La gamification du bon citoyen

Dans le combat feutré mais perpétuel que se livrent rhétoriquement Orwell et Huxley, Orwell semblait avoir marqué de nombreux points avec l’avènement d’une société numérique massivement sous contrôle. Huxley n’a cependant pas dit son dernier mot et vient de remporter une belle victoire : dernièrement, c’est la Chine qui démontre une fois encore ce qu’un état est capable de faire pour obtenir des citoyens bien obéissants.

Pour rappel, Orwell avait imaginé dans son 1984 une dystopie dans laquelle l’État se placerait comme observateur systématique et permanent de chaque individu, et que cet État s’assurerait de l’obéissance des citoyens par un contrôle agressif incluant l’utilisation de la force et de toutes les pulsions humaines. Huxley, de son côté, voyait plutôt la dystopie fonctionner grâce au mélange de la flatterie des bas instincts humains et de l’endormissement de l’intellect des individus en les éloignant de toute culture et toute élévation abstraite. En somme, là où Orwell pariait sur l’usage de la force, Huxley pariait plus sur l’usage de la paresse.

Orwell's 1984 was not supposed to be an instruction manual

À l’évidence, les autoritarismes qui se mettent doucement en place un peu partout dans le monde utiliseront un peu des deux méthodes. Mais là où l’un comme l’autre avaient vu juste, c’est dans l’utilisation par l’État du contrôle social, c’est-à-dire cette capacité qu’ont les groupes d’humains à se contrôler sans usage de la force par la pression que fait subir chaque individu sur chaque autre en émettant un jugement sur sa façon d’agir, de se comporter, et les idées qu’il professe.

Ce contrôle social est celui qui nous impose, dans un contexte normal et avec plus ou moins de succès, la politesse, nos habitudes alimentaires, nos rites et coutumes, le fait de faire la queue plutôt que se battre pour obtenir sa baguette de pain, ou de dénoncer celui dont on sait qu’il tabasse ses enfants.

On comprend que ce contrôle marche plus ou moins bien et que l’État cherche sans cesse à s’en servir comme levier pour orienter la population, ses choix, ses attentes et, par conséquence, ses votes. Jusqu’à présent, on a eu l’occasion de goûter, dans le meilleur des cas, à la manipulation plus ou moins adroite de la presse (en France, au travers de subventions et d’une lourde orientation de l’éducation et des écoles de journalisme, par exemple) en allant jusqu’à la propagande gouvernementale délicieusement décalée qui semble mettre un point d’honneur à s’adresser de la manière la plus idiote à une cible fuyante et impossible à identifier clairement.

Cependant, l’État chinois vient de trouver une méthode bougrement plus efficace que celles précédemment citées et testées jusqu’alors : la gamification de la bonne citoyenneté. Autrement dit, le gouvernement chinois a trouvé, par le truchement d’une application mobile de jeu d’impliquer directement les citoyens chinois dans son programme social et de modifier leurs comportements de façon active et assumée.

Via l’application Sesame Credit, toutes vos interactions sur les réseaux sociaux, ainsi que vos achats en ligne, le type de recherches que vous faites, etc. sont évaluées en fonction d’une échelle de « bonne citoyenneté » bien évidemment établie pour plaire au pouvoir en place.

L’application va plus loin et utilise à fond le contrôle social puisque le score de vos amis directs et indirects impacte le vôtre : un ami bien noté vous tire vers le haut, un ami mal noté (et qui ne respecte donc pas les bonnes pratiques sanctionnées par le gouvernement) dégrade donc votre score. Les conséquences en terme de comportements sociaux sont évidentes : si vous vous prenez au jeu, vous aurez tendance à ostraciser ceux de vos amis qui ont un score trop faible.

L’application va encore plus loin puisqu’à terme et au travers de sites en ligne partenaires (et bien évidemment accrédités par le gouvernement), votre score vous permettra d’obtenir des facilités de crédits, des réductions sur le prix de certains biens et services. Inversement, un mauvais score signifiera donc non seulement se retrouver coupé de cercles sociaux, mais de cercles financiers et de cercles de consommateurs privilégiés. Réjouissant, non ?

this is china !

Pour le moment, il s’agit d’un jeu, et non d’une obligation… Mais si cette « gamification » marche bien, le gouvernement chinois entend rendre l’application obligatoire d’ici 2020. Et tout indique que ça marche déjà : les Chinois participent volontairement et même joyeusement à l’opération, trouvent l’application amusante, et n’hésitent pas à partager leurs scores sur les médias sociaux, ajoutant ainsi à la publicité et à l’attrait dont jouit déjà ce jeu. Et c’est normal, puisque tout a été fait pour : tous les mécanismes de renforcement positif ont été mis en place, en utilisant toutes les recettes maintenant connues des meilleurs jeux vidéos et autres applications ludiques mobiles.

Youpi, être un bon citoyen obéissant va maintenant être mesurable, quantifiable, et même directement rétribué de façon indirecte par l’État ! Hourra, enfin un moyen simple pour l’État de faire faire son travail de contrôle des foules, de coercition sur les déviants, dans la joie, la bonne humeur et l’ostracisation pétillante des gens qui pensent de travers par ceux qui, bravo bravo, se plieront tous les jours un peu plus et un peu mieux au desiderata des dirigeants !

