Un autre ministre de l’Écologie était possible !

Grand soulagement dans les couloirs de l’Élysée, de Matignon, dans les rédactions parisiennes et au sein des principaux partis politiques français : ouf, le poste de Ministre de l’Écologie ne restera pas vacant !

Et malgré la difficulté du maroquin, fort visible aux traits tirés, à la mine déconfite et aux yeux humides du petit Nicolas, il y avait bousculade pour le poste.

Mais jugez plutôt : avec le récent déferlement de moraline écologiste, délivrée par cargos entiers suite à l’intervention médiatico-festive de plusieurs centaines de célébrités gravement éco-conscientisées, la liste des prétendants venait brutalement de s’étendre bien au-delà du simple domaine politique où pullulaient déjà pourtant de frétillants candidats.

Ainsi, voilà nos célèbs’ déchaînées jugeant – je cite – qu’« Il est temps d’être sérieux ». Parce qu’avant, voyez-vous, malgré l’ouragan ininterrompu de taxes, de vexations, de culpabilisation, de films, de documentaires, d’articles en mode « on va tous mourir », on n’en était qu’à l’échauffement décontracté, n’est-ce pas. Il est maintenant temps de se concentrer sur les vrais enjeux planétaires. Et pour cela, quoi de mieux qu’une vertuoparade aussi bruyante que possible dans une presse gourmande de relayer cette friandise estampillée Camp du Bien ?

Car pas de doute : l’effondrement est en cours ! La planète reverdit ! La reforestation progresse ! Le nombre d’ours polaire augmente ! Les catastrophes climatiques diminuent, et leur nombre de victimes aussi ! Comme le WWF le montre, le capitalisme favorise la biodiversité !

Et alors qu’apparemment, même la Terre empile des dettes (on ne sait où, on ne sait envers qui), on comprend la montée au créneau, la levée de boucliers et l’authentique bronca de ces artistes à la fibre écologique évidente devant cet empilement de dettes, de catastrophes et de réchauffement qui n’en finit pas de ne pas arriver.

Las.

Finalement, nous n’aurons pas eu la joie d’hériter d’un débris cinématographique mou ou d’une pénible criailleuse de salon comme Ministre de l’Écologie qui auraient probablement eu l’envie de nous imposer cette écologie punitive décroissantiste. Plus traditionnellement, le choix du président s’est porté sur François de Rugy, l’actuel président de l’Assemblée Nationale : un élu professionnel de la profession, habitué au rond de serviette républicain aux frais du Contribuable et hontectomisé très jeune, de surcroît tendrement allié à Macron à la faveur des transhumances politiques de l’année 2017. Vraiment, l’actuel président ne prend aucun risque avec ce loustic, vibrant exemplaire de ce que l' »écologie » permet de produire comme animal politique au bout de quelques décennies de bonne et loyale démagogie éco-moralinée.

À présent et selon toute vraisemblance, le ministère de la Transition Écologique va pouvoir reprendre sa reptation transition vers une économie moins capitaliste, moins libre, plus taxée, plus chère, plus polluante et moins performante sous les vivats de plus en plus modérés d’une population qui voit surtout les factures s’empiler.

Il est finalement dommage que l’option d’un non-remplacement du petit Nicolas n’aie pas été choisie, quand bien même les Français se détachent de plus en plus des questions écologiques.

Peut-être les questions économiques liées au chômage, au pouvoir d’achat, voire – soyons fous – aux questions d’insécurité, d’immigration ou de désindustrialisation occupent-elles plus les esprits du corps électoral et du corps contribuable que les questions écologiques, au demeurant de plus en plus vastes, floues et dont la traduction en termes de politiques concrètes se fait systématiquement par le versant fiscal ou punitif ?

Allez savoir.

Quoi qu’il en soit, on ne pourra s’empêcher de penser qu’un autre ministre de l’Écologie qui Transite aurait été possible !

Tant qu’à piocher dans les célébrités ou ces gens qui ont par le passé largement prouvé leur attachement à la nature, aux petits oiseaux et à toutes ces choses rigolotes qui nous font vivre (mais pas les virus, n’exagérons rien), Emmanuel Macron aurait pu faire preuve d’une vraie innovation politique en nommant Jammy (de « C’est pas sorcier ») ou Mac Lesggy (pour ne rester que dans le monde télévisuel, comme Hulot). En évoquant ces deux noms et en les comparant à l’amusement microdosé provoqué par le nouveau ministre, on mesure toute la distance qui reste à parcourir pour rendre un jour l’écologie si ce n’est amusante, au moins intéressante.

Et si l’on élimine le personnage de la pub Cétélem (même s’il n’y a pas plus vert que lui, une partie des Français ne pourrait sans doute pas supporter qu’un vendeur de crédit soit aussi officiellement installé sous les ors républicains, même si le crédit est pourtant la mamelle indispensable à laquelle tètent tous les gouvernements depuis 40 ans avec un appétit féroce), il y avait malgré tout Jawad qui, bien qu’escroc, meurtrier et repris de justice, n’aurait pas dépareillé avec l’actuel aréopage républicain et n’aurait probablement pas fait pire que les précédents ministres. Au moins peut-on être certain que lui, il sait faire pousser des plantes, ce qui est toujours plus que les autres.

Pas de doute, il y avait bien d’autres choix que ce Rugy fadasse pour tenir le poste. Par ailleurs, il faut se rappeler que l’écologie n’a jamais été qu’un paravent aux dérives collectivistes auxquelles les socialistes et les communistes nous ont régulièrement habitués, ainsi qu’un prétexte pour tous les autres afin de taxer, ponctionner et prélever pour sauver qui le climat, qui la nature, qui les générations futures, qui [insérez ici un concept flou aux limites mal définies]. Dans ce cadre, un saltimbanque aurait eu le mérite d’amuser la galerie qui paye pour la facture finale et les propositions ci-dessus, aussi loufoques soient-elles, n’auraient en pratique absolument rien changé de ce qui sera effectivement réalisé par Rugy ou n’importe qui d’autre.

Enfin, si l’on doit évidemment écarter Alexandre Benalla pour éviter une écologie qui cogne trop fort, reconnaissons tout de même qu’Emmanuel Macron aura eu le petit courage politique de nous éviter Daniel Cohn-Bendit, Ségolène Royal ou Noël Mamère, éternels chevaux de retour d’une écologie poussiéreuse, agressive et correctionnelle.

C’est maigre, mais c’est toujours ça de pris.

J'accepte les BCH !

qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires255

  1. sam player

    Jawad :mrgreen:

    Ils m’avaient proposé ministre de l’escrologis… j’suis pas un escroc dans le logis… c’est pas moi qu’a expulsé mes locataires à la grenade et à l’arme lourde… alors j’ai dit non…

  2. douar

    Entendu notre Finkielkraut ce matin sur France Culture: pour lui, pas de problème, c’est au politique de prendre des décisions difficiles pour sauver Gaîa.
    Un roulement continu d’inepties débité par notre Alain national (pas Badiou hein!), qui fût la parangon de la raison. mais ça, c’était avant qu’il voit la lumière céleste.
    Manifestement, le toffu et le quinoa ne lui réussissent pas, il doit déjà être carencé en vitamines B12.

    1. Val

      @douar Fink n’a pas dit ni écrit que des ânerie dans sa vie, mais là ……. on ne dira jamais les ravages de la vie parisienne sur les neurones de ses habitants, encore une victime à déplorer .

