Génération Identitaire est-elle soluble dans l’amalgame ?

La France, terre de liberté, d’égalité et de fraternité, n’en est pas moins une terre civilisée où la fraternité s’entend dans un cadre strictement encadré par l’État, dans laquelle l’égalité doit s’exprimer en tout, pour toutes et tous, au maximum possible et sans discussion, et où la liberté saura se cantonner à ces espaces que le politique lui réservera en les rétrécissants tous les jours…

À commencer par la liberté d’expression, cette enquiquinante liberté qui permet à chacun d’exprimer son opinion, aussi dissidente, irritante et politiquement incorrecte soit-elle. Dans cette optique, rappelons qu’en France, la pression sociale, celle qui permet à tous de comprendre qu’il y a des choses qui se disent et d’autres qui, au plus, se chuchotent, cette pression sociale, celle qui calme naturellement les velléités des imbéciles à utiliser leur liberté d’expression pour dire des âneries, cette pression sociale, en France, n’est jamais suffisance : il faut donc à tout prix restreindre la liberté d’expression pour pallier cette pression déficiente.

C’est ce que s’emploie donc à faire tout gouvernement en place depuis plusieurs décennies. Chacun ajoute ainsi son rouleau de fil barbelé autour de la liberté d’expression pleine et entière pour éviter que les joyeux citoyens français profitent de trop vastes espaces de libertés et laissent un peu trop vagabonder leurs idées et leurs propos.

Il ne se passe donc plus une année sans que l’une ou l’autre loi soit votée pour restreindre aussi fermement que possible la liberté des uns et des autres à exprimer une idée. Dernièrement, ce fut une loi « anti-fake news », écrite par l’habituelle brochette de clowns à roulettes gouvernementaux ce qui n’a d’ailleurs pas manqué de se retourner contre le gouvernement. On retrouve d’ailleurs le même syndrome du n’importe quoi législatif pour museler technologiquement la liberté d’expression au niveau européen, ce qui ne manquera pas d’avoir moult effets de bords ridicules et contre-productifs.

Malheureusement, force est de constater que l’acharnement législatif pour bâillonner légalement les citoyens ne parvient pas à faire taire toute dissidence, toute voix discordante dans le chœur encore imparfait des louangeurs de la Solidarité Pervasive, Totale & Universelle Française.

C’est ainsi que le vendredi 29 mars, bêtement munis de leur liberté d’expression et d’une absence de lucidité face à la pression sociale pourtant claire de la société française, des militants du groupe anti-immigration « Génération Identitaire » (GI) ont sauvagement déployé une méchante banderole géante depuis le toit de la Caisse d’allocations familiales de Seine-Saint-Denis sur laquelle on pouvait nettement lire « De l’argent pour les Français, pas pour les étrangers ».

Sur le plan de la communication, l’opération est un magnifique succès. La presse, au bord de l’apoplexie devant un tel acte absolument pas compatible avec la République du Bisounoursland, s’est immédiatement empressée d’utiliser tous les moyens à sa disposition pour titrailler violemment en direction générale de cette droite aussi extrême que groupusculaire, identitaire et anti-vivrensemble.

Notons fugacement que tout le monde semble indifférent au fait que ce même groupe veut continuer la distribution de pognon des autres (sous seule condition de nationalité) ; le collectivisme a encore de beaux jours devant lui.

Dans la foulée, devant un tel outrage, il a rapidement été question de trouver la parade contre ces individus vraiment trop nauséabonds. Leur envoi dans des camps de rééducation étant – pour le moment – impossible, il faudra trouver un autre moyen de les empêcher de penser de travers. Et cela peut commencer par la dissolution de Génération Identitaire que n’ont pas manqué de réclamer vivement syndicats (CGT et FO en tête), partis politiques (PS en premier) et associations lucratives sans but (l’inévitable SOS Racisme) afin que soit mis un terme à ces débordements qui, selon ces frétillants soldats de la bien-pensance, sont « xénophobes » et « stigmatisent les allocataires » horriblement ce qui, au passage, revient à valider complètement l’idée véhiculée sur la banderole selon laquelle l’argent des autres est d’abord distribué aux étrangers…

Malheureusement, il y a un hic.

Pour dissoudre un mouvement, encore faut-il une raison légale un minimum solide. Ce serait dommage que, dans l’emballement d’une dissolution trop rapide, l’appareil d’État serve finalement à donner raison à Génération Identitaire dans un grand barouf médiatique.

Il s’agira donc de trouver une motivation crédible ce qui promet de ne pas être aussi simple que prévu : le groupe ne revendique aucune violence (zut), se fait même fort de vouloir créer un débat pacifique (flûte), et ne veut même pas remettre en cause la République (et caca boudin). Autrement dit, il va falloir échafauder autre chose pour dissoudre légalement le groupe.

Heureusement, une lumière s’est allumée au bout du tunnel : il semblerait bien que Brenton Tarrant, le terroriste de Christchurch, ait fait un don à l’association avant son départ pour l’autre côté du globe. Aubaine ! L’association devient dès lors récipiendaire de fonds issus d’un terroriste et peut donc éventuellement être elle-même classée comme terroriste…

Pas de doute : selon Romain Espino, représentant du mouvement Génération Identitaire, il y a eu des dons de Tarrant en septembre 2017 :

« Nous avons retrouvé deux traces de dons pour un montant total de 1.000 euros »

Ah, enfin, les impétrants identitaires sont coincés, ils ne pourront pas s’en sortir à bon compte !

Bon. Soit, le raisonnement derrière est particulièrement tortueux. Espérons qu’il ne viendra à l’idée de personne de tenir exactement le même vis-à-vis des Caisses d’Allocation Familiale qui ont, de façon tout aussi certaine et connue, financé des djihadistes ; ceci aboutirait à dissoudre les CAF au même titre que Génération Identitaire. Au moins, la distribution de pognon des autres (aux Français comme à tous les autres) s’en trouverait durablement interrompue, ce qui pourrait constituer une solution aux demandes véhémentes des identitaires.

En pratique, on comprend qu’un motif aussi emberlificoté pour dissoudre ce mouvement cache fort mal l’opportunisme politique des pouvoirs publics, produisant des motifs de dissolution comme des saucisses industrielles avec cette foi zélée limitée aux seuls dossiers de cette extrême-droite aux griffes de plus en plus limées. Dans le même temps, on ne s’étonnera plus guère de l’inertie de ces mêmes autorités devant les Black Blocs et toute la myriade d’associations prétendûment antifascistes mais effectivement violentes et destructrices qui officient sur base hebdomadaire depuis des mois ou à toutes ces bonnes occasions qui sentent la sueur, le foin et l’herbe amusante depuis les ZAD jusqu’aux manifestations de syndicalistes à merguez.

S’il semble assez évident que dissoudre Génération Identitaire permet au gouvernement d’engranger quelques voix à l’approche d’élections européennes particulièrement électriques, on ne peut que constater la mollesse pathologique du même gouvernement concernant les groupuscules d’extrême-gauche qui détruisent les commerces chaque samedi depuis des semaines.

Les Français constatent le Deux Poids Deux Mesures ; ils constatent l’aplatissement complet des forces de l’ordre autant devant la gauche bien-pensante que l’extrême-gauche violente ; ils constatent l’acharnement des autorités à vouloir taire certaines opinions, tout en se plaçant hypocritement en héraut de la liberté d’expression ; ils constatent l’orientation des débats, l’enfouissement rapide des questions qui dérangent, le lynchage médiatique systématique de ceux qui osent penser en dehors des clous républicains officiels.

Ces constats, difficilement escamotables, finissent par rendre les actions du Camp du Bien redoutablement contre-productives. Un beau matin, le retour de bâton promet d’être cinglant.

J'accepte les BCH !

qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires321

  1. Le Gnôme

    Le peuple pense mal, changeons le peuple pour paraphraser Brecht.

    Si mes idiots qui nous gouvernent connaissaient les paroles impudentes qui se disent à l’abri des oreilles indiscrètes, ils seraient frappés de stupeur. Nous sommes arrivés au stade des anciens pays communistes où les opinions se disaient sous le manteau.

    1. Nemrod

      Ils savent très bien ce que l’on se dit a l’abri des oreilles indiscrètes et des censeurs gauchistes, comme les ex cocos de l’Est connaissaient les sentiments profonds de la populace.

      En fait ils s’en foutent car ils pensent que le système est bien verrouillé.
      Ce qui est vrai d’ailleurs.
      Temporaire mais vrai.

      Ca peux durer encore deux trois générations…ou 3 mois.

    2. cyprus ill

      Oui il y a clairement un parallèle avec l’ex bloc communiste. Il reste (pour l’instant) une différence : on peut encore se barrer, ce qui était tout de même compliqué chez les cocos.
      Nul doute qu’avec un méchant con au pouvoir, se barrer deviendra de plus en plus compliqué (genre barre toi, mais laisse nous tes sous via une petite taxounette à 95 ou 100%)

  2. Stéphane B

    Pourtant, Collard a bien demandé la dissolution des black bloc. Ah zut alors, Collard ne fait pas partie du Kampdubien à l’inverse de ces groupes. Donc cela n’ira nulle part.

  3. pabizou

    « le retour de bâton promet d’être cinglant » ils ne le sera jamais assez, de toutes façons, ils s’en foutent, ils sont déjà complétement cinglés

    1. Stéphane B

      Plutôt déconnectés totalement de la réalité du terrain. Ils ne connaissent que ce qui a été rapporté par l’homme qui a vu l’homme qui a vu l’homme qui a vu l’ours.

  4. Pythagore

    « Vous êtes à cours d’arguments ? »
    Alors que je me baladais sur youtube, celui-ci me proposais une vidéo d’hanounah. Piqué par la curiosité, ayant bcp entendu parlé du sieur sans l’avoir jamais vu, je fus comblé: ce Monsieur traitait son invité de « raciste » anti-riche, puis je ne sais plus quoi mais tjs avec la particule « raciste ». Le terme raciste devenait un adjectif qualificatif à toutes sortes de mots/maux, il aurait pu parlé de raciste anti-GJ, raciste anti-bobo, raciste anti-tout, visiblement la racine et le sens des mots étaient secondaires voir pas compris.

            1. Pythagore

              Oui pour ce qui est de ses orientations politiques, à vrai dire j’ai l’impression qu’il ne comprend pas lui-même ce qu’il raconte, et manque d’une solide formation en économie.
              Pour ce qui est des lieux communs, peut-être pour vous ou ceux qui sont ds le système, mais pour ceux qui ne connaissent pas, je trouve, qu’il décrit une réalité (essentiellement le milieu parisien et la connivence) que peu voir personne d’autre décrit. Que cela existe, je m’en doutais, mais à ce point là, non.
              Par ailleurs, il essaye justement de donner du sens aux mots au lieu de les dévoyer ce qui est appréciable (voir ca réaction lorsque Hanonah le traite de raciste anti-capitaliste, « en quoi je suis raciste ? »)

              1. « manque d’une solide formation en économie »
                C’est un putain de gauchiste en vrac dans sa tête, oui.

                Quant à la rixe avec Hanouna, on est dans le combat d’infirmes donc franchement, je ne vois pas quelle conclusion tirer.

                1. Sébastien

                  Ah ah ah. Vous avez remarqué le nombre de « stars » qui ont émergé des Gilets Jaunes? Toute de gauche, toutes complaisamment relayées par les officines « dissidentes ». Electoralement par contre, cette stratégie ne semble pas porter ses fruits. Marine Le Pen a au moins eu ce trait de génie de porter à la fois des revendications sociales et des préoccupations identitaires et souverainistes.