Pas de doute, cette application permet d’esquisser une société pleine d’un concentré de « bonheur » moraliné en conserve, prêt à l’usage, sirupeux et collant à souhait, que ni Orwell, ni Huxley n’aurait pu imaginer, mais dont les prémices se trouvaient déjà dans leurs œuvres respectives. Devant cette perspective, même la société qu’avait concoctée la RDA semble préférable : les citoyens savaient qu’ils étaient épiés, et pouvaient sentir le souffle chaud et putride du Léviathan dans leur nuque à chacun de leur agissement. Ici, la société que nous promettent ces Chinois, en anesthésiant les individus, est bien plus pernicieuse puisqu’elle étouffera tranquillement toute liberté sous une montagne de contrôle social, accepté avec gourmandise par tous.

Et alors que la Chine se donne cinq années pour rendre obligatoire cette application, on se demande ce qui va bien pouvoir freiner les autres pays, France en premier, d’appliquer la même recette.

fascism - socialism

J'accepte les BCH !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires125

  1. Le Gnôme

    C’est terrifiant. Et celui qui refusera de jouer sera d’office un mauvais citoyen, considéré comme un terroriste en puissance. Avec un peu de chance, je serais mort à ce moment là.

    1. alx

      Marrant, j’ai pensé exactement la meme chose que votre derniere phrase. Mais malheureusement, puisque c’est possible techniquement, ce sera fait et probablement à court terme. Et meme si ca ne touche pas, ca touchera nos enfants, faut leur apprendre a reduire leur empreinte etatique et digitale au maximum…

  2. petit-chat

    Juppé le malfaiteur va être content de voir que son exemple de la Chine comme moyen idéal de surveillance porte ses fruits.
    L’état (je ne mets plus de majuscule) n’est pas si nul que ça en applications. Bon, ‘faut pas trop voir ses sites ni ses succès pour concurrencer Google.

  3. Clavain Nevil

    Je suis sur le cul.

    C’est peut être mon coté naïf, mais je ne comprend pas comment un état pourrait rendre « obligatoire » une application ?

    1. Très simple : si vous voulez vos papiers d’identité, pouvoir déménager, ouvrir un compte en banque, etc…, il vous faut un compte sur cette appli, et un scoring.

      1. DoS

        Euh, vous n’auriez pas beaucoup de points dans un système comme celui ci ! Ce qui finalement vous donne une très très grande valeur.
        Merci à vous, donc.

        1. Pere Collateur

          Ca suppose donc que tout citoyen possède un smartphone compatible. A mon avis, c’est là que leur beau plan sans accros va coincer.

          1. Peste et coryza

            Déjà, ne pas avoir de smartphone fait de vous un dangereux néandertalien… la pression sociale, l’envie de ne pas être ringard aux yeux des filles et autres collègues de bureau… font le reste.

          2. bibi

            Vous croyez que l’état qui veut entièrement dématérialiser les déclarations et les paiements des impôts et taxes et qui l’ont déjà fait pour la TVA, la CFE se préoccupe de savoir si vous avez un accès internet.

          3. Aristarkke

            Autrefois la Chine offrait aux jeunes mariés LE recueil des puissantes pensées du PedalonauteGrand Timonier. Il suffira d’ adjoindre un couple de smartphones. Après tout, la Chine en est le producteur de masse et ce ne sera pas cher…

            1. albundy17

              tout les élus de je ne sais plus quelle région ont reçu dans le panier de rentrée une tablette, c’était pas de l’archos, le systeme démarre fort

      2. MCA

        Mieux que ça, avec la disparition de l’argent liquide (en cours actuellement dans certains pays nordiques et sournoisement en cours en France), le smartphone/ moyen de paiement sera la norme.

        Rien de plus simple ensuite que de coder en dur cette appli et si vous voulez dépenser votre argent (il faut bien manger de temps à autres) de vous contraindre par le passage obligatoire.

        Un peu HS, mes excuses à H16 :

        Une fois lu 1984, je me suis précipité sur le grand Satan et y ai acheté tous les bouquins d’Orwell disponibles.

        Un autre tout aussi remarquable pour ceux/celles qui ne l’auraient pas lu est ‘La ferme de animaux » et le processus d’accès au pouvoir.

        Je le demande jusqu’à quel point ce genre de bouquin n’est pas plus dangereux qu’un Mein Kampf car il explique clairement aux candidats futurs despotes comment pratiquer pour accéder au pouvoir.

        Je ferme la parenthèse.

          1. albundy17

            Je me suis toujours posé la question concernant Orwell, étant donné qu’il était finalement de par sa famille proche des « grands de ce monde », s’il avait été mis dans le secret des Dieux pour écrire ce qu’il a écrit, ou si sa littérature a été prise pour modèle, constamment sur la table de chevet des organisateurs.

            1. theo31

              Les meilleurs soviétologues (terme impropre vu que les soviets n’ont jamais exercé le moindre pouvoir en URSS) ont fait leurs premières armes au PC : Revel (ce fut bref pour lui), Furet (dans une certaine mesure), Voslensky (excellent) ou Djilas). Ils ont pu analyser avec précision ceux qui pensaient à l’envers.

