Comment on se sert de l’Éducation nationale pour la présidentielle 2017

Décidément, l’Éducation nationale et sa ministre, Najat Vallaud-Belkacem, n’aiment guère les écoles hors contrat et les parents qui, un peu trop soucieux de la qualité des enseignements dispensés à leurs enfants, refusent de les livrer au système étatique actuel. Mais derrière les petits coups de canifs que la ministre inflige aux idées de liberté scolaire se cache en réalité un plus noir dessein.

Même si, on le comprendra, cela relève d’une prouesse intellectuelle notoire, admettons la bonne foi de la ministre et concédons ici que son ministère essaye ainsi de reprendre la main devant le développement des écoles hors contrat et l’augmentation sensible du nombre d’enfants scolarisés à la maison. Dans ce cadre, l’Éducation nationale réagit comme tout producteur d’un service en essayant de conserver une part de marché. Bien sûr, la comparaison avec n’importe quel autre producteur privé s’arrête là puisque ce ministère dispose tout de même de la puissance de l’État, et peut faire usage de la coercition lorsque cela lui chante.

D’ailleurs, cela lui chante d’autant plus que l’effort pour endiguer la fuite de petites têtes blondes et autres ne s’inscrit pas du tout dans une recherche des motivations qui poussent les parents à se séparer définitivement de ces enseignements pourtant « gratuits » (puisque payés par tout le monde) et à placer leurs enfants dans de parfois coûteuses structures privées. Autrement dit, l’EdNat fait actuellement tout pour bien signifier que s’échapper des enseignements fournis n’est absolument pas compatible avec le vivre-ensemble, voire anti-républicain et même franchement louche, et qu’il en coûtera donc de nombreux contrôles et autres vexations administratives pour ceux qui s’y risqueraient (dans le respect du choix des parents et de la liberté d’enseignement, cela va de soi, bisous bisous).

education.jpg

Parallèlement, l’EdNat ne fera absolument rien pour se remettre en cause, analyser les symptômes et combattre la maladie. En somme, il n’est pas question de remédier aux raisons qui poussent les parents à fuir le système étatique. Pour le ministère, peu importe que chaque année passée offre de nouvelles occasions de pousser le curseur des enseignements toujours plus loin dans le gloubiboulga, la facilité, l’édulcoration des programmes, l’éparpillement des savoirs sur une myriades de sujets de plus en plus futiles. Peu importe que le niveau des élèves de quatrième corresponde à peine au niveau des élèves de sixième d’il y a 15 ans. Peu importe que l’orthographe, la grammaire, les mathématiques de base, l’histoire et la géographie fondamentales ou ce qui rentrait jadis dans la culture générale de l’homme moyen ne soit même plus à portée des élèves de troisième, dont la majorité est dépassée par des problèmes de règle de trois ou l’usage vaguement correct du conditionnel dans une phrase un peu plus complexe que le triplet navrant Sujet + Verbe + Complément. Peu importe d’ailleurs que cela s’en ressent dans la prose de plus en plus hésitante des jeunes professeurs qui arrivent dans le système.

Ce qui importe au ministère de l’Édulcoration Nationale, c’est que pas un élève n’échappe à sa production de savoirs calibrés. Il faut donc tout faire pour que les bonnes valeurs républicaines (liste à établir, concept à définir, chantier en cours, circulez) soient inculquées, de force s’il le faut, au plus grand nombre, dès tout petit.

Et ça tombe bien, parce qu’en plus, ce but officieux mais évident provoque un effet de bord très désirable pour cette partie du gouvernement qui pense à 2017 : plus on cherche à contrôler, réguler, inspecter et sanctionner l’éducation à domicile et les écoles hors contrat, plus cela excite toute une frange de la population qui y a recours et qui est de toute façon un électorat définitivement perdu pour Hollande et ses sbires.

Mieux encore, cet effet de bord permet une récupération assez systématique par une partie de la droite et le Front National, ce qui permet d’accroître encore le bénéfice retiré de l’opération, en clivant de façon claire le peuple français entre ceux qui, d’un côté, veulent se tenir en dehors de la République (une et indivisible, qu’on vous serine) et les autres, membres joyeux du Vivrensemble officiel qui abondent dans l’anti-communautarisme, la lutte contre la méchante religion qui s’insinue partout, et pour qui l’EdNat forme avant tout du bon citoyen bien dodu et non de l’individu intellectuellement indépendant (pouah, pouah, berk, berk).

En somme, en cognant sur les écoles hors contrat et sur la tendance au homeschooling, on déclenche une réaction du Front National et on pousse autant de monde dans ses bras plutôt que dans une droite traditionnelle encore une fois complètement à la ramasse sur ces questions.

C’est tellement vrai, tellement simple et tellement évident que la petite Najat ne s’en tient même pas là.

najat vallaud belkacem scrogneugneuAu-delà de son discours lénifiant (léninifiant ?) concernant les décrocheurs, la proposition de leur distribuer 1000€ s’ils reviennent dans le giron républicain n’est absolument pas étrangère à cette démarche d’ensemble. Coté pile, la République s’occupe de ses laissés pour compte et leur file des cacahuètes pour refaire partie du groupe et recevoir le bon enseignement citoyen & festif qui ne permet pas de décrocher un travail mais, en tout cas, permet de voter comme il faut pour plus d’État quand on le lui demande. Côté face, on va encore exciter un peu la populace, à peu de frais : c’est un projet qui, tant qu’il n’est que projet, ne coûte rien, et qui a peu de chance de voir effectivement le jour. Et cette excitation va directement bénéficier au Front National au détriment d’une droite invertébrée, rampant mollement dans son silence mortifié et son fromage blanc idéologique gluant.

