Convention citoyenne : Taxes. Interdictions. Obligations. Bisous.

Poussé par le Président Macron et parrainé par le CESE, le Conseil Econotruc, Sociamachin et Enviromentable pendant plus de neuf mois, la « Convention Citoyenne pour le climat », assemblage hétéroclite de citoyens prétendument tirés au hasard, est en train d’accoucher de ses premières propositions.

Comme tout accouchement après neuf mois de gestations intestines et picrocholines, la douleur est déjà sensible dans les rapports qu’en font les folliculaires : le choix des propositions qu’il a fallu écarter montre déjà quelques fractures dans nos citoyens conventionnés, et on sent que celles qui ont pour le moment été retenues promettent d’apporter du grain à moudre aux rédactions journalistiques, aux frémissants plateaux-télé et aux trépidantes émissions de radio dont on va inévitablement nous abreuver les prochains jours.

Le mandat, définit en fin d’année dernière, était aussi clair qu’on peut l’être lorsqu’on parle environnement, climat, pollution, énergies « renouvelables » et autres gimmicks acidulés du moment : proposer des mesures visant à « réduire d’au moins 40% les émissions des gaz à effet de serre d’ici à 2030 dans une logique de justice sociale ». Difficile de faire à la fois plus large, plus inclusif, plus conscientisé et plus pertinent au moment où le pays peine à se relever d’une crise sanitaire puis économique mémorable et dont on imagine sans mal qu’elle va laisser de profondes blessures.

Et pour s’en convaincre, il suffit de parcourir la liste des fameuses propositions citoyennes (150, sapristi, faisons péter la volumétrie) qui devraient réduire les gaz à effet de serre de 40% d’ici 2030 : contraindre la durée légale du travail à 28 heures par semaine (proposition étonnamment rejetée en ces temps de déroute économique complète), interdire dès 2025 la vente de véhicules neufs « très émetteurs » de CO2, taxer pour lever des fonds afin d’améliorer le forfait mobilité durable, les bonus-malus écologiques, les aides à la location longue durée pour véhicules propres, interdire les centres-villes aux véhicules « polluants », limiter la vitesse à 110km/h sur l’autoroute, contraindre fortement la publicité et interdire leurs panneaux dans l’espace public extérieur, bannir la publicité pour des produits à fort bilan carbone, taxer lourdement l’alimentation ultra-transformée, interdire les semences OGM, taxer fortement les engrais azotés, contraindre une forte diminution de leur utilisation ainsi que celle des pesticides et interdire les plus dangereux d’ici 2035, interdire les terrasses chauffées ou l’éclairage des magasins la nuit, taxer les dividendes des sociétés pour financer la transformation de l’outil productif, taxer, interdire, contraindre, etc…

On le comprend : le citoyen ne s’est pas laissé berner par les discours ultra-libéraux de tous les journaux, toutes les radios, toutes les télévisions, de tous les politiciens qui n’en peuvent plus de vouloir toujours plus de liberté et de laisser-aller ou de laisser-faire. Au moins les propositions de ces citoyens conventionnés pour le climat sont, elles, enracinées dans le bon sens paysan de l’interdiction tous azimuts, de la taxe en pluie drue et des contraintes multiples qui ne laissent enfin plus libre cours aux idées libérales folles dans lesquelles (à l’évidence) se meurt le pays !

150 propositions dont le potentiel à se transformer en autant de belles lois bien solides, avec sanctions, interdictions, obligations et taxations à la clé, c’est du pain béni pour un Emmanuel Macron qui, autrement, était acculé à devoir réformer un pays dont tout indique qu’il ne le veut surtout pas.

Cerise constitutionnelle sur le gâteau citoyen : la Convention penche lourdement pour l’inscription dans la Constitution de la préservation de la biodiversité, de l’environnement et de la lutte contre le dérèglement climatique, d’une part parce que cette préservation est à la fois simple à définir et encore plus simple à mettre en oeuvre, et surtout parce que le principe de précaution, précédente modification constitutionnelle d’importance, n’a en effet pas suffit pour paralyser totalement le pays pendant la crise sanitaire où toutes les administrations, tétanisée par la peur de n’avoir justement pas pris assez de précautions, ont noyé tout le monde dans les règlements et interdictions.

Un monde à l’arrêt total est possible, ne nous laissons pas stopper en si bon chemin !

Parions que cette idée géniale de constitutionnaliser un concept flou remportera un vif succès, tout comme il était évident – comme je l’avais prédit il y a quelques temps déjà – que nous n’échapperons pas à la sanctuarisation du concept dangereusement idiot d’écocide avec inscription dans le code pénal et sanctions afférentes.

Ah, décidément, cette Convention citoyenne machin-bidule va probablement débouler au mieux sur des douzaines d’articles de lois mal torchés écrit par quelques Tâcherons En Marche, au pire sur un référendum bancal et ajouter plusieurs paires de lourds boulets législatifs à un pays qui n’en peut plus de sombrer dans des contraintes, des taxes et des interdictions délétères.

Le pompon est que, sachant qu’un arrêt presque complet de l’économie pendant 3 mois n’a pas réussi à faire baisser les gaz à effet de serre (ils ont benoîtement continué d’augmenter, lançant un joli pied de nez aux écolos hystériques), on se doute que l’empilement de ces bondieuseries (bien plus communistes qu’écolos au passage) n’aura aucun impact de ce côté-là.

Dans un monde où chaque gain de richesse se traduit directement par une baisse de la pollution, la France et son peuple contrariant a paradoxalement choisi l’appauvrissement, la décroissance, le repli sur soi et la misère (énergétique, industrielle et surtout intellectuelle) en feignant de croire que ça lui permettrait d’être plus « verte », plus « propre », plus « conscientisée ».

Pour cette France totalement déconnectée du réel, le « Monde d’Après » sera résolument serein, tendre et cotonneux, rempli de cette délicieuse insouciance que les enfants partagent lorsque les soucis n’existent plus. En attendant, il semble que la seule solution pour y arriver soit de taxer, d’interdire, d’obliger et (bientôt, ne vous inquiétez pas) de passer par les armes ceux qui s’y opposeront.

En toute gentillesse solidaire, bien sûr.

J'accepte les BCH !

qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires513

    1. ~~Tribuliste~~

      Associations à but enculatif, fonx au rebus et autres militants en mal de visibilité. Copinage de bas étage qui montre la qualité des forces sympathisantes lrem.

    2. Blondin

      Entièrement d’accord.
      Cette « consultation » a été inventée pour répondre aux gilets jaunes.
      Gilets jaunes dont le déclencheur a été les 80 km/h.
      Les mêmes seraient pour punir à tout va ce qui les fait vivre ?
      On nous prend vraiment pour des glands.

      1. Deres

        Le gouvernement garantit d’ailleurs que les 110 km/h sur autoroute n’entraineront pas un retour des gilets jaunes. Garanti.

        Et ils ont raison, car les bonnets rouges ne sont pas revenus à l’époque. Il faut donc s’attendre à une autre couleur, les teeshirt blancs par exemple.

    3. Jacques Huse de Royaumont

      Correctement encadrés par des commissaires politiques en nombre suffisant, même des gens sains d’esprit finissent par signer n’importe quoi.
      Je ne serais pas étonné qu’une variante de cette vieille recette ait été utilisée.

      1. deres

        Même pas besoin. On leur demande de trouver des solutions pour diminuer de 40% la production de CO2 et pollution. Hors en première approximation, CO2/pollution = énergie = production = richesse. Leur solution vont donc nécessairement diminuer la richesse d’au moins 30%. Et comme personne ne veut spontanément d’une telle diminution de son niveau de vie, il ne peuvent que proposer de le faire via la contrainte. CQFD. La réponse est dans la question tout simplement.

        1. Pythagore

          Le nucléaire est décarboné donc CO2/pollution ben, en fait on peut faire avec peu et c’est d’ailleurs ce qui se passe en France, faibles émissions de CO2 par habitant, grâce au nucléaire.

    4. simine

      Bizarre, je n’y vois rien de suspect, a fortiori, au sein de cette « fiction à l’intérieur de laquelle chacun vit au dépend de chacun… »
      Je ne pense pas que le commun des mortels résisterait à ce type de (tambouille) cause…J’entends d’ici son commentaire :
      « bah…en tout cas ça ne peut pas faire de tort, blabla »
      Sauf qu’entre temps enoooooormément d’objectifs autrement plus désirables ET réalisables sont offerts en sacrifice sur l’autel de ces mirages à la con. ><

      1. Passim

        « bah…en tout cas ça ne peut pas faire de tort, blabla »
        Oui, c’est ce qui risque de ce produire dans ce pays décérébré.

  1. ~~Tribuliste~~

    Je crois avoir survolé qu’ils souhaitaient un référendum pour intégrer l’ecologie à la constitution. La classe a Dallas.
    Comme vous le dites dans ce bel article c’est exactement ce dont le pays a besoin en ce moment.
    Les diesels seront bientot interdits dans les grandes villes, encore un point positif qui va fluidifier les inscriptions à Polpot emploi.

    Tout va mal et on confie à des cretins endoctrinés le pouvoir d’aggraver les choses.

    C’est plus du paracétamol qu’il va nous falloir pour arrêter de souffrir, mais une bonne trépanation.

    1. Jacques Huse de Royaumont

      J’attends de voir ce référendum… Entre la propagande acharnée pour le « oui » et l’impopularité de Macron qui pousse au « non », le spectacle promet. Le mignon poudré veut faire un coup politique pour redorer son blason. Rien de tel qu’un plébiscite, via une question à laquelle, pense-il, personne ne peut répondre non.

      Il pourrait apprendre à ses dépens que rien n’est jamais acquis.

      1. Pheldge

        une question facile à comprendre et qui rassemblera ? un truc genre
        « veux-tu sauver la gentille Nature, et empêcher qu’on lui fasse du mal ? » ça fera un tabac !

      2. ~~Tribuliste~~

        Je pense que tout ça est encore un ecran de fumée qui permet de continuer discrètement le sabrage de notre société. L’ecologie à marche forcée retient l’attention des masses et divise.
        N’oublions pas que le socialisme utilise tous les biais pour s’accaparer les richesses et affaiblir les populations.
        Ecologie, racisme, méchant capitalisme, religion, culture…tout sujet finira par la même conclusion : spoliation de l’argent, des droits et libertés.

  2. ~~Tribuliste~~

    Ils ont oublié de décréter que tout support de couleur rouge devra être repeint en vert.
    A commencer par les pompiers tiens, qui nous diront bientot: »on arrive vite mais dans 2 heures, le temps de recharger la batterie du fourgon »

  3. Pythagore

    Quel courage de lire et de vous interesser à ces délires.
    « était acculé à devoir réformer un pays dont tout indique qu’il ne le veut surtout pas. »
    Surtout la minorité qui en profite qui ne veut pas de réforme.

      1. Aristarkke

        CCCP, voyons ! Pour rester dans la tendance ainsi dévoilée : Convention Citoyenne pour la Contrainte Partiale…
        Telle les Pharisiens, la Nomenklatura évitera de toucher du petit doigt les fardeaux qu’elle met allègrement sur les dos des gueux camarades d’apparence…

  4. Jacques Huse de Royaumont

    Cette convention est d’une originalité folle dans ses solutions : une loi et une taxe pour venir à bout de n’importe quel problème, quel qu’il soit. je bée d’admiration devant un génie d’une telle puissance créatrice qui révolutionne l’art de gouverner, on sent qu’on rentre dans un nouveau monde.

  5. Baichette

    C’est amusant de voir comment les choses vont vite en France….
    Ça fait un moment que j’avais l’idée d’une nouvelle type « matin brun » mais intitulée « matin vert ». J’ai traîné et les noms de comités ou d’autorités vertes que j’ai imaginés il y a 6 ou 8 mois deviennent réalité!
    Voir mon blog pour la nouvelle…

        1. MCA

          @Baichette 22 juin 2020, 11 h 56 min

          « Je ne suis pas certain que j’aurais eu le courage de m’approcher d’un mammouth muni d’une lance en bois équipée d’un silex attaché avec des végétaux. »

          Ce n’est le courage mais l’instinct de survie qui commande.

          Placé dans leur situation il y a deux issues possibles, se laisser crever de faim ou aller au charbon.

          Maintenant ces grands animaux ne se combattent pas de face avec une lance munie d’un silex au bout, il faut les piéger et ensuite les abattre ou encore les empoisonner avec des toxiques destructibles lors de la cuisson, et c’est là que toute l’intelligence de l’homme entre en jeu.

          Demande donc à l’ADP comment il pratique… :o))))

          1. Pheldge

            Bin, nous z-autres, doux sauvages des isles, doux, mais néanmoins sauvages, quand on chasse le Gros Blanc, on l’appâte avec euh, avec un appât, puis on te me le gave de rhum, avant de le passer à la marmite, c’est exactement comme tu le décris … 😉

  6. Higgins

    Cette convention citoyenne me fait furieusement penser au conclave « suivi » par Philippe le Bel et ses fils Luis X le Hutin et Philippe V le Long, conclave qui a vu l’élection de Jean XXII en 1316. Très bien illustré dans « Les rois maudits » (version 1972), l’élection a eu lieu après que les cardinaux aient subi une longue incarcération dans une église où ils étaient enfermés, obligation de résultat à la clé. Nous avons assisté à un dévoiement remarqué et remarquable de ce qu’est la démarche démocratique: l’impulsion doit venir du bas non du haut. Le Mignon poudré et ses affidés n’ont aucune légitimité pour imposer leurs vues.
    Je suis absolument convaincu que les premières préoccupations des Gilets jaunes à l’aube du mouvement étaient très loin de la fameuse et fumeuse transition énergétique. Ils exprimaient simplement le fait qu’ils ne voulaient plus être emmerdés par un pouvoir trop centralisé et trop arrogant. Pompidou aurait été content de les voir à l’œuvre. Outre la stupidité des propositions présentées et comme le faisait remarquer un des invités des Experts ce matin, cette fameuse convention n’a in fine accouché que d’une énième resucée de la spoliation telle qu’elle existe déjà et trop dans ce pays. Comme imagination innovante, on repassera. Le peu que j’ai lu de ce salmigondis indigeste aboutira inéluctablement à un arrêt encore plus féroce de l’économie française. Et puis, quid du ou des référendums qui vont être associés à ces délires. Quel sera le taux de participation minimale pour que le choix des urnes soit accepté. Normal 1er était nullissime, le Mignon poudré est pervers. Chassé par la porte, il revient par la fenêtre.

    1. Higgins

      Jean XXII a été un grand pape. La différence entre ce conclave et cette palinodie de con-vention citoyenne, c’est que le premier a accouché de quelque chose de bien.

