Loi Alimentation : surprise, voilà des effets pervers !

L’enfer est pavé de bonnes intentions. En France, les députés sont passés maîtres en matière de pavage et déploient tous les jours des trésors d’ingéniosité pour des dalles colorées, des carreaux chatoyants et plus souvent encore des tuiles finement ouvragées. Avec la Loi Alimentation, nous en avons un nouvel exemple brillant.

On s’en doute : l’histoire n’a bien sûr pas commencé en octobre de l’année dernière, mois pendant lequel cette Loi Alimentation était examinée puis votée par nos carreleurs hystériques. En fait, cela fait des années que différents lobbies, syndicats professionnels et courants d’opinions travaillent au corps la députation nationale afin de faire passer l’idée qu’il faut absolument que l’Etat, dans sa grande sagesse, intervienne dans l’ensemble de la chaîne de production alimentaire, depuis l’exploitant agricole jusqu’à la grande surface en passant par les distributeurs et autres grossistes, pour « développer une alimentation plus saine et recréer de la valeur pour mieux la répartir entre tous les maillons » de cette chaîne.

En somme, à l’orée du débat, tout est clair : le législateur doit intervenir pour stopper la guerre des prix et redonner du pouvoir d’achat aux agriculteurs, tout simplement parce que l’État a toujours été efficace lorsqu’il s’agit d’intervenir, qu’il a toujours mis en place des lois pertinentes lorsqu’il s’agit de réguler les prix, qu’il a toujours montré du discernement lorsqu’il s’agit de donner du pouvoir d’achat à l’un ou à l’autre.

Et c’est donc sans surprise que, lors des discussions de cette Loi Alimentation, les débats furent houleux, au point que le Sénat avait refusé d’en examiner la deuxième mouture qui lui avait été présentée. À la fin, la loi fut bel et bien votée, sans pour autant satisfaire personne. Il est entendu qu’une loi ne peut jamais satisfaire tout le monde mais il est moins fréquent que, même lorsqu’elle ne contente personne, elle parvienne tout de même à être votée. Mais nous ne sommes qu’en octobre, quelques semaines avant le début des gilet-jauneries, et la République en Marche est encore fringante dans ses petits souliers vernis : elle peut donc trottiner sans souci sur les remarques des uns et des autres, à commencer par les lettres pourtant remontées de certains distributeurs à son sujet. Les mises-en-gardes y sont pourtant claires : avec une telle loi et selon Michel-Edouard Leclerc, plusieurs milliers d’articles verront leur prix augmenter de 1 à 10%.

Bah. Qu’à cela ne tienne ! Après tout, si l’on veut que nos agriculteurs soient mieux rémunérés, il faut que leurs productions soient vendues plus cher, n’est-ce pas. Le peuple s’adaptera, voilà tout.

C’est en tout cas la logique qui se cache derrière certains des articles de la Loi : puisque les producteurs ne gagnent pas assez, c’est que les prix pratiqués ne sont pas assez élevés. Il est donc à présent inscrit dans la loi que les distributeurs (typiquement, les grandes enseignes de supermarchés) n’ont plus le droit de vendre des produits alimentaires à prix coûtant ou avec une trop faible marge. Pour l’esprit manifestement nimbé de vapeurs éthyliques d’une majeure partie de nos députés et de nos ministres, si on impose une marge minimale et donc un prix plus élevé, cela se traduira par un achat à coût plus élevé chez le producteur.

Ce vendredi premier février, la loi entre donc en vigueur et, d’ores et déjà, les choses sont claires : des produits vont effectivement voir leurs prix augmenter de façon sensible, exactement comme l’avait d’ailleurs envisagé Michel-Edouard Leclerc ainsi que tous les observateurs attentifs de cette histoire. Conformément au texte de loi, les marges vont donc augmenter sur des produits d’appel, et… C’est tout.

Il faut se pincer pour le croire, mais les explications vasouillardes des thuriféraires de la Loi en question ne font guère assaut de clarté pour expliquer par quel mécanisme tortueux le fait de relever les prix du Nutella permettra à un producteur laitier de Normandie de mieux s’en sortir, ni en quoi l’augmentation du prix du Coca-Cola va permettre à l’exploitant agricole de la Beauce de mieux finir ses fins de mois. La lecture, même très attentive, des arguments déployés dans la presse ne permet en rien de répondre à la question du lien entre ce que la loi recherchait et les effets réellement observés.

Même si on ne peut bien sûr pas écarter l’habituelle pignouferie de presse tant nos amis journalistes sont rarement coupables d’expliquer clairement et correctement des phénomènes simples, surnage malgré tout l’hypothèse qu’une fois encore, une loi mal torchée a été écrite avec les pieds par une brochette d’incompétents suite à des pressions de lobbies ridicules pour aboutir à des effets aussi prévisibles qu’indésirables et particulièrement contre-productifs dans cette période plutôt tendue concernant le pouvoir d’achat des uns et des autres.

Il serait cependant naïf d’imaginer que ces effets sont indésirables pour tout le monde.

S’il semble assez évident que les principaux destinataires de la mesure, les exploitants agricoles et les producteurs français, ne verront jamais la couleur de ces augmentations, et si les distributeurs verront probablement le bénéfice de ces marges supplémentaires largement érodé par la perte de clientèle induite, l’augmentation des prix payés en caisse bénéficiera certainement à l’acteur principal de cette loi : l’État ne perdra pas une miette de l’augmentation de TVA qui lui sera reversée.

Et lorsque les caisses sont archi-vides, que la distribution de pognon tous azimuts continue en mode ventilateur et que les impôts directs ne peuvent plus être augmentés à cause d’une petite grogne passagère assez irritante, voilà une excellente affaire, ne trouvez-vous pas ?

De façon assez claire, cette Loi Alimentation va se traduire par un renchérissement des denrées de base que le Français moyen achète régulièrement. Coïncidence intéressante : la même loi entend protéger le prix de certains produits comme les légumes frais et la viande, qui ne sont justement pas achetés en volume par ce Français moyen. Coïncidence encore plus troublante : c’est aussi ce même Français qu’on retrouve sur les ronds-points, et qui a récemment endossé son gilet de sécurité pour protester contre cette taxation sans fin et la diminution de plus en plus douloureuse de son pouvoir d’achat.

Bref, la mise en coupe réglée du tiers-État, celui qui supporte les deux autres, continue sans relâche. Cela va forcément très bien se terminer.

J'accepte les BCH !

qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires280

  1. Aristarkke

    Personne de sensé n’arrive à comprendre par quel miracle économique, l’augmentation du Pernod ou du Nutella va permettre d’augmenter le CA d’agriculteurs n’ayant rien à voir avec leurs ingrédients:

            1. singedupommier

              EUH…. les gilets jaunes demandaient la démission de M.CONAR et la baisse des taxes et impôts.
              ils reçoivent 10 Mds d’impôts futurs…

              si, si fondamental, en se rapprochant de fondement..culpédez, culpédez …

              1. Aristarkke

                Je n’entendais pas fondamental dans ce sens-là. Je disais simplement qu’en dehors des su-sucres, rien ne changera sauf bien sûr les impôts.
                Déjà Dard-malin frétille rien qu’à l’idée de b….er les classes moyennes d’un morceau de leurs niches fiscales comme si raboter les frais de nounou ou d’aide-ménagère pour les mamies esquintées allait énerver Bernard A. ou la fille Bettancourt…

            2. Theo31

              Ari, le fondamental explosé à coups de taxes et de verre pilé. Ils étaient vingt millions à le réclamer : c’est bien fait pour leur gueule.

    1. Pythagore

      PPPfffff mais si, ca va marcher. Les agriculteurs vivent des subventions de Bruxelles, pas des revenus de leur travail, alors loi, pas loi, cela changera-t-il qq chose pour eux ?

            1. P&C

              Grosso modo, on patauge dans la m*rde… et les cerfas.

              Et oui, le caca c’est corrosif… ça ronge même l’aluminium. Et c’est plein de bactéries qui n’hésitent à oxyder le fer et le cuivre pour les récupérer.

              Nos brillants énarques sont-ils au courant que arrêter de concentrer les élevages dans certaines régions permettraient de ventiler le problème et d’amener de la matière organique là où elle fait défaut (la Beauce…) ?
              Perso, je suis pour mettre les porcs à Paris. Chez les gus de LREM. Avec les migrants et les rats.

              1. douar

                Concentrer les élevages a du sens. les abattoirs se situent idéaliment dans les zones d’élevage denses pour éviter les transports d’animaux sur de longues distances. Et c’est une industrie qui a besoin d’écraser ses coûts donc, nécessité de taille critique.
                Je doute que les énarques aient quelconque influence sur les décisions d’investissement; c’est la logique économique qui prime avant tout.

                1. Hussard Bleu

                  Comme disait Bossuet, dans un registre presque identique :

                  « on mesure l’efficace de la Providence, en voyant que les fleuves ont été conduits à couler auprès des grandes cités, et que les pommiers poussent dans ces provinces dont les peuples aiment le cidre »…

                  Or words to that effect…

              2. Le Gnôme

                Les porcs divagants étaient interdits à Paris depuis que le rex designatus Philippe, fils de Louis VI s’était fracassé le crâne en tombant de cheval à cause d’un cochon qui avait effrayé ce dernier. Seuls ceux de l’abbaye Saint Antoine avaient le droit d’errer, à condition de porter une clochette.

                1. P&C

                  NIMBY dans toute sa splendeur…

                  Les gens veulent les avantages de la campagne sans les inconvénients… une campagne aseptisée, sauce Vegan.

                    1. Aristarkke

                      Croquignolet à lire.
                      Il y aura bientôt davantage de fonx s’occupant des exploitations agricoles que lesdites exploitations dans ce pays (entendu chez les Experts, il me semble)

        1. Pythagore

          S’il faut croire qq reportages que j’avais vu, une des raisons de la propagation fulgurante des éoliennes en Allemagne sont les agriculteurs. Une éolienne sur son terrain lui rapporte qq chose comme 10.000EUR par an si me souvient bien. Et donc il y en a plein qui se sont lancés ds l’aventure.

