Pass-Culture : un flop, mais pas pour tout le monde

Août 2017 : la France vient tout juste d’élire un sémillant quadragénaire à la Présidence de la République, et déjà souffle le vent des réformes, des initiatives courageuses et des projets d’avenir qui vont redresser le pays. C’est dans cette immense vague d’espoir qu’enfin, après des années d’âpres luttes et de demandes incessantes de toute une population assoiffée de culture, naît le Pass Culture.

Il était temps : les banlieues, les petites villes de province, les quartiers défavorisés et les familles modestes n’en pouvaient plus d’attendre enfin que se libère l’accès à la culture, que nos jeunes puissent enfin mettre la main sur une connexion internet (éventuellement partagée dans un centre culturel ou une de ces médiathèques de quartier qui font la fierté de notre pays) voire – pour les plus chanceux – des livres ou, carrément – soyons fous – un abonnement Astrapi Alternatives Économiques.

Dans le grand bon en avant la mise En Marche joyeuse de tout le pays, il avait été décidé la mise en place d’un Pass Culture, réclamé par tous et voué à une réussite flamboyante : permettant à chaque jeune éligible de dépenser 500 euros en biens culturels (livres, entrées aux musées ou, plus exactement, places de cinéma, jeux vidéos et autres abonnements streaming), le gouvernement envisageait d’abonder à un fonds dédié à cette opération pour les jeunes qui, comme toute légumineuse, doivent être régulièrement arrosés.

À l’époque, on évoquait 180 puis 400 millions d’euros dévolus à cet épandage d’argent des autres dans les poches de certains. Les discussions allèrent bon train et ce Pass, qui fut un temps présenté comme le « GPS de la Culture », fut donc ouvert à expérimentation courant 2018 et sur différentes plateformes dont Netflix et Spotify qui se retrouvaient alors en pôle position pour récupérer la manne publique par le truchement de ce Pass instamment réclamé par toutezétous.

L’année passa, et nous nous retrouvons à présent, en novembre 2019, à l’heure où, gaillard, on dresse des bilans. Et force est de constater qu’encore une fois, avec cette régularité d’horloge dans l’échec que seul l’étatisme permet de garantir, tout se déroule exactement comme prévu c’est-à-dire mal.

On apprend ainsi que ce Pass Culture n’aurait été utilisé que par 25.000 jeunes de 18 ans, qu’ils n’en auraient utilisé que 100 euros en moyenne sur les 500 alloués au départ, et qu’au final, un million d’euros avaient ainsi été dépensés par le truchement de ce dispositif macronesque, ce qui frise le consternant aux petits fers, face aux 34 millions d’euros budgétés au départ pour 2019.

Cet échec serait presque une bonne nouvelle puisqu’au final, 33 millions d’euros du contribuable sont restés dans les caisses : dans un pays normal, l’échec serait constaté, un trait tiré, les fonds réattribués et la parenthèse Pass-Culture refermée pudiquement. Nous sommes en France, il n’en sera rien et l’échec de cette distribution gratuite d’argent des autres se double, bien évidemment, d’une gabegie scandaleuse qui ajoute à l’ensemble du dispositif dispendieux un parfum de foutage de gueule auquel nous ont, malheureusement, habitué toute la clique au pouvoir.

Il apparaît en effet que ce dispositif est piloté par une SAS (société par actions simplifiée), détenue à 70% par l’État et à 30% par la Caisse des dépôts et consignations (c’est-à-dire l’État aussi, si vous suivez l’argent), SAS dont les dirigeants n’ont bien évidemment pas oublié de se rémunérer. Grassement.

C’est ainsi que Damien Cuier, son président – dont le nom est malencontreusement cité dans l’affaire BygmillionsBygmalion – sans avoir été poursuivi – toucherait 170.000 euros par an pour son poste, pendant que Eric Garandeau, son conseiller à tiers-temps dans la SAS et lui-même à la tête d’une société de consulting – Garandeau Consulting, toucherait 6.000 euros mensuels, alors que cette dernière société aurait touché 651.600 euros entre septembre 2018 et mai 2019 en provenance direct des fonds de la SAS pour laquelle elle aurait travaillé.