            1. albundy17

              Heuu, nan, chacun ses goûts, tout le monde n’est pas forcé d’aimer regarder sa femme se faire enculer et sucer d’autres bites que la sienne !

                  1. Pheldge

                    sauf que, le candaulisme, c’est pas vraiment leur truc : pas besoin, sur ce site c’est plutôt des amatrices en tous genres qui viennent se faire des frissons, avec une vidéo porno, genre ta voisine, ta comptable etc … Tout le monde est content, la nana repart avec des cernes tellement elle a pris, et le site encaisse !
                    Et la nana a appris des choses … l’air de rien, y’en a encore un paquet qui sont très coincées et restent au stade étoile de mer 😉

                    1. Theo31

                      Pendant qu’elles se font tirer, elles ne font pas de selfies débiles dont elles inondent leurs comptes sociaux.

                      Le porno, c’est le stade suprême de l’infantilisme.

  3. Plate Ipusse

    Et pourquoi pas Jamie Lannister? Un Lannister paye toujours ses dettes écologiques, avec Jamie preparez le monde de deux-mains, etc…

  4. Mildred

    De Rugy à l’écologie et, incessamment sous peu, Ferrand au perchoir, ça nous dit surtout, pour ceux qui n’auraient pas encore compris, que notre République se résume à un seul nom : Emmanuel Macron ! Tous les autres qui font peut-être partie du décor, ne font que de la figuration !

    1. Calvin

      Entendu ce matin à la radio avant d’aller à l’ecole :
      F. de Rugy était considéré comme un mauvais président de l’A. N., avec des relations tendues avec le PR lui-même, surtout au moment de l’affaire Benallia, donc il fallait l’extrader du perchoir pour y mettre Ferrand (« exemplaire » pendant l’affaire Alex B….).
      Avec une indiscrétion : la calamiteuse (et incompétente) Aurore Bergê remplacerait le Ferrand à la tête des LREM (sous réserve).

      Bref, on résume :
      – un type avec qui on ne s’entend pas devient ministre d’État,
      – un sectaire monte au perchoir,
      – une nullité prendrait (conditionnel) la tête du parti…

      1. Guillaume_rc

        On va surtout rire quand Ferrand va accéder au perchoir.
        Ses affaires immobilières vont le rattraper et il faudra nommer un nouveau président en catastrophe.
        Président qui sera aux ordres de Macron de toute façon.

        Gérard Larcher boit du petit lait ; le Sénat va devenir de plus en plus crédible face à la nullité abyssale de l’Assemblée.

        1. Aristarkke

          « Gérard Larcher boit du petit lait ; le Sénat va devenir de plus en plus crédible face à la nullité abyssale de l’Assemblée. »

          Ce sera la Butte du Lion par rapport à Waterloo, façon Totor Hugo

      2. Aristarkke

        – un type avec qui on ne s’entend pas devient ministre d’État,

        Pratique, en tous cas nettement plus que du perchoir de l’AN, pour te me l’éjecter dans quelques mois. Je pense que le sale gosse de Flop Joene est rancunier…

  5. René-Pierre Samary

    Cette liste « des 200 » est à garder précieusement. Elle permettra aux générations futures de constater qu’on peut être un bon acteur, un bon réalisateur, une bonne comédienne, etc, et être « en même temps » un parfait imbécile.

      1. Guillaume_rc

        En matière de pollution, ils s’y connaissent.
        Quand on prend l’avion / l’hélicoptère / la limousine plusieurs fois par semaine, on sait ce que polluer veut dire !

      2. René-Pierre Samary

        Aucun savoir, bien sûr. Mais le même type de conviction que celle de l’ancienne aristocratie, qui savait tout sans avoir jamais rien appris, du seul fait de leur sang. Ce que les anciens nobles tenaient de leurs ancêtres, les nouveaux patriciens le tiennent de la masse. La notoriété remplace le blason.

        1. hub

          pas tout à fait. Je ne les comparerais pas aux aristocrates du XVIIème ou XVIIIème, mais aux écrivains du XIXème qui ont tous ou à peu près cru qu’ils avaient une mission (depuis Hugo jusqu’à Lamartine ou Zola). Dans leur tête, ces messieurs pensaient remplacer un clergé désormais défaillant et, comme ils savaient lire et écrire, à la différence d’une partie de la population, ils se présentaient comme des lumières, des phares (dixit Baudelaire). L’artiste comme missionnaire, en somme.
          mais aujourd’hui l’artiste conscientisé est une catastrophe, et rien d’autre

            1. Jacques Huse de Royaumont

              Pour Lamartine, son passage à la tête de l’état fut pour lui une expérience douloureuse. Un bon poëte ne fait pas une bonne tête politique.
              De même, l’opposition de Hugo à Napoléon III tient plus du ressentiment personnel et de la frustration que de l’analyse politique.
              Il est d’ailleurs intéressant de constater que la rupture entre les « intellectuels » et le peuple peut être datée de 1848. Déjà un problème de mal-votants.

              1. Aristarkke

                « Pour Lamartine, son passage à la tête de l’état fut pour lui une expérience douloureuse. Un bon poëte ne fait pas une bonne tête politique. »
                Dans certains de ses écrits, Bastiat fulmine contre notre poète en raison de ses illusions sur les Ateliers Nationaux, brillante réussite comme tout un chacun le sait…

                1. Hussard Bleu

                  L’indécence de la démagogie…. le millionnaire Victor dans le « corbillard des pauvres »…

                  Dommage qu’il n’y ait pas eu de « MeToo » à cette époque reculée, pasque question indécence au sens propre (enfin, hein, façon de parler)… les petites bonnes et même les petites filles… même, n’est-ce pas, emballarès par les fliques, sur ses dernières années pour exhibitionnisme dans les rues… fallait l’influence de Lockroy, et son statut de grand homme emblématique du régime pour lui éviter la cabane ou le cabanon…

                  Mais bon, comme disait JF Kahn, « trousser une bonniche »… ou une gamine… véniel… pfff!…

                  1. Aristarkke

                    Même DSK a succombé à l’ intransigeance des autorités…
                    Mais c’était chez les puritains d’ outre-Atlantique déjà commotionnés à la suite d’une gâterie (le récipiendaire étant déjà et étonnamment du kamdubien)…
                    Un siècle avant, c’était mieux, finalement…

                    1. Aristarkke

                      JF Kennedy (quoique…) Kahn connaissait donc la pratique ancillaire de certains grands (aux yeux de leurs contemporains. Après, il y a du déchet…) hommes

                    1. sam player

                      emballarès : arrêter, mettre en prison

                      fr.wiktionary.org/wiki/Annexe:Liste_de_termes_argotiques_en_français

                    2. Aristarkke

                      Je me doutais bien un peu de l’origine de ce type de mot mais je ne connaissais pas du tout…
                      Embastillé aurait convenu davantage, surtout au vu de la qualité prétendue de ce triste sire…

                  2. Val

                    @HB oui ces paroles de JF Kahn sont proprement sidérantes. Elles résument assez bien notre problème . Et ce type continue de gloser en toute décontraction.

