Une France apaisée en lutte un peu trop ouverte contre le fascisme

Il y a quelques jours, je notais un tantinet étonné que la France était un peu trop souvent terre de fusillades. Pour un pays qui prétend contrôler drastiquement la détention des armes à feu, voilà qui est gênant. Malheureusement, les récents événements à Nantes confirment que la société française est loin d’être apaisée…

Rassurez-vous, la métropole atlantique n’a pas été le témoin d’un de ces épiques échanges de coups de feu où les méchants, facilement reconnaissables à leurs voitures à grosses cylindrées et leurs accoutrements voyants, s’en prennent à d’autres méchants qui ont un peu trop marché sur les platebandes des premiers, le tout au milieu de gentils que la police, elle-même très gentille, ne semble guère pouvoir protéger, occupée qu’elle est à verbaliser avec application de dangereux retraités en Renault Clio.

En réalité, Nantes s’est contenté d’accueillir ce week-end Marine Le Pen dans le cadre de sa campagne électorale pour les présidentielles, événement qui constitue maintenant l’alpha et l’oméga des journalistes français pour encore deux mois. Et qui dit Marine Le Pen dans une ville devenue le bastion des socialistes dit aussi affrontements, débordements et petits prurits de violence de la part de tout ce que la population locale peut compter comme fiers soldats de l’antifascisme.

Et c’est bien logique. Si on laisse ainsi s’installer Marine Le Pen, tranquillou bilou, au milieu de Nantes, pour y éructer ses slogans véhéments et ses idées nauséabondes, vous pouvez être sûr que rapidement, le chaos s’installera et que plus rien ne séparera la bonne société civilisée nantaise du bouleversement fasciste et raciste qui se déclenchera inévitablement. Si, d’aventure, la dirigeante du Front National devait s’exprimer librement, ce serait un affront à la vraie liberté d’expression, celle qui consiste à crier haut et fort son attachement à ce droit fondamental de beugler à l’unisson pour ne surtout choquer personne.

Mais cela ne s’arrête pas à ça, bien évidemment. Ne pas réagir à la venue de Marine Le Pen, ce n’est pas seulement laisser la Beuhête Immonheudeu s’exprimer, c’est aussi laisser le droit de circuler des gens qui, en tant que militants et sympathisants du Front National, méritent plus qu’amplement qu’on s’en prenne à eux : le droit de circuler librement ne saurait s’entendre dans le cadre de manifestation de soutien à des gens qui ne sont pas du bon bord, celui officiellement soutenu par le gouvernement ou ses affidés plus ou moins proches, ce qui justifie amplement qu’on s’attaque à des bus histoire de bien rappeler qui, dans tout ça, sont ceux qui luttent contre le fascisme et qui en sont d’évidents représentants.

Dès lors, on comprendra sans mal que, ne pouvant pas faire de bonne omelette sans casser quelques oeufs, de vaillants révolutionnaires anti-fascistes en lutte contre une société de consommation, un ultranéolibéralisme, un capitalisme et un Front National galopants, se sont jetés à corps perdu dans une nouvelle bataille pour amoindrir l’impact médiatique de la dirigeante du vilain parti de la honte méchante. Grâce à leurs courageuses exactions contre le mobilier urbain (fasciste), le tram (fasciste), la verdure locale (raciste) et les policiers (suppôts du fascisme de droite), le petit meeting de Marine Le Pen a été quasiment oublié par les médias qui n’en ont pour ainsi dire pas parlé. Mission réussie, n’est-ce pas.

À tel point que François Fillon, le dirigeant des Républicains, lui-même candidat à la présidentielle et, par voie de conséquence, concurrent à Marine Le Pen, s’en est offusqué devant ces mêmes médias (ceux qui furent habilement manipulés par les efficaces hordes antifascistes de Nantes). Le meeting de Marine Le Pen, qui devait être une simple étape de campagne, en devient par la grâce des antifas effervescents un point haut qui, de surcroît, se pare d’une polémique mêlant en plus l’actuel premier ministre.

Il faut dire que François Droopy Fillon n’y est pas allé avec le dos de la cuillère en jugeant ouvertement que la campagne se déroulait « dans un climat de quasi-guerre civile ». Comble de la méchanceté du candidat de la droite, il a réclamé que « le gouvernement assure les conditions du bon déroulement des élections. Et qu’il fasse respecter l’Etat de droit ».

Oh, vraiment, François, qu’allez-vous penser là ! Tout ceci est portant d’une banalité parfaitement habituelle au pays du miel et du lait socialiste, et ce n’est pas avec 11 policiers et gendarmes blessés (dont un avec des brûlures au second degré) qu’on peut parler d’une quasi-guerre civile, voyons ! Une manifestation en France (antifasciste de surcroît), c’est au minimum une dizaine de blessés dans les rangs des forces de l’ordre, du mobilier urbain détruit et, souvent, l’une ou l’autre voiture incendiée. Sans cela (et l’odeur caractéristique de merguez ou de gaz lacrymogènes), c’est une manifestation ratée ou, pire encore, une manifestation de conservateurs de droite qui viennent avec des poussettes et qu’il faut bien vite renvoyer dans les poubelles de l’Histoire.

Il n’est donc pas étonnant qu’à la suite des remarques de Fillon et ainsi apostrophé, Bernie Les Bons Tuyaux Cazeneuve, le premier ministre, se soit ému des prises de positions pour le moins contrastées du candidat à la présidentielle. Il a d’ailleurs rappelé que, je cite, « employer le terme de ‘quasi-guerre civile’ quand on est un responsable politique éminent, et qu’on sait quel est le niveau de mobilisation des forces de sécurité dans notre pays, ça n’est tout simplement pas responsable », ce qui est du plus haut comique puisqu’il rappelle à tous ceux qui en doutaient encore que le pays est en alerte Vigipirate cramoisie, en état d’urgence et le doigt sur la détente… Ce qui n’empêche en rien à des manifestations de dégénérer complètement au milieu d’une ville.

Dès lors, difficile de donner tort à Fillon lorsqu’il rappelle le sens initial du mot responsabilité, qui impliquerait par exemple que le ministre de l’Intérieur prenne les siennes qui consistent normalement à faire régner l’ordre dans le pays. Ordre qu’on est en peine de constater lorsqu’on voit se multiplier les émeutes en région parisienne ou les débordements, ici à Nantes.

De cet échange qui mêle une bonne dose d’énervement à une saine quantité de facepalms consternés, on peut retenir que les politiciens en charge du pouvoir régalien sont, une fois encore, en dessous de tout. La France n’est plus, depuis un moment, un État de droit. Elle ne doit le calme relatif qui règne dans ses villes qu’à l’habitude fermement ancrée dans les mœurs de la majorité des citoyens qui restent, malgré tout, honnêtes et, surtout, au plus élémentaire calcul du rapport coût/bénéfice qui leur montre qu’actuellement, il est encore peu rentable de tout casser lorsqu’on n’est pas du bon bord.

La passe d’arme entre candidats et ministres en fonction ne laisse guère de doute : certains ont effectivement compris que tout pouvait, un jour, basculer. Cependant, je ne parierai pas un centime sur la capacité des premiers à faire mieux que les seconds s’ils parviennent au pouvoir : là encore, l’habitude de l’apathie et le rapport coût/bénéfice extrêmement défavorable à la remise en ordre du pays indiquent que tout devrait continuer comme avant.

Ce pays est foutu.

