De l’abstention

Si, lors des deux élections présidentielles précédentes, la question ne semblait pas trop occuper les esprits, l’abstention à celle qui se déroule actuellement est le sujet de beaucoup de débats enfiévrés et l’objet d’estimations fébriles alors que le second tour approche à grands pas.

C’est logique, du reste : il n’y a pas eu, dans l’histoire de la Cinquième République, d’élections si tendues, aux camps si marqués et aux clivages si prononcés. Le seul précédent s’en approchant était l’élection opposant Jacques Chirac avec Jean-Marie Le Pen et l’époque était sensiblement différente puisqu’alors, la droite et la gauche parlementaires s’étaient tombés théâtralement dans les bras l’un de l’autre pour, prétendument, arrêter l’hydre fascistes aux portes du pouvoir.

Cela avait un peu impressionné le citoyen lambda qui, alors, n’en demandait pas tant et se remettait simplement du petit coup de tonnerre de la disparition en rase campagne de la gauche plurielle et frisée dès le premier tour.

Cette fois-ci, cependant, tout indique que la mayonnaise prend moins bien. Entre une gauche très fragmentée qui refuse toute idée de soutenir un candidat qu’elle ne peut, décidément, pas encaisser, et une droite toute aussi fragmentée qui tergiverse franchement à soutenir Macron, le Front Républicain qui marcha en 2002 peine à déclencher les mêmes ferveurs en 2017.

En pratique, c’est plutôt l’abstention qui semble marquer des points.

Cette abstention est devenue une pratique fort intéressante dans ces dernières élections, d’autant plus qu’elle déclenche à présent une myriade de réactions dont certaines, outrées, illustrent bien les tensions qui parcourent la société française dont chaque individu semble sentir qu’elle est à un point de rupture.

Si, jusqu’à présent, cette abstention était surtout reprochée par les politiciens qui y voyaient un acte incivique ou, très certainement, politiquement incorrect de refus de participer aux grandes messes citoyennes et festives, l’élection actuelle tend à la faire basculer dans les choses impensables, innommables voire tabous : pour un nombre croissant de politiciens, de journalistes, de frétillants chroniqueurs ou de citoyens lambdas, c’est décidé, s’abstenir en cette période est un acte politique honteux ; refuser de faire un choix clair entre deux candidats revient de fait à favoriser l’un des deux.

Mais si, c’est évident ! Si vous ne votez pas, c’est que vous voulez favoriser l’un des deux. Et comme vous voulez favoriser l’un des deux (c’est une évidence, vous dis-je, ne discutez pas), si celui-là est finalement élu, ce sera de votre faute. Dès lors, l’abstention empêchera quiconque la pratique d’obtenir le label « 100% moutontribuable citoyen » qui assure au politicien consommateur une viande moelleuse et charnue, à l’obéissance soigneusement dosée.

Pourtant, à l’analyse, il y a certainement des douzaines de raisons qui poussent les uns et les autres à s’abstenir, mais la plus logique consisterait à considérer que l’abstention représente d’abord un rejet du système. A contrario, on pourrait raisonnablement penser que le vote blanc revient à dire qu’on adoube le système (puisqu’on a participé au vote), mais qu’on met tous les candidats disponibles sur le même plan : pour le voteur blanc, ils sont tous égaux, se valent tous, et peu importe celui qui sera finalement désigné, il s’en accommodera. En revanche, le vote nul indique clairement qu’aucun des candidats ne satisfait le voteur qui, malgré tout, veut continuer à s’exprimer de la sorte, par le vote.

Bien sûr, cette vision des choses n’est pas encore la plus répandue, à tel point que, pour le moment, blancs et nuls sont comptés dans le même paquet, et que l’abstention ne donne qu’une vague indication de l’intérêt porté par les citoyens au suffrage proposé.

Pourtant, on pourrait imaginer mettre à profit ces expressions alternatives : on peut imaginer qu’un scrutin qui ne parvient pas à passer au-dessus des 50% de participation devrait purement et simplement être annulé. La situation serait alors inchangée, le système placé en affaires courantes pendant une période définie à l’avance (plusieurs semaines ou plusieurs mois) après laquelle un nouveau scrutin est organisé. Rappelons que plusieurs pays ont montré pouvoir fonctionner en affaires courantes ; l’excuse du chaos aux portes du pays si un vote n’a pas lieu n’est donc pas crédible.

De son côté, si le vote nul parvient à rassembler le plus de voix, cela signifie qu’en majorité, les votants rejettent tous les candidats. Le scrutin est donc reporté, et tous les candidats en lice sont éliminés (les candidats devenant de fait inéligibles pendant une période tampon définie à l’avance). Le renouvellement de la vie politique à portée de bulletin, voilà qui rendrait les scrutins particulièrement jouissifs, non ?

Mais à la limite, peu importent ces propositions : en l’état actuel, l’abstention est honnie dès lors que les enjeux semblent, aux yeux de certains, devenus à ce point impérieux que l’émotion l’emporte sur la raison et que tous les arguments, même les plus contre-productifs, sont alors sortis pour justifier qu’on vilipende l’abstentionniste.

Dans ce dernier cas, s’abstenir reviendrait alors à fouler au pied la démocratie, a minima, ou à oublier vilainement « tous les gens qui sont morts pour le droit de vote et gnagnagna » (ce qui fera pouffer ceux qui ont deux doigts de culture à ce sujet). Sauf qu’une démocratie où l’on doit absolument choisir entre deux candidats A ou B, sans possibilité ni de s’abstenir, ni de voter blanc ou nul soit parce que ces derniers ne sont pas comptabilisés et n’ont aucune signification dans le scrutin, soit parce que la pression populaire interdit telle abomination, bref, une démocratie qui s’impose ce genre de contraintes, eh bien… ce n’est plus une démocratie : c’est une dictature, rendue à peine plus douce par l’existence de partis officiels sur lesquels on impose de se prononcer.

En somme, dans un paradoxe troublant, on se retrouve à faire semblant de lutter contre le fascisme en empruntant tous les détours qu’il utilise pour faire passer les idées les plus liberticides. Et dans l’élection qui nous occupe, cette crispation atteint des sommets parce qu’on lui prête beaucoup plus de vertus ou de torts qu’elle n’est réellement capable de véhiculer.

En pratique, il n’est qu’à voir les débats dans les médias, les fils Twitter ou Facebook des uns et des autres pour voir qu’il est plus que temps que ces élections s’achèvent : chacun trouve dans la position différente de l’autre, y compris abstentionniste, une excellente raison de l’invectiver, et tous les démocrates d’opérettes semblent oublier avec une facilité déconcertante que l’expression démocratique passe, justement, par cette pluralité d’opinions.

La réalité, c’est qu’une forte abstention entame durablement la légitimité de celui ou celle qui décroche la timbale, et ça, soyons clair, cela terrorise tous les politiciens qui savent qu’ils doivent toujours, au final, imposer leur volonté sur une partie croissante d’individus qui ne croient plus en leurs promesses. Et dans cette élection particulière, une forte abstention serait un signe supplémentaire d’une présidence fortement rocailleuse.

Or, a-t-on vraiment besoin d’une faible abstention pour savoir que ni Macron, ni Le Pen ne semblent capables de rassembler une majorité solide autour d’eux ? A-t-on besoin d’une faible abstention pour comprendre que l’élu(e) devra, quoi qu’il arrive, fortement composer avec des tendances contraires pour seulement espérer tenir le pays ? A-t-on besoin d’une faible abstention pour pouvoir dire que le président, une fois en poste, pourra vraiment obtenir l’assentiment de ses concitoyens, alors qu’inévitablement, son électorat sera un composite improbable, et que son opposition fera feu de tous bois pour se faire entendre, abstention ou non ?

J'accepte les Bitcoins !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez Draghi et Yellen dehors, terrorisez l’État et les banques centrales en utilisant Bitcoin, en le promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !

Commentaires385

  1. albundy17

    tiens donc, je n’ai pas la même vue sur le vote blanc, qui si comptabilisé et en accession au deuxième tour rendrait impossible le déroulement de l’élection…

    1. cyprus.ill

      Vote blanc ou abstention : petite démonstration de la différence :

      Le vote blanc est un piège. Je partage.

      Les gens ne font pas de différence entre vote blanc et abstention. L’impact n’est pourtant pas le même comme le démontre ce petit calcul.

      LE VOTE BLANC :

      C’est un vote qui valorise le scrutin mais qui ne compte pas !

      exemple :

      – 110 inscrits
      – 100 votants
      – 97 blancs
      – 2 bleus
      – 1 rouge

      le résultat sera :

      – Abstention 9,09 %
      – Participation 90,91 %

      ont obtenus :

      – Bleus 66,66 %
      – Rouge 33,33 %

      ce qui ferait croire
      – à une forte adhésion et que bleus est élu avec 66,66 % des 90,91 % soit 60,60 % des votants au lieu des 2 % réels !

      L’ABSTENTION :

      C’est un vote qui marque le refus de se prêter à une manipulation…

      exemple :

      – 110 inscrits
      – 3 votants
      – 2 bleus
      – 1 rouge

      le résultat sera le reflet de la réalité !

      – abstention 97,27 %
      – participation 2,73 %
      – bleus 66,66%
      – rouge 33,33 %

      Ce qui fait bien ressortir que la LEGITIMITE n’est que de 1,82 % !! 1,82 % ce n’est pas pareil que 60,60 % pour la crédibilité. Donc le vote blanc est un attrape couillons !

      Si vous n’avez pas une conviction profonde pour un des candidat proposé, ne vous déplacez pas pour n’être qu’un faire valoir; reposez vous chez vous ou allez à la pêche. Vous serez beaucoup mieux pris en compte….CQFD !

      1. albundy17

        Je partage sans réserve votre démonstration, mais j’avais mis un « si »:

        « qui si comptabilisé »

        En l’état oui, je ne vais pas m’enm. à déposer une enveloppe vide. Surtout qu’il faut que je surveille ma femme qu’elle n’aille pas veauter contre la bête imondeheuuu

        1. Pheldge

          Le gros problème, la grosse incertitude , c’est pas l’abstention, c’est le vote des femmes ! aléatoire, horriblement sentimental, soumis aux variations des hormones et de la lune, en un mot , totalement irrationnel … 😀
          Entre une mégère et un chippendale la femme finira toujours par voter pour le chippendale ! 😉

          1. BDC

            Ô Maître Pheldge, il subsiste en quelques contrées reculées des spécimens du genre 1 totalement insensibles aux charmes d’un jeune arriviste inculte et sans saveur. L’anthropologie les classe en êtres inférieurs, mais ces individus trouvent refuge sur un blog licencieux, repaire de pirates, où vous dispensez vos doctes enseignements, pour notre plus grand plaisir !

            1. Bonsaï

              @ BDC, 8:38
              « L’anthropologie les classe en êtres inférieurs »
              Quelle horreur, bonjour la psychose !
              J’espère que votre bébé n’est pas une fille, auquel cas il faudrait vous l’enlever vite fait !

              1. Pheldge

                Dans ce domaine , il faut sortir des stéréotypes sexués, qu’elle te disait la Najat, et rien n’est jamais définitif : un coup de ciseau bien placé, te transforme un genre 2 en genre 1 😉

              2. BDC

                Tout le monde aura compris que j’évoquais la vision du Kampdubien, tout le monde, sauf vous évidemment Lady B. 😉

                1. Pheldge

                  Ô Très Magnanime, notre végétale Helvète venait de se réveiller, et le processeur les lampes étaient encore en mode préchauffage ! 😉

          2. Bonsaï

            Mauvaise langue… tellement écrasé par la supériorité féminine, tu présentes tous les symptômes d’une psychose avancée !
            Mais ça peut se régler en deux temps trois mouvements, vu que ta prochaine présidente va être…

            1. René-Pierre Samary

              Découvrir les cris d’oiseau d’arbolito de bon matin, par un ciel maussade, avec la perspective d’une empoignade idiote dans la soirée, c’en est trop. La corde, la défenestration, le poison, le 357, le hara kiri… BM, vient à moi, avec ton katana !