                  3. Flaghenheimer

                    Je me méfie de ce genre de ragots dont les sources sont le plus souvent bien fragiles.
                    Je me fie à ce que j’ai lu et dans le cas de Hugo c’est brillant. Que s’avance aujourd’hui celui qui serait capable de créer 93 ou l’homme qui rit.
                    Politiquement il a payé un prix nettement plus élevè pour son opinion que ceux qui –
                    comme moi- bavardent sous des posts de blog.
                    Mais je comprends, le républicain vous défrise donc vous cherchez à sâlir l’homme.
                    Peine perdue, il est trop haut que pour que l’atteigne les crachats.

                    1. Jacques Huse de Royaumont

                      Personne ne met en cause le talent littéraire de Hugo. Il a su mieux que personne rendre compte de la psyché de son époque, de ses emballement et de ses contradictions. Ses engagements ne sont pas exempts de mauvaise foi : dans Claude Gueux, par exemple puis dans les dernier jours d’un condamné à mort, il passe sous silence les raisons de l’incarcération de son héros. Le fait divers à l’origine de ses écrits est connu, le crime commis est assez sordide, et le rappeler aurait empêcher toute compassion…
                      Politiquement, il fut un royaliste chantant les louanges de Napoléon, un proche de la monarchie de juillet, un opposant au second empire puis un républicain pan-européen pacifiste, bref, il a navigué entre tous les courants de son temps.
                      On lui doit d’avoir proclamé : « le romantisme, c’est le libéralisme dans les arts ». Plus tard, il sera socialiste…
                      Quand à sa vie privée, son journal intime rend compte de ses « troussages de domestique » qui ne sont donc pas que des ragots.
                      Sa maison d’exil à Guernesey est intéressante à visiter, on se rend compte qu’il était un peu particulier (complètement perché, diraient les jeunes d’aujourd’hui). Fan de spiritisme, il y avait une place réservée à table pour l »ancêtre » où personne ne s’asseyait. Une chambre était aménagée en chambre mortuaire (pour lui, évidemment). Ambiance.
                      Entre deux portes, un endroit dérobé au regard était surnommé le coin « embrasse-moi vite », destiné aux domestiques. Une femme et une maîtresse officielle (Juliette Drouet) dans la maison d’à côté ne suffisaient apparemment pas.

                      Sa biographie écrite par Max Gallo, pourtant hagiographique, montre un personnage assez tyrannique avec son entourage.

                    2. Jacques Huse de Royaumont

                      Pas de mal.
                      Débattre, c’est aussi s’engueuler entre gens civilisés. Et puis, quand deux citoyens sont d’accord sur tout, l’un des deux est inutile. (Churchill)

                    3. Flaghenheimer

                      @RPS
                      En ce qui concerne le Journal il me semble que l’omission, volontaire et assumée, visait à favoriser l’empathie. Par ailleurs, l’objectif était de critiquer la peine de mort qu’elle que soit le crime. La victoire fût posthume.
                      Pour les ragots, je n’évoquais pas les relations d’Hugo avec sa domesticité.

          1. Nestorius

            Comme l’écrivait le maréchal de Saxe à un de ses amis, lorsqu’il apprit que l’Académie française serait honorée de le compter parmi les Quarante : « Ils veulent me fère de la cadémie, cella m’irèt comme une bag à un chas… »

    1. sam player

      Euh c’est pas toi qui parlais hier de Fellini, qui soit dit en passant était un réalisateur…
      T’as oublié les écrivains et écrivaines dans ta liste :mrgreen:

        1. sam player

          Bah, comme tu viens de le dire, que le fait d’être compétent dans un domaine, n’en fait pas une référence pour les autres domaines, dont ses déclarations… et pourtant c’est ce que tu as fait hier : tu valides souvent tes pensées ou ton jugement au travers des déclarations d’autres (citations).
          Tu trouveras toujours une citation en rapport avec ton jugement du moment, et des citations contraires aussi… et ces citations des 2 bords auront bien sûr été émises par des personnalités… Oui, des personnalités, car ça sert à rien de citer le boulanger du coin.

          #biaisdeSélection #autoconfirmation

          Je trouve juste étrange que, plutôt que de développer ta pensée et d’argumenter, tu t’en remettes à des citations de personnes qui ne l’ont pas plus développée que toi.
          J’ai dit étrange, je n’ai pas dit que t’étais anormal hein…

          1. René-Pierre Samary

            « tu valides souvent tes pensées ou ton jugement au travers des déclarations d’autres »
            Oui, et alors ? Je n’ai pas la prétention de tout inventer. Quand tu répares un moteur, tu repars du cycle Beau de Rochas ?
            Citer, c’est s’incliner, c’est être modeste. C’est le plaisir d’une élégance dans la forme, et d’une pertinence sur le fond. C’est s’inscrire dans une continuité. C’est exprimer une sympathie intellectuelle, avec Fellini par exemple.
            Modestie, élégance, sympathie… Des mots qui t’échappent peut-être.

            1. sam player

              Comparaison biaisée : tu compares des sciences dures et des sciences molles dans lesquelles il est facile de dire tout et son contraire.
              Comme si tu comparais les 120 chevaux du moteur et l’âne qui est au volant.

                1. sam player

                  Sophisme : où as-tu vu que je dis que les sciences molles n’existent pas ?
                  Je parlais de ta comparaison qui était de mauvais aloi.
                  Pour des littéraires, vous êtes sur de la comprenette.

                  J’aime bien quand même votre façon de refuser le débat… vous les littéraires… c’est tordant…

    2. Pheldge

      Attends, RPS, tu débarques ? t’as oublié nos chanteurs engagés des années 70 ? t’as oublié l’élection de 73 et les artistes partisans de l’un ou l’autre ? puis les années 80 Renaud qui fait campagne pour Mitterrand, Montand, et tous les autres grands donneurs de leçons ?

        1. Pheldge

          Barbelivien ? à part lui je vois pas, et c’est plus un compositeur qu’un chanteur … et j’évoquais les « chanteurs engagés », parce que l’art est révolutionnaire , mon bon monsieur.

            1. MCA

              Dalida, Sardou, Coluche, Montant, etc….ainsi que les « sportifs »…

              C’est assez curieux ce prêt à penser, cette nécessité de s’identifier à autrui de « célèbre »; comme si ceux qui braillent « queuuuu je t’aimeuuuu, queuuuuu je t’aimeuuuuu…. » avaient la solution aux problèmes politiques.

              Je suis un insignifiant mais comme Johnny a réussi et que je m’identifie à lui; alors j’existe, la vie par procuration en somme.

              1. Pheldge

                Dalida qui soutenait Mitterrand, puis a été mise à l’écart après l’élection de 81 parce qu’elle faisait tâche (trop variété ) par rapport aux autres artistes …

                1. albundy17

                  « C’est assez curieux ce prêt à penser, cette nécessité de s’identifier à autrui de « célèbre » »

                  Ho oui, à l’instar des atrophiés du bulbe réclamant de l' »otograFF », ou pleurant des larmes chaudes sur le décès de personnes jamais rencontrées.

                  Oups, à moins que tu ne causais de l’exilé lusitanien ??? 🙄

            2. plutarque

              Carla Bruni ? Je réclame l’indulgence, Monsieur le Procureur. Elle n’a jamais chanté : elle croyait parler dans un micro alors que c’était simplement la bite du principal accusé.

              1. Pheldge

                Puisqu’on parle de chanteuses « à voix », entre elle et Charlotte Gainsbourg, je préfère Carla qui au moins écrit ses chansons, que la fille du poivrot chante les paroles salaces délirées par son reup un soir de biture, sur des musiques « empruntées » au répertoire classique …
                L’auteur de la Javanaise et de Melody Nelson, a été bien médiocre sur la fin de sa vie !

