Taxe sur les dividendes : le feuilleton continue

Comme je le faisais remarquer dans un précédent billet, en France, à chaque problème, sa taxe, et à chaque solution, sa taxe aussi. Et maintenant, à chaque solution son développement foireux qui entraîne (ô surprise) de nouveaux déboires financiers pour l’Etat.

Ah, franchement, il n’y a pas à tortiller : la gestion des deniers publics dans ce pays a quelque chose de magique puisqu’à mesure qu’on découvre l’une ou l’autre catastrophe financière essentiellement causée par l’indigence crasse de nos politiciens dans la mise en place d’une mesure idiote, on se rend compte que la correction de cette catastrophe aboutit assez systématiquement à un remède pire que le mal et un trou budgétaire au moins aussi grand.

Actuellement, c’est Bruno Le Maire qui nous sert de sapeur Camember avec les péripéties de la taxe sur les dividendes qui se transforme, comme prévu, de catastrophe financière logique en une véritable série à suspense dont vous (le contribuable) êtes sinon le héros, au moins le producteur imposé.

Ici, si je parle de catastrophe financière logique, c’est bien parce que dès le départ tous les éléments étaient en place pour aboutir à un pataquès mémorable dont la facture finale, pour le moment autour de 10 milliards d’euros, ne cesse d’enfler doucement. Pour rappel, tout avait commencé en 2012 avec les promesses électorales ineptes du fanfaron Hollande, alors décidé à tabasser « les riches » et faire son ennemi de « la finance ». La traduction concrète de cette purée démagogique niaiseuse fut cette taxe sur les dividendes particulièrement contre-productive qui fut mise en place par l’insipide gouvernement Ayrault dans la seconde loi des finances rectificatives du 16 août 2012, avec une « contribution additionnelle » à l’impôt sur les sociétés, c’est-à-dire une taxe à 3% sur les dividendes versés par les entreprises.

Pourtant, dès le départ c’est-à-dire dès la germination de cette idée ridicule, des avocats fiscalistes et plusieurs personnalités politiques et juridiques avaient fait savoir que cette taxe serait très probablement impossible à appliquer, ou, en tout cas, serait retoquée un jour ou l’autre par l’une des institutions républicaines voire européennes.

Bien évidemment, le capitaine de pédalo Hollande et son équipe de moussaillons un peu simplets n’en eurent cure, imposèrent cette nouvelle taxe et purent se faire proprement éjecter de leurs postes au cours des années suivantes sans plus risquer la moindre poursuite. Pourtant, comme prévu, le Conseil constitutionnel, la Cour de Justice de l’Union Européenne et la Cour des comptes retoquèrent cette taxe.

Et comme prévu, le gouvernement actuel se retrouve à devoir rembourser les sommes prélevées aux entreprises indûment ponctionnées.

Cependant, ne vous inquiétez pas ! Bruno Le Maire, l’actuel locataire de Bercy, pas plus compétent que ses prédécesseurs a déjà, comme prévu, une solution : on trouvera l’argent destiné à rembourser les entreprises trop ponctionnées … en ponctionnant ces entreprises au travers d’une nouvelle taxe (exceptionnelle, bien évidemment !).

Il y a une semaine, écrivant mon précédent billet, j’étais passablement consterné de constater la nullité assez agaçante des mesures prises par ce gouvernement devant un trou budgétaire dont, pourtant, tout indiquait qu’il était prévisible dès le départ et je notais qu’en toute logique, la prochaine étape serait probablement le remboursement de cette nouvelle taxe aussi exceptionnelle qu’inique par une nouvelle taxe, encore plus exceptionnelle (et au moins aussi inique) pour continuer cette cavalerie financière ridicule.

Nous n’irons peut-être pas jusque là puisqu’on vit maintenant un nouvel épisode de cette histoire financière rocambolesque : vendredi, une plainte pour concussion a été déposée devant le tribunal de grande instance (TGI) de Nanterre par une dizaine d’entreprises de l’ouest de la France. Ces entreprises, pour le moment anonymes, vont de la petite société qui fait 1,5 million de chiffres d’affaires à la plus grosse qui en réalise 200 millions d’euros. En outre, ces plaintes déposées ne seront que les premières puisque d’autres, pour ce même délit de concussion, suivront la semaine prochaine devant les TGI de Rennes et de Nantes.

Pour rappel, la concussion est le fait, pour un agent public, d’utiliser la position de force que lui fournit l’Etat afin de percevoir des sommes qu’il sait ne pas être dues. Or – et c’est là tout le sel de ce nouveau rebondissement – comme je l’expliquais plus haut, on se doutait dès le départ que cette ponction sur les dividendes serait sujette à caution, et des doutes s’étaient même multipliés sur sa légalité dès 2015. Et de toute façon, l’État était au courant du problème après une saisine du Conseil d’État par plusieurs entreprises en juin 2016, selon l’avocat des plaignants. Autrement dit, le motif de concussion semble bien tenir la route.