      2. oli71

        Excellente démonstration et j’ajouterai même (sur le mode du contrepet) : « aucun homme n’est jamais assez fort pour ce calcul »

      3. Aristote

        Sauf que les commentateurs indiquent souvent le pourcentage de votes blanc ou nuls, surtout s’il est important, ainsi que les votes en pourcentage des inscrits.

        Le 7 mai est au milieu d’un pont de trois jours et les thuriféraires du président élu diront que le taux d’abstention est d’abord l’effet de cette malheureuse coïncidence (sans doute voulue par FH quand il y croyait encore pour lui).

        Voter blanc ou nul me paraît en ces circonstances plus parlant que s’abstenir, si on ne veut voter ni pour celle qui a tué son père ni pour celui qui a épousé sa mère.

    1. sam player

      Fais pas ton harry, donne un coup de google avant, les 2 sont corrects.

      bdl.oqlf.gouv.qc.ca/bdl/gabarit_bdl.asp?id=2607

      1. Pheldge

        Et dire qu’il faut que ce soient des Américains qui nous rappellent les règles de français … tout fout le camp ! 😉

      2. Aristarkke

        Mais avec qu’ importe, le verbe reste obligatoirement au singulier.

        Quant à Pheldge, heureusement qu’il navigue ici sous pseudo parce que là, avec sa remarque sur les Québécois aka les Américains, il est devenu passible (au minimum) de l’ interdiction de séjour…

        1. sam player

          Non, même lien !
          Il semble que ce soit uniquement n’importe qui est invariable suivant ce lien… comme dans n’importenawak !

          1. Pheldge

            Euhhh, et rien pour mon magnifique calembour footbalistique ? je répète pour les sourds des yeux : « Mélusine, (et dîne six darnes ! ) » faut que j’essplique ? 😀

      3. Aristarkke

        Harry laisse tomber quant à Mélusine qui devient inopérante la plupart du temps. La surdité devant mes doléances la gagne.
        Il y a à (re)dire mais à quoi bon… 😥

  2. Aristarkke

    Comment pour un candidat, soi disant pour faire barrage à l’ autre et ensuite, voter contre lui dans quinze jours, trois semaines???

    1. sam player

      Oui surtout que Macron a déjà dit que si les électeurs sont cohérents ils devront ensuite lui donner une majorité aux législatives.

      1. albundy17

        même ça il ne comprends pas. Mais il faut avouer que ça doit être déstabilisant, aller de meeting en meeting bien orchestrés se faire applaudir, tu dois finir par penser que tout le monde t’aimes et te veux…

  3. Pheldge

    J’imagine que pour dimanche prochain, les partisans, les vrais, des deux candidats seront mobilisés. Et justifier alors une défaite par « ah, c’est la faute des abstentionnistes » serait une escroquerie intellectuelle.
    Je suppose qu’il y a des études détaillées,sur la répartition des abstentionnistes, et j’attends les doctes commentaires de la Très Gracieuse …

      1. Royaumont

        En matière de fascisme, les partis dits « de gouvernement » ont montré et démontré leurs aptitudes.
        Rien que la semaine dernière, entre la répression des automobilistes (pour la bonne cause, c’est contre le terrorisme) et la chasse aux locations touristiques (c’est pour la bonne cause, c’est pour combattre le mal logement), ils ont fait fort.
        Le fascisme a beaucoup progressé en France, ces dernières années, et le FN n’y est pour rien.

  4. hub

    tout à fait d’accord : les fils Fb sont devenus des lieux d’invective et de crachat, on gueule sans argumenter en prétendant argumenter, on affirme de propos haineux ou bêtes (ce qui n’est pas incompatible) : les réseaux sociaux ont laissé mourir la liberté d’expression en rase campagne. Jamais le terme d’ami n’aura été si galvaudé

  5. Pheldge

    J’attends l’avis de l’experte, mais quand il y a 37 Millions de votants, je pense qu’on peut raisonnablement penser que 1 ou 2 millions de votes supplémentaires reproduiraient la même distribution, et ne changeraient rien au résultat.

      1. BDC

        Ô très gracieuse, effectivement je pense aux mélenchonistes, la part qui revient à MLP sera peut-être plus motivée que celle qui devra se boucher le nez pour aller voter Macron. Et comme c’est un week-end de 3 jours, ceux qui partent sont les plus aisés et sont susceptibles de manquer de voter pour le Kampdubien. Voilà pourquoi tout ce tapage médiatique. Sinon Maître Pheldge, le Patron a déjà tout dit, ceux qui ne votent pas ou qui votent blanc ou nul se seront exprimés, point. Leur faire dire autre chose n’a aucun sens.

        1. Bonsaï

          Vous m’inquiétez, avez-vous de la fièvre ?
          Apostropher ainsi notre virilissime Pheldge d’un délicat « O très gracieuse », c’est vraiment étrange…

          1. BDC

            C’est vous qui m’inquiétez : Pheldge fait un gros appel du pied à « la Très Gracieuse », et néanmoins « experte », et c’est Sam qui répond …

              1. BDC

                Rrrhhhooo Saaam ! Toi l’alpha et l’oméga des commentateurs de ce blog, me traiter d’érotomane ! Tu peux toujours courir pour me voir … mue 😉

  6. Loki dort

    « Si vous ne votez pas, c’est que vous voulez favoriser l’un des deux. »
    Je disconviens respectueusement.

    Pour quelqu’un qui argumente honnêtement, oui. Mais pour les malhonnêtes qui trépignent à l’approche du second tour, le discours est clairement que ne pas voter revient à ne favoriser qu’un seul parti, le FHAINE (ici vous collez la photo ou la vidéo d’un candidat, d’un journaliste, d’un militant qui affirme cela sur un ton modéré, serein, et plein de compassion. LOL).
    Ce qui sous-entend que parmi les 4 choix envisageables par l’électeur, voter Le Pen, voter Macron, voter blanc, ou ne pas voter du tout, seul un est acceptable, c’est le vote pour Macron.
    CQFD. Mais l’électeur moyen, même s’il ne se fait pas forcément cette réflexion, sent bien qu’on cherche à le manipuler, ce qui l’incite d’autant plus à faire le choix des extrêmes. Les plus sensés dans cette histoire, ce sont les abstentionnistes qui refusent de prendre part à cette foire d’empoigne. Si tout le monde partait à la pêche, la chasse, ou la bibliothèque quand il y a des élections, le monde s’en porterait d’autant mieux.

    1. albundy17

      « sent bien qu’on cherche à le manipuler, »

      Ben non, tout ceux que je connais et qui n’ont pas voté fhaine vont voter macon, trop peur des camps de la mort qui tue « même des enfants » dixit macron, secouant la tête et les yeux embués.

      1. Loki dort

        C’est juste, une proportion des électeurs est complètement acquise à la cause républicaine rempart contre la haine. Mais ces électeurs perdent en importance, et je pense que le vote dit « protestataire » est attisé par ce discours manipulateur.

        1. albundy17

          Hier, repas de famille, toujours drôle quand la politique s’y invite, un de mes beaufs (macroniste après flambiste…) commence à me parler de république et démocratie. Une parole sage d’un commentateur lambda de ce blog m’est revenu en mémoire et je le lui ai donc servi en même temps que les frites, concernant les régimes politique de tout ces beaux pays s’intitulant république démocratique.

          Ma belle dosh était morte de rire. mais feuilletoniste va tout de même faire du macron, trop peur des chambres à gaz

            1. albundy17

              « régimes politique de tout ces beaux pays s’intitulant république démocratique. »

              Tout est dans la phrase, citer quelques exemples si vraiment dur de la feuille, comme la RDA et sa gentille stasi, un // avec le champion mondial de la censure sur rézo sociaux, toussa.

              ça met de l’ambiance, j’adore

                1. Aristarkke

                  Comment cela, on tient une tablée avec pareils sujets ??? Rien ne vole dans la piece en dehors des invectives ??? 😉

                    1. nemrod

                      Là vous embrayez sur la fin de la « sécu », du régime de retraite ( le bien nommé), et la disparition de tous les ministères non régaliens( avec les fonc qui vont avec )…toutes choses que vous souhaitez ardemment.
                      Et pour finir vous vous déclarer Chasseur en précisant que le tir n’est pas assez sportif et que vous préférez l’arme blanche.

                      Normalement à ce stade vous avez le rab de frites pour vous tout seul et pouvez siroter tranquille le pinard pendant que la belle famille s’entasse dans son « Captur d’occasion » ( quelle horreur comment peut faire de telles atrocités) et que votre femme cherche enfin un avocat sur les pages jaunes.

                      Voilà.

                    2. sam player

                      Nemrod
                      « …et que votre femme cherche enfin un avocat sur les pages jaunes. »
                      … après vous avoir accusé de pédophilie… et pi avec le chien aussi tiens !

            1. Royaumont

              Rhooo, l’humilité est l’alpha et l’omega d’un bon commentateur. Il faut tenir compte du delta entre ce qu’on dit et ce en quoi la vérité nue se mue.

        2. Royaumont

          Si les invectives d’un Stéphane Guillon représentent un barrage contre la haine, qu’est-ce que la haine ?
          Si la tentative d’intimidation généralisée des médias représente la démocratie, qu’on me montre ce qu’est la dictature !

          1. albundy17

            Faut pas jeter la pierre sur l’han guillon, primo il n’est pas responsable, segundo il avait enfin trouvé un employeur, l’attrape mouche à merde (marrant qu’il a toujours pas compris que ses idées et sa tronche ne reviennent à personne, le (j’ai oublié son nom)

          2. Pheldge

            Ô camarade Royaumont, tu nous ponds des sentences, qu’elles sont belles comme des que je les aimerai en faire ! Puis-je te reprendre tel que, sans copyright, (bicauze que © Royaumont, ça parlerait à sonne-per ) sur ma page facebouque ?

        1. honorbrachios

          Que toute la famille de al bundy vote micron, ce n’est pas étonnant :
          kelly sa fille blonde, nympho et décérebrée, son fils , un nabot qui ferait n’importe quoi pour se faire une meuf, son horrible femme ne pensant qu’à dépenser sur le canapé devant le télé-achat et son abominable belle-mère de 500kilos

        2. Pheldge

          si, le Macron, il a même récupéré quelques dizaines des « blancos » à Valls. Feux, en fait, et c’est pourquoi on parle du Macron aux vingt blancs ! 😀

    2. claribelle

      « Ce qui sous-entend que parmi les 4 choix envisageables par l’électeur, voter Le Pen, voter Macron, voter blanc, ou ne pas voter du tout, seul un est acceptable, c’est le vote pour Macron. »

      C’est exactement ce qu’a dit Hollande. « ça ne devrait même pas être un sujet de discussion… On prend le bulletin Macron… » (et on fait barrage au Front National pour sauver la république et les valeurs de la France etc.).

      L’électeur est donc tellement bête qu’il ne puisse comprendre de lui-même malgré le matraquage des médias quel est le « bon » bulletin et il faut donc que le président lui-même nous l’explique avec la hauteur de vue qui le caractérise. Colossale finesse !
      L’électeur moyen finira par en avoir assez d’être pris pour un gogo…

      1. Slg

        @claribelle : c’est vrai ça. Si les abstentionnistes ne s’abstenaient pas, il paraît évident à ceux qui ont fait des études là-dessus – l’abstention à ce deuxième tour – que tous ces abstentionnistes voteraient sans l’ombre d’un doute pour le micron. Tandis que si les abstentionnistes s’abstiennent, c’est forcément qu’ils sont pro-MLP, puisque paraît-il ils font le jeu du FN. Donc comme ils s’abstiennent, c’est qu’ils sont pro-MLP, donc comme ils sont pro-MLP ce n’est pas la peine qu’ils se déplacent pour voter ! J’ai bon ?

        1. nemrod

          Y a meme des zétudes qui disent que 10 % des électeurs de Le Pen ou Macron du premier tour ( ça marche pour les deux) veauterons pour l’autre Dimanche…

          Moi j’ai pas besoin d’études pour avoir compris que pas mal de mes contemporains sont cons comme la bite de ma Marraine.

