Des hommages comme s’il en pleuvait

Un an s’est écoulé depuis les tragiques attentats qui secouèrent la France pendant le mois de janvier 2015. Ce dimanche, les commémorations, hommages, discours et déclarations se sont donc enchaînées sur un rythme soutenu. Certains diront « il fallait au moins ça ». D’autres, lucides, remarqueront que le « au moins », c’est déjà beaucoup. Voire trop.

Avant les commémorations, une année écoulée est aussi l’occasion de faire un petit bilan. On pourrait jouer la partition politique, elle ne serait pas tendre. La petite musique de la froide réalité suffira cependant d’autant qu’elle n’est guère plus affectueuse avec les dirigeants.

En une année écoulée, en effet, que constate-t-on ? Le gouvernement Valls, le président Hollande ont-ils pris la mesure des risques qui règnent en France ? Ont-ils sérieusement repensé les stratégies militaires, policières et judiciaires des institutions républicaines pour les remettre à la hauteur des enjeux qu’on pressentait déjà avant le 7 janvier 2015, et que ces événements ont concrétisés ?

stop djihadisme

Eh bien non. Les efforts de renseignement, d’infiltration, de meilleure gestion des dossiers judiciaires, des enquêtes et des affaires en cours, le traitement des écoutes et la surveillance des réseaux et autres cellules plus ou moins actives sur le territoire français n’a pas bougé d’un iota. La réalité, cruelle, s’est d’ailleurs empressée de montrer par l’exemple que les agitations fébriles, les mains tremblantes, les petits coups de menton et les discours ampoulés du président et de sa misérable clique n’avaient absolument servis à rien : le 13 novembre, la désorganisation et la faiblesse des outils de renseignements républicains éclataient au grand jour, montrant que les neuf mois précédents n’avaient abouti à rien de concret.

Depuis cet abominable 13 novembre, les mêmes clowns se sont encore plus agités. Vigipirate était au maximum ? On fait péter l’état d’urgence, avec force moulinets, agitations fébriles, mains tremblantes, petits coups de menton et discours ampoulés, en Congrès (« il fallait au moins ça, mon bon monsieur »). En quelques semaines, des milliers de perquisitions se succèdent, qui se soldent par un nombre assez ridicule d’armes saisies. Quant aux « réseaux terroristes », on peine à voir les résultats concrets. En terme de libertés civiles, en revanche, on peut déjà établir une longue liste de dérapages et d’abus évidents.

je suis une belle bande de charlie

Mais bon, soit, un an s’est écoulé. Il faut marquer le coup. Il faut se montrer, la mine grave et l’œil éventuellement embué.

Alors on commémore, avec componction, emphase et démonstration de moyens. On commémore avec des bougies, des slogans, des déclarations. On commémore avec du chanteur, de la décoration officielle et des discours. Les coups de menton et les mains tremblantes seront pour plus tard.

On commémore en découvrant une plaque officielle. Passons rapidement sur la faute d’orthographe d’un des noms (Wolinsky au lieu de Wolinski). L’approximation est quasiment devenue une marque de fabrique de la République française depuis au moins deux quinquennats, et cette fois-ci n’échappe donc pas à la règle. La médiocrité des officiels se mélange à celle de toute la chaîne d’opérateurs qui auront travaillé à ce résultat dans une farandole de pignouferies consternantes. Si l’instant n’était pas triste, s’il ne s’agissait pas d’un deuil, ce serait presque drôle, avec un petit côté baroque dans le grotesque.

On commémore avec force symboles.

L’année passée, l’émotion encore vive, on avait fait sonner les cloches de Notre-Dame de Paris. On aura la pudeur d’imaginer qu’elles s’adressaient d’abord et surtout aux victimes « collatérales » de Charlie, à ces policiers tués en service, plus qu’à celles du magazine satirique, dont les auteurs assassinés étaient tout de même des athées revendiqués, voire des anticléricaux assumés. Faire pour eux assaut de ce symbolisme religieux ressemble un peu à une maladresse coupable, voire à du cynisme.

johnny charlieCette année, on a voulu faire plus fort… Ou plus maladroit, c’est selon : on distribue à présent de la légion d’honneur, à titre posthume, comme d’autres des hochets à Noël. Là encore, on préférera se focaliser sur celles qui sont données à certaines des victimes, mortes pendant leur devoir, plutôt que sur celles données aux auteurs du journal lui-même, qui auraient vomi tout leur saoul devant une telle idée. Quant à la présence de Johnny Hallyday, elle est, elle aussi, à placer dans le registre des curiosités très maladroites, tant Charlie Hebdo n’avait cessé de brocarder le chanteur. Charb était connu pour détester Johnny. On admettra sans mal qu’au moins, ce dernier, plus que fair-play, ne lui en a pas tenu rigueur.

Au-dessus (au dessous ?) de tout ça flocule lentement les petits morceaux de bouillie républicaine prédigérée que le président et sa clique nous recrachent.

Pour ces bouts de président en perdition au milieu d’un événement qu’on sent, comme parfois ses pantalons, beaucoup trop grand pour lui, les médias en font des tonnes. Toutes les chaînes sont de la partie, tous les journaux, du reportage en veux-tu en voilà, de l’intervention en direct et des incidents techniques parfois commodes (Sur BFMTV, on ne saura jamais pourquoi certains proches de victimes ont refusé de se rendre à ces hommages lacrymogènes des autorités, par exemple).

