Des youtubers réclament goulûment une jolie taxe

Ce n’est pas parce que notre indécidable président a, apparemment, renoncé à se représenter que le quinquennat en est pour autant terminé. En six mois, on peut encore faire de gros dégâts. Et c’est ce à quoi semblent s’employer les députés dans leur législorrhée avec le retour, impromptu et obstiné, de la « taxe youtube ».

La question, lancinante, revient régulièrement sur le tapis depuis des mois, des années même, et son développement vient de marquer une nouvelle étape avec un amendement déposé par les députés lors du second examen du projet de loi de finances rectificative. Malgré l’écartement de cette taxe en hémicycle il y a un mois lors des discussions sur le projet de budget 2017, les députés ont remis le couvert en votant cet amendement visant à instaurer une taxe de 2% sur les revenus publicitaires des sites mettant à disposition des vidéos sur Internet.

L’idée est comme d’habitude aussi simple que stupide : puisqu’une technologie fonctionne, puisqu’elle génère du chiffre d’affaire et qu’il y a certainement matière pour l’État à en tirer profit sans trop se fouler, taxons tout ça bien vite, même s’il y a des soucis avec le fait que le contenu puisse être produit ailleurs qu’en France et que les sociétés publicitaires pourraient donc relever d’un droit fiscal étranger. Qu’à cela ne tienne, il suffira de rédiger la loi pour qu’elle soit la plus englobante au possible.

Youpi, une nouvelle taxe.

just think of it as a tax

On pourrait croire que cette manie de taxer, sans arrêt, les domaines émergents qui créent une richesse quelconque finirait par agacer ceux qui produisent du contenu et se voient ainsi dépossédés d’une part de leur revenu ? Après tout, cette taxe sera touchée par l’État, utilisée pour on ne sait quoi d’impérissable comme un caca thermomoulé place Vendôme, le salaire d’un animateur de France 2 ou un nouveau désastre industriel style Areva. Rien que ceci devrait normalement justifier le courroux de ceux qui payent ou, au moins, de ceux qui supportent ainsi cette ponction.

Nous sommes en France : il n’en est donc rien. Au contraire même puisque certains créateurs de contenus vidéos français, non contents de voir une nouvelle taxe s’abattre sur le médium qui leur sert de gagne-pain, se sont mis à réclamer aussi vocalement que possible d’avoir eux aussi leur part du gâteau.

C’est ainsi que dans une lettre ouverte disponible en ligne et au travers d’une vidéo que je ne vous ferai pas l’affront d’inclure ici, une belle brochette de Youtubers déclare sa flamme pour la spoliation de tous au profit de quelques uns.

Eh oui : faire de la vidéo sur les intertubes, ça eût payé, mais ça ne paye plus, mon bon. Dès lors, la question pour nos aventuriers du flux vidéo devient « Comment faire lorsque cette activité ne vous permet pas d’en vivre ? » et la réponse n’est pas, mais alors pas du tout de changer d’activité ce que, pourtant, tous les humains ont fait jusqu’à présent dans l’Histoire de l’Humanité.

Leur réponse est aussi simple et puissamment stupide que celle des députés ci-dessus : il faut prélever « un faible pourcentage des revenus publicitaires générés par les plus importants fournisseurs de publicités » et bien évidemment, « créer ensemble un statut de vidéaste » sans lequel le youtubeur est comme le bébé sans sa couche : tout sale et tout nu.

Ah, le statut ! Ah, la taxe et la subvention ! Que voilà de beaux et nobles buts pour nos jeunes vidéastes en mal de reconnaissance par leurs pairs et leur banquier ! Et puis, ça envoie du lourd de vouloir ainsi aller prendre chevaleresquement dans la poche des autres ce qu’on ne parvient pas à monétiser soi-même ! Qu’y a-t-il de plus beau que faire ainsi marcher, de force, la « solidarité » de ceux qui ne regardent pas leurs contenus et de les obliger à les payer ? Quoi de plus noble que reproduire, quasiment à l’identique, le principe de la redevance télévisuelle qui a permis à la télévision française d’écrire ses plus belles pages de propagande et d’abêtissement des masses, surtout actuellement et alors que le montant versé aux chaînes publiques n’a jamais été aussi élevé ?

pub vintages facebook, youtube, twitter, skypeC’est d’ailleurs, en soi, un excellent argument pour dire à ces frétillants youtubers : oui, vous avez raison, allez-y franco ! La taxe Youtube pour financer vos pitreries doit absolument être mise en place, vite, sans tarder, et toucher un maximum de monde, de façon forte et implacable. Elle doit permettre de bien vous subventionner, au maximum des possibilités de la trésorerie publique, et doit absolument vous permettre de vivre sur un grand pied. C’est indispensable.

La raison de mon enthousiasme face à cette idée géniale est simple : je connais bien l’histoire des subventions en France, et je sais tout le plaisir et le bonheur qu’elles ont apporté (le plaisir aux ponctionnés, le bonheur aux subventionnés). Et par voie de conséquence, je sais aussi que cet arrosage de subventions entraînera les effets habituels.

D’une part, ça va nettoyer rapidement les intertubes des productions plus ou moins indigentes de ces petits couineurs, notamment parce que ça leur enlèvera l’aura de crédibilité qu’ils pouvaient prétendre avoir. Cela a remarquablement bien marché pour la télévision et les journaux, dont la jeune génération actuelle se tient sagement éloignée. Pourquoi ça ne marcherait pas avec Youtube, après tout ?

D’autre part, je me souviens de l’industrie du jeu vidéo dans les années 80 puis 90. Pas subventionnée, florissante, terriblement âpre mais qui a pondu des jeux d’anthologie en France (eh oui m’sieurs dames, en France !) et sur laquelle le gouvernement, à la demande expresse de certains lobbyistes, a joyeusement agi. Maintenant, c’est un champ de ruines avec un nombre très réduit d’acteurs, et des créatifs qui se sont enfuis du pays pour aller trouver ailleurs leur pitance.