            2. cherea

              la description du système, de la cooptation est assez intéressante. Personnellement, avant lui, je ne savais pas que Gabriel Attal était le compagnon de Stéphane Séjourné, conseiller politique de larem, et aussi celui qui a filé les circonscriptions et qui a redonné à Attal, la circonscription avec le plus gros score de Macron…il y a plusieurs choses intéressantes dedans…après oui, c’est un gauchiste typique, inégalités horribles==> distribuons le pognon des autres..

              1. Quand un gros gauchiste distribue ouvertement des informations qui n’étaient connues que d’une petite partie de la population, demandez-vous « pourquoi ».

                Ce type est téléguidé par d’autres gauchistes qui veulent simplement dézinguer Macron. Le problème est que s’il a raison de vouloir dézinguer Macron (ce dernier le mérite), cela cache mal qu’il veut le faire pour instaurer d’autres types bien pires encore. Dans ce tableau, ceux qui l’interrogent et lui donnent du temps de média servent sa cause cachée, au passage.

                1. cherea

                  Le pourquoi, aucun doute, avancer la cause gauchiste en France…claquer le pognon des autres. Personnellement, je suis vacciné, je n’ai aucun problème à trier les informations…quelques infos intéressantes et mettre à la poubelle tout le discours gauchisant…

                2. Nico

                  Je viens de visionner son interview sur ThinkerView.

                  Son analyse systémique est très intéressante, il s’exprime bien, et a l’air de bien percuter; pourquoi ne serait il pas sensible à la philosophie libérale ? Tout converge sur le constat, mais il est extrêmement limité sur le plan des réponses et des propositions, et à part renverser le système, ce est probablement une étape nécessaire, mais pour en faire quoi, là, c’est mystère et boule de gomme, il n’a rien à dire, et chacun doit trouver sa voie…

                  Reconnaissons lui au moins de ne plus souscrire aux idées de nos ayatollahs de gauche, il me semble clair sur ce sujet, même si c’est récent.

                  A aucun moment, il n’effleure l’idée que les causes de ce qu’il dénonce pourrait être lié à la taille de l’état, ce qui ne me parait pas trop dur à comprendre, quand on a lu un peu Bastiat, et qu’on suit régulièrement votre blog.

                  Ce pays est-il vraiment foutu à ce point, pour ne plus avoir l’espoir qu’un mec, qui me parait pas trop bête, avec un constat lucide et les compétences requises pour mener un combat politique, puisse un jour développer et proposer des solutions libérales ?

          1. Pythagore

            Oups, mea culpa. Le fait est que les personnes médiatisées qui fournissent une information un peu factuelle sur la dérive du système sont principalement de gauche voir d’extrême, BrAnco donc, Onfray, Isabelle Saporta qui s’en était pris à la PAC,….
            En tout cas, j’en connais pas d’autres.
            Il y a qq journalistes pas de gauche, qui essayent aussi, mais ca reste très timide.
            De la part des LR et autres prétendus de droite, rien, aucuns faits, justes qq cris occasionnels. C’est de leur part que j’aimerais entendre les faits déroulés par BrAnco, mais jusqu’à maintenant, pas entendu grd chose.
            Après, c’est peut-être parce qu’ils sont de gauche qu’ils ont accès aux média, e.g. Obertone a pas été très médiatisé.

            1. P&C

              Pas mal de LR en croquent depuis des décennies… et le Wauquiez n’est qu’un Macaron à cheveux gris.
              Rien à tirer d’eux.

    1. plutarque

      La définition du mot « racisme » dans le dictionnaire a été changée. J’ai tout comme vous été surpris du « racisme » mis à toutes les sauces et suis allé vérifier.

      La définition que vous et moi connaissions n’est plus qu’une parmi d’autres.

      On peut désormais être « raciste anti-con », « raciste anti-gauchers », « raciste anti-vélocipédistes du lundi matin sur les départementales de la vallée de Chevreuse qui font rien qu’à faire chier ceux qui vont bosser, mais range toi, eh connard ! » etc…

      Destruction du langage pour mieux contrôler la plèbe.

      1. Pythagore

        « La définition que vous et moi connaissions n’est plus qu’une parmi d’autres. »
        Effectivemment, je ne savais pas, j’ai retrouvé ca ds le larousse online. Eh bien je m’en tiendrais à la définition de mon bon vieux dictionnaire d’il y a 20 ans.

        1. plutarque

          Bon à savoir également : cette « évolution » dans la définition du mot n’est pas innocente. La gauche, par le biais de ses relais d’opinion et de son entrisme dans l’E.N. a tout fait pour entretenir la confusion sur ce terme dont la définition première était parfaitement claire.

          Elle en a fait un terme « fourre tout », qui est malgré tout resté très chargé et dont elle se sert pour démolir ses opposants. Voir : https:/ /unesdoc.unesco.org/ark:/48223/pf0000146588

          1. Calvin

            Je n’aime pas que l’on dise « La gauche (…) et de son entrisme dans l’E.N. »
            Pas d’entrisme, l’E.N. a été confiée « aux bons soins » des communistes au sortir de la guerre (pour éviter une guerre civile).

    2. kekoresin

      Racistes? Hum? Les races n’existent pas dixit la science reprise quand ça l’arrange par le camp des alter-sodomites arc-en-ciel. On dira donc « genristes »…

            1. Passim

              Ce qui n’est pas le cas de la France.
              Vacciné au bolchevisme… Le bolchevisme étant fondé par un certain messianisme, ce sujet mériterait d’être développé.

              1. Val

                @Passim pas d’accord -tu t’en doutes – 😉 . Le communisme exclut dieu -ou toute forme de messie- et toute spiritualité. Il est systématiquement athée . Il se prend pour dieu : le communisme prétend faire advenir le paradis sur terre (chose qu’aucune religion n’est assez folle de prétendre) et invariablement le communisme fait de la terre un enfer 😀 !

                1. durru

                  @Val
                  Vous vous trompez lourdement. L’avenir radieux du communisme est promis aux générations futures, aucun régime estampillé « communiste » n’a jamais prétendu avoir la société réellement communiste à portée de main (ou de fusil, plutôt…)
                  Tous ces régimes étaient des « démocraties populaires », des « républiques socialistes », etc, mais jamais d’Etats « communistes » selon la titulature officielle.
                  Et pour cause, la dictature du prolétariat est nécessaire pour instaurer le communisme, mais elle n’est plus nécessaire par la suite (en théorie, je parle).
                  Donc, même si le paradis promis est terrestre, il n’en reste pas moins inaccessible, en tout cas de notre vivant. C’est donc une religion en bonne et due forme, car ledit paradis est en tous points assimilable à la fin des temps (apocalypse, etc).
                  On peut divaguer largement sur ce thème, mais un athée (et surtout le militant) est un croyant comme un autre. Ce à quoi il croit est tout aussi immatériel que ce à quoi croit un musulman, un chrétien, un bouddhiste ou autre… Le seul « souci », c’est que pour l’athée il n’y a pas de transcendance et, à part être aussi fort et confiant en soi-même que par exemple Ayn Rand, ça doit être vachement compliqué à vivre…

                  1. Val

                    @durru ils prétendent tout de même faire le paradis sur terre. Aucune religion ne prétend une telle monstruosité. Pour moi le communisme est seulement un système politique, ce n’est pas une religion car il n’a pas de dieu et ne s’occupe que du terrestre il n’y a aucune transcendance. (étant entendu que certaines religions sont sans dieu ie. le bouddhisme mais ont une relation transcendante)

                    1. durru

                      @Val
                      Nous sommes tout à fait d’accord sur la transcendance, d’ailleurs je le dis assez clairement dans mon message et je constate les problèmes que cela engendre (sur le court terme, déjà). Et on peut jouer sur les mots si vous voulez, mais vous n’arriverez pas à contredire le fond de mon propos.
                      Ex.: « Aucune religion ne prétend une telle monstruosité [paradis sur terre]. »
                      Ah bon ? Et la fin des temps, c’est quoi exactement ? L’arrivée du Messie, etc, etc. Personne ne dit quand, mais ça doit arriver un jour. Comme le communisme, quoi. Exactement pareil.
                      Je ne suis pas athée (pas assez de conviction, si vous voulez), ni croyant (pas assez de foi). Je ne m’en vante pas, je vis avec.
                      Et pour avoir connu pas mal de gens ayant vécu le communisme (enfin, le « socialisme ») de l’intérieur, grandeur nature, je peux vous certifier que c’est une vraie croyance. Et en France, je revis certaines mêmes expériences…

                      @Passim
                      Merci, on dit à peu près la même chose, avec des mots différents. Ca aide, enfin j’espère.

                    2. Val

                      @durru nous divergeons sur la vision de « la fin des temps » mais bon c’est logique, tout ceci fait forcément l objet d hypothèses même si c’est inévitable.

                  2. Pythagore

                    « un athée (et surtout le militant) est un croyant comme un autre »
                    En l’absence de preuve de la vérité, ou en présence d’une vérité complexe, non perceptible dans sa totalité par un individu, il ne reste à chacun qu’à croire, mais je ne vois pas le rapport avec dieu.
                    Je crois qu’il fera beau demain, que tout va ce casser la gueule, que d’autres gagnent trop sur mon dos et moi pas assez. Ce sont des croyances mais cela n’a rien avoir avec dieu ou une religion païenne. Tout ceci est très matériel.
                    La propagande communiste utilise les mêmes ressorts qu’une religion, elle a ses saints, son ou ses dieux bien humains, c’est en cela que cela s’approche d’une religion. Mais ils s’agit de chose très matérielles. Il s’agit d’accepter les vérités que le pouvoir vous dispense sans s’interroger, d’accepter le dogme, et au fond pour quoi ? Pour assurer sa subsistance.

                    1. albundy17

                      Le problème des croyants et d’être confronté au « croyable disponible », la science aidant…

                    2. durru

                      @Pythagore
                      Pourquoi ? Pour rentrer dans le dogme aussi, pour être accepté par la tribu, pour ne pas être un paria.
                      Et le fait de croire qu’on contribue à construire un monde meilleur est, à la fin, une sorte de transcendance, n’empêche…
                      C’est un peu ce que Plutarque et Val disent plus bas, c’est la quête d’idéal (ou de sens) de l’animal social et conscient.

              2. Val

                @Passim j’ajoute que la France, pays athée par excellence est effectivement un « bon » candidat pour gober les théories communistes.

                1. Passim

                  « le communisme prétend faire advenir le paradis sur terre (chose qu’aucune religion n’est assez folle de prétendre) »
                  Je m’aperçois encore une fois qu’il est impossible de parler à un croyant. Derrière une idée quelconque, la mise en cause possible de l’existence d’un dieu le fait se raidir, et fausser le dialogue.
                  Paradis sur terre ou paradis dans l’au-delà, les deux projets ne sont pas tellement étrangers l’un à l’autre, et l’un peut bien glisser vers l’autre. Il y a toujours l’attente, l’espérance…
                  Il s’agit de bien suivre. Avec le doigt s’il le faut. Suivre le lien qui unit judaïsme, messianisme, totalitarisme communiste, socialisme et collectivisme mortifère.
                  La vision de nombreux révolutionnaires à l’origine du bolchevisme était celle de l’eschatologie de la venue du Messie, qui mettrait fin à toutes les injustices, toutes les différences, et qui ferait dormir côte à côte le loup et l’agneau.
                  La force de cette vision est suffisante pour justifier les moyens pour l’atteindre, et les horreurs subséquentes.
                  Est-ce l’athéisme supposé de la France qui en fait un « bon candidat », ou son esprit religieux, qui subsiste sous un athéisme de façade ?

                  1. Val

                    @passim ou vois-tu que je me raidisse ? je ne suis pas d’accord en ai-je le droit ?
                    « Paradis sur terre ou paradis dans l’au-delà, les deux projets ne sont pas tellement étrangers l’un à l’autre » : pour moi si, totalement : dans un cas la population est tordue pour la faire rentrer dans le délire terrestre du moment, (et d’ailleurs lequel ? ) car le paradis ne peut pas advenir sur terre, c’est folie de le croire .