  7. totor101

    IL FAUT COMPTABILISER LE VOTE BLANC !
    et annuler le vote s’li y a plus de 50% de votes blancs ! ! ! ! !
    Cela chassera les ratés ! ! ! !

      1. nemrod

        Oh la vache.
        Là c’est du lourd !

        Je suis définitivement anti -démocrate.
        Faut pas m’en vouloir, faut me comprendre.

      2. Popeye

        Elle a pas encore compris pourquoi, mais elle n’a pas un mercredi soir de libre avant plusieurs années. Elle n’arrête pas d’être invitée!!!

      3. Kazar

        Faut la comprendre, elle écrit sur un blog hébergé par Le Monde… Ce même journal qui censurait systématiquement mes posts pendant ma (brève) période d’abonnement car ils n’allaient pas dans le bon sens, et alors même que je ne maniais ni l’injure ni l’invective. Censure que pratique d’ailleurs allègrement Le Figaro, journal de droite( ah bon ?) quand j’ose rappeler que ceux qui en 2016 ciraient « mort aux Juifs » dans les rues n’étaient pas les militants du FN mais la gauche pro palestinienne …

        1. theo31

          La demoiselle a censuré mon commentaire. Bon, je n’y suis pas allé en douceur : le vote/orgasme contraint pendant un viol, la gauche salle d’attente du fascisme, toussa.

          Au moins, on sait qui sont finalement les sociaux-fascistes.

  8. Higgins

    L’abstention est ma manière à moi de protester. L’instrumentalisation du vote par les grands partis, avec la complicité active des médias mainstream, conduit à cette attitude. Dans le cas présent et sans vouloir exonérer Fillon de ses turpitudes, le débat a été avorté des le début et l’élastique est fort logiquement revenu à la gueule des initiateurs de la manoeuvre. Demain, l’hypothèse irréaliste, il y a encore peu, de voir MLP monter sur le trône va peut être se réaliser et cette élection sera tout autant légitime, n’en déplaise au kandubien, que celle de l’histrion hurleur. Dans les deux cas, il nous faudra faire avec pour notre plus grand malheur. Aux législatives, il serait aberrant de voir le parti de la donzelle sous-representé comme il l’est actuellement comme je ris, jaune, à la perspective de voir la composition de la pseudo majorité présidentielle, alliance improbable de carpes et de lapins à moins que ce ne soit celle de moutons et de couleuvres.
    Pour le vote obligatoire, je rappelle que celui-ci faisait parti du programme de Mélenchon et qu’il est paradoxal de voir certains de ses affidés se réfugier dans L’abstention pour le second tour.

    1. Pheldge

      « l’hypothèse irréaliste, il y a encore peu, de voir MLP monter sur le trône va peut être se réaliser », Major, il y a presque 10 poins d’écart. Un tel handicap, ça ne se rattrape pas en 6 jours … arrête de te faire peur !

      1. Aristarkke

        Il y a quinze ans était chanté sur tous les tons que Jospinou serait au second tour et que c’était quasiment criminel que de ne pas jouer le second tour immédiatement en s’épargnant tout le tra la la du premier…

      2. sam player

        Pheldge ça arrivera un jour ou l’autre : 2002 c’était 82-18 et là on parle de 60-40… ça fait 22 points en 15 ans…

        Chirac avait refusé de débattre avec JMLP… et ce n’est plus le cas là.

        1. Pheldge

          sam, ça arrivera peut-être en 2022 mais pas dimanche prochain ! Et Harry, je te signale que l’électorat français a montré une consternante conformité avec les sondages, alors pas de surprise cette fois-ci !

            1. Black Mamba Warrior

              Ces derniers temps, j’entends un peu partout que les USA sont en avance sur l’Europe et plus précisément sur la France de 5 ans…
              Peut être qu’on n’aura pas besoin d’attendre aussi longtemps 😳

    2. Onaneur de Moosh

      +1
      Les perspectives étant l’immobilisme ou la paralysie, ce deuxième tour n’est que le tout début de la crise.

      1. Higgins

        Je suis assez d’accord. Nous rentrerons, à l’issue des législatives, dans le dur de la crise. Si c’est MLP qui gagne, ça va être sportif car son parti n’est encore pas, pour le moment, un parti de gouvernement (et encore, je n’évoque même pas tous les blocages instutionnels ou’adminsitratifs auxquels elle devra faire face). Si c’est le beau jeune homme, quelle sera sa majorité? A quelle concession ou capitulation devra-t-il se soumettre pour rester à sa place? De deux choses l’une, soit il fait preuve d’un savoir-faire extraordinaire et il subjugue tout son monde, soit il devient un jouet (hypothèse la plus probable de mon point de vue) quemandant sa survie par des concessions incessantes à toutes les forces conservatrices de ce pays (au sens, on ne change rien).

        1. Slg

          @Higgins : je me demande si Macron ne s’en fiche pas un peu de comment il va gouverner après, ce qui lui importe ( et qui importe à Hollande qui brigue je ne sais plus quoi mais qui a besoin pour cela de l’appui du nouveau président ), c’est d’être président.

            1. nemrod

              Evidemment qu’il s’en branle.
              Vous croyez vraiment qu’il veut gouverner ?
              Il sait très bien que le pays a dépassé ce stade.
              C’est un insupportable arriviste mais il n’est pas con à ce point
              Ce qui va arriver après son élection c’est notre problème, pas le sien.
              Il va amuser le monde avec des conneries sociétales pendant 5 ans comme l’autre nullard qui l’a lancé et puis basta !

              Dans l’hypothèse très improbable mais non nulle ou c’est la Blonde qui passe, le problème est réglé : émeutes généralisées, loi martiale et on verra après ( jamais).

              Parce qu’on en est là : ce que notre formidable démocratie a pu amener : deux candidats dont un ne pourra même pas gouverner une seule seconde s’il est élu.

              Belle réussite.
              Clap clap clap.
              Rideau.

            1. Pheldge

              ♪♫ Dieu de clémence, ô Dieu vainqueur,
              Sauvez sauvez la France, au nom du Sacré-Coeur !
              Sauvez sauvez la France, au nom du Sacré-Coeur ! ♪♫ 🙂

        2. Royaumont

          Idem, mais j’attends tout de même de voir les législatives. Les triangulaires voire quadrangulaires vont être la règle plus que l’exception. La chambre a des chances d’être explosée et un président sans grande légitimité aura du mal à imposer la moindre décision… si tant est qu’il en ait l’intention.

          Donc, dans l’hypothèse Macron, on aura un président qui gouverne par décret durant l’été et devra faire face à la rue sans pouvoir compter sur une chambre hostile et divisée.

          Il va falloir faire livrer un cubage de pop-corn impressionnant…

  9. Gosseyn

    L’abstention est l’expression d’une carence de choix. Elle est intégrée au système électoral. Cette carence est de la responsabilité du citoyen. Le lui faire remarquer ou dissuader l’électeur de s’y livrer est de même nature, puisque cela ne remet pas ce système en cause. Et quand bien même cette abstention serait massive, elle n’en ferait rien, puisqu’une modification du système ne peut résulter que d’un choix.
    Il est toujours possible de professer diverses considérations autres, mais les mots et la logique ont aussi un sens non équivoque, qu’il convient de sauvegarder, au risque d’échouer sinon dans la présentation et la recevabilité de telles hypothèses.

    1. Meslet

       » Carence »…c est bien sûr une fausse bonne raison…Il manque quel projet alors ?
      C’est le prétexte principal de « cellezeceux » qui s’en tapent et/ou ceux qui n’ont aucune culture politique et sociale, pour justifier de ne pas aller voter.

      1. Le projet libéral n’est présent nulle part. Mais pour le comprendre, il faut avoir une solide culture politique et sociale qui justifie largement l’abstention.

      2. albundy17

        C’est grâce à l’absence de carences de tout les guignols qui pilotent le pays depuis au moins la mithe que le fn monte inexorablement, comme l’extrême gauche.

      3. Pheldge

        Carences dites vous ? pas de problème, faut sacrifier Ségolène, Marisol ou Najat , récupérer le foie et en extraire la quintessence : l’huile de foie de morue, remède contre les carences !

      4. nemrod

        Oui moi j’ai voter pour la première fois parce que Meluche c’était la grosse cata immédiate.
        Et je le regrette déjà.
        Je serais plutôt enclin a voter Le Pen pour gueuler un gros « merde » mais on arrive au même point pour les raisons que j’évoque plus haut.
        C’est donc H qui a raison.
        Mais ça me démange…dépendra de mon humeur et s’il fait bon pour la pêche.

      5. Ano59

        « C’est le prétexte principal de « cellezeceux » qui s’en tapent et/ou ceux qui n’ont aucune culture politique et sociale, pour justifier de ne pas aller voter. »

        Je préfère largement quelqu’un qui assume son ignorance d’un sujet et préfère ne pas se prononcer, plutôt que quelqu’un au même savoir mais qui doit ab-so-lu-ment avoir un avis, si possible bien tranché.

    2. Aristarkke

      Dans cette élection remaniée au mépris de la volonté initiale de la Constitution, la carence n’ est pas le fait de l’ électeur mais de celui des politiciens qui ont instauré le système très restrictif des 500 parrainages. Preuve est faite depuis son instauration que ce verrouillage ne s’ouvre que pour ceux agréés par les Autres mais pas pour tous. Toujours pas de candidat du libéralisme, même pour le seul premier tour…

        1. sam player

          Perdue corps et biens… Surtout pour le corps que c’est embêtant, pas pour le libéralisme. Chais pas ce qu’ils avaient fumé les « libéraux » avant mais ça devait être de la bonne…

          1. Calvin

            Rama était clairement une erreur. Néanmoins, elle avait ses 500 promesses, mais la nouvelle loi électorale a permis aux grands partis de faire fondre les signatures réelles.

    3. Loki dort

      L’abstention est pour moi clairement un choix, mûrement réfléchi. Ton raisonnement implique qu’on n’a le choix que de voter, mais on a aussi le choix de ne pas voter: c’est l’expression d’un positionnement politique, qui peut varier selon les abstentionnistes, et en ce qui me concerne c’est par conviction libérale dans un système où seul l’étatisme envahissant est imposé.

    4. Gosseyn

      Vous avez écarté le prosaïque de mon commentaire pour une lecture politique du  »choix » d’un candidat. Or ce choix y est celui d’aller voter, c’est à dire de s’exprimer, tout simplement.
      Il y a très peu de chance que l’un des candidats ne soit pas le plus proche de vos idées ou de vos intérêts, donc vous votez pour lui.
      Si cet acte ne vous convient pas, pour quelque argument que ce soit, alors vous votez blanc ou nul, acte qui sera comptabilisé pour ce qu’il est, autant que faire ce peut et hors de toute dialectique.
      Mai, il n’existe pas de bulletin d’abstentionniste, si vous voyez ce que je veux dire …
      Ce non-acte a donc pour vocation à demeurer  »l’expression » d’un non-choix. Ce qui est un blanc-seing délivré aux élus sortis des urnes, lesquels s’empresseront de prendre les décisions politiques leur important en ne se basant que sur les choix exprimés.
      Toutes conséquences incluses pour les abstentionnistes !
      C’est plus clair ainsi ?

      1. bibi

        Etre inscrit sur les listes électorales et ne pas voter est un acte.
        Bien sur que les élus prennent des décisions politiques en fonction des choix exprimés, c’est d’ailleurs pour ça que cela fait 42 ans qu’aucun président n’a tenu la moitié de ses promesses.
        L’abstention ne fait que acter que tous autant qu’ils sont se moquent de nous, et que quelque soit le résultat c’est la même politique qui est menée : plus de dépenses, plus d’impôts, plus de dettes, plus de chômages.