              1. Paul A.

                Tout à fait !
                1984 c’est le futur selon les gauchistes, rouges et droits de l’hommiste acharnés des années 30-40.

                De même que « Brave new World » est un anticipation à partir des délires sociétaux propre à intelligentsia ploutocratique Anglo-américaine.

          2. dede

            Je relisais Animal Farm voila deux semaines et cela m’a inspire la pensee profonde suivante :

            La Chine vivait 1984 en 1976 et se retrouve maintenant a vivre La Ferme des Animaux
            La France vit la Ferme des Animaux en 2016 et se dirige vers 1984

            Ainsi, Chine et France seraient a egalite mais en terme de dynamique, c’est la France qui perd…

  4. petit-chat

    Tous les lecteurs de ce site sont des djihadistes, d’après une interprétation de « l’analyse » de Libé…
    les individus radicalisés, …, deviennent peu à peu insensibles au discours des médias comme à celui des autorités
    (j’ai conservé les fautes pour prouver ma source)

    1. Royaumont

      Les médias et les autorités sont comme des comédiens déchus de leur talent qui débitent sans conviction un texte qu’ils ne comprennent plus devant un public qui ne les écoute pas.
      Face à des autorités qui affichent sans complexe et sans pudeur leur volonté de fabriquer les consciences, ne pas les croire est une question d’hygiène intellectuelle et morale.

      1. albundy17

        A propos de barbe, l’ayant laissé hirsute depuis le bataclan, j’ai voulu tester les contrôles renforcés de la frontière franco belge le jour de noël. Grande désillusion, pas un famas, pas même un képi. J’ai donc sereinement ramené mes 5 kilos de tabac annuel.

        1. Pheldge

          La prochaine fois, essaye de te basaner un peu la cheu-tron avec du cirage, et ajoute un keffieh ou un turban, enfin un attribut identifiable comme marqué dans leur nouveau manuel 🙂
          Enfin comme on dit, « un manuel vaut, deux manuels valent vals » 😉

  5. Paul A.

    Tiens ? Ça fait penser à l’article précédent traitant de la générosité de Zucker à l’égard du sous-prolétariat tiers-mondiste.

    A se demander si l’internet n’a pas la même finalité que l’instruction publique ?
    La norme et le bourrage de crâne.

    1. petit-chat

      Sorry, dans notre Bisounoursland, l’instruction ne peut se faire qu’à la maison, en cachette de l’Education Nationale (que pisa nous conchie).

      1. MCA

        D’ailleurs à force d’entendre parler d’Education Nationale on ne se rend même plus compte de l’imposture, il faudrait parler d’Instruction Nationale, l’éducation étant elle dévolue comme vous le dites à la famille donc aux parents.

        Et si les parents éduquaient correctement leurs enfants (et ceci tous milieux sociaux confondus), nous n’aurions certainement pas les problèmes sociétaux actuels.

        En résumé:

        Aux profs l’instruction, aux parents l’éducation et chacun à sa place.

    2. sam00

      Internet?
      Pourquoi voudriez-vous qu’un réseau de fil de cuivre et de fibre optique ai une volonté machiavélique? Il faudrait déjà supposer qu’il ai une conscience …

      N’accusez pas les objets des maux que leur font commettre les hommes 😉

      1. Paul A.

        C’est qu’il y a une armée tapit de l’autre côté du »fil de cuivre » qui se charge de lui donner l’orientation souhaitée. Un peu comme le cinéma finalement. C’est magnifique, ça fait rêver, mais on aura rarement vu un une telle force d’avilissement.

        L’éducation, l’instruction, appelez ça comme vous voulez n’est pas simplement le fait des parents, c’est encore plus vrai aujourd’hui, c’est la raison d’être de la puissance médiatique actuel. Elle est le levier ultime qui permettra d’atteindre la société décrite par Huxley.

        1. Bonsaï

          C’est le moment de relire Fahrenheit 451 de Ray Bradbury.
          Et de ne pas oublier que les civilisations naissent et meurent. Nous en sommes un peu à la décadence romaine… tout y est, même les invasions venant de l’est !

      2. MCA

        Avec l’avènement de l’IA, la réponse à votre interrogation ne va pas tarder.

        L’Intelligence Artificielle devient redoutable. Pour qu’un Stephen Hawkins tire la sonnette d’alarme (et il n’est pas le seul), ça commence à sentir sérieusement le roussi.

  6. DoS

    H, mon héro !
    C’est rigolo car suite au billet d’hier je pensais presque à la même chose…je crois que je souffre d’un formatage Haschique de mon cerveau. Cool !

    Mon idée était un poil différente. Je pensais bien à la société, la notre. Je me disais qu’est ce qui nous compose ?

    Notre code moral, notre attitude, notre respect des autres, etc….est-ce laïc ?
    Est-ce socialiste, politique, religieux ?

    En fait j’arrive à la conclusion que notre comportement est religieux à tendance catholique. Oui, mais alors….que dire d’un Etat qui ne voudrait plus de ce code moral ?

    D’un Etat qui interdirait même un code moral pour finalement nous imposer des règles du jeu néfastes à la société ?