                    1. plutarque

                      @ Val, Durru, Passim

                      Intéressant échange.

                      Si j’ai bien suivi, le plus petit dénominateur commun qui réconcilie vos interprétations : la quête d’idéal d’un animal férocement grégaire ?

                    2. Pheldge

                      laisse tomber Val, sur ce sujet précis, notre ami est d’un incroyable sectarisme et adopte les mêmes comportements de raideur, de blocage qu’il dénonce chez tous les religieux les Chrétiens !
                      Je pense qu’il est frustré de ne pas croire.

                    3. Val

                      @plutarque en ce qui me concerne, pas de recherche d’idéal (pour moi cette quête là est celle des idéologues), mais certainement de sens.

                    4. Passim

                      « en ai-je le droit ? »
                      Je ne suis pas un distributeur de droits ! Tu fais comme tu veux ! 🙂
                      @ Pheldge
                       » frustré de ne pas croire »
                      Qu’est-ce que je disais ? Les croyants, tellement sûrs d’eux…

                2. Pheldge

                  « la France, pays athée » non, la France a développé , répandu, enseigné, un anti-cléricalisme dirigé contre les Catholiques, et lui a donné pour nom « laïcité » !

                3. albundy17

                   » la France, pays athée par excellence  »

                  Ha oui, la fille aînée de l’église d’après le Pape, Clovis puis ces successeurs durant quelques siècles ayant répandu la croyance dans toute l’europe, à minima, Lyon, citée des ? traité de Quierzy ?

                  lol

                  1. Pheldge

                    Al, tu retardes, ça fait plus de 2 siècles que c’est fini, la révolution est passée par là … puis les instits de la république on enseigné la religion laïcarde.

                    1. albundy17

                      « la religion laïcarde. »

                      De ne pas se faire bourrer le mou par l’état et sa police répressive que Dieu me le rendra est pour toi une bonne option ?

                      Pour ça il y a la charia, t’inquiète ça arrive

                    2. albundy17

                      Après vérif, c’est jean paul 2 qui a parlé de la france comme de la fille aînée de l’église, je ne pensais pas qu’il était d’il y a 2 siècles ^^

                      Pis, deux siècles après, on continue à payer pour les 52.000 édifice religieux catho, des ruines coûtant des bras dont la tenue ne tient qu’à l’argent public athée !

                    3. Pheldge

                      Jean Paul II a fait référence au passé, parce que il y a longtemps que ce n’est plus vrai. Tu es de movèze foi, tu pourrais attendre avant de prendre la place encore tiède de Sam 😉

                    4. albundy17

                      Il parlait au présent, pas une citation par procuration, de plus, me rendre sous fifre d’un autre blablateur parce que mon propos ne cadre pas avec tes croyances de jésus revient (dra ? ^^) montre encore l’intolérance catho

  5. Calvin

    Eh oui. La liberté d’expression doit être encadrée comme toutes les autres…
    Ces minables élites sont vraiment des cafards.
    Tiens, moi, je ne peux plus les encadrer.

    1. pabizou

      Ben…les encadrer de temps en temps ne servirait sans doute pas à grand chose, sinon à des emmerdes, mais p’tain, qu’est ce que ça me ferait du bien

  6. pabizou

    Ca commence par la destruction du langage et du sens des mots, très pratique n’est-il pas? Le problème c’est surtout où ça méne…

    1. kekoresin

      Une chose est certaine, ça ne mène pas vers une société apaisée! On assiste d’ailleurs aux prémices d’un malaise avec des GJ qui ‘arrivent pas à mettre « le doigt dessus » concernant leur malaise, mis à part ses effets de bord qui sont le pouvoir d’achat par exemple. La détestation de la caste dominante, son électorat ciselé en trottinettes électriques, sa communication exclusive par médias de masse, son armée rose en marche, n’a que mépris pour la France dite pudiquement périphérique, à savoir plutôt blanche et rurale et plutôt hostile à la construction d’un minaret au milieu du village, bref des gens qui ne comprennent rien à l’exotisme. Alors on essaye de les changer en acteurs bio compatibles, en osmose avec la caricature de campagne du salon de l’agriculture, avec poulettes, biquettes et ginettes. Pour les autres, les rétifs, on les affame, on les diffame et on les laisse cuire à petit feu, dans le respect des principes républicains bien sur, pas trop vite et sous anxiolytiques remboursés à 65% – CRDS.

      1. Nemrod

        Oui bien résumé.
        Le problème est que le cerveau reptilien de ce genre de population est lent à s’exprimer.
        C’est résilient, ça encaisse longtemps.
        Puis ça explose et c’est dévastateur.

        1. Passim

          Oui, tout juste. Les révoltes des gens qui n’ont pas les mots pour le dire, et qui n’ont pas en face d’eux des visages à frapper, mais un système…

    1. Jacques Huse de Royaumont

      Ce n’est pas parce qu’il y a des preuves irréfutables et des aveux circonstanciés et détaillés qu’il est coupable. Il est du camp du bien, donc innocent. La preuve, BHL et Guy Bedos le disent.

  7. Guillaume_rc

    On notera que le même double standard a été appliqué à l’occasion de la mort de Clément Méric.
    Manuel Valls a froncé les sourcils en serrant les poings (ou le contraire), ce qui est sa pose favorite, et a dissous un groupuscule d’extrême droite.
    Effectivement, un groupe relativement violent.
    Pas un mot, pas une action entreprise contre le groupe tout aussi violent « anti-fasciste » auquel appartenait le pauvre garçon.
    Pas un mot non plus contre tous les professeurs bienveillants qui ont bourré le crâne de ce gamin de théories toutes plus débiles et liberticides les uns que les autres.

    1. pabizou

      Je voudrais pas passer pour un sauvage mais « pauvre garçon » ne serait pas le qualificatif que j’utiliserai pour une sous-merde d’antifa qui ne valait pas mieux que l’autre qui répondait à une agression

  8. Dr Slump

    En GB, il semble que des milliards d’aides et allocations variées aient été escroquées au profit des associations humanistes djihadistes. Mais c’est impossible en France bien sûr. Pensez-donc, ils sont honnêtes nos djihadistes, ils demandent même l’autorisation de revenir, après avoir égorgés 2-3 mécréants et enfantés 1 ou 2 chances pour l’avenir.

    Après, que Génération truc ou bidule soit aussi friande de l’argent collectif que les autres, ça n’a rien de renversant, il n’y a pas d’autre mode de pensée en France, l’argent collectivisé qui appartient à tous mais à moi d’abord tout de même, parce que bon, hein. J’étais là le premier quoi. En tout cas j’en ai besoin avant les autres, alors TGCG (ta gueule c’est gratuit).

    Le pays continue de tourner sur le vieux minitel communiste dépassé, quand le reste du monde, même la Chine, est déjà en voie de passer à la 5G capitaliste. Mais faut pas qu’on s’en rende compte, donc bâillon, bâton, dissolution contre tout ce qui pourrait trahir un peu trop des inquiétudes. Fermez votre gueule tout va bien!

      1. plutarque

        Quelle extrême droite ? Faut s’entendre sur les définitions… Le RN par exemple, c’est juste un petit groupe de consanguins socialo-gauchistes qui se branlent entre eux, tellement gays qu’ils pourraient figurer en bonne place sur une affiche vantant les charmes de la Tunisie…

        De Lesquen, je le vois pas trop socialiste, par contre.

        1. Cerf d

          Sans être socialiste, Lesquen est tout de même très étatiste.

          Dans les années 80 JMLP était beaucoup plus libéral que ne l’est sa fille.

  9. albundy17

    « qu’il ne viendra à l’idée de personne de tenir exactement le même vis-à-vis des Caisses d’Allocation Familiale qui ont, de façon tout aussi certaine et connue, financé des djihadistes »

    Ce serait drôle ^^

    1. Jacques Huse de Royaumont

      Il y a une différence majeure, la CAF finance des terroristes, tandis que GI a reçu des dons de quelqu’un qui n’était pas terroriste, n’étant pas encore passé à l’acte.

      De fait, c’est le financement du terrorisme qui est interdit, pas de lui soutirer du pognon.

    2. kekoresin

      Ce qui serait vraiment drôle, c’est d’appliquer la loi TRACFIN aux organismes d’état. La CAF condamnée, la SS condamnée, Bercy condamné, le gouvernement condamné (vente d’armes à des pays finançant les barbus amateurs de 7.62 et blanchiment)…Bref, ça ne changerait pas grand chose vu qu’aucune personne physique ne serait inquiétée, au pire des amendes seraient payées par l’état, ce qui veut dire par nos impôts/dette ce qui ferait encore plus de pognon à blanchir. Mais bon, ça serait quand même marrant, non?

      1. albundy17

        Oui, les bobo heureux de payer des impôts pour leurs mafiosis, délectable, + la mise en avant de l’état de république bananière pire que les pays les plus corrompus de la planète ^^

        Je suis tombé sur un petit texte rigolo, pas encore eu le temps de vérifier la totale véracité:

        Un petit rappel du passé et des 14 années de POUVOIR de François MITTERRAND
        Sacré Tonton… POUR NE PAS L’OUBLIER…
        L’histoire ne s’efface jamais !
        Le sublime Mitterrand a pu tout se permettre. SI la PRESSE parlait « Elle », elle risquait de gros problèmes et ses journalistes avaient peur (Jean-Edern Hallier n’a-t-il pas été assassiné par une mauvaise chute en vélo sans témoin pour avoir voulu révéler l’existence de Mazarine ?).
        C’est du passé, mais qu’on ose encore le citer en exemple !

        Il ne faut surtout pas oublier qu’il a « demandé » (et obtenu) le changement de l’itinéraire du TGV dans la Drôme afin de protéger la maison à Marsanne de son ami Henri MICHEL, le château La Borie dont un des actionnaires était Roger HANIN son beau frère, ainsi que des truffières appartenant à Mme Danielle MITTERRAND du côté de Suze-la-Rousse.
        Ce changement a fait passer le TGV au-dessus du Rhône et a coûté au contribuable la bagatelle de 5 milliards de francs liés aux nouveaux ouvrages d’art (ce montant n’était que le devis initial et ne comprend pas le surcoût) Je n’ai pas la valeur finale qui probablement doit faire au moins 50 % de plus que le devis initial.
        Mariette CUVELIER qui a mené la révolte antidéplacement du TGV connaît bien toute cette histoire.

        Un petit rappel concernant celui qui nous a tant escroqués pendant quelques années.
        Ce n’est qu’une petite partie de ce que l’on sait aujourd’hui, dont la presse aux mains de la gauche ne parle jamais, la partie émergée de l’iceberg oubliée dans la brume du mensonge permanent, et dont voici quelques-uns des faits et méfaits :

        – Faux évadé des camps Allemands, Mitterrand a été Membre de la Cagoule en 1935, antisémite et anti -républicain, ce mouvement est de tendance fasciste.

        – Sous-secrétaire d’État aux anciens combattants en 42, il a été décoré de la Francisque (l’ordre de la Francisque gallique est une décoration qui fut attribuée en tant que marque spéciale d’estime du maréchal Pétain par le gouvernement de Vichy en 1943. (il faut savoir que c’était valorisant, comme la Légion d’Honneur actuellement, et qu’’il fallait la demander (contrairement à l’ordre de la Légion d’Honneur), et se faire parrainer.

        – il en fut le récipiendaire numéro 2202 donc cela implique tout de même une certaine volonté et un certain désir…

        – Il était ministre de l’Intérieur quand il a fait envoyer le Contingent en Algérie.
        – Il était Garde des Sceaux pendant la Bataille d’Alger, et c’est lui qui a organisé les bandes de barbouzes, ce qu’il reniera plus tard.