Ce Pass Culture pour quelques peu nombreux s’apparente à un véritable Pass-Droits pour d’autres happy very few… Le tout, cependant, dans une forme de légalité suffisante qui fait à l’évidence du trampoline sur la morale et l’argent public, et ce d’autant plus que l’outrage semble passer assez calmement dans l’opinion publique, fort occupée par les cabales organisées contre des évidences choquantes.

Devant cette gabegie honteuse, c’est d’ailleurs la même indifférence médiatique que celle qu’on peut observer lorsqu’on apprend que les embauches continuent bon train pour les cabinétards du gouvernement : grâce à cette belle vigueur de l’emploi public (payé par les emplois privés, dois-je le rappeler ?), le montant cumulé des salaires de conseillers ministériels – hors Matignon !! – a atteint 27,92 millions d’euros en 2019, et 31,65 millions d’euros environ si l’on cumule tout.

Eh oui : 30 millions par ci, 30 millions par là, et on commence à parler pognon…

… Pognon que certains ne verront jamais, comme par exemple le GIGN dont les entraînements sont sérieusement compromis suite à des impayés à hauteur de 500.000 euros.

À mesure que les tensions s’accumulent dans le pays, je ne suis pas sûr que les dépenses des fonds publics soient correctement ventilées, à moins bien sûr de considérer que les conseillers et cabinétards divers ont tous des capacités en close combat et protection de tiers qui permettent de cumuler efficacement fonctions ministérielles et sécurité de l’État…

Et au-delà de ces évidentes absurdités, il faut bien comprendre que le dévoiement complet d’un projet politique comme celui du Pass Culture n’est en rien une péripétie. Il ne s’agit pas d’un accident de parcours malencontreux dans lequel, de façon aussi inopinée qu’un arrêt de travail de la SNCF, des dirigeants se sucreraient sur la Bête dans les grandes largeurs.

Non, c’est un effet attendu et assez probablement planifié dès le début : dès qu’une taxe apparaît, dès qu’un gros marché public se passe, dès qu’une distribution d’avantages et de prébendes se met en place, dès qu’une commission se crée ou qu’un institut apparaît qui sont financés par l’État, il faut bien comprendre qu’un copain ou un coquin en profitera parce que c’est précisément pour celui-ci que ce dispositif est créé.

Le Pass Culture n’a jamais été créé pour distribuer de la culture aux jeunes (si tant est que la puissance publique puisse distribuer autre chose que de l’argent ou des coups de LBD), mais bien pour assurer un petit cocon confortable aux dirigeants de la SAS en charge de cette distribution.

Et ce genre de manœuvres qui consiste soit à embaucher directement les copains comme dans les cabinets, soit à créer une structure comme celle du Pass-Culture pour y placer les coquins, est maintenant institutionnalisée dans la plus parfaite indifférence d’une presse qui s’outrage plutôt d’évidences. Cette presse, ces médias dont l’une des missions consiste précisément à servir de garde-fous à ces dérives, ne font absolument plus ce travail.

Laissée à elle-même, l’administration française n’a plus aucun compte à rendre à personne : le service après-vente, dont la qualité aurait dû être vérifiée par ces médias, n’existe plus. Il n’y a plus aucune garantie de résultats et la seule garantie de moyens qu’on a maintenant, c’est qu’ils seront partout aux commandes, avec les médiocres et les nuls.

J'accepte les BCH !

qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires160

      1. Pythagore

        Ben c’est parce qu’une certaine littérature n’est pas inclus dans le Pass’ qu’il n’est pas utilisé autant que prévu. Mauvaise analyse du besoin.

      1. Flag

        Ça c’est un scandale incroyable.
        J’ai effectué un stage là-bas il y a quelques et des polytechniciens remarquablement intelligents et travailleurs usaient leur jeunesse à traduire en droit français des directives imbitables.

