétique. Ecoeuré par les cours de linguistique théorique, évidemment peu faits pour lui, et désespéré par le fonctionnarisme de la fac, il a décroché avant les examens, ne se voyant plus d’avenir que chez McDo. Dans cette période de désespoir, il a dévoré les oeuvres complètes de Jane Austen, s’est découvert une passion pour la période victorienne, et est parti à Londres pour travailler gratos dans une école de langues pour étrangers. Depuis, il s’est lancé dans un BTS de tourisme et tout va bien.

              1. Black Mamba

                Pour l’instant, mon garçon stresse a l’idée de partir, la première fois que je lui ai proposé cette option, il m’a répondu « Mais pourquoi ? Qu’est-ce que je t’ai fait pour mériter un bannissement ? » …. Ben, justement tu ne fais rien :mrgreen: . Je dois absolument couper le cordon ombilical de Calimero 😥

              2. Quiet Desperation

                Curieux – ou finalement pas autant que cela – j’ai aussi découvert Jane Austen dans le cadre de mes études d’anglais, et c’est un amour qui dure toujours… La période victorienne est cependant postérieure à celle de Jane : cette « vieille fille » morte jeune, imprégnée de l’esprit XVIII°, n’avait pas un brin de l’hypocrisie que l’on rattache généralement à la deuxième moitié du « stupide XIX° siècle »…

                1. Sev

                  @Voleurdufeu Très cher père, je savais parler anglais bien avant de travailler en Angleterre 😉 j’ai découvert Jane Austen et la période Victorienne bien avant cette « période de désespoir ». Je n’ai pas été dégoûté par la phonétique anglaise qui peut être rebutante dans un premier temps si elle est mal enseignée et est plus utile qu’on le pense. (surtout pour fuir ces mendiants oups pardon, ces « organisations » type UNICEF qui nous attendent à la sortie du métro).

                  Désespéré par le fonctionnement de la fac mais pas que……;)

    2. Guillaume_rc

      En même temps, je rappelle que l’EN déconne à pleins tubes depuis quelques décennies maintenant.
      Ce qui fait que ceux qui enseignent maintenant sont ceux dont qui ont « bénéficié » d’un enseignement déjà détérioré.
      Et ont des lacunes dans de nombreux domaines.
      Effet boule de neige.

      Effet lui même accru par le fait que de moins de moins de gens veulent enseigner (salaires, conditions de travail, Najat…).

    3. Marco33

      Quelques grandes écoles de commerces utilisent le filtre de la maîtrise du français, mais le niveau étant si faible, ces écoles ont mis en place des cours de remise à niveau…..

    4. Pheldge

      Je me permets d’illustrer le propos d’Aristarque, l’Hastique ( eh oui , ses potes quand ils l’appelle pour l’apéro disent : eh , l’Astique ! 🙂 🙂
      donc,voilà, j’ai dans ma famille des enseignants qui ont été recrutés « sur concours », après avoir lamentablement échoué un peu partout , je suppose comme on peut le lire sur certains forums avec des moyennes de l’ordre de 5/20 …

          1. paf

            a 5 sur vingt t’es pas mauvais, t’es une tache.
            Nos profs sont des taches et ca correspond pile poil avec l’impression qu’on a quand on discute avec.

  4. Calvin

    De toute façon, instaurer une petite dose de diversité dans l’organisation, à la charge des directeurs de collèges, ne sert strictement à rien tant que règne la carte scolaire.
    Cette dernière est là cause principale de la destruction de l’instruction en France.

    1. janus

      Il faut le chèque scolaire et la fin du statut de la fonction publique et on pourra refaire un système qui correspond au besoin

  5. bob razovski

    Si déjà bécassine faisait « interpénétrer » un orthographe potable et une grammaire lisible dans toutes les matières nécessitant l’usage de la langue française, l’humanité (pas le journal) ferait un grand pas.

    1. Quiet Desperation

      Je relève néanmoins que Mgr de Seize a employé le terme über-stigmatisant de « sabir » pour évoquer la rhétorique belkacemienne… ceci dit, l’étymologie ne peut vraiment lui donner tort, nonobstant les punitions de lege ferenda le guettant au passage:

      « Sabir : Parler composite mêlé d’arabe, d’italien, d’espagnol et de français parlé en Afrique du Nord… »

      1. Val

        @Quiet D , notre hôte est lettré , il l’a fait exprès , sa façon a lui d’envoyer des cailloux dans le jardin maudit du vivrensemble diversifié exempt de tout amalgame

        1. Bonsaï

          @Val 14:27
          Quiet D., étant quant à lui aussi über-lettré que Maître H16, on peut donc légitimement supposer qu’il a lancé le gant de manière tout à fait ludique – trollesque, dirait un public plus juvénile…

                  1. Bonsaï

                    Laissez, cher ami. Venez plutôt guerroyer contre ces fieffés coquins qui nous tendent une embuscade et fomentent des traquenards dans lesquels je suis tombée tête la première.
                    Mais vous me connaissez, rien ne m’arrête…
                    Ciao, carissimo bello, je repars au front !

                    1. Bonsaï

                      Ne riez pas, vous m’avez larguée en pleine bataille, perdue en territoire ennemi, à la merci de quelques extraterrestres assez patibulaires.
                      Mais bon, « veni, vidi, vici » comme disait l’ami Jules.
                      Je me suis extraite du bourbier tout en gardant la face : l’honneur est sauf !

                    2. Quiet Desperation

                      ah! je comprends… cette salade de basique hypertexte…je n’arrive pas à m’y intéresser, en fait… je vous laisse y aller en « enfant perdu », mais si vous vous sentiez en péril, appelez : j’assurerai mon chapeau, et j’aurai l’honneur de charger…

                    3. Quiet Desperation

                      hmmm… Helvète Underground qui évoque un « téméraire »?
                      Je pense à Grandson et Morat… et je reste légèrement en méfiance…

                    4. Bonsaï

                      Disons donc courageux, si cela vous sied mieux. J’ai eu moi-même une sorte de réticence à écrire ce terme, sans doute pour la raison que vous évoquez …

                    5. Quiet Desperation

                      Quand je serai – bientôt, j’espère – pensionné, j’irai visiter le musée où sont conservé les impedimenta du pauvre Charles, pillés mais magnifiquement sauvegardés par les piquiers et leurs descendants. J’en ai vu une partie lors de l’exposition « Marie de Bourgogne » à Beaune, il y a une petite vingtaine d’années.

  6. Higgins

    Ma fille participait au concours général mardi après-midi en français. C’est tellement le foutoir dans cette administration que j’ai reçu un mail de la vie scolaire le soir à 20h45 pour absence injustifiée aux cours!!! Vivement le chèque éducation. Je serai parent de jeunes enfants, j’angoisserai sérieux pour leur scolarité.

    1. astazou

      Pas fou non ?
      Le chèque éducation est la garantie assurée de l’extermination du mammouth.
      Y vont pas laisser faire ça au nom de la préservation des espèces (surtout celles qui engraissent les escrocs pédagogistes et les syndicats).
      Et que faire de tous ces parasites une fois que les vrais profs et instits auront migré vers le privé, sinon du Soleil vert ?
      Vision de cauchemar pour le Camp du Bien

    2. Black Mamba

      La petite dernière est dans le privée, pour le moment en dehors qu’elle n’aime pas suivre bêtement le troupeau, elle s’en sort bien .

      1. Higgins

        Elle est la seule de la fratrie qui effectue son lycée dans le public. Comme c’est un lycée de centre-ville, je dois reconnaître que le niveau du corps professoral est plutôt bon (elle a même une prof de français interdite de correction au Bac car trop sévère). Malheureusement et je crois que c’est structurel comme handicap, la somme des qualités individuelles est très loin de générer un ensemble de qualité. L’ensemble tient plutôt des écuries d’Augias avec des programmes scolaires qui semblent tout droit sortis du cerveau malade des pédagogues fous du ministère et un management des compétences puisé directement chez Kafka et Courteline. Je n’aborde pas l’aspect purement politique car, de ce point là, le PS gagnerait à la mise en place du chèque-éducation. Il pourrait ainsi déformer l’intellect de nos chères têtes blondes à volonté. A se demander qui dirige la baraque dans cette pétaudière.