Et on observe exactement le même mécanisme lorsque la ministricule, frétillante d’aise à l’idée d’en remettre une couche, déclarait récemment au micro de Bourdin vouloir intégrer les « enseignements de langues et de cultures des communautés d’origine » au programme de CP dès l’année prochaine, ce que beaucoup ont interprété comme l’introduction de l’Arabe comme langue enseignée à ce niveau. Peu importe ce qui était envisagé réellement, les petits couinements explicatifs de Vallaud-Belkacem ont été rapidement couverts par les cris d’outrage de toute un frange de la population, Front National en tête, qui rappelle (sans qu’on puisse lui donner tort pour le coup) qu’avant ces langues exotiques, le français devrait probablement être un peu mieux enseigné. Et peu importe si, finalement, l’arabe est ou non proposé à l’étude en CP : le but de l’impétrante est rempli puisqu’on a très probablement réussi à jeter quelques nouveaux électeurs outrés dans les bras d’un FN bien seul à rappeler quelques évidences.

Et ça marche, très bien même : la stratégie, que j’expliquais récemment, qui consiste à tout faire pour avoir un second tour Hollande-Marine Le Pen, se nourrit précisément de ce genre de petits actes fielleux d’une ministre dogmatique et probablement encore toute étonnée d’être parvenue si vite à un tel poste alors qu’elle n’en a visiblement pas les capacités : en faisant ainsi, elle sert d’ustensile pratique pour son maître qui prouve encore à quel point il est prêt à toutes les bassesses et toutes les ignominies pour simplement conserver le pouvoir.

Education

Commentaires196

  1. Le Gnôme

    Le seul principe républicain qui subsiste est « je ne veux voir qu’une tête. » Finalement, il faut réduire le peuple à un troupeau, bêlant si possible.

  2. acarel

    Le gouvernement n’aurait-il pas peur du « je ne paie que ce que j’utilise » Ou irions nous ainsi…vers la liberté ?

  3. Higgins

    Elle est jolie mais est, de mon point de vue, incontestablement la personne la plus dangereuse et la plus pernicieuse de ce gouvernement, pas une potiche comme d’autres. Elle met en œuvre avec une application et un zèle qui ne se démentent pas un programme de destruction massif et définitif de ce qui reste du système scolaire français. Du bel ouvrage, totalement délétère mais du bel ouvrage. Bravo l’artiste.
    Personnellement, je devrai être définitivement débarrassé de cette engeance, l’EN, dans quelques semaines.Pour compléter ce post, en français, plus le niveau général baisse, plus les pédagologues de tout poil évoquent des concepts linguistiques ou utilisent des termes techniques qui, si moi, m’obligent à sortir mon Bescherel et mon dictionnaire pour les comprendre, doivent rappeler vaguement, à ceux qui en sont capables dans les classes (il y en a-t-il un?), à quoi pouvait ressembler le sanscrit archaïque. Comme ces entreprises ou services publics que le monde ne nous envient pas, l’EN est une quintessence de la catastrophe à la française. A supprimer de toute urgence.

    1. Lambda Expression

      la nov langue infecte tout, meme au foot
      Il est sur ses appuis => il est debout
      Il a perdu ses appuis => il est tombe

      Le commissaire de police a ete mortellement blessé, l’assaillant a été abattu.
      notez la subtile difference pour dire la meme chose.

        1. Marianne

          Sur le modèle de « pulloveur » (nouvelle orthographe), je crois que ce sera plutôt « crossoveur »… Et non, je ne plaisante pas pour la nouvelle orthographe, d’ailleurs le comité responsable s’appelle Renouvo, c’est dire si ça innove dur.

                1. Pheldge

                  je disconviens courtoisement, les attributs génitaux vont par paires, donc c’est soit rien soit le pluriel, pas le singulier !

                  1. BDC

                    Ô mon bon maître Pheldge, permettez que je vous corrige : « par paire » est au singulier, on considère en effet chaque paire séparément (une à la fois). En revanche d’accord avec le « sans ovaires » au pluriel, le contraire étant « avec ovaires ».

              1. Français

                C’est toujours le même problème!
                Il y en a pour qui l’ovaire est à moitié plein et pour d’autres il est à moitié vide!

              1. Pheldge

                comme dirait Mozart, »une ovairture pour ma flûte enchantée ! »
                C’est ainsi que le génial musicien inventa … la braguette 😀

  4. Aloux

    Le plus désespérant, c’est que beaucoup se rendent compte de la stratégie de Hollande, mais beaucoup plus encore ne semblent guère capable de réfléchir au-delà de « FN=no pasaran ! » et tomberont dans le panneau le moment venu.

    Tous les présidents français depuis Mitterrand ont été des calamités, mais Hollande, sous ses airs faussement bonhommes, est une catastrophe d’ampleur biblique. Et en l’état actuel des choses le plus probable c’est qu’on en reprenne jusqu’en 2022.

    1. albundy17

      il faut avouer qu’il est doué pour sa carrière, a se demander s’il n’est pas à l’origine des histoires du sofitel.

      comme vous, j’ai bien le sentiment que l’on n’a pas fini de voir sa tronche à l’Élysée

      1. Français

        On aurait trouvé un scooter traîner à l’entrée du personnel!
        N’oubliez tout de même pas qu’on l’appelle non pas Plata mais Zizi Rider!
        Et comme vous, je crains le retour du Zizi en 2017.
        l’EN fait des ravages chez les futurs électeurs, et la piqûre de rappel arrive régulièrement en même temps que l’argent gratuit…
        Il se fera réélire sur la baisse du prix du pass Navigo!

    2. Marabout

      Bonne question : avec qui la chute sera-t-elle plus rapide ? À ma « droite », une étatiste enragée, mais qui s’affiche patriote. À ma gauche, un flamby qui sape le pays avec l’opiniatreté d’un nain dans la Moria, mais qui essaye d’en presser tout le mithril…

  5. Eddie

    L’idée d’intégrer les « enseignements de langues et de cultures des communautés d’origine » au programme de CP est complètement saugrenue.

