La guerre gouvernementale contre internet continue

Pour les politiciens français, toute liberté n’est que menace. Elle doit être sévèrement encadrée, régulée voire réprimée si c’est possible puisqu’elle représente une façon de s’affranchir de l’influence de l’État et, plus concrètement, de s’affranchir de leur pouvoir. Or, si les députés, les ministres et tous les autres élus se sont bien fait suer pour arriver là où ils sont, ce n’est certainement pas pour voir se débiner sans mal ceux sur lesquels ils entendent régner, scrogneugneu !

C’est donc exactement pour cela que, dès ses débuts, un espace de liberté comme internet n’a jamais été considéré que comme un danger avant tout et que nos politiciens, dès les années 1990 où le développement des réseaux de réseau devenait enfin visible, se sont donc employés à déverser lois, décrets et contraintes pour l’amener dans le champ du régulable et du taxable.

Malheureusement, au contraire de bien des domaines dont la nature concrète rend aisées les opérations de bombardement législatif en continu, la nature essentiellement abstraite et numérique d’internet, ainsi que la technicité claire de ce domaine provoquent une dissonance cognitive grave entre d’un côté, la volonté farouche de nos pisse-lois d’enfin l’encadrer au plus serré, et de l’autre, ce marché fluide, extrêmement mobile et versatile, que ceux qui l’utilisent maîtrisent finalement nettement mieux que ces trop zélés élus.

Autrement dit, pour internet, il est bien plus aisé de pondre de la loi au kilomètre que de la faire appliquer et qu’elle ait effectivement un impact. On pourrait multiplier les exemples où le législateur s’est parfaitement ridiculisé avec ses tentatives idiotes, depuis HADOPI en passant par l’obligation de facturer la livraison pour Amazon (qui a donc facturé 1 centime) jusqu’à la dernière tentative de taxe GAFA qui sera, comme tout le monde s’y attendait, intégralement reportée sur les vendeurs et donc sur le consommateur, mais on comprend rapidement l’idée : dans le domaine, les agitations de nos élus, ministres et autres sbires gouvernementaux se sont systématiquement soldées par des échecs qui, bien qu’inavoués, n’en sont pas moins cuisants.

Logo HADOPI : haute autorité destinée à observer les petits internautes

C’est donc sans surprise mais avec cette consternation toujours entière que nous découvrons l’énième tentative de nos gouvernants de faire semblant d’y comprendre quelque chose aux problèmes de copie privée, de droit d’auteur, de blocage de sites et d’interdictions de contenus divers et variés : l’idée est encore une fois aussi simple qu’idiote puisque, cette fois-ci, le gouvernement entend « muscler » la lutte contre les sites méchants en pourchassant de leurs assiduités mal foutues « les sites miroirs ».

Ainsi, profitant de l’improbable fusion entre la HADOPI (dont on ne rappellera surtout pas les performances, cataclysmiques) et le CSA pour enfin disposer d’un mélange carpe/lapin à même de faire des étincelles sur les intertubes, Franck Riester, l’actuel ministricule de la Culture, tente de pousser une nouvelle bordée de petites lois de derrière les fagots pour lutter notamment contre ces abominables sites pourtant interdits (parce que produisant du contenu « contrefait ») qui se servent de noms de domaine non couverts par les décisions de justice pour continuer leurs méfaits.

On attend avec gourmandise les textes de lois précis et pointus qui tenteront d’encadrer une pratique dont les déclinaisons sont suffisamment larges pour rendre rapidement caduques ces pathétiques tentatives, et avec la même appétence le développement de l’utilisation de services VPN qui ruinera durablement les éventuels résultats que l’ARCOM, la fumeuse fusion CSA-HADOPI, ne manquera pas de fanfaronner sur toutes les ondes pour justifier de son existence.

Ouf, Frank Riester n'a pas tout misé sur la politique

Eh oui : la loi n’est pas encore votée ni même appliquée, la fusion n’est pas même encore opérée qu’il existe déjà de multiples solutions à la fois simples et peu coûteuses pour contourner les décisions de justice françaises basées sur des textes législatifs écrits par des personnes qui n’y comprennent à peu près rien…

Et si nos gouvernants comprennent confusément leur impuissance, ils ne peuvent tout simplement pas se résoudre à cette dernière, malgré les échecs, les coûts, l’humiliation qu’ils subissent et font subir à l’appareil législatif et judiciaire français, et ce quand bien même cette impuissance ne se traduit par aucun effet néfaste palpable (doit-on encore une fois revenir sur les chiffres de tous les domaines soit-disant impactés négativement par la copie pirate et dont les profits sont, actuellement, au plus haut ?).

