Cash : l’étau se resserre

Sapristi, parfois tout ne se passe pas comme les planistes le prévoient ! Parfois, flûte, les océans ne montent pas, ou pas assez, et les cataclysmes attendus ne sont pas au rendez-vous. Parfois, zut, l’instauration de quotas, destinés à lutter contre les pénuries, entraîne une disette. Parfois, caca boudin, l’augmentation d’une taxe provoque une baisse des rentrées fiscales. Et parfois, saperlipopette, en croyant lutter contre le méchant cash qui permet d’échapper aux taxes, l’État (italien, ici) se banane et perd 1,7 milliards d’euros de TVA.

Heureusement, en France, les planistes ne se trompent jamais.

Tout se déroule comme il faut, ce qui permet à l’État de continuer sa trajectoire, sans relâche. Ainsi, en juin 2013, je notais, légèrement inquiet, l’interdiction pure et simple d’un achat de métal précieux en utilisant de l’argent liquide.

gifa money

Depuis, ce sont les seuils de paiement autorisés en liquide qui ont été revus, toujours à la baisse, d’abord à 300€ pour les loyers, puis, un peu plus tard, à 1000€ pour tout le reste parce que bon, tout de même, il ne faut pas déconner … Et puis en France, qui peut se permettre d’avoir plus de 1000€ en poche ? Ce n’est pas comme si le pays n’était pas lentement mais sûrement tombé dans le tiers-monde, hein, non mais franchement …

(Au passage, notons que la tendance est assez générale et s’étend en Europe, toujours pour les mêmes motifs : les pédonazis, les terroristes et les plombiers polonais utilisant à la fois internet et l’argent liquide, il sera de bon ton de surveiller l’un et empêcher l’autre pour faire enfin disparaître ces engeances insupportables.)

Il y a quelques jours, je ne pouvais m’empêcher de noter que la lutte contre le cash ne marquait décidément aucune pause et que le gouvernement, Sapin en premier, continuait sa traque contre ces enquiquinants billets qui permettent aux professions libérales, aux artisans et aux commerçants d’adoucir un peu la giboulée de ponctions étatiques. Cette fois-là, vantant les mérites de logiciels validés par Bercy, le factotum en charge de ce qui nous reste de Finances entendait obliger ces professionnels à déclarer enfin toutes leurs transactions. On verra ce que pourra donner l’installation de cette nouvelle usine à gaz informatico-fiscale, tout en conservant à l’esprit les contre-performances assez invraisemblables de l’État en la matière.

Bien évidemment, cela ne pouvait pas suffire. La mesure et la pondération étant la marque des gens réfléchis, il n’aurait pu en être question pour le brave Michel qui a donc remis ça, cette fois-ci en étendant autant que possible l’utilisation de la carte bancaire à tous les paiements, même les plus petits. Et comme il ne faut jamais louper une occasion d’emphase, d’exagération et de grandiloquence, le Sapin des Finances a pompeusement élevé cette nouvelle opération de flicage au rang de « stratégie nationale sur les moyens de paiement », stratégie qui devrait se traduire par des objectifs affichés qui font, avec le recul, froid dans le dos : a/ simplifier la vie des Français, b/ sécuriser les transactions et c/ soutenir l’innovation en France.

Je ne reviendrai pas sur a/ , cette simplification de la vie des Français. Depuis que cette équipe de gougnafiers incompétents s’est attelée à cette tâche, le parcours administratif est devenu un enfer, le nombre de Cerfa n’a pas arrêté de grimper des sommets et les affres bureaucratiques d’enfler. Jamais simplification n’aura entraîné autant de maux de tête, de suicides et de complexité.

Le b/, la sécurisation des transactions, n’est évidemment qu’une question de point de vue. Il s’agit ici, tout le monde l’aura compris, de sécuriser leur traçabilité bien avant d’assurer une quelconque bonne fin aux deux parties en commerce, dont l’État, tant qu’il touche son pécule, n’a que faire et qui peuvent bien aller au diable (ce qui tombe bien puisqu’il s’emploie d’ailleurs à les y amener avec la simplification précédemment évoquée).

Quant à c/ , soutenir l’innovation, le nombre de start-ups arrivées dans le CAC40 grâce à l’intervention de l’État sur les 20 dernières années permet d’écarter toute velléité d’y croire naïvement. La seule innovation dont a jamais pu faire preuve Bercy, Sapin et ses sbires, c’est en matière de fiscalité ce qui ne se traduit pas franchement par un avenir florissant pour les citoyens français.

Bref, Sapin, encore une fois, assemble quelques arguments boiteux pour faire avancer la lutte étatique contre la possession de cash, les espèces étant, par nature, l’une des principales épines dans le pied des gouvernants qui tiennent absolument à savoir ce que vous faites de votre argent liquide : d’une part, cela leur permet de s’assurer qu’aucune transaction passe sous le radar fiscal, et d’autre part, tracer toutes les transactions est une excellent façon d’espionner le peuple, et de se prémunir de ses velléités de liberté.

just think of it as a tax

Ce constat dressé, cela n’empêche cependant pas de se demander pourquoi on observe une telle accélération de la lutte contre le cash.

La première réponse, évidente, est que les caisses de l’État sont vides. Autrement dit, il est urgent pour nos collectivistes de traquer toutes les transactions pour s’assurer que le robinet d’argent des autres ne se tarisse pas, ce qui représenterait une catastrophe pour eux.

La seconde réponse est qu’a contrario, les citoyens multiplient les initiatives pour se passer des bons soins de l’État : probablement épuisés des ponctions ininterrompues, ils favorisent de plus en plus le travail au noir et les transactions « invisibles » pour s’aménager des marges de manœuvres dans l’enfer fiscal qu’il nous met en place.

impots : ce n'est pas du vol si on vous demande de remplir des papiers.Autrement dit, les gesticulations de Sapin démontrent assez bien que le marché noir répond à la folie taxatoire qui s’est emparée du pays (et qui voit, par exemple, des augmentations de taxes foncières de … 15.000%).

Or, apparemment, ni les médias, ni les politiciens ne semblent se poser une question essentielle dans ce contexte-là : puisque la fraude augmente alors que la taxation augmente, n’est-il pas temps de tester la contraposée, et vérifier que lorsque la taxation diminue, la fraude diminue, et par là même, l’acceptation de l’impôt s’accroît ? Après tout, si un individu qui n’est pas taxé est libre, et si un individu à qui l’on prend tout est assurément esclave, un travailleur à qui l’on ponctionne plus de 50% de son salaire pour des prestations et des services tous les jours plus minables est-il encore réellement libre ? Ne se rapproche-t-il pas de l’esclave, ce qui diminue d’autant son consentement à la collecte autoritaire ?

Après tout, ce sont bien les partisans de l’impôt qui nous clament qu’il doit être juste et équitable. Or, sauf à considérer stupidement que le nombre de personnes foncièrement malhonnêtes augmente subitement, si la fraude augmente de façon si sensible, n’est-ce pas parce que l’impôt n’est précisément plus ni juste, ni équitable ?

Dès lors, Lorsque les politiciens luttent contre le cash, ils luttent en réalité directement pour un État qui saura tout de vous, et qui pourra, à n’importe quel moment, autoriser ou interdire que vous puissiez commercer, bref, un État totalitaire ayant droit de vie ou de mort sur vous.

Or, lutter contre les paradis, c’est s’assurer l’enfer pour tous. N’est-ce pas ?

hope cash jobs bacon freeman

J'accepte les Bitcoins !

185fdV95jmMN2reMetaViF2SSsGC5tSY6s

Vous aussi, foutez Draghi et Yellen dehors, terrorisez l’État et les banques centrales en utilisant Bitcoin, en le promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !

Commentaires226

      1. Aristarkke

        Le client paie pour avoir l’ objet ou la prestation qu’il désire. Il ne paiera pas plus pas moins parce que vous lui proposez un paiement par carte plutôt que par chèque. Tout au plus, le report de débit des cartes assure probablement quelques achats d’ impulsion qu’il n’est pas sûr que ledit Client aurait faite quelques jours plus tard ou chez vous. Mais je suis lucide: ma clientèle recourt à mes services comme à ceux du dentiste : le besoin est impérieux dès qu’on parle chauffage en rade ou eau chaude même pas tiède… Pas parce qu’elle apprécie particulièrement ma compagnie diserte… 🙄

        1. albundy17

          J’en suis conscients, mais comme une nouvelle campagne contre l’exception française d’utiliser les chèques vient de recommencer, je m’étais renseigné pour une alternative pas trop couteuse d’encaissement auprès de ma clientèle.