    2. MCA

      « le Mignon poudré est pervers »

      Et c’est bien là qu’est le problème (coucou Avia…), et j’ai même ma petite idée d’où peut venir sa perversion….

      Assez curieusement, les assemblées ne seront pas réunies en congrès pour modifier la constitution sans notre avis comme habituellement.

      Installez vous confortablement, nous allons assister au spectacle :

      « Les pieds nickelés s’entraînent à manipuler les foules ».

      Il va falloir que ce qu’ils désirent mettre en place vienne de voix issues de la base (tirées au sort dans un chapeau où il n’y a que 150 noms) pour qu’ensuite ̶C̶h̶r̶i̶s̶t̶o̶p̶h̶e̶ ̶B̶a̶r̶b̶i̶e̶r̶ les médias à la botte puissent nous rabâcher qu’il s’agit de la volonté des français.

      Restera à savoir quel pourcentage de français sera dupe de la manipulation.

      Ce monde au 20ème siècle a connu ses chemises brunes, au 21ème siècle il va connaître ses chemises vertes et il n’est pas du tout sûr qu’in fine l’issue soit plus reluisante.

    1. Léo C

      Si, celle de 2005 avec Jeanne Moreau en Mahaut d’Artois et Philippe Torreton en Robert d’Artois. Très crédible.

      Une bouse qui ne souffre pas même la comparaison avec celle de 1972.

      1. Al Bundy

        « Une bouse qui ne souffre pas même la comparaison avec celle de 1972. »

        M’est avis que c’est ce qu’entendait le cerf par son avis de « moi pas »

        Un peu d’empathie, que diable :mrgreen:

  7. Al Bundy

    « Un monde à l’arrêt total est possible, ne nous laissons pas stopper en si bon chemin ! »

    ^^

    Taxer lourdement les véhicules les plus émetteurs de CO², je vais finir par y souscrire

    https ://fr.theepochtimes.com/les-voitures-electriques-polluent-plus-quune-voiture-diesel-cest-le-resultat-une-etude-allemande-sur-lempreinte-carbone-des-voitures-electriques-1117761.html

    1. Marcello Biondi

      Je ne suis pas étonné, cela paraît évident et le peuple n’est pas dupe non plus. Néanmoins tu peux essayer de leur ouvrir les yeux et le prouver par A+B que leur idéologie est bidon, ils ne voudront pas te croire. Ils te sortiront que: oui mais c’est une étude Allemande le lobbie automobile est très puissant, ce sont eux qui trafiquent les chiffres comme ça les arrange et puis sainte Greta à dit que ce n’est pas vrai… Je crois que c’est peine perdue, l’escrologie est devenue une religion. Les taxes environnement de ces nouveaux inquisiteurs sont le bûcher moderne qui va cramer le peu d’industrie française qui reste.

      1. bibi

        Vous avez beau trafiquer les chiffres (notamment ceux des émissions de CO2 pour la production d’électricité) quand le prix d’une batterie de Zoe est égal au 3/4 du prix d’une Twingo c’est parce qu’il fallu en gros 3/4 de l’énergie nécessaire à la production d’une Twingo pour produire la batterie d’une Zoe, et comme une Twingo vous rendra de bons et loyaux services pendant 10 ans, il vous faudra au moins racheter une batterie pour votre Zoe.

        1. Al Bundy

          « quand le prix d’une batterie de Zoe est égal au 3/4 du prix d’une Twingo c’est parce qu’il fallu en gros 3/4 de l’énergie nécessaire à la production d’une Twingo »

          Ouais, enfin, il faut tout de même amputer des aides étatiques qui propulsent bien les tarifs pour une couillonade des neiges.

          En HS mais pas trop, depuis que les chaudières fioul ne sont plus subventionnées, j’ai des clients pour ça, les prix sont redevenus « normaux », et fuck les RGE

          1. bibi

            D’après Bloomberg le prix d’une batterie est de 156$ par kWh.
            avere-france.org/Site/Article/?article_id=7758
            La batterie de la Zoé 52kWh est vendu 8100€ TTC.

            1. Deres

              Faut voir la durée de vie de la batterie et la difficulté de rechargement. Pour le moment, il y a pleins de standard incompatibles qui nécessitent en plus des abonnements et des inscriptions payantes pour bénéficier d’un bon prix. Hors d’une utilisation urbaine et malgré les prix très importants malgré des subventions titanesques, ce n’est toujours pas capable de remplacer les moteurs thermiques.

    2. MCA

      @Al Bundy 22 juin 2020, 10 h 22 min

      Tu devrais être content de la cerise sur le gâteau, ils vont te débarrasser des camping cars.

      1. Al Bundy

        mdr, si seulement….

        Je regardais rapidos, pris moyen d’achat + de 60.000 euros, frais fixes annuel, plus de 2.000, ça m’a l’air un bon filon à presser davantage ^^

        1. deres

          Actuellement, tu as uniquement le droit de t’arrêter dans des campings payants en plus … Et avec la prolifération des obstacles urbains de type dos d’éléphant, chicanes et rétrécissement des voies, la circulation touristique devient difficile je crois. Pire pour se protéger eds gens du voyage, devant de nombreux lieux, il y a des portiques …

  8. Duff

    Beaucoup ont dit que les citoyens tirés au sort l’avaient été bizarrement.

    Moi je trouve qu’au contraire, si le fait de tirer au hasard 150 personnes débouche sur un ramassis d’idées communistes, ça explique beaucoup de chose.

    1. Al Bundy

      duff, tirés au sort pour que ça représente la population française, avec dixit toutes les classes représentées, avec même con bandit qui a finalement décliné pasque ça faisait un peu trop gros.

      il y a un tout de même un paquet de gens vivant de leur travail, je dirai qu’il y aurait dû avoir 20 à 25 % (la france qui finance tout), il est évident que ceux là sont absent de la convention citoyenne de mon cul

      1. Aristarkke

        La France qui bosse à entretenir les Autres n’a ni le temps ni les moyens d’aller se pavaner dans ce genre de commission alakon…

        1. Citoyen

          C’est bien ça la véritable raison, Ari … Et donc, sans avoir fait de statistique sur le profil des abrutis de la commission alakon …, il n’est pas difficile d’imaginer, que ce sont naturellement tous des parasites des contribuables …, d’où leurs délires alakon …
          De là, à déduire que c’était voulu d’avance , le pas est facile à franchir ….

    2. pabizou

      Que seuls des activistes pouvaient être intéressés par cette fumisterie et que les autres ont répondu f**** à l’invitation?

  9. P&C

    Avocat du diable On

    Certaines propositions sont sensées. Par exemple, on sait que la consommation des véhicules est fonction de leur poids, et que la plupart des voitures véhiculent en moyenne 1 personne, et servent aux trajets domicile travail.

    On pourrait donc favoriser les petits véhicules (twingo et cie) de moins de 800 kg ne dépassant pas les 130 pour les trajets courants, taxer via une vignette ceux qui voudront des véhicules plus gros.
    Et pour les véhicules de vacances, genre break ou espace, ils deviendraient des véhicules de location gérés par des professionnels.

    Une part du définit extérieur de la France est due à l’import des fossiles. Il est possible de se débarrasser du fioul par transition vers les pompes à chaleur et une meilleure isolation des bâtiments.

    L’avion ? Pour tout trajet jouable en des temps raisonnables via TGV, pas d’avion. L’avion resterait pour les trajets internationaux. Autant 2 heures de TGV pour un Paris Brest c’est raisonnable, autant l’avion est plus indiqué pour un Paris Istanbul.

    De même, économiser sur les transports (1/3 des camions transportent un truc qui se mange) implique de produire la bouffe plus près des habitants.

    Avocat du diable OFF

      1. pabizou

        Sans même parler d’économie, rien ne tient la route dans ce bouzin, sauf à considérer que le CO2 est un polluant, ce qui est très loin d’être évident . En plus, le jour où quelqu’un pourra me dire si je dois rouler en twingo ou en 4/4 sans que je lui indique la direction Mikonos n’est pas pour demain .

        1. ~~Tribuliste~~

          Les citoyens prompts à la delation et à la degradation pourraient vite vous contrarier. N’oubliez pas que celui qui sort des sentiers battus est mal vu. Alors un soupçon de civisme socialiste dans la poche et ces citoyens useront gaiement du lynchage. Encore plus vite envers un 4×4:))

      2. Ben

        Pourtant c’est pas déconnant sa réflexion, elle est de bon sens. Je prends un exemple, la pensée de Ricardo. En gros c’est « quand l’état fait des déficits, la population anticipe des impôts et se met à épargner ce qui équivaut à une taxe immédiate », donc l’économie ne se développe pas. c’est psychologique!

        Ce dont on à affaire ici, c’est une anticipation d’une rupture dans la fourniture d’énergie pour alimenter l’économie aka pétrole gaz et charbon. Point. De ceux qui ne voient pas comment se passer de ces énergies pour maintenir un niveau de vie correct, le bon sens indique qu’il faut épargner cette énergie, l’utiliser à bon escient. C’est du niveau de Koh Lanta, 10 gusses, 10 kg de riz pour tenir 40 jours. Soit ils consomment 200g chacun par jour et au 5eme jour, y a plus rien et ensuite c’est la nécrose. Soit c’est 25g par jour dès le premier jour et ça peut tenir jusqu’au bout. Dans le premier cas vous êtes au max de vos possibilités, dans le deuxième vous vivotez. je connais votre réponse (laisser les trouver une autre source de nourriture!!)

        1) Sur ce blog de h16, c’est « les normes nous emmerdent! laissez les gens optimiser leur ressources et besoins », il y a un côté trumpiste de résultat optimal immédiat. Pour ceux qui connaissent et pour faire une analogie, l’objectif, c’est d’atteindre le µmax de la courbe de croissance, là où les bactéries sont dans leur meilleure santé. Ça se défend.
        2) Ce µmax, il faut l’alimenter en énergie et matières premières, aujourd’hui le pétrole le gaz et le charbon. Je fais parti de ceux qui ne voient pas comment remplacer ces ressources énergétiques en gardant une économie comme aujourd’hui (perso, un an passé du coté du NREL aux USA, 10 ans de travaux dans les biocarburants, échec lamentable).
        3) Le résultat psychologique de cette absence de vision c’est cette convention, c’est ce texte de P&C, c’est d’obliger la masse de bactérie à ralentir l’usage de ces énergies, c’est donc limiter la croissance!!!
        4) J’adore ce blog (où comment la France s’auto-inflige des limites à son évolution, s’auto inflige des processus abscons qui font que les gens sont malheureux et perdent leur emploi, où comment les français se laissent manipuler par des idiots alors qu’ils ont la connaissance et le savoir faire mais manipulables comme des enfants) mais cette réponse de h6 est trop courte.

        Quelle vision de l’avenir avez vous h16? tant qu’il y a assez d’énergie, tout est possible, mais vous pensez réellement, à l’échelle de 30 ans, que nous n’en manquerons pas?

              1. Ben

                Et en une phrase, comment décririez-vous CE problème? Je viens de passer ma journée à répondre à des posts avec des liens sur l’énergie, la croissance, l’espace, les imaginaires représentatifs etc…..ce sont des arguments étayés pour décrire le lien entre économie et physique. Alors qu’est ce que je ne comprend pas svp? Quel biais de raisonnement ai-je, je ne suis pas susceptible. Je ne vois que l’aspect croissance physique des échanges économiques? la notion de création de valeur m’échappe? le système de création monétaire à réserve fractionnaire peut survivre à une absence de croissance physique? Il n’y a pas d’effondrement économique possible?

                Un jour, il vous faudra nous faire un bel article sur ce que vous préconiser, hâte de voir ça

                1. Justement, c’est la grosse différence entre les écolos (enragés ou non) et le libéral modeste : je ne préconise rien du tout. Démerdez vous. Je vous dis juste que vous vous plantez parce que l’histoire et l’économie vous donnent tort.

                  Accessoirement, si vous vous étiez abonné au 10ème Homme, vous auriez déjà la réponse.

                2. Al Bundy

                  Ben, tout à l’heure j’étais tenté de vous donner un « l’age de pierre ne s’est pas terminé par manque de pierre »

                  j’ai pas eu le courage.

                  PIs je suis tombé sur ça:

                  https ://h16free.com/2020/06/22/66283-convention-citoyenne-taxes-interdictions-obligations-bisous/comment-page-1#comment-772524

                  Tout est dit, si vous ne comprenez pas, c’est qu’il vous faut le relire, et si jamais ça ne rentre vraiment pas, c’est que vous ne comprendrez jamais rien.

            1. Justement, il n’y a aucune vision « illimitiste » (ce terme prouve amplement que vous ne comprenez pas le problème, de nature économique et non physique).

              1. Ben

                Cher H16, je dois rentrer chez moi. Je ne suis pas convaincu par vos messages, ils heurtent ma vie de tous les jours faite de bilan matière et d’énergie, de capex et d’opex. Je travaille sur beaucoup de sujets soit disant innovant (ils le sont vraiment), je participe à des séminaires (webinaires aujourd’hui) sur des sujets de recherche et d’innovation….et toujours le même problème, tant que du pétrole, du gaz ou du charbon sortent de terre, ça passe. Sinon, bah non. Donc je cherche des solutions techniques pour économiser ou faire économiser, mais je ne vois rien arriver de disruptif, dans tous les cas, la demande en énergie va croissante, toujours croissante….et votre message c’est (vous ne comprenez rien, :/)….
                Votre message principal c’est que l’énergie ne manquera pas, donc ne sera pas le facteur limitant. Je dois en comprendre qu’elle sera toujours produite à la demande en quantité suffisante, que la demande soit forte (énergie gratuite et inépuisable) ou qu’elle soit faible (énergie trop rare et trop cher donc on s’en passe).
                Donc si j’ai bien compris, votre message c’est « démerdez-vous (initiative individuelle), à tout moment nous ferons au mieux (nous utiliserons les techniques les plus abouties) avec ce que nous aurons (ressources à disposition) et nous devrons être heureux avec ça (objectif de la vie) ».?

                1. Non seulement, en laissant l’humanité se démerder, ça ira très bien, mais ça ira mieux que toutes les planifications à la con dont la France (et les socialistes) ont abreuvé le monde en pure perte. Donc bon. Encore une fois : l’histoire donne tort aux planificateurs.

                  L’énergie ne manquera pas.

