Paris : la lutte contre les automobilistes commence à coûter cher

À Paris, le mois de décembre fut l’occasion de redécouvrir toute la pertinence des pouvoirs publics en matière de circulation et de gestion de la qualité de l’air. Ce dernier, devenu franchement irrespirable depuis 2001 à l’arrivée des socialoïdes à la Mairie de Paris, n’a cependant été déclaré toxique qu’au cours du mois de décembre 2016 où fut mise en place la circulation alternée.

Magie de celle-ci : seules les voitures ayant une plaque paire (ou impaire, selon le jour) ont le droit de circuler, à l’exception bien sûr de toute une pléthore de cas particuliers dont les journalistes et les politiciens dûment accrédités qui, eux, peuvent continuer à sillonner la capitale en cramant du mazout en toute impunité, l’importance inaltérable de leurs fonctions autorisant ces écarts écologiques. Et grâce à cette mesure énergique frappée au coin du bon sens écoloboboïde, la circulation parisienne a largement diminué de moit 10%. Ouf. Il était temps.

En tout cas, éclaircissons tout de suite la situation : cette pollution n’est en rien entretenue et aggravée par les dernières innovations routières d’Anne Hidalgo qui a jugé nécessaire de fermer les voies sur berge. La piétaille francilienne et leurs bourgmestres criards peuvent bien tempêter dans l’une ou l’autre lettre ouverte, les voies sur berge seront fermées, elle le resteront et la Mairie de Paris ferait bien des prouts sonores dans la direction générale de ces importuns si l’air n’était pas déjà trop chargé d’émanations puantes.

D’autre part, pour que les nuisances prennent fin, il convient d’en arrêter la source : les pauvres. Chacun sait en effet que le pauvre, incapable qu’il est de payer une carte Navigo (ou trop près de ses sous pour comprendre son intérêt écologique à le faire), voyage par ses propres moyens. Par nature, il est sale et négligé, et entre deux glaviots rejetés dans une toux de catarrheux, il parcourt les routes franciliennes dans sa vieille voiture polluante même pas aux normes « Euro 4 ». Tout le monde sait ça, notamment Annie de la mairie.

Ce sont donc ces pauvres qui ont été ostensiblement pris pour cible par la Maire qui a décidé d’imposer la prise en compte de vignettes « antipollution » sur les véhicules passant par Paris. Comme son nom ne l’indique absolument pas, cette vignette ne combat en rien la pollution mais se contente simplement de stigmatiser les voitures les plus anciennes (très majoritairement conduites par les automobilistes n’ayant pas la bonne fortune de renouveler leur voiture tous les trois ans). À l’approche de leur mise en place officielle le 16 janvier prochain, 950.000 Français se sont donc mollement résolus à porter l’étoile jaune du pollueur sur le pare-brise de leur voiture. Sur les 30 millions de véhicules français, la démarche d’auto-dénonciation prendra encore un peu de temps, mais à 4,18 € pièce, l’État se frotte déjà les mains.

En outre, la mairie parisienne n’est pas restée les bras ballants pour aider la populace abattue dans cette nouvelle épreuve puisqu’elle a décidé de rendre les transports en commun gratuits pendant la période de circulation alternée. Bien lui en a pris puisque des millions de nouveaux usagers se sont rués sur l’enthousiasmante possibilité de bénéficier des métros et des RER de la capitale qui sont, je le rappelle, à la fois propres et ponctuels.

Bilan de l’opération ? Joie et bonheur, avec une facture de plus d’un million d’euros supplémentaires par jour, la régie de transports parisien nous a donc concocté un joli déficit pour le mois de décembre que – réjouissez-vous tout de suite – le contribuable francilien pourra prendre en charge : qu’on se le dise, il a les poches profondes et l’esprit partageur, le Francilien.

D’autant plus qu’aux petits dérapages incontrôlés de la RATP en période de pollution, on devra ajouter ceux, au moins aussi incontrôlés mais fondamentalement beaucoup plus rigolos de Autolib’, la société du groupe Bolloré, qui permet à ces Franciliens de se déplacer au moyen de voitures électriques partagées. La voiture électrique, c’est évidemment très choupinesque puisque non polluant (ou plus précisément, polluant autrement, l’électricité n’étant pas encore produite par des hamsters dans une roue), mais cela a un coût : en l’espèce, 179 millions d’ici 2023, soit 25 millions d’euros par an qui seront à la charge… des Franciliens encore une fois. Un peu comme pour les vélos, pondus par Decaux via Vélib, et dont les résultats sont – coïncidence troublante – aussi déficitaires avec 16 millions d’euros sur l’ardoise francilienne.

Voilà donc des expériences de transports alternatifs rigolos de la mairie de Paris qui se soldent par 41 millions d’euros de déficit (pour cette année seulement, petits veinards, on remet au moins ça les prochaines années), alors même que les finances de la ville ne sont pas exactement au beau fixe et que, coquinerie du sort, d’autres petits soucis apparaissent dans la Ville Lumière : les rats pullulent, et pas seulement au conseil municipal, ce qui impose aux « autorités » de fermer progressivement les parcs où les amusants petits gros rongeurs font leur apparition.

Les touristes apprécieront sans doute, tout comme ils apprécieront les efforts déployés dans les transports et ailleurs alors que l’insécurité n’a jamais été aussi forte dans la ville.

Déficits, pollution, insécurité, rats, … En somme, en prétendant lutter contre la pollution, la Mairie de Paris a relevé le défi de l’aggraver dans des proportions notables. Ne s’arrêtant pas en si bon chemin, après avoir intoxiqué le poumon des Franciliens, la voilà qui les ponctionne lourdement au portefeuille pour mettre en place des aménagements qu’ils n’avaient pas demandés, qui créent encore plus de nuisances atmosphériques et financières, et qui – dans une ironie sans limite – réduisent les rentrées fiscales de la Mairie. La pollution s’accroît, la fraude explose, les déficits s’accumulent, et les problèmes d’insalubrité et d’insécurité dans la ville Lumière, bien palpables et bien réels ceux-là, ne sont pas traités, ce qui entraîne une désaffection touristique qui aggrave encore les déficits et les problèmes de gestion de l’ensemble de la ville. En terme de gestion, si on n’était pas à Paris, on se croirait presque à Caracas, au Venezuela…

Quelle extraordinaire réussite ! On dirait vraiment de la bonne grosse politique socialiste !

J'accepte les Bitcoins !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez Draghi et Yellen dehors, terrorisez l’État et les banques centrales en utilisant Bitcoin, en le promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !

Commentaires275

    1. theo31

      C’est surtout ceux qui les conduisent qu’il s’agit de chasser. Le socialisme est bien l’idéologie des riches qui veulent vivre aux frais des pauvres. Bonne nouvelle, la fin de l’argent gratuit des autres approche.

    2. Malicorne

      Hidalgo est une contraction de l’español, hijo de algo, « fils de quelque chose ». Désignait une petite noblesse espagnole. Apparemment, s’agissant de la Dame en question, il y a des restes de féodalité dans le comportement , comme chez tous les soces et apparentés.

  1. Le Gnôme

    Salauds de pauvres qui emmerdent le bobo. Je n’ai pas pris la vignette, j’ai l’intention de ne plus mettre les pieds à Paris.

    1. Lark on the Wing

      Paris ? j’y vais jamais à Paris, c’est plein de boue et ça sent mauvais…

      Est-ce que j’vous en pose des questions moi ? pourquoi que vous êtes socialiste et que vous avez un laquais pour tenir vot’ pébroque quand y pleut, et que la Queen elle le porte toute seule, elle ?
      Pasque vous étiez Inspectrice du Travail et que vous adorez inspecter ceux qui travaillent pour vous ? pourquoi que vous avez pris vot’ retraite à 52 ans, si vous aimiez tellement le Travail ? Pourquoi vous faites des bruits pareils ? vous vous étouffez ? faut aller voir EreTarif, vos potes !

      Bon alors, vous m’la donnez c’te vignette Anti-Turlution ?
      Aaaah! qu’est-ce qu’on peut perdre comme temps en formalités….

      1. Royaumont

        Le problème, c’est que si on ne va pas à Paris, on ne fréquente pas les divers commerces de la ville et donc ça fait moins de sous-sous dans la po-poche d’Hidalgo.
        Vite, un impôt pour compenser le mankagagner !

        1. Aristarkke

          Non, pas vraiment, puisque la fiscalité française est plutôt orientée vers la taxation de l’outil de travail (au sens large) qui a une valeur beaucoup moins fluctuante que le bénéf final…

      2. theo31

        Idem pour moi. J’y suis allé en 1997 pendant les JMJ. C’était immonde. Le smog alors qu’il n’y avait pas de voitures, en plus de la chaleur étouffante (30 ° C la nuit) c’était le top : plusieurs kilos perdus en une dizaine de jours.

    2. Aristarkke

      Bien que je n’en pense pas moins, je vais être obligé de devoir en prendre pour mes utilitaires (pour mes voitures de tourisme, elles sont toutes antérieures à 97 même si plusieurs ont eu leur badge vert de 1993). En théorie, je ne risuqe rien en amende mais il n’est pas douteux que les récalcitrants se feront pourrir la vie par des contrôles volants qui sont toujours bien dirigés vers les véhicules utilitaires en priorité…

  2. Alecton

    « le contribuable francilien »… très cher, c’est bel et bien le contribuable français qui paye la facture de la RATP et non uniquement le richissime francilien. Même en faisant fi des quatre milliards d’euros que nous versons pour les retraites de ces feignasses,et compte tenu de l’incapacité de ces machins à être rentables, nous crachons tous au bassinet, alors même que nous ne profitons même pas de l’incompétence de ces ânes…

      1. Alecton

        Vous avez surtout l’insigne privilège de pouvoir profiter des fruits de votre obole…. et de constater chaque jour combien votre argent est bien dépensé…

    1. Royaumont

      Nous franciliens, nous avons au moins le privilège d’attendre dans le froid des trains qui ne viennent pas. Lors de la circulation alternée de décembre, la ligne B était coupée à Aulnay et la gare du Nord (petite station, comme chacun sait), arrêtée pour cause de panne d’électricité (pas assez de vent, sans doute).
      C’était le jour de gloire des autorités.

      1. Alecton

        En tant que provincial, je dispose aussi de ce privilège, presque chaque jour. la SNCF veille à l’égalité de chacun devant l’inanité des sévices publiques….

      2. Pat

        Vous devriez visiter la gare des Hauts-de-France : plus belle, plus moderne, jamais de panne, aucun retard, pas de mendiants professionnels, et Jean (du voyage) passe.

              1. Dr Slump

                Non, la décision en revient au conseil général, qui a seulement lancé une « consultation ». 55140 y ont participé, et seulement 21151 étaient pour. Sur 6 millions d’habitants, on ne peut pas dire que les habitants de Haut de France l’ont décidé. En fait, disons clairement qu’ils s’en foutaient tous, pour ce que ça allait changer pour eux.

