Dépenses sociales : un pognon de dingue

Stupéfaction il y a quelques jours lorsque, frappé par une lucidité toute calculée, Manu Le Président s’est rendu compte que les dépenses sociales du pays étaient particulièrement dodues mais que les résultats, en face, laissaient amplement à désirer : dans une saillie au franc-parler qui a tout tourneboulé les médias, voilà que le locataire élyséen découvre qu’on dépense « un pognon de dingue ».

Bien évidemment, l’idée pour l’équipe de communicants de Macron consiste à essayer d’amener les médias et le pays après eux à prendre à bras le corps la problématique de ces dépenses sociales, alors que la nécessité d’économies commence à se faire sentir (assez vaguement et pas à une vaisselle ou une piscine près, n’exagérons rien), tout en ne proposant très précisément rien qui puisse, d’une façon ou d’une autre, déclencher quelque prise de conscience que ce soit.

Bien évidemment, quand bien même le constat est correct, la fine fleur du journamisme de piposophie comprend la manœuvre, évidemment politique, qui vise d’après elle à surtout faire oublier le problème migratoire. La dette, les résultats merdiques, la pression fiscale, tout ça n’existe pas réellement.

Pourtant, à 33% du PIB du pays et à hauteur de plus de 700 milliards d’euros, la France représente au niveau mondial et à elle seule 10% des dépenses sociales, comme nous l’apprend un Libération frétillant d’aise que ce ne soit pas 15%, oubliant de bien mesurer l’énormité du chiffre.

Du reste, soyons heureux : la protection sociale du chômage, ça marche très bien ! De plus en plus de chômeurs, une précarité qui s’est installée et se répand malgré les excitations et les agitations spasmodiques de tous les gouvernements, et des cotisations afférentes qui ne font qu’augmenter, voilà véritablement une recette qui a fait ses preuves et que les Français semblent approuver.

L’assurance maladie marche si bien qu’on oblige à présent tous les salariés à disposer d’une complémentaire qui, au final, ne parvient toujours pas à rembourser les frais les plus banals (lunettes, dentisterie de base) ; on continue de se tortiller la nouille pour savoir s’il faut ou pas rembourser l’homéopathie alors qu’aucun bénéfice médical n’a jamais réussi a être prouvé, ce qui coûte un pont au cotisant. On continue de rembourser des trouzaines de séjours en cure et autres aménagements de conforts, des trajets en taxi en lieu et place d’ambulances qui pallient les manques et autres absurdités règlementaires. En collectivisant la santé, on a de facto forcé les uns à payer les vices des autres, on a obligé la population à suivre des recommandations médicales de plus en plus douteuses (depuis la pyramide alimentaire jusqu’aux statines en saupoudrant de scandales médicaux que la dilution de responsabilité et le capitalisme de connivence à tous les étages expliquent fort bien).

Franche réussite.

Mais de loin, le pompon reste sans doute tout ce qui concerne la dernière période de notre vie, depuis la retraite jusqu’à l’assistance médicale des personnes âgées dépendantes.

La notion de pension décente est devenue une vaste blague pour une portion croissante de la population : bercée de la douce illusion qu’elle cotisait pour ses vieux jours, la vérité qu’elle ne faisait que payer pour ceux de ses propres anciens a fini par poindre lorsqu’elle a, à son tour, tenté de toucher quelque chose d’un système essentiellement pyramidal dont l’avenir ne dépend que d’une démographie qui n’a plus aucun lien avec la réalité.

Autrement dit : après avoir cotisé toutes ces années, pouf, le réveil est brutal lorsque la pension minuscule (frôlant l’injure) arrive à la fin du premier mois de retraite, lorsque les impôts continuent d’augmenter alors que les pensions baissent, lorsqu’on parle de sucrer les pensions de réversion, lorsqu’on comprend qu’on s’est fait complètement avoir. On n’évoquera pas les pensions grotesques de la plupart des artisans et autres commerçants que leur verse un RSI à la gestion à la fois catastrophique et honteuse.

Bien sûr, le tableau ne serait pas complet si, en parallèle de ces retraites massacrées, on n’y empilait pas d’autres problèmes directement consécutifs de quarante années de gabegie, de laxisme budgétaire, d’impréparation chronique et de désorganisation calculée.

Régulièrement, l’un ou l’autre scandale humain dans un Établissement d’Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes (EHPAD) permet de rappeler à tous ce qui nous attend peu ou prou si l’on n’a pas pris de solides dispositions (financières notamment) bien en amont : là encore, le résultat est à la hauteur de tout ce que peuvent produire le capitalisme de connivence, des incitations économiques perverses, l’avalanche de lois, normes et autres règlementations complexes, le collectivisme et la dilution complète des responsabilités dans un tout-à-l’État mortifère.

Il suffit de lire les nombreux témoignages, récurrents, des personnels et des clients de ces établissements pour mesurer l’ampleur du problème. Bien évidemment, lorsqu’il est confronté au problème, le Français moyen (et son gouvernement, tout aussi moyen) s’empresse de réclamer… plus d’État, sans doute parce qu’avec la première place au monde des dépenses sociales, l’État n’en fait pas assez et que tout cet ultraturbolibéralisme, ça commence à bien faire.

parabole de l'aspirine (c) Maître Du Monde

Et heureusement, magie du socialisme oblige, à force de réclamer un accroissement majeur de l’emprise de l’État sur tout le traitement social du début, du milieu et de la fin de vie, le Français l’obtient : alors qu’une journée par an est déjà entièrement consacrée à travailler pour l’État et personne d’autre, on envisage de doubler ce nombre, et ce alors même que les pistes pour faire des économies et tenter de mettre un peu d’ordre dans cette immense foutoir n’ont même pas encore été seulement évoquées.

Le plus beau restant la constatation – effarée – que même avec ce niveau de dépenses sociales complètement affolant et qui, financièrement, ne peut amener le pays qu’à la faillite (Venezuela, nous voilà !), une part importante des Français (autour de 30% !) n’en profite même pas… alors qu’ils pourraient. On imagine sans mal le regain de Bonheur Intérieur Brut si cette nouvelle masse de Français entreprenait subitement les démarches pour bénéficier activement de la manne sociale disponible !

En somme, oui, le pays dépense des montants tous les jours plus élevés pour ses dépenses sociales. Ce faisant, les nécessiteux, loin de s’évaporer, se font tous les jours plus nombreux. Devant la détérioration de la situation et au lieu de prendre du recul et de remettre en cause ce modèle qui ne fonctionne pas, les Français choisissent d’en rajouter.

« Les montants explosent, la pauvreté aussi ? Accélérons le mouvement ! »

Si ça, ce n’est pas dépenser un pognon de dingues, qu’est-ce ?

J'accepte les BCH !

qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires584

  1. Aristarkke

    Grance : 1% de la population mondiale = 15 % des paiements d’assistance sociale…
    Si ce ‘est pas un état-providence, qu’est-il donc ???

    1. Duff

      Je ne me suis pas re nseigné sur le sujet mais il semble qu’avant la redistribution socialiste, la France ferait partie des pays les plus inégalitaires en matière de revenus.

      Toujours le même débat de savoir qui a précédé l’autre entre l’oeuf et la poule. Est-ce pour tenter d’échapper au lissage égalitariste ou structurellement l’élitisme d’un côté et l’écrasement des classes moyennes et populaires de l’autre produiraient une pyramide des revenus très inégalitaires?

      Certainement des deux et il est plus que probable que la redistribution clientéliste ne répond aucunement à ses prétendus objectifs et n’a pour conséquence en lissant les revenus que de maintenir une grande partie de la population hors de la prospérité.

      1. Aristarkke

        « la France ferait partie des pays les plus inégalitaires en matière de revenus »

        Comment ? Les Etats-Unis n’en seraient plus le parangon depuis la disparition de l’URSS???
        [Raymond Aron, dans l’Opium des Intellectuels -1955- y faisait remarquer qu’entre le simple bidasse et le général, il y avait un coefficient 36 en matière de solde, ce qui était beaucoup, effectivement de son propre aveu.
        Mais qu’il tirait de l’Encyclopédie Soviétique elle-même, que ce coefficient en URSS avoisinait les 100 sans prise en compte des zakouski type voiture de fonction personnelle (outre celle de service) datcha réservée, séjour de villégiature au bord de la Mer Noire dans les lieux réservés à l’élite, accès aux magasins « libres » (en fait réservés à l’élite et aux touristes), etc…]
        L’égalité, c’est comme la sécurité : un sentiment…

        1. Duff

          Avant redistribution je crois bien que les disparités salariales sont supérieures en France qu’aux USA… Malgré un SMIC pourtant très élevé. Je sais c’est surprenant.

          1. Pythagore

            L’égalitarisme et les écarts de salaire sont-ils vraiment le problème ? L’important n’est il, pas que chacun est un minimum pour vivre « correctement » ? Que l’écart soit de 5, 100 ou 500, du moment que celui qui a le petit salaire puisse se payer à manger, un logement et quelques loisirs, n’est ce plus le plus important ?
            Déjà évoqué, il fut eu un temps où un salaire d’ouvrier suffisait pour faire vivre une famille, certes modestement, mais surement. Aujourd’hui, 2 salaires n’y suffisent pas.

            1. albundy17

              « les écarts de salaire sont-ils vraiment le problème ?  »

              Salauds de riches !

              Le problème est sur le point de se résoudre en france, nous en sommes le premier exportateur mondial. Ce problème s’étend d’ailleurs sur des revenus de plus en plus « bas », un bon ami résident ds un lotissement un peu huppé de la région Lilloise n’a plus que des maisons cherchant propriétaires comme voisins, tous ont fuit à quelques kilomètres chez nos accueillants amis Belges. On parle là de revenus de l’ordre de 50 à 60.000 !

              Regrettable cette jalousie génétique

            2. René-Pierre Samary

              « 2 salaires n’y suffisent pas »
              Résultat de l’arrivée en masse des femmes sur le marché du travail.
              Elles ne le comprennent pas, évidemment.
              Elles disent aujourd’hui : je suis obligée de travailler, même si je n’en ai pas envie… ou un mi-temps, ça m’irait bien.
              Essayer de leur démontrer que leur « salaire d’appoint » a été pris en compte par le marché de l’emploi, et qu’il a contribué à faire baisser les salaires masculins… Peine perdue.

              1. Aristarkke

                Elles ont aussi tiré la leçon de prévision de l’ inconstance masculine quant à la durabilité des couples pour ne pas se retrouver dépourvues quand les bises sont venues… sur une rivale…

              2. albundy17

                Bavala, le marché de l’emploi est un gâteau qu’il faut partager, tu fais grand plaisir à Aubry RPS ^^

                Ari, les hommes ne sont pas plus infidèles que les femmes, ou alors il n’y aurait qu’un très petit nombres de salopes parcourant la france.

                PS: Salope n’est pas une insulte

                1. Aristarkke

                  Al, tu comprends mal ou ce que tu veux bien comprendre. Evidemment qu’il y a autant de femmes infidèles que de gaillards du même tonneau puisqu’il est évidemment logique que le coureur trouve une coureuse pour s’apparier.
                  Encore que maintenant, avec le développement « visible » de l’homosexualité, il peut y avoir de la coule dans les proportions… 😕
                  A l’époque où une femme ne travaillait pas, si elle n’acceptait pas la situation en endurant les coucheries du monsieur, elle se préparait des jours difficiles d’autant que les femmes allaient moins loin dans les études alors et que les pensions alimentaires n’étaient pas toujours bien honorées…
                  D’aucunes ont donc vu ou cru voir une solution à cette difficulté potentielle.

                2. René-Pierre Samary

                  Non, l’emploi n’est pas un gâteau que l’on peut couper en morceaux. Ce que je dis n’a rien à voir avec cette idée stupide.
                  En revanche, l’arrivée d’une main d’oeuvre nouvelle sur le marché du travail (les femmes en l’occurrence) a peu à peu rendu nécessaire ce travail féminin.
                  Si moi, homme, suis seul à subvenir aux besoins de ma famille, j’exigerai, je trouverai naturel, je ferai en sorte que mes émoluments soient suffisants pour cela.
                  Dès lors que nous sommes deux à assurer l’intendance, je me montrerai moins pressant.
                  Il y a bien sûr de nombreuses raisons qui ont poussé la femme à travailler – historiques, psychologiques…. Parmi celles-ci, on entend aujourd’hui ce motif : autrement, on ne s’en tirerai pas. Je ne m’intéressais qu’à cette dernière.

                  1. albundy17

                    « Si moi, homme, suis seul à subvenir aux besoins de ma famille, j’exigerai, je trouverai naturel que mes émoluments soient suffisants pour cela. »

                    Tu as bien fait de rajouter tout à la fin  » « je ferais en sorte »

                    Nous aurions été tenté de penser qu’en tant que chargé de famille ton employeur devait te verser plus qu’au quidam célibataire, pour le même taf.

                    Je ne comprends pas même pourquoi faire état de sa situation familiale ou de charges financières en négociation salariale: Le patron s’en tape, il rémunère un service.

                    « Ce que je dis n’a rien à voir avec cette idée stupide. »

                    Tu maîtrises pourtant les mots, normalement, et tu as clairement dit que le chômage est dû à l’arrivée des femmes sur le marché de l’emploi.

                    1. René-Pierre Samary

                      En effet, l’employeur n’en a rien à faire, de ma situation de famille (encore que, mais c’est une autre affaire, à développer le cas échéant).
                      Je te prie de ne pas interpréter ce que je dis, simplement de le comprendre. Je suis dans la tête de l’employé, qui doit assurer les fins de mois tout seul. Dans ce cas, exigence ou si l’on préfère, pression pour gagner suffisamment. Donc, moyens pour obtenir cela, p. ex. grève ou négo, en tout cas, pression sur le patron.
                      Autre cas, un couple avec deux salaires. On peut boucler la fin de mois avec le cumul de deux, mais c’est plus difficile avec le seul salaire masculin. Le salaire féminin devient indispensable. En même temps, puisqu’on s’en tire avec deux salaires, l’homme est moins porté à revendiquer.
                      J’ai dit ici que le chômage est dû à l’arrivée des femmes sur le marché de l’emploi ?
                      Je ne sais pas si j’ai employé cette façon brutale de le dire, mais il est indubitable qu’avec une faible croissance de l’emploi, ou même une régression, un plus grand nombre de demandeurs d’emploi ne peut qu’accroître le chômage. C’est du simple bon sens.

                    2. Pheldge

                      RPS : n’oublie pas que les besoins ont bien augmenté, et le niveau de vie s’est élevé …

                    3. albundy17

                      « J’ai dit ici que le chômage est dû à l’arrivée des femmes sur le marché de l’emploi ? »

                      ça y ressemble:

                      « « 2 salaires n’y suffisent pas »
                      Résultat de l’arrivée en masse des femmes sur le marché du travail.
                      Elles ne le comprennent pas, évidemment.
                      Elles disent aujourd’hui : je suis obligée de travailler, même si je n’en ai pas envie… ou un mi-temps, ça m’irait bien. »

                      Je n’interprète qu’en fonction de ce que l’on me dit ou écrit, si je comprends mal, la formulation est à revoir.

                      Concernant le bon sens que le chômage crée du chômage, je me demande tout à coup si tu n’as pas fais un AVC, sans acrimonie, hein, j’ai beaucoup de plaisir a lire tes régulières interventions, mais là, franchement, c’est un florilège de n’importe nawak.

                    4. Artiste

                      Le problème qui n’est pas politiquement correct mais réel est que l’arrivé Des femmes dans une profession tue cette profession ex médecine,dentaire car non seulement elles travaillent plus (les hommes ont des préoccupations hormonales) et donc prennent les places au concours mais diplôme obtenu elles travaillent moins ne veulent pas s’installer en privé ,ne veulent pas de gardes et contraintes ,résultat professions sinistrées on ne trouve plus de généralistes ,mais chut le dire et l’on vous clou au pilori

                    5. bibi

                      Le problème de l’arrivée en masse des femelles dans une profession comme la médecine n’a rien à avoir avec les préoccupations hormonales des étudiants mâles, mais avec les revenus de la profession, les bons étudiants mâles ne font plus médecine car les revenus y sont beaucoup trop faibles comparer à d’autres secteurs.

                  2. Opale

                    RPS
                    « Le reste, c’est que la femme, en général, est intellectuellement et moralement inférieure à l’homme. Du moins actuellement. Ce qui ne veut pas dire, évidemment, que CHAQUE femme est FORCÉMENT inférieure à tout homme. C’est une question d’ordre statistique. »
                    Ça c’est TRES violent. Quelle est votre définition de l’intelligence, vu qu’elle fait foi et vous donne accréditation pour statuer que les femmes sont moins intelligentes ?

                    Savez-vous que l’intelligence ne se borne pas au QI (oui vous le savez) ? L’intelligence sociale, par exemple, les femmes en sont largement pourvues et il ne faut pas faire de longues études pour s’en rendre compte.
                    Je suis loin d’être la féministe enragée que l’on aime lapider, moi la première, mais enfin quand même il faudrait soigner ce que l’on dit. Il me semblait ici être parmi des gens plutôt lettrés et intelligents… Je remercie Val qui, seule, monte au créneau.

                    1. Pheldge

                      mon cent ne fait qu’un tour ! je monte donc au créneau moi-z-aussi, pour soutenir le Camarade marin au long coup …
                      Donc « l’intelligence féminine », vaste sujet, on cherche encore … c’est comme la « logique féminine », ! vous connaissez pas ? bin la « logique féminine », c’est d’abord « féminin ». Puis des fois, c’est logique, mais logique, de façon féminine, un peu sinueux. mais, ça donne des résultats, surprenants et parfois efficaces !

                      Bon, maintenant j’attends, flacide placide : demain c’est ma fête, alors on peut commencer le feu d’artifice !

                      PS: René-Pierre, comment t’as trouvé mon commentaire ? 😉

                    2. albundy17

                      « L’intelligence sociale, par exemple, les femmes en sont largement pourvues  »

                      Heu, oui, dans le sens intelligence avec l’ennemi ? ^^

                      il est consternant que vous vous focalisiez sur l’intelligence et non sur la morale, je les trouve plus apte dans ce domaine que les hommes, en général.

                      Concernant l’intelligence, celle mesurée à coup de QI, c’est démontré depuis belle lurette, un gros QI chez le genre 1 est beaucoup plus rare que chez le genre 2.

                      En revanche les bas QI de ce genre qui nous intéresse tant sont également plus rares, en gros, il y a statistiquement plus de régis que de blondes.

                    3. Pheldge

                      Al « En revanche les bas QI de ce genre qui nous intéresse tant sont également plus rares, en gros, il y a statistiquement plus de régis que de blondes… » euh, tu peux nous la refaire, mais en français ?

                    4. Pythagore

                      Oui mesdames, révoltez vous 🙂
                      Je n’adhère pas non plus. Pour ce qui est des femmes que je connais, je les trouve plutôt plus intelligente (mais c’est aussi ce que je recherche). En même temps je les trouve plus bête. Plus bête parce que j’en connais peu qui soient capables de dépasser leurs émotions pour se développer et atteindre un objectif personnel ou professionnel. Je connais plein de femmes avec d’énormes capacités qui n’évoluent pas à cause de ca. Dépasser ses émotions ne veut pas dire les ignorer, mais les comprendre et développer des stratégies pour pouvoir évoluer malgré tout.
                      Je resposte la video déjà évoquée de maintes fois.
                      « women are more agreeable »
                      .
                      youtube.com/watch?v=aMcjxSThD54

                    5. MCA

                      @Opale 26 juin 2018, 18 h 19 min

                      Pour avoir travaillé de nombreuses années sur des projets informatiques avec en gros 50% d’hommes et 50% de femmes je peux certifier que je n’ai jamais vu de différence d’intelligence entre les deux alors que ce milieu est ultra cartésien.

                      Sur mon dernier projet, ma N+1 était une brillantissime agrégée de mathématiques, ancienne prof d’université.

                      Je l’aurais suivi au bout du monde tant c’était un plaisir de travailler avec elle. Idem avec ma N+2 tout aussi brillante.

                      Par contre je ne pense pas que ce milieu très particulier soit représentatif de la population en général.

                      Maintenant quand on parle d’intelligence comme dans bien d’autres domaines, il convient de définir le concept au préalable, redoutable exercice quand on parle d’intelligence.

                      D’autre part, de quel droit peut on décider qu’une personne est plus ou moins « intelligente » alors qu’on la juge à travers notre propre « intelligence »?
                      Et est-ce que le verdict n’est pas plus révélateur de qui est le jugeant plutôt que de qui est le jugé?

                    6. sam player

                      Pythagore, tu raisonnes comme RPS (un peu hein, sinon ça serait grave). Tu juges la femme avec des critères que tu utiliserais pour juger un homme.
                      Que sais-tu des objectifs personnels ou professionnels des femmes « en général » ?
                      Elles ne sont juste pas programmées pareil. Leur demander de dépasser leurs émotions, c’est comme si toi on te demandait de te couper une jambe : une femme c’est un tout, avec ses émotions.

                    7. bibi

                      L’intelligence sociale est une soit disant compétence qui ne sert qu’à écarter les genres 2 compétents et asociaux.

                    8. Pheldge

                      @ sam 23 h 37 : Oh p.tain j’t crois pas ! sam le robot qui parle d’émotion … woaooow ! dis sam, t’as fait exprès que ça tombe aujourd’hui ? 😉

                    9. Pheldge

                      Bibi, « intelligence », du Latin intelligere, comprendre … avec une pensée affectueuse pour Bonzaille 😉

                    10. sam player

                      « …avec une pensée affectueuse pour Bonzaille… »

                      Affectueuse… hum… j’dis rien passe que c’est ta journée aujourd’hui… profite !
                      Bon anniversaire !

                    11. Opale

                      @MCA 26 juin 2018, 23 h 22 min
                      « Maintenant quand on parle d’intelligence comme dans bien d’autres domaines, il convient de définir le concept au préalable, redoutable exercice quand on parle d’intelligence. » C’était en substance mon propos, merci de l’appuyer. ^^

                      @sam player 26 juin 2018, 23 h 37 min
                      Merci pour le commentaire au global <3

                      Pour gérer une équipe mixte de 20 personnes au quotidien, je dis haut et fort qu’il est plus simple de gérer des hommes que des femmes; oui, les femmes sont difficiles… Je regrette seulement que l’on nie aux femmes certaines capacités qui relèvent pour moi d’une forme d’intelligence (le tact, l’empathie, par exemple, sont des formes d’intelligence selon moi) qui sont autant valables que l’intelligence « pratique » que l’on attribue aisément aux hommes, ou l’intelligence mathématique par exemple.

                    12. albundy17

                      Opale: « Merci pour le commentaire au global ❤ »

                      Le Sam n’a pas choppé durant le printemps, il est prêt à tout les sacrifice ^^

                    13. Plutarque

                      « Le femme est bien inférieure à l’homme : la preuve, c’est qu’elle met BAS. »

                    14. Aristarkke

                      Philou, tu as caché le rouleau à pâtisserie pour te lâcher déjà autant ??? 😛
                      Ou tu as oublié de mettre ton anneau au doigt, les vieilles habitudes qui remontent…

              3. Theo31

                C’est l’explosion des PO qui a fait baisser les salaires des hommes, pas l’arrivée des femmes sur le marché du travail

                  1. Val

                    @al wiki: PO :
                    Platforma Obywatelska, Plate-forme civique, parti politique polonais,
                    sigle de la Compagnie du Chemin de fer de Paris à Orléans, ancienne compagnie française de chemin de fer,
                    les P.O., abréviation utilisée pour désigner le département des Pyrénées-Orientales.
                    sigle de « pièce d’or » dans les jeux de rôle,
                    sigle de « parcours d’obstacle » à l’armée,
                    abréviation de « partie opérative » dans les systèmes télécommandés ou automatisés ;
                    abréviation de « prêtre-ouvrier »
                    « petites ondes », désignant une partie des moyennes fréquences.
                    « plan originel », élément de base de la théorie picturale de Vassily Kandinsky dans Point et ligne sur plan ;
                    « porte oculaire », utilisé en astronomie,
                    « pleine ouverture », utilisé en photo ;
                    « prélèvements obligatoires », en économie.
                    Je pense que c’est le dernier 😉

                    1. albundy17

                      « Je pense que c’est le dernier  »

                      Vive la démocrassie.

                      « « pleine ouverture » »

                      Les mots préféré de l’ADP, pour avoir une chance , mais il ne pense pas à photo 😥

                  1. Pheldge

                    Et donc ? il a raison, c’est bien à cause d’Ève qu’on en est là aujourd’hui, faudrait quand même pas l’oublier …

                    1. albundy17

                      « c’est bien à cause d’Ève qu’on en est là aujourd’hui,  »

                      Ben non c’est à cause de le serpent, et de le adam qui lui a pas mis un traitement cantat…

                    2. albundy17

                      J’ai lu jusqu’à plus soif, il en ressort qu’il vaut mieux ne pas habiter à coté d’un camp d’aborigène 🙄

                      Leur nom même est étrange, quand on y pense, ça me fait penser aux bonsaï :^^

                      Manque des pièces en fait

                  2. René-Pierre Samary

                    « Qui potest mulieres vitare vitet » (Plaute).
                    Non, je ne pars pas de ce principe, Val. Mais le développement serait long.
                    S’il y a problème, c’est celui des femmes prenant le pouvoir, pas des femmes elles-mêmes.

                    1. Val

                      @René bof on ne sera jamais d’accord là dessus, René . L’urss s’est cassée la figure sans que les femmes n’ aient eu une once de pouvoir. La stagnation passée de la Chine n’est pas franchement imputable aux femmes, ni sa dégringolade coco . L’Afrique n’a jamais décollé les pays arabes non plus et on ne peut pas dire qu’elles aient une once de pouvoir . L Angleterre a été récemment dirigée par deux femmes : la reine et Tatcher et …. on en rêverait ici. Mon opinion est que tu regardes le monde avec cet unique filtre de lecture et que tu passes à côté des choses qui pèsent vraiment .Pardonnes moi (ou pas) mais on dirait vraiment l’histoire du polytechnicien et de la puce.

                    2. albundy17

                      « L’Afrique n’a jamais décollé les pays arabes non plus et on ne peut pas dire qu’elles aient une once de pouvoir . »

                      Ben c’est car elles portent l’eau, elles ont bouffé le boulot des hommes.