      2. bob razovski

        « Ce qui est un blanc-seing délivré aux élus sortis des urnes, lesquels s’empresseront de prendre les décisions politiques leur important en ne se basant que sur les choix exprimés. »

        C’est faux. en admettant qu’ils respectent un programme, ils prendront les décisions en rapport avec ce programme et par la même, ne se baseront que sur une majorité de choix exprimés, non sur la totalité. Et cette majorité, est souvent proche de la moitié, et pas vraiment plus.

        Donc selon vous, les abstentionnistes sont les cocus. Pourquoi pas.

        Mais dans ce cas, ceux qui vote « contre » aussi.

        Et ceux qui votent blanc ou nul le sont plutôt deux fois qu’une :

        Ils se déplacent, votent, et leur suffrage n’entre même pas dans les « exprimés ».

        1. turlututu

          Y’a pas photo, je choisi Catarinetta , ses 16 ans et sa poitrine, surtout dans cette version qui allie les deux (tchitchi et la mort)

  10. Mildred

    « …peine à déclencher les mêmes ferveurs… »
    Pourtant on ne peut pas dire que le Macron ne met pas le paquet ! Visite à Oradour et dépôt de gerbe en hommage aux villageois massacrés par les Allemands. Dépôt de gerbe devant la stèle commémorant les Juifs massacrés par les nazis. Autre gerbe pour les Arméniens massacrés par les Turcs. Et même hommage à un certain Brahim Bouaram « assssiné par l’extrême droite ». Si avec tout ça, il n’est pas élu, c’est que les Français auraient vraiment complètement perdu la notion de ce qui est le camp de bien !

    1. Aristarkke

      Pendant qu’ il y est, Macron, il a pensé à un dépôt de gerbe devant « Charlie », le Bataclan, le Petit Cambodge, l’ Hyper Casher et sur la Promenade des Anglais ???
      Un massacre reste un massacre mais là aussi, il y en a des plus égaux que les autres…

      1. nemrod

        Oui maiscepapareil.
        Là c’est des massacres que Le Pen a fait dans les années 40.
        Enfin pas Le Pen mais elle aurait pu, s’il avait été née.
        Pour ceux que vous dîtes on cherche mais on n’a pas encore de preuves.
        Et puis si tout va bien dans 40 ans ils seront même pas dans les livres…enfin Le Livre.
        On va quand même pas s’emmerder avec des massacres même pas célèbres dans 40 ans.

        Faut vraiment tout vous expliquer.
        C’est pénible.

        1. Higgins

          Pour ceux qui ont la flemme de lire le livre:  » Spécialiste de l’antisémitisme, Simon Epstein a constitué au fil des ans un socle informatif considérable sur les itinéraires contrastés de deux catégories de Français : ceux qui protestèrent contre le racisme et l’antisémitisme dans les années 1920 et 1930, avant de s’engager dans la Collaboration ; et ceux qui exprimèrent une hostilité ou un préjugé à l’égard des juifs, puis qui se retrouvèrent, l’heure venue, dans la Résistance. Ce livre ne retrace ni l’histoire de l’antiracisme ni celle de l’antisémitisme ; il est l’histoire du passage de l’un à l’autre.

          Les principaux chefs de la Collaboration ont traversé, chacun à sa manière, une phase de dénonciation de la haine antijuive ; beaucoup furent même militants de la Ligue internationale contre l’antisémitisme (LICA). Réciproquement, de nombreux résistants, et non des moindres, sont originaires d’une extrême droite nationaliste qui, dans les années 1930, fut fertile en prises de positions hostiles aux juifs. C’est ce phénomène paradoxal que Simon Epstein décrit puis analyse, en s’appliquant aussi à démonter l’occultation dont ces chassés-croisés, déroutants certes mais significatifs, ont fait l’objet dans les mémoires françaises. »

          (https://www.les-crises.fr/livres-un-paradoxe-francais-antiracistes-dans-la-collaboration-antisemites-dans-la-resistance-par-simon-epstein/)

  11. Falchi

    Comme toujours une bonne analyse.
    On peut en avoir d’autres : l’indécis, l’abstentionniste probable, se reconnaît dans le programme économique de l’un et sécuritaire de l’autre, et ne sait établir une hiérarchie entre les deux, ni faire un pronostic sur ce qui sera réellement mis en œuvre.
    Petit guide à son usage : arbitrer dans le sens de SES intérêts à court et moyen terme.
    Dans mon cas, j’ai arbitré entre économie sauce Hollande et approche sécuritaire. Pour sauvegarder l’avenir, mettre ses économies hors de France, mieux à l’abri de la prédation qui nous attend.

  12. Lafayette

    je m’abstiens surtout d’affubler les candidats des noms d’oiseaux qu’ils mérritent. Tous des président à la sauce hollandaise.

      1. sam player

        Lors de la cuisson, la sauce hollandaise dégage du disulfure d’hydrogène qui est dû à la cuisson du jaune d’oeuf coagulé… En gros ça pue la merde pendant quelques secondes… mais jamais pendant 5 ans… celle là doit être spéciale…

        1. bibi

          Le disulfure d’hydrogène c’est SSH.
          Ce qui se dégage c’est du H2S (sulfure d’hydrogène) qui provient de la rupture des ponts disulfures des protéines de l’oeuf.

      2. Pheldge

        ça va très bien à Macron, le turbo-libéral à la sauce Hollandaise ! quelle magnifique allégorie, comment Mélenchon a-t-il pu louper ça ? 😉

            1. Lafayette

              turbo.. non non tout au plus un politicien préfabriqué, un emplâtre de bachibouzouc comme dirait le capitaine haddock.

  13. Bonsaï

    Quant au fond du billet, j’estime personnellement que le vote blanc est une forme de lâcheté. On fait le geste civique, mais on ne va pas jusqu’au bout. C’est une demi-mesure qui ne veut rien dire. Un choix véritable implique que l’on aille au bout de la démarche.
    Dès lors qu’ n’ose pas franchir ce pas, le vote blanc n’est qu’une coquetterie ou un faux-semblant.

    1. Higgins

      Bonsaï, la liberté n’est pas sécable. Elle est une et indivisible. Le vote blanc est tout aussi respectable que l’abstention ou le vote pour l’un ou l’autre des candidats. Ce qui manque dans notre pseudo démocratie, c’est le juste rappel que l’heureux élu, quel qu’il soit et quelque soit son programme, a une légitimité toute relative, légitimité qui lui octroie certes des droits importants mais également des devoirs envers la collectivité qu’il sert. Normal 1er a négligé cet aspect des choses et le boomerang lui reste revenu en pleine figure (j’espère qu’il a mal). Je suis convaincu que notre pays à un sérieux besoin de Libéralisme mais il faut être conscient qu’une éventuelle victoire d’un candidat ouvertement libéral à une élection ne saurait être synonyme de blanc-seing par rapport à la philosophie qui l’anime. Ce serait d’ailleurs, dans le cas contraire, une entorse à cette dernière philosophiquement parlant.

      1. Bonsaï

        On en reste au même point, vous parlez de philosophie du vote en général et moi parle sémantique du vote blanc.
        Et j’insiste sur le fait que ce dernier me paraît être un vote vide de sens, sinon celui symbolique d’être la preuve d’une action vide de sens.
        Pour avoir un sens, l’action du vote doit s’attacher à un objet et par conséquent ne pas être blanc !

        1. Higgins

          Non. Le simple fait qu’il soit possible de voter blanc, c’est à dire de mettre dans l’urne une enveloppe vide, suffit à légitimer ce dernier à l’égal des autres. Peu importe que ce choix résulte d’une démarche active ou non, il est. On ne peut pas imposer de mettre le bulletin d’un candidat dans la fameuse enveloppe et c’est heureux. En cela, le vote est bien secret et personnel. Je ferai pour ma part une distinction entre le vote blanc (enveloppe vide) et le vote nul (bulletin fantaisiste ou nul car biffé). Ils ne me semblent pas appartenir à la même famille et n’ont pas la même signification.
          Dans le cas présent, on peut très bien trouver normal d’élire le chef de l’état au suffrage universel et voter blanc si on ne se retrouve pas dans l’un ou l’autre des candidats du second tour.

  14. jean jacques

    je partage entièrement votre point de vue , l’abstention est un vote qui doit être pris en compte dans une élection avec les conséquences que vous citez lorsque celui ci est majoritaire ( la majorité relative étant suffisante ) . Je me suis abstenu au premier tour et je ferai de même au second .

  15. theo31

    Les Athéniens. Nous sommes ici, comme nous allons vous le prouver, pour consolider notre empire et pour sauver votre ville. Nous voulons établir notre domination sur vous sans qu’il nous en coûte de peine et, dans notre intérêt commun, assurer votre salut.

    XCII. – Les Méliens. Et comment pourrons-nous avoir le même intérêt, nous à devenir esclaves, vous à être les maîtres ?

    XCIII. – Les Athéniens. Vous auriez tout intérêt à vous soumettre avant de subir les pires malheurs et nous nous aurions avantage à ne pas vous faire périr.

    XCIV. – Les Méliens. Si nous restions tranquilles en paix avec vous et non en guerre sans prendre parti, vous n’admettriez pas cette attitude ?

    XCV. – Les Athéniens. Non, votre hostilité nous fait moins de tort que votre neutralité ; celle-ci est aux yeux de nos sujets une preuve de notre faiblesse ; celle-là un témoignage de notre puissance.

    Thucydide, La guerre du Péloponnèse

    Et pour s’être abstenus, les Méliens virent leur cité détruite et furent réduits en esclavage. Si c’est ça la démocratie, je n’en veux pas. Beurk !!!

    1. goufio

      Athènes c’était 20.000 athéniens et 220.000 esclaves, c’était ça la démocratie que tous les incultes politiciens nous ressassent

          1. Aristarkke

            Elles dirigeaient (déjà) par personnes interposées…

            Alors, le vote???… Pas besoin!!!…

            (§ Λυσιστράτη ou Lysistrata écrite en 411 avant JC…
            Synopsis : alors qu’Athènes et Sparte sont en guerre, Lysistrata, une belle Athénienne, aussi rusée qu’audacieuse, convainc les femmes d’Athènes — Cléonice, Myrrhinè, Lampito — ainsi que celles de toutes les cités grecques, de déclencher et de poursuivre une grève du sexe, jusqu’à ce que les hommes reviennent à la raison et cessent le combat)

            Depuis, les rouées ont imaginé moult variantes de motivations… 😛

  16. goufio

    L’abstention entre un verre de vin rouge et un un verre de vin blanc n’implique que l’on est choisi l’autre verre que l’on ne boit pas non plus

    1. sam player

      Pas mal la métaphore.
      Mais ça veut dire que t’es contre les viticulteurs et que ça te gêne pas qu’ils crèvent de faim… pftttt !

  17. Loki dort

    Et donc, notre belle démocratie vote des lois dans notre dos qui lui permet de surveiller notre activité sur le web, et d’inculper n’importe qui pour le seul motif de consulter des sites qui ne seraient pas, euh, républicains ». Non, je ne vote pas pour cette démocrassie là

    numerama.com/politique/184667-metadonnees-snowden-a-une-tres-bonne-metaphore-pour-expliquer-la-surveillance.html

    1. Gosseyn

      Vous venez de vous exprimer sur un site notifié orange. Vous venez de perdre un point sur votre carte d’électeur.

  18. tabbehim

    Mais rhooo, ceux qui vivent encore dans ce doux pays qu’est la france aux rivières de miel et aux fleuves de laits, aux températures si douce et où le vivremsemble est la norme, vous n’oseriez pas oulier votre »devoir » citoyen j’espère?
    vous n’oseriez pas oublier ce que les anciens ont fait pour vous?
    vous n’oseriez pas oublier d’aller honorer votre mari/femme le 7 mai tout de même?

    ah… on me signale que l’on parle de vote…
    ben, j’ai pas envie de choisir entre la peste et le choléra, et je ai encore moins envie d’adouber un système aussi moisi.
    ceux qui veulent voter se rendent complice de ce qui se fera.

    1. Gosseyn

      Vous avez pourtant le choix entre une candidate qui a tué son père et un candidat qui a épousé sa mère ! Et vous parlez de culpabilité ?

