Panique et désarroi au Parti Socialiste

La politique française nous offre régulièrement des moments rocambolesques mais avec le quinquennat de François Hollande, on a réussi l’exploit de dépasser le niveau déjà stratosphérique atteint par Sarkozy. Et le renoncement, que dis-je, l’évaporation du président Hollande six mois avant l’élection permet de grimper encore plusieurs degrés dans le WTF puissamment concentré.

breaking-ps-wtf-chimiquement-purDans cette escalade vers le n’importe quoi chimiquement pur, la débâcle actuelle du Parti Socialiste marquera de façon claire tous les esprits en ce qu’elle est à la fois profonde et durable.

Profonde parce que tout montre que le parti est rigoureusement incapable de se dépêtrer du marasme qui semble l’avoir figé, définitivement, dans un mélange de doctrine terriblement début de siècle (le 20ème, pas le 21ème) et de la consternation qui avait suivi l’élimination de Jospin en 2002.

Durable parce qu’absolument aucun éléphant, aucune tête de pont, aucune figure d’ampleur nationale ne semble à même de rassembler ce qui reste du Parti Socialiste pour présenter un candidat, ou, au moins, une excuse vaguement crédible à la prochaine élection présidentielle.

Oh, je ne dis pas qu’il n’y a aucun candidat, puisque c’est même tout le contraire : en réalité, il y a une véritable bousculade de seconds couteaux tous plus minables les uns que les autres, à se précipiter pour essayer de grappiller qui un temps d’antenne, qui une proposition choc, qui une petite place au soleil médiatique ou politique futur. Au delà de la sidération hollandesque, on peut carrément parler de bouffonnerie politique lorsqu’on apprend que le premier ministre Valls pourrait se retrouver à candidater à la prochaine primaire socialiste contre des ministres de son propre gouvernement. Et je n’évoque pas les ministres de précédents gouvernements comme Hamon ou Montebourg qui ajoutent à ce que les plus pudiques appelleront « confusion » et que les réalistes nommeront « foutoir total ».

La presse, de son côté, est en proie à la même déconfiture : normalement acquise aux causes de gauche et tendrement favorable aux idées du Parti Socialiste, elle se retrouve dans la situation très inconfortable de décrire par le détail ce qui n’est plus qu’un néant idéologique. Avec le départ inopiné de Sarkozy, elle s’est retrouvée dépourvue d’un candidat de droite à haïr. L’explosion en vol de Juppé l’a laissée orpheline de tout plan B devant le massacre annoncé d’une candidature Hollande. Le renoncement pathétique de Hollande l’a jetée dans les affres de l’absence totale de tout support, de toute béquille pour soutenir ses analyses branlantes. N’ayant plus qu’un Fillon à décrier et une Marine à diaboliser péniblement, elle n’a plus aucune idée de ce qu’il faudrait pour redresser un peu son moral et les perspectives d’un Parti Socialiste dont elle n’arrive même plus à cacher la décomposition.

Dès lors, on n’est pas trop étonné de voir celui qui fut, pourtant, largement débiné dans ses meilleures feuilles revenir par la petite porte : les médias et les socialistes sont à ce point aux abois qu’ils n’hésitent pas à imaginer le retour de Dominique Strauss-Kahn, parce qu’après tout, les petites aventures féminines de ce dernier sont maintenant oubliées, n’est-ce pas ?

Il n’y a qu’à lire, émerveillé, l’ébouriffante dernière saillie de Jean-Christophe Cambadélis, le quota COTOREP du Parti Socialiste, proposer sans ironie aux candidats Macron et Mélenchon de venir s’inscrire à la primaire socialiste, en mémoire du bon vieux temps je présume, pour comprendre l’ampleur du cataclysme qui secoue ce qui fut, un jour, le premier parti collectiviste de France : il faut en effet une perte complète et définitive de tout repère tangible pour demander à Macron, qui a tout fait pour se séparer des vieilles lunes socialistes, de venir rejoindre un parti en pleine explosion. Et même si Macron aurait en réalité intérêt à souscrire à la proposition pitoyable de Cambadélis, cela n’empêche pas de voir ce qu’elle est effectivement : un véritable appel au secours d’un parti sur le point d’éclater et dans lequel Macron pourrait, tel un coucou, faire son nid et dicter ses conditions.

Quant à Mélenchon, le tribun sans viande et sans reproche aura tout intérêt à s’en tenir aussi éloigné que possible tant l’odeur méphitique que le parti dégage maintenant signifierait pour lui une défaite cuisante aux prochaines élections.

En définitive, entre la pléthore d’ex-ministres déjà largement rôtis par un quinquennat éreintant et les boulets périphériques à la Cambadélis ou Bartolone, la prochaine primaire du parti qu’on appelait jadis socialiste promet d’être un débat d’autant plus animé qu’il n’y aura aucune colonne vertébrale intellectuelle derrière.

C’est d’ailleurs ce qu’on peut deviner sans mal en lisant les ébauches de programme du parti : au milieu du fatras de câlins habituels sans queue ni tête où le vague s’y dispute au flou, on trouve la volonté de rétablir la conscription ou le désir humide d’« une République pour tous dans une France sûre », thèmes d’habitude chers à une droite pas franchement du milieu, une politique de grands travaux que ne reniera pas le Front National (lui-même désormais durable, équitable et citoyen, pour faire bonne mesure) ou la volonté de renforcer encore l’action européenne, à l’antipode de ce dernier. C’est génial, cette gauche là, on n’y comprend plus rien !

gifa wait what wtf huh

En réalité, c’est la confusion la plus totale qui règne en maître au parti socialiste.

Il faut certes admettre qu’il ne pouvait en aller autrement avec les clowns qui en ont pris la tête sans jamais pouvoir le diriger, et avec les idéologues qui le fourbissent en armes de déstructuration massive (et on pourra parcourir, mi-amusé, mi-consterné, les Cahiers de la Présidentielle de nos élèves de CE1 pour s’en convaincre).

Mais au-delà de l’appareil qui, comme le poisson, a largement pourri par la tête, force est de constater que l’opposition entre la droite et la gauche est rapidement en train de changer. Si, dans les dernières années, on avait nettement pu noter que les partis traditionnellement à droite se retrouvaient régulièrement à débiter les âneries étatistes pourtant entonnées avec ferveur par les groupies de gauche, il était encore rare de voir certaines illusions chéries par la droite reprises avec quasi-gourmandise par une gauche déboussolée.

En fait, tout semble s’accélérer depuis que deux candidats, Macron et Fillon, n’ont pas hésité à mettre la liberté en avant de leurs idées plutôt que l’égalité qui a tenu la place prépondérante des débats depuis ces dernières décennies. Ni Fillon, ni Macron ne peuvent, même de loin, se prétendre libéraux ou même simples champions de la liberté au pays du colbertisme, de la centralisation et de l’égalitarisme forcené. Mais l’un comme l’autre ont obligé le débat du pays à se positionner sur une ligne qu’il n’avait plus rencontrée depuis des lustres.