        – Il a organisé un faux attentat rue de l’Observatoire à Paris pour focaliser sur lui les regards de la presse.

        – Il a fait financer le PS par des pratiques frauduleuses (affaires Urba, Graco, et autres).

        Il a appris qu’il avait un cancer de la prostate quelques semaines avant les élections présidentielles de 1981, et n’a rien dit alors que l’aspiration à la fonction de chef d’État l’y obligeait, tout comme les fausses déclarations de fortune en omettant ses possessions en forêt de Tronçay (défisacalisable évidemment).

        – Il a fait entrer les communistes à son gouvernement.

        – Il a fait nationaliser les banques et les industries françaises, obligeant la France à dévaluer sa monnaie 3 fois de suite en quelques mois.

        – Il a fortement élevé le nombre des chômeurs en France (moins d’un million en mai 1981 à 3 millions dès 1983).

        – Il a protégé un ancien collaborateur des nazis, son ami René Bousquet.

        – Il a protégé Bernard Tapie et l’a élevé au rang de ministre, et a plombé chaque contribuable de 2 500 francs sur 5 ans mini.

        – Il entretenait sa maîtresse et sa fille adultérine cachées dans un appartement parisien appartenant à l’État, et les week-ends passés dans les palais de la République aux frais de celle-ci.

        – Il se rendait chaque Noël sur les bords du Nil aux frais de l’État, et emmenait avec lui une soixantaine de personnes lors de ses déplacements.

        Il descendait tous les ans à l’Old Cataract (un hôtel somptueux sur le Nil) avec « sa petite famille », dont Françoise Sagan emmenée aussi en Amérique du Sud et qu’il fallut rapatrier d’extrême urgence par avion spécial, victime d’une overdose de cocaïne !

        – Il a augmenté la dette de la France de plus de 250 % durant sa mandature.

        – Il a fait racheter l’entreprise de son ami Roger-Patrice PELAT (déjà largement mouillé de recel de délit d’initié dans l’affaire Péchiney-Triangle), la société « Vibrachoc », par une société d’État pour 5 fois sa valeur réelle.

        – Il a obligé son médecin personnel à publier durant 14 ans de faux certificats sur son état de santé (pauvre médecin, disparu lui aussi).

        – Il a couvert ses sbires policiers qui ont inventé une histoire de terroristes à Vincennes.

        – Il a totalement délaissé un de ses fidèles proches, François de GROSSOUVRE, qui aurait fini par se suicider (d’une balle…dans la nuque !!!) avec un 357 Magnum dans un bureau à l’’Élysée…

        – Il a affirmé qu’’il ne savait rien sur la destruction à l’explosif d’un bateau de Greenpeace en Nouvelle Zélande, pourtant organisé par les services secrets français et sur son ordre !

        – Il a mis sur écoute sans justification plus de 150 Français, dont Carole BOUQUET et Jean EDERN-HALLIER (avez-vous lu son livre sur le propos ?)…et il a osé affirmer à la Télévision qu’il n’a jamais commis ce forfait.
        Curieusement, le capitaine de gendarmerie qui branchait « les fils » s’est lui aussi « suicidé ».

        – Les associations décomposées tenues par « tatie Danielle », et qui lui survivent, lourdement subventionnées par l’État,ou encore le fric donné aux amis comme Guy LIGIER pour ses charrettes bleues (payées par la Seita et le Loto) : c’est encore « Tonton ».

        – Il a fait nommer un de ses fils à un poste de conseiller en Afrique, rôle qu’il n’a jamais exercé.

        – Il a laissé tomber son ex-Premier ministre Pierre Bérégovoy qui allait tout déballer mais s’est « suicidé » lors d’une promenade un dimanche après-midi le long du canal à Nevers dans la Nièvre, avec l’arme de service de son garde du corps !! Curieux non …

        – Bérégovoy était redevable du copain de Tonton, toujours Roger Patrice Pelat qui aurait fait un infarctus mortel au moment où on allait lui poser les bonnes questions.

        -Son secrétaire ami François de Grossouvre qui allait tout déballer et qui se serait “suicidé” non sans s’être fracturé l’épaule durant la manœuvre (on l’a un peu aidé) et ses archives et ses biens disparus, sa veuve les attends toujours.

        – Les 35 heures c’est encore un délire de démagogue pensé par DSK (celui qui est soupçonné de complicité de proxénétisme et recel d’abus de biens sociaux) appliqué par Martine BROCHEN, née DELORS, ex-épouse AUBRY

        – Jospin qui perd les élections, très prévisiblement, et entre dans le monde du silence, pour ne pas mourir suicidé aussi ,de cela vous ne saviez pas chers lecteurs ..

        – Aujourd’hui nous payons ses erreurs dont l’entrée de la Grèce dans l’Europe à laquelle il contribua beaucoup.

        – C’est ça LA GAUCHE ANGÉLIQUE qui se veut donneuse de leçons, et qui a pourtant bien contribué aux résultats difficiles auxquels nous devons à présent faire face, avec notamment une dette colossale !!!

        1. Stéphane B

           » Il a affirmé qu’’il ne savait rien sur la destruction à l’explosif d’un bateau de Greenpeace en Nouvelle Zélande, pourtant organisé par les services secrets français et sur son ordre ! »

          Avec dans le commando, le frère d’éolienne impériale; il faut le préciser.

        2. P&C

          Punaise… Je savais deux trois choses sur l’arsouille, mais je ne me doutais pas des dimensions réelles de l’enflure.
          Je dormirai moins bête ce soir.

          1. Val

            @p&c eeeeh oui . Vous comprendrez le coup de déprime quand on a vu le portait dun type s afficher en mai 81 … le genre de vision de cauchemar qui plombe l horizon. Et tous les golios en liesse ds la rue…. finalement c’est presque mieux maintenant au moins on évite les tronches de ravis de la crèche des idiots utiles.

            1. pabizou

              Ce qu’on n’évite pas, par contre, c’est les conneries qui leur permettent de surnager après avoir coulé ce pays

        3. kekoresin

          +1 puissance 100000! Sacré tonton Labiroute. Et on inaugure des place et des avenues au nom de cette ordure. Comme quoi, quel que soit le nom du parti, on nage toujours dans le socialisme à la française, un savant mélange de brun et de rouge, une couleur unique, une couleur inique pour un exercice du pouvoir toujours tourné nostalgiquement vers un passé glorieux où l’on pouvait faire disparaître pour de vrai les récalcitrants.

          Aujourd’hui c’est plus compliqué, plus global, moins perso. Il faut légiférer, émasculer lentement à coups de médias contrôlés, broyer finnnement avec la justice orientée!

          1. pabizou

            Ne parlez plus jamais de ce jour maudit de 1981 où la mite fut élu, J’ai laissé une sole dans mon assiette, je ne lui pardonnerai jamais de m’avoir flingué la soirée

            1. Léo C

              J’avais regardé l’écran de ma TV, totalement interloqué lorsque j’ai vu son visage apparaître. Je suis de cette génération qui a pu voter cette année-là pour la première fois.

              En vain hélas; pour notre plus grand malheur à venir.

              Je conserve un souvenir ému des fameux carnets de change. Je m’étais dit à l’époque que nous étions comme dans les pays de l’Est.

              Et tout le reste…

                1. Pheldge

                  « 25 mars 1983 : Annonce du plan de rigueur par Jacques Delors, contrôle des changes et instauration d’un carnet de change aux devises  »

                  aujourdhui.over-blog.fr/article-6-avril-1983-pierre-mauroy-accentue-la-rigueur-102849812.html

              1. durru

                Allons, n’exagérons rien… Dans les pays de l’Est, des vraies démocraties populaires, c’était la nourriture qui était « rationalisée », pas les devises.

              2. Pythagore

                Qu’il ait été élu une fois passe encore, après tout, le bénéfice du doute. Par contre qu’il ait été réélu, ca dépasse l’entendement. J’étais trop jeune pour suivre tout ca et cela ne m’intéressais pas, mais la propagande devait tourner à son plein déjà à l’époque.

                1. Pheldge

                  l’émotion, encore et toujours : pendant la cohabitation avec Chirac, il s’est refait une virginité, en se prétendant « au dessus des partis, rassembleur, garant des institutions de la république » il a eu beau jeu de se présenter ensuite comme le « protecteur des acquis sociaux » face à la méchante droite, qui venait ô crime impardonnable de privatiser « les bijoux de famille » … Présenté comme ça, l’électeur français vote pour lui des deux mains !

                2. Passim

                  J’avais 46 berges en ’88, autant dire que lors la première élection comme la seconde, j’avais assez bonne conscience des événements, et particulièrement de ce qui se préparait sur le plan du remplacement de la population, soutenue par les mêmes forces qui l’avaient soutenu, l’artiste. Cette année-là, j’ai voté pour JMLP, de même qu’en ’95. Et puis je me suis tiré. Aux élections de 2002, celles du « séisme », j’étais sur les mers…

            2. carpe diem

              je compatis, en 1981, j’avais 21 ans et j’ai commencé à voir le déclin. Tous ceux qui avaient un brin de bon sens disaient la même chose : ce salopard et ses sbires vont couler le pays dans les 30 prochaines années. Alea et tout ça…

          1. Passim

            Mais il faut croire que le fait que Mitterrand et ses conséquences, la ruine, les magouilles, l’immigration massive, soient le résultat d’une grosse entourloupe, cela n’intéresse pas les « jeunes » générations… même ici, où pourtant…

            1. plutarque

              @ Passim,
              Mittrand fut une ordure, un nuisible de la pire espèce, soit. Mais il était tellement cultivé… Et un ami du Maréchal Pétain, décoré de l’ordre de la Francisque, ne peut être totalement mauvais…

              1. Passim

                Oui… Mais Copernic ? Va-t-on enfin revenir à Copernic ? La rue, l’attentat, la synagogue…?
                Jean-Yves Pellay, l’OJD, la FANE, « Le Renouveau Juif » de Henri Hadjenberg, la LICRA, BHL… La rue des Rosiers, Carpentras… Et toujours, BHL.
                Non ? Toujours rien ?
                Je renonce.

                  1. Passim

                    Bien qu’on ait rapidement identifié les auteurs palestiniens de l’attentat de la rue Copernic, « on » a continué de surfer sur la responsabilité de la droite. Changeant de pied, les accusateurs développèrent, sans aucune base, le thème du « climat ». Sur TF1, Jean Pierre-Bloch, Président de la LICRA, déclara que « les assassins, ce sont aussi ceux qui ont créé le climat ». Bernard-Henri Lévy écrivit que les thèses de la Nouvelle Droite avaient « préparé le terrain ».
                    La communauté haïssait Giscard, et Copernic instrumentalisé servit Mitterrand.
                    Fillon a été dézingué grâce au Canard, dont on sait les penchants boiteux. Avant l’élection de Mitterrand, il y a eut une « affaire des diamants » de Bokassa. Nicolas Brimo, proche de Mitterrand, dit connaissait cette affaire depuis deux mois, mais qu’il lui a semblé plus efficace de la « sortir » quatre jours avant le vote, estimant qu’elle pouvait « déplacer 200 000 voix juives et 50 000 voix de pieds-noirs ».

                1. plutarque

                  @ Passim
                  J’avoue mon manque de culture sur l’Arsouille, j’ai beaucoup appris ici.

                  Vous voulez dire que Mittrand à réussi à utiliser les juifs pour son accession au pouvoir ? « He outjewed the jews » ? Ou alors il y eut des retours d’ascenseur ?

