Pendant la grève SNCF, vous aussi testez la grève du Vélib

« En raison d’un mouvement social, le service vélib’ est actuellement très perturbé. » Cela a déjà été dit, remarqué, noté et répété : l’impossible n’est pas français. La France peut tout, et le prouve tous les jours : en matière de grève, le pays ne saura connaître aucune limite, tout peut se gréver et tout peut se retrouver paralysé par l’un ou l’autre mouvement de revendication. Y compris des vélos.

Soit, on parle dans ce cas de ces tanks à deux roues dont le déplacement n’est déjà qu’assez peu possible en temps normal mais c’est bien d’immobilisation complète qu’il s’agit ici pour nombre d’entre eux : comme en témoigne l’entête jaune fluo du site officiel des vélos en location de la Mairie de Paris, la grève les frappe de plein fouet.

On peut admirer ce qui n’est rien moins qu’une véritable performance : là où, dans n’importe quel pays, le vélo constitue une alternative crédible aux déplacements intra-urbains lorsque ces derniers sont gênés par des aménagements municipaux débilissimes ainsi que les grèves d’une certaine catégorie de paléo-syndicalistes, la France relève le défi de transformer ce qu’on pouvait croire être une solution solide en magma gluant d’impossibilités, de déceptions, de blocage et, bien évidemment, de trous dans les finances publiques.

Il faut avouer que la situation oscille entre le cocasse et le tragique.

Côté cocasse, on se rappellera que la société en charge du déploiement de ces vélos n’a pas réellement réussi à remplir son contrat. Côté tragique, on ne pourra pas oublier qu’en définitive, ces Anneries seront toutes payées par le contribuable parisien, quoi qu’il advienne.

Comme je le décrivais dans un précédent billet, l’année 2018 devait marquer la fin du contrat précédemment détenu par JCDecaux pour la mise en place et l’entretien des Vélibs dans la ville de Paris et son remplacement par celui noué avec Smovengo, suite à appel d’offre. Au moment de la signature, l’équipe municipale avait mis en avant les économies que la ville de Paris pensait réaliser grâce à cette jolie startup et ses idées innovantes.

Las. Le mois de Janvier, qui devait marquer le début du nouveau contrat avec des douzaines de stations installées pour accueillir les nouveaux vélibs, aura vu une série de problèmes qui ne sont pas allés en se résolvant, au contraire. Non seulement, la facture du précédent fournisseur de service restera à payer par le Parisien tant Vélib était déficitaire d’années en années, mais en plus, le nouveau prestataire enfile ratés sur ratés.

Jouant de malchance, Smovengo doit à présent gérer trois problèmes de front : d’un côté, l’électrification des bornes de rechargement de ses vélos électriques n’est pas complète, loin s’en faut, et de l’autre, la grève de la SNCF entraîne une hausse (logique) de l’utilisation de ces vélos qui doivent se contenter de leurs batteries, rapidement vides. Enfin et parce qu’on est en France et que finalement, rien ne marche autrement qu’ainsi, la grève de la SNCF se double d’une grève interne à la société Smovengo où une partie du personnel réclame les mêmes avantages que chez l’ancien opérateur, JCDecaux.

On pourrait aussi gloser sur l’ergonomie globale des engins de combat ou évoquer les bugs informatiques rigolos ou la confusion de certains usagers : « La signification de certains pictogrammes est loin d’être simple à deviner : que devez-vous faire quand vous voyez une tasse de café s’afficher sur le boîtier ? » Mais finalement, la conclusion serait la même : ça ne marche pas.

Au final, on a donc une flotte de vélos déchargés, des bornes inopérantes et un service extrêmement dégradé au point que la municipalité somme à présent l’entreprise de mettre en place un plan d’urgence pour sauver le concept.

À ce point du récit, il conviendrait probablement de prendre quelques jours de recul pour décider de la marche à suivre concernant ce contrat entre la ville de Paris et Smovengo dont certains évoquent le montant, autour de 600 millions d’euros, sur 15 ans.

Très manifestement, le choix de la startup montpelliéraine n’était pas vraiment judicieux, pour le dire gentiment.

Sauf à tortiller la réalité, ce choix n’incombant qu’à la municipalité elle-même, on se devra de lui faire porter une partie de la responsabilité de la déroute déjà visible, l’autre étant évidemment portée par le prestataire lui-même qui n’a manifestement pas bien mesuré l’ampleur de la tâche à mener… Ou, peut-être a-t-il tenté de faire ce que faisait son prédécesseur avec un budget inférieur ou égal, sans tenir compte du fait que ce service accumulait des pertes colossales. Or, si JCDecaux pouvait probablement les éponger en partie (l’autre étant payée par le contribuable parisien), il en va tout autrement pour la startup en question, aux marges de manœuvres bien plus étroites.

S’y ajoute très certainement l’incurie de l’équipe municipale dont il n’est plus à démontrer la nullité de ses capacités en matière de gestion des deniers publics, tout comme ses compétences en matière de gouvernance globale, qui ne font plus rire personne.

Devant ces éléments, l’opposition municipale grogne.

Sans surprise, les Mélenchonistes, avec cette lucidité caractéristique des groupes collectivistes, ont tout de suite réclamé une municipalisation rapide de cet énorme « fiasco ». On frémit déjà à l’idée que ce soit l’actuelle équipe qui récupère l’intégralité du projet ce qui achèverait de transformer ce qui est actuellement un accident industriel en véritable cataclysme d’ampleur biblique. On peut se consoler en se disant que les vélos ne sont pas directement nucléaires, mais même ainsi, la tchernobylisation de Paris n’est pas à écarter.

De leur côté, les Macronistes, obligés de marcher plutôt que de rouler et qui qualifient l’ensemble de « gigantesque cafouillage », envisagent des dénonciations de contrat avec Smovengo.