Il est bien évidemment délicat de savoir si les procès à venir donneront ou non raison aux plaignants, mais on s’amuse déjà à imaginer que l’Etat soit condamné. En effet, s’il l’était, les remboursements (y compris les dommages et intérêts, notamment sur le retard) devront être rapides et assez salés. On comprend la gêne des services fiscaux, Bercy en premier, et la petite migraine qui doit maintenant saisir Bruno Le Maire et sa solution en carton : avec la perspective de voir l’Etat se faire traîner et condamner au tribunal pour sa nouvelle taxe exceptionnelle, l’avenir semble se compliquer singulièrement pour le pauvre ministre qui, en tout état de cause, doit tout de même trouver 10 milliards d’euros pour solder cette affaire.

Au fait, j’y pense … 10 milliards d’euros, ce n’est pas si loin du budget du Ministère de la Culture dont on voit tous les jours les bienfaits – et je n’évoquerai même pas la dernière lubie, le Pass Culture, qui ajoute un bon tiers de milliard à la dépense totale. Rappelons que certains pays – et pas des moindres comme les Etats-Unis – n’ont pas de ministère de la Culture et n’ont guère de problème pour produire une culture riche et largement diffusée sur toute la planète. Est-ce une coïncidence ?

Ne pourrait-on envisager, dans un éclair de lucidité fugace, de sucrer purement et simplement ce ministère, ce qui donnerait immédiatement un joli volant financier pour rembourser les entreprises indûment ponctionnées, un souffle nouveau à la culture française sur-subventionnée et une bonne raison à différents marchés (presse, télévision, musées) de se restructurer enfin pour en terminer, une fois pour toute, avec la production lamentable des pachydermes dispendieux qui nous servent de médias propagandistes ?

Assez rêvé. Nous sommes en France et le prochain épisode de cette saga, financée avec votre argent, montrera comment, par un jeu de passe-passe budgétaire éhonté et détendu de la rondelle, les trous des uns sont rebouchés par les trous des autres et comment Bruno Le Maire transforme l’or en plomb avec cette nonchalance que seuls les incompétents chimiquement purs sont capables de déployer.

Forcément, ça va bien se passer.

J'accepte les Bitcoins !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez Draghi et Yellen dehors, terrorisez l’État et les banques centrales en utilisant Bitcoin, en le promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !

Commentaires212

  1. Aristarkke

    Finalement, un des problèmes de ce feuilleton, c’est aussi le délai entre la mise en application de cette ineptie et le moment où elle est condamnée définitivement…
    Comme la mentalité est : si ça passe, ça passe, le jeu de cavalerie peut durer ainsi longtemps

    1. albundy17

      C’est bel et bien un gros soucis, ces délais de justice débiles, à QI égal, si tu colles pas le nez du chaton dans sa pisse malvenue très rapidement, il ne fait pas de liens.

      A la décharge de la justice encombrée de conneries, faudrait aussi revoir le droit en appel, tu viens de prendre une condamnation mais sans élément nouveau tu fais appel, ça ne nous coute pas que du pognon !

      Major, si t’es dans le coin, ton avis éclairé m’intéresse :mrgreen:

  2. Le Gnôme

    En attendant, l’Opinion nous informe que le 7 novembre, l’Etat vivra à crédit, ayant dépensé tous les impôts de l’année. Le journal souligne aussi que nous avons le record européen en la matière.

    1. Aristarkke

      Il n’y a pas si longtemps, le début de cette période commençait seulement en décembre.
      Maintenant, c’est avec un mois d’avance et ce pays dispose en sus des ponctions fiscales les plus lourdes du club de l’OCDE…

      1. albundy17

        « Il n’y a pas si longtemps, le début de cette période commençait seulement en décembre. »

        Tu parles des marchés de noyelle ? 😀

        Il y a un village à coté dont ce marché va se commettre la semaine prochaine ^^ Z’auraient dû faire en août, il a plus de touristes

    2. MCA

      LOL

      « ayant dépensé tous les impôts de l’année »,

      Il lui reste jusqu’au 31 décembre pour en inventer d’autres… et il s’y emploie!

      Et à ce sujet j’ai visualisé sur Boursorama un interview qui disait ceci :

      Les Plans d’Epargne Entreprise font actuellement l’objet d’un prélèvement de la CSG « historique » c’est à dire que l’organisme détenteur conserve l’historique de la variation de la CSG avec ses différents taux sur les différentes sommes détenues au fil du temps et ne verse à l’état son dû « historique » que lors des retraits.

      Au 1er janvier 2018, changement de musique, dans un but opportunément baptisé « simplification » les plus-values seront taxées au taux uniforme de 17,2% sans tenir compte des variations historiques des taux de CSG ni des sommes versées.

      Alors que je réveillonnerai lors de la St Silvestre , le réveil à minuit aura une arrière saveur de gueule de bois car au 1er janvier je serai redevable de 800 E de plus que la veille.

      Avis aux personnes concernées, je ne dois pas être le seuls dans ce cas, si vous voulez solder à l’ancien taux, vous avez jusqu’au 31 décembre 2017.