                1. Aristarkke

                  Conseil régional dirigé par le sinistre Bertrand, senestre Xavier qui n’a rien trouvé de mieux que de prendre des soces battus en co-équipiers. L’ axiome de Maurice Druon a encore été vérifié…

  3. Dr Slump

    Les rats, je ne m’y attendais pas. Mais finalement, ce n’est pas une surprise. Lorsque j’ai débarqué la première fois à Paris, jeune provincial forcément innocent et mal dégrossi, la découverte des « beautés » de la capitale m’avait fait un choc. C’était déjà crade, puant, plein de fous qui délirent à la sortie du RER, de pickpockets dont vous trouvez par inadvertance la main dans votre poche intérieure, et bien sûr, plein de parisiens dont le civisme et l’amabilité sont légendaires.

    Et apparemment, ça va de mieux en mieux. Vivre avec les gueux de « l’hyper-ruralité » semble finalement plus civilisé.

    1. albundy17

      J’ai reçu une photo hier, un groupe de rats boulotant je ne sais quoi dans un parc parisien, c’est franchement impressionnant, facile une trentaine.

      Ils sortent des égouts car il n’y a plus assez de bouffe ?

      1. Dr Slump

        Au contraire, ils sortent des égout parce qu’ils trouvent plus intéressant à grignoter dans les rues. C’est trop difficile d’être propre et de jeter ses déchets dans les poubelles, et tellement plus facile de tout balancer par terre.

        1. Pere Collateur

          En fête la mairie de Paris a délégué le service enlèvement des déchets au privé qui a trouvé, grace à ces rongeurs, une solution économique et efficace qui devrait allèger un peu les dettes colossales des mandatures socialistes de la ville lumière.

          Jamais contents ces Parigos 😉

          1. Jiff

            Solution éminemment écolo s’il en est (et donc bobo.)
            Profitons en pour promouvoir le fast-food à la française avec le rat-burger, le hot-rat et la rat-atouille.

    2. Aristarkke

      Les taxis parisiens manquent dans votre description des autochtones de Panam…
      Dommage parce qu’ils ne déparent en aucun cas le reste, même exotique.

      1. Lark on the Wing

        Morue… plat national lusitanien… beau pays… soleil… océan… peu ou pas de muzz… impôts raisonnables… Kazar ?

            1. gorille

              Je trouvais ça aussi étonnant ces fluctuations, le prix à la pompe remontant 3 fois plus vite que le baril à la bourse…
              Les taxes sont fluctuantes aussi ?
              Décembre 2017 l’essence sera 1,8€/L (yavait pas un jeu de prédiction ?), avec la réduction de production de l’Opep

              1. sam player

                Les taxes sont fixes au litre et excepté la TVA elles sont indépendantes du prix de vente. Donc les hausses ou baisses du prix du baril n’impactent que très peu le prix TTC.

          1. Fll

            Arf, ici c’est 2.10$ le gallon, soit 3.78 litres (0.55$ le litre). diésel 2.25$ le gallon. Et c’est cher en ce moment… 🙂
            Depuis que nous vivons ici, quels changements, sécurité, propreté, prix, place, etc … on ne regrette pas une seconde la banlieue parisienne 🙂

  4. Kazar

    Bien fait pour les bobos parisiens abrutis qui ont voté pour cette c….e, mais je plains les autres. Cela dit, NKM n’aurait sans doute guère fait mieux, tant elle semble interchangeable avec Hidalgo.

    La seule solution, déjà exprimée à de nombreuses reprises ici : priver l’État et les collectivités locales le plus possible de rentrées fiscales, pour forcer la machine infernale à s’arrêter.

    Et c’est sans parler de la lutte fiscale contre les vilains loueurs AirBnB, du nouvel étron pondu par France Stratégie sur les héritages et la nécessité de lutter contre les inégalités du patrimoine, des centaines de milliers d’euros gaspillés pour sauver Marianne (le journal, bien sûr), etc, etc.

    Ce qui est chouette, c’est qu’à force, ils arriveront même à faire partir ceux pour qui, comme moi, la reconversion est loin d’être évidente à l’étranger.

    Ce pays devient communiste, c’est à en vomir, comme si l’histoire n’avait pas montré à coup de millions de morts à quoi aboutit inéluctablement le communisme.

    Dernière chose, pour ceux qui suivent régulièrement H16 : oui, H16 avait raison, le FN est bien comme les autres partis, la meilleure preuve en étant le parachutage du frère de la Philipette en PACA dans une des seules circonscriptions gagnables pour les législatives. Donc, oui, c’est par ici la bonne soupe, et pour ce qui me concerne, une probable abstention aux prochaines élections, avec en parallèle de la formation et des recherches sérieuses pour aller vivre dans un pays plus libre et plus ensoleillé, si possible.

    1. Black Mamba

      « Dernière chose, pour ceux qui suivent régulièrement H16 : oui, H16 avait raison, le FN est bien comme les autres partis »
      Vous devez être très dessus de constater cela, vous avez le courage de l’admettre… J’espère que vous allez vite vous en remettre ! Bon courage pour la suite…

      1. Royaumont

        Déçu mais pas au 36ème dessous…
        Avec des marxistes comme les Philippot, il ne fallait pas s’attendre à mieux, surtout dans un système aussi corrupteur que le système français.
        Le pire, c’est que le FN, en restant fidèle à lui-même, pouvait gagner en 2017. Là, on a surtout l’impression qu’ils font tout pour perdre (parachutages, querelles intestines, humiliation de leur alliés, trahison de leur tradition…).

          1. Kazar

            Je n’avais pas relevé, ayant bien compris le sens de votre propos. Oui déçu, mais c’est comme ça, on passe à autre chose. De toute façon, 2017 sera sans doute pour ma famille une année de transition, un peu ras le bol du boulot à Paris, envie de faire autre chose, ailleurs. Les même qui nous dirigent recommenceront les mêmes choses (Martinez de la CGT a déjà dit qu’elle (la CGT) bloquerait toute réforme) et je doute que les choses s’améliorent : plus de lois, plus de taxes, plus de postes et de magouilles entre copains et coquins, plus de fric pour les subventions en tous genres (aides à la presse, syndicats, bidules comme France Stratégie, associations gauchistes pro-migrants et anti-français de souche, etc).
            Moralité : inutile de se battre contre des moulins, et plutôt une option vers les infopreneurs et l’immobilier, voire le business en ligne, comme vous BM, si j’ai bien tout suivi.

            Belle année 2017 à toutes et à tous.

            1. Black Mamba

              Bonjour@ Kazar,
              Vous avez bien suivi, j’essaie de diversifier les différentes sources de revenues. Qui sait, je réussirais peut-être à entretenir mon époux ? Pour le moment, je crée du contenu et je dois mettre en place correctement mes pages de capture. Hier avec l’aide WP , j’ai commencé à faire ma première vidéo, mais je dois encore faire de nouvelles prises de vue, on a eu un soucis avec les prises de son.

              1. Lark on the Wing

                hmmm… avec l’avatar à cravache, ça fait un peu sex-tape, la vidéo annoncée, non ? quant à entretenir le mari, dans ce cadre précis, je pense que… n’est-ce pas…. des sanctions pénales…. un Parquet avec mauvais esprit…

            2. Fll

              Cela me rappelle de vieilles joutes verbales que nous avions sur le FN il y a 1 ou 2 ans, ceci dit, je suis quand même triste que vous l’ayez pris en plein pomme comme ca. Nous l’avion vu et senti plus tôt. Peut être avions nous moins d’illusions que vous à cette période ce qui fait que nous avions déjà senti le communisme le plus profond chez eux.

              1. Hang’em High

                Comme disait un présidentiel chef d’orchestre rose, « on va vers la partition »… et paque… Il règne dans le monde dit occidental par facilité (et Dieu sait si la facilité, on connaît…) une ambiance masochiste : on va ainsi sortir un film qui reprend le titre du vieux classique de Griffiths « Birth of a nation »….

                Mais, là, en perspective inversée : le scénario repose sur la révolte de Nat Turner, présentant l’affaire non comme une fiction mais en tant que stricte historicité. Avec sa femme violée, comme élément déclencheur du massacre des Blancs : ce qui est pure invention, ce viol n’ayant jamais été évoqué ni à l’époque, ni plus tard où pourtant cette révolte sanglante a assumé un rôle fondateur dans la prise de conscience afro-américaine.

                Ce qui est amusant, outre le prix astronomique auquel le film a été vendu au festival de Sundance, c’est que le réalisateur et son assistant ont, eux, été des violeurs « dans la vraie vie » abusant d’une même étudiante blanche pendant qu’elle était sous l’influence de l’alcool (ou de la drogue). Elle s’est suicidée ensuite, et, l’affaire ayant été révélée, j’ai le sentiment qu’elle n’a pas été tout à fait sans influence dans l’élection de Trump.

                Je suis curieux de voir comment le film, une fois dans le circuit, sera accueilli, et s’il déclenchera des petites chasses aux Blancs, comme après Django Unchained…

                Pour en revenir au FN, et quoi qu’il en soit des errements actuels de sa direction, je pense que c’est encore le seul et dernier parti qui ait une chance – et surtout la volonté – d’inverser les tendances suicidaires qui se manifestent partout ailleurs, dans le monde politico-médiatique, chez les Haufonx (et les plus petits aussi) et dans la sphère bruxelloise (avec un Juncker qui propose encore davantage d’ouverture pour régler les problème du terrorisme islamique…).

                1. albundy17

                  Le fn ne pourra jamais réguler quoi que ce soit, pas même l’immigration, z’avez jamais remarqué que quand on blinde la porte, ça passe par le soupirail ?

    2. gorille

      Kazar : « La seule solution, déjà exprimée à de nombreuses reprises ici : priver l’État et les collectivités locales le plus possible de rentrées fiscales, pour forcer la machine infernale à s’arrêter. »
      Tout à fait d’accord, je suis un apôtre du cash avec tous les gens que je rencontre. Je dépense tout mon argent en produits de qualités, à des artisans… et je leur laisse donc le moyen de ne pas être taxé sur ce que je leur donne !
      Les initiatives de monnaies locales peuvent être intéressantes aussi !

      1. Calvin

        +1
        Les artisans et libéraux et indépendants, je dépense en cash ; les hyper et achats en ligne, j’utilise la C.B. (de ma mère, bien sûr).