On se doute que ce chemin, aussi rocailleux que judiciarisé, promet de ne pas bien se terminer ni pour Smovengo, ni pour la mairie de Paris, ni, bien sûr, pour le contribuable parisien qui à défaut de pédaler devra encore ramer pas mal.

J'accepte les BCH !

qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires222

  1. Le Gnôme

    C’est Decaux qui doit se marrer. Si j’étais actionnaire de Smovengo, je serais pas tranquille pour mes économies.

  2. Dr Slump

    A ce stade, ce n’est plus de l’aspirine qu’ils prennent, mais de l’opium à hautes doses, quotidiennement et durablement. Le socialisme est l’opium de la politique.

  3. Guillaume_rc

    L’opposition municipale…..
    A noter qu’on n’a même pas la réaction de ce qui est censé être la droite à Paris.
    Droite qui avait un bd devant elle aux dernières municipales mais qui a quand même réussi à se planter.
    Droite qui essaie de faire dans la surenchère bobo alors que ça ne marche pas et qu’Hidalgo sera toujours plus forte dans ce domaine.
    Bref une belle bande de guignols.

      1. Aristarkke

        ON en apprend tous les jours dans ce blog, n’est-ce-pas!!!

        Trouver plus boboïde que NKM durant cette campagne municipale, il valait mieux ne pas miser sur cette hypothèse…

        En fait, le problème de ces Rino (Right In Name Only-cela marche aussi de ce côté de l’Atlantique) c’est de croire pouvoir séduire la Presse (et ensuite en bonne logique, les électeurs de droite lecteurs de Le Monde ou de Le Nouvel Obs en se comportant comme la Gôche entend que son opposition le fasse: en la copiant stupidement…

        1. Pheldge

          On verra combien de temps elle va tenir, avant de se faire virer, parce que franchement, avec son CV, sa mentalité, je doute qu’elle dure …

          1. bibi

            Elle bosse chez Cap Gemini qui l’a recrutée soit disant pour diriger l’activité Projet et Consulting de la division Cloud Infrastructure et cybersécurité aux Etats-Unis.

            1. Pheldge

              Elle doit s’occuper du service « dessous de table » … Perso, vu les dents de la mère, je me serais méfié avant de lui confier pareille responsabilité !

      2. Aristarkke

        Arrière grand père : membre fondateur du PCF…
        Ex mari : soce bon teint…
        Polytechnicienne mais diplômée ingénieur du génie rural et des eaux et forêts…
        Catholique (de gauche ???)
        Le profil archétypal pour aller s’occuper du cloud aux USA qui n’attendaient qu’elle, visiblement…

    1. Jacques Huse de Royaumont

      Si, le site Delanopolis en a parlé plusieurs fois. Il représente d’ailleurs la seule vraie opposition à Hidalgo.

    1. Jacques Huse de Royaumont

      De ce désastre, Smovengo est-il le plus coupable ? Il semble que la mairie de Paris change ses exigences et son cahier des charges en permanence, ce qui a complètement désorganisé le projet chez le prestataire.

    2. bob razovski

      Rien à voir, mais je profite de votre commentaire…

      Je trouve d’une connerie monumentale que de rajouter « gate » en suffixe dès qu’on veut parler d’un scandale.

      A croire que pour ces cons de journaleux français le Watergate était un scandale de l’eau.

  4. Stéphane B

    Petit HS mais nous ne payons pas assez pour le climat. Sisi, ce n’est pas moi qui le dit mais une assos qui en vit
    lefigaro.fr/sciences/2018/05/03/01008-20180503ARTFIG00338-climat-l-effort-financier-des-pays-developpes-n-augmente-pas-assez-vite-selon-un-rapport.php

    1. Jacques Huse de Royaumont

      Le rapport est signé Oxfam (Hoaxfam serait plus juste…), l’ONG où sévit désormais Duflot. Cette ONG s’est faite épinglée pour des pratiques, disons, douteuses.
      De plus, cette ONG est financé par ledit effort financier, il est donc logique qu’à ses yeux il ne soit jamais assez important.

      1. theo31

        Mais non, le viol à l’étalage n’est pas une pratique douteuse pour un soce. Le camp du bien a de solides références dans la matière : Jack, Dominique, Denis, Gerlad et beaucoup d’autres.

  5. Nemrod

    J’entendais hier sur reuteuleu un consternant représentant de la Mairie indiquer qu’il était pour faire payer le ,périphérique, évidemment pour financer les délires vélocipédiques hidalguesque et autres gags pas drôles.

    Je me marrais doucement en pensant aux électeurs de ces calamités et un fond de charité chrétienne faisait que le rire ne devenait pas sardonique.

    1. Calvin

      Qu’ils le fassent.
      Au point où ils en sont…
      Cela aurait l’avantage d’une image forte : Paris deviendrait la première prison (au monde) payante pour ses prisonniers.

  6. Calvin

    Année Hidalgo, avec moins de responsabilités et autant d’irresponsabilités que Ségolène dite Éolienne Royale, est en train de passer à la postérité comme pire politicien tous sexes confondus, détrônant la Reine des Pôles.

    Inutile et invisible inspectrice du travail en son temps, elle aura montré, le temps d’une mandature, l’étendue de son incompétence doublée d’une idéologie mortifère.

    Tristes Paris de collectivistes en mal de pouvoirs totalitaires.

    1. Stéphane B

      Je tiens à rappeler ici que pour certains hurluberlus, l’ânne est en course pour être la meilleure maire du monde. Je ne sais ce qu’il fume (mais elle oit être excellente), ni ou ils habitent mais ça fait un choc !
      A noter que la martine aubryesque est aussi en lice.
      capital.fr/economie-politique/anne-hidalgo-ou-martine-aubry-pourraient-etre-elus-meilleures-maires-du-monde-1278926

      1. Higgins

        Elle est également surnommée Pyralène Impériale (le pyralène est un produit toxique). Eolienne lui est venu vu sa propension à remplacer les arbres de ce pays par ces apmendices disgracieux er globalement inutiles.