            1. BLACK MAMBA WARRIOR

              Je me fais un plaisir de payer les taxes et impôts par chèque même si c’est écrit qu’il est obligatoire de faire un virement … sgreu gneu gneu …nomého !!!

              1. Caton

                Ce ne sont pas des chèques. Ce sont des ordres de paiement. Par définition le chèque est endossable, ce qui en fait une monnaie scripturale.

  1. Aristarkke

    Tiens, si on reprend l’ article de Contrepoints de 2013 entamé par la courbe de Laffer, nous sommes dans la septième année de vaches maigres et allons entrer en fanfare dans la huitième. De toutes façons, où a-t-on vu des vaches grasses prospérer et perdurer avec les Soces??? 😥

    1. zelectron

      Jamais au grand jamais , depuis que cette billevesée existe, il n’y a eu qu’une répartition hiérarchiquement inversement proportionnelle du malheur à travers une police politique additionnée d’une police secrète avec pleins pouvoirs !

    1. Fastnet

      Ne pas oublier aussi que l’Euro n’est pas LA monnaie de la France mais celle de l’Europe et que des billets seront disponibles dans le reste de l’Euroland !

      1. Aristarkke

        Donc compte à l’ étranger deviendra obligatoire pour sa sauvegarde car sinon comment échanger votre solde électronique coincé en Grance contre de beaux billets???

        1. Kazar

          Tout à fait, et plus vite dans certains pays que d’autres :
          votreargent.lexpress.fr/consommation/les-paiements-en-liquide-interdits-des-2016-dans-les-commerces_1687238.html

        2. Adolfo Ramirez Jr

          Ils ont beau faire de la pub un peu partout en Amérique du Sud pour l’utilisation des cartes, les espèces ne sont pas prêtes à disparaître.

    2. dede

      Je reviens du Vietnam, tout le monde accepte les dollars la-bas… Au Cambodge, on en trouve meme dans les distributeurs de billets : la France cherchant inexorablement a rejoindre le club des pays emergents, je penche pour une utilisation du dollar US a court terme, ou du Yuan chinois qui doit le remplacer.

      1. Michelle

        Je reviens d’Allemagne. La bas pas question de payer avec la carte. Ils ne veulent que des espèces. Restaurants, hôtels, guides touristiques, gîtes…Il y a intérêt à avoir du cash et un plafond de retrait important sur sa C.B.

  2. Peste et coryza

    Petite question en complément de l’article :
    Pour le particulier, l’échange en troc ou en monnaies locales n’est-il pas une solution ?
    Avec les systèmes genre SEL, il est possible de se faire rémunérer pour une activité. Alors pourquoi pas s’en servir ?

    Si la sécurité des transactions était le souci du conifère, il aurait fait interdire le paiement sans contact.
    Mais tant que l’état perçoit son du, il se moque de qui dépense les 80 euros/jour.
    http://www.zataz.com/test-piratage-de-carte-bancaire-sans-contact/

    1. Entre les SEL qui frisent l’escroquerie (monnaies fondantes) et ceux qui reviennent au troc contrôlé (qui fut remplacé par ce qu’on connaît, on se demande pourquoi), vraiment, je me demande pourquoi tout le monde n’a pas déjà basculé…

      1. Adolfo Ramirez Jr

        Les mafias des Balkans avaient continué à utiliser le Deutsch mark pour leurs transactions bien après l’adoption de l’euro…

  3. royaumont

    HS (quoique).
    Dernière saillie de Blagounette 1er : « l’Europe va mieux, la France aussi ».

    Je ne suis pas sûr qu’on vive dans le même pays.

      1. sam player

        Position plus élevée : le tas de fumier(s).
        Le coq chante les 2 pieds dans la m….

        Aparte : c’est qui l’acteur sur la photo: Morgan Freeman est noir (ou gris foncé), non ?

            1. Snail on the Thorn

              Je pense que Monseigneur aurait pu me savoir gré – une simple mention au passage eut suffi – d’avoir attiré son attention sur cette excellente plaisanterie US, que j’avais naguère insérée dans un de mes Posts…

              Mais l’ingratitude est le propre des puissants….

    1. tabbehim

      Oui, l’europe va mieux, c’est dit, donc, c’est vrai pour les gens qui croient tout ce que leur disent la télé 🙂
      Vous allez voir qu’à coup de, tout va mieux, tout va bien, il n’y a pas de problème; les gens finiront « con vaincu » 🙂

    2. Waren

      Et que dire de l’insupportable « La France apaisée » qu’il nous sort si souvent. Toujours cette detestable idée qui sous-entend que lorsque les sot-ca-lisse ne sont pas au pouvoir, c’est la guerre, les émeutes, etc.

  4. Pere Collateur

    Ca doit quand même bien sentir le paté pour que ca s’accélère comme ca. Evidemment, aucune chance d’en voir la traduction dans les chiffres faisandés pondu par l’INSEE et ses consoeurs occidentales, mais on en est plus là actuellement…

    Mais à mon avis, c’est peine perdu. Ca fait un bon bout de temps que la masse critique est passé au noir, et qu’une partie non négligeable de ces gens sont passé carrément à une éconimie de guerre.

    La suite est donc déjà commu: Game Over!

        1. Aristarkke

          Après Game Over, c’est fini et bien fini. Évidemment pour un galapiat adroit, il peut avoir la surprise de l’ extra-ball i.e. same player shoots again…

  5. tabbehim

    le socialisme, ça fonctionne bien, tout le monde est égale dans la pauvreté, la misère intellectuelle et la stupidité 🙂
    tout le monde est content d’être mécontent, tout le monde râle MAIS continue de voter socialisme parce que des lendemains qui font chanter des licornes roses invisibles sont plus tentant que des lendemains qui vous réveilleront en enfer ^^
    tout le monde se fait enfiler avec le sourire parce qu’ils ont peur de ce qui pourrait se passer sans état. tout le monde pense pareil aussi (excepté les Zorribles non étatique).

    Sinon, il y’a la pillule rouge 😉

  6. Pactol

    Le fait de contrôler limiter n’est pas seulement au bénéfice de l’État mais aussi au profit des banques : sans cash, du jour au lendemain, plus de retrait possible, tonte du compte en banque, application de taux négatifs sur les comptes courants. Il suffit de prendre pour exemple ce qui s’est passé en Grèce et à Chypre !
    Dans ce genre d’exercice nos politico-technocrates apprennent vite.
    La lutte contre la fraude c’est du pipeau, nous entrons dans l’ère 1984 2.0 !!!!!
    Et cette logique ce répand dans le monde entier. néanmoins, à noter qu’un parti libéral a été élu au Canada. Va-t-il appliquer une politique libéral ou une poltique néo-libérale au profit des copains ? Là est la question.

    1. albundy17

      oui, l’effet kisskool afin de supprimer les risques de Bank Run.

      Déjà quand on voit les contraintes de temps et de montant mises en place dans les banques pour retirer du cash…

    2. sam player

      Le taux d’intérêt négatif existe déjà sur les comptes en banque : regardez vos frais, si faibles soient-ils. Et ce n’est pas illogique.
      Louez un garage pour votre voiture n’est pas gratuit non plus.
      Il reste juste à savoir si notre argent est en sécurité à la banque et ça ne semble pas être le cas et c’est ce problème là qui est occulté par la réglementation étatique.

      1. MadeInCH

        Non.
        « Avant » je prêtais de l’argent à la banque, qui m’en remerciait avec des intérêts, et éventuellement des moyens de paywements électroniques.
        J’ai demande au RH si je pouvais être payé en cash, pour ne plus avoir de compte en banque. Il m’y dit que d’autres employés avaient aussi demandé ça, mais que ce n’était pas possible. Ce que je comprends, au vu des problèmes de transport de de conservation des sommes que représentent les salaires.
        Maintenant qu’avoir un compte en banque est indispensable pour survivre, alors la banque se sait incontournable et invente des « frais de gestion », alors que les gestions sont totalement informatisés.
        Comme toujours, dès que une grosse boîte et/ou une corporation a, ou pense avoir, une taille critique monopolesque, alors il y a abus.
        Le concurrent du système banquaire, c’est le cash. Et ensuite?

        1. « invente des « frais de gestion », alors que les gestions sont totalement informatisés »
          Attention. Informatisés ne veut pas dire gratuites (même si, on est d’accord, les frais facturés n’ont rien à voir avec les frais réellement subis).