                  1. Jeff

                    H16, Votre réponse à Ben du fait historique est courte. Les 4 derniers siècles vous donnent globalement raison. Mais les performances passées ne préjugent pas des performances futures, et si on recherche plus avant on a des exemples de connaissances techniques qui régressent, de civilisations qui s’effondrent et pas parce que l’imagination des habitants a été bridée par des gouvernements. Nous sommes face à de grosses questions sur la consommation des ressources et sur des échelles de temps assez courtes (10ans – 20 ans – 30 ans). « Jusqu’ici on a trouvé quelque chose » Le charbon a remplacé le bois, et puis le pétrole et le nucléaire se sont ajoutés au charbon. Mais quand on a épuisé ces ressources on fait quoi? On n’a pas dans la besace l’invention qui va nous permettre de sauver notre niveau de vie. Les renouvelables posent deux problèmes: ils sont peu intensifs donc il faut des superficies énormes pour la production et surtout, ils ne sont pas continus. Et il n’y a pas de stockage ideal, surtout sur des gros volumes. Au passage, ils sont tres dependants de la sidérurgie et d’autres industries qui ne fonctionnent qu’avec du charbon. Je ne sais pas si on va se planter dans 10 ans, 20 ou 50 ans mais on a moins de raisons d’être optimiste que dans le passé: on n’a pas de baisse de la consommation d’énergie et on ne voit pas arriver d’invention géniale pour la taille du problème. Vous pouvez me montrer un champ de panneaux solaires ou d’éoliennes avec les batteries géantes à côté, mais ce ne sera pas generalisable à l’échelle d’un pays.
                    Sur la planification: avez-vous visité l’Indonésie et le Japon, deux pays très denses? L’un d’eux planifie son transport et son urbanisme et pas l’autre, qui pratique le libéralisme ou l’anarchie. Je peux vous assurer que voyager et se déplacer dans le pays planifié est beaucoup plus agréable. 2 heures de route pour faire les 20km Ubud -aéroport de Bali!

        1. Pythagore

          Comme souvent évoqué ici, une ressource est par définition finie mais il n’y a jamais de pénurie (sauf ds un système communiste) du fait des mécanismes de marché.
          Plus une ressource est rare, plus elle coûte cher, et moins de gens peuvent se la payer, la demande diminue. Une ressource dont la disponibilité tendrait vers zéro aurait donc un prix qui tendrait vers l’infini. A partir d’un certain prix, il devient économique de développer des solutions de substitution, ce qui rend la ressource rare moins rare.
          Et comme disait mon confrère tristement décédé : « rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme ». Vous oubliez que bon nombre de ressources sont recyclables. Même le pétrole: pétrole->CO2->arbres->matière organique->1 million d’années->pétrole. Ca dure juste un peu plus lgtps que pour l’alu, quoiqu’il y est des procédés pour transformer la biomasse en pétrole mais qq peu énergivore.
          e.g. https:/ /fr.wikipedia.org/wiki/Essence_synth%C3%A9tique

        1. Pheldge

          le compostage ! composté vif, c’est « enterré vivant 2.0 » en étant saupoudré de bactéries pour abréger le supplice 😉

    1. Al Bundy

      Zoé : 1500 kgs
      SUV 3008 : 1400 kgs

      aparté, je rentre pas dans une twingo, sauf a pratiquement déposer le siège conducteur, mais après ce sont les bras qui sont trop court

    2. Lorelei

      On fait quoi des Breaks ou Espaces le reste de l’année?
      Si tout le monde les demande en même temps?
      En plus, les véhicules auront déjà été produits. Où est l’économie?
      Et un Strasbourg-Toulouse en avion, on peut? (9h en TGV/ 1 h en avion).

      Je vous laisse, j’ai mal au dos. J’ai réuni un Comité de 150 personnes qui vont me dire ce que j’ai. Je les ai tirés au sort. Ils seront sûrement plus compétents que mon médecin qui a fait des études médicales…

      1. Jacques Huse de Royaumont

        C’est parce que tu manges trop gras, trop salé,trop sucré. Il faut donc que tu paies une taxe forfaitaire sur le sel, le sucre et le gras. De plus, je propose une loi qui réglemente le nombre de paquets de chips que tu as le droit de stocker chez toi et la quantité de navets et de rutabaga que tu dois acheter et consommer (la consommation sera dûment vérifiée par un expert missionné à cet effet, ses émoluments étant à ta charge).

        Je suis mûr pour entrer au gouvernement au prochain remaniement.

          1. Aristarkke

            Je me demande à quel niveau de koulakisme je ne peux qu’appartenir…

            Mevrouw Starkke a déjà deux voitures pour elle (avec un vélo électrique pour se racheter) et j’ajoute trois Doblo + trois voitures de tourisme sans compter deux en attente de remise en route…
            Et j’élude le stock de motos… et les deux vélos classiques…

            À fusiller d’urgence pour les Khmers pastèques…

            1. Pheldge

              tu ne perds rien pour attendre ! grâce à ces aveux, ta lettre de dénonciation est prête. Et la signature que Camarade décroissant P&C ne manquera pas d’apposer, lui donnera un poids certain 😉

              1. Al Bundy

                « que Camarade décroissant P&C  »

                et malthusien, désormais !

                t’es foutu, manquerait plus que la MarieA débarque pour les derniers clous

                  1. Pheldge

                    « moi je suis sympa », oui, de même que je suis sûr que dans l’intimité, Hitler et Staline devaient être de joyeux compagnons de rigolade, eux aussi …

          1. Pheldge

            un missionnaire , bien plus, un Messie, des messies !
            d’ailleurs tu sais bien ce qu’on dit « les messies, dominent ici ! »

          1. Al Bundy

            ouais, les machins anciens a bouffer, c’était mieux

            https:
            //www.science20.com/files/images/what%20food%20would%20look%20like%20if%20it%20had%20never%20been%20genetically%20modified.jpeg

      2. P&C

        – tu les laisse dans leur garage.
        – ben tout le monde ne sera pas servi. C’est le propre d’un monde en décroissance : y en a pas pour tout le monde.
        – on n’en produit pas de nouveaux. c’est une économie. Par contre, les gens de chez Renault ou Peugeot ne vont pas apprécier…
        – bah, 9H ça se fait… médites : en carriole, il fallait plusieurs jours.
        – ton comité risque de te sortir le même genre de clowneries que le comité sujet de billet.

        1. Aristarkke

          Y’a déjà un p’tit millier de travailleurs qui gu… nt à Choisy-le-Roi à propos de la prochaine fermeture de leur lieu de travail. Suis passé devant la semaine dernière le lendemain d’une action syndicale locale ayant bloqué la voirie à la circulation automobile avec répercussions jusqu’au carrefour Pompadour comme si la congestion due aux tvx du tramway de porte de Choisy /Orly (ville)…
          Cela promet, toutes ces petites attentions escrologiques…

          1. Aristarkke

            Et le plus « étonnant », c’est que la municipalité (communiste/socialiste rougeâtre avec rotation à chaque élection) qui ne savait pas quoi inventer pour emm… Le fonctionnement de ces ateliers, hurle maintenant par les affichages « libres et citoyens » contre la casse sociale, etc…etc…etc…

        2. Pheldge

          P&C, dans un « un monde en décroissance », le paradis vert, qui semble te fasciner, tes compétences seront hautement dispensables, pour le dire gentiment. Et quand le Commissaire du Peuple te demandera de choisir « la mort ou tchi-tchi ? » je te conseille de bien réfléchir … 😉

          1. P&C

            Où tu as vu que je souhaite ce monde ?

            Le monde renouvelable, je le connais… et c’est pas glop.
            A partir de 3 min 6 secondes.

    3. Flag

      Je suis d’accord avec vous sur un point : si on tient absolument à taxer les tutures une taxation au poids semble sensé.
      Les bagnoles modernes sont en train de se transformer en tanks urbains, du coup la conso ne baisse pas alors que les moteurs sont de plus en plus performants.

      1. pabizou

        Vous n’avez pas pensé qu’on pourrait aussi nous foutre la paix et qu’il ne serait pas utile de taxer les voitures si l’on foutait l’état dehors dans les domaines qui ne le regardent pas .

        1. Higgins

          Il faut lire cet éditorial de Charles Gave : « … Ce dont nous avons besoin en France est non pas de plus d’entrepreneurs (ils sont là depuis toujours), mais de moins de contrôles étatiques. Et donc, il nous faudra bien un jour virer ceux qui utilisent Marx pour rester au pouvoir pour les remplacer par ceux qui n’ont lu ni Marx, ni Schumpeter ni Pareto et qui veulent simplement entreprendre dans leur coin, revenant de ce fait au merveilleux programme électoral de Pompidou qui disait à ses ministres :
          Mais cessez d’emmerder les Français ! » (https:/ /institutdeslibertes.org/marx-pareto-et-schumpeter/)

          1. Vodkaman

            Quand bien même, c’est déjà le cas, la taxe au poid…

            Un voiture (non électrisée) lourde consomme plus qu’une légère. Vu les +/- 80% de taxes sur les produits pétroliers + bonus / malus (qui ne sera plus que du malus dans pas longtemps) qui est également lié au poids, c’est pas la peine d’en rajouter…

      2. Jacques Huse de Royaumont

        L’alourdissement des voitures est en grande partie du aux dispositifs de sécurité actif et passif imposés par la réglementation. Ça revient à faire une taxe sur le respect de la loi…

        De plus les voitures les plus lourdes sont les modèles électriques, largement subventionnés. On se retrouverait dans une situation où on taxerait d’une main et subventionnerait de l’autre.

      3. Al Bundy

        P’tin, PC qui fait un émule.

        flagada, c’est juste un ramassis de n’importe quoi, je mettais juste avant indication de poids, ta zoé écolo est plus lourde qu’un robuste SUV avec de la place dedans.

        Et comme le soulignais encore plus justement pabizou, le CO² n’est pas un polluant, c’est de la bouffe à végétaux, faudrait donner du pognon aux reverdisseurs de la planète, un prix de gros à la pompe à essence.

      4. taisson

        « Les bagnoles modernes sont en train de se transformer en tanks urbains »

        C’est simple il suffit de ne plus imposer des normes de sécurité et des crash tests…Ni d’embarquer le moindre élément de confort.

        Il suffirait de monter un moteur moderne dans une caisse en plastique ou un cageot, ou de retrouver une 4L ou un dauphine (si elles n’étaient pas toutes bouffées par la rouille…) en un mot refabriquer de la merde comme dans le passé !
        Super résultat !!
        Tous morts dans une collision à 50km/h au moment de l’impact !!

        C’est uniquement le progrès technologique qui à fait baisser le nombre de morts sur les routes, et non pas les imitations de vitesses.
        Quand à la consommation, en dépit du poids et à performances égales, elle à été divisée par deux en 35/40 ans…

        Si l’on veut être logique, pour faire baisser la population, donc la consommation de carburant et du reste, réinventer des véhicules ultra dangereux et les faire fabriquer par une entreprise d’état, et comme cerise sur le gâteau, on peut ajouter la cogestion avec la CGT….

        Et ça c’est juste pour les bagnoles…mais tout semble touché !

        Même ceux qui n’étaient pas encore nés devraient se douter que ça à déjà été fait !
        Si ça amuse ceux qui sortent de l’œuf, ceux qui ont déjà vécu cette merde n’en veulent plus, ni pour eux ni pour leurs descendants.
        Jamais une société vivante n’a souhaité un tel retour en arrière …

        Ce type d’âneries est aujourd’hui dans l’air du temps, et annonce la fin de la civilisation industrielle…

        Les imbéciles dangereux qui condamnent leur propre civilisation à sa disparition se croient tous bien à l’abri, majoritairement fonctionnaires, ils ne s’imaginent même pas qu’ils mourraient de faim très rapidement s’il fallait qu’ils subsistent seuls, face à leur « nature » idyllique…

        Nous ne sommes que des microbes, vivant à la surface d’un caillou qui s’en fout complètement…Tout sacrifier à l’échelle du monde occidental civilisé n’y changera rien, parce que pendant ce temps, d’autres peuples « détériorent la planète » sans rien d’autre que leur démographie !

        Comme l’on n’en est pas à une connerie près,
        Moi, je propose, plutôt que de taxer les objets manufacturés, de taxer directement très lourdement ceux qui ne correspondent pas au profil moyen de l’individu « standard européen ».
        Mal genré =taxe
        Noir ou exotique = taxe
        trop grand = taxe
        trop lourd = taxe
        se reproduisant trop = taxe
        puis, en progressant, « pas bien » = taxe, etc…

        En plus, il n’y aura plus besoin de fabriquer quoi que ce soit pour générer de la bonne taxe !!

        Les conditions seront précisées par un panel de citoyens tirés au sort parmi les pensionnaires des asiles psychiatriques locaux….
        Nul doute que la planète nous remerciera !!

        1. Flag

          « C’est uniquement le progrès technologique qui à fait baisser le nombre de morts sur les routes, et non pas les imitations de vitesses. »
          Absolument improuvable.

          1. Higgins

            Oui et non. Je me souviens de l’époque où il n’y avait pas de limitation. Les automobilistes roulaient souvent à tombeau ouvert (140-150) avec des voitures qui ne disposaient que de freins à tambour et à la tenue de route douteuse (propulsion souvent). Je me souviens de mon père, discutant avec des amis, comparant leur record sur des trajets usuels. Il n’était donc pas surprenant que le nombre de mort ait atteint des sommets (16 000 en 1975 de mémoire). La limitation de vitesse a indubitablement donné un coup d’arrêt à l’hécatombe. Ceci dit, ce sont avant tout les immenses progrès techniques qui ont fait chuter le nombre de mort sur les routes. Un ami gendarme me faisait remarquer que, désormais, la multiplication des air-bags et autres dispositifs de sécurité faisait que les corps des tués n’étaient plus explosés comme avant, les liaisons mortelles restant le plus souvent internes. Avant la décision crétine et imbécile du premier sinistre, le consensus était à peu près complet sur ce sujet mais c’était avant. La connerie politique et une démagogie des plus stupides ont abouti à la situation actuelle.

            1. Aristarkke

              1972, le pic de morts sur la route, Major. A partir de 74 (après la mort de Pompidou), les limitations de vitesse ont commencé à apparaître, initialement pour réduire la facture pétrolière…

            2. Pythagore

              Comme évoqué ds des articles sur contrepoints, les études (principalement américaines) ont montré que ce n’est pas la vitesse absolue qui tue mais plutôt le différentiel de vitesse.
              @Flag: si c’est étudié et prouvable.
              Voir le dossier de CP: https:/ /www.contrepoints.org/tag/limitations-de-vitesse

                1. bibi

                  fr.wikipedia.org/wiki/Accident_de_la_route_en_Europe#/media/Fichier:Tués-europe-par-milliard-km.png
                  Dans aucun pays on observe une diminution du nombre de morts au km parcourus à la date de l’instauration des limitations de vitesse.