Dans toutes les têtes (politiciennes, journalistiques), il fallait « recréer l’esprit du 11 janvier », il fallait attirer du Parisien par milliers, par centaines de milliers voire par millions comme ce 11 janvier 2015 où la place de la République était noire de monde et où Hollande s’était senti pousser une popularité.

Las. Les Parisiens ne sont pas venus. Ils ne sont pas du matin, que voulez-vous. Ils avaient poney. Ou piscine. Ou stage d’acro-branche. Allez savoir. L’esprit Charlie ne vend plus et la popularité de Hollande est en berne. Encore.

hollande humide et triste (carrée)De ce constat, la presse mainstream ne tirera aucun enseignement. Personne pour oser noter toutes les incohérences, les maladresses de ces commémorations. Personne ne semble vouloir expliquer qu’après les terribles attentats du 13 novembre, peut-être ces commémorations auraient gagné à la sobriété, tant politique que médiatique. Personne pour oser dire que tout ceci sent, encore une fois, la récupération politique à plein nez : les morts qui étaient déjà régulièrement récupérés pour pousser l’un ou l’autre agenda politique, sont maintenant devenus un prétexte permanent pour les politiciens de montrer à quel point ils sont concernés, impliqués, au cœur de l’émotion.

Parce qu’en définitive, le problème est là : de même que seule l’émotion semblait gouverner le pays les jours qui suivirent le 7 janvier, de même que seule l’émotion semblait dicter les prises de décisions hâtives de Hollande après le 13 novembre, tout indique que ces commémorations ne répondent absolument pas à un désir de commémorer, de tenter de faire son deuil, mais de placer, une fois encore, l’émotion au cœur de l’action présidentielle pour des buts tout à fait terre-à-terre de popularité et de manipulation.

Seulement voilà, la politique d’un pays ne peut pas se décider autour de cercueils ou sur un coup de tête. Malheureusement, depuis un an, ce n’est plus que ça.

Ce pays est foutu.

J'accepte les Bitcoins !

1EYt3uNUMKULWM6hUSJvCrNC4cstMPt54h

Vous aussi, foutez Draghi et Yellen dehors, terrorisez l’État et les banques centrales en utilisant Bitcoin, en le promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !

Commentaires165

  1. Le Gnôme

    C’est à croire que le politique qui ne s’invente plus d’avenir ne survit que grâce aux commémorations qui lui permettent de se sentir encore important.

    Honnêtement, le bobo parisien cuve encore sa teuf le dimanche matin, il fallait faire ça un samedi soir pour avoir une chance d’avoir du monde.

      1. Calvin

        Avant de bricoler des plaques, ils nous en ont volées pas mal, des plaques.
        Mais, au moins, on peut dire qu’au PS, ils ne sont pas complètement à côté de la plaque !!!

      2. carpe diem

        on peut également les comparer aux légumes hors sols : sans saveur, ne voient jamais le réel (ou ne veulent pas voir), mais très chers….

  2. Peste et coryza

    Le salafistes doivent trembler en voyant ce ramdam…

    Hollande nous traite comme si nous étions des enfants (émotifs, spontanés, incapables d’autocontrôle). Il n’a pas tord… mais a simplement oublié que les enfants ne se soucient que de ce qui les concernent directement. L’immense majorité des gens hors classe jacassante et bobos n’a strictement rien à (censuré) de Charlie Hebdo. Il y a la taxe d’habitation/foncière à payer, et les soldes.

    Même la fusillade au bataclan n’a provoqué que des haussements d’épaules chez beaucoup de français… car ils n’ont pas la thune pour y aller, et n’y connaissent personne.
    Par contre, du coté des journalistes…

    1. albundy17

      Rhooo, chercher mieux, vous avez forcément quelqu’un qui connait la crémière ou el fils de tartenpion ayant vécu de l’interieur le 13/11. Je suis un ours et en ai trois… lol

      1. Beldchamps

        Et moi une paysanne et j’en ai compté 10, à des degrés compris entre 2 et 4. Le pire c’est que les journaleux ont littéralement harcelé des proches de victimes du Bataclan en pleurnichant « c’est horrible ce qui vous arrive, on compatit, venez témoigner de votre peine auprès de nous …snif … » Bande de charognards ignobles !

  3. figarocifigarola

    Moi je me demande si tout ça ne finit pas, enfin, par se voir… Même pour les velibobos. Savoir s’excuser ne suffit pas a justifier n’importe quel comportement (c’est ce que j’explique a mes enfants). Savoir commémorer ne suffit pas non plus bien évidemment. Et ça commence à se voir que c’est la seule réponse de notre classe dirigeante.

    1. Laurent

      Même impression, ça commence à se voir, même parmi les + aveugles d’entre nous. On sent monter une défiance énorme envers les médias et les peopolitiques. Ça monte lentement, mais surement. Quand tout ce ressentiment accumulé sera visible à la surface de la société, ça va faire très très mal.
      Excellent article, comme d’hab.

      1. Malancourt

        Ca se traduira par une augmentation de l’abstention ou un vote de rejet, rien de plus à mon avis. Les français en général sont prêts à la soumission, pas à casser la baraque.

        Ce qui pourrait les faire changer ce serait de se retrouver le ventre vide, ce qui n’est pas exclu.

        1. Pitre Wielebski

          Vous avez hélas entièrement raison : le français souffle, s’impatiente et râle mais ne bougera pas tant il a peur de perdre ses « acquis » même si cela implique de vivre dans la peur et l’humiliation quotidienne.
          Effectivement, quand viendra le tarissement des différentes aides de l’ état, beaucoup bougeront, mais pas contre le gouvernement, plutôt contre les gens qu’ils jalouseront (bourgeois, chefs d’entreprise…). Ce pays est foutu.