Par extension, les mêmes causes ayant les mêmes effets, on peut raisonnablement penser que l’idée lumineuse de nos youtubers va rapidement exiler les vrais créatifs et engendrer tout un écosystème de petits parasites révérencieux. Comme pour les journaux. Comme pour la télé. Comme pour le cinéma. Comme pour toutes les industries lourdement subventionnées en France.

youtube-youtax

Parce qu’on peut déjà parier que nos belles âmes se sentent fort prêtes à téter le robinet à subvention, mais ne se sont pas posé la question de savoir ce qui se passera lorsque ces subventions iront à des youtubeurs qu’ils ne peuvent pas encaisser. Ou disons qu’ils ont déjà une réponse qui consistera à bien sélectionner les youtubers qui peuvent recevoir, et les autres. Comme pour les journaux. Comme pour la télé. Comme pour le cinéma.

Parce qu’on peut aussi rappeler qu’une subvention qui tombe d’un côté, c’est un droit de regard du payeur de l’autre côté. C’est une panoplie de devoirs, pas tous écrits ou pas encore formulés mais bien présents. Vous aimez le Netflix à la française, avec son cadencement des sorties qui lutte mal contre un piratage galopant ? Eh bien vous adorerez le prochain Youtube à la française avec ses sujets officiels imposés, son mode de traitement ou ses quotas taillés au cordeau, pardi !

Vous la voyez, la belle diversité culturelle de Youtube.fr dans quelques années, à ce régime ? Miam.

La réalité, toute froide, de cette magnifique démarche, est que les youtubers sont des fournisseurs comme les autres et qu’ils ne demandent rien d’autre, avec leur subvention et leur taxe, que l’État accroisse leurs marges en tordant le bras du client. Belle mentalité !

Souhaitons-leur toute la réussite qu’on peut souhaiter aux lobbyistes, affidés du pouvoir et autres téteurs de subventions.

J'accepte les Bitcoins !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez Draghi et Yellen dehors, terrorisez l’État et les banques centrales en utilisant Bitcoin, en le promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !

Commentaires191

  1. Le Gnôme

    Et en échange le frétillant youtubeur se verra imposer un cahier des charges imposé par une haute autorité quelconque chargé de veiller au pluralisme de gauche.

  2. Aristarkke

    Comme vous pouvez voir les choses en noir, Mgr, à propos d’une tchotte taxe de 2%. Ce n’est tout de même pas comme si la CSG avait elle aussi été fixée à 2% pour débuter…

    1. Pat

      Une ´tite taxe de rin du tout, on va pas en faire tout un fromage ! (Ah ben, si, justement, les intermittents du YouTioube s’en lèchent déjà les babines…).
      Ça me rappelle un Aaartiste créateur de videos qui râlait contre le RSI et qui concluait en disant qu’il avait trouvé un statut « normal » qui lui payait tout et lui ne payait rien : il était devenu intermittent du spectacle.

          1. Aristarkke

            Dans ma vérification des taux de CSG, j’ai noté que cette CRDS avait été introduite à titre provisoire et temporaire, il y aura déjà 20ans l’ année prochaine…
            Ce qu’elle est toujours d’ailleurs puisqu’elle est vouée à disparaître le jour où l’amortissement de la dette sociale qu’elle est censée opérer au fil du temps, sera réalisé pleinement…
            Au rythme où vont les affaires et sauf effondrement entretemps, l’ horizon de 2525 me paraît être convenable comme date de son annihilation…

            1. bibi

              La Caisse d’Armotissement de la DEtte Sociale (CADES) fut crée en 1996 et on lui transféra le fameux trou de la sécu 150GFRF, pour amortir la dette fut créée la Contribution au Remboursement de la Dette Sociale (CRDS) avec un taux de 0.5% et devait donc permettre de purger la dette en 2014.

              Comme la SS a continué, à l’étonnement de tous les énarques, de faire à nouveau des dettes on a en transféra de plus en plus à la CADES.

              En 2004 le parlement voyant bien qu’il était impossible de déterminer une date à laquelle la dette sociale serait amortie à rendu la CADES immortelle et par conséquent la CRDS aussi.

              Bilan même si la dette sociale est un jour apurée, la CADES et la CRDS seront maintenues avec sans doute comme prétexte de constituer un matelas pour régler le cas des dettes futures et finalement les excédents de la CADES constitueront tout comme les excédants du régime d’assurance chômage une variable d’ajustement de la politique budgétaire gouvernementale.

      1. Aristarkke

        Mais deux ans après sa naissance, elle était déjà à 2,4%…
        Je savais bien qu’il y avait des « deux » dans son historique !!! ;-(

      1. Calvin

        Correctif :
        C’est fou, en France, les taxes vivent plus longtemps que les descendants de leurs créateurs.

        Bientôt, ils vont voter une loi pour interdire la suppression d’une taxe avant les 70 ans de la mort du créateur…

  3. Aristarkke

    Subventionner, c’est acquérir le contrôle des contenus bien plus discrètement qu’au moyen de commissions de censure contrôle tout en s’ attribuant le rôle de mécène sans lequel personne chez les zartistes ne pourrait vivre…

    1. Batounet

      Et tu penses que Youtubes, ou n’importe quel société privé ne le fait pas? Le méchant gouvernement face aux super sympas société privé? Sérieusement?

      1. La différence majeure, essentielle, absolument pas négligeable c’est que les sociétés privées le font avec LEUR pognon (i.e. celui des gens qui sont prêts à payer pour elles) alors que l’Etat le fait avec celui de tout le monde, sans leur consentement, et sans aucun moyen de dire non.

  4. JiJiBé

    Le tube du jour de Youchose
    L’économiste distiguée Annie Cordy :

    Dis ta’s vu Monte Paschi…non j’ai vu monter personne
    Dis t’as vu Matteo Renzi…oui il est dans les pommes

    1. sam player

      Difficile de trouver des infos concernant ce sur quoi portait ce referendum concernant les modifications constitutionnelles (lesquelles?)… on sait juste qu’ils ont dit non.

