Travail du dimanche : la résistance syndicale continue

Que n’avait-on entendu au sujet d’Emmanuel Macron lorsque, nommé après l’éjection d’un Montebourg aussi frétillant qu’inutile, le sémillant énarque s’était mis en tête de libérer le pays de certains des carcans qui l’encombraient ! Z’allez voir ce que vous z’allez voir, avec Macron, ça va cogner du chaton corporatiste, qu’on vous dit… Quelques mois, des douzaines de cris à l’Assemblée, au sein des partis et dans les syndicats, et quelques centaines d’articles plus tard, la loi est votée…

De compromis en petits arrangements, d’arrondissages d’angles en polissages frénétiques, la loi en question n’est plus ni vraiment piquante, ni vraiment révolutionnaire, ni même franchement libératrice ; elle s’est même carrément dégonflée. Comme je l’expliquais récemment, le gouvernement nous avais promis le Pérou, il nous a présenté un projet qui dépassait à peine Maubeuge, et le temps est maintenant venu de constater qu’il peinera à rejoindre Sèvres-Babylone avec son petit ticket de métro.

Dans certains cas, des compagnies de cars pourront desservir des villes françaises, quelques participations d’État seront cédées, mais pour le reste, on est dans le changement à la marge, l’ajustement millimétré et la petite plomberie.

mr bricolage

Ah oui, il y a aussi eu un « relâchement » des contraintes entourant l’ouverture dominicale.

Aaaaah, l’ouverture du dimanche… C’est un bien vaste sujet, pour un pays qui se veut pourtant très très laïc. C’est une question fort épineuse, ce jour de repos hebdomadaire, fixé arbitrairement le même jour que celui du Dieu catholique, pour des syndicats qui sont tous officiellement non confessionnels, voire athée, voire anti-cléricaux. Et c’est un sujet vraiment polémique pour une société qu’on prétend toujours plus libéralisée, toujours plus apte à accorder tout ce que veulent les grandes multinationales capitalistes dévoreuses de familles ouvrières…

Et dans un pays qui a obstinément décidé que tout ce qui concernait l’entente entre deux adultes consentants ne pouvait pas se passer d’une bonne grosse louchée de lois, de règlements et de garde-fous juridiques nombreux et confus, imaginer qu’un commerçant puisse s’arranger directement avec ses employés pour définir les modalités de travail, sans en passer ni par les syndicats, ni par les inspecteurs du travail ou que sais-je encore, c’était bien trop complexe. Heureusement, la loi Macron a bien vite évité cet écueil et — simplification oblige — s’est empressée d’ajouter une trouzaine d’appétissants amendements aux dispositions légales déjà en place afin de ménager quelques espaces de négociations supplémentaires.

Très concrètement donc, quelques dimanches par an pourront être travaillés. Dans certaines villes, comme il ne s’agissait surtout pas de lâcher la bride à qui que ce soit (ce vent de liberté folle pouvant entraîner, comme chacun l’imagine, des débordements immondes de gens qui vendent, qui achètent, qui font du commerce et qui créent des richesses insupportables), on a décidé d’instaurer des lieux où l’ouverture de tous les dimanches sera tolérée par les autorités, bienveillantes mais pointilleuses. Avec l’art de la nomenclature et cette touche de poésie délicate qui caractérise nos politiciens, ces endroits ont été baptisés ZTI, pour Zones Touristiques Internationales, et permettra aux commerces qui s’y trouvent d’organiser leurs ouvertures dans un cadre légal qu’on peut largement qualifier de lâche tant, avec ces dispositions et selon certains, les élastiques semblent avoir tous pétés dans la joie et la bonne humeur.

la cgtEt justement, devant un tel relâchement, ce qui devait arriver arriva : les syndicats se sont bien vite élevés contre cette insupportable atteinte au pacte républicain, accompagnés par les habituelles idiots utiles du socialisme vaguement gouvernemental. Les premiers rappellent aussi bruyamment que possible que des accords collectifs doivent être négociés, et au sein de la branche « Grands Magasins », par exemple, la CGT, CGT-FO et la CFDT sont bien évidemment opposées à toute possibilité de faire du commerce, engranger des bénéfices le dimanche et donc produire une richesse qui serait pourtant utile à sécuriser de l’emploi.

Quant aux seconds, faisant preuve de leur habituel dogmatisme en béton armé, ils continuent de fustiger cet esprit consumériste absolument catastrophique. Par exemple, à Poitiers dans la « motion Cambadélis », ce pachyderme inutile dont la rumeur voudrait qu’il soit à un poste à responsabilité au Parti Socialiste, on peut ainsi lire « la consommation ne peut être l’alpha et l’oméga de nos vies. Le dimanche doit d’abord être un moment du vivre ensemble » qui déclencherait l’hilarité dans n’importe quel pays moderne (mais pas en France) tant on peut y lire la componction, le dogmatisme et une belle brassée de mots-clefs du bullshit bingo politique.

Bref, concernant l’ouverture du dimanche, la messe (syndicale et politique) est dite : ces ZTI sont d’abominables chevaux de Troie qui cachent les sombres desseins ultra-néo-libéraux dans lesquels les gens font, globalement, ce qu’ils veulent le dimanche et peuvent aller acheter des trucs et des machins en ville — c’est affreux, et c’est dit dans ces termes :

« Le projet Macron a pour objectif la généralisation du travail du dimanche dans le commerce, le tourisme international ne constituant qu’un artifice de communication ! »

Et pour ces gens-là, ce serait horrible, abominable, atroce. Imaginez des gens qui organisent différemment leurs week-ends, qui n’achètent pas tout le samedi. Forcément, ça va être l’anarchie, la fin de la famille traditionnelle (dont on découvre que les syndicats seraient les nouveaux protecteurs). Imaginez des salariés qui préfèrent bosser le dimanche pour avoir leur lundi, imaginez ces individus farfelus qui ne peuvent travailler, justement, que le dimanche, et qui vont donc trouver ce petit emploi qui va leur permettre de payer un loyer. Assurément, ces nouvelles richesses, ces nouvelles opportunités constituent autant d’insultes à la face de ceux qui entendent cadencer la société sur leur schéma mental prédéfini, pardi !

pole emploi po demploiQuant à savoir si la mesure pourrait créer des emplois, cela n’intéresse pas ces gens (ils s’en foutent : syndicalistes comme politiciens ont un emploi, à peu près inamovible de surcroît, et n’ont donc rien à carrer de la piétaille qui en voudrait un aussi). Savoir si cela pourrait créer de la richesse et de l’attractivité pour les zones touristiques en question ne leur chaut guère : ils s’en foutent, des touristes qui ne votent de toute façon pas pour eux.

