[Redite] Même les moulins à vent ont leur Journée !

Article initialement paru le 15 juin 2015

Alors que Trump vient d’appliquer son programme électoral en matière de COP21, au grand dam de tous les écolo-réchauffistes rabiques qui ont failli s’étouffer, il est juste bon de se remémorer qu’en ce mois de Juin, il existe une « journée européenne de l’énergie éolienne ». À ce titre, il sera croustillant de voir ce qu’on pouvait en dire maintenant que Nicolas Hulot est devenu ministre ; cela teintera ses déclarations d’il y a deux ans d’une couleur très particulière…

Aujourd’hui, selon la résolution des Nations Unies A/RES/66/127, c’est la journée mondiale de lutte contre la maltraitance des personnes âgées. C’est sans doute pourquoi, dans une logique un peu trouble, l’Association Européenne de l’Énergie Éolienne (EWEA) organise et anime ce même jour la Journée Européenne de l’énergie éolienne.

Peut-être est-ce un humour cynique qui pousse les organisateurs de cette Journée du Vent à se greffer sur celle de la lutte contre les maltraitance aux personnes âgées, faisant ainsi passer le message que ce combat ne serait qu’un déplacement d’air chaud. Peut-être est-ce la réalisation, mal assumée mais lucide, que les personnes âgées, plus faibles que les autres, sont maltraitées par les éoliennes dont les effets sur leur santé sont de plus en plus discutés partout où elles s’installent. Peut-être…

En tout cas, le fait est que ce n’est pas par la délicatesse que le lobby éolien brille encore une fois avec cette initiative dont le but est, officiellement, de faire prendre conscience des « immenses bénéfices » qu’on pourrait retirer de l’exploitation de cette source d’énergie.

Bien évidemment, on se doute ici que l’étude des « désagréments » (même les petits) n’est pas à l’ordre du jour puisque l’organisation qui est derrière, l’EWEA (European Wind Energy Association), n’est pas tout à fait une sympathique association à but non lucratif destinée à informer aussi impartialement que possible les citoyens européens des tenants et des aboutissants de la question éolienne, mais bien un lobby qui comprend notamment des constructeurs et des associations massivement subsidiées par les pouvoirs publics (pour la France, on retrouve des acteurs comme EDF, Engie — anciennement GDF Suez — et même des agences régionales comme celle du Pays de Loire).

Autrement dit, le but de cette belle Journée des Moulins à Vent est de propager un message simple : l’éolien, c’est supayr bien, quitte à sombrer dans la pure propagande puisqu’il s’agira aussi de « souligner la popularité de l’éolien auprès du grand public ».

Et c’est là que les choses se compliquent. Si, pour la première partie du discours (les « immenses bénéfices »), il est assez facile d’entourlouper le citoyen et, plus sûrement encore, le contribuable qui finira toujours par payer en bout de chaîne, il est plus compliqué de pipeauter l’individu qui se retrouve directement confronté à ces éoliennes de façon personnelle.

En effet, pour les « immenses bénéfices », il suffira de partir du postulat que le vent est gratuit (ça ne mange pas de pain), et d’inonder toute récrimination sur les calculs de rentabilité effective derrière une cataracte de chiffres sur (par exemple) les coûts pharaoniques de démantèlement des centrales nucléaires (parce que, comprenez-vous, il faut démanteler), ou les miyards et les miyards de subventions pour le nucléaire, le pétrole, le charbon ou le gaz. Moyennant quoi, tout le monde devra absolument convenir que tout se vaut et qu’on peut donc bien faire un petit effort pour les moulins à vent. C’est évidemment ridicule (même lourdement taxé, le pétrole par exemple permet de produire tous les jours des TWh d’électricité, alors que même lourdement subventionné, l’éolien peine à produire quelques GWh intermittents et compensés par des centrales au charbon).

En revanche, concernant la « popularité auprès du grand public », il va falloir batailler de plus en plus sec : petit-à-petit, il apparaît que l’impact des éoliennes n’est neutre ni en terme d’environnement, ni en terme d’écologie, ni en terme sanitaires. Pour l’environnement, il est assez clair que certaines implantations modifient suffisamment le paysage pour que de vifs débats s’installent. Pour l’écologie, outre les problèmes récurrents d’insertion de ces éoliennes dans la faune locale et leur impact sur le nombre d’oiseaux et de chauve-souris, on ne peut pas oublier l’impact écologique catastrophique de la production des génératrices.