      Pour ceux qui voudraient en savoir plus :

      https://patrimoine.lesechos.fr/impots/impots-revenu/030662472375-fiscalite-une-csg-alourdie-sur-le-pea-et-lepargne-salariale-2119556.php

      1. Val

        @MCA merci pour le lien, petit extrait savoureux  » les gains étant imposés au taux en vigueur au moment de leur réalisation, (le système) génère un manque à gagner pour l’Etat » . Le Dieu Mankagagné a encore frappé ! On n’a pas fini de lui faire des offrandes…

        1. MCA

          Il y a en effet un mankagagné mais dans le cas présent… c’est moi qui l’assume !

          Aujourd’hui ils attendent la vente pour ponctionner, laquelle vente peut se réaliser au bout de nombreuses années.
          La prochaine fois dans un but de « simplification » comme il se doit, ce sera annuellement; qu’il y ait vente ou pas….

          On prend les paris?

          Il y a des mots clés comme ça:

          Simplification = ponction accrue dans le domaine concerné

          Sécurité = ponction routière

          Augmentation du pouvoir d’achat des actifs = ponction sur les retraités

          Suppression de la TH pour 80% des concernés= ? on parie sur quoi? ponction sur les 20% restants? ponction sur la TF? les deux?

          Le débat est ouvert, on doit bien pouvoir trouver une liste intéressante de novlangue.

            1. MCA

              Pollution, idem (sauf pour les gouvernants qui se promènent en avion et les hélicologistes en hélico).

              Fluidification = ponction au stationnement

          1. Aristarkke

            Il a déjà été tenté de mettre en place une taxation sur les plus-values potentielles des portefeuilles boursiers, c.a.d. en fait sur les fluctuations de valeur, sans aucune vente pour la constater.
            Et afin d’être sûr que cela fonctionne, les moins-values potentielles n’étaient pas prises en compte…
            Abandonné pour l’instant…

            1. BDC

              Caramba ! En l’absence de Sam, comptable de son état, je vous dirais que l’État est encore trop bon avec les petits malins qui détiennent des OPCVM au lieu d’obligations en direct qui ont le bon goût, elles, de distribuer des coupons bien pratiques à taxer. Bien évidemment il ne faut pas tenir compte des moins values actions (ou taux qui peuvent remonter) qui n’ont rien à voir avec les tombées de coupons.

            1. albundy17

              normal, par ex, c’est anormal que des gens aient des parkings sur leurs terrains, alors que d’autres galèrent pour se stationner, donc pour régler le problème une taxe fera l’affaire

      2. casuffit

        Si vous apprenez qu’il en sera de même pour les anciens contrats d’assurance vie antérieurs aux prélèvements CSG/RDS faits chaque année, merci de nous faire signe.

        1. MCA

          Je n’ai jamais voulu d’assurance vie, donc je ne m’intéresse pas au sujet. Toutefois, au hasard de mes lectures si j’ai de l’info, ce sera avec plaisir.

          Cela dit, je n’y mettrais pas ma main au feu!
          Ne jamais oublier que les politiques sont prêts à tout pour nous faire les poches, d’autant que Bruxelles commence à s’énerver de nos déficits récurents.

      3. Aristarkke

        Depuis, il a été précisé que jusqu’au 31 Décembre, l’ancien régime continuerait de s’appliquer avec les « taux historiques », même au delà du 01er Janvier mais uniquement pour les montants qui seront inscrits jusqu’au 31 Décembre 2017 inclus.
        En revanche, pour tous les plans ouverts à partir du 1er janvier et tous les versements qui seront faits, même sur les vieux plans, la règle sera de taxer ceux-ci au tarif du jour de liquidation au dernier taux connu de CSG…

        Cela sous-entend d’ailleurs que ce taux ne manquera pas d’évoluer à la hausse…

        Sûr que l’on se sent très motivé à épargner avec pareilles conditions d’épée de Damoclès…

        1. MCA

          Macron ne veut plus d’épargne de ce type, il va donc l’assaisonner.

          Cela dit je m’étais laissé dire que les assurances vies étaient placées en partie en bons du trésor, alors? il se tire une balle dans le pied?

          1. Calvin

            C’est dire où on en est.
            Le livret A alimente les logements sociaux, et pourtant, ils l’ont rendu moins attractif.
            Le but n’est plus de planifier, influencer, orienter les flux vers le capitalisme de connivence.
            Il s’agit pour le système de survivre et de racketter le plus possible.

          2. Aristarkke

            Il joue sur le décalage temporel…
            Sur le coup, il peut même obtenir un afflux de dépôts « avant le 31 Décembre » pour « profiter » du répit…
            Beaucoup oublieront que le remboursement des plans à échéance peut maintenant être bloqué pour « trois mois maximum », période renouvelable consécutivement sans limite…
            L’essentiel va donc être de ratiboiser discrètement cette épargne de telle façon que les intérêts soient symboliques (en réalité, après toutes les ponctions) et que le capital soit grignoté pour en avoir le moins possible à honorer, de plans à échéance de remboursement

            1. MCA

              Comme dit Delamarche; tablant sur notre aversion à l’impôt, l’état nous incite par des mesures fiscales à un placement d’un certain type quand c’est son intérêt.