          1. Wapi

            Exactement. La seule inconnue c’est si il y aura une guerre civile ou pas. Des soubressauts violents c’est certain. Mais les français ont trop peur de perdre leur acquis et courberont l’echine: soit devant une dictature ( gauche ou droite peu importe du moment qu’on leur promette monts et merveilles) soit devant les nouveaux barbares…le temps nous le dira.tout cela a un goût amer de decadence romaine.

        2. Laurent

          Je ne crois pas que le français soit soumis. Il calcule juste son coup. Si ça ne vaut pas la peine de retourner le bureau (en gros, si le gain espérer n’est pas suffisant) il ne le fera pas. S’il a trop perdu et/ou rien à perdre, je le pense capable de toutes les révoltes. Mais il y aura forcément un clash, entre ceux qui ont trop et ceux qui ont presque rien.
          Évidemment que celui qui gagne 5000e/mois sans venir au boulot (il y en a, notamment dans la recherche) ne fera jamais la révolution 🙂

    2. Val

      oui oui ça commence a se voir . Mon frère adepte de de pas mal de truc facepalmiques , doté par ailleurs d’une adaptation exceptionnelle au brainwashing , avait -naturellement- voté le grand Mou . L’explosion de sa feuille d’impôt lui a ouvert les yeux et le reste. Certains ne comprennent que « the hard way » comme disent les brits . Bref , ce tres cher frere , que j’adore néanmoins – allez savoir, chacun à ses faiblesses- a VU L’ARNAQUE Juppé !!!! ???? incroyable . On est passé en vitesse lumière ou bien ? a t on changé de dimension ? Ce continuum est il finalement un gruyère ? les cochons volent ils ? nous le saurons dans le prochain numéro de H

        1. albundy17

          A vrai dire, selon les modes de vie géographique, il est fortement probable que les dernières pastilles verte que croquera le vieux barbu (exerçant un métier qui dédouane des salles de sport(s)) seront composées des pseudos restes sans doute toxiques de celui qu annonce son passage à la crémation

    1. Aristarkke

      Ce n’est pas avec « l’opposition » qu’il doit affronter que Peak de la Faribole tremble véritablement.
      Son soi-disant « chef » est contesté par une large part de celle-ci, les concurrents dudit « chef » font se demander s’ils ne sont pas adhérents secrets du PS quand par hasard, ils commentent l’actualité du moment.
      il n’y a aucune proposition (pas besoin de mettre au pluriel) de quoi que ce soit de sérieux pour remettre la Grance d’équerre, à 20 mois de l’élection-phare de la Vme.
      Au contraire, on voit se dessiner une collusion à la suédoise pour que LRPS domine ad vitam aeternam les instances du Pouvoir davantage pour jouir du protocole de ces hautes sphères que pour remonter le pays…

  4. Aristarkke

    Quant aux « réseaux terroristes », on peine à voir les résultats concrets.
    Nous avons surtout vu qu’on peut très bien être classé S et se promener dans tous les sens en Grance, en Belgique ou en Europe sans le moindre tracas.
    C’est là qu’on voit que le système grançais de contrainte est taillé pour assujettir des populations fixes avec un domicile, un travail, des relations sociales qui l’entravent alors que les trublions passent allègrement à travers les mailles de ce même filet, tendu soi-disant pour notre sécurité…

    1. malicorne

      Les fiches « S » ne sont pas des avis de recherche. elles ont été crées au temps de la guerre froide pour suivre les déplacements des agents du Komintern et éventuellement de quelques gros voyous, style  » gang des lyonnais ». En aucun cas pour interpeller ceux y figurant. (ce qui, du PDV renseignement, était une hérésie). Comme dab, les journalistes parlent pour ne dire que des conneries.

        1. Pheldge

          en passant, cher Maître Charcutier, vendez-vous du porc juif dans votre boutique ? le fameux porc Sion !
          Notez bien qu’il fut parfois décevant que cela ne fut point le porc Sion qu’on crut ! 😀

    2. albundy17

      Tu mets le doigt sur quelque chose qui m’hallucine grave. Je suis vraiment un con, j’aime voyager leger, et pourtant ça a l’air vraiment simple quand on voit les parcours des padamalgam.

  5. Gerldam

    C’est gentil de dire que cela « sent la récupération politique à plein nez ». C’est de la récupération politique, point.
    En regardant ce clown (difficile de passer au travers) je me suis fais immédiatement la réflexion. Je dis regarder car, lorsqu’il pointe sa gueule enfarinée, je coupe le son.

  6. plop

    « Un an s’est écoulé depuis les tragiques attentats qui secouèrent la France pendant le mois de janvier 2014. »

    Petite coquille, on parle de Janvier 2015 🙂

      1. Pheldge

        Attention, car comme le disait très justement Henri Queille, « l’immobilisme est en marche et que rien ne saurait l’arrêter ! » 🙂

        1. Beldchamps

          Pheldge, avez-vous rendu hommage à Pierre Boulez ? Le maître de la musique atonale, le symbole du XXème siècle avant-gardiste ?
          OK je sors.

