Fekl remplace Le Roux. L’état d’urgence se bidonne.

Ainsi donc, Bruno Le Roux, ministre de l’intérieur et parangon de vertu, se retrouve débarqué deux mois plus tôt que prévu pour être remplacé par Matthias Fekl, le secrétaire d’État chargé du commerce extérieur, de la promotion du tourisme et des Français de l’étranger. Nous sommes bien en plein état d’urgence : on remplace en catastrophe un ministre de l’intérieur invisible par un ministre du tourisme en déroute.

Les terroristes n’ont qu’à bien se tenir. Les côtes.

Commentaires80

  1. Duff

    J’ai du rater un commentaire expliquant pourquoi mais notre hôte a réduit la voilure ces derniers temps… Sinon Le Roux… Bref ils se valent tous.

        1. Pheldge

          ça s’appelle « changement de rythme » où c’est qu’il expose son malaise existentiel, son désir de « profiter de la vie » (comprendre Nabilla … ) et tout un tas d’excuses vaseuses, pour justifier ce soudain accès de flemme ! 😉

  2. Marco40

    La déchéance de ce quinquennat, ça sera jusqu’à la dernière seconde.

    Après les propos du clown présidentiel expliquant coup sur coup qu’il n’y avait pas de fusillades en France en réponse à Trump, puis expliquant qu’il laissait une France apaisée et en pleine croissance, on doit vraiment se poser la question suivante : les média et politiques doivent-ils vraiment continuer à commenter les élucubrations ridicules de ces pitoyables clowns? Le service de sécurité présidentiel ne devrait-il pas interdire Hollande de parler, au nom de la sécurité de la fonction présidentielle?…..

    1. Gérard

      Mais, j’y pense : Trump a-t’il confirmé sa venue à Disneyland pour y découvrir la véritable culture française (au risque d’ailleurs de contredire Macrounet qui soutient qu’il n’y en a pas) ?

  3. Hussard Bleu

    « François, de mes péchés, j’ai bien fait pénitence
    Or toi, qui te connais aux cas de conscience,
    Juge si j’ai raison de penser être absous

    Le baron LeRoux, comme Mathurin, et escomptant la clémence de Titus, espéroit que les extravagances commises avec les gages de ses deux pages au Parlement – qui se trouvoient étonnamment être ses filles, presque encore en brassière – seroient pardonnées, et qu’il pourroit lors se maintenir en faveur au Conseil d’En Haut.

    Mais, glacé par la révélation iconoclaste d’un gazettier hostile à l’actuelle Cour, et la symétrique d’une affaire qui colloit aux chausses de M. le Duc de Baucé, le Régent, quoi qu’il en eût, se sentit contraint de baisser le pouce sur son féal et amé Rufus, et déclara alors le chevalier Féqueule pour les Affaires du Dedans.

    Ce Féqueule – homme du néant, sans naissance autre que d’un père natif des Allemagnes, et arrivé de Berlin par des marches profondes où l’on soupçonnait la main des Teutoniques de la dure Kanzlerin – se signaloit par une fidélité comme canine aux coquecigrues les plus outrées du parti des Malcontents, jusque là qu’il portoit les couleurs du Cabochien Hamon.

    Ses brigues étoient discrètes mais jamais lassées, et il avoit su séduire le Régent par des attitudes, fort roides d’extérieur, doublées en son privé d’une souplesse d’échine qui faisoit l’ébaubissement de plusieurs, et lui avoient mérité, par le caprice des conjonctures, et sans se donner l’air de les mugueter, d’heureuses promotions ministérielles, d’abord en remplacement de Thevenoud le Phobique, puis la présente, ensuite de la disgrâce du Baron LeRoux.

    Tant il est vrai qu’il est des démissions que la Fortune rend opportunes et qui sont autant de marchepieds pour l’ambition des habiles.

    Acoquiné de l’inquiétante « Terra Nova », et abbé fondateur de cette « Movida » environnée de chimères, voilà pour le côté Ecorcheurs, mais familier des ravs Strauss-Kahn et Moscovici pour l’aspect financier du Cercle Européen de la Raison, le jeune coquebin, sous ses abords désarmants et joufflus, a surabondance de visées parmi les plus hautes : force politiqueurs de sa partie, jaloux de ses succès, lui souhaitent d’atteindre diligemment le Terminus des Prétentieux.

