Écotaxe, le monstre qui n’en finit pas de mourir

D’un quinquennat à l’autre, les présidents français laissent traîner leurs crottes, et charge à leur successeur de rarement les nettoyer ou plus souvent les camoufler ou les refiler à celui qui viendra leur prendre la place. C’est ainsi que Sarkozy avait eu la délicate attention d’en laisser une belle pour Hollande avec l’Écotaxe, qui aura hanté son quinquennat jusqu’au bout.

Et l’Écotaxe, c’est vraiment tout un poème odorant.

On se souvient qu’avec l’approche de son entrée en application fin 2013, la grogne était subitement montée en France et particulièrement en Bretagne où beaucoup d’exploitants et de camionneurs, enfilant un bonnet rouge, avaient décidé de retourner un ou deux portiques afin de ne laisser aucun doute sur le fait que cette taxe, qui devait les toucher en priorité (avant, soyez en sûrs, de choper aussi les automobilistes lambda dans son escarcelle), les condamnait à la faillite.

ecomouv

Comme à son habitude, la presse, pas du tout partisane, avait essentiellement retracé cette colère en faisant passer les grogneurs pour des poujadistes de droite, étant entendu qu’aucune taxe en France ne pouvait déclencher un mouvement réellement populaire, normalement réservé au Camp du Bien.

En mars 2014, je notais que la mise sous cloche de la taxe en question ne résolvait guère le problème et promettait à terme une facture salée, d’une façon ou d’une autre, que le contribuable allait devoir payer. L’incurie d’un gouvernement ne dédouanait pas le suivant de gérer la patate chaude.

Pendant ce temps, ne se laissant pas abattre, la mairie de Paris décidait en septembre 2014 de passer en loucedé quelques petits décrets histoire de taxer le trafic de camions dans son giron, histoire de trouver quelque argent pour tenter de boucher le trou de trésorerie parisien, profond de plusieurs centaines de millions d’euros, la gestion socialiste aboutissant toujours – pas de bol ? – à des déficits mémorables.

Le mois suivant, Ségolène Royal, toujours au taquet quand il s’agit de débiter de l’ânerie à rythme industriel, tentait de réactiver la taxe en question. Malgré les explications emberlificotées de la ministre écolocomique, rien n’y fit : le vif agacement des transporteurs, et le fait qu’ils menacèrent immédiatement de bloquer le pays doucha quelque peu les espoirs de la Dame aux Caméras.

En août 2015, je continuais à m’interroger sur le retour (ou non) de la taxe, alors que le montant de la facture, que je pressentais salée en mars 2014, devenait plus précis puisque les estimations permettaient de comparer raisonnablement le four de l’Écotaxe avec le scandale du Crédit Lyonnais à cause duquel les orifices des contribuables n’ont pas encore fini de cicatriser.

Tout se déroule donc comme prévu : une société capitaliste a réussi, par connivence, lobbyisme et petites tractations en coulisses, à s’acoquiner avec l’État pour bénéficier d’une rente pépère, à la mesure des radars automatiques. Miam. Sauf qu’une partie du peuple excédé n’a rien voulu entendre et refuse l’instauration du pizzo routier. Zut, flûte et caca boudin, le « business model » de l’entreprise s’effondre. Contractuellement, cependant, l’État – pourtant impécunieux – doit sortir en larguant moult indemnités. Fin 2015, tout le monde se regarde encore en chiens de faïence. Hollande, homme fort de décisions fermes, se tâte.

hollande ceux qui attendent plus rien

Nous sommes en décembre 2016, il est plus que temps de faire un petit point sur la situation.

Sur le plan légal en effet, elle a quelque peu évolué. Profitant sans doute de la poigne de chèvre frais du président Hollande, l’Assemblée a profité d’un mois de novembre un peu plus calme (la presse étant entièrement perdue dans ses pleurs anti-Trump puis ses jérémiades anti-Fillon) pour faire supprimer la taxe urticante par voie d’amendement : les députés ont voté dans la nuit du 17 au 18 novembre cet amendement au projet de loi de finances 2017 qui supprime définitivement cette idée aussi sotte que grenue de taxer les camions sous prétexte d’écologie.

Mais patatras, quelques jours plus tard, le Conseil d’État décide de mettre son grain de sel. Saisi par l’une de ces frétillantes associations lucratives sans but qui entend faire respecter l’environnement surtout lorsqu’il s’agit de prendre l’argent de la poche des autres, le Conseil a en effet estimé que le refus de l’exécutif d’appliquer l’écotaxe est « illégal ».

gifa oh noes facepalm power rangers

Le lecteur goguenard pourra trouver que ce feuilleton devient de plus en plus rigolo à mesure que ce quinquennat s’enfonce dans le n’importe quoi savamment distillé. Goguenardise qui tiendra jusqu’au moment de payer cette taxe, chose qui pourrait bien se produire à en juger l’activisme de certains à vouloir, à tout prix, tabasser l’automobiliste sillonnant les routes de France (parce que le tourisme – au-delà de rassurer sur le régime démocratique – et le transport de marchandises n’ont aucun intérêt dans ce pays, mes braves amis). Si, malgré tout, la taxe est belle est bien enterrée, le petit frisson de LOL qui parcourait le lecteur s’éteindra malgré tout puisque la facture revient encore au galop.

Avec la résiliation du contrat entre Ecomouv’ et le gouvernement, cette facture se chiffrait déjà à 800 millions d’euros (ce qui commence à faire beaucoup d’argent, mine de rien). Rien n’interdit cependant de viser toujours plus haut : on apprend en effet que la facture transmise aux parlementaires est maintenant de 967,6 millions d’euros. Alors que Ségolène Royal, probablement encore mal remise des effluves de rhum, évoquait les bienfaits du castrisme cubain, son entourage évoque avec la même lucidité et la même précision que sa patronne un surcoût lié, par exemple, au remboursement de la TVA (et 167 millions d’euros de remboursement de TVA sur un service qui n’a pas été mis en place, mazette, c’est du lourd).

La Cour des comptes, loin des vapeurs alcooliques, pointe quant à elle l’indemnisation des banques, qui étaient intervenues dans le PPP (partenariat public/privé, ce montage juridico-financier qui termine régulièrement en feu d’artifice pour le contribuable).

On n’en a donc pas fini avec l’Écotaxe, monstruosité pas encore froide. Pire : blessée par tous ces rebondissements, elle saigne abondamment et attire donc tous les charognards qui sentent l’odeur du buffet froid que leur offre un gouvernement largement dépassé par tout ce qui lui arrive, tout le temps, sans arrêt : en effet, après les banques, les sociétés de télépéages qui fournissaient les boîtiers aux routiers se sont mises sur les rangs et demandent à leur tour à être remboursées ce qui, selon un rapport du député PS Olivier Faure, ferait gonfler encore la facture à plus de 1,2 milliard d’euros.

La comparaison avec le scandale du Crédit Lyonnais, déjà valide en août 2015, continue de gagner en solidité.

Pas de doute, le monstre Écotaxe est loin d’être totalement mort.

portique multitaxe Bercy

Commentaires278

      1. Aristarkke

        Ce doit être limité à ceux incendiés ou sévèrement amochés. Autour de Paris, ils sont toujours bel et bien en place, y compris les travaux préparatifs de certains emplacements qui sont restés en plan mais qui demeurent réutilisables selon besoin.

            1. Alecto

              Avant tout démontage, ces portiques ont vocation dorénavant « à servir à d’autres services de l’État » que ceux de l’environnement….

    1. Deres

      Et dans le montant de cette débâcle, il faudrait aussi compter :
      – les effets des jours de blocage des routes
      – les démontages portiques devenus dangereux suite à des incendies
      – les nuisances causés par l’installation de ces portiques
      Et surtout le fait que cet écotaxe était déjà compté dans les comptes futurs du gouvernement. Elle a donc été remplacé au pied levé par d’autres hausses discrètes d’impôts effectivement payé par tous les français, comme la hausse des carburants. Si l’écotaxe était finalement mise en place, on la paierait donc en fait deux fois !

  1. Le Gnôme

    N’est ce as NKM qui avait mis cette taxe sur les rails ? Entre elle et la madone du Chabichou, on peut dire que ces dames nous coûtent cher.

    1. Aristarkke

      Tout ce qui est au féminin coûte cher…
      C’est consubstanciel…
      Au début, automobile était du genre masculin. Puis devant les coûts et les taxes, l’Académie vers 1920, a sagement décidé d’aligner le genre sur la vraie nature… (je sors)
      😉

                    1. Pheldge

                      Mode Theo31 ON :
                      « MST des androïdes ? des roîdes peut-être mais pas des « Zandes » , mais plutôt des « Zémos »  » 😉

                      Mode Theo31 OFF

    2. Stéphane B

      Il me semble avoir lu qu’à la base, l’écotaxe est le fruit d’une directive européenne mais je n’ai pas le courage de plonger dans le web pour retrouver

      1. Dr Slump

        La taxe, c’est à la base universel. Et l’UE est bien pratique: soit c’est l’UE qui l’a décidé, et cépanot’fôte, soit l’UE ne l’a pas décidé, et dans ce cas cépanot’fôte. Quelle bande d’emplumés!

    1. Deres

      La Bretagne avec sa facilité à la révolte et surtout sa densité de fief socialiste lui évite beaucoup de chose qui frappent les autres français :
      – pas de péage sur les routes
      – pas de centrales nucléaires
      J’imagine que la liste est encore plus longue mais bien gardé secrète …

      1. Higgins

        Je me souviens de la lutte contre la centrale de Plogoff. Je ne suis cependant pas certain que ce combat ait été des plus justes vu les problèmes d’approvisionnement récurrents que cette région connait en matière électrique.

        1. Pheldge

          Major, reprends-toi, la Bretagne, c’est beau, c’est bien, sa forêt de gui ses bardes (Glenmor, Stivell, Tri Yann, les Soeurs Troadec … ), ses fest noz …
          Mais Major, la Bretagne, terre natale du Patron (que l’hydromel coule à flots en son auguste honneur ! ) c’est le Paradis terrestre !

                  1. Aristarkke

                    C’est pas plutôt l’ Emir Hâââââ ???

                    (à prononcer avec un râle dans l’intonation et une finale s’ éteignant)

                    Parce que l’ Emir Rat, cela ne peut intéresser une Suissesse, ordinairement vendue au méphitique turbo capitalisme apatride…

            1. Royaumont

              Bréhat, l’île aux fleurs, au climat exquis… j’adhère, même si des endroits plus sauvage comme le Fréhel ne sont pas mal non plus.