      1. Pheldge

        @ Val : méfie-toi des commentaires de « Goût-LU », c’est des contre-vérités, et des mensonges ! @ Val : « Goût-LU » ment … ah oui ! 😀

  7. olivier R

    L’émotion au pouvoir… c’est exactement ça . Et pas que chez nous. Quand je vois Obama écraser sa larme pour faire passer ses projets de controle des armes aux Etats Unis, j’ai le même sentiment. Hypocrisie, manipulation et surtout, surtout aucune reflexion ou remise en cause.

  8. Royaumont

    Le président commémore…
    Ça progresse, il a au moins l’idée d’un truc à faire pour occuper ses journées.
    Et puis les journalistes ont dû mouiller la chemise pour trouver un intérêt à ce barnum. Il y a des jours où les subventions sont dures à gagner, la servilité est parfois épuisante.
    Cela dit, je me permettrais un moment d’optimisme, j’ai l’impression que nombreux sont ceux qui, en France, prennent la mesure de la situation, en dépit, ou peut-être en réaction à la propagande officielle. Je sens le peuple et la nation prêts à réagir, avec ou sans nos élites, voire contre elles.
    Ce régime politique est foutu, ce pays, pas sûr.

  9. Higgins

    Corto s’est ému également de ce déchaînement lacrymonial: http://corto74.blogspot.fr/2016/01/sobres-les-hommages-sobres.html

    Notons au passage que le maire (et oui, je ne souscrirais au diktat moderne et imbécile du politiquement correct que lorsque la noble profession de tailleur de pipe aura un féminin décent qui ne fera naître un sourire de connivence chez les machos de service) de Paris a largement incriminé Normal 1er pour le désintérêt manifeste observé: « Hommage aux victimes des attentats: Hidalgo explique le peu d’engouement par la présence de Hollande  » (http://www.lexpress.fr/actualite/societe/hommage-aux-victimes-des-attentats-hidalgo-explique-le-peu-d-engouement-par-la-presence-de-hollande_1752197.html). Comme Voltaire l’a dit: « Seigneur, gardez moi de mes amis, mes ennemis, je m’en charge! ».

    1. sam player

      Ca s’appelle l’effet « synthèse » du parti socialiste. Comme pendant leur université d’été, il y a plein de motions qui vont d’un extrême à l’autre et en fin d’université ils établissent une motion qui synthétise l’ensemble, plus une tête ne dépasse et la motion finale est vide. C’est un peu la même façon dont ils établissent leur programme de gouvernement pour l’économie ou contre les attentats ou ici pour la commémoration : une synthèse, un truc vide.

  10. Bonsaï

    Sorti de votre chapeau de magicien, un article fort et efficace balancé à la face des pantins qui prétendent diriger la France.
    On a vu ce week-end qu’ils entendent désormais se comporter davantage en personnages royaux qu’en élus d’une démocratie, allant de l’inauguration d’un musée à la commémoration éplorée d’un fait divers, en passant par la garden-party du 14 juillet. Et accessoirement que le souverain de Tulle n’entend plus délivrer son auguste parole sous n’importe prétexte, se contentant désormais d’un air grave et fortement inspiré…
    Il y a du boulot, comme on dit !

    1. Nathalie

      Au moins que leurs majestés laissent, comme dans toute monarchie constitutionnelle, les parlementaires essayer de faire le boulot. On n’y pense même plus. L’horizon reste obstinément bloqué à 2017.

    2. Calvin

      Hollande est la réincarnation dé Roger Gicquel.
      Quand il y a un accident, un attentat, une pluie battante, c’est sur les pompes à Hollande que cela tombe.
      Heureusement, il s’essuie les pieds…

      1. Nathalie

        Et en même temps je trouve qu’il a une chance de cocu dans son malheur car toutes ces calamités semblent lui réussir… Il est indéboulonnable. On va encore se le coltiner en 2017. Misère.

              1. bibi

                Une primaire à gauche n’est pas exclue compte tenu du fait que Hollande a conditionné sa candidature à une baisse du chômage.
                Comme la ligne Hollande-Valls est minoritaire au PS il se pourrait que certains veuillent provoquer sa chute et forcer le parti à organiser une primaire.

                1. Royaumont

                  Mou 1er a bien compris que le plus grand danger pour lui vient de ses « amis » socialiste. Mais, même en le sachant, il ne parviendra pas à l’éviter s’il est trop fragilisé.
                  L’ironie de l’histoire, c’est qu’il risque le plus de problèmes pour ses idées les moins stupides.

                  1. bibi

                    Hollande est le roi de la synthèse et on a vu ce que ça a donné la dernière fois que le PS a gouverné.
                    Tant que le PS est dans l’opposition la synthèse est malgré toutes les inepties socialistes assez facile à faire ça se complique grandement quand on exerce le pouvoir et la dernière fois ça c’est achevé avec l’explosion de la gauche plurielle et du PS avant le premier tour de la présidentielle aboutissant à l’éviction de Jospin du second tour.

                    Si en 2017 le choix offert au Français est le même que celui de 2012 ça finira très mal.

                2. theo31

                  « Hollande a conditionné sa candidature à une baisse du chômage. »

                  Mais quel âge as-tu pour croire encore au père Noël ? il avait aussi promis une vérification démocratique à mi mandat.

                  Mollande est déjà en campagne malgré son bilan désastreux : il n’y aura donc pas de primaire.

                  1. bibi

                    Je ne crois à rien, je dis juste que cela peut être un prétexte pour certain à gauche d’organiser une primaire, et que c’est une hypothèse à ne pas exclure même si elle me parait peu probable.