                1. albundy17

                  lol

                  surtout son dernier « album », on sent bien l’écriture. Remarque, mis à part le premier à priori de son méfait, et celle du pingouin dictée par ton mentor..

                  1. Pheldge

                    Son premier album avait surpris tout le monde, et rencontré un certain succès. Et c’était bien avant Sarko.
                    De la part d’un ex top-model c’était inattendu, et ses ex-collègues qui ont voulu profiter de l’aubaine et faire pareil se sont pris des gamelles. Je ne te dis pas, non plus, que c’est la chanteuse du siècle 😉

                2. MCA

                  Il y a aussi une curieuse pratique consistant à laisser sous-entendre qu’il y aurait un côté héréditaire au soi-disant « talent » :

                  Fils de Johnny, fille de Gainsboug, fils de Bedos, fille de Mitterrand, etc…

                  1. albundy17

                    Il y a tout de même des chances pour qu’une part de vérité y soit accordée.

                    Bon, là effectivement, tu as savamment choisi ^^ Il est question de carnet d’adresse, et d’être suffisamment nanti pour n’avoir rien d’autre à faire que les cocktails

                  2. bibi

                    « Il y a aussi une curieuse pratique consistant à laisser sous-entendre qu’il y aurait un côté héréditaire au soi-disant « talent » : « 
                    Familles Bach, Couperin, Philidor, Mozart, Strauss, Wagner, …

                  1. bibi

                    Gainsbourg a totalement raison Ringer est une pute mais c’est loin d’être la seule dans le showbiz et il aurait dit exactement la même chose à sa fille si il était encore vivant.

                    1. albundy17

                      Désabusé objectif et factuel. Je ne peux dire s’il était doué dans sa partie, ses ventes laissent quelques indices, pis j’adore la neige

                    2. Theo31

                      Mariah, c’est quand tu n’as aucun talent qu’on te demande d’écarter les cuisses. Enfin, Madonna n’a pas du attendre qu’on le lui demande.

        2. taisson

          Sam, soyons un peu réalistes :

          Maintenant que c’est du passé, on peut bien le dire:
          Aucun président ou candidat n’a subi autant de déchaînement de haine médiatique depuis ces cinquante dernières années, a part Le Pen, mais pour Sarko, qui lui pouvait être élu ils se sont particulièrement appliqués !!

          La quasi totalité du monde médiatique et « artistique » était anti Sarko, avant même qu’il soit candidat…
          Je rappelle comme exemple, canal +, avec sa séquence sarko-info…expliquant que Sarko disposait de ses propres médias…Alors que tous sauf le Figaro étaient contre lui !
          A chaque fois qu’un animateur leur tendait un micro, ils expliquaient la future catastrophe
          J’ai le souvenir d’un speaker de France musique qui laissait entendre que Sarkosy allait quasiment les empêcher de parler de musique !!

          Alors, que les chanteurs engagés avec Sarko…se comptent sur les doigts de la main d’un accidenté du travail !!
          Ils se sont tous mis à râler quand C.Bruni à épousé Sarko, vivant ce mariage comme une trahison de caste i
          Même en supposant qu’ il eut été très bon, il ne pouvait pas réussir…

          Tous les pseudos saltimbanques sont depuis toujours « de gauche », bien que vivant comme les milliardaires de leur époque.
          C’est comme une maladie !
          Tous ces braves gens ont incité à voter Hollande, puis Macron, mais pas mal d’entre eux pensent plutôt a Melanchon…..

          D’ailleurs, la caste médiatique n’ayant plus Sarko à haïr à reporté ses moqueries sur Trump….

          Voir pour une autre époque, Hugo et Lamartine, évoqués ici, qui eux au moins étaient bons dans leur domaine !!

          Le gros problème en fait c’est l’influence de ces gens sur ceux qui n’ont pas de réflexion politique, ou simplement manquent de réalisme !

            1. albundy17

              « pour l’AdP qui avait oublié son idole… »

              Meuuuh non, il se pignole toujours sur une affiche de sa campagne.

              Bon, reste toujours les 520 milliards, preuve qu’il s’agit(e) d’un record man

          1. cyprus ill

            « Tous les pseudos saltimbanques sont depuis toujours « de gauche », bien que vivant comme les milliardaires de leur époque. »

            C’est tout à fait logique et humain : dès lors que vous récupérez un pactole non mérité, et que dans votre âme et conscience vous savez bien que votre récompense est bien trop grande au regard de l’effort fourni, vous êtes assailli par la culpabilité. 2 réactions possibles face à celle-ci : être de gauche, ce qui remplace votre culpabilité par de la vertu (l’immense majorité des artistes), ou faire un doigt d’honneur et profiter de votre bonne étoile sans faire de faux semblant (très peu d’exemple, Depardieu peut être ?). J’aurai toujours plus d’estime pour la 2ème catégorie, mille fois moins hypocrite…

            1. Vassinhac

              Troisième solution : en faire librement profiter d’autres, sans le truchement de l’Etat, par la création de fondation par exemple (je parle de fondation avec son propre pognon, à la Gates plutôt qu’à la Clinton).

      1. Jacques Huse de Royaumont

        Et le sommet du genre, quand tous les artistes se succèdent au micro lors du sidaction pour dire que le SIDA c’est mal. Ce jour-là, toutes les chaines de télévision communiaient ensemble à la bien-pensance unique et obligatoire.

  6. Guillaume_rc

    François de Rugy, l’homme qui a milité 20 ans chez les Verts avant de se rendre compte qu’ils sont en fait beaucoup plus rouge que verts.
    Un bel exemple de clairvoyance !

  7. Arthourr

    La « Tribune » des zartistes dégage une fort belle fragrance de « m’oubliez pas pendant la distribution de colifichets/prébendes ».

    1. douar

      Faut lire le billet de Benoît Rittaud à ce sujet 😉
      mythesmanciesetmathematiques.wordpress.com/2018/09/03/le-millionieme-appel/#more-15500

    2. cyprus ill

      Je viens de lire la fameuse tribune : c’est affligeant. Consternant.

      La phrase qui est selon moi le pompon :
      « Nous proposons le choix du politique – loin des lobbys – et des mesures potentiellement impopulaires qui en résulteront. »

      Là on comprend bien de quoi il s’agit : chers politiques, merci de taxer toujours plus afin de continuer à subventionner la culture (c’est écologique la culture mon bon monsieur) qui est à la pointe du combat écologique. Et soyez courageux, ne craignez pas d’être impopulaire, car nous les artistes avons besoin de vous pour vivre. Et si vous ne le faites pas, vous n’êtes pas crédible…

      Je vais vomir…

  8. René-Pierre Samary

    Pour ce qui est des catastrophes climatiques, je remarque une fois de plus que dans les années de forte activité cyclonique sur l’Atlantique, comme l’an dernier, le réchauffement est sans cesse évoqué. Durant les années de faible activité cyclonique, comme cette année apparemment, rien dans la presse, évidemment.
    Cela démontre une fois de plus que la désinformation et la propagande ne sont pas faites de ce que les médias nous montrent, mais de ce qu’ils ne montrent pas. Pour le public, évidemment, l’absence d’une chose est plus difficile, voire impossible, à remarquer – surtout quand on est inondé par l’actualité. Il faut un sens critique extrêmement aiguisé pour voir, dans un tableau, ce qui n’est pas figuré.