                    3. René-Pierre Samary

                      Si j’étais seul à professer ce genre d’opinions, je me sentirais un peu… seul !
                      Mais ce n’est pas le cas. D’autres le font mieux que je ne saurais le faire.
                      Tes exemples – l’URSS, la Chine, l’Afrique, etc, n’ont rien à voir avec le sujet. Ils prouvent seulement que tu m’imputes une vision manichéenne des choses.
                      Alors, je répète : non, le féminin n’est pas à la source de tout le mal.
                      Au contraire.
                      Sans le féminin, pas de Léonard de Vinci, pas de Chapelle sixtine, pas de 9ème symphonie
                      Je dis tout ça dans mes bouquins. Et le reste.
                      Le reste, c’est que la femme, en général, est intellectuellement et moralement inférieure à l’homme. Du moins actuellement. Ce qui ne veut pas dire, évidemment, que CHAQUE femme est FORCÉMENT inférieure à tout homme. C’est une question d’ordre statistique.
                      Si l’on considère les individus, on oublie cela.
                      Si l’on considère les groupes humains, on conclut que là où les femmes prennent le pouvoir il se produit une baisse de niveau.
                      C’est un phénomène totalement inédit, et seulement en Occident. Donc, oublions l’Afrique ou les pays arabes. Aucun rapport. Observons ce qui se passe ici, où le nombre de dindes qui sévissent devrait ouvrir les yeux, à défaut de servir de preuve.

                    4. Aristarkke

                      Napier, si tu parles de la firme automobile anglaise, c’est pas vraiment du jeune…

                    5. Val

                      @René encore bof . Je compte autant de dindons que de dindes . Tu ne me convaincs pas. Et puis tes histoires d intelligences moyennes et de sens moral moyen des femmes ne tient pas la route une seconde. Il faudrait déjà un pied à coulisse de compétition pour mesurer des trucs comme la morale et l intelligence . Si tu en a un dans ton placard prends le en photo. 😉

                    6. sam player

                      RPS tu fais du RPS et ça te fait dire de sacrées bêtises, sauf ton respect.
                      Ton truc de la femme qui travaille qui fait baisser le salaire de l’homme… Y a juste à regarder l’augmentation du smic pour voir l’erreur.
                      Et ce n’est pas la femme qui met l’homme au chômage : celui qui travaille consomme. Et 2 qui travaillent, ce sont 2 qui consomment plus.
                      D’autre part ton truc ressemble au mantra des écolos de la croissance infinie dans un monde fini : ça n’existe pas.
                      Le niveau de consommation d’un couple de 2018 n’a rien à voir avec celui des années 60. Avec 500 balles de maintenant tu vis comme dans les années 60… les chiottes sur le palier, la TSF, le linge au lavoir et la cuisinière au charbon…
                      Qu’un jeune de 20 ans (mon fils) sorte une connerie pareille, ok, mais pas toi.

                    7. Pheldge

                      @ Val 23 h 38 : faut quand même pas exagérer … dans le milieu politique, qui est très majoritairement masculin, quasiment toutes les femmes sont des dindes. Chez les hommes proportionnellement, c’est bien moins que ça ! 😉 J’ajoute que comme c’est bien plus difficile de percer,dans ce milieu, pour les femmes, seules les dangereuses cinglées, et les illuminées y parviennent. Sur ce point, je suis le Camarade mataf à 200 % 😉

                    8. sam player

                      @ Pheldge 3 h 58
                      De prime abord c’est l’impression qu’on peut avoir… et après je me suis posé la question : en politique cherchons-en des qui soient moins dindons… bah still idling, type any key to continue…
                      Les hommes *en général* sont plus intelligents (intelligence d’adaptation) que les femmes, c’est établi et les raisons proviennent de la sélection qui s’est opérée depuis l’origine. Au même titre ils sont plus grands car c’était une caractéristique nécessaire pour la survie.
                      Et alors là je rigole quand certains tirent de cette statistique leur supériorité personnelle sur le genre 1 dans son ensemble, j’ai des noms.

                      Et ma conclusion est que les politiques genre 2, ayant de meilleures capacités d’adaptation, s’adaptent mieux à leurs électeurs… pour les baiser et l’électeur s’en rend moins compte. Les politiques genre 1 ont moins ces capacités d’adaptation, elles sont cash et ça se voit.
                      Mais au final le résultat est le même.

                      Sinon, en aparté, l’intelligence n’est pas le seul critère de valorisation d’une personne, sauf pour ceux qui en manquent et qui paradoxalement parlent d’un truc dont ils n’ont même pas un échantillon sur eux (j’ai des noms aussi).

                    9. Husskarl

                      Tout à fait d accord avec RPS sur le problème des sociétés occidentales vis à vis de la femme. Ce n est évidemment pas l unique source de problème mais c en est une majeure tout de même.

                    10. Val

                      @Sam encore faudrait il définir ce qu’est l’intelligence … vaste question.Quant à la mesurer … C’est pour cette raison que toute discussion sur le sujet est assez vaine. Et tu as raison l’intelligence (qq soit la définition retenue) est bien pauvre pour définir une personne. C’est rarement un critère bien important pour choisir ses amis par exemple. Et pour un politique loin d’être un critère suffisant (intégrité, leadership, pugnacité courage …). Mais j’imagine que notre RPS national va encore me sortir que « les femmes sont moins intègres/leader/pugnaces/courageuses (liste non exhaustive ) « en général » (j’adore le en général) que les hommes » affirmation qui ne coûtent pas cher et qui lui mettent du baume au cœur dans sa tentative dérisoire et pataude de classifier le genre humain.

                    11. Val

                      @Huss pour moi une des sources du problème chez nous est que les politiques s’ingénient à dresser les gens les uns contre les autres : femmes/hommes, blanc/autres , jeunes/vieux , FP/privé chrétiens/musulmans riches/pauvres et à vous lire ça marche assez bien. C’est une stratégie vieille comme le monde pourtant . Il nous faudrait pourtant bec et ongles lutter contre . Une personne est une personne , point barre , le reste on s’en fout .

                    12. Pheldge

                      @sam 7 h 19 : le truc c’est qu’en raison de leur faible nombre, et de leur apparence …féminine, on les remarque encore plus ! 😉

                    13. Pheldge

                      Et pis Réné Pierre, le Latin, ça fait vieux jeux, regarde le polonais comment ça jette : « Ko može da izbegne žene, neka ih izbegne » 🙂

                    14. René-Pierre Samary

                      Val, je ne te convaincs pas. Poliment, je te dirai que peu me chaut. Je n’ai pas l’intention de fonder une école, ou un parti. Je viens ici pour bavarder. Toi et Sam, faites-moi l’amabilité de croire que je réfléchis à ces questions depuis plus de vingt ans, et que j’ai rassemblé une documentation assez abondante sur ce sujet ; et aussi, un certain nombre d’observations.
                      Je te propose, pour terminer, ces citations de Pareto, dont tu as peut-être entendu parler.
                      « L ‘esprit de l’homme est synthétique ; seule, l’habitude du raisonnement scientifique permet à quelques personnes de séparer par l’analyse les parties d’un tout. Les femmes spécialement et, parmi les hommes, les moins cultivés, éprouvent souvent une difficulté invincible à considérer indépendamment l’un de l’autre, les divers aspects d’une chose. »
                      « L’erreur très commune qui consiste à nier la vérité d’une théorie, parce qu’elle n’explique pas toutes les parties d’un fait concret ; et, sous une autre forme, la même erreur, consistant à vouloir englober, dans une seule, toutes les autres théories analogues ou même étrangères. »

                    15. René-Pierre Samary

                      Sam, sauf mon respect, ta façon de me prêter des paroles que je n’ai pas dites, pour ensuite les ridiculiser, est d’une profonde malhonnêteté.
                      Je n’ai jamais dit que « la femme qui travaille fait baisser le salaire de l’homme ».
                      Entre « baisser » et « contenir », il y a une petite différence, non ?
                      Et que vient faire ce méli-mélo entre le travail féminin, le chômage et la consommation accrue… une petite touche de Keynes ? puis les écolos et …. mais tu dis n’importe quoi, avec toujours insultes à la clé. Je laisse tomber.

                    16. sam player

                      @ RPS 8h54
                      20 ans, c’est tout ? M’est avis que tu dois avoir un biais de sélection à 2 niveaux…
                      Assez marrant de citer cette citation de Pareto et de réduire la femme à son intelligence. Un peu comme si ton critère de sélection des cerises (c’est de saison) était leur caractère salé : toutes les cerises sont alors immangeables.
                      M’est avis que pour certaines raisons tu as du ressentiment contre les femmes et qu’elles te le rendent bien.
                      Des femmes comme les hommes, ça serait d’un chiant…
                      Il y a des gourdes et il y a des cons.
                      Une femme avec un QI de 150 n’est pas 50% meilleure qu’une femme avec un QI de 100.

                    17. albundy17

                      « Essayer de leur démontrer que leur « salaire d’appoint » a été pris en compte par le marché de l’emploi, et qu’il a contribué à faire baisser les salaires masculins… »

                      RPS, 25 juin, 13 H 40

                    18. sam player

                      Val’ quand je parle d’intelligence et au contraire de l’arbre (intelligence de compréhension), je parle d’intelligence d’adaptation.
                      Mon vélo est crevé, je comprends, je le répare.
                      Mon vélo est crevé, je m’adapte, je prends ma bagnole.

                    19. sam player

                      Oui Al, salaire d’appoint m’a bien fait sourire…
                      Wah le formatage… car « même si » les femmes « en général » (je fais du RPS) gagnent 20% de moins que les hommes, faut être assez culotté pour appeler ça un salaire d’appoint et ça montre en quelle estime RPS porte ces dames… mais à la lecture de ces oeuvres je le savais déjà, lecture assez intéressante, le sujet d’étude contrairement à ce que l’on peut croire ou à ce que l’auteur a voulu montrer, n’étant pas les autres, mais l’auteur lui-même, une auto-analyse à l’insu de son plein gré.

                    20. Aristarkke

                      Sam, arrête avec la prétendue incapacité mécanicienne du genre un.
                      Je suis désolé mais il n’y a pas mieux pour manoeuvrer l’aspirateur, les lave-quelque chose, le fer à repasser, le remplissage des tiroirs et des armoires, etc…
                      Suffit d’utiliser les compétences là où elles se trouvent.
                      Perso, j’échange volontiers l’entretien et les réparations de son véhicule (i.e. avec de longs temps morts entre deux) contre le maniement de ces engins rébarbatifs, osons le dire, qui revient quotidiennement pour certains…

                    21. sam player

                      Je n’ai jamais dit que « la femme qui travaille fait baisser le salaire de l’homme ».

                      RPS 25 juin 13h40
                      « Essayer de leur démontrer que leur « salaire d’appoint » a été pris en compte par le marché de l’emploi, et qu’il a contribué à faire baisser les salaires masculins… Peine perdue. »

                      « Et que vient faire ce méli-mélo entre le travail féminin, le chômage et la consommation accrue… une petite touche de Keynes ? puis les écolos et …. »

                      C’est pas possible que tu ne comprennes pas ça !
                      Il n’y a pas de la consommation fixe d’un côté et des revenus variables de l’autre. Desi revenus en plus c’est de la consommation en plus et des prix qui baissent et plus qui pourront profiter de cette baisse même s’ils n’ont qu’un salaire. Rien à voir avec Keynes qui ponctionne et redistribue et relance la consommation avec l’argent des autres. Ici ce sont des gens qui subviennent à leur propre besoin et augmentent leur consommation et leur confort avec leur propre travail.

                      Le rapport avec les écolos et autres gauchistes : les uns disent que notre consommation doit être finie (comme toi tu le suggéres puisque tu qualifies d’appoint le travail féminin, là va falloir que tu réfléchisses un peu) puisque le monde est fini; les autres disent que le travail du dimanche ne donne pas plus de pouvoir d’achat… en prenant prétexte aussi d’une consommation finie : ce qui est acheté le dimanche ne serait pas acheté le lundi, ce qui est complètement faux outre que ça ne tient pas compte de la vitesse de circulation de la monnaie, des occasions manquées et un détail : ils ont juste oublié celui qui bossera le dimanche… je me demande d’ailleurs pourquoi avec un tel raisonnement les magasins n’ouvrent pas qu’un jour par semaine… sont cons !

                      « … mais tu dis n’importe quoi, avec toujours insultes à la clé. Je laisse tomber. »

                      Insultes, où ça ? Dire que tu dis des bêtises ? Voire des conneries ? Monsieur est susceptible ?
                      C’est coquet d’entendre ça de celui qui a longueur de com’ insulte les femmes…

                    22. Val

                      @René mdr ! Et si tu t appliquais ton « saint » principe ? Tu découvriras la partie féminine bien ancrée en toi même, sans doute cause de ton aversion primale. 😉 . Franchement encore une fois pour ta santé mentale sors de la , c’est une impasse , un leurre et tu vaux mieux que cela .

                    23. BDC

                      « ils sont plus grands car c’était une caractéristique nécessaire pour la survie. » Euh … Sam, c’est un raccourci ? Parce que selon les écosystèmes, être grand c’est un avantage ou un inconvénient. Ma théorie c’est que les femmes choisissent un homme plus grand qu’elles => éviction des petits.

                    24. MCA

                      @albundy17 25 juin 2018, 20 h 53 min

                      « Ben c’est car elles portent l’eau, elles ont bouffé le boulot des hommes. »

                      On voit là le plombier revanchard pointer le bout de son museau!
                      La vraie concurrence c’est dur à assumer, hein? :o))))

                    25. sam player

                      A BDC 26 juin 2018, 21 h 15 min
                      « Euh … Sam, c’est un raccourci… »

                      Ouais, ben t’étais pas obligée de le dire à tout le monde hein ! :mrgreen:
                      .

                    26. Plutarque

                      J’ai lu avec gourmandise vos échanges enflammés sur les écarts d’intelligence homme-femme.

                      Je m’excuse, mais ça pédale dans la semoule, pour deux raisons :

                      1. Le vocabulaire : il faut définir les termes que l’on emploie.
                      Hommes, femmes, je pense que jusque là, ça va (par les temps qui courent, ce n’est plus si évident). Intelligence : déjà plus compliqué.

                      2. La métrologie : le politiquement correct (dont vous semblez tous plus ou moins victime) nous inculque que « c’est compliqué », qu’il existe plusieurs type d’intelligence et autres balivernes.

                      En conclusion : un petit lien, très politiquement incorrect qui aborde ces points, écrit par quelqu’un de beaucoup plus instruit que moi :

                      https://henrydelesquen.fr/category/les-races-humaines/

                      Bonne lecture à tous !

                    27. H2L ? Seriously ?

                      Bon. L’intelligence n’est pas un concept si compliqué, et le QI est un indicateur particulièrement fiable, quoi que puissent en dire des douzaines « d’experts » dont le politiquement correct (justement) empêche toute prise de recul.

                    28. sam player

                      Plutarque
                      Ayant trouvé un argument dans ton article sur la durée de gestation des aborigènes, j’ai googlé durée gestation aborigènes… et les premiers liens sont sur la durée de gestation des animaux… rhoooo !
                      Ton article ne fait que reprendre des éléments de The Bell Curve qui a fait polémique en son temps mais qui est fort bien documenté (pdf sur le Net)

                  3. Husskarl

                    @Val

                    « encore faudrait il définir ce qu’est l’intelligence … vaste question.Quant à la mesurer … »

                    Pourquoi le QI ne ferait il pas l’affaire ? Il est extrêmement significatif.

                    1. René-Pierre Samary

                      Bon, d’accord. J’ai dit « baisser » au lieu de « contenir » ou « freiner la croissance » (des salaires masculins).
                      Il faudrait, pour satisfaire les sourcilleux censeurs, peser chacun de ses mots sur une balance d’horloger, quand eux-mêmes se contentent de paroles elliptiques lancées à la volée.

                      A part ça, les femmes qui gagnent 20% de moins, la psychanalyse de Prisunic à la rescousse, les femmes insultées… Alors que chaque semaine, ou davantage, on trouve ici les exploits des femmes en politique, ce qui devrait attirer l’attention des plus sourdingues, je vois que le féminitude n’y manque pas de soutiens (ce dont je me fous, chacun pense ce qu’il veut, et j’ai du boulot).

                    2. Pheldge

                      Et voilà, vous nous l’avez vexé avec vos bêtises ! c’est malin ! Rahhh, ces gonzesses …

                    3. Husskarl

                      @sam player

                      « Voir un QI de 150 n’empêche pas de faire des conneries… »

                      Ca les rend moins probable grâce à la compréhension un peu plus poussée du monde. Vous voyez beaucoup de surdoués mettre le feu à des poubelles/voitures ? Racketter des gens ?

                    4. René-Pierre Samary

                      A Val, 11.42.
                      « Tu découvriras la partie féminine bien ancrée en toi même, sans doute cause de ton aversion primale. »
                      Bon. Tu lis mon bouquin, tu peux même l’acheter, et ensuite tu arrêtes tes sottises. La part féminine de l’homme, c’est un thème majeur de mon ours. Dans l’avant-propos, parlant de Frédéric, mon alter ego : « Samia serait le « complément viril» de sa nature relativement féminine, et inversement. » Dans le texte, cela revient à plusieurs reprises, comme « mon côté féminin, sans doute. »
                      On se renseigne d’abord, on affirme ensuite. Capisci ?

                    5. René-Pierre Samary

                      L’intelligence se comprend assez bien comme le traitement de l’information, plus ou moins efficace. Cette idée a l’avantage de pouvoir s’applique à l’ensemble du vivant, qu’il s’agisse d’un animal unicellulaire ou d’un homme.
                      L’intelligence, animale ou humaine, peut aussi se comprendre via l’idée de re-présentation. Des capteurs (les sens) transmettent de l’information au système nerveux. L’organisme peut alors réagir à l’environnement. Chaud/froid, acide/basique, etc., et se détourner, ou au contraire être attiré. Cela au niveau élémentaire.
                      A un niveau plus élevé, chez les animaux supérieurs dont l’homme, l’environnement capté par les sens est re-présentée dans le système nerveux central. L’animal intelligent peut modifier cette image re-présentée, la « voir » de façon différente. L’information ainsi traitée peut ainsi déclencher une action sur l’environnement qui est favorable à l’animal.
                      L’expérience célèbre menée avec un orang-outang particulièrement doué (c’était d’ailleurs une femelle, je crois) illustre bien ce processus.

              4. Pythagore

                En fait ce qui me tricote, c’est les patates.
                Ds ma jeunesse, c-à-d, début années 80, j’allais les acheter directement chez le maraicher au bout du chemin, et elles coutaient 1 franc/kg. Le prix rond m’avait surpris et je l’ai tjs retenu. Si j’applique 3% d’inflation sur 40 ans, elles devraient couter circa 50cts d’Euro. Or aujourd’hui les patates coûtent de 2 à 4 EUR du kilo (pour des pdt de grde conso). Que s’est-il passé ? Les patates sont devenues super exigentes ? Elles réclament des terres rares qui coutent une blinde ? Elles se sont syndiquées ?

                1. sam player

                  2 à 4€ du kg… MDR… c’est au moins le prix du filet de 2.5kg.
                  Je viens d’aller sur le drive de Leclerc elles sont à 90 cents le kg.
                  Tu oublies 2 ou 3 choses : tes pommes de terre tu les achetais par 20 ou 50kg au paysan du coin, elles avaient une peau vachement epaisse… et maintenant les pommes de terre sont lavées.
                  Dans les grandes surfaces, il arrive que les PDT soient vendues en sac de 10 ou 20 kg, à bien moins de 50 cents…
                  Donc ceteris paribus sic stantibus

                  1. sam player

                    Et en plus tu compares le prix chez le paysan d’alors avec celui de la grande surface d’aujourd’hui. Les intermédiaires, le transporteur et la grande surface bossent pour la peau ?

                    1. albundy17

                      Trop chiant de les laver, d’autre part ils les lavent avec des produits comme y faut pour une tenue correcte ds le temps.

                      Bien sûr, si tu prends par paquets de 100 kgs avec une conso de 3 par an…

                2. sam player

                  Je continue : il est très rare de trouver maintenant des PDT pourries dans le lot, alors que c’était courant sans les années 80 : PDT saines de l’extérieur mais pourries de l’intérieur… sans compter les coups de charrue

                  1. Pheldge

                    Oui, il est notoire, que dans ces années là, les paysans (salauds de capitalistes) faisaient travailler leurs enfants au tri. « Ca leur fait les mains » disaient-ils. C’est depuis que Dame BDC a des mains douces et habiles, dont Monsieur BDC profite largement 😉
                    Comme quoi, faire travailler les mômes, ça a du bon !

                    1. Lorelei

                      Moi, je l’aime bien René-Pierre 🙂
                      Il écrit ce que beaucoup d’hommes pensent tout bas et n’osent plus exprimer.
                      Ca me fait sourire aussi, parce que je ne me retrouve pas dans ses descriptions des femmes.
                      Mais, je veux bien demander à mon mari pour ne plus travailler… Un seul salaire devrait nous suffire.
                      Sauf que, à mon avis, il me dira que, quitte à cesser de travailler, il préfèrerait que ce soit lui qui arrête…

                    2. albundy17

                      « à mon avis, il me dira que, quitte à cesser de travailler, il préfèrerait que ce soit lui qui arrête… »

                      Un homme de sagesse ^^

                      J’ai a trois reprises arrêté de bosser 1 an pendant que Peg faisait bouillir la marmite, ce fut un peu la disette mais très agréable.

                    3. BDC

                      MDR Maître Pheldge ! Effectivement je déterrais sur les tapis lors de l’arrachage, j’étais aussi à la cuisine pour nourrir les ouvriers, et sur la planteuse pendant les vacances de Pâques à vérifier que les plants tombaient bien dans les godets (4 rangs). Je ne pouvais pas allumer le four ou repasser sans faire sauter toute l’installation électrique ! D’excellents souvenirs. De mon temps on les vendait 25 francs le sac de 25kg, mais maintenant la ferme est transformée en Fort Knox à cause d’un sentiment, et en plus on évite la gestapo les contributions volontaires obligatoires.

                    4. albundy17

                       » et en plus on évite la gestapo les contributions volontaires obligatoires. »

                      Ce n’est pas fort sérieux d’annoncer ainsi sur le net que vous ne faites plus que du black !

                    5. BDC

                      Mais nan ! Tout est fermé verrouillé cadenassé de partout, avec les molosses lâchés dans le bunker. Y’a pas un client qui peut entrer, fini le détail !

            3. Pythagore

              @Sam
              « Que sais-tu des objectifs personnels ou professionnels des femmes « en général » ? »
              Je sais ce qu’elles m’en disent, car ôh! miracle, elles sont douées de parole.
              .
              « Elles ne sont juste pas programmées pareil. »
              ah? j’étais pas au courant 😉
              .
              « une femme c’est un tout, avec ses émotions. »
              Je n’ai pas dit le contraire, je constate simplement que certaines ont le courage d’aller au-delà, d’autres non, et parmi celle que je connais je constate que c’est un problème, et cela m’attriste tout en sachant que je n’y peux rien.
              Je pense qu’il est possible de gérer ses émotions par un apprentissage, mais peu le font.
              Les émotions ne sont d’ailleurs pas le domaine réservé des femmes et le commentaire pourrait s’appliquer pour un certain nombre d’hommes que je connais, mais cela me parais moins prégnant (au sens français 😉 ).
              Mon propos est bien sûr foncièrement subjectif, juste le fruit de mes observations, et une hypothèse de « travail ».

              1. sam player

                « Je sais ce qu’elles m’en disent, car ôh! miracle, elles sont douées de parole. »

                T’as raté le « en général » © RPS all rights limited.
                Biais de perception

              2. BDC

                Pythagore, perso je n’ai pas d’autre ambition que de faire un boulot qui me plaît, j’ai refusé un poste de responsable genre « tremplin voie royale » récemment pour un autre intellectuellement plus proche de moi. Faut savoir ce que l’on veut et admettre que ce n’est pas forcément en phase avec ce que la « société » attend de nous. C’est peut-être « bête » de ton point de vue mais raisonnable vu du mien.

                1. albundy17

                  « C’est peut-être « bête » de ton point de vue mais raisonnable vu du mien. »

                  Un choix de vie ne peut être jugé, celle-ci n’étant pas la notre, tu ne voulais pas de tremplin au détriment de ta vie intérieure et familiale, en fait je trouve cela plutôt sain, mais car ça s’approche de mes propres sentiments et vécu. (pas influencé par HS ? juste une question, hein !)

                  1. Husskarl

                    « L’Afrique n’a jamais décollé les pays arabes non plus et on ne peut pas dire qu’elles aient une once de pouvoir . »

                    Méchant QI…

                2. Pythagore

                  Gente Dame BDC, il n’est de plus grande sagesse que de savoir reconnaitre le destin qui vous rendra heureuse plutôt que de suivre la voie que d’autres vous auront dictées persuadés de mieux savoir que vous qu’elles seront les clefs de votre bonheur dans l’ignorance parfaite de votre être, de vos raisons, de vos désirs, de vos passions. C’est tout l’inverse de la bétise. La force de caractère dont vous faites preuve ne peut que suciter mon admiration. Autant le destin de Dame Jeanne avait du lui apparaitre comme une évidence, autant bcp se cherchent sans jamais trouver réponse.
                  Mon propos évoquait plutôt la difficulté causée e.g. par la timidité, la peur de l’échec, la peur de l’inadéquation, le manque de confiance en soi,…,à se sublimer pour atteindre un objectif que l’on s’est soi-même fixé.

        2. theo31

          Voslensky raconte dand La nomenkaltura le choc qu’il a eu quand il a découvert que le ministre de la culture autrichienne bossait lui-même ses dossiers alors que son ministre de tutelle avait des dizaines de larbins qui lui préparait le travail pendant qu’il paradait et léchait le cul des dirigeants du parti.

      2. Aristarkke

        « de maintenir une grande partie de la population hors de la prospérité. »
        Cela permet aussi de la « tenir » en laisse courte, notamment durant les scrutins électoraux en évitant la tentation de mal voter au risque de perdre ces miettes reçues sans voir qu’elles proviennent de vos boulots (pain de 500g dinch’nord, à usage des hors-nord)

          1. Theo31

            Le but inavoué du socialisme est le rétablissement de l’esclavage. Refaire bosser les enfants, c’est fait depuis 1941. Merci Pétain et la CGT.