Et malgré l’échec humiliant de ces mesures généralement inappropriées voire contre-productives, on continue d’observer un acharnement compact de la part des gouvernants et des élus à vouloir absolument dicter au numérique sa façon de se comporter, sans jamais tenir compte des effets de bord néfastes et de plus en plus nombreux qu’entraîne cette politique de législation compulsive.

Ainsi, à mesure que l’internet « à la française » ressemble de plus en plus à un rigolodrome des contournements rapides de lois imbéciles (au milieu d’un internet « à l’européenne » passablement encombré de popups aussi agaçants qu’inutiles à la sauce RGPD), on découvre que nos députés continuent obstinément sur la lancée générale de législorrhée : et c’est ainsi qu’internet devient un champ d’expérimentation pour le signalement vertuel grotesque d’une député LREM, Paula Forteza, qui entend montrer à tout le monde à quel point elle est bien bio-compatible et éco-consciente en imposant une interdiction de l’autoplay sur les navigateurs internet, ainsi qu’une réduction de la résolution des vidéos, le tout pour favoriser une baisse de la consommation énergétique des internautes.

Oui, vous avez bien lu : barbouillant son texte de « sobriété énergétique du numérique », la député LREM demande donc que les contenus vidéos soient « proposés par défaut dans une qualité combinant un confort suffisant pour l’utilisateur et la consommation de données la plus faible possible », ceci afin de « diminuer les émissions de gaz à effet de serre liées à la consultation de vidéos en ligne ».

Lutte chimérique contre la copie numérique et les sites miroirs, lutte ridicule contre un chat spatial géant rose qui ne fait rien qu’à réchauffer la planète avec ses vidéos pornos en 4K, rien n’arrête l’engeance politique qui cherche encore une fois à justifier son existence en multipliant les jetons de présence législatifs qui viendront s’entasser sur des codes déjà obèses.

Toujours jugée aux intentions et jamais à ses résultats, cette engeance continue à pourrir la vie de ceux qui ne lui ont pourtant rien demandé.

Vous ne vouliez pas d’une augmentation des coûts de livraison ? Vous l’avez eue. Vous ne vouliez pas d’une taxe GAFA ? Vous la paierez quand même. Vous n’aviez nul besoin d’une HADOPI inutile, d’un CSA encombrant ? Vous aurez l’ARCOM, la fusion des deux, tout aussi nulle, mais certainement encore plus coûteuse. Vous n’aviez que faire d’une interdiction de l’autoplay, d’une diminution a priori de votre qualité d’image vidéo ? Peu importe, la députaillerie tentera de vous l’imposer !

J'accepte les BCH !

qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires158

  1. Aristarkke

    Les vieux de mon espèce ont connu la lutte de L’Arsouille et de ses affidés pour les radios libres (fin des années 70) qui nous a valu son pesant de reportages enflammés pour cette cause. Le 11mai 81, l’époque changea… L’encadrement fut promptement mené…

  2. Le Gnôme

    A chaque loi pondue, une augmentation des coûts pour l’utilisateur. C’est très énervant.

    Je me suis acheté lors d’un déplacement en Allemagne un disque dur externe de 2 téra pour le prix d’un disque d’un téra en France, il n’y a pas de taxe pour les petits rappeurs dans la débine. Le vendeur m’expliqua qu’il voyait beaucoup de frontaliers acheter ce genre de chose.

      1. sam player

        Harry, combien de fois faudra-t-il te répéter que si tu dépenses 2000€ TTC par mois, l’impact de la TVA sur taxe est nul pour la perception de la TVA.
        S’il n’y a pas la taxe de 20€ sur le produit X, alors son prix TTC sera diminué de 20€ +4€ de TVA, ce qui fait 4€ de TVA non perçu, alors tu vas dépenser un jour ou l’autre ces 24€ dans autre chose (20€HT soit 24€ TC), et donc tu paieras ces 4€ de TVA qui manquait.

        (je n’aborde pas exprès le cas où ces 24€ seraient dépensés dans de la TVA à 5.5%, ce n’est pas le sujet).

    1. Calvin

      C’est déjà les soldes ?????
      Et, bien sûr, ce sont les produits phares de la France, les fruits de la gréviculture, les invendus des syndiqués, les bonnes affaires de la journée d’action, les réussites du modèle social kelemondantié nous envie qui sont les premiers soldés !
      Vive Noël et Joyeuse République !!

  3. Calvin

    Il faut lutter contre les Fake news.
    Hier, j’ai entendu (moins d’une minute avant de couper) des journalistes français expliquer que la campagne électorale britannique était pleine de Fake news.
    Évidemment, en France, l’information n’est pas orientée et manipulée… Nos Mélenchon, Le Pen, Poutou ne sont pas des experts en bullshit, Envoyé Spécial n’est pas une officine militante anti-capitaliste, EELV et Greepeace ne sont plus les pires menteurs de la planète.
    Tout va bien, le ministère de la liberté d’expression va pouvoir être institué façon 1984…

    1. Aristarkke

      Saletés de Brittons qui n’ont pas écouté les avis éclairés des french journaleux et qui ont donc voté n’importe comment, au point que des circonscriptions Labour beloved ont changé de bord ! Comme cela, sans prévenir !