      2. Aristarkke

        Il me semble que l’ absence de péage sur les routes remonte à Anne de Bretagne quand elle a amené ce duché en dot à Charles VIII vers 1.500 n.e. parce que c’était une clause importante de celle-ci.

        1. Le Gnôme

          C’est une légende. De toutes façons, Anne demeurait duchesse de Bretagne, et Charles VIII, puis Louis XII n’étaient ducs que de son chef. La Bretagne fut rattachée au domaine royal qu’avec Henri II, fils de la reine Claude, fille d’Anne et de Louis XII et de François Ier qui n’était duc que du chef de sa femme. Et même si cela avait existé dans le contrat, ce qui n’est pas le cas, c’eut été aboli à la Révolution.

      3. MCA

        @Deres – 9 décembre 2016, 9 h 33 min

         » pas de centrales nucléaires » ?

        Oui, mais ils ont quelque chose de bien pire dont personne ne parle : ….. La Hague !

            1. M.Roanna

              Il y a 20 ans de cela et à présent c’est le cancer qui ronge la population en sourdine.
              Personne n’en parle si ce n’est à mots couverts encore moins dans les journaux et pas du tout par les responsables.
              Ceux là coulent des jours heureux.
              Pour y vivre je peux même vous dire qu’autour de moi ça donne ça:
              Il est mort de quoi? … Du cancer.
              Les statistiques c’est de la daube puisqu’on va les mélanger dans le grand pot national et ne voudront donc plus rien dire.
              Voilà, le poisson est noyé comme d’hab.

              1. La prévalence du cancer est liée directement à l’augmentation de la consommation de sucre dans la nourriture. De surcroît, on le soigne de mieux en mieux (on en meurt de moins en moins). L’impact du nucléaire est nul.

                Et si, en France, on avait réellement des problèmes d’irradiation des populations, qu’en serait-il des autres pays, notamment les moins regardant sur la plan environnemental (Russie, Inde, Chine, Brésil, …) ? On devrait observer une explosion des cancers liés aux radiations. Zut. Ce n’est pas le cas. Le statistiques de ces pays aussi sont de la daube.

                Quand on n’a plus que l’explication d’un complot (mondial ici, minimum) pour expliquer ce qu’on croit observer, c’est qu’on se trompe.

                1. M.Roanna

                  Ce sont vraiment des pays de référence que vous citez là.
                  Les statistiques dans ces pays, je ne sais même pas si elles existent, connaissent-ils au moins le mot.
                  Ceci dit chacun voit son lot de problèmes par le petit bout de la lorgnette qui l’arrange.

                  1. Autrement dit, c’est bien ça : c’est le complot d’absence de statistiques (belle condescendance à l’égard de la moitié de la planète, au passage), et rien pour étayer solidement vos propos.

                2. albundy17

                  « La prévalence du cancer est liée directement à l’augmentation de la consommation de sucre dans la nourriture.  »

                  A tel point qu’ils ont mis au point une nouvelle manière bien plus fine de cartographier le cancer d’un individu: ils le gorge de glucose, puis IRM détectant la métabolisation de ce sucre, les plus fine métastases s’allument comme des sapins de noel.

          1. M.Roanna

            Une centrale expérimentale, en somme une mini centrale…

            C’est à peine de la désinformation que vous faites, travailleriez vous chez EDF?
            Lu au hasard sur le net:

            « Encore au moins 15 ans

            Pour le démantèlement du bloc réacteur qui concentre 90 % de la radioactivité résiduelle, il faudra attendre. « La filière de gestion des déchets n’était pas prête pour un démantèlement complet. Elle est en train de s’organiser », explique Guillaume Bouy. Le dossier est en cours de préparation chez EDF. Il sera remis aux autorités compétentes « en 2018, après la mise en service de l’installation d’entreposage de certains déchets issus de la déconstruction », selon EDF.

            Il faudra environ trois ans à l’Etat pour étudier le dossier. Une fois l’autorisation délivrée, il faudra environ dix ans à EDF pour achever le démantèlement complet. Et rendre, enfin, le site des monts d’Arrée à la nature. »

            1. kekoresin

              « 3 ans pour étudier le dossier » – putain, c’est vraiment rapide. Je pense que ce sera plutôt 10 ans pour étudier le dossier, 3 ans pour se préparer pour les travaux, puis re 10 ans pour réétudier le dossier car les normes auront changé et … Je pense que les matériaux ne seront plus radioactifs d’ici à ce que nos commissions de présidents et de vice présidents experts en branlette administrative arrivent à semblant de résultat même microscopique. Restera à composer avec les écolos qui viendront dégonfler les chenilles des pelleteuses pour sauvegarder les nouvelles espèces mutantes de grillons arc-en-ciel à couilles carrées!

              1. M.Roanna

                J’ai lu quelque part qu’après 40 ans une grosse partie de la radioactivité aurait disparu.
                Faites le compte, depuis 85 le site est arrêté, cela fait 31 ans + au moins 15 ans pour le démantèlement définitif et on sera à +/- 50 ans

                1. Alors bon, concernant la radio-activité, soit elle dure très longtemps, mais elle est faible, soit elle est forte, mais elle a une demi-vie très courte. C’est soit l’un, soit l’autre, mais pas les deux à la fois.

                  1. M.Roanna

                    Je ne veux pas polémiquer bien longtemps la dessus ni d’ailleurs sur les causes du cancer dont nous ne pouvons ni vous ni moi donner des chiffres incontestables et encore moins les pays ayant une transparence absolue dans ce domaine, toujours est-il que dans les réactions nucléaires certains éléments ont une durée de vie ultra courte milliseconde voir microseconde) et d’autres des demi vies très longues ( +sieurs siècles sinon plus)
                    et entre les deux toute une panoplie qui ne fait pas bon ménage.
                    Alors est ce que 50 ans sont suffisants pour pouvoir démanteler sans trop de risques, je n’en sais strictement rien toujours est-il que lorsque le site sera démantelé il se sera passé environ 50 ans sinon plus.
                    Il n’y a plus qu’à attendre.

                    1. kekoresin

                      Ça dépend des isotopes et de la dose de millisieverts considérée comme dangereuse. Pour info, certains isotopes ont des demi-vies de plusieurs millénaires. Wiki est ton ami…

                  2. MCA

                    @h16 – 10 décembre 2016, 13 h 29 min

                    « mais pas les deux à la fois. »

                    A condition de considérer les composants séparément.

                    Quid des mélanges de composants de nature différente?

                    1. Je ne vois pas trop ce que ça change. Vous aurez alors des composants peu radio-actifs longtemps avec d’autres qui ne seront très radio-actifs qu’un temps court. Au bout d’un certain temps (court), vous n’aurez plus que les faiblement radio-actifs avec une longue demi-vie, n’est-ce pas.

                    2. Calvin

                      Un effet cocktail ??
                      Bon dieu, mais la vulgate écologique imprègne vraiment les esprits…
                      C’est par cet « effet » que tout devient potentiellement néfaste donc interdit.

                    3. MCA

                      « C’est soit l’un, soit l’autre, mais pas les deux à la fois. »

                      C’était simplement cette phrase curieuse qui m’interpellait.

                      Le seul cas envisageable « les deux à la fois » est un mélange d’éléments à périodes de vie différentes pendant leur partie de vie commune.

                      Ensuite nous sommes d’accord sur la lapalissade : ne resteront pour le long terme que les éléments à durée de vie longue.

                    4. « « les deux à la fois » » relatait la croyance de certains d’isotopes à la fois très radio-actifs et d’une durée de vie très longue, « Graal » de toute l’industrie nucléaire 😉

                    5. sam player

                      Sachant qu’au stade de déchets les actinides peuvent être extraits séparément je ne vois même pas l’intérêt de la question…

  2. Aristarkke

    Hier soir (à moins que ce ne soit avant-hier), coincé dans des bouchons dantesques (par rapport à d’habitude où ils sont déjà gratinés), j’écoutais sur BFM, d’une oreille distraite, des spécialistes débattre des solutions à trouver pour limiter l’usage de voiture en zone urbaine dense.
    Et un sujet de refaire surface tout beau, tout neuf et tout pimpant : le péage urbain !
    Avec entre autres en argument choc : comment peut-il se faire que Paris, la ville-monde, la ville-lumière n’en soit pas encore dotée alors que ces ploucs de Londoniens sans parler des bouseux de Stockholm en bénéficient pleinement depuis des années.
    Mais naturellement, les vrais Parisiens en seraient dispensés et n’auraient en aucun cas à le payer…
    Exit 1789 et sa nuit du 04 août…
    (ben voyons, si cela existe un jour et que cela rentre dans mes frais, je vais laisser faire sans le répercuter pour être Paname compatible… Egoïste que je suis qui facture déjà les frais de stationnement)

    1. Deres

      Au lieu de proposer des solutions aux problème des transports, ils ajoutent des problèmes supplémentaires. Cela ne résout rien et ne fait qu’emmerder les français. Les français prennent leur voiture non par bêtise ou méchanceté comme ils semblent le penser mais car c’est la meilleur solution dans bien des cas. Une heure de bouchon c’est horrible. Mais moins qu’une heure trente de transport en commun usuellement et deux heures une fois par semaine en cas d’incident quasi garanti. Quand il y a des alternatives viables, les gens ne prennent pas leur voiture.

      1. Le Gnôme

        Avec des caténaires qui ont l’âge de Juppé, il vaut mieux éviter certaines lignes, effectivement. Sans compter les gens qui se balancent sous les roues histoire d’enquiquiner l’usagé qui n’est pour rien dans leurs problèmes.

        1. Higgins

          La vétusté des lignes SNCF n’est plus à démontrer. En témoigne, les pannes récurrentes, les retards répétés (l’exactitude proverbiale du train n’est plus qu’un lointain souvenir) et les grèves qui sont devenues consubstantielles. La SNCF n’en a hélas pas le monopole. Je me suis laissé entendre dire de source sûre qu’il en était de même pour le réseau électrique.

          1. Pheldge

            ça tombe bien, Ségo a annoncé des mesures pour promouvoir la voiture électrique (Harry, t’auras une prime de 4000 € pour ton Doblo perave, que tu seras plus emm3rdé pour rouler pendant les pics de parti-culs 😉 ), comme l’aide à l’installation de 10 000 prises de recharge rapide, RTE appréciera la blague !