    Un Etat qui créerait du vide, du néant pour pouvoir faire ses petites magouilles pénard…..et qui contrôlerait le peuple au travers d’Internet…nouveau Dieu du monde !

    Oui, c’est vraiment super génial. Chapeau bas.

  7. BLACK MAMBA WARRIOR

    Avec un peu de chance , un mode triche sera crée et vendu pour être dans les normes … L’être humain possède tant de ressource 😉

      1. alx

        … eux memes vendus par l’etat, pourquoi se priver de telles ressources financieres?? Comme les bonus des jeux en ligne. En fait il sera obligatoire d’en acheter pour monter dans les niveaux de citoyenneté, remplir les bonnes cases ne suffira pas, comme dans farmville ya qqs années. .. 🙁

  8. Calvin

    Effrayant.
    Je sais que ce genre de chose est pire que les boîtes noires de FAI, mais les deux sont complémentaires.
    L’union d’Orwell et d’Huxley… imparable.
    Ou le concept du bâton électrique et de la carotte numérique.

    1. Royaumont

      Ce contrôle de la population se fait avec la participation active de la population.
      De la servitude volontaire, aurait dit un ami bien choisi.
      Effrayant. La tentation totalitaire réapparaît à intervalles réguliers, dès qu’une révolution technique ou conceptuelle rend possible une nouvelle stratégie de contrôle.

    2. alx

      Vu la forme et l’utilisation qui sera faite de cette carotte, autant lui donner une extrémité arrondie et lui ajouter dès maintenant un module de depistage automatique du cancer colo rectal, avec transmission instantanée à la SS….

  9. Gerldam

    D’après le site de « Credit sesame », il semble que cette appli soit plutôt américaine. Je n’ai pas vu le rapport avec la Chine.

      1. Gerldam

        J’ai de la famille en Chine. Je leur ai demandé s’ils ont entendu parler de ce truc et vous ferai part de leur réaction (sachant bien qu’un sondage limité à quelques personnes n’est pas signficatif)

        1. albundy17

          Ha ben oui, en fouillant un peu, je trouve également « to be on the game », faire le trottoir, on reste dans le domaine du gibier

  10. Philippe Fabry

    Il serait intéressant de dresser une perspective historique avec les traditions sociales en Chine. Ce système n’est-il pas au fond que la réactivation numérisée de moeurs et faits sociaux très caractéristiques des sociétés asiatiques : la réputation, l’honneur, etc ? Je ne connais pas assez ces sociétés pour le faire moi-même et il est fort possible que quelqu’un qui les connaît m’accuse à raison de donner dans le préjugé et l’idée reçue sur les Asiatiques. Mais peut-être pas et ce serait intéressant de le savoir, en particulier pour analyser les probabilités de voir, effectivement, un tel mécanisme se répandre chez nous.

    1. Bonsaï

      C’est très intéressant, cet aspect que vous soulevez. En effet, les codes d’honneur en usage dans les sociétés extrême-orientales n’ont pas leur équivalent en Occident.
      Par ailleurs, l’Européen est par tradition beaucoup plus individualiste, ce qui lui laisse en effet une plus grande marge de liberté et de choix. En outre, il est moins joueur que l’Américain, du moins la compétition comme facteur de socialisation a-t-elle moins d’intérêt à ses yeux.
      Mais ce ne sont là que des constats élaborés au fil de mes lectures ainsi que de mes propres voyages, mais je ne saurais produire de documents pour les étayer.
      Si l’idée de jeux à grande échelle paraît séduisante au premier abord, il faudrait se pencher plus avant sur la question pour déterminer le nombre d’adhésions, et dans quelles conditions elles ont lieu.

      1. Vodkaman

        « Bonsaï 6 janvier 2016, 10 h 48 min

        C’est très intéressant, cet aspect que vous soulevez. En effet, les codes d’honneur en usage dans les sociétés extrême-orientales n’ont pas leur équivalent en Occident. »

        c’est peu de le dire. Il y a quelques années, lors d’un de mes séjours au Japon, le buzz politique du moment concernait un parlementaire dont le fils avait, semble-t-il trempé dans une affaire un peu louche. Un de ses opposant lui demanda en séance publique à l’assemblé de bien vouloir s’expliquer. Il apparu très peu de temps après que l’information sur laquelle s’appuyait le député inquisiteur était fausse, le journaliste à l’origine du scoop ayant omis de vérifier ses sources.
        là où le tour devient intéressant et qui est juste inconcevable chez nous est que lors de la séance suivante, le député qui avait mis en doute la probité du fils de son opposant présenta des excuses publique et je crois même qu’il démissionna…

              1. theo31

                En attendant, le Cabu a une plaque (d’égoût ?) à son nom. Pas sûr que les morts du 13 novembre en aient autant. Il y a en socialie des morts plus égaux que d’autres.

          1. Vodkaman

            quand on sait qu’en plus, les frais d’avocats d’Andrieux ont été payés par le CG dans la caisse duquel elle avait tapé après un vote avec très peu de voix contres…

  11. Calgon

    Le fait de dénoncer la puissance de manipulation des médias sociaux sur un média social (ce présent blog) est croustillante, je trouve …
    ô combien ironique malheureusement, en l’absence totale de moyen d’informations objectifs autres …

    J’en viens à espérer un grand blackout définitif après tout …
    vite, messieurs les coréens du nord, faites péter des IEM partout : c’est plus propre que l’hydrogène, et tellement tellement plus efficace !