            1. Pheldge

              depuis ce matin, les titres des journaux web ont changé … pour retrouvé trace de la contestation de la légitimité de Flamby il faut chercher pour retrouver ce qui était en « Une » de bonne heure :

              lepoint.fr/politique/intellectuels-et-ecologistes-plaident-pour-une-primaire-a-gauche-11-01-2016-2008676_20.php

              et en plus Camba s’y met :
              lepoint.fr/politique/jean-christophe-cambadelis-juge-peu-probable-une-primaire-a-gauche-11-01-2016-2008731_20.php

                1. Pheldge

                  Y ‘avait aussi « Karine Berger a déjà compté jusqu’à l’infini, deux fois … » adaptation par Nono Mon Tambour ( DESS d’égo hypertrophié ) d’un « Chucknorrism » célèbre 🙂

            2. Nomi

              Au contraire, ils sont tellement branque qu’ils sont fichus de se saborder, dans leurs petites guerres de factions internes, en réclamant lesdites primaires. C’est moins probable que des petits arrangements entre kapo, mais ça reste tout à fait envisageable.

      2. Aristarkke

        Tu es bien jeune pour avoir connu Gicquel dans ses œuvres de porter la misère de la situation voire du monde. Fréquenterais-tu assidument les archives de l’ INA pour rattraper ???

  11. Juju

    Vendredi, un SDF qui appelé ses amis devant le commissariat »Allons au bar!Allons au bar! » avec un couteau, prêt à couper le saucisson s’est fait troué la pense…Et la mobilisation général 800 policier en 3h30 prêt a intervenir devant les caméra!
    Cela pour que tout les freecalinous puissent serrer très fort leurs copains en toute quiétude deux jours plus tard sur une place bondé…

      1. bigredebougre

        A Pheldge, 13h31

        Mon ami Pheldge, cette réflexion descartienne tellement utilisée depuis n’a pu échapper à bons nombres de plaisantins dont je fais partie, car à une certaine époque, dans la réparation automobile, compartiment peinture, nous avions fait nôtre(s) ce « cogito ergo sum » par «  je ponce donc j’essuie ». Mais ça, c’était avant…

        1. Pheldge

          J’imagine sans peine ce qu’on doit dire de nos jours dans les mêmes ateliers depuis l’apparition de cette gym soft appelée « pilates » …

  12. Nathalie

    Tout est dit dans ce billet. Et dans la longue cohorte de bavures policières et administratives pointée, on peut se dire que cette politique délirante ne va pas contribuer à rassurer les musulmans qui ne veulent pas se voir mêlés aux fanatiques. On voudrait mettre le feu aux poudres qu’on ne s’y prendrait pas autrement.

    1. Taisson

      @Nathalie – 11 janvier 2016, 10 h 47 min

      « Tout est dit dans ce billet » la dessus on est d’accord ! mais je ne suis pas sur d’ y avoir compris qu’une politique « non délirante » devrait avoir comme objectif de « contribuer à rassurer les musulmans qui ne veulent pas se voir mêlés aux fanatiques » !!!
      On retombe donc dans les litanies humanos-bobos, qui consistent pour l’essentiel à complètement dédouaner les partisans ordinaires de l’islam de leur part importante de responsabilité dans la soit disant dérive de certains d’entre eux vers le fanatisme.
      Tout la splendeur du « pas d’amalgame » dans ce commentaire!! C’est d’ailleurs exactement ce que fait moije, en faisant des commémorations et de l’agitation policière, c’est tout ce que son idéologie lui permet de faire…
      Jusqu’à preuve du contraire, ce sont les non musulmans qui devraient être « rassurés »! devant l’intolérance systématique, et le refus du moindre compromis sociétal des musulmans, en dépit des quelques opérations de com, bien tardives, et bien peu crédibles, pour une fois encore se présenter en victimes, et ils ont raison, puisque ça marche..

      1. Nathalie

        Zut alors… Je ne me voyais pas trop en bobo humanitariste parce que l’islam et moi ça fait vraiment deux. Dans un soucis d’équité je suis sans doute trop naïve. Mais j’ai beaucoup entendu aussi ma famille relater la guerre d’Algérie vécue en direct. Des harkis ayant pris fait et cause pour les Français, et leur ayant sauvé parfois la vie, se sont retrouvés broyés par le système une fois en France ou assassinés abandonnés sur place. Dégâts collatéraux d’une guerre civile me direz vous. La même situation est en passe de se reproduire il semblerait. A la différence qu’aucune échappatoire ne sera possible cette fois pour les souchiens.

    2. Royaumont

      « les musulmans qui ne veulent pas se voir mêlés aux fanatiques.  » Mais ils y sont mêlés, de gré ou de force ! L’islam prêché à la Mecque, au Caire ou à Istanbul, c’est à dire au cœur historique, culturel et spirituel de l’islam les concerne. Si ce qui s’y dit leur déplaît, ils doivent se battre pour imposer une autre vision de l’islam. Et l’imposer d’abord chez eux.
      De simples déclarations d’intention pour se dédouaner ne sont plus suffisantes, cela va vite passer pour de la mauvaise foi si ce n’est pas suivi d’effet.
      Je ne suis pas juge de ce qu’est ou doit être l’islam, mais à ce jour, les plus radicaux parlent au nom de tous et personne ne parvient à les démentir. C’est une querelle interne, dont nous ne pouvons pas nous mêler. Tout ce que nous pouvons faire, c’est en contenir les effets les plus dévastateurs et si cela exige de les mettre tous dans le même sac, tant pis. Et pour paraphraser Tite-Live, c’est juste, parce que c’est nécessaire.

