La Tour Eiffel Infernale

C’est avec une stupéfaction créée par le manque criant d’originalité qu’on apprend que des terroristes ont eu, il y a un an, le projet de faire sauter des explosifs à la Tour Eiffel, probablement le monument le plus symbolique et certainement le plus lucratif de Paris.

Et si ce projet précis n’aura pas vu le jour suite à la prévisible médiocrité des terroristes qui auront été obligés d’improviser les attentats de Barcelone en août 2017, il n’en reste pas moins que la menace terroriste a été prise au sérieux par les autorités de la Ville de Paris qui se sont donc empressées de mettre en place un important dispositif autour du monument.

Ou presque : lancés à l’automne 2017 par une Mairie de Paris soucieuse de donner des gages de sécurité aux millions de visiteurs qui passent par ce monument tous les ans, les travaux de sécurisation de la Tour Eiffel ont pris quelques retards.

En juin pourtant, on lisait – dans une presse bizarrement réjouie de voir l’attraction touristique toute entourée de barrières et de plots relativement inesthétiques – que tout serait prêt pour l’été.

Le but restait bien sûr d’éviter de gêner les touristes qui passent en flots compacts, surtout en cette saison, et qui ont le bon goût, par leurs achats de billets et autres consommation sur place, de financer tout cela. Au vu de la facture (plus de 35 millions d’euros tout de même), on comprend l’enjeu.

Las ; c’était sans compter sur le facteur « Secteur du bâtiment » qui, comme en informatique et en politique, entraîne automatiquement retards et dérapages de planning. Si l’on y ajoute le facteur « Domaine public » et « Payé par l’argent des autres », il était inévitable que le chantier s’éternise, que les délais et les factures s’allongent.

Nous voilà en Juillet, et tout indique que les travaux dureront plus longtemps que prévu. Rassurez-vous cependant puisqu’avec un peu de communication optimiste, les travaux seront finis pour le 14 juillet.

Ah bah non.

Fin juillet, on continue à bricoler furieusement autour du parvis de la Tour. Ce n’est pas grave puisque le feu d’artifice était magnifique d’autant plus qu’il n’a pas eu lieu au niveau du parvis de la Tour, maintenant encombré de plots, de barrières et d’engins de terrassement. Néanmoins, les flots de touristes se massent, perdus et par centaines, devant l’un ou l’autre pied sans bien comprendre où commence la queue d’attente ou s’ils sont au milieu du chantier, le manque d’indications claires ajoutant à la confusion générale d’une organisation typiquement française où le client n’est pas roi, se démerde et tant pis pour lui.

Et alors que le chantier s’achemine doucement (bien doucement) vers sa clôture, un nouveau problème fait jour : la nouvelle organisation des files d’attentes aux pieds de la Tour aboutit à des queues monstrueuses et des temps d’attente extrêmement longs ce qui, ajouté à la désorganisation complète du site, déplaît de plus en plus aux touristes. Pourtant, l’idée de base était séduisante qui consistait à séparer les visiteurs munis de billets horodatés des autres, venant spontanément. Hélas, le remplissage des ascenseurs est directement dépendant des flux réels et certaines plages horaires sont beaucoup plus demandées que d’autres. Bilan : à certaines heures, l’ascenseur réservé pour la file des tickets réservés partait à vide, pendant que l’autre, pour les tickets spontanés, ne désemplissait pas.

Et alors que les températures estivales grimpent, rendant ces files épuisantes (voire dangereuses pour les moins résistants au soleil caniculaire), les problèmes de queues vont trouver rapidement un dénouement heureux grâce à l’intervention évidemment salvatrice de la CGT. Faisant goûter aux touristes une autre spécialité française – à savoir, une bonne grève (on dit peut-être grévatine dans le Sud ?) – le syndicat fait fermer la Tour pendant une journée. Et toc.

L’accord trouvé dans la foulée permettra un rapide retour à la normale après une journée d’interruption complète. Et par retour à la normale, on comprendra « abandon de la nouvelle organisation »…

On pourrait s’arrêter là, mais ce serait oublier que, pendant ce temps, en cuisine aussi les choses tournent au vinaigre.

Oui, vous avez bien lu : en cuisine aussi.

Il semble en effet que le changement de prestataire des cuisines des deux principaux restaurants du premier et second étage de la Tour Eiffel, jusqu’alors sous la direction du chef Ducasse, ne se passe pas aussi bien que prévu.

Magie du capitalisme de connivence à la française, d’appels d’offres plus ou moins bien bâtis et de petits arrangements entre SETE, Mairie de Paris et prestataires de restauration, le renouvellement de la concession a laissé le chef Alain Ducasse sur le carreau pour un remplacement par Frédéric Anton (3 étoiles au Pré Catelan) et Thierry Marx (2 étoiles au Mandarin Oriental), provoquant l’ire du premier et une belle bataille juridique en perspective.

Cette bataille aura-t-elle un impact sur les tables de la Tour ? Si l’on se base sur la façon dont furent gérés les changements de contrats à la Mairie de Paris, pour les Vélib ou les Autolib, on peut raisonnablement s’inquiéter.

La Tour Eiffel est le monument payant le plus visité d’Europe et à ce titre, on comprend que la Mairie de Paris tente de faire le nécessaire pour conserver l’édifice dans le meilleur état d’accueil et de sécurité possible, d’autant que son exploitation est largement bénéficiaire. Cependant, force est de constater qu’à l’instar des autres dossiers de la Ville de Paris, l’actuelle équipe municipale s’est une nouvelle fois pris les pieds dans le tapis, et les péripéties rencontrées par la Dame de Fer s’ajoutent à la hausse de l’insécurité parisienne, la pollution que les réaménagements douteux n’ont pas améliorée, les consternants cafouillages cyclistes ou les infestations de rongeurs (socialistes et autres).

En 2024, la Ville de Paris accueillera les Jeux Olympiques. On peut d’ores et déjà s’inquiéter si c’est la même équipe municipale. Et si les élections de 2020 l’ont remplacée, la nouvelle n’aura que deux ans pour redresser la barre…

Forcément, ça va bien se passer.

Commentaires205

  1. Le Gnôme

    La tour Eiffel était vouée à la démolition après l’exposition universelle de 1889. Encore une promesse non tenue qui coûte un bras au tribuable parisien. C’est devenu un symbole, et pour éviter les cohues de touristes, il suffit de l’interdire aux visiteurs. Simple et facile à faire, au nom, je ne sais pas, du principe de précaution, de l’écologie, que c’est un symbole colonial ou phallique qui doit être caché à la vue des petits nenfants. Il y a toujours un bon prétexte à trouver.

    1. albundy17

      « qui coûte un bras au tribuable parisien. »

      Mmmm, pas certain, je crois que c’est un truc rentable, enfin jusqu’alors

    2. Aristarkke

      Elle a failli être vendue par un escroc dans les années 20 (du 20me siècle- on arrive à celles du 21me). Occasion manquée?