          1. MadeInCH

            Oui.
            Mais « avant », les bénéfices des banques couvraient ces frais.
            Maintenant, ces frais sont réduis, et en plus ils sont facturés?
            Les banques ne font plus assez de bénéfices pour couvrir leurs frais inhérents à leurs fonctionnement?

        2. sam player

          MadeInCHina ;D

          Ton cash serait aussi en intérêts négatifs si tu comptes ton coffre fort et ton système d’alarme… et le risque malgré toussa de te faire voler (les assurances ne couvrent pas le cash des particuliers surtout s’il n’est pas traçable).

          Concernant l’argent que tu prêtes à ta banque tu te gaufres complètement, ce ne sont pas les dépôts qui font les crédits et le montant qu’une banque peut prêter à ses clients n’est pas assis sur le montant des dépôts mais sur ses fonds propres : les dépôts évitent juste de faire appel au financement interbancaire.

          Les banques de détail vivent avant tout des entreprises au travers des commissions sur les opérations (escompte, crédit documentaire, caution, financement..), des prêts personnels et grâce aux commissions des cartes bancaires (le business model du compte nickel est assis sur ces commissions, idem pour les banques en ligne).
          Les prêts immo ne sont qu’un produit d’appel et les banques sont even dessus.
          Oui les frais bancaires sont trop importants par rapport à leur coût réel et c’est la réglementation qui empêche la concurrence. S’y ajoute aussi un capitalisme de connivence qui fait que les banques n’ont aucun intérêt à développer un système de cartes bancaires concurrent.

          1. Aristarkke

            Il y a aussi le fait qu’il est quasiment impossible (concrètement) de lancer une banque de dépôts en Grance depuis quarante ou cinquante ans. Depuis en fait le moment où la BdF a décidé d’ obliger les petites banques locales à fusionner ou à se faire absorber pour que la concurrence ne se déroule qu’à fleuret moucheté entre éléphants au cuir épais… et pas trop nombreux dans le marigot…

        3. Aristarkke

          Des intérêts créditeurs sur les dépôts à vue, c’est typique de l’ enfer suisse avec son Smic à 3.000€! En Grance, cela a été très longtemps interdit, la compensation étant que l’ utilisation des chèques soit gratuite. Cette obligation du compte en banque ou du livret de CE a été imposée dans les années 70 où il est devenu impossible légalement de payer les salaires en numéraires au delà d’un seuil jamais revalorisé selon une méthode bien connue. Il est exact que tant que la détention d’ un client par son chéquier permettait de lui placer des tas de produits financiers, la gratuité relevait du produit d’ appel. Le jour où les marges de la banque de détail ont été moins succulentes…

          1. Patatrac

            Juste pour la précision, les helvètes ont rejeté par votation populaire l’instauration d’un salaire minimal, qui aurait été de 4’000 CHF, donc à peu près 3’650 EUR, et à la même occasion la sixième semaine de congés payés.

            1. MadeInCH

              Et à Neuchâtel, une initiative pour la baisse des impôts a été refusée!
              Bon, ok… Cette baisse aurait nuit aux « capacité de l’Etat (de la République et Canton de Neuch) » d’assurer son service public et ses prestations sociales… Donc, si vous connaissez Neuchâtel, composé des villes du Locle et de la Chaux-de-Fond, vous avez compris…

                1. Harold Glitch

                  Sans aucune explication, deux policiers Neuchâtelois ont tiré du lit un paysagiste pour le conduire en prison en fourgon cellulaire. Il devra purger une peine de 73 jours de prison pour non paiement d’impôts.

                  Pourtant dans ce beau canton de Neuch, on ne peut pas être mis en prison pour dettes.

                  Mais les juges on tranché la chose autrement car le méchant paysagiste était indépendant et pas salarié.

                  Les juges ont décidés que c’était une question d’équité : sachant qu’un salarié ne peut pas empêcher une saisie de son salaire, pourquoi un indépendant pourrait-il se soustraire à cette contrainte ?

                  L’équité passe donc par la prison dans le canton le plus socialiste de Suisse !

      2. Patatrac

        @ sam player 12h09

        Assimiler frais les bancaires – qui il est vrai semblent augmenter – à l’application d’un taux négatif sur les avoirs en dépôt est un peu hasardeux, mais bon… Vous soulevez un problème intéressant : les avoirs déposés auprès d’une banque sont-ils sûrs ?
        Les avoirs en dépôt sont garantis par le fonds de garantie bancaire jusqu’à hauteur de 100k par personne et par établissement. Techniquement, le fonds de garantie bancaire est capitalisé à hauteur de €2 milliards, soit 20k clients… Alors que se passerait-il selon vous si une grosse banque de dépôt faisait pschhhhiiiiit ? Les exemples sont foison (Northern Rock entre autres): il y aura une ruée aux guichets de(s) l’établissement(s) concerné(s) ou distributeurs de billets pour retirer le maximum de cash possible, avec les risques de désordres sociaux potentiellement gigantesques. Or, si le cash a été « supprimé » à quoi cela sert-il de se ruer quelque part ?

        1. sam player

          Quel mot vous n’avez pas compris dans :
          « Il reste juste à savoir si notre argent est en sécurité à la banque et ça ne semble pas être le cas… » ?

          Sinon, comptablement les frais s’imputent sur le taux d’intérêt. Ce n’est pas hasardeux et c’est pour cette raison que le TEG d’un prêt inclut ces frais.

          Avoir du cash à disposition au distributeur nécessite que quelqu’un paie pour le distributeur, son installation, son loyer, son rechargement et son assurance. Vous n’auriez pas à payer de frais bancaires si élevés si vous payiez vraiment pour ce service en fonction de son utilisation.
          Et c’est pareil pour les autres services. Tous pensent qu’un dossier de demande de prêt c’est gratuit, que la gestion du compte c’est gratuit, que les virements ou prélévements sont gratuits etc…

          Perso je paie mes consommations d’utilities par mandat cash… c’est gratuit… rhoooo….. La Poste travaillerait-elle gratuitement pour EDF ? 😀

          1. Patatrac

            Je vous proposais seulement une ébauche de réponse sur la (relative) sécurité des avoirs en dépôt. Mais tout est taux, et un taux c’est tout 🙂

    1. Diogène

      Il y a bien longtemps que la Banque de France (que j’ai parfaitement connue de l’intérieur) n’a plus strictement aucune utilité, y compris à ces propres yeux, ce qui ne l’empêche pas de survivre, avec des zillions d’avantages dont beaucoup sont inconnus même des journalistes dits d’investigation. Comme les directeurs de succursales et les caissiers logés gratis dans de somptueux appartements (400m2 à Lille par exemple), les frais de missions réglés en cash sur la base de généreux forfaits, les sinécures dans les organismes internationaux où l’on touche triple salaire, dont deux exonérés, les appartements donnant sur les jardins du Palais Royal, et occupés d’oncle en neveu et de maîtresse en concubine…
      Bon, j’en ai bénéficié aussi, j’avoue..Comme disait un collègue ‘la Banque est bonne vache à qui sait la traire. Le fait est loin d’être isolé en France, mais la proximité de la planche à billets permettait bien d’efficaces raccourcis.

      1. Harold Glitch

        Vous avez oublié le crédit annuel pour les frais de matériels divers (pour usage non contrôlé de 40 000 Frf à l’époque c’était beaucoup) qui permettait l’équipement en home-cinéma ou en matériel informatique. Il y avait aussi les « failles du marché » et le compte « erreur » qui autorisait des gains en bourse pharaoniques. Et la cerise sur le gâteau c’était les dossiers « protégés » donc vides. L’époque du gavage de fonctionnaires en batterie.

        1. Pheldge

          Dans les années 90 , sur mon île indo-océane, 3 petits malins travaillant à la destruction des billets usagés de l’IEDOM ( la BdF des DOMs ) avaient remis en circulation plusieurs millions de F 😀
          Le 14 ème mois ne suffisait pas !

          1. sam player

            Des adeptes du développement durable et des ennemis de l’obsolescence programmée… La légion d’honneur aurait dû leur être décernée… tout ce CO2 évité…

            1. Harold Glitch

              Il faudrait utiliser les billets usager promis à la destruction pour faire du compost pour canabis ! Vous imaginez, mieux que de la Z-Weed (compost à base de Zombies) de l’Euro-Weed ! Des vapeurs d’Euro stratosphériquement distribués sur toute la planète … One Tafff After … Yyyaarrrggg …

            2. Pheldge

              Je savais que ça te ferait plaisir ! en tout cas, ils se sont fait choper par hasard et ont écopé de peines relativement faibles, et tout le monde en a bien rigolé … 🙂

                1. Harold Glitch

                  A tiens, dans les années 70-80 (je brouille), dans l’humanité, des « psycho-journalistes » (Daniel Karlin & Tony Lainé) on fait un portrait de moi … j’étais petit … mais ils ont raconté n’importe quoi !