                  Pas plus d’ailleurs que l’on observe une augmentation du nombre de morts dans les zones ou la vitesse a été augmentée.
                  liguedesconducteurs.org/legislation/le-texas-veut-a-nouveau-augmenter-ses-limitations-de-vitesse

                  1. Flag

                    « Dans aucun pays on observe une diminution du nombre de morts au km parcourus à la date de l’instauration des limitations de vitesse. »
                    Hmm…
                    Ce n’est pas ce que montre votre graphique, au moins pour la France. En effet chez nous l’obligation du port de la ceinture pour le conducteur et concomitante de la généralisation des limitations de vitesse. Bien malin qui peut dire qu’elle est la part respective de ces mesures dans l’effondrement constatés du nombre de tués par kilomètre. Et ceux qui s’y essaient aboutissent parfois à des conclusions inverses aux vôtres (voir l’article qui va avec votre graphique).
                    Si les limitations étaient inutiles nous trouverions bien un pays pour s’en passer avec de bons résultats puisqu’elles sont largement impopulaires. Ce n’est pas le cas.

                2. Pythagore

                  Vous devez me confondre avec votre assistant personnel, je n’ai plus chaque article en tête et vous invite simplement à prendre 30min pour lire le dossier.
                  Je n’ai jamais soutenu que les limitations de vitesse sont inutiles. Il y a un article me semble t’il qui explique que les limitations de vitesse doivent être adaptées au terrain, et c’est mon point de vue. Limiter à 80km/h sur une route large, droite, sans croisement à l’horizon, c’est débile.
                  En Allemagne, la limitation sur route de campagne, c’est 100km/h et sur autoroute, no limit, toutefois il y a de nombreuses exceptions, i.e. la vitesse est adaptée en fonction du troncon. Au final il y a comparativement moins de morts qü’en France.

              1. Léo C

                Absolument. Déjà, amusez-vous à rouler à 90 (vitesse autorisée) sur une autoroute où tous sont à 130 (et plus), vous serez le danger.

                Mécaniquement parlant, c’est le différentiel de vitesse (ou accélération 0), c’est à dire a=dv/dt ou d²x/dt², qui tue non la vitesse. Le plus flagrant étant le choc frontal où le dt est infime.

                Je me sens bien plus en sécurité en roulant en Allemagne, partie est avec autoroutes à 2×2 voies, à 180 ou même 200 qu’en France à 140 ou 150 quand ça m’arrive. Les gens y adaptent leur vitesse naturellement en fonction de la densité. Les portions limitées sont scrupuleusement respectées.

                C’est juste questions de civisme et discipline.

                1. Léo C

                  il n’a été retenu que le 0, désolé. Je voulais utiliser les signes « supérieur à » et « inférieur à » pour dire positive ou négative à l’accélération.

                  Voilà pour la correction. Veuillez m’excuser.

                2. Aristarkke

                  « Déjà, amusez-vous à rouler à 90 (vitesse autorisée) sur une autoroute »
                  Viendez sur l’A6 – trente premiers kilomètres en adaptant 70 au lieu de 90 et 110 au lieu de 130.
                  Spécialement quand les Pariwaits (gos ne convient pas à ce stade) outrepassent le périph et partent explorer le vaste monde…

                  1. Al Bundy

                    « Spécialement quand les Pariwaits »

                    Ha oui, un poème dormeur du val, le parigo a besoin de sa ligne blanche de tout les cotés ou fini au fossé.

            3. Citoyen

              Je plussoie, Major, pour ce qui est des voitures d’époques (Dans mon jeune temps, j’ai eu deux Dauphine et deux R8), qui étaient de véritables savonnettes, qu’il ne fallait pas laisser entre toutes les mains (Quand on s’est fait la main avec ça, on est paré pour le restant de ses jours) … Je plussoie de plus sur le fait que ce sont les progrès techniques qui ont amélioré les statistiques …, et beaucoup moins concernant la vitesse, sinon par le fait que réduisant la vitesse de l’énorme masse de ceux qui ne savent pas conduire, et qui sont sur la route, cela a indubitablement un effet sur l’hécatombe … Ce qui amène à la question : Mais que font ceux-là sur la route ?

              Comme le dit Passim plus bas, avec humour : « Je suis absolument opposé aux collisions »
              Il m’est arrivé d’avoir quelques petits accrochages, mais je n’ai jamais eu besoin de ceinture de sécurité.

              1. Dr Slump

                J’ai expérimenté l’accrochage, la sortie de route, le tête-à-queue, le léger-dérapé sur rue enneigée un soir de bringue à 2 grammes se terminant en tamponnage, et le carambolage. Je n’ai pas expérimenté le tonneau, un petit regret de jeunesse ^^
                Ah, si vieillesse pouvait! :mrgreen:

                1. Pheldge

                  bin le tonneau, ça fait tout drôle … t’as des simulateurs chez la DDE / sécurité routière, c’est là que j’avais essayé. Je ne te recommande pas … 😉

              2. RV

                Les limitations de vitesses sont dues au fait qu’il FAUT que TOUT LE MONDE ait le permis et puisse conduire. Même les tanches. C’est électoraliste.

          2. bibi

            La mortalité sur les routes au km parcouru suit dans tous les pays la même évolution quelque soit le moment ou les limitations de vitesses ont été introduites.
            La seule mesure de sécurité routière ou l’on voit un impact mesurable sur la mortalité au km parcouru est le port obligatoire de la ceinture de sécurité.

          3. taisson

            Quand on à connu les autos des années 60 et +, il n’y à rien à prouver !! (permis en 64 !!)
            la plupart n’atteignaient pas le 130 Km/h, sauf les haut de gamme sportifs, et quand on voyait les carcasses s’empiler le dimanche chez le garagiste près de la N10, la démonstration était déjà faite !!
            90 Km:h en dauphine un jour de pluie, c’était déjà « tombeau ouvert » !!
            Aucune résistance, les habitacles écrasés, avec parfois encore des petits morceaux de viande humaine dedans…
            Les accidents se produisaient le plus souvent à des vitesses ridicules au moment de l’impact, en tous cas à bien moins de 80 Km/h, sauf, bien sur pour les chocs frontaux.

            Le même choc dans une auto actuelle, et personne n’est blessé.

            Ceintures, qui à elles seules ont sauve des milliers de vies, air bags ensuite, cellules de survie indéformables, entourées de structures déformables pour amortir les chocs, sans parler des qualités dynamiques qui permettent d’éviter l’accident, ABS, et autres, qui transforment un véhicule difficile à piloter en truc contrôlable par une grand mère !!
            C’est sur que quand on n’aime pas trop la technologie, on peut croire toutes les démonstrations de « bureau » mais la mémoire de ce qui se passe réellement sur le terrain, c’est autre chose.
            Il suffit de faire conduire une voiture de collection de ces années la à un conducteur de moins de 45/50 ans, et au premier virage un peu gras, c’est le demi tour !!
            Même à mon age, pour retrouver le même niveau de risque avec un véhicule actuel, il faut rouler à 200 !!!

            1. RV

              100 fois d’accord.
              Un gros brin moins âgé (permis en 80), j’ai eu 2CV, R8, 4L, 104 et j’ai encore 2CV de 59, 2CV de 86, 404 et R16.
              Il y a une dizaine d’années, une Audi 80 est venue s’écrabouiller sur le pare-brise de ma Vectra. L’effet a été un peu plus spectaculaire qu’un banc de moucherons, je suis passé de 90 km/h à l’arrêt sur 1 mètre, la Vectra a été comprimée dans la longueur de bien 50 cm, le moteur est passé au-dessus de mes jambes, les airbags se sont ouverts de tous les côtés, les prétensionneurs de ceinture m’ont retenu et je suis sorti de là ébahi de ne pas avoir le moindre bobo. Rien de rien. Je me suis juste souvenu de mes voitures 30 ans plus tôt, j’y repense encore quand je sors les mamies.
              La même chose en deuche, je pense que je vous taperais ce post depuis le paradis !
              Aujourd’hui avec la Gretchen de chez Marco Zano, 200 ch, sur des routes qui ont été considérablement redressées et des revêtements considérablement améliorés, je plussoie taisson, il faut être très con pour retrouver le même niveau de risque.

        2. Passim

          « Tous morts dans une collision à 50km/h au moment de l’impact !! »
          Cette manie, aussi, de vouloir se collisionner, et en plus frontalement !
          Je suis absolument opposé aux collisions.

          1. Pheldge

            idem pour « Noir ou exotique = taxe », je pense que le Camarade Taisson a voulu dire « non-Noir ou exotique = taxe »

    4. Higgins

      J’approuve évidemment. Créons un organe central qui saurait en permanence réorienter les flux de services et de marchandises en fonction des expressions de besoins recueillies heure par heure par des délégations locales. Paris pourrait alors déclencher au mieux les outils de transports les mieux adaptés pour satisfaire ces besoins (individus, marchandises diverses, etc,…) en ayant toujours en tête le meilleur rapport Gaïa (respect)/satisfactions écolo-compatible. Je suis persuadé que très rapidement, le bonheur absolu régnerait dans le pays, les citoyens, consciencieusement conscientisés, acceptant sans difficultés les petits désagréments rencontrés çà et là. Je verrai bien à la tête de cet organisme un mélange représentatif des adhérents de syndicats-ONG-Partis politiques (sauf le RN évidemment et probablement l’église catholique) afin de garantir une pluralité des vues quant aux objectifs imposés par l’Etat-maman et une efficience maximale. Ça aurait de la gueule et ça montrerait que Lénine et Staline n’étaient que des petits joueurs ridicules.

        1. Pheldge

          qui te parle d’usines, ou encore moins de véhicules ? des porteurs, des triporteurs, pour donner du travail à tout le monde, via une activité saine et ludique, et écologique !
          Camarade Royaumont, tu files un mauvais coton, attention, Internet n’oublie pas … 😉

    5. deres

      Oui mais comme d’habitude, la tendance actuelle va au contraire aller à l’inverse de cette nécessité de petits véhicules et de véhicules adaptés à l’usage. Ils ont au contraire augmenter fortement la dépense PAR véhicule quelque soit sa taille. L’assurance est obligatoire et surtout l’Etat s’en sert des assurances comme des taxeurs indirect et les faisant payer de plus en plus de chose qu’ils doivent se rembourser sur les clients. Le cout de l’assurance augmente donc régulièrement. Idem pour le contrôle technique. Et les mesures de sécurité oblige aussi à des masses plus importantes. On a donc tout intérêt à avoir un seul véhicule au lieu de deux spécialisés car beaucoup de coûts en augmentation perpétuel sont doublés.

      De toute façon, vu la prix des carburants, on a déjà une taxe très progressive sur la masse des véhicule. Mais quitte à en avoir un autant qu’il soit polyvalent donc gros.

  10. Gerldam

    Que tout ceci soit un ramassis de conneries est évident à tout homme doté de deux ou trois neurones oprérationnels.
    Mais qu’on en discute sérieusement sur tous les plateaux télé vous donne une idée du niveau d’abrutissement auquel nous sommes parvenus.
    CPEDF (D= définitivement)

    1. pabizou

      L’important n’est pas ce qui se dit sur les plateaux télé . La crédibilité des journalistes étant ce qu’elle est je ne suis pas si sûr que certains avalent leurs conneries toutes crues . Les municipales donneront une réponse plus réaliste que le bruit de fond médiatique . Ca va d’ailleurs être marrant de voir cmment le clown de l’élysée va se sortir du guêpier si les écolos se prennent une tôle grand format .

        1. pabizou

          Analyse juste mais qui ne va pas jusqu’à son terme . Il arrive toujours un moment où le phénomène s’inverse . Dans un 1er temps d’une manière difficilement identifiable mais qui est suivie par une période de refus qui devient incontrôlable . Je pense que nous sommes actuellement à la fin de la 1ere période d’inversion même si je suis incapable de dire sur quelle forme de refus toutes ces conneries vont déboucher à court terme .

    2. P&C

      Et pas que dans ce pays…

      Si on part des principes (discutables) qui ont servi de guide général pour cette convention :
      – faut limiter le RCA à 2°C pour la fin du siècle.
      – le pétrole/gaz/charbon va se raréfier et de toute façon faut arrêter se s’en servir parce que émissions de CO2.

      Alors il n’y a aucune solution qui ne passe pas par de lourds sacrifices.

      Mon opinion est que, si les principes sont valides, il n’y a que deux issues par glop du tout :
      – on continue la fete et on assume les conséquences (un RCA à plus de 5°C signifie plus d’agriculture…).
      – on se serre violameent la ceinture et le français moyen aura le niveau de vie même pas de l’indien moyen… et encore, ça ne marcherait que si tout le monde sur terre se serrait la ceinture… même un indien consomme trop aujourd’hui… mais va lui dire ça, lui qui est encore un smic de 220 euros.

      1. « un RCA à plus de 5°C signifie plus d’agriculture… »
        Foutaises.
        Foutaises parce qu’il n’y aura pas de réchauffement à plus de 5°, et foutaises parce que même s’il avait lieu, ça ne déclencherait pas une catastrophe agricole, au contraire.

        1. P&C

          principes (discutables)

          Le coup du RCA à 5°C, ça vient de présentations qui datent un peu (quelques années.).
          Aujoud’hui, y a mieux, avec l’Indonésie et le congo qui deviennent inhabitables car trop froid, les forets françaises qui crament comme en Australie, etc…

          Discutable, en effet.

          1. « l’Indonésie et le congo qui deviennent inhabitables »
            Ah oui les fameux réfugiés climatiques indonésiens et congolais, transis de froid, qui se réfugient chez nous !

              1. Al Bundy

                « Et heureusement que les îles flottent,  »

                Oui, et j’en profite pour glisser une autre anecdote catastrophe, le trajet Bordeaux – La Rochelle avec départ 20 h 30 nécessite de bien remplir le réservoir lave-glace sous peine de devoir s’arrêter afin de nettoyer le pare brise des insectes pourtant disparus.

                Une véritable tuerie

                  1. Un modèle qui ne vaut rien vulgarisé par une bande de peigne-culs français et gauchistes : un gage de réussite, assurément.

                  2. Deres

                    Un modèle, on le met au point jusqu’à ce qu’il donne les bons résultats vis-à-vis de données fiables. Donc pour des prévisions, les résultats que l’on veut obtenir. Faut bien imaginer que de toute façon si ton modèle dis qu’il n’y aura pas de conséquences, tu ne sera pas publié et tu devras allez pointé au chomedu.

            1. Higgins

              J’aime bien la zone géographique bien délimitée. S’il y a un problème que l’Indonésie doit juguler, c’est celui de la pollution. Pour avoir séjourné à Djakarta et dans le nord du pays il y a de cela un an, c’est un vrai problème. Malgré cela, le pays se revendique comme un pays développé et les projections le placent au quatrième rang mondial dans une trentaine d’année. Même à Batham dans l’extrême nord, j’ai plutôt vu un pays qui fonctionnait bien (au passage, à la gare maritime, la notion de service est légèrement mieux qu’en France. Certains employés de nos services publics pourraient y faire un stage, ça leur ferait du bien). Pour le Congo, on parle duquel, le Congo RDC ou le Congo Brazzaville? Dans les deux cas, les problèmes politiques, économiques et sociaux sont insondables mais le premier souffre d’un handicap certain vu son histoire. Ah oui, le climat est dur pour les occidentaux.