    1. Aristarkke

      D’ ici à ce que les visiteurs croient que la tour parte en morceaux… Pas top pour la soutenabilité de la fréquentation…

      1. albundy17

        Il y a un truc marrant avec ces parois moche en verre blindé, si un mec « déséquilibré » s’achète un billet, rentre avec une petite ceinture améliorée et une ou deux machettes, il est à l’abri des tirs et le bétail mettra du temps à pouvoir sortir par le goulot d’étranglement, va pouvoir faire du bon boulot, comme dirait fabius

        1. Aristarkke

          Exact. Même chose probablement avec une attaque à la grenade. Pour se prémunir d’ une attaque de camion fou ou de voiture insane, il y avait plus simple et moins coûteux. Vu le prix du chantier, l’ option cristal de Baccarat a été cochée…

          1. Superseb34

            Sans parler du fait que les vitres confineraient une explosion, qui en serait d’autant plus meurtrière pour les personnes coincées dans le bocal…

  2. Aristarkke

    Pour trouver quelque chose qui fonctionne, ne serait-ce que normalement à la mairie de Paris, en dehors de l’ autosatisfaction (le sentiment, pas les caisses) de Annihildalgo, faut tamiser la Seine…

  3. Aristarkke

    Finalement, mine de rien, y-a de la morue au menu du jour mais cuisinée par une autre manière de chef que le trio de toqués cités…

    1. Aristarkke

      Et pour satisfaire à la parité, qu’ a-t-elle pensé à offrir au genre un que les problèmes de vessie concernent encore davantage??? Rien ???
      Et toutes les assoces bien pensantes sont-elles en ouacances qu’ elles sont inaudibles??

        1. Pheldge

          … à une convocation devant le tribunal correctionnel, oui, tu y as droit ! et si tu râles tu passes par la case zon-zon, sans toucher 20 000, et t’en ressors avec une connaissance « approfondie » du mot que tu as osé proféré ! ;D

          1. albundy17

            « et t’en ressors avec une connaissance « approfondie » du mot que tu as osé proféré ! ;D »

            Vaze, tu nous languis, raconte !

        2. Nestorius

          Ah mais non. On n’a pas le droit. Oh que non…

          « Rugby : Bastareaud suspendu trois matches pour injure homophobe

          Le centre international de Toulon Mathieu Bastareaud a été suspendu trois semaines, et manquera donc le match du XV de France face à l’Irlande, pour avoir qualifié un joueur de Trévise de « pédé », a annoncé mercredi l’organisateur de la Coupe d’Europe… »

          http://www.europe1.fr/sport/rugby-bastareaud-suspendu-trois-matches-pour-injure-homophobe-3548558

  4. Aristarkke

    En Grance, dans un service public étatique ou apparenté municipal, le client n’ existe pas puisqu’il ne paie pas, même par ses impôts. C’est un usagé qui doit s’ estimer heureux d’avoir pu entrer, de surcroît…

  5. Bonsaï

    Dur métier pour H16 ! Assigné à résidence en plein mois d’août à Paris, il se voit obligé d’envoyer des cartes postales estivales de la Tour Eiffel…

  6. Higgins

    Les technocrates (énarques): si on leur confie le Sahara, dans dix ans, il faudra commander du sable (Coluche). Pour la Tour Eiffel, l’action conjuguée de la mairie de Paris et de la CGT aboutit à des conclusions similaires. Faire grève pour protester contre des files d’attentes trop longues, il fallait y penser. Quant à la restauration, je reste pantois devant tant d’amateurisme (le mot de Napoléon sur Talleyrand me vient à l’esprit pour dépeindre en peu de mot la municipalité parisienne mais je cherche vainement la soie). Pour info, je crois qu’il y a deux restaurants dans la Tour. Le premier est prestigieux et très cher (il a servi de décor pour une scène dans un James Bond), le second est (était?) une honnête brasserie qui permet de diner face au Trocadéro (j’y ai organisé un repas il y a une quinzaine d’années).

    1. Jacques Huse de Royaumont

      Le restaurant étoilé de la Tour, le Jules Verne, propose une carte relativement classique (= mangeable) pour sa catégorie. Par contre, la vue se paie, très, très cher.

        1. Jacques Huse de Royaumont

          Cette mission, si vous l’acceptez, consiste à acheter son billet, monter au second étage, prendre une photo sans personne dessus et redescendre, le tout en moins d’1 heure.

  7. cyprus ill

    Ah mes chers amis libéraux : que de plaisir de vous lire, et de retrouver chaque jour les facéties parisiennes, et plus généralement françaises, vues par notre hôte toujours avec cette justesse inimitable, et commentées chaque jour par ses disciples avec humour.

    Cela faisait bien longtemps que je n’avais laissé un mot, et c’était en grande partie dû à l’organisation de ma sortie définitive du piège français, dont j’avais souvent exprimé le souhait ici-même. J’avais même conversé en privé avec certains, qui avaient déjà sauté le pas, et qui m’avaient éclairé de leur expérience : merci RPS notamment.

    Et bien voilà, c’est chose faite ! Me voici installé depuis 2 mois loin, à l’île Maurice (tant qu’à faire bye bye l’Europe), et très certainement pour longtemps. Et quel pied : enfin un endroit où l’accueil de ceux qui veulent investir et jouir de leurs revenus est sollicité, encouragé, et non puni ! Flat tax sur tous les revenus, quels qu’ils soient : 15% ! Pas de niche, pas d’exception, pas de recherche permanente de l’optimisation : simple et universel. Le rêve. Et je dois avouer que le plaisir de voir la Grance s’enfoncer vu de cette distance est décuplé…

    Salutations.

              1. Pheldge

                oui, ofète, tu m’as jamais « aidé » ! tu veux me faire un don ? ,)
                j’en aurais bien besoin, bicauze que les cryptos s’effondrent, et sont pratiquement à leur cours d’il y a un an …
                En plus, c’est toujours le BTC qui mène la danse, le Monero a perdu 50 % de sa valeur/BTC depuis décembre dernier. Je te rappelle néanmoins mon adresse : gêne-toi pas 😉
                4BrL51JCc9NGQ71kWhnYoDRffsDZy7m1HUU7MRU4nUMXAHNFBEJhkTZV9HdaL4gfuNBxLPc3BeMkLGaPbF5vWtANQpSUPh59ADNJJpDVpx

                    1. Pheldge

                      en général y’a rien à comprendre dans tes commentaires, et là je ne vois pas le rapport avec l’objet de la conversation du jeu de mot « trop-aidé » / « trop PD ».
                      Et puis t’es trop toi, si que je mérite ! rien que le temps passé à te répondre … mais puisque il semble que quand tu vas ramasser des oursins, t’en colles un dans ton larfeuille … 😉

                    2. albundy17

                      Je suis chargé de famille, t’as que des dépenses perso, c’est à toi de me faire parvenir de la tunes !

                      Pas besoin d’oursins dont la pèche est interdite, il est vide.

      1. cyprus ill

        Réellement beaucoup plus que dans n’importe quelle ville de France. Ici mélanges de communautés, mais sans grande animosité. Évidemment tout n’est pas rose (il y a des musulmans et donc des tensions avec les autres), mais là police est très sévère avec la délinquance.
        Non honnêtement aucun sentiment d’insécurité

    1. Bravo à vous. Si l’envie vous prend de nous faire des reportages sur place, n’hésitez pas à me le faire savoir 🙂

      Maurice est une fort belle île, profitez en bien.

      1. cyprus ill

        Je n’hésiterai pas !
        Pour commencer, min fils adorant le basket, je lui ai trouvé un stage local en attendant sa rentrée fin août. Je vous passe tous les poncifs sur la gentillesse légendaire des mauriciens : tout est vrai 🙂
        Non ma surprise est ailleurs : quand je demande au prof à la fin de la 2e leçon combien ça coûte (le stage a lieu dans une tres belle salle), il me dit : « rien du tout. Tout est pris en charge par le gouvernement ». Quoi ? En payant 15% de taxes ? Mais…. en France en lâchant plus de 50%, on est un salaud de riche et on a droit à rien !!!
        C’est quoi le truc là ???