            1. Stéphane B

              Faut pas rigoler avec ça Théo. J’ai souvenir d’avoir lu un article dans le monde (car il m’a choqué) il y a 9 ans environ ou un représentant de la Chine populaire était interrogé. Pour lui, pour arriver à la libération des travailleurs, il était nécessaire d’exploiter les hommes afin de gagner en richesse et ainsi, de pouvoir rendre tout le monde heureux

              1. Val

                @Stéphane « choqué » c’est le risque quand on a de bien mauvaisese lectures 😉 . Sinon sympa de voir que le monde avait déjà ; -) stoppé son délire Mao , quels visionnaires au monde….

    2. Stéphane B

      Cher Papet, tu n’as pas regardé et encore moins entendu l’émission point de vue de ce jour sur le figaro. Un expert en stratégie, soit disant libéral, a proclamé haut et fort que l’Etat n’était plus un état providence, que ce temps là était révolu.
      Navrant, je ne sais; pathétique plutôt; des baffes qui se perdent ou une instruction sur ce qu’est l’état providence, sûrement !

      1. Aristarkke

        Pourquoi a-t-il perdu ce statut ??? L’ONU a décrété qu’en dessous de 60% de ponction du PIB à son usage, un état ne peut plus être qualifié de providentiel ? ET, manque de pot, nous n’en sommes qu’à 58% ?

      2. bibi

        La notion d’état providence n’a strictement rien à voir avec le niveau des prélavements obligatoire.

        L’état providence a cessé d’exister en France en 1974 pour devenir un état toujours plus tentaculaire ne permettant plus aux français de vivre des fruits de leur travail.

        Un état providence est avant tout un état de droit qui permet à son peuple de s’enrichir et qui fournit des prestations sociales à ceux qui sont dans le besoin, nous n’avons rien de tout cela en France, nous avons à contrario le droit de l’état et une distribution dingue de pognon des autres pour acheter des clientèles électorales.

        L’état providence par définition ne peut être un état socialiste.

  2. Le Gnôme

    Il y a quelque chose de désespérant quand on lit ce blog, les nouvelles y sont toujours désastreuses et on en redemande. J’ai parfois la tentation de passer aux lolcats, mais je résiste comme un village gaulois.

  3. Aristarkke

    Flop Joene qui découvre tout le pognon dépensé: dommage qu’il n’ait pas été ministre avant d’être président. Il aurait pu constater des choses…

    1. Calvin

      Voilà ! Il était à l’Economie, et il croyait en faire.
      Il eût été à la Santé ou à la Ville ou au Travail, il aurait su….

      Elle est pas belle la politique ?

      1. Gosseyn

        Il devrait pourtant avoir une belle place, à La Santé ! Si vous ne savez pas pourquoi, lui est sensé le savoir : Il ne manque pourtant pas de conseillers juridiques, au C.S.M. et à la Chancellerie, en tant que Premier magistrat supposé devoir respecter la Constitution et le Traité de l’U.E., bons à l’informer des dérives de l’État de droit dont il porte la responsabilité de fait …

          1. Gosseyn

            Quand les membres de la loge P2 ont été arrêtés en Italie, ce n’était pas leur profession l’information principale.
            Enduite, je n’ai aucun problème avec les notaires respectueux des lois. Trouvez-m’en un.

    2. Citoyen

      Parait qu’il l’était !…. à l’économie …. Même qu’il était pas doué … pour les économies …
      Des mauvaises langues disent qu’il aurait égaré des frais de bouche … qui se retrouvent dans le pognon dépensé … sans notes de frais …

  4. Villon89

    Principe de base de l’Etat français, valable dans tous les domaines : plus on injecte de pognon, moins ça marche…

  5. René-Pierre Samary

    Des producteurs toujours davantage écrasés sous le poids des improductifs, et qui peu à peu prendront conscience qu’ils sont, vis-à-vis de l’État-mamma, en état de légitime défense. Puisqu’ils s’interdisent, ou ont peu de goût, pour la violence, il ne leur reste que la fuite.

    1. Aristarkke

      « Des producteurs toujours davantage écrasés sous le poids des improductifs, »
      Et leur clientèle par ricochet, devant subir des prix élevés simplement pour que le producteur puisse se rémunérer décemment à des niveaux de revenu banals. Prix élevés HT que le niveau de TVA (qui vient coiffer toute une palanquée de taxes et redevances) aggrave encore davantage…

  6. Aristarkke

    « La dette, les résultats merdiques, la pression fiscale, tout ça n’existe pas réellement. »
    Malheureusement, cela existe.
    ET le problème migratoire aussi et par dessus comme un gâteau sur la cerise…

      1. Stéphane B

        Fais gaffe, Sirkis va te classer comme raciste et homophobe
        lefigaro.fr/culture/2018/06/25/03004-20180625ARTFIG00142-pour-nicola-sirkis-la-vieille-france-homophobe-et-raciste-critique-la-fete-de-la-musique-a-l-elysee.php

        1. Pythagore

          Perso, très déçu par l’attitude de Floep Joen, lui qui d’habitude se déguise en pilote, en pompier,…etc… pour créer un vrai lien avec son interlocuteur, là que dalle, pas de bas résilles, pas de t-shirt, pas d’autobronsant, Môssieur se pointe en costard, décevant, limite homophobe et irrespectueux voir insultant pour ses invités.

          1. Aristarkke

            Il avait oublié sa cravate, en plus (si l’on ose dire…)
            Petit effort de mise à niveau mais effort tout de même…
            C’est le Président de toutes les Grançaises et de tous les Grançais et de tous les Aspirant.e.s. à ce statut si enviable de taxe-payeu.r;se. pour ceux.lles. qui ont eu la malchance de réussir leurs études et de bosser…
            😛

  7. Bonsaï

    En France, le diagnostic est clair : il y a trop de fonctionnaires parasites entre le client payeur-bénéficiaire et le service proposé. Résultat : rien ne marche comme ça devrait dans une société européenne moderne.

  8. Aristarkke

    Le problème des 15% versus 10% des dépenses mondiales sociales pour Libé, c’est que ce n’est pas seulement Le Point qui l’a dit mais aussi Les Echos, journal qui ne passe pas pour franchement déjanté.
    Mais comme le souligne Libé lui-même, tout est dans la méthodologie, sans dire en quoi la sienne serait meilleure que celles des autres.

    1. Aristarkke

      Les 15% proviennent des études de la Banque Mondiale et du FMI. Difficile d’estimer a priori qu’elles ne sont pas sérieuses. En outre, tous les pays étant jaugés de la même façon, le classement paraît crédible surtout en comparaison de l’avalanche permanente d’impôts, de taxes, contributions, redevances obligatoires, etc… que nous y subissons…

  9. Aristarkke

    La question des taxis versus les ambulances, c’est une question d’économie pour une fois judicieuse. Les patients à véhiculer n’ont pas tous besoin en réalité d’une ambulance dont le coût d’utilisation ne peut qu’être supérieur, vu l’équipement particulier du véhicule et du niveau de compétence exigé du chauffeur et de l’accompagnateur, à celui d’un taxi ou d’un VSL (dont l’usage semble avoir disparu des routes).
    Pour une fois que c’est avisé…

  10. Taisson

    Bandes de pessimistes…
    Vous qui ne voyez pas le rêve magnifique de ceux qui veillent sur nous

    Dans quelques années, le prélèvement à la source aura fait disparaître la notion d’impôts! Jusqu’ à la quasi disparition de la source elle même…
    Suppression du cash, liquéfaction de la propriété privée, si méchante et inégalitaire.
    Le collier à boules du club med pourra même être remplacé par une carte !
    C’est l’État qui estimera les besoins de chacun, et lui donnera ce qu’il juge utile.
    La pauvreté sera vaincue, et interdite, remplacée par l’égalité.
    La pollution disparaîtra; avec l’industrie, le chauffage collectif et les déplacements , tous contrôlés, et limités..
    Du même coup, les accidents de la route auront disparu !
    La notion d »émigré sera supprimée par la distribution de passeports Français en blanc, à remplir soi même, ou à faire remplir par le fonctionnaire d’accueil si l’on ne sait pas lire…
    La population s’enrichira sans limite de ces nouveaux arrivants, tous absolument fraternels. On peut tabler sur un potentiel d’un bon milliard de nouveaux amis!

    La France, pays du Bonheur national brut, va bientôt vaincre définitivement le turbo libéralisme, en dépit des jérémiades de quelques esprits chagrins..

    Et de l’enfumage d’un président qui « découvre » pour faire pendant à son immigrationnisme dogmatique, (inculqué par l’école à toutes sa génération…), sans vouloir faire la relation ni regarder qui paie, et qui ramasse…

      1. Aristarkke

        Oui mais ce n’était pas le vrai communisme qui y a été mis en oeuvre.
        La psalmodier comme un mantra durant des trouzaines de fois et cela finira par devenir une vérité permettant sereinement de recommencer.
        Expérience en cours en Grance…

        Pauvre JF Revel qui s’agaçait en 99 de voir que, dix ans après la chute du mur de Berlin et de l’URSS, le communisme se portait toujours fort bien (si ce n’est mieux) dans les têtes, surtout celles de ceux qui ne l’avaient pas vécu en direct-live, comme on dit.

        Qu’en penserait-il, à presque trente ans après, où la Grance se tape des partis d’extrême-gauche très vaillants en pourcentages électoraux par rapport à tant d’autres contrées développées???

    1. MadeInCH

      Intéressant de voir que le seul pays à mesurer le « Bonheur National Brut », le Bhoutan, est extrêmement restrictif concernant l’immigration. Et même au tourisme.

        1. albundy17

          Au Boukistan, le Bonheur Intérieur Brut a subit une sévère baisse se plaignent essentiellement les genres 1, les 2 s’étant barrés sous des séants plus cléments.

            1. albundy17

              Rhooo, Théo, tu vois le mâle partout !

              boukistan.free.fr

              @pheldge: En effet le GHB ne me serait pas de grande utilité, je n’aurais pas de plaisir a sauter une comateuse, ça te procure quoi, toi ? 🙄

              1. Pheldge

                moi, comme je plais aux femmes, je n’ai pas besoin d’artifices ! mais comme tu l’évoquais dans ton post de 13 h 56 je cite « sans ghb je ne vois pas l’intérêt » j’ai compris que ça t’était indispensable pour emballer en boîte …
                Rien de personnel 😉

                1. albundy17

                  Il parlait de boites normales pheldge, pas du jackie et michel.

                  Quand a plaire au femmes, ce n’est pas bien compliqué, suffit de (s’en) donner les moyens.

                  Tout dépend de l’importance que tu apportes au fait de niquer de la femelle pour te sentir homme, c’est prédominant chez toi, mais ce n’est pas un jugement de valeurs, hein.

    2. Opale

      Si on rajoute à cela les dérives causées par Internet, les réseaux sociaux et le flicage perpétuel illustrés par Black Mirror, ya pas à dire, ça me tarde.

  11. Aristarkke

    « On continue de rembourser des trouzaines de séjours en cure »
    Toutes les cures ne sont pas inutiles, surtout dans l’enfance pour pallier des affections irritantes et réitérées, type asthme, par exemple…

    1. Lorelei

      Elles ne sont pas inutiles non plus pour faire vivre des soignants, aidants, médecins et des casinos, croupiers, hôtesses… 😀

              1. Vodkaman

                En même temps et même si la zik de la boite était loin d’être la pire de la région, je n’ai jamais entendu de GBH dans icelle.
                bon ok, il semblerait que nous ne parlions pas de la même « chose » 😉

    2. Pheldge

      également les cures de désintoxication alcoolique, permettent d’éviter des enfants malformés ou simples d’esprits, ainsi que les violences familiales, qui seront une charge pour la collectivité ! 😉

    3. albundy17

      Ouais, ben je peux t’assurer que j’ai un paquet de clients jeunes retraités usant de 2 à 3 cures annuelles pratiquement gratos, bien que résidant ds des baraques à 6-800.000 et n’étant, loin de là, pas souffreteux.

      C’est une gabegie sans nom.

      Je rebondis par la même occasion sur ton assertion d’un bénéfice de l’utilisation de taxis pour les transports médicaux, dotés là également de quelques exemples concret, madame se fait transporter gratos en taxi pendant que monsieur lave sa bagnole et s’occupe ensuite du potager ou du dernier match…

      1. Aristarkke

        Certes Al mais je soulevais l’adéquation économique du remplacement de l’ambulance systématique totalement inutile dans un transport de patient ne méritant qu’un taxi.

        Bien évidemment qu’il y a aussi des anomalies quant à l’usage du taxi par rapport aux cas concrets.

        Cela dit, beaucoup de vieux vivent en réalité « à la colle » non déclarée pour cause d’ISF ou d’IR extravagant en devenant un foyer fiscal, ce qui donne des foyers unipersonnels à la pelle, y compris et peut-être surtout dans ces tranches d’âge là.

        Or les détenteurs de patrimoines élevés sont les vieux (compréhensible) et ont effectivement intérêt à ne pas se mettre en couple officiel pour faire que 2,6 M€ échappent à l’ISF.

        Ma mère connaît même un couple qui a divorcé ainsi pour échapper à l’ISF, continuant en fait à vivre ensemble mais officiellement à deux adresses (possédées personnellement par chaque membre du couple) selon le même principe des locataires pour les allocs (exemple vécu en AdB avec un couple indélicat de locataires qui habitait un immeuble d’angle, chacun officiellement dans une des deux rues concernées par l’angle)

      2. Taisson

        Il y a un bémol sur l’utilisation des taxis « médicaux » .Beaucoup de gens préféreraient se faire conduire par un proche pour un examen médical.

        Passons rapidement sur l’examen inutile. (j’en ai eu un, suite à une fracture, ou l’on m’a fait faire 50 kms + retour pour un « examen » sans urgence, ni radio, et qui aurait pu avoir lieu sur place…).
        Pas question pour moi de défendre les hypocondriaques qui passent leur temps chez les médecins, que personnellement j’évite soigneusement tant que je peut !
        Mais quand vous envoyez une personne âgée avec des difficultés cardiaques ou de marche dans un endroit ou tout accès est impossible à tout véhicule privé, que les parkings sont à plusieurs centaines de mètres, qu’il y à 3 fauteuils roulants en tout disponibles pour tous les services, j’ai fait l’accompagnant une fois, et ensuite, c’est taxi.!
        Et je reste chez moi peut être même sans laver ma voiture !

        La mauvaise organisation, l’intolérance, les prescriptions médicales pour faire du chiffre (allons y c’est la sécu qui paie…), les cures bidon, tout participe à la gabegie.
        Mais attention ce n’est pas forcément ce que l’on remarque qui coûte le plus cher au total…
        Encore un autre bémol: Les transports médicaux sont facturés, et très rarement remboursés, sauf prise en charge à 100% pour l’affection concernée.
        J’ai payé le mien plein pot, et je ne vis pas dans une maison à 800K€ !!
        Dommage…pour ces prix la dans l’immobilier local j’aurais un château !!

        1. albundy17

          « j’aurais un château !! »

          Et tu en ferais quoi ?

          Tu habites en Savoie ? :mrgreen: parait que c’est le shit hole français en terme de commodités, mais bon, hein, ne pas avoir la nounou état à chaque coin de rue m’arrangerait bien.

          Sinon, pour ne pas payer plein pot, tu peux déménager, c’est ton choix de vie, non ?

  12. Mildred

    Quant à nos « retraites massacrées », votre article aurait pris un tour nettement plus optimiste si vous y aviez intégré l’idée que ce sont tous ces immigrés que nous nous préparons à accueillir auxquels il incombera de payer nos retraites.

    1. Aristarkke

      Mildred !!!
      Aucune inquiétude voyons !!!

      Ils connaissent Victor Hugo, Emile Zola et Guy de Maupassant sur le bout des doigts, mieux que les autochtones incultes, les premiers étant constitués d’un pourcentage écrasant d’architectes, d’avocats, de médecins, d’ingénieurs et autres professions en manque (surtout de travail, pensant aux architectes) dans nos riantes contrées.

      Ne construit-on pas (difficilement) à peu près autant de logements maintenant (enfin, les très bonnes années) que dans les sixties et seventies moyennant dix mille architectes de plus et dix millions de plus de résidents qu’alors ???

      ET puis, assurer des retraites flamboyantes par des salaires au ras des pâquerettes n’est qu’une simple difficulté imaginaire dans notre pays de cocagne…
      Impossible n’était pas français, pourquoi le serait-il grançais ???

      1. Lorelei

        Une partie de ces architectes ne dessinent plus de plans mais contrôlent la conformité des plans des bâtiments avec les nouvelles normes en cours ou à prévoir.

        1. UnLorrain

          Allez sur litteratureaudio.com Maupassant y est lu,voix de femme très agréable ( Pomme son pseudo,élocution irréprochable ) Au soleil de Guy,les premières lignes une femme vient le voir  » on est là  » ? lance t elle,Guy est là, il façonne son biceps en faisant exercice physique avec un haltère. ..Je fais idem. Guy,Voltaire et d’autres  » expectoraient  » un peu trop de l’athéisme. ..ils seront extrêmement insultés surtout Guy par un auteur du XIX..Le site dont vous avez le lien est d’un très grand intérêt.

    2. Le Gnôme

      Tous docteurs et fins connaisseurs de Victor Hugo et de Chateaubriand que les têtes blondes de ce pays ne connaissent plus.

      1. Val

        @Le gnôme mais si mais si , mais ils partent … porter la bonne parole ailleurs , ma fille a une édition du petit prince en chinois , rien n’est perdu , surtout qu’ils sont 1 milliard 😉

  13. Gerldam

    Je me souviens que la fondation IFRAP avait, il y a déjà un an ou deux, chiffré la gabegie française à 40 milliards par an, à l’époque 2 points de PIB.
    Il s’agit bien de 470 milliards cramés en pure perte pour la nation, mais sans doute pas pour les fournisseurs de petits fours, de ponts sur rien menant à rien, de ronds-points avec une seule entrée et une seule sortie, etc.

    1. Aristarkke

      Pour les ronds points, vous n’êtes rien qu’une mauvaise langue de belle-mère! Il y a toujours un croisement de route à sécuriser par le rond-point, par exemple dans la Mayenne pour l’insertion d’ un chemin vicinal à peine plus large qu’un sentier muletier dont le pic de fréquentation doit culminer à trois voitures la semaine, douze le mois…
      Autre cas, des ronds-points avec trois piquages en sus de la voie principale, piquages amorcés sans voie au delà des cinq premiers mètres. Tout est prévu pour faire face aux développements de l’ an 2150… (dans la Sarthe, ces rpni…)

      1. Husskarl

        Il y a celui qui est composé d’un cercle de peinture blanche aussi. Mais c’est de la belle peinture alors c’est un peu onéreux…

  14. Stéphane B

    Et que penser de l’ASPA qui concerne aussi les étrangers, même s’ils n’ont pas travaillé, qui est aussi versé aux anciens RSAïstes, même si ces derniers étaient avant au RMI et non pas bossé depuis vingt ans ?
    service-public.fr/particuliers/vosdroits/F16871

    Mais bon, pas grave; les cochons de travailleurs continuent à bosser pour des clopinettes

  15. Le Gnôme

    Tiens, dans la série des règlements idiots, je viens d’apprendre que des poissonniers des marchés marseillais viennent de se prendre une prune parce que l’espèce des poissons n’étaient pas noté en latin.

    20 fonctionnaires ont été mobilisés pour faire cette opération urgente et vitale.

    1. Jacques Huse de Royaumont

      Sans doute plus grave que les aides sociales : l’inflation administrative. Ça coûte trois fois : une fois pour payer les ronds de cuir, une seconde fois pour payer ceux qui produisent les pièces qu’ils réclament et une troisième fois pour tout le business qu’ils empêchent d’exister.
      C’est peut-être le plus gros problème financier et économique de notre pays, mais en bon énarque Alcibiade Macron ne l’a pas vu.

  16. Anacoluthe

    Manu ne voit pas le problème du bon côté de la lorgnette : en fait, le contribuable dépense un pognon de dingue, et l’Etat reste pauvre…

  17. bob razovski

    Macron n’a pas posé l’énoncé correctement :

    Ce n’est pas « dépenses sociales, un pognon de dingue » mais « Social, les dingues dépensent du pognon » 🙂

  18. Cerf d

    Puisqu’Einstein clôt ce billet il faut rappeler qu’en courant autour d’un arbre à une vitesse proche de celle de la lumière on peut se sodomiser soi-même. Sinon on peut aussi voter socialiste.

    1. Bel exemple d’ad hominem. Le fait qu’il soit socialiste (ou juif ou vieux ou moustachu) ne change rien à la justesse de la citation.

      1. Pheldge

        Oui, mais avec le recul dont nous, nous disposons, cette citation est encore plus croustillante quand on sait que l’auteur est socialiste. Avec le recul *

        * et non, il n’y a pas d’allusion salace ! 😉

        1. Aristarkke

          C’est qu’Albert en pinçait rudement pour le genre un. Étonnant que tu n’en as pas profité. Ton dragon était dans les parages ?

      1. bibi

        Il est heureux de s’apercevoir à quel point le politiquement correct actuel permet de qualifier n’importe qui de raciste 100 ans après.

        Vous allez peut-être m’expliquer en quoi il est raciste d’encenser les japonnais et de critiquer les chinois dont les peuples appartiennent tous deux à la même race est du racisme?

        1. Stéphane B

          Second degré bibi, second degré. C’est la même chose qu’avec le prix Laura Ingalls qui est retiré aujourd’hui car « la petite maison dans la prairie » est une série raciste, tout comme « autant en emporte le vent »
          Ils me gonflent avec leur racisme à deux balles ! Quant à moi, je suis raciste, mais uniquement avec la race des cons et y a du taff !

          1. albundy17

            « Quant à moi, je suis raciste, mais uniquement avec la race des cons et y a du taff ! »

            Le plus dur est de s’accepter ^^

            (second degré, hein ! A vrai dire nous sommes tous le con de quelqu’un)

      1. Jacques Huse de Royaumont

        du socialisme non bureaucratique, c’est un oxymore. Peut-être la version politique du paradoxe d’Einstein-Podolski-Rosen.

  19. Cata

    La mutuelle obligatoire, cumulée à la loi Madelin pour les TNS, pourrait être la 1ere phase de privatisation du syteme de santé français (les organismes assureurs sont privés). Cette loi a aussi donné l’occasion aux magistrats de rappeler 3 fois le principe de liberté contractuelle des entreprises (conseil constitutionnel + conseil d »Etat + cour de cass). Elle a encore signé la fin des clauses de désignation (et retiré donc un sacré camembert des mains des syndicats). Ça, c’est pour le positif. Evidemment, c’est aussi l’occasion de pomper de nouvelles taxes…

  20. Seb Lamp

    Dans tous les commentaires, y compris ici, la dimension non-financiere des revenus est tres tres rarement evoquee. La France se caracterise par des montants egalement dingues de revenus sociaux non-financiers, dont l’integration changerait toutes les statistiques ;
    1. le plus haut niveau de lodgements sociaux du monde. La difference entre le loyer social et le loyer du marche est un revenue pour les locataires. Peut-etre meme encore plus en revenu avant impots pour certains locataires qui paieraient l impot sur le revenu
    2. Avantages en nature, en particulier dans le public, non taxes. Voyages gratuits, soins gratuits, logement quasi-gratuity, loisirs gratuits ou subventionnes. La difference avec le prix courant est un revenu.
    3. en plus des aides d Etat il y a des dizaines d’aides communales et autres associatives. Les grandes villes ont des allocations pour tout, gaz, electricite, telephone, transports, loisirs.
    La realite est que l’inegalite après allocations est au detriment des travailleurs du privé. Il y a bcp moins d ‘inegalite de revenus si tous les avantages non monetaires ou non comptabilises (aides extra-legales) sont recalculees en salaire.

      1. Husskarl

        C’est un tel foutoir qu’il faudrait passer à l’ordinateur quantique pour stater quelque chose sur le sujet. Un peu comme la fiscalité de ce pays…ça doit être une marque de fabrique.

      2. Aristarkke

        De Closets, dans son livre (Toujours Plus)qui date bien d’une quarantaine d’années, les évoquait déjà. Rien n’a changé depuis si ce n’est pour empirer.

      3. seblamp

        Merci. C est meme calculable voir ici pour le logt social https://www.insee.fr/fr/statistiques/fichier/1377926/es471b.pdf

        on n’en parle pas plus souvent parce que en France personne ne paye l’IR ou tres peu. J ai vecu/je vis dans des pays ou la tranche marginale a mon salaire est 40/45% donc je suis sensibiliser au calcul integre du revenue. Aux US, GB, Lux, Suisse meme des bas revenus payent l impot a 10/20%. Donc il est plus facile de se referrer a avant impot/après impot en pouvoir d achat

        en France, le pouvoir d achat non financier non taxe c ‘est un acquis, c’est vu comme de l argent gratuit. Ce qui est gratuit n a aucune valeur pour celui qui le recoit. C est pour ca que les cheminots pleurent avec leurs salaires et leurs retraites de moins de 2000 EUR par mois. Ils oublient le reste, parce que le reste (pension, santé, loisir, temps de travail sur une vie, lodgement, loisir) , c est gratuit.

        1. albundy17

          « Ce qui est gratuit n a aucune valeur pour celui qui le recoit. »

          Oui, il faudrait taxer le gratuit, enfin, plus exactement inclure prestation sociales et avantages en nature payés en fait par le petit nombre, le tout avec une flat tax minimum, histoire que les gens non imposables participent à la nation ^^

          Nan je déconne, juste pour que la notion de pognon qui tombe du ciel a en fait une source

          1. Pheldge

            C’est l’argent de la Justice Sociale môssieur le réactionnaire ! c’est l’argent justement prélevé aux salauds de riches qui en ont trop (d’ailleurs ils l’ont volé aux pauvres), et qui est justement redistribué aux pauvres prolétaires !

      1. Aristarkke

        La Grance doit être le seul pays au monde (ou l’un des rares) où il est évoqué (très sérieusement) à tout bout de champ, de retoucher, retailler, rénover ou remplacer la Constitution.
        Ainsi donc, elle serait la seule source des problèmes de ce pays en même temps que l’unique panacée de leur résolution???
        Mais comment font donc les Amerloques avec leur parchemin d’un quart de millénaire, pour arriver encore à survivre en état de fonctionnement ???

        1. bibi

          Comment fait l’état fédéral US pour survivre en état de fonctionnement, il ignore simplement la constitution chaque fois ça l’arrange pour affermir son pouvoir sur les états de l’union.
          Le cas le plus emblématique étant la guerre de sécession ou le gouvernement fédéral a refusé le droit constitutionnel aux états qui désiraient quitter pacifiquement l’union de le faire et a massacré son propre peuple.