    3. René-Pierre Samary

      « Ce pays devient communiste »…
      Taper sur les cocos, moi, je veux bien.
      Mais ce que je vois, c’est que ce pays devient de plus en plus con.
      De plus en plus con, parce que de plus en plus féminisé.
      (la connerie n’est pas spécifiquement féminine, loin de là, c’est juste une question de fréquence : chez les parvenues qui sont montées sur l’estrade depuis une vingtaine d’années, qu’on m’en cite une, une seule, dont la suffisance ne se conjugue pas avec l’insuffisance)
      La parité, appliquée stricto sensu par le polichinelle libidineux qui est encore aux manettes – en grande partie grâce au vote féminin – a propulsé sur le devant de la scène un certain nombre de cruches demi-savantes, qui haïssent le mâle blanc de plus de cinquante ans, qu’il s’agit de mettre au pas, lui et sa bagnole.
      Fuyez ce pays où la féminitude fait la loi, vous qui avez encore un peu de bon sens et de testostérone.

      1. Diogène

        ‘Ce pays devient de plus en plus c…´ : en effet, baisse de 4 points du QI moyen au cours des 10 dernières années. Autrement dit, si on peut rétropoler, nous avons perdu plus d’un écart-type (15 points) en une génération (40ans)…ce qui nous ramène au niveau de l’Afrique subsahélienne…

          1. Diogène

            Pas de mauvais esprit, voyons. De toute façon, ça ne peut représenter que 10% de l’explication. Il faut chercher ailleurs. Ednat, évidemment. Baisse de la lecture. Autres? J’ai vu toutes sortes d’hypothèses alléguées, comme la pollution, les calculettes…
            Je n’ai pas d’explication. Mais le fait demeure. Il est troublant.

            1. René-Pierre Samary

              Si l’on admet que les aptitudes intellectuelles sont héritées des géniteurs à environ 80%, on peut s’interroger, déjà, sur la baisse générale du niveau intellectuel de la population, pour des raisons sur lesquelles je ne m’étendrai pas.
              Pour la partie qui dépend de l’acquis, à vos explications j’en ajoute une : une intelligence potentiellement brillante ne se manifestera pas, ou très difficilement, dans un environnement ne lui permettant pas de s’épanouir. On enrage en pensant à l’immense gâchis que cela représente.

              1. Diogène

                @RPS 17h27 Of course. En votre sens, il faut absolument lire Wealth, Poverty and Politics, de Thomas Sowell. Ce dernier, issu d’un milieu ´défavorisé’ Afro Américain, et devenu professeur à Chicago, Stanford et Cornell, offre des vues originales, quoique très peu politiquement correctes, sur le sujet. Un des plus sérieux antidotes à Rawls, à mon avis.

            2. sam player

              Une explication parmi d’autres : certains vivent alors qu’ils auraient dû « disparaître » avant de procréer. Je vous laisse deviner pourquoi.

        1. Higgins

          Les malades mentaux de l’EN veulent modifier la grammaire. Ils souhaitent abolir les notions bourgeoises de COD ou de complément circonstanciel par la notion de prédicat. C’est dans le Parisien/Aujourd’hui du jour. Le nivellement par la bas continue.

  5. Guillaume_rc

    Situation bien résumée.

    Deux petits points à rajouter :
    pendant le « pic de pollution » et l’épisode « circulation alternée » le RER B au Nord de Paris était en panne (caténaire défaillant). Donc pas le droit de rouler, pas de transports en commun (mais gratuits :)), comment fait le gueux qui habite le 9-3 pour aller bosser ?

    Au sujet des déficits, à la fin des années 90, il y avait environ 40.000 agents à la Ville de Paris, Il y en aujourd’hui un peu plus de 50.000…. et il faut en plus déléguer la gestion des contraventions !
    ça n’aurait pas comme des relents de gestion foireuse ?

    Pour finir un petit lien sur le bilan d’Hidalgo en matière de circulation : http://www.lerepairedesmotards.com/actualites/2016/victoires-motos-hidalgo-najdovski.php

    1. Higgins

      Je crois me souvenir qu’il y a eu en plus de ces incidents graves (qui témoignent avant tout de la vétusté des équipements faute d’investissements) une ou deux grèves.

    2. gorille

      C’est là que troquer son confort et sortir en vélo permet de t’affranchir de toutes ces impasses !
      Après avoir vécu plusieurs années dans cet enfer de moutons franciliens (ceux qui klaxonnent dans les bouchons et pressent ceux qui descendent pour monter dans leur précieux RER) j’ai chois de quitter Paris : l’asthme de ma moitié conjugué à une agression subie… à vélo..
      Je rejoins les remarque liée à l’insécurité, c’est fou ce qui traîne de Saint-Michel à Châtelet, sans parler des quartiers plus exotiques…
      Pour info je me suis fait sauvagement agressé à vélo, par un Caucasien de Carélie, qui avait cru que j’avais rayé la merco de Papa et que je méritais donc un pied-haut en plein mouvement..
      Gageons que la justice saura faire son boulot

  6. Higgins

    C’est une bonne politique socialiste: imbécile, dispendieuse et globalement inutile. Par ailleurs, la ville de Paris perd des habitants (-9000 si on croit un article du Parisien en date du 1er janvier). Bon, ne soyons pas négatif, dans le même temps, Paris devient la capitale de la fête du slip (au sens sexuel du terme) puisque une déferlante d’articles nous apprend cette semaine que la capitale, du moins ses habitants, sont très libérés.
    Pour la chasse à la voiture, c’est c’est logique puisque le socialisme échouant partout au plan économique, il est logique qu’il se rabatte sur de l’accessoire s’il veut continuer à exister.

    1. Royaumont

      Si Paris perd des habitants, c’est la faute à Airbnb, Hidalgo dixit. Que la ville soit sale, peu sûr, qu’il soit impossible d’y circuler, d’y stationner ou que les services municipaux soient de plus en plus défaillant ne compte pas.
      C’est bien fait pour les parisiens, sauf que tout le monde paie pour eux.

      1. Higgins

        Oui j’ai lu cette excuse reprise en cœur par tous les journalopes de la place en début de semaine. Risible tout autant que la solution proposée: surtaxer les résidences secondaires et les logements vacants (Figaro du 3 janvier). Très socialiste comme approche: un problème? solution une taxe.

        1. Aristarkke

          surtaxer les résidences secondaires et les logements vacants
          Cela permet de rejeter la faute sur les gueux et croquants d’outre-periphérique…
          Là, aucun problème de discrimination…

  7. Bonsaï

    La conclusion est simple : le Français, dans son besoin caractéristique de vouloir toujours se singulariser a choisi de rester fidèle au Diesel.
    Comme chacun le sait aujourd’hui ce combustible est l’un des plus polluants qui existent et met gravement en danger la santé de la population.
    A Genève, lorsqu’on voit un luxueux 4×4 muni d’un bon gros moteur et du Diesel qui va avec, ce n’est pas la peine de consulter la plaque minéralogique pour savoir d’où vient le pollueur…

    1. Dr Slump

      Petit arbre, l’essence ne produit pas les mêmes polluants que le diesel, et pas dans les mêmes proportions, mais pollue au final tout autant. Le français s’adapte comme il peut aux délires réglementaires et fiscaux qu’il subit, merci de ne pas faire de chauvinisme anti-français, les suisses ne sont pas au-delà de tout reproches.

      1. Bonsaï

        Peut-être, mais dans ce domaine au moins nous sommes assez clean pour nous permettre de montrer l’exemple. Venez donc faire un petit tour, vous verrez l’état de nos routes, de nos trottoirs, de nos parcs…
        Et ne vous avisez pas de laisser traîner la crotte de votre chien, il pourrait vous en coûter quelques francs suisses. A cet effet, des petits sachets fournis gracieusement par la Ville de Genève sont disposés dans divers endroits stratégiques, à titre gracieux.
        Qui dit mieux ?

        1. Dr Slump

          Je l’attendais celle-là, dans le mille! Les suisses sont si propres, qu’ils sont exempts de tout reproche. C’est sûr que les suisses, pour revenir au sujet initial, ne sont pas amateurs de 4×4, de grosses BMW et autres berlines consommatrices de gaz polluants. Même les prouts de 4×4 sont propres en Suisse!

          1. Taisson

            Dr Slump, Il faut être compréhensif… La technologie automobile ne semble pas être une des compétences de notre arbre suisse..
            Il faut savoir qu’en suisse, les automobiles de grosses cylindrée à plus de 150000 euros, sont très nombreuse, mais bien éduquées, et qu’elle se retiennent, ne lâchant leurs particules qu’ après avoir passé la frontière…

            1. Bonsaï

              On parle ici spécifiquement du diesel. Or celui-ci a mauvaise presse ici, et depuis longtemps.
              En effet, si les touristes viennent admirer nos paysages enchanteurs et nos banques hospitalières, ce n’est pas pour se retrouver dans une pollution façon Bombay ou rives de la Seine !

              1. Dr Slump

                Et encore une fois, l’acharnement anti-diesel est un enfumage, une propagande que vous vous empressez comme d’habitude de répercuter sans recul critique. Je vais me faire l’économie de vous passez les sources, z’avez qu’à googler ça vous même pour votre édification.
                Et puis c’est sûr qu’en France, nos paysages sont affreux, parce qu’on aime tant les saccager. Ras la casquette des suisses chauvins.

        2. Booby31

          C’est facile de rouler en essence en Suisse quand on a un salaire deux ou trois fois plus élevé qu’en France. Je dis ça, on m’a déjà proposé d’aller bosser en Suisse, mais pour éviter un divorce et une grosse déprime je suis resté en France ou je roule en V6 Essence et…Hybride, allez comprendre 🙂

        3. Fonebone

          Bonjour
          C est bien connu la Suisse est propre ( plus que la France c est vrai ) et ils ont couleur3
          Après, les suisses ne polluent pas l air, ils balancent toutes les saloperies dans le Rhin ah ah ah !

      2. Jiff

        « mais pollue au final tout autant. »

        Oui, et plus qu’on ne le pense; extrait de la papage wikipedia: « L’essence sans plomb 98 est plus détergente que l’essence sans plomb 95 et donc plus corrosive notamment pour les pièces en élastomères (caoutchoucs). Ces deux carburants contiennent de fortes quantités de composés aromatiques solvants qui sont très toxiques. Il faut donc éviter d’en respirer les vapeurs et de s’en servir comme agent de nettoyage ou de dégraissage. En France, les taux de benzène de l’essence sans plomb (et du gazole) ont été réduits en 2000 (de 5 % à 1 % en volume)10 et l’ANSES a confirmé en 2014 le caractère fortement cancérigène et mutagène (notamment cause de leucémies) de cet additif. »

        Au moins, quand elle contenait du plomb, on pouvait s’en servir pour nettoyer; quant au taux de benzène à1%, si c’est comme la radioactivité faible…

    2. Stéphane B

      Il me semble pourtant que les moteurs diesel dernière génération, avec le dernier cri en matière de filtre à particule, sont bien moins polluants que les voitures essences.