      Quand on consulte le peuple qu’une fois tous les 10 ans, il ne faut pas s’étonner qu’il en profite pour dire non

      1. Higgins

        Dans les référendums, il est rare que les personnes consultés répondent sereinement à la question posée.
        Pour les eurocrates bêlants, il est heureux que ce soit le candidat du kandubien qui l’ait emporté en Autriche. Dans le cas contraire, je ne donnais pas cher de la peau de l’Europe politique et de l’Euro. Maintenant , aucun pb de fond n’est réglé par ces deux scrutins jusqu’à la prochaine crise. De mon point de vue, nous vivons et supportons en direct un agonie longue et douloureuse. Quoiqu’on en pense, ça reste une agonie. Elle aurait pu prendre fin ce week-end mais elle continue. Ça ne me fait pas spécialement plaisir mais on sait tous comment une agonie se termine. Prochaine crise majeure, les élections aux Pays-Bas en mars prochain.

        Sur le sujet du jour, tout ce qu’on peut en dire c’est que la connerie parlementaire sort maintenant du palais Bourbon. Ce pays est totalement foutu.

        1. MadeInCH

          Comme le dit
          Sam player 5 décembre 2016, 9 h 39 min
          Si il y avait des référendums plus régulièrement, alors lesdits référendums ne serviraient pas de défouloir, mais permettrait aux votants de réellement donner un avis construit.
          Exemple: La Suisse.
          Okay, avec 2 votations par année, il y a moins d’accumulation de mécontentement.
          .
          Sinon, il y a Ségolène Royal, qui annonce qu’elle ne fera pas l’erreur des anglais, qui est de demander l’avis du peuple.

          1. Royaumont

            Elle est en grande forme, en ce moment.
            D’abord l’éloge de Castro, puis le mépris affiché du peuple.
            Elle est à fond, elle doit se dire qu’il ne lui reste que 6 mois avant la retraite.
            Même si elle se rêve en secrétaire général de l’ONU, ce n’est pas gagné : la France étant membre permanent du conseil de sécurité, il est statutairement impossible à un Français d’être secrétaire général.
            Il faudrait au préalable que la France renonce à son statut de membre permanent. Je sais que rien n’est trop beau pour Dame Ségo, mais là, tout de même…

              1. Aristarkke

                On aimerait croire à cet abus de rhum cubain (pourtant plus doux que l’ antillais).
                Mais lors d’une précédente saillie, personne n’avait mis en cause un excès de baïju (le saké chinois)…
                C’est bien cela qui sème le doute quant à la santé mentale d’ Eolienne charentaise…
                Quoiqu’ à bien y réfléchir, la vie de la Nomenklatura d’ une dictature soce est largement convenable même selon les standards « occidentaux ».
                Comme elle ne fraie pas avec le microcosme des trotte-menu cubains, elle a été victime de ses « bonnes » fréquentations…
                Je ne vois que cela pour altérer son jugement sûr(i) d’ ex candidate présidentielle…

                1. Val

                  @Higgins Steph & Harry dans les pays de l’Est on ne fait jamais affaire avec qqn sans avoir copieusement bu en sa compagnie . Il pensent que l’alcool révèle la vraie personnalité de la personne . Je pense qu’ils ont raison. 😉

                  1. Stéphane B

                    Et un copain qui a une boite en Chine me raconte souvent ses diners d’affaire obligatoire pour conclure et négocier qui se terminent toujours par une bonne murge.

            1. bibi

              N’importe qui peut devenir secrétaire général des nations unies quelque soit sa nationalité.
              Il n’y a rien dans les statuts de l’ONU qui empêche un ressortissant d’un état membre permanent du conseil de sécurité de devenir secrétaire général, mais comme chacun des membres permanents à un droit de véto sur la nomination du secrétaire général cela ne peut se produire.

            2. albundy17

              Vous n’êtes que de mauvaises langues à propos de ségo, elle a dit que la france n’a pas de leçon de démocratie a donner au régime cubain.

              Interrogation de Sam au sujet du référendum I, ben je la partage, aucune idée à quoi ils ont dit non

              1. Aristarkke

                Le blog d’Éric Verhaeghe en parle mais pour ma version officielle. Il s’est cependant fait accrocher par des commentaires de lecteurs indiquant que la réponse est surtout due à l’ immigration en provenance de Lybie. Si bien que cela reste flou.

      2. Aristarkke

        Il était question que les deux Chambres soient hiérarchisées comme en Grance et non pas à équilibre de pouvoir puisqu’elles se bloquent mutuellement quand les majorités y sont différentes.
        Et un vote positif pouvait alors ouvrir ou déboucher sur un Italexit.
        Mais je n’ai pas trouvé d’explications sur cet enchainement possible ( je n’ai pas non plus fouillé le net dans cette intention. A chacun ses problèmes…)

      1. Pheldge

        Cuba n’a pas besoin de cet instrument de la propagande capitaliste, et de l’impérialisme US ! Et Ségo est entièrement de cet avis !

  5. MCA

    Ne peut-on y voir également un moyen de chantage du style : si vous ne faites pas le ménage chez vous et supprimez tous ces petits films contestataires qui nous irritent, nous vous coupons les vivres en augmentant la redevance?

    Mais bon, restera toujours RUTUBES qu’ils auront du mal à convaincre de payer.. :o)))

    D’autre part un détail m’angoisse :

    J’ai cru comprendre que le caca thermo-moulé exposait sa poésie dans les jardins du château de Versailles, par contre place Vendôme c’était le plug qui fût saboté nuitamment par une horde de sauvages insensibles à cette œuvre d’art que le monde entier nous jalousait.

    Est-ce bien ça?

    1. kekoresin

      C’est en partie pour ça que la Russie fait chier le monde libre. Point d’agents du FBI et point de petits fonctionnaires du fisc français ne peut aller faire chier les autorités russes. Un comble, l’ex goulag est devenu un pays garant de la liberté individuelle! Bon, faut quand même être pote avec Raspoutine sinon tu risques d’être un peu trop libre au milieu de millions de km² de toundra…

    2. Caton

      Le plug anal géant et de couleur était effectivement installé place Vendôme, sous les fenêtres du bureau de Mme Taubira. Le racisme et le sexisme évident de ce placement justifient largement l’intervention très opportunes de certains anti-fascistes.