              Que son intérêt vienne à changer et il brûlera aujourd’hui ce qu’il a adoré hier.

              Ce pays vit sous un régime permanent d’instabilité législatif et fiscal. (et c’est bien pour cela que les riches ne reviendront pas malgré le tapis rouge que Macron leur déroule)

                1. MCA

                  LOL

                  Ce qui préoccupe Macron, ce sont les riches et leur richesse.

                  Que les autres ne reviennent pas, je doute que ça l’empêche de dormir! :o))))

  3. Aristarkke

    Et quelle image d’elle-même, la Grance donne au monde entier…

    On est vraiment flatté d’être la risée de tout ce que le monde peut compter d’investisseurs…
    [On comprend mieux pourquoi certains racheteurs étrangers d’entreprises grançaises n’ont qu’une hâte : la dépecer et la remonter ailleurs…]

    1. Calvin

      « plus c’est long et plus ça plaît au public »
      Ah, on dit ça des films d’horreur ?

      Je croyais que c’était d’autres films…

      Pheldge m’aurait dit des sornettes ??

  4. Val

    La justice qui s’était opportunément mise en mode TGV pour s’occuper du père Fillon va se mettre en mode escargot tétraplégique pour s’occuper de cette plainte. Tout va bien nous sommes en France

    1. Theo31

      Ça finira en non lieu. Les juges ne sont pas là pour dire le droit mais pour réduire les impetrants au silence, contrôles fiscaux à l’appui.

      1. Vassinhac

        ou plutôt en plainte retirée par les plaignants, devant l’avalanche de contrôles (fiscaux, Urssaf, etc.) qu’ils vont subir, et les redressements correspondants (justifiés ou non, de toutes façons pour faire un recours il faut déposer le montant de l’amende) qui pourront être révisés si…

    2. kekoresin

      T’inquiète, c’est l’école des fans, tous amnistiés, tous innocentés, tous prêts à continuer leurs méfaits. Par contre prison ferme pour celui qui publie leurs patrimoines! Quand ces gens là t’enculent, t’as intérêt à sourire…

  5. Jacques Huse de Royaumont

    L’autre jour, Thierry Breton était en service commandé à la radio pour faire l’apologie de cette mesure, hautement patriotique selon lui. C’était un ultime coup de collier demandé aux grandes entreprises pour remettre la France dans les bons rails. Ce n’est pas comme si l’état était géré de manière calamiteuse depuis les lustres et que les 10 mds prélevés seraient cramés avant même d’être collectés.

    Quant à la tactique de l’état, consistant à ponctionner les victimes de son racket pour pouvoir les rembourser (le butin de ses précédents larcin s’étant envolé depuis longtemps), j’ai du mal à trouver le qualificatif idoine pour la décrire.

  6. Jacques Huse de Royaumont

    Pour faire des économies supplémentaires, nous allons prendre à notre charge les versements que les Etats-Unis ne veulent pas assurer dans le cadre de l’accord de Paris de la COP 21.
    Ca manquait.

      1. Vassinhac

        en même temps, avec Thatcher qui avait « her money back », le manque de recette devrait correspondre aux dépenses en moins.
        Cela n’empêchera pas les soces de s’alarmer de la chute du budget européen.

  7. René-Pierre Samary

    Et ça continue…
    « Mathieu Gallet, le PDG de Radio France, remet sur la table le sujet de la réforme de la redevance télé, «qui s’impose pour financer les mutations» des sociétés du secteur. » (Le Fig en ligne)

  8. MichelC

    Théorème de Sapin :
    Il n’existe pas de taxe sans problème correspondant.

    Corollaire :
    Pour créer un problème, il suffit d’une taxe. Même une petite taxounette est suffisante 🙂

    1. Higgins

      Loi de Bitur-Camember :
      “Pour toute richesse volée et redistribuée par les hommes de l’État, une richesse équivalente devra être détournée de la production réelle pour être pseudo-investie dans la lutte pour ce butin, c’est-à-dire dans les démarches, l’intrigue, la propagande, la corruption et la violence nécessaires pour affronter la rivalité des autres prétendants : de sorte que la quasi-totalité des avantages de l’action politique doivent être dissipés en coûts subis pour les obtenir. »

        1. albundy17

          Pourtant vu ce qu’ils pondent en batterie, ils ne doivent pas être étranger à la biture payée par nos soins.

          Tout cela explique pourquoi les états combattent les mafiosis pourtant plus efficaces ds la défense, pour moins cher.

      1. René-Pierre Samary

        J’adore. Mais le mot « subis » me semble apporter peu de choses à la compréhension, et même la perturberait. « …de sorte que la quasi-totalité des avantages de l’action politique doivent être dissipés en coûts pour les obtenir. » me semble plus clair. A moins que quelque chose m’échappe…

    1. Le Gnôme

      D’ici à ce que les actionnaires étrangers, qui doivent être majoritaires, exigent la délocalisation du siège sous des cieux moins absurdes, il ne doit pas y avoir des kilomètres.