  19. taisson

    Vote blanc : « coquetterie inutile » parfaitement d’accord avec Bonsaï !
    Abstention : C’est le vrai refus de participer à la blague… C’est déjà mieux !
    Ces deux choix reviennent à laisser la décision finale aux convaincus.
    Vote exprimé : Adhésion à l’un ou refus de l’autre… C’est le jeu du système, avec lequel on peut être d’accord, ou pas… Sauf pour les militants libéraux, qui n’ont ni parti, ni candidat, et donc peuvent, depuis un demi-siècle environ s’abstenir sans que l’on puisse leur reprocher !
    Pour les autres, c’est un peu comme le sexe des anges…ce n’est important qu’à la condition de croire à l’existence des anges !
    Mais, en fin de partie,
    Macron sera élu, avec à peu près 60% des voix, dont plus de la moitié ne seront pas des partisans convaincus, mais des égarés de touts bords…
    Egarés du libéralisme qui croient qu’en tant qu’ex banquier, il va favoriser les affaires.
    Egarés de la social-démocratie qui croient avec béatitude à une mondialisation uniforme sans nations, qui se disent que pour ça, Macron est le meilleur, (ce qui n’est pas faux…) parce que Hollande le soutient !
    Egarés de l’émigrationnisme fou, qui ne supportent plus de voir qu’il y à encore trop de mâles blancs, et croient et essaient de faire croire que MLP pourra mettre dehors leurs protégés…
    Egarés du marxisme qui ont fabriqué une peur en collant l’étiquette « fascisme » sur tout ce qui n’est pas eux…
    Egarés de la société, glandeurs, adeptes de la fumette, écolos citadins tendance nuit debout, qui vont voter parce qu’il est « jeune »…

    Politiquement incultes et sans mémoire, tous ces gentils votants Français vont, dans un bel élan, « sauver la république » et encore se plaindre pendant cinq ans, et tous pour des raisons différentes.
    Ce pays est foutu !

  20. amike

    On ne vote pas Le Pen , mais un ticket Le Pen Dupont Aignant.
    Et si NDA récupère aux législatives ses voix + celle de Fillon ou une partie de Mélenchon, on serait dans la situation d’une cohabitation. à la Jospin…

  21. Pythagore

    En admettant que je ne m’abstienne pas pour des raisons obscures « que j’ai pas encore tout compris », je devrais aller voter pour le candidat du KampDuBien.

    La ou le bas blesse, c’est que j’estime que ce candidat et ses déclarations du type « la culture francaise n’existe pas » et sa mondialisation heureuse sont à l’origine du vote FHaine. Je devrais donc voter pour un candidat, dont j’estime que les propos et le programme, si tant est qu’il y en est un, favorisent le vote FN pour faire barage au FN ?!?!?!?

    Personnellement, le fait de proner la démocratrie et par ailleurs m’imposer des choix en me faisant peur, et m’obliger a aller contre mes propres convictions n’est pas acceptable.
    S’abstenir est l’expression d’un choix, celui de ne pas cautioner. Je voterai blanc si ce vote etait reconnu or il ne l’est pas.
    Comme aucun des candidats restant n’a donné aucun gage aux brebis égarées, si les melanchonistes+fillionistes+abstionistes restent cohérant avec leur convictions et s’abstiennent, on arrive a 60% d’abstention. Quel(le) président(e) élu(e) pourra alors prétendre etre légitime ?

    1. Bob L’Enclume

      « Pourtant, à l’analyse, il y a certainement des douzaines de raisons qui poussent les uns et les autres à s’abstenir, mais la plus logique consisterait à considérer que l’abstention représente d’abord un rejet du système. »

      De Weimar ?

  22. Val

    Il y a une réponse sympa pour déstabiliser un honnisseur d abstentionniste.
    Moi : je vais m abstenir au 2e tour
    Lui/elle : horreur tu fais le jeu du FN
    Moi : pas du tout si j y vais je vote FN
    Et la moment de bonheur en contemplant la face déconfite de l interlocuteur /trice sur laquelle on peut lire toutes les nuances de troporribllll. Je sais j ai un côté pervers surtout avec les benêts/benêt tes.

    1. Calvin

      J’ai un meilleur argument :
      « Je m’abstiens, mais si on veut me faire voter, je tirerai un bulletin au hasard. 50% que ce soit MLP. Je fais quoi ? »
      Là, ça calme.

    2. Kazar

      Faire attention quand même, l’interlocuteur peut avoir une crise cardiaque en fonction de son orientation politique…

        1. Kazar

          Ça ferait la une des journaux, je ne veux pas donner d’arguments à mes adversaires… 😉
          AU fait, vous avez vu le « tweet » sympathique de la CGT à propos des manifs ?

                1. Val

                  @al taubira 1er ministre . Il y en a qui vont regretter leur vote Macron . On croit toujours avoir touché le fond mais c est toujours une erreur.

  23. Geneviève Boyer

    Le vote blanc, « coquetterie inutile » c’est vrai.
    Je crois aussi que parmi ceux qui défendent le vote blanc beaucoup ont intégré la culpabilité qu’on fait peser sur les abstentionnistes. Ainsi ils vont lâchement se déplacer juste pour prouver qu’ils ne sont pas abstentionnistes.
    Et puis il y a ceux qui ne veulent pas être traités d’indifférents.
    Et puis il y a ceux qui vont se prévaloir d’avoir « voté blanc » en ayant voté pour l’un ou l’autre sans l’assumer.
    La seule manière de protester c’est l’abstention.
    Une abstention en acte.

  24. Jeeves

    Arriver à penser si faux en étant en même temps autant de mauvaise foi, il fallait le faire, Hashtable.

    1) Personne ne « vilipende » l’abstentionniste parce qu’il rejetterait « le système », ou pour Dieu sait quelle raison indépendante de la situation présente concrète. Laquelle situation est aussi simple que tendue : plus le nombre de suffrages exprimés sera fort et moins MLP aura de chances de gagner (parce que le nombre de gens résolus à voter pour elle est inférieur à celui de ceux qui la rejettent, c’est bête comme une soustraction) ; et moins Macron aura de voix, et moins il aura les coudées franches pour gouverner s’il est élu. Pareille situation nourrit donc très factuellement une double crainte : celle des adversaires de MLP et celle, non pas uniquement des partisans de Macron, mais de tous ceux qui souhaitent que le futur quinquennat se déroule sans violence. Pour les premiers, il n’y a qu’un seul moyen de s’opposer efficacement à MLP, c’est de voter Macron. Et pour les seconds, même si MLP n’était pas élue, un fort abstentionnisme ferait courir au pays le risque de traverser des moments très difficiles politiquement, et coûteux économiquement. Les deux exhortent donc fortement les électeurs tentés par l’abstention à voter. MLP, de son côté, ne « tance » pas les abstentionnistes ! Elle leur fait la danse du ventre, parce qu’elle a besoin d’eux.
    Donc désolé, si MLP est élue, ce sera autant en raison d’un fort taux d’abstention qu’en raison d’une mobilisation résolue et nombreuse de ses partisans. Pas besoin de convoquer Batman. C’est bêtement arithmétique.

    2) Mais votre envie de défendre les « libertés de l’électeur » vous fait passer par cet argument qu’exhorter les abstentionnistes à voter serait brimer leur libre arbitre, et se comporter en bourreau de la démocratie. Or présentement et fort concrètement, nous sommes menacés de voir arriver au pouvoir une dame qui aura pour première action de proposer au « peuple » de démanteler les garde-fous qui encadrent l’usage du référendum selon la Constitution, pour inaugurer un régime de plébiscites permanents. Elle ne vendra pas ça au « peuple », bien sûr : elle dissimulera sa proposition dans un paquet cadeau « préférence nationale ». Mais c’est ça qu’elle veut avant tout. Sans quoi elle ne pourra rien faire dans le cadre actuel du régime. Relisez son programme. Donc la liberté hautement démocratique de Ponce Pilate, excusez-moi, je la trouve dérisoire en comparaison de la perte de liberté que représente potentiellement MLP.
    Mais n’est-ce pas, les effets de manche rhétorique, les sourires pleins de sous-entendus, le plaisir de penser contre l’ordre établi, ça fait tellement du bien par où que ça passe.

    3) Quant à la façon par où vous finissez, c’est admirable : comme Macron et MLP auront fatalement une majorité trop instable pour gouverner, dites-vous, peu importe le taux d’abstention (sous-entendu : donc foutez-nous la paix et laissez-nous nous laver les mains tranquilles). Fatalement. Ah bon ? Parce que si d’aventure MLP était élue avec un fort taux de participation, elle ne pourrait pas se prévaloir d’un grand élan populaire, peut-être ? Ni Macron d’une grande dynamique en faveur de son projet ? C’est évidemment le contraire de ce que vous dites qui est vrai : la situation est déjà assez tangente pour ne pas souhaiter la crise politique qui suivrait un fort taux d’abstention.

    1. Quelle avalanche de conneries.
      – si si, on vilipende les abstentionnistes. Il suffit de lire un peu partout ce que les médias autorisés en disent.
      – l’abstention ne favorise pas le FN. En fait, c’est même plutôt le contraire. Là encore, 1 minute de recherche google permet d’y voir clair. Votre arithmétique merdoie (et c’est facile à prouver).
      – « exhorter les abstentionnistes à voter serait brimer leur libre arbitre » : jamais écrit dans le billet. S’en suit une magnifique destruction d’homme de paille.
      – l’abstention à ce tour là n’aura aucun impact sur la majorité (ou son absence aux législatives). Vous dites là encore n’importe quoi.

      Bref. Consternant et ridicule.

    2. Val

      @Jeeves dans notre pays le vote n’est pas obligatoire . Par ailleurs le FN est arrivé là où il est de manière tout à fait légale et lisible. On rêverait qu’il en soit de même pour l’autre métastase. Alors voter , pas voter , pour qui voter regarde chacun d’entre nous en son âme et conscience. Il est absolument tordant de voir autant de gens se poser en père/mère la vertu , détenteur de la bien votance céleste venir gloser ça et là sur ce qu’il est moralement bon de faire.

      1. theo31

        « le vote n’est pas obligatoire »

        Si justement, il est obligatoire : c’est une contrainte qu’on s’impose ou non. En revanche, certains rêve de le rendre contraint.

        1. Cata

          En France, le vote n’est pas obligatoire, c’est un droit. Là où j’habite, c’est un devoir. Ça ne relève pas le niveau des politiques, mais ça nous épargne les débats creux et pompeux sur l’abstentionnisme.

          1. theo31

            Qu’il y a-t-il de si dur à comprendre dans « j’ai le droit de voter mais je ne suis pas obligé de l’exercer » et « j’ai pas envie de voter pour ces gros connards mais on me contraint de le faire » ?

    3. Loki dort

      Et j’ajoute que ça commence à me casser sérieusement les roubignolles tous ces cris d’oies blanches effarouchées devant la montée de la haineuh, du fascisme et de la mort du petit cheval.
      Si le FN est effectivement un parti anticonstitutionnel, il y a des lois qui permettent de l’interdire. Or rien n’est fait pour l’interdire, donc vous en tirez vos conclusions vous-même, mais venez pas nous dire qu’il faut voter ceci ou cela. Breum soirée, merde!

      1. albundy17

        Les oints du seigneurs, avec leur polit buro de la presse, censure à tout va, criminalisation des pensées autres que les leurs, interventionnisme jusque dans le frigo, abêtissement de la population avec l’ed nat, racket généralisé, impossibilité pour un quidam de se présenter aux présidentiel (500 signatures + obligation d’en avoir sur tout le territoire), fracassage policier et administratif pour les opposants, interdiction de manifs toujours du même coté, casseurs toujours rouge et laissé libre d’action, corruption capitalisme de connivence (pas pour rien que drahi et consors financent et promeuvent le gigolo), et tout ce cloaque qui vit avec sur le dos ce que beaucoup gagnent en un an traitent les fn de facho.