Et puis surtout, ces histoires de ZTI cachent encore une fois l’occasion pour l’un ou l’autre industriel capitaliste d’ouvrir ses chaînes de magasins, ce qui est insupportable pour nos résidus communistes. Tenez, à l’évidence, si elles existent, c’est pour arranger la FNAC, pardi, et on se fiche complètement des clients de ces centres commerciaux (qu’ils soient, eux aussi, arrangés dans l’affaire, n’intéresse là encore pas nos syndicats qui n’ont pour clients que les à peine 8% de salariés qui votent encore pour eux, à l’occasion et souvent sur un malentendu).

Bref, on le comprend : non seulement la loi Macron a été consciencieusement vidée de sa substance en réduisant à peu près toutes les bonnes intentions, déjà pas franchement révolutionnaires, à leur expression la plus minimale, mais chaque décret d’application, chaque mise en pratique opérationnelle palpable et concrète sera âprement combattue par tout ce que le pays contient encore de ces Forces de Progrès qui lui assurent un immobilisme aux semelles plombées.

Le pays avait un besoin impérieux d’un grand ballon d’oxygène pour lui éviter la catastrophe. La loi Macron lui offre une petite bouffée rapide. Les syndicats la transforment en prout malodorant.

Forcément, ça va bien se passer.

ça va bien marcher

J'accepte les BCH !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires141

  1. Aristarque

    Je ne veux pas dire mais la direction de Maubeuge en partant de l’ Assemblée Nationale, ce n’est pas vraiment par Sevres-Babylone qu’elle passe… Incorrigibles Grançais et la géographie…

          1. Pheldge

            Chez nous, il existe un proverbe pour décrire la flagornerie Bonzaille, on dit : « fleurs y vende bon marché … » . Je te laisse méditer

            Et je te laisse méditer un mois pas douze, sinon j’aurais dit « je te laisse méditer année » ! 😉

            1. Beldchamps

              Euh… Vous proposez à Bonsaï de méditer un mois d’août… Maître Pheldge, je suis aussi experte dans l’art de décaler les sons.

                  1. Quiet Desperation

                    Me sens pas concerné, hein ! je ne fais pas dans la contrepèterie osée, moi…
                    PS : à toutes fins, précise ta zone de déprédations, that I might give it a wide berth…

  2. Caton

    Ce que je trouve remarquable, c’est qu’un projet de loi de 116 pages et 300 articles ne déclenche aucune hilarité dans la presse et très peu dans le public. Alors que le projet de constitution européenne nous avait fait bien rire. Bon, il faisait 192 pages, le fou rire se déclenche donc entre 116 et 192 pages…

      1. Quiet Desperation

        comme disait Jean Paul à sa mémère : « Tout anticommuniste est un chien »… et faut bien dire que Carlin le cherchait, non ?

  3. Cyrille

    Ahhhh le dimanche ! C’est bien l’une des choses les plus étonnantes lorsqu’on vit à l’étranger depuis 3 ans et qu’on repasse en France… On s’est vite habitué à trouver normal que tout soit ouvert. Je me souviens avoir expliquer la situation française à un chauffeur de taxi irlandais qui avait peine à me croire… Mais la plupart des Français sont persuadés que l’ouverture du dimanche ne créerait pas de richesses supplémentaires…

    1. Deres

      Si c’était aussi simple … Mais en fait, la loi française est surtout connu pour sa complexité fortement créatrice d’inégalité. Les magasins de bricolage par exemple, devait fermer le dimanche, mais pas les jardineries. Donc les enseignes ayant de grandes surfaces ouvraient systématiquement des magasins avec jardinerie intégré, ceux n’ayant pas la place perdant la clientèle du dimanche … De la même façon, certaines zones commerciales ouvraient le dimanche et aps d’autre. Donc un investissement ayant été fait dans certaines zones se révélait plus rentable que dans d’autres … Idem pour les entreprises familiales qui peuvent ouvrir mais perde cet avantage si elles grossissent.

      Le souci vient aussi du SMIC. Comme les salaires sont alignés sur une barrière légal, il n’est plus possible de distinguer les conditions de travail variables d’un grande partie des travailleurs. Et pour résoudre ce problèmes légal, les législateurs ajoutent des lois. Cela revient tout simplement à faire varier le SMIC suivant les conditions de travail …

      1. Val

        @Deres , il est d’ailleurs assez amusant de constater la variété des marchandises vendues en « jardineries » , ça va de l’attendue plante verte aux produits terroir en passant par les croquettes canines, la déco maison, l’attirail du promeneur , bientôt rayon couche culottes j’imagine …

    2. cyfloril

      « Mais la plupart des Français sont persuadés que l’ouverture du dimanche ne créerait pas de richesses supplémentaires… »

      Je parle de mon expérience, je fais du transport de fonds et j’ai des clients qui étaient fermés le dimanche et qui ont fini par ouvrir le dimanche… ben je ne transporte pas plus de fonds! donc c’est pas prouvé à mon niveau.