    1. Nemrod

      Tout à fait.
      Le sens critique n’étant développé que chez 1 % de nos contemporains…et encore ! ces merdias jouent sur du velours.

      Le problème est que si l’on fait partie de cette minorité on a l’impression d’être ET.

      1. René-Pierre Samary

        C’est l’occasion de citer Ortega y Gasset : « Être surpris, s’étonner, c’est déjà commencer à comprendre. L’étonnement est le sport, le luxe propre à l’intellectuel, dont l’attitude familière, la « déformation professionnelle », consiste à regarder la monde les yeux agrandis par la surprise ».

          1. sam player

            Cette citation est un plagiat d’Aristote au sujet de la science..
            J’ai lu ça dans mes jeunes années… scientifiques… je lisais à l’époque, maintenant je dévore…

          1. René-Pierre Samary

            La Révolte des Masses, en effet, que je relis, afin d’y puiser quelques citations. Comme : « La caractéristique du moment, c’est que l’âme médiocre, se sachant médiocre, a la hardiesse d’affirmer les droits de la médiocrité et les impose partout. »
            Étude prophétique de l’homme-masse, le type d’homme aujourd’hui le plus courant – et que nous voyons se manifester ici même régulièrement -, La Révolte des Masses, écrit dans les années trente, voit « le bolchevisme et le fascisme comme deux exemple evidents de la régression essentielle » de l’Europe. Que ne dirait-il pas aujourd’hui, le vieil aristocrate !

    2. Calvin

      Autre astuce : parler en été de la fonte arctique, et en hiver (été austral) de la fonte antarctique.
      Sans jamais parler de la reconstitution de la banquise.

      Du coup, chaque année, un explorateur conscientisé se lance dans une opération d’alerte médiatique (au sujet de la fonte des glaces) et se trouve réduit à appeler à l’aide, son bateau pris… dans la glace…

  9. albundy17

    mdr, désolé pour le HS, mais je trouve ça très drôle

    20minutes.fr/faits_divers/2330923-20180905-alpes-hautes-provence-jeune-femme-sectionne-doigts-postant-lettre

    Bon, c’est pas le tout, mais faut vite une commission d’enquete

    1. sam player

      Le majeur… dans la boite aux lettres… :mrgreen: faut que je fasse gaffe…

      Y a un festival Darwin sur 20 minutes (le gars de 30 ans qui ne sait pas nager mais néanmoins saute dans la piscine et meurt noyé)

  10. Bonsaï

    Nicolas Hulot était un caractère, une personnalité originale et créative. Ses positions n’étaient ni monnayables ni sujettes à caution. Il est évidemment plus confortable pour un pouvoir autocratique, voire narcissique, comme l’est celui de Macron de déléguer le Ministère de l’écologie à un vieux pilier du sérail qui saura se montrer à l’occasion d’une souplesse habilement distribuée…

    1. P&C

      C’est en effet la réputation qu’a le sieur de Rugy à Nantes (il a un bureau dans cette ville). C’est aussi un sournois et un opportuniste de première bourre.

      Et sa position « 100% ENR d’ici 2050 » suffit à discréditer ce monsieur…. à moins qu’il ne soit pas sincère, et que ce soit juste des « belles paroles » pour ramasser des voix d’écolos ?

    2. Calvin

      Bonsaï… Comment dire.. .
      Hulot est nettement plus vieux que le nouveau ministre, y compris en politique, même si pour des raisons personnelles (d’aucuns parlent de harcèlements qui auraient pu faire surface) il ne s’est jamais présenté à la presidentielle.
      Il n’a pas d’idées mais un carnet d’adresses, pas de positions mais un compte en banque.
      Il était même le plus nanti du gouvernement Philippe…

    3. Dr Slump

      Ses positions sont au contraire confortablement monnayées: subventions aux éoliennes et compagnie d’une part, financements de Rhône-Poulenc et affidés d’autre part. Ses positions sont de plus fortement sujettes à caution, réduire le nucléaire de 50 % est un délire technocrate irréalisable, les ingénieurs travaillant dans le nucléaire vous le confirmeront d’un haussement d’épaule.

      Et grande révélation: la radioactivité n’est pas polluante. Je vous assure: c’est très mauvais pour la santé humaine, mais c’est indifférent pour la nature, les pâquerettes et les lapinous. Faut-il rappeler que l’uranium, c’est bio, c’est produit par Terre-Mère sans intervention humaine? On a même trouvé les restes d’un antique réacteur nucléaire naturel dans la forêt du Gabon.
      D’ailleurs, le CO2 et le carbone en général n’est pas un polluant non plus, c’est un des éléments indispensables à la vie. Mince.

    4. sam player

      Bah ce que tu vois comme des qualités sont surtout des défauts pour la fonction concernée :

      philippesilberzahn.com/2018/09/03/ce-que-les-entrepreneurs-auraient-pu-apprendre-a-nicolas-hulot/

    5. albundy17

      « Ses positions n’étaient ni monnayables ni sujettes à caution. »

      lol B, il a reculé sur tout ce qui n’était pas encore acté, même le glypho alors que la planète entière tape dessus, et ses positions sont contredites par ses habitudes de vie, il a « pollué » la planète plus que nous tous réunis et tire sa large richesse en vendant des bouteilles en plastique

  11. Calvin

    Voyons le bon côté des choses.
    Le nouveau Ministre est un politicien anguille, du genre à retourner sa veste plusieurs fois par mois.
    Il va vouloir faire de la comm vers le grand public, mais va « en même temps » avoir accès à l’ensemble des rapports calamiteux sur la transition énergétique basée sur les EnR.
    Un grand moment de rigolade.

    Rappelez-vous de Lalonde, écolo bon teint, nommé Ministre de l’Ecologie, et devenu depuis fervent soutien du nucléaire, même une fois éloigné du poste (donc ne parlons pas de lobby et de rémunérations cachées).

  12. taisson

    @ Bonsaï 5 septembre 2018, 10 h 40 min

    « Nicolas Hulot était un caractère, une personnalité originale et créative. Ses positions n’étaient ni monnayables ni sujettes à caution »….

    C’est surtout un ex présentateur de Télé, devenu VIP médiatique, au comportement d’enfant gâté, comme tous ces privilégiés qui se donnent une position de moralisateur avec une cause « noble » !!
    Pas un de ses donneurs de leçons ne renonce à ses avions;hélicoptères et autres objets de luxe, ni ne va vivre dans le monde rural !
    Parce que, en vrai, la nature c’est bien trop dur pour eux !!
    Il était la parce que ça faisait bien dans le casting, et c’est tout !

    Et après ils vont critiquer Trump parce qu’il vient des médias !!

            1. albundy17

              Les états ne enrichissent pas, les gros tas, oui.

              Rhoooo, comme dirait larcher.

              ça me fait penser à l’aubry du besoin venant de déclarer qu’elle se sent obligée de se représenter vu les exactions du macron ^^

              Y’a pas a dire les gens du chnord sont vraiment bon public, avec en sus l’autre crétin qui nous a fait rire avec notre accent et qui comme smain pense qu’il va faire toute sa vie avec un truc.

              Z’ont vraiment très faim ces gens là, ces obèses du portefeuille des ti zaut.