            1. Aristarkke

              Il n’y a pas d’utilitaires électriques dans les catalogues des constructeurs, même pas des hybrides. Ou alors, les constructeurs en font officiellement mais avec de tels niveaux confidentiels que cela revient au même.
              Un électrique doté de 150kms d’ autonomie, sans recharge et capable de tenir le 90, d’accepter une charge de 700 kgs a une pertinence pour mon usage.
              Yapuka…

              A propos de Fiat, elle commercialise des Doblo mixtes essence/gaz naturel qui pourraient se révéler valables en coût d’ utilisation si celle ci était normalement facile. Mais Bercy ayant déclaré ne pas pouvoir récupérer de la TIPP sur le gaz naturel issu des compteurs particuliers qui serviraient alors de pompe (avec un compresseur spécifique pour que cela rentre dans la bonbonne), le problème a été résolu en obligeant à faire le plein de gaz chez GDF sur la base d’un réseau dense d’ une pompe ouverte au public par département… Dans mon cas, il faudrait pour les plus proches aller soit à Champigny sur Marne, soit à Palaiseau et aux heures d’ouverture de GDF, excessivement larges comme tout un chacun ne l’ ignore pas…
              Mais cela la Presse investigatrice n’ en parle pas, préférant gloser sur ces salauds de gazoleux qui pensent pas aux pauvres petits poumons des Parisiens…
              Perso, je suis otage moi même du gazole tout bêtement parce qu’il n’y a pas d’alternative à ce carburant dans les utilitaires (même pas non plus le GPL)
              En fait, il y a des perruches à la mode Segogolene qui rêvent éveillées à modifier les usages automobiles alors qu’il n’y a pas de véhicules ad hoc dans les catalogues et alors que Bercy met son veto partout où il le peut pour le reste…

                1. BDC

                  C’est sûr qu’on n’a jamais vu de tracteur à la station-service ☺️ : on a tous une cuve de rouge dans nos fermes. Mais on n’en utilise pas dans nos voitures, pas même nos utilitaires, c’est strictement interdit.

                    1. Aristarkke

                      Vous avez parfaitement raison de les garder précieusement au cas où…
                      Bon mais il paraît qu’en plus le colorant rouge du gazole agricole est particulièrement tenace et colorateur du circuit du carburant, donc très facilement détectable au moindre contrôle…

                      (Albundy fait son kéké pour faire oublier qu’il roule au gazole pêcheur…)

                    1. Pheldge

                      Hauts de France, comme un endroit prisé par Harry, Al-bandit, et notre craquante croquante, Dame « Belle D-WC » (lire phonétiquement )

                    2. Aristarkke

                      Ce n’est pas recommandé d’ en mettre dans les moteurs TDI ou JTD. Déjà qu’il faut la prefiltrer pour en retirer les débris de friture. D’ aucuns disent aussi que ces huiles peuvent contenir de l’ eau en proportion anormale. De toutes façons, à moins d’être maqué avec une baraque à frites, ce ne sont pas les 3L d’ huile que je renouvelle tous les 2 à 3 mois qui permettraient d’ aller bien loin…

            2. albundy17

              RTE dois envoyer des montagnes de rhum chocolats à ségo pour pousser dans ce sens, c’est eux qui feront le taff avec le pognon gratuit.

              Ce qui est plus marrant avec ces gens qui veulent tous nous coller au bagnoles électriques, c’est qu’un moment ou un autre, faut les recharger et les éoliennes ça risque de faire court.

              Les 2 réacteurs de fessenheim, ça permet 420.000 bagnoles electriques, va donc falloir construire beaucoup de centrales nucléaires. Oh, wait !

    2. René-Pierre Samary

      « Mais naturellement, les vrais Parisiens en seraient dispensés et n’auraient en aucun cas à le payer… »
      C’est là que le bât blesse, en effet. Car dans le principe…
      Mais, à propos de bât, que ne mettez-vous votre boîte à outil sur le dos, les clous dedans, en selle, et hardi petit comme disait Ferdine… Vous êtes un mauvais sujet, avec vos mécontentements. Bonnet d’âne.

      1. Aristarkke

        Par le biais des pesées de véhicules quand je vais revendre des métaux lourds (tuyaux de plomb) aux récupérateurs, je sais que je transporte a peu près 350 kgs d’ outillages/fournitures de base/ aménagements intérieurs perso de la caisse arrière. Le poste à souder bi bouteille représentant déjà 10% du poids de cette charge permanente…
        Je me vois bien porter tout cela sur le dis, effectivement!!!

        1. René-Pierre Samary

          Je m’en doutais. Moi, de même, autrefois, me trimbalant d’une banlieue l’autre avec mes documents, mes maquettes…
          Je les hais, ces autophobes
          (qui pour la plupart, n’ont jamais gagné un sou honnêtement, par leur travail)

  3. sylvano

    C’est un cas d’école. Le même état, après avoir balancé 1200M€ (pour l’heure) par la fenêtre, critique la rémunération d’un Carlos Tavares (bonus de 5M€) alors que ce dernier a contribué à l’enrichir par progression du cours de PSA… Circulez y a rien à voir

    1. Royaumont

      Seul un gâchis monumental d’argent public peut justifier moralement un salaire élevé. D’ailleurs personne ne proteste contre les rémunérations des cadres de la BPI.

  4. MessEve

    Remarque de fond : puisque l’ensemble des véhicules neufs commercialisés à partir de 2018 intègreront modem 4G et GPS, le traçage de tous les véhicules dans toute l’europe sera rapidement une réalité, sans portiques et sans rente pour grossboite.com

    Il s’agit donc juste d’ici là de maintenir en vie le dossier au moindre coût et surtout ne rien faire.

    1. zelectron

      @MessEve 9 h18 mn
      les fabricants, de petites cages de Farraday (indétectables) ou brouilleurs non détectables si très faible puissance) et autres interrupteurs pour dés-alimenter les dit-positionneurs, vont faire de belles affaires

      1. MCA

        Et l’injection moteur qui s’arrête si le signal GPS et émetteur/récepteur GPRS sont neutralisés? hein?

        Il y a des experts en la matière (notamment français avec un nom commençant par S) qui vont se faire un plaisir de nous mettre ça au point, et même sans qu’on leur demande, histoire d’aller se créer un joli petit marché de niche.

        Ne pas omettre également les points de contrôles « Contrôle techniques » qui incluront la bonne marche de ces dispositifs pour avoir la pastille sur le pare brise et ne pas oublier également que les véhicules récents actuels stockent déjà tout un historique à mettre en parallèle avec la prise que le contrôleur technique branche sur la voiture à chaque fois.

        Ce que signale MessEve – 9 décembre 2016, 9 h 18 min, c’est le flic à bord de chaque véhicule non stop 24H/24H et le retrait de permis automatique et garanti sur un trajet Paris Marseille, c’est aussi la possibilité d’arrêter tout véhicule à distance avec la zapette qui va bien.

        Et j’anticipe, car je le vois venir gros comme le nez au milieu de la figure : le permis de conduire format carte de crédit avec puce que l’on introduit dans le lecteur de la voiture pour démarrer, identité du conducteur immédiatement transmise à Big Brother, et on peut continuer le délire, la voiture qui dénonce le non port de ceinture des passagers, le non contrôle technique en temps et en heure, la non assurance du véhicule, grillage immédiat de la puce du permis en cas de franchissement d’un feu rouge, excès de vitesse etc…

        La merveilleuse société des objets connectés, on va en voir les bienfaits avec une sacrée gueule de bois au réveil.

        Orwell était un rigolo à côté de ce qui nous attend avec ces pervers.

        Un bon conseil, gardez vos rossignols, d’ici peu ces véhicules seront les seuls dont les conducteurs pourront encore espérer rouler, à moins que sous couvert de nouvelles tracasseries anti-pollution, ils soient déclarés inaptes à la route (je m’y attends également).

        Il va falloir sérieusement envisager d’aller vivre ailleurs, loin de tous ces cinglés ou alors reprendre le train.

        1. Le Gnôme

          Avec les voitures sans chauffeurs, plus besoin de permis et des pandores qui reviennent à leur coeur de métier, la chasse aux nocifs. Evidemment, il va y avoir un gros mankagagné.

          1. Aristarkke

            La voiture sans chauffeur a par exemple des exigences de balisage des routes bien plus élevées que celles des cartographies électroniques actuelles pour pallier le manque (relatif) de précision de guidage du système GPS général. Il faut en effet qu’ elle reste parfaitement alignée par principe utilitariste dans sa bande de circulation. Il lui faut aussi des moyens automatiques de contrôle qui soient redondants pour se vérifier et se certifier à tout instant. C’est infiniment plus compliqué que le contrôle équivalent des avions qui ont besoin de données de positionnement finalement plus simples et moins nombreuses pour assurer la plus grande partie de leurs vols. Les couloirs aériens n’ ont pas de limites physiques à un mètre près au delà de l’ envergure des ailes…
            Alors que les voitures auront tout au plus en moyenne et au mieux un mètre au total pour ne rien toucher du décor. Parce qu’en plus, il sera nécessaire de dépasser le 20 à l’ heure…
            Ces voitures verront bien le jour en utilisation réelle mais à une échéance plus lointaine que ce qui est estimé actuellement…

            1. « Ces voitures verront bien le jour en utilisation réelle mais à une échéance plus lointaine que ce qui est estimé actuellement… »
              Vous semblez en savoir plus long que des équipes entières d’ingénieurs de plusieurs grandes marques (BMW, Audi, Mercedes, Peugeot, Renault, Nissan). Balèze.

              1. Aristarkke

                Le Papet, balèze ???
                Vous allez désespérer certain(s) lecteur(s) ! 🙄

                Cependant il m’arrive pour changer de ce blog [ 😉 ] , de lire de la Presse qui raconte certes des inepties (et plus souvent qu’à son tour) mais il lui arrive de travailler sur des réalités correctement retransmises aux lecteurs qui peuvent aussi se servir facultativement de leurs neurones.