    Si une famille d’immigrants magrébins se casse le Q à émigrer en France, je doute que ce soit pour que leurs mômes apprennent l’arabe dès la CP! Vous imagez les discussions: « Émigrons en France, nos enfants pourrons apprendre l’arabe! »

    Comme si le destin des enfants d’immigrés espagnols ou italiens d’antan avait été changé s’ils avaient appris l’espagnol ou l’italien à la communale…

    Si l’on veut transmettre sa langue maternelle à ses enfants, il n’y a pas besoin de l’école pour ça.

    Donc au delà de la visée politique, cette décision est surtout complètement con. Bien à l’image du gouvernement actuel à vrai dire.

      1. Deres

        Le but est de conserver les immigrants dans des communauté et dans un état de dépendance du pouvoir. Un immigrant intégré ne votera plus obligatoirement à gauche et il faudra de vrais idées pour gagner son vote. Donc il faut le communautariser pour pouvoir clientéliser cette communauté. CQFD.

        1. guillaume_rc

          @ Eddie
          Vous oubliez qu’il y a un nombre (difficile à quantifier il est vrai) non négligeable d’immigrés pour lesquels l’intégration importe peu.
          J’en connais qui sont depuis 20 ans en France et qui ne parlent toujours pas Français !!!

          1. René-Pierre Samary

            « il y a un nombre non négligeable d’immigrés pour lesquels l’intégration importe peu. »
            C’est sans doute vrai, mais le fait de ne pas parler français n’est pas une preuve suffisante. La capcité d’apprendre la langue d’un pays d’adoption dépend aussi de la difficulté à le faire, et de la volonté de le faire. La mère de mon ex, polonaise d’origine, qui ne travaillait pas au-dehors, qui ne fréquentait pratiquement que des amis polonais, ne parlait que quelques mots de français au bout de quinze ans. Ses enfants parlaient polonais avec elle. Charmante femme au demeurant…

  6. Royaumont

    Pour ceux qui veulent résister :
    en français, la plupart des manuels sacrifie à la doxa officielle, avec le résultat ridicule dont on a déjà abondamment parlé. Le manuel « terre des lettres » échappe au désastre. On y trouve même, horresco referens, une image d’une vierge de Raphael…
    En histoire, ceux qui veulent sortir des équations, 18ème = esclavage, 19ème = colonialisme et 20ème = collaboration, peuvent aller sur le site de la fondation Aristote, qui propose un manuel d’histoire pour le collège. Le titre est une provocation à lui tout seul : « les grandes heures de l’histoire de France ». Ça n’a l’air de rien, mais ça suffit à filer des boutons à un gauchiste bien formaté.

  7. Calvin

    L’histoire des mille euros est vraiment pathétique. En plus, dans un premier temps, les enseignants vont être navrés de voir qu’il est si difficile de les augmenter alors que l’on peut claquer du pognon pour ceux qui se foutent de l’école.
    Bon, dans un second temps, ils se rappelleront que FH a lâché de belles promesses d’argent pour 2017 et voteront pour lui. Ouf !!

    1. Royaumont

      Comme tu dis, ce sont des promesses. Avant cette dernière saillie, il y en avait déjà pour 18 milliards. Mollusque 1er n’en a pas le 1er centime. On sait que 90% au moins ne seront pas tenues.
      Le problème, avec les promesses électorales, c’est qu’il faut inspirer un minimum de confiance pour que quelqu’un y croit.

      1. Calvin

        Comment ça, il n’en a pas le premier centime ? Regarde dans tes poches, sur tes livrets, tes placements, tes lingots, tes pourliches, tes bénefs… ce que tu as sué de ton front, FH te le sucera jusqu’au fond.

          1. Royaumont

            Il propose déjà de supprimer le poste de 1er ministre, de n’avoir qu’une seule assemblée et des parcours législatifs accélérés.
            En fait, Pédalo 1er se verrait bien en dictateur.
            Il n’est pas que minable, il est surtout toxique.

  8. hub

    le 1/3 de mes collègues (et je suis dans ce qu’on appelle un grand lycée parisien) voisine la dépression : un bac qui n’a aucune valeur, très formaliste et sans utilité aucune pour l’avenir des études (sans compter que NVB a dit gentiment qu’à cause des grèves et des inondations il faudra être complaisant sur les retards… mais l’épreuve finira toujours à la même heure) ; une pression administrative de plus en plus importante ; quelques parents qui contestent chaque note; des élèves loin d’être bêtes, mais sans rigueur ni ambition d’aucune sorte, et d’une culture très parcellaire, et dont l’absentéisme croît. Difficile dans ces conditions de former à une pensée structurée, enrichie des grands exemples du passé (car oui, c’est l’ambition de pas mal de profs).
    Quand nous verrons paraître les élèves issus du collège NVB, la dépression sera générale…

    Mais bon, le sujet est un marronnier….

  9. Bonsaï

    NVB est une figure satanique, yeux de gazelle et langue de feu. Elle est la quintessence de l’œuvre colonisatrice de la France, le colonisé qui se retourne contre son ancien maître…
    Il y a cinquante ans, personne n’aurait pu prévoir un tel déclin de l’EN, puis vint mai 68 et déjà les barbares aux barricades. Puis les gouvernements successifs désireux de faire étal de modernisme ont fomenté le projet héroïque de casser le « mammouth » comme disait à l’époque un autre ministre de la culture.
    Et on y est presque arrivé, le peuple n’est avide que de pain et de jeux, beaucoup de jeux et un tel peuple est plus facile à manipuler.

    1. hub

      Claude Allègre, auteur de la phrase sur le mammouth était ministre de l’éducation nationale, pas de la culture, et de 1997 à 2000

            1. hub

              oui, ceux qui auront le bac de toute façon… mais après tout on peut élargir aux présidentiables (ils sont presque aussi nombreux que les candidats du bac cette année!).
              Soyons ivres!

        1. albundy17

          C’est une des caractéristiques femelle, passer du coq à l’âne en y voyant un lien….

          lesetourderiesdelodie.files.wordpress.com/2012/11/watermark-php.jpg

            1. albundy17

              Un peu comme faire l’analogie entre deux phrases car toutes deux ont des virgules ?