            1. bibi

              Il est vrai que vous m’avez déjà vu moi dont le but est d’immigré dans la République du Texas soutenir le gouvernement putride fédéral US.

  21. Dr Slump

    Et pour moi, y’a pas d’aides sociales pour moi? Ben merdalors, donnez-moi des aides, je veux des aides, pourquoi les autres et pas moi? J’ai plein de besoins, je veux des aides!
    Donnez-moi des aides! Donnez-moi des aides! Donnez-moi des aides!
    Attention hein, je vais faire une grève de la fin sinon! Des aides pour tous!

    1. Husskarl

      Il faut pousser le revenu « universel » pour remplacer toutes les autres allocs. Bon après il faut jeter tous les clandos du pays pour que le système n’implose pas. C’est triste mais nécessaire, sisi.

      1. bibi

        Le revenu universel c’est mettre un doigt dans un engrenage qui finira par détruire la civilisation.
        Donner un droit de créance à tout individu sur tous les autres en raison d’être né ne peut être que mortifère!

        1. Aristarkke

          A chacun selon ses besoins de chacun selon ses moyens…
          Façon de résumer le communisme rêvé tout éveillé.
          Partout, cela s’est ou se termine mal, dont et y compris au Venezuela en dépit de l’éponge gorgée de pétrole en dessous…
          Impossible qu’il en soit autrement puisque les besoins n’ayant aucune borne comme limite, ne peuvent qu’être infinis ou tendre à le devenir alors que les moyens ne le sont et seront jamais en comparaison…

        2. Husskarl

          Pas certain que cela soit cet engrenage, je pense que ca fonctionne sous quelques conditions:

          -Le revenu est limité en % du PIB et en % du revenu fiscal, le premier ayant préséance sur le deuxième
          – Ces % sont inscrits dans la constitution
          – Ce revenu est insuffisant pour un mode de vie aisé.
          – En dehors de ce revenu, il ne doit exister aucune autre aide
          – Droit du sang hyper strict

          Tout le monde possède ce même droit, donc je ne vois pas de notion mortifère contrairement aux autres allocs où il s’agit d’être plus filou que les autres justement. Ici aucun moyen de tricher.

          1. bibi

            Vous ne pouvez pas créer un droit de créance de tout le monde envers tout le monde sans aller au devant de graves ennuis.

            Le revenu est limité en pourcentage de PIB et que va-t’il se passer à la première récession?
            Le gouvernement va bien sur baisser le niveau du revenu universel!

            Écrire les pourcentages dans la constitution, comme si écrire quoi que ce soit sur un bout de papier, dont le gouvernement se troche le cul régulièrement avec, offrait une garantie quelconque.

            En dehors de ce revenu il ne doit exister aucune autre aide c’est évident que le gouvernement une fois le RU instauré à aucun moment ne sera tenter d’acheter une clientèle électorale.

            1. Aristarkke

              Complètement d’accord avec vous!
              Une fois instauré, le RU sera l’objet de surenchères à visées électoralistes, clientélistes à donf !
              Il n’y aura plus aucune limite sauf celle de l’argent des autres mais dans ce cas, cela reviendra à un jeu de chaises musicales où il s’agira de ne pas rester en bout de ligne finale…
              Quant aux limitations strictes, on sait par expérience que c’est une notion des plus floues selon ce que les hommes politiques veulent en but final.
              L’immigration sauvage est interdite officiellement et la notion de réfugiés ne concerne que des personnes issues de pays en guerre…
              L’Aquarius a montré ce qu’il en était réellement.

            2. Husskarl

              @bibi

              « Le revenu est limité en pourcentage de PIB et que va-t’il se passer à la première récession?
              Le gouvernement va bien sur baisser le niveau du revenu universel! »

              Oui, c’est le but, que le RU reste collé à la réalité même si celle ci est défavorable.

              Evidemment le gouvernement se torche avec la constitution. Quand je parle de tyrannie pour réformer, ce n’est pas une image. Il faudrait changer beaucoup de chose et notamment la possibilité de se torcher avec ledit papier.

              @Vénérable vieillard

              « Une fois instauré, le RU sera l’objet de surenchères à visées électoralistes, clientélistes à donf ! »

              C’est vrai, mais si tout changement doit être validé par référendum comme en Suisse (en comptant l’abstention et le vote nul), ça devrait largement limiter la casse.

              Le RU est inapplicable en ce moment avec ce régime comme beaucoup de choses d’ailleurs. C’est à se demander si ce régime est compatible avec quelque chose de bénéfique…
              Mais avec un régime plus sain, je pense que ça pourrait fonctionner et bloquer justement cette surenchère.

              L’idéal serait que le RU soit accolé à une flat tax du style TVA. Vous voulez augmenter le RU ? La TVA va monter. Ca calmerait aussi pas mal de monde.

              1. Gosseyn

                Tirez les conséquences de vos propres observations : en ce cas ne parlez plus du RU dans un sens ou dans l’autre, mais demandez la transposition du modèle démocratique suisse !
                La suite admissible se fera en conséquence.
                Bonsaï, un mot ?

                1. Husskarl

                  La mentalité n’est pas non plus la même, il est, je pense, inenvisageable de transposer le modèle Suisse dans son entièreté. On peut en prendre des éléments, pas la totalité.

                  Quant à la démocratie, elle sert d’élément d’inertie afin que les choses ne bougent plus, c’est tout. La majorité des gens sont incapables de penser ou voter intelligemment.

              2. bibi

                Ce régime que vous qualifiez de non sain a été compatible avec le fait d’augmenter le nombre d’individu vivant du travail des autres.
                Et vous croyez donc que quand tout le monde aura le droit de vivre du travail de tous les autres le régime par magie deviendra plus sain.

                Le RU est philosophiquement abject car il repose sur le fait que les individus sont trop stupides pour parvenir eux mêmes à satisfaire leurs besoins par leur propre travail, et son application ne pourra amener qu’a une chose avoir une population toujours croissante attendant du gouvernement qu’il lui fournisse jusqu’à la subsistance.

                Quand on encourage l’oisiveté il ne faut s’étonner si elle se développe et qu’elle devienne un mode de vie.

                1. Husskarl

                  Le RU peut paraître sain parce qu’il donne le minimum pour vivre décemment. Je ne dis pas qu’il n’y a pas mieux mais je pense que ca reste applicable car en semi-accord avec les idées de notre temps.

                  « Le RU est philosophiquement abject car il repose sur le fait que les individus sont trop stupides pour parvenir eux mêmes à satisfaire leurs besoins par leur propre travail »

                  La vérité est donc abjecte ? Oui il y a toujours eut des gens crevant de la pauvreté, oui il y a toujours eut une partie des gens trop stupide pour cela.

                  L’oisiveté n’est pas forcément une mauvaise chose, mais c’est un autre débat.

                  1. albundy17

                    « Le RU peut paraître sain parce qu’il donne le minimum pour vivre décemment. »

                    Et c’est combien, pour vivre décemment ?

                    A la louche, je dirais que si l’état ne ponctionnait pas les pauvres pour les aider ceux ci ne le serait plus.

                    1. Husskarl

                      « A la louche, je dirais que si l’état ne ponctionnait pas les pauvres pour les aider ceux ci ne le serait plus. »

                      A la grosse louche, parce que sans revenu, même sans prélèvement, ça ne vous rend pas riche pour autant.

                      C’est combien ?

                      Disons 15% du PIB, 5-600€/mois environ.

                    2. albundy17

                      Ouais, t’enlèves juste la TVA ça leur fait 2 mois de revenus en plus.

                      On n’évoquera pas la pleine réussite de la protection des locataires, qui du coup ne peuvent plus louer, etc

                    3. Pheldge

                      @, Husskarl : faut arrêter d’être naïf sur la question : même Hamon, qui avait intégré le RU a son programme avait dit « au début c’est pas tout le monde qui touchera » … ça commence comme ça, et puis on est reparti pour un tour, à reproduire les mêmes erreurs … ça va commencer par « oui, mais les très riches n’en ont pas besoin », on connait la suite …

                  2. bibi

                    Il y a une différence notoire entre le fait qu’une partie de la population soit indigente et incapable de subvenir à ses besoins et vouloir la mise en place de programme sociaux spécifique en vue de leur permettre de vivre décemment et avoir créer de toute pièce une population d’indigents en règlementant le travail au point d’empêcher les individus d’en avoir un pour subvenir par eux même à leur besoin puis d’entretenir une population toujours croissante pour aboutir au fait de décréter que tout être humain est indigent et qu’il a droit de vivre du travail des autres.

                    Le RU c’est la réponse qui consiste à dire comme donner du pognon gratuit aux gens ne marchent pas suffisamment bien on va continuer à prélever un max de pognon (et toujours plus tant que cela sera possible) pour le distribuer autrement et promis juré cette fois ça va marcher parce que l’idée elle est super trop choupinours et emplie de vivre ensemble dans les valeurs de république socialiste française.

                    1. Husskarl

                      @albundy17

                      Vous avez 0€. Je vous vends du poisson à 10€ sans TVA, sans taxe. Vous ne pouvez pas l’acheter. Ca ne vous donne rien du tout si vous n’avez rien.
                      Idem pour la location, avec 0€, taxe ou non, vous ne louerez rien.

                      @bibi
                      Tout être humain n’est pas indigent en effet mais peut le devenir par une succession de hasard. Ensuite, pour éviter justement un clientélisme créant de l’assistanat, tout le monde touche la même chose. La clientèle devient tout le monde/personne, mais comme tout le monde paie, ça change la donne…

                      Le RU c’est un équilibre entre je donne rien et je donne à certaines catégorie de personnes sous certaines conditions. C’est annihilation du petit jeu de politicien consistant à plumer les uns pour vêtir les autres. Soit on plume tout le monde soit on ne plume personne. Ca recoupe ce que j’expliquais (plus ou moins bien) plus haut.
                      C’est une flat subvention en quelque sorte.

                      Imaginer un modèle sans aucune aide d’état est bien beau mais dans la pratique c’est inimaginable. Aucun pays développé ne le fait ni le fera. On peut gouverner sans l’avis du peuple transitoirement mais pas durablement.

                  3. Pythagore

                    Toute personne en age de travailler et en bonne santé doit vivre par ses moyens. Il n’y a aucune raison de l’assister par qq moyen que ce soit.
                    Pour les aléas de la vie, des filets de sécurités sont déjà prévus et financés par des cotisations prévues à cet effet (e.g. assurance chômage). Ceci doivent être également temporaire, un filet de sécurité devrait permettre aux gens de se remettre sur les rails, pas d’être assisté à vie.

                    1. Husskarl

                      Les filets sont conspués ici donc j en propose un autre, loin d être parfait mais ayant au moins selon moi quelques mérites.

                      « Il n’y a aucune raison de l’assister par qq moyen que ce soit. »
                      Si, des raisons électorales. Si une partie des gens paient pour d autres, alors on flatte un pourcentage de l électorat et on plume les autres. C est exactement ce qui est fait actuellement et ce qui permet ce petit jeu ce sont justement les dédales de conditions pour accéder à une myriade de subventions.

                      En fait je pars du postulat comme expliqué précédemment qu il existera toujours des aides parce que nous ne sommes pas dans un monde idéal. Partant de là, que peut on faire de durable ? Que peut on faire pour approcher un système qui ne permette pas la surenchère démagogique à laquelle on assiste en France ?

                      Mettre des conditions aux subventions c est favoriser cette démagogie, on relâche les conditions, on a des voix, on privilégie certaines populations, on a des voix, etc…

                2. Pythagore

                  +1, Bibi.
                  Lorsqu’il y avait le plein emploi, personne ne se souciait de RU.
                  Le RU n’est qu’une réponse socialiste de plus à un problème créé par le socialisme.
                  Laissez les entrepreneurs entreprendre, les ingénieurs inventer et arrêtons de taper sur les entreprises et en particulier les PME et personne ne pensera plus au RU, à part les insoumis incapable de produire quoique ce soit qui est une valeur pour les autres, mais ca, c’est leur problème.

                    1. zelectron

                      on ne mettait pas 48 heures à retrouver un job, il faut dire qu’il y avait 3 fois moins de fonctionnaires-sangsues (vous savez ceux qui savent tout faire mieux que vous)

                    2. Pythagore

                      Reportez vous à cet étude: jusqu’en 1974, <1,12%. Jusqu'en 1994, <4,6%
                      Individuellement, les francais n'ont rien à envier aux autres, la France devrait même être la nation dominante, elle a largement les capacités. Collectivement, well, ca part en sucette. Laissez faire les gens plutôt que d'inventer des milliards de contrainte pour protéger des gens dont la valeur ajoutée est nulle, ca nous tire vers le bas.
                      .
                      persee.fr/doc/estat_0336-1454_1995_num_282_1_5953

                  1. bibi

                    @Pythagore
                    Ce n’est pas à vous avec votre pseudo que je devrais dire ça, mais les ingénieurs n’inventent rien ils appliquent, c’est leur fonction, et ils le font très bien.
                    Un des problèmes de la France c’est justement de sélectionner les meilleurs étudiants pour en faire des applicatifs au lieu d’en faire des individus des individus capables de penser en dehors des sentiers battus.

                    1. Pythagore

                      @Bibi, « les ingénieurs n’inventent rien ils appliquent »
                      euh là j’avoue que je ne suis pas. Peut-être n’avons nous pas la même définition de l’invention ?
                      Si je prends la liste des brevets qui existent, il y a en certainement un bon nombre qui protègent des inventions faites par des ingénieurs, non ?

      2. René-Pierre Samary

        « Il faut pousser le revenu « universel » pour remplacer toutes les autres allocs. »
        Ce serait à la rigueur défendable – à l’extrême rigueur – si la pratique était conforme à la théorie. La première partie du projet serait facile à réaliser (instaurer le revenu universel), la seconde très problématique (remplacer les autres allocs). On aboutirait sûrement à garder des allocs plus le RU.
        Cela me fait penser au regroupement familial. D’un côté, la suppression d’un immigration indésirable, de l’autre l’offre d’une meilleure qualité de vie aux immigrés déjà présents. L’idée n’était pas mauvaise. Résultat : on a ouvert une vanne, sans être capable de fermer l’autre. Un plombier aurait pu expliquer ça à Giscard.

        1. Husskarl

          Effectivement, la mise en place nécessiterait un pouvoir fort, une bonne tyrannie à l’ancienne pour la transition…

          1. bibi

            Il est vrai que les tyrans n’ayant pas besoin de contenter leur peuple bien plus que des politichiens élu, la tyrannie est en effet le régime approprié qui permettra d’instaurer le RU.

              1. bibi

                Un peu comme en 40 avec tous les boulets que l’on se traine depuis tout ce temps là comme la retraite par répartition qui est un grand succès.
                Quand on voit ce qu’est devenu le régime de retraite par répartition, on peut forcément avoir confiance dans l’instauration d’un RU sous un régime tyrannique qui se verra ensuite confié à des politichhiens élus de bas étages.

                1. Husskarl

                  Je n’ai pas recommandé la démocratie comme moyen de gouvernement =)

                  Je n’ai pas dit non plus que la tyrannie était un catalyseur de changements bénéfiques mais un catalyseur de changements tout court.

                2. Val

                  +1 à bibi un gros LOL pour l’instauration d’une bon gros régime tyrannique avec RU on va tous reprendre en cœur avec les beatles « back to the Ussr Yeahhhh , you don’t kow how lucky your are boys »
                  😉

                    1. bibi

                      Pour l’URSS je crois qu’on devrait chanter cela :
                      PS : je suis légèrement bourré je reviens du concert des Guns au stade de Bordeaux!
                      PS 2 : ça me file la gerbe si ce connard d’énarque montois n’avait pas construit un stade j’aurais pu entendre gratuit depuis chez moi le concert en direct de Lescure.
                      PS3 : PS 4 : malgré Adam Lambert vivement le 1er juillet à Wembley
                      PS4 : comme j’écoute pas de la musique de PD voilà la version de paradise city pour le tribute Mercury.

                    2. Pheldge

                      En 30 ans, Axl Rose a bien changé … on dirait désormais le sosie de Benny Hill, en moins rigolo !
                      Et pleure pas, grâce à Alain et Virginie, tu entendras bientôt, cinq fois par jour, l’appel à la prière en Dolby surround ! 😀

                    3. BDC

                      MDR René ! Bibi, je croyais qu’Axl Rose était mort 🙄 … j’ai confondu avec Kurt Cobain.

  22. Tess

    HS mais grosse menace terroriste de ‘Ultra droite » faisant parti d’un groupe qui s’appelle la « AFO ». Quand on voit leur site, il me semble que ce serait plutôt un groupe de survivalistes. la presse crie « youpi », nous avons découvert un nid d’ ultra-fachos.
    Mais attention, on peut semer la terreur chez les islamistes avec des lardons !
    Encore de l’enfumage politique, comme d’habitude.

    1. Jacques Huse de Royaumont

      Oulala, ça fait peur ! D’ailleurs, le CFCM s’est immédiatement porté parie civile. C’est pas comme si des attentats avaient fait des centaines de morts en leur nom.

      Cette guignolade n’est pas aussi innocent que cela : elle a pour but de culpabiliser les méchants dedrouâte et d’expliquer que la répression sera féroce contre eux, le cas échéant.

      1. albundy17

        C’est pire que ça Jacques, les dangereux terroriste fachos sont ds la soixantaine, pères et parfois grand père, il se chuchote qu’ils sont dépourvus d’armes pour la plupart, mais font tous par contre des réserves de boites de conserves….

        Il ne serait pas étonnant qu’ils en causaient, pourquoi pas en déconnant, sur leur blog, d’ou l’intervention musclée.

        Nous pouvons donc craindre une descente du GIGN chez certains commentateurs d’ici même, qui osent dire que les femmes intellectuellement inférieures que les hommes sont la cause de tout nos malheurs.

          1. Boutros

            Nous l’avons échappé belle, heureusement que tous ces nombreux psychopathes (au moins une dizaine) habitaient loin les uns des autres (les réunions préparatoires à leurs abominables crimes de masse se faisaient par téléphone) et loin du 93 (ils étaient obligés de fabriquer des grenades artisanales – ! – au lieu d’en acheter des vraies, 93 ou ZAD).
            Quant au parcours du combattant en déambulateur, quel entraînement !
            C’est facile, je n’en dors plus.

            1. Aristarkke

              Cela rappelle l’affaire (largement bidonnée) des « Irlandais de Vincennes », sous le règne de l’Arsouille destinée à le faire mousser en Sauveur.
              Il est vrai que depuis son aventure de l’Observatoire, il croyait voir des barbouzes et des « terroristes » de partout…

  23. Aristarkke

    Dans les cuisines de l’INSEE, cela doit tripoter dur les calculs de l’ICC du 01er trimestre 2018 (attendu impatiemment pour la révision des loyers annuels échéant au 3me trimestre…
    D’habitude, c’est le 21 ou le 22 du mois qu’il paraît…
    Une fois par hasard, il est sorti un 24.
    Là, nous sommes le 26 et toujours rien…

    1. Le Gnôme

      C’est la fôte à la CGT, avec les grèves de la SNCF, les manifs des fonctionnaires, la grève à Air Bétail, le printemps pluvieux, l’introduction de la schnouf dans le PIB et tout et tout.

  24. JiJiBé

    Rappelant l’Enanisme (avec un E pas un O quoique) du roitelet Macron je ne résiste pas au plaisir de transmettre cette fable lue ce jour.

    Histoire corse

    C’est une histoire que les Corses aiment raconter.
    Un « continental », en visite sur l’Île de Beauté, est bloqué sur un chemin de montagne par un troupeau de moutons l’empêchant de poursuivre sa route.

    Gardant son calme (on n’est jamais trop prudent), il s’approche du berger et engage la conversation. Après avoir jeté un coup d’œil appuyé sur le troupeau et croyant impressionner son interlocuteur par sa grande intelligence et ses facultés de synthèse, il lui demande :

    « − Si je te dis avec exactitude combien tu as de moutons, serais-tu d’accord pour m’en donner un ? »Le berger, bon bougre, accepte le marché.
    Sans même se donner le temps de réfléchir, le touriste annonce au berger :
    « − Il y en a 132 ! »

    Un peu surpris quand même, le Corse (ces gens-là n’ont qu’une parole) reconnaît que c’est bien le nombre exact et propose donc au « continental » de choisir son animal, ce que celui-ci s’empresse de faire, en l’embarquant prestement dans son coffre.

    Avant de partir, le Corse demande au Parisien (car c’était obligatoirement un Parisien, pour se balader en cravate en plein mois de juillet du côté de Corte)
    « − Si je te disais de quelle école tu es diplômé, tu me rendrais ma bête ? »
    À observer le regard noir du Corse, le Parisien ne cherche pas à négocier, et accepte ce marché.

    Sans réfléchir un seul instant, le Corse annonce :
    « − Tu as fait l’ENA ! »
    Surpris, et en même temps un peu flatté, l’énarque (puisque c’est est bien un) restitue son bien au Corse, mais se sent obligé de poser la question qui lui brûle les lèvres :

    « − Mais comment as-tu deviné ? »
    Reprenant son animal, le Corse répond, avec cet inimitable accent tout en reprenant nonchalamment sa route :
    « − Tu as choisi le chien ! »

    1. bibi

      Perso j’ai compris ou cette histoire était drole.
      Si il détermine le nombre de moutons il sait ce qu’est un moutons sinon il aurait répondu 133 si il confondait un chien avec un mouton, donc prendre le chien est volontaire.
      Et prendre le chien est évidemment le meilleur choix car mettre un mouton vivant dans un coffre est tout sauf malin.

      1. Val

        @bibi Et voila bibi est énarque ou polytechnicien ( je la connaissais dans cette version), ou double diplôme vu le post que tu viens de mettre 😀 ! pour info il a aussi peut être confondu un mouton avec le chien …

        1. albundy17

          Ds la version de base, le polytechnicien explique au Corse qu’il est parvenu au bon nombre d’animaux en divisant le nombre de pattes par quatre.

          Ds le même registre éculé, il y a le polytechnicien en panne de bagnole, rase campagne, demandant l’heure à un bouseux s’affairant assis sur un tabouret aux cotés de son taureau.

          Celui-ci soupèse alors une roubignole de l’animal, et donne l’information attendue.

          Le parigot s’énerve qu’on le prenne pour ce qu’il est, et que l’on ne trouve pas l’heure en pesant, au jugé qui plus est, une couille de bovin.

          Ce à quoi le terreux lui expliqua qu’il ne faisait que lire l’horloge du clocher, au loin, masqué par les attributs du bestiau.

        2. bibi

          @Val si il avait confondu le mouton avec un chien il aurait répondu 133.
          PS : j’ai déjà conduit des moutons qui s’étaient échappés de leur enclos et sans chien.

    1. Opale

      « La femme serait vraiment l’égale de l’homme le jour où, à un poste important, on désignerait une femme incompétente. »

      1. René-Pierre Samary

        Ça, c’est la citation-choc, répétée comme une mantra, qui ne veut pas dire grand-chose mais qui fait impression.
        D’autant plus inadéquate que la désignation de femmes incompétentes à des postes importants, ça ne manque pas aujourd’hui. C’est même imposé par la loi, avec la discrimination positive.
        Par ailleurs, Giroud comme exemple pour les femmes, ça se pose un peu là, quand on connaît le vécu de cette femme qui arrive par les hommes, qui triche et qui ment plus qu’à son tour.
        La petit Lea Gourdji a fait son chemin, je ne le lui reproche pas. Paix à son âme tourmentée. Intelligente sans doute, mais détraquée sur les bords, comme les femmes le sont souvent, et les féministes en particulier (de Beauvoir notamment)
        http://www.parismatch.com/Culture/Livres/Francoise-Giroud-La-journaliste-amoureuse-146836

          1. Opale

            Hé je ne suis pas féministe !! C’est juste une phrase qui me fait rire, parce que vraie, et elle appuyait le premier commentaire de RPS. Pour une fois, j’allais dans son sens. 😀

        1. sam player

          PTDR les femmes détraquées…
          RPS, pour quelqu’un qui considére avoir 2 bras et 2 jambes comme normal, une mouche est détraquée.
          Un scoop : les femmes sont différentes des hommes, si j’te jure !

          1. René-Pierre Samary

            Je comprends ce que tu veux dire, et ta remarque est juste. Une femme, parce qu’elle est femme, n’est pas anormale, évidemment.
            Dans la bouche de Frédéric, cela donne ceci :
            « J’aime trop les femmes pour les accepter simplement femelles. J’admire toute leur sacrée mécanique, leurs cycles, leur menstruation, ce ventre où s’élaborent les petits d’hommes. Je voudrais qu’elles soient fières de tout cela, aussi fières que les hommes le sont de leurs érections. Je voudrais qu’elles poussent cette fierté jusqu’à devenir des hommes comme les autres. »
            Il faut bien sûr comprendre « des hommes comme les autres » par « des êtres humains comme les autres ». C’est-à-dire, pas enfermées dans leur féminité.
            Le fréquent détraquage des femmes, de nos jours, vient il me semble d’un écart entre leur nature et ce que leur impose le zeitgeist. Grossièrement, un certain féminisme leur enjoindrait de devenir des hommes, ce qui va mal à leur nature.
            Là-dessus, l’opinion de Zemmour, qui me semble assez juste :
            « Si les femmes ont pour la plupart renoncé à se comporter comme des hommes, elles se refusent à abandonner les rêves romantiques qui les guident de toute éternité ; elles ont tiré de ce paradoxe une conclusion radicale mais néanmoins logique : puisqu’elles n’ont pas réussi à se transformer en hommes, il faut donc transformer les hommes en femmes. » (Le premier sexe).

            1. Val

              @René en fait ce qui me chagrines dans tes dires, ce sont les termes péjoratifs dont du constelles tes textes. ici « détraquage » « enfermées ds leur féminité » parce qu’autrement il y a des choses dans tes dires auxquelles j’adhère . Une femme qui veut se marier et avoir des enfants et faire carrière lui demande souvent de faire des arbitrages. Quand tu dis « les femmes sont enfermées etc  » si tu parles de porter les enfants oui ce n’est pas un scoop.Mais bon à l’échelle d’une vie cela ne pèse pas lourd.Ce qui est plus difficile ce sont les arbitrages. Mais les hommes aussi ont des choix à faire . C’est un enfermement si le choix n’a pas été librement fait . Le libre choix ou l’enfermement n’est pas une affaire de sexe. C’est juste la volonté de vivre ie. être maître de son destin . Sur ce point hommes et femmes avons exactement les mêmes problèmes.