                  Je le savais formidablement intelligent et manipulateur, mais à ce point…

            2. Opale

              Ce n’est pas que l’on ne s’intéresse pas, je suis effarée de la liste d’Albundy, mais c’est qu’autour de Mitterrand, il y a une telle omerta de l’information… Qui pourrait se douter, à l’heure actuelle, de tels forfaits ? La presse se concentre sur Sarkozy, sur Fillon,sur des broutilles, plus personne ne parle de Mitterrand et de son « héritage ».. Il ne nous vient pas forcément à l’idée, donc, de farfouiller de ce côté-là… Il ne faudrait pas briser le mythe…

              1. Passim

                « plus personne ne parle de Mitterrand et de son « héritage » »
                Et pourtant, tout part de là. Sans Mitterrand, il n’y a pas la suite que nous connaissons.
                Il ne vient pas à l’idée de farfouiller de ce côté-là ? C’est que les gens ne sont pas curieux. Il faut comprendre que la meilleure des censures, c’est d’orienter la curiosité du public dans la direction souhaitée, pour la détourner de ce qu’on veut cacher.

                1. Pheldge

                  René, tu sais bien que la mise en scène de sa mort a achevé de le transformer en saint icône éternelle, étendard du triomphe républicain et su socialisme « qui réussit » !

                  Par la grâce de Mazarine tenant la main de Gilbert, devant Danièle, et le chien Baltique suivant le cortège, tout a été oublié, pardonné !
                  Combien autour de moi considèrent Mitterrand comme un « grand président », sans pouvoir dire pourquoi ! magie de l’émotion …

                  1. albundy17

                    Je le considère effectivement comme un Grand Président, c’est fascinant qu’un homme réussisse à enculer tout le monde et passer pour un saint sauveur !

                  2. Val

                    @Pheldge A la fois les chinois déifient encore Mao .. les russes réhabilitent Staline, nous avons sacralisé la révolution, j’imagine que d’ici peu les allemands vont ressusciter Hitler . Finalement croire en dieu est un sacré garde fou ( 😉 )

                    1. Pheldge

                      c’est universel, souviens-toi des Argentins qui ont remis Juan Peron au pouvoir, par les urnes …

                    2. plutarque

                      « j’imagine que d’ici peu les allemands vont ressusciter Hitler ».

                      ça non. Après 6 trilliards de morts, cela nous sera à tout jamais interdit, pour les siècles des siècles. Vous pouvez y compter.

                    3. Pythagore

                      « ça non. Après 6 trilliards de morts, cela nous sera à tout jamais interdit, pour les siècles des siècles. Vous pouvez y compter. »
                      Par contre leur petite expérience communiste ne leur a apparemment pas suffi, et certains sont pas loin de le ressusciter.
                      Il y a un mouvement à Berlin relayé dans la presse qui propose de préempter (nationaliser) les grdes méchantes entreprises possédant plus de 3000 logements et qui font du profit sur le dos des petits locataires, queuh ils peuvent plus payer.
                      C’est ainsi qu’au passage, on apprend que le plus gros proprio s’appelle « Deutsche Wohnen » et possède 112.000 logements des 200.000 qui seraient concernés par la mesure.
                      .
                      Finalement vivre sur la peau des autres est plus vendeur qu’avoir la peau des autres.

                2. Nemrod

                  Merci Passim de ce rappel…
                  Tout ça est connu et bien connu, c’est ça le pire.
                  Le double standard est passé par là .
                  Dans ma famille tout le monde voue une admiration sans borne à l’Arsouille, sauf moi, qui leur rappelle des que je peux quelle crapule il était.
                  Cela ne sert à rien mais ça ça met de l’ambiance.
                  Nous sommes dans la croyance, la foi.
                  Le Camp du Bien est une religion, ne l’oubliez jamais.

                  1. Gosseyn

                    @ Nemrod,
                     »Le Camp du Bien est une religion, ne l’oubliez jamais. »
                    Vous allez aux fondamentaux de ces gens qui croient que la réalité doit être soumise à leurs pulsions sociétales.

                    Religion dont un des dogmes intangibles est l’amoralité, laquelle se drape dans la bien-pensance, faisant ainsi de l’hypocrisie une arme.

                  2. Passim

                    Oui, Nemrod. Mais ce qui m’exaspère, c’est que l’on reste toujours à mi-chemin.
                    Cette crapule n’est pas arrivée au pouvoir par la volonté du Saint-Esprit. Il y a été porté.
                    Je répète : Copernic. Mais il faut que cette idée fasse peur, même ici…
                    Mitterrand, qui était tout sauf con, et qui aimait faire le pince-sans-rire, a évoqué dans un entretien avec d’Ormesson le dessous des cartes. Prodigieux !

                    1. Val

                      @passim explique toi parce que je ne vois pas le lien entre l’attentat de la rue Copernic et Mitterrand . En revanche , les paroles de R Barre sont restées gravées défavorablement dans la tête de pas mal de monde. Pour moi ce qui a porté Mitterrand c’est plutôt ses promesses de lendemains qui chantent et la retraite à 60.

                3. Boutros

                  Concernant la fille cachée à l’ Elysée du président, beaucoup étaient au courant et il me semble bien que Minute avait été le premier à en parler bien avant Hallier etc… mais quand le messager est maudit, le message est inaudible.

              2. Val

                @Opale oh, non pas vraiment d’omerta, il y a des gens qui écrivent là dessus : des écrivains, des journalistes mais ils ne pèsent pas lourd dans l’environnement médiatique et culturel , qq % . Tout est là accessible, publié mais peu de gens lisent cela, par facilité, flemme, conformisme, légèreté -le fameux : « ce n’est pas mes affaires » rendu célèbre notamment par Manon des sources …. Ceci est vrai qq soit le domaine . Petit exemple : les méthodes de lectures globales : les gens qui s’y intéressent savent que ces méthodes sont calamiteuses (mot trop faible) mais voilà elles sont là , indéboulonnables , même encore à présent , après tant de dégâts. Les impostures sont longues , très longues à démasquer.

                1. Opale

                  En employant le mot omerta, je voulais souligner la volonté de cacher/minimiser ces infos au grand public, en effet les infos existent mais ne sont pas facilement accessibles, la critique ouverte de Mitterrand n’existe pas dans les médias, et donc même si l’on sait certaines choses indéniables (Mazarine, Coluche, parce que là ça ne peut pas se dissimuler) les forfaitures et bidouilles sont plus difficiles d’accès, et personnellement, je ne dirais pas que c’est de la flemme (pour moi), mais surtout une absence de besoin d’aller chercher la cause là-bas, si ‘loin’.
                  Comprenez bien, je ne dis pas que ce n’est pas lui le fond du pbm actuel, je dis juste qu’aujourd’hui, j’ai l’impression qu’on cherche à tous les maux des causes récentes, actuelles, palpables, et surtout condamnables. Il est plus facile de taper sur les gilets jaunes aujourd’hui, que de s’en prendre à 50 ans de politique merdique, dont les responsables sont morts. Il est plus facile de moquer MLP et de cogner Génération Identitaire que de s’en prendre à des lustres de politique sociale désastreuse. Comme dirait Étienne Chouard, »chercher la cause des causes ». Et je n’ai pas dit que c’était valide, comme méthode. Je dis juste que l’on baigne dans cette ambiance, à ne pas réfléchir et critiquer le vrai fond du problème. Donc si on baigne dedans, difficile de s’en extraire. Si je ne m’y efforçais pas, (:D) je ne serais pas là !

                    1. Dr Slump

                      Pendant ses deux mandats il y a quand même eu beaucoup de morts de personnalités, et qui ont eu un impact symbolique important. Sous sa pestilence, c’est toute une époque, toute une génération avec un état d’esprit particulier, plus libre, plus insolent, plus entreprenant, qui s’est effacée.
                      La mort de Johnny ce n’est pas grand chose comparé a ce qu’a été la mort de Coluche ou de Balavoine. Qu’il en soit entièrement responsable ou pas n’a pas d’importance: il est l’incarnation de cette fin d’un monde.

                    2. albundy17

                      Kermit avait d’autres moyens qu’un lourdeau en camion, coluche s’est tué tout seul comme un grand

                  1. Val

                    @Opale au sujet des médias lire « La trahison des médias » de Pierre Servent (c’est un journaliste spécialisé dans le militaire) par exemple.

            3. Husskarl

              Si c’est intéressant même si pour moi les causes de la maladie qui touche actuellement notre société sont bien plus anciennes. Je vois ces escrocs gauchistes comme des conséquences tardives, non des causes de premier ordre.

        4. Obenjayaggar

          Ah ouais quand même… J’en connaissais la moitié et je pensais que c’était déjà du lourd!

          J’en rajoute une louche sur ‘dark’ tonton :
          – tonton fut apparement un des seuls à soutenir le putsch de Moscou du temps de Gorbatchev à contrario de washingtom et Berlin (clairvoyance+1000 https://fr.wikipedia.org/wiki/Putsch_de_Moscou)
          J’adore la phrase de Gorbi : »De Foros [en Crimée, où il est retenu], j’ai eu une conversation avec le président Bush. François Mitterrand devait m’appeler, il ne l’a pas fait. »
          – le rôle de tonton pendant le Rwanda (à priori… pas tout compris encore, mais ça sent le rance).

          1. albundy17

            Il y a aussi, mais ce sont des rumeurs, le détournement des fonds concernant l’intervention en irak (tempête du désert), quelques chose comme 5 milliards de francs, ou encore la belle enculade crédit lyonnais / addidas

                  1. albundy17

                    « a plombé chaque contribuable de 2 500 francs sur 5 ans mini » ? »

                    Je ne sais pas, j’ai précisé ne pas avoir vérifié les propos. 2500 francs par ans sur 5 an par contribuables, à l’ir ? ou aux taxes ?

                    c’est très flou, ça ferait ds ce cas 725 milliards de francs de l’époque, aucun rapport avec les conséquences de l’affaire Adidas.

                    D’ailleurs ds cette histoire, ce ne sont pas tant les montants qui sont intéressants, mais la fourberie.

                    Du reste, la mitte nous a plombé pour bien plus que ça

                    1. Aristarkke

                      Il avait promis tout et son contraire. Dans mon école d’alors, des militants déchaines nous brossaient un tel avenir idyllique avec Tonton aux manettes qu’à côté le jardin d’Eden ressemblait à un camp du vénéré Goulag… C’est dire si les promesses n’engagent que ceux qui y croient…

                  2. Val

                    @durru par ex ceci : lefigaro.fr/societes/2013/11/10/20005-20131110ARTFIG00127-credit-lyonnais-chronique-d-un-naufrage-bancaire-historique.php

                    1. durru

                      @Val
                      Merci. 150 mld francs, c’est pas trop mal, même si ça reste légèrement en dessous des 2500 francs / con-tribuable sur 5 ans. C’est peut-être une légère exagération dans la citation d’origine d’Al, ou c’est le sens du mot « con-tribuable » qui est un peu dévoyé (foyer fiscal imposé, par exemple ?). Ou les deux.
                      Je connaissais un peu l’histoire, c’est pour ça que les chiffres avancés au départ me semblaient tout à fait recevables. J’ai été étonné par la réaction de l’Al, car Nanard ne m’a jamais semblé être le baisé dans cette affaire.

                    2. Val

                      @durru on peut aussi ajouter à la liste la retraite à 60 ans qui a permis à Mitterrand de faire la différence et l’emporter aux présidentielles. Cette seule mesure a plombé le pays pour des générations. Bref la barque du gus est tellement chargée ….