              ça me fait penser à ma mère, qui pour raconter qu’il pleut (dans le nord, lol), arrive dans la même phrase a me tenir au courant de toute la famille a peu près proche, par analogie féminine…

          1. Vodkaman

            Et de passer du coq à l’âne ça ne fait pas mal au c.l de la poule ???

            Vous fatiguez pas, je connais le chemin vers la sortie…

      1. albundy17

        Je ne connais de cet homme que son « dégraisser le mammouth » et ses positions climato-sceptiques, ce qui le rends assez sympathique. Il est mort ?

          1. theo31

            Il avait été affublé pour équilibrer avec sa connerie (à elle bien sûr) d’une certaine Ségolène qui avait proposé l’interdiction des strings au collège. Dutroux avait été pressenti pour effectuer les contrôles.

            1. Peste et coryza

              Ce qui devrait être du bon sens. Le string, c’est pour des femmes adultes, pas pour des gamines, sauf si elles se destinent à une carrière de courtisane.
              Mais, d’un autre coté, cela peut amuser les garçons… y compris les couper avec des ciseaux.

            2. albundy17

              Savez vous ce que dit une taupe dans la cave de marc ?

              « Pardon mademoiselle… Pardon mademoiselle…Pardon mademoiselle… » etc…

  10. Kazar

    C’est désespérant !! Comment allons-nous les arrêter ? Parce qu’au delà des constats, il faudra bien trouver une solution pour sauver notre pays et nos enfants. Ne resterait-il que l’exil ? Et pour où ? Toujours les mêmes questions…

    1. Calvin

      Il reste l’exil de l’intérieur.
      Continuer à fréquenter les écoles (privées sous contrat) mais, chaque soir, déconstruire la vulgate marxiste.
      ce qui n’est pas si dur car elle s’appuie sur des contre-vérités et des impasses logiques. Il suffit de pousser plus loin les « raisonnements » enseignés pour que l’élève se rende compte de l’erreur. Au début, c’est du boulot, ensuite, le jeune arrive à le faire de lui-même.

      1. albundy17

        La déprogrammation est extrêmement ardue, au contraire, les enfants baignent dans ce jus continuellement, et il ne reste aux parents que quelques minutes par jour, tout au plus.

        1. Calvin

          Quelques minutes ? Mais ce sont leurs enfants, m….
          Je préfère sacrifier mes hobbies pour sauver mes enfants.
          La déprogrammation se fait petit à petit en faisant appel à leurs connaissances et en les faisant réciter. A un moment, ils touchent du doigt l’incohérence.
          Il ne faut pas commencer à dire : « l’école te ment. » Il faut que les enfants arrivent à voir les impasses. Et là, le parent peut le rassurer en expliquant que beaucoup de chose sont de la propagande.

          1. Pheldge

            Calvin , mon petit, tu es jeune, toi, mais les enfants qui rentrent de l’école avec le cerveau farci de propagande, pour les déprogrammer, il faut du temps, ce que les parents n’ont pas toujours, indépendamment de leurs passes-temps et hobbies

            1. BDC

              Et c’est pas fini, faut encore leur faire comprendre qu’il doivent malgré tout réciter la vulgate marxiste pour avoir de bonnes notes et le diplôme, à l’âge de l’adolescence rebelle c’est pas gagné.

              1. albundy17

                sans parler du vivre ensemble, ce sont des heures de colles s’il ne sont pas dans le moule et ne font qu’émettre quelques interrogations

              2. bibi

                J’ai appris qu’au bac il ne fallait pas dire du mal du communisme ni en philosophie en expliquant pourquoi le communisme est impossible et fini toujours en massacre de masse.
                Je crois qu’en histoire quand on disserte sur le plan Marshall il faut éviter de parler de satan communiste en parlant du bloc de l’est.

                C’était il y a déjà fort longtemps mais tout de même après l’effondrement de l’URSS, je pensais que bêtement à l’époque que plus personne de sensé ne pouvez décemment oser encore croire au communisme.

              3. Quiet Desperation

                J’ai eu quatre enfants : je n’ai jamais cherché à les influencer politiquement parlant, mais ils m’ont vu vivre et travailler, et ont eu accès à ma bibliothèque et mes lectures…

                Et très peu de « télé »…

                Malgré leurs différents parcours scolaires et leurs amis « dans le moule », ils n’ont jamais viré à gauche, sachant se fondre parfois dans la masse pour survivre en milieu hostile…

                J’ai tendance à penser que, du point de vue comportemental, Changeux est dans le vrai.

                  1. Pheldge

                    Je serais moins affirmatif, Jésus a bien montré l’exemple … mais qui fabrique encore des croix aujourd’hui, hein ? son message s’est perdu ! 🙂

                    1. albundy17

                      Que nenni, une célébration du jour de la croix se déroule annuellement (pakistan il me semble(si !)) ou des très croyant se font crucifier, à tel point que le gvt a dû mettre le holà (la gauche) sur les clous, et inciter les gens a ne recourir qu’aux cordages, comme ça se faisait d’ailleurs majoritairement à l’époque sus citée

                    2. Pheldge

                      oui Albundy, aux Philippines ils font ça (au Pakistan ça m’étonnerait fort , il ne doit pas y avoir beaucoup de Chrétiens vivants, en dehors des diplomates étrangers ) pour témoigner leur foi.
                      Mais sur 2,4 Milliards d’individus, ça fait pas lerche ! 😉

            2. albundy17

              Calvin, je n’aurais pas mieux dit que le sieur Pheldge, les journées sont bien courtes, les soirs encore plus.

              Evidemment qu’il ne faut pas dire « l’école te ment », et franchement, rassurer un gamin en lui disant que tout est propagande, c’est raté d’avance, de quoi en faire un schizo en 2 temps 3 mouvements.