  1. Higgins

    On pourrait paraphraser Bastiat: « La culture, c’est cette grande fiction à travers laquelle un certain nombre s’efforce de vivre grassement aux dépens de tout le monde. »

      1. Citoyen

        Et en particulier du côté de Toulouse (et environs), le Pass-Cuture (d’herbe) arrive chez les très jeune, Théo31 … Ils ont dû faire une impasse à l’école, sur la définition du mot Culture … à voir ici :
        https:/ /www.ladepeche.fr/2019/10/26/colomiers-les-trafiquants-du-val-daran-avaient-13-ans-et-14-ans,8505935.php

  2. Infraniouzes

    Tous ces arrangements savamment calculés et organisés, sans doute en vigueur depuis Sarkozy et Hollande, expliquent sans doute la haine féroce que l’establishment en place voue au RN (ex. FN). Il est évident qu’en cas d’installation au pouvoir des Maudits de la République, une armée de coquins, de copains, d’inféodés seraient privés de leur biberon d’eau sucré de façon aussi rapide que brutale. C’est ça qui fout la trouille (entre autre) aux nantis de la République qui ont reconstitué l’Ancien régime: tout le monde sait (non, ne sait plus) que les Nobles avaient comme particularité de ne pas travailler. Mais ils payaient l’impôt du sang en étant mobilisables à tout moment. Nos nouveaux nobles ont légèrement revu le système. Ils font semblant de travailler, mais leurs feuilles de paye ne sont pas bidon et ils sont assurés d’une douce vie tant qu’ils resteront de fidèles courtisans. Tiens on y revient. Rien de nouveau sous le soleil.

  3. Theo31

    En France, un ministère régalien est celui qui régale de pognon gratuit.

    Échéances électorales obligent, m’est avis que les fonx vont aussi se régaler.

      1. Calvin

        L’offre est naze (le proposer au prix où tu l’as reçu est assez communiste comme démarche), mais les commentaires de certains y sont juste… réalistes et très lucides.

        1. Pythagore

          Surtout qu’apparemment, l’offreur n’est pas sûr d’être remboursé, encore une usine à gaz:

           » Au-dessus du seuil de 20 000 euros, aucun remboursement n’est possible en l’absence d’un contrat entre le ministère de la culture et l’offreur fixant le taux et les modalités de ce remboursement avec le détenteur du compte « pass Culture Pro ».  »

          https:/ /www.legifrance.gouv.fr/affichTexteArticle.do;jsessionid=BDF34126D17E7BE503E19DC92663A1E0.tplgfr25s_2?idArticle=LEGIARTI000038654998&cidTexte=LEGITEXT000038112904&dateTexte=20191111

    1. Calvin

      Oui, mais des classiques purgés du paternalisme catholique, avec réécriture inclusive, affadissement des dialogues et simplification des descriptions.

        1. Jacques Huse de Royaumont

          La réécriture du club des cinq a été poussée très loin. Une des héroïne n’est plus traité de « garçon manqué » et revient du marché, non plus de l’office du dimanche.
          La bouillie intellectuelle de notre époque s’insinue partout.

              1. BDC

                Il y a Sassette aussi. Mais cette société d’individus dominée par des mâles mis en valeur par leur qualité abandonne la Femme à son sexe. La Schtroumpfette n’est ni costaude, ni paysanne, ni menuisière, elle est réduite à sa condition de femme. C’est intolérable ! Vite : interdisons les Schtroumpfs !

                  1. Aelil

                    Õpale 16h27: Oui enfin ces théories là il faut se méfier, il y en a bien une qui explique que Star Trek était une propagande communiste, au pays de l’oncle Sam en pleine guerre froide, s’appuyant notamment sur le fait que dans les opus les plus récents (donc bien après) on apprend qu’ils n’utilisent plus d’argent (au sens monnaie). D’ailleurs on ne vous l’a pas dit ? C’est le capitalisme qui s’est effondré avec le mur, et le communisme a ainsi prouvé sa supériorité… :p
                    Mais bon tout tient le coup grâce à la machine magique qui permet, quand tu veux un café, d’avoir juste à appuyer sur un bouton pour que la tasse et le contenu apparaissent de nulle part comme ça sans que personne n’ait besoin de travailler… Autant dire que ça ne devrait pas être tout de suite viable…
                    Comme on dit « Si le seul outil que vous avez est un marteau, vous tendez à voir tout problème comme un clou ».

                1. Higgins

                  Un tel album est inenvisageable en 2019. Il est d’ailleurs curieux qu’il soit toujours autorisé à la vente. Il fait pourtant partie des meilleurs réalisés par feu Peyo. Sous un aspect « enfantin », il est, comme beaucoup de BD de cette époque, assez pertinent quant au déroulé de l’histoire, cette dernière étant beaucoup plus fine qu’il n’y paraît.

