L’économie numérique en France, c’est du sérieux

C’est dit : comme Michel Sapin, la croissance est nulle ce trimestre. Ce n’est pourtant pas une raison pour se démobiliser. C’est pourquoi chaque ministère a mis les bouchées doubles pour rassurer les entrepreneurs en France, et leur donner mille et une raisons d’espérer un avenir meilleur. Et parlant d’avenir, quoi de plus représentatif que l’économie numérique que nos vaillants ministres s’emploient à favoriser ?

sapin reprend des frites

Et l’économie numérique, c’est un très vaste sujet qui intéresse plus d’un politicien. En témoignent les réactions de deux de nos plus frétillants avatars ministériels, Axelle Lemaire et Fleur Pellerin, qui, toutes deux, ont eu récemment l’occasion de montrer leur implication à simplifier grandement la vie des entreprises, citoyens et contribuables et français dans le domaine numérique.

Normalement, le numérique, c’est le truc d’Axelle Lemaire. Déjà, le mot est dans l’intitulé de son poste, alors forcément, elle s’implique, la petite Axelle. D’ailleurs, elle l’explique elle-même à qui veut l’entendre : elle ne ménage pas ses efforts et ne compte pas sa sueur lorsqu’il s’agit de faire passer des idées difficiles auprès des vieux croutons sages de nos vénérables assemblées, quitte à tortiller un peu la réalité et oublier quelques principes de base comme la vie privée et ces petites questions-là.

C’est donc sans surprise qu’elle se démène actuellement pour aider au maximum les entreprises à développer ce Cloud à la française dont on entend régulièrement parler. Et lorsqu’est arrivée l’idée d’un Crédit d’Impôt Numérique, idée selon laquelle les entreprises françaises pourraient bénéficier d’un crédit d’impôt pour accélérer leur adoption des services de « cloud », de connexion à haut débit ou de sécurité informatique, c’est tout naturellement qu’Axelle s’est montrée super-favorable.

Cloud

Ah bah tiens, non, pas du tout : finalement, après une étude rapide des demandes des entreprises intéressées (essentiellement, les fournisseurs de ces solutions « cloud »), tant les impôts que le ministère du Numérique ont directement envoyé l’idée à la poubelle. Là où cela devient particulièrement croustillant est l’explication fournie par les services de Macron et de Lemaire pour étayer leur refus. Je cite :

« Sauf à accélérer l’attrition de la matière imposable, il n’est pas souhaitable de multiplier les crédits d’impôt pour prendre en charge le coût de dépenses que les entreprises bien gérées, soucieuses de leur rentabilité et de leur développement, engagent spontanément, sans qu’il y ait besoin d’une dépense fiscale »

En français lisible, on nous explique donc que d’abord, les finances publiques ne peuvent se permettre ce genre de largesses, et d’autre part que des entreprises bien gérées n’ont pas besoin de ça. Voilà qui est assez drôle à plusieurs titres :

D’une part, lorsqu’on connaît les montants des gabegies phénoménales de l’État en matière d’informatique, que j’avais évoquées lors d’un précédent article, on ne peut qu’écarquiller les yeux devant l’aplomb qu’il aura fallu aux services d’Axelle Lemaire et d’Emmanuel Macron pour sortir cette excuse afin de ne pas diminuer les impôts de certaines entreprises. En effet, pendant que l’État claque – littéralement – des milliards en pure perte dans des projets informatiques à la fois pharaonesques et totalement ratés, le voilà qui tente de nous faire croire qu’il veut à présent tenir sa bourse en bon père de famille. C’est plutôt cocasse.

D’autre part, on ne peut s’empêcher de tiquer devant la logique décidément alternative utilisée par les sbires de l’État. Ainsi, lorsqu’il s’agit de claquer 150 millions d’euros dans des « clouds souverains » dont le résultat est – pour le dire pudiquement – franchement mitigé, il n’y a apparemment ni problème d’« attrition de la matière imposable », ni réelle demande de résultats tangibles et palpables de l’autre côté. En revanche, la décontraction qui prévaut pendant ces dépenses somptuaires disparaît immédiatement lorsqu’il s’agit de ne pas engranger un montant probablement inférieur en crédit d’impôt. Eh oui, que voulez-vous : l’important, pour les services de l’État n’est pas de dépenser à tout va n’importe comment, mais avant tout de bien récolter ce qu’il faut pour que la fête continue.

En conclusion de quoi, l’économie numérique pourra aller se brosser. On aurait aimé la même réaction ferme dans tous ces autres projets foireux qui coûtent encore des ponts au contribuable.

Tax Money

Parallèlement, n’oublions pas la seconde dame de pique de ces histoires numériques : parce que pendant qu’Axelle tacle, Fleur, elle, s’empêtre dans son incompétence. Bon, soit, ce n’est pas tout à fait nouveau pour l’actuelle ministre de la Culture, qui n’en est pas à son coup d’essai en matière de couac gras sur fond d’internet, d’économie numérique et de technologies de l’information qu’elle ne maîtrise même pas pour se synchroniser avec son propre cabinet, mais l’ampleur de la polémique a permis de relancer le bastringue pour quelques tours supplémentaires.

Il apparaît en effet qu’à la suite d’une question d’un député, portant sur la légalité des DRM sur les jeux vidéos, le cabinet ait proféré l’une de ces bêtises qui permet de rappeler que les élites qui nous gouvernent ont eu constamment à cœur de conserver un important retard dans les technologies qui les entourent.

En substance, le député reprochait la généralisation des mécanismes informatiques sur les jeux vidéos (DRM, en gros) empêchant de fait leur revente en occasion. Le creux de l’été aidant sans doute, le cabinet a décidé d’apporter une réponse, consternante, à la demande du député :

« l’activité de revente de jeux physiques et du pluri-téléchargement des jeux en ligne est préjudiciable au développement de l’industrie et contrevient aux droits des éditeurs, les pouvoirs publics soutiennent ces initiative »

mini fleur pellerin - cc dunoisBien évidemment, c’est à la fois faux juridiquement (la revente de biens d’occasion n’est pas une atteinte aux droits des auteurs ou éditeurs, comme en attestent les millions de livres d’occasion vendus partout), et complètement idiot commercialement puisque la vente d’occasion nourrit notoirement le marché du neuf (en substance, les joueurs revendent leurs vieux jeux pour se constituer une trésorerie afin d’en acheter des neufs). Bref, le cabinet, présentant à la face du monde le gloubiboulga qui règne dans ses méandres, confond piraterie et commerce légal, jeux en ligne et jeux physiques, et laisse la polémique exploser sur les réseaux sociaux.