          2. bibi

            Le nombre d’hectares de forêt disparaissant dans les flammes en France ne cesse de baisser :
            wikipedia.org/wiki/Feu_de_forêt#/media/Fichier:Analyse-feux-en-France-base-Prométhée.png

            Il n’y a quasiment plus de feux dans la foret Landaise.

              1. bibi

                Sauf que malgré l’augmentation des températures en France continentale il y a de moins en moins d’hectares de forêt qui brûle malgré l’augmentation de sa surface, parce que le problème ce n’est pas tant la température que l’entretien.
                Si ça a autant cramé en Australie ce n’est pas à cause du RCA mais du non entretien.

                1. Al Bundy

                  « Si ça a autant cramé en Australie ce n’est pas à cause du RCA mais du non entretien. »

                  Non entretien instauré par les écolos afin de préserver la biodiversité 😀 😀 😀 😀

                    1. Pythagore

                      Pour ce qui est de cette convention, la bio-diversité n’a pas l’air d´être à l’ordre du jour. On y trouve de la rose rouge, visiblement une espèce envahissante, car il n’y a aucune autre nuance.

                  1. Higgins

                    Comme en Californie : https:/ /mythesmanciesetmathematiques.wordpress.com/2020/06/19/feux-californiens-le-climat-innocente/

                  2. Citoyen

                    Un cramage facilité par le non entretien, et grandement aidé par ceux qui allumaient les feux …. J’ai lu à l’époque, qu’ils en avaient arrêté une bonne centaine …, ne représentant qu’une partie du tout …

        2. pabizou

          Surtout que le vrai risque est plus un refroidissement qu’un réchauffement . Les coûts pour s’en protéger seraient gigantesques

          1. Al Bundy

            en tout cas, la neige s’est adaptée au RCA :mrgreen:

            https ://www.climato-realistes.fr/couverture-neigeuse-augmentation-hemispere-nord/

            1. Aristarkke

              Yapahu un guignol d’escrologiste qui est parti faire une croisière vers le pôle nord pour « étudier » les conséquences du RCA sur la fonte accélérée des glaces dudit pôle et dont le bateau a justement été pris dans la formation des glaces automnales dès le début de septembre dernier !!!

              1. Al Bundy

                Comme tout les ans, et il me semble bien que le cru 2019 s’est vu augmenté en facepalm par une évacuation hélitreuillé d’une bande de réchauffiste

              2. durru

                Toutafé, mais pas « un guignol », toute une couvée :
                https: //www.americanthinker.com/blog/2019/09/once_again_climate_warriors_rescued_from_their_ship_trapped_in_polar_ice.html

      2. dede

        Regardez la meteo un soir: il est rare qu’il n’y ait pas 5 degres de difference entre le sud et le nord de la France. Ca ne fait mourir ni les uns, ni les autres…

        RCA 5 degres (wow, y en a encore qui y croient?). On parle ici d’une moyenne planetaire. Je ne connais pas trop les details de calculs (quand Jeff Bezos entre dans le resto ou je dine, la fortune moyenne des convives, y compris la mienne, monte au ciel) mais j’aimerais bien comprendre en quoi ca pourrait etre pertinent pour l’agriculture a un niveau mondial (evidemment, si vous plaidez pour les locavores, vous prenez des risques si les consequences locales sont dramatiques chez vous mais autrement, on s’en fout un peu d’acheter nos avocats en Israel ou en Jordanie, non?)

        Souvent, le meilleur moyen de ne pas avoir de problemes, c’est de ne pas les inventer…

        1. P&C

          5°C de moyenne planétaire, c’est ce qui sépare la dernière ère glaciaire de nous.
          En France, ça a permis de passer de la steppe à mammouth à de la foret dense.

            1. P&C

              C’est justement la cœur de toute ces questions : a quelle vitesse le RCA se fera.
              En 40K ans, rien à branler. En 400 ans, ça se discute…

              1. Même pas. Non seulement on s’adapte de plus en plus vite, mais le changement est lent et indépendant de ce que l’humanité fait.

              2. bibi

                Les températures augmentent depuis 1950, je ne pense pas que l’humanité n’a pas réussi à s’adapter au cours des 70 dernières années.

                1. P&C

                  Le problème, ce n’est pas que l’humanité. Ce sont les écosystèmes dont nous dépendons. Nous, nous nous adaptions vite car nous avons de l’énergie à gogo et des techs.
                  Que la France redevienne une steppe à mammouth en 40K ans, pas un sujet. En 40 ans, ce serait un carnage.

                  1. bibi

                    Je n’arrive jamais à prendre au sérieux quelqu’un qui confond kilo : k et Kelvin : K surtout quand il parle réchauffement climatique.

                    1. P&C

                      40 Kelvin ans semble inopportun.
                      L’unité ici n’est ni le Kelvin, ni le kilo, mais l’an.
                      Si on va plus loin, écrire 40K pour 40000 est une erreur. On devrait écrire 4×10 exposant4.

                    2. bibi

                      40 Kelvin ans est inopportun.
                      40 kelvins et non 40 Kelvin, les unités en toute lettres s’écrivent en minuscules même si elle dérive d’un nom propre, et il faut aussi les accorder en nombre.

                    3. Al Bundy

                      bibi, t’arrêtes pas de tirer la nouille des autres avec tes normes cerfatés alors que tout le monde comprends bien 40K années, comme une annonce pour un taff avec 80 K euros annuel que tu refuseras à cause des fautes d’orthographe, de ponctuations, de grammaire, et j’en passe, dont tu es un fervent représentant.

                      balai, poutre, etc

                  2. Al Bundy

                    PC, tu t’es mis à la moquette ou quoi ?

                    Ou tu fabriques de la meth ?

                    D’habitude c’est déjà assez border, mais là tu navigues en plein délire.

                    Ou t’as cessé un traitement de fond ?

                    1. Pheldge

                      normal, le lithium est réservé pour les batteries, alors pour les ceusses qui en prennent, ça devient dur …

          1. Vodkaman

            Vivi, la faute à gros moignons qui faisait rien qu’à chasser le mammouth en Humer…
            https:/ /fr.wikipedia.org/wiki/Derni%C3%A8re_p%C3%A9riode_glaciaire

            C’est donc super cohérent de tout coller sur le vilain Co2

            1. Higgins

              https:/ /www.climato-realistes.fr/co2-atmospherique-mai-2020-non-affecte-par-le-ralentissement-economique-mondial-covid-19/

        1. dede

          « Punaise, comment ils font en Thaïlande? »

          Deux a trois recoltes de riz par an. Oui mais etes-vous prets a bouffer du riz matin, midi et soir?

            1. Al Bundy

              « oui, d’ailleurs c’est déjà le cas pour la majorité des habitants du 974 dont mézigues !  »

              Ha oui, pour écouler la production locale ^^

              mdr

                  1. Pheldge

                    des métropolitains je suppose ? je doute si c’est le cas, qu’il puissent t’initier aux saveurs subtiles de nos mets raffinés, qu’on déguste avec distinction et savoir vivre …
                    La tendance habituellement observée, chez les hexagonaux, étant de tout touiller grossièrement dans son assiette, et de donner à nos plats délicats l’aspect d’une pâtée pour chien. 😉

                    1. Al Bundy

                      « des métropolitains je suppose ?  »

                      Une cousine, son mari et leurs 4 enfants y sont depuis une trentaine d’années, et ma sœur et ses 4 filles, je ne sais plus exactement, j’avais été à son mariage en 92.

                      Je sais pas si on peut encore appeler ça des zoreilles

                    2. Pheldge

                      si, toujours, sauf que , au bout de trente ans, le renouvellement de leur carte de séjour se fait tous les cinq ans, au lieu d’être annuel, et il ne sont plus obligés de porter l’infamante « étoile Z » au revers de leurs vêtements ! 😀 😀

  11. zelectron

    Ils ont oublié la distribution gratuite de beuh pour tous les âges afin de mieux conscientiser les citoyens et obtenir leurs yeux écarquillés, épatés de tant de sollicitude . . .

  12. P&C

    @H16

    Il est normal que les émissions du méchant CO2 ne baissent pas.
    L’activité humaine la plus basique, l’agriculture, émet du CO2 et du méthane.

    Quand les écolos disent qu’il faut 0 émissions en 2050, cela signifie exterminer jusqu’à revenir au niveau de pop et de vie du chasseur cueilleur du néolithique.

    1. Al Bundy

      « l’agriculture, émet du CO2 et du méthane »

      En aucun cas, l’agriculture a un bilan co² négatif, quand au méthane….

      1. P&C

        Si. Respiration la nuit, brûlis… le méthane vient des rizières, des marais, et des ruminants (sans élevage, pas d’agriculture).

        1. Al Bundy

          la majeur partie du stockage CO² de l’agriculture se fait dans les sols. Sans élevage pas d’agriculture : n’importe quoi. La culture sur brulis: oui bien sur, pis aussi les rotations avec jachère tant que tu y es, mais de toute manière invalidé par ce que je disais précédemment, également le cas pour la respiration nocturne.

          Les marais, bien sur, on y cultive quoi ? Enfin pour la production de méthane ds les rizières, faudra que je me renseigne, mais je reste dubitatif à faire pousser de la bouffe ds de la terre entrain de pourrir.

          1. P&C

            L’élevage est indispensable à l’agriculture sédentaire, car il faut de l’engrais. Et le premier engrais de l’histoire, c’est le caca.

            Sinon, oui, brulis. Encore énormément pratiqué en Amérique du sud et Afrique.

            Tout marécage produit du méthane. Les rizière ne sont que des marécages artificiels.

            Les meuh représente 5% des émissions de la France… autant que les bagnoles à l’échelle mondiale. Et elles rotent surtout. C’est nous les prouteurs.

  13. goufio

    Selon l’article : https://www.contrepoints.org/2020/06/12/373489-bilan-environnemental-de-la-pandemie
    « Si l’impact environnemental précis du confinement n’est pas encore connu, les premières estimations misent sur une réduction mondiale des émissions de GES de l’ordre de 10 % par rapport à 2019 c’est-à-dire de 3,5 milliards de tonnes sur les 35 milliards de tonnes émises annuellement. En relatif, cette valeur paraît très élevée puisque la dernière réduction annuelle faisant suite à la crise de 2009 avait seulement été de 2 %.
    Pourtant ces 3,5 milliards de tonnes de CO2 épargnées représentent moins de 0,5 ppm non renvoyés dans l’atmosphère. En d’autres termes, grâce aux deux mois de confinement, la teneur en CO2 dans l’atmosphère atteindra fin 2020 418,5 ppm au lieu de 419 ppm s’il n’y avait eu aucun confinement.
    Rappelons que la COP 15 (Copenhague 2009) visant un accroissement de température de 2°C à l’horizon 2050 anticipait une teneur en CO2 de 450 ppm dans l’atmosphère. En continuant d’émettre jusqu’en 2050 les 35 milliards de tonnes actuelles, on atteindrait 500 ppm en 2050.
    Avec 2 mois de confinement par an le chiffre tomberait à seulement 492 ppm et avec 6 mois de confinement par à 475 ppm. Pour atteindre les 450 ppm souhaités il faudrait en fait un confinement permanent sur les 30 prochaines années.
    Le nouveau monde de la neutralité carbone ne se situe donc nullement dans le confinement et la récession économique. Il se trouve dans le nucléaire, l’hydrogène, la capture du carbone et une part raisonnable d’énergies renouvelables. »

  14. Pheldge

    je ne peux lire l’article, mais le titre me semble assez clair :
    « Cohn-Bendit : « La République écologique de Platon ? Non merci ! »
    lepoint.fr/dossiers/hors-series/references/homme-et-nature/cohn-bendit-la-republique-ecologique-de-platon-non-merci-19-06-2020-2380787_4188.php

  15. glot

    Cette convention citoyenne avec sa panoplie de résolutions punitives à imposer par la contrainte aux Français, n’est, ni plus ni moins, qu’une dictature en mode soft.
    Il faut une réaction forte des entrepreneurs, pour pour rentrer dans la gueule de cette clique d’assistés sociaux biberonnés à l’étatisme et nostalgiques de l’URSS

  16. Blondin

    Je viens de passer deux minutes sur le site officiel de ce délire.
    On y apprend que les cons-citoyens ont passé en fait seulement quelques journées en séances, le « vrai » boulot étant le fait d’experts du CESE.
    Et ont commencé par une séance de trois jours pour bien comprendre les enjeux (comprendre « bourrage de crânes ») avec des experts soi-disant de points de vue contradictoire.
    J’ai longtemps cru que le CESE ne servait à rien et nous coûtait cher.
    C’est pire : il est carrément nuisible !

    1. Jacques Huse de Royaumont

      C’est bien ce que je pensais, les commissaires politiques sont à la manœuvre, les 150 prétextes tirés au sort devaient se contenter d’obéir.

      1. Le Gnôme

        Ils n’étaient pas obligés d’obéir. Ils sont censés représenter le peuple, ils pouvaient chercher à démonter la propagande des experts. Je l’aurai fait. Ce sont des lavettes.

        1. marcngl

          En aucun cas ils représentent le peuple : il fallait être volontaire pour y aller.
          J’aurais été contacté, je n’y serai pas allé car ce n’est que de la manipulation, de la propagande.
          Enfin, cette farce dramatique démontre que suffisamment de gens pensent que c’est démocratique : prochaine étape, on abolit les élections ?

          1. Pheldge

            « il fallait être volontaire pour y aller. », ça réduisait de fait le panel aux seuls écolos subventionnés, les autres ayant un boulot à assurer, pour faire vivre leurs familles !
            Et oui, tant qu’à faire, prochaine étape, les délégués de la Convention populaire pour le renouveau ou je ne sais quoi, « feront des propositions » que le gouvernement approuvera sans réserve ! comme déjà ici :
            lefigaro.fr/politique/convention-climat-le-gouvernement-favorable-a-la-limitation-a-100-km/h-sur-les-autoroutes-20200622
            même pas 110, 100 km/h

            1. Aristarkke

              Laisse béton ! Cela ne te concerne pas. D’ici à ce que ta route de la côte soit achevée, tu brouteras les palmiers par la racine…

              1. Aristarkke

                Et des passages piétons avec feux de circulation pour être à la hauteur du périph et éviter ainsi la période d’adaptation…

    2. douar

      Avec un briefing initial de Valérie Delmotte Masson (climatologue officielle), c’est sûr qu’on connaissait les résultats finaux.
      VDM se désolait, avant le confinement dans la presse (La Croix magazine) que les ministres en connaissaient moins sur le climat que les adolescents, et Greta en particulier. ça montrele niveau.
      Et tous ces journalistes, jeunes, biberonnés par Bruno Latour (celui qui considère que devant l’urgence écologique, la démocratie doit s’effacer), à l’IEP Paris. J’en ai cotoyé quelques spécimens très récemment, et leur inculture scientifique, historique est effarante.On est dans le post modernisme que décrit Gitlin, repris par Brice Couturier.