                  1. BDC

                    Oui Major, l’interdiction officielle ferait scandale, on ne touche pas aux Schtroumpfs namého ! Mais j’ai vérifié si des « ruptures de stock » existaient, et apparemment on peut toujours acheter l’album de la Schtroumpfette, le plus polémique.

              2. P&C

                N’oubliez pas que la schtroumfette est une création de gargamel. Le rôle de cette ignoble succube est de tenter les innocents schtroumfs avec ses charmes, et de les envoyer à un funeste destin.

                D’ailleurs, gargamel est une caricature de juif… Ceci explique cela.
                Mode soral off.

            1. Pythagore

              Ca s’est fini. La schtroumpfette veut devenir Grande Schtroumpfette parce que y’a pas de raison que ce soit tjs des hommes aux bons postes, ensuite elle va instaurer l’AME et des aides sociales pour Gargamel pa’ce qu’en faite il est trop mignon et victime de sa situation, et que y’ faut pas le stigmatiser.
              J’ai bon ?

              1. P&C

                Rigoles pas, elle le devient lors d’une absence du grand schtroumpf.
                Et elle se fait payer ses travaux ménagers lors du règne du schtroumpf financier.

          1. Aristarkke

            Claude devrait changer de prénom. Imaginez le doute qui nous saisirai en cas de féminicide en plus de ne pas savoir à quelle lettre des LGBT und so weiter, la rattacher…

      1. MarieA

        Ben oui! Tant qu’à jeter l’argent par les fenêtres autant faire en sorte que personne n’en retire aucun plaisir! Donc, dans cette logique, on achète le vote des « jeunes » avec 500€ de carte cadeau, MAIS on ne les laisse pas dépenser cet argent comme ils le veulent. Comme ça, on a atteint son objectif de faire chier le maximum de gens.

        1. Il y a de ça. Disons qu’on distribue, mais comme beaucoup d’aides, on aimerait autant que personne ne soit au courant ou que ceux qui le sont n’en parlent pas trop autour d’eux…

  4. Opale

    Il faut postuler auprès de qui pour gagner 170K par an ? Je suis full dispo…

    Sinon, je serais curieuse de voir la GIFothèque du boss 😀 Toujours bien choisis !

    1. Calvin

      Tu n’as pas idée du travail que ça représente, pfiou là là !
      Faut se pointer au moins à 9h30 au bureau, recevoir deux-trois coups de fil, se farcir les petits fours à midi, faire de grosses blagues sur les c…s de contribuables l’après-midi, avant de rentrer à 15h30, après une journée harassante…

        1. Adolfo Ramirez Jr

          Heureusement, la police te considère comme intouchable si une récalcitrante venait à porter plainte, et les féministes de combat tairont l’affaire. Qu’il est doux et bon d’être parmi les oints du saigneur…

      1. Al Bundy

        On ne postule pas pour ce genre de poste Madame, il faut lécher des anus pendant longtemps avec l’espoir de décrocher la queue.

        Un sacerdoce, en Somme

        1. Val

          @al même pas . Il faut juste se donner le mal de bien naître. Et oui il faut bien caser toute la marmaille officieuse et officielle de la nomenklatura. Ca fait du monde …..

          1. Dr Slump

            Euh… non. Raquel Garrido, Alexis Corbière, bien nés? Non, juste de fieffés communistes qui ont su très tôt comment téter aux mamelles de l’état, le militantisme de gauche vous garantissant un label de bienséance politique, quelles que soient tes réalisations.

      1. Higgins

        Après les francs-maçons (curieux comme un adjectif comme « franc » peut être associé à la notion de mensonge par omission ou pas), les francs-macrons?

        1. Blondin

          Quand Xavier Bertrand a annoncé officiellement qu’il était Franc-Maçon, F.Fillon a eu cette pique « Maçon, je ne savais pas. En revanche Franc, c’est un vrai scoop ».

  5. Al Bundy

    Ne serait ce que la montée en puissance progressive du dispositif est déjà scandaleux, les impôts pour payer les abonnement netflix des djeuns de st denis, comme par hasard, mais pas ceux des autres départements.