      1. kekoresin

        J’aimerais bien connaître le nom du flic dont la fille fabrique des faux biftons de 500!

        Incroyable histoire en tout cas, bien révélatrice de la petite dictature hexagonale qu’est devenue ce pays cauchemardesque!

      2. Aristarkke

        Il n’y a pas aussi des Sénégalais ou des Camerounais qui savent transformer des billets de 50 euros en billets de 500??? Quand on sait faire démarrer les motos russes, rien ne reste impossible…

        1. Pheldge

          Je suis heureux que tu en parles ! j’essayais de convaincre le tovaritch Caton de la réalité de ces faits un peu magiques et hors de compréhension pour le toubab moyen.
          Donc tovaritch Caton , tu peux sans crainte m’envoyer 10 liasses de 50 que le Pr M’Boubacar Diallo, Grand savant International, transformera en 20 !

          Tu as la garantie du savant astronome grec, le Dr Aristarque, donc tu n’as absolument rien à craindre !

          Il se murmure par ailleurs que la magie du Pr Diallo s’étendrait jusqu’au BTC et que certaines personnes masquées recourraient régulièrement à ses services …

          1. Caton

            Cher ami, pour votre gouverne, je suis né en Afrique et travaille en ce moment avec la Côte d’Ivoire, la Guinée, le Togo, le Ghana, le Congo Brazzaville et le Lesotho. Je vous recommande de chercher un autre couillon — il y en a tellement en fRance…

    1. tabbehim

      cette news sera bientôt une réalité dans les rêves de nos gouvernants 🙂
      mais je dois reconnaitre qu’elle est bien plus décalé que les autres, je préfère quand elles sont si proche de la réalité qu’on pourrait presque y croire 🙂

  7. La roussette

    Un doute m’habite, cette limitation à 1000€ de cash s’appliquerait-elle aux mallettes de billets que perçoivent légalement les députés chaque mois??
    Heu, oui mais non, parce que, comprenez c’est pas pareil et très différent!!

  8. yoananda

    Le cash c’est l’ennemi !
    L’état va bientôt s’en débarrasser et les banquiers vont faire sauter le champagne.
    Ils seront alors tout puissants et la dictature fiscale à son apogée.

    1. Kazar

      La dictature tout court !! Plus de cash, il suffit que l’État décide que vous êtes un méchant qui veut s’en prendre à la démocratie, donne l’ordre aux banques de geler vos comptes et vous êtes mort !

      1. yoananda

        ben oui. Mais comme (presque) tout le monde s’en fou (tant qu’il y aura du foot et du coca), ça passera comme le reste (espionnage de masse, remplacement du peuple, etc…).

    1. dede

      Pas de probleme, il suffira de retablir les controles aux frontieres et une cloture de fils barbeles. On dira que c’est pour lutter contre l’immigration clandestine et le peuple sera content.

      1. tabbehim

        non, les gauchistes de l’extrême ne seront pas assez content :
        Il faudra ajouter lutter contre les pédonazi de l’extérieur, lutter contre la fraude fiscale et imposer les méchants riches (s’ils voyagent, c’est qu’ils ont les sous pour le faire), lutter contre les méchant terroriste, c’est connu, un barbelé arrête tout terroriste qui en voit un ! lutter aussi contre les espèces invasives des autres pays (un peu de bons sentiments écobobo histoire de bien faire passer la pillule bleu 🙂 )

      2. Adolfo Ramirez Jr

        Pour l’Andorre, il suffit de repartir par la frontière espagnole plutôt que française, la route est bien meilleure en plus.

  9. Gerldam

    Il y a des moyens d’obtenir des cartes de crédit anonymes sur des comptes évidemment ailleurs. Pas facile, mais possible. Je n’en ai pas personnellement, mais j’en ai vu une, parfaitement opérationnelle.

  10. LM

    Il y a quand même quelque chose qui m’embête dans cette histoire de cash c’est comment les politiques et les syndicalistes vont ils pouvoir écouler leurs montagnes de cash après ?
    Aussi, et là ca m’intéresse beaucoup plus, en supposant que le cash soit quasiment supprimé, par quel moyen les politiques vont ils recevoir le pizzo ?

    1. bob razovski

      Il y aura deux mondes parallèles, comme au bon vieux temps de l’URSS.

      1) D’un côté les cons qui croient au système (ou qui n’ont pas le choix 😉 ), qui le nourrissent et qui vivent enfermés dedans.

      2) De l’autre ceux qui en profitent, et qui ont accès au monde extérieur, avec le pognon piqué aux cons du 1)

      La grande différence avec cette vieille époque bénie des dirigeants, c’est qu’on ne pourra pas dire que nous n’étions pas au courant.

      1. LM

        J’ai la chance de bien connaitre la chose et du coté du bloc de l’est, les dignitaires et les copains (par exemple les sportifs) étaient payés en dollar.
        Pour ces mêmes personnes, pas besoin de payer les notes, la peur de la rafle suffisait.
        Je suppose que si le cash est supprimé, nos politiques ne paieront plus jamais pour rien, en jouant sur la peur du contrôle fiscal.
        Mais je n’arrive pas à croire qu’ils se contenteront du seul pouvoir qu’ils savent potentiellement éphémère.

        1. Val

          @lm « nos politiques ne paieront plus jamais pour rien » : pourquoi employer le futur ? Ils ne payent déjà rien . Et tout cela va assez loin , je connaissais même personnellement un jeune de la nomenklatura qui faisait faire ses devoirs et recherches documentaires par les énarques désœuvrés … et cette histoire est tres ancienne , alors ….

    2. Calvin

      Et le prélèvement à la source ? Ce n’est pas pour les chiens.
      La subvention obligatoire volontaire pour financer les mafias, pardon, les syndicats et les partis, sera strictement indolore.
      Hollande possède un puissant anesthésique : les médias.

  11. Hendrik Casimir

    Totalement HS, (mais bon, on parle quand même de cash) , et le Taulier me connait,… j’ai un mot d’excuse …Pour info, et pour la culture générale, quelques nouvelles des salles de marché ; on change le cash par des jetons de casino …
    Eric, notre Trader vedette sur le DAX flippe un peu, car le smog s’épaissit ; voir son dernier commentaire de marché : Trading Report du Lundi 19 Octobre 2015
    Commentaire

    ‘Une matinée qui démarre comme une fusée en 12mn, et puis, plus rien (Danone et Metro sortent de bons résultats).
    Des oscillations de 10 à 20 points qui trainent à se former, et des volumes anémiques !
    Carrément ch*** !!
    J’ai pu effectuer quelques trades à la hausse comme à la baisse en scalpant sur les 10195, mais ce jeu s’apparente plus à du casino. Ayant été plutôt favorisé jusqu’à cette heure, je me propose de stopper ma journée à 12h50, la sagesse me dicte de conserver nos gains et ne pas tenter le diable. xxx’xxx,xx euro au compteur net d’ intérêts sur nos positions de septembre, c’est pas si mal et je m’en contenterai donc.’
    Sur les marchés, nous sommes aux antipodes du cash …