    2. Yves

      Salaud, sale riche qui refuse le consentement à l’impôt de la Grance. Notre pays géré en bon père de famille, sans gaspillage d’argent public, suivra l’ex. de l’île Maurice, avec une flat taxe dès 2050. Reste à fixer le taux, les politiques feront des propositions entre 70% (les ultra-libéraux débridés LR) et 95% pour les potes de Mélenchon.

          1. Aristarkke

            C’est feu Georges Marchais qui, en 81 durant la campagne électorale des présidentielles, avait lancé qu’il prendrait tout au dessus de 40.000 F/mois. Mélenchon a repris ce thème en bon copieur des idées foireuses.

            1. Pheldge

              Al, « loin d’être présidentiable » non, juste qu’il s’est fait rouler dans la farine par Mitterrand avec le programme commun et l’union de la gauche, et que pour assurer la victoire de 81 il fallait un candidat unique. En récompense il y a eu des ministères pour les cocos…

              1. albundy17

                Ok, donc il avait toutes ses chances, mais a passé la main en échange d’un ou deux ministères, un peu comme flamby qui aurait battu macron, comme il le dit

                1. Pheldge

                  Je n’ai jamais dit qu’il était en position de l’emporter, tu déformes tout ! Le PCF a eu un candidat à chaque présidentielle, jusqu’en 1969, après ils ont fait le programme commun. Et « présidentiable » n’est pas synonyme de « pouvoir se présenter » …

                    1. Pheldge

                      Non, Marchais aurait pu se présenter, il avait autant de chances de l’emporter que Mélenchon en 2017 soit zéro ! ( je dis bien de l’emporter )

                    2. sam player

                      « …il avait autant de chances de l’emporter que Mélenchon en 2017 soit zéro ! »

                      Mélenchon était entre 20 et 25/1 chez les books.

              2. sam player

                « …non, juste qu’il s’est fait rouler dans la farine par Mitterrand… »

                Non, cétait du win-win…
                Ministres communistes aux transports, santé et à la fonction publique (de mémoire)… pour 16% des voix… et une quarantaine de députés…

      1. albundy17

        Rhoooo, vont envoyer une équipe là bas ?????

        Sont au courant, hein ^^

        Cyprus, oui, un récit de votre nouvelle vie, une fois l’enthousiasme retombé sera des plus informatif et dépaysant.

        Un bémol sur le sport gratuit pour tous, c’est pas un signe encourageant

    3. Pheldge

      Je vous souhaite le meilleur, mais restez prudent quand même. Les z-autorités mauriciennes coopèrent facilement avec le fisc français. Exemple, depuis des années par exemple, les Réunionnais qui font des achats de bijoux et qui payent par carte, se font accueillir dès leur atterrissage chez eux par les douaniers … et doivent payer les taxes idoines !

      1. sam player

        Cette mise en garde (avec la CB) circule depuis des années pour tous les pays du monde. Je pense que c’est un hoax… relayé par des personnes comme toi.

          1. Pheldge

            Même si les deux iles se sont formées de la même façon, Maurice est bien plus ancienne, et elle n’a que très peu de relief, et un grand lagon, donc plage avant tout.
            La Réunion, c’est surtout la montagne, il y a deux petits lagons.
            Je m’arrête là pour la comparaison.

            1. Gerldam

              L’autre différence, c’est que la Réunion, c’est un gros caillou sans intéret où pas grand chose ne pousse, alors que Maurice est plate avec de superbes champs de canne à sucre. Devinez quelle île les anglais ont choisi et celle qu’ils ont laissée à ces crétins de français?

          2. cyprus ill

            @bonsaï : la réponse à votre question est très simple : à la Réunion vous êtes en France, à l’île Maurice vous n’y êtes plus

      2. cyprus ill

        « Les z-autorités mauriciennes coopèrent facilement avec le fisc français »

        Je vous le confirme. C’est pour ça que je n’ai aucune inquiétude : tout est transparent, et la France et Maurice ont signé une convention fiscale claire et nette : si vous êtes chez l’un, vous n’êtes plus chez l’autre .

        1. Aristarkke

          Je serais bien moins enthousiaste sur les conventions fiscales signées par la Grance. Sur le papier, c’est merveilleux et clinquant de sincérité. C’est beaucoup moins évident lors du passage aux travaux pratiques. § la taxe sur les dividendes qui en est à sa troisième renaissance après transformation d’apparence que la Grance finit par rembourser avant de la repomper illico presto…

          1. cyprus ill

            Oui c’est vrai que la France et ses règles fiscales, c’est l’insécurité juridique à l’état pur. On ne peut s’y fier. Et très clairement, pour avoir pas mal d’amis expatriés, une fois parti il est fortement déconseillé de revenir…

            1. albundy17

              et délocaliser sa banque….

              Garder le crédit agricole ou autre n’est pas prudent… D’un autre coté, je crois avoir lu que les banques mauricienne étaient loin d’être sûre question bilan, et là, y’aura pas de sauvetage

              1. Aristarkke

                Al, il n’y aura pas davantage de sauvetage si une banque européenne calanche. Tu as une limite théorique d’indemnisation de 100.000 € par compte et par banque mais le fonds d’indemnisation qui est censé servir à sa mise en oeuvre, est très insuffisamment doté par rapport au besoin moyen (qui est loin de cette limite de 100.000 €.
                Lis donc, pour te défriser, les chroniques de Chevallier (avec deux L) qui tient un blog financier sur la solidité bancaire, stress tests, toussa
                et qui en a déjà parlé de cette « garantie » (il n’est pas le seul, d’ailleurs et ce n’est jamais en termes rassurants)

  8. hub

    travaux de sécurisation du site, je rigole rien que pour l’intitulé, quand on voit les bandes kosovars et africaines par paquets de cent aux abords…

      1. Le Gnôme

        La mairie de Paris n’a pas encore songé à rétablir l’octroi qui n’a été aboli qu’en 1943, c’est très étonnant de la part de gens qui sont extrêmement créatifs en matière de taxes..

  9. Jacques Huse de Royaumont

    Alerte attentat : un vélib fou se précipite contre la clôture en verre de la tour Eiffel.

    Bilan : 1 blessé léger.

    1. Loki dort

      Suite à ce drame, Collomb annonce la préparation d’une loi pour réglementer la circulation des vélos selon leur catégorie.

  10. panchovilla

    ah, le tourisme, le pétrole de la France, la panacée universelle, la solution à tous nos problèmes ! et d’un seul coup, apu..cassé..kaputt..;
    et si on repartait de zéro ? si on revenait à cette France de Pompidou qui assurait sa fortune par son industrie et son agriculture ? (Celle qui fêtait joyeusement la naissance son 50 millionième habitant … +17 millions d’habitants depuis en moins de 40 ans, majoritairement afro-maghrébins, et on s’étonne d’avoir des problèmes de logement, d’emploi, d’école, d’insécurité, etc…);

    je reprends : à l’époque, la France avait des comptes équilibrés, voire excédentaires, et en plus, le tourisme apportait un petit supplément de confort. Nos dirigeants giscardo – chiraquiens ont décidé que ça ne pouvait plus durer. Il fallait absolument que la france devienne un pays du tiers monde comme les autres, ce qui signifie d’abord de ne vivre que du tourisme.
    deuxième étape : tuer l’agriculture, la pêche et l’industrie;
    troisième étape : remplacer la population.

    donc, qu’on arrête…
    tous ces emplois du tourisme dont personne ne veut ne sont qu’un prétexte à faire entrer encore plus d’immigrés.
    qu’on laisse crever « l’industrie touristique », faite de plumes dans le cul et de crêpes à 10 € pièce.