        1. hugeus

          Mmmmh, j’aimerais bien que vous développiez sur « l’aspect purement politique car, de ce point là, le PS gagnerait à la mise en place du chèque-éducation », j’ai du mal à voir comment …

      2. climaine

        faites attention! c’est grave! on a eu le même cas pour 2 enfants maintenant ingénieurs.

        on a été convoqué parce qu’ils « ne s’intégraient pas dans le troupeau…oups pardon le groupe »

        1. Black Mamba

          Nous sommes convoqués tous les trimestres … On nous demande de faire un bilan psychologique, pour l’instant je traîne des pieds …

                1. Black Mamba

                  Mais, non, cela fait 2 années de suite qu’ils insistent, WP se demande à force s’ils n’ont pas raison … à insérer ici un facepalm … j’ai parfois l’impression de me battre toute seule contre le mammouth …

                  1. Dr Slump

                    Perso je n’aurais pas tenu 2 mois. 2 années de suite! A ce stade, je passe aux menaces: « si vous persistez à nous casser les burnes, je donne la consigne à mes enfants de commencer à se comporter en cours de façon VRAIMENT anormale, capice? » Etre jugé différent, je connais bien, et je sais quels dégâts ça peut faire à des gamins, alors pour le bien de vos enfants, je vous encourage vivement à leur affirmer votre soutien et votre confiance, en ne laissant pas ces crétins de prof leur instiller l’idée qu’ils ne sont pas « normaux ». AAGrrrrrrrr j’ai envie de massacrer quelque chose maintenant, lol!

                    1. Black Mamba

                      Il faut jouer finement avec le mammouth, si on ne fait pas semblant de coopérer, ils nous envoient aussitôt l’assistance sociale … j’ai déjà eu droit pour les trois précédents, je préfère éviter ses sorcières .

                    2. Dr Slump

                      La normalisation étatique alors? Ils ont ce pouvoir d’obliger les parents à faire ce qu’ils leur disent, sinon les assistantes « sociales » vous enlèvent les enfants, c’est ça? C’est vraiment formidable.

                    3. Black Mamba

                      A chaque entretien avec ses sbires, je fais le point avec mes enfants, je leur dis quels sont les enjeux et c’est à eux de choisir leur avenir …donc pendant 6 mois à un an , on doit faire semblant d’être comme tous le monde et elles nous lâchent la grappe quand les enfants leur disent de vive voix d’aller se faire voir :mrgreen:

        2. paf

          les pauvres profs francais du public, ils font dans le vivrensemble alors que tout ce que veulent les parents c’est d’assurer la reussite de LEUR enfant.
          En 1981, une ‘prof’ s’est plainte a ma mere que moi et mon frere sachions deja lire a 4 ans.Vous comprenez, c’est un handicap pour les autres.

          1. voleurdufeu

            @paf 12h34 Pareil pour mon fils décrocheur (voir plus haut); lisant couramment à 3 ans, il a été relégué au fond de la classe par la maîtresse…Du coup, il ne voulait plus aller à l’école. Je précise que c’était une école catholique privée, donc c’est pareil partout. On l’a mis dans une école Montessori…c’était pire, car 30% de la classe était composé d’autistes et de trisomiques, qui occupaient 70% du temps de la maîtresse.

        1. Black Mamba

          J’ai 4 enfants, tous hors normes , ils ont appris ce que cela veut dire « être différent des autres » et s’accepter tel qu’ils sont .

          1. Pheldge

            J’espère que mes « traits d’esprit » ne te blessent pas, car ce n’est pas du tout le but. J’ai gardé un humour un peu potache … même beaucoup ! 🙂

            Et je suis très fier de ma trouvaille : « Doublevépé » et de ses déclinaisons ! 😉 🙂

  7. pouf pouf

    Un oiseau m’apprend que son langage est une sorte de cubisme rhétorique, il me demande si je me souviens du nu descendant l’escalier d’un villon du vingtième, je comprends plus rapidement avec des images, tout simultanément, le récepteur doit refaire le tri. Encore un printemps des poètes qui va se passer de moi, qu’il est con tout de même. Cette année j’ai réussi alternativement cinquante-et-un mots et soixante-neufs mots sans virgule, qui sont, pour l’instant, mes deux records personnels, j’essaye de ne pas aller me comparer. Un de mes lecteurs, vieux camarade grizzly gracieux sans être étouffé par la délicatesse, m’avoue que tous ces temps mélangés dans un si petit nombre de phrases, c’est trop, et que ça me rend pas facile à lire. Je lui réponds que oui, voilà, c’est ça. J’écoute constamment le mal-être des autres qui m’offrent toute leur douleur contre un peu de charité active, leur douleur pour la dire, en espérant enfin la taire. Au printemps, les poètes voient la magie de tout, les mots manquent même pour restituer, rendre, donner toute cette magie qui illumine le gris de la ville et celui de certaines journées. Mon cul cette année le printemps, les premières fleurs vont bientôt éclore, j’ai laissé les branches de mes tailles sur le balcon pour les nids des oiseaux, et toujours pas mes mots sous terre, avec leurs bêtises je vais y aller avant eux.

  8. Bonsaï

    Une vraie délicatesse, cet article. Je me suis régalée de bout en bout.
    Pour le fond, mieux vaut encore en rire qu’en pleurer : qui se souvient aujourd’hui de l’inquiétant Vincent Peillon ou de Benoît Hamon, le zébulon sautillant ?
    Tout ceci n’est pas sérieux, chacun voudrait laisser sa marque indélébile et ce sont des générations de gamins qui sont sacrifiées sur l’autel de l’ambition politique et de la nullité culturelle.
    Bon vent la France, dans ces conditions, et bientôt le naufrage.

  9. Guillaume_rc

    Flamby a annoncé des recrutements.

    Et pourtant :

    Dans l’école primaire où enseigne ma femme, une prof a prévenu il y a quelques mois qu’elle est enceinte.
    Elle s’arrête d’ici une semaine.
    Le rectorat vient d’annoncer qu’elle ne sera pas remplacée !!! Les élèves n’auront pas de prof eh oui.

    1. royaumont

      Les emplois de complaisance pour la clientèle consiste à recruter des enseignants à tour de bras, mais surtout pas pour les mettre devant des élèves.
      Faut pas déconner, c’est méchant, ces bestioles !
      Il est beaucoup plus intéressant d’utiliser cette armée mexicaine à « penser » la « pédagogie » via cette trouvaille extraordinaire appelée « sciences de l’éducation ».
      Ca permet à une légion de cuistres qui n’ont jamais vu un élève et qui n’en ont pas l’intention d’expliquer avec condescendance à ceux qui sont dans les classes comment il faut s’y prendre.

      1. Deres

        En fait, le souci c’est que les affectations se font à l’ancienneté. Les nouveaux embauchés sont systématiquement affectés aux endroits les plus pourris que personne ne veut afin de permettre à ceux qui y sont de s’enfuir. C’est pour cela que les syndicats d’enseignants tiennent tant à ce qu’il y ait des embauches et que Flamby le leur a bien entendu promis.

        Cette réforme montre d’ailleurs que maintenant que des embauches d’enseignants ont été décidés pur des raisons purement clientélistes, ils se mettent à se demander comment se servir de ces nouveaux postes … Cela démontre clairement que ces mesures sont uniquement politiques car le besoin n’est pas identifié lors de la prise de décision.

      2. Bonsaï

        Fort bien résumé.
        Tout cela c’est l’apostolat à « la Peillon ». Tiens, à propos qu’est-il devenu ? On n’en entend plus parler.
        C’est le règne des apprentis sorciers qui ne maîtrisent plus leurs propres formules.

        1. royaumont

          Peillon ? il a réussi à se faire élire député Européen.

          Sinon, il donne des conférences pour expliquer la laïcité socialiste, le vivrensemble et la théorie des genres.
          En Suisse, on l’invite à des dîners-débats le mercredi…

          1. Mario Nettiste

            Ils ont trop de pognon à ne plus pouvoir fermer leurs coffres, les Suisses, pour le jeter ainsi par la fenêtre pour rémunérer M.Peillon dans ses délires constructivistes ???

        2. Guillaume_rc

          Peillon est député européen, c’est-à-dire :

          Elu par un scrutin de liste (peinard, pas besoin de se frotter aux électeurs)
          Tranquille pour un bon moment (qui regarde ce qui se passe au Parlement Européen ?)
          Payé 6.250 € net / mois hors indemnité
          N’assumera jamais les conneries qu’il a faites en tant que Ministre (à commencer par le calamiteux changement des rythmes).

          Elle est pas belle la vie ?

          1. Calvin

            A vérifier, mais le score de sa liste PS aux européennes n’a pas été flamboyant.
            Il était été de liste pour la région des sudètes.

      3. voleurdufeu

        @Royaumont 9h57 Ca permet à une légion de cuistres qui n’ont jamais vu un élève et qui n’en ont pas l’intention d’expliquer avec condescendance à ceux qui sont dans les classes comment il faut s’y prendre. Il semble que le plus virulent de ces pédagogos de ministère, un certain Philippe Meirieu, soit appelé à prendre sa retraite rapidement. Il est la bête noire de JP Brighelli, auteur du blog Bonnets d’ânes, dont le ton me fait parfois penser à celui de Hashtable. Découvert tout récemment, Brighelli a tout le discours antilibéral habituel (agrégé de lettres, il semble vraiment tout ignorer de l’économie) mais son point de vue sur l’EN (qu’il semble avoir fréquentée intensivement pendant 40 ans) n’est pas différent du nôtre ici. Il se fait évidemment traiter de facho-réac par les pédagogos, mais recueillir les suffrages de beaucoup de ses collègues profs… Il est vrai que ceux-ci, dont le tropisme pour le PS est connu, semblent très largement approuver en salle des profs les idées du FN sur l’éducation nationale.