Les éoliennes, catastrophes écologiquesEnfin, la popularité des éoliennes s’arrête assez vite lorsqu’il s’agit d’en installer une dans son jardin. À mesure que les moulins se répandent augmentent aussi le nombre de plaintes d’habitants alentours se plaignant d’effets secondaires désagréables voire handicapants même à posologie réduite. En Allemagne, pays particulièrement enclin jusqu’à récemment à installer des éoliennes, l’assemblée des médecins réunis en mai en congrès à Francfort a ainsi lancé une alerte concernant l’impact néfaste sur la santé de l’implantation d’éoliennes à proximité des habitations, et urge les autorités publiques à effectuer des recherches en matière d’impact de ces éoliennes sur la santé des individus à proximité. Notons au passage que les travaux de l’ordre allemand des médecins n’a pas fait grand bruit en France au contraire d’autres pays (comme l’Australie, par exemple).

De façon plus pragmatique encore, on ne peut que noter qu’à la multiplication des implantations correspond aussi une multiplication des actions de citoyens qui n’entendent pas laisser les municipalités installer des turbines un peu partout sans émettre leur opinion (et ce, d’autant qu’en général, les intérêts économiques bien compris de certains maires, commodes propriétaires des terrains où s’érigeront les éoliennes, entrent en ligne de compte). Et ce qui est vrai en France l’est du reste un peu partout ailleurs.

Non, décidément, le principe de précaution, c’est pour absolument tout le reste mais surtout pas lorsqu’il s’agit des « solutions » proposées par le Camp du Bien. Pour les éoliennes, même devant l’évidence de leur impossible rentabilité économique, de leur rendements catastrophiques, des impacts néfastes tant à la production des turbines, qu’à leur construction, pendant leur exploitation ou à leur démantèlement, et alors même que leur impact sanitaire n’a pas été le moins du monde évalué, on se contentera de hausser les épaules et on continuera comme si de rien n’était.

En définitive, le pompon de l’affaire éolienne est exprimé par Nicolas Hulot lui-même, lorsqu’il remarque que, je cite :

« Au départ, l’énergie éolienne est une très bonne idée, mais à l’arrivée, c’est une réalisation tragique. Si on nous disait au moins que cela permettrait de fermer des centrales, mais ce n’est pas le cas. »

Et le pire, c’est qu’à la base, ce n’est même pas une très bonne idée.

les éoliennes sabotent le paysage

J'accepte les Bitcoins !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez Draghi et Yellen dehors, terrorisez l’État et les banques centrales en utilisant Bitcoin, en le promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !

Commentaires92

  1. Le Gnôme

    Pourquoi subventionner des moulins à vent ? Ou ils sont rentables et ils se développent tout seuls, ou ils ne le sont pas et n’ont aucune raison d’exister.

    La journée du moulin à vent, après celle du bébé phoque, du cancer, des petits zosiaux et de la femme. Ce n’est pas gentil pour nos moitiés de n’avoir qu’une journée, et encore moins d’être à égalité avec le cancer.

    1. Pheldge

      « Ce n’est pas gentil pour nos moitiés de n’avoir qu’une journée », ô Dnôme, j’attends avec gourmandise la réaction des lecteuses officielles 😉

  2. Dr Slump

    « Au départ, l’énergie éolienne est une très bonne idée, mais à l’arrivée, c’est une réalisation tragique »

    Il a vraiment dit ça Hulot?

    Ca semble être raisonné sur le mode du « en théorie, oui, mais en pratique… » , lequel est, comme tout le monde ne le sait pas, un raisonnement complètement faux. Si ça ne marche pas en pratique, c’est que la théorie est erronée. Mais décidément, les progressistes ont du mal à accepter la réalité!

    Hulot, je le préfère largement en Nicolas Culot. J’adorerais le voir lors d’une COP monter sur un tabouret, et gueuler en plein milieu d’une conférence  » les zécolos les branlos, rentrez chez vous! « 

    1. Gérard

      Je vais y aller de mon plagiat – cela évite de perdre du temps à trouver des formules qui frappent – en remplaçant « l’énergie éolienne » par « le vote macron », ça donne quoi ?