    1. Voici qui est tout à fait opérationnel. Et puis, en temps de crise, ce sera facile de pousser l’industrie touristique du haut de la falaise pour la remplacer par…

      Par quoi, au fait ? Le macramé ? La poterie industrielle par imprimante 3D ? Le miel montebourgeois ?

      1. panchovilla

        prenons l’exemple d’un endroit que je connais à peu près bien, le port de Camaret sur mer, dans le Finistère.
        la glorieuse époque de la pêche à la sardine avait fait pousser 5 chantiers navals et 6 usines de conserves. Ceci ajouté aux dizaines de bateaux et centaines d’inscrits maritimes, c’est cette richesse qui a généré la présence d’une proportion non négligeable de bistrots, et autres commerces, et c’est la vie trépidante de ce port de pêche qui a fait venir les curieux, les artistes, et les touristes. Et pas l’inverse !
        Après la disparition de la sardine, les camarétois se sont lancés, sans intervention de l’Etat, sur la pêche aux crustacés et à la langouste. Le summum est atteint fin des années 60, Camaret premier port langoustier d’Europe (devant Douarnenez). c’est ce moment que nos avisés dirigeant énarques choisissent pour fermer la ligne de chemin de fer….alors qu’une liaison froide vers Rungis était l’évidence…
        C’est cette période où la France laisse le Maroc et la Mauritanie empêcher les bateaux français d’y travailler, tout en soutenant à bout de bras ces pays avec les impôts des Français.
        Enfin, d’autres grandes et bonnes décisions étatiques ont suivi, telles que le financement européen de la flotte de pêche espagnole, largement payé par la France, Et surtout : l’affectation des fonds de développement économique européens attribués aux régions périphérique au profit exclusif des investissements touristiques !
        C’est unique ! seule la france a fait ça !
        Aujourd’hui camaret c’est 6 inscrits maritimes, des fonctionnaires à la mairie, des retraités, et des saisonniers qui viennent tarvailler 3 mois dans l’année, quand il fait beau.
        Un désastre dû à la volonté délirante de développer le tourisme au détriment de tout le reste.

        1. « la volonté délirante de développer le tourisme au détriment de tout le reste »
          Le problème est le « au détriment », essentiellement.

        2. albundy17

          Et maintenant il y a de belle langouste, z’ont ont péché une énorme récemment qui finira sa vie dans je ne sais plus quel aquarium océanographique, vu que robuchon avait d’autres chats à fouetter.

        3. Aristarkke

          « la volonté délirante de développer le tourisme au détriment de tout le reste. »
          Carnac a échappé à ce massacre.
          Ouf!
          Pas un seul panneau de signalisation pour indiquer comment aller voir les alignements (célèbres dans le monde entier sans flagornerie à cause de la surface couverte par les mégalithes) en partant du centre-ville ou en arrivant d’ailleurs.
          Normal, les autochtones sachant où ils se trouvent, n’en ont pas besoin.
          Quant à l’Office du Tourisme, il offre gratos à qui en fait la demande, le plan pour s’y rendre.
          Quelque chose comme l’honneur qui reste sauf ???

          1. Higgins

            Tu veux bien parler du champ où Ordralfabetix, le poissonnier qui fait venir ses poissons du marchés central de Lutèce (où des vignettes anti-crottins ont été instaurées par le gouverneur romain, 68 sesterces la prune quand même, pour limiter la pollution initiée par les chevaux et les bœufs), a mis les menhirs offerts par Obelix?

      2. Vodkaman

        Cher Hôte, la réponse est pourtant facile…

        Lorsque nous serons tombés au niveau du Zimbabwe et que même la Corée du Nord nous aura grillé en terme de PIB, il nous sera super facile de devenir la nouvelle fabrique du monde. Nous aurons déjà la main d’œuvre bon marché actuellement importée par bateaux entiers. Le guignol alors en place pourra se targuer d’avoir une croissance de 5% /an.

        L’échéance initiale devait être 2100 mais les jeunes loups en marche ont dû se dire que l’attente allait être trop longue. Ils œuvrent pour ramener ce moment béni vers 2030.

    2. Aristarkke

      C’est faire beaucoup d’honneur à Chirac que de lui attribuer une volonté de faire quoi que ce soit d’utile durant son séjour à l’Elysée, à part jouir de la situation et du genre un…
      Si d’aventure, cela l’a pris un moment, par malentendu ou erreur, probablement, cette fièvre a été complètement guérie dès le dernier trimestre 95, à peine six mois après son intronisation…

    3. Loki dort

      Secteur du tourisme tellement faite de plumes dans le cul que les hôteliers en viennent à réclamer à l’état de faciliter la régularisation des immigrés illégaux qui voudraient bien travailler pour eux. Un secteur qui a recruté 13.000 personnes depuis le début de l’année, et qui souffre d’une pénurie de main d’oeuvre, un secteur qui accueille plus de 80 millions de touristes chaque année, du camping au palace 5 étoiles, les resto, les châteaux et monuments, les centres de loisirs, et toutes les activités qui tournent autour, dont les crêpes, les galettes sarrasin (et les chocolatines).

      Votre commentaire est tout à fait représentatif de ce mépris bien français pour l’hôtellerie et le restauration considérées comme des activités de bas-étage, sans doute parce qu’elles requièrent sens de l’accueil et du service, dont il est connu à l’étranger que ce ne sont pas les qualités dont les français puissent le plus s’enorgueillir, et bien d’autres compétences dont on se fait une vanité dans les autres secteurs plus « nobles ».

      Je comprends votre agacement concernant la destruction de l’industrie et de l’agriculture, mais Pompidou en particulier n’y est pour rien, et Rothschild non plus.

    4. Aristarkke

      Chirac avoir voulu faire quelque chose ???
      Même sur un malentendu ???
      A part descendre des bières mexicaines, manger des pommes, jouir de sa situation et du genre un, je ne vois pas l’ombre du début d’un commencement de cette idée!
      Ah oui, la promotion des normes pour les handicapés comme ambition septennale, c’est un peu court cependant pour laisser une trace dans l’histoire…

      1. Citoyen

        Si, sur un malentendu, Chirac a planté les radars sur le bord des routes pour initier le racket !
        C’est sa trace dans l’histoire …

  11. hub

    « Mesdames et messieurs, veuillez attacher vos ceintures, nous allons atterrir à Paris. Paris et sa tour Eiffel en grève. Paris et son métro en panne. Paris et ses combats de boxe entre rappeurs. Paris et la gare Montparnasse en bordel total. Paris et ses troupeaux de rats. Nous espérons que vous aimerez votre voyage et espérons vous revoir sur Air France ! »

  12. theo31

    « les problèmes de queues »

    Vu que c’est de son niveau, je suis étonné que Marlène n’ait pas été sollicitée pour traiter ce problème. 😀

    Faut pas plaindre les parigots, ils ont voté pour (Ç)A-nne Hidalgo, La merde servie par la mairie est à la hauteur des bulletins de vote.