    3. dg

      A Versailles, c’était quelques daubes réalisées par Anish Kapoor qui avaient fait scandale, notamment le « vagin de la Reine », un bidule métallique énorme particulièrement laid, qui avait d’ailleurs fini par être vandalisé .
      Les merdes géantes sont l’oeuvre du génial Mc Carthy dont le butt-plug avait agrémenté fort joliment la place Vendôme avant de se dégonfler, ou plutôt d’être dégonflé, par on ne sait trop qui, faisant crier au scandale la bien-pensance germanopratine qui y voyait un retour de la chasse a l’Entartete kunst.
      Je ne crois pas que le château de Versailles ait hélas eu le privilège d’y accueillir ces chefs-d’oeuvre scatologiques. Le Notre aurait pourtant apprécié, on s’en doute.

        1. dg

          Fort heureusement, l’objet en question est depuis longtemps reparti vers d’autres horizons où il peut se dresser fièrement (probablement désormais affublé d’une rustine), permettant ainsi à d’autres masses incultes d’être pénétrées par la splendeur de l’art contemporain subversif.

      1. Pheldge

        Il est vrai que le « vagin de la Reine », n’était pas un chef-d’oeuvre scatologique, mais c’était pas très loin ( le petit sentier boueux, la grande rivière rouge, toussa … 😉 )

    1. HussardBleu

      l’autre, c’était de Mac Carthy… le tail-gunner… how fitting !!!!

      Nan, je rigole, j’aimais bien le vrai tail-gunner, le vieux Joe, qui faisait hurler tous nos bons amis de gôche…

      1. MCA

        J’y vois également une façon amusante de provoquer la maire de Paris et de la faire grincer des dents, ce qui n’a pas manqué d’arriver, elle qui met un malin plaisir à sinistrer cette ville.

        On a les menus plaisirs que l’on peut.. :o)))

          1. MCA

            « Why MCA »…. … »Nan, je rigole » …….tiens on dirait du Sam!. :o))))

            Paris est surtout la ville où je suis né, à laquelle je tiens et ça m’agace profondément de la voir défigurer.

          1. MCA

            Hihihi…Houhouhou….Hahaha !!!!

            Et avec quoi veux tu qu’elle indemnise, si ce n’est avec l’argent de ses mêmes contribuables?

            Autrement dit ils vont repasser à la caisse pour s’auto indemniser en laissant des plumes au passage : (tu payes 100, je te rends 80 au titre du dédommagement et tu es prié de dire « merci »).

            C’est le règne du roi Ubu.

            Il aurait été plus judicieux de LA contraindre à indemniser avec propres brouzoufs, mais là on touche à un point sensible qui pourrait créer un fâcheux précédent, donc pas de risque!

            En attendant, ils nous font bien marrer, c’est le principal…

            Tiens dans le même tonneau,

            j’ai trouvé ce matin une info qui fait raccord à l’article sur les JO.

            Le projet de loi relatif à la liaison ferroviaire Paris Roissy Charles de Gaulle a fait l’objet d’une procédure accélérée et a été adoptée par le sénat le 7 nov 2016.

            Début des travaux en 2017.

            Je cite:

            Ce projet serait un atout pour l’organisation des JO de 2024 et l’Expo universelle de 2025.

            Le gouvernement ayant engagé la procédure accélérée le 6 juillet 2016 sur ce texte, il pourrait ne faire l’objet que d’une seule lecture au parlement.

            Résultat : Les touristes vont débarquer Gare du Nord, fleuron de la vitrine France….

            S’il ne se sont pas fait dépouiller sur le trajet, un joker « dépouillage en Gare » leur sera remis gracieusement.

            Et bien sûr en temps normal, ça fera un joli doublon avec la ligne B du RER qui dessert déjà Roissy.

            Que la fête continue! ….

  6. Higgins

    Puisqu’il faut rire un peu, je ne résiste pas à vous soumettre la dernière saillie de Normal 1er à Abu Dhabi: « Quand il n’y a plus de fonctionnaires, il n’y a plus d’État et quand il n’y a plus d’État, il n’y a plus de France ».
    Donc, pour ce type, la France, c’est avant tout des fonctionnaires. Son propos illustre parfaitement ce qu’en disait Clémenceau: « La France est un pays extrêmement fertile : on y plante des fonctionnaires et il y pousse des impôts. » et « Les fonctionnaires sont un peu comme les livres d’une bibliothèque : ce sont les plus haut placés qui servent le moins. ».

      1. Dr Slump

        Oh pitié non, restons-en à la brève de comptoir: c’est comme comparer une pression servie sur le zinc à une coupe de champagne servie à l’Hemingway, place Vendôme: la dépense est moindre, mais la satisfaction reste entière.

        1. Aristarkke

          Surtout que la bibine préférée d’ Ernest quand il était en France, était plutôt le rouge du bordelais, du moins selon la légende quand même confirmée par le prénom d’ une petite-fille…
          Marié quatre fois, il pouvait se montrer infidèle selon l’occasion…
          😛

          1. HussardBleu

            Margaux fut, sous Louis XIV, la propriété de M. de la Colonie (on imagine la tête de la Taube en découvrant la chose après avoir puisé dans les caves de la Chancellerie) mais on ignore qui était propriétaire du Ritz à cette même époque : c’était peut-être Melle Chanel ? Comme disait Gertie, « a dose is a dose is a dose »….

    1. Royaumont

      Il lui reste 6 mois. 6 mois pour parachever son oeuvre et entrer dans l’histoire. Il faut s’attendre à un bouquet final flamboyant, une déferlante de connerie inédite et magistrale. Il va vouloir nous faire payer sa non-réélection.
      Attendons-nous au pire, et même un peu plus.

      1. Pheldge

        Ô Camarade Royaumont, je me suis permis de repomper tes deux premières phrases pour illustrer mon propos sur Marie-Ségolène, sur FB … 😉

    2. Stéphane B

      Et nous pourrions paraphraser Clemenceau: la gestion d’un pays est une chose trop sérieuse pour être laissée à des fonctionnaires (j’entends par là énarques, haut fonctionnaires et politiciens professionnels)

      1. Pheldge

        Et je ne sias pas pourquoi, Ségo me fait penser au film « Bourgeoises maltraitées … » dont je vous laisse deviner la catégorie … 😉

      1. kekoresin

        AAARRRGG! Le RSI dès le matin! Quand ces glandus y auront droit, ils essayeront de couiner devant leur gopro que finalement c’était une connerie. Mais quand l’état fait quelque chose, il n’y a pas de marche arrière, juste en avant toute même si c’est vers la côte. Alors ces petits représentants de commerce numérique en mal de reconnaissance de leur non talent qui-ne-paye-plus-ma-povdame, se retrouveront certes avec des subventions, mais avec un cahier des charges copieux approuvé par le CSA, et des cotisations supérieures à leur CA + contributions d’état à la création d’œuvres numériques approuvé par le ministère de la propagande. Bien entendu, la taxe de 2% ne couvrira pas les redistributions généreuses et les frais de bouche du .gouv a créer. Le flying circus n’est pas mort, il est en maison de retraite au parlement!