      1. MCA

        @Royaumont – 11 janvier 2016, 13 h 06 min

        « et si cela exige de les mettre tous dans le même sac, tant pis »

        Une pensée très intéressante est celle de Poutine, expliquée par De Villiers (vers la 27ème minute pour ceux qui ne veulent/peuvent pas tout visionner) au sujet des musulmans et comment les russes traitent le problème:

        https://www.youtube.com/watch?v=PgAxCfbQaCo

        Je pense que la bonne solution est là, cela sans extrémisme, avec de la fermeté et de l’humanisme.

        Pour ceux qui ont le temps de le visionner, cet interview est pile dans le sujet du jour.

    3. bibi

      Quand on voit les tarés que sont ceux qui nous sont présentés comme des modérés on voit mal comment on peut voir autre choses que des fanatiques.
      Voici quelques propos du recteur de la mosquée de Bordeaux, un modéré il parait, membre de l’UOIF, dont la devise est « Le Coran est notre Constitution » :
      « Il faut que l’histoire de la France soit réécrite à la lumière de la présence musulmane aujourd’hui »
      « le Califat est une obligation, et la réunion des musulmans autour de ce Calife est une obligation, et tant que les Musulmans ne sont pas réunis autour du Califat, ils sont des pécheurs, sauf ceux qui œuvrent pour instaurer ce Califat »
      « C’est parce que Allah nous a demandé de construire des individus musulmans, des familles musulmanes, des sociétés musulmanes, des états islamiques, un califat islamique qui réunit tous les états islamiques! C’est parce Allah nous a demandé de faire ça qu’on le fait! »

      PS : on lui a donné la légion d’honneur.

      1. Kazar

        « Unb modéré »..Mort de rire. Déclarations récentes d’ERDOGAN : « il n’y a pas d’islam modéré, l’islam est l’islam. Le terme islam modéré est horrible ».
        Dirige un pays de 70 millions de musulmans avec lequel l’UE a repris les pourparlers en vue de son adhésion…
        Tout va bien !!!

        1. Bonsaï

          Cette expression d’islam modéré est une pure invention de politiciens occidentaux, ne connaissant rien du terrain. Parlerait-on de christianisme modéré ou d’hindouisme modéré ?
          S’il est légitime de discerner divers courants dans une religion pour en définir les spécificités, on ne peut leur appliquer des adjectifs qui correspondent plus à des pratiques individuelles qu’à des règles. Un individu peut être modéré dans sa pratique, mais une religion ne peut être plus ou moins modérée. Erdogan a donc raison.

          1. Peste et coryza

            Il faut se méfier des turcs… à chaque fois qu’ils s’énervent, ça finit mal.

            L’histoire parle d’elle même :
            – Attila débarque en Europe, la moitié du continent flambe.
            – Avars, Hongrois, etc… pas glop…
            – Gengis Khan lève les hordes turco mongoles : 10% de la pop mondiale y passe. La pop de Pékin est exterminée.
            – les mongols et les tatars (encore des turcs) débarque en Russie : la pop russe est divisée par 2 (celles des hommes par 4, pas fous les turco mongols…), les russes perdent les techniques de construction en pierre pour 200 ans.
            – les turcs Seljouks arrivent au moyen orient… une part de la pop du moyen orient y passe, des villes entières sont dépeuplées. Pas étonnant que les arabes détestent les turcs.
            – Tamerlan le boiteux décide d’aller voir du pays : 5% de la pop mondiale y passe, des villes entières sont rasées (à Dehli, des pyramides de cranes sont érigées), l’histoire parle de « fléau timouride ». Même les turcs ottomans y passent (Bayezid meure en captivité).
            – Ne parlons pas des ottomans, grand spécialistes en extermination et en empalement. D’ailleurs, les allemandes ont oubliés qu’ils sont allés jusqu’à Vienne la dernière fois, et qu’il a fallu les repousser à grand frais. Juste pour impressionner les défenseurs, les turcs ont flambé toute la basse Autriche, et ont empalé juste 4000 personnes sur le bord des routes…
            – au début du siècle dernier, les jeunes turcs décident de tourner leurs attentions vers les arméniens : 2/3 des arméniens vivant dans l’empire sont éliminés.
            – la notion d’état profond vient de Turquie. La politique y est si alambiquée qu’il est difficile de savoir quelle faction la Turquie combat ou soutient.
            – Erdogan se comporte en Pacha en Europe, traite les turcs vivant en France et en Allemagne comme des membres d’une cinquième colonne à son service, et nous envahit de migrants… et de djihadistes.
            – l’EI, avec son cortège d’atrocités, est une armée mercenaire. Au service de qui ? Maintenant on sait… Erdogan fait partie des clients.
            – Erdogan et sa clique sont dans le fantasme grand turc… il a été capable d’instrumentaliser des turciques jusqu’en Chine (en fait, il n’y a pas un peuple turc, mais des peuples turcs, appelés turciques. Les ouïghours qui font ch*er le pouvoir chinois sont des turciques).

            1. sam player

              P&C tu lui as expliqué que c’est ça qu’est mal à ta turque, celle que tu as fréquentée avant qu’elle te quitte à cause que tu gagnais pas 3000 euros mini ?