        1. Higgins

          Sans rentre dans les détails, les propos de JP Brighelli, sont le plus souvent marqués au coin du bon sens. Dommage qu’il ne renonce pas à sa vulgate anti-libérale (qui montre au passage qu’il n’a qu’une connaissance marxiste de ce courant de pensée).
          Les enseignants ont creusé eux-même le profond trou dans lequel ils sont installés, je ne les plaindrai donc pas dans leur grande majorité et leur sort m’indiffère plutôt. Pour autant, nombreux sont ceux qui souffrent et qui déplorent la situation actuelle mais la puissance de l’Angsoc est telle qu’il leur est quasiment impossible de lutter.

  10. lolo

    Il était temps qu’elle fasse sa grosse réforme pour laisser une trace, bientôt les départementales.

    Sinon, ils y en a déjà qui gueulent pasque l’école ne sera plus uniforme vu la dose de pas uniforme qu’elles ne manqueront pas de mettre en place. (aménagement des ponts et viaducs ?)

      1. hugeus

        Je ne comprends franchement pas ce que de nombreux commentateurs de ce site lui trouvent ! Mais tous les goûts sont dans la nature !

        1. Pheldge

          Une petite beurette un peu grassouille, avec un regard loin d’être innocent , à rendre jalouse toutes les Black mamba, Bonzaï et autre Vengeuses du Blog …

          Et puis, en regardant Marisol , Lebranchu , on se souvient du proverbe : « faute de grives on mange des merles … » 🙂 🙂

          1. Black Mamba

            Très cher, je n’ai pas d’amiE à part une qui est célibataire, les autres me fuient car leur compagnons et époux bavent et oublient même qu’ils sont mariés, j’ai dû même parfois leur rappeler que leur moitié était là juste à coté d’eux et qu’il fallait être un goujat pour faire ainsi des avances …

            1. Pheldge

              Je parlais du « regard loin d’être innocent , à rendre jalouse … » pas dureste 😉 Et je me doute bien que tes charmes sont plus qu’appétissants …

              Parce que c’est pas avec l’orthographe que tu as séduit ton homme 😉 🙂

              PS: ce n’est pas dit méchamment , juste pour t’amuser un peu 🙂

              1. Black Mamba

                « Parce que c’est pas avec l’orthographe que tu as séduit ton homme »
                C’est sûr, j’étais pour lui l’objectif inatteignable, la concurrence a été rude, il se demande encore pourquoi lui …

                    1. Quiet Desperation

                      ou alors, chère Galatée, c’était son complexe de Pygmalion… demande toujours à Higgins, des fois il oublie son magnum…

                    2. Black Mamba

                      Il est ma créature, le fruit de mon travail « délicat », d’un baiser l’ai transformer en Prince :mrgreen:

                    3. Pheldge

                      Ah bon ? il était crapaud avant alors ! 🙂

                      Je vois d’ici la carte de visite du citoyen :

                      « Doublevépé ( in inglische Dobleyoupi ) , anciennement crapaud , ci-devant Prince de Mambie » , (de Black Mambie même 😉 🙂

                    4. Black Mamba

                      « Ah bon ? il était crapaud avant alors !  »
                      Il se cherchait la femme parfaite pour se sentir lui même parfait. Tout est une question de point de vue, pourtant je lui avait sorti la liste complète de mes défauts :mrgreen: .

          2. Bonsaï

            Si le regard a du charme, c’est parce qu’elle louche légèrement…
            En ce qui concerne la tchatche, il faut avouer qu’elle se débrouille fort bien. Redoutable en porte-parole du gouvernement, une vraie panthère.

            1. Quiet Desperation

              « Tchatche »… De l’argot pied-noir dérivé de l’espagnol chacharear (« bavarder »)… après le « sabir »… vous voulez tuer ce Blog ?

  11. pouf pouf

    le texte des grands axes de la réforme devrait être appris par coeur dès la sixième, c’est magnifique, jaurais (jean) aimé l’écrire …

  12. Christophe

    C’est rassurant.

    La norme veut que chaque « ministre » (les guillemets sont de rigueur) fasse sa réforme.

    Même Hamon le « ministre » estival a fait « sa » réforme (non ? Ah bon pardon).

    Bref. Belkacem est donc parfaitement dans la norme.

    Avouez que c’est rassurant, non ?

  13. Cerf D

    La transversalité …

    Ça me rappelle lorsque j’étais en thèse et qu’on discutait avec les enseignant chercheurs de la mise en place de a réforme LMD (licence master doctorat) et que les instructions officielles demandaient de mettre en place des enseignements à la fois transverses et parallèles.

    1. Calvin

      « que les instructions officielles demandaient de mettre en place des enseignements à la fois transverses et parallèles. »
      ?
      Moi, on me demande ça, je prends la tangente !

          1. Pheldge

            On peut faire de la Relativité , dans l’espace de Minkowsky à 4 dimensions. 🙂 🙂

            Je vois bien une expérimentation du « paradoxe des jumeaux » avec Hollande et Valls en orbite ! 🙂 🙂

            1. Quiet Desperation

              Jumeaux ?

              Fatima enceinte, attend des jumeaux. Elle fait la queue à Carrefour. Brusquement elle ressent les
              premières douleurs, commence à perdre les eaux.

              Le directeur appelle les Sapeurs Pompiers et la police, qui arrivent rapidement.

              Ce sont des garçons, la tête du premier sort, il se retourne vers son frère et lui dit : Ahmed, sors par derrière, la police est déjà là.

    2. royaumont

      Transverses et parallèles ? Qu’est ce que cela signifie, au juste ?
      A part que les connaissances déjà étiques et erratiques vont être encore un peu plus brouillonnes.
      C’est sans doute pour être sûr que les élèves ne retiendront rien, ne comprendront rien, ne sauront rien, mais pour très cher.

  14. dede

    J’apprends dans l’intro de la reforme que « Le Président de la République a fait de l’éducation la priorité du quinquennat »

    Ce n’est plus le chomage? Decidemment, je ne m’etais pas rendu compte a quel point, le changement, c’est maintenant.

  15. Gerldam

    Je sais que vous n’aimez pas les éoliennes, mais quand même, parler de rendement catastrophique!
    Rappelons ce qu’est un rendement: c’est le rapport de l’énergie qui entre dans le système sur l’énergie qui sort. Exemple: je mets l’équivalent de 100 kWh d’essence dans mon moteur et il ressort 35kWh d’énergie mécanique au roues. Rendement: 35%.
    Dans une éolienne, on met X kWh de métal, cuivre et, dans certains cas aimants permanennts et on récupère toute cette énergie en 6 mois environ dans une région correctement ventée. Les vingt ans qui suivent, la production est gratuite (au sens énergétique du terme), puisqu’on ne paie pas le vent (merci le soleil).
    Sur le plan financier, c’est plus compliqué à calculer selon la valeur qu’on donne aux énergies fossiles non consommées. Si une éolienne dure 40 ans (possible avec les machines modernes), en calculant le prix du kWh produit au même prix que celui d’une centrale à charbon, le bilan est également positif.
    Maintenant, libre à chacun d’estimer que les éoliennes enlaidissent le paysage et que cela n’a pas de prix, mais c’est une affaire de goût, pas de rendement.
    Pour le reste du billet, je plussoie. Je passe une partie de mon temps à combler les abîmes d’ignorance de ma descendance dues à une nullité de plus en plus crasse des programmes et de certains enseignants.
    Et que dire de mes vieux Gaffiot et Bailly que plus personne (à part moi de temps en temps) n’utilise!

    1. Calvin

      Si tout est juste dans ce qu’écrit H16.
      Rendement catastrophique puisqu’elle ne fonctionne que monsieur de 20% du temps.
      Mais il y a pire, c’est aussi un désastre sanitaire pour ceux qui habitent à moins de 1500 mètres comme le recommandait l’académie des Sciences.
      Cf lettre publique sur Contrepoints.

      1. Gerldam

        La phrase « rendement catastrophique puisqu’elle ne fonctionnent que 20% du temps » (ce qui est faux) est une notion originale du rendement.
        En réalité, les éoliennes fonctionnent 80% du temps, mais pas toujours à puissance max. Du reste, raisonner avec une seule éolienne isolée n’est pas réaliste: il faut voir une ensemble de machines pas toutes au même endroit et interconnectées par un réseau. Et savoir comment un réseau électrique est équilibré à tout instant. Bref, c’est, comme d’habitude, plus compliqué que les jugements à l’emporte pièce.