              1. sam player

                Oui, Val sauf que les hommes « en général  » sont quand même plus prompts à laisser tomber leurs gosses pour changer de femme vie…
                J’hallucine grave quand je vois ça… juste pour le côté « j’assume mes responsabilités » avec lequel ils font un beau bras d’honneur…

              2. René-Pierre Samary

                Val, tu parles d’une chose (le particulier, le vécu de tel ou tel, homme ou femme), je parle d’une autre : en général (le masculin, le féminin, la nouvelle « donne » dans le rapport entre les deux). Tu fais de la psychologie quand je fais de la sociologie (qui est une psychologie des ensembles, entre autres). Tu emploies un microscope quand j’emploie un télescope. Evidemment, nous ne voyons pas les mêmes choses.
                Les termes que j’emploie sont parfois rudes, c’est vrai. Parfois provocateurs. Cela tient beaucoup à ma sensation d’incompréhension, qui me pousse à en rajouter pour être entendu. Le clamavit in deserto (c’est comme ça qu’on dit ?)

                1. Val

                  @René j’ai bien compris ton point de vue ‘général’ je peux bien comprendre ton intérêt pour l’étude sociologique. Ce que je comprends moins c’est la passion que tu sembles y mettre et que l’on repère à tes sorties plutôt rudes. Cette étude générale ne devrait te faire ni chaud ni froid. Sur le reste c’est vrai que nous fonctionnons tres différemment car ce qui m’interesse chez les gens c’est leur spécificité, leur singularité et c’est ce que je m’attache à apprécier chez chacun d’eux. Je déteste classer les gens, pour moi ça les enferme. Mais bon chacun son truc . No offense .

                  1. René-Pierre Samary

                    Je mets de la passion, ou du moins un fort intérêt, dans quelque chose qui me semble fondamental. Peu à peu, d’ailleurs, l’idée d’une révolution anthropologique se fait jour, timidement, dans les médias de masse. En retard de 20 ans, comme pour le reste (l’immigration notamment).
                    http://premium.lefigaro.fr/vox/societe/2018/06/27/31003-20180627ARTFIG00259-crise-de-la-masculinite-ce-nouveau-phenomene-qui-traverse-l-occident.php
                    Tu as bon coeur. On ne fait pas de la science avec ses tripes (avec ses émotions).
                    Mais comme tu dis, chacun son truc.

            2. sam player

              Bah moi aussi, je comprends ce que tu dis : tu admires la mécanique de la femme (alors quelle n’y est pour rien et n’en a aucune maitrise) mais tu la nies dans sa psyché…
              En gros t’achètes une bagnole neuve et tu veux commencer par changer le moteur…

  25. Dr Slump

    Des aides en veux-tu en voilà, on n’arrête pas le progrès social, c’est l’ère du stup, la France est droguée aux stupéfiants sociaux: Agnès Buzyn annonce fièrement la possibilité de se payer des jeux vidéo avec le pass culture (500 roros, pas cher!). Mais bon, il faudra sélectionner quels jeux vidéos, parce que l’état ne fait pas n’importe quoi bien sûr! Mais en fait si, il fait n’importe quoi, puisqu’il faudra bien des gens pour décider que sélectionner, une association a déjà été créée, qui devrait donc toucher de bonnes petites subventions, je vous le dis, c’est sans fin, on n’arrête pas le « progrès social ».

    C’est l’ère du stup, le socialisme est l’opium du peuple.

  26. BDC

    Pour en revenir au billet, j’ajouterais qu’en collectivisant la santé, on paye des lunettes 50% plus chers que la moyenne européenne. Les lunettes sont en effet obligatoirement remboursées par les mutuelles (la SS prend très peu en charge finalement), alors que vu la fréquence des porteurs de lunettes, ça ne devrait pas être assuré.

    « L’inflation « exponentielle du nombre de points de vente (+47% depuis 2000) » est bien supérieure aux besoins réels de la population, estime l’UFC. Résultat: chaque boutique vend trop peu pour pouvoir supporter ses coûts et répercute donc ces derniers directement dans le prix de vente aux clients. »

    L’association chiffre le surcoût généré à « 510 millions d’euros par an pour les consommateurs, soit 54 euros par paire vendue ».
    challenges.fr/economie/les-folles-marges-des-opticiens-francais-decryptees-par-l-ufc_30593.amp
    Ajoutons à ce budget les frais de gestion et les taxes d’assurance.

  27. BDC

    Comme promis en ce matin du 27 juin, voici l’oraison jaculatoire en l’honneur de mon bon Pheldge. Joyeux anniversaire !
    Vivat vivat semper
    Semper in aeternum
    Qu’il vive, qu’il vive,
    Qu’il vive à jamais
    Répétons sans cesse, sans cesse,
    Qu’il vive à jamais,
    En santé en paix.
    Ce sont nos souhaits.
    Vivat vivat semper
    Semper in aeternum
    (crié) Qu’il vive !

  28. Pheldge

    Ô Très Précieuse, vous me comblez d’aise ! que puis-je répondre sinon :
    « Tantum ergo Sacramentum, veneramini cernui ! » 😉

    Note : il y a une astuce …

      1. Pheldge

        ah bin vas-y essplique bicauze que j’ai volontairement mis veneramini « vénérez-le ! » et cernui est déjà au pluriel, mais bon, mon latin est un peu rouillé depuis le temps, et vu qu’à la messe, on chante en céfran ou en créole, je peux m’avoir trompé …

        sinon, merci atoussent pour vos bon voeux ! 🙂

        1. sam player

          Bah vu que tu t’adressais à BDC et connaissant ton côté salace…
          Ou alors t’es passé à côté d’un truc sans t’en rendre compte…

          1. BDC

            Bon ben dis-nous Sam stp, parce que je n’ai pas compris non plus. J’en rajoute parce que la concurrence est rude : o dulcissime domine, te pluribus annus anniversarum oro, genu flexibum.

            1. Pheldge

              Bande de gros dégoûtants de pervers de satyres que vous êtes tous ! me faire dire des trucs pareils ! et le jour que c’est mon mien d’anniversaire à moi …vous devriez avoir honte !

        2. Pythagore

          Ah! Pheldge, c’est ton anniversaire ??? Ben ca alors, pourquoi t’en a pas parlé plus tôt ? On se serait cotisé ! Une timidité de la part féminine qui est en toi, je suppose ?
          😉
          Bon anniversaire !!!

          1. Pheldge

            oh lui le culot ! j’en ai pas parlé ? euh, z-y vas que j’en ai parlé, que j’ai même posté le cadeau que je voulais, et plusieurs fois même ! oh lui, la môvèze foi qu’on dirait du sam ! 😉

            1. albundy17

               » j’ai même posté le cadeau que je voulais,  »

              ben oui, mais Out of stock ton lien, sinon, tu penses bien que tu gratterais autre chose que dans ton caleçon aujourd’hui !

              1. Pheldge

                oh lui, vas-y, t’es trop ! j’ai posté plusieurs liens, et y’en avait juste un qui était mort … pas les autres ! vas-y Al, là, t’assures pas ! 😉

  29. MarieA

    Encore des paroles en l’air de Macron, c’est juste histoire de se donner une image de gros dur méchant alors qu’il n’est qu’un parasite comme tous les autres.
    Le pire avec cet état français ultra-collectiviste c’est qu’en plus de te voler ton argent, ton temps, ton avenir, il te vole aussi toute envie de vivre et de faire.
    10 milliards d’euros pour la culture?!? Et après, on vient pleurer dans les médias qu’on a pas d’argent pour restaurer Versailles ou autre… Ou passe tout cet argent?
    Le meilleur système de retraite est-ce que ce n’est pas son propre enfant?

    1. albundy17

      « Le meilleur système de retraite est-ce que ce n’est pas son propre enfant? »

      Oui, mais les gens n’en font plus, c’est fatiguant et bouffe les vacances

      1. sam player

        M’étonne pas qu’avec ce principe les enfants aient envie de tuer leurs parents… enterrement–> une charge en moins et jackpot !

          1. Pheldge

            si, jackpot quand même ! regarde les enfants du Papet qui sont obligés de l’entretenir depuis des siècles …. quand t’es claboté, tes enfants n’ont plus cette lourde charge !

        1. MarieA

          Cher Sam, vous n’avez pas à vous inquiéter si vous avez été un parent à peu près correct.
          C’est ce que certains et certaines comprennent trop tard.

          1. René-Pierre Samary

            Beaucoup d’enfants, d’enfants de parent à peu près corrects, aimeraient certainement aider leurs vieux parents (plutôt que ce soit le contraire).
            Je n’ai autour de moi que des exemples de ces générations auxquelles la prédation de l’État-mamma ne laisse que de quoi vivre.
            L’État est destructeur des solidarités élémentaires, nous le savons. C’est un long processus, que l’on peut faire remonter très loin dans le temps.

    2. MarieA

      oups : Où passe tout cet argent?

      J’ai lu que le Sénat avait suggéré de mettre quelques conditions aux aides pour les immigrés illégaux mais la ministre de je-ne-sais-plus-quoi a répondu « Ah non surtout pas! » Les économies sont proches…

      1. L’idée était par exemple de limiter tant que possible l’accès à l’aide médicale d’état, qui coûte un pont chaque année (en plus de la CMU). Buzyn s’y est fermement opposé en conseil des ministres, parce que la France doit accueillir la misère du monde à bras ouverts avec l’argent des autres.

        1. albundy17

          H, bien que l’AME (un peu plus d’un milliard il me semble) nous fait bondir, le problème est en amont, nous ne pouvons pas laisser des foyers potentiellement épidémiques au cœur de nos cités, suffit de voir la résurgence de saloperies il y a peu pratiquement éradiquées.

          1. Dr Slump

            Oui, finement joué de la part de l’état hein, créer le problème pour ensuite dire qu’il faut « faire quelque chose ». D’abord le regroupement familial, puis les aides gratuites, puis l’accueil obligatoire d’immigrés illégaux « vous comprenez on ne peut pas refuser d’accueillir ces pauvres gens », puis quand on constate qu’une part de ces migrants experts en sciences, littérature classique, et en hygiène créent des foyers d’insalubrité et d’insécurité, on s’en sert de justification pour renforcer… les aides gratuites.

            Et c’est sans fin, jusqu’au moment où il n’y aura plus d’argent des autres. Je dis ça, mais en fait, maintenant la situation se dégrade tellement vite que ce sont des risques de conflits sociaux qui risquent de se produire avant même le manque d’argent. Et là, nous aurons encore un bon prétexte de l’état pour « faire quelque chose » contre l’insécurité, à base de couvre-feux pour tous et des lois liberticides scélérates.

            En somme, tu soutiens la fuite en avant, moi je dis qu’il faut couper le robinet.

            1. albundy17

              « tu soutiens la fuite en avant »

              Absolument pas Slump, mais à te lire, on pourrait croire que nos gvt comprennent ou contrôlent quoi que ce soit de leurs actions, alors qu’il est bien démontré qu’ils ne savent que placer des seaux percés sous leurs précédentes conneries.

              C’est comme ça, et rien n’y changera, pas même une révolution qui placera à la tête d’autres psychopathes, et c’est encore le petit peuple qui souffrira, schéma immuable depuis la nuit des temps.

              Alors en attendant que les caisses soient vides, pourquoi vouloir selon toi se farcir en plus des épidémies faisant plaisir à Marie, jusqu’au jour ou ses parents seront emportés.

              Vous focalisez grave sur l’immigration, alors bien sûr ils ont fait des conneries, mais il faut vous résoudre à un fait: Ils ne le corrigeront pas, et d’ailleurs même avec toute la volonté et moyens du monde, ils n’y parviendraient pas.

              Imagine toi juste un instant à la place d’un Soudanais ou érythréen, t’as rien à perdre, 1 % qui se décide, c’est douze millions de migrants africains pour l’eldorado, il est impossible de contrer la suite.

              Perso je pousse mes enfants à se tirer.

              1. Pheldge

                Bon, et une fois tes enfants à l’abri, « ailleurs », le scénario va se reproduire à l’identique une fois l’Europe devenue comme l’Afrique, et ça recommencera … ton attitude de fuite, ne résout rien ! elle ne fait que reporter le problème que tu refuses , à plus tard, sur tes enfants, ou leurs descendants !
                Je sais que tu fais un blocage, à cause du principe de libre circulation, mais quand ça débarque par cargos entiers, ce n’est pour moi, plus de la libre circulation, c’est de l’invasion !

                1. albundy17

                  Tu évoques un blocage, ne pourrais tu pas te poser la question à ton sujet ?

                  C’est bien joli de fustiger la fuite, mais, as tu une solution ? Pourquoi n’es tu pas en ce moment même à Mayotte pour repousser l’envahisseur qui bientôt fera quelques kilomètres de plus, hein ?

                  Rien n’endiguera la marée humaine, c’est juste impossible

                2. Pheldge

                  Al, on n’en est pas à la « marée humaine » incontrôlable ! Pour Mayotte, il s’agit d’une des missions régalienne de l’état, la sécurité du territoire … ce n’est pas à moi de la faire,
                  Je t’invite également à lire Goldnadel :
                  lefigaro.fr/vox/societe/2018/06/18/31003-20180618ARTFIG00121-goldnadel-quelques-questions-au-sujet-de-l-aquarius.php

                  1. zelectron

                    le socialo-communisme et ses ramification gauchiardes continent de déstabiliser le monde occidental pour mieux assurer leur conquête du pouvoir et ce par tous les moyens (les fameux qui sont justifiés par la fin)

                  2. albundy17

                    Rhooo, Pheldge !

                    Le régalien, ça fait un paquet de temps qu’il n’est plus assuré, il faudrait arrêter de rêver son retour, ils n’arrivent pas à contrôler des tas de zones émotives et tu es dans l’espoir qu’un sarkozy II passe les frontières au karcher ^^

                    Tu peux écoper tant que tu veux, quant le niveau monte toujours, c’est qu’il faut un radeau. Pire, toi t’attends qu’on écope ^^

                    L’aquarius c’est peanuts, juste médiatique, l’autre connard berger ou je ne sais quoi avec son regard pépy et ses lunettes ronde en écailles en a fait rentrer davantage avec son kangoo.

                    Bonne nouvelle, l’Espagne retire les barbelés à Mélilla, ça aurait évité les griffures à la star internationale Manaudou

          2. Si vous sucrez l’AME et pas mal d’autres « aides », vous enlevez l’incitation économique (à venir, à se comporter n’importe comment, à piller, etc.). Vous résolvez de fait le problème de résurgence (qui est une conséquence, pas une cause).

            1. Dr Slump

              Voilà. Ce que j’appelle « couper le robinet ». Bien sûr il faut dératiser les zones d’accueil avant que ça dégénère en peste bubonique, mais il faut aussi et en même temps arrêter cet appel d’air. Les espagnols qui accueillent les révoltés de l’Aquarius par un panneau « bienvenue chez vous », c’est comment dire… non quoi!

    3. sam player

      « …il te vole aussi toute envie de vivre… »

      Rhoooo une petite dépression Marie ? Allez, on en a déjà une en phase terminale à l’hôpital, faisez pas les cons hein…

    4. Pheldge

      @ Marie : pour un socialiste, la culture c’est ça :
      lefigaro.fr/actualite-france/2018/06/27/01016-20180627ARTFIG00355-anne-hidalgo-annonce-que-les-passages-pietons-aux-couleurs-lgbt-seront-permanents-a-paris.php
      ou ça :
      lefigaro.fr/arts-expositions/2018/04/13/03015-20180413ARTFIG00087-les-tulipes-de-jeff-koons-fleurs-de-la-discorde-a-paris.php

      1. Pythagore

        Je trouve qu’Hidalgo ne va pas assez loin, toutes ces lignes blanches partout, c’est stigmatisant. Elle devrait en faire repeindre au moins la moitié en noir.

        1. Pheldge

          Marie A, c’est très mal de regarder RT, qui va être censurée par le CSA bientôt … attention, on va sonner chez vous à 6 h du mat, et ce sera pas l’ami Ricoré avec des croissants ! 😉

          1. albundy17

            Non, juste avec des pains.

            C’est marrant d’ailleurs ce 6 heures, ce doit être pour qu’ils ou elles soit frais et dispos ^^

            Vivement un amendement concernant la fourniture d’un petit café serré.

    5. René-Pierre Samary

      « il te vole aussi toute envie de vivre et de faire. »
      J’espère que non, dans votre cas. Mais il vous en vole les moyens. Il vous vole les moyens de la liberté.
      Soyez bien persuadée qu’à l’égard des prédateurs, nous sommes en état de légitime défense. C’est moralement gratifiant, mais ça ne suppose pas une existence confortable.

    6. Lorelei

      Dans notre système actuel avec peu d’enfants et une longévité interminable des parents. (C’est la fête des centenaires aujourd’hui à ce que j’ai entendu), ton enfant n’est pas ton système de retraite et il a à s’occuper de ses propres enfants.

    7. @MarieA « il te vole aussi toute envie de vivre et de faire. »

      On en a parlé : planifiez votre exfiltration de ce système misérable. Sérieusement. Si vous voulez des pistes sérieuses, on en trouvera des solides. Le tout est simplement de commencer à y penser, à planifier, et l’exécution suit naturellement.

      Une fois le pas franchi, vous vous demanderez comment vous avez pu hésiter.

      1. albundy17

        Et surtout l’envisager le plus tôt possible, les difficultés s’amoncellent avec le temps..

        « et une longévité interminable des parents. »

        Une expérience sur animaux de laboratoire vient d’être réalisée avec sucés concernant la réparation de l’ADN avec une certaine protéine laissant entrevoir une possible augmentation de l’espérance de vie humaine d’une cinquantaine d’années.

        Les faire(s ?)-part mortuaires deviendront illisibles !

      2. Dr Slump

        A mon niveau de revenu et de qualification, partir tenter ma chance à l’étranger reviendrait à me mettre dans une incertitude, voire une insécurité pire que celle que je subis actuellement, et pour une hypothétique amélioration.
        La classe moyenne de gagne-petit ne peut que subir.

          1. sam player

            Pour ton info, un simple agent de méthode, je l’avais embauché à $85,000… et il me revenait à 93,000 + 10% de retraite… point barre

            1. Pheldge

              Oui, mais là, il semble que le Camarade Dr, il soit plus intéressé par l’offre de « techicien de surface » ou équivalent niveau qualif, donc tu le fais à combien ?

            2. sam player

              Et en plus c’était une burne…
              En France les employés ont tendance à se sous-estimer car pour réduire les coûts on leur demande de faire du travail transversal, alors que dans d’autres pays tu as des personnes en support (soudage par exemple).
              Comme ces employés ne sont pas qualifiés pour ces tâches transversales, ils ne se sentent pas compétents dans leur travail… mais à l’étranger on leur demandéra rarement cette compétence transversale…

          2. albundy17

            ben non Sam, c’est justement qu’il n’a pas de réponses / certitudes, forcément on s’encroûte, je suis à peu près sûr d’avoir bien fait de me relocaliser à 30 ans, juste sur l’hexagone, c’est bien plus difficile maintenant, et je ne parle pas de l’aspect financier

            1. sam player

              Ah ben la seule façon d’avoir une certitude c’est d’essayer… Y a rien qu’est garanti sur facture…
              La seule façon de savoir si la donzelle qui rit est d’accord c’est d’essayer… et si c’est pas la bonne moitié qui riait, bah tu te prends une baffe… Check !

              1. Dr Slump

                Ah bah oui, y’a qu’à ! Et tu me files 10.000 balles pour financer l’expatriation? Allez, c’est rien du tout 10.000!

                1. albundy17

                  Heuuu, Slump, les 10.000 c’est comme chez le psychiatre.

                  Pis c’est rapidement amortis, ça ressemble a du prétexte à la P&C, spour ça que je t’ai confondu l’autre jour, tu tiens le même discours parfois.

                  1. Dr Slump

                    Qu’est-ce que ce P&C vient encore faire là? Tu peux arrêter de me coller ce sigle, ou n’importe lequel je te prie? On n’a pas gardé les vaches ensemble, alors abstiens-toi de m’étiqueter.

                    10.000, facilement amorti, pour toi sans doute. Ca va, t’es pas dans la gêne, mes félicitations, mais évites de supposer que les autres ont forcément tes facilités.

                    1. albundy17

                      « Ca va, t’es pas dans la gêne »

                      Tout le temps, 5 bouches à nourrir agrémenté d’une femme dispendieuse, ça te remet les priorités en face, et je n’ai pas encore braqué de banque.

                      Je n’ai pas besoin de t’étiqueter, tu le fais très bien toi même.

                      Je n’ai pas eu de facilité a part savoir que je ne pouvais compter que sur moi même, une question d’environnement, sans doute. Par contre je n’ai jamais gardé de vache, ce que je regrette, cela m’aurait permis de ne rien branler un moment.

                      Pas d’acrimonie Slump, ce n’est pas la première fois que tu te sens agressé ne serait ce que par moi sur ce blog, à vrai dire ce n’est qu’un lieu d’échange, mais à priori tu ne cherches pas une solution mais des excuses a ta situation, qui n’a qu’une seule origine.

                      J’ai changé de métier du tout au tout à 5 reprises, là je m’encroûte depuis 10 ans dans le même, mais bon zéro moyens à l’origine, alors si mois j’y suis parvenu, hein…

                      Maintenant, je crois que si tu ne changes pas de braquet, il est préférable que tu restes en france, l’herbe n’est pas plus verte ailleurs si c’est pas arrosé.

                    2. P&C

                      ?
                      Cela fait des années que je ne suis pas venu sur ce blog, je parcours une page au hasard, et hop, je suis cité ?
                      Je t’ai traumatisé, Albundy ?

                    3. albundy17

                      Parce que tu me manques PC, tout simplement. Comme le dis le Grand Chef, des années, tes jugements sont toujours aussi… comment dire ^^

                      C’est sympa de passer, espère que tu as trouvé une voie qui te sied

                    4. P&C

                      9 mois seulement ? Surprenant…
                      Non pas de bonnes nouvelles à l’horizon, je bosse, la thune rentre, mais je me fais ch*er (je suis technicien dans l’agro : je pensais que je serai limite pour faire ce boulot… et bien non, c’est trop facile, et en plus ce n’est même stimulant intellectuellement).
                      Mais il y a des points positifs :
                      – être en poste rend mes candidatures plus attrayantes aux yeux d’autres employeurs potentiels.
                      – j’ai du temps et un environnement me permettant de bosser pour rattraper mes lacunes en maths.
                      – j’ai trouvé un MOOC sympa sur la data et R (je pense que développer cet aspect peut être un point fort).
                      – je touche du NIR et de la chimiométrie.
                      – mes petits projets informatiques génèrent un peu de pognon…

                    5. albundy17

                      Ben dis donc, plein de trucs cool, vraiment !

                      « – être en poste rend mes candidatures plus attrayantes aux yeux d’autres  »

                      C’est le coté le plus frustrant du mariage.

                      Bonne continuation, au plaisir de te lire, que l’on puisse se dézinguer encore :mrgreen:

                    6. sam player

                      @ Al
                        « « – être en poste rend mes candidatures plus attrayantes aux yeux d’autres »
                      C’est le coté le plus frustrant du mariage.« 

                      Si j’en crois une amiiiie, ça s’appelle le mimétisme : tu te balades avec un canon et elles te veulent toutes.

                      Dans le boulot aussi… et effectivement P&C tu peux obtenir 30% de salaire en +… sous réserve que ton salaire soit déjà élevé…

                2. sam player

                  10,000 balles pour quoi faire ?
                  Je suis parti en Australie avec une malle achetée à Leclerc pour 60€, pesant 40 kg pleine (mon oreiller, mes rollers et mon nounours) et qui m’a coûté 285€ de transport pour l’avoir 3 semaines après à domicile (je l’avais fait livrer à ma boîte), 900€ pour un billet open sur 1 an, et $1500 de caution pour l’appartement… ( je voulais un appartement avec 2 chambres au bord de la plage, 200-300m)…
                  Bon, moins de 3 ans avant de partir, j’avais changé de boîte pour travailler dans une boîte dont 95% du CA était à l’exportation (pour la filiale française) et dont 90% des effectifs (3000p) était à l’étranger.
                  En plus je suis parti en aout et le total m’a coûté moins cher que des vacances en france.

                  1. Pheldge

                    sam, tu peux pas généraliser ton expérience … à ce que je comprends, t’es parti avec un contrat dans la cheu-po, ça aide …
                    Dr, il ne s’agit pas de partir à l’aventure, t’as passé l’âge. Cherche dans ton domaine, des boîtes à l’export, ou des boîtes étrangères installées ici. Le truc c’est qu’il faut qu’ils trouvent un intérêt à t’embaucher toi, par rapport à la main d’œuvre locale.

                    1. albundy17

                      « ’il faut qu’ils trouvent un intérêt à t’embaucher toi, par rapport à la main d’œuvre locale. »

                      En même temps, du commercial, j’embaucherais plutôt un nigérian, sont doués en en télé marketing

                    2. sam player

                      « sam, tu peux pas généraliser ton expérience … à ce que je comprends, t’es parti avec un contrat dans la cheu-po, ça aide … »

                      Pourquoi tu crois que j’ai choisi cette boîte ?
                      Choisi si on peut dire, en arrivant pour l’entretien je leur ai dit que si j’avais su que c’était eux je ne serais pas venu (mais je savais…), et quand ils m’ont demandé de faire un test, j’ai demandé a la RH qu’elle reste sur place sinon je m’en allais aussi, qu’il y en aurait pour 2-3 minutes (j’ai coche les 50 questions avec 3 choix chacune en 2m34s, chrono sur la table, exprès : respect des objectifs), tout en décrivant ma personnalite oralement en disant que j’étais psychorigide et parano (ce sont des qualités recherchés pour un CdP dans une boîte qui s’était pris un carton technique qui a conduit au licenciement des 3/4 des salariés et des millions de dommages-intérêts.

                      Quand tu veux quelque chose, tu prends les dispositions pour. Et en plus j’avais 2 gosses qui ont pris chacun un logement étudiant, l’un à Lyon et l’autre à Dijon.

                      Je suis arrivé en Australie comme CdP et 8 mois après j’étais responsable de production (salaire +30%) et encore 6 mois après dir. op (+50%).
                      Quand il y a des places à prendre, il faut les prendre et cela à tout niveau de qualification.