À tel point que la pauvre ministre, sortie en urgence de sa léthargie aoûtienne, a été obligée de se fendre d’un petit tweet, qui est de nos jours à la politique raisonnée ce que le hamburger est à la cuisine traditionnelle :

Ouf, nous voilà rassurés. Sauf qu’évidemment, tout ce foutoir politico-politicien ne répond même pas à la question initiale, à savoir si l’on devait continuer à tolérer encore longtemps les DRM sur les jeux vidéo dématérialisés alors que la Cour Européenne de Justice a clairement expliqué qu’ils étaient illégaux.

Si vous trouvez qu’encore une fois, tout ceci sent l’approximation, l’improvisation complète et la panique ministérielle pour tenter de rattraper une énième boulette, c’est normal, c’est exactement ce dont il s’agit. Et cette impression générale d’incompétence rejoint admirablement bien l’incohérence complète des services d’Axelle dans leur gestion des questions fiscales.

Du reste, difficile de ne pas comprendre que cet amateurisme, cette incohérence et cette improvisation forment la méthode habituelle de gouvernement des politiciens actuels. Ce qui est vrai de Lemaire et de Pellerin est malheureusement extensible sans aucun problème aux autres ministres : ce bric-à-brac numérique n’est que la partie émergée, visible, de l’iceberg des inaptitudes de ceux qui nous gouvernent.

C’est tout à fait rassurant.

J'accepte les BCH !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires182

  1. Calvin

    Une question (à supprimer) :
    « chaque ministère a mis les bouchée double »
    « et leur donner mille et une raison »
    L’absence de pluriel est voulue ?
    Après la croissance nulle, les raisons nulles ?

    1. Aristarque

      Bizarre en effet. Je ne crois pas que Le Patron voulait écrire « leur donner des millions d’euros et un raison… » 😀

  2. Chieur chiant

    Il faut de tout pour faire un monde, moi, je suis une bille en numérique, mais je vois que je ne suis pas le seul… seule excuse, je suis surement allé beaucoup moins à l’école que ces gens là et je n’ai jamais été très intéressé… l’état devrai s’occuper de ce qui le regarde, basta!!!

    1. Black Mamba

      Bille ou pas quand on a besoin , on trouve toujours un jeune pour éclairer notre lanterne … Les vieux croûtons se croient omniscient , ils veulent tout contrôler … Ce n’est pas possible !
      Quand reconnaîtront-ils leur petitesse ?

    2. royaumont

      Le problème n’est pas d’être une bille en numérique (personne n’est censé s’intéresser à tout), mais d’être une bille et ministre en charge du dossier. Prendre des décisions qui engagent l’avenir sur un sujet où on ne comprend goutte, c’est gênant.

      C’est un peu comme si on nommait un ministre de la culture qui ne lit jamais un livre.

      1. deres

        Le souci c’est que les cabinets ministériels sont en fait devenus les équipes de campagne des ministres avec 75% de responsables communication et de manager de réseau politique. Il y a au final peu de compétences techniques sur les sujets propres du ministère et souvent aucun dans les collaborateurs les plus proche du ministre. En fait, dans les activités d’un ministre, le ministère lui-même est souvent secondaire et est délégué à des sous-fifres.

      2. Honorbrachios

        ou un sinistre de l’économie, n’y connaissant rien et avec les résultats les plus mauvais qui soient et que l’on récompense en nommant mnistre de l’économie européenne…

            1. Pheldge

              Petit Calvin, plus je te lis plus je suis persuadé que nous partageons un gène sinon plusieurs. Et comme dirait Johnny, ZE Johnny, c’est le gène aqueux, man 🙂 ( humour french connection style )

    3. deres

      Oui, ces histoires de jeux vidéos ne concerne que les éditeurs de jeux et leurs clients. Pas besoin que les politiques fourrent leur nez dans ces histoires. D’ailleurs certains jeux en ligne font même l’objet d’abonnement pour pouvoir les utiliser … Là où la législation pourrait à la rigueur intervenir soit dans le fait que les limitations d’un produit doivent être clairement expliqué. Et encore, c’est plutôt le travail des associations de consommateur de poser eds plaintes sur ce genre de sujet …

      Bref, les politiques s’intéressent à ces sujets qui leur évite de s’attaquer aux vrais problèmes du pays, sa non compétitivité venant de l’omniprésence du Moloch.

    1. Azerty

      Le crédit d’impôt est une magouille de fonctionnaire permettant à grand frais et complexité de payer la note avec une année de retard par rapport à une baisse de charge. De plus, cela clientéliste les entreprises qui en bénéficient, celles-ci se trouvant dépendante du maintien de ce dispositif. On comprend bien que ce dispositif plait donc autant aux politiques …

      1. Aristarque

        Cela « crée » aussi et ex nihilo des besoins en officines spécialisées dans le décryptage et la mise en oeuvre des dossiers pointus pour bénéficier de ces crédits d’ impôts et , surtout, de parer utilement par avance aux futures remises en cause du fisc…

  3. Caton

    Le « crédit d’impôts numérique » va revenir dès que les deux idiotes invoqueront la « lutte anti-terroriste ». Il est beaucoup plus simple d’espionner un hébergeur que des centaines de serveurs situés dans des centaines d’entreprises.

    Ou alors, il va changer de nom, et devenir « crédit d’impôts digital », et pour une fois cela sera correct : il s’agit bien d’examiner tactilement la prostate des entrepreneurs…

  4. Aristarque

    Deux nouvelles, une bonne et une mauvaise:
    – Taxelle Lumière est enceinte, ce qui nous fera sous peu des vacances…
    – Taxelle Lumière va perpétuer la race soce…. 😈

          1. Peste et coryza

            C’est un reportage réalisé en Chine ?
            Famille cassée, de l’émotion, une musique mélancolique, des vieilles photos qui sentent bon…

  5. Gerldam

    Il est certain que lorsqu’on voit la finesse avec laquelle Le Foll (le bien nommé) gère la crise agricole, l’extension e l’amateurisme en numérique s’applique parfaitement à l’agriculture et à bien d’autres domaines, comme nous le lisons à longueur d’année dans ces colonnes.

    1. Honorbrachios

      il faut dire que le foll a plus la tronche à bouffer des petits fours et du champagne dans les soirées parisiennes qu’à savoir à quoi ressemble un champs, un tracteur ou une fourche

  6. yoananda

    Il y a 3 choses qui m’épatent :
    * le niveau d’incompétence crasse et quotidien de TOUS les membres du gouvernement
    * que vous (ni personne en fait) ne s’énerve vraiment au fil des mois
    * qu’ils puissent continuer tranquillement

    1. Patatrac

      Quelques pistes…

      Primault : certainement dû au fait qu’aucun des membres du gouvernement (et des précédents depuis des lustres) n’ait eu auparavant à se frotter à l’économie réelle et accèdent à une fonction ministérielle sans aucune expérience (je n’ose même pas dire réussie) dans le domaine qui leur incombe. Ils sont par ailleurs tous formatés et ont, peu ou prou les mêmes formations (ENA, Droit, X, tralala…), qui sont supposées leur donner une omniscience infuse dans TOUS les domaines. Il suffit de voir les résultats pour s’en convaincre.