Commentaires250

  1. Aristarkke

    Je vous rassure, Mgr, la gentille police n’ oublie pas de verbaliser les vilains (futurs) retraités et qui osent rouler en AX GT… Pas de stigmatisation des Clio, donc…

  2. Le Gnôme

    Je n’ose même pas penser ce que ce serait si les forces de sécurité n’étaient pas hautement mobilisées.

    Il y a de l’avenir pour les vitriers dans ce pays, c’est peut être ça la relance de l’activité.

    1. Lafayette

      Le pire serait qu elle soit élue, dans ce cas là ce ne serait plus localisé à une ville. l’état d urgence et les polices franquistes seraient de retour.

      mais bon le fion national l’a bien profond.

        1. Lafayette

          le probleme c est que la presidence c est l art de dire sans rien faire. donc laisse la repasser encore quelques fois elle finira par lasser les pompes des autres.

      1. Lark on the Wing

        Calvin, tu ne connais pas l’histoire classique du petit Hollandais et de la digue ? suffit de mettre ton doigt !

        « Le petit héros de Haarlem. »

        « Il y a bien des années, vivait à Haarlem un petit garçon aux cheveux d’or, du meilleur naturel. Son père était éclusier, c’est-à-dire qu’il était chargé d’ouvrir et de fermer les écluses placées à intervalles égaux à l’entrée des canaux, pour régler la quantité d’eau qu’on doit y laisser pénétrer. Les petits enfants eux-mêmes savent en Hollande que ce n’est qu’à force de surveillance, de soins constants et d’exactitude qu’on empêche l’Océan et les rivières d’accabler le pays, et qu’un seul instant de négligence de la part de l’éclusier, dans l’accomplissement de son devoir, peut causer la ruine et la mort de tous. »

    1. Peste et coryza

      Oh arrêtez, Montaigu est un coin sympa, j’y travaille !

      Quant à Nantes, la faune antifa/punk à chien y est très bien installée… chez normal, le doux climat breton aide à leur installation, et ils savent qu’ils trouvent des politiciens compatissants, et des étudiants et lycéens écervelés à recruter.

  3. Royaumont

    En forme, le taulier ces temps-ci ! On s’attendait à ce que l’actualité l’inspire (ou l’exaspère, c’est selon), et c’est le cas.
    Il est vrai que des batailles de rue en plein état d’urgence, c’est un rien ridicule. Et la réponse des bouffons du gouvernement ne l’est pas moins. Cela dit, ça nous apprend une chose : il y aurait actuellement un gouvernement en France.

  4. tabbehim

    quand je disais qu’il faut faire le plein de pop corn 🙂
    j’espère que les vilains fascistes pas autorisés ont remboursés les dégâts dont ils sont indirectement responsable !
    Sans oublier les soins psychologiques pour ces pauvres fascistes anti-antifascistes d’avoir du lutter contre les fascistes méchants !

    bah, on est en plein délire en france ^^
    vivement le prochain épisode !

        1. tabbehim

          un marché prometteur, mais pas vers la france (pour eux, ça sera de la vaseline) excepté les limitrophes à la suisse qui s’y enfuiront s’ils ont un boulot là bas ^^ mais plus pour tout les pays limitrophes et non intégré à l’UE 😀
          Les autres pays membre de la zone euro doivent, eux, serrer les fesses à l’idée que la france s’effondre en entrainant l’euro avec elle 🙂

          ahhh, quel bonheur de voir que les parties les plus communistes de ce pays représente plus de la moitié des électeurs 🙂

    1. Calvin

      Le FN, par l’organisation d’un meeting à Nantes est effectivement responsable de la montée d’urticaire et de la réaction saine quoique agitée de la population insoumise à l’ultranazilibéralimse.
      En tant que casseur originel, il devra payer.
      Non mais.

  5. Bonsaï

    Quelle verve, quel brio, quel style…
    Un excellent moment, merci cher H16 !
    Je me permets par ailleurs de signaler une petite coquille vers la fin du texte :
    « et, surtout, à le plus élémentaire calcul ».

    1. Lark on the Wing

      Lady B, vous êtes cruelle : il fallait laisser à Harry son petit plaisir du matin… à nos âges, il en reste si peu, et le côté rituel est d’importance !!!

      1. sam player

        Harry ne risquait pas de la relever celle-là….
        C’est un aristarkisme et j’y ai plutôt vu un clin d’oeil 😉 à destination de le ancêtre

          1. Bonsaï

            Nous vous encerclerons en votre donjon, Messire Gamme Auvert et moi-même… bien obligé vous serez alors de nous servir quelque raclette ou fondue arrosée d’un nectar tiré de votre cave !

        1. Lark on the Wing

          Que vas-tu imaginer là ?

          C’est, au contraire, une pure Défense et Illustration de la Grande Vision Starkienne touchant la réforme du français…. On sent bien que la Réaction Hélvétique Romande, ne pouvant s’opposer rationnellement au Grévisse barbu, en est réduite aux chafouines personnalités et aux moqueries gratuites.

          Il est peut-être temps, maintenant, de vitrifier Genève….

    2. Aristarkke

      Lady B, l’ urgence d’ une consultation chez l’ oculiste augmente de jour en jour pour lui permettre d’entretenir son violon d’ Ingres de charpenterie en vous retirant la poutre vous empêchant manifestement d’ avoir lu que je n’appliquais cette règle qu’ au seul bénéfice des noms propres de personnes ou de lieux.
      Je souffrirai de vous lire vous gausser de moi à condition de ne rien déformer dans mes propos…

        1. Pat

          Il y a longtemps que c’est la plus grosse minorité du moment qui décroche la timbale, et les quasi-citoyens, qu’ils votent ou non, n’y peuvent rien. Il suffit de regarder les résultats des premiers tours.

        2. Aristarkke

          une quasi-majorité de quasi-citoyens.
          Vious arrivez encore à en déceler de ces spécimens, littéralement d’une espèce en voie de disparition???
          Même les sondeurs les plus diligents et orientés soces n’en remontent plus guère des bas-fonds de l’électorat…

        3. bibi

          Quasi-majorité de quasi-citoyens fait double référence :
          1) Mollande a été élu avec une minorité des votants que l’on ne peut plus appeler citoyens tant la France n’est pas un état de droit.
          2) Au colossal nombre de voix obtenues par moi-je candide à la présidence de la république, parmi les électeurs français de papiers qui ont tous les droits et aucun devoir.

        1. bibi

          De moins en moins il suffit de voir les taux de participations aux élections, en revanche le citoyen français qui vote encore pour LRPS c’est un quasi dévot.

    1. bibi

      Le locataire de la place beau veau est actuellement indisponible, il est exposé hors concours au salon de l’agriculture.
      Il se reconnait assez facilement c’est le seul veau qui ne tête pas du lait, mais de l’argent public.

      1. Lark on the Wing

        Tout le monde est en verve ce matin !

        Il est vrai que ce garçon, on imagine bien sa tête sur une assiette, avec une tomate dans la bouche…. aurait plu à Chirac, du temps où celui-ci était encore compos mentis….

    2. Pat

      C’est quand même lui qui a dit, à l’époque où des dizaines de migrants envahissaient le site d’Eurotunnel chaque nuit, qu’Eurotunnel devait prendre ses responsabilités vis-à-vis des migrants, alors qu’il était lui-même ministre de l’intérieur et donc 100% responsable (et coupable) de la situation.

      1. Gosseyn

        Erreur, la doxa est  »responsable mais non coupable ».
        Sous-entendu  »non responsable ».
        Traduire  »irresponsable ».
        Positionner politiquement  »socialiste » (au sens large du terme).