      1. gorille

        Oui mais l’empreinte énergétique et la complexité de mise en oeuvre et de MAINTENANCE du FAP en font une belle connerie de pompafrik…

        1. Taisson

          En plus, la lutte contre les moyens de transport individuels, donc par définition mal maîtrisés par le pouvoir, est idéologique.

          Les arguments techniques ne sont que des fausses barbes, des argumentaires répétés à l’infini par tous ceux qui de toutes façon ne possèdent même pas le Ba ba technique pour les comprendre.
          Voire les âneries des pourfendeurs de 4×4, même pas capables de les reconnaître parmi les nombreux modèles qui n’en ont que la carrosserie.!!.

          Toutes les activités polluent…L’idéal « socialiste » de ces « élites » à toujours été de faire faire par les autres et ailleurs, loin de chez eux, tout ce qui est « sale », et leurs grouillots peuvent bien se taper les bétaillères que sont les transports en commun….

          1. gorille

            Et tout pollue en effet…
            Brûler du pétrole restera toujours polluant, reste à voir si on préfère polluer à l’ancienne pour pas cher où polluer plus finement moyennant une note salée (posséder un 4×4 type Q5 demande quand même de sacrées ressources)
            C’est un peu le serpent qui mord la queue, les sources d’énergies sont polluantes, sauf le bioéthanol éventuellement
            La solution c’est de na pas avoir à travailler tous les jours comme un esclave et de rester chez soi, mais je ne crois pas qu’ici les membres soient adeptes de décroissance ?

            1. bibi

              Le bioéthanol non polluant c’est nouveau ça vient de sortir.
              Alors autant le bioéthanol est mois polluant que les carbirants fossiles si il est issu de la canne à sucre autant celui issu du maïs ou de la betterave à sucre est une véritable catastrophe puisqu’il nécessite plus d’énergie fossile pour être produit que ce qu’il restitue.

              1. gorille

                Le éventuellement est un peu l’astérisque d’assurance.
                Bien évidemment produire du « bio »éthanol en quantité massive fera appel à des techniques d’agriculture conventionnelle ie pétrolo-dépendante
                Quand on pense que les vaches sont aussi polluantes…
                En fait nous n’avaons d’autre choix sur cette Terre que de polluer

                1. bibi

                  C’est pas la question de devoir faire appel à des intrants pour produire des agro-carburants mais le fait de dépenser plus d’énergie fossile que l’on en restitue.
                  C’est un pur gâchis économique donc écologique que de consommer du bio-éthanol fait à partir de maïs ou de canne à sucre au lieu de mettre directement un litre d’essence dans le réservoir.

                  Non les vaches ne sont pas polluantes, le méthane pas plus que le CO2 ne sont des polluants.

                  1. gorille

                    Très juste c’est le bilan pétrole qui compte, aurais-tu un chiffre à ce propose ?
                    C’est amusant de se dire que consommer un litre de bioéthanol de maïs correspond à 4L de pétrole (transport, transfo+phyto)

                    1. sam player

                      C’est simplement l’effet des taxes qui aboutit à ce genre de débilités.
                      Le même genre de débilités qui fait penser à certains que le solaire ou l’éolien sont rentables.

                  1. gorille

                    Je m’organise pour travailler et faire du troc de services et de biens, sans échange financier.
                    Je produis mes légumes et je répare ma bagnole tout seul par exemple. (et oui on ne peut se passer de tout, faire tout soi-même ou en local : voiture, médecine)
                    Toutes les connaissances se trouve,t sur Internet, au pire je me fais aider en trouvant des mécanos (suffit de discuter dans un PMU).
                    J’ai aucune confiance dans ce système qui se dégrade toujours plus (et c’est pas h16 qui va me remonter le moral !), or je suis jeune et je pense à l’avenir. Paradoxalement mon espoir réside dans l’apparition d’une période de chaos, d’effondrement du système, à partir duquel on pourrait repartir de zéro, sur de bonnes bases.
                    C’est possible avec des personnes intelligentes, malheureusement la majorité des personnes sont transformées par l’EdNat en mouton bien-pensant, bien-votant, prêt à aller faire son bullshit job 40h/semaine, pousser son caddie rempli de merdes agroalimentaires avec ses gosses braillards qu’il n’arrive pas à gérer bien qu’il regarde Super Nany et partage des MEMEs de chats sur FB…

              1. theo31

                Ca donne la Corée du Nord où la population a appris à se passer de tous les services dont elle avait besoin comme en témoignent leurs poubelles toujours vides.

            2. Aristarkke

              J’ai déjà essayé la décroissance mais comme je n’arrive pas à en vivre…
              Pas fonctionnaire ni homme politique, donc au taf…

            3. Loki dort

              « Et tout pollue en effet »

              Gorille fait, peut-être sans le savoir, une remarque très profonde.

              Toute activité produit des déchets, et ces déchets ne sont pas par nature mauvais, ce n’est que question de proportion, comme pour les poisons.
              Tout processus, toute chose, toute vie sont soumis à une inévitable dégradation. Le ver est dans le fruit, il est même dans sa graine, et rien ne pourra l’enlever, mortels que vous êtes! Même-moi je n’y peux rien.

              Mjöllnir en orbite autour de la Terre, se rapproche un peu plus à chaque révolution… Bref, l’humanité disparaîtra, c’est fatalité, tout comme les sauriens avant eux. Alors pourquoi tant de sérieux? La morale, le progrès, quelles sottises! Ceux qui me disent fourbe ne comprennent rien!
              Bon, je vais aller boire quelques chopes et taquiner les valkyries.

      2. Jiff

        « sont bien moins polluants que les voitures essences. »

        TOUS les moteurs diesels sont à même de ne pratiquement pas polluer, il suffit de les alimenter avec une huile légère, type huile de colza – comme le font les Allemands depuis des lustres; en ayant même des systèmes hybrides pour ceux qui veulent rouler à 100% d’huile, le GO assure le démarrage, le refroidissement la chauffe de l’huile, et le basculement est automatique.

        Et hop, plus de suies ni de particules.

          1. Jiff

            Pas comme ça (ça doit sûrement trainer dans mes bookmarks, mais où, et dans quelle langue ?); sinon recherche quelque chose comme « diesel huile de friture » ou « diesel huile de colza ».

          1. Jiff

            Il n’y-a pas que chez nos voisins; il-y-a quelques années, un reportage tourné en france montrait la même chose (le type avait une immense cuve avec filtres et faisait la tournée des popotes au moins une fois par décade, il avait même un deal avec un McDonald’s pour récupérer toute son huile usagée.)
            On y montrait aussi le pégreleu du coin qui faisait tourner son tracteur et son break au colza (ou p’têt ben au lin, sèpu.)
            Ils avaient aussi parlé des kits bi-carburation (à l’époque, ~€1,500 posé.)

            L’excellente question qui était posée était de savoir pourquoi nous ne faisions pas pareil qu’en allemagne (il y existe des pompes… à huile) et je crois que la réponse est plus que fumeuse: carburer à l’huile supprimant toutes les particules, il devient très difficile de taper sur le diesel plus que sur l’essence, et la folie taxatoire aidant, les crétinsdécideurs ont sûrement eu la trouille que les gens se mettent justement à faire de la récup dans les restos et autres fast-food (il faut bien payer les mercenaires de total qui flinguent les opposants locaux, que diable !)

            1. Dr Slump

              « pourquoi nous ne faisions pas pareil qu’en allemagne »
              Très simple, parce que c’est interdit par l’état, on en devine les raisons, bien sûr!

              1. Jiff

                Vi, mais ils pourraient également taxer l’huile si elle se trouvait à la pompe ET le diesel ne polluerait plus du tout (j’ai testé, ça fleure bon l’arrière-cuisine des pizzérias et le chiffon blanc reste blanc, même tendu sur l’échappement; un poil difficile de démarrer quand on est à 50/50, mais les reprises sont meilleures.)

                D’ailleurs, si ça avait été fait quand ça aurait du être fait, ils auraient pu constater que le smog n’a que peu à voir avec la tuture (baisse max annoncée par airparif, et encore ponctuellement seulement, moins de 11%; en accord avec les études sérieuses qui donne la voiture comme responsable d’un peu moins de 14% de la pollution totale.)

                Et n’oublions pas les deux études parues il-y-a une dizaine d’années (dont une française, d’ailleurs), qui ont démontrées sans conteste que l’éclairage public nocturne est catastrophique en termes d’environnement, car il empêche certaines catalyses naturelles par photo-inhibition (tout particulièrement celles des NOx.)

                Donc, si « on » voulait (à condition qu’on ait un minimum d’intelligence, de connaissances et de volonté bien placée), on pourrait.

            2. bibi

              Quand on voit les volumes d’huiles produits et ceux de gazole ce n’est pas demain la veille que le parc automobile français (sans parler des camions) va rouler à l’huile de friture.

              1. Jiff

                Qui sait si à force de bombarder le bon peuple d’impôts et de taxes il n’avoir plus que les moyens de manger au fast-food ;-p)

                C’est évident, mais vu le formatage cervical des polytocards, il-y-a peu de chances que ça ait ne serait-ce que frôlé leur neurone.

      3. Angst

        Moi, je roule au bois, j’ai installé un gazogène sur le plateau de mon 4X4 pick-up V8 ex-essence, avec la réserve de petit bois.
        Bien sûr à Paris je ne passe pas inaperçu, mais c’est bien le but d’un 4X4, non ?

    3. bibi

      Vous avez bien appris et récité votre logorrhée anti-diesel.
      Vous avez aussi bien appris et récité votre logorrhée anti 4×4.
      Le diesel est aujourd’hui moins polluant que l’essence voir les normes Euro 6b (les diesels émettent 10 fois moins de particules fines que les essences à injections directes).
      Un 4X4 c’est juste un véhicule doté d’une traction intégrale qui n’est pas plus polluant qu’un modèle équivalent 2 roues motrices.

      Au passage pouvez-vous me dire quel carburant utilise les camions qui assurent le ravitaillement de Genève?

      1. gorille

        Faut quand même avouer que les beaux gros 4×4 parisiens sont conduits par des sortes d’avatar financier : le gros en chemise, crâne chauve, ou le 40aire petite barbe et écharpe autour du coup, somme toute une voiture de gros c**

        1. bibi

          Que les gros véhicules soient à transmission intégrale ou simplement deux roues motrices n’a aucun effet sur la pollution du véhicule.
          Le poids supplémentaire du à la transmission intégrale est négligeable.

