Ségolène Royal, la très coûteuse méritocratie « à la française »

Ah, Ségolène Royal ! Plus qu’une histoire, cette politicienne – incrustée dans la vie politique française depuis un demi-siècle comme un gravier dans un fruit trop mûr – est un véritable poème qui a su faire rimer dépense avec insouciance et qui, à en juger les dernières actualités la concernant, n’a pas fini de nous occuper.

Ségolène, c’est une habituée de ces colonnes : véritable ressort comique dès que la période s’essouffle en vaines analyses sur des politiques désastreuses, elle a toujours su rebondir, d’un poste à l’autre, volant d’une polémique ridicule à une citation consternante avec le brio que seuls les meilleurs humoristes savent déployer.

Alors que son mollasson de concubin est longtemps resté dans son ombre, elle a su se faire une solide réputation en politique dès sa sortie de l’ENA : jouant des coudes et de promesses subtilement démagogiques en assurant – je cite« aux paysans qu’elle [va] leur donner des cours d’anglais dans les villages pour qu’ils puissent exporter leur chabichou », elle finit par se faire élire député des Deux-Sèvres, mandat qui la propulsera dans le parcours politique qu’on lui connaît depuis.

Cette élection sera l’occasion pour elle de tester son influence puisqu’à sa demande insistante, le président Mitterrand lui accordera une subvention de 50 millions de francs, pour les communes du Marais poitevin des Deux-Sèvres : jeune mais rapidement dans le moule, elle vient alors d’amorcer cette vigoureuse habitude de dépenser l’argent des autres dont elle ne se débarrassera plus jusqu’à nos jours.

Et avec quelle ferveur, quel appétit notre nouvelle député se sera lancée dans cette distribution !

De poste en poste, elle aura à chaque fois compensé ses échecs politiques et ses plantages électoraux mémorables par une aptitude toujours renouvelée à laisser derrière elle de gros cratères fumants en termes de finances, à tel point qu’on en vient même à se demander si elle n’a pas utilisé cette gestion catastrophique des finances publiques comme vengeance subtile de chacune de ses vestes électorales.

Désolé Ségo. Encore raté.

Il ne faudrait pas, en effet, oublier ses résultats plus que douteux en Région Poitou-Charentes qui provoquent maintenant des migraines à foison chez le nouvel exécutif régional. La facture semble bien salée pour le contribuable local puisque des dettes de plusieurs douzaines de millions d’euros ont été contractées le temps de son passage sur la Région. L’ouragan Ségolène a soufflé en tempête.

Ses interventions dans la vie de certaines entreprises, régulièrement marquées de l’agitation médiatique, se sont soldées – avec là encore une constance qui force l’admiration – par des faillites et la mort du petit cheval. Là encore, plusieurs millions de la poche du contribuable auront été « ventilés » dans les hauts fourneaux de la dépense publique.

Doit-on revenir sur les histoires de routes solaires, typique d’un projet mal conçu, mal pensé, mal mis en pratique mais très très bien financé à fonds publics perdus, et poussé de toutes ses forces par une Dame Aux Caméras quasi-hystérique sur la question alors qu’absolument tout indique, dès le départ, un échec cuisant ?

Son acharnement dans la transition énergétique ou l’organisation, aux forceps, d’une COP21 aussi ridicule que stérile, auront coûté et coûtent encore par leurs effets délétères un maximum d’argent au contribuable qui avait pourtant d’autres postes de dépenses plus importants à pourvoir. Las, il devra faire avec de nouvelles contraintes énergétiques traduites d’ailleurs dans une loi ALUR illisible et qui aggrave une crise de logement déjà trop prégnante en France. Ce n’est pas grave, c’est lui qui paye, après tout.

Bref, si l’on doit additionner les retombées des actions de la député, la ministre ou la présidente de région, la facture totale pour le contribuable qu’il soit local ou national, doit rapidement grimper au-delà du milliard d’euros, qui ne seront jamais recouvrés d’une façon ou d’une autre.

Mais voilà : en France, ce genre d’erreurs coûteuses n’est pas un handicap et pourrait même passer pour un atout tant il semble qu’à chaque nouvelle catastrophe financière, à chaque nouvelle branlée électorale mémorable, elle se soit retrouvée propulsée encore plus haut.

Car Ségolène, c’est aussi une politicienne qui a toujours été droit dans le décor : elle aime ce qui l’entoure, elle chérit l’environnement au point d’avoir commencé sa carrière de ministre ainsi (sous Bérégovoy), jusqu’à culminer avec son récent poste au titre pompeux de Ministre de l’Environnement, des Petits Oiseaux et des Petites Fleurs, de l’Énergie et de la Mer, chargée des Relations internationales sur la pluie, le beau temps, les températures qui changent et les vents qui tournent. Eh oui : peu importe les échecs du parcours, chaque étape semble toujours plus haute.

On pourrait croire ici à une erreur de casting, une faille dans le système qu’elle aurait exploité avec talent.

Du talent ? Il n’en est rien.

Cette application très particulière de la méritocratie à la française est tout à fait habituelle et se traduit jusque dans son étape ultime, à savoir le recasage des rebuts de la politique dans les institutions internationales diverses et variées. On a déjà vu, à de nombreuses reprises, l’un ou l’autre cacique usé poussé à la sortie dans une retraite dorée, depuis Delors à la Commission en passant par DSK au FMI ou, plus récemment, Moscovici, comme commissaire inodore, incolore et sans saveur.

Pour Royal, il en va de même : pour bons et loyaux mauvais et coûteux services rendus à la Nation, Ségolène se voit maintenant enquillée dans les listes de prétendants au poste d’Administrateur du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), une institution internationale comptant plus de 6500 fonctionnaires et disposant d’un budget d’un peu plus de 5 milliards de dollars par an, soit tout juste assez pour l’ambition catastrophique et la puissance des fléaux que compte nous infliger notre impétueuse ministre.

On lui souhaite bien du plaisir dans cette candidature (notamment à apprendre l’anglais ou user de diplomatie), et beaucoup, beaucoup de lucidité pour le panel d’experts qui devra désigner le meilleur candidat au poste afin d’éviter le passage de l’ouragan Ségo sur une institution encore en bon état.

En attendant, pour les Français, la catastrophe sera dure à éviter : désignée au PNUD, la France gagnera de nouveaux points au Bingo international de la nation la plus moquée ; recalée, la politicienne ne pourra pas s’empêcher de revenir au pays qui a pourtant déjà largement trinqué.

Pourtant, 63 ans, c’est le bon âge pour partir en retraite et laisser le monde tranquille, ne trouvez-vous pas ?

Retraite : il est temps !

J'accepte les Bitcoins !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez Draghi et Yellen dehors, terrorisez l’État et les banques centrales en utilisant Bitcoin, en le promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !

Commentaires190

  1. Le Gnôme

    Chic, de la morue le mercredi.

    Elle n’aura jamais ce poste, les autres pays ne sont pas fous, et comme ceux qui nous doivent un renvoi d’ascenceur ne sont pas légion, je crois qu’elle va pouvoir se consacrer à l’écriture de ses mémoires, ce qui fera un excellent livre comique.

      1. Calvin

        Au PNUD, elle serait pourtant aussi catastrophique, photogénique et paraplaquiste.
        Bon, elle coûterait plus cher mais réparti sur plus de pays…

    1. albundy17

      Je ne suis pas certain qu’elle n’obtienne pas le poste, suffit de voir ou a atterri mosco les bons tuyaux. Et serait ce un mal ? On entend plus parler Kouchner, ça fait du bien aux acouphènes.

      Je suis un peu dubitatif sur le jugement porté au FMI, que je connais fort mal, je ne pensais pas qu’il soit un lieu de recasage de fin de parcours, bien que lagarde soit toujours fort bronzée, ça tranche avec le blanc dsk. Sans doute des horaires de vie différents.

  2. Tribuliste

    Heurk… merci H16 de nous faire démarrer la journée avec la plus impayable des dispendieuses !
    Son talent lui avait aussi autorisé à expliquer aux cadres météo france et ingés météo qu’il fallait majorer le seuil d’alerte parce que.. ben il le fallait parce que la grenouille en tailleur pastel l’avait décidé, namé !
    https://www.franceinter.fr/emissions/le-7h43/le-7h43-07-juin-2016 (désolé pour cohen)

    Concernant sa candidature à une autre super administration, je crains qu’elle ne se heurte à des dossiers bien plus épais en terme de dessous de table. Retour à l’assemblée plus que probable voire un ministère si la déconfiture ne prend pas 🙁

  3. bob razovski

    « elle chérit l’environnement au point d’avoir commencé sa carrière de ministre ainsi (sous Bérégovoy) »

    Ah, enfin ! l’explication du suicide de Beregovoy.

      1. bibi

        Previously on Brain Dead :

        Tout le monde est frappée de folie,
        A commencer par miss chabichou,
        Qui crame le pognon par centaine de millions,
        Tout en dessinant un bébé phoque si attendrissant.