      2. Aristarkke

        Normal : Un soce pur beurre ne peut tout de même pas laisser des malotrus s’inviter dans le pays, sans que les autotochnes ne soient tenus de fournir à leurs entiers frais nourriture, couvert, abri et autres délicatessen
        Charité bien ordonnée toussa

        1. channy

          Un Soce Grancais vous voulez dire? car les Soces en Asie ils ne sont pas vraiment fan des theories socialistes occidentales sur le vivre ensemble..et la populasse locale encore moins..souvent d ailleurs elles le fait savoir de facon tres demonstratives

  6. Cyril45

    Ah bon, en guerre contre le fascisme ? Donc le camp du bien, nécessairement du côté gauche de l’échiquier politique c’est à dire des forces de progrès (on ne rit pas SVP), est en lutte contre lui-même. Car le fascisme comme le nazisme sont bien de gauche, car issus de partis socialistes.
    Pardon, je n’ai rien compris ? Désolé, je rentre dans le rang !

    1. Pat

      Le communisme n’est rien d’autre qu’un fascisme de gauche. Le pire même des fascismes puisqu’il a fait une centaine de millions de victimes, a sévi des dizaines d’années (et continue), avec en plus la bénédiction de notre « intelligentsia », dont certains se pavanent encore dans les media.
      Il est d’ailleurs curieux que le fameux « devoir de mémoire » ne s’applique pas à ces crimes et criminels, et leurs apologistes français.

      1. Stef

        Si le fascisme est historiquement de gauche, alors les anti-fa sont des extrémistes de droite ! ça va en faire du monde qui vote Marine à Nantes…

  7. cretinusalpestris

    On notera également l’excellente prestation de Bruno Le Roux, ministre de l’Intérieur, qui n’hésite pas à se rendre là où sa présence est indispensable: à la cérémonie des Césars.

    C’est un symbole fort, j’ai envie de d’dire.

      1. MadeInCH

        Le Club Dorothée qui reçois un club d’Or.
        Le PS suisse qui reçois un prix de je-ne-sais-pû-kwa…
        L’autocongratulation onanistique à recirculation fermée.

        1. cretinusalpestris

          Qu’ils apprécient de se tripoter la distinction, soit, chacun ses vices.

          Le problème est que c’est, encore et toujours, avec l’argent du contribuable.

    1. Gérard

      La cérémonie des Césars c’est vachement important d’y être ! Sinon, comment mobiliser le show-biz pour la défense des « valeurs de la république » et contre le retour des « heures les plus sombres de notre histoire ». Le fascisme est là, à nos portes, et vous pouvez imaginer que le quasi-ministre de l’intérieur ne fasse rien contre ?

      1. cretinusalpestris

        Toutafé. Parce qu’en France :

        Les artistes font le job des politiques qui font le job des médias qui font le job des juges qui font le job des artistes.

      2. Loki dort

        Que le FN arrive à l’Elysée, ils n’attendent que ça pour justifier une coalition gauchiste s’installant arbitrairement au pouvoir. Contre l’empire du mal, tout est permis, et tout est en place pour étouffer toute velléité d’opposition. Ca va bien se passer!

        1. Lark on the Wing

          Avec un bon « senatus consultum de re publica defendenda » on fait n’importe quoi, dans la légalité…. surtout quand on émarge au Kamdubien…

          Je ne sais pas si vous l’avez remarqué, mais l’Etat d’Urgence s’étend jusqu’au 15 juillet….

          1. Loki dort

            Oh, je suis sûr qu’un léger attentat sera permis juste à temps pour justifier de prolonger encore une fois l’état d’urgence. Voire même de l’inscrire dans la loi. Fastoche. Aucun problème.

            1. Chat de Nuit

              Heureusement que nous sommes en état d’urgence! On ne peut que s’imaginer l’ampleur des manifestations à Nantes, si nous n’y avions pas été… la France serait en feu et à sang….

  8. Nana

    Les articles d’hier et d’aujourd’hui sont de véritables pépites. Il n’a jamais été aussi amusant de regarder ce pays s’effondrer. Merci H16!

  9. Lark on the Wing

    Pendant la Bauernkrieg (la Guerre des Paysans) jacquerie qui désola l’Allemagne vers 1525, outre des clercs comme Thomas Münzer, plusieurs chevaliers nobles prirent la défense de leurs pauvres sujets.

    Parmi eux, Goetz von Berlichingen et Florian Geyer, dont les noms furent donnés à deux divisions SS du III° Reich….

    Est-ce que cela étonne ?

    1. Le Gnôme

      Bah, la France ressemble plus à Münster des années 1535 avec François Hollande dans le rôle de Jean de Leyde, où sa cour ne manquait de rien pendant que les autres mouraient de faim. Même que ce bon Jean avait établi la polygamie, ce qui est en cours de nos jours.

      1. Lark on the Wing

        Bon… tout ça, c’est des histoires qui ont de la Bouteille… j’aime bien aussi, à défaut des Noces, les Hémisphères de Magdebourg….

  10. Maruška

    Excellent article, tout est dit, rien à retirer ni à ajouter.
    Je commence à croire cependant (éternelle optimiste/naïve que je suis), que les journalistes et la classe jacassante en général arrivent à enfumer de moins en moins de gens avec leur discours à sens unique… Je me trompe peut-être, ne vivant plus en France depuis une dizaine d’années maintenant.
    En tout cas merci pour ces articles quotidiens!

        1. Mmmh

          (ce n’est pas un sondage, mais une prévision basée sur une étude des tendances sur internet par agrégat de réseaux sociaux ; l’algo a correctement prédit Brexit et Trump).

          1. Adolfo Ramirez Jr

            Le coup classique. On publie le sondage qui place son candidat en 1ere/2eme place et on en fait grand tapage en espérant que ça incite les gens à le rejoindre.
            Mais la méthode Coué n’a aucune existence mathématique.
            Sinon, l’autre méthode consiste à favoriser le désordre pour faire passer des électeurs LR au FN. CQFD.

  11. Higgins

    Notons que Nantes est depuis quelque temps la cible régulière et dévastatrice de tous ls abrutis que compte ce pays. Nantes, n’en déplaise au quasi-ministre des affaires étrangères et ancien maire, une ville fasciste par excellence. Les habitants et les commerçants doivent apprécier.

        1. Lark on the Wing

          Osé, Joséphine ?

          Nan, je rigole… et j’aime bien aussi le côté folklorique et primesautier des bateaux à soupapes…

          As-tu lu « Parfaite de Saligny » de Paul Morand ?

          1. Higgins

            Je viens d’en voir le thème ici: https://leslivresdantoine.com/2016/10/30/parfaite-de-saligny-paul-morand-1958/
            En tant que natif du bocage, la période des « guerres de Vendée » m’intéresse vivement. A leurs sujets, je ne saurai que trop recommander les ouvrages de Reynald Secher comme « Le génocide franco-français : La Vendée-Vengé » ou « Vendée : du génocide au mémoricide. Mécanique d’un crime légal contre l’humanité ». Évidemment, le Kandubien s’oppose vigoureusement aux thèses développées dans ces ouvrages avec une mauvaise foi confondante.

                1. Higgins

                  Hélas non. J’ai « Les guerres de Vendée » d’Emile Gabory (Bouquins), « La politique de la Terreur » de Patrice Gueniffey (Fayard)et « La Vendée dans l’Histoire » chez Perrinv entre autres.