                [ Si le Bitcoin ne me passionne guère, en revanche, les tas de boulons éveillent encore mon intérêt… 😉 ]

                Je ne doute pas que les dates annoncées par les constructeurs (pour que leurs voitures soient convenablement au point et commercialisables sérieusement) soient à peu près tenues (aux alentours de 2020/2025) mais en revanche, j’ai de bien plus grands doutes pour que leur environnement avec ses adaptations nécessaires, le soit dans le même temps.
                En effet, pour tenir compte de tout un tas de facteurs, il va falloir se préoccuper de la stricte définition en coordonnées exploitables et sécurisées dudit environnement…
                Je ne crois en effet pas du tout qu’il soit possible de n’utiliser que du guidage GPS avec sa précision actuelle de l’ordre du mètre pour laisser se mouvoir seuls ces véhicules parce qu’il va bien falloir éviter qu’ils se « frottent aux murs » par exemple, même si le mur n’est qu’une bordure de trottoir.

                A priori, cependant, rien d’insurmontable mais sûrement pas non plus réalisable en deux coups de cuillers à pot, même une fois qu’on l’aura décidé…

                Soyons clairs, je parle de zones géographiques exprimées en km² réellement exploitables par les voitures autonomes. Pas de quelques itinéraires précurseurs mais isolés et sans « issues de secours » exploitables par ces véhicules en autonomie, ne serait-ce que parce que les voies double sens y sont clairement séparées…

                Dans un autre envoi, je vous joins les liens d’articles, matières à discussion

                1. sam player

                  Qu’est ce que tu nous racontes le ancêtre ? 😀

                  Tu crois franchement que c’est uniquement le système GPS qui permet au véhicule de se positionner par rapport à son environnement ? Jamais entendu parlé des systèmes de vision ni des scanners laser (LIDAR) ?

                  Il semble que TESLA avait fait l’impasse sur le LIDAR et c’est ce qui avait causé l’accident ayant tué le conducteur. Pour cause ce composant est très couteux dans l’industrie mais Valéo vient d’en sortir un 200 fois moins cher ce qui devrait mettre son prix autour de 300-400€.

                  industrie-techno.com/vehicule-autonome-un-laser-low-cost-co-developpe-par-valeo-et-ibeo.45708

                  1. Aristarkke

                    Bien sûr que je ne crois pas que seul le guidage GPS suffira pour la voiture autonome puisque je te parle d’ autres systèmes complémentaires voire redondants dont il était indiqué dans des articles qu’ils nécessiteraient des inclusions physiques dans les chaussées, les places de parking, les trottoirs (problèmes des « bateaux » pour les accès parking, de repères détectables par les voitures pour confirmer/infirmer leur progression, rectifier l’ itinéraire, etc…

                  2. Aristarkke

                    Le nouveau zinzin de Valeo avait été annoncé pour être surtout une aide à la conduite notamment pour l’ évitement des obstacles inopinés, les freinages d’ urgence en anticipation de la réaction du Conducteur et devant servir de base vers une évolution de conduite entièrement autonome.
                    Je ne veux pas être grinçant inutilement mais je serai fort étonné qu’ un tel système capable de gérer autant de paramètres pour la conduite autonome et ayant nécessité autant de recherches, d’ essais, de prototypes et de brevets internationaux soit facturé à 400€ HT, l’ unité prête à être posée (au moins initialement sauf commandes de fourniture avec volume pharaonique).
                    Merci de ne pas oublier que la voiture électrique ne se résumera pas à une bagnole type + le guidage en oubliant tout l’ attirail de la gestion conséquente de tous les servo-moteurs (électriques, hydrauliques, magnétiques, etc) qui devront exécuter les ordres reçus de cette IA.
                    Le but est d’ obtenir un véhicule qui avance à une vitesse un peu supérieure à celle d’un limaçon rhumatisant… sinon cela n’aura que peu d’ avenir…

                    1. sam player

                      ha @ harry

                      Les LIDAR ne datent pas d’aujourd’hui.
                      Tant que les applications étaient rares il n’était pas nécessaire d’investir pour développer des solutions économiques pour les LIDAR vu que le prix n’était pas du tout un paramètre.

                      Et un LIDAR qui scanne à la fréquence nécessaire pour un véhicule roulant à 130 ça existe déjà pour d’autres applications: le problème c’est que jusqu’ici ça coûtait 80,000€ et que c’est trop luxueux car les caractéristiques sont trop pointues : on n’a pas besoin d’avoir 64 faisceaux ni d’une résolution d’un mètre à 150 mètres de distance.

                      Le premier développement de scanner 3D (à lumière structurée ceux-là) à grande échelle a eu lieu pour les consoles de jeu interactives avec l’environnement (commande par geste) et cela a permis de sortir des modules coûtant quelques euros pour des portées de quelques mètres alors qu’avant cela coûtait des milliers d’euros et cela a été possible grâce au développement de circuits spécifiques, les algo de traitement des données existant déjà (Mobileye)

                      Voir Kinect wiki (langue anglaise) développé par Microsoft pour les XBox.
                      Et il y a des robots industriels qui ont été équipés avec ces modules sans grandes modifications !

                      Des servo-moteurs ? Mais il sont déjà dans les voitures: les directions sont déjà électriques et complètement découplées mécaniquement (si les gens savaient !), l’accélération aussi (cruise control), le freinage aussi (ABS), les suspensions aussi etc…

                      Concernant le coût, c’est mal connaître l’effet volume dû au fait que ce sont des équipementiers qui vont les fournir pour des dizaines de millions de véhicules : le hard ne vaudra aussi que quelques euros même en comptant les amortissements des coûts de développement des circuits ASICS.

                      L’option ABS des premiers véhicules équipés coûtait 20 fois plus qu’aujourd’hui et comprenait plus de 1000 composants. Maintenant le coût de revient complet du bloc avec calculateur , bien qu’il y ait beaucoup de solénoïdes et de composants mobiles et que ce soit hydraulique est de moins de 150-200€ (prix de vente 500-600€).

                    2. Bonsaï

                      @ Sam & Harry : comme c’est touchant, deux pépères insomniaques qui se tiennent compagnie par delà la distance, dans la grande solitude de la nuit glaciale…

              2. Aristarkke

                http://fr.ubergizmo.com/2013/10/28/voitures-autonomes-debat.html

                http://www.frenchweb.fr/voiture-autonome-4-scenarios-qui-vont-bouleverser-la-mobilite-au-quotidien/216693

                http://www.lesechos.fr/28/08/2016/lesechos.fr/0211235498614_ces-scenarios-que-les-voitures-autonomes-ont-encore-du-mal-a-gerer.htm

                On peut encore en trouver d’autres, notamment dans les magazines automobiles mais qui ne mettent pas pour autant leurs articles en ligne ouverte.

                Dernier point, tout cela doit bien entendu se faire avec des coûts aboutissant à un réel potentiel commercial parce que si votre voiture autonome doit coûter durablement 50.000/60.000 € pour être acquise, on ne risquera d’être submergé sur les routes

                1. Premier article datant de 2013 (donc informatiquement parlant, complètement à la ramasse), le second envisage 2020 à 2025 (ce qui est tout à fait dans la ligne de ce qu’on peut lire partout), et le dernier est un cas flagrand de journamism sans intérêt. L’hypothèse 2020/2022 est tout à fait raisonnable, et tous les constructeurs tablent là-dessus.

                  N’oubliez pas que 2 ans de progrès logiciels (notamment en IA) reviennent en gros à 10 ans de progrès partout ailleurs et que ça s’accélère.

                  1. Aristarkke

                    Monseigneur, si vous avez des articles moins grand public et plus pointus technologiquement parlant, je suis preneur.

                    Encore une fois, je pense que côté constructeurs, ils devraient à peu près être dans les clous d’ici une dizaine d’années mais je maintiens que le frein sera plutôt « côté environnement » et côté « public acheteur et utilisateur »…
                    Actuellement et pour autant qu’on peut en juger par la presse grand public, les constructeurs fignolent leurs recherches selon un cadre légal donné selon celui actuel et très probablement, avec des pistes privilégiées pour des évolutions à dix ans.
                    Mais rien ne dit que les Etats n’iront pas pondre quelques règles contraignantes dans l’intervalle qui repousseront l’échéance réelle de périodes supplémentaires pour adaptation « en catastrophe ».

                    Il y a aussi le phénomène des effets d’annonce pour entretenir sa renommée afin de justifier d’être dans le coup…

                    Rien ne dit non plus qu’après une mise en route de quelques années, certains accidents plus ou moins spectaculaires n’entraîneront pas l’obligation de repenser partiellement les systèmes en place.

                    Dans le genre, je pense à tout le tamtam autour de la modernisation des ascenseurs ou plus anciennement, les portes automatiques de parking après quelques accidents habilement montés en épingle et qui ont eu un effet absolument disproportionné dans les immeubles existants.
                    .
                    Et puis, est-on sûr que tout a bien été imaginé et pris en compte ???

                    On a bien des TGV construits dans l’ESt de la Grance qui ne savent pas gérer la neige ou les feuilles mortes… 😉

                2. sam player

                  J’arrive Harry

                  J’ai lu le dernier article : le sieur Carolaggi est consternant. Il dit :

                  « Nous fabriquons des faisceaux électriques pour des avions civils et militaires et pour des moteurs d’avions, d’hélicoptères et de fusées. C’est un métier qui dépend beaucoup de la main-d’œuvre, car les produits sont trop variés et les cadences trop faibles pour automatiser la production », explique Ronan Carrolaggi, le responsable des sites de Vichy (Allier) et d’Ajaccio (Corse-du-Sud).
                  ___________
                  C’est bien parce que son client est captif et qu’il est sur un marché de niche qu’il peut tenir de tels propos et coté automatisation il nous prouve ici qu’il est zéro.

                  Je rencontre beaucoup de gens qui pensent effectivement que l’automatisation n’apporte rien aux petites séries alors que c’est tout le contraire : en effet les temps inter-séries (préparation, réglages, tests, validation) sont tellement importants que ceux qui programment les fabrications ne peuvent se permettre de fabriquer un seul exemplaire et ça pénalise les stocks (identification, manutention, surface, finance… on fabrique ce dont on n’a pas besoin, on ventile les temps inter-séries sur des produits qu’on ne vendra peut-être pas car on n’est même pas sûr que le produit fabriqué en surplus correspondra à celui demandé ultérieurement à cause des multiplicités de configuration dues aux options ) alors que l’automatisation permet une flexibilité maximum pour s’adapter en direct à la demande client : commandé aujourd’hui, livré demain, zéro stock, zéro surcoûts.

                  Heureusement que l’industrie automobile ne raisonne pas comme ça (comme en 1960) sinon on ne serait pas rendu pour avoir un véhicule correspondant exactement aux couleurs et options souhaitées.