  4. Calvin

    La réalité, c’est que seuls ceux qui sont contre le travail du dimanche votent aux élections des prud’hommes.
    Les syndicats sont soutenus par les extrémistes, les modérés restant à l’usine le jour de l’élection.

  5. Gerldam

    C’était pourtant si simple de dire que les commerçants allaient faire leurs comptes et calculer si ouvrir le dimanche en valait la peine pour eux. Les zones de magasins ouverts le Dimanche se seraient ainsi stabilisées par la magie du marché. Marché! Mot horrible s’il en est! Jamais ceux qui pensent pour nous peuvent accepter une telle anarchie.
    Ou l’application une fois de plus de l’adage socialo-communiste: pourquoi faire simple quand on peut faire beaucoup plus compliqué et surtout beaucoup plus inutile et inefficace?

  6. Bonsaï

    Bon, tout ça fait quand même un peu montgolfière…
    Dans un pays aussi libéral que la Suisse, patrie des banques comme chacun sait, le dimanche est considéré comme un jour férié. Ne sont en principe ouverts que les magasins situés dans les zones de gare et d’aéroport, de même que certains magasins de tabac et boutiques d’alimentation qui en font la demande expresse. De même que les boulangeries et pâtisseries…
    Enfin bref en Europe, le dimanche on mange et on fait la sieste.

    1. Higgins

      Perso, si on me demandait de voter pour ou contre le travail le dimanche, je voterai contre. Le consumérisme à tout crin n’est pas ma tasse de thé et je crois profondément qu’il y a d’autres choses à faire les dimanche.
      Maintenant, il nous faut rester pragmatique et les combats d’arrière-garde conduits par les syndicats « représentatifs » tiennent plus du dogmatisme imbécile et de l’imbécilité congénitale qui les caractérisent que de l’exercice pratique de l’intelligence. La situation économique nationale est telle que ce n’est pas trop le moment de faire la fine bouche. Ce pays aura fait un grand pas quand il cessera de concevoir la vie publique et politique de façon pyramidale et transcendantale avec un esrsatz d’autorité au sommet. La transversalité me parait être une meilleure chose.

      1. Caton

        Perso, je ne souhaite pas travailler le dimanche. Ce qui ne veut pas dire que je souhaite interdire à ceux qui veulent travailler le dimanche de le faire…

      2. Justement, je note qu’il ne s’agit pas d’un vote. Le travail le dimanche est tout sauf un choix démocratique. C’est typiquement un choix individuel.

          1. Aristarque

            Nous en sommes privés le samedi, probablement pour nous permettre de connaître pleinement les joies du consumérisme sans nous en laisser distraire par un prosateur aux douteuses pensées non bisounoursesques… 😥

            1. DoS

              Non, on dit:
              Bisounouresque !

              Mais franchement c’est impropre.
              Depuis quand les Bisounours ont-ils un phallus pour entuber des millions de gens ?
              (Cherchez bien sur votre peluche !)

              C’est méchant, méchant, méchant, d’accuser ainsi les Bisounours.

            2. Calvin

              Tu rigoles.
              Je consulte souvent h16 dans les queues des caisses des supermarchés, en attendant que ma mère paie les courses de la famille !
              😉

              1. DoS

                🙂
                Moi aussi. Mais je cache l’écran de peur de me faire taper dessus.
                Je ne voudrais pas passer pour un anarcho-capitaliste bouffeur de chats….quand même !

  7. Peste et coryza

    Dans les pays de l’est, souvent les petits magasins sont fermés le dimanche après midi (sauf les marchands de glaces et de souvenirs)…
    Sinon, comme les TESCO, c’est 24/24 7/7.

    Pour la France, je ne sais pas si cette mesure peut créer des richesses… faudrait déjà que les gens aient de la thune à dépenser. Et mis à part le haut du panier (voir le témoignage sur LaChute, fait par un haut fonctionnaire, ingénieur de formation, 36 ans, perdu toutes ses compétences à force de lécher des c*ls, 700000 boules de patrimoine), les classes moyennes et populaires du pays sont plutôt malmenées…

    Là où je suis, ça marche bien, car il y a beaucoup de touristes autrichiens…

    1. channy

      Chaque région a ses spécificités..
      En Asie du Sud Est vous avez les mini mart type 7/11 ouvert 24/24 7/7..leur présence dans quasiment toutes les villes et villages permet de répondre aux besoins les plus basiques, autre avantages ils ont mis « au pas » les épiciers indépendant qui pratiquaient des prix abusifs..sinon les grand magasins type Galerie lafayette sont aussi ouvert..après c est à la discrétion du proprio pour les petits commerces..mais beaucoup ferment ce jour la uniquement.

      Pour les hypers c est différent la plupart sont ouvert de 9h à 23-24 heures…pour les supermarchés on est plus dans le 7-8 à 21-22h
      Les Supermarchés restant ouvert 24/24 sont rares hormis dans les lieux très touristiques..perso j en ai juste vu en Thailande avec Foodland.
      Mais bon Tous les centres commerciaux sont ouvert le Dimanche en Asie.

      Aux USA tout ou presque est ouvert 24/24 7/7 dans les grandes villes..même le petit Deli du coin…j’avais lu que cela permettait de réels gains de productivités dans les supermarchés car même en effectifs réduit ,les ELS avaient une productivité bien meilleure que la journée.;ce qui permettait de ré-allouer des heures sur les secteurs les plus critique ex la caisse.
      Pour Info dans tout ce bouzin Georges Plassat le directeur de Carrefour ne croit pas aux ouvertures le dimanche..Lui est plus favorable a l’élargissement des horaires d ouverture nocturnes ex fermeture a minuit.

      1. bob razovski

        Normal, tu pouvais pas savoir.

        Nous sommes d’ailleurs plusieurs à nous être posé la question…

        M propre, on connait, Mère Denis, on connais, Buisson Cétélem, on connait, mais lui ? Pose la question de but en blanc dans un repas familial, et tu verras les visages emprunts d’une certaine perplexité.