                    3. albundy17

                      « car Nanard ne m’a jamais semblé être le baisé dans cette affaire. »

                      En long, en large et en travers, un petit pion dont il s’est amusé et dépouillé

                    4. durru

                      @Al
                      Là, c’est de la mauvaise foi caractérisée.
                      Ce n’est pas parce que Nanard n’a pas baisé Tonton qu’il l’a été dans cette affaire (ou dans une quelconque autre affaire, d’ailleurs).
                      Un escroc qui se fait piquer une partie de son butin, ça s’appelle pas être baisé.
                      T’es fan de l’OM version Nanard, ou quoi… ?

                    5. albundy17

                      Je ne peux pas l’encadrer, ton tapie, je note juste qu’il a trouvé son maître de l’enculage.

                      Ton crédo semble montrer que l’on peut voler les voleurs, chacun ses valeurs.

                    6. Pheldge

                      @ durru le jugement de la Cour d’Appel sur l’affaire Addidas était très sévère pour le Crédit Lyonnais, et la faillite de cette banque est due en grande partie à la gestion du pédégé de l’époque, qui coule une retraite paisible sans jamais avoir été inquiété.

          2. durru

            Oui, bon, il a aussi soutenu les assassins des Ceausescu, étant le premier à leur rendre visite, à une époque où les manifestations pour les empêcher de prendre tout le pouvoir étaient à leur comble.
            Jamais en retard pour soutenir un bon coup anti-démocratique, comme tout socialope qui se respecte.

        5. Dr Slump

          Deux petites corrections:

          La légion d’honneur aussi on peut la demander. Et se faire coopter. En fait c’est tout pareil, on se coopte mutuellement entre bonnes relations parisiennes, les honneurs républicains c’est bonnard, yabon le cocktail à l’Elysée.

          Il manque Coluche, assassinat pas prouvé non plus, mais bon. Ca tombait vraiment trop bien. Pas de bol hein.

          1. Cerf d

            En fait la légion d’honneur il faut la demander. On demande à ceux qui sont pressentis une demande écrite pour éviter qu’ils la refusent.

            Autre précision le cancer de Mitterand n’était pas à ce moment incompatible avec la fonction et il n’avaIt pas à le déclarer.

          2. Obenjayagaar

            Coluche : L’accident
            ISBN-13: 978-2350760261

            C’est la fotapdchance, bien sûr. Très bon, je ne suis pas du tout ‘complotiste’ et trop ‘jeune’ pour tout ça, mais le bouquin est pertinent et simple. Trop simple pour être vrai?

        6. Murps

          Nous savions tous cela, mais il fallait prendre la peine d’en faire un petit vademecum…
          Faut reconnaître que présenté de cette manière…

            1. carpe diem

              oui, c’est une tare. quand je pense que ces connards ont dansé en brandissant des roses… les épines, ils les ont dans le c…..38 ans après. Je hais la gauche caviar.

            1. Husskarl

              Oui l’époque récente est si médiocre que l’étudier en détail me dégoûte.
              Aussi, je suis jeune donc je n’ai pas vécu mitou, pour moi c’est de l’histoire, recente, mais de l’histoire quand même.

              1. Val

                @huss je ne suis pas certaine que l histoire plus ancienne ait été moins médiocre -telle qu’elle a été vécue par les contemporains-. Il y avait des guerres, pas une génération de jeunes hommes qui ne se soit fait trouer la peau pour la « bonne » cause. Perso je préfère notre époque malgré tout.

                1. pabizou

                  Val, c’est à la fin de la foire que l’on compte les bouses . Il n’est pas exclu que ça pue grave dans quelques temps, l’histoire n’est pas finie, il reste le dernier chapitre et ce ne sera sans doute pas le plus drôle . On verra à ce moment seulement si l’époque est mieux ou pas

                  1. Val

                    @pabizou très juste et pittoresque expression ! Je retiens ! Ou bien « car on connaît l’arbre par le fruit » Matthieu 12:33 mais c’est moins amusant

        7. Dr Slump

          Dans la liste il manque les responsabilités de Mythe-Errant dans le génocide des tutsis au Rwanda. Ses successeurs n’ont pas rétabli l’honneur du pays, mais l’arsouille était très copain avec le président rwandais de l’époque, et l’a toujours soutenu.

          Et Macron s’apprête à enfoncer un peu plus le bouchon: il annonce un travail de devoir de mémoire, quel grantome, quel belome! Mais travail qui interdit la participation des spécialistes et historiens, « par souci de neutralité »…
          Si si vous avez bien lu: par souci de neutralité les spécialistes ne seront pas conviés à ce travail de mémoire. *LOL*
          J’en mettrais ma main au feu: ils ne veulent surtout pas que des esprits forts tels que Bernard Lugan y participent. Pas assez neutre voyons! LOLOLOL!

        8. carpe diem

          ET que dire de ses « grâces présidentielles »? Qu’on me corrige, mais n’a-t-il pas gracié les industriels-amis responsables du scandale du talc Morange, puis les sbires d’action directe leur permettant ainsi de faire d’autres victimes, puis n’a-t-il pas allégé la peine du triste sire Tangorre, violeur, lui permettant aussi de faire d’autres victimes, tout ceci en plus d’avoir accueilli complaisamment les activistes de gauche italiens ignorant totalement la douleur des victimes. C’est ça la gauche dévoyée : corruption, complaisance, copinage. « quand on ignore l’Histoire, on est condamné à la revivre » : les gens n’ont pas encore mesuré le degré de corruption morale et économique de ses dirigeants.

  10. Gerldam

    What else is new? Cela fait des lustres que l’on voit à longueur de semaines que la gauche, surtout violente et pro-islamiste (là, c’est le nirvana avec impunité garantie) fait l’objet d’une protection spéciale de la part de nos gouvernements successifs, alors que la moindre mention de drouate fait fondre sur les malheureux irresponsables les foudres de l’appareil étato-médiatique.

  11. MarieA

    « ont sauvagement déployé une méchante banderole »

    hihihi Ils devraient plaider la banderole folle, une horrible maladie qui se répand parmi nos objets, les voitures folles, les couteaux fous, les camions fous, etc…

      1. MarieA

        Ne riez pas trop, c’est une maladie qui se propage de plus en plus rapidement :
        https://www.larep.fr/orleans-45000/actualites/de-la-prison-ferme-pour-un-chauffard-qui-avait-failli-renverser-des-enfants-a-orleans_13534697/

        « pour ne pas être percutés par la voiture folle. »
        Encore une de ses saletés de voitures folles qui a essayé d’assassiner des enfants et des policiers de façon très raciste via Mohamed qui est maintenant obligé de payer 500€ d’amende pour ces tentatives de meurtres! Folle ET raciste. On ne dénonce pas assez cette situation. Probablement une voiture allemande…

  12. Pere Collateur

    Vois pas trop l’intérêt de dissoudre GI. Ces « organisations » sont de toute façon indestructibles à moins de supprimer chacun de leurs sympathisants. Et comme nos bien pensant obtiennent le strict inverse de ce qu’ils affichent, c’est par paquet de 100000 qu’on fabrique de nouveaux identitaires tous les jours auxquels répondent des paquets de 100000 islamistes tous frais. Ou l’inverse, je sais pas. En tout cas, quand il n’y aura plus l’état entre les 2 factions, faut prévoir des moments pas très bisous…

    Après je lis GI, pacifistes, prônant le débat… Merci de me faire autant rire de bon matin… Parce que dès que faiblira un peu notre bonne république qui protège si bien tous ces importés plus ou moins exotiques, je donne pas cher du pacifisme ne nos identitaires et encore moins cher de la mode de l’exotisme ^^

    Aller, c’est pas encore pour tout de suite, mais les ingrédients sont tous là.

    1. « GI, pacifistes, prônant le débat »
      La question n’est pas de savoir s’ils le sont ou pas en réalité, mais de savoir si leurs statuts et leurs objectifs affichés sont ou non violents, ce qui permet de les dissoudre (ou pas) de façon simple. Ici, ce n’est pas le cas, d’où le hic.

    2. Cerf d

      Avant de dissoudre vont-ils demander au docteur Petiot de vérifier si les sympathisants de GI sont solubles dans l’acide sulfurique ?

  13. plutarque

    Et sinon, personne pour souligner que sur ce coup nos braves GI ont raison ? Sur le fond, le plus important hein, pas la forme…

    Dénoncer la démission et l’impuissance de l’Etat sur le contrôle de ses frontières, le respect de la Loi ?

    Petit HS mais pas tant : Le Marxiste Insoumis a déjà récolté €1.5M… Je veux savoir qui a donné !

    1. Husskarl

      Bien sûr ils ont raison, c’est bon pour la maîtrise des coûts tant en termes de sécurité que d’allocs. Remigration !

  14. hub

    penser dans les clou : tiens, autre anecdote, la trans qui s’est fait tabasser l’autre jour place de La république… Ah, ben c’était par des algériens (avec le drapeau), donc c’était moins grave, ou pas grave, enfin nettement moins grave que si c’était la Manif pour tout.e.s

    1. kekoresin

      Ce n’étaient pas des algériens, c’étaient des FRANÇAIS!

      Des français un peu hâlés, parlant arabe, avec des drapeaux algérien, c’est pour ça que tu as confondu. Ce n’est pas grave, une petite repentance en espéranto et tu peux retourner chez toi en transport en commun solidaire. Bisou à toi, bisou à la planète, bisou à Nours.

        1. Aristarkke

          Dans certaines banlieues émotionnables d’IDF, c’est le français qui est déjà classable comme langue vernaculaire en régression…

    2. plutarque

      Le point important est que c’était juste une fiotte dégénérée qui s’est fait recadrer par de vaillants gentilshommes algériens.

      Des amis des animaux inquiets pour Lemmiwinks et ses congénères, probablement…

      Pour le reste, « business as usual ».

      1. plutarque

        Mais tout à fait… moi-même je supporte l’équipe de curling du Bhoutan. Mais je ne défile pas dans les rues avec le drapeau du Bhoutan sur le dos, accompagné de 5 000 de mes congénères en beuglant des cris de Yaks et en agressant les chinois du XIIIeme.

        A la base et par principe, je préconise l’euthanasie préventive de tous les consanguins supporters de foot. Alors supporter de foot Algérien, doublement consanguin et musulmique… je te laisse imaginer.

  15. pabizou

    S’ils avaient le drapeau, c’est qu’ils arrivaient du bateau, ils n’avaient pas eu le temps d’assimiler nos codes, on peut pas leur en vouloir, alors que la manif pour tous, eux, ils n’ont aucune excuse s’ils se contente de mal penser . Il faut quand même raison garder, cépapareil

  16. Passim

    Si l’histoire contemporaine était remise sur ses pieds, ce ne seront pas seulement des coups de bâtons que prendraient dans la gueule les associations lucratives – qui ne sont pas sans but, mais sans but avoué.
    L’histoire, c’est lourd. Quand elle se retourne, ceux qui se croyaient au-dessus se retrouvent au-dessous, façon purée. L’histoire souvent bégaye, et j’ai comme l’impression qu’un nouveau cycle approche.
    Le seul espoir des prétendus représentants de la communauté, c’est que le changement de population se fasse plus vite que la prise de conscience de la population d’origine, afin que leur félonie reste sans « identitaires » pour la dénoncer.

  17. Mildred

    Au risque d’être contredite, lorsque Branco écrit page 35 de « Crépuscule ») : « …Emmanuel Macron a opéré un « arrachement démocratique » dont le seul débouché pouvait être le raidissement autoritaire du régime – jusqu’à l’excès -, ou son effondrement », je ne peux que constater que nous y sommes et il m’est difficile de lui donner tort au prétexte qu’il soit du mauvais côté de la barrière.

    1. plutarque

      « Raidissement autoritaire », « arrachement démocratique » jusqu’à « l’effondrement »… ça doit faire vachement mal.

      Pour moins que ça, certains ont vu des Présidents à leur chevet.

      Plus sérieusement, vous sous-estimez la résilience des institutions et l’inertie du corps social. Je pense.