    1. Le Gnôme

      Amender le touriste qui fait la queue au nom d’une loi anti-attroupement devrait bientôt être votée. Reste à en fixer le montant, 68€ me paraît être un bon montant, la tour, le Louvre et quelques monuments particulièrement visités devrait mettre du beurre dans les épinards. 68€ comme l’absence de vignette Crit’Air.

      J’ai lu que des provinciaux s’étaient fait pruner pour l’absence de ce sésame lors du dernier pic de pollution du début de semaine. Si les provinciaux, ces bouseux, viennent polluer le Marais, ce n’est plus tenable.

      1. Aristarkke

        Les Franciliens ont été prévenus en début d’année qu’à partir du 1er Février, se faire gauler sans vignette vaudrait la prune de 68 € même si la voiture était par ailleurs en niveau autorisé. Ce n’est pas seulement à Paris mais dans toute la première couronne (à l’intérieur de l’aire intérieure délimitée par l’A86 circulaire, cette autoroute constituant la frontière. Grosso modo, une bande de 10 à 15 kms à partir du périph’).
        Bien évidemment, les provinciaux, hors quelques grandes métropoles régionales « débarquent » du fait de l’absence en doulce Grance, de cette obligation assimilable finalement à un passeport intérieur si cher aux régimes communistes.

  13. Arthourr

    Il serait d’ailleurs intéressant d’avoir l’évolution de l’attractivité de la capitale au cours des années.
    Pour mon seul exemple, nombre de gens de mon entourage n’espère aujourd’hui qu’une seule chose : ne jamais avoir besoin de mettre les pieds à Paris. Je n’ai pas l’impression que la proportion était aussi grande il y a…mettons…20 ou 30 ans.

      1. MarieA

        Je te le déconseille vivement. Paris, c’est zéro qualité de vie. Surtout pour quelqu’un comme toi, ça va te rendre fou d’y aller. En plus, tu n’es pas dans l’âge de te faire chier dans la vie. Pourquoi aller dans ce trou à rat invivable?

        1. sam player

          « … ça va te rendre fou d’y aller. »

          Euh… il paraît que j’y suis déjà (fou) !

          « En plus, tu n’es pas dans l’âge de te faire chier dans la vie. »

          Euh… y a un âge ?

          « Pourquoi aller dans ce trou à rat invivable? »

          Les affaires, Marie, les affaires !
          Je me suis trouvé un petit pied à terre coté Etoile… j’aime bien, c’est tranquille

    1. MarieA

      Paris est une ville dégueulasse, sale et désagréable. C’est une ville incroyablement laide, il suffit de comparer avec le reste du monde.
      Tout y a été pensé pour être le plus pénible possible pour l’être humain.
      De façon générale, c’est propre à la France ce phénomène de ville laide et invivable.
      N’importe quelle petite ville d’Espagne ou d’Italie est mille fois plus belle et agréable que la poubelle qui sert de capitale à la France.
      Les villes et villages français ont été sacrifiés, incroyablement enlaidis. L’idéologie dégénérée de la France se reflète dans ses paysages.

      Et oui, je confirme que ceux qui détestent le plus Paris sont les franciliens. A raison d’ailleurs.

        1. MarieA

          Non, c’est objectif et c’est ce que beaucoup de personnes pensent.
          Parle aux touristes qui viennent à Paris. Ou mieux, va dans des villages et des petites villes des deux pays précédemment cités

  14. Mildred

    Et voilà-t-y pas que l’État s’est mis en devoir de règlementer voire de supprimer nombre de fêtes votives camarguaises ? Il y a eu mille jours de fêtes en 2017 !
    Et le président de l’association « Union des jeunes de Provence et du Languedoc pour la défense de nos traditions » d’avertir : « Un élu qui diminue les jours de fête est un élu qui saute ! »

    1. sam player

      M’est avis que toutes ces fêtes et manifestations nécessitent la présence des forces de police pour assurer la sécurité… et les assassins potentiels en voiture ont alors la vie belle sur les routes sauvages.

        1. sam player

          Lol… je ne croyais pas si bien dire : pour tester le principe, ils viennent d’en choisir un au hasard… du pur hasard… Robert Ménard le maire de Béziers… warf !

          1. Mildred

            Et en même temps, je lis que les fêtes votives camarguaises pourraient devenir « sacrées » comme les festnoz bretons, puisque doit arriver sur le bureau de Françoise Nyssen – ministre de la Culture sur siège éjectable – le projet d’obtenir un classement de l’Unesco, porté par le député LREM de l’Hérault ! Réponse dans trois ans, paraît-il !

        2. Calvin

          « envoyer la facture de la sécurité aux organisateurs »
          Ah oui ! Belle source de revenus pour l’Etat.
          Il lui suffit d’encourager la délinquance, de libérer des prisonniers, de relâcher la justice (voire limiter son budget) pour que les organisateurs de fêtes soient obligés de faire appel à la seule force armée légale du pays, contre monnaie trébuchante.
          Raccord avec la règle numéro 1 de l’Etat : « Créer des problèmes et se faire payer son intervention, si possible sans le résoudre. »

        3. bibi

          En ne prélevant que 54% de la richesse nationale et en dépensant 57%, il est évident que l’état n’a pas les moyens d’assurer ses missions régaliennes lors de rassemblements festifs se produisant sur la voie publique, et qu’il est urgent pour lui de se désengager de ses missions régaliennes pour assurer des missions bien plus utiles, et cela d’autant que ce n’est pas comme ci durant ses manifestations festive il recouvre TVA et IS.

          Si l’état envoie la facture à la mairie de Béziers et à toutes les communes de France organisant des fêtes patronales, je vais attendre avec impatience qu’il en face de même avec les organisations syndicales qui elles sont justes un cout pour la collectivité, mais si cela doit arriver gageons qu’il y aura à la clé une augmentation des subsides.

          1. sam player

            Je me doutais Vivi que tu allais aller dans ce sens, on en a déjà discuté.
            Ton principe est : on paie déjà assez et c’est pas juste de devoir payer en plus.
            H16 d’ailleurs avait aussi tenu le même raisonnement, qu’il me le dise si je me trompe.

            C’est marrant car on retombe sur le problème soulevé par Pheldge avec son resto à volonté… je peux développer si nécessaire.

            1. bibi

              Le problème est que nous sommes sur l’exercice des missions régaliennes qui ne peuvent être exercées que part l’état central car les polices municipales n’ont pas les mêmes pouvoirs que la police nationale.

              Dès lors je veux bien que vous m’expliquiez en quoi il est légitime pour l’état central de facturer l’exercice de ses missions régaliennes qu’il est le seul à pouvoir remplir à une administration locale et donc in fine de refacturer le contribuable local qui paye fort cher un état qui n’assure même pas convenablement ses fonctions régaliennes.

                1. Pheldge

                  @ sam 14 h 52 : avec l’accent auvergnat « vous n’avez pas le monopole du coeur de la môvèze foi, M. Sam player ! » 😉

              1. sam player

                Bibi, pour ce qui est de la sécurité de ce type de manifestation, il n’y a pas besoin d’avoir un flingue à la ceinture.
                Les festivals d’été ont un service de sécurité… même les manifestations (syndicales ou pas) ont leur service de sécurité.