        Le capitaine de pédalo à son tour est affecté,
        On ne tardera pas à voir comme pour Beregovoy,
        Son cerveau dérangé, dégueulasser les murs de l’Elysée.

    1. Calvin

      Une blague à deux balles…

      :mrgreen:

      (désolé, j’ai pourtant un sincère respect pour Bérégovoy parmi tous les autres socialistes officiels)

    2. Aristarkke

      Normal que cette Mégère chérisse l’ environnement!
      Sa lointaine ancêtre était fille d’ Ouranos fertilisant par son sang, devinez qui… qui …. Gaïa!!!
      Si, si, (pas l’ impératrice) !

  4. Tribuliste

    63 ans… c’est l’âge où les incompétents notoires commencent à se sentir vraiment indispensables ; on n’en a pas fini avec elle quand on pense que l’espérance de vie féminine est plus élevée.

      1. Aristarkke

        Attali, en quadragénaire, avait une solution pour les septuagénaires. Mais depuis qu’il est sexagénaire (ça fait longtemps), il l’ a oubliée… Perdue dans les neurones… C’est bête, hein ???

  5. tabbehim

    de la politicienne française classique me souffle un collègue luxembourgeois 🙂
    il faut dire que ce pays n’est pas foutu, il est zombifié, il est mort dans sa forme actuelle mais ne le sait pas encore….
    des politiciens plus royaux que n’importe quel monarque, des ministres et présiglands qui ne savent plus où est leur place, des gens qui pensent que l’avis de la france compte encore à l’internationale sur la scène politique, et qui n’arrivent pas à imaginer que le pays ne devrait plus être dans le g8 ni dans quelques organes de décision que ce soit. La Nouvelle Zélande a bien plus de mérite.
    Ce pays est une blague, dont même une ministre d’une autre nation peut dire que l’avis d’un président français bas dans les sondages ne compte pas 🙂
    où le pouvoir est dans les mains de casseurs syndicaux, où les emplois marchand n’ont guère progressé et qui se plaint de cet état de fait tout en massacrant encore plus les entreprises qui osent exister.

    Sérieusement, les élections approchent, et la seule chose qui est sur, c’est que la décomposition du cadavre ambulant va donner le droit d’observer de sacrés âneries et d’énorme fail et facepalm !
    Préparez les pop corn, et à table !

    1. sam player

      Y avait un article hier sur CP au sujet de wikipedia.
      La france est le pays qui s’autoréférence le plus dans wiki avec des liens circulaires : le francocentrisme.
      Ca me rappelle ces français qui demandent à payer par Blue Card ou qui pourtant à 2 pas d’un ATM recherchent un DAB ou ce suisse qui me demandait mon Natel…
      C’est toujours de grands moments de rigolade quand on emmène un collègue novice à l’étranger et qu’il découvre du fil dentaire ou qu’il n’y a pas de gants de toilette dans les hôtels… etc…

      1. Val

        @sam mdr ! c’est vrai que la carte bleue fait hurler de rire nos amis belges à chaque fois (surtout qu’en plus la carte en question est souvent gold pour les français qui débarquent en Belgique )

      1. Pencilivy

        Apprises sûrement sur les bancs de l’Ecole qui apprend à claquer le pogNon des Autres (encore une spécificité frôôôônçaîîîîse)

      1. channy

        @Car Ségolène, c’est aussi une politicienne qui a toujours été droit dans le décor  »
        Ah mon cher H16 vous me rappelez une citation d Eve Angeli (la classe au dessus par rapport a Nabila)
        Après qu elle fut viré de sa maison de disque elle déclara à sa famille:

        « Je sais qu on va dans le mur, mais le mur il commence à nous connaitre »
        Après lecture de votre billet on est sur le que le Mur connait Segolène, donc forcement cela va bien se passer.

  6. Zadig

    Le magnifique rappel des casseroles de Ségo, de sa sortie de l’ENA jusqu’à ce jour me donne la nausée. Toute une vie à dépenser l’argent des autres dans une totale décontraction, sans garde fou républicain, démontre une véritable décomposition de nos élites.

    1. sam player

      Il y a un garde fou… et on va en réélire un autre bientôt…
      Le problème avec les garde fous c’est de savoir où est l’intérieur… et où est l’extérieur… chacun croyant que c’est l’autre qui est gardé.

    2. Gerldam

      Sauf erreur de ma part, Ségo était sortie bonne dernière de l’ENA, ce qui fait que toute trace du classement de sortie de la promotion Voltaire a disparu du web.

      1. Pat

        Un peu de patience, ce classement est en cours de réécriture (inversée). Vus ses produits, l’ENA va aussi être renommée sous peu ESSENA.

  7. Royaumont

    HS mais scandaleux :
    cf http://la-chronique-agora.com/banques-discret-sauvetage/

    la BCE a inventé 233 milliards d’euros pour les refiler aux banques. Nous n’avons été ni consultés, ni même informés pour cette opération. Bagatelle, ça ne fait que 1400 euros par actif, soit de l’ordre d’un mois de salaire. Comme d’une manière ou d’une autre nous réglerons la note, nous venons de donner 1 mois de salaire pour payer la gestion calamiteuse de ces irresponsables.
    Et ? Rien, circuler, il n’y a rien à voir.

    1. Le Gnôme

      Lesdites banques qui ont acheté de la dette d’état. Quand l’état fera faillite, les banques suivront, et qui sera Gros Jean comme devant, l’épargnant, comme d’habitude.

      1. Gosseyn

        « Un peuple qui élit des corrompus, des renégats, des imposteurs, des voleurs et des traîtres n’est pas victime, il est complice ».
        George Orwell.

    2. albundy17

      233, tu es loin du compte, c’est 960 par ans, ça devrait baisser à 720 pour cette année. Sur les différentes bc, actuellement on en est à 200 par mois.

  8. Le Page.

    Elue et reconduite député de 6/88 à 6/2007. Conseillère régionale de 2004 à 2014.
    Elle n’est pas la seule responsable.

    1. tabbehim

      non, elle n’est pas la seule responsable, puisque les responsables principaux sont les déments qui votent pour elle et lui font confiance de manière aveugle.
      Les responsable sont ceux qui mettent en place ces rebus de la société incapable de vivre autrement qu’en parasitant au travers de la fonction publique tout pays où ils s’installent.

    2. Madeinch

      Dans les responsables, il y a aussi ceusses qui préfèrent s’abstenir plustôt que voter pour quelqu’un d’autre.
      Une personne meilleure pour tenter de sauver quelque chose.
      Une personne pire, pour que la remontée (peut-être?) après le cassage de gueule vienne plus vite (pour les survivants).

      1. sam player

        Ah ok…
        Un homme se présente à ton domicile sous la menace d’une arme et te demande de voter :
        1- Il viole ta femme
        2- il viole ta fille
        3- il t’encule

        Vote bien hein !

        (PS : tu n’as pas de poules, arghhh)

        1. MadeInCH

          Ou bien tu laisses l’incompétant d’à côté choisir.
          (c’est voulu!)
          Si effectivement la situation est terrible à ce point et qu’il n’y a QUE ces 3 options (4 en laissant un autre choisir, qui choisira ta fille), je choisirais le moins pire.
          La notion de « moins pire » dépend des personnes. Ici pour moi c’est le choix le plus altruiste pour les miens, Soit le choix 3.
          Si je ne choisi pas, alors ce serait sûrement la 1 ou plus probablement la 2.
          Bon. Ensuite…. Si Jésus a dit de tendre l’autre joue, il n’y pas dit ce qu’il fallait faire ou ne pas faire après… Ou ais-je rangé mon injecteur de Pb transcutané et ma pelle?

    3. Loki dort

      Oui, merci pour la juste remarque.
      Il y a une vidéo d’elle lors d’une réunion du conseil régional, où elle entérine une décision comme ça, sans vote ni débat contradictoire. A part 2 ou 3 qui protestent et finissent par claquer la porte, tout le reste de l’assemblée poursuit sans broncher, tranquillement, comme si rien ne se passait. Méritocratie, et démocratie à la française!

  9. kkun

    h16 et tous,
    au delà de la critique sur la méritocratie française, fierté des « républicains » dévots notamment, et qui je le crois aussi est une des pires tares de ce pays,

    des pistes de solutions qui soient à la fois opérationnelles et systémiques puisque c’est « système » qui est la dimension appropriée ?

      1. kkun

        ‘tention hein, pas de prosélytisme idéologique avec moi, quelle que soit l’idéologie promue 🙂
        Je vais parcourir ça, merci.
        Connaissez vous ça, par exemple, de votre côté : « de la formation des élites françaises et allemandes » par Joly. Intéressant je trouve ce point de vue parallèle.

      2. kkun

        Lus. Damned,
        Quand je tombe dans une termitière de « socialistes » et assimilés, je passe souvent pour un libéral.
        Et quand je tombe dans une tannière de libéraux, je passe souvent pour un « socialiste » -;)

        Un peu las et fatigué ces derniers temps, je préfère ne pas réagir plus que ça : oui France est sclérosée, notamment par l’étatisme et le dirigisme à tout va, mais certaines choses sont à conserver de mon point de vue : une partie de l’esprit, une partie des outils, et de mon point de vue on peut conserver une partie tout en se débassant de l’aberrant, car l’ensemble est sécable.