    2. Pheldge

      Mildred, quel que soit le vote des chefs d’entreprises, il ne change rien … il y a un bon tiers de l’électorat qui vit des aides et de l’assistanat, et un autre tiers, qui est trop complice du système pour vouloir le changer … le chef d’entreprise, lui il est dans la portion congrue, et n’a d’autre choix que de subir les ponctions et les spoliations imposées par la majorité.
      Le but des politiques, quel que soit leur couleur, est de maintenir ce rapport, qui ne fait qu’une minorité de « très mécontents ».

  9. sam00

    Si il s’agit juste de trouver 10 milliards one shot, on pourrait songer à vendre radio France et France Télévision …

    Et ça nous épargnerait la généralisation de la redevance qui revient à la mode en ce moment

      1. albundy17

        En fait ça vaut plus, suffirait que ça tombe dans le privé, ils seraient moins guillerets, les journalopes, a devoir arrêter leurs entre soi pour faire le métier qu’ils ont dû choisir jeune et idéaliste pour finir fonx pravda.

        Samoo, ça risque pas d’arriver, se priver de l’organe de propagande payé par la plèbe alors qu’un demi point de tva règle le petit trou…

  10. Bisphenol

    « jeu de passe-passe budgétaire éhonté et détendu de la rondelle, les trous des uns sont rebouchés par les trous des autres ». Hou hou ?? Kéko et Théo sont attendus pour une explication de texte 🙂

    1. Jacques Huse de Royaumont

      Des p’tits trous, des p’tits trous, toujours des p’tits trous…
      J’suis le chauffeur de Bergé, le gars qu’est là et qu’on ne regarde pas…

        1. Jacques Huse de Royaumont

          Donneur de leçons et icone de la gauche le voilà dépeint tel qu’il est : ignoble et pervers. Celui qui aurait bien vu une bombe au milieu de la manif pour tous est présenté dans toute sa gloire.
          La gauche choisit bien mal ses idoles, où peut-être trop bien, à son image. Cela apporte un nouvel éclairage à tous les combats qu’il a mené. Ses disciples auront-ils un minimum de courage et d’honnêteté pour se poser quelques questions sur ce qu’ils ont fait à sa suite ?
          J’en doute. Mais cet éclairage sur la réalité du personnage me suffit pour aujourd’hui.

              1. Theo31

                Le gars ne devait pas être assez bronzé à son goût. Il expliquait naguère fonder ses goûts musicaux sur la couleur de peau de ceux qui la jouaient.

                    1. bibi

                      Son dernier enregistrement, celui du concerto de Dvorak avec l’orchestre symphonique de Chicago dirigé par Barenboim est une pure merveille.
                      Sur youtube on peut aussi l’apprécier en compagnie de son cello dady William Pleeth.
                      Si quelqu’un connait l’oeuvre qui est interprétée au moment ou débute de la vidéo ainsi que la suivante qu’il n’hésite pas à se manifester.

        2. Pheldge

          « sujet d’intérêt » le terme est un peu fort, disons lecture … Et oui, ça fait des articles dans la presse de droite, l’horrible journal fascisant Valeurs Actuelles … mais pour l’instant la presse mainstream, oualou !
          Par contre, pour cogner contre Mgr Barbarin, à l’évidence coupable de complicité pour tous les gestes déplacés de ses prêtres, ça oui, et en première page pendant plusieurs jours, des fois que le message passe mal !

          1. Pheldge

            soyons un peu positifs, comme dirait Mme Gore : »‘être l’amant d’Yves, ça va, parce que l’amant d’Al, c’est violent ! » 😉

                  1. Pheldge

                    C’est ça , l’Art ! c’est comme les chansons de Bashung, quand tu écoutes la première fois, ça fait, euh, enfin, euh, bizarre …. et puis tu te surprends à les chanter peu après 😉

          2. Jacques Huse de Royaumont

            J’avais fait le parallèle également…
            On reproche à Mgr Barbarin en 2017 de ne pas avoir dénoncé en 2005 des faits remontants aux années 80… Comme si la délation était une vertu civique.
            Classée 2 fois sans suite, ressortie 2 fois sans faits nouveaux pour le justifier, j’aimerais connaitre les motivations du magistrat qui a décidé de relancer la procédure.
            Pour ce chien de Bergé, malgré un témoignage nouveau, il ne se passera sans doute rien.

            1. Aristarkke

              Contrefeu médiatique pour dissimuler derrière un rideau de fumée, la démolition de l’ icône du patron de gauche, progressiste, ouvert aux nouvelles tendances, toussa

        3. cyprus.ill

          Je viens de m’écouter l’interview dudit chauffeur. J’ai la nausée…
          Je ne savais même pas que cet ignoble personnage était mort : j’ai donc tapé sur gogol « mort pierre bergé », et voilà le premier résultat :

          Lemonde.fr : « 8 sept. 2017 – Mécène, homme d’affaires et d’engagements, Pierre Bergé est mort, vendredi 8 septembre, à l’âge de 86 ans, à Saint-Rémy-de-Provence … »

          Maintenant j’ai envie de gerber…

                1. Pheldge

                  serviteur … 😉
                  Pheldge™ « humour délicat et subtil, plaisanteries spirituelles, et raffinées, jeux de mots ciselés, mais accessible à tous ».