Le Parti Socialiste, totalement pris au dépourvu, apparaît alors pour ce qu’il est : un machin d’un autre âge, coincé dans un paradigme du siècle précédent et sur une opposition droite/gauche qui ne veut plus rien dire. La tâche qui s’impose alors pour les candidats de la prochaine primaire semble rude puisqu’il s’agira ou bien de tenir compte de ce changement profond et, dans ce cadre, de proposer un programme qui s’inscrive dans cette opposition liberté/égalité, ou bien de n’en rien faire et disparaître définitivement de la scène politique française, dans de petits couinements rigolos.

Pour le moment, les petits couinements rigolos semblent l’option la plus probable.

PS règlement de compte

J'accepte les Bitcoins !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez Draghi et Yellen dehors, terrorisez l’État et les banques centrales en utilisant Bitcoin, en le promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !

Commentaires239

  1. Le Gnôme

    Il n’y a pas qu’en Afrique que les éléphants sont une espèce en voie de disparition. Nous pouvons remercier Mollande pour ce moment, avoir réussi à dynamiter le PS. Une de ses rares réussites.

    1. bibi

      Il aura quand même dû s’y reprendre à deux fois une temps que premier sectaire de 1997 à 2008 et une autre fois en temps que grand sectaire de 2012 à 2017.

  2. Aristarkke

    PdlF aura défriché une nouvelle voie jamais empruntée jusqu’ ici : être le sortant mais ne pas se représenter malgré son bon bilan…
    (ça, c’est lui qui le dis…)

    1. albundy17

      J’en suis d’ailleurs tombé sur le fion, écoutant avec difficulté son auto oraison, de l’entendre renoncer aux petits fours, j’attendais juste son annonce de renoncer à la primaire pour sa gueule

    2. bibi

      Pompidou avant lui avait renoncé à se représenter malgré un bon bilan.
      Si il avait été corse, il aurait pu rester à l’Elysée jusqu’en 1981.

      1. Pheldge

        Pompidou a claboté en 74 soit après cinq année de mandat … Je ne me souviens pas l’avoir entendu renoncer. A sa mort, Chaban s’est précipité, ce qui lui fut fatal, la suite, on la connaît !

      2. Aristarkke

        Je parlais d’une renonciation « volontaire »…
        Ce pauvre Pompidou n’ a pas eu véritablement ce choix là.
        (« volontaire » ainsi libellé parce que je pense qu’il a beaucoup été aidé dans son volontariat)

    3. MCA

      Oui, je n’avais jamais vu ça,

      présenter son bilan comme une quasi réussite (hum!) et en conclure par : j’ai réussi mais je m’en vais pour ne pas diviser…. laisse une impression d’incohérence du message.

      J’aurais plutôt vu un :

      J’ai réussi globalement et je me représente pour terminer mon œuvre,

      ou alors ,

      Je suis désolé, je n’ai pas pu faire ce que je voulais, (la conjoncture, la malchance, la situation héritée etc…) le résultat n’est pas conforme aux attentes et j’ai décidé de ne pas me représenter (ce qui aurait été un aveu honorable) et dans la foulée anticiper l’élection présidentielle.

      Nous ne devons pas être câblés de la même manière.

      Mais il est vrai que reconnaître un échec à ce niveau doit être un exercice très difficile, à l’inverse, refuser de le reconnaître est pire encore car ça ne sauve même pas la face, discrédite les éventuels successeurs du parti et déshonore le concerné.

      A leur décharge je dirais que les présidents actuels n’ont que très peu de pouvoir d’agissement, les clés ayant été remises depuis des lustres aux instances supérieures (UE) où latérales (US).

      Ne leur reste que les affaires sociétales et ils essaient d’exister en surfant sur l’insignifiance et des réformes de pacotille qui n’en sont pas.

      Ils en sont également réduits pour adoucir le sort des plus mal lotis à faire de la redistribution : je prends à ceux qui ont encore (les classes moyennes) pour donner à ceux qui n’ont plus (les classes dites défavorisées) en développant des trésors d’ingéniosité pour ne pas que ça se voit; manque de chance, les français font leurs comptes de temps à autres et la vérité apparaît au grand jour.

      Et comme ils n’ont pas le courage de prendre vraiment ce qu’il faudrait (sous menace de révolte), alors ils continuent à endetter le pays en faisant semblant d’ignorer que les dettes présentes feront les impôts futurs…. on verra plus tard….

      Franchement :

      au moment où ce pays se noie dans les problèmes graves (manque de compétitivité, chômage endémique, frontières ouvertes aux quatre vents, concurrence féroce, désindustrialisation, dette abyssale, formation scolaire de mauvaise qualité et en constante dégradation etc…), est-ce le moment pour offrir comme seul horizon de motivation le mariage des homosexuels (il faut bien appeler un chat un chat!), les jeux olympiques et autres expositions universelles ruineuses, aller guerroyer aux quatre coins de la planète à crédit pour des causes fallacieuses qui ne trompent personne et sèment la mort, la désolation et l’appétit de vengeance?

      Je pense qu’ils en sont conscients car ce ne sont pas des imbéciles, mais ils n’ont simplement plus le pouvoir (et d’ailleurs, en veulent-ils du vrai pouvoir?) alors ils font semblant, se mentent à eux même, nous font perdre beaucoup de temps et exaspèrent le reste de la population qui constate la dégradation, se souvient d’un passé plus florissant, et doit toujours subir sans jamais pouvoir agir.

      Comme disait Fillon en réponse à De Villers qui le questionnait sur « pourquoi il n’agissait pas face aux puissants du groupe de Bilderberg » le réponse fût claire :

      « que veux tu, on ne peut rien, ce sont eux qui ont le pouvoir »

      Le vrai pouvoir est là, la messe est dite…

      1. honorbrachios

        faut arrêter de dire des co. .eries, l’ue ou les usa ne sont pour rien dans la diarrée de lois stupides que passent nos deputés! rien que cette nuit ils ont votés une loi débile sur les gains de ‘leboncoin’ et autres…personne ne leur a demandé et les effets induits vont être mortel pour toutes les sociétés internet qui vivotaient encore en france.
        si c’était la première fois, passe encore, mais ils en chient tous les jours du même genre et ça ne vient d’aucune autre institution que de leurs cerveaux débiles

          1. MCA

            « pas eu le courage « ? MDR… si je m’attendais à ça avec un Gravatar pareil!

            A présent je comprends mieux pourquoi tu laisses parfois ta charmante secrétaire répondre à ta place… :o))))

            Quant au « courroux », il y a une légère méprise, ne pas confondre courroux et ténacité dans le débat.

            Sur ce, passe une excellente soirée et n’hésite surtout pas, je reste très ouvert au débat et sais me montrer magnanime à mes heures.

        1. bibi

          L’UE est pour beaucoup dans la diarrhée législatives française puisque une bonne partie de nos lois stupides proviennent de retranscription de directives européennes, le travail étant déjà prémaché ça laisse tous loisirs à nos chers énarques de complexifier ce qui l’était déjà bien assez et de rajouter des contraintes pour montrer qu’ilspeuvent être encore plus perverse que la boureaucrates européens.