                      Et l’Australie n’est pas ma seule expérience, juste la dernière : Suisse, Danemark, Italie, Zaïre pour les principales.

                    3. albundy17

                       » tout en décrivant ma personnalite »

                      Bon sang, c’est là ou on se rends compte qu’il n’y a pas de veille sanitaire ou que le fichage S ne sert à rien ^^

                  2. Dr Slump

                    Total: € 2745 euros, sans compter les frais divers que tu ne comptes pas, le billet d’avion est déjà hors de ma portée. Et le fait que ton niveau de formation et d’expérience te permet sans aucun doute de travailler facilement à l’étranger. Moins cher que tes vacances? Les vacances que je peux me payer, c’est du camping, sauvage.

                    Mais merci pour tes conseils d’expert, je vois que tu as tout compris.

                    1. sam player

                      2745€…. MDR
                      Remboursé le premier mois avec la différence de salaire…
                      Tu ne dois pas souvent travailler à l’exportation, ça te montrerait le niveau technique très bas de la majorité des ingénieurs et techniciens des autres pays (j’ai pas dit qu’il n’y avait que des burnes hein, j’ai dit la majorité).
                      Si tu sais lire un plan tu vaux $60,000, si tu sais dessiner 70, si tu sais faire des calculs de résistance 80.
                      Il faut miser pour ramasser… mais je vois que tu vas trouver toutes les raisons pour que ça ne marche pas… Y a des gens comme ça et c’est du coup beaucoup plus facile pour les autres.
                      Quand j’ai vu passer le mail de demande d’un CdP j’ai répondu dans les 3 secondes et le manager australien m’a appelé immédiatement après avoir appelé ma hiérarchie : 3 semaines après, mes collègues en étaient encore à consulter leur conjoint, leur maitresse ou amant, se renseigner pour l’école des gosses, le coût de la vie, le logement… que j’étais déjà dans l’avion.

                    2. Dr Slump

                      « ingénieurs et techniciens des autres pays »
                      Lol, je suis loin d’avoir ce niveau de formation, je n’ai appris que des rudiments, et sur le tas.

                      « Tu ne dois pas travailler souvent à l’exportation ». En effet. Mais je vais postuler quand même, fastoche, puisque tu le dis.

                      « Si tu sais lire un plan tu vaux $60,000, si tu sais dessiner 70, si tu sais faire des calculs de résistance 80. »
                      Je ne sais rien de tout cela.

                      Je suis incompétent dans tous les domaines techniques, scientifiques, mathématiques, de vastes efforts et de cours de soutien pour atteindre à peine la moyenne. Si j’ai des facilités pour lire des textes ardus de littérature ou de philo, en tirer un revenu est beaucoup mois évident. Mais je me fatigue, tu vas encore dire que c’est facile, je n’ai qu’à sauter dans l’avion pour la chaire de littérature comparée à l’université de Cambridge, ou de Harvard, pah!

                    3. sam player

                      Dr, laisse tomber, rien que la façon dont tu valorises, ça donne pas envie… j’ai envie de sauter par la fenêtre mais là j’suis au 2ème… j’vais p’tête croiser l’arbre…

                    4. Dr Slump

                      Oh, un commencement de compréhension? Mais pas la peine de te jeter par la fenêtre pour si peu.

                    5. sam player

                      Dr, y a rien à comprendre : t’as pas envie de te défoncer le cul, point barre. Ça se défend.

                    6. Dr Slump

                      RPS: le QI (intelligence cognitive) ne mesure pas toutes les capacités nécessaires pour la réussite sociale et professionnelle. L’exemple est un peu extrême, si un QI élevé suffit pour réussir sa vie, pourquoi les autistes Asperger ont autant de mal? Et il en va de même pour moi comme pour nombre d’individus neurotypiques (les normo-pensants) qui n’ont pas bénéficié des conditions favorables à leur épanouissement, tu dois trimer 10 fois plus pour seulement te maintenir à flot. C’est curieux comme il m’est infiniment plus facile de te l’expliquer plutôt qu’à Sam-bundy? Nan je blague, c’est on ne peut plus simple de comprendre pourquoi.

                    7. albundy17

                      C’est juste un choix de vie slump, tu sais aligner les mots, et préfère en vouloir au méchant monde qu’es pas gentil, couiner n’avance pas les choses, tendre les mains en attendant que ça tombe a la même efficacité.

                      Il te reste le loto

                    8. Dr Slump

                      Bien sûr al, toi-même tu ne passes pas ton temps à couiner sur ce blog… l’objet de tes couinements est différent, mais ce sont des couinements quand même, et ce alors que tu sembles bien t’en sortir. Au grand prix de la Couine queen, tu as de bien meilleures chances que moi. Et je ne m’en plains pas.

                    9. sam player

                      Bon Dr, je sais pas si t’avais prévu de faire une carrière dans l’humour, mais bon, pas de perte de temps, tu peux rayer. Tu vois c’est à ça que servent les zamis…
                      De rien c’est cadeau…

                    10. René-Pierre Samary

                      @ Slump
                      « le QI (intelligence cognitive) ne mesure pas toutes les capacités nécessaires pour la réussite sociale et professionnelle. »
                      Certainement pas. L’intelligence pure (mesurée par le QI) est à la performance intellectuelle ce que la force physique est à la performance sportive. Le caractère joue son rôle dans le résultat global. Introversion, extraversion, empathie, persévérance, courage, honnêteté, modestie… je mélange tout à dessein, des traits de caractère largement hérités (comme l’introversion) avec ceux qui résultent d’un mix entre génétique et vécu, comme l’empathie*, ou encore ceux qui résultent principalement du milieu et de l’éducation, comme l’honnêteté, le courage ou la modestie.
                      La réussite socio-professionnelle est aujourd’hui corrélée à l’intelligence à un haut degré, parce que notre civilisation est technique. En d’autres temps, elle aurait été corrélée au courage, par exemple, ou à la droiture. Achille n’avait sans doute pas un haut QI !
                      Plus généralement, la « réussite » telle qu’on l’entend – hélas – aujourd’hui, c.a.d. la réussite matérielle, est le résultat d’une adéquation entre la personnalité (faite d’intelligence et de caractère) et l’activité professionnelle. Cette « rencontre », à mon avis, est une question de volonté mais aussi de chance. Elle peut également, cette adéquation, être tenue pour négligeable, l’activité pro étant tenue pour un pur gagne-pain. J’ai souvent souhaité, comme d’autres, faire un métier purement manuel, qui « ne prend pas la tête », pour réserver celle-ci à des occupations plus intéressantes que le journalisme ou la publicité.
                      Cette adéquation entre personnalité et réussite est également valable pour la réussite scolaire, comme le souligne par exemple Eysenck, et il est bien dommage que nos égalitaires ne comprennent pas combien une éducation adaptée permettrait de développer des potentiels, et en outre mieux préparer à des métiers également mieux adaptés à la personnalité.
                      La mesure de l’intelligence n’est pas sans intérêt, mais les tensions actuelles (raciales notamment) et les errements stupides d’un antiracisme égalitariste, a-scientifique, ont pour résultat, par réaction, de focaliser le débat sur ces différences intellectuelles, plus ou moins bien évaluées par les tests.
                      Finkielkraut dit justement que « La bêtise consiste à vouloir établir la monarchie absolue de l’intelligence sur la vie de l’esprit. »
                      Est-ce que l’on préfère avoir pour ami(e) une personne ayant un QI de 150, et profondément malhonnête, qu’une personne moins douée intellectuellement, mais sur qui l’on peu compter ? Préfère-t-on avoir comme compagnon d’arme un QI de 140, froussard, ou un brave type courageux mais ayant un QI de 95 ?

                      * L’empathie, qui pour Sam est une foutaise, est corrélée positivement au Q.I. Une des caractéristiques des individus à haut Q.I est une grande empathie. La capacité d’empathie, cette sorte de perception aiguë d’autrui, quasi instinctive, est déterminante dans tous les métiers faisant appel au relationnel.

                    11. Val

                      @René 29/06 8:25 , eh bien voilà, quand tu le veux bien tu es tout à fait fréquentable 😉 . Mais du coup Sam est passé en mode robot o_O

                    12. sam player

                      RPS subrepticement tu viens de nous faire un mélange entre QI et QI émotionnel, ce dernier étant la nouvelle lubie… on ne sait même pas comment ça se mesure et quand bien même tu vas m’en sortir une, 36000 méthodes, chacun la sienne… vachement scientifique tout ça.
                      C’est le propre de ceux à qui il manque quelque chose d’inventer une nouvelle façon de mesurer afin de ne pas stigmatiser, pour rassembler et tant qu’à faire s’inclure.
                      Vous manquez d’argent ? Comptez vos billets de Monopoly… yep, tout le monde est riche.
                      Puisqu’on parle du Bac en ce moment, ça se rejoint, on change l’échelle de mesure et tout le monde l’a.

                      Ça se retrouve aussi chez les grosses, les moches etc… et l’indice de pauvreté comme j’ai vu dernièrement où on ne parle plus des gens qui y sont, mais de ceux qui risquent d’y être et ce avec des critères à la mords-moi-l’noeud, là aussi l’idée est d’inclure, créer un groupe le plus large possible : j’avais laissé la page ouverte, je savais que ça allait me servir dans pas tard :
                      ——
                      Selon la Drees et les standards européens, les personnes exposées au risque de pauvreté ou d’exclusion sociale sont celles appartenant à au moins un des trois groupes suivants:

                      • Les personnes dont le revenu disponible après transferts sociaux est inférieur à 60% du revenu équivalent médian par unité de consommation (seuil de pauvreté monétaire au sens de l’UE).

                      • Les personnes en situation de privation matérielle sévère. Elles sont celles qui font face à au moins quatre problèmes parmi les neuf suivants: incapacité à 1) payer son loyer ou ses factures, 2) chauffer correctement son logement, 3) faire face à des dépenses imprévues, 4) manger chaque jour une portion protéinée, 5) s’offrir une semaine de vacances hors du domicile, 6) posséder une voiture, 7) une machine à laver, 8) une télévision couleur, 9) un téléphone.

                      • Les personnes vivant dans des ménages à faible intensité de travail. Il s’agit des personnes âgées de moins de 60 ans vivant dans des ménages où le rapport entre le nombre de mois travaillés par les personnes âgées de 18 à 59 ans et le nombre de mois où elles auraient pu travailler est inférieur ou égal à 20%.
                      ——
                      Penser que l’on peut choisir ses amis ou compagnons d’armes suivant leur QI, faut avoir les idées tordues : ce sont des relations 1 à 1 et les critères de choix nous sont complètement transparents, personne ne fait ce type de calcul, sauf de manière intéressée, mais alors ce ne sont plus des amis que l’on a, juste des relations.

                    13. René-Pierre Samary

                      @Sam
                      Le QI émotionnel ? Kekcekça ? Ça vient de sortir de ton chapeau ?
                      Tu devrais laisser tomber, Sam. Pour discuter avec moi, tu n’es pas au niveau. Tu le sens bien, alors tu m’imputes des idées que je n’ai pas, pour pouvoir les critiquer. C’est débile.

                    14. sam player

                      RPS
                      Alors t’es comme M. Jourdain, tu viens de décrire l’intelligence émotionnelle sans la savoir, surtout que ça fait bien 6 semaines qu’on en discute ici de façon soutenue.
                      D’ailleurs en googlant QI et empathie, puisque tu te fais fort de corréler ces 2 notions, tu aurais vu que les résultats renvoient sur l’intelligence émotionnelle ou QI émotionnel, la nouvelle lubie.
                      Un lien mis hier par un commentateur opposait justement un tenant du QI émotionnel dans lequel on met tout et n’importe quoi, gros gloubiboulga, sans avoir besoin de prouver et un tenant du QI, pur et dur, facteur de réussite des races avec arguments chiffrés à l’appui.
                      Ouais, je sais, on n’est pas tous égaux, mais j’ose espérer (pour toi) que tu as d’autres qualités : cette réflexion n’ayant rien à voir avec de l’empathie, je vois juste ta souffrance et elle est retranscrite dans tes haines multiples.

                      Les mots ont un sens, étonnant de la part de littéraires.

                    15. sam player

                      « C’est de Google que tu tires tes connaissances ? « 

                      Sophisme et Pirouette. Fais gaffe, c’est l’argument Bonsaï, qui conchie google.

                      Oui, et ça n’empêche pas que ce que tu décris est l’intelligence émotionnelle.

                      Le lien que tu mets c’est celui dont je parlais.
                      Next ?

                    16. sam player

                      Nota : j’utilise ce terme « d’intelligence émotionnelle » parce que c’est ainsi que ses tenants le qualifient et c’est plus simple que de citer toys les traits de caractère comme tu as essayé de le faire… mais ça n’empêche pas que je trouve ce terme aussi idiot que steak végétal.

                    17. René-Pierre Samary

                      « j’utilise ce terme « d’intelligence émotionnelle » parce que c’est ainsi que ses tenants le qualifient »
                      Tu les fais exprès ? Je me fous de ce que les « tenants » ou toi-même qualifient d' »intelligence émotionnelle ».
                      L’intelligence est une chose, qui se mesure. Les émotions sont une autre chose, qui peuvent se mesurer, mais pas par les tests de QI.
                      C’est une maladie chez toi, ou un sommet d’outrecuidance : tu parles à la place d’autrui, peu importe ce qu’il dit, pour rebondir dans des controverses ou tu tiens les deux rôles. En somme, tu ne parles pas à un autre, tu parles à un double, dont l’un est stupide, et l’autre un gros malin.
                      Fais joujou avec ton petit ballon tant que tu veux, j’ai à faire…

                    18. sam player

                      Je ne vois d’ailleurs pas trop pourquoi tu mets ce lien qui va à l’encontre de ce que tu dis sur la réussite corrélée selon toi à aussi d’autres facteurs.
                      Ces facteurs n’apparaissent pas et la corrélation est établie, donc ils sont inutiles.
                      Quant aux cas particuliers… et comme t’arrêtes pas de le dire… prenons le télescope…

                    19. sam player

                      « Les émotions sont une autre chose, qui peuvent se mesurer, … »

                      Ouais, plus heureux qu’hier et moins que demain.
                      Ma joie, là, tu la mesures à combien, quand je lis de tels trucs ?

                    20. sam player

                      Tiens RPS j’avais 2 minutes, et n’étant pas avare, je te fais profiter de ce lien (je l’ai trouvé avec Google, c’est grave?)
                      Ça s’appelle tantôt quotient émotionnel (QE), tantôt intelligence émotionnelle, mais ce sont les inventeurs de ce concept qui ont sorti le QIE dans les années 90.
                      https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Intelligence_émotionnelle

                      Voila, si je vois une sorte de grande poule avec des grandes pattes, un long cou et qu’on me dit (ma maman ou google) que ça s’appelle une autruche… bah j’utilise le mot autruche…

                      Tu devrais peut-être arrêter de lire tes livres en boucle… je pense qu’au bout d’un moment tu dois croire que c’est quelqu’un d’autre qui les a écrits… et ça reste des citations de toi sur toi… Bon, j’dis ça, j’dis rien, juste pour aider… ma générosité me perdra…

        1. Je ne connais pas votre cas précis ; je connais un peu celui de MarieA et elle a ses chances à l’étranger, sans mal même. Le tout étant de s’en convaincre soi-même. Je sais d’expérience que franchir le pas coûte en volonté et en prise de risque.

          1. Dr Slump

            Je suis assistant commercial dans une petite boite (15 employés), placée dans un micro-marché de niche. Des compétences, mais courantes, pas de compétences techniques spécifiques, parcours chaotique. Je peux éventuellement faire un complément de formation niveau licence en conception packaging, pas passionnant (ça compte pour la réussite de ses projets), et pas très porteur à l’étranger. Honnêtement, bien que je me sente concerné par cette chienlit rampante, le « un tiens bon vaut mieux que deux tu l’auras » me paraît moins risqué pour le moment.

            1. Val

              @Dr le choix de chacun lui appartient. C’est vraiment une question ce qui est mieux pour chacun. Parfois se sentir trop concerné par une chienlit rampante sur laquelle nous n’avons aucune prise est juste contre productif et déprimant. Mon point de vue est de se concentrer sur ses propres désirs profonds (Pheldge et Sam je vous ai à l’oeil …) de les trouver et d aller vers . Sinon on s’épuise et on se démoralise . Vous allez me dire comment faire ? bon c’est sûr qu en tant que chrétienne il existe des tas de lieux , de méthodes , d’accompagnements etc .

          2. Opale

            En fait le frein psychologique est fort je trouve lorsque l’on a plus de 30 ans, un gosse en route ou presque, et que son expérience professionnelle est plus solide qu’il y a 5 ans. En tant que femme, on se dit tjrs que ce n’est jamais  » le bon moment » : à 22-24 ans, on commence à bosser, on sait rien faire, à 28 ans, on envisage les gosses alors c’est pas le moment de quitter son CDI, à 32 ans, les gosses sont là et la logistique qui va avec est bien implantée, difficile à envisager de la réorganiser… et puis on hésite, on a peur de devoir se réorienter, de se reformer, en se disant qu’il faut recommencer depuis le début… J’y pense aussi tous les jours, et tous les jours je déprime de ne pas l’avoir fait avant. Un coup de pied au cul, siouplait ?

            1. Dr Slump

              Ce n’est pas mon cas, d’une je suis libre côté familial, ni femme ni enfants, de deux je suis prêt à me former, me réorienter, mettre le paquet si le jeu en vaut la chandelle, les coups de pied au cul je n’ai jamais compté sur les autres pour me les donner.

              Mais: je n’ai pas un rond d’avance, pas un radis, nada, que pouic, et j’ai trimé pour parvenir à la situation stable que j’ai aujourd’hui, pas question de recommencer à bouffer de la vache enragée et dormir dans une chambre de bonne miteuse pour une hypothétique conversion à l’étranger.

                1. albundy17

                  « un gosse en route ou presque, »

                  C’est la fête toutes les nuits, alors ^^

                  Slump, t’as aucune charges et zéro radis de coté, vaut mieux que tu restes en france, dans les autres pays tu vas crever

                    1. sam player

                      Opale… 32 ans elle fait des gosses et là elle dort la nuit…
                      Moins de 40 ans donc… ouf votre tête ne sera pas au bout d’une pique !
                      sam player – enquêteur chef – exfiltration

                    2. albundy17

                      « Moi j’voulais faire gynéco… »

                      T’aurais vite déchanté, c’est pas trop de la salade fraîche en consultation (dixit un pote de cette confrérie, mais j’imagine sans peine)

                    3. albundy17

                      « Si tu ne peux pas fournir de solution plus constructive, alors abstiens-toi d’ouvrir la bouche. »

                      Tu ne comprends pas que la seule solution se trouve en toi.

                      Concernant le parcours, chacun sa croix, vu tes commentaires il n’est pas improbable que la mienne fut bien plus lourde, une question d’entrainement sans doute.

                    4. Pheldge

                      Gynéco ? tien ça me rappelle cette histoire du reubeuh que sont fils , il est gynéco en France. Alors il est super impressionné de voir les jolies femmes sortir radieuses de son cabinet . Du coup rentré au bled, il se dit, »ji suis pas plis con qui mon fils, ji vis fire parille », et il met un panneau devant sa maison : « ji nique, à la maison » ! bin oui comme « ji nique, au logis » ! 😀

                  1. sam player

                    … surtout avec la mentalité de demander que quelqu’un te finance ton expatriation… reste en France, ce système est taillé sur mesure pour toi…

                    1. Lorelei

                      On peut s’expatrier: Monaco, Andorre, Belgique, Luxembourg, Suisse. Pas trop loin et ça parle un peu Français.
                      Mais, reste en France Dr Slump. Plus tu paieras d’impôts, moins j’en paierai (avec un peu de chance) 😀

                    2. Dr Slump

                      Lorelei: Andorre, Luxembourg, facile de trouver du boulot là-bas, niveau de vie accessible, toussa. Monaco… no comment!
                      Moins tu paieras d’impôts… vu mon niveau de salaire, tu peux toujours rêver.

                      Al: dans les autres pays mon profil pro n’offre aucun avantage concurrentiel face à des locaux, aucun intérêt pour un patron d’embaucher un étranger pour vendre des produits de base sans valeur technique.

                      Sam: Mr le directeur de prod, je ne peux pas accepter votre refus de ma candidature, vous comprenez bien que je reçois beaucoup de lettres de refus, et que je ne peux pas toutes les accepter. Aussi je vous confirme que je serai bien dans vos locaux lundi prochain à 8h pour ma prise de fonction. Merci pour l’accueil que vous réservez, en vous souhaitant bonne chance dans la poursuite de vos lettres de refus.
                      Martin Gale.

                      PS: non, c’est pour toi que ce système est taillé. Désolé, t’es pas assez intelligent pour comprendre.

                    3. sam player

                      Dr … d’après ce que j’ai compris tu quémandes un emploi ?
                      L’amant de ma fille avait un boulot genre com’ dans les boissons à 1200 net par mois, pas de qualif excepté un BTS MSMA sur un malentendu (rien à voir avec son job).
                      En le boostant pour qu’il trouve un autre boulot au gré des changements de job et de région de ma fille… sa feuille de paie ce mois-ci faisait 4000 net… Toujours comme com’ et toujours pas dans sa qualification (le malentendu).
                      Il faut changer de boulot pour améliorer sa paie… mais surtout chercher du boulot quand t’en as déjà… ça te donne un air non-chalant, un peu bégueule… comme si on t’invitait à manger mais que t’as déjà bouffé…

                    4. Dr Slump

                      Sam: je ne suis pas commercial, je déteste faire de la prospection. Oui, j’assume le fait de ne pas vouloir faire n’importe quel boulot par n’importe quel moyen juste pour faire plus d’argent.
                      Question: pourquoi tu ne fais pas coach? tu pourrais avoir une notoriété à l’int’l, et tu gagnerais un max.

                    5. sam player

                      Dr je n’ai pas besoin d’argent et donc là je fais un truc qui me plaît… mais en fait j’ai toujours fait des trucs qui me plaisaient… je me suis éclaté et m’éclate dans tous mes boulots… une bonne quinzaine de jobs jusqu’à maintenant.
                      MDR tu veux choisir, c’est le luxe !

                    6. albundy17

                      « Sam: je ne suis pas commercial, je déteste faire de la prospection.  »

                      Arf, ni commercial, ni technicien, ni quoi que ce soit d’après le descriptif que tu nous fais de ta personne, et sans le désir de sortir les doigts, garde bien ton boulot.

                    7. sam player

                      « …garde bien ton boulot. »

                      Même pas sûr, le premier migrant qui passe va le rafler…

                    8. Dr Slump

                      Albundy: tu portes un jugement sur ma personne, sans rien savoir des obstacles que j’ai du surmonter et des efforts considérables que j’ai du fournir pour arriver là où je suis. Je ne vais pas me sentir insulté, c’est juste ton ignorance des faits qui te conduit à avoir ce mépris. J’ai conscience de mes lacunes, mais je ne suis pas cosette, et je fais tout ce que je peux pour les dépasser.

                      Critiquer quelqu’un comme tu viens de le faire avec moi reviens à le sauver de la noyade pour le jeter dans une maison en feu. Si tu ne peux pas fournir de solution plus constructive, alors abstiens-toi d’ouvrir la bouche.

                    9. sam player

                      Fournir une solution constructive à quelqu’un presque bon à rien (dixit) et qui veut choisir de qu’il veut faire…
                      Ça me fait penser aux gamins et gamines de la Star Ac’… parce qu’on sait ce que tu ne veux pas faire… (99% des jobs) mais toujours pas ce qui te brancherait (excepté le poste à Cambridge ou Oxford)

                    10. Dr Slump

                      « je n’ai pas besoin d’argent et donc là je fais un truc qui me plaît… mais en fait j’ai toujours fait des trucs qui me plaisaient »

                      Je n’ai pas eu cette chance ni cette facilité. Note bien que je ne dis pas que c’est injuste, c’est juste la réalité, je ne réclame rien, je me suis toujours démerdé, je n’ai même demandé le RMI quand je me suis retrouvé à la rue, je me suis sorti les doigts du cul. Et je ne demande pas ton respect non plus, je sais ce que ça vaut pour toi. Mais puisque tu en arrives à ce niveau, va te faire voir, ok? Fin.

                    11. Dr Slump

                      Ca vaut aussi pour Albundy, ça va sans dire. En fait, c’est Sam-Bundy, ou Al-Player, tellement les 2 font la paire.

                    12. sam player

                      J’t’avais dit Al qu’on finirait ensemble… ça va faire des malheureuses… mais bon, moi je suis un robot et j’ai pas d’empathie…

                    13. Dr Slump

                      Non, en fait je crois que je vais retourner casaque, et juste pour faire chier les gagneurs méprisants tels que vous, je vais aller déposer un dossier de demande d’alloc handicapé. Vu mon parcours, je n’aurais aucun mal à faire larmoyer la préposée, et je vais bien trouver un quelconque travers personnel qui me fera passer pour un pôv’ Quasimodo. Je reviendrais vous dire combien je touche avec votre argent, sans doute plus que ce que je gagne en bossant. Marvellous! Merci, vous m’avez convaincu!

                    14. sam player

                      Abavala Dr, on a trouvé la solution… je dis « on » car on a participé un peu… De rien c’est cadeau…

                  1. Dr Slump

                    Bah oui, j’ai eu une illumination: c’est à cause des grands seigneurs dans votre genre que le socialisme est devenu l’opium du peuple. Le système économique vous convient très bien en fait, vu que tu en vis bien, et ça vous permet ainsi de mépriser ceux qui n’ont pas réussi aussi bien que vous, à coup de « cé parsk tu te sor pas les doigts du cul ».
                    Eh oui, je suis un vilain les doigts dans le cul, tu es un sang bleu aux mains propres. Sans blague, à m’écouter, vous allez finir par me rendre gauchiste, une réussite dont tu peux être fier, pas vrai?

                    1. sam player

                      Bah je voudrais pas dire, mais je me verrais pas te décerner une médaille de libéral, même en devenir…
                      Donnez moi 10,000 balles piur me libérer, on fait mieux quand même.
                      Tu reproches aux autres de ne pas connaître de ta vie et des vicissitudes que tu as traversées… mais ça ne t’empêche pas de dire que les autres ont eu de la chance et des facilités : bah oui forcément, c’est tombé tout cuit…

                      De plus quand tu exposes ton cas, tu omets de communiquer des éléments spécifiques qui sont d’importance : ton handicap réel ou supposé.