          1. gorille

            Si ce n’était qu’une question de poids (et à vitesse constante) la différence de conso serait en effet assez similaire !
            En revanche considérant un milieu urbain, les cycles accélération/freinage sont très nombreux, je te laisse imaginer les bilans d’énergie cinétique
            Les données constructeurs montrent quand même que ce type de véhicule est un peu plus polluant qu’une berline de luxe.
            Tu rajoutes à cela le comportement majoritairement débile et supérieur de ceux qui conduisent ce genre de véhicule et les cycles accélération/freinage sont plus énergivore et en option je te mets le V8 sport pour plus de consommation 🙂

            1. sam player

              Raisonnement complètement bonzaien débile de faire un lien entre le type de véhicule et le conducteur. Gros jaloux (là je me permets de faire un lien entre le commentaire et le commentateur).
              C’est pas gagné.

              1. gorille

                C’est une observation, pas un raisonnement.
                Cette observation est valable dans 2 cas sur 3 à Paris et je dirai 1 cas sur 2 en province. Suffit juste de repérer ce genre de véhicule sur la route et de l’observer,
                Amicalement

              2. Lorelei

                Quand vous donnez des chiffres de pollution d’un 4×4 ou d’un véhicule quelconque, vous prenez les chiffres du constructeur ou ceux que vous constatez sur les compteurs?
                Parce que mon petit véhicule essence m’a été donné pour du 5l/100 en ville et je consomme allègrement du 8.5/100 sans être Fangio.

                1. gorille

                  J’ai fait un tour rapide des conso constructeur mais j’ai déjà pu essayer quelques modèles pour me faire mon avis (Cayenne et Range), et dès qu’on s’endort un peu sur l’accélérateur on est pas trop dans les standards « banc d’essai »
                  Le Jaloux

                  1. Taisson

                    Oui, mais l’écart en % entre les données « constructeur » et la vraie utilisation est sensiblement le même pour toutes les catégories de véhicules…
                    Je suis maintenant en province, et depuis je suis passé au 4 roues motrices, et bien que circulant la plupart du temps à des vitesses que la morale réprouve, le rapport entre la consommation et la qualité d’utilisation est très satisfaisant.
                    La haine des 4×4 est totalement injustifiée, et je constate que pour le même usage, je consomme moins aujourd’hui avec mon véhicule de « gros con » qu’avec mes autos précédentes surement considérées comme politiquement correctes.
                    Plus un véhicule est lourd, plus il consomme, ça c’est exact, et ça prend de l’importance à chaque arrêt/départ. Le 4 roues motrices n’est pas nécessaire en ville, ç’est vrai aussi.

                    Mais je répète, tout ceci n’est que ratiocinage…
                    Ce qui est visé, c’est le véhicule individuel.

                    Les argumentaires sont prêts pour quand les constructeurs auront quasi résolu les problèmes de pollution dus aux carburants:
                    Le freinage émettrait plus de particules que le roulement !!
                    Une bonne campagne de presse bien « flatte couillon » et ça repart !!
                    Quand au comportement civique et routier du cycliste citadin, la aussi, l’appellation de » gros con » vient immédiatement à l’esprit ! Et pourtant il n’à qu’une roue motrice!!

                    1. gorille

                      Tu vas finir par me convaincre d’acheter un cross-over, mais j’en ai pas l’usage (ni l’argent ahah), ouf !
                      J’ai jamais roulé avec sur l’autoroute à des vitesses prohibées donc je te crois. A l’occas’ je demanderai à un de mes amis « gros-con » qui tape parfois des vitesses frôlant la F1 de me sortir un chiffre sur sa conso instantanée.
                      La fin de la voiture individuelle ? Pas forcément, l’ile de France est désormais tellement saturée qu’il va falloir convaincre des personnes de prendre des transports en communs inexistants, et pour ça c’est plus facile de taper sur les pauvres et leurs vieilles voitures.
                      Pour le comportement du cycliste citadin, l’automobiliste citadin est en premier lieu le plus violent (frustration de ne pas avancer à cause de Hidalgogo qui favorise les vélos ?) et est très agressif. Ceci dit des gros cons il y en a partout, mais encore une fois suffit d’observer sur la route pour voir où réside la majorité de gros-cons.
                      Et puis ne pas admettre qu’à Paris tu n’as pas besoin de ta voiture pour faire Bir-Hakeim – La Défense, faudrait être de mauvaise fois.
                      Allez faire un tour en Hollande vous verrez comme c’est apaisant de ce point de vue, la mobilité urbaine y est rapide et sécurisée..

            2. bibi

              Absolument pas ces véhicules sont dotés d’une gestion électronique qui gère la transmission intégrale, et si vous rajouter à cela les boites auto à 7 ou 8 rapports, ces véhicules sont toujours au bon régime moteur.

              En cycle urbain le véhicule 4×4 fonctionne quasi uniquement en modes 2 roues motrices si bien que la conso entre 2 modèles l’un 2 roues motrices et l’autre 4 roues motrices n’est même pas de 5 % (cf Audi A4 2.0 TDI et A4 Quattro 2.0 TDI).

          1. Lark on the Wing

            Finalement, ils ont eu raison de la buter, Diane Fossey !

            Bon, je n’ai plus beaucoup de cheveux, et au niveau du maître couple, la largeur me laisse à penser que, n’est-ce pas, je serais en léger surpoids…

            Mais comme je suis pratiquement toujours en Barbour, et, portant casquette, que je vis dans le Morvan où, avec la chasse, le 4×4 présente quelques avantages, j’ai tendance à imaginer que mes rencontres avec Edmond* sont d’une contingence plutôt éloignée.

            Comme dit Tamus, un de mes amis écossais « F… Townies! »….

            *Jaloux… bien oublié… à tort… certains de ses aphorismes, très misogynes, valent d’être connus….
            tel :
            « Pour aimer les femmes, il ne faudrait pas les connaître, et pour les connaître, il ne faudrait pas les aimer. » S’applique fort bien à l’Annie Dalgaud.

            1. René-Pierre Samary

              En plus brutal, Voltaire, s’adressant à un jeune homme (cité par Chamfort) : « « Mon ami, pour réussir avec les hommes, il faut avoir les femmes pour soi : pour avoir les femmes pour soi, il faut les connaître. Vous saurez donc que toutes les femmes sont fausses et catins… »

              1. Lark on the Wing

                « In silvam ne ligna feras »….

                Comme disait un vieux ghillie écossais qui le lisait dans le texte : »Voyez-vous, Monsieur, parmi tous ces vieux auteurs latins, le seul qui ait été un gentleman, c’était Horace »…

                1. Bonsaï

                  Ah! Sieur Bibi, vous vous attendez peut-être à ce que je monte sur mes grands chevaux, que je m’énerve en un mot.
                  Mais non, je suis d’un calme olympien, car voyez-vous j’attends la livraison d’une commande que je viens de passer au Bombay Palace pour un petit dîner indien végétarien…
                  Ce qui vous permettra au moins d’affirmer que les femmes ont aussi un estomac en surcroît de l’âme !

          2. René-Pierre Samary

            @ gorille. Je modère ma réponse. Parmi les utilisateurs (et surtout « trices ») de gros 4 x 4, il y a une belle palanquée de ces « porcs qui nous éclaboussent », comme dit Ferdine. Et cela est d’autant plus agaçant que ces conducteurs (plus fréquemment « trices ») roulent avec des véhicules dont l’encombrement dépasse leurs capacités, sinon financières, du moins visuelles.

            1. sam player

              Ah… les femmes en 4×4 on dirait qu’elles prennent une revanche sur la vie !
              La dernière s’est retrouvée coincée en sortie de rond point contre un trottoir en voulant me faire l’intérieur et a abîmé sa jante… rhoooo… son mari ne va pas être content !

              Bon j’ai bien rigolé quand même en découvrant que le conducteur était une conductrice qui s’exprimait comme une poissonnière..

    4. Aristarkke

      Comme le gaz carbonique est considéré comme un polluant, toute activité animale ou végétale ne peut qu’être dangereuse pour la planète…
      On se demande comment elle a fait pour passer les millions d’années depuis qu’elle existe et arriver ainsi à notre époque…

  8. sam player

    « Stoppez le génocide des rats »: 17 000 signatures contre la dératisation à Paris

    Dénonçant une « opération dégueulasse » de « persécution des rats pour des raisons sanitaires », Josette Benchetrit, ancienne pédopsychologue lacanienne à l’hôpital d’Etampes, a déjà recueilli, ce jeudi matin, plus de 17 100 signatures.
    ——-
    pédopsychologue lacanienne ? Y a un vaccin contre ça ?
    Ou alors faut les abattre ? 17 100 pour raison sanitaire…

    1. Dr Slump

      J’ai cru à une blague, mais non: elle l’a fait! Bientôt, le retour de la peste à Paris. Chouette! Ca régulera mieux la population humaine!

        1. honorbrachios

          Tiens, ça fait longtemps qu’il a pas écrit une co..erie !
          Pour les souris et les rats, le truc, c’est qu’ils n’ont aucune notion vivrensemblesque : tout pour eux, rien pour les autres.
          Finalement très socialiste comme comportement, ces rongeurs, ils te vident le placard et chient partout

        1. Jiff

          « La peste n’est plus une maladie mortelle »

          Tiens donc ! Encore faut-il qu’elle soit détectée très rapidement, surtout dans le cas de la peste pulmonaire (100% mortelle en 72H); avec le métro et les galeries commerciales, ça pourrait devenir intéressant.

          1. bibi

            La peste pneumonique c’est juste une forme de peste qui est provoqué par Yersinia Pestis et qui donc se soigne à la streptomycine.
            Poser un diagnostic de peste c’est assez simple un prélèvement de sang envoyé au labo un petit tour dans le MALDI-ToF et c’est terminé.

    2. Royaumont

      Vous noterez qu’elle n’est pas parisienne, elle a de la morale, mais pour les autres.
      C’est un parfait symbole de la bobo-attitude.

      1. Jérôme

        J’aurais dit symbole de la grosse c……e, (de celles qui jugent sans savoir, comme sur le diesel…faudrait demander à samplayer de tester avec son radar ), mais je manque peut-être de retenue!

    3. Loki dort

      Les rats, j’aime pas trop, c’est juste bon pour les joueurs de flûte. Mais les « lacaniens », quel délice! Lacan était un malade, mais qu’il ait fait des émules jusqu’à aujourd’hui, j’en serais presque envieux. Le monde a besoin de fous, mais pas de ce genre là, ils me bousillent ma divine influence.

      1. Lark on the Wing

        Quand les Dieux sont jaloux des hommes, les difficultés commencent… et graves… ce pauvre Adonis… mais faut être Apollon, quand même… pas ratione Loki…

        Pour Lacan, j’écrivais récemment que c’était un « bouffon avide », en réponse à l’affirmation de son « talent espiègle » aventurée par Bonsaï, qui montre une indulgence coupable pour les errements les plus farfelingues de la psychanalyse…

        1. Dr Slump

          Les bouffons avaient une fonction au moins, un peu à la manière des fous qu’on consultait pour des réponses créatives, et que Lacan est loin d’avoir remplie. A part farcir la tête de groupies crédules de délires invraisemblables, je ne vois pas trop. En tout cas il n’a pas contribué à la vérité, mais plus à la brouiller, là-dessus je vous rejoins.

