Le pari de Hollande

Entre les faits divers sanglants, les sautes d’humeur boursières, le terrorisme islamique et la géopolitique des migrations en temps de tensions, il doit être particulièrement délicat pour François Hollande de se concentrer sur ses vrais problèmes : sa réélection pour 2017. Heureusement, l’épisodique petit sondage bricolé sur un coin de table remet un peu les pendules à l’heure.

C’est ainsi qu’on apprend il y a quelques jours, grâce à un sondage IFOP réalisé pour Paris Match, que si Manuel Valls serait probablement un meilleur candidat pour le Parti Socialiste que l’actuel président de la République à la prochaine élection présidentielle, ça ne changerait pas grand-chose au second tour puisqu’ils seraient tous les deux éliminés dès le premier.

Effectivement, dit comme ça, ça ne doit pas arranger les petites affaires politico-politiciennes du président sortant qui, pour le moment, continue de bâtir sa stratégie pour, coûte que coûte et vaille que vaille, être réélu en 2017. Probablement pas triomphalement, probablement de justesse, mais réélu quand même. Et dans son idée, de son point de vue, cette réélection n’est même pas impossible, quand bien même les sondages sont, pour le moment, franchement défavorables.

Le Président Des BisousEn substance, le pari du Président des Bisous n’est pas absurde. Il est basé sur les recettes un peu mécaniques mais globalement efficaces qui ont jusqu’à présent marché pour d’autres avant lui. Essentiellement, il s’agira d’user de bonnes louchées de populisme bien camouflé dans de la justice sociale, de la solidarité et d’autres fadaises qui plaisent aux gogos encartés et subsidiés, louchées qu’on pourra agrémenter d’une pincée de mensonges faciles et de la dose habituelle de statistiques truquées.

Typiquement, toutes choses égales par ailleurs et en imaginant que la situation médiocre dans laquelle se débat la France perdure à l’identique pour une période d’au mois neuf mois (oui, je sais, c’est un présupposé hardi, mais baste, passons), le brave François s’imagine probablement assez bien distribuer l’une ou l’autre baisse sensible d’impôts dans la seconde moitié de 2016. Ce sera bien sûr possible au prix d’un endettement supplémentaire mais ça, François s’en fiche complètement — ce n’est pas lui qui paye — et nous ne sommes plus à ça près. Du reste, la France peut s’enorgueillir d’un taux d’épargne insolent, et d’un montant colossal d’euros stocké dans les assurances-vie et autres placements qui, en cas de souci, pourront être ponctionnés sans le moindre problème et avec un minimum de cris.

En outre, tout se met actuellement en place pour que la courbe du chômage (la fameuse) finisse effectivement par se retourner. Du point de vue du locataire de l’Élysée, rien de plus simple puisqu’il suffira de faire embaucher dans différentes structures administratives et autres institutions d’état des pléthores de chômeurs. Une ou deux centaines de mille suffiront largement à calmer les tendances haussières des statistiques de l’emploi et à présenter un bilan sinon flatteur du moins conforme aux promesses du Chef de l’État. Bonus : le chômage ayant effectivement baissé (même si ce sera au prix d’une énorme bordée de dettes supplémentaires), François pourra à nouveau candidater la tête haute.

Encore une fois, n’oubliez pas que l’endettement, le pipeautage statistique, l’hypocrisie des promesses et la situation du pays vue depuis les citoyens lambda, le président s’en tamponne avec nonchalance. Seule sa réélection occupe son esprit.

hollande ceux qui attendent plus rien

Et sur le papier, il aurait tort de se priver. Outre qu’il trouvera toujours un bon paquet de moutons pour voter pour lui en dépit de toutes les circonstances, il bénéficie aussi de quelques éléments conjoncturels. Ainsi, la droite française, ce vaste désert intellectuel où seuls quelques vieux scorpions survivent va lui offrir une partie du tremplin pour un second mandat. En effet, il n’est pas improbable que Sarkozy soit élu officiellement candidat des Républicains après des primaires sans intérêt.