          1. Vassinhac

            Ce n’est pas les agriculteurs la cause. Au contraire si le prix de marché (que je confirme) est si élevé, c’est justement que les propriétaires de terrain (qui ne sont pas toujours les agriculteurs) sont méfiants et qu’il faut donc payer cher pour obtenir leur consentement.

            La cause du nombre d’éoliennes est tout simplement à chercher du côté de la rentabilité artificielle du bazar (prix garantis à des niveaux stratosphériques) qui permettent de convaincre presque n’importe quel propriétaire.

            Mais les coûts de démantèlement ne sont pas clairs… et quand l’exploitant a mis la clé sous la porte c’est à la charge du propriétaire si la provision s’avère trop faible…

                1. Vodkaman

                  Il faut que je retrouve mais il y avait un article sur CP qui me laisse penser qu’il est peut être judicieux d’investir en actions Kimberly-Clark (Kleenex)

                2. TMTisFree

                  Les provisions légales (obligatoires au titre des ICPE) sont de 50 k€ par éolienne (ann. II arr. du 26 août 2011), soit environ 10 fois moindres que le coût de démantèlement réel d’une seule éolienne. Cela ne compte pas non plus le rétablissement des terrains à l’identique, la suppression des aires de grutage, des chemins d’accès, etc.

                  En cas de liquidation, c’est le mandataire qui assure la remise en état du site (circ. du 26 mai 2011). En cas d’insuffisance, le préfet aura la possibilité d’aller chercher les fonds nécessaires auprès de la maison mère (art. L. 512 CdE).

                  1. Vassinhac

                    Merci de l’info.
                    Bon, quand la maison mère est en Chine parce que la « ferme » a été revendue…
                    Pour ce qui est des chemins, c’est dans beaucoup de cas plutôt une aubaine d’en disposer. Pour les socles, au pire ils restent, ce n’est qu’un moindre mal : matériaux inertes, juste un peu de surface perdue (2000 m2 à 5000€/ha ça ne fait que 1000€ ; ce n’est donc pas le cœur du problème).

            1. Pythagore

              Euh mon propos n’était pas de dire que les agriculteurs sont la cause. Ils ont juste permi un développement accéléré en mettant des terrains à disposition. Ils ne sont pas proprio des éoliennes, juste locataire de l’emplacement. S’il n’y avait pas eu de terrains à disposition, je pense que le développement aurait été bcp plus lent, comme c’est le cas en Grance.

              1. Vassinhac

                Ben en France le propriétaire du terrain (potentiellement l’agriculteur) touche la même chose… la rapidité du développement d’un côté ou de l’autre de la frontière tient plutôt aux incitations qui rendent le business juteux pour les porteurs de projet.

                1. sam player

                  « … la rapidité du développement d’un côté ou de l’autre de la frontière tient plutôt aux incitations… »

                  Je crois que ça tient surtout au fait que là où un dossier est traité en 3 mois en Allemagne, il faut 3 ans en france… sans compter les recours…
                  Ce différentiel apparaissait par exemple dans un des liens qu’avait mis BDC sur les fermes de plus de mille vaches.

        2. jsp

          Pour les énormes structures comme la ferme des mille vaches, le méthane est LA production , et le lait n’est qu’un sous-produit annexe sur lequel ce n’est pas grave de vendre en dessous du prix de revient, sans parler des veaux.

      1. douar

        Faut pas généraliser: les éleveurs de porcs, volailles ne touchent rien (directement).
        Les aides de Bruxelles servent surtout à survivre, pas à vivre.

    1. sam player

      Bah en fait je pense que ça ń’aura pas d’incidence sur la TVA globale perçue par l’etat, même plutôt l’inverse, car plus de dépenses avec de la TVA à 5.5% c’est moins de dépenses avec de la TVA à 20%…

      1. Aristarkke

        Mais globalement, l’ effet Laffer devrait minorer le rendement puisque les revenus réels des consommateurs restent quasi figés…

  2. Le Gnôme

    Les distributeurs vont se rabattre sur les produits importés, qui sont moins chers à cause du manque de normes débiles et de règlements franco-français, et le paysan se retrouvera Grosjean comme devant.

      1. sam player

        Y a des prix assez bizarres dans les commerces frontaliers… le café en grains par exemple est 2 fois moins cher (8€ le kg vs 16 à 20€) à qualité égale au Lux… et pourtant il n’y a pas à la connaissance de taxe spécifique dessus en fr.

  3. Aristarkke

    C’est un vraiment la ré-écriture de la taxe sur le poisson pour venir en aide aux marins-pêcheurs d’il y a quelques années…
    Et c’est toujours le consommateur qui régale!!! en payant la note…

  4. Aristarkke

    Monseigneur, l’exemple du paysan de la Beauce comme archétype du pov’ Paysan n’est pas le plus adéquat. Cette province est le royaume de grandes propriétés foncières gavées de subventions européennes…

      1. douar

        Ben, pour l’instant, notre Président rétropédale sur ce dossier: il semble s’apercevoir que ça coutera une blinde (notamment pour la SNCF) pour un bénéfice écologique (retour du labour pour des sols plutôt « fragiles ») plus que douteux.
        Tiens, pour la route, l’hystérie anti phyto de synthèse, ça mène à ça:

        https://lafranceagricole.fr/actualites/cultures/prives-de-phytos-on-arrete-tout-ala-fin-de-lexercice-1,6,760316513.html.

        Peut être réservé aux abonnés: en tout cas, la France interdit certaines molécules et le résultat, c’est un arrêt total de l’activité, ici, production de carottes dans des sols sableux du Cotentin.
        Chez moi, c’est l’interdiction du Metam sodium pour la production de mâche qui va faire couler la production (ou faire exploser les coûts). Décision prise à l’arrache cet été suite à des plaintes de riverains. ce produit stérilisait le sol, afin qu’il ne reste plus de graines autres que celles de la mâche, ce qui permet ensuite de ne pas avoir besoin de désherber. A noter que nos partenaires européens du nord ont une dérogation: pas fous, eux.
        Les alternatives existent, telles que la vapeur d’eau mais très coûteuse en énergie et main d’oeuvre.
        Bien joué, une fois de plus…

  5. Hiiggins

    Michel-Edouard Leclerc était l’invité ce matin de Stéphane Soumier. Effectivement, les nullissimes du Palais Bourbon ont, une fois de plus, accouché d’un texte aussi nul qu’eux. Deux groupes de la grande distribution en perte de viettese ont fait un lobbying intense pour obliger leurs concurrents (Leclerc et Intermarché) à relever leurs prix pour les aligner sur les leurs.

  6. Pitiépasça

    La grande question est de savoir si:
    1. Cette lente des-con-position peut durer encore 10 ou 20 ans
    2. Si un Tatcher serait capable d’emmerger en Fr et de nettoyer l’etat.

    Je suis tombé par hasard sur linkedin sur le profil d’un enarque. J’ai été surpris de voir combien de profils similaire se proposait a moi sur la collone de droite. controleur aux comptes, aux finances. Du sénat de l’assemblé. C’est dingue toute cette petite mafia de Marie Gwendoline, de Pierre Edouard et autres…

    1. Guillaume_rc

      Ces trente dernières années un seul homme politique français s’est ouvertement réclamé de Margaret Thatcher.
      Il en a pris plein la gueule en 2017 !

      1. Pitiépasça

        hummm. Oui et non.
        Se revendiquer de Tachter ne veut pas dire piquer (épakunpeu) dans la caisse.
        La doite s’est pris les pieds dans le tapis pour de tres long mois en ne le débarquant pas de suite.
        J’ai assisté a un diner en ville ou une Mere de famille Catho-prout-prout defendait mordicus FF.
        Dingo. j’comprendrais jamais.

        1. sam player

          Bah en fait y a quoi ?
          – boulot virtuel : et quand vous demandez à votre boîte d’embaucher pour un stage ou les vacances scolaires un de vos enfants… c’est pas par complaisance ? Beaucoup voient la paille dans l’œil de leur voisin et pas la poutre dans le leur.
          Les frais pour les attachés, c’est une enveloppe, c’est budgété, c’est idiot mais c’est comme ça… tu peux embaucher un abruti… Il vaudrait mieux leur filer le total sans dder des comptes car dder des comptes c’est forcément s’occuper de comment l’argent est dépensé… et au niveau politique ça ne regarde personne sinon ça interfère avec les idées. Ce qui compte c’est le résultat*.

          – costume : bah au moins il n’était pas habillé comme un sac et ça m’a rien couté…

          * : ma fille qui est com’ a fait un séminaire la semaine dernière à Marrakech et un des jeux défis c’était d’acheter une liste de produits en dépensant le moins possible. Y a une équipe qui a dépensé zéro : avant de partir en ville ils ont pris des accessoires de l’hotel (peignoirs, pantoufles, linge et accessoires de toilette etc ) et ont fait du troc… génial hi hi…

          1. Pitiépasça

            Salut,

            C’est justement une question de valeurs. Et ce sont ces meme cathos tradis prout prout qui nous bassinent avec leurs « valeurs » qui nous racontent que finalement c’est pas important. Ben pour moi, non.

            – la fille au travail en stage: interdit dans nombre de boite. Et pourtant ce n’est pas de l’argent du contribuable.

            – Costumes: Ecouter le John Oliver a ce sujet. Absolument impossible dans un cadre anglo saxon. (je le reconnais je n’ai connu que cela, ca a du m’influencer)

            – Prendre les peignoirs de l’hotel a Marakech: Il y a dant cette assertion deja trop de mots qui me donnent des maux.