              1. Peste et coryza

                Meuh non !
                1 : Sors ça en public, et tu passes pour un affreux nazi bruleur de chatons.
                2 : D’ailleurs, elle même était très fière de son pays et de son histoire (la repentance, c’est vraiment un truc français)…
                3 : Pour la petite histoire, elle s’est trouvée un banquier…
                4 : je n’y vois aucun mal.
                5 : il y a de tout dans l’histoire. Sais tu que lors de la guerre du Canada, les anglais appelaient cette guerre la « french indian war », car les français copulaient gaiement avec les autochtones (il y avait des indiens servant dans l’armée française), au point que les anglais considéraient cela comme de la zoophilie ?

                1. Pheldge

                  Je vois avec plaisir que mon modeste exemple suscite quelques vocations, même parmi les plus récalcitrants …
                  « ça qu’est mal à ta turque » un bon début, encourageant. 🙂
                  J’ai du relire, parce que c’est pas trop le genre de la « maison player ».

                    1. Pheldge

                      Tiens ça me fait penser, le Camarade Kuing Yamang doit bien avoir dans ses carnets , une recette de chiot à la turque, non ?

            2. Bonsaï

              @ P et C, 15:24
              Joli morceau de bravoure, poétique litanie turcophobe, sans doute plus inspirée par des relations personnelles que par des études approfondies…
              Toujours est-il que les actuels déferlants et éventuels apprentis jihadistes, ne relèvent pas de la sphère linguistique indo-européenne comme le turc. Provenant pour la majorité d’entre eux de Syrie et d’Irak, ils sont donc par définition arabophones, l’arabe étant classifié comme langue sémitique.
              C’est donc un procédé intellectuellement discutable que de vouloir déplacer ou diluer des faits historiques ou d’actualités par des manœuvres rhétoriques visant à semer le doute chez le lecteur non averti…

              1. Peste et coryza

                @Bonsai

                Vous vous méprenez…

                1 : Non, je ne suis pas turcophobe. J’ai étudié leur histoire car elle m’intéresse.
                2 : J’ai aussi regardé l’histoire de la perse, des Huns, des gaulois hors de De Bello Gallico…
                3 : la Syrie est dans l’orbite turque depuis Nur Al Din (dynastie Seljouk). La Syrie étant elle même un patchwork de tribus et ethnies (on y trouve même des arméniens).
                4 : ça n’empêche que les turcs ont une histoire qui parle pour eux, et que ça tendance à faire mal quand ils s’énervent.
                5 ; Que Erdogan ait un agenda pan turquiste, ainsi soit-il. Qu’il veuille utiliser les turcs vivant en France et en Allemagne comme une cinquième colonne, ainsi soit-il.
                6 : Erdogan est loin d’être innocent dans l’affaire des migrants.
                7 : Tout le proche orient est un vaste panier de crabe, il n’y aucun innocent dans cette histoire.
                8 : les frères musulmans, secte qui ne nous veut pas du bien, est très puissante en Turquie. Davutoglu en est membre.

                Ce qui m’énerve dans la situation présente, c’est d’être dirigé par des gens corrompus et incompétents, qui vont brosser les dirigeants turcs dans le sens du poil, à notre détriment.

                Je dirai la même chose vis à vis des Saouds, des USA, des Russes (et pourtant je suis russophile), et du Symposium mondial des amateurs de concombres.

  13. PEB

    Non, les Parisiens n’étaient pas à la vraie messe en paroisse. Ils préfèrent l’original liturgique à la copie grotesque robespierrienne.

  14. Nice Olivier

    Donc, pour commémorer la mort d’anarchistes de gauche de Charlie hebdo, ils ont choisi un vieux crouton de droite qui vit en Suisse et à l’os en gelée pour ne pas payer dimpôts en France…

    Y’a pas… 🙂

    1. Pheldge

      J’aurais bien vu Enrico Macias chanter « l’amour fraternel de tous les enfants de tous les pays de la terre, pour que la paix universelle elle règne partout » …

      1. Pheldge

        Patron ( on sacrifiera chaque année un infidèle roti rôti infidèle à ta gloire *) faut décoincer les stéréotypes là aussi : tu prends les mots séparément, y’a zéro faute !

        * que les âmes sensibles prennent bonne note des accents, c’est un appel à la cène, pas un appel au meurtre 🙂

  15. Artiste

    Cette semaine était à gerber ,il faudra créer un ministère de la commémoration
    Hollande à une grande carrière devant lui,quel acteur! A quand un César ?Un croque-mort pour la France slogan de la prochaine campagne.

    1. Royaumont

      Même sur un exercice aussi consensuel que la commémoration, ils arrivent à se prendre les pieds dans le tapis.
      Heureusement qu’ils sont nuls, c’est le meilleur antidote contre leurs tentatives de manipulation. Plus ils en font (cf le billet d’hier), moins ça leur réussit.

    1. Aristarkke

      Le socialisme, c’est vraiment le royaume du mensonge et des faux-semblants… On a surtout vu des images prises au ras du bitume qui donnent évidemment une toute autre impression…

    2. Deres

      Notez bien la partition très nette des français en deux catégories bénéficiant d’un spectacle différent et surtout d’une protection très différente …

      Le 13 novembre, la grande priorité a clairement été d’exfiltrer Hollande et Valls, ce dernier ayant horreur ultime entendu les coups de feu. Autrement dit, pendant les fusillades, de nombreux policiers étaient présents et armés dans le quartier mais occupés à protéger un VIP pendant que les français normaux se faisaient abattre. Il est fort probable que de nombreux autres VIP ont aussi été exfiltré cette nuit là. Mais avec la chape de plomb, il faudra des années pour que ces détails apparaissent discrètement dans des livres ou articles qui ne feront pas la une …

  16. DoS

    What if ?