    En fait, la ‘finance casino’ s’impose de plus en plus ; à ce titre, il est toujours intéressant de lire le dernier rapport (3Q 2015) du ‘Hoisington Management’ de notre ami le Dr Lacy Hunt (LH) : voir http://www.hoisingtonmgt.com/hoisington_economic_overview.html ; Note : pour les ‘non abonnés’ le Q3 2015 devrait sortir en clair sous peu …
    Tout est dit dans le prologue : ‘Economic Realities’
    Future business activity will reflect two economic realities:
    1) the over-indebted state of the U.S. economy and the world;
    2) and 2) the inability of the Federal Reserve to initiate policies to promote growth in this environment.
    Pour résumer, le monde continue à crouler sous une montagne de dettes, et, avec les taux proches de zéro, leur impact se fait sentir de plus en plus en plus – quel drogué résiste à de la drogue pas chère ? ; côté gouvernements, ils sont totalement accro, et ‘garantissent’ ainsi une paix sociale de plus en plus chahutée, à coup de déficits financés à des taux ridicules, et, côté corporate, effet Wicksell oblige, des aberrations de plus en plus fréquentes apparaissent, en particulier au niveau de la valorisation de certains actifs ; comme l’indiquait il y a peu Jim Rogers, ‘ l’injection massive de capitaux – même indirecte – dans l’économie, via les QE successifs, empêche toute estimation de la valeur réelle de toute classe d’actifs’ : combien vaut réellement l’or aujourd’hui,… ou combien vaut le pétrole, qui a chuté de plus de 50% en 6 mois ? le barril vaut-il 110 USD ou 40 USD ? le casino vous dis je, quelles que soient les raisons évoquées (ralentissement chinois etc, …) ; Glencore, ça vaut 100, ou ça vaut 300 ? et J & J qui prépare un rachat de ses propres actions pour 10 milliards (voir http://www.bloomberg.com/news/articles/2015-10-13/j-j-s-still-mulling-acquisitions-amid-10-billion-share-buyback ), financé par cher bien sûr, et notre ami Drahi, qui rachète Cablevision avec un gros paquet de dette – comme toujours (voir : http://altice.net/wp-content/uploads/2015/10/20151001-ALT-Capital-structure-.pdf ); il faudra les cracher les 7.5% … etc, etc, …
    Le monde est accro à la dette, la prochaine bulle à la mode ; et les passagers sont là, à déguster leur plateau repas, dans le vol Germanwings bien connu, vol qui perd sereinement de l’altitude (pas si) lentement, et sûrement… jusqu’à la prochaine montagne …dans le cockpit – bien fermé – il n’y a que des bons, des vrais, des tatoués: les banquiers centraux bricolent les manettes sans trop savoir comment y faire – avec effets de bord massifs garantis; il y a bien un gros voyant rouge qui fait de l’oeil à Janet, un voyant à 25 points de base, mais elle n’ose pas trop y toucher, de peur de déclencher le cataclysme ; imaginez, une augmentation de 25bps pourrait précipiter l’holocauste …; mais que fait la police ?
    Alors ils imaginent des recettes savoureuses (voir le H. Report), des ‘helicopter drop’ par exemple, sous forme d’une réduction massive des taxes , ‘ a plan to have the Fed print money by directly funding federal tax cuts or spending plans, commonly referred to as a “helicopter drop”. ..
    Et, comme par hasard, aux US comme en Europe la ‘velocity of money’ continue à chuter à des niveaux jamais atteints dans l’histoire ; en d’autres termes, ces injections massives de liquidité (oui, je sais, plus exactement, du rachat de papiers de qualité diverse par les banques centrales, et autres opérations twist…) n’ont aucun impact sur ‘main street’ sur l’économie réelle, et sur le niveau de vie du citoyen lambda :
    Voir https://research.stlouisfed.org/fred2/series/M2V
    les conclusions de LH sont sans appel: ‘The lessons of history strongly suggest that the helicopter drop will fail in the long run, as do all regimes that try to use inflation to promote real economic growth. Time and again in the countries that have tried such approaches, inflation has ultimately outpaced nominal GDP, resulting in a reversal in any initial gains in real GDP. The standard of living has contracted and, like in previous periods of rampant inflation, households of modest means fell further behind those with higher income.’
    Mais surtout, pas de panique, finissez votre plateau repas tranquillement, vous êtes entre de bonnes mains, de vrais experts qui ont fait leur preuves ; discours policés, oeil de velours, Mario le ‘smooth operator’ est là, et bien là…

    1. Val

      @HC , merci pour votre post . Je n’ai jamais été dans ce business et n’ai jamais voulu y aller car j’ai toujours vu ça comme un gigantesque Casino à gogo tenu par une joyeuse bande de croupiers truquant la roulette et de joyeux initiés qui encaissent et tirent les ficelles . Un de ces jours , le bazar va partir en live façon Lehman B généralisé et personne ne pourra rien y faire . Ca va secouer … bien sûr comme dans titanic , les passagers de n ieme classe boiront la tasse quant aux 1eres , ils seront partis bien avant avec les chaloupes .

  12. claribelle

    Il n’y a pas si longtemps, pour lutter contre le travail au noir, l’Etat avait créé le CESU avec réductions d’impôts à la clef. Comme ça a eu beaucoup de succès, les particuliers-employeur ont déclaré leurs employés tout en déduisant l’URSSAF de leurs impôts. Devant cette nouvelle niche dont il voyait passer les montants sans les toucher, l’Etat s’est montré gourmand et a progressivement diminué le plafond des déductions possibles: résultat, le travail au noir recommence doucement à revenir mais s’est transformé en travail « gris » indétectable (partie déclarée -et déduite- et partie au noir).
    De même, pour faire repartir le bâtiment, l’Etat avait passé la TVA de 19,6% à 5,5% sur les travaux d’amélioration de l’habitat des particuliers. Beaucoup de succès également et l’Etat s’est à nouveau montré gourmand et a repassé ce taux à 7% et maintenant à 10% (ce qui recommence à faire baisser les commandes des artisans).
    Bref, chaque fois que l’Etat a une bonne idée, il s’escrime à la saboter rapidement !

    Pour le cash, ce sera pareil, les gens trouveront une solution. Si on ne peut pas payer cash plus de 300€ d’un coup, pas de pb, on proposera de payer en plusieurs fois, sans frais, à un jour d’intervalle… Tiens, je suis sûre que les loyers mensuels à 500€ qui se payaient en liquide se paient désormais à raison de 250€ à la quinzaine.

    1. sam player

      Une personne de ma famille a découvert dernièrement suite à un pète sur le parebrise l’intérêt de payer en cash. Lors de l’appel téléphonique pour s’enquérir du prix le prestataire lui a annoncé 75E mais… 30E si c’était payé en liquide.
      C’est dans cette énorme différence que l’on voie le poids de l’état… fut un temps c’était 20 à 25% de réduc mais là c’est 60% !

    2. Harold Glitch

      Vous avez totalement raison, mais les « soluces » des « gens » ne vont pas faire le poids face à la fameuse « requalification » du fisc ou de l’URSSAF. Des qu’une tête dépassera, ils vont la couper (sauf si c’est dans des quartiers difficiles).

      Nous sommes déjà dans un état totalitaire (sans le savoir) car c’est « Jean Moulin » qui nous assignent !

  13. Aristophanedecarotte

    je ne vois pas comment appliquer le systeme dans le monde rural. Ou alors le cash deviendra pour le coup la monnaie parallèle .

    1. Harold Glitch

      Le monde rural est sous jugulaire de subventions. Il est déjà cliniquement mort. Les paysans sont des fonctionnaires en bottes en plastiques.

      Je préfère l’allégorie canine (comme Léo ferré) ce sont des chiens, ils font là où on leur dit de faire. Exactement comme pour les chiens, ça rate au début … et puis et puis … à la fin ce sont de bons toutous tout pleins de pou-poux.

      En résumé vous avez le portrait de l’agriculteur.

        1. Beldchamps

          Et moi fille d’agriculteurs. Je trouve ça lâche de s’en prendre à eux alors qu’ils n’ont rien demandé pour en arriver là. Ils ont été cités par les merdias parmi les dangereux libéraux conservateurs, si on est 2 avec Aristophane chez H16, on est plus nombreux que dans la population nationale. J’ai déjà expliqué ici que le collectivisme faisait des ravages, parce qu’ils préfèrent « investir » plutôt que de payer de la MSA, et que c’est le crédit agricole qui devrait manifester pour les subventions.

          1. Harold Glitch

            Meuuh voui, le jour où un agriculteur aura un problème de logement, c’est qu’il en aura trop ! L’agriculteur a fait preuve de servilité et on l’a déjà très très bien remercié. Désolé mais « attendre les feuilles » ce n’est pas un travail … les agriculteurs ne sont là QUE pour que le pays de devienne pas une vaste friche impossible à administrer (la peur de Robin des Bois).

            L’agriculture est le contrefort de l’administration, on se contrefout de sa production, c’est juste pour y voir clair dans le territoire. D’ailleurs, si plus rien n’a de goût, c’est peut-être un peu de la faute des agriculteurs non ?

            1. Beldchamps

              Si plus rien n’a de goût, c’est la faute aussi du consommateur, mon père avait été interviewé par FR3 à l’époque pour expliquer qu’il produisait ce que les usines (donc les clients) demandaient. Regardez l’évolution de la part de l’alimentaire dans les dépenses des ménages : 24% en 1960 contre 12% depuis 2000. Pas facile pour les sans-dents de renoncer aux futilités pour acheter de bons produits.