                Par sécurité il faut entendre ici encadrement pour éviter les débordements…

                Tu ne réponds pas au // fait avec les restos : si chacun y va de sa petite manifestation culturelle, locale, traditionnelle, ancestrale… c’est la que l’état pourra justifier la nécessité d’avoir encore plus de moyens et besoin de plus de sous…

                Pour équilibrer un budget, il faut déjà se pencher sur les dépenses… perso c’est comme cela que je fais…

                1. bibi

                  « Bibi, pour ce qui est de la sécurité de ce type de manifestation, il n’y a pas besoin d’avoir un flingue à la ceinture. »
                  Ca c’est bien vrai, ce n’est pas comme-ci il y avait déjà eu des attentats terroristes sur la voie publique lors de manifestation festive, oh wait a minute …

                  Les festivals d’étés quand il se déroulent dans des lieux privés ont un service de sécurité privé, mais les fêtes patronales elles se déroulent sur la voie publique.

                  « Pour équilibrer un budget il faut déjà se pencher sur les dépenses … »
                  Est-ce qu’en refacturant au contribuable un service qu’il a déjà payé, on se penche sur la dépense ou augmente-t’on le volet recette, j’avoue que j’ai un doute.

                  Dépense publique : 1250G€
                  Déficit : 65G€
                  Sécurité : 20G€
                  Assurément refacturer les mission régaliennes au contribuable est une piste qu’il ne faut absolument pas négliger.

                  1. sam player

                    « …mais les fêtes patronales elles se déroulent sur la voie publique. »

                    Oh wait !
                    Tu ne crois pas que le problème est justement là…

                    1. bibi

                      Si le problème est là alors il ne se pose pas que les jours de manifestations festives mais tous les sacrés bon dieu de jours.

                      Tous les jours des individus empruntent la voie publique et entendent y être en sécurité vu qu’ils payent des impôts pour cela.
                      Pendant les fêtes patronales, il y a juste dans la ville ,une plus grande concentration d’individu payant des impôts sur la voie publique (250`000 pour le cas de Béziers).
                      Dès lors est-il normal de facturer à la ville la sécurité des individus payant des impôts car ils y sont présent en masse et de ne pas le faire les autres jours de l’année?

                  2. albundy17

                    « Ca c’est bien vrai, ce n’est pas comme-ci il y avait déjà eu des attentats terroristes sur la voie publique lors de manifestation festive, oh wait a minute  »

                    Ben, en l’occurrence, c’est parce que le régalien n’a pas été assuré en amont, une fois qu’un ou des terroristes entre en action, c’est trop tard, comme constaté, à moins que que tu souhaites un flic derrière chaque personne en permanence ?

                    Ca résoudrait le chômage, tu me diras…

                    d’après tes chiffres, ds les 20 G, ben y’en a la moitié pour dresser des pv, et la moitié pour accompagner les footbolleux et boulistes festivaliers ou de rave, le reste pour compter les morts de camions fous.

                    Tu veux plus d’accompagnateurs sportifs, en gros ?

                    1. bibi

                      C’est bien parce que l’état ne peut garantir une sécurité absolue en amont, que celui-ci se doit d’être présent pour assurer la sécurité de manifestations se déroulant sur la voie publique, car c’est son job et que nous payons les hommes de l’état pour ça!

                      Je n’ai jamais dit que les 20G€ de dépense de sécurité étaient correctement employés, je dis juste que ces 20G€ sont là pour assurer la sécurité des français sur l’ensemble du territoire et que l’état central n’a pas à refacturer au contribuable local l’exercice de missions qu’il fait déjà fort mal.

                      Voir l’état refacturer une prestation pour laquelle nous payons déjà, c’est quand même du bon gros foutage de gueule.

                    2. albundy17

                      la ville n’a qu’a correctement gérer, le gros foutage de gueule, c’est d’organiser des tas de conneries et de faire payer leurs factures au reste du pays qui n’en a rien à branler du festiv de Camargue ou de bezier.

                      « C’est bien parce que l’état ne peut garantir une sécurité absolue en amont, »

                      Ouais, faut attendre d’être envahi militairement pour commencer à construire les chars, donc. Ha ben non, plus besoin de les construire.

                    3. Aristarkke

                      Al, ne fais pas ta mauvaise foi. Les forces de police sont construites en amont puisqu’elles existent bien chaque jour qui passe…
                      Rappelons à Sam que l’Etat s’est arrogé le monopole de la violence légale et qu’il se fait payer pour cela, de base dans les impôts et qu’il met toujours cette mission en avant pour les justifier, ces impôts.

                    4. Aristarkke

                      Al, il n’y a quand même pas qu’à Béziers qu’il y a des fêtes se déroulant sur la voie publique…
                      Dans un Etat, il faut un minimum de peréquation…

                    5. albundy17

                      J’organise une rave dans un pré natura 2000, préempté.

                      y’a billet d’entrée, et je vais te les massacrer du porteflouze également pour la bibine et les frites, les buvettes sont à moi, ou au pire je les rackette à 57 %.

                      Comme y’aura david guetta le pognon, je vais ramasser un max de thunes, et le plus beau, c’est les autres connards qui s’occupent de la sécurité en terme de logistique,et pognon ^^ TOUT ! loool ! Ca me coûte juste un ou deux vigiles avec un baton ^^

                      (dossier en cours pour une subvention, j’invite du trans handicapé inter racial pour un concours de déhanché, ça va être le pactole !)

                      Voilà, tout est normal, Ari

                    6. bibi

                      Pour les fêtes de Béziers l’état affecte l’équivalent de 4200 jours de travail ce qui nous fait au grand maximum 840k€ cfait :200/j pour de traitement, l’hébergement, la nourriture, le déplacement.
                      Il y a 700000 personnes qui se rendent au fête de Béziers ce qui nous fait moins de 1.2€ par personne.
                      Sur une bière de 25cL à 5° vendu 3€ l’état se fait en droit d’accises (7.42€/hL/°) et TVA à 20% 0.6€.

                      Bilan : je trouve que c’est aller un peu vite en besogne en affirmant que la sécurité des fêtes de Béziers est subventionné par le contribuable national juste au prétexte que la sécurité est assurée par des hommes de la fonction publique d’état.

                    7. Pheldge

                      Al, t’es vraiment de très mauvaise foi comme qu’il dit , le Papet ! ta rave à la noix, c’est une manifestation unique, là on te parle de fêtes traditionnelles, qui existent depuis des années, voire des décennies, dont le déroulement, l’organisation, et la sécurité, sont établis depuis longtemps ! ça veut dire que la question du budget sécurité est résolue.
                      Et , tout d’un coup, on remet tout en question, et comme par hasard, c’est sur Bézier, et seulement Bézier, que ça tombe !

                    8. albundy17

                      « ça veut dire que la question du budget sécurité est résolue. »

                      Ben oui, payé par l’argent des contribuables de france

                    9. sam player

                      Bibi, quand tu ne vas pas à un endroit où tu avais prévu d’aller, tu mets l’argent de coté ?

                    10. sam player

                      @ Pheldge

                      « …dont le déroulement, l’organisation, et la sécurité, sont établis depuis longtemps ! ça veut dire que la question du budget sécurité est résolue. »

                      T’étais dans un espace temps parallèle ces derniers temps ?
                      N’as-tu pas remarqué depuis les attentats des changements dans les moyens humains et matériels mis à disposition dans toutes ces manifestations ?

                      Nonobstant : n’as-tu pas remarqué que le nombre de ces manifestations a augmenté considérablement, corollaire du vivrensemble ?