        C’est à mourir de rire

      2. bibi

        Les mêmes qui s’émeuvent de la montée du fascisme aujourd’hui, votaient à plusieurs reprises la reconduction de l’état d’urgence sans le moindre problème.

        1. Calvin

          L’état d’urgence, c’est « bien », sauf si un parti fasciste prend le pouvoir.
          C’est con, les pseudo-démocrates se sont piégés tous seuls…

      3. Calvin

        Le FN n’a pas été interdit car il permettait des triangulaires favorisant le PS.

        Or, le PG de JLM risque de jouer un mauvais tour au PS et à EM.

    4. theo31

      « nous sommes menacés de voir arriver au pouvoir une dame »

      Si ça arrive, on verra toutes les grosses putes à subventions ramper à l’Elysée pour garder leur place près de la gamelle de pognon gratuit comme tous les socialos qui bossent pour Ménard à Béziers. Un socialo est toujours un bon collabo.

    5. nemrod

      Mais pourquoi donc s’abstenir favoriserait plus le FN que Macron ?

      En comptant tout bêtement c’est même le contraire car Macron a eu plus d’électeurs que Le Pen au premier.
      Si l’on fait un raisonnement par l’absurde et si tous les autres votants s’abstenaient…Macron gagne.
      Ah la variable « résolution des votants » !
      Les électeurs de Le Pen seraient plus motivés que ceux de Macron ?

      Maintenant je sais pas mais dans deux ans on va peiner à en trouver un, ça s’est déjà vu.

        1. Loki dort

          Une société composée de 2 tiers de génies contre 1 tiers de cons n’a plus besoin de voter, ni de s’en remettre à une démocrature.

          1. sam player

            Si vous êtes de droite, trouvez vous une copine qui vote à gauche… et le jour du vote vous restez au lit tous les 2… la planète s’en portera mieux (CO2 toussa), match nul pour la démocratie…
            1-1 balles au centre…

                1. nemrod

                  Bah faut voir.
                  A la fin de la chanson de Becaud : Nathalie.
                  La rouge parle plus de Lenine ni du chocolat de chez Poushkine.

              1. Pheldge

                Là, à la question ; »on dit merci qui ? » sam pourra s’écrier « Merci, Jean-Luc & Marine ! » à la place de « Merci Jacquie & Michel ! » 😉

            1. René-Pierre Samary

              « trouvez vous une copine qui vote à gauche »
              Une copine, je ne sais pas… mais qui vote à gauche, facile !
              J’étais hier du côté de la République, la place de, et des connasses avec le brassard Mélanchon, t’en avais à toison, je veux dire à foison…. Et pas moches, en plus.

                  1. Pheldge

                    RPS, tu préfères pas plutôt « la baiser, la faire jouir, », en lui diant que je vote FN ce qui, normalement, devrait déclencher les grandes eaux … 😉

        2. nemrod

          1 millions de cons en Grance c’est très sous estimé.
          2 millions de génies …faut sortir un peu, c’est pas bon de rester devant l’écran.

            1. nemrod

              Les intellos et les génies sont deux concepts vraiment très différents.
              Par exemple BHL est un intello.
              Doublé d’un imbécile.

      1. Pheldge

        petit, la comique officielle de radio Pravda évoque deux intellectuels , c’est des gens du camp du bien, eux, pas comme le gros con, qui n’est con que parce qu’il n’appartient pas au dit camp …

  25. Pythagore

    Voter Macron, c’est faire le jeux du FHaine, car une fois de plus, c’est faire l’autruche et ignorer le fond, pourquoi il y en a qui vote FN ?

    J’invite a regarder les images de Juppé appelant a voter Macron et disant appeler « les francais de bon sens a voter macron ». Il y aurait donc des francais de mauvais sens ? De sens interdit peut-etre ?

    Est ce que les millions de votant pour le FHaine sont réellement fachistes ou est ce qu’ils expriment une attente ? Laquelle ? Sarko avait bien fait un début de tentative toutefois il n’a pas cherché a comprendre, il a juste ratissé large.

    Macron c’est repousser le problème et certainement pas le solutionner. Par conséquent, Macron avec une grosse abstention, me parait le meilleur résultat. Macron étant arrivant gagnant au premier tour, si les electeurs restent cohérent (a la blague), ca devrait etre pareil au deuxieme tour.

    1. Si tout ceux qui ne veulent pas de Macron et de Le Pen s’abstiennent, Macron gagne quand même. On est en pleine hystérie ridicule et à force, on en vient même à souhaiter le pire pour faire taire les crétins qui s’époumonent contre le choix légitime de chaque citoyen.

      1. Nathalie MP

        Le pire ? 🙂 Merci h !
        Et ceci dit, pour l’abstention, vous avez absolument raison. L’option existe, elle est légitime, de même que l’option de voter pour l’un ou l’autre des candidats existe et elle est tout aussi légitime.
        Et ce qui est aussi légitime, c’est de pouvoir donner son opinion sur tout ceci.

          1. Kazar

            De sursis par rapport à quoi ? La ruine (supposée) de la France en cas d’accession du FN au pouvoir ? Perso, je m’en contrefiche si on stoppe la destructions de nos valeurs. rendez-vous compte, MLP veut que l’éducation nationale enseigne en priorité à lire, écrire et compter, et même ça, nos adversaires y trouvent à redire en prétendant que c’est vraiment trop inégalitaire pour les « pov zenfants » dont les parents parlent mal français… Parce que pour la prétendue mise en place d’une dictature, je me marre, vu que c’est le PS qui a le plus réprimé les libertés ces dernières années, qui lutte contre le cash, etc.

    2. Bob L’Enclume

      « Est ce que les millions de votant pour le FHaine sont réellement fachistes ou est ce qu’ils expriment une attente ? »

      Oui, j’ai discuté avec eux. Ils attendent :

      -Fin de l’Europe, de la libre circulation, contrôle des changes, interdiction de délocaliser, retour au franc autoritaire, planche billet pour faire du social
      -Fin de l’Europe, de toute sa législation, de l’OMC, de lamondialisation qui nous vole nos emplois, et en tous cas, « sorti de »..
      -Faire payer l’Allemagne, sinon défaut souverain sur les dettes ou/et remboursement avec planche à billet
      -Fin de l’Austérité, pleine emploi, etc, etc..

      1. nemrod

        Et ça fait d’eux des mussoliniens ça ?
        En plus on doit pas discuter avec les mêmes parce que les miens, ce qui les motivent c’est le contrôle de l’immigration musulmane et un retour à un minimum de souveraineté, c’est tout.

        « retour au franc autoritaire »
        Le passage à l’euro, lui ne l’a pas été ?
        On avait le choix de continuer à utiliser une monnaie qui n’avait plus cours.
        Ravi de l’apprendre.

      2. albundy17

        Je suis hépaté par tant de culture de mots savants par tout ces bas de plafond veautant fn !

        Moi qui pensais n’avoir affaire qu’à des tatoués de swastika multiples et la main cachant le soleil des lumières qui nous gouvernent ! (phledge, un jeu dans le mot spécial pour toi que t’aimes :mrgreen:)

        En tout cas, c’est degolasse de leur part de vouloir faire du QE pour payer du social, zon’ont piqué l’idée des autres parties qui se touchent au grè du vent.

        L’enclume, bien portant du nom, comme du prénom.

      3. Kazar

        Votant FN, je rectifie un peu histoire de dire que nous ne sommes pas tous d’accord :

        – contrôle des changes et planche à billet, non ;
        – fin de l’Europe à tendance fédéraliste, oui, mais Europe des Nations ;
        – faire payer l’Allemagne, jamais je n’ai entendu ça chez mes amis frontistes (et j’en ai un paquet…) ;
        – fin de l’austérité, là je rejoins clairement d’aucun qui pensent ici qu’en France, elle n’a pas encore commencé, l’affirmer est même faire honte aux Grecs qui savant, eux, ce que c’est que l’austérité, mise en œuvre par un Tsipras de « gauche »…

        De toute façon, et même si cela paraît ridicule, la plupart des électeurs frontistes votent par amour de leur pays et parce qu’ils refusent, à tort ou à raison selon la sensibilité de chacun, le multiculturalisme obligatoire, le vivre-ensemble factice, la fin de l’assimilation des nouveaux arrivants, la transformation des citoyens en simples consommateurs permanents et contribuables prisonniers et esclaves.
        A lire : la silicolonisation du monde, d’Eric Sadin ;
        L’identité malheureuse, d’Alain Finkielkraut.

        Le « progressisme », ça me fait chier !!!

      4. tabbehim

        ceux que je connais qui votent fn, et qui sont resté en france :
        -> un ras le bol de l’immigration incontrôlé;
        -> un ras le bol des associations sursubventionné.
        -> un ras le bol des politiciens français actuels
        et surtout, un gros ras le bol de la moraline h24 qui passe sur les chaînes françaises.

        c’est la majorité de ceux qui votent fn que je connais.

          1. albundy17

            boarf, 1 milliard, tu chipotes. ^^

            @tabbehim: ceux que je croise, c’est du basique, essentiellement des femmes retraitées, point 3 toujours, le 1 assez souvent (le 17 est très calme coté basané, maures ou autre chinoiseries, ces dames feraient une attaques en gare du nord)

            Le 2 est parfaitement inconnu, malgré les 30 – 35 milliards d’assoce de boulistes

            1. hugeus

              le 17, c’est l’arrondissement ou le département ?
              parce qu’il y a 17ème et 17ème, pour ce qui concerna l’arrondissement !

    3. Kazar

      La haine, moi je l’entends bien dans les discours de Macron, et chez nos adversaires, excités de tous poils, à deux doigts d’en découdre sur les marchés lorsqu’ils insultent les militants. Je la sens chez les Ruquier, Lellouche, Kassowitcz et autres Guillon. Et à force de faire monter les gens en pression, de les invectiver, de les mépriser, de vouloir les rabaisser, ils finiront par avoir ce qu’ils redoutent.

      1. René-Pierre Samary

        « ils finiront par avoir ce qu’ils redoutent »
        Et s’ils l’espéraient, plutôt ?
        Fabriquer un « monstre » pour rendre obéissants les petizenfants me semble une explication plus logique, au vu des 40 dernières années…

  26. Gaeloup

    Le résultat de cinq ans de présidence apaisée sous nos yeux, des affaires, des invectives, des directives… point de débat. Ceux qui iront voter font hommage à tous ceux qui sont morts pour imposer le fascisme. Hahaha, rigolo si ce n’était tragique

  27. Gaeloup

    Le résultat de cinq ans de présidence apaisée sous nos yeux, des affaires, des invectives, des directives… point de débat. Ceux qui iront voter font hommage à tous ceux qui sont morts pour imposer le fascisme. Hahaha, rigolo si ce n’était tragique

  28. UnLorrain

    « Voter est un devoir civique,il participe au bien-être et a etcetc» je ne me souviens plus de la suite de cette déclaration,slogan,pour inviter,inciter,les Français a aller voter,cela passait a la TV,ça date de 25 ans au moins.
    Je voulais ne pas aller voter,je changeais d avis pour plusieurs raisons notamment ces crapuleries déclamer par un possible plénipotentiaire,morveux..Un adage ne dit-il pas que qui se sent morveux,se mouche.
    Je repasserais me dit-on a la mairie hehe..vous réinscrire monsieur,sur liste électorale,vers la fin de l’année. Abstinence euuh abstention,encore!

    1. theo31

      Voter est un devoir, mais envers qui au juste ? La dernière qu’on m’a dit que des gens étaient morts pour avoir le droit de vote, j’ai demandé les lieux et les dates des batailles ainsi le nom(bre) des morts : s’en est suivi un grand silence.