      1. Lafayette

        bon entre les eoliennes anti-migrateur et les mixer à poissons, c’est bon l’écologie. A manger avec modération.

        mais de la a assassiner la voiture ecrase tout, c’est pas équitable. laissons une chance aux grands prédateurs de rendre le déséquilibre un peu moins viable.

            1. Bonsaï

              Serait-ce le résumé d’un long week-end peu disert et somme toute assez peu intéressant, du moins en ce qui concerne l’activité sur cet estimé blog. Il semblerait que la pression se relâche, Messieurs, la qualité faiblit…
              Songez toujours à vous montrer digne du Seigneur de ces lieux, dont la plume fait merveille hors même des frontières de la Gaule.

                  1. Aristarkke

                    Arbolito a mangé du chiendent pour nous régaler ce matin un calembour d’ aussi bon aloi…
                    Comme quoi, l’ émulation entre convives,,,

                    1. albundy17

                      Moi non plus, enfin pour le aboie, à part que ça rime. Je me demande si Ari n’est pas un peu « affamé ».

                    2. BDC

                      Sam, et le message de Bonsaï, t’as compris : elle aime les mots grecs, je répète : elle aime les Mots GRecs ! 😉

  3. Bonsaï

    Oui en effet, le lendemain ne se fait pas en un jour… le temps d’analyser les erreurs et de les corriger.
    (ou le temps de publier un article, de laisser infuser et voir après une année si les disciples ont bien compris !)

                1. Aristarkke

                  A lire « le » dive bouteille, j’ai comme un doute que le biberonnage intensif ait été arrêté depuis autant de temps… 😛

                    1. Pheldge

                      t’es au courant qu’en français de France, dive c’est pour divine ? « Cette expression « dive bouteille », provient d’un livre de Rabelais dans lequel Panurge apprécie le vin qu’il décrit comme une boisson divine. Dive est issu du mot divine, cette expression est restée pour parler d’une bouteille de vin ».

                      Ton toubib te prescrit des acides « Hoffman-Laroche » ? 😉

                    1. Bonsaï

                      @ Pheldge, 18:50
                      T’en fais pas pour moi, j’ai fait grec-latin à l’école !
                      Le malentendu vient du fait que je n’ai pas corrigé la faute de frappe « le » dive…

                    2. Bonsaï

                      Ah! Albundy mon pote, serions-nous les deus seuls personnages encore vivants sur cette planète ?
                      Tout ça paraît un peu désertique et pourtant ils ne sont pas au boulot en ce lundi de Pentecôte…

                    3. Aristarkke

                      C’est aimable de ta part mais j’ai pris la précaution de placer un bon gros smiley indiquant que ce n’est qu’ un petit coup de patte affectueux sans intention malveillante…
                      Et il semblerait qu’ Arbolito l’ ait bien compris comme tel, réagissant tout aussi aimablement bien qu’ en Suissesse, évidemment… 😛

                    4. René-Pierre Samary

                      @Bonzaï @ albundy

                      Pas à la piscine, à la Porte d’Auteuil…
                      Sur Eurosport, où à chaque changement de côté, on a droit à une séquence avec de petits Africain(e)s… grâce à l’éducation, tatata… des femmes éduquées tatata… oh les beaux yeux de cette petite voilée ! Education changes everything, en boucle.
                      Variante, des mains blanches et noires qui se la serrent (virilement), grâce au sport, respect et halte au racisme…
                      La propagande à plein jus…
                      Un peu, c’est supportable. À haute dose, on a envie de les noyer, ces petits Africains.
                      « Ils » ne comprennent donc rien ?

                    5. sam player

                      « …et pourtant ils ne sont pas au boulot en ce lundi de Pentecôte… »

                      Si, pour les vieux ! On bosse à l’oeil maintenant ou on prend 1 jour de congé…
                      2 à 3Mds en plus pour la sécu QLMENE…

                    6. Aristarkke

                      RPS, tu ne voulais quand même pas qu’ ils parlent de mains blanches et noires qui se lacèrent (virilement) grâce au sport…

              1. albundy17

                ben plutôt que benêt.