                    11. sam player

                      @ Harry

                      « Rappelons à Sam que l’Etat s’est arrogé le monopole de la violence légale et qu’il se fait payer pour cela, de base dans les impôts et qu’il met toujours cette mission en avant pour les justifier, ces impôts. »

                      Dans ces manifestations, la sécurité mise en oeuvre n’a rien à voir avec une mission régalienne et pourrait très bien être assuré par des vigiles privés… et tant qu’à faire dans un espace privé.
                      Le plus gros problème étant que ces manifestations occupent l’espace public qui n’est là que pour permettre d’assurer les déplacements d’un point à un autre.
                      Cet espace public est tellement dévoyé qu’ils en arrivent à barrer les routes pour permettre ces manifestations !
                      Lors des carnavals, ça empêche même les populations du centre ville d’accéder à leur logement…

                    12. Pheldge

                      Sam, prochaine étape, tu vas nous expliquer comment faire payer aux syndicats, une assurance pour réparer les dégâts qui se produisent désormais systématiquement à chaque manif … 😀

                    13. sam player

                      « Sam, prochaine étape, tu vas nous expliquer comment faire payer aux syndicats, une assurance pour réparer les dégâts qui se produisent désormais systématiquement à chaque manif … « 

                      Au lieu de prêter des idées idiotes aux autres, développe les tiennes.
                      Ceux qui causent des dégâts, ce ne sont pas les syndicats, ce sont des gens et pas besoin de nouvelles lois pour cela…

                    14. Pheldge

                      Donc, quand c’est une manifestation culturelle fête patronale, la sécurité privée, c’est normal, la police n’a pas à intervenir, et quand c’est la CGT qui régale, non seulement c’est normal que ce soit la police qui gère le bouzin, mais en plus, les riverains doivent supporter les débordements, parce que c’est le fait d’individus. Tu t’entraines pour le concours de « logique féminine » ? 😉

                    15. Aristarkke

                      « Bibi, quand tu ne vas pas à un endroit où tu avais prévu d’aller, tu mets l’argent de coté ? »
                      Il est au moins acquis que cet argent n’a donc pas été dépensé et qu’il en conserve l’usage pour le même objet à un autre moment ou pour un autre objet au même moment.
                      Et ta remarque dès lors, quelle utilité ???

                    16. Aristarkke

                      « Ben oui, payé par l’argent des contribuables de france »

                      Exact Al, et ce n’est qu’un juste retour des choses par ailleurs que les Franciliens « rendent du pognon » aux provinciaux puisque ces derniers, par exemple voient une partie de leurs impôts utilisés à subventionner la SNCF et la RATP qui assurent les transports collectifs à prix cassés/coûts réels. Or les transports quotidiens des Franciliens par ces deux organismes représentent pour la SNCF une part très importante de son CA, donc de ses dépenses de fonctionnement.

                    17. Aristarkke

                      Dans ces manifestations, la sécurité mise en oeuvre n’a rien à voir avec une mission régalienne et pourrait très bien être assuré par des vigiles privés… et tant qu’à faire dans un espace privé.

                      Je te sens bien aller expliquer cela à la CGT, CFDT, FO et SUD qq chose…

                    18. sam player

                      « …et quand c’est la CGT qui régale, non seulement c’est normal que ce soit la police qui gère le bouzin… »

                      Où as tu lu ça dans ce que je dis ? Où est-ce que je dis que les syndicats sont autorisés eux à manifester sur la voie publique ?
                      J’ai dit que la voie publique c’est pour circuler, c-a-d rejoindre un point à un autre et non pas pour bloquer la circulation : tu sais lire ?

                    19. sam player

                      @ Harry
                      « Et ta remarque dès lors, quelle utilité ??? »

                      Rhooo faut tout expliquer : les taxes seront payés quand cette somme sera dépensée et dans le cas général ça ne justifiera pas de mesures de sécurité. Sinon ça voudrait dire que les grandes surfaces, les concessionnaires auto etc… devraient avoir des centaines de flics aux abords vu les taxes payées… ce n’est pas le cas…

                      Conclusion : on ne peut pas justifier un appel public à la sécurité par un retour de taxes lors de manifestations.

                    20. Aristarkke

                      Al, je parle de peréquation parce que dans un pays, toutes choses ne sont pas strictement égales dans tous les coins du pays. Or les droits sont officiellement les mêmes de partout…

                    21. sam player

                      Pheldge, voir ma réponse de 14h59 à Harry pour les taxes.

                      Etre obligé d’affecter des flics pour faire la circulation quand des routes sont bloquées… le problème c’est les routes bloquées, la raison en est la manifestation (le TdF, l’équipe de france sur les champs élysées etc…) et bientôt les JO.

                      Je n’ai pas à payer pour ça, surtout vu les sommes et les bénéfices générés pour les organisateurs privés.

                    22. Pheldge

                      sam, s’il faut évaluer le surcoût dû à la manifestation, il faut également évaluer les recettes exceptionnelles … c’est trop simpliste de dire « les organisateurs se font du pognon, à eux de payer , point barre ! » parce que de cette façon, tu vas décourager un paquet de petites fêtes locales qui amènent de l’animation, et du CA et des taxes …
                      C’est toi le comptable déclaré, pourtant, non ?

                    23. sam player

                      @ Pheldge 12 août 2018, 17 h 59 min

                      « sam, s’il faut évaluer le surcoût dû à la manifestation, il faut également évaluer les recettes exceptionnelles … »

                      Il n’y a pas de recettes exceptionnelles de taxes : ce qui n’est pas dépensé en bières à la buvette sera dépensé en bières à un bar du centre-ville ou en pinard à la cave coop ou en nems dans un resto.

                      « …parce que de cette façon, tu vas décourager un paquet de petites fêtes locales qui amènent de l’animation, et du CA et des taxes …

                      C’est la même idée àlakon qui va t’amener à subventionner des fêtes avec le multiplicateur keynésien…

                      « C’est toi le comptable déclaré, pourtant, non ?
                      Ouais faudrait peut-être reprendre tes études…

                2. Aristarkke

                  Sam, tu provoques ou tu es réellement de la pire mauvaise foi ???
                  L’Etat bouffe plus de la moitié du PIB grançais et dedans, ce ne sont pas les forces de police ni le régalien, selon l’expression consacrée, qui se taillent la part du lion…
                  Quelques petits tours de bonneteau dans les lignes budgétaires suffiraient à régler la question. Mais évidemment, il faut en avoir les c…lles d’aller tailler ailleurs dans les dépenses inutiles…

                  1. sam player

                    Ce n’est pas de la mauvaise foi : vous prenez le problème à l’envers.
                    Il est évident que les problèmes de sécurité sont de plus en plus prégnants et vous demandez plus d’état (sans le dire).
                    J’en demande simplement moins en faisant en sorte que ceux qui créent des événements qui demandent de la sécurité la paie : le Tour de France, les transports exceptionnels, les manifestations qu’elles soient syndicales ou patronales…
                    Avec moi les manifestants de la CGT circuleraient sur les trottoirs pour rejoindre leur espace privé.

                    1. Aristarkke

                      Désolé mais je ne suis pas contre un Etat limité à ses missions régaliennes puisqu’il est généralement considéré que c’est ce type de structure qui y répond le mieux aux attentes.