      Deuziot : L’apathie n’est pas générale, mais la situation n’est pas encore assez grave pour qu’une prise de conscience large se produise. Et si pal prise de conscience se produit, la réaction est plus de chercher des coupables et non des solutions ou des compétences.

      Tersieau : Dans un système qui banalise la médiocrité, ou simplement l’incompétence, beaucoup de carrières se font sans même regarder les résultats obtenus.

      1. yoananda

        Cela révèle donc que le problème est bien plus large que le seul gouvernement. Dans un pays « sain » il y aurait une réaction. On a beau jeu de critiquer les tocard au pouvoir, c’est l’ensemble du pays qui semble aller très mal.
        Non ?

        1. Beldchamps

          Merci la démocrassie aussi, on a voté donc on les a choisis, on n’a que ce qu’on mérite ! (À prendre avec ironie bien sûr) Ce sacro-saint suffrage universel leur donne beaucoup trop de pouvoir indépendamment du peuple, auquel ils n’ont aucun compte à rendre.

          1. yoananda

            La démocrassie « représentative » n’est déjà pas bien terrible, mais en plus, devient inepte en régime idiocratique.

            Nous n’avons plus de système éducative, ni de système médiatique digne de ce nom. La démocratie est morte et enterrée.

            Mais, comme je le disais, en dehors de quelques couinements isolés, personne ne moufte. Et c’est bien cela qui m’inquiète le plus quelque part.

            1. Patatrac

              Les tocards ne sont là où ils sont que par la place qui leur a été faite en ne réagissant pas. Réagir c’est prendre un risque, celui, même en avançant des arguments corroborés par des faits, de devenir un mouton gris, puis noir si répétition. La prise de risque au sens général n’est pas du tout encouragée dans l’hexagone, et la réussite, hors des sentiers battus, assez mal vue. Cela gênerait pas mal de monde, qui dispose par cette absence de réaction d’une rente de situation pharaoniques.

            2. Beldchamps

              Oui il y a des couinements isolés de la part de dissidents à forte personnalité, et donc aucune alliance possible entre ces fortes têtes. Ce qui est dommage car on trouve des idées convergeantes, mais irréconciliables à cause notamment des querelles d’égo et du clivage gauche droite (à mon avis qui est dépassé mais perdure malheureusement).

              1. FacePalm

                le clivage gauche-droite est parfaitement indispensable pour empêcher les gens de réfléchir, en réduisant leur discussions politiques à des querelles de chapelles illusoires et stériles.
                Diviser pour mieux régner.

                1. Gerldam

                  Je dirai plutôt le « faux clivage gauche-droite », tant ce que les médias appellent « droite » est surtout un centre gauche et plutôt gache que centre.

                  1. FacePalm

                    c’est bcp plus simple que ça nous avons :
                    – des socialistes fanatiques a l’extreme gauche,
                    – des socialiste au PS
                    – des socialistes/communistes chez les ecolo,
                    – des socialistes au « centre »,
                    – des socialistes légèrement conservateur a « droite »,
                    – et des socialistes legerement nationalistes au FN.

                    sinon ya les micro partis, dont la plupart sont aussi socialistes/collectivistes…

                    Et quand je dis socialiste, je suis poli. Dans bcp d’autres pays, on appellerai même ça des communistes.

                    Mais ca n’empeche pas les gens de se déchirer entre eux au nom de la couleur de l’équipe socialiste…

                    1. Honorbrachios

                      et aussi une full floppée de journalistes sotcialistes reprenant tous les communiqués de l’Enlysée aussi ridicules soient ils (aujourdhui, le thème est : le présigland a dit : baisse des impôts et croissance en 2016 ! et pas une de ces pourritures ne bronche en lisant cela!) , éducation nationale socialiste, syndicats communistes

                  2. Beldchamps

                    Effectivement il y a déjà un prisme différent selon les convictions et la culture (ahem pour les soces …) de chacun, mais en plus il faut ajouter d’autres dimensions à l’hémicycle. Il y a des pro ou anti UE/US/Otan à gauche et à droite (enfin pas chez nos représentants mais ailleurs en Europe oui …). Le positionnement sur l’immigration s’est inversé : avant c’était la droite de Giscard qui ouvrait les portes maintenant c’est la gauche, etc.

                    1. Beldchamps

                      D’ailleurs ils me font rire les soces anti-UE, ils l’appellent maintenant UERSS, presque 30 ans après leur pire ennemie, horreur absolue : Thatcher, qui ironisait dès 1988 sur la centralisation du machin et le naufrage des cocos soviétiques (discours de Bruges).

            3. Théo31

              La démocrassie « représentative » n’est déjà pas bien terrible

              En démocratie, le caniveau est le plafond, la fosse septique le plancher.

              Je suis en train de lire une biographie de Démosthène. Son auteur rappelle qu’en matière de caniveau, la démocratie athénienne était mille fois pire que la nôtre.

      2. Peste et coryza

        point 1 : certes, mais pour accéder à ces formations, il ne faut pas être un tocard, loin de là. Ils ont donc un niveau intellectuel assez brutal.

        point 2 : il y a eu la même chose lors des chasses aux sorcières. Plusieurs prédicateurs ont proposé l’option ‘Recherchez la faute en vous » (« Fidèles, vous avez péché ! Vous devez vous racheter ! »). Évidemment, c’est le genre de discours que les gens n’aiment pas entendre.

        Point 3 : en haut de la pyramide peut être, pour le reste ce que je constate c’est plutôt que le gars même compétent et voltaire, s’il ne l’est pas assez, est viré.

        1. Patatrac

          @Peste et coryza 11h28

          Poing 1 : Il ne s’agit pas de capacités intellectuelles ou techniques qui sont dans certains cas indéniables. Ces capacités sont un point de départ, lorsque ces personnes exercent un poste de haute volée, pour faire quelque chose et non susciter une sorte d’admiration idolâtre ad vitam aeternam. Cela dépend aussi beaucoup (vraiment beaucoup) de leur densité personnelle, encore plus que de leur capacités/formation.

          Pouaint 2 : Je ne crois pas que l’attrition soit de mise, sans pouvoir l’exclure. Mais chercher des coupables est la meilleure façon de ne pas se remettre en cause, tout en ayant un peu raison.