                  1. Lark on the Wing

                    Oui, c’est le premier livre de Mémoires que j’ai trouvé (tout récemment), à part les Mémoires de Mme de La RocheJacquelein…. tous les autres sont d’ordre général, comme les trois volumes de JF Chiappe, un volume dépareillé hélas de Crétineau Joly, deux d’Elie Fournier (la Terreur et Turreau, à la suite de la lecture desquels je suis allé aux Lucs) quelques romans (Balzac Perochon, Ragon) et de l’autre côté le sinistre Jean (si peu) Clément Martin…
                    De toute cette période historique, les Vendéens (et les Chouans) sont « mes » héros.

                    1. Higgins

                      La légende dit que lorsque a été tournée, dans la série « Les grandes batailles du passé, le film sur la bataille de Cholet, les réalisateurs n’ont eu aucun problème pour trouver des figurants. Ah si, aucun ne voulait jouer un Bleu. Il a fallu faire appel à l’armée pour cela (Ecole du Génie d’Angers). Et on était en 1973.

            1. cretinusalpestris

              En Suisse, l’information arrive au cerveau le lendemain.

              Je commence seulement à comprendre toute l’envergure de ce quoi dont nous parlons.

          1. cretinusalpestris

            Dommage. Vous devriez essayer.

            Mais avec prudence: les risques de procrastination sont élevés. C’est une victime qui vous le dit.

            1. Higgins

              Comme tout le monde « j’ai des avis sur tout mais j’ai surtout des avis ». Rien qui justifie en tout cas d’inonder le monde entier de mes réflexions, si pertinentes puisent-elles être. Les blogs, c’est différent et encore, je suis très limité dans mes interventions.

  12. René-Pierre Samary

    J’adore les légendes (des photos).
    Tout cela donnerait presque envie de voter pour MLP. Histoire de voir jusqu’où ça pourrait aller. Mais elle n’aura pas besoin de ma voix. A chaque abribus fasciste mis en miette, c’est une centaine de bulletins qui tombent dans son escarcelle.

    1. Pat

      « A chaque abribus fasciste mis en miette, c’est une centaine de bulletins qui tombent dans son escarcelle. » Probablement beaucoup plus d’une centaine, quand des défenseurs d’abribus (comme Monsieur Hache) en publie les photos.
      Cela dit, je me demande si l’abribus pas loin de chez moi est aussi fasciste. Je vais le surveiller de près…

  13. Infraniouzes

    N’oublions pas que nous sommes à l’époque des carnavals dans tous les pays et donc en France. Il est bon pour sa santé de se lâcher un peu. On se déguise (cf. les porteurs de cagoules), on jette des pétards, on crie bien fort bref, quoi de plus naturel ? La preuve que ces manifs sont bon enfant les autorité laissent faire. Tout ça rentrera dans l’ordre jusqu’à la prochaine fois. La France est un pays festif qui roule de fêtes en carnavals, de concerts en salons de toutes sortes, de RTT en jours féries, de fêtes légales en repos bien mérités. On va pas se formaliser pour quelques feux de joie qui sont un entrainement pour la Saint jean ?

  14. Mildred

    D’un autre côté, vous ne pouvez pas nier que les antifas ont été particulièrement gentils avec les bus de militants de MLP, comme l’a fait remarquer un journaliste sur une chaîne télé, puisqu’ils se sont contentés de les recouvrir de peinture, sous-entendu : alors qu’ils auraient pu y mettre le feu ?

    1. Aristarkke

      Et le civisme, qu’en faites-vous ???
      Il faut un minimum de respect de l’état d’urgence.
      Sinon, il pourrait se durcir encore plus (bien qu’il soit déjà cramoisi comme le note notre hôte)…

      1. Mildred

        Serait-il interdit de relever que les révolutionnaires nantais d’aujourd’hui sont beaucoup plus choupinous que leurs copains de 1793-94, qui eux, n’ont pas hésité à noyer dans la Loire, « la grande baignoire nationale », hommes, femmes et enfants par milliers ?

        1. Lark on the Wing

          Mildread : On a évoqué Carrier, un peu plus haut… on pourrait aussi sans doute parler des Hussards « Américains » de la même période, mais plus noirs que bleus….

  15. Lark on the Wing

    « La France est un pays festif qui roule de fêtes en carnavals, de concerts en salons de toutes sortes, de RTT en jours féries, de fêtes légales en repos bien mérités. »

    Scandaleuse intox !!!!

    Terra Nova a proposé de reprendre le calendrier laïque et républicain, savoir 12 mois de 30 jours, chacun divisé en 3 décades, un jour de congé étant accordé à la fin de chaque décade, sous le nom de « Décadi ». Plus de jours fériés autres que les « Sans-Culottides », les cinq derniers jours de l’année, pour ajuster le cycle solaire aux 12 mois rationalisés selon l’Esprit Philosophique.

    Je ne doute pas que tous les Français du Kamdubien, émus de ce retour à la Vraie France des Grands Ancêtres, ne se rallient d’enthousiasme à cette proposition !

    1. Higgins

      Terra Nova ne dépareillerait pas dans les bateaux de Carrier. Au-delà de la plaisanterie facile, c’est un Think-Thank particulièrement malsain tant sur le fond de ses théories que sur la forme qu’elles prennent.

    2. Gérard

      Le moment ou jamais d’introduire, enfin, les fêtes mahométanes dans notre calendrier rénové, en lieu et place des « Sans-Culottides » qui – entre nous soit dit – offensent quelque peu la pudeur, au moment de l’arrivée en force du burkini.

  16. sam player

    h16, même si ce n’était pas ton but, tu amalgames les manifestants qui suivent un mot d’ordre (contre Le Pen) et les groupes (on ne peut plus dire groupuscule à ce niveau) qui se greffent dessus même si les 2èmes sont ici sur ce sujet presque consubstantiels aux premiers.

    Perso je reviendrai sur ces premiers (l’idée de base) qui me rappellent les manifestants contre Trump. Ce n’est même pas des contre-manifestations : ils ne défendent rien mais veulent juste défendre aux autres.

    Ca va plus loin que la liberté d’expression, c’est même contre la liberté de penser, de choisir pour soi-même.

    1. Lark on the Wing

      Quand on pense aux Camelots du Roy….

      Mais, pour la plupart : « ce doit être une série télé, non ? Cameloot, vous disez ? »

  17. channy

    Sans rapport, mais je tenais a vous donner des nouvelles de l inenarrable President Philippin Roberto Duterte,
    Bon pour Roberto les occidentaux et la drogue sont les deux maux qui font que les Philippines est un pays pauvre
    Apres avoir bien ouvert sa gueule, les generaux philippins lui ont gentillement fait comprendre que non, ils n avaient l intention d arreter de faire joujou avec leurs copains americains
    Restez la drogue, la aussi Roberto a fait fort en donnant un vrai permis de tuer aux policiers philippins connus pour leur integrite, honnetete etc etc…un vrai carnage, plus de 7000 morts en 8 mois…Un certain Pierre yves Rougeyron jamais avare d une connerie quand il parle de l Asie trouvait que l on faisait un mauvais proces d intention a Roberto..bon il y a eu quelques derapages..par exemple le maire d une petite ville qui se fait suicider durant sa garde a vue..Mais bon Roberto etait indefectiblement derriere ses policiers et puis LA bavure est arrivee..avec l enlevement et le meurtre d un citoyen Sud Coreen au siege meme de la brigade anti drogue, Pressions diplomatiques, les militaires qui se fachent et prennent l enquete en main, pour decouvrir que les brigades anti-drogues sont archi corrompus voir carrement a la tete de reseau ..Roberto bafouille, s emmele les pinceaux, veut sauver ses fesses en bon politocard qu il est, en se desolidarisant de ceux qu il a toujours,defendu…Helas les anciens copains policers de Roberto ne sont pas tres content, et voila que l un d eux vient de reveler qu il etait le Sicario attitre de ce brave Roberto quand il etait maire de Davao..avec entre autre meurtre,kidnapping etc etc
    Sacre Roberto, il ne devrait pas oublier que les emmerdes arrivent toujours en escadrille…

      1. channy

        Dans ce cas j attends avec impatience le policier qui viendra nous en apprendre de belles sur les agissements de notre Gros Bolet de Tulles..
        Roberto c est plutot le genre Talonnette 1er hyper enerve dans ses plus belles heures au ministere de l interieur…

  18. Murps

    Je constate que le mobilier urbain et le tram sont censés être fascistes alors que la verdure serait raciste.