Cette élection, très avantageuse pour l’actuel Chef de l’État, provoquera des grincements de dents dans le parti d’opposition de la part des centristes qui trouveront certainement dans Juppé une planche (vermoulue) de salut. Ce candidat chouchou des journalistes (précisément parce qu’à gauche, même un âne l’emporterait face à lui) se positionnera dans la course à la présidentielle et fera donc échouer Sarkozy dès le premier tour. Les Républicains et les centristes seront logiquement éliminés. Pour François, tout se déroule comme prévu.

françois hollande fait l'andouilleEn face, bien sûr, il lui faudra convaincre à gauche un maximum de petits candidats de ne pas se présenter. Entre la distribution de postes futurs (Taubira premier ministre ? Allez savoir …), les coups fourrés et une éventuelle primaire ouverte aux autres partis d’une gauche redevenue plurielle à l’approche d’une difficile élection, il n’est pas déraisonnable d’imaginer que, contre vents et marées, Hollande se maintienne au second tour. N’oubliez pas : 2017, c’est très loin vu d’ici.

Vous l’avez compris : un second tour François Hollande contre Marine Le Pen n’est donc pas à écarter. Et là, deux cas de figure se présentent.

Le premier, c’est bien sûr celui d’un Sursaut Républicain Gnagnagna dans lequel Hollande passe de justesse. Le pays continue sa mort lente dans les affres du n’importe quoi socialiste. Triste mais finalement si logique…

Le second, politiquement plus sportif, c’est l’absence du report de voix des électeurs de droite vers le candidat de gauche, soit par abstention, soit par rejet ferme, soit, tout simplement, parce que — eh oui — les électeurs votent de plus en plus pour la candidate FN. Cela n’a rien d’invraisemblable : en nombre de voix (c’est bien ce qui compte dans cette élection au suffrage universel direct), le Front National est bel et bien le premier parti de France. Le pari de Hollande s’effondre. Le pays accélère alors son trépas dans une bonne humeur communicative au reste de l’Europe et du LOL s’ensuit (modérément on s’en doute) …

Cependant, n’oublions pas l’aspect essentiel de ce petit billet politico-politicien : tout ceci se déroule « toutes choses égales par ailleurs ». Or, nous sommes sept années après 2008, et les signes s’accumulent en faveur de mouvements boursiers violents. Si krach il y a, ce sera sur l’obligataire, les bons souverains. Dès lors, il est assez peu probable que si un tel krach advient, Hollande ait la moindre latitude pour seulement espérer faire de la dette, et il est pour le moins difficile de voir en lui un homme à la hauteur de ce genre d’événements mondiaux catastrophiques.

Pari bien risqué que celui que tente actuellement Hollande, notamment en laissant calmement monter le FN, utile dans son plan pour contrer une droite en réalité inexistante… Qui vivra verra, mais les deux prochaines années ne pourront pas être calmes.

dure rentrée pour hollande

J'accepte les BCH !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires112

  1. Le Gnôme

    Quand un Etat oublie ces devoirs régaliens, les seuls dont il devrait s’occuper, en laissant une centaine de clampins couper une artère autoroutière importante, qu’il cède immédiatement à tout groupe de pression qui fait mine de vouloir bloquer un tantinet les routes, mais qu’il matraque ses opposants idéologiques qui manifestent paisiblement en ne bouchant que le minimum, c’est qu’il est en déliquescence, et qu’il faut .. faut quoi, d’ailleurs, le mal est tellement profond que je n’ai plus d’idée.

  2. aristarkke

    Quand bien même ce ne serait que d’une voix ou au bénéfice de l’âge, ce qui compte es t d’être réélu! Quand à dire coûte que coûte, notre porte-monnaie n’a pas manqué de le constater…

  3. Pheldge

    En plus de l’absence du report de voix des électeurs de droite vers le candidat de gauche, il y aura un certain nombre d’électeurs qui choisiront le TSH , le « tout sauf Hollande » sachant que si MLP est élue, passée la surprise des uns , l’émotion et la colère des autres, il y aura des législatives qui seront très certainement remportées par la Droite d’où cohab.
    MLP n’aura jamais de majorité à l’assemblée avec le mode se scrutin actuel.

    1. Pheldge

      Et puis avec la re-baisse du pétrole, ça lui redonne des marges de manœuvre sans trop alourdir la dette, ça augmente le pouvoir d’achat des ménages donc le sentiment que « ça va mieux » . François Hollande grand lauréat du concours de circonstances à toutes les chances d’être candidat !

        1. Theo31

          Jospin a quand même du rattraper les conneries de l’équipe précédente ou officiait un certain Sarkozy, déjà champion de l endettement.l

    2. Pak

      Pas si sûr, en cas de victoire de MLP les français peuvent rester logiques et lui donner dans la foulée un parlement à sa main. Rappelez vous 1981 et la victoire de mimitte suivie d’une majorité absolue au seul PS à l’assemblée. Et ensuite la France est  » entrée dans la lumière » comme dit Charles Gave.