    1. Calvin

      Le Pass Culture doit être distribué à pied au porteur par des personnes assermentées. C’est déjà loin, le 9-3, mais la France périphérique… faudra attendre quelques décennies pour que les bouseux réclament quelque chose.

        1. Pythagore

          C’est Pheldge, notre adepte de la gri-gri culture, qui va être déçu, il en aurait bien voulu un de Pass, lui. Mais je ne sais pas si c’est valable pour Mamadou le marabou.

  6. Bale Roi

    Rien de nouveau.

    Toutes ces SEM, agences, conseils, autorités sont etablis pour assurer a des copains des revenus consequents, si possibles non taxes ou taxes moins par jeu d avantages en nature ou de necessite de service.

    L etat central et les collectivités ne font que ça, c est a ca que servent les cabinets .

  7. Murps

    Comment on supprime un machin comme ça une fois créé ?
    On y arrive ? Vous imaginez les hurlements des philosophes spécialistes en pauvres et en Kulture ?
    Techniquement ça ressemble à une bonne MST : facile à refiler mais alors pour s’en débarrasser…

  8. glot

    En ce mois de Novembre la France grelotte avec des températures inférieures de 5° à la moyenne saisonnière.
    Les stations pyrénéennes vont ouvrir très bientôt leurs remontées mécaniques car il y est tombé un bon mètre de neige fraiche cette semaine !
    Personnellement j’apprécie cette froidure car elle vient clouer le bec à tous ces connards de réchauffistes.

      1. sam player

        Ce matin, pare-brise gelé…
        P’tain sinon ça fait 1 mois qu’il n’arrête pas de flotter… vont quand même par finir de nous dire qu’il n’y a pas de soucis avec les nappes phréatiques…

              1. Jacques Huse de Royaumont

                C’est pas un pass diurétique, c’est un pass cul. Parce que les responsables ne se contentent pas d’une petite commission.

    1. BDC

      Que nenni ! Un bobo m’a répondu qu’il n’y avait plus de saison : on attend 15 degrés avec le RCA et finalement il fait froid, c’est bien la preuve du dérèglement climatique voyons.

      1. bibi

        Il n’y a plus de saison mais il continue bêtement à aller à la plage l’été et au ski l’hiver alors qu’il pourrait faire l’inverse.

      2. Dr Slump

        Hahaha, en tout cas un dérèglement des esprits pour sûr! Maintenant y’en a qui trouvent dingue qu’il fassent tellement chaud l’état qu’ils prennent des coups de soleil sur la plage, et qu’il neige en hiver, tellement qu’on peut skier au moins de décembre, oh pinaise!
        L’inventeur de ce proverbe était un prophète: « neige en novembre, Noël en décembre », et au rythme où ça va, la suite va se réaliser: « neige en août, pâté en croûte » !

      3. vieux rat

        Ah, si, si, il y a encore des saisons bien régulières. La preuve : on nous prévoit comme chaque année des perturbations en décembre…
        Non, pas dans le ciel, sur le réseau SNCF ! 😉

      4. WorldTour73

        Les saisons sont dues à l’inclinaison de la terre et du déplacement de celle ci autour du soleil.
        Mais pour qu’un gauchiste le comprenne, il faudrait déjà qu’il arrête de regarder la tv et aille sur Wikipedia ou lise un livre dastronomie.

    2. Jacques Huse de Royaumont

      Hélas, non !
      Cet été, on nous avait promis du chaud, et il y a bien eu quelques jours de chaud. C’était la faute au RCA, sa Preuve.
      Cet hiver, les autorités compétentes (en un seul mot), ont expliqué qu’une vague de froid de contrarierait en rien la théorie du RCA. Bref, on va se les geler, mais on ne le dit pas (pas de buzz) et ça se remet pas en cause la théorie. Ce n’est pas le climat, mais la météo.

        1. BDC

          Ils n’arrivent pas à récolter le maïs … et en Europe du Nord nos collègues patatiers sont embourbés, impossible d’arracher les pdt. Et si les tas ne sèchent pas elles ne vont pas conserver. Faites vos réserves de patates les amis !

          1. Jacques Huse de Royaumont

            Elles étaient déjà au prix hallucinant de 5 € le kilo cet été (et ce n’était pas à Paris et ce n’étaient pas des rates du Touquet). A quand le retour des famines?