            1. Artiste

              Bien sûr celui la est protégé pour encore quelque temps,Ferry n’a pas eu le courage d’aller jusqu’au bout cela en fait il un complice?

  11. Bisphenol

    Cette histoire de remboursements des uns avec une taxe prélevée sur les uns, ressemble peu ou prou à du Madoff. Sauf qu’ici, tout le monde est con-sentant de manière obligatoire.

  12. kekoresin

    Le délit de concussion est le bord d’attaque que j’utilise contre le RSI et bientôt l’URSS-AF. Un huissier a faillit en perdre sa plaque du reste.

    Pour ce qui est de la petite ardoise transmise par les parasites précédents, il faut simplement faire comme le reste: laisser filer. Les taux sont très abordables pour le crédit revolving en ce moment. Ça alourdit un peu la barque certes, mais les eaux sont calmes non? Lorsque viendra le petit clapot financier, nul doute que le frêle esquif prendra l’eau que les épargnants en fond de cale se feront un plaisir d’écoper!

    Merci qui? Merci à tous ces enculés qui arrosent de cadeaux financés par l’argent des autres, et à qui il faudrait faire montre de respect pour tant d’abnégation. Merci à Hollande le fossoyeur qui continue à mener grand train comme ses comparses de tribord du reste, telles des tiques boursouflées utiles qu’à elles-mêmes. Merci à toute la presse gauchisante engluée dans la bien-pensance et la solidarité dès l’instant où on ne touche pas à ses privilèges. Merci à tous les artistes souvent exilés, qui moralisent de loin et qui n’hésitent pas à donner de la voix pour nourrir les pauvres tout en profitant des mannes de l’état mécène. Merci aux syndicats du crime qui ne défendent que leurs intérêts en rackettant au passage tous les salariés avec la complicité des gouvernements successifs et en agrémentant leurs subsides de malversations classées secret d’état pour 25 ans. Merci enfin à toutes ses petites mains votantes qui jouent de la chignole dans la coque en croyant à la gratuité de tout, pour tous et en tous temps.

      1. sam00

        Je n’y vois pas vraiment un problème, juste que c’est assez comique de voir un calcul strict pour une chose qualifiée d’abusive. C’est plus le concept que la légalité qui me dérange.

  13. patatrac

    10 yards dans un silence assourdissant, et pourtant quand on parle d’argent à partir d’une certaine somme tout le monde écoute. Je me demande si Ségolène aurait réussi un coup aussi fumeux que fumant, ou alors elle s’est entendue dire « touche pas au grisbi s….pe ».

    1. kekoresin

      Effectivement ! Nos élites ne sont même pas bon en intelligence biologique. Palme d’or au journaliste qui pense que nos chercheurs hautement qualifiés vont rester en France par patriotisme !!!

      1. Jacques Huse de Royaumont

        Vu de la gauche, le patriote, c’est la victime volontaire de la cupidité des autres.
        La Nation n’a d’intérêt que pour disposer de captifs à tondre.

      2. cyprus.ill

        Je crois reconnaître la voix de Elkabach. Mais je dois me tromper.
        Je dois dire que j’hallucine de toujours entendre comme argument final pour rester dans le piège à cons « le patriotisme ». Putain mais quelle supercherie quand même. Je ne peux plus les blairer, ni les uns ni les autres. Quand j’écoute n’importe quel journaliste désormais, je n’entends plus que cette insupportable bienpensance cachée en embuscade derrière toutes leurs questions, leurs approbations, leurs fausses surprises, etc. C’est réellement insupportable, mais mon côté mazo fait que j’écoute quand même, histoire de me pincer pour être sûr que je ne rêve pas.
        Dans la même veine, hier j’écoutais en boucle en voiture les journaleux de france info (la voix du peuple) se féliciter tous les 1/4 d’heures sur leur si admirable travail dans les « paradise papers », avec leur associé Züddeutsche Zeitung. Ha qu’ils s’envoyaient des fleurs… Grâce à eux, les derniers défenseurs des pauvres, ces salauds de riches qui fuient tous (y compris donc la reine d’Angleterre, MDR) nos enfers fiscaux respectifs, sont débusqués ! Quoi ??? Comment ??? Les salauds ne veulent pas de nos enfers fiscaux, dans lesquels pourtant nous journalistes défenseurs des pauvres vivons de leur pognon ??? Il faut les dénoncer, les traquer, et montrer au gentil peuple comme nous sommes le dernier rempart face aux ordures qui ne veulent plus se laisser tondre !
        Bon,j’arrête, je m’énerve, et c’est pas bon pour ma tension 🙂

          1. kekoresin

            Et bien quand on chante l’égalité et la probité avec un refrain de moraline c’est un peu le sujet.