      1. douar

        Et jusqu’à hier soir, les médias françaises indiquaient que le score allait être serré et que le Corbyn pouvait être PM.
        Caramba, encore raté.

        1. Arthourr

          Comme pour la Clinton à l’époque : leurs « estimations » pré-résultats indiquent plus sûrement qu’une longue analyse où vont leurs préférences…

      2. Jacques Huse de Royaumont

        Je me doutais un peu du résultat, vu le peu d’empressement des journaleux pour traiter le sujet.
        Ils insistaient sur le côté désabusé des électeurs britanniques, oubliant consciencieusement qu’il s’agit quasiment d’un second référendum sur le brexit.

        1. Aristarkke

          Sauf le fait de ne pas avoir lu les bons articles ou écouté les bons reportages (mais rien sur Tw… r), nous n’avons pas été tenus au courant des votes des bookmakers, ce qui est le cas quand la tendance correspond à ce que la Grance officielle attend comme résultat…

      3. durru

        A regarder la carte des résultats, c’est quand même assez impressionnant : les villes ont voté Labour (et même pas toutes), tandis que les campagnes ont voté conservateur.
        C’est clair que les conseils éclairés des journalistes (et pas que français – le Guardian ou la BBC ont bien travaillé également) n’ont pas atteint les trous perdus de l’Angleterre profonde…

        1. sam player

          Le pire c’est le Mirror.
          Ce matin il y avait un article genre la bête immonde s’est réveillée, on va tous mourir… vivement dans 5 ans…

            1. Pythagore

              Ou là ! C’est collector ! Mais bon ca les arrange bien, sinon ils auraient perdu leur raison d’être:
              « But let others recriminate. We’ve got work to do. There are people who will need us more in the next five years than they have ever needed us.« 

        1. MCA

          J’ai conservé une photo de ma télé prise au smartphone avec la tête de Pujadas annonçant la victoire de Trump.

          Je la garde précieusement, un jour elle vaudra de l’or.

      1. pabizou

        Ce ne sera une vraie bonne nouvelle que lorsque le brexit sera effectif . Cette UE de la technocratie doit disparaitre et le plus tôt sera le mieux . Cette bande de clowns mafieux vient d’essuyer un revers sur le théme de l’écologisme avec le refus de la Pologne de rentrer dans le rang . Tant que nous ne reviendront pas à une europe des nations l’UE n’a plus d’avenir

        1. sam player

          A propos d’écologisme et de RCA, ils ont trouvé une nouvelle raison expliquant le non-réchauffement : une poche d’eau froide dans le Pacifique qui jouait jusqu’à maintenant le rôle de climatiseur, mais ça va pas durer… arghhhh
          P’tain ils nous prennent vraiment pour des cons…

            1. P&C

              L’océan n’est pas un vaste de flotte homogène. Des eaux peuvent avoir des températures et salinités différentes.
              C’est cela qui forme les courants et autres rivières qui circulent dans les océans (oui, sous le niveau de la mer, il y a des rivières).

          1. bibi

            Tu m’étonnes que ça va pas durer comment, voulez-vous que l’on fasse pour maintenir une poche d’eau froide dans le Pacifique si la production de plastique non biodégradable est interdite au niveau mondial.

            1. pabizou

              C’est du réchauffé ce gagagogo . J’avais déjà trouvé cette ineptie par hasard il y a quelques temps . Et puis, oui, on va tous mourir…un jour, mais on s’en fout, on a le temps …

      2. Gerldam

        Oui, le peuple anglais a donné une belle leçon d’indépendance à tous les socialos-étatistes de tous bords. Et à la classe jacassière des deux côtés du Channel.

    2. Pythagore

      C’est sûr que le fait que l’UE souhaite saigner à blanc les anglais s’ils quittent l’UE n’est qu’une fake news, et ca donne envie de rester. Ils n’ont pas bien compris la voix du saigneur.

      1. Husskarl

        L’UE étant en sursis avec sa monnaie et ses banques allemandes, je ne la vois pas essayer de chercher les ennuis. Ca me semble de la pure rhétorique.