              On devrait coller une taxe sur le pognon gratuit, genre 100 % avec retour à l’envoyeur, histoire que ces enc. se mettent à créer autre chose que des taxes

    1. Pythagore

      C’est un peu le monde de oui-oui cet article.
      « Les États pourraient également engranger 2800 milliards de dollars de recettes par an en 2030 en supprimant les subventions aux énergies fossiles »
      J’ai déjà lu ca ailleurs, des écolo qui affirment que les énergies fossiles sont subventionnées (C’est combien déjà la TIPP ???), de quoi parlent-ils ?

      1. Aristarkke

        Il me semble que pour les enragés écolos, le prix des carburants n’est pas assez élevé pour compenser tous les dégâts engendrés (selon eux) à Gaïa en terme de nuisances écologiques et économiques. Bien sûr par la production de CO² et des Gaz à effet de serre mais aussi par le fait que cela provoquerait du chômage : en effet, par exemple, un bulldozer remplace à lui seul allègrement le travail d’une douzaine/quinzaine de manoeuvres et donc le carburant à bas coût provoquerait du chômage induit qui n’existerait pas si celui-ci était vendu à son coût d’opportunité réelle.
        Pour ces guignols, il aurait fallu (l’émission entendue en replay du week-end sur BFM radio date d’une bonne dizaine d’années) que le gazole soit vendu à environ 4€ le litre (à une époque où il était payable à 0,75 €) pour obtenir une équivalence…

        1. Jacques Huse de Royaumont

          Et puis, si lesdits manœuvres sont équipés non d’une pelle, mais d’une petite cuillère, on doit pouvoir monter à 150 emplois créés, au bas mot !

          1. René-Pierre Samary

            Sauvy et Mitterrand visitant un chantier. Ce dernier : « Ah Sauvy, si tous ces hommes avaient des pelles à la place d’avoir des machines, vous imaginez le nombre d’emplois créés ?» Sauvy aurait répondu « En effet, monsieur le Président. Mais imaginez s’ils avaient des petites cuillères ? ».

              1. Aristarkke

                En 80/81, l’Arsouille avait su faire rêver le pays à des lendemains chantants et enchanteurs que la méchante droite qui ne créait pas de déficits et empêchait de vivre au dessus de ses moyens, bloquait injustement aux travailleurs…
                Rêve qui n’a guère duré en se fracassant sur le mur de la réalité mais que tout l’appareil médiatique a su escamoter en douceur des mémoires en racontant de belles histoires.
                Mais remettre cela en 88 après le choc des premières années et le Waterloo de 86 (vu de son camp), il a fallu le faire…

                Hélas, ce fut Chirac comme Duc de Wellington et là, pour la suite, nous eûmes du napoléon (pas celui en or)…

                  1. Aristarkke

                    Je vous crois bien volontiers car j’ai eu aussi à ouïr ce type de propos très désabusés du temps où je sévissais dans le Nord, terre du socialisme très soutenu dans les années 80… Lors des élections municipales de la période de l’Arsouille, la gauche (tous partis de cette obédience assemblés) obtenait à Lille (1er tour) entre 55 et 60% des voix…

      2. bibi

        C’est pas bien de couper les phrases!

        « Les États pourraient également engranger 2800 milliards de dollars (2400 milliards d’euros) de recettes par an en 2030 (soit le PIB actuel de l’Inde) en supprimant les subventions aux énergies fossiles d’ici à 2025 et en mettant en place un prix du carbone efficace, entre 40 et 80 dollars la tonne en 2020. »

        Comme la seule étude sérieuse qui a étudié les subventions aux énergies fossiles table sur 280G$ de subventions au niveau mondial avec la bagatelle de 0$ pour les USA ou la France (car il s’agit de vraies subventions pas de détaxation comme par exemple la détaxation du fuel pour certaines professions en France ou encore la non taxation du kérosène), il en résulte qu’il s’agit au grand étonnement de tout le monde d’augmenter les taxes sur les énergies fossiles de 2500G$/an.

        connaissancedesenergies.org/les-subventions-aux-energies-fossiles-en-5-questions-180123

        1. Pythagore

          Méa culpa ! Merci pour le lien.
          D’après mes calculs basés sur le prix du brut, ca fait un ordre de grandeur de 7% de subventions, bof par rapport aux ca. 160% de taxe à la pompe. Bon certes, ce ne sont pas les mêmes pays qui subventionnent et qui taxent, mais on peut pas parler d’incitation à la consommation. La comparaison est un peu grossière car les subventions sont aussi e.g. pour le charbon.

    2. Jacques Huse de Royaumont

      Ce genre de calcul économique ressemble à du Royal conseillée par Piketty.

      Cela dit, une telle tempête de courants d’air intellectuel, ça peut en faire tourner, des éoliennes.

  13. Mildred

    Je ne sais pas si je me trompe, mais j’ai l’impression que personne ne nous a expliqué à quoi peut bien servir un ministre de l’écologie ?

    1. Rick Enbacker

      « Je ne sais pas si je me trompe, mais j’ai l’impression que personne ne nous a expliqué à quoi peut bien servir un ministre ̶d̶e̶ ̶l̶’̶é̶c̶o̶l̶o̶g̶i̶e̶ ? »

      FIxed it for you 🙂

      1. Nemrod

        A part les Ministres Régaliens ça sert à rien.
        Sauf a filer un poste a un copain d’ou l’inflation des Ministères débiles depuis L’Arsouille.
        – Temps libre
        – Ecologie
        – Redressement productif
        – Sport
        – Culture
        etc…

        1. Theo31

          Beaucoup d’allusions sexuelles dans ces intitulés. Il n’y a pas que le pognon des des autres qui intéresse les degoche : DSK, Hulot, Baupin, etc…

  14. Aristarkke

    une partie des Français ne pourrait sans doute pas supporter qu’un vendeur de crédit soit aussi officiellement installé sous les ors républicains,

    Ils ont bien supporté et enduré le marchand de shampooing…

          1. Aristarkke

            Il doit parler de Giscard avec son emprunt gagé pour son remboursement sur le cours de l’ or, ce qui a valu de payer 10 ou 12 x l’emprunt initial.
            Bon, il y avait aussi de l’inflation à un taux élevé à cette époque mais le facteur hors inflation doit être croquignolet, tout de même (le taux d’emprunt était de 7% /an).

            Mais il y a eu des rumeurs que Giscard en avait utilisé une bonne partie pour changer des réserves de dollars en or et que, somme toute l’opération n’aurait pas été aussi désastreuse qu’en apparence. Contre-feux ou réalité ???

              1. Aristarkke

                C’est possible, Théo. Je parle de mémoire en me souvenant des fulminations de l’époque de son remboursement où les soces avaient bien évidemment saisi l’occasion de vitupérer sur la dette insensée souscrite par VGE. Naturellement, experts comme ils étaient déjà, ils ne faisaient qu’apprécier la maîtrise…

  15. Val

    « le petit courage politique de nous éviter Daniel Cohn-Bendit, Ségolène Royal ou Noël Mamère » oui , ouf. Merci chef de votre lucidité sur la petite ordure de 68. Je connais tant de gens qui le trouvent drôle, intelligent et qui voteraient même des deux mains pour l’avoir président. Un tel manque de jugement me laisse sans voix.