                Il n’y a pas beaucoup de distance avec Genève, ça me rappelle un autre truc pas loin du point évoqué par théo :mrgreen:

  4. Mildred

    D’après Michel Onfray qui n’en rate pas une, surtout lorsqu’il s’agit des ministres de Macron :
    … Devenu maire du Havre, « Edouard Philippe a offert un pont d’or à son ancien employeur Areva, pour qu’il installe deux usines d’éoliennes off-shore, projet finalement abandonné piteusement en septembre 2016 : il serait intéressant d’enquêter pour voir ce que la sympathie d’Edouard Philippe pour Areva a finalement coûté aux citoyens contribuables » précise l’Observatoire du nucléaire.

  5. Jean-Charles DUBOC

    Le lobby des éoliennes a décidé d’installer un de ces ventilateurs géants à 600 mètres de ma longère, plein sud !… Hier réunion de l’association « Bien vivre en Caux » avec une cinquantaine de personnes directement concernées.
    Cela commence à bouger sérieusement !…

    Si seulement ces éoliennes servaient à quelque chose !..
    Car avec les progrès sur les « centrales nucléaires hybrides » on devrait avoir du nucléaire sans risque rapidement !…

    La première centrale « sous-critique » va tourner dans deux ans en Chine à l’initiative de Bill Gates et du Président Chinois.
    Des centrales comme celles au thorium qui ne peuvent pas exploser ni permettre la dissémination des armes nucléaires…

    Alors, les éoliennes, c’est déjà obsolète…

    J’en ai fait un billet :
    http://www.alerte-ethique.fr/news/des-eoliennes-au-pays-des-hautes-falaises-i/

    Capitaine Haddock

  6. Pythagore

    L’approche de l’assemblée des médecins allemands me parait tout aussi que celle du Kamdubien. Ils ne demandent pas une étude épidémiologique, ils demandent une recherche scientifique sur les effets/influences des basses et des infrasons (<100hz, <20hz) sur le corps. Pour ce qui est des basses, il y a qu'à aller voir en boite de nuit, pour le reste si l'analyse scientifique est aussi concluante qu'avec le téléphone portable, ou les uns nous expliquent qu'on va tous avoir des cancers et les autres, qu'il n'y a pas d'influence, on n'a pas fini d'en parler.
    Le gros leitmotiv en allemagne, c'est "Energiemix" du purin à l'éolien en passant par le charbon et le solaire.

    1. Calvin

      Non.
      Il ne s’agit pas d’ondes style wifi ou portable ou autres.
      Il est possible que ce soit un effet nocebo mais ce n’est pas sûr.

    2. albundy17

      C’est ptet que les casques à pointes commencent à se rendre compte que l’atome, c’était bien :mrgreen:

      Avec quelques études à la GIEC montrant que l’éolien indispose la populace et les rends ala ouesk élbar, ils pourront délocaliser la prod elec plus loin (au charbon, il en reste plein à mort).

      C’est ptet pas innocent que la cop 21 prévoit grosso merdo le champs libre en émission du gaz qui tue pendant jusqu’à une petite vingtaine d’années…

      1. Pythagore

        🙂
        C’est fukushima qui a tout fait foirer. Merkel avait fait un gros travail pour convaincre ses compatriotes que le nucléaire est une bonne chose et prolonger la vie des centrales existantes. Suite à Fukushima, et la grannnndddeeee émotion qui s’en ait suivi, elle s’est sentie obligée de suivre l’opinion (ah! ces démocrates) et à changer de politique en 24h.

        Il y avait une émission TV qui avait mis en parallèle des discours de Merkel avant/après, c’était à mourir de rire dans le genre « oui je suis pour c’est génial »/ »Ah! on va tous mourir une vrai bombe à retardement »
        Pour ceux qui comprendraient le teuton, je recommande une petite émission bavaroise qui dénonce tous les petits ratés de la belle sociale démocratie allemande, et de la démocratie locale e.g. des ponts qui mènent nulle part, très rigolo.
        http://www.br.de/br-fernsehen/sendungen/quer/index.html

  7. Cerf D

    Actualités : devant le refus de le laisser occuper les terrains de sports de la ville de Mennecy dans l’Essonne, Jean du voyage a decidé de poser ses caravanes sur la voie publique.