            1. BDC

              Jacques,
              Effectivement c’est pas terrible en Irlande.
              ANALYSE QUOTIDIENNE

              30 OCTOBRE
              Nous vous proposons toutefois l’analyse de la semaine du 30/10/2019

              La tension sur le marché des pommes de terre gagne en intensité en cette fin de mois d’octobre. La persistance des pluies empêche en effet l’avancée des travaux d’arrachage dans le Nord de la France et de l’Europe. En Irlande notamment, les récoltes ne sont terminées qu’à 30 %, contre 90 % en moyenne. Une bonne partie des surfaces pourraient ainsi être perdue. En France et au Benelux également, la fin des travaux est rendue difficile et tant la qualité que les rendements en souffrent. Dans le même temps, le courant acheteur en provenance de l’Est se maintient, tandis que l’Espagne et l’Italie intensifient leurs achats. Concernant le marché intérieur, les consommateurs limitent toujours leurs achats, mais l’industrie, elle, cherche activement des variétés Bintje de bonne qualité.
              terre-net.fr/marche-agricole/pomme-de-terre/terme

          2. Al Bundy

            « Ils n’arrivent pas à récolter le maïs … »

            Sans compter qu’ils avaient eu quelques soucis de flotte pour semer, il parait que pas loin de 24 % des agri US ont fait banqueroute cette année.

            JHR, .69 le kilo ce matin à l’inter, même la grenaille de Ré n’a pas atteint ce prix que tu mentionnes cette année

  9. Citoyen

     » Pass-Culture : un flop, mais pas pour tout le monde  »
    Ben oui, H16, … Dans tout ce que fait (tout ce qu’entreprend) l’état, il y a nécessairement (systématiquement) de l’argent perdu (en fait, il n’y a que ça), mais il y a malgré tout un coté rassurant (?), c’est que l’argent perdu, n’est pas perdu pour tout le monde …. ça doit être ce côté rassurant, qui fait qu’à chaque coup, les perdants (les gueux) remettent un pièce dans le bastringue … avec le secret espoir de se retrouver, un jour, du bon côté du manche (les bénéficiaires) …,  » qui, comme toute légumineuse, doivent être régulièrement arrosés  » ..

          1. P&C

            Rien.
            Marlène a parfaitement intégré le concept de male disponibility : les hommes doivent se sacrifier pour les femmes et la société, et fermer leur gueule.
            Rien que la notion de féminicide montre que la vie d’une femme vaut plus que celle d’un homme.

              1. Al Bundy

                Elle vient de parler ds le poste, et il n’y a toujours pas de réponse.

                Question: Que pensez vous du procès médiatique à l’encontre de Polanski.

                « Je ne suis pas procureur ou juge, laissons faire la justice, mais moi je n’irais pas voir son film »

                1. Al Bundy

                  entre parenthèse, j’ai l’impression que c’est la première fois que j’entends sa voix, toute fluette, au début je pensais qu’il s’agissait de l’ITW de cœur de pirate ou du même acabit

  10. toto17

    Moi, je vous trouve dur avec le Mac, il a quand même supprimer ces dernières semaines nombre de comités que certains appellent Théodule :

    – L’observatoire de la pauvreté
    – L’observatoire de la délinquance
    – L’observatoire des prisons
    – La mission contre les sectes
    – L’institut sur la sécurité et la justice
    -et enfin le Conseil National de la protection de l’enfance !

    Ca devait être rempli de copains mais trop vieux, ou des copains des autres présidents ou alors…les stats n’étaient pas bonnes…

    1. P&C

      En fait, juste les plus utiles, et/ou ceux reflétant un tant soit peu la réalité…
      A t-on dit à ce type que le monde n’est pas une salle de marché ?

    2. Flag

      Il faut s’en réjouir c’est vrai .
      Mais dans le même temps : « L’objectif de dépenses totales de l’État (ODETE)
      augmente quant à lui, à structure constante, de + 3,3 Md€ en PLF 2020 par rapport à la LFI 2019 dont + 5,1 Md€ sur la norme de dépenses
      pilotables. »

    3. Gosseyn

      Pas d’observatoire de la démocratie.
      Pas d’observatoire de la liberté de la presse.
      Pas d’observatoire de la corruption.