                  Quant aux situations que les véhicules autonomes ne sauraient pas gérer c’est du grand n’importe quoi : les ponts MDR ; et pour ce qui est des autres (dont bretelle d’accélération) ce sont aussi des situations qui créent des accidents actuellement et sur lesquelles il suffit de s’entendre :en retraduisant le non-dit sous forme d’axiome : position respective des véhicules, celui engagé et celui poursuivant par exemple.

        2. Aristarkke

          Je vous suis quant aux futures tracasseries pour les vieusetés de la route en dehors du rallye annuel London Brighton et de ses équivalents continentaux.
          Mine de rien, Bonnet d’Anne avec ses pastilles va exclure de l’ ordre de 40 à 50 % des véhicules: L’ âge moyen de la voiture standard Grançaise est de l’ ordre de neuf ans. Le but d’ Hidalgo est de sortir tous les véhicules > 10 ans en 2020, cela aboutira à ce que j’estime.
          On peut être sûr que d’ autres maires recopieront une si bonne idée, notamment à Grenoble où le délire va crescendo ou probablement à Lille avec ma copine Méremptoire qui a déjà lancé les hostilités avec la mise en place d’un plan de circulation dans la zone du centre qui revient à tout bloquer dès qu’il y a un peu d’ affluence avec des encombrements qui finissent par déborder jusqu’au semi-périphérique de Lille…
          On finira sûrement par avoir le pare-brise constellé de pastilles pour peu que vous deviez bourlinguer à plusieurs zones urbaines éparpillées en Grance…

  5. Higgins

    Et voila-t’y pas que la Banque de France, ce matin, par la douce voix de son directeur, vient d’indiquer que la croissance du pays pour 2016 et 2017 ne dépassera pas 1,3% contre les 1,5% attendus et un immense 1,4% pour 2018 et que le pays, contrairement à ce que les clowns du gouvernement ont déclaré, ne pourra pas passer sous la barre de 3% de déficit pour 2017. Pour 2018, avec toutes les conneries décidées et dissimulées par le gouvernement, le déficit au jour d’aujourd’hui s’installe à 4,5%.
    La seule chose qui augmente avec le chômage dans ce pays, c’est la cote de Normal 1er depuis qu’il a pris la seule vraie bonne décision de son quinquennat. C’est bien (l’annonce de Normal 1er, pas le chômage) mais c’est très peu alors l’écotaxe et les délires de ses concepteurs et contempteurs!!!
    Passant par Bordeaux hier soir, tous les panneaux lumineux annonçaient: « Risque de Pollution. Réduisez votre vitesse ». Sans aucun effet puisque sur la rocade, la vitesse moyenne ne dépassait pas 70 km/h contre les 90 autorisées. Vu ce que j’ai lu en arrivant chez moi sur Paris et Lyon, la liberté de circulation ne devrait pas tarder à en prendre un coup.
    Ce pays est foutu

    1. René-Pierre Samary

      La révision à la baisse de la croissance après adoption d’un budget, ça fait une éternité que ça dure, un disque fêlé. Je ne me rappelle pas, dans ma longue vie, avoir vu le cas contraire. Des sorties plus hautes que prévu, des rentrées plus basses, un vieux film, on se croirait à la télé, avec la série des « gendarmes », le dimanche soir.

    2. Gerldam

      Seule la généralisation du VE permettra de réduire considérablement la pollution dans les gros centres urbains. A condition de construire AVANT une ou deux centrales nucléaires pour les charger et de placer des bornes de recharge à la place des velib (j’entends les vélocipédistes hurler).

      1. René-Pierre Samary

        Faudrait-il aussi que le bilan pour le particulier ne soit pas excessif, vu que ledit particulier paie déjà pour sa voiture particulière ; faudrait-il que ces VE soient physiquement accessibles là où on a besoin, dans les banlieues plus ou moins lointaines…
        Ca en fait, des « si »…
        Le fouet est plus économique que la carotte.
        Une Hidalgo avec fouet et bottes… Ah ! si je savais illustrer mes visuels comme sait si bien le faire notre cher patron…!

      2. MCA

        « Seule la généralisation du VE  »

        Il y a une autre bien avancée : plus de boulot, plus besoin de voiture pour y aller, plus de pollution automobile associée, ça marche pas mal aussi!

        Remplacement du chauffage électrique par des pompes à chaleur, ça libère en hiver une sacrée conso récupérable pour les VE sans ouvrir de nouvelles centrales et si on y adjoint la poubellisation des télés, c’est la surproduction assurée!

    3. M.Roanna

      C’est ce que j’ai constaté aussi hier en direction de Strasbourg:

      « Pollution réduisez votre vitesse »

      Ils ne disaient pas de combien sachant que tout le monde était déjà aux environs de 110, because densité de circulation et sachant que passé un certain seuil on pollue plus à basse vitesse qu’à vitesse modérée, il serait certainement plus judicieux de ne rien mettre.

  6. UnLorrain

    H16 sur la fin de cet autre excellent billet n’auriez vous pas du écrire charognards plutôt que «toutes les charognes»?
    Les charognards genre blaireaux…gloutons aussi je pense,et d’autres.
    A propos de radar automatique,les anciens modèles en tôle sont remplacés par des modèles beaucoup plus discrets alors méfiance,accrue!

    1. albundy17

      Ça fait un bail que les bbk ont été remplacé par les 208 et suivants…

      Un autre type de radar actuellement en test va également être généralisé, ceux-ci vérifiant votre arrêt aux passages piétons lorsque quelqu’un est sur le crottoir. HIIIHAAAA !

      1. Aristarkke

        Manquera plus que la puce RFID pour savoir QUI la photo accusatrice a immortalisé. Finalement, les gardiens d’ Auschwitz étaient trop en avance pour la technologie disponible mais le principe était déjà découvert et exploité à-la-va-comme-j’te-pousse…

          1. Pheldge

            je voudrais pas avoir l’air de chipoter mais c’est plutôt « Vous me la bayez belle … »
            expressio.fr/expressions/la-bailler-belle-bonne.php

            1. Aristarkke

              Parfois cela se voit que nous datons d’ autres temps, RPS. Bailler ou bayer aux corneilles sont corrects tous deux mais la première forme est ancienne…

              1. René-Pierre Samary

                Désolé, l’ancêtre. Y’a erreur. La lecture d’un bail peut faire bailler, certes, et le locataire peut dire au loueur abusif : « vous me la baillez belle », certes, mais dans l’expression « vous me la baillez belle », aucun rapport avec ce mouvement caractéristique des mâchoires, accompagné d’une forte inspiration, dont nous avons hérité de nos cousins mammifères.

                  1. Aristarkke

                    Ce n’est pas parce que j’ai été trahi hier par l’ Académie Française qu’il faut généraliser hâtivement et théoriser mon déclin.
                    Je sais pourquoi tu es pressé mais il te faudra expérimenter la patience et la longueur de temps plutôt que la rage et l’ emportement…
                    🙄

                    1. MCA

                      A que nenni Ari,

                      On n’est pas trahi par l’Académie, on est en avance sur leur prochaine mouture, nuance…

                    2. Aristarkke

                      Gratias tibi
                      Qu’il est doux de constater avoir des compagnons de nage blog qui ont égard et compassion pour Le Papet.
                      Pas comme certains ultramarins qui s’ en tamponnent…

                    3. MCA

                      @Aristarkke – 9 décembre 2016, 20 h 06 min

                      A une heure aussi avancée, l’ultramarrant est étalé sous son cocotier les bras en croix, terrassé par un coup de pied de barrique asséné traîtreusement.

                      Laissons lui la nuit pour récupérer et voyons demain dans quel état il se trouvera en espérant qu’il ne tienne pas de propos trop incohérents.

      1. Dr Slump

        Ca se pourrait. Mais citons la phrase à nouveau : « la taxe est belle est bien enterrée… ». Si on tient compte d’un éventuel jeu de mots, on écrirait plutôt: la taxe est belle et bien enterrée.

          1. Dr Slump

            La langue n’est pas comparable à des mathématiques, et n’obéit pas à des règles scientifiques. En fait la langue n’est pas une science et n’est pas rationnelle, c’est comme l’économie ou la culture: c’est aussi complexe que le vivant, et ne peut être réduit à des lois arbitraires.

            1. BDC

              J’en profite pour la minute EPI français/maths/anglais (pas pour vous, Doc, c’est pour fayoter dire à mon chef que je ne fais pas de fautes dans mes rapports) : en français le pluriel commence à partir de 2 => accord au singulier si c’est inférieur à 2. Par exemple on écrit 1,9 million, sans S, alors qu’en anglais on accorde au pluriel au delà de 1.

                1. Aristarkke

                  Si c’est là le nombre de gamètes que tu distribues à tes petites protégées pour leur fécondation formation, on comprend que la mendicité t’apparaisse comme une solution à court terme…

              1. Aristarkke

                Si vous comptez sur les Anglais pour avoir une logique continentale, vous allez éprouver quelques déconvenues…
                Il est normal qu’avec 1,9, million reste au singulier puisqu’il n’y a bien qu’ une seule unité dans la graduation million.

              2. Dr Slump

                Ah bon? J’ai toujours pensé que plusieurs, c’est à partir de 3, et renseignement pris, j’apprends que c’est ainsi que les anglo-saxons le conçoivent aussi.

                Et je trouve cela plus logique, même si je n’ai rien de rationnel pour l’argumenter. En France plusieurs c’est plus de 1, ou bien un nombre vague et indéterminé.

                1. BDC

                  « Plusieurs c’est à partir de 3 » … euh … Doc, on parle d’orthographe, pas d’éducation sexuelle ! On met bien un S dès qu’il y en a au moins 2, non ?

            2. sam player

              @Dr
              « La langue n’est pas comparable à des mathématiques, et n’obéit pas à des règles scientifiques…. »

              Bah si et c’est d’ailleurs l’objet des logiciels d’analyse syntaxique et lexicale de faire cette analyse pour comprendre des textes et les traduire.

              Voir wiki
              analyse syntaxique
              analyse lexicale
              Factorisation gauche

              1. Dr Slump

                Au temps pour moi, je reformule: la langue peut être analysée statistiquement voire mathématiquement (et tout peut être formulé mathématiquement d’ailleurs, non?), mais ça n’en fait pas pour une autant une science « dure » , au même titre que les maths ou la physique, et on ne peut la réduire à de seules lois mathématiques. C’est un objet vivant et complexe, etc, c’est bon t’as compris je pense ?