    Cependant que la Chambre Ardente, et ses juges à la Rhadamante, brassant à merveille leurs intrigues, accusaient lors Monsieur le Duc de Baucé de dilapidations, malversations, concussion, prévarication et péculat.

    Ainsi que le disait la feue gazettière Guinevère de Tabouis, « attendez-vous à savoir » qu’il aurait même au reste versé la poudre de succession à ses père et mère, et toute cette belle-famille galloise dont on reste sans nouvelles.

    On insinue déjà, dans le sein de la canaille écrivante ou jacassante, qu’il fréquentoit chez la Voisin et cousineroit même, à la mode de Bretagne, avec Madame la marquise de Brinvilliers…

  4. Bof

    En même temps, avec tous ces touristes qui n’osent plus venir dans la France apaisée pour cause de délinquance et de terrorisme, il me semble que le lien entre Tourisme et Intérieur est évident !

    1. Gérard

      Que voilà une remarque qu’elle est sensée ! De toutes façons, il n’y a plus beaucoup de socialistes, on doit faire avec ce qu’on a (mais on a échappé à Belkacem, pour une fois ! Et pourtant elle avait toutes les qualités requises pour parler au djeuns qui entravent surtout l’arabe et pour mettre fin aux inadmissibles violences policières – bof, au prochain remaniement, peut-être ?)

  5. Bonsaï

    Rien ne vous échappe donc, Lord Quiet !
    Dès que vous percevez le moindre mouvement sur le plateau du jeu d’échecs vous en analysez la portée en connaisseur et pour notre plus grand plaisir.

    1. Hussard Bleu

      Sans doute, mais si je souris, c’est avec une immense tristesse pour mon pays auquel je suis si viscéralement attaché….

        1. Aristarkke

          Il te suffisait de laisser au masculin pour obtenir un effet des plus plaisants… Hélas! Le pire est l’ ennemi du mal, chez toi…
          Nous sommes néanmoins heureux que Lord Quiet ne gesisse pas en un sous bois ténébreux en ayant entamé sa descente aux Enfers, lui qui évite ceux des bibliothèques…

          1. Lark on the Wing

            Quand on pense à tout ce phosphore que l’ADP brûle en calembredaines, on est heureux pour lui qu’il vive sur une Isle et que son alimentation en poisson en soit facilitée.

            1. Aristarkke

              Pas sûr qu’il y ait tant de poisson que cela autour de cette île…
              Regarde les pauvres requins du coin qui claquent tant des mâchoires qu’ils sont obligés de bouffer des nageurs/nageuses, même pas en eaux troubles, pour arriver à survivre…

      1. Royaumont

        L’humour est l’élégance du désespoir, dit-on. Les conditions du sursaut ne sont pas encore réunies, mais elles se mettent en place, les unes après les autres. On n’arrête pas une idée, quand son temps est venu.

    1. Gérard

      Ne me dites pas que personne n’a songé à lui offrir un joli costume ! Cela n’augurerait rien de bon en termes de compétences !

      1. Pheldge

        Pour les costards, il s’est pointé trop tard ce benêt, Moscovici était déjà passé et avait tout raflé !
        lefigaro.fr/flash-actu/2017/03/22/97001-20170322FILWWW00075-moscovici-s-est-fait-offrir-des-costumes-de-luxe.php

        1. Gérard

          Oui, et maintenant c’est peut-être râpé pour lui : sa mission va être trop courte pour justifier le cadeau purement désintéressé. Parce que des costards de ce prix-là, même pour de très bons amis, il faut quand même un minimum de retour sur investissement.

  6. Marco40

    La folle du Poitou qui vient de faire une leçon de morale politique, sur l’exemplarité, etc, etc… Comme si elle n’avait jamais été condamnée suite à des plaintes de ses anciennes salariés!!!!!

    1. Gérard

      Mauvaise langue ! Personne ne soutient que le déficit de la région Poitou-Charentes a sa contrepartie exacte dans l’excédent de son porte-monnaire !

    2. Royaumont

      Un politicien qui pique 1 M€ dans la caisse nous coûte 1 M€.
      Un politicien qui investit n’importe comment 300 M€ d’argent public nous coûte 300 M€.
      Puisqu’il en faut bien un pour occuper la place, lequel préférez-vous ?