            1. Ce qui ne change rien au fait que Fillon a été dégommé par sa propre famille pour des raisons parfaitement périphériques à ce qu’on lui reproche, que ce qu’on lui reproche ne se terminera par aucune condamnation, et qu’on a écopé d’un gamin incompétent à la fin qui va nous couler le pays définitivement. Il serait illusoire de croire que Fillon aurait fait des étincelles, mais il est possible d’imaginer qu’il avait compris que la surtaxation des années Sarko + Hollande devait prendre fin. D’un autre côté, vu le peuple et ses réactions actuelles, à la limite, j’ai envie de dire : bien fait, tant pis.

                1. ah mais c’est toujours le problème des systèmes collectivistes : si la richesse saura se concentrer, la misère sera, elle, répartie pour tous, y compris les moins méritant. C’est pour cela qu’il faut prendre des précautions, discrètes mais avisées, en permanence.

            2. Val

              @pitié « C’est justement une question de valeurs » certes mais en France, compte tenu du climat politique général on pourrait virer tout le monde. La presse ne fait pas son travail comme elle le fait aux UK, ni les juges . A ce régime là , Macron n’était pas plus net que Fillon , il a « oublié » de déclarer l ISF . Mais lui , cépapareil , alors personne n’a rien dit et pouf … elu !

              1. Hussard Bleu

                Monseigneur de Seize évoquait en son homélie dalles, pavés, tuiles, et carreaux : il avait négligé les abacules… l’oubli est réparé avec ce nouveau troll !

              2. Gosseyn

                Virer tout le monde. Comment imaginer pouvoir faire autrement ?
                Ce pays est faible dans les indices internationaux et pas un seul de ces  »surdiplômés-intègres-efficaces » ne moufte.
                Alors que c’est une constante découlant de leurs actions/inactions et une attitude typique d’une mafia.
                Que faire avec Corleone et les membres de son gang ? Sinon les virer tous ?
                Les lois existent pour cela. Ironie de la situation, c’est cette caste qui les a votées !
                Mais comment faire, si le gang tient tous les leviers ?

            3. Flaghenheimer

              100% d’accord évidemment. On ne pas se plaindre de la corruption du personnel politique français et ensuite gémir lorsque son poulain est accusé c’est incohérent. Mais en fait les électeurs tolèrent d’autant mieux ce qu’ils pratiquent eux-même : « bah heu tout le monde le fait ». Eh bien non tout le monde ne le fait pas.

              @h16
              « ce qu’on lui reproche ne se terminera par aucune condamnation ». Je ne serai pas aussi définitif que vous le PNF vient de signer le réquisitoire préconisant son renvoi devant le tribunal correctionnel.

              1. Val

                @flag Fillon n’est pas mon poulain ni celui de H16, c’était juste le moins tocard de la course. Quant au « tout le monde le fait » ce n’est pas pour me réjouir ni pour me/nous dédouaner : les états socialistes pondent tellement de lois, taxent tellement qu’il est/devient impossible de tout respecter, c’est bien le pb des petits patrons pas ex. En système socialiste il devient impossible de respecter les lois c’est pour cela que le socialisme corrompt le peuple et qu’un état socialiste devient forcément mafieux.

                1. Flaghenheimer

                  D’accord avec vous sur le constat global. Mais en l’espèce, FF savait que c’était illégal d’employer sa femme a ne rien faire avec l’argent du
                  contribuable ; même chose pour l’emploi présumé fictif de Pénélope à la revue des deux mondes.
                  Nous ne sommes pas ici dans les cas décrits par Royaumont.

                  1. Val

                    @flag oui et loin de moi l’idée de défendre l’absence de moralité de FF. Maintenant Macron n’était pas mieux sur ce plan là et FF aurait été de mon point de vue moins calamiteux.
                    Ajoutons à cela la sensation d’une majorité de la population de s’être fait voler son élection (et ça fait 40 ans que c’est le cas) on arrive assez logiquement à une période potentiellement insurrectionnelle (GJ) , le tout sous l’œil complaisant de la presse et méprisant des élite : super cocktail !

                    1. Citoyen

                      C’est tout à fait ça, Val … Et en écartant  » le moins tocard de la course « , voila ce que l’on a récupéré, comme rebut … :
                      https:/ /www.lematin.ch/monde/macron-suisse-exemple/story/18837782?fbclid=IwAR0pr-ixc2rp4Aml_rQMfUt2aKIcYAuwjycWYZxnUyzpgZsLCtU7hhrEBl4

                      Dans le texte, il y en a une pas mal !..
                      « Et d’ailleurs les Suisses, comme disait je ne sais plus qui, ils commencent toujours avec des questions de gauche et ils finissent avec des réponses de droite ».
                      ça se passe de commentaires ….

        2. Guillaume_rc

          Entièrement d’accord sur l’honnêteté indispensable.
          Maintenant plus d’une centaine de députés avaient les mêmes pratiques et curieusement personne n’est venu les chercher. J’en déduis qu’il y a des prises de position plus risquées que d’autres.
          Par ailleurs – et c’est consternant – la Droite n’a pas compris que c’est Fillon et pas son plan qui a été rejeté. Elle continue à (faire semblant de) chercher un programme alors que celui pour la présidentielle est là et approuvé par les électeurs.

        3. Val

          @pitié « dingo. j’compendrais jamais » . Chacun comprend ce qu’il veut . Moi j’ai du mal à comprendre ceux qui n’ont pas compris l orchestration du lynchage et qui ont changé leur vote à cause de cela. La moitié de l’assemblée embauche sa famille, tout le monde dans ce milieu est habillé à l’oeil; mais voilà Fillon devait être dégommé, le plus comique est qu’il semble qu’il l’ait été par sa propre famille politique qui n’a pas été « bonne joueuse » . Comme le dit Sam à ce jeu là tout le monde peut être cloué au pilori, personne n’est 100% clean et vous non plus, cherchez vous trouverez.

            1. Val

              @pitié c’est encore pire que je croyais. Vous êtes Mr Fillon avant le scandale 😉 vous n’avez pas encore assez cherché . Croyez moi si d’aventure vous gêniez qqn , ils trouveraient, eux .

            2. Jacques Huse de Royaumont

              La baby-sitter des enfants, est-elle déclarée ? Sinon c’est de la fraude fiscale.
              L’entrepreneur qui vous refait un crépis, alors que ce n’est pas dans le devis ? C’est du travail au noir (ou au gris).
              Les 3 goodies pris dans un salon professionnel au lieu d’un, histoire que les enfants ne se chamaillent pas ? Abus de bien social.
              Le gueuleton payé par la subvention à l’amicale des joyeux drilles de Saint-Pantalon sur Yvette et qui passe en frais généraux d’organisation du festival de l’andouillette ? Abus de bien social.
              Le cabanon de jardin non déclaré au cadastre ? Fraude.

              Tu ne sais pas de quoi tu es coupable ? Si le fisc s’intéresse à toi, il te le dira. Sur les dizaines de milliers de pages de textes de lois et les centaines de taxes existantes, tu en enfreins. Et tu le sais, circonstance aggravante, car nul n’est censé ignorer la loi…

              1. Val

                +1 @royaumont c’est le propre du socialisme : faire basculer tout un chacun dans l’illégalité : tous hors la loi , tous corrompus ce qui permet aux « protégés » de se servir grassement, car tout le monde en croque .

              2. sam player

                Arghhh JHDR j’ai ramené plein (je dis pas le nombre, c’est indécent) de cartouches de cigarettes, cigares et tabac à rouler du Lux pour famille, amis et même des gens que je connais pas… et même à mon ex-femme… hi hi (pi c’est pas pour qu’elle meurt plus vite hein, mauvaises langues!)
                P’tain au quart du prix français…
                Personne fait ça… c’est immoral… je bas ma coulpe…

                J’pourrais pas faire politique selon la définition de certains ici… ma vie est foutue…

                1. albundy17

                  « J’pourrais pas faire politique selon la définition de certains ici »

                  Ben c’est surtout que t’as aucunes chances d’être élu

                2. Jacques Huse de Royaumont

                  @Sam : je me doutais que tu étais un horrrriiiiibllle fraudeur. Comme les faux sauniers d’autrefois, je t’enverrais bien au bagne, à la chiourme !
                  Le mankagagner de l’état, tu y as pensé ? Un vrai citoyen, altruiste et responsable se doit de déclarer ses importations privées et de payer la TVA dessus.
                  c’est facile, il suffit de se rendre au trésor public le plus proche aux heures d’ouverture (10h30-11h15 et 14h30-15h45, sauf le jeudi où ils font nocturne jusqu’à 16h30 et vendredi où ils sont fermé l’après midi), de remplir les 17 cerfa nécessaire, sans oublier les pièces justificatives nécessaires. C’est jouable en moins d’un mois.

                  1. Aristarkke

                    Vous en avez de la chance d’avoir des nocturnes fiscales jusque 16H30, un jour par semaine. Dans mon coin (Essonne), c’est au pire jusqu’à midi…

          1. lxy

            C’est encore pire que ça. Tout le monde a oublié le sacro-saint principe de la séparation des pouvoirs qui est enseigné dans toutes les écoles mais de plus en plus piétiné au nom du « politiquement correct ».

            L’Assemblée Nationale dans son principe est « autonome » : elle a son propre réglement intérieur qui évidemment ne peut pas lui être imposé par un ministre, fut-il Premier.. Elle a son propre budget. Son régime de retraite particuler. Elle a son armée dirigée par son Général. Elle a sa direction administrative et générale dirigée par la Questure etc. Evidemment tout ça est largement de l’ordre du symbolique.

            Et pendant des décennies le réglement intérieur de l’AN n’a imposé aucune condition quand au choix par le député de son assistant, choix qui se traduisait dans 50% des cas (à vérifier) par le choix d’un proche. Rien d’illégal sinon l’illégalité aurait été constatée et sanctionnée depuis des lustres.