        Bien qu’ayant mes idées, je renvoie de toute façon la balle au « peuple », par principe : qu’il décide après que lui aient été donnés les moyens de décider (moyens = ….).
        .

  10. Vassinhac

    c’est un problème général : pour des élections locales (et la députation est malheureusement souvent vue comme telle, ne serait-ce qu’à cause de la réserve parlementaire), il y a une prime à celui qui sait chercher les subventions plus haut… ce qui fait qu’il finit ministre, où on ne peut plus chercher les subventions plus haut !

  11. René-Pierre Samary

    Une arrogance de parvenue, un culot monstre, des poses victimaires, un égotisme démesuré, un arrivisme forcené, une inculture abyssale, un entêtement de fer, une mauvaise foi à hurler…
    Non, ce n’est pas le portrait de Marie de Medicis.

    1. taisson

      René-Pierre Samary 29 mars 2017, 13 h 14 min

      Parfaitement bien vu…mais aussi, malheureusement, parfaitement banal !
      A l’exception des poses victimaires, caractéristiques de la « femellitude « , ou d’un quelconque communautarisme, on retrouve le reste partout.
      C’est juste la description stéréotypée de l’attitude de beaucoup de « cadres supérieurs », issus de ce système mandarinal spécifique à notre pays. .. Le doute, ou simplement l’interrogation ne doivent plus exister, tout n’est que certitudes, ces gens là ont toujours raison, et ne se trompent jamais…
      Le tout, c’est d’avoir le bon diplôme, ou de sortir de la bonne école, et ça remplace le rang de naissance de l’ancien régime ! (avec le sens de l’honneur en moins !)
      Les compétences concrètes nécessaires diminuent en proportion directe avec l’importance du poste !
      On retrouve les mêmes dans les entreprises, à condition qu’elles soient d’une taille suffisante.
      Dans le privé, une bonne organisation, la servilité, ou simplement le sens de l’intérêt des subordonnés peut masquer tout ça pendant de nombreuses années, en général environ 5 à 10 ans, selon le poste, et il suffit de changer de job de temps en temps pour aller jusqu’à la retraite !
      Dans la haute fonction publique, pas besoin de se donner tout ce mal, et encore moins dans la politique…
      L’énorme différence c’est juste le coût, qui est payé par le contribuable !

    2. tabbehim

      « Une arrogance de parvenue, un culot monstre, des poses victimaires, un égotisme démesuré, un arrivisme forcené, une inculture abyssale, un entêtement de fer, une mauvaise foi à hurler… »

      les électeurs français se retrouvent dedans, ainsi que les créatures qu’ils adoubent ^^
      donc, rien de nouveau 🙂
      d’autant que les quelques personnes qui ne rentrent pas dans ce moule dans ce pays fromager sont systématiquement mis au ban de la société par les crétin inculte et violent qui « pensent » savoir ce qui est bon pour eux à travers leur petit prisme politique 😉

    1. Royaumont

      En 2007, la bravitude croyait voir la vierge lui parler. Maintenant, elle écoute Macron qui se prend pour Dieu. Pour elle, c’est une sorte de promotion…

  12. channy

    Sans rapport mais on reste dans la famille « loser »

    Le gros Bolet de Tulles est allé glander en Malaisie, pour vendre des rafales…je dis glander car cela fait au moins 5 ans que dassault fait des démonstrations pour rien.
    -Le vieux sénile qui fait office de premier incompétent en Malaisie est tellement acculé par les affaires et désavoué par une partie de sa majorité qu il va devoir faire des élections anticipées,cette année
    -le premier incompétent n est pas Mahatir , c était déjà un toutou à son Obama et la chine le tient bien par C….s
    -Le pays vit une sale période économique, les renégociations annoncées par Trump mettent le pays dans l incertitude et font qu il serait suicidaire de se présenter face à lui « les mains vides »

    Donc Oui, le gros Bolet de Tulles est allé glander aux frais du contribuable en Malaisie car il ne vendra aucun Rafale pour remplacer les Mig-29 de l armée malaisienne.

  13. nemrod

    Soyons positif cette folle à lier a fait savoir qu’elle en pinçait pour Macron, ce qui avec le ralliement du jour de Manolito devrait suffire à le faire perdre.
    D’autant que le Général Soupeaulait largue le Minot…pas bon ça.

    D’ici qu’Hamon(cul c’est du Poulet) rallie Merluchon et on se dirige tranquillement vers un Merluchon/LaPeine…royal pour revenir au sujet.

    Bon sans rigolez et je m’adresse à des spécialistes.
    Comment évacuer 150 000 roros de cet asile, pas de placement risqué hein !, juste les foutre à l’abri.

    Merci d’avance.

    1. Roanna

      Depuis qu’il n’y a plus de prêtre à Saint-Etienne-du-Rouvray- pour les raisons qu’on connait- il n’y a plus de morale non plus.
      Notez que le gus s’est pris 3 mois ferme, avec une poule non plumée il serait sorti libre, au pire avec un bracelet 10 carats.

  14. Peste et coryza

    Ce pays coule encore plus que vous ne le croyez…

    Aujourd’hui, c’était CAPES de physique chimie… moyenne d’age à vue de nez : 30 ans.
    Je discute avec quelques filles… ce sont toutes des docteurs en physique !
    Des physiciens ! D’ordinaire, ces gens là ne sont jamais au chômage, ils sont parmi ce qui se fait de mieux en sciences… avec les mécaniciens et les chimistes des matériaux.

    Dans la sujet, il est question du Rilsan 11, polymère « vert » « inventé » par Arkerma… le plus drôle est que le biochimiste ayant inventé ce polymère est dans la salle !

    Et oui, un thésard de l’INRA, spécialiste des bioplastiques, qui a inventé et développé ce polymère pour le compte de la boite en question (collaboration sur projets : la boite amène la thune, la recherche publique les cerveaux).
    Et ce gars, qui pourtant a publié comme un dieu, qui est parfaitement bilingue… est au chomdu… et fait prof vacataire pour s’occuper.
    Comme son sujet est très spécifique, aucune fac ne veut de lui comme prof, car ils n’ont pas les labos pour lui faire faire une recherche…

    C’est à pleurer…

    1. Hum. S’il est si bon, peut-être qu’il n’a tout simplement pas envie d’aller voir ailleurs dans le reste du monde. Ce qui explique très bien son chômage. Ou alors, c’est qu’il n’est pas si bon.

      1. Peste et coryza

        Il a une famille, donc oui, il est un peu bloqué : hors de question de partir la fleur au fusil pour revenir la queue basse et ruiné.

        Et c’est pareil pour tout le monde : qui a envie de claquer 10000 euros pour prospecter au Canada, sans la moindre assurance quant au résultat ?

        Pour les physiciens (et encore !), médecins, informaticiens, je veux bien… mais c’est beaucoup plus dur pour les sciences du vivant… ce n’est simplement pas un secteur porteur. Ajoutez à cela la spécialisation induite par le doctorat…
        (je déconseille formellement à mes élèves de faire une thèse, en tout cas pas en Bio, et pas en France : il n’y a pas de boulot, et vous vous faites systématiquement fumer par les gus sortis des grandes écoles, les chinois et les indiens).

        1. « revenir la queue basse et ruiné »
          Mieux vaut rester en France, la queue basse et ruiné.

          « claquer 10000 euros pour prospecter au Canada »
          Désolé, mais si son pedigree est tel, les 10K€, il se les rembourse en 2 mois.

          1. Pat

            Ça me rappelle le gars qui était bac + 10 (!) et qui venait pleurer devant les cameras de télé parce qu’il n’avait pas le poste de fonctionnaire-chercheur qu’ « on » lui devait.

    2. sam player

      Le polyamide 11 (PA11, Rilsan 11 est un pléonasme) date des années 50.
      Tu dis donc qu’il y a un gars presque centenaire dans la salle ? Harry ?

      1. Peste et coryza

        La version Pthalamide.
        La première version du Rilsan a été faite avec de l’huile de Ricin, il ne résistait pas au delà de 150°C…

        1. sam player

          @ P&C

          « La première version du Rilsan a été faite avec de l’huile de Ricin »
          Lis ton lien, c’est toujours le cas.
          Et ce n’est pas parce qu’on ajoute après des additifs pour modifier les caractéristiques techniques que l’on peut estimer avoir fait une grande découverte.

          D’où j’en déduis que ton « …le plus drôle est que le biochimiste ayant inventé ce polymère est dans la salle… » + « …qui a inventé et développé ce polymère… est une connerie…. ou alors le gars a 90 ans.

          Quant aux polyphtalamides la substitution des aliphatics par des aromatics diacids ça a été appliqué à la famille des nylons dans son ensemble (PA6.x) bien avant.pour augmenter leurs propriétés dont la résistance aux produits pétroliers.