      1. Marco40

        A tout va le moins nuisible, ce qui en l’état des choses mettrait Fillon en tête. En queue et causant une catastrophe avec certitude : Lepen, Mélenchon, Hamon (je ne prends que les 5 candidats qui devraient faire plus de 5% au 1er tour).
        Mais je sens que je vais réimprimer mon bulletin téléchargé depuis le site de notre hôte.

        1. nemrod

          Oui…le moins pire à défaut d’emporter l’adhésion.
          Un nème cautère , un autre emplâtre mais le malade va mourir…quoi !

          Pour la catastrophe je pense que l’on peut ajouter Macron.
          Il empile les âneries avec insistance.
          Deux exemples

          – service militaire de un mois : coût estimé 5 milliards d’euros donc 10 au final à tripler les deux premières années.
          Tout ça pour que Momo et Kevin et puis aussi Priscilla et Zoubida aussi y a pas de raison apprennent le viv’ensemb…
          Au fait on fait comment pour mettre un casque lourd avec un voile ?

          – plus de taxe d’habitation…chouette ! ; pour 80 % des foyers…Ah !
          Ca va se finir par un doublement pour 50 %…les niqués comptez vous : toi, toi ah oui toi aussi…pas de bol.

          Ah bordel, je suis entrain de ramer pour récupérer un ptit billet avec un montage compliqué mais légal…enfin j’espère…faut que je signe et que je ramasse le grisbi et que je le foute ailleurs…ça urge !

        1. Pheldge

          les intérêts et les pertes : le politicien qui investit n’importe comment, ça laisse des dettes sur des années : remember Ségolène !

    3. BDC

      BFM insiste lourdement sur la moralité en politique. Genre les minustres qui démissionnent plus que ceux de Sarko, c’est parce que les électeurs sont plus sensibles et ont un seuil de tolérance plus bas. C’est tellement gros, ils font pitié, qu’ils le disent carrément : Mollande a sacrifié Le Roux, et « faut pas voter Fillon pass’que c’est un méchant pourri ». À voir le nombre de têtes qui tombent et les efforts de propagande, les vrais sondages doivent être désastreux pour Macron.

      1. bibi

        On notera qu’il fait exactement comme Thévenoud, il démissionne de son poste au gouvernement mais conserve son siège de député.
        Et comme l’AN ne siège plus jusqu’aux prochaines législatives Mr Le Roux touchera pénard ses émoluments de député sans rien foutre, elle est pas belle la vie!

        1. Gérard

          Ce qu’on ne nous dit pas, c’est si les deux filles de M. Le Roux sont actuellement en CDD à l’Assemblée Nationale …

      2. Royaumont

        BFM appartient à Drahi. Est-ce le mieux placé pour donner des leçons de morale ? Son rachat de SFR s’est déroulé dans des conditions plus que douteuses pour un résultat plus que douteux…

  7. kkun

    Mes questions sont lourdes alors que c’est le lulz « ministre du tourisme remplaçant un ministre de l’intérieur » est de rigueur (ce n’est pas une République, encore moins une démocratie, c’est un lupanar où copulent des porcs dans leur purrin) :

    – les 50.000 euros reçus par les jeunes zenfants seront ils rendus aux Français ?

    – le roux aura t’il encore le droit de mettre les pieds à l’assemblée nationale sans majuscules ou dans n’importe quel truc officiel?

    – le roux sera t’il jugé par autre chose qu’un conclave de collabos pourris et vendus du genre CJR ?

    – le roux doit il vivre, tout simplement ? Nan je déconne là 😉 Par contre qu’il vive en dehors du pays et à jamais me semble « soutenable » comme projet…

    1. – non : si l’emploi de mineurs est illégal, la somme aurait cependant été versée de toutes façons.
      – bien sûr que oui puisque ceci a été monté en épingle pour emmerder Fillon, pas pour ruiner Le Roux.
      – bien sûr que non pour la même raison.

      1. Aristarkke

        C’est peut-être une contre attaque tardive d’ un tenant de Fillon pour adoucir le scandale en montrant en direct live que les scrupules n’ épargnent pas davantage le Kamdubien???

        1. theo31

          C’est H16 qui a raison. Le kampdubien veut prouver qu’il sait faire amende honorable quand ses membres se font choper dans la confiture. A défaut de faire plier Fillon, on continue à faire monter Le Pen pour affaiblir le clan des mongaulliens.