  17. Ben

    Il y a un coté schizophrène dans cette convention citoyenne.
    1) Notre économie n’est (au moment t actuel) pas soutenable car dépendant de matières premières non renouvelables (pétrole, gaz, charbon) pour l’alimenter énergétiquement, et de minerais non recyclable à 100% pour les matériaux. Cela est pareil pour les surfaces arables qui ne progressent plus (https://en.wikipedia.org/wiki/Arable_land).
    Donc globalement, nous sommes comme des bactéries dans une boîte de pétri dont le sucre va venir à manquer et où l’espace est déjà utilisé. Il n’y a plus beaucoup de place pour la croissance. https://www.youtube.com/watch?v=DZCm2QQZVYk, http://classiques.uqac.ca/contemporains/georgescu_roegen_nicolas/decroissance/decroissance.html.

    2) Avoir une vision de soutenabilité voulant fixer des règles pour ne pas avoir à gérer une nécrose économique n’est en soit pas déconnant. Cependant, cette convention ne règle pas le problème de la soutenabilité mais seulement réduit la constante de temps pour tenir plus longtemps…..
    Le problème n’est pas réglé et il l’est très difficilement. Il ne le sera que d’un point de vue entropique quand ce qui sera crée par l’économie sera compensé ailleurs (exemple du CO2, ce qui est oxydé devrait être réduit ailleurs, soit par photosynthèse, soit par la voie Wood Ljungdhaal soit par la voie chimique type réaction de Lavoisier)

    3) Le vrai problème est que la règle du jeu est déjà connue. Nous sommes limités par la surface de notre territoire, et bientôt par l’approvisionnement en énergie fossile.
    Tout ce qui se passe au milieu (transformation) n’est qu’une optimisation des ressources (capital et matières premières) et vouloir interdire certains modes de transformation, c’est l’assurance quelles se feront ailleurs si elles ont été optimisées.

    4) La solution serait plutôt de laisser faire les 45 millions d’adultes de ce pays pour que le maximum de transformation se fasse chez nous. Il y aura toujours un gusse pour anticiper mieux que l’autre….

      1. Ben

        Mdr,, les cours de physique et vous ça fait deux. On vous explique que la surface A (totale) est limitée, bim vous expliquez que la surface B (forêt) augmente. Avec des arguments pareils, vous aurez toujours raison.

        https://www.lesechos.fr/2011/09/la-surface-cultivable-mondiale-en-recul-399292
        https://webcache.googleusercontent.com/search?q=cache:yfC8ZxPYmg4J:https://franceboisforet.fr/wp-content/uploads/2019/05/Questions_R%25C3%25A9ponses_Bois_%25C3%25A9nergie__PAP__mai_2019.pdf+&cd=11&hl=fr&ct=clnk&gl=fr&client=firefox-b-d

        « L’évolution de la forêt française est imbriquée dans celle de la société. L’augmentation de la population et des besoins de bois a amené à une forte
        baisse des surfaces forestières jusqu’au début du XIXème siècle, période à laquelle la surface forestière française connaît son minimum historique. Les prélèvements de bois ont ensuite décru avec l’utilisation du charbon, nouvelle source d’énergie, mais également avec un phénomène de recul de l’activité agricole et la mise en place de mesures de protection de la forêt.
        En presque 200 ans, le stock de bois de la forêt française métropolitaine a doublé. Quant à la surface de la forêt, elle est passée de 10 millions d’hectares
        en 1908 à 16,9 millions d’hectares aujourd’hui. Elle représente déjà près de 31 % du territoire et continue de s’accroître par expansion naturelle à un rythme
        moyen de 85 000 hectares par an depuis 1985, ce qui correspond à l’équivalent de trois forêts de Fontainebleau. »

        Arrêter de ne rien voir, la surface de forêt augmente en FRANCE car l’utilisation des fossiles augmente. La surface arable mondiale chute actuellement, et c’est avec ça qu’on mange aux dernières nouvelles. Votre porte de sortie, ce n’est plus la surface totale, ce sont les rendements (j’ai de grands espoirs pour les aspects biostimulants, j’ai réussi à faire 40% de salades en plus avec des extraits de microalgues) mais aussi par une consommation d’énergie accrue, toujours l’énergie!!! l’alpha et l’omega de nos économies!!!

        C’est toujours pareil ici. Plein de bon sens quand ça parle des lourdeurs administratives du bouzin, sur les subventions bidons, sur l’entrisme des élus sur le développement personnel, mais tellement faible quand ça parle d’énergie ou au sens large, de grandeurs physiques, de système thermodynamique, vous ne maîtrisez pas le sujet, vous n’anticipez pas. C’est bien dommage.

        1. Comme vous ne comprenez pas le problème, vous l’analysez avec les outils (inadaptés) que vous avez (thermodynamique, lol). Ca donne ce paragraphe rigolo.

        2. Dr Slump

          « toujours l’énergie!!! l’alpha et l’omega de nos économies!!! »

          LOL. C’est bien vrai ça, régulons « l’énergie », ça pollue, ça pue, et ces salops de bourgeois la gaspillent pour rouler en 4×4 qui servent rien qu’à frimer. Faut même aller plus loin, l’énergie solaire c’est beaucoup trop risqué, ses vents, ses rayonnements nocifs, son passage en supernova et en trou noir, c’est beaucoup trop dangereux pour la planète, et en plus c’est mauvais pour la peau et ça cause des sécheresses et des déserts. Il faut faire quelque chose! Un moratoire!

          1. P&C

            C’est justement parce que nous n’avons régulé l’utilisation d’énergie que l’humanité est sortie de la m*rde.

            C’est là toute le sel derrière les discussions écolos : qui va retourner dans la m*rde ?

                  1. Higgins

                    En voici l’avant-goût : https:/ /lecourrierdesstrateges.fr/2020/06/23/exclu-bercy-planche-sur-un-controle-des-capitaux-des-2020/

                    1. Dr Slump

                      Ouais, ils savent qu’il est à l’Elysée le trou du cul, au 55 rue du faubourg St Honoré, qui devrait d’appeler St Honni.

            1. Dr Slump

              Oui voilà, la chienlit a déjà commencé: chômage, récession, et révoltes militantes à base de destructions citoyennes, et plus c’est pire, plus l’état fait ce qu’il faut pour accélérer le mouvement.

              La sécession a commencé dans les quartiers, mais elle commence aussi dans les esprits, et d’abord dans les catégories de fonctionnaires qui sont en contact direct avec les réalités sociales: les enseignants, les soignants, les travailleurs sociaux, sans oublier bien sûr la police. Quid de l’armée? Toujours muette?

    1. Al Bundy

      « Il n’y a plus beaucoup de place pour la croissance »

      c’est à pleurer

      la totalité des humains entassé ds le grand canyon:

      https ://media.lelombrik.net/t/3f61fb081158d5f207d4bc18860743f5/p/01.jpeg

            1. Al Bundy

              suis mort de rire ^^

              tiens, relis toi, fait un trait par contradiction, au bout de 4 fais un trait horizontal, plus facile à compter

              1. P&C

                alors là, je ne te suis pas.

                C’est pourtant évident.

                On a commencé avec 90% d’agris pour 100 personnes.
                Plus on a progressé, moins on a besoin d’agris, et donc on peut affecter ces gens à autre chose.
                Aujourd’hui, faut 2 agris pour 100 personnes.

                Et on est passé de même 10 quintaux au moyen age à plus de 100 certaines récoltes dans la beauce…

    2. Aristarkke

      Mankdesurfaçarable ???
      C’est sérieux ???
      On en laisse des km2 en jachère !!!
      Ce pays manque d’oliviers /consommation mais les plantations nouvelles sont ridicules d’autant que nos oliviers sont syndiqués pour se plaindre du stress hydrique qu’ils subissent dans ce pays, à la différence de ceux plantés avec des localisations copieusement hydratées comme l’Espagne, l’Italie, la Grèce, la Turquie et, évidemment, le Maghreb…

      1. P&C

        Grâce à pétrole, engrais, tracteurs, sélection variétale, et cie… qui ont fait péter les rendements et rendu inutile les tracteurs renouvelables qu’étaient chevaux et bœufs.
        On est passé de 20 à 80 quintaux hectare pour le blé, et suis sur que l’on fait mieux encore aujourd’hui.

        Avant, fallait exploiter de plus grandes surfaces pour avoir une production à peine équivalente. Et fallait élever des bœufs et des chevaux… et les nourrir de céréales. Bref, ils nous faisaient concurrence pour l’espace.

        Le minimum forestier a été atteint en France en 1830 si ma mémoire est bonne. C’est le charbon et la machine à vapeur qui ont sauvé les forets françaises.

          1. Aristarkke

            Révolution industrielle qui a permis d’abaisser très sensiblement les prix des produits avec compensation par l’augmentation de la consommation.

        1. douar

          C’est l’augmentation de la productivité agricole, due notamment à l’utilisation d’engrais de synthèse. La synthèse de l’ammoniac est d’ailleurs l’inovation qui a permis de sauver le plus de monde sur terre. C’est d’ailleurs pourquoi, ces 150 citoyens veulent en réduire l’utilisation en France.
          L’amélioration de la productivité est une conséquence de multiples améliorations dans tous les secteurs, de la mécanique à la génétiquue, la chimie, la sociologie, euh, non…

              1. Pheldge

                non, mais là, je suis obliger d’intervenir ! P&C … euh, ah, oui, bon, bin rien, en fait, ah si, boilà : je m’ai trompé de frère, enfin dans son prénom : c’est Halawack … Halawack Haber 😀

    3. Husskarl

       » Notre économie n’est (au moment t actuel) pas soutenable car dépendant de matières premières non renouvelables »

      Ah ? Démonstration svp

      1. Ben

        Vous vivez dans un monde virtuel c’est pas sérieux.

        https://www.planetoscope.com/Source-d-energie/229-consommation-mondiale-d-energie-en-tep-.html Allez y faîtes moi du pétrole renouvelable et 100millions de barils par jour svp, et avec un EROEI de 10 en sus!

        https://www.bo-sens.ch/blog/2016/11/08/dico-ressources-non-renouvelables/
        pour votre éducation….

        http://aefjn.org/fr/le-phosphate-une-affaire-non-durable/
        Un exemple. Vous vivez de phosphate importé de mines (avec tout un process de cycle géochimique (mines) ou biologique (guano) sur du long terme. A l’instant t, ceci n’est pas soutenable car vous puisez dans un stock qui ne se renouvèle pas suffisamment vite par rapport à son utilisation.

        A moins d’être un troll, j’imagine que votre mode de pensée signifie « tant que je peux extraire autant que la demande, c’est soutenable ». Vous êtes technocrate?

        1. Husskarl

          Non pas vraiment technocrate…mais osef.
          Vous ne comprenez pas qu’on s’en tamponne que ce soit renouvelable. Ce qui a toujours été c’est l’adaptation. Quand une ressource coûte trop cher, on trouve autre chose. C’est l’innovation, visiblement ça ne vous parle pas. Quant à la logique, ça semble vous dépasser.

          Désolé, c’est peut être trop complexe pour quelqu’un dont la pensée émane directement des autres (prémâché). Vous me pensiez technocrate, vous me semblez être un boomer gauchisant.

        2. douar

          pour le phosphore:
          https://afis.org/Un-nouveau-fertilisant-le-phosphite

          Donc, pour faire court, une grande partie du phosphore dans les sols est inutilisable par les plantes en l’état. On pourra le rendre utilisable en modifiant le génome de ces plantes (aarghh OGM). Donc, le peak phosphore est reporté.
          Encore raté.
          En alimentation animale, ça fait 30 ans que nous utilisons des phytases (enzymes) dans l’aliment des volailles et porcs pour permettre l’absorbtion du phosphore phytique, qui est « naturellement » non assimilable dans le tube digestif. ce qui permet de ne plus ajouter du tout de phosphore dans les aliments et réduire drastiquement les rejets phosphorés.
          Et bien sûr, en « bio », c’est interdit paske…pas naturel et toussa donc le bio gaspille allègrement du phosphore.

    4. Dr Slump

      « nous sommes comme des bactéries dans une boîte de pétri »

      Voilà une vision TRES rudimentaire, très réductrice, et en fait très peu intelligente de ces phénomènes complexes et irréductible que sont la vie, la planète, son climat, ses écosystèmes, ses être vivants et ses sociétés humaines. Vouloir tout réduire à des images aussi simplistes est non seulement bête, mais en plus dangereux quand on s’en sert de base de réflexion pour prendre des décisions qui auront ensuite un impact réel et incontrôlable sur l’existence de vrais gens qui mangent et qui respirent.
      Nous ne sommes pas des bactéries, la planète n’est pas une boite de pétri. Nous n’avons pas un tel contrôle sur la planète que nous pouvons décréter de réguler le climat et la démographie, de réguler la production et la consommation, et par-dessus le marché d’imposer à un pays étranger de céder la propriété de l’Amazonie à… au… euh… à qui en fait? alors que de toute façon l’Amazonie appartient d’abord, de par le droit naturel, aux peuples indigènes qui y vivent depuis bien plus longtemps que la naissance de Marx et Henry D. Thoreau.

      Je ne nie pas que la pollution et d’autres problèmes sont causés par les activités humaines. Mais prétendre qu’on va les résoudre en oppressant les gens par la multiplication de taxes et de lois, c’est s’abstenir d’analyser les causes réelles du problème, pour ne pas le résoudre et le faire payer par les vaches à lait citoyennes qui ne peuvent pas s’y opposer.

    5. Navigator

      Les questions de la limitation des ressources est un faux problème. La règle du « Rien ne se perd, rien ne crée » produisait déjà ses effets avant Lavoisier. Et la gravité existait déjà avant Newton. Dans Terres des Hommes de Saint-Exupéry, celui-ci écrit qu’un « mauvais élève du cours de Spéciales en sait plus long sur la nature et sur ses lois que Descartes et Pascal. Est-il capable des mêmes démarches de l’esprit ? » C’est la création qui crée la ressource et non la ressource qui limite la création. C’est donc une démarche de l’esprit, non un problème de logistique. L’âge de pierres ne s’est pas terminée parce que l’on en manquait.