    Bonne année 2016 à tout le monde, au passage (j’en profite pendant que l’année est jeune, et les brouillards des libations alcoolique pas tout à fait dissipés).

  12. yoananda

    Moins de troubles sociaux, une société totalement orientée sur l’efficacité, qui pourra produire un maximum de manière optimisée, et donc être prospère, C’est l’environnement idéal pour le développement du capitalisme. L’individu contrôlé, mesuré, calibré devient l’employé modèle de l’entreprise libérale.
    On applique les même recettes que celles qu’on applique sur les animaux ou les plantes et qui nous donnent toute cette belle richesse dont on peut profiter dans nos super-machés. Et ce, pour un prix modique.
    En attendant de pouvoir fabriquer directement les humains dans des usines de manière à répondre aux besoins en main d’oeuvre des entreprises. (les chinois ont déjà un programme de type eugéniste pour créer des « génies »)

  13. dede

    J’avais entendu parler de ce truc (sur zerohedge je crois) et j’ai cru comprendre que c’est AliBaba qui lance le bouzin en Chine. C’est la que c’est effrayant de machiavelisme : on peut faire confiance aux gouvernements pour se planter royalement avec leurs developpements informatiques mais la, ils sont parvenus a trouver le sous-marin ideal…

      1. albundy17

        « Les gouvernements passent et les systèmes politiques trépassent.  »

        et les personnages politiques restent. Quand je pense que je vais voir NVB jusqu’à mon dernier soupir, ça m’en inspire un gros

    1. albundy17

      Alibaba, c’est vraiment top, j’achète souvent par leur biais, et à part les paquets ouverts par nos zélés douaniers qui doivent avoir le scotch gratuit, c’est tout bénéf

      1. Pheldge

        Tu m’excuseras de ne pas tout à fait partager ton enthousiasme, m’étant fait soulager de 2500 € il y a 5 ans, dans le cadre dune tentative d’achat de matos pro … bon , je reconnais, j’étais novice, naïf, j’ai versé un acompte, et mon vendeur a soudain disparu …

        1. albundy17

          il y a 5 ans, alibaba n’avait pas le status qu’il a aujourd’hui.

          Bon, je n’irais pas tout de même acheter du matos pro, surtout en raison d’application de garantie.

          En tout cas je n’ai jamais eu de surprise négative

  14. Taisson

    Miracle de la technologie, qui permet de faire exactement la même chose qu’avant, en mieux même !
    Comment être surpris ? Le système communiste Chinois avait déjà mis en place tout cet environnement collectif, ou chacun se devait d’être un membre exemplaire du parti, ne fréquenter que des gens eux-mêmes « sans reproche », et se comporter comme le parti le recommandait…
    Si l’on ajoute les règles éternelles chinoises de l’Honneur ( ne pas perdre la face), le respect de la hiérarchie et de l’âge , du retour de service, tout ceci n’est qu’ copié- collé facilité par l’engouement des nouvelles générations pour les « réseaux sociaux ».
    Toutes ces règles se diluaient un peu dans la société marchande, toujours porteuse de libertés, (même sans toujours le vouloir directement).
    Le présenter comme un jeu, c’est une façon astucieuse de reprendre la main pour le gouvernement Chinois, mais il est tout de même probable que tout ça rappelle quelque chose aux générations qui ont connu l’ambiance d’avant l’arrivée de la Chine dans le monde commercial, et que pour ceux la, cette application, même obligatoire, ne fonctionnera qu’en façade, comme le comportement de survie du temps de Mao !!
    Par contre, pour les jeunes, succès garanti, au moins au début !
    En France, pas de problème, il suffit de voir le conditionnement des enfants sur l’automobile, la pollution , les petites bêtes, et les gentils émigrés, pour comprendre que tout est mur pour que ça marche…
    Le seul espoir c’est que l’état lui-même se charge de concevoir l’application…qui sera alors tellement merdique que personne ne s’y intéressera !!

    1. Royaumont

      Si on se réfère au vote des 18-24 ans, le conditionnement ne semble plus marcher si bien que cela. Il lui manque en fait un élément essentiel : un rapport avec la réalité. Quand ce qui se présente comme l' »autorité » morale et intellectuelle se fait prendre en flagrant délit de mensonge, de déni ou d’impuissance, sa crédibilité en prend un coup et une triple dose de moraline n’y change rien.
      La Chine vient de connaitre en 20 ans une révolution économique étourdissante. Cela confère, à tort ou à raison, une aura aux pouvoirs publics. Rien de cela en France, bien au contraire. La décomposition de plus en plus patente de la société française est mise sur le compte de nos élites, accusées de trahison, rien de moins.
      La reconstruction, si elle doit se produire, se fera sans elles, et même contre elles.

      1. Bonsaï

        D’autant plus que le simple populo voit bien les rats quitter le navire : atteintes du « syndrôme Depardieu » les auto-proclamées élites s’exilent en toute discrétion pour tenter de trouver ailleurs des cieux fiscaux plus cléments, laissant la plèbe se débrouiller avec les moyens du bord…
        Et mine de rien, le peuple français peut avoir la mémoire longue et la rogne tenace.