    4. Bonsaï

      C’est vrai. Les rats sont à bien des égards aussi intelligents que les humains. N’oublions pas que ce sont des mammifères parmi les plus évolués, avec les dauphins.
      En outre, les méthodes qui vont être mises en œuvre pour ce génocide risquent fort d’être plus nocives que le mal qu’il entend combattre : les poisons nuisant au rat ne peuvent que nuire simultanément à l’homme…

      1. Gastoon

        Tout à fait, les dauphins sont la deuxième espèce la plus intelligente sur terre, après les souris (ou les rats, je sais plus…)

        1. sam player

          Les sauriens… vous avez oublié les sauriens.
          Les rats, aucun souci à se faire donc s’ils sont si intelligents que cela… donc le probleme n’existe pas en fait… rats ass

          1. Bonsaï

            Les sauriens sont à l’autre bout de la chaîne de l’évolution, survivants de la préhistoire, contrairement aux mammifères évolués que sont notamment l’homme, le dauphin, le rat et la baleine…

            1. Greg

              En fait parmi les cétacés il est certain que les Orques soient les plus évoluées, avant les dauphins. Les baleines venant encore ensuite…
              Nous parlons niveau langage, transmission de savoir et organisation en société pour ce classement.

              Les rats ont bonne réputation parmi les petits mammifères rongeurs parce qu’ils ont beaucoup été étudiés.
              Ils sont certes dotés de capacités qui leur permettent de bien s’adapter à beaucoup d’environnements différents, quant à l’intelligence qu’on leur prête elle n’est guère supérieure à celle que l’on retrouve dans toutes les autres espèces de mammifères grégaires.

              Les rats comme les dauphins sont victimes de beaucoup de préjugés laissés par des demi compréhensions à leur sujet.
              Sans Flipper le dauphin et ses raccourcis éhontés avec la vérité, la majorité saurait que les Orques leur sont supérieures.
              Sans les mythes liés à la peste, les gens qui pensent rat se méfieraient bien plus de la leptospirose, comme déjà ci-dessus soulevé par notre Hussard…

              Comme ancien dératiseur j’ai toujours été étonné des méfaits laissés dans l’inconscient collectif par Disney et ses souris qui aiment tant le fromage.
              En réalité, on appâte les souris avec du blé frais, et les rats avec du salami.
              Le défi étant d’appâter un rat dans une boucherie ! Là il faut sortir le jambon de parme de qualité olfactive supérieure, et le manipuler avec des gants de chirurgien pour ne pas laisser la moindre trace d’odeur humaine dessus.

              1. Lark on the Wing

                Merci pour le coup du salami ! j’ignorais sa valeur comme appât : je vais essayer très vite, car je déteste ces bestioles qui s’attaquent à toutes mes réserves… j’ai essayé autre chose mais c’est trop time-consuming :

                L’indigène m’avait prévenu : « Bwana, si tu n’élimines pas ce monstre, il est inutile que je m’occupe de nourrir plus longtemps tes animaux domestiques »… Un ultimatum sans équivoque… car tandis que je tentais dans la semaine de régler les difficultés d’autres colons, chez moi, en revanche, la vie sauvage se donnait carrière.

                L’indigène était travailleuse et dévouée, et il m’arrivait aussi de coucher avec elle, certains soirs… la chair est faible, n’est-ce pas ?

                Mais pour venir à bout de cette sérieuse affaire, mes armes habituelles n’y suffiraient pas, c’était l’évidence ! je décidai donc de prendre le vieux 4×4 et de descendre chez l’armurier de Mombasa afin de m’équiper plus sérieusement. J’emmenai avec moi l’indigène, qui devait se faire soigner quelques piqûres de tsé-tsé et profiterait ainsi du voyage.

                Chez l’armurier, on accueillit avec plaisir en ma personne un bon et vieux client. Je cherchai mon bonheur parmi les râteliers divers, où se côtoyaient les A-Square, les Holland, les Winchester, les Ruger, quelques exotiques même, dont une Dumoulin… rien qui me convenait, en fait…

                Enfin, dans un recoin, je mis la main sur la perle rare. James la sortit avec un geste large et me la tendit avec un clin d’œil : « Exactement ce qu’il te faut, mon vieux : une occasion qui vaut une neuve, c’est un Anglais reparti au pays qui me l’a laissée en dépôt ».

                En effet, une belle occasion, qualité allemande qui se voyait au poli de l’acier et au moelleux du fonctionnement, et pour le même prix, une lunette américaine. Tope-là, mon ami ! Je payai mon acquisition, et une boite de « solids » me fut offerte par-dessus le marché….

                Je remontai dans mon Aberdare chéri, et tandis que je déjeunais en solitaire, je vis soudain par la fenêtre une grande ombre filer au travers de la cour tenant une proie dans la gueule : nom de nom ! même en plein jour…. Cet animal devait périr, ne serait-ce que pour châtier une pareille insolence.

                Si la crainte du jour ne le retenait pas d’agir et de perpétrer ses cruelles dévastations, il était inutile d’attendre la nuit. Je montai dans mon machan qui dominait la cour, chargeai mon arme et appuyai le fût contre un des montants. Ne restait plus qu’à attendre…

                Le soleil me chauffait agréablement, et je rêvassais quiètement quand un bruit de froissement me tira de la torpeur qui me gagnait : dans le hangar ouvert, derrière les ballots et les emballages déchirés, oui… bien sûr… il était là, aux aguets…

                Les bruits se firent plus forts, et j’en déduisis qu’il devait se sentir vraiment sûr de lui pour faire autant de vacarme : j’épaulai et balayai le hangar de la lunette collée à l’œil. L’optique, de meilleure qualité qu’il n’y paraissait, me permettait de distinguer des détails invisibles à l’œil nu, d’autant que le contraste de luminosité entre la cour écrasée de soleil et l’ombre du hangar ne facilitait pas l’identification certaine.

                Les emballages se mirent à bouger et soudain, oui, c’était bien lui, ce pelage gris-roux, ce corps fuselé mais puissant, la forte queue. Il sauta souplement au sol, et se déplaça avec prudence, mais… dans ma direction ! Il m’avait peut-être repéré, et de chasseur, je pouvais devenir chassé !!!!

                Je tentais de le tenir dans ma lunette, mais des obstacles s’interposaient au fur et à mesure de sa progression : je ne pouvais pas tirer… et il approchait…

                Il s’immobilisa soudain, encore à l’ombre du hangar, mais il était évident qu’il projetait de traverser la cour pour venir jusqu’au pied de mon machan. Sa queue donna les classiques coups horizontaux, signes de la charge prochaine : c’était lui ou moi !

                Le croisillon s’arrêta sur la tête du monstre, la pression de mon index s’accentua et le coup partit : le recul m’empêcha de voir l’impact, mais le corps terrifiant s’élança dans la cour avant de s’effondrer soudain, et de se tordre au sol dans les derniers soubresauts de la mort. Je tirai une deuxième balle – « celle pour être tout à fait sûr » – mais c’était inutile : voilà un animal qui ne reviendrait plus manger le fourrage de mes bêtes.

                Cette Diana modèle 26 venait de faire sa première victime, et quand ma femme sortirait de la clinique, le corps de cet énorme rat aurait disparu mais je pourrais lui vanter mon efficacité, moi qui avais mis fin aux déprédations de ce méchant rongeur dans les stocks de compléments alimentaires de nos vieux retraités (nos chevaux, trop âgés maintenant pour être montés, mais qui apprécient toujours la douce vie…).

                    1. Gosseyn

                      Un seau métallique profond ; au dessus et accessible est un axe rotatif horizontal dans le diamètre ; l’appât est fixé sans son milieu …

        2. Greg

          H2G2 fan je vois !
          Donc en résumé pour ceux qui ne connaissent pas et qui devraient combler cette lacune, pour le bien-être de leurs zygomatiques,
          l’Homme est la 3ème espèce la plus intelligente sur Terre.
          La 2ème étant les dauphins (qui quittent la planète en disant : Salut, et encore merci pour le poisson).
          La première étant les souris blanches de laboratoires, lesquelles sont l’espèce la plus intelligente sur Terre, et influençant l’Homme de par les résultats qu’elles décident de lui communiquer afin de le faire progresser vers la connaissance de leur (souris) choix.

          Sinon il y a l’étude de la bistromathique qui permet les sauts spatio-temporels…

          Et l’élément indispensable à tout humain voulant devenir routard galactique : la serviette de bain !

          Ce monument de rigolade d’origine anglaise sous forme de science-fiction est vraiment à lire, sous couvert de rigolade il y questionne bien des traits humains.

          1. bibi

            C’est bien beau tout ça mais mais il y a une grande absente dans ce classement des espèce intelligentes la femme.
            Personnellement je placerai l’intelligence de la femme entre le gazon et l’abricot.

      2. Taisson

        @ Bonsaï – 6 janvier 2017, 9 h 59 min

        En résumé, la vraie question à se poser, c’est de savoir si ce sont les rats ou les pedopsychologues bobos qui sont les plus dangereux?

        1. Royaumont

          La réponse est facile. Pour avoir un problème avec les rats, il en faut des milliers.
          Avec les pédopsychologues, un seul suffit.

      3. Lark on the Wing

        D’un autre côté, n’est-ce pas ?… il y a rats… et rats !

        delitdimages.org/g-u-d-le-rat-noir-le-plus-celebre-dassas/

        m’étonnerait que les signateurs (signataires pro) de la pétition se mettent à défendre ceux-là… sur le même site, jetez un oeil à l’onglet « nos grands ancêtres » avec les dessins de Lauzier et de Konk… vaut le détour, hein !

      4. René-Pierre Samary

        « N’oublions pas que ce sont des mammifères parmi les plus évolués, avec les dauphins. »
        Et nos cousins simiens, c’est de la m…?
        Qu’il s’agisse de mécanique automobile ou de zoologie, une mise à niveau s’impose, cher arbolito.

    5. Taisson

      Pedopsychologue…N’est ce pas quelqu’un qui est censé aider les enfants qui ont un problème?
      Quand on voit un tel manque de bon sens, on se dit que pour les gosses, c’est vraiment pas gagné!
      Ca fait penser à l’efficacité d’un prof d’économie trotskiste…
      Sur que du coup ce n’est pas les rats que l’on aurait envie d’abattre en premier !

    1. Higgins

      Il y a un très bon article sur ce sujet (AutoLib) sur Contrepoints et un autre, assez cinglant et sanglant, dans le Canard de la semaine. Nous sommes en plein capitalisme de connivence.