        1. Pythagore

          Mon propos était de dire que l’UE et ses politiques ont tt fait pour rendre le Brexit difficile, et ils ne se sont pas cacher de vouloir leur compliquer la tâche pour les punir. Ca donne pas envie de rester.
          L’UE aurait pu proposer/créer une adhésion « light » qui aurait pu être utilisée pour la Turquie, mais non, ces M’sieurs-dames sont furieux de ce vote, et plutôt que d’en tirer les conséquences et d’essayer de garder de bonnes relations avec l’UK, ils veulent se venger.
          C’est juste minable. Et ils ne comprennent pas que les britanniques ont voté massivement BoJo…..
          https: //www.franceinter.fr/emissions/le-vrai-faux-de-l-europe/le-vrai-faux-de-l-europe-25-mars-2017
          https: //www.huffingtonpost.fr/entry/brexit-leurope-veut-faire-payer-tres-cher-son-report-aux-britanniques_fr_5c987b68e4b010fa6d8a6af4
          …etc…

          1. MCA

            « leurope-veut-faire-payer-tres-cher-son-report-aux-britanniques »

            C’est l’Europe qui demande du fric, le Brit’ auront beau jeu de leur faire un bras et de se tourner vers les US et l’Asie.

      1. pl00tarke

        @ cherea

        En même temps, Fronce Culculture parle à son auditoire… L’Algérie est plus proche du coeur de la majorités des français que la perfide Albion, n’est-ce pas…

      2. Higgins

        Grève qui dure depuis maintenant deux semaines et qui permet sur l’autoroute d’avoir de la musique sans pub et bavardage. J’aime bien la grève dans le service public du coup. Pour le reste, on s’en fout, celetakipeille.

    1. Dr Slump

      Lesdits sites, miroirs ou pas, sont loin d’être confidentiels, ils ont une grosse fréquentation, et la raison est simple: ils sont plus performants que les entreprises créatrices ou distributrices pour offrir un accès aux contenus. Si les majors continuent de vouloir faire disparaître les sites miroirs plutôt que de s’adapter aux nouvelles réalités du web, et bien elles disparaîtront, et personne, à part quelques élus, n’en aura rien foutre. Bye!

    2. Calvin

      C’est idiot.
      C’est comme si des gogols s’en étaient pris à Amazon pour lutter contre le Black Friday, et qui auraient obtenu comme résultat beaucoup plus d’achats ce jour là.
      Je n’y crois pas. Nos élites ne sont pas à ce point débiles.

      1. Gosseyn

         »Élites » débiles et affairistes. Résultante d’une consanguinité de vues entre gens à mentalité de pillards, arrosant tout ce qui est politique pour tenter de capter au maximum les flux financiers disponibles, en toute apparence de légalité.

        1. Calvin

          C’était beau jusqu’à ce que Ed sonne la charge, pardon, la retraite sur les retraites.
          Désormais, les jeunes, ceux qui n’ont pas commencé à travailler, ont peur pour leur future retraite.
          Missant Philippe, kro missant !

  4. Higgins

    Cette petite histoire m’a fait beaucoup rire. Elle illustre parfaitement les performances limitées de nos ministricules:
    « Un ministre parti faire campagne (pour HADOPI, les radars, la retraite par point, l’Europe, les nouveaux impôts, etc,….) dans un village demande aux villageois de lui soumettre deux de leurs principaux problèmes.
    – Notre premier problème est le manque d’ infirmiers qualifiés dans notre dispensaire, disent les villageois.
    Le ministre prend son portable, compose un numéro, murmure des mots, puis leur dit : Le problème vient d’être résolu. Quoi d’autre ?
    Les villageois lui répondent : Notre second problème est que nous n’ avons pas de réseau mobile dans le village… »

  5. bok

    Exercice : créez une taxe où vous placerez les expressions réchauffement climatique sobriété énergétique, co-construire ensemble, cohésion sociétale pour favoriser l’inclusion.
    L’objet de la taxe importe peu. Tâchez de faire preuve d’originalité, la concurrence est rude.
    Je ramasse les copies dans 30 minutes.

  6. Boutros

    Nos joyeux élus devrait alimenter leur diarrhée législative en interdisant purement et simplement l’usage de l’électricité : comme ça, plus d’internet, plus de télé-travail (pour ceux bloqués chez eux par des gentilles grèves stalinophiles, par ex.). Ouais, je sais, moins de taxes, davantage de mankaganié… mais ils se rattraperont sur la taxation des messages par nuages de fumée (pollution et chaleur) et du tam-tam (pollution sonore ; on n’en sortira jamais).
    C’est dur, la vie d’un élu : heureusement y a la retraite.

    1. Calvin

      Pour quoi interdire l’électricité quand il suffit d’arrêter les centrales nucléaires et de développer les EnR ?
      Le Black-Out, c’est En Marche.

  7. jb²o

    Il serait amusant de calculer la quantité de données supplémentaires, le temps perdu, etc. provoqué par les fenêtres pop up RGPD.
    Après on pourrait se la jouer à la Greta.