  4. aristarkke

    Je me demande à combien de guignols, Peak de la Faribole a ou va proposer le poste de PM en 2017 et après… J’en suis déjà à trois, peut-être quatre, dont Péremptoire, ce qui rendra le but sport pour les autres…

    1. royaumont

      La solution est simple :
      un premier ministre, un premier ministre délégué, un vice premier ministre et un vice premier ministre délégué. Tant que la planche à billets imprime les liasses plus vite qu’on ne les crame, tout va bien.

  5. DoS

    La politique en France c’est comme une grosse bassine en plastique remplie de bouts de Lego @tm, il y a différents thèmes, des couleurs. Le remarquable est que, comme pour les kellogs, les gros bouts flottent en surface. Les petits bouts (toujours ceux dont on à besoin pour construire) se cachent. Alors, on fouille, on touille, on retourne….et on se fatigue.

    J’ai enfin trouvé une vie….pour moi, ce debat est clos !

    Mon esprit cartésien et affuté me donne qu’une solution:
    Ce pays est foutu !

    Toute chose valable doit fuir ce pays avant la fin qui s’approche.
    (Qu’ils fassent donc leur sauce, les pauvres seront les premiers à y goûter)

    Et franchement, entre nous, j’en ai plus rien à foutre….
    Sur ce, Adieu !

    1. kekoresin

      Les même pauvres qui votent pour les abrutis socialos. Ils ont raison, avec eux, leur famille grossit exponentiellement. Mais les pauvres d’aujourd’hui n’ont rien à voir avec ceux de demain car avec des caisses si vides qu’on commence à voir les traces d’ongles qui grattent le fond, les prestations sociales qui empêchent les troisièmes classes d’envahir les ponts supérieurs vont se réduire à peau de chagrin. Je vous laisse imaginer la suite…

      1. DoS

        Non….je vous quitte.
        J’ai un projet à terminer.
        Il suffit de regarder la Grece pour connaitre la suite.
        Mes contributions n’apportent rien.
        Je ne peux pas empêcher les pauvres de s’auto détruire.
        Pourquoi souffrir pour les autres ?
        Et puis, j’ai Ainsi parlait Zarathoustra, Bergson et sa bougie, qqs boîtes de foie de morue. En gros je suis comblé.
        Au fait:
        Manuelo a chaud, il mouille sa chemise. Il faut qu’il arrête la coke !

        1. Bonsaï

          J’espère que vous embarquerez votre ordinateur : vous avez aussi quelques inconditionnels lecteurs ici !
          Vous faites partie des 12 1/2 zélateurs de H16 (pour ne pas dire 13 ou 14, qui ne sont pas des chiffres qui m’agréent. En 2016, on dira 16).

          1. DoS

            Ok, Un bonjour de temps en temps.
            (Juste pour les inconditionnels (lles))
            Partager sa souffrance n’est pas utile.
            Je reviendrai pour partager mon bonheur !
            Il faut que je détruise qqs aigreurs, des ballonnements, des flatulences.
            Mais j’ai bien avancé ces derniers temps: en détruisant qqs monstres du passé !
            J’attaque pour ainsi dire: la phase de construction.

  6. kekoresin

    Les baisses d’impôts!!! La masse bêlante peut y croire, ça n’arrivera pas. Le budget de la France va se faire étriller par l’Europe et Merkel va mettre les boules magiques de Noland sur un joli petit billot pour réfréner ses escapades nocturnes en scoubite. Vu la situation et la météo prévue en septembre, c’est même pas sur que les clowns restent dans le cirque jusqu’en 2017.

    En guise de baisse d’impôt, les gentils français vont se voir ponctionner leur épargne pour éviter de finir comme la Grèce. Les rats bien avisés ont déjà commencé à déplacer leur pognon hors de portée des doigts crochus socialistes. La Fed commence à sérieusement vouloir augmenter son taux directeur, allumant la mèche du gros pétard sur lequel on danse depuis des années. Mes amis, investissez dans un PEC (plan épargne conserves), winter is coming 🙂

      1. Dr Slump

        Pareil. Je ne me situe pourtant pas dans les « avantageuses » tranches supérieures des classes moyennes « inférieures ». Pourquoi demander une augmentation? Des pleins gratuits, l’abonnement GSM, des trucs et des machins qui passent sous les radars fiscaux, chef!