              Pour ma part, j’ai habitué les miens a ne croire personne, surtout moi, mais a recouper.

              C’est le « surtout pas moi » qui les a interloqué, mais ça reste tout de même des gamins dans le confort socialiste de leur status

              1. René-Pierre Samary

                Désintoxiquer les enfants au jour le jour, je n’y crois pas trop. Mais tout peut s’arranger plus tard, à partir de la vingtaine, si les liens parents/enfants existent encore, si nos arguments tiennent la route, et basés sur du concret, si notre exemple de vie n’est pas trop incohérent avec la théorie…
                N’oublions pas non plus que beaucoup d’enfants ne vivent pas avec leur père, et qu’il ne faut pas attendre des mères d’aller contre l’esprit du temps. La femme est consensuelle…
                (Sur un plateau, celle-là, mon cher Pheldge)

              2. Pheldge

                Ahhhh, je bois du lait adouci de miel ! « je n’aurais pas mieux dit que le sieur Pheldge » l’aveu, par albundy17, 14 juin 2016, 12 h 04 min 🙂

          2. Français

            Salut Calvin,
            j’y passe 1heure par jour pour déconstruire les conneries en CP!
            Pour moi c’est crucial et ce n’est pas un effort! Je ne peux pas laisser ma fille comme ça.
            la programmation est tous azimuts! de la manière de manger à l’école, de prononcer des articles, d’aborder un exercice, de compter, d’appréhender la logique des chiffres et les enchaînements logique, les allusions à l’histoire, la réussite, et tout ce que l’enfant ne dit pas et qui forge ses réflexes comportementaux (le bien , la délation, le mal, le mensonge, la récompense, l’effort et sa justification,………..)
            l’être humain est ainsi fait que comme les autres animaux, il cherchera le moindre effort pour obtenir le meilleur réconfort.
            On ne peut plus déprogrammer, à mon avis après la maternelle!
            c’est la raison pour laquelle on abandonne le privé sous contrat EN quitte à se faire persécuter dans le hors contrat! Nous n’avons pas fait un enfant pour lui faire perdre sa vie à croire des énormités au service d’un groupuscule de connards, tous gauchistes soient-ils.

            1. exilé

              Vous avez pleinement raison,. J’ai choisi ça pour mes enfants, après la maternelle:gros sacrifices financiers à la clé, mais que du bonheur aujourd’hui quand on se retrouve en famille. J’ose penser que mes enfants savent à minima raisonner.(et lire, écrire et compter)
              Choix d’un enseignement sur du « dur » (français, maths, histoire geo) permettant aux parents que nous étions de nous éclater ensuite sur tout l’accessoire qu’on veut fourguer aux gamins comme l’essentiel dans l’EN.
              Pas de télé, juste les vidéos choisies et regardées en famille .Beaucoup de lectures pendant les trajets en voiture. des musées, du cinéma, de la musique classique quand ils étaient petits (le reste, ils le découvrent sans nous en général, et nous le font découvrir ce qui est sympa. on fait même mine de ne pas connaitre, important d’être un peu le ringard si on veut qu’ils se contruisent),

              Et pas d’usure liée à la lutte contre ce qu’ils apprennent dans un endroit où ils passent plus de temps qu’avec vous tout de même!

              1. Pheldge

                Vous devriez avoir honte, bourreau d’enfant ! Priver votre progéniture de la Révélation Socialiste, c’est odieux, cruel et inhumain ! 😀

                  1. Français

                    c’est vrai que l’ombre du totem socialiste, s’allongeant sur le sol d’un soir d’été, sans nappes qui tombent en miettes aux balcons (J.Brel), c’est beauuuu…..
                    Plus sérieusement, nous avions pourtant opté pour du privé sous contrat en maternelle, et la petite est en fin de cp.
                    Mais depuis l’élection de Morneface, euh non, de notre vaillant étalon casqué motorisé national à profil de charcutier des années 50 (il faut un casque spécial!), il y a vraiment de l’agressivité dans les attaques gauchistes à l’école. La politique est partout même sur la première de couverture des livres en cp: « Ouvrage réalisé avec l’orthographe conseillée par le ministère de l’éducation nationale »! Quand on entend les ministres avoir des raisonnements logiques douteux, on peut se poser des questions sur leurs capacités de langage…
                    Et j’en passe des bien pires, mais H16 va couper la ligne je suis trop long.

        2. Scarlet Pimpernel

          J’aime beaucoup l’idée de baptiser une rue du nom de Robespierre…. Elle va plaire aux Lucs sur Boulogne et, plus généralement, en Vendée…

          1. BDC

            En Vendée … J’aimerais bien savoir combien de Vendéens jeunes générations connaissent leur histoire de la Terreur, mon échantillon prouve malheureusement que l’EN fait du bon boulot.

            1. Higgins

              Le souvenir est assez vivace. Je peux en témoigner. Le Puy du fou joue un rôle plutôt important. De toute manière, ça se saurait si on apprenait quelque chose au sein de l’EN.

              1. bibi

                Au sein de l’EN on apprend à fermer sa gueule faire ses heures de présence et rentrer chez soi.
                Cela est bien sur valable pour les personnels comme pour les élèves.

          2. Vodkaman

            Tout n’est donc pas perdu pour une rue Division das Reich à Oradour si je comprends bien, juste une question de temps ???

            PS : je ne fais que remettre en parallèle deux évènements sordides, ce n’est pas un souhait de ma part.

        3. Gerldam

          C’est pourquoi, les grands-parents qui, eux, ont étudié avant 1968 peuvent utilement compenser les méfaits de cette désécole. De plus, ils ont beaucoup plus de temps que les parents.

  11. marcngl

    Primes pour ceux qui se sont barrés pour qu’ils reviennent (à quoi servent les allocations familiales?), suppression de la bourse au mérite il y a quelques mois : tout va bien pour niveler par le bas.
    C’est comme la prime de présence….
    C’est tout le relativisme destructeur en action :
    La norme devient anormale,
    La guerre c’est la paix, l’ignorance c’est la force,
    etc…

  12. Ca suffit

    Qui peut me citer le nom d’un seul pays dirigé par autant de double-nationaux, quand ce n’est pas triple pour certains sénateurs?