  15. lxy

    Quelques exemples venus du UK qui montre le gouffre qui nous sépare des mesures de bon sens.

    Au UK quand vous employez une femme de ménage pour votre domicile vous pouvez la payer en liquide. Idem si vous achetez une voiture d’occasion. C’est à la femme de ménage de déclarer ses revenus comme bon lui semble, pas à son employeur.
    A Londres le dimanche tous les magasins sont ouverts, plus ou moins longtemps. Chaque ligne de bus est confiée à des entreprises « privées ». Plusieurs de ces lignes sont gérées par la très communiste RATP.
    Les tickets de métro sont beaucoup plus chers qu’à Paris au nom du principe : « c’est pas au contribuable écossais de subventionner les déplacements des londoniens ».
    25% des élèves de Londres sont accueillis dans des établissements privés, en majorité catholiques. L’uniforme y est de rigueur.
    Pour les élèves du secondaire plusieurs « olympiades » nationales sont organisées chaque année par matière et donnent lieu à un classement. Ce classement peut être utilisé pour valoriser une candidature dans une Université sélective.
    Chaque Université définit un barème qui permet de savoir plusieurs mois à l’avance quelle note minimum à obtenir (dossier + notes du Bac + note des entretiens oraux) pour accéder à cette Université. Si c’est le cas vous pouvez vous y présenter dés la rentrée.
    Un fonctionnaire qui postule à un poste de député doit démissionner de la fonction publique… où il ne peut plus revenir après si il n’est pas réélu.

    Quand on connait tout ça, c’est comique de voir toute la presse franco-chauvine se réjouir à l’avance des ennuis qui guetteraient les britanniques à la suite du Brexit.

    1. Madeinch

      La presse FFFRRançaise n’est pas chauvine! Elle est factuelle et vraie !
      La preuve par le Décodeur!
      Et en plus que c’est vrai, c’est que je l’ai lu sur Facebook!

    2. Royaumont

      « des ennuis qui guetteraient les britanniques à la suite du Brexit ». Je ne connais pas l’avenir, mais ça n’en prend pas le chemin.

      1. Pat

        Parmi les grands pays européens, ils ont probablement l’économie la mieux gérée après l’Allemagne. Après leur sortie effective de l’UE, on continuera de commercer avec eux, ça ne fait aucun doute. La Suisse qui ne fait pas partie de l’UE s’en sort assez bien, semble-t-il…

        1. albundy17

          La Suisse avait fait fortune avec le blanchiment et le recyclage des dents en or, mais ça c’était avant…

          Le chômage augmente continuellement et les entreprises ferment, z’ont intérêt à se recycler avant de ressembler à la France….

              1. sam player

                Al, ton argument ne tient pas.
                Même si pendant un temps ça aurait pu permettre aux suisses de vivre au-dessus de leurs moyens… genre rente, ça fait quand même plus de 70 ans maintenant et même si on pourrait imaginer que ça ait pu, fut un temps, faciliter des investissements ça n’est certainement plus le cas après 70 ans et encore moins dès que l’on quitte le marché intérieur : la Suisse exporte bien qu’ayant une monnaie forte et qu’elle soit pénalisée par sa parité : en 50 ans la parité FF-CHF a fait fois 6 !

                D’autre part le secteur financier au sens large (y inclus banque, assurance et intermédiation financière) ce n’est que 5.8% des emplois et les banques seules 2.2%. Et ça ne fait que 10.5% du PIB.

                La réussite économique d’un pays c’est avant tout le résultat d’une politique la moins interventionniste possible – voir favorable à l’emploi et aux capitaux – et non d’un héritage : il suffit de voir comment le Japon et l’Allemagne se sont relevés de WWII bien qu’avec les poches vides.

                Par contre tous les pays bénéficiant d’un capital naturel vont en général dans le mur à +/- long terme (à de rares exception près)… c’est logique, c’est comme pour les héritiers : ils dilapident.

                1. albundy17

                  Ca ne fait pas 70 ans que la suisse a été montrée du doigt pour ses pratiques fiscales et son grand silence sur la provenance des fonds qu’elle gère. Bien que ce ne soit certainement pas terminé, la future clientèle va certainement opter pour d’autres cieux, comme cahu.

                  Son PIB n’est pas que bancaire, il est aussi du gratin qui s’y réfugie grace aux normes fiscale. Ce n’est certes pas un reproche sur ce volet,

                  l’export, c’est 10 % du PIB, pas de quoi en faire un fromage, les 14 ou 15 % secteur bancaire va sans doute s’amoindrir surtout avec les manchettes régulières dont ses banques bénéficient

                  j’indique juste que la récrée est finie. Comme tu l’évoquais, l’argent d’héritage, ça colle pas aux doigts, et la suisse vit sur ses anciens acquis, comme la france qui fut un jour number 1 mondial et qui s’y croit encore

                  1. sam player

                    Al, avec mes 70 ans je faisais référence à ce qu’on reproche souvent à la Suisse ie d’avoir été le banquier du Reich.

                    « …l’export, c’est 10 % du PIB, pas de quoi en faire un fromage… »

                    PTDR…. 62.9% en 2015 et c’est même monté à 72.3% en 2013

                    donnees.banquemondiale.org/indicateur/NE.EXP.GNFS.ZS?locations=CH

                    Ca me scotche qu’on puisse sortir une telle énormité.

                    Quant aux pratiques fiscales de la Suisse ça me semble complètement décalé de venir les critiquer ici : certains ont du pétrole et d’autres des idées…. et les moches se maquillent.

                    1. albundy17

                      PTDR…. 62.9%

                      De biens ET SERVICES (bancaires et négoce sur les mat. premières, en gros la spécu sur les indices…)

                      Sur ce qui est FABRIQUE ET EXPORTE, c’est 10 %.

                      Je ne critique pas leurs pratiques fiscales, comme je l’ai mentionné à plusieurs reprises, je dis que le vent à tourné et que cette manne d’argent qui vient se planquer là bas depuis des décennies risque de bien se tarir, vu qu’il y a des endroits PLUS SUR ET PLUS DISCRET Les premiers signes sont déjà là quand on voit l’état de leurs banques.

                      Pour le sctoch, tu peux sortir le teflon

                    2. sam player

                      Al, faudra un peu plus que des majuscules et une torture des mathématiques…. pour transformer ce qui ne fait que 10.5% du PIB (finances y inclus banque et assurance) en 90% des exports (100-10) vu que les exports c’est 62.9% du PIB.

                      C’est quoi cette définition albundesque de ne retenir que ce qui est fabriqué (ça veut dire quoi d’ailleurs « fabriqué » chez Al ?). Et tes sources c’est quoi ? : le doigt mouillé ?

                      Acheter et revendre c’est pas bien ?
                      Vendre des études c’est pas bien ?
                      Vendre du conseil c’est pas bien ?
                      Vendre du transport c’est pas bien ?
                      Vendre des assurances c’est pas bien ?

                      Définition dans le lien mis plus haut :
                      Exports of goods and services represent the value of all goods and other market services provided to the rest of the world. They include the value of merchandise, freight, insurance, transport, travel, royalties, license fees, and other services, such as communication, construction, financial, information, business, personal, and government services. They exclude compensation of employees and investment income (formerly called factor services) and transfer payments.

                2. Aristarkke

                  « il suffit de voir comment le Japon et l’Allemagne se sont relevés de WWII bien qu’avec les poches vides. »

                  Durant la Guerre Froide, au moment où beaucoup des vainqueurs de WW II devaient maintenir des armées importantes (et continuer des guerres comme la France), ces deux pays ont été dispensés d’investir lourdement dans les dépenses militaires. Cela a dû aider, aussi…

                  1. sam player

                    Oui Harry absolument ça a dû avoir une influence mais ce ne peut-être le seul paramètre vu que la non-dépense de 3% du PIB a été au moins compensée par les indemnités d’occupation.
                    D’ici à penser qu’il vaut mieux payer pour sa protection que d’avoir une armée… je vais interroger la triade du coin pour avoir un devis 😀

                    1. Aristarkke

                      Je ne pensais pas que ce soit le seul paramètre mais il doit avoir son importance. Surtout que les entreprises qui ne peuvent plus bosser pour l’armée/armement ne peuvent que se reconvertir dans autre chose : cas de BMW après WW I ou de Piaggio après WW II, par exemple…

              2. MadeInCH

                Fais scheisse!
                J’ai pondu un gros pavé. Mais il est parti aux oubliettes!.
                Bon: Un truc court:
                Demande toi pourquoi la partie suisse de l’aéroport « Euroairport » de Bâle marche bien, et pas la française?
                Pour info, cet aéroport est entièrement sur territoire français, mais après discussion avec le partenaire Suisse, une partie de l’aéroport est considéré comme Suisse avec le droit Suisse.
                Je doute que les dents en or y soient pour quelque chose.
                Secret bancaire? Respect de la vie privée. Le type est considéré comme innocent par défaut, et il FAUT un doute pour faire une enquête pour avoir le droit de regarde qui à quoi. Sinon: Niet!
                Au fait: Respect de la vie privée: Protonmail.
                Eux-même ne peuvent PAS voir vos emails.
                https://protonmail.com/blog/switzerland/
                « Switzerland however, is NOT part of the EU, and Switzerland applies a very different set of privacy laws. In the US and EU, gag orders can be issued to prevent an individual from knowing they are being investigated or under surveillance. While these type of orders also exist in Switzerland, the prosecutors have an obligation to notify the target of surveillance as soon as possible, and the target has an opportunity to appeal in court. There are no such things as National Security Letters and all surveillance requests MUST go through the courts (this is not the case in Germany). Furthermore, while Switzerland is party to international assistance treaties, such requests for information must hold up under Swiss law which has much stricter privacy provisions.