      2. Deres

        Les baisses d’impôt 2016 occupant donc l’actualité politique de la fin 2015 et de 2016 ne se produiront logiquement qu’en 2017 avec le prélèvement de l’IR avec un an de retard … Les mini-augmentations tout azimut en cours compenseront donc facilement associé à l’inflation.

    1. Black Mamba

      Ben ! Moi , j’ai réussi le pari de faire baisser mes impôts, j’ai serré la ceinture du ménage et nous avons reçu notre IR cette semaine, nous avons une baisse de +60 % par rapport à l’année dernière… J’ai vu grand pour mon consentement à l’impôt :mrgreen:

        1. Black Mamba

          J’avais prévu le coup, j’avais notifié à l’administration la baisse de notre train de vie pour lui éviter de nous ponctionner plus que nécessaire, surtout je craignais que les caisses de l’Etat fussent à sec que jamais je ne revisse plus notre argent (30 000 € )

      1. kekoresin

        Rien de physique c’est quasiment sur (s’ils font un petit, c’est la science qui va être ravie). Cela étant, la tigresse du Bundestag va lui mettre son budget au fond du slip!

        1. Pheldge

          Tu rêves ? ça va gronder pour la forme, comme d’hab le gouvernement va promettre des économies que pour une fois il pourrait tenir avec la chute du pétrole, et puis Bruxelles va valider. Voilà !

        2. Deres

          Au contraire. Le succès de l’Allemagne vient en grande partie de la non compétitivité de la France, son principal partenaire économique. L’intérêt des allemands est donc que la situation reste telle que maintenant avec une France cliente qui maintient à peine la tête hors de l’eau mais ne se noie pas.

  7. Higgins

    C’est bien là sa seule et unique compétence, la magouille politicienne. Je partage ton point de vue tant sur la ponction (probable) sur les bas de laine français que sur la miraculeuse et inodore inversion de la courbe du chômage (entre tripatouillage statisticien et embauches au frais de la princesse). J’y rajouterai cependant un troisième élément : le droit de vote des étrangers (cf le dernier billet de l’ami Corto sur les ronds de jambes du tartuffe de l’intérieur dans ce domaine) avec le secret espoir de récupérer les suffrages d’une importante communauté.
    En bon marketteur, Normal 1er n’a pas intérêt à voir baisser le chômage ni à voir la situation économique s’améliorer (ce qui ne peut pas être le fait de sa politique de crétin). Pour pouvoir durer au pouvoir, il doit piloter finement ses deux paramètres (les réactions des participants au cirque de la Rochelle montrent à quel point la gente socialiste est coupée de la réalité et vit dans un mensonge perpétuel) en arguant que ce serait pire avec une autre équipe. Notre triste sire a de la chance d’avoir un vide intellectuel total en face de lui mais une surprise, style élection de MLP (qui ne résoudra strictement rien) n’est pas exclure.

    1. kekoresin

      Je ne crois pas à l’élection de MLP. Au deuxième tour, même Bayou de Pau aurait sa chance. Les merdias se lanceraient dans une propagande inouïe relayant sans relâche les autres partis qui feraient dans un réflexe pavlovien un front, euh un barrage républicain pour empêcher les nazis d’arriver au pouvoir! De toute façon, nos politiques avec le soutien sans failles de l’armée d’occupation du fonctionnariat ont percé tellement de trou dans la coque que le bateau va couler. Les solutions du FN ne valent pas mieux que le reste. Le seul choix qui nous reste, c’est de savoir combien de temps va durer l’agonie. Il se pourrait fort bien que la situation mondiale précipite finalement notre grosse barcasse dans les récifs avant les prochaines courses au pouvoir qui croustille.

      En tout cas, je suis étonné de voir courir tellement de prétendants au trône au vu de la situation!

      1. Pheldge

        Si MLP arrive en tête au 1er tour, ce que prédisent les sondages, il y aura une dynamique en sa faveur, nombre d’électeurs de Droite, décomplexés, s’ils n’ont pas Sarko au 2 ème tour, voteront pour elle.
        La portée des media est limitée à la sphère bobo parisienne.
        En 2002 c’était la stupeur et la surprise de voir son père au 2 ème tour. Là, elle est annoncée et attendue.