          1. Pheldge

            Farpaitement ! Papet, t’es dans les choux sur ce coup-ci : les socialos demandent à Fillon d’avoir l’élégance « de se retirer, comme Leroux » …
            Voilà, Leroux, qui est un mec de gauche, est donc un mec bien ! Et on enfonce encore plus Fillon, sans parler de l’extension de l’enquête du PNF …

      2. kkun

        J’émets cette hypothèse,que je n’ai lue nulle part :
        A. Les Français sont à cran, très dégoutés et énervés, tous les rapports le disent (ceci n’est pas une hypothèse mais un fait) ;
        B. Certains « réseaux » et « services » estimant qu’il faut avant tout préserver l’existant (La République, toussa…) ont décidé que faire le ménage est de leur devoir ; le PNF est un de leurs bras armés ; bien entendu ce ménage est superficiel, et préserve la plupart des caciques, quant à remettre en cause en cause les institutions cela est inadmissible leurs yeux… (d’ailleurs il y a dans une loi assez récente votée très mal votée par les « machins » un léger détail concernant « l’atteinte à la forme républicaine des institutions »).

        Hypothèse, hein…

          1. kkun

            Tout à fait d’accord h16, les « machinations » que certains appelent « complotismes » sont une terrible erreur intellectuelle, que trop de gens commettent à la légère.

            Néammoins, l’hypothèse que j’ai émise ne peut être écartée d’un revers de main, les éléments convergents sont très nombreux, les faits sont existants et variés, et la logique d’ensemble est assez solide.

            Gardez cette hypothèse en mémoire si vous voulez bien.

    1. Gérard

      Bon, il fallait quand même bien lui laisser le temps d’arriver dans son bureau. En plus, il n’est pas obligé de se rendre sur les lieux, c’est toujours ça – car un Ministre de l’Intérieur digne de ce nom doit toujours se rendre sur les lieux, si possible après la bataille.
      Les terroristes ont de ces touchantes attentions !!!

    2. bob razovski

      Ouch !

      Voilà bien de la punchline façon uppercut !

      Heureusement que j’avais terminé mon thé avant de vous lire. C’est l’ordi qui n’aurait pas apprécié à sa juste valeur l’arrivée impromptue de ce breuvage normalement non destiné à finir sur un écran. 😆

  8. Pheldge

    Je m’étonne que personne n’ait relevé la consistance du nouveau minisse de l’intérieur : il a de la matière, Fekl 🙂

      1. Pheldge

        Ahhh, enfin un connaisseur ! pas comme des certains ici, genre le plombier grec et son alcoolyte le soudard bleuâtre, qui, fort hypocritement, font mine de ne pas apprécier mes plaisanteries subtiles, fines, délicates et ô combien spirituelles … 😉

        1. Lark on the Wing

          Aaah! cher Monsieur de Criqué, nous vous apprécions, quoi que vous en pensiez, pour vos traits si XVIII° : cet intérêt touchant les fonctions les plus basses de notre humaine nature, cette passion brûlante pour le féminin (si…trop?) jeune, cet acharnement à produire continûment des billevesées pour le plaisir et l’amusement de vos amis en particulier – et de vos contemporains plus généralement – cela vous constitue véritablement le Restif de notre triste époque.

          Et je ne crois pas m’avancer en disant que – selon des confidences reçues d’un plombier barbu, corroborées par une belle plante multipare – quand vous revenez parmi nous, lors de vos nocturnes aventures amoureuses en la Ville Capitale, vous décrivez vos élans vainqueurs sur les parapets des ponts… Mais soyez prudent : Anidalgo n’aime les grapheurs que coloriés….

  9. panchovilla

    En Algérie, le pouvoir a inscrit dans la constitution que les plus hautes fonctions de l’Etat ne pouvaient être tenues que par des Algériens mono-nationaux.
    Pas de bi-nationaux dans les postes sensibles touchant à la sûreté de l’Etat.

    Ici, on donne carrément le poste le plus sensible à un Allemand.

    Ce pays va crever, étouffé par sa connerie.

    1. Lark on the Wing

      Bah! il est assez bien acclimaté : je l’ai entendu hier à la TSF, il a repris la voix, le rythme même de Hollande. Il s’agit d’un phénomène de mimétisme amusant, sans doute inconscient, que l’on constate pendant chaque septennat/quinquennat : les minustres et même le premier d’entre eux, calquent leur diction sur leur Grand Homme.
      Fabius avec Mitterrand, c’était hilarant… Hortefeux avec Sarko…. et d’autres…

Laisser un commentaire