    Et si finalement l’Etat Français était jaloux des terroristes ?

    Peut on parler de complémentarité quand l’un cause le bonheur de l’autre ?

    Car finalement, contrairement à toute idée logique, c’est exactement ce que font nos élus.

    1- Le méchant n’est pas clairement identifié. Volonté du méchant !
    2- La terreur est auto entretenue par l’État. But du terrorisme
    3- Pire, la France est créatrice de ses propres terroristes made in France

    Alors, si finalement la France était victime d’une sorte de dédoublement de la personnalité. Une schizophrénie paranoïde auto-induite !

    En conclusion cela serait « très positif » pour l’ensemble du monde. Nous sommes tous coupables de quelque chose…..surtout de vouloir porter notre culture, notre religion, notre histoire contre un méchant non identifié.
    (La France ? Le socialisme ?)

    Vite du socialisme pour nous sauver des terroristes.

    1. Deres

      Le manque d’action réelle de nos politique fait que des problèmes de second ordre finissent par devenir critique pour le pays. Depuis Merah en 2012, dans les faits, ils n’avaient toujours rien fait de sérieux sur le sujet et toujours parlé de déséquilibré. Et depuis, il y a eu l’attentat du musée juif, Charlie et le Thalys. Et même maintenant, la réponse reste surtout symbolique et à courte vue.

  17. hub

    je devais aller à Malakoff ce matin, je suis passé devant la plaque inaugurée par Hollande. Il y avait des fleurs en dessous, moitié sur le trottoir, moitié dans le caniveau. Il pleuvait. Ce n’était pas gai pour la pauvre fille qui s’est fait descendre en uniforme… de l’autre côté de la rue, là où des anonymes mettent leur petite bougie, leur petit papier sincère, avec une faute d’orthographe. Bref, un résumé de ce quinquennat: d’un côté la pompe, de l’autre le peuple (le peuple? enfin, c’est à voir)
    Merci H16, de votre article, qui rappelle combien le temps passe… pour rien.

  18. sam player

    Je ne résiste pas à ce HS lu dans Le Figaro :

    ‘Sa mère qui vit en Tunisie a expliqué que son fils l’avait appelée en début de semaine et avait demandé des actes de naissance. Elle est persuadée qu’il n’a jamais voulu attaquer le commissariat, même armé d’un hachoir et d’explosifs factices. Selon elle, il s’est rendu là-bas «pour son passeport». »

    1. Pheldge

      D’ailleurs, il ne faut pas tirer de conclusions hâtives qui nuiraient au vivransamble républicain loué dans « le Monde » entier : comme le rapportait ici même un témoin anonyme, la victime de la barbarie policière ne pouvait pas être ni musulman, ni islamiste, à fortiori, puis qu’il buvait de l’alcool. Ne s’écriait-il pas « Allons au bar, allons au bar … » , invitant ainsi de façon civile et cordiale les forces de l’ordre à venir boire un coup avec lui ?

  19. Pheldge

    Je rajoute quand même qu’il est incroyable, que la faute sur l’orthographe du nom de Wolinski soit passée inaperçue, qu’il n’y ait pas eu plus de barouf autour de cet énorme couac ! Wolinski a été dessinateur politique pour l’Huma, le Nouvel Obs, Match, ce n’était pas un obscur inconnu, et depuis le rédacteur de la liste au graveur de la plaque en passant par le livreur les divers et néanmoins indispensables contrôleurs-vérificateurs, personne n’a été foutu de réagir à temps !
    Incroyable mais vrai ! aussi énorme que si on avait fait une plaque pour le Général en écrivant « Deux gaules » … ça pêche 🙂

    1. Higgins

      Dans ma belle ville, une grande affiche mentionné un programme immobilier (logement, bureau, parking). En très gros, il est précisé que les parkings sont « sous terrains » !.

    1. sam player

      Exactement la connivence avec le pouvoir mais comment pourrait-il en être autrement quand c’est le gouvernement qui distribue la fréquence et la retire (cf Chaîne N°23). De plus ce sont les politiques qui tirent l’audience et on a déjà vu des politiques se décommander pour montrer leur désapprobation du traitement de l’actu. Vivement des chaînes d’opinion bien engagées.

      1. Aristarkke

        Oui mais elles ne pourront pas prendre le chemin vers leurs auditeurs par un canal hertzien classique en raison de la mainmise de l’ Etat à cet endroit. Il ne leur reste qu’internet ou les dazibaos. .

    2. MCA

      Magnifique, encore une pièce de plus à joindre au dossier « télé ».

      Ah ces jeunes, aucune retenue!

      C’est normal, la pauvre doit être en phase « apprentissage du métier »; mais bon, essayer de dire « la vérité » devrait lui passer assez rapidement au profit de dire « la vérité officielle ».

      Je voudrais bien être petite souris pour connaitre ce qu’elle a dû entendre à son retour au bercail.

      Paraît- il que le vent soufflait à 110Km/h hier, certainement un effet collatéral comme dirait H16.

    3. Laurent

      Ah oui c’est terrible ça !
      Et la journalis… présentatrice qui la coupe, en insistant « On vous entend TRÈS TRÈS mal… ». On aurait préféré un « Ferme ta g** si tu veux manger ».
      Pitoyable BFM.

Laisser un commentaire