        1. kekoresin

          Croire que les médias ne touchent que le canal Saint Martin et environs proche est une blague. Les moutons suivent ce qu’on leur dit au JT. Un coup de marronnier, un coup de propagande. Il faut voir comment est traitée et « analysé » la crise. A part quelques exceptions, tard le soir sur des chaines où il faut taper trois chiffres sur la zapette, personne n’a relayé le fait que l’épargne peut être ponctionnée en cas de situation exceptionnelle (SIC). Les médias continuent à chanter que la crise asiatique va être freinée par les Alpes, et que leur comptes en banques sont assurés jusqu’à 99999 euros (au-dessus c’est pour les gros porcs capitalistes de toute façon hein?) Et la masse continue de brouter ces conneries à longueur de journée en y mettant une bonne dose d’auto suggestion car la vérité pique un peu fort les zyeux.

          Alors le FN présente une alternative bloquante pour les français qui vont trembler au dernier moment dans l’isoloir pour leur épargne en euro, car c’est pour eux une sorte de gri-gri, un talisman pour ne pas sombrer dans la précarité. Bon, si Monsieur Bonhomme en vient à ponctionner les assurances vies avant le prochain tour de manège, ça pourrait changer la donne…

          1. MLP a toute latitude pour expliquer qu’une sortie de l’euro, compte tenu de ci ou ça (remplissez avec votre choix) sera envisagée avec précaution gnagnagna histoire justement de bien faire comprendre que non, il n’y aura pas de sortie. Moyennant quoi, elle pourra rafler la mise 🙂

            1. Pat

              Et créer à son tour quelques millions de postes de fonctionnaires en plus. « Toujours plus d’Etat » telle est la devise de tous les partis politiques français.

              1. Bonsaï

                A ce stade, les mettre à la porte déclencherait une guerre…
                Mais j’y songe ne serait-ce pas là une des causes des guerres ? Surcharge de bureaucrates, administratifs, gratte-papiers et autres inutiles incapables.

            2. kekoresin

              De nombreuses voix abuseront de leur temps de parole médiatique pour expliquer aux moutons que leur bas de laine risque sérieusement de souffrir avec le FN aux manettes. De toute façon, avec les uns ou les autres ça va vraiment chauffer. Le seul choix qui s’annonce c’est le choix de la maladie qui va frapper le malade, et quel que soit le remède, le gout amer et les effets secondaires indésirables seront au rendez-vous!

          2. Dr Slump

            Bah dans le pire des cas du retour de la Bête-heu imoooondeu-heu, tous les socialistes de gauche et de droite s’uniront, comme en Suède, dans une « coalition citoyenne » programmée pour jusqu’en 2022, et se féliciteront sous les yeux médusés des 13 lecteurs d’h16, de leur acte de bravoure et de résistance républicaine par-delà les clivages…, etc, gnagnagna….

            1. Duff

              Pas sur. Il y a pas mal d’élus ex UMP dans le sud qui iront directo au FN, quand la marée est trop forte et que les fauteuils sont chers, une digue, ça saute. Une recomposition à droite est en plus souhaitable : Pour s’opposer au socialisme ils ne sont ni libéraux économiquement ni conservateurs sur les questions de société donc parfaitement inutiles au débat ce que un nombre croissant de français qui se détournent des urnes a commencé à remarquer

              1. Dr Slump

                La digue, ils la feront sauter dans le sens d’une perte de démocratie, jamais dans le sens d’une perte de leurs intérêts. Et leur intérêt est sans conteste le maintien du système actuel, où le pouvoir se partage entre énarques de gauche comme de droite. Jamais ils ne laisseront, de quelque bord qu’ils soient, un 3ème entrant sous la forme du FN. Ils l’ont montré localement, je crois fort possible qu’ils en soient capables au plan d’élections présidentielles.

                Dans tous les cas, je suis sûr d’une chose, c’est les bassesses dont ils sont capables pour préserver leur ronron.

                1. Duff

                  Possible, on aura la réponse en cas de second tour MLP vs flanby. Je ne prédis pas que dans la joie et la bonne humeur qu’ils appellent à veauter pour le socialiste officiel : « Les républicains » comme parti va sauter et chacun partira de son côté à mon avis, la logique l’aurait exigée pour le PS en 2002 mais c’était sans compter l’absence totale d’idée dans ce parti et aussi parce que la situation économique de l’époque était infiniment moins grave.

                    1. Duff

                      @sam : A priori je vous donne raison. La lecture de Revel est amusante et funeste (la grande parade) : Les socialistes officiels trouveront toujours moyens de dissimuler leurs crimes. Mises le savait : l’URSS était condamnée depuis le départ et cette merde a tenu 70 ans. Donc prévenu, il n’est pas illégitime de se demander quel choix pourrait faire sauter le système.