            Cela dit, tous les journalistes ne sont pas subventionné et notre hôte est quelque part un journaliste qui ne doit rien à une main du dessus. Qu’ils soient engagés n’est pas le problème et je préfère les gens de conviction même lorsque je ne suis pas d’accord. Ce qui me dérange cependant, ce sont les relais de propagande, ou le manque de professionnalisme retranché derrière la peur du procès voire de l’exclusion du cercle.

            Quant aux sous-merdes moralisatrices qui sont prêtes à s’enchaîner à la première grille pour défendre la liberté d’expression et qui couinent à l’opprobre pour toute déviance au consensus (climat, économie verte…), ceux-là peuvent aller prouver leur courage dans les pays fun comme l’Afghanistan, le Yémen, le Soudan, l’Irak, enfin tous ces beaux pays où leurs idéaux post marxistes peuvent trouver un terreau fertile: leurs cadavres!

    2. Pheldge

      p’tain, Elkabbach est toujours là ! il a quand même 80 balais … y’a vraiment personne pour faire le boulot , qu’on soit obligé de le faire bosser à cet âge ?

    3. Falchi

      J’ai lu, il y a quelques dizaines d’années, un petit ouvrage intitulé « la faillite par les effendis », expliquant comment cette caste de fonctionnaires lettrés avait tué l’Empire Ottoman, la 1re guerre mondiale n’étant que le parachèvement de cette décrépitude.
      Je le cherche, en vain jusqu’à présent, car il colle de façon merveilleuse à ce que nous vivons. L’auriez vous ?
      On peut bien sûr trouver dans La Greve d’Ayn Rand des descriptions fort justes du capitalisme de connivence et des magouilles des politiciens, mais cela reste une œuvre philosophico littéraire, pas une analyse historique.

      1. Jacques Huse de Royaumont

        A la même époque, la Chine impériale s’est effondrée également, elle aussi victime de ses élites lettrées, corrompues, arrogantes, coupées des réalités de leur peuple et des transformations du monde.

        Mêmes causes, mêmes effets.

    4. floriska

      Ce monsieur est un peu perché. Il compare des Entreprises privées de la silicon Valley avec le CNRS ???? Cela me laisse dubitative. C’est sûr on va pas payer les chercheurs du CNRS 10 000 Euros par mois qui ne trouvent pas grand chose avec les deniers publics et pour cause ! on a pas un rond !!!

      1. MCA

        @floriska 6 novembre 2017, 20 h 03 min

        Je le trouve très intéressant car dans ses conférences il se projette au 22ème siècle. J’en prends pour preuve les conférences qu’il donne au TEDEX.

        Cela dit il a de quoi inquiéter, mais la peur n’évite pas le danger et il vaut mieux toujours savoir que rester dans l’ignorance même si nous n’avons que peu de pouvoir d’influence.

        Sa vision est intéressante et ouvre des horizons nouveaux par rapport aux niaiseries quotidiennes dans lesquelles nous baignons.

        Regardez son analyse des politiques qui nous « gouvernent » actuellement; hélas, il n’y a pas grand chose à redire sur son constat : ces individus font partie du problème et non pas de la solution.

  14. calal

    on se rend compte que la correction de cette catastrophe aboutit assez systématiquement à un remède pire que le mal et un trou budgétaire au moins aussi grand.

    parce que le but de l’executif est de depenser de l’argent et non de gouverner ou de gerer. argent qui a ete emprunte a leurs copains banquiers. ensuite on utilise le monopole de la force public pour faire trimer les gens pour extraire les interets.

    le but est de faire semblant de depenser un montant enorme d’euros qui ne correspond a pas grand chose de « reel » et de recevoir en echange du « travail vivant » reel. suffit de comparer la valeur en euros du salaire du coiffeur de hollande avec d’une part l’utilite sociale reelle de son travail et d’autre part la valeur produit par un smic par ex.

  15. Citoyen

    « … pour aboutir à un pataquès mémorable… »
    J’ai comme le sentiment que le micron et sa clique (« équipe de moussaillons un peu simplets », dont le micron faisait partie), savaient pertinemment quel pataquès il allait falloir se coltiner à Bercy … Pour ce faire, il leur fallait trouver un parfait gogo, pour le rouler dans la farine, et endosser le chèque …. Le Bruno s’est pointé, la gueule enfarinée …il avait le profil idéal pour prendre des baffes … Et ils lui ont dit : signe là, en bas de la page … La mariée était trop belle …
    Et maintenant, le Bruno, qui est sur le point d’exploser en vol, s’il avait su, y serait pas venu ….
    (les photos retouchées illustrent bien le sujet)

      1. Aristarkke

        Il a commencé par se répandre en commentaires acides sur la précédente équipe de bras cassés qui avait enfanté tel b….l pour sortir dès le lendemain (après recadrage, probablement) une imitation des arguments de ceux qu’il dénonçait si fort naguère…

      1. Citoyen

        Ben, comme le dit H16, ce n’est que le début de l’affaire (à rebondissements), et des baffes, il va y en avoir un paquet à prendre !… Pas très bon pour un CV !…

  16. Pheldge

    le profil idéal pour le job : arrogant et prétentieux à souhaits, et en plus c’est du moins il paraît un « de droite » …. donc le punching ball parfait !