    2. Stéphane B

      Je préfère ici le terme éolienne impériale qu, je considère, lui va mieux étant donné qu’elle donne toujours l’impression de péter bien plus haut que son cul. A croire qu’elle s’est trop servie de sa bouche pour autre chose que manger, boire et parler, Pheldge comprendra facilement, et qu’elle a donc souvent des remontées car elle avale tout. Pognon, pognon !

      1. Pheldge

        Allez, puisque vous insistez … on imaginerait sans peine Marie-Ségolène dans un remake du fameux block-buster XXX « Bourgeoise de jour, chienne de nuit », et Anne dans « la cougar, offerte à tous … », thriller pornographique de haute tenue ! 😉

        1. channy

          @Marie-Ségolène dans un remake du fameux block-buster XXX « Bourgeoise de jour, chienne de nuit », et Anne dans « la cougar, offerte à tous … »
          Mouais mais pas de marc Dorcel pour la production svp, plutôt une bonne vieille production MSTX( du docteur), cela donnera un meilleur bilan carbone, en plus la spécialité de la maison est « offerte à tous »

  7. Nemrod

    Enfin quoi, élire une Inspectrice du Travail …qui ne sait même pas en rêve ce que cela signifie et son cortège de parasites patentés…Juliard quoi !
    Ils ont tous deux mains gauches avec des bras neufs et un cerveau malade, je vois mal qu’ils puissent faire du bon boulot.

    J’espère seulement qu’un pourcentage non négligeable de leurs électeurs sera emmerdé jusqu’au trognon mais j’ai peur que les plus impactés, comme dise les journaleux, soient de braves types qui n’y sont pour rien et essaient de bosser dans ce bordel sans nom.

  8. Mildred

    Cette histoire de Vélib, je m’en fous un peu, parce qu’à ma grande honte – et j’ose à peine l’avouer – je ne sais pas faire du vélo !

    1. Pythagore

      Chère Mildred, n’oubliez pas quand sociali, vous n’êtes pas responsable, vous êtes victime. Il faut donc exiger des velib tricycle pour pouvoir vous aussi et tous ceux qui n’ont pas eu des parents riches de faire du vélo malgré tout.

      1. Mildred

        Mes lacunes vélocypédiques et vos lacunes orthographiques, font indiscutablement de nous, de victimes la peinture achevée.

        1. Pythagore

          C-à-d qu’il y avait une irlandaise d’1,80m, 110kg au bas mot, qui me demandait d’éteindre mon téléphone car nous allions bientôt décoller. J’ai donc fait vite 😉

          1. Mildred

            Je me rétracte donc : vous n’êtes pas une vraie victime, car contrairement à vous, aucun Irlandais de 1m80, ne me propose de décoller ni bientôt, ni jamais !

                1. Pheldge

                  je peux vous recommander Mamadou, Sénégalais, « l’apo(u)tre de M’baoké » … 😉
                  @ Mario : c’est que je suis marié désormais, faut suivre le carnet blanc du blog 😉

        2. Pheldge

          @Mildred 11 h 31 : on dirait de la prose à la façon de M. Jourdain ! « d’amour, vos beaux yeux, mourir me font … »

      2. Pheldge

        « n’oubliez pas quand sociali » ? « n’oubliez pas qu’en socialie » plutôt, non ? Camarade Pythagore, on n’est pas sur Facebook ici, un petit effort de relecture, ça ne mange pas de pain ! 😉

    2. MCA

      Mildred 4 mai 2018, 10 h 22 min

      « je ne sais pas faire du vélo ! »

      Ca tombe bien,ce n’est pas ce qu’on vous demande.

      On vous demande simplement de régler l’addition du délire…

  9. Aristarkke

    « La France peut tout, et le prouve tous les jours »

    Être incapable d’avoir des finances équilibrées malgré des prélèvements obligatoires records, elle sait faire aussi…

  10. Higgins

    Nos zélites devraient se pencher sur la manière dont les appels d’offres sont conduits. A chaque fois, ça renifle le capitalisme de connivence à plein nez: https:/ /www.challenges.fr/entreprise/transports/la-verite-sur-smoove-le-gagnant-du-velib-2-face-a-jcdecaux_482394

    1. Stéphane B

      et encore, vous n’avez (peut-être pas) jamais noté les concurrents. Un grand moment pour virer ceux qu’on ne veut pas lorsque bien sûr, nous sommes dans la logique du mieux disant et non pas du moins disant

    2. Aristarkke

      Une start-up capable de réaliser 9 M€ de CA avec seulement 38 salariés…
      Y’A pas beaucoup de domaines économiques qui tiennent pareil ratio…

  11. Nemrod

    Remarquez aussi que le modèle s’exporte.
    Je connais bien Dijon ou il n’ y avait absolument aucuns problèmes de circulations hormis l’hyper centre ou on arrivait en 15 minutes depuis la rase campagne
    Et bien la municipalité Soce à diminué de moitié les voies de circulation pour aménager des voies de bus sans bus ou bien avec des bus vides et il y a maintenant de beaux bouchons devant le lac Kyr, durée de trajet x4 et pollution x 10.
    A noter que les bouchons du centre ville existent toujours en pire.

    Voilà.

    Pas de problèmes, personne ne demande rien.
    Intervention politique boboïde.
    Problèmes que ces mêmes tocards vont essayer de résoudre.

    1. Le Gnôme

      C’est ainsi que les centre-villes se désertifient et que les zélus demandent ensuite des subventions pour les revitaliser.