  15. Val

    @clavain Faites la liste des choses obligatoires aujourd’hui. Vous allez vite voir qu elles sont déjà innombrables. On ne voit même plus les chaînes que l on trimbale tous les jours.

  16. faewynn

    merci pour cet excellent article, je ne commente jamais ici, mais là … j’ai pas pu me retenir.
    c’est fin (c’est très fin …), c’est malin … purée qu’est ce que j’aimerais écrire comme toi.

  17. Nomi

    Le plus effrayant, ce sont les moutons décérébrés qui souscrivent joyeusement à cette appli.
    Je suis en train de finir Neuroesclaves,  » Techniques et psychopathologies de la manipulation politique, économique et religieuse », c’est déjà assez sévère comme leçon de choses, mais là, je ne sais plus où je campe.
    Et me reviens l’image de cette enflure de Christophe Barbier « contrôler Internet, en Chine on y arrive bien! ».
    Bon dieu mon dieu!

  18. Deres

    Noter bien que toute les lois que l’on nous promettait pour nous protéger du terrorisme ne parle pas de terrorisme .. Elles utilisent généralement les termes de sûreté publique et de danger imminent, bien plus vague et fourre-tout. Les fiches S ne concerne d’ailleurs pas que les terroristes mais tous les gens recherchés ou surveillés par l’Etat, y compris les mauvais payeurs … Les terroristes ne sont qu’une sous-catégorie mineures de ces fiches. Il est certain que David van Hemelryck fait par exemple l’objet d’une fiche S et que du personnel du renseignement a été détourné de la surveillance de personne de retour de Syrie pour s’occuper de ce sinistre personnage dangereux pour la sûreté de l’Etat ! Les lois permettant une dictature sont donc déjà prêtes.

    1. Deres

      D’ailleurs la note de la sécurité supplémentaire est instructive. (cf http://www.capital.fr/a-la-une/politique-economique/avons-nous-les-moyens-d-assurer-notre-securite-1095030)

      « Officiellement, le coût pour l’Etat du renforcement de la sécurité atteindra à peine 800 millions d’euros en 2016 (372 millions pour le ministère de l’Intérieur, 267 millions pour la Justice, 42 millions pour les douanes, 34 millions pour les services de renseignement rattachés à Matignon et 100 millions pour les opérations militaires en Syrie). »

      Vous avez bien noté au passage qu’il y a un service de renseignement au service de Matignon distinct de celui du Ministère de l’Intérieur. Et surement distinct de celui de l’Elysée …

  19. TheFrenchieCake

    J’avais vu une vidéo sur le sujet il y a un peu moins d’un mois (en anglais, sous-titres disponibles) :

    https://www.youtube.com/watch?v=lHcTKWiZ8sI

    Cette chaîne (Extra Credits) en général parle de design vidéoludique, et a fait un épisode spécial sur ce fameux système Sesame Credit. Si vous ou un de vos proches avez du mal à visualiser le danger, peut-être que ça aidra ?

    Dans tout les cas, voir mon passe-temps préféré devenir un outil de contrôle de la population de manière aussi flagrante me glace le sang… :-/

    1. Bonsaï

      Bon, n’appuyons pas sur la manette, non plus !
      Les Chinois, je me permets de vous rappeler, ne sont pas tout à fait nés de la dernière pluie et ont quant même quelques trois millénaires de civilisation derrière eux…
      Ayant de surcroît une réputation de joueurs impénitents, on dira donc plutôt à leur propos qu’on n’apprend pas au vieux singe à faire des grimaces !

  20. bibi

    Il n’existe pas à proprement parlé de services de renseignements rattachés à Matignon, le vrai nom du bousin c’est : Le Secrétariat Général de la Défense et de la Sécurité Nationale (SGDSN).

  21. JiJiBé

    Padutoudutou…Anticipons…Extravaguons…

    « Les Représentants du Peuple Français, constitués en Assemblée Nationale, considérant que l’ignorance, l’oubli ou le mépris des droits de l’Homme sont les seules causes des malheurs publics et de la corruption des Gouvernements, ont résolu d’exposer, dans une Déclaration solennelle, les droits naturels, inaliénables et sacrés de l’Homme, afin que cette Déclaration, constamment présente à tous les Membres du corps social, leur rappelle sans cesse leurs droits et leurs devoirs ; afin que les actes du pouvoir législatif, et ceux du pouvoir exécutif, pouvant être à chaque instant comparés avec le but de toute institution politique, en soient plus respectés; afin que les réclamations des citoyens, fondées désormais sur des principes simples et incontestables, tournent toujours au maintien de la Constitution et au bonheur de tous.
    En conséquence, l’Assemblée Nationale reconnaît et déclare, en présence et sous les auspices de l’Etre suprême, les droits suivants de l’Homme et du Citoyen.

    Art. 1er. –
    Les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits. Les distinctions sociales ne peuvent être fondées que sur l’utilité commune.

    Art. 2. –
    Le but de toute association politique est la conservation des droits naturels et imprescriptibles de l’Homme. Ces droits sont la liberté, la propriété, la sûreté, et la résistance à l’oppression.
    etc..etc.. »

    Probable ( possible…heuuu…très hypothétique) Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen du 26 août 2017.