                    1. Duff

                      je n’ai pas pris part à beaucoup de scrutins depuis le 6 mai 2012 : Juste un vote parfaitement inutile (surtout vu la suite depuis) pour « Nous Citoyens » aux européennes.

                      Mais une question me taraude : Et si pour tout faire sauter un vote FN au second tour? Selon le contexte pour le moment impossible à prédire, je me pose des questions.

                    2. sam player

                      @ Duff
                      Autant voter socialiste pour leur faire porter le chapeau et qu’enfin les gens se rendent compte de la réalité de cette idéologie mortifère.
                      Il faut aller au bout du bout sinon ça recommencera dans 5 ans.

          3. channy

            « Les médias continuent à chanter que la crise asiatique va être freinée par les Alpes, »
            Lenglet a même dit au 20 heures que cela allait inciter les entreprises françaises à relocaliser en Grance

      2. Deres

        Les médias sont aux ordres du pouvoir. Si ils sentent que MLP risque de gagner, il faut compter sur eux pour une magnifique retournage de veste rapide …

  8. Pheldge

    Pour les primaires de la Droite, je pense que Juppé va se faire jeter. Et Bayrou a commencé a laisser fuiter que « si c’est pas Juppé, j’y vais, je me dévoue, pour représenter le centre (hein, le quoi ? 🙂  »

    2017 ? il va y avoir du sport !

    https://youtu.be/zOf5G4SjCVg

    1. Dr Slump

      …juppé…. juppé?… Juppé?!! JUPPEE ??!!!!!!!! ……. AAAARRRRGH JUPPE JE VAIS LE TUER JE VAIS LE MASSACRER JE VAIS LE PULVERISER AAAAAAAARRRGH!

      – ça y est, ça le reprends, à nouveau une crise…
      – calme-toi Joe!
      – on le tuera, t’en fais pas, Joe!
      – tiens Joe, prends ton anti-stress à l’effigie de juppé, Joe…
      – ne répète pas son nom!

      JUPPE! RAAAAAAAH!

      *tombe en syncope*

  9. Duff

    Sauf que MLP est déjà donnée gagnante face à n’importe quel clown socialiste, cette tendance n’a pas de raison de se retourner surtout après l’effort (le parricide) de respectabilité.

  10. Waren

    Cher H, il y a un truc que tu oublies, c’est que juste après les présidentielles viendront les élections des députés. Et au vue de ce qui se passe, la gauche n’a que très peu de chances d’y briller. En cas de victoire de Hollande, un scénario qui se tient tout à fait, il y a de grandes chances que nous ayons une cohabitation, avec les socialistes de droite au gouvernement.

    Ps: Pourrais-tu nous indiquer où se trouve cette magnifique caricature de Ciboulette Royale en train de faire le ménage, avec une autre magnifique tête de Hollande, à sa fenêtre ? Merci, d’avance.

    1. Duff

      2002 a prouvé que non. Les français donneront la majorité au parti du président élu : C’est pour éviter toute cohabitation qu’ils ont bricolé et aligné les calendriers

      1. Waren

        Je n’y crois pas une seule seconde: les socialistes se dont déjà pris deux magnifiques taules aux élections locales; il y a les régionales qui arrivent avec vraisemblablement le même résultat, et là magiquement, les français voteraient massivement à gauche ? J’ajoute aussi que la moitié des gens de droite voterait FN en cas de second tour Gauche-FN, sans état d’âme. Et en 2002, le FN n’était pas aussi puissant localement.

        1. Duff

          oui je le disais plus haut : Des sondages ont déjà donné MLP élue face à Hollande. Comme c’est dit dans le billet, cette histoire de migrants qui ressemble à une invasion ça ne tombe pas forcément bien pour les socialistes, il n’y a plus que quelques écolos qui veulent ouvrir toutes les frontières. Enfin en cas de second tour, comme Bertez du blog à Lupus, je pense que le vote FN au second tour face à un socialiste officiel présente le mérite de faire sauter le système, pari risqué mais il n’y a que quelques bobos pour croire que le FN ferait pire.

      1. DoS

        Quoi ?
        Elle a mixé les couilles de Hollande ?
        C’est donc pour ça…
        Notre President est a-testiculé.
        (Il nous ferais pas une thyroïde aussi ?)
        Ces gens sont des drogués.

  11. Theo31

    Pourquoi tant de haine envers les ânes ? Un âne ne sera jamais assez con pour être socialiste.