  7. cherea

    Bonjour,

    il y a tout de même quelque chose qui me chiffonne là-dedans, je n’ai pas trouvé le fameux « manquagagner » dans l’argumentation…c’est un « manquagagner » pour les cinéastes…

    1. honorbrachios

      ça viendra après…tu mets une tchiote taxounette à 2% et ensuite un dépité de type filoche arrive et éructe contre le mankagner vu que le reste de la filière n’est taxée «qu’à» 70 et que c’est pas juste et qu’il faut que tout le monde soit à 100%, oups 70 mais on vous a à l’œil

            1. Royaumont

              Oui, les dinguodossiers, la rubrique à brac, fini.
              Gai-Luron est orphelin, la pomme de Newton ne tombera plus.

              C’est plus grave que les délires Ségolien, que la pitoyable déroute de Renzi (qui ne manquera à personne, lui) ou le narcissisme de Valls.

              1. FacePalm

                +1, Fan de Gotlib aussi. Marsault étant son digne héritier, et lui pas du tout politiquement correct, je me suis fait péter ses 2 albums pour Noel : Breuuuum !

            2. HussardBleu

              Amon-Râ…. bien sûr… G. m’a parfois amusé, mais il y avait toujours quelque chose d »équivoque chez lui… c’est Marsault qui va être effondré… j’aime bien Marsault, Coquet pourrait y prendre quelques idées…

              1. HussardBleu

                Marsault dessine dans le style parfait de Gotlib, en plus « viril » , hein, mais il a aussi une plume… voici ce qu’il a écrit après l’élection de Trump

                « Et ça hurle, et ça s’indigne, et ça pense qu’on va tous mourir dans une demi-heure.

                On a Josiane Citoyennedumonde, responsable de la rubrique « trucs artistiques inutiles subventionnés par le PS » chez France Culture, qui vient de moucheter les murs de ses toilettes sèches, devant les yeux de son copain Philippe Sarouel qui termine son hémorragie cérébrale en lisant Médiapart.

                On a Jean-Pierre Diversité, porte parole d’un parti politique qui fut de gauche, qui nous explique qu’on est en train de vivre un truc bien pire que la Shoah et l’extinction des dinosaures réunis, que ça lui rappelle les années 30 et que ta sœur en interracial dans le parking à Vélib.

                On a Gérard Lâcheté, député de droite, qui est parfaitement d’accord avec Trump mais qui va quand même lui chier un peu à la gueule pour pas passer pour un facho.

                On a Enzo Mononeurone qui fait des statuts Facebook avec des émoticônes énervés, en espérant réussir à serrer Manon Che Guevara, qui vient de rentrer en première L et qui hésite entre aller manifester contre l’extrême-droite, ou se taper Kévin Squatteur, le révolutionnaire débile qui a redoublé deux fois sa terminale.

                Quoi qu’on en dise, la victoire de Trump, c’est la victoire des pauvres, des usineux, des chômeurs, des crève-la-dalle. Le peuple. Si, si, rappelez-vous : ces dizaines de millions de connards qui n’en peuvent juste plus de se faire courtoisement enculer depuis des années.

                Le parallèle avec la France est criant, on a exactement le même contexte chez nous.

                Je m’adresse aux politiques, aux journalistes et aux bien-pensants d’une manière générale :

                au lieu de nous traiter de racistes, d’abrutis ou de consanguins, demandez-vous pourquoi on vous déteste autant, demandez-vous pourquoi les flics manifestent, demandez-vous pourquoi tous les ouvriers sont passés du PC au FN, demandez-vous pourquoi on n’en peut plus.

                Quand on trompe sa copine cent fois de suite après lui avoir fait cent fois les mêmes promesses, faut pas s’étonner qu’elle aille se faire cartonner ailleurs.

                Les Américains ont eu Trump. Si on a Marine, faudra pas venir chialer. »

                Ptêt que Coquet Raisiné, c’est son pseudo sur ce Blog ?

                1. dg

                  Ah moi je vénère Gotlib mais je viens de découvrir Marsault grâce à vous. Je suis en train de regarder ses dessins et je me marre. C’est un sacré personnage. Il doit avoir plein de fans à France Cul et Libé :-).

                    1. dg

                      Ayant souvent du mal à diriger ma vie en général, ce titre ne me sied guère. Et il est très éloigné de mes occupations professionnelles…à tel point que je n’avais pas fait le rapprochement, avant que quelqu’un ne me le dise.
                      Ah, trouver un pseudo est chose difficile. Notez que j’avais hésité avec Bogoss4325 mais l était malheureusement déjà pris.

        1. Pheldge

          Hamon, c’est la garantie contre les « intempestrie* »; le célèbre « tout temps, d’Hamon ! » 😀

          * je pensais à d’intempestives crises temporales 😉

      1. Aristarkke

        C’est pas le nom de l’ architecte félon, prénom Bofis, dans Astérix et Cléopâtre et qui fait rien que de vouloir nuire à Numé Robis ???

  8. Dr Slump

    Je souscris à ce billet à 200 %, je suis même devenu militant de la dissidence non-militante, enfin, je me comprends.
    Avant, j’étais encore un peu naïf: je croyais qu’en payant mon abonnement à Netflix, je soutiendrais le développement d’une entreprise innovante, proposant un service et des produits intéressants. Puis, voyant le pauvreté de l’offre, la hausse du prix, et la responsabilité de l’état là-dedans, tandis qu’à distance d’un clic de souris, j’avais une offre bien plus riche, plus complète, plus réactive et plus gratuite (huhuhu!) sur des sites pirates, j’ai longuement réfléchi, pesé le pour et le contre… nan, je blague: j’ai résilié Netflix recta.
    En clair, maintenant je soutiens gratuitement le piratage. C’est cool un pirate: premièrement, ça ne coûte rien, deuxièmement, ça m’évite de payer des organismes « culturels » et des taxes indues. Je gagne sur tous les plans, avec en prime la satisfaction de torpiller tous les thuriféraires de ces petits arrangements de connivence.
    Pirate, et fier de l’être.