    1. Peste et coryza

      Se méfier de cela… par hommes, peut être ont-ils juste voulu se désigner eux même.

      Après tout, Keynes a confié qu’il voulait une aristocratie de sang…

  22. Aristote

    Je ne sais pas très bien si dans le cas de la Chine, c’est Marx ou Confucius qui conduit les citoyens à vouloir être de gentils enfants…

  23. LaurentaLA

    Alors, en fait une version Beta un peu moins technologique est deja en oeuvre aux US depuis quelques annees.
    Ils appellent ca le « credit score ».
    En gros, si vous voulez acheter un truc a credit, comme une maison, il vous faut un credit score acceptable pour obteninr le credit.
    Un credit score acceptable est obtenu…. en prenant du credit aupres des banques et cartes du meme metal.
    La pompe n’est pas facile a amorcer d’ailleurs pour les pauvres emigres parce que pour avoir une carte de credit il vaut mieux avoir un bon credit score.
    Une fois la premiere carte de credit obtenue, un bon citoyen gentil qui joue le jeu et prend du credit est recompense.
    Un citoyen moins gentil, qui par exemple paie tout cash, se retrouve fort embarasse le jour venu.
    Cerise sur le gateau: il faut payer pour connaitre son credit score, et chaque consultation du credit score fait baisser le credit score.

    La difference avec le bidule chinois est l’interaction avec ses amis en somme.

    1. MCA

      « En gros, si vous voulez acheter un truc a credit, comme une maison, il vous faut un credit score acceptable pour obteninr le credit. »

      Tiens, je serai curieux de connaître le « credit score » de tous les pauvres bougres qui se sont vu refiler des crédits achat maison, alors qu’ils n’avaient manifestement pas les moyens de les payer en cas de hausse des taux et qui par leur défaillance ont été à l’origine de la débandade des subprime de 2008.

      1. LaurentaLA

        En fait un bon nombre n’avaient pas les moyens de payer. Point. Leur credit score pouvait etre bon ou pas (de fait il etait souvent mediocre) mais ce n’etait pas le probleme. Des gens a faible revenu pouvaient acheter une maison bien au dela de leurs moyens car ils recevaient un credit « special » ou ils ne payaient que des interets faibles pendant les e.g. trois premieres annees. Pas de remboursement, juste le paiement d’un loyer de l’argent. Bien sur, ils savaient qu’ils ne pourraient jamais payer, et ils savaient bien qu’au dela des premieres annees leur paiements s’envoleraient.
        Mais ils s’en fichaient.
        L’immobilier etait en plein boom. Une maison achetee 300 une annee se revendait facilement 450 ou 500 l’annee d’apres. Les gens revendaient leur bien dans l’annee. Rien n’empechait de faire ca pour plusieurs maisons. Pas mal de contes de fees de coileurs devenus millionaires circulaient alors.
        Tout ca a bien marche jusqu’au jour ou les gens qui donnaient les credits se sont appercu qu’un gros tas de credits etait detenu par des gens qui ne paieraient jamais et ne pourraient revendre, le prix des maisons etant devenu tel qu’une personne normale voulant reellement payer sa maison ne pouvait pas payer. Nous etions aux alentour de Aout 2008.

        1. sam player

          N’importe quoi : un peu de vrai et beaucoup de faux.
          Fanny Mae et Freddy Mac, sociétés apportant la garantie de l’état sur l’hypothèque cautionnaient les prêts de ceux qui avaient un scoring défavorable, ce qui permettait ensuite de faire refinancer ces prêts sur le marché (titrisation) avec une note correcte.
          C’est bien la défaillance de ces prêteurs qui a conduit à la baisse globale du marché immobilier car elles ont entraîné des ventes et cette baisse a entraîné avec elle les acheteurs qui eux ne bénéficiaient pas de cette garantie.
          ______________
          La titrisation des prêts a existé aussi en france : la SG m’a informé dans les années 90 qu’elle avait titrisé un de mes prêts à la conso.
          Le crédit hypothécaire a failli exister en france : Sarko, lors d’un déplacement en UK avait trouvé que c’était une super idée. Ca consiste à permettre de réemprunter le capital qui a été reconstitué suite au fur et à mesure du remboursement voire même à augmenter le capital empruntable suite à une baisse des taux

          1. sam player

            Et quand le problème est apparu clairement c’est en 2007, pas en 2008.
            2008 c’est vu du coté franco-français. C’est Juppé je crois qui s’est fait déjà remettre à sa place par un journaliste en citant cette date de 2008.

          2. sam player

            A noter aussi qu’aux USA si vous n’arrivez pas à rembourser votre prêt immo vous pouvez déposer les clefs à la banque et vous les laissez se débrouiller avec les parents de la gamine. Vous ne devez plus rien… mais ça ne va pas arranger votre scoring.
            Ce scoring existe aussi en france. Il est établi à partir de votre situation présente mais aussi à partir de votre historique… historique qui devrait être théoriquement effacé au bout d’un moment, mais pas toujours.