          1. « une bonne partie de nos lois stupides proviennent de retranscription de directives européennes »
            Faut arrêter avec ce mythe débile. Le pouvoir législatif est et reste au parlement franco-franchouille dans toute son abomination. Le coup de la transposition (directive) ou de l’application directe (règlement) ne représente en fait, sur l’écrasante majorité des cas, que des textes techniques (de normalisations).

            On doit cette saillie à la conne de MLP qui, en la matière, est très forte pour transmettre ce genre de niaiseries, mais qui ne résiste pas à l’analyse 2 minutes.

            Sérieusement, vous croyez que le mariage pour tous, le cadencement netflix, l’écotaxe, la loi ALUR et le reste, ça nous vient de l’Europe ? Srsly ?

              1. Higgins

                Les liens:
                « …Cette obsession de la norme favorable aux grands et mortifère pour les petits est typique de l’élite administrative française. On ne sera pas étonné de voir que François Hollande, haut fonctionnaire de naissance, est-on tenté de dire, et donc ennemi de la liberté, s’est rallié à cette cause sans coup férir. En enjambant les valeurs de solidarité tant adulées par son camp. »(http://eric-verhaeghe.entreprise.news/2016/11/30/hollande-meilleur-ennemi-de-solidarite-mutualiste/)

                La caractéristique française, c’est avant tout la prééminence du capitalisme de connivence et de la colbertisation à outrance de l’économie (sauf que nous ne sommes plus au XVIIèeme siècle): « Sur le fond, la mécanique qui condamne Viadeo est bien connue. Essentiellement développé sur fonds propres, le réseau français a besoin de cash pour se développer. Il fait donc payer les clients par avance (ce qui limite sa compétitivité) quand son concurrent américain Linkedin peut largement recourir à la gratuité, fort d’investissements apportés par les capital-riskers. C’est ici qu’on mesure le poids du capitalisme de connivence en France: ennemi du risque, il peine à porter des projets à long terme et s’intéresse essentiellement aux projets matures, ou aux amis qui vous veulent du bien. » (http://eric-verhaeghe.entreprise.news/2016/12/04/viadeo-capitalisme-de-connivence/)

              2. Higgins

                Sur Solva 2, le bon lien est là: « Ce n’est pas la première fois que l’indépendance de la justice administrative par rapport au gouvernement est mise en cause. Le dossier Solvabilité 2, directive européenne sur la solvabilité des compagnies d’assurance péniblement transposée par une batterie de textes pris sur ordonnances, en donne un nouvel exemple. » (http://eric-verhaeghe.entreprise.news/2016/11/23/gouvernement-donne-t-instructions-a-justice-administrative/)

            1. bibi

              Non le chiffre sur le fait que la majorité des lois nationales soit d’émanation européenne on ne le doit pas à Le Pen mais à Delors qui en temps que président de la commission a dit qu’en 10 ans on passerait de 30% à 60%, des lois nationales issu des lois européennes, ce qui bien sur n’est pas vrai.

              Tout ce que j’ai pointé du doigt c’est que les textes européens participent à la diarrhée législative nullement que ses textes étaient responsables du malheur qui accable les français et que NOS législateurs étaient suffisamment stupides pour ne pas retranscrire les directives a minima et rajouter du malheur là ou il n’y en pas besoin.

          2. honorbrachios

            @bibi:
            NON et NON.
            Donnes nous un seul exemple de ce que tu avances. (et si tu en trouves pour les usa , chapeau!)
            Moi je peux te citer facilement 500 exemples de lois, décrets, taxes qu’aucun autre pays n’appliquent.(aucun mérite pour moi, h16, l’ifrap ou même la cour des comptes en font le douloureux listing tous les jours)
            @ sam

          1. Dr Slump

            « C’est un crime, lorsqu’on se trouve dans une situation de menace terroriste réelle, de fondamentalisme… »

            Sans blague, il y aurait donc vraiment une menace fondamentaliste finalement? On nous aurait donc menti? Mais qui nous aurait menti alors? Ces enflures reproduisent vraiment les méthodes nazi au final:

            « Nous n’avons pas besoin d’être cohérent »
            Hitler, lors d’une conversation privée.

  3. Pheldge

    Macron n’a aucun intérêt à s’embarrasser du PS aujourd’hui, il n’aura qu’à se baisser pour en ramasser les meilleurs morceaux pour les législatives. Le PS de Mitterrand est mort ! toute une génération va débarrasser le plancher, et idem à droite, le renouvellement des cadres est en route !

    1. bibi

      Le renouvellement des cadres à droite n’a pas eu lieu et n’aura pas lieu, il n’y aura comme cadres que d’anciens minustres de Sarkozy sauf si Fillon perd à la présidentielle.

    2. Royaumont

      Le renouvellement des cadres n’a de sens que si les nouveaux ne sont pas de simples clones des anciens. Il ne suffit pas d’être plus jeune pour incarner le changement. Lemaire l’a appris à ses dépens.

      1. bibi

        Le problème de Lemaire c’est qu’il n’est pas allé à la primaire pour la gagner mais pour terminer 3ème et devenir premier ministre.
        Il pensait pouvoir capitaliser sur son score à la présidence de l’UMP pour être le faiseur de Roi.

        1. mlallier

          La maire ps de Reims avait inauguré la place machin mitterand devant la gare en faisant la même faute. Donc, cette orthographe est aussi valable.

  4. Higgins

    Ce parti devrait troquer sa rose contre un plug anal, ce serait une plus juste représentation. Il parait que la côte de Normal 1er remonte depuis qu’il a déclaré qu’il ne se représentait pas. Comme quoi, quand on prend des bonnes résolutions, on a des résultats.
    Les résultats de l’enquête PISA qui sortent aujourd’hui devraient donner un coup supplémentaire à ce qui reste de cette engeance dont on ne soulignera jamais assez la nocivité et la permissivité. Tant que les socialos français n’auront pas fait leur Bad Godesberg, ils connaitront cette schizophrénie mortelle. Mais pour qu’un patient guérisse, il est indispensable qu’il reconnaisse avant tout qu’il est malade. Quand on voit le florilège de stupidités qui émane de cette organisation, il serait plus judicieux de la mettre sous calmant à haute-dose.

        1. HussardBleu

          D’un autre côté, n’est-ce pas, la côte de Hollande est très plurielle : je pense à Ségo, Valoche et Julie… Ce gros garçon les génère tel un Adam (de la Halle… il y a le chou, la harengère, et Peggy ). In the Indian Army, pig-sticking was all the rage, wasn’t it ?

    1. Flaghenheimer

      Ah ce bon vieux cliché du « Bad Godesberg », cher à Giesbert, que le PS aurait absolument besoin de faire. Rien n’est plus faux puisqu’il y a fort longtemps que le PS accepte et la démocratie et le capitalisme.

      1. Higgins

        Alors, c’est bien caché. Si c’était vrai, le PS sortirait moins de conneries à la mn sur la manière de régenter l’économie. En plus, c’est plus une figure de style qui signifie que ce parti est resté bloqué en 1936, « la bête humaine » et « Le temps des cerises ». La droite française n’est pas terrible mais je n’ose imaginer l’état du pays dans cinq ans si, par malheur, un Mélenchon arrivait aux affaires.