    1. kekoresin

      Ben c’est un peu juste comme raisonnement. Le problème est que l’état français taxe tout ce qui bouge jusqu’à ce que ça ne bouge plus. Notre bureaucratie c’est un peu la barre à mine dans le cerveau du zombie de passage.

      Dans beaucoup de pays, qui justement soutiennent la créativité en foutant la paix aux créatifs, il y a un sorte de conscience que si personne ne soutient de façon libre et individuelle les créations, cela conduira à l’appauvrissement de l’offre. En clair, si tout le monde pirate et que personne ne paye pour quoique ce soit, plus de séries de qualité, plus de créations originales avec un minimum de moyens. Dans ce bas monde rien n’est gratuit, le tout est de savoir si le couple infernal « taxer-redistribuer » auquel les français ont été conditionnés peut être remplacé par une participation libre. Force est de constater que le français considère le don volontaire que pour les grandes causes humanitaires offrant des bon point dans l’au-delà, et que le divertissement qu’il consomme doit s’inscrire dans une forme de gratuité du même acabit que la sécu. En gros, le niaiseux aime à se faire ponctionner et à déléguer son libre arbitre à un appareil d’état qui s’empressera de l’enculer jusqu’au cervelet. Le français aime la sodomie sauvage et aime râler parce que ça manque un brin de préliminaires!

      1. Dr Slump

        Oui, c’est vrai que c’est limite comme raisonnement, je ne m’en cache pas. Je soutiens d’autres artistes, musiciens ou autres, sous d’autres formes de distribution, mais face au léviathan, on emploie les armes qu’on peut. Je ne peux me défaire d’un système de santé monopolistique au coût extravagant, pour ne parler que de cela, alors ce genre de petit piratage reste une bien faible compensation.

        1. Pheldge

          Le bon raisonnement, c’est que les oeuvres ( séries et films US ou étrangers ) ont été amortis dès leur sortie sur les écrans. Le reste, vente de DVD etc.. c’est du rab. En France tu payes une taxe sur tous les supports, CD, DVD, HDD, SSD, Cartes et barrettes mémoires diverses, destinée à taxer la copie privée. C’est apparu avec les K7 audios, puis étendu aux magnétoscopes … Moi je n’ai aucun scrupule à télécharger. Et Usenet est largement en dehors des radars d’Hadopi ! ça reste de la copie privée !

          1. Pheldge

            et keko, les séries et autres produits TV US sont financés par la pub, et non par un impôt quelconque : la série est bonne ==> audience, et le prix des pubs monte ! il y a une forme d’achat indirect par le téléspectateur. Avantage : la série est nulle, on l’arrête. Chez nous, il n’y a pas du tout cette démarche de satisfaire le client, mais volonté de l’éduquer , donc on prend ses thunes, et on fait de la propagande…

            1. kekoresin

              Ok mais si le piratage est général, plus de recettes pubisitaires. Les séries us s’exportent et se vendent aussi sur des supports physiques ou non, et c’est d’abord un manque à gagner pour les auteurs. Perso, je télécharge mais quand j’aime bien, j’achète ensuite. Pour 90% de la production française, je ne télécharge même pas. Pour m’endormir, je préfère un petit calva…

              1. bibi

                Le consommateur de série pour l’instant il préfère regarder sa série lors de sa première diffusion plutôt que d’attendre qu’elle soit disponible au téléchargement.
                Evidemment le jour ou le téléspectateur US sera lassé de regarder 20 min de pub entrecoupées par 40 min de série il y aura un problème de rentabilité au niveau de la production mais pour l’instant ce n’est pas le cas.
                L’exploitation des autres marchés pour les séries US ce n’est que du bonus et toute série pas ou insuffisamment rentable aux US est arrêtée et l’attitude du consommateur européen n’a aucune incidence sur le devenir d’une série US.

                A contrario pour une série britannique comme Dr Who la diffusion des nouveaux épisodes a lieu le même jour en Amérique du Nord et au Royaume-Uni car le marché US est très pour la série et il faut donc éviter à tout prix que le téléspectateur ne soit tenté de télécharger la série avant sa diffusion.

                1. Pheldge

                  voilà, merci bibi ! et le marché n’est pas figé : Netflix , Amazon se mettent à produire de série : quel que soit le support, et un bon écran de téloche est de loin le format préféré, la série trouvera son public et ses recettes, lors de la première diffusion.
                  Le téléchargement apporte un public supplémentaire.

                  1. bibi

                    Avant Netflix et Amazon on a vu les grand studios US se réorienter dans la production de séries et changer de politique vis-à-vis de la production de film en faisant beaucoup de blockbuster qui ont une prime à être vu en salle, là ou avant les producteurs de film comptaient beaucoup plus sur l’exploitation télévisuelle pour assurer leur rentabilité.

                    D’un côté on a les US qui ont marché et des clients à satisfaire de l’autre en France pays qui se glorifie de son exception culturelle et qui produit des séries et des films que personne ne regarde ni ne télécharge, et en général ce qui marche bien aux USA s’exportent très bien et rares sont les production qui ne cartonnent pas aux US et qui cartonnent ailleurs.

                    1. HussardBleu

                      Il y avait eu « The Persuaders » (« Amicalement vôtre ») dans ce cas de figure, qui avait marché fort en France et peu aux USA.

                      A propos de qualité, j’ai regardé par hasard – et lassitude de lecture – il y a deux ou trois nuits (devenant de plus en plus insomniaque avec l’âge) un épisode des « Peaky Blinders » sur Arte : impressionnant…

                    2. Dr Slump

                      On fait tout un ramdam pour des « comédies » à la mord-moi-l’ noeud, qui disposent d’un budget impensable vu l’ampleur du sujet et les besoins réels pour la réalisation, parce que ça paye les « stars », la promo, et tous les fonds pour l’art & la culture, avec le doigt dans le fion en prime.