  18. Infraniouzes

    Toujours une question de sémantique. Génération Identitaire est une expression démodée, ringarde. Il faut foutre de l’anglais partout. Face aux Black Blocs il faut répondre White Sharks ! Et en avant la baston façon West Side Story, la musique en moins. Dommage…

  19. RV

    Merci, Al, je vais faire une diffusion à une liste choisie de trous du cul familiaux, histoire de préparer le weekend de Pâques en relançant certain débat.
    Mmmmhhhh, ça va être booooooon !!

            1. turlututu

              ou alors il profite de l’absence de radar sur l’A6 et fait des AR en excès de vitesse avec un diablo nitrofuel avant l’installation du mat radar

                1. Aristarkke

                  J’ai une AX GT qui était la version civilisée (mieux finie) de l’AX Sport très dépouillée mais en fait prête à courir en groupe N. Les performances sont un peu en retrait mais néanmoins très surprenantes pour les ceusses qui voient les Citroën exclusivement comme des voitures de vieux tranquilles. La boîte cinq est convenablement étagée et la voiture tire un peu court, d’où des reprises étonnantes par rapport aux capacités théoriques du moteur.

              1. Aristarkke

                Fini du moins sur mes tronçons habituels. Celui de Ris Orangis a été soigneusement nettoyé et celui de la cuvette de Savigny remplacé par un discriminant nouvelle génération qui va photographier devant/derrière.

    1. Aristarkke

      Steph, si vous n’avez pas un mort sur la conscience dans une île subtropicale en raison d’un espoir excessif que le grand jour tant attendu s’était enfin levé…
      Espoir cruellement démenti comme tant d’autres fois !!! 😛

  20. plutarque

    GI doit disparaitre. Ils montrent le réel et c’est insupportable pour notre caste dominante.

    Normal… Tout fait, toute opinion qui n’est pas correctement calibrée pour être introduite sans douleur dans les sphincters putrides qu’ils utilisent pour « réfléchir », sera rejetée car trop douloureuse pour leurs petits fondements fragiles.

    1. Pythagore

      Le bout de peinture représente l’abolition de l’esclavage. Une fille fut traumatisée à la vue de ce morceau, l’enseignante ne sut lui expliquer le contenu et une assoc anti-raciste souhaite donc faire retirer une peinture que l’on pourrait qualifier….d’anti-raciste ?!?! What the F**k ! Vraiment un tel niveau de bétise…
      Par ailleurs, j’aurais fait retirer la peinture juste parce que comparé à Rembrandt, a’a qd même du boulot.

      1. Aristarkke

        Le plus cocasse est que cet artiste-peintre représente les visages des Blancs, exactement de la même façon, juste avec une tonalité claire pour la peau (sinon, comment les distinguer, n’est-ce-pas ?)

  21. plutarque

    A propos de « banderoles folles » pour reprendre le joli terme de Maria : 18 juin 2018… Assemblée nationale… Un message choquant et troporibl projeté sur l’Assemblée Nationale… Amnesty International immédiatement dissoute…

    Je… Excusez moi… La simple évocation est douloureuse, je vais demander une aide psychologique payée avec vos sous…

    http:/ /www.valeursactuelles.com/politique/un-message-pro-migrants-projete-sur-lassemblee-nationale-96469

  22. Calvin

    Génération.s Identitaire.s ne sera pas dissoutes.
    Sinon, contre quel péril brun droitextrèmiste Macron va-t-il pouvoir s’appuyer pour écraser toute résistance ?

      1. plutarque

        C’est surtout qu’il s’est fait sévèrement ramoner le fion par le Duce Salvini…

        Ce dernier a le mérite de la constance, ce qu’il disait se révèle exact, la police Italienne fait son boulot.

        A côté, nous avons le gouvernement français qui déclarait en juin dernier que la politique du gouvernement italien sur le sujet « était à vomir »… Et qui se trouve contraint aujourd’hui de dire que les organisations en charge de transférer les migrants clandestins en Europe sont des organisations mafieuses.

        Jubilatoire.

        1. albundy17

          J’ai bien aimé une des dernière saillie du Salvini, à propos de la dernière cargaison de cpe: « UNe ONG allemande, avec un navire battant pavillon Allemand, qu’ils les débarquent à Hambourg « 

        2. Aristarkke

          A l’époque, not’bon gouvernement pouvait se parer des plumes de la générosité faite paon en stigmatisant commodément les Ritals…
          Du jour où la menace est de les voir dériver un peu vers le nord ouest pour débarquer ici, hum, hum, il devient urgent de changer -adroitement- de disque…

          1. plutarque

            « pertinence contestée » lol : quand c’est juste, que je peux donc rien dire, mais que ça m’emmerde quand même beaucoup que l’information soit disponible.

            ^^

    1. Gosseyn

      Un ministre est tenu de saisir le procureur compétent pour les délits qu’il sait relever du territoire national, vu l’article 40 du cpp. Ce qui est le cas lorsque des ONG sont en relation directe avec des passeurs. Sans quoi il commet un recel, vu l’article 321- pénal, ou le recel du délit du procureur qui s’opposerait alors à l’application de la loi contre ces ONG délinquantes, vu l’article 432-1 pénal. Bref, à priori de quoi envoyer ce présumé innocent Castaner devant une Cour de justice, n’est-ce pas ? Sauf dans une voyoucratie, bien entendu !

      1. Tess

        Ah oui la porte parlote du gouvernement Sibeth (trop drôle le prénom) mentait comme une arracheuse de dent pour protégé son macrote mais elle assume beaucoup moins maintenant !

    1. Alfred

      Bonsoir,

      Peut-on avec rgpd demander aux services de l’état quelles sont les données stockés ? je ne le crois pas.

      Donc pour les fake news, il me parait illusoire qu’un juge ordonne la suppression d’un tweet. Disons que l’interpretation est politique.

      J’en donc a une conclusion: nous voyons l’avènement d’une justice politique. « nous voyons » est la seul différence avec ce qui se faisait avant.

      Cordialement,
      Alf.

  23. bibi

    Le gouvernement devrait songer aussi à dissoudre le PSG cette association non lucrative avec buts mais pas assez pour arriver en 1/4 de finales de ligue des champions et qui a reçu plus d’un milliard d’un état qui finance le terrorisme.

      1. bibi

        Pour le Qatar le PSG c’est devenu non lucratif!
        Même si l’émirat ne dépensait plus un rond aujourd’hui pour ce club qui fait rire le monde entier, je ne suis pas sûr que l’état reviendrait sur les exonérations d’impôts accordées par Sarkozy.

        1. Aristarkke

          Bref, vous lui reprochez à ce club, de ne pas semer la terreur sur les pelouses malgré l’expertise de son proprio…

    1. Belle tempête de sophismes économiques.

      Le pire étant bien sûr le titre « francetvéducation » qui est à l’éducation ce qu’une tournantes est à l’amour.

    2. Dr Slump

      Le dirigisme économique expliqué aux enfants, en dessin animé parce que sinon c’est trop compliqué. Et du coup, c’est aussi con qu’un dessin animé diffusé sur TF1.

      1. durru

        C’est con, mais c’est estampillé « éducation ». Et les quelques commentaires pondus sous la vidéo ne laissent pas de doutes quant à son impact sur nos chères têtes blondes (ou moins blondes).

        1. pabizou

          Oui, malheureusement l’impact n’est pas discutable, le simplisme fonctionne très bien sur les gamins, on n’est pas sorti de l’ornière

      2. Passim

        Dirigisme modéré, selon la conclusion… mais qui décide de la modération, demanderont les petits z’enfants…
        Qui surveille le gardien ?

  24. Higgins

    « La liberté d’expression totale, illimitée, pour toute opinion quelle qu’elle soit, sans aucune restriction ni réserve, est un besoin absolu pour l’intelligence. Par suite, c’est un besoin de l’âme, car quand l’intelligence est mal à l’aise, l’âme entière est malade. »
    Simone Weil

                1. albundy17

                  Pas le « MaLor », déjà.

                  Suis un peu le Major n’a pas employé « faiseuse d’anges », mais bien Ari.

                  Et pour un peu de cohérence ds vos têtes, être chrétien et adepte de l’avortement mérite un gros travail de psychiatrie

                  1. bibi

                    Encore une fois nous pouvons mesurer l’étendu de votre inculture et vôtre besoin comme les communistes de psychiatriser les déviants.
                    Autant il est impossible d’être chrétien et pour l’IVG autant il est parfaitement possible et cela en accord avec le droit canon qui reconnait la défense d’autrui d’être chrétien et favorable l’avortement dans le cas ou il est nécessaire de pratiquer une Interruption Médicale de Grossesse (IMG) quand la grossesse ne peut mener qu’à la mort de l’enfant et de la mère.

                    1. Higgins

                      La loi Veil était un mal nécessaire. Je crois sincèrement que c’est tout à l’honneur de son initiatrice. Au moins, une forme de règle était posée face à une triste réalité. Malheureusement, le socialisme est passé par là et cette loi est devenue un refuge commode très loin de son esprit premier. Le chrétien que je crois être fustige l’évolution malsaine et démagogique de ce texte fruit d’une société hédoniste et égoïste.
                      Simone Veil était une grande dame. Je n’en dirai pas plus sur eux qui ont perverti sa réflexion.

                    2. albundy17

                      « Interruption Médicale de Grossesse »

                      Celles ci représentent moins de 1 %, y compris les viols.

                      Tout le reste c’est du confort. Alors l’étendue de l’inculture semble ne pas être à l’endroit ou tu la situes

                      Faut pas ensuite pleurnicher qu’on importe des cpf

                  2. Pheldge

                    je note que, à chaque fois que tu commences à parler de la religion des autres, question personnelle qui ne te concerne pas, tu deviens systématiquement agressif !

                    Pour ce qui est des biens de l’Eglise, propriété de l’état, je t’invite à lire l’article Wiki : ces biens ont été saisis en 1789 !
                    fr.wikipedia.org/wiki/Loi_de_séparation_des_Églises_et_de_l%27État#Contenu_de_la_loi_en_1905

                    1. albundy17

                      « tu deviens systématiquement agressif ! »

                      Non, tu te sens agressé, c’est bien différent.

                      Je ne faisais que pointer une de vos incohérences…

                    2. Vassinhac

                      Puis ce qui avait été racheté ou construit à neuf (grâce à des généreux donateurs) a été saisi à nouveau en 1905 ! Ne pas oublier que certains biens ont été saisis deux fois !!

                  1. albundy17

                    Je questionnais du sentiment du sieur Ari, concernant le sujet, pas le tien, ne te répondant en aucune manière, t’aurais pas touché le débredinoir, par hasard ?

                    1. Dr Slump

                      Non, c’est juste qu’à chaque chaque fois qu’il entend le mot religion il fait un blocage et que non, c’est pas admissible toutes ces religions qui veulent lui imposer leur morale et leurs croyances.

                    2. Pheldge

                       » toutes ces religions qui veulent lui imposer leur morale et leurs croyances » alors qu’on parle précisément du Catholicisme, dis-moi que c’est de l’humour, rassure-moi 😉

      1. Higgins

        Je précise qu’il s’agit de la philosophe Simone Weil (https:/ /fr.wikipedia.org/wiki/Simone_Weil). Rien à voir évidemment avec Simone Veil.

        1. Higgins

          « Dans l’expérience directe de la barbarie en Espagne, Simone Weil a su discerner le phénomène, à l’œuvre dans le totalitarisme moderne, d’identification du bien et de la puissance ; cette identification perverse interdit toute réflexion personnelle par le jeu des passions collectives et l’opinion dominante du plus grand nombre ; pire encore : entraîné par la force collective du groupe, l’individu cède à l’adoration de cette puissance » On y est.