      1. Aristarkke

        En effet. D’être tricard quelques temps lui a conféré une aura (*) dont il profite encore…

        (*) je sais que certains auteurs mettent plutôt ce mot au masculin mais il est majoritairement considéré comme du genre féminin

    1. Jacques Huse de Royaumont

      Ce pauvre co(h)n s’est consolé d’avoir raté sa révolution en allant jouer à touche-pipi dans les crèches allemandes. Outre-Rhin, ils ne sont pas si bêtes, ils se sont débrouillés pour nous refiler ce ba(e)ndit. Heureusement pour nous, il a deux main gauche et se plante dans tout ce qu’il fait.

  16. Pythagore

    HS: les services de nettoyage de la ville de Berlin ont présenté la facture du nettoyage de leurs conneries à greenpeace: 14.000EUR.
    135.000 litres d’eau utilisés pour le décrassage, totalement écolo (bon ca ne fait jamais que 1350 baignoires).
    .
    translate.google.de/translate?hl=en&sl=de&tl=fr&u=https%3A%2F%2Fwww.nordkurier.de%2Fpolitik-und-wirtschaft%2Fgreenpeace-muss-14000-euro-fuer-farbaktion-bezahlen-0533064909.html

  17. Citoyen

    Ha ha, H16, le pire est peut être à venir …
    Que le bulot prenne la porte, n’est pas très étonnant. La soupe était bonne, mais son petit égo malmené lui a intimé de faire du spectacle pour essayer de monter qu’il existe …. Patatras, il est sorti par la petite porte, sans faire de bruit, et en versant une larme à l’occasion …
    En fait, le plus intéressant dans cette séquence tient à ce que le micron a envisagé, même si ce n’est que furtivement (jusqu’à ce que celui-ci décline l’offre, probablement de peur de ses propres casseroles) : de faire appel au détritus pédo-con-bandit pour remplacer le bulot … une information qui éclaire beaucoup, et en dit long, sur ce qui se passe dans la tronche du micron …
    Qu’à défaut d’obtenir ce détritus, le micron débusque De Rugy pour remplacer le bulot (par défaut), est anecdotique … cela revient à troquer un bulot contre une pastèque … Une pastèque de toujours, qui s’est renié pour aller à la soupe micronienne, et s’est trouvé récompensé par le perchoir. Il faut dire qu’avec ça, le micron tient un laquais de choix, déjà formé pour lui cirer les pompes …. c’est tout ce qu’il demande …. Le seul inconvénient à l’affaire, est que médiatiquement parlant, la pastèque reconvertie représente bien moins que le bulot …
    In fine, le micron se dote d’un sinistre d’escrologie, à défaut d’écologie (qui est une autre discipline), qui ne soit pas un caillou dans sa godasse ….

  18. Val

    HS mais bon . : ce matin après l habituel transit chaotique ds le RER A ma fille monte de justesse ds son TGV . Annonce du conducteur « trafic fluide sur la voie » …

    1. Jacques Huse de Royaumont

      Tu exagères ! Ils ont tenu 1/2 semaine à partir de la rentrée avant les premières perturbations sérieuses du RER A. La qualité de service est au plus haut !

      vivement la prochaine grève, que les trains circulent mieux.

  19. Val

    Autre HS : suite de la chronique de ma fille . Arrivée à Grenoble elle déjeune dans son petit resto japonais favori (tenu par un couple franco japonais) . le couple lui disent qu’ils veulent fermer car ils en ont marre que les SDF pissent devant leur porte tous les jours .

    1. Jacques Huse de Royaumont

      Grenoble est peut-être la ville de France où la criminalité est la pire. A coté, Marseille, Toulon ou Roubaix font figure de havre de tranquillité. Ça ne date pas d’hier, mais la pastèque qui leur sert de maire a tout fait pour que cela se dégrade, et il y est parvenu.

      1. Gosseyn

        Faut les comprendre. Ils n’ont que les allocs logement, le RSA la CMU, les transports collectifs gratuit, aucun impôt sur le revenu, la prime de rentrée scolaire, les animations festives, Popaul Emploi, les assistantes sociales à volonté, des juges bienveillants, les manifs de victimisation, la tolérance et le favoritisme politiques, les stages de formation, les restoduqueur, le temps libre, le petit commerce de proximité, etc.
        Mais pour tout ceci, il faut voter socialiste … Ça vous flinguerait n’importe qui !

            1. Flaghenheimer

              Alors c’est moins élégant mais je pensais en fait à Coluche. Ou plutôt à un mien camarade qui se plaisait à le citer. Fallacieusement?
              Gabin dans quai des brumes c’est somptueux.

      1. Pheldge

        Allo ? on me demande ? bon, le maire socialo, le mulet des Alpes, il n’a qu’a demander à sa camarade Hidalgo de lui envoyer quelques uritrottoirs … problème résolu, et de façon écolo !

        Succès garanti :
        slate.fr/story/166754/pisseuses-collectif-feministe-deboulonne-uritrottoirs-paris

        leparisien.fr/paris-75/paris-l-uritrottoir-vandalise-a-ete-enleve-et-maintenant-05-09-2018-7877214.php

        1. Val

          @pheldge formidable ce télescopage entre bobo-féminoïde hystériques et faune interlope bobo protégée … les rats commencent à se battre , ça sent le chaotique dénouement … comme un gros furoncle qui finit par exploser , ça ne va pas être jojo.

        1. René-Pierre Samary

          Ils ne seront content que lorsqu’ils auront tué le marché automobile, ces c…
          Et comme d’habitude, les effets de leurs sottises sont contraires aux buts affichés : les gens garderont leur vieille voiture de plus en plus longtemps, résultat une pollution égale ou supérieure.

          1. Le Gnôme

            Je rappelle que le moteur à crottin, bien qu’écolo, est interdit à Paris, sauf dans les bois de Boulogne et Vincennes, et le garde républicaine.

            Il serait peut être temps d’abolir cette interdiction anti-écologique.

          2. albundy17

            « les gens garderont leur vieille voiture »

            oui, ds le garage vu qu’ils ne pourront plus rouler avec.

            Strasbourg est en avance sur notre temps, ils sont sur le point d’interdire les livraisons « intra muros », je rêve d’un copié collé sur toutes les agglos, ça va être drôle

            1. MCA

              Donc ils leur restera les livraisons extra muros et un service de brouettes pour amener la marchandise en centre ville?

              C’est bien ce que je disais récemment; nous vivons dans un asile où ce sont les fous qui commandent!

            2. WorldTour73

              Aux JO de la connerie : la France serait à chaque fois médaille d’or avec tout de même un adversaire très coriace qu’est le Venezuela.

            3. Nemrod

              Par chez moi une bande de débiles imagine les « villages du futur »avec cabinet d’étude à l’appui…émanation du dernier battu socialiste des législatives…ben oui que voulez vous qu’il fasse, il faut bien qu’il continue à piller le con-tribuable.
              Bref.
              Ca promet d’être grandiose.

              Comme ailleurs, la ouature c’est mal et ces connards suggèrent des piste cyclables la suppression des places de parking toutes choses qui permettrons aux octo -nonagenaires largement majoritaires de faire leurs courses en vélo ou en trottinettes pour les chanceux qui n’ont pas besoin de caser un déambulateur sur le porte bagage.
              Evidemment tout objet de taille supérieure a la boite de quinoa bio sera un peu pénible à acheminer mais il faut savoir faire des sacrifices.

              L’objectif étant de recruter des djeuns qui pourront ne pas travailler dans les commerces disparus et les artisans évaporés.
              Il pourront également ne pas aller chez le médecin parti voir ailleurs et ne pas se faire couper les tifs chez la coiffeuse aillant jetée l’éponge…heu les ciseaux.