    2. MarieA

      Même chose à Paris où le vélo reste le fait d’une minorité quoi qu’on en dise.
      Exemple avenue de la Grande Armée où on a emménagé une piste cyclable (plus d’un an de travaux je crois) pour… zéro vélo qui l’utilise.
      Le problème de base n’étant pas le manque de pistes cyclables mais que les vélos s’en branlent d’utiliser les pistes cyclables, ils préfèrent rouler sur les trottoirs ET réclamer des pistes cyclables pour leur sécurité estimant qu’eux-mêmes n’ont pas à respecter le code de la route.
      Personnellement, voilà comment je réglerai le problème des vélos : distribution de fusils aux piétons et obligation de tirer à chaque infraction d’un vélo.

      1. bibi

        Une fois j’ai failli en venir aux mains avec un connard de cycliste qui n’était pas content que je l’oblige à freiner alors qu’il se trouvait dans une rue piétonne.

        Article R431-9 du code de la route.
        Les conducteurs de cycles peuvent circuler sur les aires piétonnes dans les deux sens, sauf dispositions différentes prises par l’autorité investie du pouvoir de police, à la condition de conserver l’allure du pas et de ne pas occasionner de gêne aux piétons.

        1. Dr Slump

          Bah oui, c’est en vertu de la règle éminente « le piéton est roi » (le vélo aussi, et pi le motard aussi tiens!). Comme pour le client: roi des cons, mais roi quand même! Donc ils se croient tout permis, soumis à aucune règle, aucune obligation, et le tribunal lui donnera toujours raison, na!

        2. MarieA

          Vous me l’apprenez, j’ignorais que les vélos pouvaient rouler sur les trottoirs. Ça me paraît complètement fou mais bon…
          Les vélos, à Paris, ne prennent que ce qui les intéresse dans le code de la route, c’est-à-dire les avantages de l’endroit où ils se trouvent au moment précis. Quand ils roulent sur la route avec les voitures, ils ne daignent JAMAIS s’arrêter au feu rouge et alors que les piétons traversent.
          Encore une fois, je ne parle que de Paris et pas de la campagne, où les gens sont normaux et même agréables.
          En plus tout auréolés de leur bonne conscience écolo, bobo, je protège l’environnement et les bébés phoques, ils sont d’une prétention insupportable qui justifie à elle seule de diminuer leur nombre au maximum.

          1. bibi

            Les vélos ne sont pas autorisés à rouler sur les trottoirs (sauf si il s’agit d’enfants de moins de 8 ans), dans mon cas je parlais de rue piétonne pas de trottoirs.

            Article R412-34 du code de la route.
            I. – Lorsqu’une chaussée est bordée d’emplacements réservés aux piétons ou normalement praticables par eux, tels que trottoirs ou accotements, les piétons sont tenus de les utiliser, à l’exclusion de la chaussée. Ces dispositions ne s’appliquent pas aux aires piétonnes et aux zones de rencontre.
            I bis. – Les enfants de moins de huit ans qui conduisent un cycle peuvent utiliser les trottoirs ou accotements, sauf dispositions contraires prises par l’autorité investie du pouvoir de police, à la condition de conserver l’allure du pas et de ne pas occasionner de gêne aux piétons.

            II. – Sont assimilés aux piétons :
            1° Les personnes qui conduisent une voiture d’enfant, de malade ou d’infirme, ou tout autre véhicule de petite dimension sans moteur ;
            2° Les personnes qui conduisent à la main un cycle ou un cyclomoteur ;
            3° Les infirmes qui se déplacent dans une chaise roulante mue par eux-mêmes ou circulant à l’allure du pas.

            III. – La circulation de tous véhicules à deux roues conduits à la main est tolérée sur la chaussée. Dans ce cas, les conducteurs sont tenus d’observer les règles imposées aux piétons.

            1. theo31

              A Toulouse, les assoces de cyclistes se sont plaintes au maire des dangers engendrés par la circulation automobile. Ce à quoi le maire leur a répondu qu’ils n’ont qu’à respecter le code de la route.

              1. Aristarkke

                Doivent pas être nombreux pour se faire ainsi recevoir par un maire adepte du vivrensemble (pour certains plus que d’autres, comme d’habitude…)

                1. Nestorius

                  En effet. Le maire de Toulouse (« LR » hein! « LR », mon Dieu…) n’aime pas les vélos, mais il aime les Arabes.
                  « Le maire LR de Toulouse Jean-Luc Moudenc a demandé jeudi la démission d’un de ses élus municipaux qui avait déclaré, dans une interview à une radio israélienne accordée dans le cadre d’un déplacement à Tel Aviv, qu’il y avait « trop d’Arabes » à Toulouse…
                  « Ces paroles sont en violation profonde avec l’esprit de tolérance et de respect qui constitue la boussole de mon engagement et de celui de toute mon équipe dans sa diversité… »

                  https://www.google.com/amp/s/www.lci.fr/amp/france/trop-d-arabes-a-toulouse-le-maire-jean-luc-moudenc-reclame-la-demission-d-un-elu-municipal-aviv-zonabend-2086333.html

                  J’ajoute que quiconque a un peu arpenté les rues de Toulouse sait à quoi s’en tenir sur la question…

                  1. albundy17

                    Alors qu’il s’était uniquement conformé à l’état d’esprit israélien qui entaule du black à tout va avant de les renvoyer par charter soit ds leur pays, soit en europe avec l’accord de brussel

                    1. Nestorius

                      État d’esprit qui devrait être celui de tout gouvernement normalement constitué.

              2. Higgins

                Il est rare d’entendre un élu sortir autre chose qu’une billevesée. La connerie des cyclistes va aboutir à la création d’un permis spécifique. A Paris, ils ont tous un petit gilet jaune et un casque mais globalement, le code de la route, ils s’en foutent royalement.

            1. Pheldge

              j’utilise une version légèrement différente, qui remplace « cycliste » par , c’est selon l’humeur du moment « communiste » ou « gauchiste » … 😀

      2. albundy17

        « on a emménagé une piste cyclable (plus d’un an de travaux je crois)  »

        Il a dû y avoir un grand camion !