      1. Taisson

        Loyauté remplacée par une indifférence méprisante dans le meilleur des cas, et par la haine pour le plus grand nombre…

      1. Taisson

        Exact, mais la comparaison est difficile.
        Quand il n’y à plus rien sur place, il faut bien venir d’ailleurs pour reconstruire.

        En France, les « doubles nationaux » qui se sont infiltrés dans toutes les structures dirigeantes ne sont pas la pour construire, mais juste pour profiter de notre imbécillité collective pour la conquête sans risques de ce pays.

        Pour continuer la comparaison: Imaginons qu’en l’an 2100, les innombrables descendants de Français qui ont fui tentent de revenir dans le pays de leurs ancêtres.
        Combien de nationalités administratives auront ils?

        Doit on en passer par une « diaspora » pour le peuple de France?

        Imaginons aussi, aujourd’hui, un gouvernement qui souhaiterait reprendre la seine st Denis, ou les quartiers nord de Marseille.
        Au bout de combien de temps lui enverrait on les troupes de l’ ONU ?
        Au bout de combien de temps son leader finirait il dans les prisons internationales?

        1. Deres

          Les zones de non-droit me font vraiment penser à al manière dont la « révolution » s’est déroulé en Syrie. Dans les faits, dans un pays non homogènes ethniquement, certaines banlieues de Damas ou d’Alep ont fait sécession. On peut très bien imaginer une guerre civile en France avec certaines villes de banlieue assiégés par le gouvernement et suffisamment proche pour tirer au mortier sur le centre-ville. Un peu la commune de Paris à l’envers …

          1. Higgins

            Pour le moment, la zone de non-droit est boulevard des Invalides. Je les entends de mon bureau. Heureusement que nous sommes sous le régime de l’état d’urgence. Jamais je n’aurai imaginer que ce pays comptait autant d’abrutis.

            1. Peste et coryza

              « Les abrutis sont la chose la plus répandue au monde » : Shakespeare.
              « Que veulent-ils ? Des baffes ! » : la petite fille, et Pile ou Face, Chroniques de la Lune noire.

  13. guillaume_rc

    « il est prêt à toutes les bassesses et toutes les ignominies pour simplement conserver le pouvoir » et organise un second tour PS-FN.

    Constat évident

    Mais on est en train de voir que Mélenchon (ou peut-êter) Montebourg pourront peut être le dépasser à gauche ou en tout cas lui siphonner un nombre important de voix.
    Il n’est donc pas si sûr d’être au second tour, l’enflure.

    Vous me direz un second tour Mélenchon-Le Pen, il y a de quoi se flinguer.

    1. Gerldam

      Un second tour Mélanchon-Le Pen, ce ne serait pas si mauvais, car la catastrophe arriverait beaucpup plus vite que sinon, et nous sommes pas mal ici à croire que, sans une vraie cata, ce pays ne changera jamais et s’enfoncera peu à peu dans la m…

  14. Français

    Tout est dis ou presque! Il est bien ce H16, vous le connaissez? 🙂
    Cela dit, il a oublié notamment l’impact sur le personnel enseignant qui lui aussi, selon le degré de ses tendances gauchisantes citoyennes « multidiversifiantes », en remet une couche en cours, se croyant protégé par sa mini-ministre issue de la diversité (d’origine maghrébine), qui se dit prête pour le bienêtre de tous ceux qui votent pour son idole pourvoyeur de marocain(pardon), à transformer la communale en école coranique!
    Mais ne soyons tout de même pas trop tranquilles, car à l’instar de l’interdiction subite de circuler à Paris pour les véhicules d’avant 1997 au 1er juillet 2016, et qui va s’étendre à toutes les villes importantes socialistes de France, d’autres décisions liberticides pourraient bien être prises alors même que le la population habituée à un minimum de libertés n’y
    Ce système est moribond car les marges de manoeuvres financières fondent , et ses dirigeants deviennent de plus en plus agressifs pour cela.
    Si ce n’était pas le cas, il y a longtemps qu’ils auraient pris ce type de décisions.
    Préparons-nous à devoir réagir physiquement pour sauver nos libertés.

  15. AshenNedra

    J’ai envie de me pendre, à vous lire.

    Franchement, tout cela est beaucoup plus inquiétant, je trouve, que la gabegie économique.

    L’économie, ça peut toujours aller mieux.

    En revanche, formater les jeunes consciences et ainsi faire perdre la capacité à apprendre et à discerner intellectuellement le faux du vrai. Se baigner ainsi sans vergogne dans une fange de relativisme absolu, c’est beaucoup plus grave.

    Je n’ai pas encore d’enfants et j’ai passé mon bac en 1998. Je n’avais pas grand chose à critiquer à l’époque. Le primaire, le collège et le lycée français offraient encore un académisme de bon aloi et un apprentissage rigoureux mais ouvert.

    La seule exception était peut être l’apprentissage des langues étrangères, sans doute handicapé par ce classicisme, cette tradition académique d’une langue jadis influente, ainsi qu’une pédagogie sans doute par trop rigide et concentrée sur la grammaire et la production écrite.

    Jusqu’où sommes-nous descendus, déjà? Et comment, oui comment en sortir hors le recours à la force?

    1. albundy17

      Recours à la force, je crains que ce ne soit peine perdue, le droit est là…

      La russie s’est simplement effondrée sous son poids, c’est pour ça qu’il faut voter hollande aux prochaines elections

    2. Français

      Je ne voudrais certainement pas que vous vous pendiez après m’avoir lu!
      Si j’écris des commentaires, c’est pour encourager et m’encourager à me battre!