          1. Higgins

            Quand on est archaïque, on l’est à fond. Tous ces Tartuffes entrent en transe lorsqu’on évoque devant eux la Commune et le mur des Fédérés. Le seul saint qu’ils vénèrent est Saint-Just.

              1. Dr Slump

                La réécriture de l’histoire avance à grands pas. Ouf. Il était temps. Tout ces pauvres ch’ti n’ouvriers qui ne faisaient rien que manifester pacifiquement pour la paix et l’égalité!

                L’article se conclut sur un nouveau morceau de bravitude:  » «un des plus grands épisodes du mouvement ouvrier français», mais «dans une période où l’action sociale et syndicale tend à être criminalisée», comme dans les cas Goodyear ou Air France. »

                En plus, ces pauvres ouvriers continuent de se faire réprimer sauvagement. Quelle honte. Heureusement que nous sommes en démocratie!

                Tiens… j’ai les oreilles qui sifflent ou quoi?

      2. Higgins

        Actuellement, nous avons essentiellement le choix entre plus ou moins de socialisme d’un bout à l’autre de l’échiquier politique. Je considère que la vraie opposition réside plutôt entre un conservatisme étroit et délétère (on ne touche à rien) tel que l’incarne le PS (d’où les clivages sociétaux introduits par ces apprentis sorciers surtout depuis 2012) et un libéralisme dont j’ai peine à découvrir une esquisse dans les programmes politiques. Bon, ne désespérons pas, même s’il est encore honni par une très grande majorité de la population par pure ignorance, on parle désormais du libéralisme sur la place publique. Bastiat est cité et le brouillard se dissipe très lentement. Il faut être patient et surtout, pédagogue. Ce blog y contribue.

      3. theo31

        il y a fort longtemps que le PS accepte et la démocratie et le capitalisme.

        Essayez donc de créer en France un parti ouvertement hitlérien (pas comme EELV évidemment) avec vos propres deniers et on en reparle.

        Quant au capitalisme, essayez donc de disposer comme bon vous semble de l’intégralité de vos revenus et on en reparle.

        1. Flaghenheimer

          Essayez d’ouvrir un dictionnaire et d’y chercher les définitions des mots « démocratie » et « capitalisme ».
          Attention, vous allez être surpris.
          Un petit détour par les lettres « n » comme « nuance » et « s » comme subtilité pourrait également ne pas s’avérer superflu.
          La bise.

    1. Stéphane B

      Je viens de voir. Cazevieille ou cazelancien vient prendre les émoluments et se glorifier pour sa retraite.
      Vu ce qu’il s’est passé en 2015 e 2016, ce type là ne devrait plus être visible. Il a bien été frappé par l’hontectomie et lhonneurectomie

      1. Royaumont

        C’est toujours mieux que Bécassine ou MST qui étaient également pressenties…
        En être réduit à ça en dit aussi très long sur l’état de décomposition du PS.

              1. Dr Slump

                Je préfère encore Cazevide. Najat/Naja, comme son homonyme reptile, ses crachats législatifs font de sévères dégâts, et je la crois capable de morsures tout aussi foudroyantes: à garder à distance respectable, ou sous les oscillations d’une flûte de charmeur de serpent.

                    1. Stéphane B

                      Mais on l’a déjà fait avec du cresson. D’ailleurs, polytechnique (il me semble) s’était bien amusé un 14 juillet

                    1. HussardBleu

                      Très juste ! mais bon, on était parti sur la diversité… Avec Ségo, on aurait été dans le surréalisme permanent, après le catalan, le chien andalou….’tain, on loupe gros….

                  1. Dr Slump

                    Najat, nan, vraiment, j’peux pas. Plutôt bouffer un hérisson cru, vivant, avec les épines.
                    Par contre j’approuve vigoureusement l’idée de mettre l’Aérienne Impériale à la place, cela nous aurait offert un morceau de bravitude savoureux dans ce quinquennat déjà bien niqué.

                    1. Royaumont

                      Ségo, ce n’est pas le chien andalou, mais la tentation de saint Antoine… Si j’en avais, ça me friserait les moustaches rien que d’y penser.

        1. Peyreloubes

          Merci Royaumont ! Je m’étais jamais rendu compte que MST (Marie-sol Touraine) signifiait Maladie Sexuellement Transmissible !!!!!!!
          Wikipedia : Elle épouse le 4 septembre 1989 Michel Reveyrand-de Menthon, énarque, ambassadeur de France au Mali de 2006 à 2010, puis ambassadeur de France au Tchad jusqu’en 2013, représentant spécial de l’Union européenne au Sahel depuis cette date. Que des prolos, vous dis-je !

  5. Malicorne

    La gauche ne peut changer de logiciel. Elle en est psychologiquement et intellectuellement incapable. C’est pourquoi nous entendrons encore longtemps un discours sur le plus d’égalité, plus de justice sociale, plus de vivre ensemble.
    On pourrait peut-être demander aux futurs « déradicalisés venus d’ailleurs » de procéder à la déradicalisation des déradicaliseurs , non ?

    1. Lafayette

      la socialite c est ce qui fait la force du super héro de la socialie. mais on reprendra un peu de confiture, car c est vrai qu en pareil foutoire de tete de héro bis on a pas fini de rire de leurs echecs programmés.

    2. theo31

      La gauche ne peut changer de logiciel

      Et pour cause, le socialisme n’est pas un corpus d’idées politiques mais mais un projet religieux sectaire millénariste. Son dogme est donc immuable (merci Lénine au passage). Y toucher, c’est trahir.

    1. HussardBleu

      Lors de sa déclaration de candidature, il y avait derrière Valls une sorte d’écrin humain, florilège de la France bigarrée, des Blackos, des Muzzos et quelques Blancos (pour reprendre le vocabulaire du Grand Homme de 2009) : mais ils avaient, tous et toutes, l’air congelé…

      On ne sentait pas franchement l’enthousiasme d’un avenir s’annonçant vainqueur, malgré Fouks et Bauer…

      L’homme est intéressant, cependant :
      youtube.com/watch?v=Ki38KqEHSck

      1. sam player

        « …il y avait derrière Valls une sorte d’écrin humain, florilège de la France bigarrée, des Blackos, des Muzzos et quelques Blancos… »

        BFM ne les a pas ratés ce matin avec un reportage sur la façon dont les invités (par téléphone) ont été triés dès l’entrée : ceux pour le fond d’écran, ceux pour le devant de la scène… et ceux invités à aller regarder la télé sur les écrans dans une salle séparée…

        Une invitée (blonde et un peu trop blanche): « c’était pas la peine de nous téléphoner pour venir regarder la télé, on en a une à la maison ! »

        1. HussardBleu

          Dire que j’ai raté ça ! Superbe !… on va peut-être le retrouver sur Youtube ? en tous cas, ce genre de manip, on sent le Fouks dans ses oeuvres…

          1. sam player

            Elle vient de repasser là à 15h23…
            J’vais essayer de trouver la vidéo.
            Le reportage se termine avec un parallèle entre le discours de Sarko et celui de Valls : Xi Jinping, Poutine, Trump du mot à mot !