    Blague à part, le proxénète de l’Elysee est déjà en campagne, chiant sur sa promesse sur le chômage.

  12. Karamba!

    Flanby y croit. Au départ des primaires socialistes avant 2012, il était à 3%. Bon, il est certain que désormais il traîne pas mal de boulets. Mais ce type ,’a aucun scrupule et est prêt à tout pour garder son job. On le constate actuellement avec la manipulation statistique. Ceci étant dit il n’est pas maître de son destin (et encore moins de sa fonction) et de l’eau va encore couler sous les ponts d’ici 2017. Si on veut en finir avec le socialisme officiel, déjà enfoncer la gauche en décembre.

  13. sam player

    Arggghh ! Pour faire baisser le chômage, il y a une solution qui ne coûte pas un rond.
    Pour toucher le RSA il faut dans la majorité des cas être inscrit chez Pole Emploi… Il suffit de faire sauter l’obligation… et hop quelques centaines de milliers de chômeurs en moins… Magique !

      1. Duff

        Un peu abordé dans les experts jeudi matin. Patrick Artus qui s’en était pris plein la poire face à Alain Madelin et Jean-Marc Daniel a fait son coming out : Il aime Krugman cf l’émission de jeudi. La boucle est bouclée

  14. nemrod

    Pour moi c’est clair depuis longtemps.
    Rain Man a une base électorale indestructible de 25 % des voix : en gros ses clients : fonc, minorités diverses, artistes, journaleux, plus des indécrottables qui voterons soces par habitude ou difficultés de remise en question.
    Il a en main tous les relais d’opinions, les statistiques, les cordons de la bourse pour acheter 2-3 % d’électeurs manquants si besoin.
    Le seul enjeu pour lui est d’être au deuxième tour contre le le FN.
    C’est là qu’il doit être subtil et ne pas se retrouver avec un FN à plus de 35 % car là ça pourrait devenir l’aventure…
    Il pense, avec raison pour l’instant que ses réserves de voix sont énormes par rapport à MLP.
    Je me demande si la bride laissée sur le cou de ces gentils nomades sur l’A1, c’était pas un peu « too much », car oui je pense que c’est intentionnel.

    A moins que les militants de « droite » deviennent moins cons et virent les 2 dinosaures, mais ça m’étonnerait beaucoup.

  15. Flo

    Pas trop d’accord avec le billet pour une fois. Le pari est foireux et du grand n’importe quoi comme tout le reste.
    On peut en penser ce qu’on veut mais Jospin avait de bien meilleures cartes en mains en 2002, objectives (résultats économiques moins catastrophiques, société beaucoup moins clivées, invasion encore plus ou moins sous contrôle) et subjectives (ne donnait pas TOUJOURS l’impression de faire ou dire N’IMPORTE QUOI sur absolument TOUT) et on a pourtant vu ce qu’il est advenu.
    Pas que ça soit réjouissant non plus de se coltiner un des deux autres prétendants probables…

  16. Ben Oui

    2000 combien ces délections, h16 ?

    La crise, c’est maintenant et avec l’équipe de bras cassés, pas de chocolat avant Noël, après faut voir…

    Le roi était déjà nu, et maintenant, c’est un gros furoncle dégoulinant de puanteur qui ne cache même plus les erreurs et les déformations congénitales au point de faire la manche à tous les râteliers, en turban et à pétrolette, c’est dire.

    Non h16, t’es un optimiste viscéral, nous le savons tous ici, mais pour les fauxcialismes, l’histoire, c’est maintenant, si, si, tous les jours, c’est un peu plus bancal, il suffit de lire tes articles et tous les commentaires…

  17. george kaplan

    Je ne crois pas non plus à l’élection de MLP. Certains prennent leurs désirs pour des réalités et oublient que grosso modo 50 % des gens votent à gauche, inutile d’épiloguer…
    Chirac LP c’était 82 %. Même si Hollande arrivait en demi finale avec MLP il serait élu à plus de 60% je prends le pari.
    l’élection de 2017 est tout aussi incertaine que celle de 2002, il y avait 8 candidats de gauche et 8 candidats de droite, tout peut arriver de l’éparpillement des candidats. Par ailleurs, il peut se passer bien des choses dans l’économie et le pouvoir avant 2017.

    1. ironbooboo

      Chirac avait une réputation d’escroc, était de droite et il jouait contre JM qui passait pour un xénophobe antisémite à tendances fascisantes.
      Et puis les gens avaient autre chose à faire, ils avaient du boulot.