                Nearly every country in the world has laws governing lawful interception of electronic communications. In Switzerland, these regulations are set out in the Swiss Federal Act on the Surveillance of Postal and Telecommunications Traffic (SPTT) last revised in 2012. In the SPTT, the obligation to provide the technical means for lawful interception is imposed only on Internet access providers, so ProtonMail, as a mere Internet application provider, is completely exempt from the SPTT’s scope of application. This means that under Swiss law, ProtonMail cannot be compelled to backdoor our secure email system. As a Swiss company, ProtonMail also cannot be compelled to engage in bulk surveillance on behalf of US intelligence agencies. »
                https://swisscows.ch/privacy
                Ceci n’est possible que car permis par le droit Suisse, où ce sont (en principe/théorie) les citoyens qui se méfient et contrôle l’état, et pas l’Etat qui se méfie et contrôle les citoyens.
                .
                Oui. Je sais. Un peu dur à comprendre pour des jacobins estimant l’Etat comme altruistique et seul au dessus de tout soupçons à contrario des vilaines gens du populo.

                .
                Bon… J’ai réécrit un pavé.
                Mais au bon endroit, cette fois!

                1. albundy17

                  « je doute que les dents en or y soient pour quel »

                  jawohl, cet endroit est bien reconnu comme lieu de stockage notamment d’oeuvre d’art, en sécurité et bien à l’abri des regards quand à l’origine des fonds pour ces « investissements ». Les milliards détournés de nos poches ou ceux des divers trafics pas bien pasque c’est pas bien ne sont pas dépensés en télé HD dans le 93, les recettes sont investies et planquées, comme dans ce joli endroit sous pavillon suisse. Je te dirais, en fait je m’en fout complètement, tant mieux même pour les suisses et leur expatriés qui viennent respirer le bon air (pas iodé), ils ont un cadre de vie fiscal très agréable et j’adore la montagne.

                  Je dis juste que vous avez maintenant de la concurrence, et que vous n’êtes plus en odeur de sainteté. La fête est finie.

                  * Et quand j’entends les suisses venir nous faire la morale que leur pays, c’est trop bien démocratique qu’ils sont trop bons de partout et tout et tout, ça me fait juste penser aux français qui font le coq comme quoi 1789, toussa, ils ont libéré le monde et apporté la démocratie et la liberté, alors que ces cons ne sont juste que né à cet endroit.

                  Protonmail, j’étais sur la liste d’attente de la version beta, j’ai donc mon adresse chez eux, tu voix je ne suis pas fermé…

                  Ce n’est pas parce que je te rappelle un peu du passé de ta nation que je me sens coupable du passé de la mienne, et ta leçon de moraline à me jacobiniser ( je viens de lire la fin de ton post) est particulièrement irritante bien que fidèle aux habitudes helvétiques (B en est l’archétype) et t’invite à relire deux ou trois fois le paragraphe avec l’astérisque.

                  Et pis du coup j’en remets une couche, oui la suisse a été durant au moins la dernière guerre mondiale, et sans parler des dents en or qui sont un fait avéré, le banquier de la guerre touchant sa généreuse com avec tout les protagonistes, nazis compris.

                  C’est pas un reproche, c’est un fait

                  1. Loki dort

                    Une nouvelle relation d’amour-haine serait-elle en train de naître? Décidément, ce Sam, quel bourreau des couers!

          1. sam player

            @ albundy17 30 mars 2017, 10 h 55 min
            « La Suisse….. Le chômage augmente continuellement et les entreprises ferment, z’ont intérêt à se recycler avant de ressembler à la France…. »

            Article du figaro du 9 mars 2017 :
            Le taux de chômage en Suisse, un des plus bas au monde, a reculé de 0,1 point en février [2017] pour revenir à 3,6%, a indiqué jeudi le Secrétariat d’État à l’économie (Seco).
            Fin février, 159.809 personnes étaient inscrites au chômage soit 4.657 de moins que le mois précédent, a chiffré le Seco dans un communiqué.
            En rythme annuel, le nombre des chômeurs a diminué de 1% avec 1.608 personnes de moins qu’en février 2016, a détaillé le Seco.
            ______________
            Pas de bol ! Mais c’est sûr que quand on est à 3.6% on a plus de chance que ça augmente plutôt que ça baisse… tu comptais là-dessus ?

            1. albundy17

              ok, les chômeurs comptés sont moins nombreux, et bizarrement les défauts des particuliers sur leurs dettes augmentent

              http://www.remonte-suisse-selon-etude/

              logique.

              businessbourse.com/2017/02/17/suisse-faillites-dentreprises-ont-augmente-2016/

              businessbourse.com/2017/03/22/gouvernement-suisse-abaisse-prevision-de-croissance-2017/

              businessbourse.com/2017/03/03/credit-suisse-rouge-premiere-2008/
              businessbourse.com/2017/01/11/suisse-le-chomage-en-hausse-au-mois-de-decembre-a-35/

              businessbourse.com/2017/02/13/suisse-chomage-hausse-mois-de-janvier-2017-a-37/

              businessbourse.com/2017/02/17/suisse-hausse-nombre-de-faillites-dentreprises-janvier/

              businessbourse.com/2017/03/22/le-commerce-exterieur-suisse-a-connu-un-leger-flechissement-en-fevrier/

              businessbourse.com/2017/03/22/lindustrie-horlogere-suisse-continue-a-broyer-noir/

              L’export de biens, médoc 75 milliards, machines une vingtaine

              1. sam player

                C’est ça, change de sujet et de file !
                Business Bourse, je sais en faire autant en sélectionnant Pays > Europe > Suisse

                T’as pas remarqué qu’il n’y a que les mauvaises nouvelles sur ce site ? Faut-il s’en étonner quand les chroniqueurs sont Delamarche, Béchade, Jovanovic et ceux de chez Agora et la ligne éditoriale est le world economic collapse.

                Tu remarqueras d’ailleurs que l’info du 9 mars sur la baisse du chômage n’apparaît pas alors que toutes les hausses issues de la même source y sont. Toujours d’ailleurs du M2M mais rarement du Y2Y sauf quand ça arrange.

                Tu me rappelles ma mère qui à force de regarder des émissions style « crimes » ne va bientôt plus sortir de chez elle !

                Médicaments : export de 75 milliards, 34% des exportations , oui et ? C’est pas bien ? Le médicament serait-il de la finance ? Le manichéisme version Albundy ? Les médicaments ce n’est pas des produits fabriqués ?

                1. albundy17

                  Négatif, c’est toi qui a changé de file. Si bb n’annonce que de mauvaises news, ça fait une moyenne avec le fig bien porté sur la vie en rose.

                  75 milliards du pharmaceutique fait parti des biens exportés, donc pas loin des 10% que j’évoquais, les imports pour la fabrication n’étant pas déduit. La Suisse à connu une balance commerciale sur les biens positive peut-être 3 ou 4 fois sur le dernier siècle, donc oui ce sont les services notamment financiers et les 25% des transactions mondiales sur les matières premières qui ont fait sa richesse.

                  Pour recadrer ce que je dis depuis le début, car tu en as visiblement perdu le fil, je signalais simplement que l’atout principal de la Suisse, le secret, a dû plomb dans l’aile et désormais de la concurrence. /

                  1. sam player

                    « 75 milliards du pharmaceutique fait partie des biens exportés, donc pas loin des 10% que j’évoquais, les imports pour la fabrication n’étant pas déduit. »

                    C’est quoi ce sac de noeuds. Les exports sont des exports, point barre.

                    75 milliards qui seraient pas loin des 10% ? J’ai rien compris.
                    75% sont des médicaments, ce ne sont pas des services financiers. Clair comme du jus de chic…

                    J’ai l’impression que tu confonds allègrement exportations / PIB et balance commerciale / PIB et que tu voudrais dire que ce qui sauve la balance commerciale suisse qui est largement positive depuis 1989 ce sont les services financiers.

                    Cette balance commerciale est excédentaire de 12.36% en 2015 et il faudra m’expliquer comment un secteur qui représente 10.5% du PIB en 2015 pourrait être seul responsable de l’excédent de cette balance commerciale car tu sembles oublier qu’une part des services financiers sont aussi consommés en Suisse et donc non-exportés et que même les services financiers qui sont exportés servent à exporter des biens : couramment sur mes affaires les services financiers attachés représentent 10% et les autres services 20%.