  24. René-Pierre Samary

    Patron, je tique sur votre analyse d’Huxley, puisque je suppose que vous faites, allusion au « Brave New World ». Oui, dans Le Meilleur des Mondes, les individus sont conditionnés, mais c’est par la manipulation génétique qu’ils sont préparés à ce conditionnement, pour en faire des alphas, des Betas, des Epsilon… N’oublions pas non plus l’usage d’une drogue pacifiante, le soma. C’est beaucoup plus efficace, et beaucoup plus effrayant.
    Ford soit loué, nous n’en sommes pas encore là, quoique… On pourrait soutenir la thèse que par l’amoindrissement continu du patrimoine génétique d’un groupe humain (le culturel fabriquant du naturel, et vice versa), l’occidental(e) moderne est génétiquement programmé, quoique moins scientifiquement que dans Le Meilleur des Mondes, pour fabriquer les zombies que nous déplorons, nous, qui aspirons à la liberté. Pour 1984, c’est un livre qui a fait date, mais moins bon que « La Ferme », bien d’accord avec vous.

    1. Peste et coryza

      Certains parlent de l’automdomestication de l’homme.

      Ce serait intéressant de faire un parallèle d’autres espèces, ayant des membres sauvages et domestiques : je pense à Canis Lupus.

    1. Aristarkke

      Le Conseil National du Numérique qui se mêle de préconiser un revenu universel minimal? C’est dans sa compétence ou c’est un moyen d’ annoncer des sources d’inspiration de clientélisme débridé pour la future campagne de Peak de la Faribole, mine de rien, comme cela, en passant, par mégarde… 😕

      1. Nighthawk

        Macron est également très en forme depuis qu’il se laisse pousser la barbe. Sa dernière interview démarre en fanfare avec un p’tit : « On est donc dans une situation moins noire, mais néanmoins pas satisfaisante. C’est ce qui a conduit le président de la République à parler d’un état d’urgence économique et sociale qui n’est pas un état d’échec. » Haut les coeurs !

  25. Aristarkke

    Personne ne semble avoir relevé que la méthode orwellienne présente deux inconvénients majeurs : elle nécessite beaucoup de sicaires pour appliquer en tous lieux la contrainte du Pouvoir sur les assujettis et elle est très (trop) visible et pesante, ce qui finit toujours pas susciter de la Résistance, fut-ce par simple inertie (cf les résultats économiques de l’ URSS, par exemple face à ses tentatives de dynamisation par une propagande risible). Surtout que l’on sait depuis trois semaines que le Stormtrooper de base peut, lui aussi, avoir des états d’ âme et vouloir passer du côté obscur (nuit) au côté lumineux (lumière) comme un certain peuple senestre, il y a 35 ans…

  26. tabbehim

    j’adore ce billet !
    je l’ai fait tourner à tout mes contacts qui doutent encore que l’on se dirige (lentement mais) surement vers une dictature où les seuls droits du peuple seront d’applaudir à une ou deux mains les différents monarque qui se succéderont aux « hautes » instances ^^

    là, à moins de se voiler la face en long en large et en travers, ils ne peuvent que voir la dérive qu’entraine ce genre « d’évolution »….

    j’attends de voir la réaction d’un pro-politique assumé que j’ai dans mes contacts 😀

    ps : bon année à tous, en espérant que les opérations dilatoire et dilapidaires de l’état ne soient pas trop douloureuse (on a le droit [encore] de rêver)

  27. Dahu

    Pour rebondir sur l’article: j’ai une très bonne amie pekinoise, qui après avoir vécu quelque années en France, est devenue critique envers de son pays. Elle refuse tout les réseaux sociaux, et vous savez quoi? Tous ses amis d’enfance ont coupé le contact. Elle se retrouve absolument seule dans sa propre ville parce que personne n’est en contact avec elle, le telephone n’existe plus, on ne passe que par les logiciels de réseaux sociaux. C’est totalement dingue de disparaitre comme ça de la vie sociale.

  28. Can-Eye

    Je suis régulièrement immergé dans des entreprises chinoises petites et moyennes (de 5 à 5 000 employés) et je suis toujours émerveillé par l’intelligence et la créativité des gens pour s’en sortir, se développer, progresser au travail ou dans leur vie personnelle.

    Un visiteur occasionnel (ou un journaliste) voit un monde orwellien ou tout le monde travaille en cadence, vit et dort dans les usines, avec un contrôle de la vie privée par le big-network étatique…
    L’envers du décor est tout autre : les employés ont une grande mobilité et changent d’usine régulièrement pour quelques Yuans de plus (sans même informer leur patron de leur départ), les dortoirs sont de plus en plus remplacés par des studios, voir de petits appartements équipés pour retenir les employés, et tous les jeunes savent aller sur les sites internet « bloqués ».

    Le chinois est certainement moins réceptif à la propagande médiatique que nous (car plus expérimenté) et beaucoup plus malin pour contourner les règlements contraignants sans que ça se voie.
    Ceux qui présentent les chinois comme des fourmis, des moutons manipulables ou des esclaves se trompent sur toute la longueur.

    Lorsqu’il se sent coincé, un chinois ne défonce pas la porte mais construit un labyrinthe pour s’échapper…

    Donc, à mon avis, le gaming ne sera pas aussi simple que ça.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.