          Pouèng 3 : En caricaturant, un gars éveillé entouré de crétins, ou juste d’incompétents n’a pas grand avenir…

      3. PAK

        Kwarto : nombre de ceux qui pourraient protester le font en se barrant, comme l’explique d’ailleurs un billet précédent de notre hôte.

    2. Peste et coryza

      Parce que tout va encore bien pour la majorité de la population, même si de plus en plus de gens mangent sévère.
      Ajoute Foot + individualisme + allocs + population vieillissante +ingénierie sociale très bien maitrisée + immigration (engendre de la méfiance entre les gens).

      Pas mal de gens des pays de l’est pensent que les français se comportent comme eux lorsqu’ils étaient sous le communisme : peu de confiance entre les individus

      Une vidéo qui date, sur l’impossibilité d’une révolte fiscale en France.

      1. FacePalm

        je suis un fan incinditionnel de Serge Schweitzer. Ces interventions m’ont même donné envie de s’inscrire à ses cours, juste pour le plaisir de l’entendre.

      2. Bonsaï

        Je me garde la video sous le coude, elle a l’air passionnante mais un peu longuette.
        Juste en passant, cela suscite une petite réflexion sur l’état de la France : on a le jeune étudiant qui n’est pas fichu de prononcer trois mots sans les introduire par « euh… » et le vieux « croulant » de prof, très décontracté, cool, parlant un beau langage et sachant de surcroît placer les petites vannes spirituelles qu’il faut. Y a pas photo, comme on dit.
        Sauf que d’après son accent, ce prof pourrait être belge… même pas français ?

        1. FacePalm

          La petite réflexion, c’est plutot : un type dont le métier est de parler en public qui a plusieurs décennies d’expérience (et qui en plus a un talent naturel certain d’orateur), et un étudiant, dont l’expérience est surtout d’écouter et pas de parler en public.

          Parler en public, monter sur scène est juste un exercice très difficile pour la plupart des gens jeunes ou vieux, idiot ou érudits.

          Vous seriez étonné de voir comment une personne avec un QI elevé, un age avancé, une culture gigantesque, et une conversation habituellement passionnante perd souvent TOTALEMENT tous ses moyens en public (meme si ce n’est qu’un amphi de fac)….

          1. Bonsaï

            Sauf que le gars on ne l’a sans doute pas placé de force sur l’estrade ! A voir sa tenue coquette, il voulait bien faire le job. A ce niveau, pas d’excuses pour un tel bafouillage.

            1. Peste et coryza

              C’est sans doute le président du club des étudiants.
              Et puis c’est un licence (il a l’air d’avoir 20 ans, voire moins). C’est tout à fait excusable… ça ira mieux quand il aura fait ses premiers stages, et présenté son premier rapport.

              Après tout, on a un président qui nous sort des « heu » et des « gnéhéhé », et des répétitions de « si elle aurait… elle n’aurait » (avez vous vu la presta de Flamby au panthéon ?) que même Jacky de la campagne trouverait affligeant.

        2. Peste et coryza

          Les chaires d’enseignants chercheurs sont ouvertes à l’international.
          N’importe qui peut y postuler, tant qu’il a un doctorat accepté en France (et comme le doctorat est un diplôme international, à ceci près que dans un pays on passe un doctorat d’état, et en France non (il y a l’HDR à la place), des publis et un impact factor.

          Par exemple, l’un des meilleurs profs de Microbio de Grenoble s’appelle Rob Ruigrok (il fait aussi de la Virologie à la fac de médecine).
          Hollandais, grand fan de femmes, de chevaux et de choux de Bruxelles.

      3. yoananda

        Oui je connais cette vidéo, je l’ai poussée à divers endroit tellement elle me parait importance.
        Je vous rejoint sur le diagnostique très bien synthétisée. Nous sommes en effet dans une société de la défiance.
        Je viens de découvrir que Macron à bien résumé : défiance, corporatisme, complexité. Il a oublié juste étatisme qui est la racine des autres 😉

        N’empêche que c’est l’ensemble qui va mal, pas seulement le gouvernement. Pays ingouvernable, même si on avait des gens capables à sa tête.

        Ce qui nous sauve, c’est que ça ne va pas beaucoup mieux ailleurs je crois.

  7. Aristarque

    Patron : Ce ne serait pas « leur adaptation à » plutôt que « leur adoption à » qui devrait d’ailleurs être « leur adoption du »???

  8. JohnBolt

    Ce qui est consternant n’est pas la réponse tweetée on-fait-comme-si-on-avait-rien-dit de Fleur Pellerin concernant les DRM.
    Ce qui est consternant c’est ce que ca révèle du back office ministèriel, la nullité et la vision dogmatique de ce ministère.
    Ce sont les membres de son cabinet qui ont pris la plume laborieuse et idéologique et ont fait voir leur façon de penser qui sous-tend leur action quotidienne, sans les accommodations usuelles de la politique. c’est une connerie brute en d’autres mots, d’habitude c’est mieux enrobé, et c’est comme ca qu’ils pensent tous les jours… Mon Dieu

    1. sam player

      Effectivement je pense que le problème principal est là, dans la base permanente (s’entendant dans le sens irrévocable physiquement et ayant une constance idéologique) des fonctionnaires des ministères qui ont obligatoirement un biais aussi bien dans la mise en avant de problèmes que dans la présentation de données, construction de dossiers etc… et là on en a un bon exemple quand le ministre n’a pas été en mesure de filtrer la m3rd3 sortant à jets continus.

  9. royaumont

    Blague du jour :
    « si la croissance s’amplifie en 2016, la baisse des impôts continuera ».

    Traduction en français courant : comme le marasme actuel n’a aucune raison de s’améliorer, attendez-vous au pire de la part du fisc.

    1. Adrien

      C’est bizarre, ils veulent tous baisser les impôts avant les élections (ou quand ils seront élus), et ils les augmentent tous une fois arrivés au pouvoir. Comme les poissons rouges ont une mémoire de 3 secondes, il ne faut pas– tiens, c’est joli ici, on est où ? Beau pays ! Du foot à la télé ce soir ?