        « Une fois j’ai failli en venir aux mains avec un connard de cycliste »

        Sur le chemin des douaniers, les vélos sont carrément interdits, mais passent en usant abondamment de coups de sonnette. J’utiliserai de bon cœur le bâton du chien dans les rayons mais n’ai jamais osé, alors j’invoque ma surdité latente.

        1. MarieA

          « J’utiliserai de bon cœur le bâton du chien dans les rayons mais n’ai jamais osé, alors j’invoque ma surdité latente. »
          Pourquoi vous retenir? Vous n’aurez qu’à invoquer une démence latente ou une maladie de Parkinson tout juste diagnostiquée…

            1. Stéphane B

              Et le bâton dans la gueule, par un malencontreux geste mâle adroit en se retournant ?
              Bon ici en Ariège, je ne prends pas le vélo, pas envie de mourir

            2. Pheldge

              Al, si tu penses la démence sénile in crédible, par contre, la démence tout court,ça devrait le faire ! 😉

        2. theo31

          Un jour, le domestique de mon grand-père a décapité un jar avec son vélo. Le volatile l’attaquait tous les jours, sa mort lui procura une joie incomensurable.

  12. Nemrod

    Moi le vélo m’emmerde et je ne suis pas parisien.
    Mais j’ai beaucoup de clients Hollandais qui sont très vélo.
    Ca doit surement être possible de circulez comme ça en ville.
    Mais c’est LEUR vélo, pas un Tank collectiviste et moche ( Pléonasme ).
    Pis chez eux c’est tout plat.

    1. bob razovski

      la première fois que j’ai mis les pieds à Amsterdam, je les ai bêtement trainés (mes pieds) sur une piste cyclable, pour la traverser. J’ai cru déclencher un émeute ! Pas de piéton sur une piste cyclable, ou alors numérote tes abattis !
      Sont sauvages au pays de l’ami molette et je confirme qu’ils n’hésitent pas à se servir de leur vélo comme d’un tank.

  13. douar

    Lu dans les Echos: en Hollande  » Pour la première fois dans le royaume, le nombre de décès de cyclistes a dépassé celui des automobilistes. En cause : la généralisation du vélo électrique. »
    en effet, on a dénombré 206 accidents mortels en vélo contre 201 en voiture et 2017.
    Alors quand j’entends parler des « transports doux » pour parler des vélos, ça me hérisse le poil, sachant que je prends souvent mon vélo pour aller dans le centre de mon bourg: je me suis pris deux fois des voitures. Et même sans voiture, une chute en vélo est vite arrivée et hormis le port d’un casque, on n’est pas franchement protégé.

    1. Nemrod

      Ben oui, c’est plus lourd, on va plus vite car assistance.
      e=mc2 ça ça ne se plie pas aux diktats des khmers verts.

        1. nemrod

          Oui mais plus que c’est lourd et que ça va vite, plus que ça fait mal quand tu te casses la gueule.
          L’essentiel est là.

    2. bob razovski

      « Pour la première fois dans le royaume, le nombre de décès de cyclistes a dépassé celui des automobilistes »
      Oh ! Je vais reprendre deux fois des moules ! 😉

      1. albundy17

        Ce serait plus qu’intéressant de connaitre, dans ces chiffres de la mortalité routière française, combien de cyclistes en plus se sont fait écrabouillés par un bus écolo ces dernières années.

        Un pote vient de perdre sa sœur sur ce principe, il n’est pas recommandé de doubler un bus par la droite quand celui ci tourne ds le même sens.

        Ça ne devait même pas être des pneus vert.

  14. MCA

    C’est assez rigolo de penser que les vélibs électriques ont les batteries à plat.

    Nous seulement avec les velibs ils ont inventé l’enclume à roulettes mais en plus il faut trimballer la batterie vide qui ne sert donc à rien si ce n’est rajouter un sac de sable sur le porte bagages.

    Vélibs nouvelle discipline aux jeux olympiques de Paris?

    1. Le Gnôme

      Vous verrez que pour assurer la sécurité du cycliste les vélos blindés vont faire leur apparition. C’est finalement une voiture à pédales. Effet garanti dans le Marais.

        1. Boutros

          Y a un permis vélo ?
          Pour l’ épreuve de conduite, je propose la rue de Ménilmontant juste avant l’Alpe d’Huez.

  15. Dr Slump

    HS: Les psychologues réclamaient le remboursement des psychothérapies, « pour leurs patients » disent-ils, et maintenant, ils se plaignent que les remboursements prévus par l’état soient trop bas!

    Ha! ha! ha! Ils n’apprendront donc jamais?

  16. Le Gnôme

    Un million d’euros, c’est la cagnotte que des inconscients ont collecté pour les grévistes de la SNCF. Comme il y a 260.000 employés, ça fait 3,85€ par tête de pipe. De quoi acheter des coquillettes.

    1. Lorelei

      C’est pour les grévistes, la cagnotte. Pas pour ceux qui attendent que les grévistes reprennent le boulot pour travailler mais qui sont payés quand même.
      Ca fait moins nombreux et plus de sous pour chacun 😀

    2. MCA

      260000?…heuuuu, il n’y aurait pas 100 000 en trop?

      Le groupe SNCF (hors filiales) emploie aujourd’hui 148.000 salariés.
      Publié le 13/12/2017 Le Figaro

  17. Stéphane B

    HS mais j’ai les boules de chez les boules. Je suis sur un forum de course à pied et là, l’administrateur vient de publier un message dont je vous fais part.