                1. René-Pierre Samary

                  « C’est un objet vivant et complexe »
                  Certainement, doc. On peut tout mettre en équation, sauf le vivant, puisque le vivant jamais ne s’arrête de changer (et c’est le propre du vivant). L’équation d’un moment « T » du vivant serait toujours fausse, à un instant « T + 1 ». Mais même cela aussi peut-il s’exprimer de façon mathématique, je me le demande, moi qui en suis resté, à ce sujet, à bac moins 3…
                  Bon, c’est l’heure de la gym, pour excuser l’apéro.

                2. Calvin

                  Désolé, Doc, les sciences dures comme la physique, la biologie décrivent des objets vivants et complexes.
                  Tout comme la physique ne s’est pas arrêtée à Newton, la langue française ne s’est pas arrêtée à Molière.

                  1. Dr Slump

                    Il y a de grandes différences entre décrire, prédire, et maîtriser. Ce n’est pas parce que je peux prédire que tel animal va se comporter de telle façon face à tel stimulus, et ainsi influencer son comportement, que je peux pour autant maîtriser dans un sens voulu l’évolution de son espèce en interaction avec son environnement. C’est comme pour l’économie: trop de paramètres et de hasards pour que l’on puisse décemment se déclarer capable de la maîtriser, dans le sens de la soumettre à son contrôle par des lois ou des plans.

                    La langue est-elle un objet d’expériences statistiquement prévisibles et reproductibles? Peut-on la faire évoluer dans le sens que l’on souhaite, ou lui faire reproduire certains phénomènes à volonté? Si oui alors j’ai tout faux et on peut parler de science « dure ». Ou alors je n’ai rien compris à ce qu’est la « Science ».

                    C’est curieux comme les libéraux, dont je fais partie, se montrent si farouchement opposés à l’idée de contrôler l’économie et la société, et sont paradoxalement tout à fait acquis à l’idée que la science puisse contrôler des objets au moins aussi complexes tels que la nature ou la reproduction.
                    Et si ce n’est pas le encore le cas, alors il se passe quelque chose de merveilleux: ils vous répondent « la science ne sait pas encore l’expliquer/le maîtriser, mais bientôt on le saura ». Exactement comme les pro-éoliens, pro-voiture électrique, anti-nucléaire qu’ils conspuent par ailleurs.

                    1. sam player

                      Bon je reviens au sujet : tu nous dis que la langue est vivante et que donc on ne peut la réduire à des lois mathématiques.

                      L’introduction de nouveaux mots et de nouvelles constructions syntaxiques ne se fait pas du jour au lendemain (contrairement à la mise à jour du dictionnaire toujours en retard de 20 à 30 ans) et un programme d’analyse est parfaitement capable de détecter et comprendre ces nouveautés ou au pire de s’interroger ou d’aller sur le Net pour parler le loucherbem à l’occasion.

                      C’est sûr que si tu introduis (ou supprime) des nouveaux mots (des anciens mots) ou de nouvelles constructions syntaxiques sans en informer ceux qui habitent sur l’île d’en face pendant 200 ans, les échanges vont ressembler à ceux des Visiteurs… un problème de compréhension.

    1. Aristarkke

      Et qu’y aura-t-il de prévu pour les piétons qui traversent au feu vert pour les voitures et sont généralement étonnés qu’ils n’ont pas la priorité???

      1. sam player

        C’est ce que j’avais apprécié en Australie, chacun sa place : le piéton qui traverse en dehors des clous ou de son feu vert se fait incendier par tous, piétons comme automobilistes, mais l’automobiliste qui bloque le carrefour (keep clear) ou bloque le passage clouté (because embouteillage) se fait cogner voire rayer sa bagnole et quand c’est 200 à 500 personnes qui vous entourent avec un air réprobateur vous vous immobilisez, pas le choix, même si la circulation en aval s’est fluidisée vous restez comme un con et vous vous faites tout petit en attendant que ça se passe. Un temps pour chaque.

          1. Pheldge

            Bon,là il faut que j’explique, le sam, c’était sa période Rasta, dreadlocks tout ça, (parce qu’en ce temps là, il avait encore des cheveux, et pas encore trop de bedaine, comme aujourd’hui qu’il lui faut une brouette pour la transporter), donc avec un gros pétard à la main (comprendre un oinje, pas un calibre 🙂 ) au volant de son Kangoo Roots … 🙂

  7. Jean

    Je ne vois qu’une solution: les trains sont en retards, supprimons les, les voitures polluent, interdisons les.
    Voilà le problème est résolu, on repart comme en 17.

  8. UnLorrain

    @ albundy17 ça ne me surprend guère nouveau genre de racket a la faveur du piéton..qui doit avoir au moins un orteil sur le passage! Sinon il est peut-être un touriste admirant le paysage…
    J’ai remarqué que les nouveaux radars n’ont rien de réfléchissants comme les anciens modèles,conduite de nuit ou visibilité réduite par le brouillard,vous êtes sur autoroute en petit excès de vitesse,vous doublez un camion qui vous cache le panneau prévenant de la zone de racke euuh de contrôle,vous n’aurez pas cette ultime et infime chance d’apercevoir le radar..qui n’a plus rien de réfléchissant..On a tous remarqué qu’un simple catadioptre de bicyclette vous « alerte»,la,vous ne remarquerez peut-être même plus le flash.

      1. albundy17

        Là ou coyote devient inutile, c’est quand t’as trois pelés devant toi pour avertir des « inopinés ». Dans ma région de bouseux ça sert à rien. On a par contre un compte facebook intitulé « alerte flic la rochelle » avertissant des dangers comme le brouillard, les sangliers et cervidés, ou encore de la présence de (mal) faisans bleu sur nos routes anciennement bitumées.

        1. Aristarkke

          Je te comprends mais si tu viens poser tes roues sur le bitume francilien, tu vas être ecoeuré devant la surabondance de radars de tous poils qui s’y épanouissent…
          Entre l’apparition de « radars de stop » et la transformation de « radars de feux rouges » en « radars de feux rouges+vitesse », il y a de quoi perdre son permis en moins de trois mois pour un rouleur de mon niveau qui serait un peu inattentif.
          Sans compter les contrôles au passage avec des radars à infrarouges donc sans flashes…
          La densité devient telle que tu ne peux plus raisonnablement espérer tous les mémoriser si tu as des parcours quotidiens très variés.
          Je te garantis qu’en IDF, tu rentabilises allègrement ton abonnement…

          1. albundy17

            « Je te garantis qu’en IDF, tu rentabilises allègrement ton abonnement… »

            Ho oui, ils pourraient mettre « garanti sur facture » sur le contrat d’abo, mais ça ferait désordre ^^

            Disons que j’amorti encore mieux avec l’apk android qui ne m’embête pas a me réclamer l’abonement

            1. Aristarkke

              Waze est trop gourmand en jus. J’ai maintenant le Coyote S avec dash cam intégrée qui a failli me servir pas plus tard que vers 15 H00 où un allumé m’a grillé le stop. Deux mètres plus près, je lui raclais le flanc droit et quatre mètres plus près, je passais sur le siège passager…

              1. albundy17

                Je ne parlais pas de Waze, mais de coyote en apk gratuite :D. Pour la dashcam, oui c’est pratique en cas de litige, l’année dernière un gros cul m’a fait une marche arrière en plein rond point, me poussant même sur la bagnole derrière. Le « pilote » rechignait un peu mais l’ayant averti de la vidéo prise il est devenu assez conciliant

                1. MCA

                  @AL+Ari

                  Je roule en région parisienne et également du côté de La Rochelle donc peut comparer les deux:

                  Résultat des courses : Jamais sans mon Wikangoo !

                  Même si ce charmant compagnon est indispensable en région parisienne et notamment à Paris intra-muros, il est également très utile sur les routes charentaises.

                  Je me rangerai donc du côté de Ari sur cette question.

                  @Ari

                  Je n’ai jamais eu de nouvelles de mon flash à 80km/h alors que la route RN3 est à 90 sur ce tronçon… mystère…

                  1. Aristarkke

                    Faut que vous réclamiez! Ce je-m’en-foutisme de l’Adminisration est insupportable !!!
                    Plus sérieusement, est-ce que vous n’avez pas allumé seulement le radar supérieur des bornes à double radar ???
                    C’est ce que mon Doblo (celui à suspension renforcée surmontée d’une galerie) fait pour certains d’entre eux.
                    A moins que le cliché ait été mauvais et perdu pour la cause…

                    1. MCA

                      non, c’est une borne a un seul radar/flash et j’avais une berline assez basse.

                      Leur système débloque, c’est la seule hypothèse.

                      Une chance qu’il ne leur ait pas indiqué une vitesse fantaisiste du style 100 km/h alors que je roulais à 80.

                      En pareil cas, comment contester puisqu’ils ont raison par défaut et que je suis incapable de prouver les 80.

                  1. Pheldge

                    Il a une appli « téléphone » au moins ton Lumia ?
                    Il faut aussi préciser à ceux qui ne te connaissent pas encore, que c’est au moins ton deuxième, preuve de ta persistance obstinée* dans l’erreur ! 😉

                    * »La folie, c’est de faire toujours la même chose et de s’attendre à un résultat différent. » Albert Einstein(acheter un Lumia et espérer qu’il se comporte comme un vrai smartphone)

  9. carine005

    Tout le monde reste entre ses murs pendant une petite semaine. Ça exige de l’organisation, bien sûr.
    Et on verra s’ils le bouffent, leur pétrole.
    Ils viendront nous supplier de rouler

    1. MCA

      @carine005 – 9 décembre 2016, 12 h 38 min

      C’est l’idéal, mais c’est utopique.

      Il est certain qu’une masse organisée fait sauter tous les gouvernements, mais tout l’art de gouverner consiste à diviser, voire interdire les regroupements en les criminalisant et en les réprimant, férocement s’il le faut.

      Imaginons un instant suite à la nouvelle vignette (payante) pour circuler dans Paris, des millions de voitures convergeant simultanément vers Paris et les Champs Elysées en klaxonnant leur hostilité? ça aurait de la gueule, ça, non?

      Et tout Paris paralysé par la même occasion, Hidalgo ne pouvant plus aller chez son coiffeur accompagnée de son chauffeur particulier… l’horreur! l’abomination de la désolation!