      1. UnLorrain

        @ theo31
        Dans le morceau de slogan que j expectore ( il vient de loin…gros LOL authentique!) Je me souviens du « devoir envers la nation » ou « participer au bien-être de la nation »

      2. Val

        @Théo celles qui ont dû lutter pour voter sont les femmes et il y a eu au moins une morte peut être plus (au UK). Du coup voter pour bcp de femmes , surtout celles d’un certain âge est considéré comme une avancée sociale et un droit acquis de haute lutte, pour elles ne pas voter revient à trahir leurs consœurs

  29. sam player

    HS
    Venezuela: le président Maduro veut une nouvelle Constitution (lefigaro.fr)

    Une assemblée constituante du peuple… mais avec des membres choisis par lui… le suffrage universel avec le referendum révocatoire c’est vraiment pas cool… surtout quand le peuple vote en majorité pour le révoquer… arghhhh !

    1. Loki dort

      C’est pas du tout HS, c’est en plein dans le sujet: la démocratie, les élections, dans le contexte d’un état exemplaire en la matière, un modèle pour nos insomnies insoumis! Viva la revolucion! Liberté pour le peuple!

  30. Aristarkke

    On a échappé à VOTE TUER…
    C’est déjà cela…

    [SP trahi par les femmes, sa fille, sa tablette, son clavier…]

        1. nemrod

          Avril : -10 %
          Février, Mars j’ai fait -5…
          J’envisage le licenciement de ma seule employée.
          J ‘ai récupéré de la Tréso, ça va être le moment.
          Par contre je vais me taper 15 heures de boulots en plus par semaine.
          J’en fais déjà 50.
          Mon dernier jour de vacance date du moi d’août.
          J’ai dis jour , hein pas semaine.

          Faut vraiment que je trouve une issue de secours.

            1. nemrod

              Exact !
              Elle fut à plein temps, puis mi-temps puis 15 heures et va surement finir chomiste ( a plein temps).
              Bande d’obsédés.

          1. albundy17

            Quel domaine nemrod ?

            à 50 heures par semaines c’est que tout va bien, ou alors tu ne factures pas à l’heure, un pas de porte ?

            RPS, l’employée est peut être multi tache !

            1. nemrod

              Pour faire simple on va dire que je suis commerçant.
              Tu sais le genre de métiers ou tu doit être ouvert un minimum si tu veux bouffer.
              Certains essaient d’ouvrir peu mais ils sont très maigres.

              1. René-Pierre Samary

                « Certains essaient d’ouvrir peu »
                Une amie, passionnée de livres anciens, a ouvert une boutique, mais ne voulait travailler qu’à partir de 11 heures, et fermer à 6. Fermé le we, évidemment. Des heures de fonctionnaires, en bref. Elle a tenu trois mois, le temps de bouffer ses économies.

                1. DoM P

                  Vache… Ouvrir une boutique pour un produit très peu demandé, loin d’être indispensable, dont les acheteurs sont normalement assez aisés, et n’ouvrir que quand ils travaillent et donc ne peuvent se déplacer, c’est joli, comme connerie !
                  Le top, ce sera d’ouvrir ça dans un village paumé du Massif Central… 😀

                  1. René-Pierre Samary

                    Oui… Et dans une rue passante, bien située… J’ai essayé de lui faire comprendre que c’était précisément aux heures où les gens allaient au boulot, et surtout à midi, et encore plus le soir. À 4 de l’aprem, ça ne servait à rien. Dommage, parce que réellement compétente, une belle offre de livres anciens… Boutique fermée, destination RMI.

                2. theo31

                  J’ai connu un couple qui avait ouvert magasins de disques spécialisé black/death mertal. Ils avaient décidé de ne pas être aimables avec les clients. En revanche, ils attendaient d’eux :
                  – qu’ils ne sentent pas mauvais
                  – qu’ils ne soient pas bronzés
                  – qu’ils ne fassent pas devant d’autres clients de commentaires d’albums faisant perdre des ventes
                  – que les problèmes personnels n’étaient rien à côté des leurs.

                  L’item 2 leur a attiré évidemment des problèmes avec la faune locale : agressions sur des clients, urine sur la porte. Ca leur a fait une pub du tonnerre. Ils m’ont perdu comme client avec l’item 4. Puis vint les deux mois d’été où ils attendirent comme deux cons les clients qu’ils avaient tant méprisé avant de mettre la clé sous la porte.

        2. Aristarkke

          Mois de mars désastreux (60% d’ activité….). Mois d’avril en ligne surtout parce que j’ai fait deux chaudières + un ballon. J’ai pris la semaine à Carnac puisque ma Dame devait liquider ses CP 2016 : 3 appels sur la semaine, heureusement sans urgence que j’ exécute à partir de maintenant. Mais j’ai en stock une commande de syndic pour 6.500 € HT et une autre à partir de mi mai + juin qui devrait rapporter au total 25.000€ (trvx répétitifs de sécurisation des alim EF dans une résidence de 120appart…
          Au total, le semestre devrait être correct mais avec des hauts et des bas violents….
          Constat : les gens moyens ont de moins en moins d’ argent dispo…

          1. Higgins

            J’ai un copain qui vit la même chose (R/D en informatique/électronique, auto-entrepreneur malgré lui). A peine 2500 euros de ÇA depuis trois mois. Mais il paraît que la reprise est là.

          2. albundy17

            Mouais, moi aussi je sens bien la reprise, merci de vos constats.

            Mes fournisseurs se portent à merveille (malgré leurs entrepôts bien moins remplis qu’avant et moins de personnel, meilleure gestion des stocks sans doute ^^) et pas mal de collègues « qui n’arrêtent pas », mais sans doute à pied vu leurs utilitaires continuellement sur leurs parking.

              1. Higgins

                Ça, c’est la conséquence directe de l’étatisation de la santé et on en est qu’au début. L’intervention de JM Daniel ce matin sur BFM Business portait sur sur ce sujet.

                1. theo31

                  Tout à fait major. La collectivisation de la santé se traduira inéluctablement par le rationnement des soins. Faudra pas chialer quand les médecins décideront comme au NHS anglais qui a le droit de vivre ou de mourir.

              2. Kazar

                Et chez les Avocats, l’uberisation bat son plein, personne n’a attendu Macron, qui ne fera qu’accélérer les choses.

            1. Loki dort

              De mon côté, on dépend surtout de l’industrie automobile, l’électroménager, et divers autres sous-traitants de ces grosses industries: baisse brutale du CA de 25 % au mois d’avril, je n’ai jamais vu ça depuis 3 ans. Au boulot, c’est mort, aucune demande, quasiment aucuns appels.

              Parallèlement, des hausses de prix drastiques surviennent toutes en même temps: hausse de la taxe go de 8%, hausse des métaux de 8%, hausse du papier kraft itou, et le cours des plastiques polymères marque à nouveau une tendance à la hausse.
              On sait que La Chine écrème le marchés des commodités et ça fait grimper les prix, je ne sais pas si on peut en conclure que l’activité se délocalise part là-bas, mais en tout cas les signaux ne sont franchement pas bons.

  31. Bonsaï

    Je vous confirme que moi-même, proche voisine de la France, je vis ces jours complètement immergée dans cette campagne présidentielle atypique, à tel point que j’en ai déjà fait deux articles sur mon blog.
    Ce thrill, ce suspense doit être dû aux caractères spécifiques des deux candidats plus qu’à leur menu respectif et aux changements dont ils sont respectivement porteurs…

  32. tabbehim

    J’aime entendre les petits expats français autour de moi dire qu’ils en ont rien à carrer de cette élection, mais qu’ils iront quand même voter parce que….voilà.
    LOL
    vive la cohérence !

    Quand je leur dit : « Pas envie de voter » , et que je montre une carte d’électeur bien blanche (ben oui, pour compter dans les abstentionnistes, il faut être inscrit 🙁 ), ça fait fureur 😀

    bon, sur ces propos amusant, et parce que mon code m’énerve aujourd’hui, je vais tuer des pères pour faire plein de zombies que je tuerai après. 😀

    1. Pythagore

      Si si y’a pas mal d’expats qui votent (en allemagne en tout cas). Malheureusement l’église de la Macrontologie est deja mondialisée. Micron a fait autour de 50% !
      Le pire s’est que Merluchon a fait plus de double de Fillon (autour de 20% contre 10%). Ils y a donc des gens qui s’expatrient en europe et votent pour qq’un qui est contre l’europe, l’euro, et qui en plus veut aller les racketter à l’étranger (impôts). Moi qui pensais que la pèche francaise etait en déclin, apparemment, le poisson s’exporte très bien.

      1. tabbehim

        le poisson, je ne sais pas, mais le poison français, bien trop en tout cas…..
        surtout quand je vois des crétins essayer d’apporter la bonne parole du partage et du gratuit pour tous….
        et surtout, les pseudo expat qui ne sont pas partie de la france parce que ça ne leur convient plus, mais limite comme missionnaire pour apporter les lumières de la france et sa culture à l’internationale……les sombres boulet puant, et ceux là, clairement, m’amuse beaucoup moins que des montbourde et compagnie….

    1. panchovilla

      j’ai participé à des « trophées du développement durable » organisés par l’ADEME, censés récompenser des prjets structurant en termes de développement durable. C’était truqué de bout en bout. Les récompenses ont été attribuées à des copains socialistes ou à des assoces pipo créées rien que pour ça. Entre autres une association de glaneurs (non il ne manque pas un d) qui invite des loquedus à venir ramasser dans les champs ce qui n’a pas été récolté par les paysans, pour apporter tout ça aux restos du coeur qui en nourriront leur clientèle à 99 % immigrée.
      Autre exemple : une maison de l’enfance 100 % écolo mais aussi 50 % plus chère à construire, dans une commune évidemment socialiste et évidemment subventionnée. Laquelle commune vient de transformer un presbytère en logement sociaux et de se doter d’un terrain pour Jean Duvoyage. Encore des premiers de la classe qui vont s’étonner de se faire botter le c.l aux prochines élections….
      Ceris sur le gâteau, le trophée accoprdé à un collège pour avoir organisé des sorties découvertes avec un encadrant en emploi d’avenir.
      La Hollandie dans toute son horreur.
      Franchement, avec notre projet reposant sur 40 actions ayant abouti notamment à diminuer les dépenses en énergie on ne faisaitpas le poids

    2. sam player

      P’tain 1100 personnes !

      « La direction de cet établissement a dû se résoudre à geler une partie du versement de ses subventions. C’était cela ou retarder le règlement des salaires de ses 1.100 agents.

      PTDR, auto-allumage : le budget sert juste à faire fonctionner le moloch !

      1. Aristarkke

        Cela ressemble fort à une structure d’ hébergement des recalés du suffrage universel et des militants de la bien-pensance…
        Je serais fort étonné que tout le monde pointe chaque matin dans les locaux…
        C’est une structure à la célèbre ARC de Crozemarie où seulement un cinquième du budget servait à accomplir l’ objet social officiel. Rétrospectivement, on reste étonné que ce ne fut pas moins, vu les dérives constatées.
        Si on comprend bien le fond de l’ article, l’ Etat se borne maintenant à ne plus verser que le budget assurant la paie et les frais en sucrant le carburant des actions concrètes (suivant la logique du bouzin, pas la mienne que je pense pourtant commune). Voilà donc 1100 personnes littéralement payées à ne brasser l’ air nulle part ailleurs que dans leurs locaux…

  33. Kazar

    Histoire du jour dans un petit commerce dans lequel je vais régulièrement bavarder 5 minutes en arrivant le matin : je m’apprête à partir, une cliente arrive et elle dit direct au commerçant qui, rituellement, lui demande si ça va :  » non ça ne vas pas, je suis super angoissée, dites-moi ce n’est pas possible, cela ne va pas arriver…et tous ces tarés qui vont s’abstenir !! »
    Et là, vous comprenez que cette bobo d’un quartier assez chic de Paris parle évidemment de « l’horreur qui va s’abattre sur la France » si MLP est élue. Évidemment, si elle traite les abstentionnistes de tarés, vous imaginez ce qu’elle pense des électeurs qui votent FN… Je n’ai donc malheureusement pas pu résister et je lui ai dit que je votais FN, ce à quoi elle a répondu « c’est une blague ? » en se bouchant le ne, si, si. C’est à ce moment que je suis parti en lui disant qu’elle avait bien raison de se boucher le nez. Il paraît qu’elle a pris ça comme une agression…
    Macron fait un tort considérable à la France et aux Français quand il déclare que « la haine est dans la rue, etc », opposant les Français les uns aux autres. A l’évidence, la haine et le mépris sont clairement En Marche, et H16 et les commentateurs ont raison, quel que soit le résultat, le pays va devenir ingouvernable.
    Et ça, c’est impardonnable.