                    Pour ton info : (economie.gouv.fr)

                    Le poids économique du secteur bancaire et financier est variable selon les pays européens.
                    Mesuré par le poids du secteur dans le PIB, la France est un peu en-dessous de la moyenne (4,6 contre 4,9 %). En Allemagne on est à 3,8 % soit une baisse de 1,5 point en 10 ans. L’Italie est à 5,3 %, le Luxembourg à 29 % et l’Irlande à 10 %.

                    Le poids du secteur en Suisse n’a donc rien d’extraordinaire et ce secteur n’est pas avantagé à 100% par la fiscalité sinon il serait de zéro en france (et non de 4.6%).
                    ___________
                    Sinon c’est quoi qui te gêne dans le négoce mondial des matières premières : il me semble que tu assimiles négoce à méchants traders et trading HF.

                    Perso quand je lis ça :

                    « A titre d’exemple, il se traiterait aujourd’hui à Genève le tiers des volumes mondiaux de pétrole, 22% du transport maritime mondial et 10% des exportations mondiales d’acier. »

                    …. je me bidonne : le pays qui n’a pas d’accès à la mer réalise 22% du transport maritime mondial. Bravo !

                    Et quand je cherche à savoir je lis ça dans le même article de bilan.ch :

                    « Reste que le rôle historique de Genève dans ce secteur est indéniable. L’accès à un savoir-faire et à un environnement juridique et politique stable semble avoir joué des rôles déterminants. Secrétaire général de la GTSA, Stéphane Graber rappelle que le développement de l’arc lémanique dans le négoce des matières premières a débuté dès le XVe siècle. Située à proximité de l’Asie centrale, de l’Europe de l’Est et de l’Afrique, la région a tiré très tôt profit de sa position centrale en Europe. »

                    Tu vois donc que ça n’a rien à voir avec le siècle dernier (le XXème) ni le secret bancaire.

                    1. sam player

                      Tiens je t’ai trouvé le solde commercial de la Suisse sur les biens uniquement (goods 2014-2015)

                      Il est positif… mais bon tu peux aller lire businessbourse 😀

                      ec.europa.eu/eurostat/statistics-explained/index.php/File:International_trade,_2014-15_0_YB16-II-fr.png

                      Positif de $35.7Mds

                      Le lien pour les explications est en bas de la page (file usage)

                      sam player – toujours prêt à rendre service

                    2. sam player

                      Oops c’est des euros… pas des dollars
                      On notera la différence énorme entre france (solde -59.9Mds) et Suisse (+35.7Mds)… un pays 8 fois plus petit…

                    3. albundy17

                      Entre 1900 et 1992, la balance commerciale suisse en matière de marchandises n’a été excédentaire qu’en 1916, 1945, 1953. Wiki. a ba vui, wiki c’est que des menteux ignares non contrôlés.

                      Bien que je ne parlais pas à l’origine de balance commerciale goods, y a juste toi qui fait une fixette là dessus et t’entends plus rien, façon hystérique.

                    4. sam player

                      C’est toi qui a voulu faire la différence entre biens et services et il me semble de plus que tu assimiles les services à la finance ou du moins tu crois que la finance est une grande part des services, c’est ce que j’ai cru comprendre alors que c’en est très très très loin.

                      Qu’est-ce qu’un service?
                      Le secteur des services comprend de nombreuses branches notamment les professions libérales (médecins, avocats et autres services juridiques, architectes, ingénieurs), les services aux entreprises tels que le marketing, la publicité ou le conseil, la poste et les télécommunications, la distribution et le courtage, les services financiers (banques, assurances, bourses, services de titres), le tourisme (hôtels, restaurants, guides), les transports, les services culturels et audiovisuels, la santé, l’éducation, les secteurs de la construction, de l’énergie et de l’environnement et autres activités non comprises dans la production et transformation de produits industriels, agricoles et miniers.

                      Al 31 mars 5 h 58 :
                      « Sur ce qui est FABRIQUE ET EXPORTE, c’est 10 %. »

                      C’est toi qui parle de Biens en premier et vu les chiffres de mon dernier lien c’est plutôt 80-90%

                      Sinon je t’en prie on parle de maintenant et non de 1918 ou de 1945…

                    5. albundy17

                      amusant, n’est ce pas toi qui le premier à parlé d’un truc qui n’avait plus court (fin de guerre oblige) depuis 70 ans ?

                      Si, la richesse de la suisse s’est construite sur sa neutralité et son secret bancaire, à moins que les 25.000 milliards (officiel…) actuellement en dépôt de gestion dans les banques sur le territoire helvétique ne soit que les économies de sa population ? lol

                      Je le rappelle encore une fois, vu que t’as la mémoire en quenouille, ce n’est pas une critique, z’ont bien eu raison (bon un bémol sur l’or du III reich, m’enfin si tu veux donner quitus et raison aux financiers d’hitler ça te regarde) de donner un échappatoire à l’enfer fiscal d’autres pays, tout ce que je dis depuis le départ, c’est que le vent à tourné.

                      .bilan.ch/argent-finances-plus-de-redaction/fonds-non-declares-conseils-eviter-ennuis

                      ET que ce n’est pas les quelques montres et médocs qu’ils exportent qui pourra à l’avenir assurer leur PIB.

                      Mais je ne sait même pas pourquoi je m’emmerde à ENCORE redire ce que je t’ai déjà dis, tu vas me faire un caca nerveux sur une virgule ou dévoyer sur la qualité de l’air.

                    6. sam player

                      Bon, vu que tu ne mets aucun lien il a fallu que je me le paluche tout seul :

                      « Entre 1900 et 1992, la balance commerciale suisse en matière de marchandises n’a été excédentaire qu’en 1916, 1945, 1953, les importations dépassant de quelque 20 % les recettes des exportations sectorielles avec un déficit maximum en 1989 (12,1 milliards de francs)[127]. En revanche, la balance des services, dont le tourisme est une composante importante était traditionnellement excédentaire et compensait ainsi le déficit de la balance des marchandises pour aboutir à une balance commerciale excédentaire[128]. Entre 1993 et 1996, la Suisse enregistre des excédents de sa balance commerciale avant de replonger dans le rouge entre 1997 et 2001. Cependant, dès 2002, les comptes redeviennent positifs avec un solde grandissant[129]. »

                      As-tu bien lu que ce qui équilibrait à l’époque la balance commerciale c’est le tourisme ? Quel rapport avec la finance ?

                      Si tu avais bien lu tu aurais aussi vu que le taux d’industrialisation de la Suisse est supérieur à celui de la france et que la production purement industrielle de la Suisse par habitant est la plus élevée du monde.

                      « Même la Grande Bretagne, soi-disant désindustrialisée, génère un produit industriel de 4000 $ par habitant – presque le triple de la Chine. En troisième position se trouve le Singapour – avec 8500 $ un des Tigres asiatiques les plus industrialisés. Le Japon, qui pendant les années 1970 et 1980 révolutionnait la production industrielle, est deuxième avec une production industrielle de 8600 $ par habitant. En tête du palmarès se trouve – avec une longueur d’avance – la Suisse affichant une production industrielle huit fois supérieure à celle des Chinois et deux fois supérieure à la production américaine, soit 12 400 $ par habitant. »

                      avenir-suisse.ch/fr/18865/18865/

                      Et là toujours aucun rapport avec la finance et ça met à mal la doctrine qui veut que les pays occidentaux doivent se des industrialiser pour rester competitif.

                    7. sam player

                      @ Al 17 h 50
                      Les dents en or c’est toi
                      albundy17 30 mars 2017, 10 h 55 min

                      Je ne suis intervenu sur ce sujet que 4 heures après pour te dire de passer à autre chose 70 ans après.

                    8. albundy17

                      « que je me le paluche tout seul : »

                      ne me dis pas que tu n’es pas habitué.

                      Donc, après avoir dévié mon propos avec les goods, tu te mets au tourisme, tu dévies ensuite sur quoi ? la pêche à la mouche ?

                      « le taux d’industrialisation de la Suisse est supérieur à celui de la france »

                      Ouaip, si tu veux affiner: c’est malgré une productivité inférieure à la france (rayon productivité, même article, paluche toi encore un ptit coup).

                      Toujours le même article:

                      « La suisse est considéré comme l’un des plus grand paradis financier au monde, selon Boston Consulting Group, la confédération est le premier centre financier offshore mondial »

                      Mais bien sur, ça n’a absolument rien à voir avec le niveau de vie dont ils bénéficient, infrastructures comprises, et pour en revenir, ENCORE, sur ce que je disais au départ avant que tu dévies sur goods, tourisme et prochainement sur la pêche, mais je crains que tu ne fasses un blocage, ils ne sont plus seuls à rendre ce service, le tout avec des conditions de confidentialités mises à mal.