        1. Calvin

          Moi ce que je vois sur 3 ou 4 éoliennes très proches (moins de 500 de rayon), c’est une seule qui tourne…
          De plus dire qu’elles tournent 80% du temps !
          Lol et petalol
          Allez, je vais dire qu’elles tournent 85% du temps, non, mieux, même 125% du temps…
          D’ailleurs, on les fait souvent tourner quand il n’y a pas de vent.
          Mouarf merci pour ce méga fou rire !
          Ça fait du bien des fois.

          1. jean

            Le vrai problème, c’est que ça fonctionne quand y a du vent et non de la demande. Le réseau électrique est une chose complexe et fragile qui ne supporte que très mal les pics de productions. Les éoliennes produisent donc en effet, mais pas au bon moment, elles sont donc pour cette raison plus nuisible qu’autre chose.
            Quand on a trop de courant, on le détruit et ça coute du blé…

            1. gameover

              « Quand on a trop de courant, on le détruit et ça coute du blé… »

              Non, pour moduler la puissance instantanée on peut jouer sur les barrages hydrauliques en temps réel, sur la modération des centrales nucléaires (un peu plus coton), sur le marché européen, sur le turbinage et la modulation de tension… mais on ne détruit pas d’électricité sauf si on compte les pertes en ligne générées par des transports sur de longues distances.

            2. Pheldge

              Faut que le gouvernement régule la consommation, pour l’adapter à la production ! c’est un concept très socialiste: on contraint le marché par la force de l’esprit ! ça a ce petit côté révolutionnaire que tous nos écolos -bobos-socialo adorent : on va dompter la bête !

        2. gameover

          « En réalité, les éoliennes fonctionnent 80% du temps, mais pas toujours à puissance max. »

          C’est un euphémisme :

          Puissance installée en 2012 : 282 398 MW
          Production en 2012 : 534.3 TWh

          534 300 000 / 282 398 / 365 / 24 = 21.59%

          La production est comparée à la puissance installée d’où le rendement puisque ceux qui soutiennent cette énergie comparent le coût des différentes énergies entre elles par rapport à la puissance installée et non par rapport à la production puisque bien évidemment elle est fluctuante.

          1. royaumont

            Tes chiffres rejoingent ce que j’avais appris :
            Les éoliennes ont une puissance nominale de 5MW, mais une production moyenne de 1MWh.

            Le problème, c’est que les business plan prennent comme hypothèse de travail une production moyenne de 5MWh. Tout le monde sait que c’est faux, mais ça n’empêche pas les projets de se faire.

    2. gameover

      Oui, dans le rendement il faut tout prendre et surtout les équipements de complémentarité ou les centrales de pompage-turbinage car il arrive même en hiver que la production éolienne tombe à zéro… vraiment zéro…

      Donc c’est un problème de rendement…

      1. Adolfo Ramirez Jr

        Il faudrait créer des ventilateurs géants et les faire tourner devant les éoliennes pour qu’elles aient du vent!
        Problem solved! :mrgreen:

        1. Calvin

          Sans rigoler, c’est ce que faisaient les espagnols qu’on avait subventionnés à installer des PV. La nuit, ils les couplaient avec des groupes électrogènes, le prix auquel l’opérateur leur rachetait l’électricité étant très surévalué.
          Les autorités ont mis un moment à comprendre que les panneaux photovoltaïques ne pouvaient produire la nuit…

    3. Deres

      Disons que le rendement n’est pas le point essentiel. C’est surtout la rentabilité des éoliennes comparés à d’autres moyens de production d’énergie qui est catastrophique. Elles produisent de manière intermittentes de l’électricité coûteuse, loin des centres de consommation, et avec des subventions massives plus ou moins déguisés. Leurs seuls avantages sont de ne pas consommer de combustibles fossiles importés et de créer du travail chez nous. Mais si ces avantages étaient prédominants ils devraient se retrouver naturellement dans une rentabilité intéressante sans besoin de subventions … D’ailleurs, il existe des lieux reculés où les éoliennes sont rentables.

      1. Pheldge

        Ce qui confine l’éolien à ce qu’il est: une mode de production marginal , qui ne peut se justifier que là où les autres modes de production sont indisponibles ou plus coûteux.

        1. Deres

          C’est important car si tu regarde de près, une centrale nucléaire a une disponibilité de 80% et un rendement de 30% … Ces chiffres ne veulent rien dire pour comparer des sources de productions d’énergie. Seule compte la combinaison de tous les facteurs.

          1. gameover

            On peut aller loin comme cela si on considère ce que l’on fait rentrer et ce qui en sort. Pour le pétrole, le gaz et l’uranium il faudrait compter les coûts d’extraction, de traitement et de transport, pour le vent : le rendement de l’éolienne vu l’énergie qui la traverse et qui est perdue… et le vent qu’on n’utilise pas (c’est Gerldam qui a commencé avec la valeur qu’on donne aux énergies fossiles non consommées ) et avec le soleil idem.

            Il est préférable de considérer le rendement par rapport à la puissance installée.

      2. gameover

        Deres, quand un équipement ne produit que 16% du temps on parle de rendement…

        Si un employé balaie 2 fois plus de terrain qu’un autre, on parle de rendement.

        Si un investissement permet de produire 2 fois plus on parle de rendement (du capital).

        1. Deres

          Non, c’est la rentabilité qui compte. Le retour sur investissement si vous préférez. Si l’installation de ton éolienne était quasi gratuite, elle pourrait très bien ne fonctionner que 5% du temps, cela serait surement plus rentable qu’une centrale nucléaire car l’électricité produite serait gratuite. L’erreur de raisonnement des écologistes est de croire que comme le vent est « gratuit », l’électricité produite a un coût marginal nul. Ce n’est pas vrai car l’amortissement est en fait très important et souvent caché sous le tapis (subventions diverses y compris aux fabricants, crédit R&D, niches fiscales, prix de rachat, …)

          1. gameover

            Soit on parle de rendement, soit de rentabilité.

            L’éolien a une très bonne rentabilité (la preuve : des gens investissent dedans et se battent pour cela) mais un rendement à chier.

            Un travailleur peut très bien avoir un bon rendement mais effectuer un travail non rentable pour d’autres raisons.

            Pour rendement : voir le dictionnaire Larousse.

            1. Deres

              Cette rentabilité est artificielle. Elle vient de subvention à l’installation (subvention et niches fiscales) et à la vente (prix supérieur au prix du marché). La rentabilité de l’investisseur n’est pas celle globale du produit en global. Pour le nucléaire, on leur fait bien compter les externalités négatives de démantèlement dans une durée indéterminée.

              1. Pheldge

                Conclusion, le rendement de l’éolien est médiocre, et sa rentabilité, artificiellement soutenue à coup de subventions est factice !
                L’éolien est une grosse escroquerie idéologique !

              2. gameover

                Certes mais les subventions font partie d’un bilan tout comme les crédits de TVA, les crédits impôts, les CICE, les pactes machin-truc, les baisses de charge sur les bas salaires, les éxonérations de ceci et cela, etc…

          2. Jeff84

            Il faut aussi tenir compte des coûts d’opportunité. Si je peux construire autre chose sur ce terrain, la rentabilité de cette autre chose vient réduire la rentabilité du projet, qui peut donc facilement être négative.

      3. voleurdufeu

        @Deres 10h43 Tout à fait d’accord. On peut avoir un rendement physique très faible, mais qui soit économiquement rentable, car la valeur de l’électricité produite dépend du moment de la journée. Il y peut donc y avoir intérêt à utiliser de l’énergie fossile en heures creuses pour faire monter de l’eau dans un réservoir, pour la transformer en électricité hydraulique en heures de pic, quand l’électricité est chère. On peut ainsi utiliser 10 kwh en heures creuses pour pomper une eau qui permttra seulement de produire 5 kwh en heures de pointe (donc rendement physique 50%). Si le prix de marché de l’électricité en heures de pointe est plus du double de celui des heures creuses, on y gagne économiquement.

        1. gameover

          Un document super intéressant qui montre les limites de l’éolien et du stockage d’énergie par pompage turbinage avec les calculs de sécurité et avec un coût éolien 13 fois plus cher…

          leseoliennes.be/economieolien/pompage.htm

    4. Bardamu

      Les éoliennes ? Escroquerie en bande organisée avec complicité des pouvoirs publics… comme les ampoules « basse consommation ». Et en plus d’enlaidir les paysages, elles causent des nuisances au voisinage (infra sons) et tuent oiseaux et chiroptères.