      Pas de doute, c’est bien la France !

      1. Dr Slump

        L’observatoire de la démocratie, c’est la république… à savoir l’état
        L’observatoire de la presse, c’est l’état
        La corruption? Pas chez nous voyons! On n’est pas au Cameroun ici!
        Alors vous voyez bien, tout est garanti démocratique chez nous, l’état y veille! oh, wait!

  11. brindamour

    Rassurez-vous, il existe un truc (financé par l’Etat) dont le rôle est de contrôlé ce genre de dérive: la cour des comptes.
    Ils vont rapidement mettre le hola à cette gabegie.

    1. Jacques Huse de Royaumont

      C’est déjà fait, Moscovici a été nommé à la tête de l’institution. Il va y pouvoir donner le meilleur de lui même et la rendre inoffensive.

        1. Jacques Huse de Royaumont

          Tout les audits sont consultatifs. Leur capacité à rendre leurs recommandations impératives dépend de la volonté politique du commanditaire.
          En publiant des rapports et des alertes, la cour des comptes fait son travail. Si ce n’est pas suivi d’effet, c’est de la responsabilité des gouvernants qui eux ne font pas leur travail.

  12. Guillaume

    Exactement comme pour « la copie privée ». Pour cette dernière, ça commence à se voir :
    – Les possibilités de copie privée fondent comme neige au soleil, à l’heure du streaming
    – La commission devient trop gourmande, les associations de consommateurs commencent à se rebeller

    Autre genre de gabegie : l’emetteur GO d’Allouis engouffrant 1MW (!) pour rien. Ou pas pour rien : pour quelques horloges.

    Je serais curieux de connaitre l’avis des écologistes sur le sujet.

    1. P&C

      Faut voir… open-minded et streamago sont tombés. Animeresistance est décimée.

      Le coupable s’appelle l’ace. Un groupe dont fait partie netflic.

        1. P&C

          Netu et Goanime tiennent le coup…
          Je vais au moins pouvoir me regarder un Boruto (punaise, un anim dont le perso principal est un mioche qui déteste son père sous prétexte que celui ci ne se consacre pas à sa famille… alors que le gars est genre un héros de guerre et président d’une nation…).

    1. Dr Slump

      Il ne faut pas confondre en « prime time » et « en direct ». Si le match avait été diffusé en direct à 3h00 du matin chez nous, mais pas rediffusé aux heures dites de prime time, eh bien cela resterait cohérent de la part de Ségo luttant contre la machitude.

      1. Stéphane B

        Entièrement d’accord, mais si tu lis bien tout, Sego voulait que la finale soit retransmise en prime time, c’est-à-dire en première partie de soirée. Et ensuite, elle demande à ce qu’elle soit de nouveau diffusée en première partie quand elle apprend qu’il y a du décalage horaire.

        1. Dr Slump

          Oui: retransmise, RE-transmise. Pour moi c’est cohérent. Re-transmission, Re-diffusion, pour moi ça veut dire qu’on diffuse une seconde fois. En prime time donc. Et pour moi, c’est la conclusion de l’article qui présente une concentration de mauvaise foi 100 % chimiquement pure.

  13. Ribus

    Cette petite plaisanterie du jeune Riester a été également relayée par Mediapart et Valeurs Actuelles, ce ne semble. Les aberrations de ce genre sont nombreuses dans cette République en perdition et puiser dans la documentation budgétaire peut aussi apporter des compléments d’information utiles ( Forum de la performance – Jaunes budgétaires PLF 2020). Mais peut-être connaissez-vous déjà la source..?
    Exemples :
    – page 16 : Le programme 167 – Liens entre la Nation et son armée pour 2020 : 0 euro
    – page 8 : « Avances à l’audiovisuel public » en 2020 : 3789 millions d’euros
    – page 37 : L’emploi et le développement de la langue française et du plurilinguisme 3,22 M€ ( seulement)
    – page 39 Le programme 180 – Presse et médias : 284,40 millions d’euros «  vie démocratique. Le programme180 «Presse et médias»est ainsi le support des outils permettant d’appuyer et de soutenir la presse et les médias dans toute leur diversité d’expression… La crise structurelle que subit le secteur de la presse, en particulier la presse quotidienne d’information politique et générale, rend d’autant plus nécessaire l’action continue des pouvoirs publics afin d’accompagner le secteur dans sa mutation technologique, tout en confortant le pluralisme des idées. Le système des aides à la presse, dans ce contexte, »
    – page 63 Le programme 105 – Action de la France en Europe et dans le monde : Le programme 105 contribue à l’action culturelle dans le monde via le versement de contributions à des organisations internationales spécialisées dans ce domaine (UNESCO, Institut du Monde Arabe). Avec 25,07 M€ de crédits ouverts en LFI 2019, le domaine culturel représentait 5,94 % du montant des contributions internationales hors opérations de maintien de la paix (OMP) des actions 2 et 4 de ce programme (422,14 M€).