    1. douar

      De toute manière, on fait dire tout et n’importe quoi dans les analyses de cycle de vie, des externalités positives ou négatives.
      Toujours la même chose, ça dépend du point de vue de l’observateur; mais l’intérêt, c’est que ça donne l’impression d’être scientifique.

  8. Karizoc

    C’est quand même incroyable d’oser demander «que les contenus vidéos soient « proposés par défaut dans une qualité combinant un confort suffisant pour l’utilisateur et la consommation de données la plus faible possible » »

    Elle croit quoi ? Que YouTube et YouPorn ont plaisir à faire transiter des streams de 300 MB/s pour afficher du 320×200 ? Elle s’imagine même peut-être que cela serait rentable pour eux ? Qu’ils ont plaisir à cramer du pognon en pure perte ?

    De telle idées ne peuvent germer que dans l’esprit fou de quelqu’un qui n’a jamais travaillé dans le privé. Vous savez, là où des gens essayent de faire un business rentable (c’est-à-dire où les clients achètent parce qu’ils le choisissent) et non pas subventionné ou forcé.

          1. sam player

            On nous parle beaucoup de la pollution internet… mais on oublie de mesurer la pollution qu’internet permet d’éviter : et là je pense à Google maps (ou Waze etc…), avec les gains en km (et en temps bien sûr) sur les parcours : quand le copilote genre 1 essayait de suivre la carte on faisait facile 20 bornes de plus… tous les 100kms… piouhhhh … y a même dû y avoir des divorces, voire des fèminicides…

              1. Pheldge

                ah, normalement, les « animatrices de parking » d’autoroutes, court vêtues, sont payantes, je pense que pour les attacher,, il doit falloir payer un supplément … enfin je suppose, te connaissant, que c(est bien à ce type de genre un que tu faisais allusion 😉

            1. Aristarkke

              Traîne dans ma bibliothèque un livre : Pourquoi les hommes n’écoutent jamais rien rien et les femmes ne savent pas lire une farte routière, ouvrage mi-sérieux mi humoristique…

  9. cherea

    « C’est donc exactement pour cela que, dès ses débuts, un espace de liberté comme internet n’a jamais été considéré que comme un danger avant tout et que nos politiciens, dès les années 1990 ».
    Effectivement, ainsi, avons-nous eu la promotion et le développement du minitel en France, sécurisé, centralisé, sans liberté alors qu’on aurait pu et du avoir internet…je ne sais qui a planté cela et décidé cela…et aussi le bebop…au lieu du gsm…Quelle série de mauvais choix tout cela pour des raisons idéologiques et ne pas donner de libertés aux citoyens…je pense sincèrement que la France dans les 90’s ça devait ressembler à la Corée du Nord aujourd’hui…

    1. sam player

      Bah en 90 on était plus libre, vous viviez où ?
      Certes, il y avait la main mise de FT sur tout ce qui était communications*, mais une option qui n’existe pas n’est pas une liberté supprimée. De plus la techno n’en était qu’à son balbutiement.

      * : j’avais à l’époque un radiocom 2000, pas spécialement un téléphone de poche : au moins 6-7kg hi hi

      1. cherea

        je ne parlais pas des libertés individuelles, mais je parle de tout ce qui était fait par le gvt pour créer une cage virtuelle, on a le meilleur système de transport, le meilleur système social, me suis mal exprimé, z’avez raison, l’allusion était plus tôt, aujourd’hui il y a l’internet chinois et nous on avait le minitel français…voyez la comparaison.

      2. pl00tarke

        Si, dans les années 90 on était beaucoup plus libre. C’était pas encore les « autoroutes de l’information », plutôt les départementales, mais Liberté il y avait.

        Je me souviens de notre banque de routeurs ISDN, dans notre studio rue d’Assas : on y hébergeait des sites web, on jouait même aux « providers » d’accès pour certains clients…

        L’entreprise qui s’appelait encore France Telecom n’avait pas encore fait d’entrisme à l’IRCANN; avec un peu de compétence on pouvait acheter des noms de domaine rigolos en « .com ». Pas de contrôle du contenu…

        Depuis, les Etats on posés leurs gros doigts sales partout :

        – Directement par le législateur incompétent : c’est plus gênant que nuisible.
        – Indirectement grâce à des faux nez privés, comme F.T. qui a réussi fin des années 90 à orienter la déclinaison du web en France selon ses intérêts (et ceux de l’Etat).

    2. Calvin

      Je pense que le monopole de FT était plutôt un soutien aux syndicats, au capitalisme de connivence, au marxisme ambiant, plutôt qu’à la lutte contre la liberté d’expression.
      Ces ânes étaient incapables d’imaginer que les intertubes, cette technologie sans avenir, allaient être plébiscités.