    2. Calvin

      C’est surtout de l’autisme.
      La croissance ne peut s’amplifier que s’il y a des baisses d’impôts.
      Or elle n’a même pas commencé sauf pour ceux qui ne payaient rien avant 2014 et que l’on a préservé en 2015.
      Autant dire :
      « Si les tomates poussent bien cet été, on les arrosera pour lutter contre la sécheresse. »

    3. deres

      Ils les baissera de façon ciblé de toute façon avant les élections présidentielles. Il a expliqué depuis longtemps appliquer à la France cette stratégie hyper-classique dans les collectivités locales d’augmentation massive des impôts en début de mandat pour avoir de la marge de manœuvre et de distribution de largesse à ses clients en fin de mandat. Le souci est qu’au niveau local, les augmentations d’impôts ont peu d’effets récessifs par dilution des effets dans les autres collectivités locales. Au niveau national, en pus de l’effet récessif, il faut ajouter l’effet Laffer associé en plus et cela mène à la catastrophe actuelle. C’est pour cela qu’il a besoin de al croissance maintenant … Mais je vous rassure, comme celles des années précédentes, la baisse de impôts ne se fera pas pour ceux ayant subit le gros de la hausse … Il faut s’attendre à des coups de pouce multiple (SMIC, allocatiosn diverses, point d’indice, …) en 2016 et 2017 également.

      C’est cela d’élire un élu local sans expérience nationale à la tête du pays. Il n’est pas étonnant que le pays soit traité comme un chef-lieu.

      1. Azerty

        Il se dit qu’au lieu de complètement supprimer les primaires socialistes après avoir annoncé sa candidature (sur trafic de chiffre du chômage à l’aide des nouveaux emplois aidés), il les transformera en primaire de la gauche avec candidat unique par parti. Avec promesse des participants de ne pas participer à l’élection présidentielle bien entendu. En absence de dispersion de la gauche, il est quasi certain d’être au deuxième tour alors que la droite se dispersera inévitablement entre centre et FN.

        1. Beldchamps

          Une partie des votes déçus de Flamby 2012 gonfle aussi le FN, inclassable : CQFD sur le clivage gauche droite. Les soces le classent à l’extrême droite, perso je le classe globalement à gauche depuis Marine, vu qu’il ratisse les bastions de gauche, mais comme ça n’a pas tellement de sens, je dirais « populiste ».

    4. Calvin

      Ça vient encore de changer !!
      « Il y aura des baisses d’impôts quoiqu’il arrive en 2016… »
      Comment peut-on se contredire autant en moins de 24 h ??
      En fait, ce type doit être juste schizophrène.
      Ou un poisson rouge.
      Ou les deux.

      1. sam player

        Oui mais hier c’était « s’il y a suffisamment de la croissance en 2015″…et là ce matin la croissance elle est là.

      1. Calvin

        Où tu vois une parodie là où il n’y a qu’une compilation de ses meilleures saillies ?
        (Comprendre « saillies » dans le sens d’éléments de discours, bien sûr)

    1. Calvin

      Digital Rights Management.
      Procédés numériques pour se conformer à la protection intellectuelle dans le cas des supports de nouvelles technologies.

    1. Popeye

      Il n’y a pas de questions idiotes. Nous, lecteurs commentateurs en ce site, nous n’avons pas la science infuse. Contrairement à, exemple choisi totalement au hasard, à un X Mines énarque inspecteur des finances. Quand je ne sais pas, je demande.

      Et merci aux aimables contributeurs de leur réponse.

    2. royaumont

      Tu connais l’adage :
      Celui qui pose une question risque de passer pour un idiot. Celui qui n’en pose pas est sûr de l’être toute sa vie.

      1. gameover

        A l’inverse il y a :
        Il vaut mieux se taire et passer pour une idiote que de l’ouvrir et de ne laisser aucun doute à ce sujet.
        ____________
        (j’ai mis le féminin pour ne pas stigmatiser une population injustement et trop souvent blâmée)

        1. Bonsaï

          Et il y a ceux qui l’ouvrent tout le temps, même si c’est pour ne rien dire.
          Ou alors des choses si lourdes qu’elles font couler l’épave par le fond, à la manière d’une gueuse plombée…

          1. sam player

            rhooo… des gueuses plombées : qui en avait après ces charmantes dames et leur commerce de chair ? et pourquoi les noyer ensuite ?

          2. Aristarque

            Pstt, Petit Arbre : Une gueuse est constituée de fonte généralement de première fonte du minerai et non épurée, et non de plomb. Quand la matière est du plomb, le français parle de saumon… Quant à la gueuze, c’est de la bonne…
            (bière belge)! Mais qu’alliez vous imaginer???

            1. Bonsaï

              Merci pour vos précisions.
              En plongée sous-marine, pour descendre facilement à la profondeur requise nous avons pour habitude de nous lester avec des plaquettes de plomb que nous accrochons à notre ceinture, selon nos besoins spécifiques.
              C’est ce qui m’a induit en erreur dans le choix de la terminologie.

                1. Bonsaï

                  Il faut bien reconnaître que ce qui est agréable avec toi, c’est ton intelligence (intellegere, comprendre) et ta souplesse d’esprit. Ce qui permet de faire avancer les débats de manière enrichissante, avec l’aide précieuse du sieur Aristarque grâce à qui on apprend souvent plein de choses passionnantes.

  10. Aristarque

    Un de ces quatre, il y aura bien un de ces amateurs (d’ autres termes sortiraient volontiers de ma plume d’ oie digitale mais classeraient ipso facto ce blog comme réservé aux adultes, excluant de facto Calvin et d’autres apprenants, ce qui nuirait à la relève) pour imaginer interdire la revente de voitures d’ occasion parce que cela nuirait aux ventes des neufs. Quand il s’en trouve de capables d’ imaginer une taxe punitive à l’ encontre de ceux qui habitent leur propre bien, il faut craindre tout et le reste…

  11. Villon89

    A propos de numérique, il me semble urgent d’interdire l’usage de Tweeter à nos chers politiques. L’outil ne permet que de sublimer leur médiocrité !

  12. Kuing Yamang

    « Sauf à accélérer l’attrition de la matière imposable »
    ———–
    C’est bien connu, la matière imposable (m) se transforme en recettes fiscales (E) selon la formule de Sapin :

    E=mc²

    ou « c » est la vitesse de création de taxes.

  13. FacePalm

    Interdire la revente de vehicules, vous n’y pensez pas (ca fairait un manka-taxer), mais Taxer oui…

    D’ailleurs on me souffle que ça existerait déjà, ça s’appellerait : un « changement de carte grise ». Ca ne demande aucun papiers rigolos, c’est délivré immédiatement par internet, c’est ridiculement peu couteux et du même montant pour tout les départements (« égalité » oblige)…

    On a également le controle technique de moins de 6 mois obligatoire pour toute vente d’occasion ».(c’est tout a fait normal que si on a passé un CT il y a 7 mois valable 2 ans, il soit invalidé par une vente d’occasion)

    A une époque reculé on avait aussi « la vignette », qui devrait bientot réapparaitre sous un nom plus écolo-friendly.

    Il il vont bien nous trouvé d’autre trucs, vous verrez!

    Trop forts ils sont !