            Autre exemple symbolique : les assstants parlementaires ne sont protégés par aucune loi sociale. Ils peuvent être virés du jour au lendemain, notamment après une ré-élection ratée du député employeur.. Une particularité qui fait réfléchir à deux fois un cadre extérieur. De la même façon un député était libre d’utiliser sa « réserve parlementaire » à son gré. A lui d’en faire le meilleur usage. Si il en faisait un usage personnel (comme l’actuel président Ferrand) c’était à lui de voir avec sa conscience , mais pas avec un juge.

            Mais il y a pire., pour l’affaire Fillon, .les enquêteurs du Troisième pouvoir » sont venus patauger avec leurs gros godillots dans les locaux de l’AN pour y faire des perquisitions, sans que personne ne les empêche ( à quoi il ser le Général et sa troupe ?) ou ne s’en indigne alors que c’est évidemment « anticonstitutionnel » . Par exemple un député ne peut pas être traîné devant la justice sans une autorisation « expresse » de ses pairs…et là on vient perquisitionner dans les locaux mêmes du pouvoir Législatif. Honteux !

            C’est là que l’on voit que la France est en voie de « scandinavision » accélérée.

            1. lxy

              Fillon n’a certainement pas envie de replonger dans le marigot, sinon il pourrait faire jouer l’anti-constitutionnalité de son dossier judiciaire.

        4. durru

          Je trouve toujours amusant de constater après-coup qu’en France il y en a qui sont plus égaux que les autres.
          Oui, Fillon s’est gavé d’argent public, de manière tout à fait légale et tout comme 150 de ses collègues, qui eux n’ont pas été du tout inquiétés. Mélenchon est devenu millionnaire avec ses indemnités et autres petites astuces (comme l’achat et la vente de sa permanence), toujours à 100% avec de l’argent public, mais personne pour s’en émouvoir.
          JM Ayrault bénéficie d’une retraite de plus de 200k€ sans jamais avoir produit quoi que ce soit ou pris n’importe quel risque, mais c’est normal aussi.
          Mais vous oubliez de dire que lorsqu’on a flingué Fillon, cela a été fait pour protéger une caste à laquelle il n’appartenait pas, et pas pour ses éventuelles turpitudes, qui n’étaient aucunement plus importantes que celles des autres. Quelqu’un s’est fatigué à comprendre où sont passés les millions gagnés par Macron chez Rothschild, par exemple ?
          Chacun ses incompréhensions, voyez-vous…

        5. Pythagore

          Si FF avait fait qq chose d’illégal, et que c’est tellement évident, comment ce fait-il, qu’il n’est pas encore jugé ni meme condamné 2 ans après la mise en examen ? Ca avait l’air tellement urgent à l’époque ?

          1. Val

            @Pythagore oui mais là c’est différent car tant qu’il n’est pas jugé et blanchi il ne peut plus faire de politique , on est judicieusement passé de la justice TGV à la justice tortillard .. pratique quand même

            1. lxy

              La thèse,que j’avance travaillée par des spécialistes aboutira certainement à l’illégalité des poursuites contre Fillon parce que anti-constitutionnelles…ce qui invaliderait le résultat de l’élection de Macron en 2017. On comprend que les Juges ne sont pas trop pressés de ressortir le dossier.

              1. Gosseyn

                La question est alors de savoir quel est l’intérêt personnel des magistrats, puisque dits indépendants et inamovibles sans leur consentement, pour qu’ils se permettent de faire pencher aussi fort la balance de la justice dans un sens prédéterminé, mais souvent alors au mépris de la Constitution ?

                Parce que si la justice est devenue une des écuries d’Augias de la République, ce n’est pas par le hasard commandé par le politique, mais c’est bien en raison des efforts très particulier de ces soutiers de la corruption institutionnelle !

        6. Rick Enbacker

          A propos de Thatcher j’ai failli m’engueuler avec un ami aujourd’hui parce qu’il me soutenait que Macron et son gouvernement menaient une politique d’extrême droite à la Thatcher.
          J’ai coupé court à la discussion car je ne voulais pas me fâcher avec lui…
          Le pire c’est que la majorité du pays pense comme lui.
          Ce pays est vraiment foutu.

          1. Val

            @rick il ne faut pas couper court, mais leur demander : ah bon ? pourquoi ? et leur asséner que l’état dépense 57% du PIB ce qui fait de nous un pays communiste selon les normes de l OCDE, généralement ça calme.

            1. Nemrod

              Pensez vous.
              Je répète cette évidence comme un Mantra sans que cela ne calme qui que ce soit.
              Ces gens sont des « croyants », la raison ne peut les atteindre.

              1. Rick Enbacker

                Oui, c’est tout à fait ça, et comme je sais que je vais m’énerver et risquer de me fâcher je préfère laisser tomber. En plus c’était au téléphone…. Le pire c’est que c’est un ami que j’apprécie beaucoup et qui est très intelligent par ailleurs.

                  1. Rick Enbacker

                    Oui, je sais mais disons que l’idéologie les aveugle.
                    Regarde Einstein, Hubert Reeves ou Cédric Villani. Ce ne sont pas des imbéciles. Et pourtant à les entendre parler politique…

                    1. Val

                      @rick no excuse ce sont des imbéciles diplômés, les plus dangereux car ils se croient supérieurs aux autres .

                    2. Elwood

                      je vais avoir et, peut etre, feter mes 60 ans le mois prochain et il me semble que déjà au collège les profs nous récuraient bien

                    1. Husskarl

                      Entièrement d’accord, prendre des positions politico économiques sans savoir les tenants et aboutissants est d’une remarquable imbécillité. On a le droit de se tromper mais on a le devoir de réfléchir.

          2. Tess

            Il y a un point en commun entre Thatcher et Macron, ils gouvernent de manière intransigeante mais pas pour les mêmes raisons. Thatcher pour sauver son pays et Macron pour l’enfoncer encore plus. La comparaison s’arrête là/

            1. Rick Enbacker

              + 1 !
              Ah ça oui ! C’est tout à fait ça ! Aussi autoritaires et inflexibles l’un que l’autre mais autant l’une avait raison, autant l’autre est complètement à côté de la plaque
              Mais des souvenirs que j’ai de Maggie il me semble qu’elle n’était pas hautaine comme Manu et ne méprisait pas son peuple

              1. Tess

                Exact, elle a agi pour sauver l’économie de son pays. Le seul bémol de Maggie est d’avoir laisser se développer le multiculturalisme. Elle a reconnu d’ailleurs que c’était un très grosse erreur de sa part. Sans doute a t-elle été un peu manipulée par des gens de son camps avec des tendances socialisme fabien! D’ailleurs ses meilleurs ennemis ont été dans son camp.

                  1. Tess

                    Je n’étais pas au courant de cela ! Encore les socialistes fabien à l’œuvre. De toute manière aucun chef d’état n’a pas commis d’erreur ! Chez nous, ils les cumulent depuis 40 ans et ont transformer ce pays en mouroir économique, industriel, social. Alors que nous avions toutes les cartes en main pour transformer cette nation TRES prospère. Je suis pour la peine de mort pour haute trahison (qui existait auparavant) de tous politicards corrompus jusqu’au trognon. Le capitalisme de connivence bât son plein dans ce pays. C’est une gangrène qui s’étend et qui pourrie ce pays jusqu’à la moelle.

                    1. Pythagore

                      Voir ce reportage que je recommande (youtube.com/watch?v=zBLTDscToOo). Tatcher aurait « inventé » le réchauffement climatique pour faire passer les investissements ds le nucléaire.
                      Voir aussi l’interview à la fin juste hallucinant. Un type qui réfute ttes les thèses des scientifiques du reportage avec le commentaire « mais bon je suis historien »…..Il y connait rien mais en sait plus que les plus illustres scientifiques….des baffes.

            2. Pythagore

              « ils gouvernent de manière intransigeante »
              Les zadistes, les banlieux, les fémènes, que d’intransigeance.
              Thatcher s’en est prise aux syndicats et autres apparatchiks, Macron s’en prend à ceux qui ne savent ou ne peuvent se défendre de facon tout à fait arbitraire, mais se garde bien de s’en prendre aux lobbies et oligarchies qui bloquent la France.

              1. durru

                Macron est intransigeant selon le principe « fort avec les faibles et faible avec les forts ». Il a bien appris ses leçons à l’ENA.

        1. durru

          C’est vrai qu’il est largement préférable d’avoir un autre qui a conseillé pour mille milliards et crée un nouvel impôt chaque matin…

          1. Theo31

            La gauche ne remet jamais en cause la création des taxes par la droite mongaullienne socialiste honteuse quand il s’agit d’enculer les pauvres.

            1. durru

              Tout ce que j’ai à dire est déjà écrit, il ne faut pas s’étonner d’avoir le diable lorsqu’on refuse son apprenti. En gros, ceux qui ont refusé Fillon pour les risques qu’il présentait ne doivent pas se montrer étonnés de les avoir puissance cent.

    2. Aristarkke

      Margaret T a été propulsée au pouvoir par la dégringolade du Royaume-Uni dans les 70’es à la suite des mandats de PM d’Harold Wilson et de James Callaghan (ne pas confondre avec Harry! 😛 )
      Suite de la potion amère du FMI et d’une énième grève dure des mineurs en 78/79… qui a révolté les Rosbifs…
      Ces derniers, tant qu’ils rêvaient de s’en sortir sans le moindre effort, votaient travailliste!
      Le Socialisme est si beau… sur le papier…
      Aucune chance qu’une équivalence de MT arrive au pouvoir tant qu’il restera de l’argent des Autres à claquer…

      1. Pitiepasca

        Merci pour ce point historique.
        Ma question liminaire etait de savoir si, connaissant le populus Galus, il etait enviseagable qu’un Tatcher emmerge. Je crains que non. Ce matin encore, sur la Radio Suisse Romande, le photographe Arthus Bertrand nous martelait que dans ce pays qui c’est hissé a la 6eme puissance (de memoire il a dit « le 6 eme pays le plus riche) et ban les richesses n’etaient peut etre pas suffisament partagé.