                      M’est avis, mais tu t’en fous, tu te poses en victime alors que ton discours montre que par tes choix (je ne veux pas faire ceci ou cela), tu es responsable de ta situation.
                      Quand tu galères, tu fais n’importe quoi… si, si ça m’est arrivé : j’ai dessiné entre autres des camions citernes, des copieurs couleur et rédigé des notices techniques… et ce qui est marrant c’est que chacune de ces expériences m’ont servi quand des fournisseurs me racontait des conneries…

                    2. Dr Slump

                      Ai-je réellement réclamé de l’argent à qui que ce soit? Ma réplique visait simplement à dire que tout le monde n’a pas forcément les ressources financières leur permettant de sauter dans un avion pour aller faire un entretien à l’autre bout de la planète.
                      Je ne me suis jamais posé victime, quand ai-je rendu qui que ce soit responsable des difficultés que j’ai connues? Et bien sûr qu’on n’a rien sans travail ni sans se sortir les doigts du cul, je le sais sûrement mieux que toi, et je pèse mes mots. Si tu n’as pas compris l’ironie implicite de mes réponses alors en effet, tu as une sérieuse lacune intellectuelle. Mais je pense que c’est de la mauvaise foi, il te faut juste avoir le dernier mot.

                      Quelques soient mes freins supposés ou réels, je n’en considère pas moins avoir réussi à atteindre des objectifs concrets, et j’aspire à continuer dans cette évolution, en continuant de fournir le travail nécessaire. Je dis juste que nous sommes inégaux, que tout le monde n’a pas les mêmes facilités, et que c’est facile de juger les difficultés des autres du haut de sa réussite. Ton attitude avec Al, est du même acabit que celle de l’autre quiche, qui affirmait que quand on n’a pas de rolex à 50 piges c’est qu’on a raté sa vie.

                    3. sam player

                      C’est le nouveau truc, ici, ça Dr : tu dis une connerie et quand on te mets le nez dedans, tu dis que c’était de l’ironie.

                      Et tu te victimises encore : les autres ont la facilité. Et encore le « je le sais sûrement mieux que toi ».
                      Les efforts que l’on fait c’est comme l’intensité de la douleur, c’est subjectif.
                      Où as-tu vu dans mes propos que je te parlais du haut de ma réussite : dis-tu la même chose au médecin à qui tu es venu demander une consultation, qui te donne un traitement avec lequel tu n’es pas d’accord en lui disant :
                      « Ouais, c’est facile pour vous de me donner ce traitement astreignant, vous, vous êtes en bonne santé ! »

                    4. sam player

                      « tout le monde n’a pas forcément les ressources financières leur permettant de sauter dans un avion pour aller faire un entretien à l’autre bout de la planète. »

                      Sophisme, je n’ai jamais parlé de dépenser de l’argent pour faire un entretien à l’autre bout de la planète, il y aurait de grandes chances que ce soit à fonds perdus.
                      Pour ton info, et depuis un moment, il existe les conf’ call et mon entretien je l’ai fait sur Skype à l’époque.
                      Celui qui te demande de te déplacer, laisse tomber.

                      Au fait, pas besoin de responsable pour se victimiser : quand tu n’en trouves pas, dis que c’est la nature… Elle est cro méchante.

                    5. Dr Slump

                      « Quand tu galères, tu fais n’importe quoi… si, si ça m’est arrivé : j’ai dessiné entre autres des camions citernes, des copieurs couleur et rédigé des notices techniques… »

                      Putain c’est affreux Sam, je compatis réellement à ce que tu as enduré… cétrôdur!

                      « ce qui est marrant c’est que chacune de ces expériences m’ont servi… »
                      Sans blague? T’as inventé l’eau chaude toi, ça c’est sûr!

                      « tu te poses en victime… ».
                      Si tu veux envisager les choses de ce point de vue, dans ce cas tu te poses en donneur de leçons, ce qui fait que tu es tout autant dans le triangle de Karpman, soit dans le rôle du sauveur… euh, non, clairement dans le rôle du persécuteur! Ce qui ne vaut pas mieux. C’est dans ce contexte que l’empathie sert à quelque chose, mais en ce qui te concerne, autant offrir des fleurs à un âne.

                    6. sam player

                      Sans dec’ vous me faites doucement rigoler avec votre empathie par ci et votre empathie par là !

                      Empathie : Capacité de s’identifier à autrui dans ce qu’il ressent.

                      Sans dec’ vous pensez vraiment que quelqu’un puisse être capable de ressentir ce que qqu’un d’autre ressent ?
                      C’est impossible, c’est du flanc. Au pire on peut peut être transposer la situation : il a perdu son enfant, que ressentirais-je dans le même cas ? Mais en aucun cas on ne peut ressentir ce que l’autre ressent. Il y a des introvertis, des extravertis… certains vont souffrir en silence et d’autres faire du cinoche : j’en ai vu aller refaire un tour vers le cercueil pour se recharger en émotion afin de rechialer un bon coup.

                      Et je rappelle que les émotions c’est en général pas bon pour prendre des décisions. Je comprends bien que les gens veulent de l’empathie à leur égard, ils ont ainsi l’impression que leur cas a été pris en compte, mais la plupart du temps, le temps empathique a bouffé le temps efficace et quelques jours après les gens vont se rendre compte que leur dossier n’a pas plus avancé… mais pourtant la personne qui les a reçus avait bien pris en compte leur situation et patati et patata…

                      L’empathie, ça me rappelle les causses qui disent : si j’étais toi, je ferais ceci ou cela. En fait non. Si je leur donnais : ils feraient ceci ou cela avec mon pognon, ma maison ou ma bagnole… mais s’ils étaient moi, ils feraient la même chose que moi… et si je saute par la fenêtre, ils feraient pareil !

                      Alors vous êtes super, vous avez de l’empathie, vous aimez que les gens aient de l’empathie à votre égard mais faites pas chier les gens qui en ont moins ou pas du tout, ils sont comme ça et ça ne les empêche pas d’avoir une vie et d’avoir des sentiments … et pour ce qui est des émotions, vu qu’elles sont rares elles sont certainement beaucoup plus appréciées. Vous avez décidé de les appeler psychopathes et là vous me faites rigoler : on est tous psychopathes à des degrés divers car la normalité n’existe pas, sauf pour les intolérants.

                      Et puisque je parle d’intolérance, perso je me trouve beaucoup plus tolérant que toi Slump : les gens empathiques ne me gênent pas, et je ne les insulte pas parce qu’ils sont empathiques, je ne leur fais meme pas le reproche de leur empathie, alors que toi et ton camarade RPS, ceux sans empathie vous gênent et vous les invectivez copieusement.
                      C’est un peu la même relation qu’ont les vegans vis-à-vis des viandards : je ne suis jamais allé attaquer un restaurant vegan, mais eux si.

                      Ce qui est assez marrant, concernant ton questionnement, c’est que d’une part les empathiques ne t’ont rien apporté DU TOUT alors que la discussion que nous avons eu a au moins mis au jour que 1/ tu avais une situation de handicap (ce qui n’était pas dans les données de départ et était connu de toi seul, ce qui est assez malhonnête inconsistant* de ta part) 2/ que tu préfères vivre chichement (ric-rac) que de faire un travail qui ne te plaît pas et 3/ ta situation est la conséquence de tes choix, et comme tes choix sont immuables (tu n’as pas l’intention de faire d’efforts, ceux qui paient), ta situation ne changera pas.

                      Je ne vois pas du tout dans ce raisonnement où est le fait de vouloir ou pas avoir raison, la question n’est pas là : c’est une analyse logique et froide. Si dans cette analyse il y a quelque chose sur lequel tu n’es pas d’accord, dis-le.

                      * inconsistant : terme empathique, malhonnête : terme non empathique… mais en final ça ne veut pas dire la même chose, le terme « malhonnête » montre que l’oubli est délibéré alors que « inconsistant » laisse subsister le doute…

                    7. sam player

                      « Putain c’est affreux Sam, je compatis réellement à ce que tu as enduré… cétrôdur! »

                      Bah tu es tombé dans le panneau, je t’attendais, merci !
                      Tu viens de prouver que ton empathie n’est pas de ressentir la souffrance de l’autre, mais de ressentir ce que toi dans la même situation ressentirait.

                      Pour bien te faire comprendre : je passe par exemple d’un salaire mensuel de 7500€ à 1500€ et toi au lieu de voir la division par 5, tu te dis que tu arriverais très bien à vivre avec 1500 balles… alors que l’empathie aurait du te faire te poser la question de savoir ce qui se passerait de ton côté si ton salaire de 2000€ (c’est un exemple) se réduisait à 400€ (division par 5).
                      Capiche ?
                      Vous avez l’empathie sélective.

                  2. Val

                    @sam eh be … en fait tu n’avais pas besoin de préciser que tu ne voyais pas l’intérêt d’être empathique , tu en as fait la brillante démonstration. Tu ne crois pas que tu pousses le bouchon là ?

                    1. albundy17

                      « Tu ne crois pas que tu pousses le bouchon là ? »

                      Dans ses derniers retranchements, mais va savoir si ce ne sera pas salvateur pour lui ?

                    2. sam player

                      Bah Val, un empathiquee aurait dit : ouais je comprends ta sitution, ca doit pas être facile tous les jours.. allez on y croit « thumbs up! ». Une perte d’énergie en perspective… alors que là c’est clair, y rien à faire, nan ?

                    3. Dr Slump

                      @Val
                      Salvateur, ben voyons… Je ne veux pas être sauvé, et encore moins faire l’objet de leur empathie, et encore faudrait-il comprendre ce que c’est. Manifestement ca leur est complètement étranger. Grand bien leur fasse, les psychopathes sont très bien adaptés à cette société après tout, et restent capables d’avoir des relations superficielles. Pour ma part je pense qu’être sans empathie est une lacune.

                      Sam se fout de dialoguer, de comprendre le point de vue de l’autre, ce qu’il veut c’est prouver à l’autre qu’il a tort, quoi qu’il dise. L’art d’avoir raison en bon disciple de Schopenhauer.

                    4. Val

                      @Dr Slump Sam disciple de Schopenhauer … oui bien vu mais dans la version prolixe alors 😉 as tu lu Irvin Yalom ? très drôle à ce sujet . En tous les cas arrête de te jeter des cendres tu es un lettré , denrée devenue si rare de nos jours, ça ne nourrit peut être pas son homme ds ton rayon mais voilà une chose que l’état ne pourra jamais nous prendre, alors continuons à cultiver notre jardin.

                    5. sam player

                      Slump, tu sais quoi des gens qui ont moins d’empathie que ta supposée tienne ? Il t’est absolument impossible de te mettre à leur place pour ressentir ce qu’ils ressentent… et c’est quoi ces « relations superficielles » ? Ca sort d’où ?
                      J’ai des relations avec les gens qui m’importent. Les autres je ne leur veux ni du bien, ni du mal… je m’en tape…
                      Et comme je ne distribue pas mes sentiments à tort et â travers, ils sont certainement plus sincères.

                      Tiens, je viens de lire que la gamine qui avait été prise en photo et qui avait été séparée de ses parents immigrés aux USA était un fake… Voilà où mène l’empathie à tort et à travers, elle vous baise votre jugement.

                    6. Dr Slump

                      Sam, quand on discute avec toi ça dérive toujours de la même façon: tu caricatures l’autre, tu lui trouves tous les défauts anti-libéraux possibles et imaginables, et après tu t’étonnes qu’on t’invective?
                      Tu sembles débattre non pas pour avancer vers plus de vérité, mais pour montrer d’une façon qui paraît prétentieuse que l’autre se trompe. Et tu t’étonnes après qu’on te reproche ton manque d’empathie, et qu’on s’offusque?

                      L’empathie ne consiste pas à ressentir le ressenti de l’autre, c’est en effet une idiotie, mais la description que tu en fais est tout aussi fausse et caricaturale, la réduisant à de la commisération, de la pitié, voire même de la condescendance, « si j’étais toi… ».

                      Une façon empathique de converser avec quelqu’un est tout bêtement une façon non-conflictuelle, dans le but de s’élever vers une meilleure compréhension commune, en considérant qu’aussi erroné qu’il puisse te sembler, le point de vue d’autrui ne vient pas de nulle part, et de partager ton point de vue d’une manière qui ne rabaisse pas l’autre.
                      Je cite les mots que tu as eu dans une prise de tête similaire, à propos de ta façon de t’adresser à tes interlocuteurs: « je me mets à leur niveau ».
                      Ou comment faire le contraire de ce qu’on prétend.

                      Al, qui vient ajouter son grain de sel avec 2-3 formules lapidaires, et toujours à la rescousse de Sam, même chose hein.

                      Et comme d’habitude, cette conversation n’a plus rien à voir avec le sujet de départ, et nous ne sommes pas plus avancés.

                    7. Pheldge

                      sam, tu mélanges joyeusement empathie, sympathie et compassion, tu en fais l’amalgame qui t’arrange, pour te justifier .. mais personne ne t’agresse, mon petit 😉

                      Bon dimanche ! 😀 😀

                    8. albundy17

                      Sam n’a certainement pas besoin de rescousse.

                      « dans le but de s’élever vers une meilleure compréhension commune, en considérant qu’aussi erroné qu’il puisse te sembler, le point de vue d’autrui ne vient pas de nulle part, »

                      Donc il faut de l’empathie, mais uniquement avec ceux qui s’en revendiquent ??? Tu es dans le vrai, et Sam à tort ? Et tu parles de compréhension de l’autre ???

                      Tu m’indiques mes quelques phrases comme lapidaires, elles ne sont là qu’afin, dans une compréhension commune, t’amener sans invectives, moi, à te faire réfléchir sur tes propres incohérences.

                      « on te reproche ton manque d’empathie, »

                      Tout est résumé dans cette seule phrase, un non sens à la jean claude van damme, c’est de l’ordre du trophée d’or.

                    9. albundy17

                      Pheldge, fait attention: y’a encore un gars qui s’est électrisé, arrêt cardiaque tardivement relancé, entre la vie et la mort (Angoulême), pour avoir un peu gratté sa gratte ! 🙄

                    10. Dr Slump

                      « Sam n’a certainement pas besoin de rescousse. »
                      Certes non. Mais tu viens fréquemment à son appui, simple observation.

                      « Donc il faut de l’empathie, mais uniquement avec ceux qui s’en revendiquent ??? »
                      Comprends pas d’où tu sors ça. Irrelevant.

                      « Tu es dans le vrai, et Sam à tort ? »
                      Quand ai-je prétendu détenir la vérité? Quand tu assènes que je « ne me sors pas pas les doigts du cul », non seulement tu me manques de respect, mais en plus tu assumes que tu as trouvé la raison que tu m’envoies à la figure, et c’est toi qui te positionnes en détenteur de la vérité.

                      « t’amener sans invectives, moi, à te faire réfléchir sur tes propres incohérences. » Sans invectives en effet, et tu vois par là que je suis tout à fait capable de reconnaître certaines choses, mais je cite ton propos qui a fait démarrer mes invectives et la prise de tête qui s’en est ensuivi:

                      « Arf, ni commercial, ni technicien, ni quoi que ce soit d’après le descriptif que tu nous fais de ta personne, et sans le désir de sortir les doigts, garde bien ton boulot. »
                      Tu me caricatures et tu conclus par un jugement personnel dévalorisant, faut pas t’étonner que je m’emporte.

                      Et avec Sam c’est toujours le même scénario, vous vous y mettez à deux, et vous persistez jusqu’à épuisement, ajoutant les jugements aux moqueries, qui ne font en rien avancer vers plus de vérité, la conversation dérive complétement. Vous avez les conséquences de vos propres agissements, que je ne suis pas seul à décrire ainsi.
                      Personne n’est parfait ni ne détient la vérité suprême, sauf vous deux, bien sûr.

                    11. René-Pierre Samary

                      « tu mélanges joyeusement empathie, sympathie et compassion »
                      La difficulté que l’on a à s’exprimer, le manque de vocabulaire, sont causes de bien des incompréhensions. C’est justement l’empathie – que Sam confond avec la compassion – qui permet aux interlocuteurs, en se mettant à la place de l’autre, de faire que ces mal-entendus ne dégénèrent en affrontement.
                      La situation se complique, au point de devenir insoluble, quand les interlocuteurs sont à la fois orgueilleux et vaguement conscients d’une infériorité quelconque. Il y a souvent de vagues complexes qui rodent derrière un étalage d’assurance.
                      L’héroïne de Bye Bye Blackbird, Samia, exemplifie jusqu’à la caricature cette incapacité à l’empathie, par un mélange d’orgueil et par une intelligence limitée : mélange explosif de complexes d’infériorité et d’arrogance, assez fréquente chez certaines populations, qui les rend difficile à fréquenter…

                    12. albundy17

                      « Mais tu viens fréquemment à son appui, »

                      Oui parce que bien sûr je ne peux avoir ma propre opinion.

                      Nous ne nous mettons pas à deux, pas plus que tu t’es mis avec RPS.

                      Concernant ton profil que tu as décrit par le détail concernant tes compétences il est en effet plus sage de conserver ton poste actuel, je crains que ton CV ainsi dépeint n’intéresse beaucoup de sociétés à l’étranger

                    13. Pheldge

                      RPS, si que j’me souviens bien, « l’héroïne de Bye Bye Blackbird », c’est une reubeuh, donc qui fait ni pip3s , ni s0do, parce que c’est interdit par le prophète … c’est bien ça ? 😉

                    14. Dr Slump

                      « Nous ne nous mettons pas à deux, pas plus que tu t’es mis avec RPS. » One point, j’admets l’argument.

                      « je crains que ton CV ainsi dépeint n’intéresse beaucoup de sociétés à l’étranger »

                      Mais voilà, c’est à peu près ce que je disais! Sauf que ce n’est pas qu’une crainte, c’est un fait éprouvé par les retours que j’ai eu des recruteurs. Mais tu ne disposes pas de tous les éléments pour évaluer ma situation, tu ne cherches pas à comprendre ce qui me conduit à tenir les propos que je tiens (c’est ça que j’appelle empathie), tu sautes rapidement à un jugement personnel, et tu t’étonnes ensuite de mes invectives.

                      Mon erreur aura été de présenter certains éléments personnels incomplets, ne présentant pas toute la réalité de ma situation, ce qui n’est pas évident à faire sans dévoiler des aspects trop personnels, et sans s’exposer à des accusations d’incohérence. Ton erreur, que tu le reconnaisses ou non, est de préjuger, et de le faire de façon qui offense.

                    15. sam player

                      « Quand tu assènes que je « ne me sors pas pas les doigts du cul », non seulement tu me manques de respect, … »

                      Le respect, ça ne se décréte pas, ça se mérite…
                      En fait c’est la forme qui te gêne… mais sur le fonds, tu as l’air d’accord… donc quand tu reçois un cadeau, ce qui t’importe c’est l’emballage ?

                    16. MCA

                      @René-Pierre Samary 1 juillet 2018, 9 h 47 min

                      LOL,

                      Une lucidité de fin renard, l’élégance du mot, la précision du sens, le sous-entendu subtil et taquin, et pour finir l’éclat du coup de machette.

                      Sacré RPS, attention quand même car tu risques de mal tourner et finir écrivain de romans ! :o)))

                    17. René-Pierre Samary

                      « RPS, si que j’me souviens bien, « l’héroïne de Bye Bye Blackbird », c’est une reubeuh, donc qui fait ni pip3s , ni s0do, parce que c’est interdit par le prophète … c’est bien ça ? »
                      Je vois que tu ne fais pas partie des 37 fidèles lecteurs et lecteuses de mon roman offert en feuilleton ici…
                      Samia est une « reubeuh », mais j’ai pris soin de ne pas en faire une musulmane. Elle est athée et bisexuelle, et donc sans aucune réticence provenant des dits du prophète (que son nom soit loué).
                      Il fallait que Samia soit ainsi pour en faire, d’une part :
                      – un prototype de « la » femme, et de son pouvoir d’attraction ;
                      – d’autre part, une démonstration de ce que la religion (éventuellement musulmane) n’est pas l’origine, mais le résultat d’une culture, selon moi. C’est pour moi la culture (et même le fond racial) qui « fabrique » les religions. Le suprémacisme de l’Islam est postérieur au suprémacisme des « cultures du désert », celles de nomades pillards. Cela vaut aussi, d’une certaine façon, pour le judaïsme…
                      Mais ceci, dit d’une façon rapide, nécessiterait quelques nuances et explications, que je réserve pour le troisième volet de mon « triptyque », en cours (ô combien lent et laborieux, méandreux) d’écriture.

                    18. Dr Slump

                      Je parle de la forme et du fond, mais tu ne relève que ce que tu veux pour avoir le dernier mot.

                      Quant au respect, dans le cadre de nos conversations sur ce blog, je mérite donc moins le respect que toi ou Al, c’est ça? Du grand Sam.

                    19. sam player

                      « sam, tu mélanges joyeusement empathie, sympathie et compassion, tu en fais l’amalgame qui t’arrange, pour te justifier .. mais personne ne t’agresse, mon petit »

                      J’ai cité la définition du dictionnaire concernant l’empathie.
                      Toi aussi, comme l’écrivain, tu fais partie de ceux qui ont leur propre définition des mots ?

                      Je ne me sens pas agressé, ça me passe complètement au-dessus de la tête. Je relève juste les invectives de la part des empathiques. Warf !

                      Et je relève que vous n’apportez rien au débat concernant les solutions que vous pourriez apporter à Slump, vous êtes en train de regarder la couleur de l’assiette au lieu de ce qu’il y a dedans.

                    20. sam player

                      « Quant au respect, dans le cadre de nos conversations sur ce blog, je mérite donc moins le respect que toi ou Al, c’est ça? Du grand Sam. »

                      Sophisme, et en plus tu fais les demandes et les réponses.
                      Il est possible que qquechose qui a été dit ici t’aies blessée, mais quand on demande une analyse de situation c’est souvent le cas, surtout si on va au fond des choses.
                      Ma foi si tu voulais un truc bien lisse, fallait téléphoner à SOS Amitié.

                      Perso je n’ai jamais demandé le respect de la part des autres interlocuteurs, je n’en ai absolument rien à foutre. cela me laisse indifférent, autant que l’automobiliste qui me traiterait de connard, je n’ai pas de problèmes d’image, je m’aime ! Hi hi…
                      Bien sûr je me poserais des questions si ça venait du Major, de Harry ou de HB car je les estime de par leur vécu, leurs interventions… et je ne citerai pas les filles pour pas faire de jalouses… quoique j’aime bien quand elles se crêpent le chignon…

    8. MCA

      @MarieA 28 juin 2018, 9 h 01 min

      « Le meilleur système de retraite est-ce que ce n’est pas son propre enfant? »

      Dans le tiers monde certainement, mais en France non.

      Fini le temps où les parents possédaient la ferme et les enfants en attendant d’hériter faisaient marcher l’affaire en gardant leurs vieux à leur côtés, nous avons changé de société.

      Les parents doivent tout faire du temps de leur activité pour éviter d’être sur le tard de leur vie à la charge de leurs enfants.
      Ces enfants ont déjà suffisamment de problèmes sur le dos et leur propre famille à assumer sans leur rajouter ce fardeau insupportable.

      Un ordre d’idée : mensualité d’une maison de retraite : 3500E par mois!

      Mais j’ai comme l’impression que le problème est posé à l’envers…

      Ce sont bien souvent les vieux qui envoient la monnaie aux jeunes sans laquelle ces jeunes n’arriveraient pas à s’en sortir, alors compter sur eux pour assurer sa vieillesse, c’est comment dire ?…

      1. albundy17

        « Mais j’ai comme l’impression que le problème est posé à l’envers… »

        Ha ben oui, c’est une certitude, essorer les jeunes en leur pétant les pattes pour être sûr, ça va bien se passer pour le ponzi

          1. MarieA

            Évidemment, putain, les vieux ont des retraites plus élevées que les salaires actuels ET ne payent pas de loyer (quand ils sont propriétaires) ET ont acheté leur baraque quand l’immobilier étaient beaucoup moins cher ET n’ont pas connu le chômage ET n’ont jamais payé autant d’impôts que les actifs actuels, etc…

            Je ne sais plus qui a raconté l’anecdote, sur ce blog je crois, d’un couple de retraités qui s’étaient plaint à la télé d’avoir du mal à s’en sortir avec 2400 euros par mois à cause de la hausse de la CSG!!! Ça, par exemple, dans mon monde, ça mérite une correction.

            1. sam player

              Pi en plus les fonctionnaires vivent plus longtemps en retraite… forcément… caisses spéciales, mutuelles à prix canon… toujours et encore payées par les autres…

                1. sam player

                  « jusqu’à la dernière seconde de vie. »

                  Même morts : pensions de réversion et la caisse paie la caisse intégralement…

            2. MarieA

              Et puisqu’on parle de dépenses et de responsabilité diluée, ces mêmes retraités ont vécu comme des porcs toute leur vie : je bois comme un trou, je fume comme un pompier, je mange 15 kilos de charcutaille à tous les repas, je vais jamais chez le dentiste, etc… Et qui paye aujourd’hui tous ces soins de santé, opérations, triple-pontages et compagnie?
              Et jamais un merci.

              1. Val

                @MarieA ce tableau existe bel et bien (et votre commentaire sent le vécu). Cela dit, partis comme ça ils ne feront pas de vieux os 😉
                Bon MarieA je sais que c’est dur mais concentrez vous plus sur ce que vous voulez faire de votre vie plutôt que de regarder la gamelle des générations antérieures, vous n’avez pas de prise dessus de toutes les façons et ça vous empêche de vivre sereinement. Et si vos vieux se sont vraiment comportés comme cela et bien rien ne vous interdit de le leur dire et de faire service minimum.

                1. albundy17

                  « vous n’avez pas de prise dessus »

                  Tout comme eux, ils se sont fait mettre, on paye la facture en se faisant mettre, et nos gosses paieront, sauf que l’on aura rien, ni nos gosses.

                  Ceux -ci partent en plus ds la vie avec l’impossibilité de se constituer le moindre pécule de survie, le tout est vachement bien rodé

                  1. sam player

                    « Ceux -ci partent en plus ds la vie avec l’impossibilité de se constituer le moindre pécule de survie, le tout est vachement bien rodé »

                    C’est un peu la faute des parents : donner à leurs enfants une orientation alors que les enfants, à l’âge où on leur demande en sont incapables. Alors que les parents ont quand même pour la plus part une vision du marché du travail… (certains depuis leur canapé, ouais bon)

                    1. albundy17

                      Quels ages ont tes enfants Sam ?