    5. Bruno

      De la casuistique de charlots écolos! jouant sur les mots.
      Peut-être que le mot « rendement » n’était pas assez précisément défini dans le contexte, mais il se comprend intuitivement très bien pour lecteur moyen.
      Par contre il existe semble-t-il des gens qui n’ont pas encore compris que la production d’énergie électrique a dépassée le stade de la curiosité de laboratoire pour devenir une réalité économique.
      Voyez-vous, il y a un « marché » pour ce type d’énergie, avec des clients : ménages, institutions et industries. Qui veulent être livrés en temps et lieu, quand ils en ont besoin, de la quantité qui leur est nécessaire. Et au meilleur prix, les salauds.
      Là il ne s’agit plus d’affection ou de désamour pour les éoliennes, les centrales nucléaires ou les usines à gaz bureaucratiques, mais d’une fourniture commerciale.
      Nos voisins teutons ayant cru bon de faire tête baissée dans l’écolo avec la « Wende », par crainte à la fois d’un tsunami géant dans la Ruhr et du réchauffement par CO2, on a maintenant des résultats expérimentaux en vraie grandeur. Pas du baratin ou des spéculations.
      Info d’il y a deux jours :
      Selon le président du comité allemand de l´énergie, l’Energiewende aurait des répercussions directes sur le système électrique des pays limitrophes. Si bien qu’il appelle à prendre très au sérieux le fait que l’Allemagne soit considérée par ses voisins comme « le déclencheur possible d´une crise d´approvisionnement en électricité en Europe ».
      Ces propos font écho aux résultats de l’enquête menée par Conseil Mondial de l´Énergie. Celle-ci a permis de recueillir l’analyse de 35 experts internationaux sur la transition énergétique allemande. Résultat : les trois quarts voient dans l’Energiewende un danger pour la sécurité d´approvisionnement en électricité de l’Europe. Pis, une majorité s’interroge sur la viabilité du modèle à l’export.
      Le coût de la transition énergétique
      Une transformation si profonde du système énergétique dépasse les moyens dont disposent la plupart des pays du monde.
      D’importants moyens financiers sont nécessaires pour réaliser la transition énergétique. Les experts s’interrogent sur l’impact sur les industries : 60 % pensent que les industriels de leurs pays ne seraient pas disposés à payer l´électricité plus cher, même si cela contribuait à lutter contre le changement climatique.
      Les experts s’interrogent aussi sur la réaction des ménages face à la hausse de leur facture d’électricité. Pour 50 % d’entre eux, les ménages accepteraient des prix légèrement plus élevés. Cependant, pour financer la transition énergétique, les tarifs de l’électricité devront augmenter de plus de 10 %… Difficile alors de savoir si les citoyens accepteraient une telle décision.
      Le coût de la transition énergétique allemande semble difficilement acceptable pour la population des pays en développement : 82 % des experts ne voient pas dans leurs pays les conditions économiques et techniques requises pour une transition énergétique calquée sur le modèle allemand.

          1. Nemrod

            Je synthétise : les Teutons ont confiés les clefs de leur approvisionnement électriques à des idéologues verdâtres et sont dans une merde noire…normal.
            Ca va leur coûter une blinde et risque de faire capoter notre réseau par contagion.

            1. Quiet Desperation

              Pourtant, pour les Blindes, le Teuton était fort… et l’est toujours… lors de manoeuvres OTAN, ils étaient toujours les meilleurs…

          1. gameover

            Pour moi non plus.
            J’avais lu il y a quelque temps que les tchèques el les polonais avaient mis des systèmes en place à leur frontière (transfos, déphaseurs) pour empêcher les allemands de faire transiter sur leur réseau leur surplus d’énergie renouvelable et de faire tout disjoncter en europe.

  16. Inspecteur Juve

    « En creux, cela veut probablement dire que les réformes ont échoué ».
    En fait, pas vraiment : quasiment toutes les grandes réformes de l’Educon (qu’elles soient bonnes ou mauvaises) ont été sabordées par des étudiants grévistes, des profs mécontents, des associations « concernées » … De sorte que les gouvernements de ces 40 dernières années ne sont guère responsables de la catastrophe actuelle : les seuls coupables sont des générations successives d’étudiants politisés et de profs gauchistes. Les gouvernements sont responsables « en creux » : pour n’avoir jamais été au bout de leur réformes (sachant que la seule qui vaille à mon sens, c’est de redonner de la liberté à ce machin bureaucratique en folie).

    1. Calvin

      Les buts officiels des reflets ont été des échecs.
      Le but officieux, faire des citoyens écolo-bisou-socialo compatible, est, effectivement, en bonne voie.

      1. Calvin

        Des réformes, pas reflets.

        Zut….
        Mélusine, please….
        Faut que j’arrête de poster en cours, le smartphone sur mes genoux…

          1. Calvin

            Si elle fait ça, je porte plainte pour atteinte à mon intégrité de citoyen.
            J’ai mis l’application « Libération » en premier plan, et je dirai que c’est une facho qui m’interdit de m’intéresser au monde réel.
            Et pan, Mlle Wormwood !

      1. Deres

        Mais non, la grande réforme Lang qui a consisté à généraliser les vacances de deux semaines afin de ne pas « troubler » les élèves à été un franc succès avec appui massif de tout le monde enseignant. La « sancturarisation » du mois d’août pour les enseignants qui se prépare sera aussi très soutenu …

    2. Val

      @Inspecteur Juve : vous oubliez les plus influents : les syndicats . Les seules réformes acceptables et acceptées par ces derniers sont celles qui sont nuisibles , ce sont donc les seules qui sont mises en oeuvre. Dès qu’une réforme est un tant soit peu intelligente , elle est bloquée par les syndicats, ils déclenchent des grèves et c’est enterré. Les syndicats ont tout verrouillé . C’est irréformable en l’état . Le ministre est un fantoche . Il n’a absolument aucun pouvoir .

  17. Kloupa

    Oui, mais bientôt, aux anniversaires, les gamins pourront fumer un pétard, puisqu’ils veulent légaliser le cannabis! Puis plus tard, faire une séance de shoot…, quand ils seront un peu plus grands, pour tromper l’ennui du chômage.

      1. Lambda Expression

        « degré de facepalmisme » : excellent.
        Il faudrait qu’un de nous se dévoue pour collecter tous ces néologismes et en faire un bouquin.

  18. Otto West

    « … mais il y aura des petits ballons colorés, des tenues à paillettes et des flonflons joyeux.  »

    … des monstres gentils, oui c’est le pa-ra-dis !

  19. pactol

    C’est à se demander si c’est pas voulu, « imbéciliser  » les masses pour mieux garder le pouvoir.
    Ajoutez là-dessus, une ancienne frange de d’instit et de prof remplis de dogmes et autres théories gôôôche et 68 sur l’éducation des masses laborieuses (n’oubliez pas qu’ils sont les sachants !).
    Après une bon mijotage de 40 ans, on obtient un beau potage !
    Remettons de la simplicité dans le bordel, savoir lire, écrire, compter et de la culture générale (débat ouvert sur le contenu de la culture générale).

        1. royaumont

          Les initiés, eux mettent leur enfants à l’étranger (R-U ou EU) ou, à défaut, dans du privé hors contrat qui prépare aux universités anglo-saxonnes.
          L’égalitarisme républicain et vivrensemblesque c’est bien, mais pour les autres.

          1. voleurdufeu

            @Royaumont 15h05 A commencer par les ministres socialistes qui mettent leurs enfants à l’Ecole Alsacienne, à l’Ecole Internationale Bilingue ou au cours Hattamer…

    1. Kazar

      Mais si c’est exactement le but recherché, embrigader les élèves, les inciter à se complaire dans la facilité et la médiocrité pour mieux les contrôler et en faire de bons « citoyens » bien dociles dont le seul but dans l’existence sera la consommation et le plaisir immédiat.

      1. royaumont

        Le boboïsme professoral est inversement proportionnel à la dureté de l’établissement. Tu serais surpris (peut-être pas d’ailleurs) par le discours qui est tenu de plus en plus librement dans les collèges entre professeurs. Ce qui était inimaginable il y a encore 5 ans est désormais monnaie courante. Lors de la minute de silence ratée de janvier, les enseigants ont été choqués et ont beaucoup parlé. C’est au rectorat que l’on a fait semblant de rien.

        1. Val

          @royaumont , je vous rejoins , la parole se libère vraiment chez les profs , avant , ils ne communiquaient pas du tout et tenaient un langage tres politiquement correct ,et ils faisaient l’autruche . Aujourd’hui , ils osent parler et partagent de plus en plus notre constat. C’est une excellente nouvelle . Ils seront de moins en moins dociles vis a vis de leurs syndicats .

          1. royaumont

            Les syndicats\rectorats pratiquent le trafic d’influence sans vergogne : même s’il n’y croient plus, beaucoup d’enseignants collaborent par intérêt personnel.
            Mais malgré cela c’est vrai, le vernis craque.

            1. Val

              Oui le vernis craque ,et c’est vraiment une excellente nouvelle car comme toutes les impostures , elle tombent d’un coup , de manière très brutale .