        Bref:
        1. Jusqu’ou devront nous tomber ? (perso je ne crois pas a la théorie d’H16 sur le lent roulement jusqu’au ventre mou du classement mondial) Malheureusement, les révolutions ont historiquement fait fuir les cerveaux/portefeuilles/bras.
        2. Le peuple Francais a t’il une fraction d’ADN libérale ?

  7. Cerf d

    Normalement la marge du distributeur est touchée par … le distributeur. Comment une augmentation d’icelle peut-elle améliorer le pouvoir d’achat des agriculteurs ?

    1. Le Gnôme

      Parce que dans sa grande intelligence, le législateur pense que la marge supplémentaire va être reversée aux agriculteurs, ce qui est probable dans le monde des Bisounours, beaucoup moins dans le réel.

    2. Hermès Honshappo

      Je me pose la même question depuis un moment. Les journalistes TV évitant soigneusement cette question, j’en étais venu à me demander si j’étais idiotement passé à coté d’un élément clé qui aurait mis du sens dans cette loi.
      Visiblement, si élément clé magique il y a, il est bien caché…

    3. Aristarkke

      Par le fait que cela permettrait de la minorer, cette marge, sur les produits agricoles, probablement…
      Rappel : c’est de l’ économie appliquée conçue par énarques et fonx…
      Donc, à prix de vente public égal, d’augmenter le prix payé au producteur…

    4. BDC

      Par la théorie du ruissellement… vue de biais … Si la théorie du ruissellement ne fonctionne pas selon eux, c’est parce que les riches ne redistribuent pas à leur clients => c’est qu’ils doivent redistribuer à leurs fournisseurs pardi ! 🙄

    5. Jacques Huse de Royaumont

      Facile :
      si tu taxes le Nutella, il devient plus cher. Donc les produits concurrent, comme la pâte à tartiner à base de glands du Tronçais se vend mieux, donc les producteurs voient leur revenus exploser.
      De même, si tu taxes le Coca-Cola, le Breiz(h) cola au Chouchen se vend mieux, donc les producteurs de miel de Varech de Saint-Quai-Port-Trieux s’enrichissent.

      C’est comme un billard à 12 bandes, les yeux fermés et en tenant la canne avec les pieds : ça ne peut que marcher.

  8. sinouhe

    Je m’en contrefous, je n’achète jamais de produits ou la marge est faible. i.e en général des produits d’appel.
    C’est la plèbe qui va prendre. Et c’est bien fait pour eux. Plutôt que de braire sur l’ISF, de demander des RIC et plus généralement de réclamer une tonte plus rase pour les autres, ils feraient mieux de brûler les perceptions d’impôts.
    Pour info, j’aimerais bien payer l’ISF.

    1. sam player

      Non, les produits avec marge faible ne sont pas forcément des produits d’appel mais des produits que le magasin ne peut pas se permettre de zapper, c’est différent même si en final ce sont des prix sans bcp de marge : carrouf avait essayé de zapper Danone ils l’ont bien regretté, même moi je n’y mettais plus les pieds… et ce n’était pas des produits d’appel… ils se vendaient sans pub… comme pour le coca…

        1. Vassinhac

          Il y a une vingtaine d’années environ, Leclerc avait fait une pub sur ce thème : « Daniel Hechter ne vend pas chez Leclerc car Leclerc ne vend pas assez cher »

    2. Murps

      Vous ne payez pas l’ISF ? Vous faites donc partie de la plèbe…

      Par contre je ne comprend pas pourquoi tout le monde râle.

      – Lors des prochains conseils d’administration dans la grande distribution, il suffira de faire voter une redistribution des plus-values occasionnées aux agriculteurs, je suis certain que les actionnaires de chez Leclerc voteront la redistribution des dividendes à un fond de garantie agricole ad-hoc.
      – Il suffit de leur faire signer une charte de bonne conduite et de créer une commission de contrôle de la redistribution des dividendes à partir d’un comité de pilotage ministériel.
      – Ledit comité sera nommé en conseil des ministres et comporterait des représentants de la société civile, dont au moins un agriculteur qui a été en fonction pendant au moins 3 ans en tirant plus de la moitié de ses revenus de son activité agricole.
      – dans le cas ou les actionnaires refuseraient de voter la redistribution au fond de garantie, il suffirait soit :
      – d’envoyer aux actionnaires une lettre personnalisée les incitant à changer d’avis
      – de voter une loi qui prélève une taxe supplémentaire

      C’est simple et évident.
      Et je me dis que j’ai raté ma vocation, j’aurais du bosser à Bercy…

        1. Hussard Bleu

          Voui, mais un communisme sans Dzerjinsky, Iagoda, Iejov et surtout Beria, je sais pas, mais il manque quelque chose…je trouve ça… un peu fade… la balle de caoutchouc dans la nuque, ça le fait pas, quoi !

            1. Hussard Bleu

              un Benalla, c’est quand même loin d’un Blokhin, faut bien dire… mais sa promotion au grade de Lieutenant-Colonel de Gendarmerie a été plus rapide que celle de Vassili…

              https:/ /devirisillustribusblog.wordpress.com/2016/05/07/vassili-blokhin/comment-page-1/

  9. hub

    Certains GJ réclamaient une tva zéro sur les « produits de première nécessité ». (et pourquoi pas tous les produits, mais bon). Là, ils vont se régaler…

    1. Husskarl

      C’est une bonne idée, cela devrait être 0 sur l’indispensable, donc la nourriture, l’eau, l’électricité/chauffage, l’essence, la voiture, la barraque.

  10. Gerldam

    S’il est certain que cette loi est nulle, voire négative, je ne vois pas , en revanche, de solution pour notre agriculture. Comment être compétitif avec le gros producteur américain ou l’usine à porcs allemande, tout en préservant une agriculture plus parcellisée et des paysages plus agréables à regarder? Et des animaux qui broutent au lieu de bouffer du tourteau de soja?
    Perso, je fais mes courses chez le producteur de volailles, par exemple, dont je vois les bestiaux gambader dehors ou chez l’éleveur dont je vois souvent ses bêtes aux champs.
    Cela vaut mieux que du gigot congelé de Nouvelle Zélande, du porc industriel d’Allemagne ou du blé américain, cultivé de façon industrielle dans des champs de 3000 hectares.

    1. sam player

      Bah n’empêche que l’agneau de NZ il n’a bouffé que de l’herbe tout au long de l’année… Bah maintenant si c’est le fait qu’il soit congelé qui vous défrise…

      1. P&C

        Le mouton en France, ce n’est pas jouable hors subventions « entretien du paysage ».
        Certains arrivent à tirer du pognon avec les frometons fait maison ou la laine, mais même là, la laine de Merrinos de NZ l’emporte.

        L’élevage en camp de concentration…
        Pour moi, c’est de la gestion de pathologies, et non de l’élevage : on maintient en vie des animaux qui ne demandent qu’à crever tellement ils sont malades (poulet de chair 33 jours, c’est 8 à 10 traitements antibio, sinon l’élevage y passe).

        Mais avec 88kg de viande/an/habitant, et pas de grandes surfaces, pas moyen de faire autrement pour avoir de la viande à bas cout (rappelons que jusqu’à récemment, la viande était un produit de luxe, la goutte étant la « maladie des riches »).
        Justement, l’un des avantages de la NZ est leurs immenses patures pour pas cher. Ce que n’a pas la France.

        1. Val

          @P&C et en plus en France les bobos aiment le loup, c’est sûr que ça aide à rendre le mouton français pas cher : un berger, des patous …

        2. Vassinhac

          « l’un des avantages de la NZ est leurs immenses patures pour pas cher. Ce que n’a pas la France »
          Renseignez vous, les pâtures sont plus chères en NZ qu’en France.

          Ce que vous n’avez pas compris, c’est que ce n’est pas le prix des terres qui fait que les exploitations sont rentables ou non. C’est la rentabilité des exploitations qui fait que la terre est chère ou non.

          1. Vassinhac

            Ou alors soyez cohérent : « la production de champagne est vouée à décliner car les terrains en AOC sont trop chers ». Vous avez dit absurde ?

        3. Dr Slump

          Avantage comparatif en faveur de la NZ, mm? Et pas que la NZ d’ailleurs. Sans la PAC, y’a longtemps que les produits africains inonderaient l’Europe. La paysannerie traditionnelle est vouée à mourir, c’est comme ça, froidement. Les agriculteurs français qui auront l »intelligence de développer des produits alternatifs, de qualité, en utilisant les moyens de com actuels s’en sortiront, pour les autres, je les plains.

    2. Allez voir ce qu’a fait la Nouvelle Zélande dans les années 80-90 pour sauver ses agriculteurs, justement. Et vous verrez qu’on peut avoir de l’excellente qualité en France avec des agriculteurs qui vivent de leur métier.

    3. douar

      wahou, tous les poncifs y passent.
      Du porc industriel allemand? mais le français est le même. Et vous avez quoi, le n°1 du porc en Europe est l’Espagne qui était au même niveau de production que la France en fin des années 90. Maintenant, c’est le double.
      Mais là, ils ont fait clairement le choix de l’ingrégration et ne s’en portent pas plus mal. Aujourd’hui, reprendre un élevage porc de 500 truies en France devient trop lourd pour un individu et il faudra tôt ou tard , faire appel à des capitaux extérieurs pour pérénniser l’activité (parce que c’est quand même, un secteur économique).

      Et le blé US? pourquoi donc il serait plus mauvais du fait qu’il soit cultivé sur 3000 ha?
      En réalité, c’est plus complexe, les américains ont des contraintes, notamment climatiques que nous ne connaissons pas, entre autres.
      Toujours le fantasme du « small is beautiful » et le syndrome de « Martine à la ferme ».