  8. Pythagore

    Ce que je mets en cause, c’est la possibilité de définir un modèle expérimental représentatif. Dans le cas des micro-ondes type portable, wifi,…on sait depuis longtps que le corps absorbe les micro-ondes comme tout corps aqueux (ah! la perche). Certain avait fait des expériences sur des oeufs, et nous expliquez qu’on va tous mourrir. Têtes d’oeuf mis à part, le modèle est discutable.
    Quid des infrasons ? On va faire vibrer des souris à 10Hz pour voir s’il y a des effets ?
    En allemagne, il y a plus de 27000 éoliennes installées et en 2007, il y en avait déjà +de 19.000, pourquoi ne pas commencer par une étude épidémiologique sur 10 ans pour voir si les populations à proximité des éoliennes ont des patologies particulières ? Sinon on va encore se retrouver avec les uns expérimentant sur des rats les autres sur des brebis du cantale et les uns vont nous dire qu’on est en grand grand danger et les autres non.

    1. albundy17

      Mouais, une grande expérience fut menée concernant les infra sons, fréquence variables, très très grande échelle en terme de timing et de population, finalement les autochtones proches des éléphants ne meurent pas de cancers.

  9. albundy17

    La tour Eiffel sera éteinte ce soir. Mes pensées pour les familles atteintes, n’oubliez pas d’allumer des bougies, malgré l’impact carbone, c’est de toute façon compensé par la tour qui risque d’être éteinte pour un bon moment.

    Ha oui j’allais oublier, Soyez Londres, pasque ça aussi ça marche bien, hein, on va pas se laisser intimider ! (juste explosé ou égorgé)

  10. MichelC

    faisant ainsi passer le message que ce combat ne serait qu’un déplacement d’air chaud.

    Mais les personnes âgées adorent la chaleur. Les priver de chauffage en hiver est un crime écolo-compatible, puisque éco, honorable, mais en réalité, un Eugène Hisme sans nom…
    Vous ne vous étonnerez pas de voir papy avec 2 pulls et 2 vestes… par 25 degrés ❗

    petit-à-petit, il apparaît que l’impact des éoliennes n’est neutre ni en terme d’environnement, ni en terme d’écologie,

    Mais les renards se portent très bien au pied des moulins à vents 🙂 Les renards votent pour les éoliennes :mrgreen:

    Maître Corbeau, sur son éolienne perché,
    Tenait en son bec un fromage qui pue du bec.
    Maître Renard, par l’odeur alléché,
    Lui tint à peu près ce langage :
    Et bonjour, Monsieur du Corbeau,
    Que vous êtes joli ! que vous me semblez beau !
    Sans mentir, si votre ramage
    Se rapporte à votre plumage,
    Vous êtes le Phénix des hôtes de ces bois.
    À ces mots le Corbeau ne se sent pas de joie,
    Et pour montrer sa belle voix,
    Il ouvre un large bec, laisse tomber sa proie et s’envole.
    Le Renard s’en saisit, et dit : Mon bon Monsieur,
    Apprenez que tout flatteur
    Vit aux dépens de celui qui l’écoute.
    Cette leçon vaut bien une éolienne sans doute.
    Le Corbeau honteux et confus
    Jura, mais un peu tard, qu’on ne l’y prendrait plus.
    Paf, avec joie, l’éolienne en deux le tranche
    Comme le boucher sur une planche.
    Maître renard repu se posta à l’éolienne suivante

    C’en est bien la preuve, non ❓ Les renards ont bien lu « Mein Kampf »
    « Mon éolienne » du petit Nicolas, Ils l’ont bien compris.

      1. sam player

        Merci pour le lien Calvin, j’avais ça dans l’idée mais ne pensais pas que ça avait été mis sur le papier…. C’est trop simple ! Pas assez de pognon dépensé ! No hope…

      2. bibi

        Il est surtout urgent de ne rien faire une fois le combustible retiré on peut laisser la nature démanteler les centrales.
        Quand vous voyez à quoi ressemble aujourd’hui les alentours de Tchernobyl on joue vraiment ) se faire peur pour rien avec un peu de radioactivité.
        Il sera toujours plus dangereux au niveau de la radioactivité d’habiter dans une maison en granit du Massif Central que d’habiter à proximité d’une centrale nucléaire en friche.

    1. sam player

      Moulin à Vent, quelle année ? hic !
      J’ai découvert ce pinard lors de la mort de mon père… en même temps que des Nuits Saint Georges 1962, Aloxe Corton, Saint Julien… re-hic… bien cachées les bouteilles !

Laisser un commentaire