                      A côté de ça, il y a des films français qui sont bons, voire très bons, qui portent clairement la « patte » culturelle française, sans flonflon ni clairon, et qui passent totalement inaperçus.
                      C’est pitié, et je suis sérieux.

                    3. bibi

                      La production culturelle en France n’a pas pour vocation d’être portée à la connaissance du public mais à faire vivre les intermittents du spectacle et les fonctionnaires du ministère de la culture.

                    4. Aristarkke

                      Werther 17H51
                      Amicalement vôtre était d’ origine britannique. La situation était différente surtout qu’à l’ époque il n’y avait pas les moyens bon marché de duplication individuelle des vidéos.
                      Les magnétoscopes à bande sur bobines existaient déjà mais restaient des curiosités de foire, vu le prix largement supérieur à celui d’une télé qui n’ était déjà pas donnée, loin s’ en faut…

      2. Greg

        Le raisonnement de mon point de vue de Suisse est différent :

        Je DOIS payer une redevance télé, avec laquelle les droits de diffusion de Dr House ont étés achetés.
        J’ai le droit d’enregistrer à usage privé non commercial toute diffusion payée avec ma redevance.
        Donc si je télécharge toute la série je ne vole personne.

        Concernant les autres productions que celles diffusées sur les canaux officiels auxquels je participe sans même mon accord, j’ai mes problèmes de conscience, mais la loi suisse ne m’interdit pas tout téléchargement à but privé non lucratif.

        Par contre, toutes les ventes digitales avec DRM sont de fait en désaccord avec la loi suisse qui dit que si vous achetez une copie d’une oeuvre, cette copie devient la votre et vous pouvez la prêter ou la revendre si bon vous semble.

        Si j’achète une porte en bois à mon menuisier, on se met d’accord sur un prix d’achat. Après, que je l’utilise peu ou beaucoup, veuille la revendre ou la déplacer, c’est ma porte.

        Actuellement en Suisse tout téléchargement à usage privé et sans but lucratif est autorisé, seul la mise à disposition est interdite. Donc mon P2P est illégal de par mon aspect upload.
        Mais le seul test devant les juges suisses par les représentants des USA s’étant soldé par une amende de 300 CHF à charge de l’adolescente qui avait chargé ET mis à disposition 300 titres de musique, aucun dédommagement mais les frais de justice à charge du plaignant… Les plaignants ne sont pas près d’y revenir.

        Comme de plus les lois sur la protection des données personnelles n’autorisent plus les sociétés privées à déduire mon identité selon mon usage de P2P…

        La Suisse me permet encore d’être tranquille.

      3. lemiere jacques

        sauf que’il y un truc bizarre avec une création originale, c »est que vous n’avez pas moyen de manifester votre insatisfaction quand vous n’avez pas aimé…vous n’aimez pas les petits beurres vous n’en achetez plus..vous n’avez pas aimé le film…ben tant pis…
        On pourrait dire qu’il faudrait payer que ce que l’on a apprécié.à la façon d’un artiste de rue.

  9. zelectron

    Oh! là, la ! voiti pas qu’on viole les youpitubeurres pour qu’ils postillonnent leurs ŒUVRES impérissables sur les sites vidéo, ioutub par exemple, mais personne ne leur a demandé de le faire me semble-t-il 🙂

  10. Tom

    Non mais sans deconner?
    Plus je lis ce blog, et plus j’ai mal à la main à force de me face-palmer….

    Ceci dit, quand on lit les commentaires de la video, on reprend un peu espoir en se disant qu’au final : en France, il reste encore des gens qui réfléchissent avec tous leurs neurones.

    Hélas, l’espoir disparait quand on se rappelle que les lois françaises sont décidées et votées par une poignée « d’élus » en orbite ultra-stratospherique. Et encore, quand ils ont pas piscine.

    Le VPN va devenir vraiment indispensable.

    1. BenOui

      « j’ai mal à la main à force de me face-palmer…. »

      Tom, il faut se face-calmer, c’est plus cool. Et comme le dit h16, ils ont raison d’y aller franco, cela précipite leurs chutes. Tiens pour ta peine, tu auras droit d’une petite Valls avec monsieur 49,3, il ne se doute de rien,…Bon d’accord , c’est plus difficile de refermer la boîte quand le fromage est fondu, mais au moins il s’étale tout seul.

      « Le VPN va devenir vraiment indispensable. » attention, le VPN n’est hélas pas suffisant, fait attention, même avec True-crypte et Tor,… Mais ça les embêtes, et ils font encore plus de bêtises, jusqu’à mort s’en suivent. Faites vos sauvegardes, et soyez prêt à aux redémarrages…Linux attaque ! Hivers Snowdown et Lucie in the sky en vue.

  11. Zagor

    Tiens comme par hasard, cette initiative vient de Nesblog.

    Pour ceux qui ne savent pas c’est un groupe composé principalement de youtubeurs pro-Mélenchon (il me semble que le créateur de Nesblog est Usul un militant du front de gauche).
    Et de manière générale, les youtubers français sont bien à gauche.

    Donc pas étonnant de voir une telle volonté émerger.

    1. Val

      @zago « youtubeurs pro-Mélenchon » : si il y a bien deux termes que je n’aurai jamais imaginé voir accolés c’est bien ces deux là . Quelle époque .

      1. Zagor

        Helas, j’ai l’impression que le gros du youtube français et des vidéastes sont bien de la gauche dure ou du moins anticapitalistes/antiliberaux. Je n’ai connaissance d’aucun centriste, modéré ou libéral parmis les youtubeurs.

        Ce problème n’est pas juste français, les gros videastes en ligne americains (comme le nostalgia critic)sont aussi à gauche (tendance « social justice warriors » plus ou moins prononcée) mais au moins ils restent plus posés et ne semblent pas demander des subventions de la part de l’Etat.

        1. Marabout

          Attention, un ami qui avait travaillé un temps dans le monde politique avait eu l’occasion d’interviewer quelques youtubeurs célèbres. De son expérience, un nombre non négligeable de ces auteurs-acteurs, bien que minoritaires, sont tout de même positionnés « à droite » des clampins qui nous dirigent ^^ Enfin bon, ce n’est pas ça qui changera la choucroute.