        1. albundy17

          « La pluma de porc ibérique miam… »

          A fond ^^

          « Cela vaut mieux que du gigot congelé de Nouvelle Zélande, »

          T’as raison, mieux vaux de l’agneau nourri au tourteau et bourré d’antibio pour cause de promiscuité ds leur hangar que les horribles agneaux NZ en liberté bouffant que de l’herbe et du trèfle

      1. BDC

        D’un point de vue purement économique, les exploitations mono-activités sont-elles viables à long terme ? J’ai l’impression que ce sont des colosses aux pieds d’argile vu que ce sont les grosses exploitations qui font faillite en premier lors des crises (lait, porcs). Les fermes traditionnelles polycultures-élevage ont l’air plus résilientes grâce à la diversification et à l’intégration des marges (blé dans l’alimentation du bétail par exemple, plans d’épandage, etc)

          1. BDC

            Fille de, je connais, merci ! Je connais aussi les GAEC familiaux, les CUMA, et le modèle économique des barons de la FNSEA, gros établissements de polyculture élevage avec salariés. J’ai donc ma petite idée sur la comparaison avec le bilan de la ferme des mille vaches.

            1. douar

              « gros établissements de polyculture élevage avec salariés »
              en général, les syndicalistes agri ont rarement une exploitation qui tourne bien (X.Beulin était une exception) car le temps passé en réunion est du temps où l’on n’est pas au taquet sur son exploitation, sauf à avoir une structure suffisemment importante pour avoir des salariés (des « gros » en langage franchouille, gros qui passent pour des nains chez nos voisins mais passons).
              Plus généralement, comme toute activité, la tendance est à la spécialisation: l’expression gros établissements de polyculture élevage est paradoxale.
              Et pour vous, c’est quoi le bilan de la ferme des 1000 VL?

              1. BDC

                ouest-france.fr/economie/agriculture/ferme-des-1000-vaches/ferme-des-1000-vaches-travaille-sur-du-vivant-insiste-son-directeur-4758044/amp
                En 2017, le directeur dit clairement qu’ils font des pertes, mais depuis le prix du lait a augmenté.
                « La ferme des 1 000 vaches est-elle rentable ?

                Non. Nous avons quatre ans pour faire nos preuves. Mais nous livrons en Belgique et le prix du lait est descendu à 220 €. En décembre, il est heureusement remonté à 370 € primes comprises. Là-bas, ça va plus vite à la baisse comme à la hausse. On leur a livré 8,5 millions de tonnes de lait en 2016. On vise 9,5 millions de tonnes en 2017.

                Mais notre positionnement est stratégique. On se situe à deux heures de camion de plusieurs usines qui transforment 4,5 milliards de litres de lait. Et notre citerne de 27 000 litres qui part tous les jours, intéresse n’importe quel industriel. On peut donc faire de la commercialisation. Ce n’est pas le cas pour un petit producteur qui est lié à sa laiterie. »

                  1. Vassinhac

                    En effet, 9Mt ça fait 1000 citernes par jour… soit une par vache !!
                    Il a dû vouloir dire 9ML. Ou alors c’est simplement mal retranscrit.

                    1. BDC

                      Oui à 27 litres /jour/vache en moyenne, ça fait bien un camion citerne par jour, et 9 millions de litres par an. J’avais copié ce paragraphe pour montrer aussi qu’ils ont plus de poids pour négocier qu’un petit producteur.

                    2. Vassinhac

                      Oui, BDC, c’est comme le céréalier qui a ses silos et qui ne dépend donc pas uniquement du prix de la coop la plus proche à laquelle il doit aller vider ses remorques. Il peut mettre en concurrence des négociants venus de plus loin.

                    3. BDC

                      On fait aussi des hangars pour les pommes de terre, vendues en partie via des contrats mini maxi et le reste en libre (une catastrophe avec la sécheresse cette année). Ce que je ne comprends pas c’est comment une entreprise peut survivre avec des prix de vente systématiquement en dessous du coût de revient, depuis 10 ans. Je sais bien que le coût de revient est moins cher en Allemagne et encore moins au Danemark, la perte est moins forte par tête de bétail chez les “gros” mais quand il n’y a rien d’autre pour compenser, ça reste une perte nette, donc je m’interroge sur la viabilité de ces exploitations. Ou alors les “gros” arrivent vraiment à avoir des coûts de revient inférieurs à 350€/t, mais peut-on faire ça en France ?

                      europeanmilkboard.org/fr/special-content/actualites/news-details/article/gap-between-milk-prices-and-production-costs-persists-in-germany.html?cHash=602f593c1009dcf19e078c91a1f13f88

                      europeanmilkboard.org/fileadmin/Dokumente/Milk_Production_Costs/Gesamtbroschuere/Etude_cout_2017_nouveau.pdf

                    4. Aristarkke

                      Belle, c’est très optimiste de ta part de classer des problèmes d’arithmétique laitière dans la catégorie bis repetita placent

              2. baretous

                1000 vaches laitieres c’est combien de vaches qui partent à l’abattoir ou à l’équarrissage chaque année? Combien de génisses de renouvellement qu’il fout nourrir vu « la carrière » courte de ces vaches ? les frais de vétérinaires colossaux pour ces formule 1 du lait souvent de race holstein percluses de mammites et de boiteries. il ne faut pas faire rentrer dans le bilan que le produit de la vente du lait.

      2. lxy

        La France qui est est grand producteur mondial de blè n’est pas capable d’avoir une minoterie compéiitive. La profession avait dû passer des accords « illégaux » avec leurs « concurrents » allemands. Ils se sont fait pincer. L’amende a été enorme !

      3. Vassinhac

        +1

        Si on laissait libre l’économie agricole, y compris la vente des terres et leur location (suppression du contrôle des structures), il y aurait une organisation spontanée qui couvrirait toute la gamme: des grandes exploitations là où cela est pertinent (typiquement intensives dans la Beauce et extensives en moyenne montagne), mais aussi plus de petites exploitations, dans certains cas en activité secondaire, qui valorisent de façon plus fine ou originale des terrains moins faciles (topographie non régulière, parcellaire morcelé, etc.)

        Il faut commencer par arrêter de considérer qu’un agriculteur ne devrait pas faire faillite. C’est un entrepreneur comme un autre. Cela favorisera les nécessaires réorganisations du foncier, notamment dans les régions d’élevage où la compacité du parcellaire est importante.

    4. Nemrod

      Vous vous faîtes beaucoup d’illusions sur la production agricole française qui n’est pas plus « vertueuse » qu’ailleurs…si ce mot à un sens d’ailleurs.
      La filière agricole souffre de l’obésité étatique française…et décline comme le reste du pays.

  11. Laure Fritte

    Le graphique est bon, mais il manque la fleche qui repart du bas vers le haut pour remédier (en suivant toujours le meme processus) aux défauts de la legislation ainsi introduite. Pour prevue par exemple les lois successives sur la location immobiliere, et j’en passe..

    Entendu un matin a la télé un debat sur la nouvelle loi. Je ne me souviens plus si c etait un distributeur, un agriculteur ou un ecologiste. En tout cas j’attendais la suggestion (toujours en forme de question bien sur, les journalistes ne font pas l’opinion) du journaliste et bien sur elle est venue, et c’est la solution. « Est-ce qu’il ne faudrait pas fixer des prix minimums ? » – bien sur, l’administration va suggerer a l’interprofession et aux tripartites des baremes de prix, qui vont etre ensuite adoptes et controles. Pour 50’000 articles dans un supermarche moyen (10 fois plus qu a l’etranger et 20 fois plus que chez Lidl). Pourquoi n’y a t on pas pensé plus tot, ca marche bien pour les loyers.

  12. lxy

    Mon petit canard local (Ouest-France) dézingue en quelques lignes cette loi des prix alimentaires ubuesque, contre laquelle s’est prononcé ,notamment, l’Autorité de la concurrence et bien sûr les spécialistes.

    Deux façons de contourner la loi sont déjà en place
    1 – la ristourne se fera sur la carte de fidélité du client non pas sur le ticket de caisse qui devra être au prix imposé. Ca marche déjà
    2 – mise en avant des produits « distributeur ». Le pot de Nutella de 250 g de Ferrero aura un prix imposé mais pas celui du Nutelidla de Lidl !

    Le citoyen réagit en se disant « mais comment nos députés peuvent-ils être aussi bêtes ? ». Sacha Guitry a depuis longtemps donné la réponse : « Il y a pire que la bêtise, c’est la conviction ».

    Tous les régimes communistes étaient dirigés par des gens intelligents, notre France socialiste également mais l’imprégnation idéologique du communisme « avant » et du « politiquement correct  » maintenant » l’emporte sur l’intelligence et la raison.

    ps : pour le Parcoursup les enseignants ne connaîtront plus ni le nom, ni l’adresse, ni le sexe du candidat…Nos brillantes populations d’origine scandinave pourront enfin ‘accéder aux plus prestigieux établissements.français.

    1. hub

      « ps : pour le Parcoursup les enseignants ne connaîtront plus ni le nom, ni l’adresse, ni le sexe du candidat…Nos brillantes populations d’origine scandinave pourront enfin ‘accéder aux plus prestigieux établissements.français. »
      Non. l’établissement du candidat reste marqué, et cela veut tout dire. Par ailleurs dans l’ancien système on parlait aussi d’anonymat, et cela n’a jamais marché… Ne pas oublier que c’est un système fabriqué par l’éducation nationale, donc il ne marche pas…

    2. Le Gnôme

      Mais, car il y a toujours un mais, le nom du Lycée sera apparent, et comme le lycée Pablo Neruda ou Salvador Allende est toujours moins côté que H IV ou Saint Louis de Gonzague, je vous laisse tirer le conclusion.

        1. P&C

          Comme quoi, la profession clé pour assurer un bon avenir à ses gosses, c’est… prof.
          Car on a la connaissance de toutes les filières.
          Et avec une carte de membre chez les frères la truelle, le piston pour envoyer le fiston chez Total.