              1. zelectron

                Beldchamps, un autre parallèle, saisissant !
                On est passé, en France, de 5.719.000 emplois industriels en 1980 à un tout petit peu moins de 3.000.000 actuellement, et l’industrie qui constituait 28% du PIB en 1980 n’intervenait plus que pour 12% de celui-ci en 2010. Pendant ce temps là le nombre de fonctionnaires explosait . . . surtout pour administrer les vides ainsi créés en passant de 3 à 6 millions (chiffre faible)!
                ps. le crédit agricole a été et est toujours le meilleur fossoyeur des agriculteurs.

                1. Beldchamps

                  Oui, le CA avec la MSA comme repoussoir : « une bonne année ? Noooon vous n’allez pas payez tout ça de MSA, investissez plutôt dans un nouveau tracteur, les taux sont bas … »

            2. Val

              @HG vous y allez fort contre les agriculteurs, le taux de suicide chez eux est affreusement élevé. Chez eux comme chez d’autres , il y a des « protégés » bien sûr , mais beaucoup de petits souffrent .

              1. Beldchamps

                Exactement Val. C’est vraiment un monde à part, on ne peut pas comparer les céréaliers avec les éleveurs ou les « alters ». L’agriculture, c’est la base du développement des sociétés.

              2. Harold Glitch

                Métayers, ils trichaient avec le propriétaire terrien, en 1940 ils trichaient avec l’occupant, à la libération, ils trichaient avec l’état … c’est pas vrai ? (comme beaucoup de français, je suis petit-fils de métayer).

                Concernant les suicides : Le taux de suicide des jeunes Suisses est l’un des plus élevés du continent, mais dans le même temps les jeunes Suisse-sse-s sont les gens les plus heureux d’Europe …

                1. Aristophanedecarotte

                  ah bon ils auraient du collaborer? je ne comprends pas votre verve .
                  Et puis on est en 2015……je voudrais vous le signaler.

                  Oui j’ai un toit au dessus de ma tête ( que j’ai refait moi même en passant suite à la grêle) et encore heureux avec mes 700 euros de retraite pour 40 années de cotisation! vous voudriez que je paye un loyer en plus ?

                  drôle de mentalité……..ne crachez pas trop sur eux, vous pourriez assez rapidement avoir besoin d’eux pour crouter. Comme laissez passer je jouerai au con révolutionnaire, je vous demanderai de voir l’intérieur de vos mains.

                  je précise que j’étais fermier , donc évitez le couplet sur l’agri qui se fait des couilles en or en faisant des lots à bâtir

                2. Beldchamps

                  Perso je n’ai pas l’impression que mes aïeux se soient enrichis pendant la guerre, mes grands-pères AC sont partis de rien, mais si c’est votre cas, je vous en prie, rendez l’argent !
                  Voyez-vous ça faisait beaucoup rire ma mère à chaque fois que mes parents se retrouvaient chez le notaire à acheter les terres du baron machin ou de la comtesse du 16eme parce que les enfants avaient besoin d’argent lors de la succession.

                    1. Peste et coryza

                      Sauf que la consommation d’énergie des deux méthodes de culture n’est pas la même… et qu’en plus ce genre d’exploitation est dirigée par des gens issus de business school, même pas fichus de faire pousser un radis.

                    2. Bonsaï

                      Le must dans les temps troublés c’est la culture hors-sol de graines germées, qui peut facilement se faire individuellement. Même en voyage ou sur les routes de l’exode. Et au moins. on sait que c’est clean : de l’air, de l’eau et basta !

                    3. sam player

                      P&C
                      As’tu remarqué que les technos permettent de plus en plus de pratiquer des activités sans avoir même le plus petit embryon de connaissances techniques sur le sujet ?
                      Faudrait descendre de ton arbre de temps en temps.

                    4. Beldchamps

                      Il y a vraiment quelque chose qui me dérange de voir des types bac+18 en blouse de chirurgien en train de faire pousser des légumes en milieu stérile. J’ai mis du temps aussi à comprendre que les robobees n’étaient pas une blague. J’en reviens toujours à mes questions politiques : comment s’assurer de pouvoir nourrir sa population en cas de guerre économique. Ce système nous rend beaucoup trop dépendants des firmes qui possèdent les brevets.

                    5. Bonsaï

                      Comme je le sous-entendais dans ma remarque sur la culture privée, tout agriculteur qui se respecte devrait encore savoir faire pousser des graines sans avoir recours à l’industrie, voyons !
                      Si certains ont choisi la prison des brevets, d’autres ont par ailleurs choisi l’agriculture biologique. Et quand voit le succès croissant de cette option on ne peut que s’en féliciter…

                    6. sam player

                      BDC en cas de guerre on ne s’encombre pas de brevets.
                      Des pays ont d’ores et déjà décidé de copier des brevets de médicaments car ils n’avaient pas d’autres solutions.

                    7. Aristophanedecarotte

                      ya intéret à prévoir les groupes électrogenes pour vos salades…. et je suppose que pour le blé ce sera aussi ce genre de fermes…

                    8. Beldchamps

                      Ils savent faire pousser les graines, encore faut-il les avoir ! Je vous rappelle que certaines graines vendues (betteraves sucrières) donnent des plantes stériles, ou qui dégénèrent, d’où la dépendance aux semenciers.

                    9. Renseignez-vous bien sur ce sujet, vous apprendrez des choses, notamment sur cette dépendance, très caricaturée.

                    10. Peste et coryza

                      @sam player
                      Je ne suis pas convaincu qu’un gus lambda peut faire ton boulot… ni qu’un gus lambda puisse faire pousser des salades gouteuses avec un bon rendement.

                      Ce genre de solution high tech peut être très effective, mais je reste sur ma position : il faut garder le bon vieux champ et les méthodes qui ont fait leurs preuves, en K de KK…

                      @Beldchamps
                      Le problème dont tu parles sont les graines hybrides, non ?
                      Beaucoup d’hybrides peuvent se reproduire, mais leur descendance est moins performante… pour un céréalier, entre l’hybride qui te donne du 200 quintaux à l’hectare, et sa descendance qui en fait à peine la moitié, le choix est vite fait.
                      C’est le problème des agriculteurs qui ont choisi de continuer avec les lignées : non seulement elles sont moins performantes, mais elles demandent des efforts pour contrer la dérive génétique.

                      Les robobees, c’est juste une conséquence de la clownerie de tuer les abeilles domestiques. Les abeilles domestiques bossent mieux pour moins cher, et sans besoin de R&D. Et en plus leurs co produits (miel + gelée royale) + venin) sont valorisables.
                      Sinon, il y a les chinois :
                      :http://www.lemonde.fr/planete/article/2014/04/23/dans-les-vergers-du-sichuan-les-hommes-font-le-travail-des-abeilles_4405686_3244.html

                    11. « la clownerie de tuer les abeilles domestiques »
                      wtf.
                      Faut arrêter de lire des trucs qui n’ont ni queue.

                      Il n’y a pas de beepocalypse. Du tout.

                    12. sam player

                      P&C ton raisonnement ne s’appuie sur rien.
                      Etonné que quelqu’un qui travaille dans la biologie puisse être si rétrograde. Balance ton smartphone à la poubelle, rends ta box et circule à vélo…. le progrès t’a rattrapé depuis longtemps.

                    13. Peste et coryza

                      @sam player
                      Je n’ai ni smartphone, ni lave linge, ni tablette, ni blend… faute de moyens et de véhicule suffisamment grand pour déplacer tout ça.
                      Je vis dans une mansarde qui me coute 500 euros le mois TCC, et je lave mon linge à la bassine.
                      Je n’ai même pas de ligne téléphonique, donc pas de box non plus, désolé.
                      Bon, j’ai du emménager sans visiter, étant à Prague à l’époque… en photos, il paraissait très bien cet appart…

                      Dans mon job, les jeunes sont souvent plus conservateurs que leurs ainés… car on défend nos places quand on en a, et on est désabusé par nos années de galère. Réflexe français… c’est triste, mais c’est comme ça.

                      Mais tu n’as pas répondu à ma question. Il est tout à fait vrai que grâce à la technique, un gus lambda peut faire le travail d’un tech ou ingé du domaine (le cas des off the grid est intéressant : cette option a été rendue possible justement par les progrès de la technique, qui ont mis la micro centrale électrique à portée de n’importe qui).
                      Je reconnais d’ailleurs qu’après une période de formation, n’importe qui peut apprendre le métier de biologiste.
                      Donc un gus lambda peut-il faire ton travail ?