    1. HussardBleu

      Voui, mais le Général de Boigne était un méfiant genre « on ne passe pas »… A Paris, une autre fontaine est en projet, avec les statues de Jack Lang, Fréderic Mitterrand, Bertrand Delanoe et Bruno Julliard. L’originalité de cette œuvre d’art, c’est que les intéressés seront représentés côté pile, à l’inverse exact de celle de Chambéry.

      Denis Baupin souhaitait faire partie du groupe, mais on lui a fait comprendre, n’est-ce pas, qu’il n’était pas vraiment dans l’esprit de l’artiste pressenti : les colonnes de Bureine…. hein ?

        1. JiJiBé

          Avec quelques vers de Brassens pour l’inauguration :

          « Bande à part, sacrebleu ! c’est ma règle et j’y tiens.
          Au faisceau des phallus on n’verra pas le mien.
          Le pluriel ne vaut rien à l’homme et sitôt qu’on
          Est plus de quatre on est une bande de cons. »

          En foi de quoi le sieur Bergé est prié d’aller proposer son bâton ailleurs.

  6. JiJiBé

    « Mais au-delà de l’appareil qui, comme le poisson, a largement pourri par la tête »
    Il y en a même qui ont pourri par l’autre bout.

    La Belle Alliance Populaire !!? La BAP…
    Ils sont inénarrables. Ce sera plutôt la grosse BAF

      1. HussardBleu

        Aaaah ! Monseigneur, vous êtes omniscient ! je me posais la même question que mon amie Lady Barbara.

        Ce qui me rappelle l’épitaphe de Joubert, sur le piédestal de sa statue : « il est mort comme il a vécu, sans peur et sans reproches, et n’a laissé pour héritage que la gloire attachée à son nom »…

        Tous ces gens évoqués ci-dessus font plutôt dans la pétoche et l’ignominie, et entassent des fortunes dont l’origine est fort obscure…

        1. Aristarkke

          Tu admettras que tu es resté absent de ce blog un bon paquet de temps…
          La chasse t’a un peu déphasé. Viens au banquet et remets toi à la page. 😕

          1. HussardBleu

            Entre « vieux croûtons », j’attendais de toi davantage de prévenance, de courtoisie et d’objectivité, cher Harry… « déphasé » moi ? simplement pasque je ne savais pas que Schwartzerd se dopait au quinoa bobo ?

            1. Aristarkke

              Déphasé parce que Mgr de Cèze a commis naguère un article où ce soudain amour de Mechancon tenait la vedette, au moins américaine.
              C’était juste un constat que poursuivre sangliers, ragots, perdrix et autres gallinettes cendrées ne permettaient pas à ta mémoire d’éléphant de rester dans la phase de ce blog qui s’alourdit toujours de cinq articles nouveaux la semaine…

      1. ironbooboo

        Mais pourquoi sont-ils aussi méchants ?
        Diarrhées chroniques et douleurs rectales afférentes. Forcément ça irrite.

        Et Méluch veut imposer son quinoa dans les cantines scolaires apparemment.
        Mais pourquoi pas ?
        Après tout plus on est de fous, plus on chie !

  7. Tarmineldur

    J’attend avec impatience la tripoté d’article intitulé « Qu’est-ce que le Cazeneuvisme ? » qui ne manquera pas de paraitre. J’y trouverai sans nul doute les grandes lignes d’une pensée politique complexe, profonde, pleine de vitalité et apte à relever la France.

      1. sam player

        MST ministre de la Santé… alors Cazeneuve ministre du Logement ça aurait de la gueule !

        Ms. Sacavin, Payebien, Feuillemorte, Potdevin cherchent du boulot…

  8. cyprus.ill

    Oui la liberté est contre toute attente mise en avant soudainement (depuis la surprise du Fion devançant le reste, ce qui n’est pas une mince surprise et qui va contre toutes les certitudes anatomiques de notre merveilleux pays).

    Comme je le disais en réponse à la superbe diatribe de kekoresin dimanche (pour ceux qui ne l’auraient pas lue je la conseille vivement) :

    « Fion a dit (en s’adressant aux soces) : « vous craignez la liberté car elle vient bousculer votre obsession de l’égalité ». Ça réchauffe d’entendre ça. Oui les soces préféreront toujours l’égalité dans la médiocrité plutôt que la liberté qui engendre des différences. Comme vous le dites, ça finira avec la merde partout.
    C’est pourtant bien ce mot « liberté » qui est écrit en 1er sur notre devise nationale ! »

    Je dois avouer qu’à ma grande surprise, le thème de la liberté est donc au coeur de la campagne présidentielle, et c’est réjouissant non ? Je suppose que les lecteurs de ce blog ne pourront qu’en être contents, même si notre réalisme / cynisme à tous peut laisser craindre des lendemains qui déchantent.

    Une chose restera quoiqu’il arrive : la déconfiture du parti socialiste. Et ça, c’est que du bonheur !

  9. tabbehim

    j’ai tellement hâte de voir ce spectacle amusant 🙂
    Je m’en vais acheter un semi de pop corn et un canapé bien confortable, parce que ça va envoyer du lourd version arme de destruction massive 😀
    Même Michael Bay n’oserai pas faire autant d’explosion de débilité et de facepalm consternant ^^

    Messieurs dames, préparez vous à bouffer de la pignouferie rédactionnelle et des âneries gauchiste très rigolote ^^

    1. Royaumont

      Pareil, je stocke du pop-corn et des chips pour le spectacle burlesque des primaires à gauche. Ça promet un grand moment de rigolade, tous les éléments de langages et tous les poncifs vont être de sortie en grande tenue.
      En fait, le PS n’a qu’un seul choix : faire semblant d’être uni ou disparaître. Donc ils vont faire semblant de s’entendre, mais le dénominateur commun à tout ce petit monde, c’est le néant. Le PS a le choix entre l’immobilisme, maquillé derrière une agitation de façade, ou la disparition.
      Comme le vide n’est pas vendeur, il va y a avoir un concours Lépine de l’idée sociétale degôche, où le stupide va le disputer au grotesque.

      1. Pheldge

        Le « PS à Tonton » est mort ! après les législatives et une branlée historique, les survivants se regrouperont, autour de Macron, pour les plus réalistes, et chez Mélenchon pour les autres … resteront quelques dinosaures, élus locaux. Plus de pognon, plus de PS !
        Selon les résultats du premier tour, Macron pourrait faire une OPA sur un parti du centre …

        1. bibi

          Le PS a survécu aux législatives de 1993 (57 députés), et il est revenu au pouvoir en 1997 (255 députés), il a survécu à Mollande premier secrétaire pendant plus de 10 ans, il est fort probable qu’il arrive à survivre aux 5 ans du Lider Maxi-Maux à l’Elysée.

          1. tabbehim

            Il survivra, oui, car l’idéologie égalitariste est tellement implanté dans le cerveau des français qu’ils ne savent même plus apprécier l’idée de liberté 😉
            Et là où je soutien Royaumont, c’est que pour cette primaire, on va avoir le droit à tellement de poncif égalitariste que ça en sera une caricature prise au sérieux ^^
            Mon pronostique pour l’idée la plus socialiste bisous compatible vivrensemble contre les méchants ultra turbo néo libéraux, ça sera notre ami Montebourde !