    Etc, etc….

    https://www.performance-publique.budget.gouv.fr/
    https://www.performance-publique.budget.gouv.fr/sites/performance_publique/files/farandole/ressources/2020/pap/pdf/jaunes/Jaune2020_culture_communication.pdf

  14. sam player

    HS

    Attentats du 13 Novembre 2015: vers un procès fleuve

    Si les dates du procès n’ont pas encore été fixées, on prévoit d’ores et déjà que plusieurs milliers de personnes devraient assister à des audiences, lesquelles pourraient se poursuivre pendant 6 mois.
    (lefigaro.fr)
    ——-
    P’tain 4 ans, ils se foutent de la gueule du monde et ce n’est pas spécifique aux attentats. Il n’y a pas longtemps, pour un incendie criminel (avoué, pas de contestation), plus de 3 ans… et pour une bricole c’est bien souvent 18 mois mini…

      1. Citoyen

        « 1 semaine » ??? … Mais c’est une éternité dans ce cas de figure !
        La seule question digne d’intérêt, est d’établir la culpabilité. Et quand l’auteur de l’attentat est pris sur le fait, la question ne se pose plus !
        Dans ce cas précis, l’interpellation, l’arrestation, la GAV, l’interrogatoire, la mise à disposition au parquet, la mise en examen, la préventive, le jugement, l’exécution de la peine, je juge des libertés, …(et, faut ajouter toutes les phases que j’ai oublié) … Tout cela cumulé, ne devrait prendre en principe, qu’une toute petite fraction de seconde !…. Le temps, pour une balle, de traverser le crane ….. Avec, en plus, l’avantage d’être une méthode très économique, en regard des frais de procédures …
        Sinon, on se retrouve à trainer des aberrations, comme le cas Abdeslam !

    1. Jacques Huse de Royaumont

      J’ai entendu parler d’1 million de pages (!) de pièces versées au dossier. Détricoter l’écheveau d’un réseau terroriste n’est sans doute pas si simple. On peut espérer que l’enquête a découvert beaucoup de choses. Reste à savoir si tout sera porté sur la place publique durant le procès.

      Major Higgins, vous qui connaissez bien les magistrats, des infos ?

      1. Al Bundy

        « Détricoter l’écheveau d’un réseau terroriste n’est sans doute pas si simple.  »

        Ce n’est pas une enquête, mais le procès d’un acte terroriste, je n’ai, comme tout le monde, pas besoin d’un million de pages de cerfa.

        Foutage de gueule, la justice manque de moyens financiers, lui en donner lui permettrait de se rajouter de quoi en manquer

      1. Aristarkke

        Oh que si, Monseigneur, je sais faire (puisque décrochant fréquemment le prem’s).
        Équipé maintenant d’un Nokia by HMD avec Android One, que puis-je craindre ? À moins que l’internet flamand ne soit pas exactement à la même heure, ce qui est possible, une fois.

  15. glot

    Le pass-culture me fait penser à l’initiative d’une municipalité en Ile de france dirigée par le PCF. Chaque rentrée il y avait distribution « gratuite » de bons d’achats pour des fournitures scolaires utilisables à l’hypermarché du coin. Sauf qu’après des contrôles il fut révélé que ces bons d’achat étaient régulièrement utilisés ….. pour l’achat de bière, vodka, ricard whisky etc…L’hypermarché s’en foutait car la mairie leur remboursait les bons d’achat.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.