                      @H16
                      effectivement… mais cette histoire renforce le marché du miel.
                      Le robotbee en question n’est pas fait pour la pollinisation, mais pour le marché habituel du drone. C’est simplement une publicité démontrant les capacités de l’entreprise/labo qui l’a fabriqué.

                      @Beldchamps
                      Certes, il y aussi les hybrides rendus stériles (les fameux de chez Monsanto). Mais le céréalier va d’abord regarder son rendement et sa consommation de pesticides (les produits, ça coute, mais les pertes dues aux ravageurs aussi).

  14. Aristophanedecarotte

    le credit agricole avait essayé Monéo pour payez ne serait ce que la baguette de pain. Un bide total. Je me souviens des réunions organisées par le CA avec comme sujet faussement présenté: la succession dans le monde agricole. J’ étais allé pour information et ce fut le pâté d’alouette. Un vague notaire présentant les diverses solutions puis le CA arrivant avec ses gros souliers….

  15. Dr Slump

    Ca fait quelque temps que je suis les infos sur cette dérive inquiétante. Ce projet de société sans cash, ça dépasse la limite du supportable, c’est purement et simplement inacceptable.
    Vu le genre de fichue tête de mule que je suis, si ça arrivait, c’est sûr, je me braquerais, et je me retrouverais en taule, ou même pire, objet de l’attention du fisc, notre gestapo nationale.
    Mais si c’est effectivement mis en pratique, on fait comment pour lutter contre? Des idées, anyone?

        1. sam player

          La FAD est pas mal…. un lien Waren-Warren ?

          What is SeeKcoin ?
          SeeKoin is a search engine that is focused only on Bitcoin. If you are looking for porn, SeeKcoin is not the suitable place, except if you use Bitcoin for selling chocolate sex dolls.

          Who is behind SeeKcoin ?
          An old jerk fascinated by a currency that can’t be controlled by the government. Simply call me Warren.

      1. nomObligatoire

        Bitcoin c’est un peu la fausse bonne idée : toutes les transactions sont publiques et on peut avoir assez facilement une bonne idée de qui fait quoi.

          1. nomObligatoire

            Non pas que quand on est une buse.

            > La conversion fiat/btc n’est pas anonyme si on utilise un moyen de paiement traditionnel (virement/carte bancaire).

            > Les outils d’analyses de la blockchain se développent et c’est un sudoku géant qui n’a rien d’insurmontable pour un gouvernement.

            Par exemple, en 5 minutes on peut voir que vraisemblablement vous stocker les dons reçues en bitcoin sur une adresse principale. Et que cette adresse contient aussi des bitcoins provenant de MtGox…

              1. nomObligatoire

                Et je n’ai pas prétendu connaître l’intégralité des adresses dont vous disposez.

                Le problème du mélange de bitcoins c’est que les bitcoins récupérés sont potentiellement d’origines douteuses. Et récupérer des bitcoins blacklistés c’est pas super utile.

                1. Harold Glitch

                  Non mais n’importe quoi un BTC c’est une chose, la valeur dans ton wallet c’est autre chose, c’est pas comme un truc physique que l’on peut « marquer » ou « blacklister » … va coder en Microsoft Basic sur PET CBM … tu sais celui qui a des touches rigolotes avec des signes dessous. Non mais …

                2. Harold Glitch

                  Pour finir avec ces pipoteries de plus en plus de Bitcoin Excanges utilisent des « dark pool » (exactement comme pour les bourses) ça « isomérise le versement » et réduit le « market impact » et alors là, tu peux toujours chercher l’origine du versement.

                3. « les bitcoins récupérés sont potentiellement d’origines douteuses »
                  Bon, non, ça, c’est n’importe quoi. Le BTC, ce n’est pas un billet de banque. La notion d’origine douteuse n’a aucune sens dans ce cas.

            1. Harold Glitch

              C’est vrai mais … une fois la monnaie fiat convertie, il faut être fous pour la laisser chez le broker (chez le broker, c’est pas chez vous), après deux ou trois achats (vers vous même) au travers d’un VPN ou de TOR et vous n’êtes plus repérable.

              Il suffit de voir les problèmes de Maître Eolas au sujet de Tweeter, la retranscription est rigolotte, les juges et les avocats n’y comprennent strictement rien … alors qu’il ne s’agit QUE de Twitter … vous imaginez une affaire avec des BTC ?

                1. Harold Glitch

                  Non chéri, l’adress ip, n’est pas stockée mais c’est pour éviter de se faire « pécho » au cas où les autorités décoderaient les deux ou trois encapsulations de chiffrement de la transactions. Autant dire que c’est mort. Sinon chéri, je suis « 3am.bit » (zolé j’avais terminé le codage et je n’avais pas d’imagination à cette heure tardive) dans la zone custom, tu trouveras mon adresse BM.

        1. Harold Glitch

          C’est public YES … sauf qu’un expéditeur a une infinité d’adresses tout comme le destinataire … chéri … va faire un tour dans la blockchain pour voir !

      2. Dr Slump

        Le BTC est une bonne nouvelle, mais cela ne me satisfait pas pleinement de savoir que je dois le déposer quelque part dans les mains de quelque prestataire que ce soit. Et ça ne remplace pas le liquide… le cash, le flouze, la thune, la caillasse, le blé, le grisbi, salope d’état!

        Et donc, on doit subir, comme ça? L’état a dit que, braille tant que tu veux mais tu feras ce qu’on te dit? Non, sérieusement, ça va coincer, là.

  16. Bonsaï

    Cette funeste propension à vouloir « liquider le liquide » correspond bien au nouveau terrorisme étatique qui entend désormais avoir le contrôle total sur les mouvements de ses administrés. Déjà que nos nouvelles habitudes connectives laissent de splendides sillages, aussi repérables que des chemtrails…

  17. tabbehim

    L’avantage avec les suppressions du liquides, c’est que ça va forcer beaucoup de professions qui travaillent à base de liquide à dépenser beaucoup d’argent pour la mise aux normes étatiques de leurs outils de travails (et par conséquent, une belle rentrée de TVA en vue 🙂 ), les forains, les machines à sous, les machines à bonbon, les machines à cafés,les travaux pour faire disparaitre les DAB, les marchés devront s’équiper en CB (certains font encore de la résistance).
    etc ……

    cool non? 🙂

      1. tabbehim

        Franchement, on n’a pas besoin de lui en parler, il l’aura lu ou l’aura deviné de lui même ^^
        j’imagine que les effets de bord vont être très amusant en tout point 🙂
        Au moins, les parents auront une bonne excuse de ne pas donner d’argent de poche. ^^

    1. Harold Glitch

      Oui mais pas tout à fait, en France on fait un lien entre le compte bancaire et la CB. Mais la CB c’est juste un moyen de paiement. La CB est par nature internationale. Il suffit d’aller « ailleurs » pour transformer votre cash en CB (sans pour autant ouvrir un compte en banque). C’est exactement comme les coffres non bancaire.

      Le concurrent de Paypal (Skrill) a compris cela. Pour l’instant c’est l’étape 1 avant de passer au BTC (v2 ou autre).

  18. Samuel Grubert

    J’aime bien le sujet du jour, merci H16 – ça a un petit côté ‘fin du monde’ assez excitant …
    Je m’explique : nous sommes en 2018 (au hasard) et le cash a disparu en France, puisque tous les français ont soit une CB, soit une carte de débit qui permet de tracer toute transaction … pas de cash donc, uniquement des transactions électroniques…fidèle à sa tradition, je vous rappelle que la France, qui est toujours en retard d’une guerre, est aujourd’hui fin prête pour affronter Hitler et ses panzer divisions…seulement voilà, je pense que la IIIème guerre mondiale sera aussi différente de WWII, que WWII par rapport à la guerre de 14-18 ; en d’autres termes, la prochaine guerre devrait durer entre 30 s et 5 minutes, le temps nécessaire à (rayer la mention inutile) V. Poutine, KIM Jung Un ou le patron de Daesh (plus improbable), de paralyser toutes les communications en France (voice, data …) ; on en a déjà eu un avant-goût, voir http://www.huffingtonpost.fr/news/cyberattaque/ ; j’ai un ami –normalien – qui fait partie d’un groupe de White H. Hackers… ses commentaires sont édifiants …
    A partir de là, ça devient intéressant, car, sans cash, toute la population se retrouve à poil, sans aucun moyen de paiement … pas d’essence, pas de nourriture, pas de médicament (la maison ne fait pas crédit), etc… la gentille mère de famille sort son couteau pour aller chercher de la nourriture pour ses gosses, et l’Arabe du coin est bizarrement fermé .. …combien de temps avant l’apparition d’émeutes généralisées … ???
    Bien sûr nos brillants tacticiens nous dirons que : 1- c’est impossible, on a une vrai Ligne Maginot –béton, qui marche –promis, juré -, contre les cyber attaques, et on ne va pas quand même pas laisser flotter le Charles de Gaulle sans radar, et nos beaux Rafales sans GPS ; et 2- la main sur le cœur, ils vous diront aussi qu’un plan B est déjà à l’étude pour garantir à la veuve et à l’orphelin son minimum vital si le DAB de service reste muet … on peut toujours rêver …