                      IL est loisible de rêver à un tas de solutions pratiques mais comme on finit toujours par aboutir à ce que les fonctions régaliennes doivent être assurées pour pouvoir vivre au sein de ce monde, il faut bien les mettre en oeuvre, si possible, pas n’importe comment pour que cela reste équitable et correctement juste.
                      Sinon, sauf à compter sur une bienveillance de *tous* les êtres humains, ce qui n’existe plus depuis peu après la Création initiale, nul ne pourrait avoir, ne serait-ce que la possibilité théorique de jouir de ses droits naturels.

                    2. Pheldge

                      @ sam 14 h 52 : avec l’accent auvergnat « vous n’avez pas le monopole du cœur de la môvèze foi, M. Sam player ! » 😉
                      accessoirement :
                      le service d’ordre est à la charge de l’organisateur du Tour de France ,Les dépenses de police et de gendarmerie sont assurés par l’Etat comme précisé par décret du ministre de l’Intérieur
                      humanite.fr/tour-de-france-reglement-de-lepreuve-et-securite-publique-610487

                    3. sam player

                      Pheldge c’est du pipeau : jusqu’en 2011 c’était 2.40€ de l’heure par agent. Lors de l’augmentation, les organisateurs ont trouvé un accord pour que ça n’augmente pas de plus de 15% par an.

                      Tous ceux qui règlent la circulation sortent du cadre de l’indemnisation puisque ce peut être qu’une mission de l’état.

                      Il y a inflation de courses, c’est comme pour les manifestations.

                      Un article au hasard, la polémique est retombée, demande toi pourquoi :

                      lemonde.fr/sport/article/2011/01/06/la-polemique-sur-le-cout-de-la-securite-des-courses-cyclistes-retombe_1461710_3242.html

                      PS : voilà que depuis que tu ne peux plus m’accuser de vouloir avoir raison, tu dis que je suis de mauvaise foi… Où ça ?
                      Parce que je ne suis pas d’accord avec toi ?
                      Au moins moi j’argumente… au-dessus de la ceinture…

                    4. Pheldge

                      sam, il y a 2 niveaux différents : la sécurité (le bon déroulé de la manif elle même) qui est assurée par son service d’ordre, et comme ça se déroule sur la voie publique (manif sportive, course cycliste ou autre, ou manif revendicative) il y a la police ou la gendarmerie chargée pour la gestion de l’ordre public.
                      Que chaque manifestation fait l’objet d’une autorisation préfectorale, et certainement de négociations.
                      Mais comme le rappelait bibi, les manifestations sportives et festives, génèrent des taxes et autres droits, qu’il conviendrait de mettre en rapport avec les dépenses exceptionnelles avant de brandir un très simpliste « l’utilisateur doit payer » justifiant les décisions qui sont à l’origine de cette discussion.
                      Sam, je dis juste que au moins en partie »l’utilisateur paye déjà ».

                    5. sam player

                      « Sam, je dis juste que au moins en partie »l’utilisateur paye déjà ». »

                      En partie, et pour le reste vous demandez plus d’état, indirectement certes, mais c’est ce que vous demandez…

                    6. Pheldge

                      P’tain, t’es relou ! on ne demande pas « plus d’état », on demande simplement que l’état assure ses fonctions régaliennes, qui justifient son existence ! au moins le « service minimum » !
                      Et sinon, comment vas-tu faire le tri entre les « bonnes manifs » dont l’état prend en charge, la sécurité, et les « mauvaises », dans lesquelles tu classes d’emblée, les fêtes traditionnelles et patronales ?

                    7. sam player

                      @ Pheldge 15 août 2018, 7 h 45 min
                        « P’tain, t’es relou ! on ne demande pas « plus d’état »… »

                      Visiblement soit il te faut une explication de texte, soit tu n’as pas tout lu. Souligne le mot « indirectement » et discutes en avec ton voisin.

                        « Et sinon, comment vas-tu faire le tri entre les « bonnes manifs » dont l’état prend en charge, la sécurité, et les « mauvaises », dans lesquelles tu classes d’emblée, les fêtes traditionnelles et patronales ? »

                      Sophisme : c’est toi qui fait ce tri, perso je ne le fais pas et je n’ai pas fait de distinctions entre les manifestations.

                      Tu noteras que c’est encore un homme de paille : tu crées de toutes pièces la situation (bonnes/mauvaises manifs) comme étant la position de ton contradicteur puis tu attaques le principe. Well done old chap !

  15. sam player

    « En Arabie saoudite, le blogueur Raif Badawi est fouetté tous les vendredis » (lefigaro.fr)

    Bon, ici le vendredi c’est morue, mais le samedi ça serait une bonne idée… pi BM est revenue…

  16. Citoyen

    Et puisque nous en sommes à évoquer les débilités de l’Hidaldingue, pour la protection de la tour contre les attentats … Un peu sur le même sujet, il « parait » que le copain du merluchon, le Maduro, aurait subi un attentat au drone … Je dis bien « il parait », vu que les infos venant du Venezuela sont discutables … Il est probable que le Maduro ait lu les mémoires du miteux, et de son « attentat » de l’observatoire, qui lui aura donné des idées …

      1. albundy17

        Un député de l’opposition aurait annoncé qu’il avait pris part à l’élaboration, mais bon, vu l’altitude d’explosion, a moins que chargé de billes comme les mines AP à deux charges (je ne me rappelle plus comment cet étudié engin se nomme)…

              1. Le Gnôme

                Ce n’est pas tout jeune, c’est une invention allemande de la seconde guerre, la Springmine ou S-mine. C’est sympa, une première charge envoie une boîte pleine de billes en l’air, la seconde fait exploser ladite boîte pour saupoudrer la zone de shrapnels. Les Américains l’avaient surnommée Bouncing Betty. Les Allemands ont toujours été doués pour les trucs tordus.

                1. albundy17

                  « Les Allemands ont toujours été doués pour les trucs tordus. »

                  Ils n’en ont ni le monopole, ni le podium.

                  D’ailleurs une mine AP qui tue c’est con, mieux vaut une qui arrache juste une jambe, ça mobilise 3 mecs.

  17. albundy17

    Bonne nouvelle pour la planète, une nouvelle taxes sur les bouteilles plastique dès 2019, « qui montera en puissance par la suite »

    1. albundy17

      Je ne sais plus qui en avait causé, les urinoirs ds paris, je viens de voir ça, c’est trop génial, on peut sortir sa tour eiffel devant tout le monde, sans poursuites ^^

  18. Pheldge

    Comment peux-tu te réjouir de cette honteuse discrimination, envers nos sœurs, les femmes, et nos, enfin, euh, bon, , euh, enfin , tu comprends, les transmachin, les cistruc et toutes les nuances du genre ?
    Al, je te pensais plus ouvert, plus tolérant …

  19. Aristarkke

    « Bilan : à certaines heures, l’ascenseur réservé pour la file des tickets réservés partait à vide, pendant que l’autre, pour les tickets spontanés, ne désemplissait pas. »
    Cela me remet en mémoire la glorieuse organisation du service des cartes grises à la préfecture d’Evry (et probablement dans d’autres départements) du temps où j’y allais en direct avant ensuite de le faire par correspondance et où il y avait un guichet « spécial professionnels de l’automobile » pour trois guichets « particuliers ». Le préposé du jour pouvait rester à s’y ennuyer des heures durant sans voir aucun client venir le déranger tout en regardant le public avec des yeux de merlans frits pendant que cela s’entassait aux autres sans désemparer une minute…

    1. albundy17

      « pouvait rester à s’y ennuyer des heures »

      Il ne s’y ennuyait pas ! Trop occupé à rire sous cape en remerciant papa !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.