    « Fermeture et effacement forum et carnet
    Message non lu par laurent C » Ven Mai 04, 2018 4:35 pm

    Salut à tous. Ce n est pas un poisson d avril. La nouvelle réglementation européenne sur la gestion et la concervation des données des utilisateurs nous contraignent de fermer totalement le carnet AE, et le forum AE, et d’effacer toutes les données comptes y compris. Le travail à faire pour la mise en conformité et les risques associés sont tels que la gratuité et le bénévolat ne sont plus possibles. Bosser le devient également… La technocratie européenne… Gros raz le bol
    Vive l’ UERSS … »

    AE signifie athlète endurance. Saloperie de communisme déguisé !

  18. Mildred

    Tiens voilà les salariés d’Air France qui viennent de remettre deux thunes dans le bastringue. Risque d’y avoir du sport demain sur le front de la fête à Macron !

    1. BDC

      Hi hi , un 2ème référendum car les British ont mal voté, on est trop fort chez H16
      h16free.com/2016/06/26/54553-brexit-ceux-qui-restent-et-ceux-qui-partent/comment-page-1#comment-562521

      1. Aristarkke

        Apparemment, le départ des Britons vaudrait dans les 45 Mds€ de perte dans le budget recettes de l’UE…

        Cela motive, n’est-ce-pas, pour infléchir la trajectoire, comme ils disent…

        L’article du commentaire de MCA (au dessus) est très révélateur des véritables enjeux, puisqu’il y a d’autres soucis pour ceux qui restent….

  19. albundy17

    Concurence déloyale : sudinfo.be/id52228/article/2018-05-04/suisse-les-magasins-lidl-vont-desormais-vendre-du-cannabis

    Mais c’est moins cher chez Rachid, juste derrière le lidl ^^

    1. channy

      En plus t y peux passer ta commande par sms/téléphone, la livraison à domicile, « la réduction » si t y prend en grosse quantité..et si t y es bon client Rachid il peut te faire crédit..et en plus t y soutient le petit commerce de proximité

      1. Pheldge

        Euh, Rachid fait croum, oui, mais son croumir, c’est plutôt du prêt sur gages : « j’ti donne une barrette, si ti mi laisse ta chaîne en or ! » 😉
        Dans ce type de business, la confiance, c’est pas top !

  20. albundy17

    Ha, tiens ! Aaron Traywick, dont il me semble H16 avait évoqué le Do it yourselves en bio hack est mort, moins de 30 ans, il n’aurait finalement pas du s’injecter des trucs au hasard ?

  21. Aristarkke

    « Pendant la grève SNCF, vous aussi testez la grève du Vélib »
    Il y en a qui testent aussi la grève chez Air France (3/4 des vols d’hier et d’aujourd’hui annulés).
    Mais ceux là ont (en revanche et à rebours des premiers cités) des possibilités d’échappatoires beaucoup plus nombreuses puisqu’ Air France est en concurrence internationale (et ses petits copains doivent plutôt se réjouir de cet afflux complémentaire)…

  22. Citoyen

    « …. qui à défaut de pédaler devra encore ramer pas mal. »
    Ben, la voila LA solution, H16 !
    Pour palier les désagréments des déficiences des vélib’s et des cheminots, sans parler des conséquences sur la circulation ….. Un service de location de canoës, sur la Seine !…
    Un business juteux en perspective pour les startups qu’affectionne l’Hidaldingue.

        1. Citoyen

          Ou avec pédalo, qui est l’autre solution développée par le Pépère (en concurrence au canoë) …
          Une solution mixte : le pédalo à roulettes, … qui peut aussi, aller sur la route … Il a déposé le modèle …
          Il a eu 5 ans, pour mettre au point le prototype … Là, il sent que la phase finale approche … Il pense se lancer dans la prod. d’ici peu …. Il cherche du « business Angel » … Puis il se jette à l’eau …

          1. Pheldge

            Pour ce qui est des « business Angel » , il n’a pas de soucis, le Flamby, car pour financer ses c0nneries, il y a 67 millions de « business Angel » qui paient …

            1. Citoyen

              Eh oui, mais ça c’était avant … quand il pouvait taper directement dans la caisse, sans autorisation … Mais c’est fini ! … Maintenant il faut qu’il passe commande à l’intendant … ce qui est dégradant.

                1. Citoyen

                  Oups ! je l’avais oublié celle-là !…
                  Mais d’après  » Contribuables Associés « , il ne palpe que  » 8,5 millions d’euros de subventions  » …. Une misère !…
                  Très insuffisant pour lancer la prod. du pédalo …

  23. René-Pierre Samary

    Émergeant d’une bonne sieste, propice aux réflexions, je me suis brusquement demandé pourquoi il était devenu crucial de mettre des vélos en location, avec une organisation complexe et qui s’est révélée aussi coûteuse…
    Ça ne coûte pas si cher, un vélo, que ceusses et celles qui veulent pédaler ne puissent acquérir une bicyclette…
    Alors ?
    Dans les pays que j’ai visités, j’ai vu beaucoup de vélos, pas pas de smoovtruc et de Decaux pour les louer…
    Il y a là un mystère, non ?

      1. Pheldge

        Bin figure-toi qu’il m’arrive régulièrement d’être dépossédé, à moi aussi, sauf que c’est pas un vélo, c’est mon revenu, fruit de mon travail !

    1. Aristarkke

      Dans Paname, il est possible d’arguer un manque de place pour le stockage des vélos dans les immeubles, soit par suite de locaux inexistants (cas d’à peu près tous les immeubles d’avant WW II) soit par suite de locaux trop petits (prévus surtout pour les poussettes et vélos d’enfants). Il n’y a que depuis une vingtaine d’années que de tels locaux sont davantage calibrés envers cette nouvelle mode…
      Mais c’est reporter une problème privé vers un problème collectif, avec des coûts complètement exorbitants.

    2. BDC

      Oui mais des gens comme toi et moi prenons notre vélo pour aller d’un point A à un point B, et revenir au point A, alors qu’il faut penser aux ceusses qui vont du point A au point B, puis du point C au point D sans jamais revenir au A.