        Certains pensent l’avoir vu à la TV (comme pour les produits miracles) mais n’en sont pas sûrs à 100%…

        1. Aristarque

          En tous cas, à peu près tout le monde ne se souvient pas d’avoir vu cette bobinette sur une affiche électorale ni son nom sur un bulletin de vote tenu dans leur main au moment de la mise sous enveloppe…

          1. DoS

            Oh que si !

            Même que mon petit doigt me dit que Sarko à voter pour Hollande.
            Pas fou le type. En tout cas à sa place je l’aurais fait.

            Un ticket d’entré dans une merde pas possible. Que du bonheur !
            Le pire ?
            Hollande adore ça. Rien ne le touche. Ni l’odeur, ni rien. A croire qu’en plus d’être anesthésiste, il est lui même anesthésié.

            Mais, Hollande a raison. Le bateau France possède de multiples petites protections. Il y a des millions de Français qui pendent autour du bateau pour en protéger la coque.

            GO, GO, pleine vitesse !

        2. Pheldge

          Entendu à la radio: la famille des héros recevant la légion d’honneur à l’Elysée , en direct : c’est qui ce type ? puis aprèsexplications par le journaleux de RTL : ahhh le french Obama .
          Flanby avait été traité comme de la daube lors de son voyage officiel aux USA. Pour le diner à la Maison Blanche, on avait placé à ses côtés, comme valoche avait été virée, Stephen Colbert, humoriste qui l’avait etl’a à nouveau ridiculisé dans son show TV.
          Que la honte le submerge !

  8. DoS

    Pendant ce temps Montebourg attaque la méchante austérité. Le gentil terroriste allait en réalité aux champignons, le conseil constitutionnel filtre extrêmement bien les lois pour garder que le pur jus communiste, et ce pays est foutu.

  9. Xav’ Deuch’

    Pour avoir fait cet été le tour de la Baltique, de la Pologne a la Suède en passant par les Pays baltes et la Russie, il y a plein de magasins ouverts le dimanche, ouvert tards ou 24/24… Le retour en France n’en est que plus dur… A commencer par les WC de la 1ère station service visitée (à Valenciennes ) en France. Il n’y avait pas de problèmes, on était bien rentré dans l’amère patrie…

    1. DoS

      OUI !
      Exact !

      Cette merde collée de partout aux murs, sur la porte, la poignée. Cette pisse qui dégouline du plafond. C’est un peu du Céline en boucle dans notre pays communiste.

      Je dois avouer que moi-même j’ai été choqué par les WC propres de l’étranger. Mais également par les transports en commun, les écoles, les universités.
      Quel respect insupportable des populations locales pour le bien commun. INSUPPORTABLE !

      Et puis j’allume ma TV, là, en France, je constate la débâcle de nos médias, de nos politiciens, de nos débats pour enfants débiles et stériles.
      Aucun doute, on est bien en France.

      (Etant un homme, j’urine désormais à l’extérieur des WC (dans la nature je veux dire). J’ai pris cette habitude à l’étranger, où, je ne voulais pas salir les WC)

  10. Bonsaï

    Oui, les chevaliers Montebourg et Varoufakis ont beau guerroyer sous la pluie, les foules moutonnières ont les yeux braqués sur un attentat qui n’a même pas eu lieu, joué par des acteurs étrangers qui plus est. Sauf J.H. Anglade qui a su laver l’honneur de la France dans son sang…

    1. theo31

      Le pauvre a même pas été fichu de tirer la sonnette d’alarme correctement. On a probablement échappé à une catastrophe si ce con avait voulu jouer au héros. 😀

  11. Aristarque

    Je serai quand même fort surpris si, au moment des travaux pratiques, la partie autobus de cette loi puisse se mettre en pratique convenablement. Déjà qu’il semble qu’une volonté de limiter aux seules entreprises adeptes du capitalisme de connivence, s’inscrit bien dans ses gènes. D’ autre part, je vois mal la SNCF permettre demain ce qu’elle refuse depuis des lustres, savoir qu’on vienne la concurrencer, même à fleuret moucheté, sur ses meilleures lignes. Paris Lille qui est justement la ligne où le km de TGV est vendu le plus cher est, comme par hasard, un must de fréquentation pour Bla Bla car… Y rajouter des cars va peut-être mordre sur l’ usage du covoiturage mais surtout sur la SNCF qui a bien du mal à remplir tous ses TGV… Bah, me direz-vous, quelques tombereaux supplémentaires de pognon fraichement imprimé résoudront élégamment cette tchote difficulté… :mal:

    1. Higgins

      Entièrement d’accord. On a un parallèle saisissant avec les compagnies aériennes qui ont tenté, les cuistres, de concurrencer Air France. On sait ce qu’il en est advenu. Les rares qui souhaitent survivre sont contraintes de passer sous les fourches caudines de la compagnie nationale. Ormis ce choix, point de salut: les banques refusent curieusement de vous prêter de l’argent, une grève dévastatrice survient, des contraintes imprévues sortent du chapeau de l’administration de tutelle, etc,…

    2. Deres

      En fait, il n’y a pas de gare routière ou très peu en France. La SNCF ne les laissera pas s’installer à coté de ses gares et il faut s’attendre à des éloignements importants des centres villes, sur les parking des grandes surface et autre. Il faudra donc une voiture pour aller prendre le train ou passer une heure dans des bus absents le dimanche et très rares en dehors des heures de pointe.

      1. Higgins

        Chez moi, elle jouxte la gare et est utilisée essentiellement par les bus subventionnés (conseil général, régional, etc,…) qui voyagent le plus souvent à vide.

  12. Karizoc

    C’est là un des petits détails intéressants de la Suisse. C’est un des pays les plus libéraux au monde (selon les classements d’indice de Liberté Économique, ou l’indice de Liberté Humaine). Que ce soit pour le business ou la protection de la vie privée, un véritable havre de paix.