      1. Aristarque

        Merci de votre réponse mais les aficionados patentés de ce blog avaient discernés que mon alarmante inquiétude n’était que feinte, ironique et amère… Pour mémoire, quand le contrôle technique a été instauré vers 87 ou 88, il ne concernait que les véhicules d’occasion de plus de cinq ans et le contrôle devait être au maximum âgé de six mois au jour de reimmatriculation… Ce fût une vraie plaie car hors les grandes agglomérations urbaines, les ateliers de contrôle étaient rares à trouver au vu de l’ étroitesse du marché. Mais les prix étaient faibles (moins de 200 F) et la liste des points noirs beaucoup plus courte que l’ actuelle. Du jour où c’est devenu obligatoire selon l’âge des véhicules : double mouvement! Les ateliers de contrôle ont commencé à augmenter en nombre et les prix se sont envolés puisqu’à la fin des années 90 et au début des 2000, il était très difficile de trouver un contrôle a moins de 650/700 F (env 100€) soit un tarif horaire HT > 1.000 F. Très confortable, n’est-il pas ??? Heureusement ces excès ont fini par faire pousser des concurrents en nombre (au moins en IDF) si bien que depuis deux à trois ans, on trouve des visites à 57/60€ à la pelle dans mon secteur de l’ Essonne.

        1. sam player

          En Suisse ils prennent leur boulot à coeur : ils mesurent même l’épaisseur des disques de frein au palmer et la compare à la doc constructeur… Faut dire que c’est fédéral sauf dans certains cantons où il y a des centres privés agréés. Mais le changement de propriétaires n’invalide pas le CT qui a les périodicités 4/3/2/2/2/2…
          Pas trop de copinage non plus alors qu’en france n’importe quel tas de boue peut avoir son CT vu que les centres de CT ne sont pas responsables dès que le véhicule a fait 3m dehors.

        2. FacePalm

          « les aficionados patentés de ce blog avaient discernés que mon alarmante inquiétude n’était que feinte, ironique et amère »,

          En aficionado patenté (bien que récemment publiquement loquace), je n’en espérais pas moins en retour que la contribution commémorative historique de notre vénérable ancien, dont nous fumes goulument récompensés 😉

      2. Aristarque

        Je passe sur les évolutions des délais, anciennetés de déclenchement de l’ obligation de contrôle qui ont toutes eu pour but d’ augmenter artificiellement la « clientèle » (lobbying des guildes des ateliers de contrôle) et donc d’ augmenter la production de la TVA. On assiste également au même mouvement de  » génération spontanée » du besoin de l’ information des parties pour les diagnostics immobiliers qui devient sans fin prévisible.

    1. sam player

      Le contrôle technique invalidé par une vente… fallait y penser…

      Mais bon, chacun du vendeur et de l’acheteur croit que c’est l’autre qui le paie !
      Ca me rappelle un truc…

  14. FacePalm

    Il y a je crois pas mal de gens qui en ont franchement marre et qui couinent ou serrent les dents chacun dans leur coin. Le problème et que les medias (acheté par les subventions) ne mouftent pas sur l’état d’esprit réel des gens, et amusent la galerie pour détourner l’attention. Les mécontents, ne se voyant pas en majorité, reste donc chacun dans leur coin. (phénomène courant : je vais pas me marginaliser à être le seul a me battre)

    L’internet commence un peu a faire changer la prise de conscience des gens, en leur montrant qu’ils ne sont pas seuls, mais il lui manque le label « vu à la télé » pour le rendre crédible.

    Et le problème, c’est que même si les gens faisaient une bonne grosse révolution, et mettaient les têtes des élus au bout d’une pique, il revoteraient immédiatement le lendemain pour les mêmes politiques collectivistes qui ont toujours echoués.

    Je crois que ce qui résume parfaitement le francais moyen c’est : « Je paye trop d’impots, baissez les, mais par contre augmentez mes subventions/aides/etc…) » C’est navrant, mais je crois bien que c’est la réalité de ce pays. Comme dirait notre hote : CPEF

    1. FacePalm

      en réponse @ yoananda 20 août 2015, 10 h 52 min

      C’est moi ou le répondre sous un commentaire bugue (d’habitude j’y arrive sans probleme)

    2. sam player

      Les medias vraiment pénible oui !

      3 medias différents ce matin : les producteurs de fruits et légumes font encore leur cirque annuel avec de la vente directe sur Paris. Un producteur interviewé avec le laïus habituel sur les marges de la grande distribution qui étrangle les gentils producteurs en se fournissant à prix bas en Espagne et en vendant au prix fort… et eux gentils producteurs syndiqués qui vendent avec une petite marge de 2.25 (une fois par an hein) pour sauver le peuple (une fois par an, heureusement qu’on attend pas après eux)… et qui nous annoncent un prix de 1.50E par kg… bah comme au Carrefour Drive ce matin en fait ; Origine France, Tomates grappe catégorie 1 qui sont à 1.50E/kg. Enfumage.

      1. royaumont

        Complique pas, c’est pour les français !
        Il faut des chose simples : les producteur, c’est les gentils. La grande distribution, c’est les méchants. L’état, c’est le chevalier blanc, le héros.
        Et à la fin, le bisounours s’en va sur le dos d’une licorne qui s’envole à tire d’ailes.

        1. Calvin

          Attention, quand les consommateurs râlent, les producteurs peuvent devenir méchants mais moins que les distributeurs eux-mêmes moins méchants que les financiers….
          Tout dépend si le prix est considéré comme trop haut ou trop bas, ou trop tôt ou trop tard, ou trop trop ou trop pas…

  15. Dr Slump

    h16 parle à propos de ceux qui nous gouvernent de: approximation, improvisation, panique, incompétence, incohérence, amateurisme, inaptitudes. Sur ce seul article. Ce qui serait déjà plus que suffisant pour qu’une population normale évacue cette bande de fumistes et les jettent dans la Seine lestés de plomb.

    Mais il a oublié le pire: L’ IRRESPONSABILITE. Tout va bien, leurs arrières sont assurées quoiqu’ils fassent, et même s’ils sont pris la main dans la tirelire « solidaire », il y a un fauteuil confortable qui les attends de toute façon dans une administration, une commission, ou une institution quelconque, avec les pantoufles en sus. Impunité, indemnité, sérénité, voilà la devise de notre gouvernement français.

    Irresponsabilité confortée par le fait que le « citoyen » français standard vote les yeux fermés 1 fois tous les 5 ans, et ne se donne pas plus de peine pour rappeler à l’état qui est au service de qui. Le pire, ce n’est pas notre gouvernement, qui agit logiquement en accord avec ses intérêts, le pire, ce sont les français qui les encouragent implicitement à poursuivre.