    3. P&C

      Jamais les caciques de l’ednat ne briseront le système de castes et donc la sélection française.
      Après tout, ce sont leurs enfants dont il s’agit ! hors de question qu’ils soient en compétition avec les gueux !

      1. Pheldge

        Allons, arrête d’en faire un complexe ! de toutes façons chaque pays a son ivy League …
        Le diplôme, on te l’a dit maintes fois ici, c’est rien, c’est juste une garantie d’un minimum de connaissances pour ton employeur, il faut que tu fasses tes preuves une fois recruté !
        T’as une ouverture aux Douanes, vas-y et fais ton trou ! avec ton CV de chimiste tu devrais avoir des ouvertures !

  13. lxy

    Le moment est encore venu de ressortir mon anaphore :

    Les Français découvrent chaque jour que (et apparemment leurs nouveaux gouvernants le découvrent en même temps qu’eux ) :
    – leur Economie est sinistrée
    – leur Commerce extérieur est sinistré
    – leur Industrie est sinistrée
    – leur Système de retraite est sinistré
    – leur Régime d’indemnisation du chômage est sinistré
    – leur Finance publique est sinistrée
    – leur Système de santé est sinistré
    – leurs Entreprises sont sinistrées
    – leur Education nationale est sinistrée
    – leur Recherche est sinistrée
    – leur Université est sinistrée
    – leur Formation professionnelle est sinistrée
    – leur Presse est sinistrée

    Le mot « sinistré » vient de « gauche »..Comme par hasard presque tous ces secteurs sinistrés ont été pris en otage par la « gauche » syndicale, politique, universitaire, médiatique. Ce qui pourrait encore vivoter sera tué par le politiquement correct.

  14. lxy

    J’ai entendu Jonathan Littel, l’auteur du livre « Les Bienveillantes » (consacré au nazisme) , dire que les deux mamelles du totalitarisme c’était « l’idéologie et la bureaucratie ».deux domaines où la France est une championne.

  15. Calvin

    Encore une loi débile qui part d’un bon sentiment : aimer son prochain, en s’appuyant sur une mauvaise solution : en prenant à son prochain…

    Ce qui est rageant, c’est que la volonté supposée d’aider les agriculteurs se fait « en même temps » que l’agribashing quotidien des élus, des médias et des personnalités.

  16. WorldTour73

    Et dans le même tps, les baltringues au pouvoir veulent ramener des djihadistes en France pour mieux les suivre. Macron et son equipe sont vrmt des enc*****. Prions pour que son mandat se finisse le plus tôt possible.

    1. Val

      @wolrdt à la fois les envoyeurs projetaient de les lâcher dans la nature . Et si on leur offrait des gilets verts ? comme ça hop ! tout le monde manif ensemble ça va avoir un petit air de gay pride, hommage subliminal à notre cher président.

  17. albundy17

    Arf, il y a – 90% sur 3 millions d’articles chez cdiscount, ne serait il pas temps de légiférer pour soutenir les TPE française ?

  18. albundy17

    lol, maintenant on recrutera les fonctionnaires à l’aveugle (c’est estrosi qui le dit: Suite à une expérience de recrutement ds le noir, il souhaite étendre cette bonne idée)

    J’aurai du orienter mes gamins vers la psycho, y’a déjà pas mal de boulot

  19. albundy17

    Rhoo, aujourd’hui ils ont pété le pied d’un gauchiste avec le LBD40, ça tape ds les troupes ^^

    Ils cherchent un clash, nan ? Ou une excuse au PIB ?

  20. Hussard Bleu

    February 2nd is the birthday of Ayn Rand (born Alisa Zinov’yevna Rosenbaum in 1905), died – March 6, 1982) She is of course remembered for her novel Atlas Shrugged, which is considered a Libertarian classic. I admire both her skill as a writer and her ability to articulate some core precepts of human liberty.

    1. Dr Slump

      Oh ben on a les mêmes fous furieux chez nous, faut croire qu’ils prennent leur inspiration là-bas, et que bientôt ils feront voter la même loi?

    2. MarieA

      Donc, ça s’est exporté à l’état de Virginie! L’avantage, c’est que personne ne se battra pour sauvegarder ce genre de sociétés.
      C’est triste quand même de voir qu’on utilise notre supériorité physique et psychologique pour tuer les plus vulnérables de notre groupe et notre avenir.

  21. MCA

    A propos d’alimentation voilà ce qu’on vient de m’envoyer…. je vais faire une petite enquête pour vérifier tout ça car ça le mérite :

    1. MarieA

      Lol, les hommes font les courses pour la première fois de leur vie…

      Oui, ça fait partie des « astuces » de la grande distribution et des magasins bio pour gagner plus d’argent. La semaine dernière, j’ai voulu acheter un filet qui faisait soit-disant 500g (tous les filets avaient le même poids affiché) je l’ai pesé parce que ça se voyait que c’était bidon et… surprise, c’était bidon! 243g.

      1. albundy17

        Un truc récemment apparu: Super pratique, plus besoin de peser ses bananes, vendu par paquet de 2, 3, 4, etc, avec un prix pour chaque conditionnement.

        J’ai pesé, c’est systématiquement la baise / à celles que l’on pèse.

      2. albundy17

        J’ai également été étonné: contre toute attente la viande hachée et moins cher chez mon boucher que chez le boucher en grande surface, -20 % tout de même !

        Bon, je ne crois pas qu’il s’agisse de viande polonaise

      3. MCA

        Perdu! j’ai toujours fait la cuisine et donc les courses qui vont avec.

        Mais en ce qui concerne les légumes je vais tjs chez les maraîchers et non pas dans la grande distrib, les articles étant pesés devant moi je ne me suis jamais confronté au problème.

        Par contre en grande distribution je me vois confronté à des arnaques récurrentes d’un autre style : un paquet de riz de 1 kg est plus cher que 2 paquets de 500 g du même riz de la même marque.

        Autre arnaque à l’habitude, le paquet reste strictement identique en volume mais le poids diminue et de façon à rendre la proportion difficile à calculer style riz de 1 kg qui passe à 875 grammes dans le même paquet et dont le prix affiché baisse alors que le prix au kg augmente.

        La bouteille de 2l d’évian plus chère au litre que la bouteille de 1.5 litre.

        Autre arnaque sur les lessives: A prix constant le volume du bidon diminue prétextant qu’avec ce nouveau volume ont peut faire plus de lessives, la lessive étant prétendument plus concentrée.

        Mesure faite la densité de la lessive liquide reste identique et le volume du bouchon doseur a oublié et diminuer proportionnellement etc…

        1. Aristarkke

          Constats identiques : Parfois, deux plaques de petits-suisses sont un peu moins chères que le lot de douze. Ou, le pack de six bouteilles plus cher que six x la bouteille vendue à l’unité dans le même rayon (surtout en eaux gazeuses,…
          De même le lot « promotionnel » de 48 rlx de PQ plus cher que 4x le lot de douze…
          MCA, normalement, le prix ramené au litre ou au kilo doit être mentionné. Mais c’est de la police, corps 10 face à de la 22 ou 30…
          Bref, ne pas oublier la fonction calculette de son mobile…

          1. MCA

            Pfff, tu imagines sortir ta calculette à chaque fois, ils savent très bien que pour les articles à petit prix les consommateurs ne le feront pas.

            1. albundy17

              « Perdu! j’ai toujours fait la cuisine et donc les courses qui vont avec. »

              Il ne fallait pas répondre à l’ignare invective.

              Je m’achalande également au marché pour la boucherie et les légumes, pas pour une question de fraîcheur (hein Sam ^^) mais pour l’ambiance, pis j’y croise au moins un client à chaque fois.

              Pour rejoindre vos allégations, il est de bon ton d’apporter une grande vigilance aux formats familiaux, s’avérant ds 95 % des cas d’un prix au kilo plus élevé que pour les portions petites familles

              1. Pheldge

                « Je m’achalande également au marché pour la boucherie » ah, et j’espère que tu proposes les meilleurs morceaux ! 😉
                cnrtl.fr/definition/achalander

                je suppose que tu voulais dire « je m’approvisionne ».

                1. albundy17

                  Achalandé: « Doté de nombreuses marchandises, bien fourni. »

                  J’ai du monde à table, avec des goûts forts divers, y compris en terme de morceaux de boucherie.

                  1. Aristarkke

                    Al, c’est une dérive de la langue populaire.
                    Initialement, bien achalandé signifie « ayant de la clientèle en nombre conséquent »

                  2. Aristarkke

                    Je ne te dis pas le contraire, Al.
                    Hélas, la dérive a été consacrée quoique parfois signalée comme telle.
                    C’est la conséquence de la relation évidente à ce qu’un commerce avec une clientèle fournie ait évidemment des approvisionnements à la hauteur…

                    1. albundy17

                      « Hélas »

                      Tu ne peux figer un langage, au risque de le faire disparaître, je connais ce mot depuis une trentaine d’années pour le sens que j’utilisais plus haut…

                      Le principal étant de communiquer

                    2. Aristarkke

                      Al, je suis d’une époque (d’avant 68) où l’instituteur ou le prof de français te reprenait pour l’usage d’un mot de franglais, genre stand (de foire) dans une rédaction alors qu’il était déjà largement usité dans le langage courant.
                      Et achalandé, déjà employé comme relatif à l’approvisionnement au lieu de la clientèle (le fameux chaland qui avait succédé à la pratique), valait alors une biffure rouge au motif de faux sens et des commentaires « élogieux » devant le front de la classe…

                      C’était un classique des professeurs malicieux (chafouins, dirait HB) de l’époque que de te l’infliger dans un texte, « pour voir »…
                      Autres temps, autres moeurs…

                    3. Pheldge

                      Al pour une communication efficace, il faut que les mots aient le même sens ! si quand tu dis un mot que tu crois synonyme de « blanc » et que ton interlocuteur le comprend comme « gris », il y aura un problème.
                      Et c’est pas parce que tu es convaincu, que tu l’as toujours utilisé dans ce sens, que ça changera quoique ce soit !