    Eh bien figurez vous que dans ce petit pays pourtant si libéral tout est fermé le dimanche. Et ce n’est pas tout, le samedi, dès 17h, rideau. En semaine, pareil, tout ferme au plus tard à 19h. Notons toutefois une nocturne le jeudi jusqu’à 21h.

    Attention, je ne dis pas que je cautionne : c’est terriblement embêtant. Cela force à aller faire les commissions en France 😉

    1. Bonsaï

      Voir ma petite note à ce sujet plus haut (9h 34).
      Ajoutons encore qu’en Suisse, les banques s’octroient carrément non pas un, mais deux jours de congé le week-end !
      Comme quoi on peut être compétitif et tenir à ses petites traditions…

    2. sam player

      En Alsace idem pour les fermetures à 17h le samedi pour les petits commerces.
      C’est plus une tradition qu’une réglementation il me semble.

  13. Aristarque

    HS. Msgr, que pensez -vous du bloc d’ Eric Verhaeghe que j’ai découvert récemment et qui propose des articles de bonne tenue. Il vient notamment de commettre toute une série d’articles sur la SS qui sont fort intéressants quant aux aspects souterrains et occultes (au grand public)qui la sous-tendent. L’ article d’hier traitait du RSI et de Pole Emploi.

  14. Sayo

    Ce qui serait bien, c’est de laisser chacun bosser quand il l’entend, y compris le dimanche, le soir, voire même la nuit… A condition bien sûr que ce soit fait de manière volontaire et négociée (pour les employés hein, parce que les indépendants et les professions libérales…)
    La loi pourrait se contenter de fixer des grandes lignes pour éviter les abus manifestes (ex: au moins 1 jour de congés par semaine, 12 heures de repos entre deux postes – pour le reste, c’est entre le patron et son employé).

    Cela permettrait par exemple aux métiers « support » (médecine, administration, supermarchés…) d’ouvrir à des heures où gens exerçant des métiers « productifs » (industriels, services…) sont libres. Non seulement cela faciliterait la vie de tout le monde, mais en plus cela limiterait le nombre de (demi-)journées « perdues » à cause d’un simple rendez-vous d’une demi-heure chez un médecin ou dans une administration…

    1. sam player

      12h entre 2 postes !
      Comment expliquer alors que c’est en majorité dans les services de l’état (ou régulés par lui) et dans des métiers très risqués que des professionnels font souvent 24h d’affilée quand ce n’est pas 48h… un indice ?
      _______
      C’est encore une fois le travail des assurances de déterminer ces éléments.

  15. kekoresin

    Le travail le gromanche, tout un programme! Voilà encore un sujet bien cristallisant qui cache tout ce que peut faire de pire ces gouvernements qui se succèdent sur le trône pour chier des lois malodorantes au kilomètre. Le vrai problème c’est la considération même du travail forcément pénible, forcément avilissant et somme toute assez peu rémunérateur après vampirisation de l’état proxénète sous forme de charges et autres taxes pléthoriques.

    La schizophrénie française qui aboutit inexorablement pour tous les petits entrepreneurs à un « qui aime bien châtie bien ». Nos gouvernants aiment les entreprises au point de les étouffer de règlementations douillettes pour les protéger du monde cruellement anti-socialiste.

  16. Olivier Vitri

    La baisse de chômage est profondément turbo-libérale et attaque la clientèle encartable : il faut donc lever les petits poings (serrés de rancœur).

      1. vegeta

        Pour changer une ampoule il faut beaucoup de personnel:

        -un coordinateur général de la planification
        -deux agents de sécurité
        -un responsable de la sécurité
        -un chef d’équipe du personnel
        -un chef d’équipe du matériel
        -une personne qui coupe l’électricité
        -une personne qui balise la zone
        – un responsable qui vérifie le balisage de la zone
        -une personne qui ramène une échelle
        -une autre personne qui tient l’échelle
        -une personne qui monte et qui enlève l’ampoule
        -une personne qui recueille l’ampoule
        (pause syndicale de 4 heures)
        -une personne qui change l’ampoule
        -un ou une secrétaire qui écrit sur document la scène
        -un psychologue pour évaluer le stress

        1. Higgins

          Ça me permet de glisser cette histoire:

          Un homme handicapé postule sur un emploi de fonctionnaire à la mairie de Marseille.
          Le recruteur l’interroge :« Êtes-vous allergique à quelque chose ? »
          L’homme :« Oui. La caféine. Je ne peux pas boire de café. »
          Le recruteur :« OK. Je vois par ailleurs que vous avez servi dans l’armée.»
          L’homme :« Oui. J’ai fait un séjour en Afghanistan. »
          Le recruteur :« Cela vous donne une bonification de 5 points pour être recruté. »
          Il ajoute :« Avez-vous une invalidité quelconque ? »
          L’homme :« Oui. Une bombe a explosé près de moi et j’ai perdu mes deux testicules. »
          Le recruteur grimace et dit :« OK. Vous avez assez de points de bonification pour être recruté immédiatement dans notre administration. Le travail commence le matin à 8 heures et finit à 16 heures. Vous pouvez débuter demain à 10 heures et prévoir de venir ensuite à 10 heures chaque jour. »
          L’homme est sidéré et demande :« Si les horaires normaux de travail sont 8 heures à 16 heures, pourquoi me demandez-vous de venir à 10 heures ? »
          Le recruteur :« Eh bien ! Ici, vous êtes dans la fonction publique territoriale de la mairie de Marseille et pendant les deux premières heures de travail, nous nous réunissons pour boire le café en nous grattant les couilles. Il n’est donc pas nécessaire que vous soyez présent dès 8 heures. »