    Pourquoi cette discrimination ??
    C’est dégueulasse.

    Vous avez un problème avec la verdure et les transports en commun, vous assimilez les écolos aux racistes et les conducteurs de tram à des nazis.

    Pour le reste, vos propos son séditieux et font le jeu des extrêmes.

    1. Lark on the Wing

      Pour ce qui est des transports en commun, on a déjà cité supra la soirée des Césars en tant que « gang bang culturel en milieu fermé ». Mais vous noterez que le billet querellé, et tous les commentaires, relèvent de l’ignominie la plus nauséabonde, ce qui met en perspective tout le fâchisme nantais, y compris celui des trams et du mobilier urbain….

    2. theo31

      « vous assimilez les écolos aux racistes »

      Si vous avez un doute, demandez donc à un écolo son avis sur l’équipement en télévisions de toutes les maisons en Afrique. Pensez à prendre une bassine avant.

  19. Aristarkke

    Mélusine, ma doulce Mie, le quasi « sans faute » de l’autre jour n’augurait pas d’une ère de chômage pour toi :
    la métropole atlantique : vous voulez énerver les Bretons avec pareil qualificatif ???

    En réalité, Nantes s’est contentéE d’accueillir (on sous-entend la ville, la commune, la municipalité)

    pour les présidentielles,: abus de langage. Seul UN(e) président(e) est élu(e) et ce ne peut donc être que l’élection présidentielle. Suis étonné que Bibi ne vous soit pas déjà tombé sur le râble à cette occasion qui le navre toujours fort

    le premier ministre : normalement, il faudrait des majuscules de révérence devant la fonction mais là, ce serait totalement immérité et j’admets ce mouvement de révolte que je partage.

    1. bibi

      Nantes s’est contenté d’accueillir est tout à fait correct, en effet Nantes étant aussi Chef-lieu de département et de région, utiliser le masculin est parfaitement acceptable.

      Si on parle de la présidentielle en France et des présidentielles aux USA ça n’a rien à voir avec le fait qu’un seul candidat soit élu mais avec le mode de scrutin.
      En France il y a une seule « circonscription » qui est l’ensemble du pays, aux USA il y a 56 circonscriptions (50 états plus DC, ainsi que les 3 districts du Nebraska et les 2 du Maine).

      1. Aristarkke

        Mais comme H16 parle du cas grançais dans cet article, il n’y a qu’une élection présidentielle.
        Vous insistiez, il y a encore peu, pour défendre cette option.

        Aux USA, il n’y en a qu’une aussi en respect strict des textes puisque sont d’abord élus les Grands Electeurs qui éliront ensuite le Président, une fois réunis en assemblée ad hoc.

        C’est par métonymie qu’on y parle d’élections présidentielles puisque élire les Grands Electeurs revient à élire automatiquement le Président en deuxième temps, très peu de Grands Electeurs usant de leur faculté de ne pas être prisonnier de la règle : le vainqueur prend tout (il y a eu encore de la controverse récemment avec Trump.

        Pour Nantes, il a toujours été admis et utilisé que les noms de communes soient classés littérairement au féminin.
        Quand on les personnifie dans la statuaire, c’est toujours au moyen d’une représentation de femme et jamais nue pour le coup (voir les gares de Paris du XIXme, par exemple ou la place de la Concorde où les huit principales villes françaises dont NANTES sont personnifiées en femmes.

        Avant d’être chef-lieu, Nantes est une commune qualité définissant sa caractéristique fondamentale quelque soit sa taille réelle alors que chef-lieu est un titresecondaire qu’elle détient en raison de sa taille démographique, etc…

        Mais avec l’évolution du langage, certaines villes passent au masculin (en fait neutre) quand on parle du Grand Lille ou du Grand Nantes ou quand elles sont censées représenter une entité comme une équipe de foot ou le gouvernement.

        Or, dans le propos de Mgr, c’est abusif de parler de Nantes autrement que pour son aire géographique puisque visiblement ce serait un abus de métonymie de dire que la population qu’elle représente a « accueilli » aimablement le meeting FN à moins bien sûr qu’on « accueille » aimablement aussi un chien dans un jeu de quilles…

        1. bibi

          Aux USA il y a bien des présidentielles, même si on ne regarde qu’au niveau du collège électoral, les élections ont lieu dans la capitale de chaque état et dans le District of Columbia, ce qui fait que 51 élections ont lieu le premier lundi qui suit le deuxième mercredi de décembre.

          Vous écrivez :
          Le Mans est situé dans la Sarthe.
          ou
          Le Mans est située dans la Sarthe.

          1. Aristarkke

            Il y a une élection présidentielle avec quelques candidats inscrits à la compétition dont un remportera le pompon, élu per des électeurs d’ un type particulier répartis entre cinquante et un bureaux de vote

            1. bibi

              Ce ne sont pas 51 bureaux de votes mais 51 circonscriptions avec des modes de scrutins différents, et des candidats différents, et des désignations du collège électoral différent et des obligations différentes pour les grands électeurs.
              Si il n’y a pas les mêmes candidats en Californie qu’en Alaska comment cela peut-il être la même élection?
              Si le mode de désignation des grands électeurs n’est pas le même au Texas qu’au Nebraska cela peut-il être la même élection?
              Si les grands électeurs n’ont pas les mêmes obligations selon les états cela peut-il être la même élection?

              1. Aristarkke

                Je vois que l’on me chipote…
                Bien.
                Discutons :
                Pour être candidat au poste de Président ou vice président, les conditions personnelles à remplir sont :
                a/ âge d’au moins 35 ans
                b/ être né sur le territoire US
                c/ y avoir vécu au moins quatorze ans
                d/ renoncer à faire plus de deux mandats de quatre ans (consécutifs)

                Chaque candidat doit se déclarer officiellement dans suffisamment d’états pour être élu car, curieusement, il ne lui faut pas, en théorie, se déclarer candidat dans tous les états.
                Il se trouve donc des postulants qui ne s’inscrivent que dans un ou quelques états et qui n’ont évidemment aucune chance de réunir par principe, le nombre minimal de Grands Electeurs (GE).
                Le plus souvent, c’est pour négocier ultérieurement un poste avantageux contre le ralliement.
                Parler de ces micro-candidats comme de postulants présidentiels « modèle normal » est à l’évidence un énorme abus de langage.
                Même s’ils se présentent dans quelques états au mois de novembre comme « candidats indépendants »

                Je passe sur la question de l’homologation par les partis politiques (qui financeront les campagnes) qui écrème, au moins en partie, les candidats peu sérieux quant à leurs chances électorales.