              1. Husskarl

                J’ai la même conviction pour cette liberté en tout cas, car qui définirait ce qui serait juste ou non de pouvoir dire ?

        2. plutarque

          @ Higgins

          Vous êtes taquin Major… Ayez un peu pitié de nous autres pauvres incultes, incapables de savoir si Périphérique ou Lamote-Picquet étaient des boulevards ou des maréchaux d’empire…

    1. plutarque

      Le pb c’est pas tant le prix (c’est les anglais qui vont payer, je m’en tape) c’est surtout de faire subir ces saloperies à des enfants. Y’a des parents qu’il faudrait noyer à la naissance…

  25. lxy

    Ecouter le baratin de Juan Branco est très intéressant. D’une part il est par la force des choses l’idéologue autoproclamé des GI.
    Mais aussi parce que son discours est tout imprégné d’idéologie totalitaire.Affaire connue.
    Les idéologies totalitaires reposent toutes sur le même schéma ternaire 1- une Caste détentrice des avoirs , des savoirs et des pouvoirs 2- obtenus sur le dos d’un bon Peuple exploité, méprisé, brimé, colonisé, affamé 3 -jusqu’à l’arrivée inespérée d’un Sauveur entouré é d’une armée de soldats, de compagnons, de héros qui avec leurs petits poings féroces renversnt le système en évinçant la Caste. ce qui libère le bon peuple qui peut désormais vivre dans un bonheur total, sans entraves.

    Cette idéologie, »messianique » est très séduisante.. Mais en réalité le bon peuple s’apercevrait vite qu’il est privé des biens les plus élémentaires , mais aussi de ses libertés. Refrain connu.

    1. Aristarkke

      Ce furent les nobles motivations des menchevistes puis des léninistes de libérer le peuple russe de l’emprise totalitaire du système tsariste, exposées dans le story- telling des cocos.
      Puis, ils s’avisèrent que ce populo ne méritait pas tant de liberté, ne sachant pas l’utiliser dans le « bon »sens (de l’Histoire, bien sûr) et qu’ainsi des guides inspirés lui étaient nécessaires.
      Ils se sont donc sacrifiés pour la Cause, n’est-ce-pas ???…

      1. Léo C

        Les mencheviks (bien que leur nom mentionne le contraire) étaient majoritaires entre les deux révolutions (février et octobre 1917) et souhaitaient une transition plus douce.
        Ils se virent écartés par les bolcheviks de Lénine et Kerenski dégagé.

        Sacrifiés pour la cause, voilà oui.

    2. Aristarkke

      Cela me remet en mémoire vive une excellente pub anglaise (du temps des émissions de Culture Pub sur M6) pour une vodka russe. Avec un titre initial de St Petersburg, Octobre 17, on y voyait un fougueux révolutionnaire donnant l’assaut au Palais d’hiver, pourfendant sans répit, gardes et nobles chamarrés pour aboutir dans une salle à manger visiblement abandonnée à la hâte. Trônaient en évidence quelques flacons de la susdite vodka… Naturellement, l’exercice lui ayant donné chaud, notre sicaire enfilait une première rasade, puis une seconde, enfin une troisième en couvant la bouteille d’un regard ému (étiquette en gros plan) avec un monologue en russe sous-titré en anglais disant : Finalement, tout n’est pas à jeter de ce régime honni !

    3. Dr Slump

      J’ai une image en lisant ce résumé: le dernière case de l’album de « Tintin et les Picaros ».
      Une milice remplace l’autre, les bidonvilles toujours au même endroit.

  26. Léo C

    Tout à fait exact. Hergé avait toujours dénoncé les outrances politiques, les conflits larvés et les régimes totalitaires dans ses Tintin. Je me rappelle avoir attendu la parution de ce qui allait devenir le dernier album. Sorti pour Noël 1976 et reçu en cadeau.

    De toutes façons, vous pouvez faire 40 révolutions, vous aurez toujours les nantis, les privilégiés, les apparatchiks d’un côté et la plèbe, les exploités, les réprouvés d’un autre.
    Parfois au gré d’un malentendu, on retrouve les mêmes.

    De nos jours, le mot liberté est un masque pour d’autres formes d’oppression qu’on enrobe de rubans roses ou bleu-blanc-rouge qui portent fallacieusement le nom de république en nous donnant l’illusion d’une démocratie, foulée aux pieds, qui n’en a plus que le nom.

    Voir Macron assis à l’Élysée me rend extrêmement amer. Cette enc…. ce marché de dupes avait été le seul tour de force de Toumou.

    Ce petit dictateur d’opérette doit être dégagé. La gauche ne mérite qu’une seule place à mes yeux: les livres d’Histoire (pour ne pas dire autre chose).

  27. pabizou

    Ce qu’il redoute surtout, c’est l démontage de SES fake news . Comme elles n’ont pour la plupart qu’un but de spoliation tu pense bien qu’il est impératif de continuer à nous prendre pour des cons . Et de préférence des cons qui payent

  28. lxy

    A l’occasion des attentats de Merah « un loap solitaire », Toulouse en 2012 j’avais écrit ce texte (un peu long, j’en conviens et sans doute hors sujet mais c’est un sujet qui en vaut la peine.

  29. lxy

    Ce qui est navrant c’est d’observer l’hystérie collective que déclenche le FN ou même Sarkozy chez les éternels vigilants de l’anti-fascisme de posture, voir la quinzaine hystérique d’avril 2002. D’un côté le « tigre de papier » totalement inoffensif qui soulève des montagnes d’indignation « héroïque » , de l’autre côté un totalitarisme de couleur verte qui non seulement est dangereux physiquement, avec ses attentats, mais encore plus par l’idéologie haineuse qu’il propage.

    Ne jetons pas la pierre à nos amis musulmans car c’est en Europe que cette logique totalitaire s’est surtout exercée, puis développée en Asie par des élèves qui ont réussi à dépasser leurs maîtres européens …avec grande réussite ! Cette « logique totalitaire » a été à l’oeuvre chez nous, pendant la Terreur de 1793, puis comme le sait dans tous les pays communistes.

    Ces douloureuses expériences auraient pu au moins servir de leçon, notamment pour ceux qui ont vocation a se promulguer comme champions de l’antifascisme.Evidemment non, car ce sont les mêmes qui apportaient leurs concours enthousiastes aux régimes staliniens, pendant qu’ils couvraient de leurs propos orduriers Albert Camus !

    Non, le totalitarisme n’est pas mort, et , malgré les expériences cruelles, comme l’Hydre ses têtes coupées n’arrêtent pas de repousser, sans cesse sous de nouvelles formes, mais toujours avec le même schéma mental. Un peuple est déclaré par un Chef Ideologue comme menacé par un Grand Satan qui l’opprime mais le Chef s’est levé rejoint par une armée de Combattants déterminés qui Combattront jusqu’au martyre cet Ennemi implacable et qui l’écraseront pour libérer leur Peuple. C’est une Cause Sacrée à laquelle TOUT (d’où le terme de totalitarisme ) , doit être sacrifié.

    Cette logique totalitaire , on le sait, peut être déclinée à l’infini. Il est frappant de voir, quand on lit la prose des Chefs et idéologues salafistes à quel point cette logique est respectée point par point et inutile d’avoir beaucoup d’imagination pour prévoir les conséquences d’une telle idéologie …On peut nous dire que les terroristes islamistes ne sont qu’une minorité et qu’ils sont un peu dérangés ..mais c’est précisément une caractéristique des totalitarismes que d’éxacerber des formes de psychopathologies individuelles et collectives. Robespierre, Billaud-Varenne, Carrier, Staline, Hitler, Mao,Ceaucescu,Pol Pot n’étaient-ils pas eux-mêmes en premier des personnalités mentalement dérangées.

    Ce qui tout aussi consternant c’est de constater la virulence inimaginable des écrits et des prêches des propagandistes de la foi salafiste?. Mein Kampf c’était de la littérature pour enfant à côté. (je pourrais en citer des pages, mais elles ne nous apprendraient rien, on a déjà lu les mêmes depuis deux siècles).

    Remarquons que toute la thématique « compationnelle et justificationnelle » de la bien-pencance ne fait que verser de l’huile sur le feu puisque la thématique du ressentiment est au coeur même de toutes les idéologies totalitaires.

    Il faut cependant reconnaître que si le Salafisme présente des ressemblances tout à fait étonnantes avec les totalitarismes déjà venus (et à venir) il y a une grande nouveauté c’est de se fonder sur une justification de type « religieux »,. Ce qui le rend d’autant plus redoutable parce qu’il profite d’une « assistance divine ». Et tout le monde est pris au piège. Et bien NON ! Le totalitarisme quels que soient les prétextes qu’il se donne ( révolutionnaire, social, racial …ou religieux) doit toujours être combattu sans hésitation, ni restriction, ni réserves !

    Que ce serait simple pour tout le monde de dire : »Le salafisme est un totalitarisme. C’est un devoir pour les démocrates de combattre cette forme de totalitarisme comme toutes les autres , dont on sait trop bien qu’ils sont une menace pour la Démocratie et les Libertés individuelles. » Point. Le responsable des massacres de Toulouse ce n’est pas le « forcené au scooter » comme le désigne encore aujourd’hui l’AFP qui ne voit dans cette affaire qu’un scooter, mais l’Idéologie qui a armé le bras du Tueur !

    (*) remarquons quand même que Hitler ou Mao Tse Toung faisaient l’objet d’un culte quasiment divin. Bien des exactions des nazis n’ont pas été commandées par des instructions mais parce ce que “ça ferait plaisir à Hitler s’il l’apprenait”. Dans cette “logique” le tueur de Toulouse n’avait pas besoin d’avoir reçu d’instruction.

    1. Passim

      « il y a une grande nouveauté c’est de se fonder sur une justification de type « religieux »
      Ce n’est pas une nouveauté. C’est pratiquement la règle. Le politico-religieux est à l’oeuvre ici comme dans toutes les luttes pour le pouvoir. Le religieux peut très bien être sans dieu (ce que les croyants ne peuvent pas comprendre), comme dans le communisme ou le nazisme.

      1. Val

        @passim « ce que les croyants ne peuvent pas comprendre » mdr ! N’est ce pas plutôt toi qui te méprends sur notre foi chrétienne ? La foi chrétienne est par essence apolitique. Comme nous le disait vigoureusement un vieux prêtre après la scandaleuse élection de 2017 « Nous avons entendu cette année des choses inadmissibles « , »il n’y a pas de vote chrétien ! Prétendre qu’il y ait un vote chrétien est une abomination ! » (le tout devant un pare terre de gauchistes macronniens , j’ai bu du petit lait… Jésus s’est fait -entre autre- buter à cause de cela. La religion chrétienne a ensuite été (ou s’est laissée) instrumentalisée -pendant 1500 ans c’est long – mais ce faisant elle était en désaccord total avec son dogme. L’islam c’est l’inverse : c’est une religion par essence politique avec la charia comme lois.

  30. lxy

    Le mouvement des Gilets jaunes a son idéologue, Juan Branco, il a sa « bible » Crépuscule qui connaît un succés phénoménal, il a son bouc émissaire, » la Caste », il son peuple opprimé (« qui selon Branco n’a plus les moyens de manger 3 jours avant la fin du mois), il a ses troupes du Samedi. Observons la suite, ce n’est pas tous les jours que l’on peut observer un « totalitarisme en cours d’élaboration

  31. jsenlibert

    Vous dites qu’ils ne seront pas envoyés en camp de rééducation car c’est impossible : je ne suis pas d’accord.
    Ils seront très probablement envoyés en « stage de citoyenneté » tel que celui décrit et vécu par Henry de Lesquen dans cette vidéo (interdite de visionnage en France):

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.