    1. kekoresin

      Bon fusible en vue des surtensions à venir. Cela dit, j’adore regarder les idiots utiles exploser en plein vol dans ce qui croyaient être un ciel serein avec quelques moutons lointains et Inoffensifs…

  17. Aiessafémal

    HS, mais si quelqu’un s’y connaît je veux bien avis: un ami va potentiellement signer avec une grosse boîte pour un petit truc bidouillé dans son atelier, qu’il a breveté. Les royalties seront, si cela se fait, d’environ 5000€ par mois d’après les prévisions. Après recherche sur les impôts à payer sur lesdits royalties, voici ce que nous avons trouvé:
    – 16% d’impôts sur le revenu
    – 15,5% de prélèvements sociaux
    – Obligation de s’inscrire en temps qu’indépendant et de payer 28% de charges (il est salarié à temps plein, son employeur paie déjà les charges, et cela ne lui rapportera rien en terme de couverture ni de semestres compatibilisés si j’ai bien compris)
    – TVA (combien? 5.5 ou 20%)?
    Soit un taux « tout compris » de prélèvements de 65% (dans le meilleur des cas) à 79,5%.

    https://afecreation.fr/pid600/inventeur-independant.html&tp=1
    http://www.lajauneetlarouge.com/article/pour-ne-plus-demotiver-les-inventeurs#.WgC1gIimlPY

    Ca me paraît absolument délirant. Même si on est en France. Quelqu’un peu me renseigner sur le sujet?

  18. Vodkaman

    c’est officiel, la taxe Rantanplan vient d’être votée par 36 voix contre 16 après 6 heures de débats (cf dépêche Agence Farce Presse).

    Je ne sais que penser :
    – faible nombre de votant, laissant supposer qu’ils ne veulent pas être associé à cette ineptie ?
    – si oui, absence certaine de ‘testostérone » des absents
    – si non, 90% de jean érienafout
    – quand même + de 2/3 de « non comprenant » (je me mets à la novlangue non stigmatisante pour désigner un abrutifini (non, ce n’est pas un nouveau cocktail italien))

  19. Pheldge

    un demi HS :
    lepoint.fr/economie/credit-agricole-met-la-main-sur-banca-leonardo-07-11-2017-2170389_28.php
    ça change , sous Flamby c’était « banco, Léonarda ! »

    1. Jacques Huse de Royaumont

      CA a un talent très sûr pour identifier les pires affaires et y investir massivement. Cf Emporiki en Grèce.
      On peut craindre le pire pour la finance italienne dans les mois qui viennent.

      1. Le Gnôme

        En attendant, le Berlusconi a gagné les élections en Sicile. Les législatives ne sont pas loin et il serait rigolo qu’il revienne au pouvoir. Trump se sentira moins seul pour faire la une des magazines pour le dénigrer.

      1. Pheldge

        D’autant qu’il est bien connu, que le riche s’enrichit au détriment des pauvres ! Ce n’est donc que justice que l’état confisque et « redistribue équitablement » le produit du vol fait sur le travail du prolétariat !

    1. MCA

      @albundy17 7 novembre 2017, 20 h 01 min

      Oui, l’hélicologiste avait la tête de l’écolo constipé qui doit avaler son chapeau.

      M’est d’avis qu’il ne va pas faire long feu comme sinistre et ne va pas tarder à donner sa démission pour retourner jouer dans les airs.

      1. Pheldge

        Il ne peut pas partir maintenant, c’est encore trop tôt, et il donnerait l’image d’un looser. Il lui faut un bon gros clash, sur « un sujet qui rassemble » … On verra ce que donne la médiation sur l’aéroport de NDDL

          1. Pheldge

            J’ai pas dit ça, actuellement Hulot est une des « personnalités préférées », son image c’est son gagne pain. Qu’il perde importe peu, ce qui compte c’est qu’il le fasse « la

    2. kekoresin

      C’est dur de se prendre la falaise de la réalité en pleine gueule! Pour remplacer les centrales pas 36 solutions effectives:
      – Le gaz
      – Le pétrole
      – Le charbon

      Aucune de ces solutions n’est viable en terme de pollution et je ne parle pas qu’en terme de CO² qui les coince un peu plus dans le collet de leurs idéaux. Ben oui, l’éolien, le solaire et les chiottes sèches ne suffiront jamais à subvenir aux besoins modernes, même si on construit des maisons passives et navions zélectric, et que l’on couvre l’ensemble du territoire avec des vitres ou des moulin à prout!

      Sinon il y a quand même une autre alternative: L’élimination des 2/3 de l’humanité. Mais ça passe mal à la télé et le petit Nico risque une dégringolade de cote de popularité 🙂

  20. Pheldge

    Ahhh, les fameux « cadeaux fiscaux », et autres « aides gouvernementales » … Au départ on t’annonce « X milliards « donnés » aux entreprises » et à la fin, quand on regarde réellement ce qui a été consomme par rapport à cette prévision , on est souvent loin du compte !

Laisser un commentaire