    2. Royaumont

      Bolloré vend aux politiciens ce qu’ils sont prêts à acheter à prix d’or. En se conduisant ainsi, il ne fait que son métier d’homme d’affaire. Est-ce sa faute, si nos politiciens achètent surtout n’importe quoi et fonctionnent par copinage ?

  9. Gastoon

    Petit complément à la quantité mesurée d’automobilistes ayant déjà payé leur indulgence auto-écolo-collante : concernant mon employeur, toutes les voitures de société, fonction, etc. ont été d’office équipées. Qu’elles mettent une jante ou pas à Paris.
    Donc forcément ça gonfle les chiffres.

    1. Aristarkke

      Cela ressort d’un article du Point.fr où il paraîtraît que les Français plébiscitent la vignette anti pollution au motif qu’ 1,5 million d’icelles ont été fourguées.
      Passé le titre racoleur et flagorneur (que ne faut-il pas faire pour pérenniser sa subvention d’équilibre), il y a sur-représentation des entreprises dont la Poste (qui avait bien besoin de cela pour la qualité de son bilan…)

    2. Xav’

      petit sondage visuel sur environ 100 voitures dans mon parking parisien du XXème : aucune n’a la vignette… à commencer par les miennes. De toute façon, c’est pas obligatoire pour circuler, contrairement à ce que matraque la propaganda staffel mediatico parisienne… mais ça l’est pour stationner en ZCR… Mais Eolienne Royale du Poitou a dit que fissa, elle allait pondre un petit décret la rendant obligatoire:

  10. zelectron

    Il s’y rajoute les vapeurs méphitiques des pensées facho-socialistoïdes qui à elles seules polluent bien plus que l’atmosphère ! De la duègne qui règne sans partage sur la capitale émane une vapeur inqualifiable, est-ce une odeur ultime?

    1. Lark on the Wing

      Jam foetet ?… vous sais gré d’avoir ressuscité ce vieux mot de « duègne »… dans le sérail hollandiste, il est de fait que l’Annie tient assez bien ce rôle…

  11. Tarmineldur

    En tant que Parisien usager d’autolib (dois-je rajouter que je suis germanopratin ?), je puis vous assurer que ces couteuses voitures ne sont pas perdues pour tout le monde. Elles me font gagner un temps précieux qui vaut bien la vingtaine d’euro que j’y englouti met chaque mois. Avec ca, uber, le velib, le métro, le rer et le transilien et citymapper, mon temps de transport est optimisé à chaque déplacement.
    Mon pauvre père s’obstine à faire 1h30 de transilien/métro pour rentrer chez lui tous les soirs pour 4€. C’est dommage, pour 10€ il prendrait autolib + uber (pour les deux derniers Km), et il ferait ca en 30 minutes.
    y’a plus qu’a demander au maire de mettre une station a côté de chez nous.

    1. sam player

      Vu qu’il y a des perdants (les contribuables) il faut bien qu’il y ait des gagnants . Mais ceux qui utilisent les transports en commun en ne payant que 20% du coût à Paris (moins de 50% en province) le sont tout autant (gagnant) et ils le savent sinon ils ne les utiliseraient pas.
      Gagnant à court terme du moins car quand vous n’avez plus de travail vous avez beaucoup moins besoin de vous déplacer.

      1. Tarmineldur

        Exactement.
        Dans le même esprit, je prends un grand plaisir a aller très régulièrement au théatre où 10€ me permettent de voir quelques guignols subventionnés faire leur representation dans une salle souvent assez vide.
        La semaine prochaine, je compte m’inscrire à un cours de MMA me donnant droits jusqu’à 12 séances par semaine (si si) pendant 6 mois pour un coût total de 200€ (j’imagine que ça couvre les frais de dossiers).
        Bref, vive le turbolibéralisme.

    2. René-Pierre Samary

      Ben oui, c’est supair, un outil de déplacement qui est en partie payé par ceux qui ne s’en servent pas. Itou pour les transports en commun. Il faut aller plus loin. En pays d’utopie, tout serait gratos… oui, enfin, pour quelques-uns, les autres n’ont qu’à bosser, il paraît même qu’il y en a qui aiment ça.

    3. Kazar

      Le problème majeur n’est pas l’utilité mais le coût : l’article sur Contrepoints est édifiant, le contribuable va y être de sa poche pour plus de 120 millions d’euros alors que le projet avait été présenté comme devant rapporter de l’argent à la ville !!! Cocu une fois de plus, le contribuable parisien, mais à force, il ne s’en rend même plus compte.

  12. Xav’

    petite correction a prévoir, Vélib et Autolib, c’est pas les mêmes groupes, l’un émarge chez Decaux, l’autre chez Bolloré… deux fois plus de Crony Capitalism…

  13. Calvin

    Je rappelle à tous que l’endroit le plus chargé en particules fines à Paris est….
    … le sous-sol du métro parisien !
    Et de très loin.

      1. René-Pierre Samary

        Les fines parties de cul, peut-être…
        Le Troquer était manchot, sa maîtresse et organisatrice s’appelait Pinajeff, on savait s’amuser, à cette époque. Maintenant, on à Miss Ratched, et le grand Pan (pan culcul) est mort.

        1. Hang’em High

          Les « Ballets Roses » ?…. ça s’est délocalisé un peu au nord, du côté de Londres… mais comme dit RPS on sait toujours… s’y amuser avec les petites filles…

          et comme Le Troquer, on penche à gauche, jusqu’à être un des fondateurs de Terra Nova, et ancien conseiller d’un ex-ministre fort flamboyant… et comme on travaille dans la Haute Banque, la prison est, naturellement assortie du sursis… Sympathique, non?…

          Mais quand on habite Bayswater (!) on devrait savoir que Scotland Yard n’est pas très loin de ces (très) beaux quartiers…

      1. Lark on the Wing

        Pardonnez, Monseigneur, mais je me permets humblement d’attirer votre attention sur l’oubli de l’insertion du Lolcat qui accompagne – obligatoirement – l’interjection « Sapristi » ! le respect des formes du droit canon est intrinsèquement libéral, ne l’oublions pas!

    1. albundy17

      Marrant, je croyais que les pubs internet était le reflet des cookies traînant sur le pc, les habitudes de navigation, quoi… :mrgreen:

    1. Lark on the Wing

      https://twitter.com/oliviersiou1/status/807197556006600704

      alors celui-là… Bobo pur « fruit »…. il faudrait l’empailler pour le conserver comme exemple terminal d’une espèce que les Talibans et autres Djihadistes vont exterminer ! vu la photo, j’ai pensé, honteusement, hein, car l’homophobie est un péché : « tiens, encore un » … puis j’ai lu qu’il était marié…doute, alors…. puis j’ai compris ce que voulait dire « de l’an II »…. donc, genre 3 et travaillant à A2… les Huns ont pris Paris, finalement, malgré Sainte Geneviève……

  14. hugeus

    Quand j’ai entendu que les transports en commun étaient gratuits, j’ai évidemment demandé au premier guichet le formulaire pour me faire rembourser l’abonnement de mon pass Navigo au prorata de la période de gratuité, et ô surprise, cela n’était pas du tout prévu ! Bouhhh ! Mais plaisir de voir la tronche du guichetier : on aurait dit un « error 404 page not found »

  15. Kermit

    Le filtre à particule …. il ne gène que les aristos !
    Pour le reste quelle blague … le principal polluant dans l’automobile, c’est l’écolo !
    Renseignez vous sur le fonctionnement des peaux cataleptiques et vous comprendrez mieux l’utilisation des aménagements logiciels lors du passage en contrôle technique.
    D’ailleurs, il va falloir qu’ils migrent certaines normes car de fait, techniquement, leur respect est impossible !

    La nouvelle vignette, les vitres teintées, l’obligation de délation …. la solution …. les belges l’utilisent depuis pas mal d’années : l’achat en leasing auprès de sociétés luxembourgeoise. L’état Belge devant l’ampleur du phénomène avait légiféré … puis a été condamné auprès de la cours européenne sur requête des sociétés de leasing Lux !!!!
    Quant à Paris, ils me semblait que le nombre de rats était plutôt aux alentour de 2,2 millions ….il est donc normal que la première magist’rate de la ville soit une experte en pipeau !

    Ah la vie merveilleuse du Pourisien, le seul problème est qu’il migrent maintenant et non content d’avoir rendu leur ville invivable, ils métastasent jusqu’en dehors des frontières !

    1. Dr Slump

      Commentaire instructif, qui contribue à mon édification personnelle. J’ajoute que maintenant, les villes utilisent les vidéos des caméras de surveillance pour verbaliser les incivilités des automobilistes. Téléphone portable au volant, ceinture non bouclée, parking en double-file, l’enregistrement vidéo suffit pour recevoir sa dose d’attrition fiscale.

      Autant je suis d’accord pour réprimer sévèrement les conducteurs inconséquents qui conduisent en téléphonant, autant je n’aime vraiment pas la méthode. Les caméras sont partout, et j’ai bien peur que cette tendance n’en soit qu’à ses débuts.

  16. sylvain

    Rien de plus idiot que d’interdire les véhicules anciens et la circulation alternée qui frappe à l’aveugle. Je vous donne mon exemple. En temps normal impossible de prendre ma laguna 1.8l essence de 1995 (8l au 100 et pas de particules fines) par contre heureusement je peux aller polluer les parisiens avec mon land cruiser 3l diesel car il est de 2006 sans filtre à particules. Et puis jour de pollution vient à se mettre en place la circulation alternée. Impossible alors de prendre mon scenic essence (oui j’ai trois voitures et la chance pour les 2 plus récentes d’avoir plaques paires impaires) alors je reprends mon land cruiser pour ajouter un peu plus de particules fines. Quelle efficacité.

    1. albundy17

      La pollution en agglo et le Co² sur la planète ont une chose en commun: Ceux qui nous le martèle en nous culpabilisant ne le font que pour justifier des taxes supplémentaires et nous tordre le bras pour qu’on achète de la voiture neuve, des foyers fermés, nous fourguer les éoliennes des copains, enfin donc, nous presser le portefeuille jusqu’au jus de cuir.