            1. Lafayette

              montebourde il se prend pour un gladiateur qui briguerait le poste de jules cesar. desolé il fera plus recette dans les comiques que dans une presidentielle.

  10. René-Pierre Samary

    On ne peut plus parler* de politique depuis une bonne cinquantaine d’années (et j’en ai souvent fait l’expérience) ; depuis qu’on a baptisé « gauche » et « droite » des politiques ayant les mêmes penchants de gauche, à savoir des étatistes/collectivistes/droits-de-l’hommisme. Suivant la même pente avec des nuances insignifiantes, ces gens « de gauche » et « de droite » nous ont condamné à l’insignifiant, si l’on excepte un Madelin, un Le Pen, une Marie-France Garaud. Je ne sais si aujourd’hui, avec l’implosion du PS officiel (celui de gauche), on assiste à un réveil du politique. Je crains que non. La politique n’est que la partie visible du problème. C’est la France qui est malade, même si elle sent bien que ça la gratouille, ou la chatouille, ici ou là. Elle est malade de ses maîtres à penser, les Grands Pourrisseurs.

    * sauf ici, bien sûr, mais nous serons prudents, quand même.

    1. petit-chat

      Un parti unique (Les Républicains Démocrates) évitera des élections contraignantes pour le Peuple, d’autant que celui-ci a une fâcheuse tendance, ces derniers temps, à voter n’importe comment -ah les cons-, alors même que tous les médias se cassent le Q pour lui indiquer comment voter correctement.
      C’est à désespérer, sans doute pas assez de subventions pour convaincre.

  11. HussardBleu

    Cazeneuve a été aussi bien à Bercy qu’à Beauvau : question matraque, il est au taupe….
    Il parlait d’abandonner la politique : on peut s’attendre à des initiatives rigolotes… Je considère ce petit homme, pète-sec et dépourvu de la moindre étincelle d’humour, comme l’un des plus dangereux démagogues de ce qui reste du PS…

    1. nemrod

      J’ai remarqué ça aussi.
      Ce petit bonhomme à l’air perpétuellement sérieux et pénétré de sa mission ( divine ?) a la typologie du type dangereux.

    2. dg

      Je ne vois pas du tout ce que vous avez a lui reprocher.
      Bilan remarquable, s’il en est, grand défenseur de la liberté d’expression (« ce n’est un délit d’appeler au jihad »).
      Vous n’êtes jamais content!

    1. FacePalm

      Il y a aussi 8 articles regroupés dans « Thatcher, le meilleur programme pour 2017 ? »:

      //www.lepoint.fr/dossiers/economie/thatcher-le-meilleur-programme-pour-2017/

      et un « comparateur des programmes des candidats de droite AVEC L’IFRAP »

      Ils sont en train de devenir libéraux, ou quoi ?

      1. Pheldge

        Non, ils tentent pitoyablement de retourner le costard entier (veste +falzar ) après s’être répandu pendant deux longues années sur le « Juppéisme salvateur ». HB apellerait ça « aller à Canossa » …

  12. Kloupa

    Que cette vision de l’agonie d’un parti collectiviste, par delà la chute des « démocraties populaires » qui avaient si bien réussi qu’elles sont tombées d’elles-mêmes comme un fruit trop mur, incite nos compatriotes électeurs à l’euthanasier pour éviter les souffrances inutiles, en black-listant les candidats qu’il nous enverra tant à la présidentielle qu’aux législatives qui suivront!

  13. JiJiBé

    Le Roux à l’Intérieur, comme ils disent dans le Milieu la Rousse est ravie.

    (Rousse, roussins
    Police, agents de police. — Du vieux mot rouchin : rosse, mauvais cheval) — (Argoji -> le Larousse de l’argot)

  14. toto17

    Je crois que la déconfiture de sauces sera limitée à la cuisson Valls..
    Sinon, avez-vous vu le panel de citoyens choisis pour trôner derrière Valls lors de l’annonce de sa condidature, ça veut tout dire !
    J’entrevoie une France divisée comme jamais..

    1. HussardBleu

      L’idéologie du PSF peut être résumée par les éléments suivants, notamment tirés du livre Service Public (1934) de François de La Rocque :

      Politique : un régime fort de type présidentiel, non plus parlementaire.
      Économie : la « profession organisée », une sorte de corporatisme souple organisant, par branche d’activité, les relations entre entreprises et entre entrepreneurs et salariés.
      Social : la « participation-association du capital et du travail ». Le PSF était lié au troisième grand syndicat français, la Confédération des syndicats professionnels français (CSPF). Le slogan de François de La Rocque, « social d’abord », qui s’opposait au « politique d’abord » de Maurras, n’était pas un vain mot. Le PSF possédait nombre d’œuvres sociales (soupes populaires, éducation populaire, aéro-clubs Jean Mermoz (1937), colonies de vacances, Sociétés de préparation et d’éducation sportives (SPES), etc.), au même titre d’ailleurs que les autres partis politiques de masse de l’époque, tels le PC ou la SFIO. Avant la guerre, le PSF créé les Auxiliaires de la défense passive (ADP). Certains historiens ont ainsi pu ironiser en disant que « La Rocque joue aux dames patronnesses ». Pour sa part, Pierre Milza estime que le PSF faisait du « christianisme social patriotique ».
      Société : notamment le vote des femmes, vieille revendication de la droite catholique.
      International. En 1934, dans son livre Service Public, François de La Rocque écrit que « Les États-Unis d’Europe ne sauraient être que l’élargissement d’une entente économique préliminaire. Celle-ci constituera tout à la fois la pierre de touche et le premier stade constructif de la grande entreprise séculaire. » Cela anticipe la création de l’Union européenne à partir de la Communauté européenne et antérieurement de la Communauté européenne du charbon et de l’acier. En 1939 et 1940, François de La Rocque envisage, « après la défaite et l’effondrement d’Hitler », « une sorte de fédération des États ressortissant à une même civilisation dominés par de grands intérêts communs ».

      Amusant, non ? merci Wiki

  15. Duff

    J’espérais du sang à la primaire de drouate pour vider Sarkozy et son castorama ambulant, ce fut fait sans coup férir. Même Juppé a pris sa fessée proprement…

    Prédire du sang et beaucoup de larmes à la primaire de gauche n’est pas très risqué, cette primaire était plus qu’hypothétique il y a encore très peu. Voir les ministres d’Hollande l’abandonner comme un vieux chien qui pue que même la SPA renoncerait à héberger est plus que jouissif compte tenu de toutes les hontes que ce présigland nous a causé.

    Sur twitter beaucoup de gens de ma TL s’émoustillent avec Macron, je ne comprends pas bien pourquoi… Il n’est pas bon orateur, il n’a pas de parti donc encore moins d’élus, on voit pas bien avec qui il pourrait travailler… Son action comme conseiller et comme minustre n’a jamais été libérale. Je l’appelle le Rastignac des autocars. Ce type est un pur produit marketing du système lancé comme une lessive, invité partout avec des faveurs que même le boss d’un parti disposant d’un groupe parlementaire n’a pas, seuls d’anciens présidents de la République à la limite. Ça en est limite gênant tellement ça se voit!