        1. Snail on the Thorn

          « The book contains a brief non-fiction afterword by U.S. Navy captain William Sanders, regarding EMPs, which includes references to the reports of the United States EMP Commission…. »

          Au début des années 70, les Yanks avaient « récupéré » un Sukhoi et s’étaient aperçus que l’électronique en était vraiment outmoded, avec notamment des lampes plutôt que des transistors, si ma mémoire est bonne… MDR, jusqu’au moment où « on » s’est rendu compte que ces équipements « durcis » pouvaient résister à une explosion nucléaire en haute altitude….

          Le scénario du bouquin fait partie de mes cauchemars favoris….

    1. Peste et coryza

      D’où l’intérêt de pas fantasmer sur les fermes hors sol, le tout CB, les réseaux de distribution, les armes c’est pô bien, et autres modernités.
      Ces systèmes sont efficaces, mais pas résilients, surtout pas en K de KK.

      La ferme dans la gadoue, la micro centrale, le cash, et le flingue de papy, c’est pas moderne, mais ce sont des valeurs sures.
      Là où j’étais en Hongrie, tout le monde (surtout les vieux) stockent à fond. Le vieux MP40 et la caisse de munitions ? le tas de biftons planqués sous le plancher ? Le tracteur à vodka ? le terrain à patates ? « on sait jamais, ça peut servir ».

      https://www.les-crises.fr/lecons-post-sovietiques/
      Que penser du retour des « communs » ?

      1. Personne ici ne fantasme sur le tout CB. Les fermes hors sol ne remplaceront pas les exploitations plus traditionnelles mais les complémentent logiquement. Ici, vous bataillez un peu contre des fantômes, j’ai l’impression.

  19. Adolfo Ramirez Jr

    Prémonition? je pensais justement aux paiements CB et la lutte contre le cash ce matin en allant à la boulangerie. J’ai déjà vu passer plusieurs articles à base de « le cash c’est le MAAAAAAAAL, ça vous fait perdre du temps à la caisse ». Résultat j’attends 5 bonnes minutes que la grognasse devant paye avec ça carte, le reçu s’imprime, elle le signe en 2 fois, etc. Perso le temps de sortir ma piécette, 20 secondes chrono.
    Pour les magasins d’habillement que ma femme fréquente assidument, les queues aux caisses se forment toujours car elles sont vides, les vendeuses étant en rayon et accourant après une dizaine de minutes en voyant la foule. Le moyen de paiement n’étant pas en cause.

    Sans compter que des fois je m’achète des billets d’avions par internet avec ma CB, plafond franchi, résultat elle est inutilisable pendant 30 jours! Bonjour la galère. Alors je n’ose imaginer sans cash comment vivre. C’est la soupape de sécurité, l’huile dans les rouages.
    Bref l’Etat peut envoyer tous ses bonimenteurs raconter leur baratin, le cash est beaucoup trop ancré dans les habitudes pour disparaitre, et tenter de le faire ce serait signer un arrêt de mort, les français se rendraient compte de ce que l’Etat leur ment. Sans comtper que les « solutions » proposées en remplacement ne sont pas fiables.

    1. Bonsaï

      Je souscris à vos arguments rassurants. Même si c’est amusant de se faire un gros méchant flip, le simple bon sens implique qu’on ne pourra pas se passer d’une quelconque forme d’argent liquide avant longtemps.
      Et s’il est toujours possible de voir des pénuries locales sciemment organisées, cela ne fait qu’inciter à pratiquer la technique ancestrale de la liasse de billets bien planquée sous le matelas…

    2. kekoresin

      C’est ça de voyager en Amérique du Sud Adolfo 🙂

      Blague à part, un argument vomi par Sapin je crois (je ne trouve plus la source) qui dit en substance que la limitation du cash chez les commerçants va faire diminuer le risque de braquage et ramener la sécurité dans les quartiers! Arggggg!

      1. Adolfo Ramirez Jr

        Bof, maintenant ils en sont a attaquer des stations services pour 300 euros… Ils s’attaqueront aux gens dans la rue pour leur piquer leur montre a 20 € s’il le faut, comme de toute façon la justice est imcapable de les sanctionner…

        Sinon, personne a un CAP de Boulanger et voudrait monter une affaire profitable en AmSud? Leur pain est infect… :'(

  20. DoS

    Je paye toujours avec ma CB, même pour 1€. Les impôts me ruinent. Il me faudrait vendre de la drogue pour me faire un peu de cash. Mais l’Etat m’aime….c’est sur ! Alors je respecte ses consignes:
    Profil bas. Accepter l’humiliation. Ne rien dire.

    Info importante: de plus en plus de bébés consomment les barrettes de shit que leurs parents laissent traîner.
    Svp: ranger votre shit hors de porté des enfants. Merci.

  21. kekoresin

    L’état fait-il des virements aux Roms pour les raccompagner dans leur pays? Une distribution de carte bleues est-elle envisagée dans la jungle de Calais? Les gens du voyage auront-ils droit à une caisse enregistreuse Bercy-certified?

    Vivement que ça pète, que l’état se retrouve en faillite et qu’on sorte la Louisette pour faire tomber des têtes de parlementaires dans des paniers aux normes NF!!!

    1. DoS

      Bah, non, voyons. Alors je refais l’histoire pour toi ( comme tu étais encore cuit ce weekend).

      1- on vole aux riches qui deviennent pauvres
      2- on essaye de sauver les pauvres avec des moins pauvres
      3- on importe d’autres pauvres
      4- on s’entre tue
      5- on place une bonne dictature pour réparer le tout
      6- comme ça foire à chaque fois, c’est rigolo

      Et ça fait plus de 2500 ans que ça dure.

  22. DoS

    J’ai la preuve que l’Etat m’aime. L’amour vise à combler un vide, un manque afin d’être plus complet. L’Etat m’aime car il comble son vide avec mon argent.

    Je prends donc cette hypothèse de départ: l’Etat m’aime.
    C’est pour cela qui veut me fouiller, intercepter mes mails, mes SMS, placer des boites noirs sur ma box, mettre des radars automatiques de partout, légiférer, interdire, obliger, contraindre. Autant de preuves d’amour me flate.

    Interdire le cash, c’est encore une preuve d’amour. L’Etat est un poil jaloux. Il ne veut pas que je parte avec une autre belle Marine par exemple.

    Le fascisme c’est pas beau, surtout quand c’est les autres qui en profitent.

    Alors voyez vous, si l’on considère cette relation comme « normal », je pourrais quand même dire que j’ai la place de l’homme batu !

    Quand j’essaie de gagner de l’argent, de mériter ma liberté, ma vie, mon honneur, mon respect, l’Etat m’enlève mes aspirations une à une.

    Je remercie l’Etat pour son amour pour moi. Mais je lui demande explicitement de laisser vivre en paix. Qu’il ne m’aime plus, qu’il ne me protège plus, qu’il ne me taxe plus, qu’il ne me légifère plus.

    Là, je pourrais dire que notre amour sera réciproque. Car mon manque à moi c’est la liberté. Et dans l’amour, l’écoute, c’est de loin le plus important.

    p.s: L’on pourrait également donner à l’Etat se qu’il attend de nous. Car l’Etat est tellement sur qu’on l’aime…..donnons lui ce qu’il attend. Cela pourrait être rigolo !

  23. Kevin

    Ils veulent faire disparaître l’espèce, mais concernant les virements, c’est pas mieux. Un employé de ma banque m’a appelé pour que je justifie un virement que je me suis fait depuis une autre banque, . J’ai tellement été surpris par son appel que j’en suis resté con. Je ne peux même pas me faire de virements à moi-même s’en qu’on s’en mêle… Merci Tracfin

Laisser un commentaire