    2. Flash

      Je vous trouve dur (collectivement, pas que pactol) avec les professeurs.

      Oui, certains sont marxistes.

      Mais globalement, leur objectif reste de tirer le meilleur de l’élève. Ce doit être un crève-coeur, pour eux, de subir les conneries du Ministère et de voir les résultats catastrophiques en classe.

      Par exemple, de se voir imposer l’organisation de débats, pour échanger sur des sujets philosophiques (au hasard : la liberté d’expression) avec des collégiens alors que les adolescents en question n’ont pas l’armature intellectuelle requise pour véritablement échanger, débattre, et donc apprendre.

      « Créer son propre savoir » est possible, à condition d’avoir la structure intellectuelle nécessaire (écrire, lire, compter mais aussi avoir le minimum de notions nécessaires pour pouvoir faire des raisonnements rigoureux (distinguer, comparer, opposer, déduire, induire)). Ce n’est pas en apprenant un dogme que, par miracle, on acquiert cette structure intellectuelle. Il n’y a pas de secret : il faut lire. Apprendre des maîtres avant de songer à discuter, à contredire, à argumenter.

      1. gameover

        Certes mais dire qu’ils n’ont pas la maîtrise n’est-ce pas les déresponsabiliser ?

        Le gardien de camp de concentration est-il coupable ou pas ?

        Point Godwin, mais j’aurais pu dire le flic qui fait appliquer une loi qui lui semble injuste, un huissier… etc…

        Quand on n’est pas d’accord faut-il démissionner ?
        Perso je le pense et je le fais.

        1. Deres

          Certes, mais il ne faut pas faire porter aux individus les erreurs de leur groupe ou du système. En tant que libéral, cela ne me choque pas que les individus agissent au mieux de leur intérêt. le problème est que nos politiques ont depuis des années sciemment découpés la société avec des statuts différents afin de pouvoir mieux régner par des mesures clientélistes ciblés et monter les français les uns contre les autres pour justifier leur inaction.

          De plus, il est bon que les fonctionnaires appliquent la loi sans l’interpréter ni l’inventer. Sinon, ce serait eux la loi … Après, c’est la loi qui devrait rester simple et dans certains cas laisser des marges de manœuvres. ce n’est pas le cas actuellement avec le fantasme permanent de lois hyper-complexes se voulant gérer tous les cas mais en oubliant pleins ainsi que des effets de bords multiples.

        2. Flash

          Ils sont responsables de leur classe. Ce que je leur demande, c’est de faire leur possible.

          Par contre, je ne les juge pas responsable des clowneries pondues par le rectorat, par l’EN, par les commissions des programmes.

          De même, le policier qui bâcle une enquête en sera responsable. Par contre, que ses supérieurs hiérarchiques se concentrent sur le racolage, les clandestins ou que sais-je encore plutôt que d’assigner les équipes dans certaines « zones sensibles » où les « incivilités » prospèrent, il n’en sera pas responsable.

          J’ai peut-être tort de concentrer la responsabilité du naufrage sur les décideurs. Mais je ne peux m’empêcher de penser que le poisson pourrit par la tête, et qu’en la remplaçant, une très grande partie du problème devrait être résolu…

          1. gameover

            Ok, quand tout va bien c’est l’ensemble qui crée la valeur du tout mais quand ça va mal c’est la faute du chef. Les syndicats disent pareil.

            1. Caton

              Non, quand tout va mal même quand le sous-fifre fait son boulot, c’est la faute du chef. Quand le sous-fifre ne fait pas son boulot, c’est de sa faute.

          2. gameover

            Et les enseignants sont syndiqués à 30% (45% au début de 90) soit 4 fois plus que les français (7%)… et ils ne sont pas responsables !

            1. gameover

              … ah oui, le syndicat c’est juste pour sauver le mois d’août… là ils ont de la voix… et se font entendre… et obtiennent raison.

              1. Flash

                Ou c’est leur silence que tu leur reproches? En somme, de ne les entendre que pour le mois d’août, et pas sur d’autres sujets?

                Parce que, moi, j’en entends quelques uns des enseignants qui déplorent la baisse du niveau, les décisions idéologiques, l’égalitarisme forcené. Qu’ils se structurent, qu’ils aient accès aux médias, ce pourrait être mieux. Mais que veux-tu, les râleurs professionnels qui ne font que ça sont plus efficaces pour faire du bruit…

              1. gameover

                abavala 1.2 millions de salariés mais il n’y a qu’un responsable tout en haut… qui ? on ne sait pas… puisqu’on va me dire que même le ministre n’a pas la main sur le bouzin… Doit y avoir un shadow cabinet…

                1. Pheldge

                  30 % de syndiqués actifs et 70 % de non syndiqués passifs ! Faut pas chercher plus loin.

                  Il suffit d’une minorité bien décidée pour faire basculer les choses . (rappel l’Allemagne nazie)
                  Les autres, la « majorité silencieuse » reste … silencieuse et laisse faire !

          3. gameover

            D’ailleurs avec la même réthorique on pourrait dire que les français ne sont pas responsable de la situation du pays… moi je fais ce qu’on me dit…

            1. gameover

              D’ailleurs c’est tellement passé dans le langage courant cette irresponsabilité que les socialistes disent que c’est à cause de l’europe et l’europe que c’est à cause des états unis… et dès lors il ne faut pas s’étonner que les USA partent à la conquête spatiale :mrgreen:

  20. Sébastien r.

    Mes amis (oui, vous êtes des amis depuis le temps que je vous lis),

    J’ai quitté mon job,
    Je suis en train de vendre ma maison,
    Je dé-scolarise mes gosses à compter de sept. prochain,
    On se casse tous en voyage pour profiter un peu…
    … et après on se pose au Canada.

    Ca fait des années que j’y travaille & là on touche au but.

    CPEF, mais ce sera sans moi … enfin nous, et surtout sans mes gamins !

    1. Kazar

      Bravo !!! Mais ça doit être un crève-cœur de quitter un pays qu’on aime malgré les hordes de politicards pourris qui le dirigent.

      1. Sébastien R.

        Nouveau Brunswick ! En partie francophone mais avec une bonne dose d’anglo et une vraie culture anglo-saxonne ! Les lâches on les oubliera vite, surtout vue la tournure que prend le pays. Mais effectivement ça fait mal au coeur de partir, j’aime mon pays ses paysages (son climat!). J’espère que les gamins se feront à leur future patrie… Mais au delà du sentimental, CPEF. Donc pas d’alternatives.

        1. Sébastien R.

          D’ailleurs les québécois ne sont pas super bien vus de la part des acadiens du NB, genre ils se croient les seuls francophones, ils sont martyrisés, ils donnent des leçons à tout le monde… Ça vous rappelle qquechose ?

          1. Black Mamba

            Ma cousine est à Toronto, elle précise toujours à ses interlocuteurs qu’elle vient de France pour détendre l’atmosphère 😉

      2. paf

        la politique Quebecoise est, il est vrai, socialiste, mais le niveau de gogolerie de la population francaise, de son media et de ses politiques est loin devant.
        Vivre au Quebec est reposant, les news de fRance sont deprimantes.On y retourne pour la plage.

  21. Cretinus Alpestris

    Le principal problème de l’EN est d’adapter son niveau d’enseignement à celui des élèves.

    Car l’élève de 2015 n’est pas celui de 1970.

    Tout le monde l’aura remarqué, mais il est politiquement incorrect d’en parler.

    Et ne parlons même pas des parents…

    1. Karamba!

      Quand vous dites que l’élève de 2015 a changé vous voulez dire qu’il est plus tourné vers le multimédia? C’est pour cela que Flanby offre des ipad pas chers c’est l’état qui paye…

  22. Flo

    Ah mais vous oubliez le point crucial qui a été présenté comme l’élément clef de la réforme (parfois le seul !) par les radios.
    L’enseignement d’une deuxième langue étrangère dès la 5ème à raison de deux heures par semaine qu’on « financera » (wtf?) par la suppression d’un heure d’enseignement de la première langue, l’anglais, lorsqu’il a té enseigné en primaire (et pour les autres langues, et pour ceux à qui on a pas « enseigné » l’anglais en primaire , il se passera quoi?)
    Et cela fait grincer des dents car croyez le ou non « certains élèves ont un niveau encore fragile en anglais à l’entrée au collège ».
    Bon bah s’il n’y a que ça, ça va alors.
    Ils prennent vraiment les gens pour des demeurés.
    Il y a des coups de pied où je pense qui se perdent et c’est vraiment dommage.