  16. alx

    Bonjour,
    Quelqu’un pourrait m’expliquer pourquoi les DRM devraient etre illegitimes sur les logiciels, mais exister sur la musique, les films et les livres?

      1. Alx

        Ici, non! 🙂
        Mais dans les faits, l’echange de tels fichiers est illégale, sous couvert de « protection des ayants droits »…

    1. Alx

      Le lien n’est pas immédiat, mais ca me fait penser a une interview « orientée » sur france info au debut de la semaine sur le revenu universel, où l invité parlait du « cout marginal zero », si qqn l’a entendue aussi…

  17. hop hup

    Laurent Chemla, entrepreneur du Web français, cofondateur, notamment, de Gandi, site de noms de domaines, exprime son amertume, dans une note de blog publiée par Reflets.info, face aux difficultés rencontrées par son projet de messagerie « libre », CaliOpen. Ce projet lancé l’an dernier avait pour ambition de proposer une messagerie sécurisée et confidentielle permettant de protéger les communications électroniques.

    Chemla intitule son billet « trop tard », et écrit :
    « Lancer, de nos jours, en France, un projet de logiciel libre, n’est pas chose facile.

    D’abord pour toutes les raisons habituelles : difficulté de trouver les ressources nécessaires, les partenaires, le financement… C’est vrai de tous les projets, dans tous les domaines.

    Ensuite, étrangement, alors qu’on s’attendrait plutôt – au moins à de la bienveillance – sinon à du soutien de la “ communauté ” geek, celle-ci s’avère en réalité très critique, souvent négative, et généralement fort peu accueillante. Non qu’elle se désintéresse du projet : ce que j’ai ressenti pour Caliopen relève plutôt d’un très fort esprit de concurrence (y compris et surtout de la part de ceux qui n’ont ni les moyens ni l’ambition de relever le défi). »

    la fraonce n’est visiblement pas le paradis pour le numerique

    1. sam player

      Mouais… il ne va pas tarder à demander une subvention… ah bah nan, ça va à l’encontre de la loi renseignement… bon, ben Kickstarter ne marche pas, zut alors…ah bah il est actionnaire de Mediapart, ça devrait s’arranger…

      Ami lecteur il y a un intrus dans cette complainte, sauras-tu le trouver ?
      Ouin, ouin, j’ai un bon projet qui n’intéresse personne.

    1. Peste et coryza

      ça pourrait être une bonne idée, notamment pour tous les travailleurs qui vont remplacés par des robots et non reclassés…

      Mais ça impliquerait :
      – une gestion efficace
      – une simplification, donc moins de fonctionnaires
      – de restreindre pour que ce ne soit pas détourné (genre chinois à CMU)
      – sans parler du nombre d’enfants, des alloc logement qui tirent les loyers vers le haut, etc…
      – une démarche non clientéliste de la part de nos politiques

      Bref, ça passera jamais.

      1. yoananda

        c’est en projet politique réel dans un pays du nord, j’ai oublié lequel.
        Oui je pense aussi à la robolution. Je ne crois pas, contrairement aux fois précédentes ou l’automatisation n’a pas détruits d’emplois mais simplement déplacé, que cette logique s’applique encore, parce que cette fois, dysgénisme + IA (embryonnaire mais IA tout de même) changent la donne.

        Pour faire simple, les chauffeurs de poids lourds ne trouveront aucun job de remplacement, n’ayant pas le niveau pour s’occuper de l’entretient des machines qui les remplacent.
        Je sais que ce n’est pas la doxa, et je n’ai pas de preuves, juste un pré-sentiment, mais je ne suis pas technophobe et je pense que mes craintes ne sont pas dénuées de sens.

        1. royaumont

          Cela m’inspire deux réflexions :
          Dans les cas des précédentes révolutions industrielles, la mécanisation/automatisation a créé en réalité plus d’emplois qu’elle n’en détruit. Si on laisse les choses se faire, on est dans un cas d’école de destruction créatrice. Il n’y a a priori aucune raison que ce soit différent cette fois-ci. A titre d’exemple, l’Allemagne, qui a poussé résolument vers la robotisation, n’a pas un taux de chômage catastrophique…

          seconde réflexion : je ne suis pas sûr qu’un revenu sans contrepartie soit une excellente chose. Nos banlieues, qui vivent en grande partie d’allocations, démontrent à l’envie de l’effet dévastateur de ce système dans les esprits et les comportements. Savoir ne servir à rien n’incite pas au respect de soi, ni par conséquent des autres et pousse vers des comportement destructeurs et auto-destructeurs. Ce n’est pas de la psychologie, c’est de l’observation.

          1. Peste et coryza

            L’Allemagne triche avec ses mini jobs à 400 euros par mois. Et les usines non robotisées tournent au Bulgare. Même les hôpitaux tournent à l’infirmière… roumaine.
            Destruction créatrice, je ne suis pas convaincu… surtout dans un monde sans croissance.
            Sans croissance, le seul moyen d’habiller Jacques est de déshabiller Paul. Même si Jacques est un robot, Paul sera quand même mis à poil…

            De plus, en Allemagne, la population diminue… en France elle augmente.

            1. Dr Slump

              La bonne vieille théorie du « marché de l’emploi » vu comme un gâteau qu’on partage. Quand on a coupé toutes les tranches, y’a plus d’emploi… loooooooool !

            2. zelectron

              en Allemagne, la population diminue… en France elle augmente avec une immigration galopante, et une très forte natalité dans certaines populations qu’il nous est interdit de nommer . . .

          2. yoananda

            oui tout a fait d’accord sur le cas d’école, je pense (je me trompe peut-être) que le niveau d’étude requis par la révolution NBIC et l’amplitude du changement font que cette fois ce sera différent. Justement avec en plus une partie de la population qui s’enfonce.

            mais bon pas d’inquiétude pour la France, nous, on a choisis de tout faire pour éviter la robotisation 😉 on préfère importer des bac-5 pour faire office de robots-serf qui vont s’occuper de notre gérontocratie. C’est qu’on est des malins en France nous !

            1. Azerty

              La robotisation diminue les prix de certaines activités et en dégage donc pour d’autre. C’est en particulier le cas pour les loisirs. Donc au final, il est en parti faux de dire que les emplois de remplacement seront plus qualifiés. Beaucoup d’emplois seront crées dans les loisirs et l’animation par exemple, ce qui ne demande aps toujours beaucoup de qualification. Au USA par exemple, il n’y a jamais eu autant de bars et de barman car en fait les gens sortent beaucoup plus qu’autrefois. Le nombre de sport différent est en augmentation constante avec de nouveaux fournisseurs de matériel spécialisé, des boutiques, des formateurs et des sportifs. Tout cela vient du fait que nos activités « obligatoires » (manger/dormir/se déplacer) sont moins coûteuses qu’auparavant.