          1. Higgins

            Une variante:
            Un type aperçoit un véhicule du service de l’équipement devant chez lui. Il observe que deux employés en descendent. L’un se met à creuser des trous et l’autre les rebouche aussitôt.
            Au bout de quelques temps à observer ce ménage curieux, il sort et, intrigué, interpelle les deux personnes:
            – « Qu’est-ce que vous faites?  »
            –  » Ben, vous le voyez-bien, on plante des poteaux. »
            – « J’avoue ne pas comprendre. Pourquoi faites-vous des trous que votre collègue rebouche aussitôt? »
            – « Ah, ce n’est que ça. Rien de grave. D’habitude, nous sommes trois et c’est le troisième qui plante le poteau mais aujourd’hui, il est en RTT. »

            1. René-Pierre Samary

              Un classique : combien faut-il de personnes pour changer une ampoule, en France ?
              Réponse : neuf personnes ; une qui monte sur une table et tient l’ampoule, les huit autres qui soulèvent la table et la font tourner.
              Et aux USA ?
              Une quinzaine. Un spécialiste dépose l’ampoule, les autres « share the experience ».

        2. tabbehim

          vegeta, et les agents de l’ursaff? il faut qu’ils soient présent !
          et les divers CERFA qu’il faut faire pour justifier les postes de la fonction, un cerfa pour une échelle, un cerfa par échelon, un cerfa pour l’ampoule usage, sans compter les gens qui devront amener l’ampoule usager à un centre de recyclage certifié dans une boite dûment certifier, avec 147 cerfas remplit.

          ça ne plaisante pas en France oh!

          1. vegeta

            Et de nouvelles filières de métier du style « cap monteur d’échelle » ou « opérateur sur ampoules électriques » cela relance l’emploi avec l’embauche de milliers de professeurs socialistes fonctionnaires.

            Avec l’interdiction de vente des ampoules électriques dans les commerces, cela peut créer des milliers d’entreprises intervenant chez les particuliers pour changer les ampoules.

          1. Pheldge

            pardon, je suis trop structuré stéréotypes, et cépabien, alors je reprends : « T’es sûr que c’est vraiment lui, ou elle, ou , euh , enfin … euh, ça ? » 🙂

  17. channy

    « Dans certains cas, des compagnies de cars pourront desservir des villes françaises »
    Vous oubliez de dire des cars « low cost » car c’est bien ainsi que l’on présente ce nouveau service…les Français sont vraiment consternant d’ignorance, Dans certains pays d’Asie comme en Thaïlande il y a les compagnies privées généralement les moins sure, celles desservant les iles du Sud sont connues pour y faire du tri sélectif dans vos bagages entre autre chose
    Les compagnies semi-privées sont encadrées par l’état(tarif,respect des temps de conduite/repos etc)
    Sur les lignes les plus fréquentées on vous offrira des boissons, du snacking,film projetés..merci la concurrence
    Pour les routes les moins fréquentés les bus sont souvent d’occasion, une petite bouteille d eau gratuite sera votre seul cadeau
    Idem sur les lignes longues distances ou en plus vous avez un repas gratuit dans le resto ou le bus s’arrêtent
    Pour les bus longues distance vous avez le choix entre les bus 44 sièges, ceux 36, plus les Vip bus chacun offrant un niveau de prix différent, il y en a pour tous les budgets
    Enfin certaines compagnies proposent des super vip bus, avec sièges 1ere classe d’avion, écran individuel , siège avec fonction massage
    En chine vous avez même des bus couchettes!
    C’est vrai que si l’on ne connait que Eurolines on peut avoir des doutes

    Mais bon les merdias l’ont dit ce sera low cost, car en France prendre le bus c’est pour les sans dents sans argent.

    1. sam player

      Low Cost… mais dans des cars neufs. Pour une raison qu’on ignore 😀 les bus pour les liaisons nationales devront être agés de moins de 5 ans.
      Se pourrait-il que nos charmantes têtes blondes soient en danger dans des cars scolaires dont la moyenne d’âge est de 8.5 ans* ans et dont certains ont 29 ans (bah oui, vu la moyenne) ?
      L’état exigé d’un véhicule serait-il fonction de la distance à parcourir ?
      ________
      * : cette moyenne de 8.5 ans est biaisée par les transports en commun urbains qui sont des bus « jeunes ». L’âge moyen des autocars est plutôt de 10-12 ans

      1. Deres

        C’est un coup classique du capitalisme de connivence. Je crois que derrière cette mesure se cache une exclusion de fait des petites compagnie de bus existantes qui ont souvent des bus d’occasion. Cela signifie qu’uniquement des grosses compagnies capable d’acquérir une flotte de bus neufs conséquente pourront se lancer sur ce marché. Donc la SNCF bien entendu …

        1. Aristarque

          Faire du low cost en devant amortir en cinq ans des cars à 150K€ la piéce? C’est sûr que la SARL du coin ne peut pas s’aligner, même pour une ligne de 100 kms… Le covoiturage va se poursuivre

    2. Deres

      Je rappelle que pour les politiques, la normalité, c’est de prendre leur voiture avec chauffeur et le jet payé par le pays ou le parti.

      1. Higgins

        Oui. Celle des impôts. Je viens de recevoir le document (curieusement, le facteur trouve toujours le boite aux lettres) et la douloureuse va encore augmenter l’année prochaine. Ce type est une calamitée ambulante qui illustre parfaitement le principe de Peter.. Je me fous qu’il soit une bille de première mais j’aurai préféré qu’il ne fasse pas ses expériences sur le pays.

    1. albundy17

      Aucune inquiétude les vrais pros savent que le pib en chine est a + 7 % dans une économie très saine, juste une petite prise de bénéf ou une anticipation d’ El Nino ou d’un hiver très rigoureux aux US, au choix

      1. sam player

        Oui, le fait que le Shangaï Composite Index soit passé de 2000 à plus de 5000 en 1 an c’était normal 150% de hausse ? Multiplié par 2.5….