    La seule chose amusante que peut faire Macron, c’est prendre 3/4 % à Valls pour l’éliminer au premier tour et nous démontrer qu’après la droite la plus bête du monde, la Fraonce a l’honneur de disposer de la gauche la plus communiste du monde. Ségogolène nous le rappelle régulièrement et les frondeurs vont être très rigolos à écouter (pour ceux qui ont du temps à perdre 🙂 )

    1. Royaumont

      Entre Macron au centre gauche et Mélenchon qui joue le gros rouge qui tache, il ne reste pas beaucoup de place. S’ils se divisent, ils sont morts. Mais s’ils s’unissent, ce sera sur du vide, donc avec une base électorale qui aura du mal à s’élargir.
      Les médias ont décidé de jouer Macron. Ce pur produit de la technocratie est sans doute le meilleur garant des privilèges de l’aristocratie d’Etat, d’où ce subit engouement. Pas sûr, cependant, qu’il séduise au-delà des grands boulevards.

      1. Duff

        Si Valls n’a pas le vote communautaire ni les bobos qui s’enthousiasment pour Macron, c’est la raclée au premier tour.

        A mon avis ils sont morts même si Macron va s’effondrer dans les sondages au profit de Valls qui va remporter la primaire.

        Question à H16, pourquoi Valls y va quand même? Provoquer enfin la cassure avec le tiers de communistes qui ont bloqué toute réforme? Prendre une valise au premier tour c’est très risqué pour la suite à moins que comme c’est dit dans le texte, c’est tellement le désert que Valls peut survivre à une scission?

        Est-il tout simplement comme les autres, con et imbu de sa personne?

          1. Higgins

            Je plussoie. A gauche, il va bientôt avoir autant de candidats qu’il existe de courant. De la droite vers la gauche: Macron, Valls et/ou le candidat du PS (il n’est pas ceratin que les primaires accouchent d’un candidat accepté), l’escroclogiste, Mélenchon, l’extrême-gauche, etc..

        1. sam player

          Son timing était 2022 (en tant qu’héritier) mais vu que la place se libère en 2017 il a tout intérêt à ne pas laisser la chaise vide. Au pire s’il se plante ça sera un coup d’essai et si son camp gagne ça lui fait une place : rien à perdre en fait.

            1. Duff

              Macron il n’y a rien à tuer, cet OVNI repartira aussi vite qu’il est venu.

              Netoyer Arnaud de Montebourg et tous les microbes communistes du PS c’est déjà plus de travail.

          1. bibi

            Dans la Vème personne n’a été élu encore en se présentant pour la deuxième fois au suffrage universel.
            De Gaulle, Pompidou, Giscard, Sarkozy, Hollande tous élu au premier essai et les 3 derniers battu au 2ème, Chirac et Mitterrand élu au 3ème et réelu au 4ème essai.

            Donc se présenter en 2017 pour être élu en 2022 je sens que ça ne marchera pas.

            1. sam player

              Mitterrand s’est présenté combien de fois au suffrage universel avant d’être élu ?

              Tu confonds avec renouvellement. Valls n’a jamais été président… ou alors j’ai raté un truc !

              1. bibi

                Mitterrand s’est présenté en 1965 1974 1981 1988, battu lors sa deuxième candidature en 1974.
                Chirac s’est présenté en 1981 1988 1995 et 2002, battu lors sa deuxième candidature en 1988.
                Giscard s’est présenté en 1974 et 1981 battu lors sa deuxième candidature en 1981
                Sarkozy s’est présenté en 2002 et 2007 battu lors sa deuxième candidature en 2007

                Jamais un candidat n’a été élu lors de sa deuxième candidature à l’élection présidentielle.

                1. sam player

                  Sarkozy battu en 2007 ?

                  Je dis « capillotracté » parce que faire des statistiques avec si peu de données fait tirer des conclusions idiotes.

                  On pourrait en faire autant avec les âges, les imberbes, les chauves ou les droitiers/gauchers.

                  1. Pheldge

                    sam, ce qu’il veut dire c’est que le pari « Valls élu en 2022 » donc pour une éventuelle deuxième candidature, c’est pas gagné, c’eut été la troisième , là, il avait les stats pour lui, enfin, si on peu parler de stats …

                  2. bibi

                    Pour Sarkozy c’est 2007 et 2012

                    En même temps on parle d’élections présidentielles c’est pas comme si c’était sérieux comme sujet, suffit de voir les candidats et les vainqueurs depuis 42 ans pour s’en persuader.

                    Autre statistique intéressante François a toujours fait 2 mandats consécutifs donc François ayant été élu en 2012, il sera élu en 2017, et tout comme en 2012 François appellera à voter François au 2ème tour.

                    1. Duff

                      Pour l’instant je ne vois toujours pas le commencement d’un début d’explication au fait qu’on n’est jamais élu à seconde tentative.

                      Mitterrand a su durer parce que la France est restée à peu près bien gérée jusqu’en 1981. A la vitesse de l’effondrement actuel, rester le chef d’un parti qui ne parvient pas à faire tremper les petits doigts de ses partisans dans le pot de confiture ne me paraît pas possible.

                      Raison pour laquelle je dis que Valls a fait le vide pour tenter survivre à une défait en 2017. Il pouvait aussi attendre qu’Hollande se croûte et prendre le PS pour y aller en 2017.

                    2. Aristarkke

                      Mais c’est qu’il est chatouilleux
                      (plutôt que de se relire)…
                      Je pense suivre.
                      Je lis textuellement: battu lors de sa deuxième candidature…
                      Naïvement, il me paraît alors qu’il ne l’a pas été lors de la première…
                      Sinon, d’ aucuns auraient écrit qq chose comme battu lors de ses deux premières tentatives ou battu à la deuxième comme d’ailleurs à la première…

        2. Pheldge

          Duff, pour lui c’est une question de survie politique, c’est tout ! c’est la seule possibilité de ne pas tomber dans l’oubli avec l’ensemble de la période hollandaise et ses collaborateurs, et de prendre ses marques pour la longue période d’opposition qui s’annonce.

  16. Pheldge

    J’ai entendu Macron sur RTL (chez Fogiel … ) la semaine passée, et c’était un discours creux plein de bonnes intentions et de postures ! Mais face au néant du PS, il donne l’illusion à ceux qui pensent encore à gauche, d’un renouveau possible, sans trop de reniements.

      1. sam player

        J’aime bien le « suite à l’arrachage d’un caténaire ».
        On dirait l’effet d’une catastrophe naturelle !
        Pas de responsable identifié… et pouf le caténaire s’est arraché !

    1. Duff

      Avec les français « de la diversité » qui l’entouraient et le slogan creux facile à détourner il y a une source inépuisable de détournements possibles…

  17. Marc Bloch

    Petite précision à l’auteur : la COTOREP n’existe plus et a été remplacée par la CDAPH (ba oui on a remplacé un bidule par un trucmuche) depuis 10 ans !