          Mais au moins, je sais de qui me désabonner…

          1. Zagor

            Est-ce que tu sais si il y a des youtubeurs de droite parmis la liste des signataires? Je sais que le joueurdugrenier se dit à droite mais c’est une droite anticapitaliste.

  12. Grain 2 Sel

    Je vous invite donc à vous désabonner des Youtubers qui pleurnichent et de le leur dire. Pour ma part je me suis désabonné de :
    Chroma,
    Dirty Biology,
    David Sheik,
    Joueurdugrenier,
    Le fossoyeur de films,
    MrAntoineDaniel,
    Nexus VI,
    Pause Process

    Tous, pour ainsi dire m’amusaient beaucoup. Dommage pour eux.

        1. Lorelei

          En lisant les commentaires sous la vidéo, je me demande de quoi auraient vécu les youtubeurs si Youtube n’existait pas? De quoi auraient-ils vécu il y a 10 ans? Quel aurait été leur métier quand tout ça n’existait pas?
          Dans tout boulot, soit on s’adapte, soit on disparaît. Pourquoi pas eux?
          Pourquoi faudrait-il les financer comme on finance les intermittents? Ne faudrait-il pas ré-adapter ce statut à leur situation?

    1. Zagor

      Je connais le Joueurdugrenier.

      Je l’aimais bien au depart mais j’ai arrêté de regarder ses videos car il donne de plus en plus ses opinions politiques, sans compter un humour de plus en plus lourd.

  13. Jeanpierre

    Il y a des vidéos réponses qui sont sorties. J’ai adhérer à certains arguments développés par celle ci : https://www.youtube.com/watch?v=uieJ88TlGT8 . J’ai pas pris le temps d’en chercher d’autres.
    En revanche, je suis sidéré de voir que le bobard de la taxe perçue sur l’entreprise qui ne touche pas le consommateur perdure sous des formes très diverses : ici, les revenus du youtuber ne seront pas impactés car c’est le diffuseur qui paiera la taxe… Ça laisse sans voix de voir que des raisonnements de ce style sont servis par des personnes qui prétendent penser en dehors des stéréotypes et gnagnagna.

  14. Val

    Nos politiques ne pensent qu’à ça : à taxer , ça doit les hanter jour et nuit . Un pote expert comptable nous a dit qu’il doit gérer plus de 50 contrôles fiscaux en ce moment , les raptous sont lâchés comme jamais. Il y a une qui lui a dit « c’est mon dernier contrôle avant ma retraite , je veux que cela soit une apothéose  » quelle engeance, ils n’ont rien à envier à la mafia .

      1. HussardBleu

        Moi, j’aime bien Vespasien… un véritable cynique, rien à voir avec un Hollande, petit bricoleur scooterisé.

        Lui, Vespasien, se sentant partir, murmura avec ironie « je sens que je deviens dieu » (apothéose) mais, en mourant, il tenta de se relever et dit « un empereur doit mourir debout »… voui, on est décidément très loin de nos souverains républicains et des contrôleurs du fisc…

                    1. Pheldge

                      Ah, ça c’est de la litote! « finalement, je t’aime bien … » .
                      Bon c’est bien joli, mais faut rester pratique, pour la cotisation au Fan club, je n’accepte pas les BTC, seulement WU ! 😉

    1. Dr Slump

      L’exil, dit aussi délocalisation, ou expatriation, ou évacuation, c’est valable pour les entrepreneurs. On ne peut ranger les youtubeurs militants de la cause subventionniste dans la même catégorie, m’voyez?

  15. Aristarkke

    HS : il semble que le Grand Stade de Rugby de l’ Essonne soit coulé par le fonds. La Fédération de Rugby aurait renouvelé récemment son staff directeur en élisant B. Laporte qui était opposé à la précédente direction et à ce projet pharaonique. Inutile de dire que le département de l’ Essonne n’ avait pas besoin de cela, deglingué financièrement qu’il est, même s’il n’avait à assumer qu’une partie du financement et que c’est un poids qui s’éloigne, je l’ espère définitivement…

  16. René-Pierre Samary

    Je ne sais pas quelles sont ces « pitreries » que l’on trouve sur Youtube, sans doute il y en a, de même que l’on trouve dans la langue d’Esope le meilleur et le pire. Mais pour moi qui découvre tardivement les trésors mis en ligne, je peux passer un excellent moment avec l’op.69 interprété par Glenn Gould, découvrir l’Antonov 225… allons, un petit coup avec la rencontre Ray Sugar Leonard-Marvin Hagler… Des pépites, mais ce n’était probablement pas le sujet, patron…

    1. sam player

      En fait ils font comme si, juste pour ne pas être exclus des futurs négociations par les détenteurs des droits originaux vu que le diffuseur doit veiller à respecter les droits des autres ayant-droits pour chaque pays.

        1. sam player

          😀
          Non tout simplement si je vends à TF1 les droits de la F1 pour 20M€ pour la france, TF1 doit faire en sorte que ces programmes ne soient pas accessibles en Chine vu qu’en Chine j’ai vendu ces mêmes programmes à une chaîne de télé… sinon ça dévalorise le deal fait avec les chinois qui pourraient même demander à être remboursé.

          C’est exactement pareil qu’à l’époque des concessionnaires exclusifs des marques automobiles : c’est de la responsabilité de celui qui donne la concession de la faire respecter (ici les ayant-droits du film) ne serait-ce que pour lui conserver une certaine valeur.

          Irais-tu t’abonner chez SFR pour regarder le championnat anglais si tu pouvais le recevoir sur une chaîne gratuite étrangère ?

          Et là ça fait 2 ans qu’on entend que Netflix fait la chasse aux VPN mais c’est juste une posture : on fait quelque chose.
          Tout comme Rolex fait un peu de bruit de temps en temps en écrasant des montres… des vraies fausses indécelables même par un pro.

          1. Jules

            Au temps pour moi, je pensais que Netflix faisait plus de zèle que ça à la chasse au vpn.
            En fait, il cherche à faire bonne figure pour l’achat des droits de diffusion.
            Je ferai un petit test pour voir si ils bloquent hma 🙂

Laisser un commentaire