        Et le fait qu’il soit à 3200 aujourd’hui ça fait une chute de 38%… c’est trop horrible et pourtant toujours +60% en Y2Y… on va mouriiiiiir !

        http://www.bloomberg.com/quote/SHCOMP:IND
        (sélectionnez 5Y comme time frame)

        1. Hum. Il vient d’annuler en 2 jours 8 mois de gains. Donc si, c’est un krach selon toutes les définitions qu’on connaît. Et quand on voit la tronche des autres indices sur la planète, on peut raisonnablement se dire qu’il y a comme un petit réveil des consciences :mrgreen: .

                  1. sam player

                    Non déjà parce qu’un krach c’est 25% en 1 semaine.
                    Sur 3 mois (86 jours exactement) de 07/2011 à 09/2011 on a dû avoir une baisse de 30% en Europe et personne n’a osé appeler cela un krach.

                    D’autre part c’est pour cela que j’ai bien insisté sur une hausse qui s’est faite en 4 mois et dont Gave avait donné les raisons. Un indice qui se multiplie par 2.5 en 1 an sans que d’autres indices suivent c’est juste une bulle d’actifs.
                    La situation éco n’est certes pas florissante florissante mais d’ici on a un regard biaisé

                    En général i faut jeter un oeil aux oblis, et là rien que dalle.

                    http://www.bloomberg.com/quote/GFRN10:IND

                    Dans 6 mois on n’en entend plus parler.

                    1. « Non déjà parce qu’un krach c’est 25% en 1 semaine. »
                      Définition SamPlayer. La définition commune, trouvée partout (dictionnaires compris) c’est « chute rapide des valeurs boursières », avec rarement l’amplitude et jamais la durée. Désolé. D’autre part, la semaine (voire le mois) n’est pas fini(e). Mais bon, on peut ergoter sans fin sur ce détail : le fait est qu’il y a eu un gros coup de semonce ce lundi sur les bourses.

                      Plus généralement, d’ici à la fin de l’année, l’hypothèse d’un événement majeur en bourse est renforcée ; un certain nombre d’analystes ont ce sentiment que ça va casser pour de bon (i.e. vite et fort), la nervosité actuelle leur donne raison.

                    2. Aristarque

                      Cela fait des mois que l’on entend (aux Experts, par ex) que les Bourses sont surévaluées par rapport à l’ activité réelle des sociétés et à leurs perspectives rapprochées. Ce n’est d’ ailleurs que la conséquence logique du déversement de pognon gratuit ou tout comme des q e…

    2. Deres

      Oui, on sent se profiler le fait que la France aura raté la période de croissance entre deux crises … Flamby avait tout faux en croyant que sa stratégie passive intitulé « Après la pluie vient le beau temps » était imparable !

      1. Duff

        exactement, et ça ne faisait aucun doute depuis l’élection de ce gland.
        Pas sûr que les merdias puissent encore longtemps nous vendre leurs conneries impunément. Le cas grec et italien nous montre la suite du film avec l’élection d’un populiste ou un fasciste qui arrivera tôt ou tard y compris en France, la prochaine crise qui couve va sérieusement secouer cette fois ci.

        1. albundy17

          Ce qui est marrant, c’est qu’on a retiré aux pays le droit de battre monnaie car ils faisaient n’importe quoi, et que les banques centrales qui ont pris le relai ont fait pire, tout en le facturant doublement aux sans dents.

          Je sais que l’on va encore me dire que je ne comprends rien à rien, qu’y a du boulot, etc, etc, mais les chiffres son là, et les résultats se voient de plus en plus dans les rues

          1. Duff

            oui. c’est dans la nature des gens médiocres de chercher à se soustraire au contrôle démocratique. La démocratie est imparfaite mais présente au moins l’avantage de virer les incompétents de temps en temps. Le vice socialiste c’est de précisément rendre impossible tout changement. L’€ et la commission de Bruxelles sont de pures inventions socialistes qui termineront mal de toute évidence.

            1. albundy17

              Meuuuh nooon, l’europe, c’est l’emploi, la sécurité, pis de toute façon la bce n’est pas élue.

              Il y avait une vidéo d’un soviétique qui parlait de l’europe, le titre devait être « j’ai vécu dans votre futur, ça ne marche pas », assez frappant de similitude.

                1. tabbehim

                  j’aime cet ironie de l’histoire, une chose amusante non?
                  H16 dit clairement qu’on est dans un pays plus que communiste (à raison d’ailleurs) et on se retrouve dans une grande assemblé communiste pour être sur que le copinage se fasse encore mieux!
                  et plus amusant, j’ai cru qu’il parlais de la France quand il a parlé du goulag du politiquement correct ! en faite, après réflexion, il parlait forcément de la France^^

                  1. Duff

                    Oui c’est l’autoroute de la servitude que nous empruntons. Outre la lecture d’Hayek, qui dès 76 ferraillait contre l’€ ou écu et autres imbécillités qui se profilaient déjà ( http://www.institut-entreprise.fr/sites/default/files/article_de_revue/docs/documents_internes/societal-75-12-drean-theorie.pdf )

                    Je viens de finir un recueil des idées de Jean François Revel qui a superbement taillé des costards aux communistes.

                    http://www.amazon.fr/Jean-Fran%C3%A7ois-Revel-d%C3%A9mocratie-lib%C3%A9rale-l%C3%A9preuve/dp/2251399046/ref=sr_1_1?ie=UTF8&qid=1440447274&sr=8-1&keywords=boulanger+revel

                    Pour lui le communisme est pire que le nazisme : Il n’y a pas déçus d’Hitler, il n’a fait qu’appliquer la politique pour laquelle il avait été élu et annoncée en détail au préalable. Les communistes eux mentent et se font élire sur des chimères, le monde meilleur qu’ils promettent les amène à méticuleusement annihiler tout ce qui peut apporter du progrès ce qui les oblige à développer une propagande et une rhétorique encore plus mensongère que le national socialisme. Tsipras en est l’incarnation la plus récente sauf que son pays étant sous tutelle il a du transiger avec la maigre cohérence de son programme et a du baisser son froc. De ce point de vue, les révélations de Varoufakis sont un pur délice.