                Je passe sur les élections dites primaires qui vont surtout servir à élire les délégués des partis qui iront à la convention nationale de chaque parti, désigner finalement le champion qui se présentera ainsi que son vice-président, le fameux ticket.
                Depuis le 20me siécle, ces délégués ne sont plus (sauf exception…) libres de leur choix mais mandatés pour voter expressément pour le candidat qu’ils auront soutenu officiellement durant les primaires ou celui en faveur de qui leur poulain se sera désisté s’il abandonne la course dans l’intervalle.

                Dans la pratique, la convention n’est plus qu’un happening puisque le candidat qui sera soutenu est connu bien avant.

                A partir de ces conventions de partis où les candidats officiels sont définitivement choisis et intrônisés comme tels, la campagne électorale débute pour l’élection directe des GE (évidemment porteurs de l’enseigne de leur champion), ces GE étant en nombre fixe pour chaque état et représentant donc dans les faits, un nombre variable d’électeurs inscrits et votants/ unité GE

                Le mardi qui suit le premier lundi de novembre, les Américains s’expriment indirectement pour leur candidat final en élisant directement leurs GE et les comptes sont faits ensuite sur la base que le gagnant dans chaque état, bloque à son profit la totalité des GE, quoi qu’ils pensent personnellement (il y en a deux où cette règle « winner takes all » est adoucie mais 2/51…

                La véritable élection est donc une élection présidentielle (d’un ticket de deux) qui a lieu début novembre puisque la liste des candidats ultimes est figée à cette date, sa particularité étant qu’elle a deux niveaux dont le deuxième reste incertain en raison des swing states, traditionnellement « indécis » + ceux qui cassent la baraque comme le Wisconsin, vexé d’avoir été boudé par Hillary qui se le pensait indéfectiblement acquis.
                Puis les GE se réunissent officiellement pour leur vote en tant que mandataires de la décision de novembre, etc…

                OK, je suis passé sans m’attarder sur les variations des lois électorales dans chacun des états qui sont dûes à l’histoire des USA, dans les faits une Fédération, notamment du fait qu’ils se sont constitués par agrégation d’entités à des dates et périodes différentes. Cela ne change rien au principe général de cette désignation qui a été conçue pour que tous les Etats aient voix au chapitre (au moins théoriquement) sans que les petits doivent subir eternellement la loi des mastodontes..

            2. Aristarkke

              Si le mode de désignation des grands électeurs n’est pas le même au Texas qu’au Nebraska cela peut-il être la même élection?
              Si les grands électeurs n’ont pas les mêmes obligations selon les états cela peut-il être la même élection?

              Clairement oui puisque

              c’est une régle du jeu connue dès le départ de la compétition quadriennale ,

              puisque les règles anglo-saxonnes en provenance de la GB sont toujours remplies de subtilités évitant l’écrasement du perdant / gagnant (au moins théoriquement)

              puisqu’elle résulte de l’histoire des USA

              puisqu’elle aboutit à l’élection de GE qui auront les mêmes prérogatives au final

              puisqu’elle n’a jamais été (sauf vraiment à la marge pour adaptation aux « nouveaux venus » (nouveaux depuis longtemps… 😉 ) remise en cause fondamentalement

              puisque les candidats réels (sérieux quant à leurs chances de décrocher le jackpot) sont les mêmes pour tous les Etats

              accessoirement, qu’il ferait beau voir qu’avec notre multitude de régimes ntervenus face à leur Constitution d’un quart de millénaire, nous soyons en position de leur donner de judicieux conseils…

    2. René-Pierre Samary

      Le masculin et le féminin ne sont pas interchangeables, et ton choix entre « un président est élu » et « une présidente est élue » heurte mes chastes oreilles égalitaires. Un président est forcément du masculin, même si c’est une femme. Ensemble, luttons contre l’insidieuse féminisation des fonctions !

      1. Aristarkke

        Pour ce qui est de la féminisation du titre de Président, le débat fait rage.
        L’AF soutient en effet que d’une part, présidente ne serait admis que pour qualifier l’épouse du Président et que d’autre part, lorsqu’une femme exerce la fonction de Président, on doit lui donner du Madame le Président.
        Mais lorsqu’on parle de politique et pour raccourcir, c’est bien le terme Présidente qui est employé quand une femme tient cette fonction puisque les hommes politiques, y compris les femmes ont décidé qu’en ce qui les concernait, ils optaient pour l’adaptation du titre au sexe du titulaire, donc pour la féminisation selon besoin…

        1. René-Pierre Samary

          « quand une femme tient cette fonction ». Oui, une fois élue. Mais avant, on n’élit pas le (la) président(e). On élit le président qui, s’il s’avère qu’il est du genre 1, sera LA présidentE.
          Question : et s’il s’agit d’un transgenre… hein ? hein ?

            1. bibi

              Peut-être que certains lui donnerons du Madame La Présidente si il est du genre 1, mais il n’en reste pas moins que sur tous les documents figurera LE Président de la République tout comme figurait LE Premier Ministre et non l’horrible la première ministre quand Edith Cresson le fut, car la constitution est fort claire:
              Article 13.
              Le Président de la République signe les ordonnances et les décrets délibérés en conseil des ministres.

              Si c’est trans né homme devenu femme cela sera-t’il Madame Le présidentE de la république?

              1. Lark on the Wing

                Pendant que Mehmet II assiégeait Constantinople…. vintage 1453, hein, M. Stark?… la fièvre obsidionale conduisait à de curieux débats…

  20. nemrod

    Nous sommes au point de basculement.
    Pas mal de gens sont en train de tout perdre et peuvent en venir aux pires extrémités…et pas ceux qui font la une tous les jours; des plus humbles, discrets mais non moins dangereux quand leur glacis de bonness manière et d’éducation va céder.
    Et comme leur liberté est un lointain souvenir…hein !

    L’esclave n’a pas peur du cachot.

    1. Lark on the Wing

      Je pense souvent, en référence à la situation anarchique actuelle, et à propos des grandes émeutes de 1992 à LA, à la réaction de ces petits boutiquiers coréens, qui, lorsque les émeutiers s’en prirent à leurs vitrines, sortirent des armes qui n’avaient rien de factice… et se mirent à arroser la racaille… libéralement…

      Conformément aux caricatures classiques, ils étaient heureusement tlès tlès mauvais tileuls, et leur tableau de chasse fut maigre, mais les émeutiers partirent vite voir ailleurs si d’autres boutiques étaient plus… accessibles.

      J’ai vu très récemment, ne sais plus où, la réaction d’une commerçante chinoise à Paris après la mise à sac de sa boutique. Hystérique, la dame et je ne doute pas que si elle avait eu une arme…

      Un jour ou l’autre, ça va arriver !

      1. channy

        En meme temps les Coreens n ont pas ete pris pour cible par hasard, voir l affaire Latasha harlins, de plus il y avait un vif ressentiment contre les Coreens qui rachetaient ces business autrefois l apanage des afro-americain
        En 1996 j avais passe une nuit a Gardena…le soir on entendait les balles siffler…

  21. Pencilivy

    Et comme Churchill le disait déjà : « les fascites de demain s’appeleront eux-mêmes antifascistes ».
    Décidément, je ne sais pas si les opposants à Marine Le Pen n’ont pas envie de la voir gagner tellement ils font tout pour contribuer à la faire grimper. Même Régis de Castelneau (pourtant pas estampillé facho-libéral) a fait une analyse similaire http://www.vududroit.com/2017/02/plus-de-frein-pas-dairbag-accelerateur-coince-a-fond-vers-le-mur/

      1. Aristarkke

        Son blog sur Causeur est dans la même veine.
        Mais tu as raison : quand on voit comment l’Etat Grançais s’assoit sur ses propres législations pour faire rentrer à toutes forces le pognon des radars, il ne faut pas s’étonner des dérives en cours.
        Il fut une époque où la chienlit était extérieure à l’appareil d’état…
        Maintenant, elle est au coeur de celui-ci et il faudrait s’étonner que tout sombre dans le caniveau…

    1. Royaumont

      Offrir à Marine le Pen la posture de la victime qui par sa résistance défend les libertés publiques, c’est très fort… Cela permettra peut-être à la créature de Rothschild de se retrouver à l’Elysée, mais avec quelle autorité, quelle crédibilité ? Tout est en place pour que le prochain quinquennat soit pire que celui qui se termine.