      La gauche se caractérise par l’utilisation de schémas mentaux basés sur le conflit. La convergence des luttes allant dans le sens de la lutte finale sensée aboutir à un homme nouveau. C’est aussi pourquoi ils ont besoins de visions d’avenirs, d’objectifs, de planifications quinquennales et d’un état fort et totipotent pour y arriver. C’est pourquoi aussi la pensée libertarienne, qui ne possède aucune vision eschatologique du monde, leur est aussi absconse qu’hostile. Rien de tel donc pour eux qu’un bon dictat bétonné dans la loi pour faire avancer la cause. (Ainsi que quelques camps pour rééduquer les réfractaires et/ou éliminer les indécrottables).

      Un écolo-bobo me disait que, certes, nous produisons finalement assez peu de carbone à l’échelle humaine mais que si on mettait une tonne dans chaque plateau d’une balance, l’ajout d’un gramme sur l’un des plateaux de cette balance ferait pencher celle-ci. Ce à quoi on peut rétorquer qu’une balance à fléau peut être modélisée comme un système parfaitement linéaire, alors que le climat quant à lui est tellement complexe qu’aucune modélisation réaliste n’en est possible. Le climat est un système dynamique stochastique non-linéaire composés de sous-systèmes eux-mêmes dynamiques non-linéaires incertains et couplés. Donc, imprévisible par essence. Un certain état stable peut être atteint dans ce non-équilibre et des cycles peuvent exister comme les saisons sous certaines latitudes mais ces états « d’équilibre » sont trompeurs (car dynamiques) et peuvent rapidement se modifier sans que l’on ne sache vraiment ni quand, ni comment, ni pourquoi. Partant de cela, le fait de retirer du CO2 de l’atmosphère – et de se limiter à cela – peut théoriquement engendrer autant de catastrophes que d’en rajouter. La réponse scientifique à ce problème est que l’on ne connait pas la réponse car elle dépasse notre horizon de prédictibilité.

      Laissons faire le climat et faisons ce que nous savons faire le mieux en tant qu’espèce : développons-nous en nous adaptant.

        1. Pheldge

          awouais, z-y vas, comment qu’il assure, trop grave le post ! c’est trop onb, que même , on dirait du moi, enfin, l’humour en moins 😀

                    1. Pheldge

                      bin alors à ce tarif, vu la remontada à marche forcée et accélérée, que j’ai faite depuis 4 ans, je suis encore plus jeune que toi, vieux débris ! 😉

                    2. Al Bundy

                      t’as rien élevé du tout, gros sénile !

                      Et je suis loin du 52 bien tassé, pas comme les verres que tu t’enfiles visiblement très tôt !

                    3. Pheldge

                      ça y est, tu repars dans les insultes ? ça t’es vraiment impossible de rester sur le ton de la plaisanterie, de blaguer ? il faut que tu réagisses au quart de tour en prenant tout au premier degré, puis que tu vomisses des insultes ?

                      tu es irrécupérable, que c’en est désolant…

                    4. Al Bundy

                      Rhooo, Pheldge, scuse, j’avais oublié qu’il te faut des smileys pour savoir si c’est du lard ou du cochon…

                      Tu devrais pourtant avoir compris depuis le temps…

                      :mrgreen:

                    5. Pheldge

                      pfff … le smiley au moins ça rassure sur le sérieux du commentaire. Et vu que mézigues , il fait dans la délicatesse et la subtilité, il en use et abuse : le smiley ça évite les embrouilles inutiles, c’est le « ceinture Et bretelles » du commentaire sur le Net ! 🙂

                    6. Al Bundy

                      Cad que tu me connais tout de même….

                      Le jour peu probable ou je t’insulterais, tu sentiras nettement la différence…

      1. Dr Slump

        +1 Navigator, qui livre une version plus fine et plus aboutie de ce que je voulais dire, dans mon commentaire qui fait pauvre figure en comparaison ^^

      2. Opale

        « La gauche se caractérise par l’utilisation de schémas mentaux basés sur le conflit. La convergence des luttes allant dans le sens de la lutte finale sensée aboutir à un homme nouveau. C’est aussi pourquoi ils ont besoin de visions d’avenirs, d’objectifs, de planifications quinquennales et d’un état fort et totipotent pour y arriver. C’est pourquoi aussi la pensée libertarienne, qui ne possède aucune vision eschatologique du monde, leur est aussi absconse qu’hostile »

        Très bonne synthèse.

    6. Pierre 82

      Dans les années ’70 (j’étais jeune, mais je me souviens), les experts déclaraient que l’Inde allait crever de famine prochainement, car trop peuplée. La population a plus que doublé depuis, je ne dis pas que tout est parfait en Inde (notamment corruption…), mais ils parviennent à nourrir à peu près correctement la population. Les ressources naturelles les possibilités d’agriculture ne sont pratiquement pas les principaux problèmes de l’Inde.

      1. Husskarl

        Ouai mais ils se sont juste trompé, on va tous mourir, mais dans 5 ans si on ne fait rien. Et si dans 5 ans on a rien fait, bah on dira que c’est dans 3 ans…
        Pour le RCA, ils sortent régulièrement des dates butoir que l’on dépasse sans avoir chaud.

      2. Jacques Huse de Royaumont

        Depuis Malthus, l’effondrement par manque de ressources est toujours prédit, et l’échéance toujours repoussée, depuis deux siècles.
        La faiblesse de cette théorie est de postuler que le monde ne change pas, qu’il n’y a pas de processus d’adaptation. Or ce mouvement, c’est la vie.

    1. P&C

      +1
      Les énergies alternatives les plus intéressantes en terme de rendement sont le nuke et l’hydro.
      Mais le Nuke, ça fait boom, et l’hydro ça noie des vallées.

      Il faut rappeler aux écolos qu’il n’y a pas d’énergie propre. Il a juste des emmerdements différents.

      1. Le nuke civil n’a fait boum qu’une fois, et c’était sous régime communiste et à cause des communistes parce qu’ils étaient communistes.

        1. P&C

          +1
          Le management du réacteur 4 de Tchernobyl était… particulier disons le.
          Et les réactions conçus pour être pas chers et fonctionner avec un combustible mal raffiné….

        2. Pierre 82

          Peu importe que ça n’ait explosé qu’une seule fois. La propagande a tellement bien fonctionné que la plupart des gens pensent que l’accident de Fukushima était beaucoup plus grave que celui de Tchernobyl.
          Quand vous avez quelqu’un en face de vous (même un lettré) qui vous affirme un truc pareil, vous faites quoi? Moi, j’en ai ma claque, ils me fatiguent, je ne réponds même plus et je passe à un autre sujet. Ça m’est arrivé il y a deux jours.

          1. Aristarkke

            Avouez tout de même que le nuage de Tchernobyl était parfaitement éduqué ! Il a évité de déborder au dessus des pays voisins…

          2. Pheldge

            Le grand public a découvert le nucléaire avec les bombes en 1945 …
            Et cette peur qui s’est reportée sur le nucléaire civil, est régulièrement entretenue par la propagande écolo.

  18. Mikhill

    Pour s’économiser le débat , le pétrole est une ressource finit et qu’en réduisant de 50% nos émissions on crame tout en ce qui reste en 40 ans ou 80 ans ça change quoi ? Si le CO2 emis par la combustion du pétrole réchauffe la terre de manière cataclysmique cette échelle de temps c’est peanuts et quoi qu’il arrive le cataclysme aura lieu donc foutez nous la paix.

  19. Mikhill

    Le calcaire est d’origine fossile , ce sont des coquillages en fixant le CO2 qui en sont l’origine et ils continuent à fixer le CO2 , heureusement il nous reste un stock de CO2 sous forme de pétrole à cramer car un jour GAIA crèvera de faim. Le taux de CO2 dans l’atmosphère est en perpétuel déclin depuis 700 millions d’années . L’activité volcanique se réduit et les coquillages continuent leur travaille de sape .
    Nos générations futurs vont tous mourir de faim .

    1. P&C

      Le CO2 est consommé par trois phénomènes.
      – le plus puissant : la dissolution dans l’océan sous forme « d’acide carbonique ». Les coquillages n’aiment pas, car cella abaisse le pH dont ils ont besoin pour faire leurs coquilles.
      – les plantes par la photosynthèse.
      – les coquillages, mollusques et planctons.

      Le problème n’est pas le taux de CO2 ou que sais je. C’est la vitesse du changement climatique par rapport aux capacités d’adaptation des écosystèmes dont nous dépendons.
      Quant à savoir précisément ce qui adviendra, il y a des modèles… pour ce que ça vaut.

      1. Pheldge

        p’tain, il nous est en forme, le Camarade P&C !
        Au passage, Camarade, normalement un changement de P ou T, ça influe sur la cinétique de la réaction, et pour la solubilité, et pour l’absorption par les algues et le plancton … la faute aux saintes thèses, aussi, non ? 😉

        1. P&C

          Oui, en général, quand tu augmentes T, ça va plus vite… mais il y a une limite.
          Pour les coquillages, faut voir les conditions de leurs enzymes.

              1. P&C

                Intéressant.
                En général, la solubilité d’un composé ionique augmente avec la température…

                Et effectivement, tu as raison : la solubilité du CO2 chute avec l’élévation de la température.

                1. Al Bundy

                  ça se constate quand on ouvre une bouteille de bière ou de champagne chaude, suis pas chimiste.

                  Ce que tu disais, c’est le principe pour fabriquer les chaufferettes ? me rappelle plus exactement, mais je faisais chauffer du vinaigre pour y incorporer plus de bicarbonate de soude que supporté à froid, une fois refroidit le moindre choc déclenche la réaction, ça cristallise et ça chauffe tout seul ^^

                  1. P&C

                    Tu es sur que c’est du à ça, et non juste au fait que tu dégages de la chaleur quand tu passe d’un liquide à un solide ?

                    1. Al Bundy

                      C’est quoi les matériaux qui changent d’état sans apport extérieur ?

                      le cas que je présentais est une espèce de surfusion à l’envers, et je ne comprends pas du tout ce que tu veux dire.

            1. bibi

              Quand la température de l’eau augmente la solubilité du CO2 dans celle-ci diminue.
              ac-grenoble.fr/loubet.valence/userfiles/file/Disciplines/Sciences/SPC/TS/Eau/eau_environnement/co/solubilite_CO2.html
              Pour ceux qui ont des doutes je pense que vous avez déjà tous observé que le dégazage du CO2 d’une boisson gazeuse quand vous l’ouvrez est beaucoup plus important quand la température de la boisson est importante.

              C’est d’ailleurs pourquoi jusqu’à présent l’augmentation de la teneur en CO2 de l’atmosphère a toujours été la résultante d’une augmentation de la température de la Terre, et que jamais nous n’avons pour l’instant observé un réchauffement climatique engendré par l’augmentation du CO2 atmosphérique.

              1. Husskarl

                C’est un cercle vicieux, si on respire trop ça réchauffe les océans qui relâchent leur CO2, ce qui réchauffe encore les océans et on finit par griller. Heureusement, la sainte taxe permet d’annuler ces effets !

      2. Mikhill

        Le calcaire lutétien , roche de Paris date de -50Mo , le taux de CO2 pendant l’Eocene était de 1500ppm contre 410 en ce moment . Cela n’a pas transformé les océans en lac d’acide dissolvant les coquillages ou les empêchant de vivre au contraire grâce à tout ce CO2 et aux températures élevées les parisiens ont de beaux immeubles haussmanniens. Je ne suis pas chimiste mais peut être quelqu’un à la réponse: quel taux de CO2 dissous dans l’océan ( et a quelle température) le rendrait suffisamment acide pour que les coquillages soient impactés ? Passeque oui affirmer que le CO2 se dissous dans l’eau et modifie le PH est vrai mais il faudrait aller au bout du raisonnement. Le constat est à presque 4 fois plus de CO2 dans l’atmosphère cela ne semble pas impacter les coquillages.

        1. bibi

          Il faut savoir que les océans sont basiques (pH des eaux de surfaces aux alentours de 8) et quand on parle d’acidification ça ne veut pas dire que les océans vont devenir acide mais moins basique.
          Les océans ne vont pas se transformer en bain acide dissolvant les coquillages.

          Le problème posait par l’acidification des océans est le déplacement de l’équilibre entre ion hydrogénocarbonate et carbonate faisant diminuer la concentration en ion carbonate (le calcaire c’est du carbonate de calcium CaCO3) rendant ainsi plus difficile la calcification des coraux et des coquillages.

  20. Waren

    « La Convention voudrait obliger les propriétaires et les bailleurs à rénover leurs biens. Les logements classés F et G, notamment ceux mis en location d’ici 2030, dans le Diagnostic de performance énergétique n’auraient que dix ans pour faire l’objet de lourds travaux. Et les propriétaires-bailleurs de logements classés D ou E devraient satisfaire à cette obligation avant 2040. En cas de vente, pour les propriétaires occupants, cette contrainte pourrait même être appliquée dès 2024, si le logement n’est pas étiqueté A ou B (les deux meilleures classes énergétiques). » Je ne sais pas si ces marxistes réalisent à quel point ils vont encore plus saboter le marché de l’immobilier. D’après Capital, 20 millions d’habitations seraient concernées. Si maintenant, pour vendre il faut être green et débourser en moyenne plusieurs dizaines de K€, alors l’offre va effondrer et les prix vont flamber. Il n’y a rien à faire, dès que l’on cherche à entraver un marché, on obtient toujours des effets contraire à ceux que l’on souhaite. C’est mécanique.

    1. Husskarl

      L’état ne peut, me semble t-il, imposer des travaux si il n’en donne pas les moyens. D’où les fosses sceptiques pas aux normes qui sont très nombreuses. L’avis est toujours qu’il faut tout changer mais rien ne peut être imposer.

      1. douar

        Exact, comme l’obligation toute théorique pour le tout à l’égout, de séparer les eaux usées des eaux de pluie. En pratique, c’est toujours reporté aux calendes grecques car le coût est prohibitif, les villes sont incapables de supporter le coût.

        1. glot

          > comme l’obligation toute théorique pour le tout à l’égout, de séparer les > eaux usées des eaux de pluie.

          Détrompe toi c’est en vigueur depuis longtemps.Si tu ne sépare pas les eaux usées des eaux de pluie TU NE PEUX PAS VENDRE UNE MAISON INDIVIDUELLE.Le notaire bloque

            1. glot

              @husskarl
              faux.
              Si tu visites une maison qui n’est pas aux normes séparatives pour l’assainissement des eaux, le vendeur sera obligé de fournir le certificat après diagnostic au notaire qui n’actera pas la vente, tant que les travaux ne seront pas fait.
              Véolia fait ses diagnostics avec des colorants mis dans les rejets d’eaux, pour vérifier.

            1. Husskarl

              Oui, il y a obligation théorique sans sanction car cela entraînerait l’obligation de la mairie de financer les travaux. C’est donc du pipo.