      Je suis exactement de votre avis, ce que fait l’EN est le plus grave.
      Je suis père d’une fille en CP, et nous irons l’an prochain nous faire persécuter dans le hors contrat! Mais bachelier en 1986, je peux certifier que le bourrage de crâne était déjà très actif! Je fais le pari que vous êtes une femme, et donc bachelière en 98, vous n’avez toujours pas conscience du bourrage de crâne dont vous avez fait l’objet! et c’est cela le plus grave. l’ablation du sens critique, la perversion des concepts, la manipulation, and so on…

      1. AshenNedra

        Pari perdu…je suis de sexe masculin. J’étais en S spé maths, par contre et bon élève jusqu’à l’optimisation du travail en fonction des coefficients des matières.

        Le bourrage de crâne c’était sans doute surtout en histoire?

        On s’en fichait un peu pour être honnête – de l’histoire-et nous nous moquions gentiment des rares professeurs « engagés » ou farfelus.

        1. Français

          Désolé Monsieur! C’était une impression.
          C’est vrai que pour moi, l’économie était très…keynésienne!
          Mais à Paris IX, qui sélectionnait sans le dire, c’était plus diversifié avec les associations gauchistes qui tentaient de faire des adhérents à coups de disquettes moins chères! Ils étaient navrants!

        2. BDC

          Un copain ! Oui à notre époque j’ai le souvenir que c’était surtout en histoire/géo/éducation civique (vive l’Europe). Il n’y avait pas de lobby LGBT et chez moi pas de « touche pas à mon pote ». Mais on a eu des instits d’un excellent niveau que ne connaîtront pas nos enfants, c’est ça qui me désole le plus. Ensuite à la fac d’économie effectivement Keynes occupait les 3/4 du programme.

          1. Français

            En ce qui me concerne, les seuls professeurs parfaits que j’ai eu, étaient au collège hors contrat. Ils étaient ingénieurs, chercheurs.
            et l’histoire ne se limitait pas à l’esclavage.
            A Paris IX, il y avait de bon profs et un alcoolique qui venait avec sa bière, mais qui ne s’est jamais attaqué à la propriété privée.
            On apprenait à déchiffrer les magouillage de MITMIT avec la compta nat, et je voyais à la BFCE pendant les vacances, l’armement qu’il avait vendu à l’IRAK, vente garantie par la coface, mais qu’il disait ne pas avoir vendu! MITMIT quoi! Le début de la fin pour la France.
            Evidemment, LGBT ne voulait rien dire, puisque les opérations n’étaient pas au point, et Il y avait des ratés…
            La protubérance gauchiste ne s’était pas encore nourrit de la tumeur Mitterrandienne! Il me semble que la recherche sur les techniques d’ablation que désirait certains homosexuels masculins, aurait du être dirigée plutôt vers d’autres destinations!

      1. AshenNedra

        Oui enfin les antifa… c’est pas non plus très effrayant. Deux paysans et leur fusil respectif en disperseraient beaucoup.

            1. Nocte

              Moi ? Antifa ? Hum… l’idée de combattre le fascisme par le fascisme me semble invariablement finir dans une impasse tant logique que philosophique.
              Néanmoins, pour les avoir vu en action, je me méfie des antifas : ils sont fourbes et particulièrement violents.

              1. albundy17

                Un des casseurs qui a foutu le feu a la bagnole de flic est américain, hébergé par des amis depuis 1 ou 2 mois, arrêté, plus de nouvelle de lui depuis

  16. Deres

    AMHA, Hollande et Valls sont très embêtés par cette nouvelle attaque terroriste en France. En effet, ils ont probablement prévu leur action dans le cadre d’une surenchère en cas d’attentat majeur. Histoire de se montrer en chef d’état et donc d’en bénéficier à a nouveau dans les sondages. Mais la nouvelle attaque, aussi tragique soit-elle est trop limitée pour sortir la grosse artillerie prévue … D’où le nouveau couac avec Valls disant que l’on ne peut plus rien ajouter et Flamby disant qu’il faut faire quelque chose ! En tout cas, on sent bien que la fin de l’état d’urgence après l’euro vacille … Mais comme c’est probablement tout ce qu’il y a dans al cartouchière, il ne veulent aps tirer cette dernière cartouche sur du menu fretin.

    1. Deres

      D’autant plus que de nouvelles mesures sans « gros » attentat d’un type nouveau prêteraient le flanc aux critiques d’inaction depuis le Bataclan. Impossible de faire des rafles sur les fiches S car la droite le réclame depuis 6 mois par exemple. Et ce retour aux méthodes de Merah en 2012 montre bien que la sécurité des français n’a aps augmenté d’un pouce !

      1. Deres

        Et maintenant, ils veulent prolonger eds mesures de l’Etat d’urgence sans prolonger l’Etat d’urgence ! On croit rêver ! Après moults débats et concertations pendant 6 mois, les policiers pourront garder tout le temps leur arme de service. Et cette avancée est justifié pour leur protection personnelle, pas celle des français qui eux peuvent crever en silence … Tant que l’on ne tue que des non-fonctionnaire, pas de réaction des ministres avec mesures immédiate !

  17. Higgins

    En attendant (Godot ou que ça aille mieux), la bourse flambe, -7%, depuis jeudi dernier et les taux allemands à dix ans sont négatifs. Que du bonheur en perspective pour cet été.

  18. Pheldge

    Le nouvel attentat de ce jour, a pour moi deux conséquences directes : cela montre la vanité ( au sens de vain aussi ) des mesures prises contre le terrorisme, et cela renforce la popularité des forces de l’ordre dans l’opinion, ce qui n’est pas inutile dans le contexte des manifestations actuelles.

    1. bibi

      Parce que des mesures contre le terrorisme ont été prises?
      Il me semblait juste que le terrorisme avait servi de prétexte pour voter toute une flopée de lois restreignant les libertés individuelles, et qu’il est allié objectif de ceux qui nous gouvernent.