      1. bibi

        Auriez-vous désiré que pour donner la réplique aux sauvageons, que les bâtons de la police fistent à bouts ronds pour que ça fasse moins mal quand ils les prennent dans le fion.

  22. tabbehim

    Semi hors sujet (quoique)

    Quand je vois dans mon entourage professionnel des gens dit « informés » (CSP / CSP+) et suivant les actualités via les chaînes « d’information » continue, qu’ils disent que c’est normal que des cars fn soient vandalisés et que des militants se fassent tabasser, je me dis que c’est beau la démocratie selon les socialaud ^^
    Ils arguent que les électeurs FN sont de toutes façon trop limité pour comprendre le moindre raisonnement censé, et que le mieux est de les empêcher de s’exprimer pour éviter que d’autres abrutis qui auraient aussi le droit de vote se laisse convaincre…..
    Oui, selon eux, le droit de vote, c’est bien que si tu votes pour le bon camps ^^

    La démocratie selon des pseudo pédago se sentant supérieur du fait de leur status et, de fait, détenant la vérité, est juste magique !
    Le fascisme pédago gogo est bien ingurgité, j’ai hâte de voir les dégâts que ça va causer !

    1. Higgins

      Le formatage est impressionnant. L’EN a bien travaillé. Il devient quasiment impossible de faire appel à la raison lors d’une discussion. L’esprit d’analyse a totalement disparu. C’est pour cela que les réactions des journalopes et de tous les moutons de Panurge qui les accompagnent sont si violentes.

      1. Maruška

        +1
        J’étais au lycée en 2002 et j’ai activement participé aux blocages des collèges et lycées contre la bête IMMONDEU pour le 2ème tour des élections présidentielles de cette année-là… arf je me rappelle encore le manque de réflexion qu’on avait tous à l’époque, on était persuadés d’avoir raison et que le FN devait être anéanti, que les sympathisants n’avaient même pas le droit de parole. Certains profs nous encourageaient d’ailleurs vivement.
        Heureusement, j’ai évolué et j’espère que d’autres moutons de l’époque aussi…

        1. tabbehim

          Heureusement, j’ai évolué et j’espère que d’autres moutons de l’époque aussi…

          Non, très très peu ont évolué.
          Beaucoup se rappel de « la patrie en danger » et du risque de nazisme en france….
          Si lepen père était assez peu recommandable, ils sont encore coincé à cette image d’époque…..
          en gros, l’EN a bien fait son travaux, et aujourd’hui, les enfants se font tellement laver le cerveau que ça en devient indécent 🙂

          Franchement ^^ CPEF et faites péter les pop corns ^^

          1. Maruška

            Ouais vous avez peut être raison sur le pourcentage de gens qui ont évolué depuis… (je ne vis plus en France)
            En tout cas je suis tout à fait d’accord sur l’implication de l’EN là-dedans.
            Je me rappelle encore lorsque je  »commençai » tout juste à acquérir l’esprit critique (pure curiosité personnelle) et découvrais le libéralisme, j’essayais d’élever le débat politique avec des copains, on me répondait systématiquement pour clore la discussion que  »j’étais de drouate »… donc oui, CPEF.

        2. René-Pierre Samary

          En 2002, ma fille cadette – dont j’étais séparé – a été emmenée manifester contre le FHaine. Elle avait neuf ans.
          Je me souviens de son air horrifié, plus tard, quand elle a su qu’il m’était arrivé de voter pour JMLP. On a discuté. Je pense qu’elle a évolué, comme vous. Évolué, au moins jusqu’à penser qu’être pour ou contre le FN est une question d’opinion, et non un article de foi, comme pour ces salauds de profs qui endoctrinent leurs élèves, au nom de la nouvelle religion de l’antiracisme (dont on sait ce qu’elle est en fait).

        3. Peste et coryza

          +1
          Rien l’élection de Trump.
          Je récupère des élèves consternés… bien sur, provoc oblige, j’affirme être pour Trump.
          Questions, petit débat, juste pour comprendre qu’ils sont pour Hillary… car c’est ce qu’ils ont vu à la TV.
          Merci les prestituées.

          Aucune analyse, rien… je pourrais faire un cours d’égyptologie avec « Stargate SG1 » ou « la révélation des pyramides » qu’ils n’y verraient que du feu.

      2. Lark on the Wing

        L’inconscient collectif de ces pauvres gens est resté bloqué aux années 1930, No Pasaran, la Pasionaria, la défense de Madrid, les Brigades Internationales…

        Le seul terme d’Antifas en est la preuve : il s’agit d’un mot frappé à l’époque du Komintern, que j’ai trouvé pour la première fois dans les souvenirs (circa 1950) de captivité du pilote allemand Assi Hahn, qui le mentionne comme datant d’avant guerre.

        1. Higgins

          Ils feraient bien de lire les écrits d’Orwell sur sa guerre d’Espagne pour ouvrir un peu les yeux. Le sort réservé aux anarchistes du POUM par les communistes est resté gravé dans l’Histoire.

          1. Lark on the Wing

            Orwell…. « Homage to Catalonia »… il avait choisi le mauvais côté, mais il était tellement honnête qu’on ne pouvait lui en vouloir… il l’a payé d’une balle dans la gorge, d’ailleurs, et il a remboursé sa dette à la civilisation en écrivant ce livre et ceux qui suivirent…

            1. Lark on the Wing

              Dans ce même ordre d’idée, je recherche la photo de Marty « le Boucher d’Albacete » assis sur un tas de cadavres, avec son C96 tenu négligemment à bout de bras.

              Impossible de la localiser : une idée, quelqu’un?

    2. MadeInCH

      http://www.fdesouche.com/827603-arlette-chabot-peur-que-la-trumpisation-du-discours-politique-setende-au-dela-du-fn
      .
      En gros, la Trumpisation, c’est lorsque des politiciens se mettent à parler directement au gens sans passer par les journalistes. Du genre de Trump, qui parle par Twitter, et qui ne se présente pas au « dîner des représentants ».
      « et puis on s’adresse directement aux électeurs et aux citoyens sur les réseaux sociaux sans intermédiaire en se disant que finalement, le message sera meilleur. »

    3. Royaumont

      +1.
      Il n’y a pas longtemps, j’ai réussi à remettre en cause dans la discussion au café à la fois le bien fondé du RCA et l’assertion selon laquelle Trump est un débile, ignare et malade mental (sa volonté d’envoyer aux orties l’accord de Paris de la COP 21 passe mal…).
      Tirer sur deux vaches sacrées de gauche le même jour, j’ai failli être ostracisé…

      1. Val

        well done Royaumont !
        Les français sont en train de tomber les peaux de bananes qui obscurcissaient leur vision, ceci dit loin de moi la volonté de minimiser ton exploit 😉

    4. Kazar

      En tant que quasi seul militant et même ex adhérent assumé du FN sur ce blog, je suis bien placé pour confirmer que la plupart des opposants du FN sont persuadés que les électeurs du Front sont des pochtrons analphabètes, intellectuellement limité et autres joyeusetés du même genre. Perso, ça ne me dérange pas car ils méconnaissent gravement leur ennemi (oui, ce sont mes ennemis car ils détestent la France, je suppose donc que pour eux, le FN est l’ennemi), ce qui donne un avantage certain au FN.