      1. Aristarkke

        Fallait, une fois que fut supprimée l’absolue obligation de louer l’appareil téléphonique, utiliser des appareils agréés FT, deux fois plus chers grâce à l’étiquette officielle, sinon nous risquions du panpan cucul…

    3. Aristarkke

      Ne soyez pas mauvaise langue. Le Minitel fonctionnait dès le milieu des années 80 alors qu’internet supposait un équipement informatique des particuliers qui n’a pas été atteint avant le milieu des années 90, vu le prix des matériels alors.

      1. pl00tarke

        @ Ari

        « Pas été atteint avant le milieu des années 90 » *en France*.
        A cette époque j’étais aux US et au Japon, la France était carrément en retard d’une guerre, « grâce » au merveilleux Minitel.

        1. MCA

          Le drame était le 3615 qui rapportait tellement d’argent que bcp d’entreprises ne voulaient pas tuer la poules aux oeufs d’or et ont freiné des quatre fers pendant longtemps pour retarder le passage à internet.

          Erreur tragique, mais dans ce pays, quand un racket est établi il est très difficile d’y renoncer

          ex :

          La SNCF avec son fameux 3615,

          L’ednat qui fournissaient les résultats des examens sur minitel uniquement au point que des amies de ma filles étaient venues spécialement voir leurs résultats à la maison car je possédais encore un vieux rossignol de minitel dans un placard, rebranché opportunément pour cette occasion.

  10. cherea

    « la livraison pour Amazon (qui a donc facturé 1 centime) » –> On rappelle que les 2 chambres ont voté à l’unanimité cette loi, comment Amazon a mis en plsces deux chambres, il a suffit de changer un paramètre dans le repo, en gros, un stagiaire 1ère année peut le faire…quelle rigolade

    1. sam player

      Il y a un truc tout aussi idiot dans la loi : certes on ne peut pas discounter un livre de plus de 5% (sauf exceptions) ni le vendre plus cher que le prix éditeur… sauf qu’on peut le vendre au prix éditeur et mettre 30€ de frais de livraison !

    2. lxy

      J’ai vu à la télé, par hasard , un reportage « normal »(=non tendancieux) sur l’organisation logistique de Amazon. C’est impressionnant, ébouriffant, époustouflant de voir à quel niveau de sophistification logistique et informatique ils sont arrivés. Par exemple les employés « pickers » ne se dépacent plus dans les rayons pour aller chercher les articles . , ce sont les rayons qui sont déplacés par des robots « plats » jusqu’aux postes de préparation des commandes. Petit détail…les rubans collants pour fermer les cartons sont découpés à la bonne dimension par une petite machine…et le tout à l’avenant. Résultatt…un taux de croissance de son CA de prés de 30¨par an…cad que tous les 3-4 ans ils doivent doubler leur capacité de stockage et d’expédition.!

      1. sam player

        On a dû voir le même, je confirme que la logistique est high level, ils remettent en cause avec succès pas mal de principes… « think out of the box » doit être leur maxime…

      2. Gosseyn

        Une simple petite permutation devrait arranger ceci : Mettons les concepteurs d’Amazon à l’élaboration des lois et l’ensemble de nos parlementaires à la manutention chez Amazon !

        1. Jacques Huse de Royaumont

          Ah non ! J’ai envie que mes commandes arrivent. Avec ces bras cassés à la manutention, le pire est à craindre.
          A moins bien sûr, que ta proposition soit une tactique pour couler Amazon

      3. ProdGrou

        oui mais comme on nous l a expliqué pendant la crise du Black Friday, c est un problem qu’AMZN a une telle productivitè parce que ca detruit des emplois dans le commerce.. La productivité voila l’ennemie !

      4. Aristarkke

        Certes j’habite à moins de quinze km de leur site de Bretigny mais Amazon arrive même à livrer en avance par rapport à leur délai déjà serré. Probablement de l’optimisation de tournées des livreurs.

        1. Calvin

          Le pire, c’est que cette optimisation se fait sur les trajets, et donc, contrairement à ce que croient les abrutis pastèques, les livraisons Amazon font mieux pour l’environnement que les trajets individuels pour aller chercher les colis.

  11. MCA

    Bof!

    Notre meilleur bouclier est leur ignorance crasse de la chose internet.

    Nous assistons à des mesures grotesques pondues par des élus en mal d’existence; le résultat de cette agitation est la mise en exergue de leur médiocrité et de leur incompétence, rien d’autre.

    C’est Guignol chaque jour et le clownesque de cette affaire c’est qu’ils ne sont pas câblés pour s’en rendre compte.