                    4. albundy17

                      Pheldge, encore une fois, c’est une définition du dico, que tu en ignores la moitié n’est pas de mon fait

                    5. sam player

                      MDR… et y’en a des qui disent que je veux toujours avoir raison…
                      Pheldge, Harry… fail, épissétou

                    6. Pheldge

                      @ sam, oui c’est un peu ce que j’essayais de faire comprendre dans mon post de 3 h 17

                      @l’Al si c’est dans le dico, donne un lien parce que « je m’achalande » comme tu le disais plus haut, ne peut se comprendre que comme je m’approvisionne … et si tu nous trouves un dico qui dit explicitement « s’achalander » = « s’approvisionner », je te payes un litron de Rhum Isautier 🙂

                      En fait non seulement tu as pris la dérive décrite par Harry, mais t’en as fait un verbe pronominal … allo l’Académie ? y’a le Al, qui a un truc à vous apprendre …

                    7. sam player

                      Euh Pheldge, c’est pour toi et Harry que je disais ça.

                      Et puis si achalander=approvisionner, pourvoir etc… dans certains dictionnaires, je vois pas pourquoi on ne pourrait pas dire s’achalander pour dire s’approvisionner…

                      S’aimer n’est peut être pas dans le dictionnaire… mais je m’aime hi hi …

                      PS: je n’utilise pas ce verbe sous cette forme, mais nul doute qu’il est usité ainsi… même si ça plait pas aux ayatollahs de la syntaxe, de l’orthographe, de la grammaire… etc…

                    8. albundy17

                      Je n’approvisionne pas simplement, je m’achalande pour répondre à la demande variée, pour exemple j’ai un gamin qui adore l’onglet, un autre c’est la souris, la dernière steak haché, ben je fais les trois, ils sont heureux, et mon portefeuille aussi .

                      Je t’envoie mon adresse pour le litre de rhum sur ta boite mail ?

                      Dictionnaire Litré : littre.org/definition/achalander

                      la 3, hein, des fois que tu serais totalement de mauvaise foi

                    9. Aristarkke

                      A l’Al, 11H42
                      T’es gonflé à l’hydrogène, toi!
                      Je te règlerai ta pendule plus tard avec ta « 3me » définition : je pars bosser…

                    10. Aristarkke

                      OK Core Al !

                      Selon le lien littré – 3me déf :
                      achalander
                      (a-cha-lan-dé) v. a.

                      1 Achalander une boutique, y faire venir des chalands.

                      2 Fig. Procurer la vogue.
                      Il fallait bien des cérémonies, bien du temps pour achalander un oracle, Voltaire, Mœurs, Oracle.

                      3 S’achalander, v. réfl. Devenir achalandé.

                      Devenir achalandé :
                      Qui a beaucoup de chalands. Boutique achalandée. Ce marchand est très achalandé.

                      Il y a des artisans bien plus achalandés les uns que les autres, plus forts et plus adroits, et qui gagnent par conséquent davantage, Vauban, Dîme, p. 94. (Pétard ! Vauban ! Et c’est moi qu’on traite d’antique et de Vieux…)

                      Où qu’ c’est-y qu’tes besicles te font voir qu’on parle de marchandises???

                    11. albundy17

                      Rhooo, Ari, :

                      « C’est la conséquence de la relation évidente à ce qu’un commerce avec une clientèle fournie ait évidemment des approvisionnements à la hauteur… »

                      PS: c’est pas de moi :mrgreen:

                      H.S.: Au fait, ta fille ? J’aime connaitre la véracité ou non de mes diagnostics chauffagiste, c’est pour ma BD 😀

          2. Pheldge

            MCA : faut regarder les prix/kg ou l, ça ne trompe jamais. Ensuite, le coût de la mise en sachet, conditionnement, mise en rayon, explique les différences …

            1. MCA

              « Ensuite, le coût de la mise en sachet, conditionnement, mise en rayon, explique les différences … »

              Là tu cherches à excuser une pratique inexcusable.

              C’est parce qu’il existe un principe bien ancré dans la mentalité collective comme quoi quand on achète en plus grosse quantité le prix unitaire baisse que les marketeurs de ces enseignes maximises leurs profits en pratiquant l’inverse (mais pas toujours histoire de ne pas se voir reprocher de systématiser l’arnaque).

              Cela dit, j’ai acheté récemment un pack contenant 4 paquets de café moulu sur lequel est indiqué qu’un paquet est « gratuit ».

              Comme le pack comporte un code barre et que chaque paquet comporte un code barre (différent) je vais retourner spécialement chez Le vendeur pour biper ces codes barres et voir la réalité de cette prétendue réduction rien que pour le fun.

              Affaire à suivre…

              1. Pheldge

                Non,place toi du point de vue de l’industriel de la conserve : ça lui coûte plus cher de remplir 10 bocaux de 200 g qu’un de 2 kg
                C’est donc normal qu’il répercute cette différence sur ses prix.!
                sam t’es où ? 😉

                1. sam player

                  Sam, il se dit que vous êtes d’une ignorance crasse et qu’il semble qu’il ne vous viendrait même pas à l’idée de vous documenter sur ces sujets avant de dénigrer et d’accuser.
                  ———
                  Juste un exemple sur la formation des prix dans la distribution :
                  Un des indicateurs de performance dans la distribution est le CA et la marge au mètre de rayon, alors forcément, si 2 produits occupent le même linéaire en facing, celui qui se vend le moins supportera une marge supérieure pour rééquilibrer la marge au mètre… et du coup le prix au kg de celui qui se vend le moins pourra être supérieur au prix au kg de celui identique, mais de format différent, qui se vend le plus.

                  C’est aussi une erreur de croire que le format 2 litres pour les bouteilles d’eau serait plus avantageux que le format 1.5 litre pour le distributeur. Ce format 2 litres a été lancé à la demande des écolos mais en fait il tourne 5 fois moins dans les stocks, et il est chiant à gerber… aussi bien dans les stocks qu’en transport, plus de casse également, c’est un format juste utile pour le consommateur… sauf moi…

                  Sinon, faut être sacrément bête pour croire que l’industriel règle la balance des légumes pré-emballés pour minimiser le poids. Bête comme celui à qui il ne vient pas à l’idée, après 5 mesures, que c’est p-e la balance qui est fausse.

                  Sur les boitages qui sont passés de 200g à 185g par exemple, ça procède du même principe que les litres qui sont passés à 75cl, c’est généralement pour rester dans un prix psychologique.

                  MCA, si tu délotes des promos, il y a de grandes chances que sur un 3+1, on te fasse payer en caisse le quart du prix (à carrouf c’est sûr): mais ca ne procède pas d’une fausse information sur le offert… c’est juste parce que ça évite les palabres sur la vente forcée, par lot et les attentes aux caisses parce qu’un abruti a déloté des produits pour lesquels la vente à l’unité n’était pas référencée… etc…

                  sam player – j’suis p’tete parano… mais à ce que je vois, y a pire comme maladie mentale…

        2. Higgins

          Je plussoie mais ce qu’on appelle l’intelligence est une arme efficace. Il convient donc de s’en servir si on ne veut pas qu’elle rouille. J’en ai fait encore fait l’expérience tres récemment avec un prix affiché de 2,76 euros pour un prix enregistré de 2,92 euros. J ai souligne le pb et grâce m’en a été rendue mais qu’elle est la part de la duplicité vs l’erreur dans ce cas? C’était sur 8 bouteilles d’eau. Si on multiplie l’erreur sur un chariot de 100 euros, ça fait désordre. J’avais lu quelque part, je crois que c’est chez Charles Sannat, que les poids diminuaient brutalement chez certaines marques pour un emballage à volume donné (boitage identique mais poids net diminué de 80 ou 100 gr par exemple). Je l’ai constaté et fais attention désormais.

        1. albundy17

          Bon, je me suis interrogé et suis parti en expédition ce matin même, avant mon marché préféré, vers ce lieu d’arnaques qu’est l’inter du coin, ai procédé à quelques pesées, et n’ai trouvé aucune anomalie.

          Sur la vidéo présentée, il n’y a étonnamment aucun bruit de clientèle, j’ai donc quelques doutes, comme sur le témoignage de Marie du Râle, qui pourrait être assez con pour tenter de vendre 50 % de moins que le poids affiché, alors qu’il est si simple d’injecter de la flotte

              1. Pheldge

                vas-y, recommence à draguer, et tu verrat verras le caillou que madame te fera acheter, rien que pour te pardonner un « Tiens, tiens, nous sommes voisins, comme c’est intéressant, on pourrait se voir … » plein de sous-entendus graveleux ! 😀

                1. MCA

                  LOL,

                  A ce que je constate, le vieux crocodile dans son marigot ne dort que d’un oeil et les vieilles recettes marchent toujours aussi bien pour le sortir de sa sieste post prandiale.

    2. Raoul Kermes

      Ce qui est gràve, c’est que devoir payer importance à ces petits écarts de quelques euros (ou centimes) ait pris ampleur dans nos vies.
      Au lieu d’être assez prospères, paisibles et impliqués dans des projets plus importants.

      Pour 3 centimes que te vole un commerçant, l’Etat te vole ta vie.

      1. MCA

        Ah!

        Faites l’expérience d’additionner le café du matin pris au zinc du coin+ le journal + (il y a longtemps car à présent c’est devenu hors de prix ; un paquet de cigarettes).

        Chaque jour ça fait une somme modeste, en fin d’année ça fait une fortune.

        Prenez par curiosité systématiquement un seul apéro le midi et calculez le coût réel en fin d’année; ça fait une deuxième fortune.

        Il faut être conscient de l’importance des centimes quand les dépenses sont réitérées continuellement.

        L’état en est parfaitement conscient quand il majore de 1 ct les prix des carburants ce qui paraît peu en fait, mais finit par faire beaucoup.

        Les GJ l’ont très bien compris.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.