    1. Karamba!

      En règle générale les hommes politiques qui fréquentent les débats de l’Union Européenne ont eux aussi un niveau fragile en anglais, après être sortis de l’ENA…

      1. Val

        @karamba , à la fois , vous connaissez un seul domaine dans lequel les hommes politiques n’ont pas de niveau fragile ? ( à part une glande de la magouille foireuse particulièrement développée)

    2. Deres

      C’est tout le problème de ce jeu de taquin. Pour introduire régulièrement leurs nouvelles lubies sans toucher à des budgets limités (et surtout des heures de travail des enseignants très très limités), il faut bien couper adsn les matières existantes. C’est pour cela que le niveau dans les matières de base chute inéluctablement au profit du bourrage de crâne inutile. Autrefois, on y consacrait 100% des heures de cours, maintenant juste une fraction. CQFD.

      Cette nouvelle réforme est la consécration de ce système. Comme le niveau chute et que l’on ne désire pas supprimer les lubies socialisantes inutiles, ils vont passer de la gestion par classe à la gestion par élève. La tendance ne sera inversé que pour les plus mauvais afin de rétablir en apparence les résultats moyens tout en continuant encore plus fort la chianlit pour la majorité des élèves …

  23. Karamba!

    L’éducation nationale, ça ressemble de plus en plus à l’école du socialisme. Une formation en forme de bourrage de crâne gauchisant qui couvrira toute votre enfance et votre adolescence et qui vous mènera pratiquement sans redoubler et avec des gommettes colorées pour ne pas vous stigmatiser jusqu’au bac qu’on vous accordera d’office. Ce diplôme bidon vous permettra de pouvoir voter pour Flanby les yeux fermés. Les plus réceptifs finiront punks à chien dans une zad…

    1. Cerf D

      Ça ne ressemble pas, ça a toujours été ça même du temps de l’instruction publique. Seulement maintenant ça commence à se voir (encore que grâce au bourrage de crane, la majorité ne le voit pas.)

      1. paf

        La majorite est une bande de cons.
        Et ca aussi ca a toujours ete vrai.Le socialisme est le moyen d’exploiter la masse du troupeau des cons.

    1. balt

      « le dysgénisme »:Alors la tu m’as scotché!Je ne sais pas ce qu’est le dysgénisme,mais j’ai l’impression que c’est pas bon du tout.Est ce que les socialistes pratiquent tous le dysgénisme au grand jour sans etre inquiétés?

      1. gameover

        dysgénisme : normalement les idiots meurent en mettant les doigts dans la prise électrique. Si le gouvernement oblige les gens à mettre des cache-prises, les idiots se reproduisent… c’est le dysgénisme…

        1. Quiet Desperation

          Bah! on vient de débaptiser Charles-Richet…. car il était « waciste », parlant des races inférieures…

          Si on part sur cette piste, après Carrel et Richet, va falloir débaptiser à tout berzingue les noms de voies et places honorant les vieilles barbes politiques III° République, pasque, hein, ils voyaient eux aussi des « races inférieures » partout, surtout dans l’hémisphère Sud (sauf au Japon, par une inconcevable mansuétude écolo)…

          1. bibi

            « Messieurs, il y a un second point, un second ordre d’idées que je dois également aborder (…) : c’est le côté humanitaire et civilisateur de la question. (…) Messieurs, il faut parler plus haut et plus vrai ! Il faut dire ouvertement qu’en effet les races supérieures ont un droit vis-à-vis des races inférieures. (…) Je répète qu’il y a pour les races supérieures un droit, parce qu’il y a un devoir pour elles. Elles ont le devoir de civiliser les races inférieures. (…) Ces devoirs ont souvent été méconnus dans l’histoire des siècles précédents, et certainement quand les soldats et les explorateurs espagnols introduisaient l’esclavage dans l’Amérique centrale, ils n’accomplissaient pas leur devoir d’hommes de race supérieure. Mais de nos jours, je soutiens que les nations européennes s’acquittent avec largeur, grandeur et honnêteté de ce devoir supérieur de la civilisation. »
            Jules Ferry.

            Réponse :
            C’est le génie de la race française que d’avoir généralisé la théorie du droit et de la justice, d’avoir compris que le problème de la civilisation était d’éliminer la violence des rapports des hommes entre eux dans une même société et de tendre à éliminer la violence, pour un avenir que nous ne connaissons pas, des rapports des nations entre elles. (…) Regardez l’histoire de la conquête de ces peuples que vous dites barbares et vous y verrez la violence, tous les crimes déchaînés, l’oppression, le sang coulant à flots, le faible opprimé, tyrannisé par le vainqueur ! Voilà l’histoire de votre civilisation ! (…) Combien de crimes atroces, effroyables ont été commis au nom de la justice et de la civilisation. Je ne dis rien des vices que l’Européen apporte avec lui : de l’alcool, de l’opium qu’il répand, qu’il impose s’il lui plaît. Et c’est un pareil système que vous essayez de justifier en France dans la patrie des droits de l’Homme !
            Georges Clemenceau

            Mais grâce à l’EdNat on sait que la droite française a toujours était peuplée de fascistes et de racistes et que la gauche c’est le camp du bien.

          2. hugeus

            Eh oui, commençons par débaptiser toutes les voies Gallieni, cet excellent représentant de la pensée de la IIIème, qui a dézingué nombre de « sauvages » en infériorité technologique évidente (cépajuste), appliqué la cartographie des races, affirmé que le secret d’une « pacification » est de frapper à la tête et rassurer la masse égarée par des conseils perfides et des affirmations calomnieuses… attends, ce s’rait pas nous, les sauvages de la Vème finissante ?

            1. Quiet Desperation

              Gallieni ? il a pacifié Madagascar, où les « natives » sont depuis retombés dans les errements anciens, avec l’indépendance… Les Anglais y introduisaient des armes pour favoriser le terrorisme de l’époque… Aaah! l’Entente Cordiale….

              Pendant la guerre de 14/18, il a enclenché la victoire de la Marne, sans se préoccuper de cet âne de Joffre, et Von Kluck lui a rendu cet hommage qu’il fallait un Gallieni pour rompre pareillement avec les routines d’Etat-Major… et prendre les armées allemandes par le travers…

              Ceci étant, s’il n’y avait pas eu Galliéni, on aurait économisé 1million de morts, la guerre se terminant en novembre 14…

          3. Aristarque

            Allons, tu sais bien que c’est par l’ effet d’ un tsunami récent que le Japon a glissé et s’est immobilisé dans l’ hémisphère sud. Ce que ne pouvaient prévoir les notables de la III me république puisqu’il était encore à cette époque dans celui du Nord. Toujours tenir compte du contexte de l’ époque avant de porter des jugements trop hâtifs… 😕

  24. climaine

    ma belle fille est contente, ravie ravie…elle vient de recevoir un wagon de bulgares tous frais dans sa classe de cm1…ne parlant pas français et elle bulgare ,elle leur apprend la chanson de gestes…

        1. Nemrod

          Ah oui, merdum !
          C’est déjà moins fâcheux.
          Si elle est soce ou apparentée ( probable vu la fonction), c’est franchement poilant.
          Je sais, je suis méchant.

        2. Pheldge

          Attends, que je suive : Climène à une fille de 4 ans qui est à l’école et à qui on demande si elle se sent « fille, garçon, ou un mix des deux » , plus loin elle a deux fils ingénieurs et là elle a une belle fille enseignante … ouh là là ! Cékompliqué asuivr !

          Ofète , en passant , je me posais la question : Clymène , elle aurait pas aussi une soeur qui s’appelle Chitoris ? 🙂 🙂

          C’est là qu’il faut que je dise : je sors ? non ?

          1. climaine

            non climaine a un pénis en fait

            ça se complique de plus en plus hein ??

            je vous fait un résumé ? 🙂

            j’ai 3 enfants dont 2 garçons. L’épouse de l’un d’entre eux est instit et a 2enfants dont ma petite fille…

            voilà, voilà…..:)

            1. Pheldge

              Merci pour ces intéressante et indispensables précisions 🙂

              A-t-on idée de prendre un pseudo ambigu ( qui évoque Molière ), si ce n’est pour semer le trouble et la confusion dans l’esprit des lecteurs du Blog !

              Je soupçonne l’agent belkacémiste, tentant sournoisement de s’infiltrer … 🙂

              1. climaine

                j’observe malicieusement le changement imperceptible au fil des années. Elle était pleine de convictions, passionnée par son métier;je ne rentrais pas dans le débat pour ne pas mettre le feu dans les foyers.

                Elle commence à être submergée.

                Je compatis :=) …… que faire d’autre étant considéré comme étant un vieux fasciste …….

    1. paf

      si elle etait une vraie pro, avec le minimum legal d’interet pour son metier elle se prendrait un dico de bulgare et elle essayerait de se faire comprendre, elle leur traduirait les mots essentiels.
      C’est facile de se croiser les bras en se plaignant.
      Je l’ai beaucoup vu faire dans ce pays de no-balls.On se plaint mais des qu’il faut agir y a plus personne.Ca me rendait fou, ca me rend toujours fou: a chaque fois que je reviens dans ce pays de cons il y a des affaires locales avec des gens qui devraient se parler, mais non non, on rale dans son coin.