      1. sam player

        Quand tu ne ramènes pas ta voiture de loc, genre Europcar, au point de depart, c’est toi qui paie le retour… Avec Velib ce sont ceux qui ne font pas de vélo… MDR

        1. Higgins

          Pas tout à fait Sam. Suite à un accident, j’ai bénéficié d’une voiture de location auprès de cette entreprise (via mon assurance, il est vrai) et je l’ai laissé à l’agence de mon domicile à plus de 250 km de l’agence où je l’avais prise. A l’assurance, j’ai expliqué que je le voulais bien mais qu’elle devrait me payer le taxi ou le train plein tarif pour rentrer chez moi. Effet dissuasif garanti.

      2. Aristarkke

        Dans les stations balnéaires, il y a des loueurs de vélos, de rosalies, etc… qui dépannent le problème des visiteurs intermittents.
        Il était complètement possible de monter des réseaux similaires dans Paname. Mais le maître mot était libre-service en 24/24 et 7/7, également aussi de bouffer un max de stationnements automobiles puisque les stations de vélos ont été systématiquement montées sur de pareils emplacements, y compris et surtout même en présence de « trottoirs soviétiques »…

        1. BDC

          Oui mais je me gausse car les vélib sont destinés aux franciliens, notamment pour leurs trajets domicile/travail: « Il permet à son utilisateur d’emprunter des pistes cyclables et d’éviter les embouteillages en se déplaçant à une vitesse moyenne de 15 km/h, contre 14km/h en moyenne pour les voitures [MDR]. Le dispositif Vélib’, avec ses 1200 stations, résout la question du stationnement pour offrir aux franciliens une plus grande liberté de mouvement. Ce mode de transport présente l’avantage de constituer en lui-même une activité physique pour son usager.. » cf. autolibmetropole.fr/pourquoi-velib/

          1. Higgins

            Certes oui mais le vélo reste dangereux comme en témoigne ce fait divers: http:/ /www.leparisien.fr/faits-divers/haut-rhin-il-decede-au-guidon-de-son-velo-fusee-05-05-2018-7700157.php

      3. MCA

        « qui vont du point A au point B, puis du point C au point D sans jamais revenir au A. »

        Il y en a qui ne savent pas quoi inventer pour embêter Annidalgo !

        1. sam player

          Tu noteras qu’entre B et C ils ont dû se téléporter… ce sont donc des aliens… donc téléphone maison… donc ils ont une maison.

            1. BDC

              J’ai demandé à HS, il m’a expliqué qu’il y a des gens qui prennent le vélib’, puis le train ou le métro, puis le métro ou le vélib, oh wait … mais il ne connaît personne qui fasse ça 🙄 .

              1. René-Pierre Samary

                Ça peut être efficace.
                Perso, j’ai mon vélo dans mon utilitaire, et l’en sors au besoin.
                S’il y avait des gens à Paris ou ailleurs qui disposaient d’un volume moyen de matière grise, et non d’une cervelle de bulot, ils penseraient que beaucoup de banlieusards, qui ne peuvent pas se taper 20 ou 30 bornes à la force des mollets, feraient volontiers la partie intra muros de leur trajet en sortant du coffre leur bicyclette pliante. Mais voilà. Il faudrait près des portes de Paris des parkings pas cher, sûrs et pratiques…
                Mais les banlieusards, Paris s’en fout. On n’y vote pas pour les édiles parisiens.

                1. BDC

                  René, tu te vois le matin prendre ton rer de banlieusard, t’arrêter à la correspondance ou une ou deux stations avant, sortir de la gare, trouver un vélib, perdre 1/2h dans les pots d’échappement, re-trouver une station et arriver dégueu au bureau, plutôt que comater tranquille en bétaillère ?

                  1. René-Pierre Samary

                    Meu non, BDC, c’était en auto que dans mon idée tu allais jusqu’à Paris, puis parking, sortir le clou du coffre, et quelques bornes pour te faire les jambes jusqu’au bureau…
                    Tous ensemble contre les transports en commun !

          1. Aristarkke

            Meuh non !!!
            C’est devant la difficulté de téléporter son vélo perso qu’est née la soluce Vélib…

            On se demande d’ailleurs ce dont C peut être l’initiale, à l’occasion (qui fait le larron (ce nom, accordé exclusivement au genre 2, est stigmatisant. Comme si ces dames n’en croquaient pas fatalement…)

          1. MCA

            Oui, tiens,bonne idée,
            la roulotte dans les rues de Paris, ça aurait de la gueule ça! et le crottin sur le pavé, parait que ça fait de l’engrais pour les géraniums des balcons.

            Que du bonheur écolo-bobo-compatible.

    3. Aristarkke

      « il était devenu crucial de mettre des vélos en location, avec une organisation complexe et qui s’est révélée aussi coûteuse… »

      Echange de « bons procédés » en contrepartie du maintien des surfaces publicitaires de JC Decaux au moment où les concessions d’utilisation des implantations dans le domaine public devaient être renouvelées…

      Du moins à Paname et certaines villes où les Verts pesaient alors bien davantage…

      1. René-Pierre Samary

        Je suggérais une réponse.
        Pourquoi louer un vélo (moche, en plus) plutôt que d’avoir le sien (à son goût) ?
        C’est qu’avoir un vélo, c’est avoir la certitude de se le faire voler assez rapidement – à moins de coucher avec, et encore !
        J’ai eu deux vélos et une « mob », avec des résultats identiques.
        Il y a eu une époque, pas si lointaine, où se faire voler ou cambrioler était chose rare, peu envisageable. On laissait souvent la clé sur la porte, et un vélo dans la rue, sans problème. Il n’y avait pas besoin, pour entrer dans le métro, de franchir des portes automatiques (qui vous font ch… avec vos paquets).
        C’est la montée de la délinquance, en une quarantaine d’années, qui a fait croitre d’une extraordinaire façon les besoins en sécurité passive. Certains coûts sont directement à la charge du particulier (blindages de portes, coûts des assurances, etc), d’autres sont à la charge de la collectivité – et en final à la charge de ce con de tribuable. L’État, incapable de pallier l’insécurité due principalement à l’immigration, fait payer son impéritie à la population.
        Je replace la location de vélos dans ce contexte. Louer un vélo, c’est (entre autres raisons) ne pas supporter l’inconvénient de se le faire voler et/ou détériorer. Quand on sait que c’est le contribuable qui finalement paie le vol ou la détérioration des vélos en location, c’est encore une fois une collectivisation des coûts de la délinquance.