  12. Murps

    Me rappelle une interview lors du développement d’internet à la toute fin des années 90.
    Un élu a alors affirmé très sérieusement que « le patron américain d’internet exagère… ».

  13. lxy

    Si il n’y avait qu’Internet qu’ils ignorent, ce serait un moindre mal…mais c’est tout qu’ils ignorent et ils ne leur viendraient même pas à l’idée d’aller voir à l’extérieur ce qui se fait, pour prendre des idées.
    Par exemple le Bundestag ne marche qu’à des horaires normaux de bureaux. Pas de séances de nuit ni de week-end. Comment font-ils ? De mon court séjour en Allemagne j’ai observé plein de trucs intéressants (et efficaces) pour gérer la vie collective. Par exemple 5% seulement des lits d’hôpitaux dépendent du « public », tout le reste est géré par des institutions privées. Est-ce que les Allemands meurent comme des mouches sur les trottoirs.. En Suisse les enseignants ne sont pas fonctionnaires. Comment est-ce possible ? Dans de nombreuses grandes villes de France les services collectifs (tranports publics, distribution d’eau , collecte des ordures) sont assurés par des entreprises privées. Et alors ? etc,etc

    1. Aristarkke

      Mais si qu’ils meurent en masse sur les trottoirs. Mais pas à cause d’un manque de soins mais plutôt à cause de la sollicitude de tenants d’une ratp.

    1. pl00tarke

      @ Le Gnôme

      … et pendant ce temps, « Le nationaliste qui voulait tuer Macron est jugé à Paris ». Lui apparemment ne peut plaider le « déséquilibre ».

      On peut se demander pourquoi… Le motif de son geste ne prouve-t-il pas son déséquilibre ?

    2. Jacques Huse de Royaumont

      C’est un déséquilibré évadé d’un hôpital psychiatrique. L’honneur est sauf. Sinon, comme il est marocain on aurait pu faire un amalgame.

      Ça faisait longtemps.

      1. bibi

        C’est le climat qui l’a rendu dépressif, il pensait qu’avec le RCA dont on lui rebats les oreilles tous les jours le temps en France devrait être celui du Maroc.

    3. Higgins

      Les organisations anti-racistes veulent déposer plainte pour discrimination puisque c’est une nouvelle fois une arme blanche qui est à l’honneur.

  14. glot

    ——————————–
    le président américain Donald Trump a promis «un énorme nouvel accord commercial après le BREXIT», «potentiellement beaucoup plus gros et plus lucratif que n’importe quel accord qui pourrait être conclu avec l’Union européenne».
    Pendant la campagne, Boris Johnson n’a cessé de vanter le grand accord commercial qu’il voulait conclure avec son ami américain, en cas de victoire des conservateurs
    ——————————————-
    Dés le 31 janvier 2020, Macron qui faisait le malin et croyait voir des Anglais affaiblis…… va se retrouver Gros-Jean.

    L’Angleterre de Boris Johnson (sorti vainqueur des législatives), va conclure un accord commercial très important avec son principal allié, les USA.
    L’UE sortira totalement « niquée » après le BREXIT !

    CPEF

    1. pabizou

      Avec un peu de chance d’autres membres de l’UE plutôt atlantistes pourraient avoir des envies de libres choix, surtout si la GB s’en sort mieux sans l’UE qu’avec . J’ai comme l’impression que certains vont devoir acheter un stock de sel et de chapeaux neufs d’ici peu

    2. MCA

      On va rire… jaune… car la contribution britannique à l’UE va être répartie entre les restants et comme nous sommes (encore) un des pays les plus riches de l’UE, vous ne devinerez jamais ce qui attend les CONtribuables français.

        1. sam player

          En fait, on ne devrait pas faire de calcul, car l’UE décide de financer des trucs que le pays n’aurait p-e pas financé.
          Pas de doute que certains financements de l’UE sont politiques : je suppose que des régions ou des universités par exemple peuvent demander des fonds et que ça ne soit pas spécialement nécessaire d’être validé par le gouverne-ment…

          1. durru

            Absolument.
            En principe, c’est le pays qui a une enveloppe totale allouée, et c’est le pays qui va faire un premier filtre sur les dossiers de financement qui sont envoyés. Mais après, c’est l’UE qui décide de financer ou pas tel ou tel projet. Résultat, la somme totale allouée à un pays n’est jamais dépensée en totalité (jamais vraiment compris ce qui se passe avec le reste, en fait)
            Enfin, c’est plus complexe (ça se défalque sur types de financements – agriculture, infrastructures, etc), mais globalement c’est à peu près ça.

          2. Pythagore

            Comme le développement de machine à café ? (C’est pas vous, c’est l’UE qui paye….)
            « Building a more sustainable future is a goal we share with the European Union. That’s why our project to design and produce a more eco-friendly, efficient and healthy coffee machine has been funded under the banner of the European Union’s H2020 project. »
            http: //www.iberital.com/en/sustainability/

        2. MCA

          La contribution dans un premier temps.