              1. Peste et coryza

                Mais est ce que ces jobs payent autant que celui d’ouvrier avant la mise en place du robot ?

                Par exemple, Jancovici a une recette pour créer de l’emploi en masse dans une France sans croissance :
                on prend des salariés avec de gras salaires et de grasses futures retraites (genre EDF), on les vire, et on rembauche avec salaires et futures retraites divisées par 2. Du coup, pour la même somme, on peut embaucher deux fois plus de personnel.

                1. Dr Slump

                  Oui, avec ce raisonnement, il faut arrêter tout de suite de creuser avec des tractopelles;et donner une bonne vieille bêche à des palanquées, des escouades de chomedû longue durée. On n’aura même pas assez de pelles pour pourvoir tous les emplois! Re-lol !

                  C’est là une vision un tantinet simpliste de l’économie et de l’emploi. Et là, je fais vraiment simpliste pour qualifier ce genre de logique imbécile.

                2. zelectron

                  @ Peste et coryza 20 août 2015, 15 h 09 min
                  « Jancovici a une recette pour créer de l’emploi en masse dans une France sans croissance »
                  – où a-t-il écrit ça ?

            1. royaumont

              « Si tu veux que les hommes soient frères, oblige-les à construire une tour, si tu veux qu’ils se haïssent, jette-leur du grain ».
              J’ai toujours mon St-Ex à portée de la main.

    2. gameover

      Ce truc ne tient pas debout.
      J’en ai fait une critique rapide sur CP ce 11 aout lors d’un billet de notre hôte.

      http://www.contrepoints.org/2015/08/10/217486-le-socialisme-ne-marche-pas-meme-en-petit#comment-1153172

      Le taux de la flat tax est faux car en réalité il est de 35% pour tous ! et même de près de 50% pour certains… et qu’il est adaptable… à la hausse (c’est écrit).
      Mais ce n’est pas étonnant vu qu’une baisse d’impôts c’est avant tout une baisse et une maitrise des dépenses et ce point n’est pas du tout abordé en chiffres.

    3. Honorbrachios

      « je n’ai pas réussi à me faire une opinion tranchée sur le sujet du revenu-universel.

      Puis-je demander à tous ceux qui connaissent un peu le sujet ce qu’ils en pensent ? »

      @yoa : bon, as-t’on du pétrole, des poules qui pondent des oeufs en or, des arbres à pognon ? NON…
      Donc, ce « revenu », tu vas le voler à quelqu’un pour le donner à d’autres. ça aboutira à (pour ceux qui se font voler/taxer) mais pourquoi travailler?! et donc un Epicfail majestueux pour cette solution débile

      1. Beldchamps

        En fait il me semble que ça existe déjà via le RSA, mais c’est tellement opaque à la fois sur les allocations réellement versées et les contributions que personne ne moufte. Si ça apparaît clairement:
        1: on pourra rapidement faire le calcul, et j’arrête de bosser, ou je partage mon job avec mon mari
        2: à mon avis ça va râler du côté des allocataires perdants, qui doivent avoir un sacré poids électoral, donc politocards à leur service, encore des hausses d’allocations à prévoir, hausses des contributions, et là on aura enfin du monde dans la rue !!!
        Non c’est génial !

    4. Beldchamps

      Vous voulez rendre transparents tous les transferts sociaux et supprimer les niches ? Que tout le monde connaisse vraiment sa contribution ? Égalité des allocations ? Ah oui ça peut être drôle de voir qui descendra dans la rue … Je soutiens la démarche !

  18. Karamba!

    Et en même temps déposer ses fichiers sur un cloud initié par les mêmes socialistes qui sont obsédés par la suppression de la vie privée, ce n’était pas tentant. Je suppose que ça tenait plus de la mise en partage d’informations…

    1. Popeye

      Gagne-petit.
      Bourgeois.

      C’est odieusement réaliste comme remarque. C’est moderne le numérique! C’est le rêve, la liberté, les nuages…ouais, les clouds, kwa.
      Mettez-vous à la portée de nos ministresses, zut à la fin!

  19. DoS

    Bah non, ils se foutent ouvertement de notre gueule et l’on en redemande.
    Par exemple 2016 était prévue pour être sans impôts à cause du basculement sur l’impôt à la source. Du coup il passe de 0 à : en baisse de qqs points…pas mal !

    1. Calvin

      « L’impôt à la source, à faire, euh, c’est difficile, alors que la promesse des baisses d’impôts, elle, c’est euh, beaucoup plus facile à dire que si c’était à faire.
      Mais je saurai me souvenir, en temps utile, du prélèvement à la source si la croissance, elle est pas là où on l’attend. »

      1. vegeta

        La croissance de l’immigration augmente, comme la croissance de la fortune des politiciens, donc tu vois ils ne mentent pas, après la croissance économique dans un pays qui détestent le travail et les riches, tout le monde s’en fout.

  20. René-Pierre Samary

    Un petit dérapage du misogyne de service, le sujet du jour me l’inspire.
    D’accord, la stupidité n’est pas sexuée. Les clowns qui prétendent nous gouverner nous en lâchent tous de bien bonnes. Mais pas avec la constance de celles que la parité a propulsé sur le devant de la scène ; cette parité hollandesque qui a eu pour effet savoureux de mettre en vedette un certain nombre de cruches savantes, « auteures » d’étourderies sans nombre, d’incohérences répétitives, de décisions avortées autant qu’inapplicables, que le simple bon sens aurait récusées avant que de voir le jour, mais qu’un mélange détonant de fatuité et d’activisme fait exploser en feu d’artifice. J’aimerais être contredit : qu’on m’en nomme une, une seule, qui fasse pièce à ce jugement lapidaire.

    1. Beldchamps

      Aucune, on est bien d’accord.
      Mais notez l’ironie : ça aurait plu à une féministe …
      Françoise Giroud l’a eue, son égalité homme/femme ! Elles les a eues ces femmes incompétentes à des postes (presque) importants !

      1. Beldchamps

        D’ailleurs pour plaire aux féministes il fallait nécessairement qu’elles soient incompétentes.
        « La femme sera l’égale de l’homme le jour où, à un poste important, on désignera une femme incompétente.

  21. Nocte

    Concernant le cloud souverain qui a été racheté par Orange pour un montant non communiqué, il est parfaitement comique d’apprendre que c’est orange qui a été retenu pour l’appel d’offres sur le cloud de l’Etat moins de 6 mois après ce rachat…

  22. honorbrachios

    Euh…quel rapport ?…
    En tout j’ai toujours tout payé plein pot et jamais eut droit à rien même quand j’en ai eu besoin

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.