      Même si j’ai pris mes distances avec ce parti compte tenu des orientations économiques gauchisantes, je dois dire que je vais quand même voter FN pour plusieurs raisons :

      – le Front est le seul parti qui tentera vraiment de limiter l’immigration ;
      – le seul fait de voir à quel point les antifas et autres gauchiasses sont énervés et prêt à en découdre me laisse à penser que si Marine est élue, ils vont foutre un bordel pas possible, négligeant le retour de bâton plus que probable avec un changement de dirigeant et un FN qui risque fort de donner aux forces de l’ordre des consignes un tantinet plus répressives et efficaces ;
      – le chiffon rouge de la ruine en cas de sortie de l’euro est une vaste blague : nous sommes déjà ruinés (quand on emprunte sur 50 ans en faisant supporter aux générations futures cette dette, c’est même criminel), mais surtout, qui peut être assez bête pour penser que l’euro survivrait à son abandon par la France ? L’euro unirait l’Allemagne et la Grèce ? Mwouarf !!!

      Alors plutôt qu’un Macron qui n’a jamais vu l’art français, estime que la colonisation était un crime contre l’humanité, et est soutenu par Bergé (j’ai vomi), autant une Marine qui crèvera l’abcès une bonne fois pour toutes : les banlieues vont se déchainer, on va remettre de l’ordre dans tout ça en lâchant les flics, et on verra bien.

      Le tout est de se préparer au cas où.

      1. zelectron

        OK ! et puis élire des députés* du centre (pour ce qu’il en reste) ou de droite modérée (si tant est qu’elle le soit) avec pour résultat moins d’une demi-douzaine de députés FN au Palais Bourbon = référendum de désaveu de TOUTE la classe politique 😀
        *nota bene : candidats tous neufs (n’ayant jamais été élus)

      2. Pat

        « on va remettre de l’ordre dans tout ça en lâchant les flics ». Je crains que ça ne suffise pas. Le « au cas où » risque de faire très mal (une vraie guerre civile), mais peut-être est-ce la seule issue possible… CPEF

  23. lxy

    On peut constater que le totalité de la classe médiatique et une bonne partie de la classe politique a une vision manichéenne de la société et de la politique, inspirée directement de l’idéologie totalitaire. Selon celle-ci il y a d’un côté des dominés (asservis, exploités, méprisés, colonisés,etc) et de l’autre des dominants…On ne discute pas, on ne pactise pas, on ne débat pas avec ces ennemis méprisables, on les combat même physiquement si possible.
    Dans leur cerveau formatté le dominant est par définition le Français blanc habitant les beaux quartiers et souvent blond et catholique dont Marine Le Pen et François Fillon sont les représentants emblématiques. Il ne s’agit plus, comme dans les pays civilisés qui n’ont pas été imprégnés par la vulgate totalitaire, de proposer aux électeurs plusieurs projets politiques alternatifs, à charge pour eux de choisir, Il s’agit seulement de faire mordre la poussière (et plus si besoin est) à la classe (considérée comme ) dominante. Les idéologies et les régimes totalitaires ont tous fonctionné selon le même schéma avec les conséquences que l’on sait pour ceux qui n’étaient pas du bon côté. Le régime de la Vème a d’une certaine façon institutionnalisé en France le manichéisme politique. Dans ce contexte les journalistes ne sont plus des observateurs objectifs, mais des combattants du Camp du Bien (hein t’as vu ce que lui ai mis à la Marine quand elle venue à mon micro…)

    1. Royaumont

      La classe dominante, capitalistes de connivence et haute administration s’en tire bien, merci pour elle.
      L’acharnement contre le « français blanc catholique » n’est pas anodin, il représente en effet un des rare contre-pouvoir à la caste dominante. De ce fait, son affaiblissement n’est pas une bonne nouvelle pour le peuple en général : en participant à l’acharnement contre l’ennemi désigné, il renforce le pouvoir qui s’exerce sur lui, et travaille à son propre asservissement.

    2. kekoresin

      Et on continue de financer tout le bordel. Double péné pour ceux que l’état peut tondre. D’un côté ils financent les salopards de politiques via les impôts, les taxes et les amendes, et de l’autre ils payent les dégâts de ce qu’ils ont déjà payé. Tous ces petits résidus de capote fragiles s’insurgent contre la vilaine finance et le pabô capitalisme, mais ils réclament un revenu universel qu’ils croient sorti du cul du créateur. Remarque, on leur a fait croire depuis le premier remplissage de couche que l’univers leur doit tout parce qu’ils sont nés. Ce pays est foutu parce qu’il compte dans ces rangs une majorité de ces trous du cul qui pensent connaître la vérité universelle sans savoir lire, écrire et compter! Ces bons à rien et mauvais à tout grossiront bientôt un quelconque syndicat ou instance politique pour toute récompense.

      Perso je me tire du pays avant fermeture des frontières pour ne plus donner un cent à ces enculés. Quand toutes les forces vives auront quitté l’épave, les abrutis qui seront restés pourront toujours lécher la rouille au fond de la cale!

  24. kekoresin

    Moi qui habite près de Nantes et qui ait 2 filles qui y font des études, suis consterné mais pas surpris. Notre fringant ex sinistre et haut diplomate dopé au Ferrero Rocher, a toujours su déplacer ses storm troopers quand il le fallait. Lorsque Dieudonné se pointe pour faire son intéressant, on encadre de près les méchants et les déviants à la ligne directrice du Politburo. RAS, tout le monde circule et rentre chez soi. Par contre pour les petits choux politiquement éveillés aux idéaux du partage du bien d’autrui, ça part en vrille, enfin pardon, on les laisse s’exprimer librement. Au passage, quelques vitres cassées qui donneront du travail et des commerçants pas contents mais qui de toute façon méritent de se faire enculer à coups de matraque, vu la fraude fiscale subodorée dans ce milieu et l’exploitation à outrance du salarié prolétaire.

    La démocratie à géométrie variable du goulag commence à me chauffer. J’ai prévenu mes 2 porteuses de gènes qu’il valait mieux éviter de m’amener un zadiste bouffeur de quinoa! En tout cas si la merde arrive à ma porte, je saurai faire comme Jésus, distribuer des pains à tout le monde (svp pas les inconnus) et même des pruneaux si affinité!

    1. Peste et coryza

      Vous oubliez que ce genre de mangeurs de quinoa aux idées rouges ont la cote auprès des jeunes demoiselles… et infestent les universités (cf les étudiants en 3eme année de licence trentenaires…).
      L’esprit rebelle, la culture marxistes tartinée à la louche, etc… sans parler du risque de contamination (féminisme 3eme génération, boboisme et narcissisme…)… et pire, la défense de la banlieue, car ce sont des opprimés de la méchante société patriarcale blanche ! (sic… oui, je connais une fille, infirmière antifa de profession, qui tient ce genre de discours).

  25. bibi

    Hollande aurait pu aujourd’hui marqué l’histoire en devenant le premier président tué par accident, mais même les balles ne veulent plus de lui.

  26. Lark on the Wing

    les manifestants de gauche….

    jeanmarcmorandini.com/article-365365-en-tant-que-medecin-michel-cymes-est-contre-la-legalisation-du-cannabis-il-explique-pourquoi-regardez.html

Laisser un commentaire