      Mais ça ne se fera pas, car chacun vaque à ses occupations sans esprit collectif pensant que c’est toujours à l’autre d’agir et donc faute d’action collective on se fait B… collectivement.

      Les motards qui sont des usagers de la route chez qui règne une certaine cohésion et fraternité l’ont fait à une certaine époque pour s’opposer au contrôle technique obligatoire des motos et ils ont gagné.

      Mais…..

      … Récemment les politiques sont revenus à la charge sournoisement (pléonasme en ce qui les concerne) et le contrôle technique des motos est devenu obligatoire uniquement en cas de revente d’une moto… pour le moment.

      La prochaine fois ce sera comme pour les voitures, tous les deux ans, revente ou pas.

      Ca vérifie une fois de plus le principe :

      « Le pouvoir des tyrans réside dans l’obéissance des sujets, cessez d’obéir et vous voilà libre ».

      1. Aristarkke

        le contrôle technique des motos est devenu obligatoire uniquement en cas de revente d’une moto… pour le moment.
        Exactement.
        Cela a commencé comme cela en 87 pour les voitures (avant d’être étendu en 92 à toutes les voitures en systématique) et c’est pour cela qu’il faut un CT de moins de six mois pour revendre, même si vous êtes par ailleurs dans la période de validité…

        Mais comme c’est une opération génératrice de TVA et d’emplois demi-utiles, c’est plié.

  10. kekoresin

    La facture de toute façon atterrit toujours sur la tronche du contribuable. Dans ce petit jeu, le casino s’en sort toujours gagnant.

    L’écotaxe est relancée, et hop les transporteurs répercutent les coûts ou meurent d’asphyxie, le prix des marchandises grimpent, plus de TVA dans ta gueule et dans ton cul le pouvoir d’achat. Un autre effet néfaste, la faillite probable d’un nombre conséquent de transporteurs nationaux déjà pas en super forme, donc moins de recette, plus de chômage…mais bon, rien est trop beau pour redresser les économies des pays de l’Est.

    Si l’écotaxe reste enterrée sans revenir sous forme de zombie socialoïde, ben là c’est cash, on paye une fois, encore, le bon gros god façonné avec amour et délice par nos bricoleurs de droite et de gauche, certains s’occupant du moulage pendant que les autres y rajoutent des petits picots acérés pour faire plus joli. Je ne sais même pas ce qui coûterait le plus cher aujourd’hui. Should I stay or should I go?

    En tous cas, je retiens encore une fois que cette micro faune écologique qui braillent à la démocratie impose encore et encore leurs conneries à la majorité. Encore une fois, une poignée d’abrutis éclairés de l’intérieur décident ce qui est bon pour le peuple qui ne sait rien. J’ai envie de dire à ces courgettes bio sur pattes: « save the planet, kill yourself » et si le courage vous manque, je veux bien donner un coup de pouce sous couvert d’immunité. D’autres le font bien pour dézinguer sans procès les nuisibles en turbans.

  11. Higgins

    HS mais je crois utile de porter à l’attention de tous cette nouvelle puisque l’intéressé a souvent été citée ici. « Sylvie Andrieux a démissionné jeudi de son mandat de député des Bouches-du-Rhône après une condamnation pour détournement de fonds public devenue définitive en novembre (les média en ont d’ailleurs fait leur choux gras!!!) … Élue députée sous les couleurs du PS avant d’être exclue du groupe socialiste à l’Assemblée en 2013, elle a été condamnée à quatre ans de prison dont trois avec sursis, 100.000 euros d’amende et à cinq ans d’inéligibilité par la Cour d’appel d’Aix-en-Provence en 2014. La Cour de cassation a confirmé sa condamnation. » (http://www.boursorama.com/actualites/sylvie-andrieux-demissionne-de-l-assemblee-f628e261067d1ceab886927b9dcdbccb)

    1. Aristarkke

      On comprend mieux la reprise en mains des Cours par Vallsounet. Si maintenant celles ci en arrivent à condamner un élu à réellement autre chose qu’un rappel à la Loi + plus une amende très symbolique juste calculée pour payer le papier et le toner, il y a péril dans les palais de la Ripoublique…

      1. Calvin

        Non, c est surtout grâce à la bassesse des politiciens, la complicité de la justice, l’indifférence des citoyens, la veulerie des médias et l’aplomb de la condamnée.

        Car pour vous et moi, la cassation ne suspend pas le jugement, à l’inverse de l’appel.

        1. Higgins

          Je ne veux pas entre dans une polémique imbécile mais la Justice n’a pas été complice dans cette affaire. La condamnation en appel est sévère et, compte tenu de ce que je sais de ce dossier, plutôt juste. Maintenant, je suis le premier à regretter que l’inéligibilité à vie ne soit pas prononcée, quand ça concerne un élu, lorsqu’il est définitivement condamné mais, dans notre cas, il est condamné.
          La Cour de cassation ne se prononce pas sur le fond mais sur la forme. En l’occurrence, la seule chose qui pouvait sortir l’intéressée de cette situation aurait été un arrêt de la CC qui aurait cassé l’arrêt de la cour d’appel et renvoyer l’affaire devant une nouvelle juridiction. Il n’en a rien été et comme le fait très justement remarquer Pheldge plus bas, cette décision (de la CC) entérine le fait que la coupable, puisqu’elle juridiquement reconnu comme tel, a bien mis la main dans le pot de confiture n’en déplaise aux journaleux décidément de plus en plus nuls (au passage, merci Pheldge pour ton post). Les lois sont ainsi faites (par les élus, comme c’est bizarre) que ces condamnations sont plutôt difficiles à obtenir. La défense n’a certainement pas été assurée par un baveux de quatrième classe payé à l’aide juridictionnel. N’oublions pas que nous avons failli avoir un type sévèrement condamné à la tête de ce pays. Plusieurs siègent impunément au Parlement et sur ce point, les juges n’y peuvent rien.

          1. Dr Slump

            Je ne connais pas grand chose au sujet, mais ce point de vue me semble défendable.
            Cela dit, la conclusion me semble pourtant justifier une certaine méfiance à l’encontre de la justice: en effet, si les juges n’y peuvent rien, cela confirme que la justice n’est pas un pouvoir indépendant, et que les juges et autres magistrats peuvent donc être sujet, de leur plein gré ou non, à l’influence de l’exécutif.
            Et ils sont bien entendu soumis au législatif, qui lui-même travaille de facto avec l’exécutif. Les députés font les lois qui les arrangent, ou qui arrangent certains intérêts bien compris, et les juges appliquent, avec zèle, ou à contrecoeur.

            1. sam player

              En fait, sauf à être anticonstitutionnelles nous sommes dans un régime de peines individualisées : la loi ne peut donc que définir une peine maximale et c’est au juge de fixer le montant.
              Dans le cas présent (Cahuzac) la peine maximale est de 10 ans et c’est étonnant que vu la gravité des faits elle n’ait pas été appliquée car on se demande bien ce qui aurait pu être plus grave que ce qu’il a fait et dit surtout en rapport avec sa fonction.

              Pour mémoire (wiki, inéligibilté):

              Dans son programme pour l’élection présidentielle française de 2012, que remportera l’intéressé, François Hollande (PS) a pour 49e engagement : « Je porterai la durée d’inéligibilité des élus condamnés pour faits de corruption à dix ans. » Une mesure que réclame notamment la section française de l’ONG Transparency International. Le projet de loi relative à la transparence de la vie publique présenté par le gouvernement évoque même une peine d’inéligibilité définitive « en cas d’infraction portant atteinte à la moralité publique, comme la corruption ou le trafic d’influence, la fraude électorale ou la fraude fiscale ». Cette dernière proposition n’est finalement pas retenue dans la loi no 2013-907 du 11 octobre 2013 relative à la transparence de la vie publique, qui porte la peine d’inéligibilité maximale à dix ans.

              1. Aristarkke

                L’inéligibilité décennale pour corruption, c’était pour les Papous papas pas du Kamdubien et pour les Papous pas papas pas du Kamdubien!
                Par essence, il ne peut pas y avoir de corruption dans le Kamdubien puisque la très haute élévation de la moralité de ses membres assure l’ absolution plénière de tous leurs actes.

  12. Calvin

    Il y a une belle idée de taxe mais que les Bobos ne veulent pas :
    Le revenu automobile fictif.

    Les usagers de la route payent énormément de taxes et impôts et péages et vignettes et amendes et contributions…
    Or, celui qui n’a pas ou plus de voiture ne participe plus à l’effort festif et solidaire.

    Il faut donc créer une taxe de « revenu fictif » à tous les adultes non utilisateurs d’autos ou motos.

    Epissétout.

      1. MCA

        Oublie tes craintes AL !

        Et relis donc le billet sur l’EN de notre hôte :

        s’ils ont été à l’école de la République, ils ne devraient pas savoir lire! :o))))

    1. Higgins

      On peut étendre la mesure aux automobilistes qui ne se font jamais prendre par un radar (sous-entendu, ils trichent). On devrait donc leur faire payer des prunes fictives puisque, partant de ce bon principe, s’ils n’en payent pas, c’est avant tout qu’ils ne se font jamais prendre et qu’ils sont favorisés par rapport à tous ceux qui se font choper. Avec un tel concept, les taxophiles vont s’en donner à cœur joie. Il y a plein de secteurs où on peut l’étendre.

        1. Pheldge

          « Tout bien-portant est un malade qui s’ignore ! » le théorème de Knock, de Jules Romain, en passe d’être généralisé, pus fort que la « convergence uniforme » !