                      M’enfin ça fait juste trente fois que je te rappelle mon propos d’origine, je sais pas pourquoi je m’emmerde, au moment ou tu lis ça je sais que tu vas au moins me parler de mon « donc ».

                      Ha ben non, tu ne peux plus :mrgreen:

                    9. albundy17

                      mdr, info à l’instant, 5 pays lancent des enquêtes pour blanchiment de fraude fiscale de leurs ressortissants respectifs auprès de crédit suisse.

                    10. sam player

                      @ Al 19 h 34
                      « Mais bien sur, ça n’a absolument rien à voir avec le niveau de vie dont ils bénéficient, infrastructures comprises… »

                      Infrastructures ? Faut être cohérent : les dépenses publiques c’est 34% du PIB (2013), vs 57% en france.

                      A moins que les banques fassent des dons pour la construction des routes je vois bien que tu as un léger problème avec tes arguments.
                      Pourtant je suppose que tu as pu t’habiller seul ce matin et tu devrais donc comprendre ces choses simples.

                      Sur la productivité, ça interpelle effectivement et c’est là que tu devrais te poser des questions pour progresser.
                      Je t’espique :
                      La productivité qui est calculée dans wiki (tirée de l’OCDE) est la productivité par heure travaillée et effectivement elle est supérieure en france par rapport à la Suisse et à l’Allemagne et c’est là qu’il faut comprendre pourquoi : il n’est pas question de surhommes ou de QI : simplement c’est parce qu’on conserve en france au travail uniquement les personnes permettant de dégager une productivité supérieur à 100 (par exemple) à cause du coût du travail et plus le coût du travail augmentera cet indice 100 montera à 102, 103 et on aura une meilleure productivité que tout le monde… pour ceux qui travaillent… car tout ceux inférieur à 103 seront au chomedu.

                      Cette productivité de la france PAR HEURE TRAVAILLEE est souvent mise en avant par les socialistes pour dire que nous n’avons pas de problèmes de compétitivité… tu vois le blème
                      ?

                      Plus le coût du travail sera taxé en france, plus les employeurs développeront des stratégies pour avoir la meilleure productivité et plus ils se sépareront des éléments les moins productifs soit en sous-traitant soit en important depuis des pays à bas coûts.

                      Et c’est pour cela que plus le taux de chômage est bas, moins bonne est la productivité par heures travaillées car on a utilisé les fonds de tiroir avec des employés peu productifs mais on s’en fout dans ce cas là car ils sont utiles ET rapportent quand même par rapport au coût du travail.

                      En france à terme on pourrait avoir une productivité par heure travaillée le double de celle du monde mais ne plus avoir que 1/4 de la population en activité… ce ne serait pas gênant si ça ne posait pas un gros problème : c’est un cercle vicieux car plus il y a de personnes sans emplois plus le coût du travail de ceux qui restent en activité augmentent et plus il faut éjecter de personnes en sous-productivité à l’instant T, ce qui renchérit le coût du travail and so on…

                      Même principe que pour le smic en fait : éjection

                    11. BDC

                      Sam, j’avais déjà réfléchi au coût /coup de la productivité record en France. Et ensuite les soces se plaignent de la souffrance au travail (salauds de patrons), et veulent financer les retraites à 60 ans en augmentant encore la productivité. C’est un pays de fous.

                    12. BDC

                      Pour HS c’est même un signal d’alarme cette productivité record. Et les soces qui s’en vantent …

                    13. Aristarkke

                      A BDC,
                      Je comprends l’inquiétude de Herr Schön…
                      D’autant que cette productivité est acquise avec un boulet de fonx, modèle compétition olympique, ce qui en rajoute dans l’horreur (économique, comme disait Forrester Viviane…)

                    14. sam player

                      @ Al, quel rapport avec ce que tu dis ?

                      Bah c’est toi qui DANS LE MESSAGE PRECEDENT étayes tes affirmations sur le paradis financier avec : « Mais bien sur, ça n’a absolument rien à voir avec le niveau de vie dont ils bénéficient, infrastructures comprises,… alors je te renvoie aux dépenses publiques vs le PIB

                      Bah c’est toi qui DANS LE MESSAGE PRECEDENT essaies de disqualifier l’importance de l’industrie suisse et par là 75% de ses exportations par un :  » c’est malgré une productivité inférieure à la france », jetant ainsi une suspicion sur sa valeur ajoutée et sa rentabilité.

                      Quand tu parles « services » en disant que c’est en grande partie des services financiers je te parle « tourisme ».et je te liste tous les services.

                      Je commence à me demander si tu t’habilles vraiment tout seul le matin…. ou peut-être que tu te sers de moi pour te construire un argumentaire ? :D..

                    15. sam player

                      @ BDC hier 11 h 49 et 12 h 00
                      A propos de la productivité :

                      Ce que l’on voit à première vue comme un avantage (youpi!) se révèle être en réalité la conséquence d’un handicap.

                      La fausse évidence est tellement prégnante dans les esprits que la dernière fois où j’ai parlé de cela à des collègues il a fallu que je leur dise que c’était comme si ils glorifiaient la bonne santé du business des carrossiers grâce aux accidents de la route (tout y est).

                    16. albundy17

                      « ou peut-être que tu te sers de moi pour te construire un argumentaire ? 😀 »

                      Ce n’est pas du domaine de l’impossible :mrgreen:

                      Maintenant il y a des pays qui ont tout accès sur le tourisme pasque les usines c’est sale, d’autres dans le pognon, mais c’est devenu très sale, et ce n’est pas la vente de montre et de médocs au niveau actuel qui fera leur pib futur. manquerait plus que l’onu change de cremerie, comme toutes ces orga bienfaitrices de l’humanité sous perfusion d’argent des autres.

  16. albundy17

    HS mais ça me fait plaiz.. Saga tondeuse, épisode II:Déjà merci à ceux qui se reconnaîtrons pour leurs précieux conseils de l’année dernière, bien qu’ils ne m’ont mené à rien.

    Cette nouvelle saison de tonte (joie et bonheur) m’ont fait emprunter la tondeuse de ma tendre voisine. Et là, après le plein de carburant, c’est le drame. Même symptôme de mort apparente.

    Conclusion, je vais apprendre à mon c****d de fils que pour remplir le réservoir de sa ma voiture que je lui ai donné et que je paie l’assurance et tout, on ne pique pas l’essence de ma tondeuse, et on ne complète pas avec de l’eau.

    deuxième conclusion, en cas de pénurie, il suffit de réchauffer le moteur au décapeur thermique pour que de l’eau avec de l’essence devienne suffisamment détonnant, en plus c’est joli sa fume grave.

    1. Madeinch

      A mon avis, l’essence s’est évaporée avant l’eau. Les vapeurs d’essence sont redescendues car plus lourde que l’air, et sont venues en contact avec le décapeur.
      C’est qui qui tenait le décapeur?
      Il a quel âge pour confondre « eau » et « carburant »?

      1. albundy17

        L’essence ne s’évapore pas dans le jerrycan ! Le décapeur, c’est juste pour chauffer le bloc moteur, pas le carburant plein d’eau, mais ça a vraiment fonctionné !

        Le gamin n’est pas aussi con, il ne met pas d’eau ds le réservoir de sa bagnole, il pense par contre que je ne comprendrais pas, c’est vrai que ça m’a pris du temps pour envisager cette entourloupe.
        Quel fumier, j’ai hâte qu’il rentre de son appart que je lui paie avec la bagnole que je lui ai payé et que j’entretiens et assure et lui donne du pognon pour faire le plein mais qu’il rempli de mon essence de tondeuse et me prends pour encore plus con en collant de la flotte « pour que le vieux con yvoit rien »

        Putain, un vrai sauce.

        1. Régis33

          Au lieu de le sermonner , prosternez vous devant lui , votre fils est un Génie , il vient d’inventer le moteur fonctionnant à l’eau .
          Je sais , c’est pas grand chose , mais se sont les prémices de la découverte du mouvement perpétuel et de l’antigravité par votre progéniture .

          Alors ayez un peu de compassion face au futur Einstein du XXI ème siècle .

    2. BDC

      Trop drôle Albundy j’ai tondu la mienne cet après-midi pour la première fois cette année et j’ai pensé à toi. Bon ma tondeuse est électrique, mon frère l’a réparée en tendant le câble et maintenant elle est à nouveau auto-tractée ! Un coup de dégripoil de temps en temps elle est comme neuve.

        1. BDC

          Je dis ça parce que je me suis souvenu de tes déboires avec ta tondeuse, et que c’est Peggy qui s’en occupe d’habitude. Vu ton jeu de mots 50 nuances de gris 😉 ! En fait j’ai du WD40, mais c’est moins drôle …

          1. albundy17

             » c’est Peggy qui s’en occupe d’habitude.  »

            Oui, ça reste une femme, quand tout va bien elle s’en occupe, quand c’est la merde, c’est le genre 2 qui s’y colle.