          Rien ne te dis que les pays contributeurs dont la France se partageront la même somme que recevaient les Brit’ en retour.

          De plus comme la France est un « contributeur net », il est certain que nous perdrons une fois de plus.

    3. Aristarkke

      Bien que chassée des Usa après la guerre d’indépendance, la GB a toujours su ultérieurement maintenir des liens étroits et cordiaux avec son ancienne colonie.

  15. Rick Enbacker

    https:/ /fr.news.yahoo.com/lassembl%C3%A9e-vote-suppression-progressive-tickets-caisse-175037099–finance.html
    https:/ /www.20minutes.fr/societe/2674307-20191213-projet-loi-anti-gaspillage-couches-tissus-savon-destruction-invendus-non-alimentaires-interdite-2022

    Shitstorm en approche…

    1. MCA

      La disparition du ticket de caisse aura surtout pour effet de cesser d’afficher le montant de TVA.

      Dans le cadre des économies_de_papier_bonnes_pour_la_planète on pourrait aussi envisager la suppression de toutes les factures; on paie tout en cash.

      1. Pythagore

        Ou de la disparition des Cerfa pour la préservation de la forêt, la consommation d’électricité et la réduction du trafique internet.
        C’est quoi le bilan carbone d’un Cerfa ?

  16. Ribus

    La fin de votre article est intéressant car c’est la première question à se poser : Nous veulent-ils du bien ? La réponse est négative, bien sûr. Mais pire, ce qu’ils font ne sert à rien ou presque. Ils sont donc inutiles et nuisibles. Il faut du temps pour oser se l’admettre mais une fois le pas franchi, les choses sont beaucoup plus claires car on n’attend rien de la caste hormis des ennuis, des contraintes et de la spoliation. Mais il faut aller encore plus loin. Pour appâter l’opinion, la caste crée sans cesse des bidules pour nous offrir de la protection ( coercitive), des aides financières, des services soit disant gratuits, des « facilités » qui n’en sont pas. Si nous le pouvons, refusons ces aumônes qui sentent le pourri comme elle et ne sont que des instruments visant à créer de la dépendance donc de l’asservissement. Il vaut mieux vivre pauvre mais libre que dans un confort relatif en étant tributaire de tel ou tel subside. Alexandre le Grand si puissant fut-il ne pouvait pas grand-chose contre Diogène qui ne demandait rien et vivait dans son tonneau. Le philosophe pouvait même se permettre de lui dire de se pousser. Un exemple à suivre.

  17. Thierry

    La démocratie c’est la dictature de la bourgeoisie appuyée sur le clientélisme et les lobbies étrangers.
    La proportion de gens floués est faible dans le pays, la preuve vous êtes tous à étaler votre indignation sur ce blog, car personne autour de vous ne partage votre avis.
    Ce fascisme pêche par excès de zèle car la réinformation, aujourd’hui facilement accessible et gratuite (celle du patron comme de nombreux autres sites), ne fait pas son chemin chez les broutards.

    1. Husskarl

      « La proportion de gens floués est faible »

      Non, « La proportion de gens qui savent qu’ils sont floués est faible », voilà, c’est plus exact.
      Il y a beaucoup de gens qui râlent mais peu ont de solutions en effet.

  18. lxy

    A propos de Delevoye, une bonne trouvaille de Régis de Castelnau : Delevoye, le BENEVOLEUR. Et une autre ,Delevoye est l’anagramme de LE DEVOYE
    Il faut rappeler que les assurances notamment mutuelles sont un terrain de jeu favori de la Franc-maçonnerie à laquelle appartient sans aucun doute Delevoye.

    1. Nemrod

      Sacré Polo !

      Y a t’il un vrai travail en regard de ces aumônes ( qu’est ce qu’on a pour 120000 euros donne par le Think Thank…au prix des putes et du champagne ).
      Je propose qu’on lui applique la jurisprudence Pénélope…ah non çepapareil !

      Et dire que certain, y compris ici, nous fustigent nous abstentionnistes …

      1. durru

        Bah, pour l’instant l’abstention ça veut rien dire, sauf à en arriver à 60% minimum. Macron a été élu avec la plus forte abstention, et de loin. Qui s’en est soucié ?
        Moi je veux bien fronder, mais alors je vote avec les pieds, carrément.

  19. lxy

    On peut se demander si la surprenante percée de Macron en 2017 n’a pas été « accompagnée » par les Frères très présents dans son premier cercle: Delevoye, Coulomb, Ferrand, Castaner ? Rien de nouveau sous le soleil…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.