                      Ça devient difficile (enfants roi) de les orienter, j’en ai un, ce devait être au mois de janvier 2016, première S, je lui dis qu’il est bon pour le redoublement, me rétorque que de toute manière le choix lui incombe (bruit de lycée, interdiction du redoublement sans le consentement de l’élève 😥 )

                      Donc, juin, le courrier plein de circonvolutions invitant un redoublement qu’il refuse, et je te raconte pas la guerre des nerfs, je l’ai contraint à une réorientation, (sinon c’était l’armée ^^) , et vient d’être admis dans la meilleure prépa TSI.

                      Et il adore, donc cool. Pis aussi il m’écoute, l’a vu que le vioque dit pas que des conneries, bien que je lui ai toujours enseigné de ne jamais me croire, comme les autres.

                      C’est le grand qui est plus problématique, je n’ai pas été assez directif, Peg à foutu la merde ds le bazar. enfin, il va faire une alternance, un an a gagner peanuts l’a enfin un peu motivé.

              1. albundy17

                Donc la solution est de buter les vieux de +de 40 ans, n’est il pas….

                Vous vous tromper de cible Marie Anique, j’ai cru comprendre que vous avez des capacités intéressantes pour un emploi dans d’autres pays moins soviétisé, alors courage, fuyiez avant l’encroutage.

              2. BDC

                Marie, chère collègue gérontophile, tu vas finir par recevoir des demandes en mariage ! 😀 j’ai cru que c’était un article récent … il date de 2014 … 😥 . Je pense que Macron n’a pas voulu communiquer pour ne pas provoquer de conflit inter générationnel, de toutes façons les vieux redistribuent à leurs enfants donc les Le Quesnoy partent au Club Med en famille, jusqu’aux Groseille qui vivent sur la retraite de mémé Paulette. Evidemment personne chez les soces de droite pour dénoncer le coût du travail et la productivité infernale qui en découle, et à gauche c’est la faute aux salauds de patrons. CPEF

      2. MarieA

        La France est en voie de tiers-mondisation. Les retraites ne vont pas rester aussi élevées éternellement.
        Quand je parlais des enfants comme de la meilleure assurance retraite, j’imaginais justement le retour à l’ancien temps : 3/4 générations dans le même logement, les retraités qui gardent les enfants, les enfants (adultes) qui s’occupent des vieux impotents, cultiver son petit potager, faire du troc, etc…
        Les maisons de retraite, les aides à domicile, et compagnie, sont absolument hors de prix, donc les gens devront trouver d’autres solutions.
        Ça parait loin, mais on y arrivera assez vite si la situation économique ne s’améliore pas, d’ailleurs 3/4 générations sous le même toit, c’est déjà assez fréquent dans certains pays européens (Espagne, Italie, Europe de l’Est). Le troc pareil.
        Les vieux qui envoient la monnaie aux jeunes, comme l’a très bien dit Albundy, c’est sûr que c’est facile quand on a imposé le système qui nous avantage le plus, puis qu’on a refusé de procéder aux évolutions nécessaires, et qu’on se sert généreusement sur le dos des autres.

              1. MarieA

                Pas du tout. En montrant mon intérêt pour vous publiquement, je viens de faire remonter votre côte. Grâce à moi, vous avez maintenant bien plus de chances de conclure.
                :-* <3 :-*

                Ça s'appelle le désir mimétique mon cher Sam, on en parlait pas en Australie?
                😛

                1. sam player

                  Dur la côte… 🙄
                  Le désir mimétique… ah oui, elles me veulent toutes quand je suis avec un canon… j’vais en louer une !

                  1. Aristarkke

                    Sam, tu avais une offre directe pour louer le canon nécessaire à attiser ta Promise…
                    Pourquoi aller chercher ailleurs ???

                    1. sam player

                      Je ne peux plus me moquer de tes blagues depuis que je sais que tu es seul au monde… enfants patis parents patis, grands parents patis…

                    2. Pheldge

                      Pffff, vas-y, avoue, pour une fois, que tu es tellement pantois et admiratif, que ça te coupe le sifflet ! sois honnête, reconnais-le 😉

        1. Val

          @MarieA ne fous en faîtes pas , l’état fa fous apporter la zolution finale : l’euthanasie programmée . Parents de familles décomposées : avis gratuit : gare !
          Et non les enfants ne sont pas l’assurance retraite et heureusement : sinon vous les enfermez à vie vers le passé , c’est une des choses qui plombe le développement de l Afrique : les jeunes sont éternellement redevables à leurs parents.
          J’ai des enfants , j’ai des parents : notre famille type bastion chère à B Cyrulnik a toujours porté les enfants : vers leur avenir notre réussite est celle de nos jeunes. Peser sur nos jeunes est pour nous la pire des hontes

          1. Aristarkke

            « les jeunes sont éternellement redevables à leurs parents. »

            Ils ne vieillissent jamais, ne font jamais d’enfants et ne deviendront jamais un poids pour leurs propres enfants ???

            Attali était finalement visionnaire…en évitant toutefois de s’appliquer sa solution à lui-même… déjà cinq ans de décalage à peser sur les Autres…

            A vous lire ainsi que d’autres, on a l’impression que cette situation n’a jamais été réelle en Europe alors que c’était la règle universelle jusqu’à l’apparition des premiers systèmes de rente organisée pour les Vieux, à la fin du 19me siècle, soit dans les 150 ans tout au plus…

            Comment nous sommes nous donc développé avec pareil poids ???

            1. Pheldge

              Papet, tant que t’es caud, parle-z-y à la p’tite du binheur d’acheter de l’immobilier dans las années 70-80 avec les taux d’intérêts qui avaient cours, à 2 chiffres si que je me souviens pas trop, bicauze que j’étais trop jeune 😉

              1. albundy17

                Tu veux parler de cette période ou l’inflation était 2 à 3 % de plus que le crédit immobilier et que tu te faisais ton parc immobilier en remboursant en monnaie de singe ?

              2. Aristarkke

                Mais comme l’inflation était encore plus forte, tu gagnais littéralement de l’argent à t’endetter (à condition que ce soit à taux fixe, ce qui était la majorité des cas en Grance).
                Surtout que tu n’avais pas d’ISF, de taxation des plus-values, que la fiscalité sur les loyers était nettement plus légère, etc…
                Dans les années 60 et 70, tu avais les PSI (prêts spéciaux immobiliers) qui étaient en fait à taux d’intérêt subventionné et qui étaient de l’ordre de 8% quand l’inflation était à plus de 12%…
                Bémol, cependant : à l’époque, il te fallait obligatoirement un apport de 20% + les frais de notaire, disponible à la souscription du prêt et ce n’était pas si facile que cela de le constituer à cause justement de l’inflation qui « mangeait » une partie non négligeable de ton économie.

                Les prix de vente galopaient aussi…

                Pour les gens « un peu justes », il était passé par la location-attribution où on te louait ton futur bien pendant huit ans et dont les deux tiers (de mémoire) du loyer capitalisé était ensuite considéré comme un apport t’octroyant un prêt aidé (il y avait des SA HLM-Promotion qui travaillaient dans ce contexte)

                1. sam player

                  … et quand ceux qui avaient profité de taux d’intérêt (8%) inférieur à l’inflation (12%) ont vu cette même inflation descendre à 2-3%, ils ont trouvé que c’était pas juste et ont renégocié leurs prêts avec la pression de l’état sur les banques (et quelques cargos de billets pour amortir le choc). Il ne faut dès lors pas s’étonner de la collusion perpetuelle entre l’état et les banques, les 2 s’entraidant.

                  1. Aristarkke

                    La renégociation n’était pas gratuite, Sam et ce n’était pas forcément aussi avantageux que cela, surtout que tu pouvais rarement changer de banque au passage (question de l’hypothèque).

                    1. MCA

                      J’ai renégocié en restant dans la même banque; ça m’a coûté un simple timbre fiscal.

                      Faut dire aussi que le Credit Mutuel me rachetait mon crédit 4% moins cher que mon taux initial et …. sans hypothèques!!!

                      Le Crédit Lyonnais où j’étais a renégocié sur le champ sans discuter.

                      J’ai fait renégocier toute ma famille et mes amis et collègues en leur calculant leurs mensualités et leur fournissant leur échéancier personnalisé.

                      En 1985, avec cette petite plaisanterie, j’ai coûté la bagatelle de 150 000 Euros aux banques en manque à gagner.

                      hihihi!

          2. MarieA

            @ Val 29 juin 2018, 8 h 55 min :

            En quoi s’occuper de ses parents c’est s’enfermer dans le passé?

            Vous avez l’air de trouver inconcevable qu’on puisse s’occuper de ses parents parce qu’on les aime.

            « c’est une des choses qui plombe le développement de l Afrique » LOL Vous avez pris une tasse de politiquement correct ce matin? Le « problème » de l’Afrique, c’est que personne n’a envie de travailler et que personne ne travaille.
            Personnellement, je ne considère pas ça comme un problème mais comme une autre façon d’envisager la vie.
            J’avais lu quelque chose au sujet de l’éducation des enfants qu’on peut rapprocher de ce sujet, la valeur suprême en Occident c’est l’autonomie/l’indépendance et en Afrique c’est la sociabilité (être accepté et intégré par le groupe). Ce n’est pas étonnant que ça se reflète sur l’économie.

            « Peser sur nos jeunes est pour nous la pire des hontes » Et bien c’est déjà le cas actuellement.
            C’est pire puisqu’on pèse sur tous les jeunes, même pas sur ceux qui ont profité de nos efforts directs.
            Et on ne voit pas beaucoup de personnes âgées s’étouffer de honte en France…

            1. Dr Slump

              Le poids des ancêtres (et des traditions qui leur sont liées) est une réalité prégnante en Afrique. En particulier le devoir de fournir soutien financier et cadeaux divers à ses parents/sa communauté est lourd à porter pour les expatriés, je l’ai observé de près.

              Le problème de l’Afrique est en effet le manque de valorisation du travail, mais parce qu’on y valorise plus la ruse, la malignité qui permet de tromper autrui à son propre bénéfice. C’est la culture de nomade-pillard, propice aux razzia, conquêtes, esclavagisme, etc vs sédentaire-cultivateur, propice au capitalisme et libéralisme.

              Après, sans vouloir rentrer dans un débat de comparaisons critiques, chacune de ces cultures a ses avantages et ses effets pervers, l’occident qui fourre ses vieux dans des Ephad-mouroirs et laisse crever ses miséreux dans les rues, ça choque véritablement les africains quand ils débarquent sur notre continent.

              1. « L’occident qui… » le fait parce que les systèmes actuels de retraites sont très très majoritairement collectivisés. Ce n’était pas le cas il y a 100 ans.

                1. Dr Slump

                  Aucun doute là-dessus. Mais il y une différence entre l’esprit collectif d’une communauté donnée et collectivisation étatique, non pas seulement de degré, mais aussi de nature.

                  Un individu lambda d’une communauté quelconque pourra trouver des moyens de négocier ou échapper aux pressions communautaires, de façon directe et personnelle. Face à l’état, on ne peut que subir un racket impersonnel, ou s’exiler.

                  1. Val

                    @Dr Slump : « Un individu lambda d’une communauté quelconque pourra trouver des moyens de négocier ou échapper aux pressions communautaires » pas simple, leur communauté les poursuit jusqu’ ̶ ̶d̶a̶n̶s̶ ̶l̶e̶s̶ ̶c̶h̶i̶*̶t̶t̶e̶s̶ au bout du monde alors que l’état français (pour l’instant) vous laisse en paix à l’étranger . Franchement entre les deux il y a photo.

              2. MarieA

                « Le problème de l’Afrique est en effet le manque de valorisation du travail » Doux euphémisme… Plus simplement, on ne veut pas travailler.

                Quant aux razzias, pillages et au poids des ancêtres, c’est vrai que ça n’a jamais existé en Europe, Asie, etc…

                Pour les expatriés, oui, effectivement, on attend d’eux qu’ils entretiennent tous les autres qui ne travaillent pas. Pour nous occidentaux, ça parait injuste.

                « on y valorise plus la ruse, la malignité qui permet de tromper autrui à son propre bénéfice » LOL ça n’est qu’une petite partie de comment on fait pour soutirer de l’argent. Voilà comment ça se passe 99% du temps, on prend son téléphone et on demande à ce que la personne envoie de l’argent. Pour la nièce du voisin, pour le grand-père du cousin par alliance, etc… Bien entendu, cet argent vous ne le reverrait jamais. En échange, on retiendra les noms de tous vos proches et on demandera de leurs nouvelles la prochaine fois qu’on appellera pour demander de l’argent.
                C’est la raison pour laquelle vous pourrez toujours trouver de quoi téléphoner même dans les plus petits bleds de beaucoup de pays africains.

                « l’occident qui fourre ses vieux dans des Ephad-mouroirs et laisse crever ses miséreux dans les rues, » Ah oui, mais c’est sûr que quand on passe ses journées à faire la sieste sous un baobab, on peut arriver à s’organiser pour faire la petite promenade d’après déjeuner avec Mamie.
                Et on est bien obligé de laisser crever nos miséreux si on veut entretenir les miséreux d’Afrique qui viennent chez nous.

                1. sam player

                  Oui pour l’euphémisme hi hi
                  L’origine du problème en Afrique semblerait se trouver dans le non-respect de la propriété, il n’y a pas de cadastre par exemple.
                  Alors pourquoi se casser le c** si tout ce que tu as peut t’être pris du jour au lendemain.
                  Un des rares pays d’Afrique qui s’en tire correctement est le Botswana dans lequel un état de droit existe réellement.

                  1. MarieA

                    Merci Sam, intéressante contribution. Est-ce que ces deux phénomènes ne s’alimenteraient pas l’un l’autre?
                    Comme on ne croit pas en la propriété privée, on a pas envie de travailler, et comme on ne travaille pas, on a pas intérêt à ce que la propriété privée existe.

                    1. sam player

                      Wah ma côte !
                      Je pense que ce que dit Val au niveau des stocks à dû contribuer à l’avènement de la propriété privée sous nos latitudes : les individus se regroupent pour se défendre sur un territoire duquel ils tirent leur subsistance et des stocks pour l’hiver, y a forcément un chef (seigneur) qui branle rien mais dit qu’il assure la sécurité en entretenant quelques gaillards, y a des vassaux à qui il faut donner quelques terrains pour s’assurer leur concours, faut aussi donner quelques récompenses ici et là pour les plus valeureux et méritants etc… et s’il n’y a pas de droit de propriété, la parole du seigneur n’à aucune valeur, la terre n’a aucune valeur et personne ne va la cultiver ni la défendre.
                      Bon, je ne suis pas un spécialiste mais ça doit pas être loin de la vérité… j’l’ai vu sur Google :mrgreen:

                    2. Aristarkke

                      La propriété privée est revendiquée dès Genèse 1:1 par le Créateur…
                      Jérémie 27:5 le soutient…
                      Quant à Job 38:4-6, c’est encore plus direct.

                  2. Val

                    @sam oui il y a aussi ce pb là . En fait l’Afrique c’est le collectivisme à tous les étages et la corruption qui va avec.

                    1. Aristarkke

                      J’avais vu un article aussi (il y a bien dix ans) qui expliquait que l’Afrique ne manquait pas tant que cela de sources d’eau potable mais que personne ne voulait payer pour en avoir autrement que totalement gratuitement parce que ce n’était pas « culturel » (et que feraient les porteuses d’eau si elles n’avaient pas cette corvée? Elles jacasseraient encore davantage, probablement).
                      Dès lors, il était très difficile de construire des systèmes d’eau courante puisque ce serait exclusivement pour la gloire…
                      Toutefois, il me semble que l’article évoquait surtout l’Afrique profonde, hors des villes occidentalisées…

                    2. albundy17

                      « l’article évoquait surtout l’Afrique profonde, hors des villes occidentalisées… »

                      L’aut’ jour, je regardais Antoine, enfin son émission « j’irai dormir chez vous » sur la chaîne de merde je crois (nan, pas google, l’autre qui passe à la télé), ça se passait ds une ville africaine (y avait même de l’asphalte) ben l’antoine a eu bien chaud, failli se faire péter la gueule et dépouiller par du QI très émotionnel du coin, 50 mètres à pied, 3 ou 4 altercations, il est ensuite parti ds le profond, moins risqué

                  3. Aristarkke

                    C’est le constat fait par l’économiste péruvien Hernando De Soto que l’on peut lire dans plusieurs articles parus en 2014 chez Contrepoints, le site de perdition…

                2. Dr Slump

                  « Quant aux razzias, pillages et au poids des ancêtres, c’est vrai que ça n’a jamais existé en Europe, Asie, etc… »
                  Evidemment, mais historiquement l’occident est passé de nomadisme à sédentarisation. Et maintenant c’est l’état qui est le pillard, et la jeunesse qui devient plus nomade.

                  « Et on est bien obligé de laisser crever nos miséreux si on veut entretenir les miséreux d’Afrique qui viennent chez nous. »
                  En gros, oui!

                    1. Pheldge

                      Non, la vraie raison, c’est la faute aux salauds de blancs racistes, qui z-ont pillé toutes les ressources ! donc faut qu’ils remboursent, d’une façon ou d’une autre …

                    2. Dr Slump

                      Oui, mais la culture et la mentalité héritée du nomadisme leur reste. Hypothèse de ma part, l’absence de cadastre peut aussi venir de là, et l’affirmation du droit de propriété peut s’être développée en conjonction avec la sédentarisation.

                  1. albundy17

                    « Et on est bien obligé de laisser crever nos miséreux si on veut entretenir les miséreux d’Afrique qui viennent chez nous. »

                    Ouaip, déjà en 54 l’abbé Pierre avait fait le même constat

                3. Val

                  @Marie A « Quant aux razzias, pillages et au poids des ancêtres, c’est vrai que ça n’a jamais existé en Europe » c’est de l’ironie ? parce que sinon c’est une énorme erreur. L’occident a été comme le reste du monde balayé constamment par des razzias : Huns , Vandales etc etc et bcp plus tard les bandes routiers de pendant la guerre de cent ans et j’en passe … L’occident s’en est défendu en érigeant des châteaux forts. Le climat est important : dans nos contrées,pas de stock = la mort, d’où le stockage est les places fortes. L’Afrique est plus clémente : pas d’hiver donc pas besoin de stock. Ils peuvent se permettre le collectivisme et survivre, pas nous.

            2. Val

              @MarieA 10:46
              Vous oubliez une chose fondamentale : la liberté de l’individu.
              Etre obligé de s’occuper de ses parents : par poids culturel (Afrique) ou par collectivisme (Etat français) ôte toute liberté à l’individu. Dans les deux cas on force la main de l’individu .
              Et l’individu productif pas totalement idiot (puisque c’est sur eux -nous- que ça pèse) renâcle . Les africains n’ont pas envie de travailler car tout leur travail sera immédiatement collectivisé par le groupe (anciens , village etc .) . Une fois devenu vieux il fera de même sur les plus jeunes étant passé « insider » C’est un système collectiviste et comme dans tout système collectiviste les bosseurs se tirent (ie; les immigrés qui arrivent par cargos) et les autres ne font rien et font des mômes : leur retraite .
               » Honte etc Et bien c’est déjà le cas actuellement » : beaucoup de retraités aident de mille manières les enfants et ceux des autres . Ils renvoient l’ascenseur comme ils le veulent/peuvent. et tout comme vous ils n’ont pas la recette pour changer notre état en voie de collectivisation accélérée .

            3. Aristarkke

              « c’est que personne n’a envie de travailler et que personne ne travaille. »
              Le droit de propriété étant très mal défendu et le poids de la tradition n’aidant pas, peu ont envie de se décarcasser pour la théorie de parasites accrochés à leurs basques (la notion de famille est beaucoup plus étendue la-bas que ce qu’on entend sous nos latitudes par le même terme…

              1. albundy17

                « la notion de famille est beaucoup plus étendue la-bas  »

                Oui, j’ai entendu dire par de mauvaise langue que les chèvres, une fois consommées, (pas mangées, hein) obtenaient le statut.

                1. MCA

                  La vache!

                  J’ai déclenché une sacrée palanquée de commentaires avec mes quelques lignes 1 km plus haut!

                  Il faut dire aussi que le débat sur les rapports jeunes /vieux est porteur…. :o))))

                  Sous nos cieux, le contrat intergénérationnel est imposé légalement que ça nous plaise ou non, on peut le regretter mais c’est ainsi pour le moment.

                  Et comme chacun sait, il s’agit d’un marché de dupe qui ne pourra tenir bien longtemps.

                  Aussi, du temps de sa vie active il appartient à chacun de se constituer de sa propre initiative un complément de revenus ou une épargne sous différentes formes, pour que le moment venu, si la répartition actuelle s’effondre, il ne se trouve pas totalement dépourvu et donc à la charge intégrale de ses enfants.

                  Cela dit, je sais qu’on est jeune de plus en plus vieux de nos jours mais le système actuel de répartition ne repose pas uniquement que sur les « jeunes » qui seraient condamnés à payer pour tout le monde.
                  Il s’agit d’une pyramide où ceux qui gagnent le plus cotisent le plus et ça m’étonnerait fort que les « jeunes » se retrouvent dans cette catégorie.

                  Et c’est reparti pour un tour ! …. :o))))

  30. Citoyen

     » … voilà que le locataire élyséen découvre qu’on dépense « un pognon de dingue ». »
    Euh, H16,… au vu les dernières affaires croustillantes de la vaisselle, de la piscine, des petits voyages, et j’en passe … Je propose une version un peu différente de la phrase, qui pourrait prendre cette tournure :
     » … voilà que l’allocataire élyséen découvre que le con-tribuable dépense « un pognon de dingue », pour l’entretenir … »
    Une formulation qui colle bien a l’actualité …

    1. sam player

      Pour la piscine… bof 30,000€ et en plus ça évite la surveillance de la plage H24 et ca libérerait des flics… Y a des fois… même souvent… où les journaux se focalisent sur le petit bouton et zappent le gros furoncle…

      1. Citoyen

        Oui, la piscine, ça a l’air anecdotique comme ça … Mais elle vient s’ajouter à tout le reste, et c’est le tout qui finit par déborder … En autre, de proche en proche, à cette occasion, on en arrive à se demander ce que Bregançon fout dans les attributs de la présidence ?… c’est là que la piscine prend de l’intérêt …

        1. albundy17

          C’est de la bricole, comme la vaisselle ou le « scandale » quand il a prit l’avion pour faire 110 kms, évitant d’emmerder tout le monde en bloquant toutes les routes et gendarmes du coin.

          la vaisselle neuve ( qui par la même occasion aura fourni du boulot a cette boite en quasi faillite) c’est à peine 6 mois de traitement d’un député, on n’abordera pas les lois de merde que ce con de député aura promulgué ds ce même laps de temps.

          Maintenant, c’est sûr que j’ai du mal a comprendre que ces gens prennent des vacances.

          1. Citoyen

            Euh, la vaisselle est estimée à 500 000, ça fait cher le député pour 6 mois de présence … S’il y en a beaucoup des comme ça, faut s’en débarrasser d’urgence.
            ( qui par la même occasion aura fourni du boulot a cette boite en quasi faillite) … c’est drôle, ça évoque Valls, qui passait commande à Alstom pour des trains qui n’avaient pas d’utilité … Mais « ça ne coûte rien, c’est l’état qui paie » … Là, c’est les con-tribuables qui deviennent des clients, à l’insu de leur plein gré !
            Il aurait été plus judicieux que « la présidence » leur dégote des clients à l’export.

              1. Citoyen

                Oui, là il est question de coût global du député, en termes de prix de revient du poste, alors que nous évoquions 6 mois de traitement, ce qui fait une nuance…
                Mais il est bon de ressortir ces chiffres, pour remettre les idées en place.

                1. albundy17

                  Ma langue de vipère a fourché, ce n’est pas directement ce qui tombe ds leurs grandes poches, mais enfin, en embauchant maman, fils et filles de son voisin de siège qui lui rends la pareil, etc, on se doute bien que le budget de l’AN, ils ne refont pas les dorures tout les jours, hein…

                  Bien sûr, comme l’évoque Calvin, ce n’est qu’une infime partie de ce qu’ils nous coûtent avec leurs lois débiles

            1. Calvin

              D’accord avec toi, Citoyen !
              On devrait virer les députés qui nous coûtent plus de 450.000 euros en six mois.
              Il nous en restera moins de deux.

              Dans le lien d’Al, au dessus, on ne compte évidemment les gabegies liées aux normes inutiles, règles et lois chronophages et coûteuses qu’ils ont voté, sinon on se rendrait compte qu’ils nous coûtent plus de 3M voire 5M de roros par an, chacun…

        2. sam player

          Oui une piscine de 0.03ME ça cause au clampin moyen, mais une subvention de 110ME à l’opéra de Paris un peu moins, alors qu’ils n’utiliseront jamais ni l’une ni l’autre.

          C’est juste 3666 fois plus…

          1. sam player

            110ME ça doit être aussi la subvention directe de l’Agence France Presse, sans compter les divers et nombreux abonnements des administrations (ambassades, ministères etc…) et ceux de complaisance…
            ET HOP encore 3666 piscines…

          2. Citoyen

            Certes, sauf que le clampin moyen n’est pas nécessairement informé de la subvention de 110ME à l’opéra de Paris, qu’ils se gardent bien de chanter sur les toits.
            Subvention que le clampin moyen ne manquerait pas de dénoncer, s’il en avait connaissance …
            Mais comme dit plus haut, ce sont le choses visibles qui attirent l’attention, en s’ajoutant à toutes celles qui ne le sont pas. Partant du principe que ce sont les plus grosses arnaques qui sont les mieux planquées. Et il y a profusion.

            1. sam player

              Oui’ c’est donc bien la presse qui met cette piscine en avant… et toi tu relaies l’information…alors que tu sais pour ces autres subventions. Tu joues leur jeu en fait.

              1. Citoyen

                Ah, j’avoue que tout ce qui sort, qui contribue à flinguer médiatiquement ce nuisible, est bon à prendre (d’où que ça vienne, faut pas être difficile).
                C’est le résultat qui compte.

  31. M51

    Coquille. La dentisterie de base est très bien remboursée mais très mal payée : les soins les moins chers d’Europe ( hors NHS).

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.