              1. Duff

                A cause des liens, le commentaire que je viens de poster à ce sujet est en cours de validation, j’y livre une partie de ce que je vois de cette triste situation où le démago d’extrême gauche a du baisser son froc. Charles Gave avait raison sur l’€ : Il va détruire les démocraties occidentales extraordinairement faibles comme jamais (cf aussi le billet d’hier sur le Thalys autre face de la même pièce) et réveiller les rancœurs entre les nations. Du reste c’est la raison de mon désaccord éternel avec H16 : De cœur je donne raison aux anarcaps de raison je suis navré de constater que les conservateurs favorables à l’enracinement, ce qui fait nation, canalisent mieux l’effroyable médiocrité de l’âme humaine.

  18. labolisbiotifool

     » cette insupportable atteinte au pacte républicain, accompagnés par les habituelles idiots utiles du …  »

    Ouais , bon … un idiot n ‘ est pas forcément de sexe masculin ,
    d ‘ après ce que l on peut constater tout les jours : )

  19. Calvin

    François Hollande a estimé lundi à Berlin que l’économie mondiale était « suffisamment solide. »
    Houla, s’il dit cela, c’est que la situation est donc véritablement grave….

    1. channy

      Vous auriez entendu ce soir les explications ubuesque de Lenglet sur France 2 c’était à se pisser dessus..il a osé dire que le ralentissement de la chine ferait revenir nos usines en Grance

  20. René-Pierre Samary

    « la consommation ne peut être l’alpha et l’oméga de nos vies »

    Certainement. « A une époque où s’affirme dans le monde entier l’idée que Everything is for sale (…) ; il devient urgent (…) de réexaminer la place qu’occupent les relations non marchandes dans les sociétés de marché et de rechercher si certaines réalités essentielles à la bonne marche des sociétés ne se tiennent pas en dehors du marché et ne sont pas appelées à y demeurer. » (Maurice Godelier, Au fondement des sociétés humaines).

    Cet abruti de Cambadelis aurait dû en rester là. Son vivrensemble, on s’en badigeonne le pourtour anal.

    1. Beldchamps

      Comment dire … Le « merci qui? » … C’était fait exprès ?
      Ça me rappelle qu’on a dû afficher un panneau à l’entrée de la ferme avec le montant de la subvention reçue de l’UE, condition préalable pour obtenir les sous.
      Heureusement que personne n’y a fait attention. On a déjà eu des pyromanes pour moins que ça !

    2. wxopwx

      C’est un socialiste honteux comme tous (nationalisation, etc…), mais j’ai ecouté son exposé sur le financement de la france a l’UE, et sur le cout des externalité négatives de l’UE….

      Un membre respectable de nos commentateurs pourrais t’il confirmer / infirmer ses dires : 21 Mds subsventions vs 14 Mds de retour en subventions, soit 7 Mds de cout. plus egalement 4Mds d’amendes, et 40Mds d’impact sur les entreprises du a la reglementation EU.

      Parce que autant ses solutions politiques sont risibles, autant ces arguments (s’ils sont avérés) fairaient mouche facilement, auprès d’un public même majoritairement socialiste, comme nos compatriotes…

      1. tabbehim

        comme je disais avant, je ne suis pas toujours d’accord avec lui ^^ (en particulier sur le volet aide sociale, etc…)
        mais si ce qu’il écrit a ne serais ce qu’un peu de vérité sur les coûts annuels de l’europe à la France, autant dire que j’en hurlerai de rire, j’espère que l’hôte de ce site pourra sortir ses beaux graphique afin de nous fournir une approche amusante de ce que ça coûte ^^

      2. sam player

        Oui c’est vrai pour les transferts mais découvrir cela maintenant, faut habiter la planète Mars. D’autre part si les retours de l’UE équilibraient juste les versements, ça ne servirait à rien, juste à faire gérer par des extra-nationaux nos propres allocations de moyens.
        Ces transferts existent aussi entre les régions dans chaque pays et même entre communes et scoop… entre les habitants, si si.

        Là où le message n’est pas honnête c’est que le plus gros morceau, la PAC est acceptée sans autre commentaire et d’ailleurs les agriculteurs viennent d’en remettre une couche en RECLAMANT 3Mds.
        On a aussi l’impression que les 7Mds de solde sur la contribution de la france (14 à 21) servent aux petits fours alors que c’est pour financer les pays qui ont un solde positif.
        Rien sur le véritable coût de l’administration de l’Europe alors qu’il est connu et assez élevé (6%) soit 7-8Mds par an.

        Donc sur 100E, 50E vont à l’agriculture française, 20E vont à des projets français, 24E financent des interventions européennes dans d’autres pays et 6E à l’administration européenne.

        1. tabbehim

          c’est juste ses chiffres que je ne suis pas sur de leur justification ^^
          pour le reste, comme un fonctionnement européen gras, lourd et inefficace, le tout drainant beaucoup d’argent pas cher du contribuable, je le savais déjà, et le rappel aux gens qui disent que l’europe n’est que bénéfice (il y’en a beaucoup qui pense ça :/)

          Mais j’aime bien découpage des 100€ que tu donnes, je vais devenir agriculteur de terre en jachère ! 😀

        2. FacePalm

          Sur le fait que solde soit debiteur pour nous, ca me parraissait evident, mais je pensait pas cependant que c’etait du tiers !!!

          Par contre quid de l’estimation de 40 Mds de cout du aux réglementations Européenne et des 4Mds d’amendes. Tant que ça ? Pasque la, comment dire….

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.