  19. Bonsaï

    HS : Quand je vois ces valeureuses équipes de foot (au hasard, ceux qui jouent ce soir, les Islandais et les Portugais) chanter leur hymne national avec ferveur, je me demande pourquoi les joueurs français ne chantent jamais la leur…
    Est-ce du snobisme, du désintérêt. du mépris ?
    Bref, ça ouvre sur un abîme de questions concernant ce pays.

  20. Pheldge

    Taubira avait appelé ça « un karaoké d’estrade », et je te rappelle que jusqu’à la victoire de la Coupe su Monde 98, il était de bon ton de cracher sur tout les symboles patriotiques. les socialos ont toujours du mal avec le drapeau et tous les symboles de la Nation, parce que leur religion c’est la république ! pour eux, le patriotisme c’est malsain et suspect, et il y a un an je crois, on n’avait pas hésité à invoquer Pétain, à propos d’un meeting LR /Sarkozy …

    1. BDC

      C’est pas tellement HS, c’est pas bisou d’être patriote (trop dur d’expliquer la différence avec le nationalisme). L’EN nous a enseigné qu’avec le passé de la France colonialiste, collabo, + guerre d’Algérie et autres, il n’y a pas de quoi être fier. Et en plus les paroles de la Marseillaise ne sont pas bisou du tout, rappelez-vous notre polémique sur le « sang impur ». 😉

  21. Pheldge

    A force de battre notre coulpe, de s’excuser de se repentir, de renier notre histoire d’entendre partout qu’on n’est que des salauds, des esclavagistes, des pillards des colonies, puis enfin des collabos, et enfin des vendus à l’oncle Sam, comment pouvez-vous penser ô Très Sublime Marianne de nos rêves les plus fous, qu’il puisse encore subsister des traces de patriotisme ?
    Aux USA, on voit des drapeaux , souvent, et en dehors des bâtiments officiels. En France …

    1. bibi

      Encore heureux que l’on expose pas trop cet horrible drapeau tricolore bleu blanc rouge symbole non pas de la France mais de la république régime qui a toujours conduit ce pays vers les abimes.

    2. AshenNedra

      La destruction du roman national est une chose très grave en effet.

      Comment espérer intégrer, assimiler, cohabiter pacifiquement – que sais-je encore – si l’on est dans la détestation de soi permanente et la déconstruction sous-derridienne et Botulesque de ce pays fangeux, rance et franchouillard – la France – et qui pourtant vous paye, chaque mois, traitement, émoluments et avantages?

      L’Etat-Nation reste l’acteur pertinent des relations internationales. Le patriotisme a versé beaucoup de sang et continue de le faire. Mais c’est aussi quelque chose de beau et de grand, et la seule force capable d’unir un peuple.

      L’expérience européenne fonctionnaliste doit cesser et avec elle les attaques incessantes contre notre histoire et nos gloires passées et à venir.

      Parce que présentes, j’ai beau chercher….je les trouve difficilement, les gloires.

      Euh, désolé, je me suis laissé emballer par un certain lyrisme. Mais ça fait mal ce que l’on a fait de ce pays.

      1. albundy17

        @(Pheldge: « En France … » Cette année, trois maisons de mon « quartier » arbore désormais le drapeau, ce ne sont pas des footeux.

         » Mais ça fait mal ce que l’on a fait de ce pays. »

        Tout va bien, le PIB / habitants en PPA nous mets en 25 ou 26 eme place mondiale

  22. Bonsaï

    Eh! bien voilà !
    Un petit tour dur le divan du Prof. Bonsaï et l’affaire est réglée. A nous trois nous avons résolu le mystère du CPEPF…
    Maintenant qu’on le connaît, il n’y a plus qu’a dépasser ce blocage et aller de l’avant, car au fond de vous-même vous l’aimez votre beau pays et il le vaut bien !

  23. lxy

    L’Etat-nation ? les Français ne veulent pas de sa Marseillaise, de ses héros, de ses soldats inconnus, de son histoire. Ce qu’ils veulent c’est … des emplois, des allocations multiples et variées, des jeux. On veut de l’ Etat Maman, pas de l’ Etat Grand papa.

  24. Français

    Bien sûr on l’aime, n’est-ce pas pour cela qu’on partage ici?
    Mais en face, ils en ajoutent chaque jour pour nous décourager.
    Quant on n’aura plus de prise du tout sur notre propre existence et surtout celles des siens (pour défendre leur liberté), alors ce sera le départ ou la baston!

  25. Jordan C Black-Mohr

    Depuis les vagues d’attentats (qui ne font que pointer le museau pour le moment j’en ai peur), tous les articles que je lis e dehors des media contrôlés par le pouvoir me donnent la même sensation d’urgence: Ceux d’entre nous qui ne partiront pas devront se battre. Et je ne parle pas d’idéologie. Tous ceux qui ne pourront ou ne voudront pas se résoudre à l’exil devront en passer par le conflit plus ou moins armé.
    Il y a quelques années, sur ce même site, il était déjà question de faire des réserves d’or et de plomb pour espérer s’en tirer.
    Aujourd’hui, il semble que le plomb susmentionné prend une importance rarement égalée depuis la fin du second conflit mondial.
    Cette situation ne peut que très mal finir.
    Et il faudra bien que quelqu’un tire le premier.

    1. Français

      Absolument d’accord! Et comme on pouvait parfaitement prévoir il y a dix ans la baisse des taux d’intérêt en zone euro mais pas son amplitude, nous pouvons prévoir le conflit mais pas son importance.
      Et l’évaluation des risques qui motivera ou non un exil reste difficile à préciser…

      1. Jordan C Black-Mohr

        Erf il paraît que c’est joli, le Canada… Quoique Trudeau semble présenter des caractéristiques proctologiques proches des sémillants anus qui prétendent nous gouverner!

  26. Français

    Avec le Britain exit, et la démission de Cameron, l’autre sémillant aux rondeurs assassines, il suffira de traverser une simple manche plutôt que la paire!
    Ce sera plus rapide!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.