        1. Boutros

          Mais le vélib s’exporte bien : j’en ai vu il y a peu dans une capitale subsaharienne, et on me dit que ce n’est pas la seule….
          PS. Il y en aurait aussi pas mal de disponibles dans la Seine et le canal St Martin pour ceux qui veulent pédaler sous l’eau (ou soulauds)

        2. Nemrod

          Ben voilà.
          Dans un pays normal, un gus pourrait décider tout seul d’acheter un vélo, de le laisser en bas de son bureau avec un vague antivol et de le récupérer le soir pour rentrer chez lui; c’est ce que je faisait il y a 30 ans pour aller à la fac ; il y avait d’ailleurs des ranges-vélos ou on les attachait par une roue sans problèmes.

          Mais maintenant en Grance ce n’est plus possible…

          Donc pour contourner le fait avéré que l’Etat est incapable d’assurer la sécurité des biens, nos débiles de politocards ont inventé un système collectiviste délirant qui ne marche pas…évidemment.

  24. sam player

    J’adore les effets retors de la réglementation qui conduisent au résultat complètement opposé à celui recherché.
    Il doit y avoir une réglementation en France qui dit que la notice d’utilisation des biens et équipements doit être écrite en français.
    Il semble bien qu’Amazon et des vendeurs ont trouvé la parade… en ne mettant pas la notice d’utilisation d’origine écrite en anglais : pas de notice, pas de contravention !
    J’ai pu le vérifier aujourd’hui en recevant un matériel commandé sur ebay uk (avec notice en anglais) alors que les clients du même vendeur mais sur Amazon.fr se plaignaient de ne pas avoir de notice…

    1. Aristarkke

      Si c’est pour avoir une notice traduite avec les pieds, comme souvent pour ce qui vient d’Extrême Orient, l’absence n’est pas vraiment dommageable…

      Ikéa a compris le truc en fournissant des notices uniquement composées de pictogrammes sans le moindre texte…

  25. Citoyen

    Euh, …. personne ne l’a suggéré, mais pour s’affranchir des désagréments de la grève des cheminots, il y a des solutions …… La draisine à bras !

      1. Citoyen

        Pour le Paris-Nice en solitaire, possible que ce soit un peu juste …
        Par contre pour les voyages en nombre, il faut atteler une centaine de draisines, et mettre des chances pour la fRance pour les occuper, avec un conducteur qui sache manier le fouet, et changer l’attelage à chaque gare (comme à l’époque des diligences avec les relais de postes) ….
        Là, ça devrait le faire …

  26. Stéphane B

    HS Robert Ménard a été agressé. Méchankon va sans doute prendre la défense des agresseurs en disant qu’il les avait provoqués en allant au débat ?
    ladepeche.fr/article/2018/05/05/2792552-robert-menard-maire-fn-beziers-jete-sol-opposants-lors-deplacement.html

    1. Boutros

      Avouez qu’ils sont quand même couillus ces héros de l’empire du bien : terrasser un sexagénaire (ils auraient pu se retourner un ongle). Ah la culture du sacrifice…

        1. sam player

          Effectivement, si vous vous sentez harcelée sexuellement par un simple commentaire…. faut consulter.
          Et qu’est ce que je devrais dire moi avec les bisous non consentis arghhhh…

          1. bibi

            Si elle réagit comme ça à un commentaire qui ne lui est même pas destiné, c’est certainement parce qu’elle à le cul trop flasque pour pouvoir se permettre de ne pas mettre de culotte.

                1. albundy17

                  Elle tourne moins en ronds dans son déambulatoire sans son déambulateur.

                  Zyva laisse tomber la très vieille ! prends la un peu moins vieille ! Enfin si ce n’est pas l’héritage que tu visais, ce qui reste possible.

              1. MarieA

                Pas de souci, je suis d’accord pour partager.

                Qui est l’autre promise? 🙂

                @ Bibi : Pourquoi tant d’agressivité?
                En plus, vous avez l’air de l’ignorer mais quasiment plus aucune fille ne met de culotte pour sortir de chez elle, mais un string, qui comme son nom l’indique, ne soutient pas grand chose, donc au final pas de différence avec sans rien en ce qui concerne le côté flasque.

                1. bibi

                  Je ne suis pas agressif, je suis misogyne.

                  Fort heureusement il existe encore de rares femmes qui savent comment s’habiller mais cela se fait rare.
                  Le string c’est une vulgarité sans borne qui témoigne bien de part la recrudescence de son port de ce que sont les femmes du XXIème siècle.

                  Le cul flasque et la culotte c’était une référence au journal de Bridget Jones.

            1. albundy17

              J’ai lu récemment que les nanas feraient bien, plutôt que de toujours vouloir porter la culotte pour une histoire de concours de zizis, de l’enlever au minimum durant la nuit, même seule, histoire de laisser respirer la laitue.

              Pheldge, c’est pas un minou, mais un singe. Désespérant.

        1. BDC

          Rrhhooo Sam et Maître Pheldge, c’est un shorty de pyjama qu’elle porte, regardez bien sa cuisse droite, je me porte garante auprès de Madame Pheldge, c’est pour le blog, hein.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.