      Le reste, c’est du blabla

    2. Aristarkke

      Trois voitures ???
      Petit joueur !!! 😉
      Cela dit, la limite en pleine année 2000 (pour les motos) est tout aussi idiote dans le principe que dans l’application…
      J’ai une XJ 600 (non, ce n’est pas une Jaguar) qui a été immatriculée neuve en avril 2000 et qui devient donc interdite en semaine.
      Mon dernier fils a la même mais immatriculée en Juin 2003 qui peut donc rouler, pour l’instant sans limite.
      Le hic est que ce sont, à la couleur près, exactement les mêmes motos du même » type constructeur », ce qui est confirmé par la revue technique qui indique qu’il n’y a plus eu de changement après le modèle 1999 et sa fourche double disques Av…

  17. Aristarkke

    HS mais pas tant que cela.
    J’ai reçu hier, dans ma BAL d’entreprise, lespicilège annuel condensant les douze numéros mensuels de l’année 2016, au cas où je n’aurais pas bien compris où passait ma taxe pro et mon IF locaux…
    Pas à dire, ce n’est pas parce que l’on est pas riche qu’on doit se priver : papier glacé de belle épaisseur, impression quadrichromique, etc…

    1. Aristarkke

      C’est ainsi que je suis informé que le projet de passerelle, exclusivement à destination des cyclistes fort nombreux – au moins dix par jour en comptant les deux sens- qui trouvent que la double voie de bus centrale qui bouffe le tiers des voies de l’unique pont sur la Seine, est un peu étroite pour leurs petites roues, va être lancé au printemps. 6,5 M€, c’est pas cher pour le clientélisme…

  18. sam player

    Les journalistes manquent vraiment d’imagination
    Je viens d’entendre à l’instant que seules quelques villes mettront en oeuvre le récent décret concernant l’autorisation de louer un logement pour faire face à la location de logements insalubres

    Selon eux cette difficulté de mise en oeuvre serait due aux moyens de contrôle nécessaires :z’ont pas pensé au certificat de louageabilité délivré par un organisme dûment accrédité contre la modique somme de 800€.

    1. Aristarkke

      Un émule de feu Georges Marchais qui avait eu un slogan de cet acabit : Au delà de quatre millions (de Francs), je prends tout…

    2. Capitalist Pornographer

      Ce gars est la hype du socialisme.
      Après l’introduction des ribambelles de « droit à », la nouvelle mode sera de supprimer des droits à qui n’ont jamais existé.

    3. goufio

      Immobilisé ce dimanche, je me suis pris de commenter ce Richard (mal nommé soit dit en passant, mais peu fortuné de surcroît en apparence, mais la recherchant cependant avec son ouvrage que je n’achèterait pas). Je suis déjà abonné aux travers de Piketty et il m’en coûte intellectuellement même si on apprend des choses. Il est vrai que je n’avais pas ce prisme partageux de l’acquis d’autrui. Eux ils l’ont c’est sûr, car ce que l’on gagne les intéressent beaucoup et je me demande si ce n’est pas une activité exclusive pour certains.
      Enfin voilà mes notes :
      Cet article non sourcé, non étayé appelle plusieurs questions :
      * « Car ce droit offre des cercles vertueux pour les nantis, tout en générant des cercles vicieux pour les moins bien lotis. » Où est la démonstration ?
      * « J’ai regardé tout d’abord ce qui pouvait exister sur le thème du droit à la fortune » (pas très curieux notre économiste) art 17 DUDHC, l’état de droit John Locke, ou encore David Graeber dans son ouvrage « DETTE, 5000 ans d’histoire » lorsqu’il écrit : « un esprit critique pourrait évidemment répondre : nous ne l’avons pas aboli, simplement rebaptisé » – à propos de l’esclavage antique – et de poursuivre « Il n’aurait pas tort : aux yeux d’un Grec Antique, la distinction entre un esclave et un travailleur salarié endetté aurait fait figure, au mieux, de subtilité juridique » on pourrait l’étendre à l’impôt au contribuable d’aujourd’hui. L’état de droit ainsi que le droit à la fortune ne sont-ils pas les deux essences mêmes de la Liberté.
      * « Je suis arrivé à la conclusion que la richesse individuelle sans limite n’est plus efficace ». Où est la démonstration ?
      * « la mondialisation et la financiarisation de l’économie qui procurent un immense pouvoir aux plus fortunés. … » Transfert de cet « immense pouvoir » à qui ?
      * « Un impôt sur la fortune avec un plafond à 100%… nécessitent généralement l’accord de l’ensemble des nations, ce qui n’est jamais gagné, loin s’en faut. » Le mondialisme dont rêvent tous les dictateurs en puissance qui savent mieux que nous ce qu’il nous faut.
      * « une mesure techniquement aisée à mettre en place au sein d’un pays qui serait efficace ? … comme l’ISF mais à un taux de 100% au-delà du plafond fixé. Et pour éviter un exode massif des plus riches, il suffirait d’appliquer cette mesure sur la base de la nationalité et non du lieu de résidence. » Loi FATCA américaine imposée au monde entier pour les américains résident hors USA, mais aussi aux autres personnes non US
      * « Techniquement, rien de bien compliqué donc, même si un changement constitutionnel s’avère indispensable. » Par l’OCDE, rien de plus simple en effet, elle a déjà beaucoup de contrainte dont la dernière en date est l’échange automatique d’information entré en vigueur ce 1er janvier 2017, ce genre d’obligations planétaires ne demande donc qu’à prospérer.
      « La propriété des actifs concernés pourrait alors être transférée au sein d’une agence publique autonome, … » Le transfert de droits de propriété à cette agence ressemble étrangement à la collectivisation des biens, donc au communisme, qui édicte que les moyens de production appartiennent à l’Etat. Si la transition écologique était une arnaque, qui la paierait ?

      Dans les commentaires il répond :

      – « Cette proposition est à mille lieux du communisme ! Il s’agit de plafonner la richesse individuelle pour laisser une chance aux autres ! » Qu’elle chance n’auraient-ils pas eu, ces autres ? Ne l’ont-ils pas déjà ? Pourquoi ne l’exercent t’ils pas, tellement il est facile de faire fortune ? « Sans supprimer l’initiative individuelle, au contraire » bien entendu, continuer à produire pour que les « oints du seigneur » partagent votre produit avec les « sans dents »
      – « Taxer davantage les plus riches selon leur lieu de résidence comme actuellement n’est pas possible dans un monde ouvert, car ils s’exileront…
      – Plafonner le revenu (obligatoirement selon le lieu de résidence) avant le patrimoine (qui peut se faire selon la nationalité à l’inverse) me semble une erreur, car les plus riches partiront, notamment les rentiers qui possèdent un gros capital. Un plafond de revenu peut s’entendre si le patrimoine est lui-même plafonné.
      – Cette mesure est applicable si elle se base sur la nationalité et non sur le lieu de résidence !
      Il y a du boulot, beaucoup… même si je peux constater que beaucoup me soutiennent sans avoir besoin de mettre un commentaire… » Et si Ph. Richard commençait à produire lui-même des richesses et qu’il nous montre l’exemple ?

      Henri Jeanson n’avait-il pas dit ? : « Le capitalisme est l’exploitation de l’homme par l’homme, le communisme n’est t-il pas le contraire du capitalisme ?»

      Pourquoi voulez-vous empêcher ceux qui ont réussi de profiter de ce qu’ils ont gagné ? Quel est ce code moral ?
      D’après T. Piketty dans son ouvrage « Le capital au XXIe siècle » en page 698, je le cite : « le 1 % des plus riches de la planète soit environ 45 millions d’adultes, possèdent un patrimoine moyen de l’ordre de 3 millions d’euros », ce même T. Piketty note en bas de page 690 : « d’après nos estimations le total des patrimoines privés (actifs immobiliers, professionnels et financiers nets de dettes) est d’environ de 280 000 milliards d’euros. Pendant ce temps, le monde a réduit de moitié l’extrême pauvreté lors des deux dernières décennies, faisant passer son taux de 36% en 1990 à 18% en 2010. Selon la dernière édition du rapport d’étape de l’ONU sur les Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) (2014)
      (3 millions € c’est une épargne mensuelle de 3 000 € placée à 3 % l’an pendant 40 ans, où est l’exploit ? Sinon que de ne pas avoir consommé cette épargne immédiatement et de l’avoir injectée dans les investissements productifs)

      Comme T. Piketty qui aurait vendu 2,5 millions de son ouvrage à raison de royalties de 10 € par livre (par ex.) cela fait une somme rondelette de 25 millions brut fiscal, je n’ai pas entendu dire que le grand partageux Piketty ait fait un don quelconque. Si quelqu’un est au courant je suis preneur de l’information et de sa source vérifiée. Ce que je sais c’est que fiscalement il pourra, comme les artistes, étaler sur 5 ans ces royalties, pour ne pas subir une trop forte exposition à l’impôt soudainement ; grâce à la fertilité de son esprit qui dans ce cas ne se partage pas, bien entendu. Tout le monde ne peut pas être artiste et partager avec les gueux.

      Je ne vois dans ce papier aucune démonstration mais bien une frustration, je dirais deux frustrations celle de l’auteur qui ne démontre rien mais affirme et donc la deuxième frustration découle de la première puisque l’on n’apprend rien de neuf… Ce sont des affirmations non étayées que l’on retrouve souvent chez Oxfam, dans les courants gauchistes, chez Piketty, Pech, etc.

      J’ai été long mais vous saurez m’en excuser si j’ai été intéressant.

    1. Aristarkke

      Comme pour l’abominable Trump.
      Avec moins d’ électeurs mais davantage de délégués et en se payant le luxe de ne même pas arriver à se faire élire personnellement…
      Bien entendu, totalement inique au delà de l’ Atlantique ouest mais tellement démocratique, côté Est…

  19. Aristarkke

    Quelques remarques sur le plan antipollution de Bonnet d’Anne :

    Hier et aujourd’hui, j’ai été amené à traîner les roues du Doblo dans Paris.

    a/ des automobilistes parisiens (plaques précédent système avec 75, donc officiellement des vrais) -et pas qu’un peu- n’en ont visiblement rien à f..tre des conneries de leur Maire et roulent comme si de rien n’était avec des antiquités des années 90…
    b/ Bonnet d’Anne promettait un enfer de contraintes, de contrôles, de prunes, etc… aucune tentative de ce genre des forces de police mais peut-être ai-je de la chance…
    A moins que ce ne soit l’enfer grançais vs l’enfer allemand ???
    c/ j’ai commandé mes deux vignettes sur le site ad hoc qui m’a donc annoncé lundi 09 janvier que mes vignettes seraient envoyées dans les 48 heures…
    d/ j’ai reçu hier, donc le 18, les deux factures électroniques correspondant à mes achats avec une mention me recommandant d’en imprimer une version pour preuve de ma démarche (citoyenne ?) dans les délais en cas de contrôle. Comme la facture ne porte pas la date de l’acte d’achat mais simplement la date à laquelle elle est émise, je suis officiellement un délinquant non sanctionné qui a pu circuler tout son saoûl et polluer mais qui a échappé au juste courroux par suite d’une défaillance inexplicable…
    e/ la facture porte la mention que la vignette me sera (immanquablement, j’espère) adressée dans les DIX jours de la date de facture…
    f/ à part cela, nous plébiscitons(*) cette vignette donc nous sommes contents de nous faire enfler..

    (*) titre de Le Figaro (na!) de fin décembre dernier selon lequel les Français seraient très contents de débourser un peu plus de pognon que d’hab pour simplement circuler…

Laisser un commentaire