      Hollande a une réputation de simplet incompétent, est à gauche et il joue contre une MLP qui traîne bien moins de caisses que lui. Il est arrivé là un peu par hasard, il a un bilan catastrophique et le charisme d’un flan. Les gens commencent à en avoir ras le bol et ce n’est pas fini.

      Et s’il peut se passer beaucoup de choses d’ici 2017 gageons que si Hollande est impliqué ce sera presque forcément négatif.

      Donc, je prends le pari. Si Toumou se retrouve contre MLP au second tour, il fera moins de 60%.

  18. Calvin

    Il est un peu trop tôt pour 2017.
    Pourquoi ? Parce que la primaire des socialistes de droite n’a pas commencé. C’est là que cela se joue, par défaut.
    Prenons 2012 ; si DSK avait été candidat, Sarkozy serait repassé à cause des casseroles du premier (que le second avait dans sa manche).
    Si Sarko ou Juppé sont sélectionnés, on est bon pour un Hollande II.

    1. Pheldge

      Alors prépare tes mouchoirs parce que à part ces deux là, personne n’a les épaules pour être un candidat sérieux ! réfléchis Mitterrand a commencé en 1965 pour être élu en 81 , Chirac, en 81 pour finir par être élu en 95 . Marine a commencé à labourer les champs paternels vers 2000 … il faut du temps pour qu’un candidat se fasse. Rien à voir avec les USA où une surprise est toujours possible , comme actuellement avec Trump

    2. Waren

      A mon avis Juppé a toutes ses chances face a Hollande:voix de droite+centre droit et gauche. M’etonnerait quand meme qu’il passe la primaire de droite

  19. honorbrachios

    @flo.18h12 :
    Mais depuis ils ont beaucoup appris….non pas à résoudre les problèmes mais à contrôler les médias. Des centaines de voitures brulent le 14/07? On en parle pas. Le même jour des commissariats sont attaqués ? : black out total ! Des têtes médiatiques gênent ? Ça disparait des écrans. Bref tout est tourné, déformé pour et dans le seul but de sa réélection, c’est en quelque sorte un storytelling permanent qui gomme ce qui ne va pas de la réalité et glorifie le peu qui convient…c’est navrant de prendre autant les gens pour des imbéciles.

    1. Deres

      Oui, les merdias sont redevenus aux ordres. En particulier, les chaînes infos qui avaient fait tellement mal ont été mise aux pas. Le coup de l’ajout d’une nouvelle chaîne info n’est pas neutre. D’ailleurs, la possibilité du lancement d’une chaîne d’info continu par France Télévision est probablement surtout un moyen de menace latent pour les tenir en joue d’ici les élections.

  20. yoananda

    Je suis plutôt d’accord avec cette analyse : sauf crach (de quelle ampleur cette fois??? ça pourrait faire très mal) pépère pourrait arriver à ses fins.

    Mais comment le mollusque (faignant, méprisant, incompétent, il ne mérite pas mieux comme appellation) compte-t-il s’y prendre pour éliminer Valls ? Premier ministre/ministre intérieur, il doit avoir ses « petites fiches » lui aussi, c’est la voie royale …
    J’ai peut-être loupé un passage,mais il ne me semble pas que vous expliquiez comment il va se débarrasser de son adversaire.

    Quand a MLP … je ne crois pas qu’elle fasse plus de 30% fasse a Hollande. Le FN noyauté par le philipotisme est en train de toucher un plafond de verre : tous les électeurs qu’il gagne par sa stratégie de dédiabolisation, il les perds … pour la même raison. En plus, MLP a loupé les 2 coches de Charlie + Grèce, alors que c’était le gros boulevard. Amuser la galerie avec le saucisson hallal, ça ne va pas la mener bien loin vu sa politique économique stupide.

    1. « comment il va se débarrasser de son adversaire »
      Comme tous les premiers ministres. En le laissant faire ce qu’il veut.

    2. Deres

      Valls est très vulnérable en fait. Sa femme n’est violoniste qu’en apparence mais est en fait une femme d’affaire du monde du spectacle. Son « petit » appartement parisien est un splendide mensonge et fait en réalité plus de 200 m². Son trajet à Berlin qui a fait la une n’était pas quelque chose d’unique mais étrangement la presser n’a pas cherché à vérifier par exemple pour ses déplacements à Cannes, au tour de France ou ses retour pour Roland Garros. Si tout cela se savait dans les médias, il se ferait écharpé.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.