            1. René-Pierre Samary

              Le genre 2 s’y colle…
              Oui, et comme il est généralement aussi incompétent que le genre 1, il ouvre le capot, secoue la tête d’un air pénétré, et appelle un spécialiste.
              L’homo faber est une espèce en voie de disparition. La féminitude triomphe.

                1. René-Pierre Samary

                  Au genre 2 la tâche les plus harassante.
                  Certes, il faut que le genre 1 s’occupe du ménage, du repassage, des enfants, de tondre la haie, de la cuisine, des courses, et même chez Al de l’entretien des latrines.
                  Il nous reste le plus gros : nous occuper d’elles.

                    1. René-Pierre Samary

                      Reste la psychologie, les états d’âme, les « tu m’aimes ? »
                      C’est là le gros boulot, alors qu’on aimerait tant suivre la rediff du combat Hagler-Leonard…
                      « Qu’est-ce que tu penses ? »
                      – Que Marvin était le meilleur…
                      -C’est qui, ça ? Un copain à toi ? Et à moi, tu y penses un peu, après la journée que j’ai eue !

  17. Theo31

    Faut pas oublier qu’on est en socialie et qu’il faut penser tout le temps à l’envers. Segolene à réussi partout où une grosse tanche aurait été normalement recalée.

  18. Val

    Quand on voit les monstres qui arrivent au sommet de la pyramide on se dit que finalement, on n’est pas si mal ds les étages inférieurs …. on a un pote tres ambitieux qui il y des années a voulu faire de la politique, ayant fréquenté les lascars de gauche ( à cette époque déjà il fallait aller à gauche pour avoir un avenir) il nous a dit : »impossible , je n’ai pas pu , je suis cynique mais là à ce point là , j’en suis incapable  » on s’est dit que ça devait être gratiné pour qu’il dise ça …

    1. Royaumont

      Le système est conçu pour sélectionner les pires. Avant on disait aux enfants qui mentent : « arrête de mentir, tu finiras au bagne ». Maintenant c’est plutôt : « arrête de mentir, tu finiras enarque ».

  19. Val

    Quand on doit 500k Euros a son banquier on a du mal a dormir , quand on lui doit des milliards c’est lui qui ne dort plus . J’imagine que Ségolène applique cette maxime à la lettre.

  20. Azalee

    «Administrateur du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), une institution internationale comptant plus de 6500 fonctionnaires et disposant d’un budget d’un peu plus de 5 milliards de dollars par an.»

    Terrifiant. Qui finance cet énorme truc dont je n’ai entendu parler? Encore mes tunes.

    Sinon, pour info, les start-up, c’est mal:

    «Sous le vernis du cool, l’univers impitoyable des start-ups»
    http://www.latribune.fr/technos-medias/start-up/sous-le-vernis-du-cool-l-univers-impitoyable-des-starups-672344.html

  21. douar

    Extraordinaire personnage, qui aime bien réécrire son histoire
    http://www.leparisien.fr/politique/segolene-royal-le-sujet-le-plus-controverse-de-wikipedia-02-07-2013-2947937.php

    Plus récemment, sa sortie sur l’absence de prisonniers politiques à Cuba est un autre exemple de réécriture de l’Histoire, comme le décrit si bien Orwell dans 1984. Mais c’était pour la cause car elle veut s’attirer les votes de Cuba et ses amis pour le poste à l’ONU.

  22. sam player

    « Whatever you want  » est intéressante si on l’imagine comme un dialogue bidirectionnel entre Hamon et ses fans déçus mais fans quand même…

  23. MadeInCH

    Fais scheisse!
    J’ai pondu un gros pavé. Mais il est parti aux oubliettes!.
    Bon: Un truc court:
    Demande toi pourquoi la partie suisse de l’aéroport « Euroairport » de Bâle marche bien, et pas la française?
    Pour info, cet aéroport est entièrement sur territoire français, mais après discussion avec le partenaire Suisse, une partie de l’aéroport est considéré comme Suisse avec le droit Suisse.
    Je doute que les dents en or y soient pour quelque chose.
    Secret bancaire? Respect de la vie privée. Le type est considéré comme innocent par défaut, et il FAUT un doute pour faire une enquête pour avoir le droit de regarde qui à quoi. Sinon: Niet!
    Au fait: Respect de la vie privée: Protonmail.
    Eux-même ne peuvent PAS voir vos emails.
    https://protonmail.com/blog/switzerland/
    « Switzerland however, is NOT part of the EU, and Switzerland applies a very different set of privacy laws. In the US and EU, gag orders can be issued to prevent an individual from knowing they are being investigated or under surveillance. While these type of orders also exist in Switzerland, the prosecutors have an obligation to notify the target of surveillance as soon as possible, and the target has an opportunity to appeal in court. There are no such things as National Security Letters and all surveillance requests MUST go through the courts (this is not the case in Germany). Furthermore, while Switzerland is party to international assistance treaties, such requests for information must hold up under Swiss law which has much stricter privacy provisions.

    Nearly every country in the world has laws governing lawful interception of electronic communications. In Switzerland, these regulations are set out in the Swiss Federal Act on the Surveillance of Postal and Telecommunications Traffic (SPTT) last revised in 2012. In the SPTT, the obligation to provide the technical means for lawful interception is imposed only on Internet access providers, so ProtonMail, as a mere Internet application provider, is completely exempt from the SPTT’s scope of application. This means that under Swiss law, ProtonMail cannot be compelled to backdoor our secure email system. As a Swiss company, ProtonMail also cannot be compelled to engage in bulk surveillance on behalf of US intelligence agencies. »
    https://swisscows.ch/privacy
    Ceci n’est possible que car permis par le droit Suisse, où ce sont (en principe/théorie) les citoyens qui se méfient et contrôle l’état, et pas l’Etat qui se méfie et contrôle les citoyens.
    .
    Oui. Je sais. Un peu dur à comprendre pour des jacobins estimant l’Etat comme altruistique et seul au dessus de tout soupçons à contrario des vilaines gens du populo.

    .
    Bon… J’ai réécrit un pavé.

      1. René-Pierre Samary

        Décidément, ce forum part en distribil. Après les disputes épiques Sam/loki, voilà que le Suisse, si méticuleux d’ordinaire, part dans tous les sens…
        Mais serait-ce une volonté de notre bon maître, étudiant in vivo et in situ l’évolution d’une population plus ou moins livrée à elle-même ?
        Votre troupeau s’égaille, patron !

        1. Loki dort

          Peut-on avoir la volonté de laisser faire? Il me semble que cela n’en requiert aucune!
          Et je ne remercierai jamais assez maître Hash des libéralités qu’il nous laisse sur son blog. Ah, si? en bitcoin? Oui oui messire, dès que j’ai un compte bitcoin installé, paramétré, sécurisé, j’y pense!
          Mais, euh, RPS, quelles disputes?

  24. Pheldge

    Bon, ça y est, le sujet est fermé aux enfants, on peut y aller des causeries de grandes personnes : perso, Ségo vu son air pincé, son arrogance et son culot, je me l’imagine jouer dans un XXX genre « Bourgeoise de jour, chienne de nuit, (la suite) » ou « Bourgeoises maltraitées III » … 😀

    1. Loki dort

      Haha! Ségo pour sauver l’étang de Berre, elle t’en ferait un marais pot-de-vin: plein de pognon noyé dans la vase et une zone sinistrée.

  25. René-Pierre Samary

    @BDC 1 avril 2017, 12 h 00 min.
    C’est bien vrai, productivité record + chômage record, y’a quelque chose qui tourne pas rond. Résultat, boulot bâclé, épuisement, pas de vie de famille… (bon, pour ça, certains ne s’en plaindront pas).
    Prends mon cas. Je pointe à 05 h. et à 18 h., 13 h. par jour à l’usine, 7 jours sur 7, soit 91 heures par semaine. Mais entre le tennis (Federer est en finale à Miami), les visites chez le patron, un peu de gym et les tâches ménagères, travail effectif environ 2 heures par jour (soit 14 h./semaine). Productivité microscopique, mais si on suivait mon exemple, le burnes-out (si coûteux à la SS), on n’en parlerait même pas !

    1. Aristarkke

      La productivité record indique que tous les salariés productifs sont employés avec un très haut taux d’efficacité pour que le coût salarial horaire soit le mieux rentabilisé au possible…
      Il entraîne un chômage important pour tous ceux qui sont considérés comme devenus inaptes à suivre (en particulier les « vieux » dont la vieillitude débute maintenant vers les 45 ans) et il est évident que ceux qui, « en plus » (lire en moins), n’ont pas ni la formation ni l’expérience pro adéquate, ne peuvent que rester au bord de la route…

    2. Aristarkke

      Cela se voit aussi dans le fait que l’immense majorité des entreprises ne peut faire face à un à-coup (à la hausse) de production qu’en recrutant d’urgence des intérimaires si c’est possible, sinon en forçant des délais ou en mettant des heures sup’ pour tout le monde.
      Le problème des seuils administratifs, en particulier celui à 50 personnes joue aussi à plein dans ce désastre…

Laisser un commentaire