      1. Quiet Desperation

        Bien… tu savais lire à quatre ans… quite commendable, lad !… cependant, si nous sommes – parmi les commentateurs de ce Blog – assez fondamentalement en accord avec l’analyse que tu développes – si l’on peut dire – il est assez pénible de t’entendre déblatérer à chacune de tes interventions, en termes peu euphoniques, sur ce « pays de cons » et autres aménités finalement fort peu variées.

        Tu as secoué la poussière de tes chaussures sur la vieille Europe et la France : fort bien… alors, arrête de te faire du mal, n’y reviens plus, et dispense nous de tes états d’âme. Nous qui y sommes encore, volens nolens, n’avons nul besoin de davantage de négativisme sans humour.

        1. paf

          Mais c’est important de le dire et de le repeter, tu vis dans un pays de cons!
          Il faut veritablement plein plein de gros cons pour faire un pays gol comme la france et le maintenir a son niveau de connerie.
          J’estime la proportion a environ 84.3% de gros groins idiots, avec probablement un bon 30% de veritables anes bates motives a battre des records.
          Mais tu as raison, cette annee je me rebelle et je vais ailleurs.Il faudra neammoins y revenir plus tard meme si l’envie n’y est pas du tout, pour satisfaire la famille des deux bords qui veut se faire des bisous.

          1. paf

            d’ailleurs tu es vexe parce que tu te sens vise par le ‘pays de cons’ si tu y es c’est que tu dois etre con…tout le monde ici sait bien que ca n’est pas le cas, l’elite infinitesimale des francais qui lisent H16 beneficient d’un joker.Enfin sauf ceux qui votent FN, euh je veux dire ceux qui votent. lol.

            1. Kazar

              Les gros cons qui votent FN t’emmerdent (ça fait bu bien de temps à autre d’adopter le langage des abrutis d’en face), assument leur vote, et te disent « bon débarras ». Vu la pauvreté de tes interventions, et la détestation avérée de ton propre pays et des tes compatriotes, il est clair que tu ne manqueras à personne…

              1. Quiet Desperation

                Voui… grosso modo… c’est ce que j’avais envie de répondre… merci Kazar…. « vexatio aperit intellectum », c’est ce que je souhaite à ce masochiste garçon…

      2. climaine

        idiot. je veux dire commentaire idiot.

        elle a 7 nationalités dans sa classe plus les cas socs ( sociaux pas socialistes dont elle a surpris un en train de bouffer les cables de l’ordinateur…)

        et là l’académie veut que ces gosses soient initiés …à l’Occitan…attention! les bulgares aussi hein!

  25. Olivier r

    Bonne chance à vous, l’Acadie est un beau pays, avec un climat un peu moins compliqué à gérer que celui du Québec. Le souci reste un tissu économique plutot faiblard mais ce sera toujours bien mieux que l’économie européenne! Avec l’histoire agitée de ces contrées, je suis presque ému de voir partir des français vers cette vielle terre où les francophones qui y restent sont à multiples titres des « survivants »! Tenez nous au courant de vos aventures!!

      1. Sébastien R.

        Et effectivement l’Alberta et son pétrole vampirise un peu l’économie locale, mais on sera toujours gagnant par rapport à la France, et sur pleins de sujets.

  26. marie

    Donner des cours transversaux est excellent, mais il faut que les profs collaborent sur les sujets pour donner des pistes aux élèves, ensuite il faut des sujets excitants mais les profs n’auront certainement pas de liberte sur les thèmes, alors on verra bien comment se comportent nos enfant cobayes ..

    1. royaumont

      Ils ont le choix entre le développement durable, le réchauffement climatique, la laïcité, le vivre-ensemble ou la lutte contre les stéréotypes.
      Tout ce qu’il faut pour être un esprit libre et indépendant, donc…

  27. Calvin

    HS : Le Monde m’informe de la mort de Terry Pratchett…
    J’aurais espéré inverser avec Bouygues, mais bon…
    Et j’ai une pensée spéciale pour Nyamba, notre tortue stellaire.

        1. Black Mamba

          Je n’ai pas réussi contenir un gloussement à la lecture de ce commentaire,… je suis un être à sang froid, il n’y a pas de doute :

          1. Quiet Desperation

            Espèce de Locuste !!! je me réjouis de voir revenir une amie lointaine, et tu glousses !!! mais ne serait-ce pas la dinde, qui glousse, by the way….

            1. Black Mamba

              Dinde ou Mamba, les circonstances de vos retrouvailles m’ont fait glousser, voilà !
              Je n’avais pas d’autre expression en tête, le sifflement n’était pas assez explicite…

        2. Nyamba

          Je n’ai toujours guere le temps de participer activement aux discussions, mais je lis toujours les billets, cher ami (ce sont de salutaires piqures de rappel quand ma vie pepere se met a me manquer.). Et je souhaitais faire part du deces de mon ecrivain favori aux presents lecteurs, dans la mesure ou je l’ai abondamment cite dans cette section… avant de decouvrir que j’avais ete grillee par Calvin !
          PS : Veuillez excuser l’absence d’accents, je suis passee au clavier qwerty.

      1. Nyamba

        Non, les formes de gouvernement sont plutot basees sur le monde antique/medieval, dans des versions fonctionnelles (donc incompatibles avec le socialisme, ha ha ha). Les plus marquantes, je dirais, sont la monarchie (dans le petit royaume de Lancre, le roi Verence tente, en vain, d’introduire la notion de democratie participative parmi ses sujets), la theocratie (dans l’excellent Small Gods)… et bien entendu la Tyrannie de Ankh-Morpork, sous la ferule de Lord Vetinari (l’homme providentiel qu’on aimerait avoir, mais pas de trop pres). C’est ce dernier systeme qui est le plus abondamment decrit au cours des romans, et je le soupconne, sous couvert de dictature eclairee, d’avoir des petits cotes minarchistes… a ceci pres que la main invisible manipulant la ville est celle de Vetinari.

  28. Chieur chiant

    En parlant d’école, H. D. notre bien aimé secrétaire d’état aux affaires européennes a appellé les fonctionnaires européens français a retourner sur les bancs de leur ancienne école pour faire un peu de pub sur l’Europe, je suis sur qu’il va avoir un succés fou…

    1. xly

      J’espère que les marmots auront la présence de leur demander combien ils gagnent chaque année … sur le dos des contribuables pour leur pourrir l’existence.

  29. kieu

    Les travaux interdisciplinaires existent déjà : les TPE en première, il s’agit de travaux en groupe qui sèment une fois sur deux la zizanie entre élèves, consistant généralement en des monuments de copier-coller vaguement encadrés par des profs dépassés par des sujets délirants …le tout noté et comptant pour le bac. Quant au développement durable, sujet évoqué depuis le début de la petite section de maternelle à grand renfort de montagnes de photocopies….

    1. Murps

      Je suis enseignant et j’adore votre billet.
      Le plus terrible, c’est que votre engagement pour le libéralisme n’y est pour rien, sans vouloir flagorner, la lucidité et le bon sens parlent.

      Vous êtes malheureusement en train de constater ce qu’on vit tous les jours dans nos classes, et votre discours, serait grandement apprécié en salle des profs.
      Me permettez-vous de diffuser votre billet en vous citant ?

      J’en profite pour vous suggérer un autre sujet de billet :
      un des derniers BO
      de l’Education Nationale représente à mon sens une atteinte à la neutralité politique de l’Education Nationale.
      Il semblerait qu’on veuille transformer les élèves en commissaires politiques du climat.
      Il me semble que cela commence à aller un peu trop loin…

      Cordialement,
      Murps

        1. climaine

          j’ai lu ça dans le lien donné:

          « Afin de généraliser les initiatives visant au retour de la nature et de la biodiversité dans les écoles et les établissements, la création de « coins nature » dans les écoles est encouragée. » »

          cela se fait déja dans l’école de mon village qui est séparée par un mur de ma maison.

          et là ce qu’on entend est croquignolesque:
          -Mssieur! mssieur ! une limace!

          « oui kevin c’est une limace.. mais repose là sur la salade………..

  30. Murps

    « Pour favoriser la sensibilisation des élèves par les pairs et encourager l’engagement civique des élèves, des « délégués au développement durable » ou « éco-délégués » sont désignés dans tous les établissements scolaires, soit au sein de chaque classe, soit au sein de chaque niveau scolaire. »

    Et ça, c’est pas de la balle ?
    Ils distribueront sous le préau à la récré les imprimés d’inscription à EELV. Si le parti existe encore en 2020.
    Sûr que ça va faire diminuer le taux de sortie du système éducatif sans qualification et augmenter le nombre de candidats aux concours enseignants.

Laisser un commentaire