  13. Pheldge

    Bon, HS, mais c’est une nouvelle qu’on attendait, rapportée par le Torchon sale Point : la démission de la député PS Sylvie Andrieux . Je trouve la photo très subjective, comparée à celles qui illustrent les articles sur Sarko …
    je cite ici un commentaire de lecteur « double peine » (un abonné, qui à le lire, risque de ne pas renouveler 😉 ) : « Et Le Point ne peut s’empêcher de la défendre !
    « Elle était accusée d’avoir distribué des fonds à des associations fictives… « .
    Non messieurs dames les journalistes !
    Elle n’était pas « accusée », elle a belle et bien distribué des fonds à des associations fictives !
    Elle n’est plus « présumée innocente » mais a été condamnée en 1ère instance, en appel et son pourvoi en cassation a été rejeté.
    Elle est COUPABLE, pas « accusée de », comme si le doute subsistait ou qu’il faille le faire subsister dans les esprits car peut-être à accusée tort…
    C’est juste une escroc, qui a détourné des fonds publics, nos impôts, pour favoriser sa carrière, son confort.
    Effectivement comme l’ont dit certains elle devrait être inéligible à vie…
    Avec notre système laxiste on risque de la retrouver à 70 ans briguant la Présidence de la République son affaire ayant été oubliée et/ou repeinte façon socialiste !
    Elle aurait dû démissionner bien avant et sa présence à l’Assemblée Nationale avec un bracelet fut une honte.

    lepoint.fr/politique/la-deputee-sylvie-andrieux-demissionne-apres-sa-condamnation-09-12-2016-2089202_20.php

    1. Royaumont

      Après Cahuzac, Andieux… On dirait que la gouvernement vide les placard avant de partir.
      Toto (Thomas Thévenoud) a du souci à se faire…

    2. Aristarkke

      Comment se fait-il que tu lises pareil site ?
      C’est visiblement mauvais pour ta tension!
      Fais gaffe ! Tu pourrais me devancer surtout avec tes abus renouvelés de jouvencelles et autres naïades… 😕
      A part cela, le commentaire a 100% raison mais le canard se doit de rester 100% subventions -compatible

      1. Pheldge

        je lis ce « site » en attendant les commentaires par ici 🙂 et j’ai pas trop le choix, tu veux quand même pas que je lise l’Immonde, ou Merdiapart ? si oui, c’est que ta cruauté est sans limite …

        1. Calvin

          Il y a un journal que tu devrais lire.
          Il encense la liberté.
          Il libère ses lecteurs de la mauvaise information.
          En un mot, il permet notre libération.
          :mrgreen:

    3. Calvin

      Je rappelle qu’elle a, contrairement à ce qui est dit, détourné de l’argent public à son profit, et donc que sa condamnation est très faible au regard des faits.
      Ces détournements ne sont pas allés dans sa poche directement mais sont allés arroser des associations qui l’ont aidé à être élue.
      Donc ce sont au moins15.000 € par mois de détournés dans sa poche, soit plus de 180.000 € par an, soit presque 1 million d’euros détournés sur son mandat.
      15.000 € étant un minimum si on ajoute les divers défraiements, avantages en nature, etc.

  14. Pheldge

    SOOP ! Aristarque fait le ménage, se débarrasse de ses souvenirs de jeunesse , datant du Jurassique et ô surprise :
    lefigaro.fr/sciences/2016/12/09/01008-20161209ARTFIG00144-une-queue-de-dinosaure-de-99-millions-d-annees-retrouvee.php

    1. Pheldge

      D’ailleurs le ci-devant Aristarque le très ancien (pré cambrien environ ), qui joue les pères-la-vertu ici, parce que avec l’âge il lui a fallu se résigner, et qui essaye de me coller une mauvaise réputation, eh bin, en ces temps là, il cornaquait des jeunes filles surnommées les » trilobites du Cambrien trient les bites, du camp brillant » ce qui laisse peu de doutes sur leurs activités …

    1. Dr Slump

      Ségo dans ses oeuvres, pas de surprise, on connait la folle du Poitou maintenant. Le plus hallucinant et ce qui doit choquer le plus, c’est qu’à part les 3 ou 4 protestataires qui quittent les lieux, la majorité de l’assemblée accepte la « motion » et poursuit sans broncher. Le titre devrait donc être « la démocratie selon la majorité silencieuse ». Voilà pourquoi ce pays est foutu, mort et enterré: la majorité des franchouilles accepte la saloperie sans lever une oreille. J’ai ce qu’il faut dans mon frigo, et du bon tabac dans ma tabatière. Tout va bien.

      1. kekoresin

        Bah ouais, c’est régulièrement que ça se passe comme ça. Enfin dans la finalité parce que dans la forme, Fidelita Castra rend vraiment le truc flagrant, genre rien à branler, c’est open bar.

        Dans les conseils municipaux, inter municipaux, réunions de cantons, départements, régions, préfectures, sous préfectures, commissions d’urbanisme, commissions écologiques-technologiques-économiques-atmosphériques…c’est partout la même. « Qui est pour, qui est contre (le maire, le préfet, le président, le vice président…) ». La plupart est curieusement pour ce genre de mascarade à mains levées. Personne ne veut de problème, personne ne veut être le casse couille sacrifié à l’autel de la démocratie. Ces votes devraient TOUS être à bulletins cachés. Mais bon, dans ce cas, plus possible de savoir à qui donner les subventions croustillantes et à qui découper les organes génitaux en petites lamelles, servir frais avec quelques gouttes de vinaigre balsamique!

  15. glazberg

    La gratuité des transports en commun en Ile de France pendant 7 jours consécutifs, engendre une perte financière pour la RATP et la SNCF qui se chiffre en millions d’euros.
    Qui va devoir payer tout ça au final ?

      1. Calvin

        Ma question reste « quels contribuables »?
        Parisiens, Iliens, Français ?
        Ce qui est bien avec le repas gratuit, c’est que la note n’est présentée à personne et que l’on fait les poches sans vergogne et en douce.

        Ce qui se voit et se qui ne se voit pas.

        1. albundy17

          Quels contribuables ?

          Il me semble bien que la sncf est une entreprise nationale….

          Pour la ratp, m’est avis que les gueux de pleine cambrousse payent aussi

    1. kekoresin

      Tout ce qui est gratuit revient extrêmement cher! 7 jours de non rémunération n’est rien à côté du coût des régimes de retraites de ces armées d’occupation sur rails. Là, y’en a pour des myards et aucun des candidats n’a pris le risque de les contrarier. Par contre, la compensation dans le privé va faire mal. Double peine pour les uséagers, volés deux fois, sourire non compris…

      1. Aristarkke

        Et j’te dis pas pour les Usés/Âgés comme moi et d’autres ici et ailleurs !!!

        mezzo voceSans compter ceux en devenir proche…

        En attendant, cela m’a mis le bazar dans mon planning et fait « perdre » des petites interventions que je dois renvoyer à la semaine prochaine où je devrai donc assumer un surcroît de boulot…

            1. MCA

              Le fait qu’il ait survécu nous prouve à l’image des grands sportifs, qu’il se soumet à un entraînement intensif.

              Mais le voir tapoter sur son clavier à 2h43 du matin indique que l’horloge interne commence à battre de l’aile et devrait faire l’objet d’une révision rapidement.

              1. Aristarkke

                Attention, l’ exploit est peut-être moindre qu’il n’apparaît. Il a du décalage horaire mais bon, il se lève à 4H00 du mat’, heure locale…
                Il n’est pas boulanger ni sous-lieutenant…

              2. Pheldge

                Toi avoir entendu parler « décalage horaire » ? moi avoir 3 h (trois heures ) d’avance sur toi ! (et à te lire, j’ai comme le sentiment qu’en fait ça fait beaucoup plus que ça, disons des années 😉 )

    2. MCA

      La gratuité n’existe pas, ce qu’on ne paye pas en tant qu’usager on le paye en tant que contribuable.

      Cela dit, quid de ceux qui ont un abonnement mensuel ou annuel?

        1. MCA

          Généralement c’est ce qui se passe, les abonnés mensuels sont éventuellement prolongés, mais comme ces périodes risquent de se multiplier à outrance, ça deviendra très vite ingérable.

          Par contre que ce soit le Ville de Paris qui paye la facture SNCF+RATP, ça me paraîtrait une excellents solution pour calmer les ardeurs de la « mairesse ».

          François, entre deux cartons de déménagement, si tu nous lis…..

  16. sam player

    Même pas HS hi hi

    Cars Macron: recours de Transdev contre la SNCF et Ouibus

    L’opérateur Transdev a saisi l’Autorité de la concurrence à l’encontre de la SNCF, pour abus de position dominante de sa filiale Ouibus, a-t-on appris vendredi de sources concordantes, confirmant une information de la publication Ville, Rail et Transport.

    « La plainte vise la filiale de transport par autocar de la SNCF, Ouibus », écrit Ville, Rail et Transport.

    Selon cet article, Transdev « reproche à la SNCF, société monopolistique, d’avoir recapitalisé Ouibus qui continue à multiplier les créations de lignes tout en multipliant les pertes. Transdev demande à l’Autorité de la concurrence des mesures conservatoires afin que la SNCF ne puisse plus recapitaliser Ouibus ».
    _________
    Enfin ! z’ont mis le temps !
    lien suit

    1. sam player

      Oui et non.Ce sera mieux que rien (je suis d’accord) mais le clampin moyen, tout comme à la bourse (des actions) se fait avoir car il entre sur le marché trop tardivement et achète donc trop haut… puis revend trop bas (comportement moutonnier).

      Il va forcément y avoir une consolidation et le BTC va redescendre à $500. Mais c’est quand même mieux qu’avoir 100% de pertes.

  17. sam player

    HS du dimanche

    De plus en plus d’incivilités dans les Caisses d’allocations familiales

    « Plus de 51 % des cas signalés concernent des violences verbales, 35 % des incivilités, 7 % des violences psychologiques, 4 % des violences physiques, et 3 % des violences envers les biens. »

    Violences psychologiques ? kezako ?

    Connard c’est une violence verbale ou une incivilité ?

    http://www.lefigaro.fr/social/2016/12/09/20011-20161209ARTFIG00175-de-plus-en-plus-d-incivilites-dans-les-caisses-d-allocations-familiales.php

  18. sam player

    HS

    Ces fraudes massives à l‘Assurance maladie

    « Un couple d’infirmiers libéraux exerçant à Besançon a été interpellé pour des fraudes à l’Assurance maladie. Le préjudice est estimé à 2, 7 millions d’euros. »

    Sans déconner, un système incapable de déceler 270,000€ de surfacturation par infirmier et par an !
    __________

    « Des sanctions existent contre ces fraudes. Par exemple, la facturation par un médecin d’actes non réalisés est condamnée par «le tribunal correctionnel à 6 mois d’emprisonnement avec sursis» selon l’Assurance maladie. Et il doit indemniser la Caisse à hauteur de l’intégralité du préjudice. »

    P’tain ça fait peur… tu rembourses juste ce que tu as volé. Bonjour le risk reward ratio !

    http://www.lefigaro.fr/social/2016/12/10/20011-20161210ARTFIG00015-ces-fraudes-massives-a-l8216assurance-maladie.php

Laisser un commentaire