              1. albundy17

                « et les artisans évaporés. »

                La grande ville de min coin, ça devient presque intéressant pour les petits dépannages, bien que fort pénible, il y a quelques jours un remplacement de gs sur un chauffe eau, 140 euros, plus une Duvel apportée par leur soins (connaissent mes goûts ^^) et un déjeuner en terrasse ds une petite brasserie que je ne connaissais pas, j’ai bien choisi l’heure d’intervention, en somme ^^

              2. Aristarkke

                Comment la légende d’un dessin récent du Canard sur l’ouverture des commerces le dimanche : encore faudrait-il qu’ils soient ouverts la semaine…

  20. Hussard Bleu

    Bon, mes travaux potagers et autres se terminent, mais je pars demain en vacances…

    Un peu HS, toutefois une excellente rigolade ce matin :

    Parti à 7 heures direction Chalon pour la révision de ma Ouature : tout en conduisant (à 80 km/h, bien sûr) j’écoutais RTL et la crispante Zézette Martichoux, gaucharde et féministe, qui recevait ce matin une autre cintrée, la Présidente de la Commission des Lois (sauf quand ses enfants ont piscine), Mme Yaël Braun-Pivet.

    D’un ton martial, celle-ci clamait son intention de briguer le vote des Marcheurs, et Démarcheurs, pour l’élection à la Présidence de l’AN, faisant remarquer qu’il était enfin temps qu’une femme accédât à cette fonction.

    D’autant que le candidat de l’Elysée – le très féal Richard Ferrand – ce n’était pas tout à fait, n’est-ce pas, le Nouveau Monde qu’elle espérait en entrant en politique dans le sillage macroniste, cet ancien député PS, traînant en outre quelques casseroles accrochées au fond de culotte… elle ne l’a pas dite, cette affaire de casseroles, mais on sentait que c’était fortement dans ses pensées…

    La Martichoux tenait son scoupe, et on percevait qu’elle en était toute émoustillée, d’autant que la Yael lui indiquait qu’elle avait prévenu l’Elysée et que, somme toute, c’était dans la poquette… même si elle refusait de révéler la teneur de la réponse du Maquerond…

    Mais hélas, quelques instants plus tard, à peine sortie du studio martichoupien, notre Yael se ralliait au panache du beau Richard – ô mon Roy – Cœur de Lion superbe et généreux, hein ?… qui lui apparaissait tout soudain comme l’incarnation de la Vertu en politique, l’emblème coruscant du Nouveau Monde, et le Parangon immarcescible de la République Irréprochable…

    Elle avait « beaucoup réfléchi » avant de changer d’idée… « Souvent femme varie, bien fol qui s’y fie »… et n’allez surtout pas imaginer qu’elle avait reçu des pressions, surtout pas ! elle l’indiquait d’elle-même sans en être interrogée…

    Mais bon sang… voir vous filer sous le nez l’Hôtel de Lassay, le plus beau palais de la République à Paris… avec des locaux grandioses, un personnel de grande classe, des frais de bouche somptueux, et une cave !… une cave !…

        1. Hussard Bleu

          Voui… et Macron connaît en ce moment – et comme en permanence – une « Journée des Tuiles »….

          On dirait que c’est fini pour lui d’être « heureux » comme disait Napo…

          1. René-Pierre Samary

            Puisque vous partez en vacances, je me permets de vous conseiller la prudence. C’est ainsi que, pour ma part, j’ai été mort pendant le mois de mon déplacement en août.
            Cela d’ailleurs intéressera notre bien-aimé patron, toujours à l’affût des bienfaits que nous apporte un système de protection sociale que le monde nous envie.
            Vous le savez, je suis résident au Portugal, le pays où l’on n’emmerde pas les retraités français… enfin, peut-être. En principe.
            Revenant d’un voyage d’un mois en Belgique et en France, où j’ai eu le plaisir de rencontrer quelques amis, j’ai eu la surprise de trouver dans ma boite aux lettres un courrier du Service Vieillesse de la SS de la Martinique me demandant de prouver que j’étais toujours vivant.
            Rien que de très normal, au fond. Surtout quand on sait l’extraordinaire longévité de certains retraités au sud de la Méditerranée.
            Ce qui l’était moins, c’était la suspension immédiate du versement de ma retraite. Courrier du 26 juillet : accusé de réception de mon adresse portugaise. Courrier du 28 juillet : demande de preuve de non-décès. Dès le début août, absence de versement de ma pension. Les morts ont intérêt à courir vite, s’ils ne veulent pas qu’on leur supprime les moyens de vivre.
            Je ne suis pas parano (encore que…) mais je trouve assez frappant cet enchaînement rapide. Les retraités « portugais » seraient-ils considérés par certains comme des profiteurs d’un « paradis fiscal », et traités en conséquence ?

            1. Aristarkke

              RPS, tu es parano!
              C’est :
              Un test pour se re-entraîner au contrôle des changes et sorties de devises
              Un geste pour prouver aux médisants que l’on n’attend pas le cent trentième anniversaire de l’ impétrant bénéficiaire des succulents subsides de la Grance pour se demander si une petite enquête ne serait pas nécessaire.
              Une preuve que dans l’égalité égalité, certains le sont davantage que d’ autres…

            2. Val

              @René pourquoi râles tu ? preuve que notre administration peut être rapide . Prochaine étape coup de sonnette matinal pour régulariser leur prophétie ?

            3. Dr Slump

              L’état aux abois cherche à sabrer toutes les dépenses possibles et imaginables, mais en prenant le moins de risque possible.

              Il ne change donc rien concernant ses dépenses, ses ministères superfétatoires, ses ronds de serviettes, ses mules en serpent et ses taxis, et tape toujours plus sur le contribuable, sur le retraité, sur les remboursements de sécu, sur les allocs, il accentue les contrôles et les annonces de sévérité (sans compter les incitations à la délation).

              Concernant le PAS, le gouvernement souffle le chaud et le froid, mais vraiment, tout ce fric à pomper à la source et en temps réel, c’est trop tentant… je suppose qu’il a mesuré le risque et décidé de le prendre.
              Il faudrait que les catégories sociales qui seront touchées aient la capacité de se fédérer pour se mobiliser contre cette mesure, ce dont je doute. Les indépendants, les professions libérales se feront dépouiller, les fonctionnaires du fisc se feront insulter au téléphone, mais les ministres diront devant les micros que tout va bien, fôpaexagérer, ah ces français quelle bande de ringards, râleurs, et même que j’ai repris 2 fois des fruits de mer à la cantoche de l’Elysée.

      1. Hussard Bleu

        Je m’en réjouis d’avance !… et là, c’est pas l’Etat qui paye, hein ?

        By the way, cette magnifique photo avec tout le gratin soce qui se bourre de fruits de mer, avec cette légende ?

        1. Dr Slump

          Ah oui, rapport au Vol au Vent poulet-fruits de mer, que je m’amuse à imaginer comme le plat préféré de notre président. Pour les cèpes, va falloir attendre, pour ce weekend, cap sur les girolles.

    1. Aristarkke

      Werther, tu n’es quand même pas en train d’approuver qu’ un genre un, hormis le cas de petite vertu, puisse travailler la nuit ? Mais qui garderait ses mouflets en ce cas? La haute vertu consiste au sacrifice de la mère pour le bien-être de sa descendance…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.