    C’est également, je trouve, faire insulte aux handicapés que de les assimiler à un nuisible qui a escroqué son diplôme…

  18. Greg

    Je propose la création d’un nouveau parti,
    le PDR ANP
    Le parti de rien arrivé nulle part, qui pourra accueillir en son sein tous les prétendants malchanceux à la loterie nationale 2027

  19. Royaumont

    En voyant se profiler la composition de la fine équipe gouvernementale, il semble que ce soit le dernier carré des fidèles de Mou 1er qui sert les rangs. Je me pose une question idiote : ce nouveau gouvernement va-t-il œuvrer pour aider les Brutus du PS, ou au contraire pour les torpiller en douce ?

  20. Taisson

    Nous sommes tous très contents de ce qui arrive au PS, mais ses idées et autres utopies qui ne marcheront jamais et n’ont jamais marché, sont le bruit de fond émis par tous ceux qui ont le pouvoir de s’exprimer dans ce pays…
    Orphelins d’un Juppé qu’ils avaient magnifié, comme plan B, pour limiter la défaite prévisible, ils commencent à changer d’attitude, seulement en surface….
    Mais attention, la pensée unique collectiviste / égalitariste reste largement dominante.

    Quand au PS, il suffit de se rappeler dans quel état il était quand Mitterrand se l’a « offert » pour profiter de l’appareil militant, en vue de la présidence de la république, et on comprend bien que la bête peut renaître rapidement de ses cendres…
    Pour nuire, ils se retrouvent tous d’accord, et ils vont essayer de transformer l’anti sarkosisme en antifillonisme….
    .
    Qui jouera le rôle du sauveur ? Valls ou Macron…Pas un ne me semble avoir la froide intelligence d’un Mitterrand…

    Ce qui est sur, c’est que l’actualité politique va être sportive, la fin de règne dangereuse au niveau législatif, et que les projets les plus démagogiquement débiles vont fleurir !!
    Ca va tanguer !!!.

  21. Val

    J’ai la soluce pour résoudre l’embarras de nos « amis » gauchistes , on a un candidat pas cher à leur fourguer. C’est une seconde main et n’a plus beaucoup de cheveux , mais il reste d’une souplesse incroyable malgré son grand âge , il a fini deuxième dans la dernière , mais c’était une course difficile .

    1. Royaumont

      Ce vieux cheval de retour n’est pas un cheval blanc, tout bordelais qu’il soit. Mais il a effectivement le profil, il maîtrise la vacuité en expert.

  22. Alix

    « Le renoncement pathétique de Hollande… » Je lis pour « pathétique »: Qui émeut fortement, dont l’intensité dramatique provoque un sentiment de tristesse grave
    Vous êtes gravement triste???

  23. Xavier2cv

    J’ai entendu dire que le pedalonaute avait annoncé sa non candidature pour être tranquille jusqu’en mars. D’ailleurs sa cote de popularité a pris 15% en 7j. D’ici là le PS aura implose et La il pourra faire le don de sa personne à la gauche et finalement se représenter … machiavélique ???

  24. Calvin

    Le slogan de Manuel est affligeant de nullité.
    Pour quelqu’un qui n’est que dans la posture et la comm, c’est mal parti.
    Ou alors, comme Ségolène à Cuba, l’ex PM était en état d’évryété.

      1. Jules

        I am Jules and I approve this message 😀
        Blague à part, tous ces défenseurs, y compris dans mon entourage, du « bilan » de Castro m’écœurent.
        La palme à cet imbécile qui sait mieux que moi ce que vaut Castro parce qu’il a été en vacances à Cuba…
        Il a dû y croiser des milliers de réfugiés français qui fuient la dictature, je suppose.
        Tous ces imbéciles me semblent irrécupérables.

  25. theo31

    On attend toujours la grande remontrance du braconnier devenu garde-chasse commissaire Moscou-Vichy à propos des errances financières de l’Etat socialiste national franchouille.

  26. Pheldge

    A ce propos, entre francs macs : « Passation de pouvoirs entre Valls et Cazeneuve : «Vous êtes un frère» ! «J’ai été un premier ministre heureux», a tenu à souligner Manuel Valls. «C’est difficile à dire vu les épreuves que nous avons traversé mais il n’y a pas d’enfer à Matignon. Il n’y a que le service de la France»,
    lefigaro.fr/politique/2016/12/06/01002-20161206ARTFIG00286-manuel-valls-a-bernard-cazeneuve-vous-etes-un-frere.php

        1. HussardBleu

          Bon.. c’est pas le tout, comme on disait dans la RAB….. Harry, mon ami, demain et après-demain, je chasse… je compte donc sur toi pour me tenir informé des prochaines homélies de Monseigneur et des commentaires de ses ouailles ! à nos âges, ces périodes de déphasage, c’est difficile à vivre… même avec un calibre bien en pogne…

          1. Aristarkke

            Allons donc!
            Que ne dois je pas ouïr???
            A nos âges!?!? Heureusement que l’ écrit nous épargne le trémolo vu qu’il n’y a pas d’émoticône à lui consacrée.
            Qui crois tu apitoyer avec pareille réplique échappée du troisième acte, scène deux d’ un mélo sirupeux???

            Si tu chasses, c’est que tu as encore bon pied bon oeil, suffisamment, j’ espère, pour que seul le gibier se sente en danger…
            Sinon, je crains que Sainte Haule soit très insuffisante pour le plomb…
            Je te laisserai donc la joie de dépiauter articles et commentaires tout seul comme un grand.
            C’est le BHV de l’ information ici…
            Faut donc suivre le rythme pour éviter d’être le Huron de la farce…
            😉

  27. sam player

    HS pour info :

    La circulation alternée ne s’applique pas aux journalistes !
    (BFM TV)
    __________
    L’info c’est plus important que la santé. On le savait déjà vu que la TVA sur les journaux (2.1%) est plus basse que celle de l’alimentation et la même que celle des médicaments.

    1. HussardBleu

      C’est quoi « La Circulation Alternée » ? pt’êt comme dans le Morvan, quand une compagnie de sangliers – voire une harde de biches et de hères – tient le mauvais côté de la route ?

    2. Dr Slump

      Sans doute pas aux députés, ministres, sénateurs, haut-fonctionnaires non plus. Faut laisser leurs chauffeurs au chômedu, sans blague!

  28. Calvin

    On apprend que Vincent Payons candidate à la Primaire de Gôche…
    Meilleure illustration du PS en mode panique du billet.
    En attendant Mogwaï Sol Touraine…

  29. Vin

    Bon billet, belle analyse de la situation.

    -Le PS n’a plus de Sarkozy pour gagner cette fois-ci et doit défendre son bilan.
    -Hollande les a tous laissé se dépétrer.
    -Les candidats, en particulier les 4 qui ont été ministres, sont suicidaires et doivent mener la gauche à la défaite.
    -Le PS est proche de l’éclatement (après la primaire ou après la présidentielle).
    -Néanmoins ce qui va sortir de cette primaire peut encore clarifier les choses pour 2017.

    Un peu plus ici. http://www.blogactualite.org/2016/12/la-gauche-et-le-destin.html

Laisser un commentaire