    1. Bonsaï

      C’est lui qui introduit le malaise. Tout son discours de hier était imprégné d’une violence incroyable, pathologique.
      Alors que jusque là il se la jouait pondéré, au-dessus de la mêlée il se permet maintenant de prendre une attitude arrogante et supérieure. C’est lamentable.

    2. nemrod

      Voilà.
      Ce trouduc est ses sbires insultent au bas mot 30 % du corps électoral en parlant de rassemblement et de réconciliation.
      Jacquie et Michel prônant la chasteté et la fidélité entre époux seraient plus crédibles.

      Kazar : pour trouver un gauchiste tolérant et bienveillant, il faut se lever beaucoup plus tôt.
      Il faut se dépailler à 4 heures du mat et connaître les bon coins.
      Moi qui suis matinal, je n’en ai jamais trouvé un seul.

      1. tabbehim

        ça me fait penser à un personnage qui cherchait une licorne appelé démocratie.
        Il n’en a entendu que des notions, et des bruits de fonds, mais ne l’a jamais trouvé.
        Par contre, il a maintenant un troupeau de licorne 🙂

      2. Higgins

        Stéphane Guillon a fait très fort en matière de muflerie, de bêtise et d’intolérance avec une saillie lamentable sur Nicolas Dupont-Aignant qui vient de perdre sa mère. Le mot d’Audiart qualifié parfaitement les gauchiards.

          1. albundy17

            Ben jte l dis tout de même : Que sa mère aussi se serait laissée mourir en apprenant son ralliement au fhaine.

            C’est dommage qu’elle ne va pas passer. Quels Spectacles nous aurions ! Pop Corns tout les jours !

            Va falloir encore attendre 5 ans

            1. nemrod

              Ah…bravo !

              Heureusement que la division Das Reich est dans le camp Le Pen pour être certain que les vrais méchants sont clairement identifiables car là on aurait pu avoir un doute.

        1. Opale

          Absolument infect, j’en ai chialé, moi qui perdu mon père récemment. On ne peut pas dire ce genre de dégueulasseries à quelqu’un qui perd un parent. Même si c’est Hitler lui -même.

          1. theo31

            Les gros cons, ça ose vraiment tout. Un dessinateur de l’Idiot International s’était moqué d’un journaliste de la 5 écrasé par un char en Roumanie (« j’ai sauvé le sigle »). Il s’était fait dérouiller à son domicile.

            Mais arrêtons de faire de la pub pour le tas de merde sus-nommé.

    3. René-Pierre Samary

      Tu peux imaginer ce qui m’est tombé dessus quand j’ai fait le même aveu en 2002, poussé dans mes retranchements par un couple de gauchistes friqués.
      J’avais à bord deux invités, dont un ancien pilote d’Air France à la retraite (genre 40 000 mensuels), qui secoué par les turbulences de l’élection, joua les Grand Inquisiteurs, et…
      « Ma réponse, proférée du ton vague de quelqu’un qui voudrait bien qu’on parle d’autre chose – des Tobago Cays, par exemple, de ses eaux cristallines, d’un barbecue sur la plage – n’eut pas l’heur de pleinement satisfaire Nicolas, qui me pressa de questions, sa barbe blanche et bien taillée commençant à se hérisser. « Toi, au moins… ».
      Il commençait à me gonfler sérieux. Le droit de vote est un droit fondamental, et c’est une des rares libertés qui nous reste. J’avais le droit de voter pour qui je voulais, et pas seulement pour les candidats officiels désignés par la nomenklatura.
      Je dois dire aussi que j’ai horreur du mensonge. Soumis au feu de mises en demeure de plus en plus directes, que je ne pouvais esquiver, j’ai fini par avouer. « Oui, ça m’est arrivé, autrefois… ».
      La suite dépassa ce à quoi je m’attendais. Nicolas se dressa, comme mordu par une vipère. Il ne pouvait rester une seconde de plus à la même table qu’un suppôt de Lucifer. Il ordonna à sa compagne de le suivre sans délai.
      Vociférant de telle sorte que tout le restaurant ne put ignorer qu’il y avait parmi ses clients une brebis galeuse, un abominable lepéniste, il alla s’installer à l’autre bout de la salle, rouge de colère et raide comme la statue du commandeur.
      On ne discute pas avec les extirpateurs du Mal, et j’abandonnai l’espoir de le faire.
      Au fond, la scène était assez grotesque pour prendre le parti d’en rire. Je ramenai à terre les valises de mes invités, qui allèrent sans doute louer dans un bon hôtel un logis plus confortable que celui que je pouvais leur proposer sur mon petit bateau. »
      En effet, Kazar, le pays est devenu ingouvernable. Il l’est depuis que la caste des Intelligents s’est arrogée le droit de cornaquer la pauvre bête, de plus en plus rétive au fur et à mesure qu’on l’affolait. Mais un éléphant, devenu furieux, peut devenir très dangereux, à moins que de l’abattre. Le petit Macron n’a rien compris. À sa place, je serais resté chez Rothschild.

      1. nemrod

        Ben moi, j’ai pas dit que je « veautais » FN, ça serait mentir, je ne veaute pas sauf cette fois et le regrette déjà.
        Je me suis dressé tout seul comme un grand contre l’ouverture d’un CAO de réfugiés de Calais dans ma commune.

        C’est pareil, suis excommunié par les gauchiotes mais admiré par d’autres et me suis attiré la réputation de « sévèrement burné » par tous.
        En plus suis commerçant…

        Donc je reçoit 5 sur 5 et sait ce que haine et intolérance veut dire.
        Elles ne sont pas du côté désigné, tout bonnement.

  34. Val

    Je viens de faire défiler mon fil facebook : tout le monde y va de son laïus , 100% sont pro Macron. Bcp appellent les HLPS à la rescousse parce qu’ils se sentent probablement petits bras . C’est une telle diarrhée homogène en dit long sur l’état de nos institutions.
    Voici un exemple :
    Impact de l’abstention au 1er tour :
    hypothèse 1 :
    400 pour MLP
    150 blanc ou abstention
    450 Macron
    suivent le calcul en pourcentage et le résultat pour les mal comprenants (dès fois que qqn n’ait pas compris qui gagne … )

    hypothèse 2 :
    400 MLP
    205 blanc ou abstention
    395 Macron
    suivent les mêmes pourcentages pour également les mal comprenants et le résultat (c’est vraiment pour débiles , comme si le calcul pourcentage était nécessaire à dire qui gagne …)
    Suit la conclusion démente mais « prouvée » pourcentages à l’appui pour donner un côté matheux : Si l’on s’abstient on faire élire Marine bla bla horreur Malheur pas beau sal***ps.

    La où c’est incroyable , c’est que le type qui a posté ça est ingénieur en hautes technos , qu’il vit à Houston et n’est pas intellectuellement attardé . Je lui est donc conseillé de retirer son casque d’émotivité de remplacer MLP et Macron par Pomme et Poire et d’arrêter de délirer .

  35. Pheldge

    Bon sortez les mouchoirs, préparez les couronnes, c’est officiel, le PS est en train de claboter , merci Flamby !
    lefigaro.fr/elections/presidentielles/2017/05/02/35003-20170502ARTFIG00073-cambadelis-valls-et-le-foll-actent-la-mort-du-parti-socialiste.php

      1. Val

        @Higgins bof , c est juste la fin du switch PS –> En marche . Pas de quoi fêter quoi que ce soit. Le seul point positif : une clarification d un etat de fait : la césure avec Meluche et recup des centristes qui étaient des socialistes refoulés . Le LR se retrouve comme l imbécile qu il est : seul . Je crois qu un électrochoc est nécessaire. .. ou pas

        1. Higgins

          Y’a pas de petit plaisir. Pour les méluchiens, je viens de lire qu’ils se prononcent à plus de 65% pour l’abstention ou le vote blanc. Des conséquences dimanche?

          Je n’hésite donc pas:

    1. sam player

      Mouais sauf que Valls vient de demander à s’inscrire à En Marche et que Macron lui a répondu que c’était OK s’il rendait sa carte du PS. (ranceinfo).
      Les cocus comptez-vous : si on prend l’eau des chiottes et que l’on écrit Bénédictine dessus, ça reste de l’eau des chiottes.

      1. nemrod

        Mouhaha…
        Ils attendent même pas le deuxième tour.
        Une question .
        Quand est cocu et qu’on le sait et qu’on en redemande on est quoi…con…plice ?

        1. sam player

          « Ils attendent même pas le deuxième tour. »
          Nan, pas le temps, il veut l’investiture de En Marche pour les législatives (dixit ranceinfo)

      2. albundy17

        Ça fait un bail que je n’ai pas vu la tremblote, il doit avoir des cheveux blanco avec toutes ses aventures. J’espère qu’il a bien mal au fion et qu’il aime le fromage de bite

  36. Kazar

    Ça c’est drôle : environ 65% des Insoumis préfèrent voter blanc ou s’abstenir et 35 préfèrent voter Macron, d’après leur consultation. Mais où sont passés ceux qui vont voter FN ?

    1. BDC

      On va rire quand ils vont voir les résultats dans les Hauts-de-France … p’têt des abstentionnistes du 1er tour qui seront venus au 2ème tour ?

    2. sam player

      « Le vote blanc arrive en tête avec 36,12 %, devant le vote pour Emmanuel Macron (34,83 %) et l’abstention (29,05 %). «Étant donné l’attachement profond de la France insoumise aux principes d’égalité, de liberté et de fraternité, le vote Front National ne constituait pas une option de la consultation», précise La France Insoumise. »
      (leparisien.fr)

      1. sam player

        En fait ce vote donne vraiment un avant-goût de ce que serait une dictature mélanchonesque : les bulletins pré-choisis par le Commandante.

        Bah en fait c’est honnête, c’est comme il avait dit, son pote c’était Chavez, Maduro et l’objectif le Venezuela… pour une fois qu’un politique tiendrait ses promesses…

  37. Marvelboy69

    Hors sujet mais quand même lié à Mr M… La convention d’assurance-chômage validée: le texte réforme la règle de calcul de l’allocation, durcit l’indemnisation des chômeurs de plus de 50 ans et acte la création d’une contribution exceptionnelle temporaire pour tous les contrats de travail, à la charge des entreprises.

    Fabuleux, de même que les commentaires…

  38. Pierre

    « une forte abstention entame durablement la légitimité de celui ou celle qui décroche la timbale » Je ne suis tellement pas d’accord. Celui qui décroche la timbale est président pour 5 ans. Si il a une majorité parlementaire et un peu de couilles il fait ce qu’il veut. Abstention ou pas.

      1. Pheldge

        60 % d’abstention ? avec le nombre de bénéficiaires plus ou moins directs des largesses de l’état, ça me semble un rêve inatteignable !

      2. Pierre

        Ça change quoi qu’il y ait 20% ou 70% d’abstention? C’est pas parceque les gens se sont déplacés pour aller voter Macron (dans notre cas précis) qu’ils l’adoubent automatiquement pour toutes ses actions… Et le nombre de 70% dans la presse n’y changera rien. On pourrait changer la constitution pour que ça change quelque chose (et là je serai plus pour compter les blancs que les abstentions – pour ceux qui font l’effort de participer) mais bon, dans l’état, ça ne change rien. Celui qui a le plus de voix est élu.

  39. Pheldge

    Dans le Figaro : « Pécresse veut exclure de LR ceux qui appellent à voter FN et ceux qui se laissent séduire par Emmanuel Macron » …
    Qu’elle se grouille, tant que LR existe encore … (j’ai lu le billet de Gave que le Major, il le mettait en lien 😉 )

Laisser un commentaire