              1. glot

                Le département ou la mairie financent la pose des égouts dans la rue, mais ensuite toutes les canalisations de branchement étant dans la propriété privée, c’est le proprio qui doit réaliser les travaux à ses frais.

                  1. Nestorius

                    Eh bien si. C’est ce que je croyais aussi, mais en fait, si. J’en sais quelque chose, les travaux (une fortune) pour le raccordement de la fosse septique au tout à l’égout dans une maison de campagne nous ont été imposés par la mairie, ils viennent de se terminer. Et tout le village doit y passer (ceux qui n’ont vraiment pas de ressources pourront paraît-il demander des aides, etc. mais devront le faire quand même). J’ai fait toutes les réunions en mairie sur le sujet. C’est exactement tout ce que décrit glot. J’ai encore le montant du chèque en travers de la gorge. Mais ce n’était pas une option.

                    1. Al Bundy

                      C’est d’ailleurs très con car les gens ayant fosse sceptique avec ou sans épandage sont vachement au courant qu’il ne faut pas jeter n’importe quoi ds les chiottes.

                      Une fois raccordés, plus personne n’en a rien à foutre et balance absolument tout (depuis quelques années les lingettes, une tuerie pour les pompes, même dilacératrice), et concentrer toute la merde à traiter coute un pognon de dingue pour un résultat à chier dès qu’il pleut un peu trop et que tout est vanné direct dans les cours d’eau ou mer.

                1. baretous

                  exact. et attention de ne pas y mettre les eaux pluviales car ils font des campagnes avec fumigenes pour rechercher si éventuellement des petits malins… 🙂 il y a bien une solution pour pas que la fumée sorte par la gouttiere mais je serais un mauvais citoyen de le dire ici 🙂 ou alors moyennant la modique somme de…….

            2. Lorelei

              Cette histoire de réseaux d’assainissement des eaux m’intéresse beaucoup. En effet, la maison que j’habite est théoriquement reliée au tout-à l’égout avec séparation des eaux usées depuis le début des années 80. Après vérification du Syndicat des Eaux: ce qui est censé aller au tout-à l’égout va dans le réseau des eaux pluviales.
              Je devrais donc payer un nouveau branchement avec ouverture de la route pour relier les « bons tuyaux  » ensemble. Comment la société qui a fait les travaux a pu se tromper de réseau, même il y a 40 ans?
              Là où j’ai un doute, c’est que j’ai cru comprendre qu’une grosse partie des riverains a le même problème. Et bien sûr, la route a été entièrement refaite il y a 2 ans.

              1. Al Bundy

                A moins d’être propriétaire de la route, ces travaux sont à la charge de la commune.

                Le plus épatant n’est pas la « mauvaise jonction », mais que vous ayez un réseau d’eau pluviale !

                1. Aristarkke

                  Pavillon de 1992. J’ai un double réseau EP et EU/EV qui donne dans un réseau communal séparatif dans toute l’emprise du lotissement qui donne ensuite dans le réseau monotube…
                  Comme disait Edgar Faure (suis pas sûr), le problème avec les égouts c’est que cela ne s’inaugure pas….

                    1. Lorelei

                      Le courrier que j’ai reçu indique que les travaux seraient à ma charge, avec, comme dit ci-dessus, une éventuelle impossibilité de vendre si les travaux ne sont pas faits. Faudra que je ressorte le courrier, il commence à dater maintenant.

                    2. Al Bundy

                      « A moins d’être propriétaire de la route, »

                      En lotissement vous l’êtes, a vérifier ds vos papiers / actes de propriété. Sinon c’est du bluff pour vous faire raquer.

                      Les travaux à votre charge se limitent à votre propriété, de quel droit feriez vous des trous dans une route qui n’est pas à vous ?

                    3. glot

                      >Les travaux à votre charge se limitent à votre propriété, de >quel droit feriez vous des trous dans une route qui n’est pas >à vous ?
                      – sur la parcelle, les travaux sont à la charge du proprio et il choisit son entreprise ou les fait lui-même
                      – sur la route (qui ne lui appartient pas) les branchements qui nécessitent des tranchées, sont aussi à la charge du proprio mais il doit faire exclusivement appel à une entreprise agréée par la commune. Ces entreprises agréées sont très chères.

                    4. Al Bundy

                      A propos de douves, je reçois ce jour un rôle d’imposition pour l’entretien d’icelles, entretien dont je me charge par ailleurs.

                      Ils en sont maintenant à m’envoyer 2 rôles par an pour un total de 30 euros à moins que celui d’octobre n’augmente encore, pour rappel la première fois qu’ils m’ont taxé grâce à une loi des années 1850 ressortie des placards, c’était il y a peut être 4 ou 5 ans, la taxe était de 5 euros annuel.

                      Je ne vais pas payer celle ci pour voir ce qu’il se passe

                  1. Al Bundy

                    Oui, autant pour moi concernant le primo branchement sur le réseau.

                    Maintenant que le branchement à été fait par l’entreprise agrée par la commune, et payé par le particulier, on s’aperçoit que le travail n’a pas été correctement fait, et qu’il faut le refaire.

                    Qui doit payer ?

                    1. Pheldge

                      si c’est sur le domaine public communal, tu n’es plus concerné ! tu as fait ta part, en payant ton raccordement selon les règles.
                      J’espère juste que tu n’en subis pas trop les conséquences (odeurs affaissement de la route, etc …) et que tu es patient.

                      Un conseil: aller voter dimanche …

                    2. glot

                      @ Al Bundy

                      Bien entendu, avec une facture acquittée et suite au mauvais branchement au réseau sur le domaine communal constaté lors d’un diagnostic , c’est à la commune de refaire les travaux en payant elle-même ou en faisant payer l’assurance responsabilité de l’entreprise agrée.,

            1. glot

              oui mais le SPANC ne concerne que les maisons individuelles qui ne peuvent pas se relier au tout à l’égout et doivent utiliser des fosses individuelles.
              Lorsque le « tout à l’egout » passe dans la rue , les communes en accord avec les notaires, empêchent les ventes tant que la mise en conformité n’est pas réalisée.

              1. Pheldge

                « Lorsqu’un immeuble est situé dans une zone équipée d’un réseau d’assainissement collectif, quel qu’en soit la nature et les caractéristiques, le propriétaire a l’obligation de se raccorder au réseau collectif, dans les deux ans à compter de la mise en service, sauf dérogation accordée par la commune lorsque le bien est difficilement raccordable et dispose d’une installation autonome recevant les eaux domestiques usées »
                https://www.notaires.fr/fr/immobilier-fiscalité/diagnostics/lassainissement

          1. MCA

            « Détrompe toi c’est en vigueur depuis longtemps.Si tu ne sépare pas les eaux usées des eaux de pluie TU NE PEUX PAS VENDRE UNE MAISON INDIVIDUELLE.Le notaire bloque »

            Ah!, moi j’ai une autre version:

            2 possibiités :

            Ou le vendeur fait la travaux ou le notaire bloque le montant du devis des travaux sur la vente et l’acheteur avec ce montant doit faire les travaux.

            1. jsp

              Si le rapport du SPANC mentionne « non conforme » , les travaux doivent être faits dans les 12 mois après la vente au plus tard

              1. glot

                Non ça marche plus ce sursis car les communes ne veulent plus perdre de temps avec des promesses de faire les travaux mal respectées suivies de procédures interminables.
                Ils bloquent les ventes chez le notaire ou demandent aux notaires de mettre le montant des travaux sous sequestre.
                Et ne comptez pas sur les agents immobiliers (parfaitement au courant des procédures) pour vous révèler d’emblée ce type de contrainte administrative

                1. douar

                  Ok, ta maison doit avoir les séparations eaux usées/pluviales.
                  Mais c’est APRES que ça ne colle plus. Dans l’immense majorité des cas, il n’y a qu’un collecteur dans les rues, qui sont du domaine public. Et les communes n’ont pas les moyens de se mettre aux normes car il faudrait refaire tous les réseaux des rues plus ou moins anciennes. Et quand on connait le bugdet alloué à la voirie dans une commune, il y a de quoi de faire des cheveux blancs.
                  Et si en plus, par exemple, on impose des repas « bio » dans les cantines, histoire de rire un peu, on s’apercevra que les phynances ne sont pas élastiques.

                  1. glot

                    >Mais c’est APRES que ça ne colle plus. Dans l’immense >majorité des cas, il n’y a qu’un collecteur dans les rues, qui >sont du domaine public.

                    C’est une nouvelle démonstration de la « dictature » des pouvoirs publics.
                    On impose aux particuliers des normes « écolos » à mettre immédiatement en pratique tandis que pour le réseau d’assainissement public, ils se prendront tout leur temps.
                    Et si tu mets en exergue l’absurdité de réaliser chez soi la séparation tandis qu’eux ils ont encore un réseau unitaire avec un seul collecteur, ils vont te rire au nez en répondant que les travaux sur le domaine public : »ce n’est pas ton problème » ..

                    un billet de H16 sur les diktas écolos pour les assainissements serait le bienvenu.

                2. MCA

                  @glot

                  « ou demandent aux notaires de mettre le montant des travaux sous sequestre. »

                  Oui, c’est bien ce que je dis,
                  ou le proprio fait les travaux avant la vente ou l’argent des travaux est séquestré mais la vente n’est pas bloquée; par contre les travaux doivent être effectués.

      2. Higgins

        Les cabinets ministériels doivent justifier de leur existence. Il est donc logique de les voir s’occuper de tout et n’importe quoi surtout qu’avec l’Europe, ils sont très nombreux à avoir vu leur cœur de métier partir pour Bruxelles. Si une sorte de hasard de la vie vous a fait devenir membre d’un dit-cabinet, votre travail consiste à alimenter le sinistre du moment en note ou suggestion diverse quand ce n’est pas coucher sur le papier une de ses nombreuses idées qu’elles soient bonnes ou mauvaises. Compte-tenu de l’ADN centralisateur de notre pays et de son état, il ne faut donc pas s’étonner de voir ce dernier se mêler de la vie intime des citoyens de ce pays et de promouvoir des textes qui portent une grave atteinte aux droits individuels dont le droit de propriété. C’est ce que souligne fort justement Gérard-Michel Thermeau dans son article publié sur CP (cf lien plus haut). L’enfer étant pavé de bonnes intentions, une dictature verte est en passe de s’installer insidieusement dans ce pays. Entre les 110 km/H sur autoroute (pb qui ne concerne que ceux qui utilisent régulièrement l’autoroute et l’obligation faite d’utiliser le train (remarquable manœuvre de la SNCF au passage pour empêcher sa disparition programmée. A ce sujet, il faut lire ce billet : https:/ /www.bastamag.net/SNCF-train-privatisation-ouverture-a-la-concurrence-alternatives-TER-Occtianie-Bretagne-service-public-Railcoop), on nage dans le n’importe quoi. Toute la politique du Mignon poudré et de sa bande va être de faire une communication efficace pour faire passer la pilule. Pour ceux et celles qui utilisent occasionnellement l’autoroute, peu leur chaut de rouler à 110 ou 130 km/h. Idem pour le transport aérien quand on n’utilise pas l’avion. J’ai quelques relations qui vont approuver ce genre de mesure par envie, tare congénitale de la population française, et pour se donner bonne conscience à peu de frais. Leur tête changera quand on leur impoosera de changer de chaudière ou de voiture ou de fenêtre alors qu’ils n’en ont tout simplement pas les moyens… Ce pays est définitivement foutu.

        1. Passim

          Ils veulent limiter la vitesse sur les autoroutes ?
          Non ? Et moi qui croyait qu’elle était libre, comme sur les autres routes !
          Je devrais regarder plus souvent les infos.

            1. Passim

              J’arrête de lire à : « Selon le CGDD, la diminution de 4% de la vitesse moyenne entraînera une diminution du nombre des tués de 10%. »
              Le reste est forcément de la daube.

        2. Aristarkke

          Hier soir au JT que Mevrouw avait cru bon devoir regarder, on en faisait des couches sur la rénovation des « passoires thermiques » mais aussi des autres habitations plus récentes et donc mieux pourvues en isolation.
          Il y a une douzaine d’années devant un entrain similaire de l’état pour kramer du pognon qu’il n’a pas et l’insistance du démarchage téléphonique d’alors, j’avais fait faire un devis dont l’amortissement par l’économie réalisée prenait environ quarante ans…

            1. Pheldge

              Papet, tu sais bien qu’il faut pas me tenter …
              D’ailleurs, du temps où, pour nourrir sa progéniture, et le géniteur d’icelle, elle devait faire des ménages, et officiait comme concierge, on disait Mexrouw, bignole 😉

              1. Al Bundy

                Voilà toute la différence, je ne dois pas coller 3 lignes pour expliquer.

                Le plus rigolo, c’est quand il revient à la charge 24 heures plus tard, étonné que personne ne s’extasie d’un de ses jeux de mot total pourri, et il réexplique pour les très mal entendant, ça me fait même de la peine ^^

                1. Pheldge

                  t »es un gros jalmince parce que tu ne sais pas faire ! l’emballage cadeau, c’est tout un Art, c’est ce qui prépare la chute … 😉

          1. glot

            @Aristarkke
            Toi tu ne fais pas les travaux d’isolation mais tu payes (indirectement) ceux qui sont fait de manière obligatoire sur les logements sociaux
            Si un jour tu passes devant un HLM où ils font le ravalement + l’isolation par l’extérieur (obligatoire) ,recherche le coût par curiosité.Normalement tu dois avoir un panneau informatif avec le coût HT.Ce sont des montants ahurissants ! !

            1. Aristarkke

              D’autant que j’en vois et en ai vu se faire sur des HLM des années 50 et 60 déjà multi-rehabilités, par ailleurs infects à vivre…
              Déjà que les copropriétés de cette époque (sauf celles de très haut standing trouvables dans les communes supportables d’IDF) sont des horreurs à vivre…

              1. contacth

                > D’autant que j’en vois et en ai vu se faire sur des HLM des >années 50 et 60 déjà multi-rehabilités, par ailleurs infects à >vivre…
                Tout à fait. Mais ils n’en ont rien à foutre. Ils balancent du fric à gogo pour, soit-disant, « moderniser » un bâti pourri et certaines entreprises employant du personnel hyper-syndiqué et quasi fonctionnarisé, travaillant 35 h par semaine, se goinfrent avec ces marchés..

          2. Deres

            Oui, j’ai raconté ce genre de chose, 50 ans d’amortissement des travaux, à un jeune collègue pourtant ingénieur (donc censé faire des calculs avant d’agir). Sa réponse : mais il faut bien faire quelque chose ce n’est pas un argument ! On comprend toute la bêtise propagé par les khmers verts, basé sur l’idéologie et pas la raison.

            Les calculs mis en avant par les escrologistes sur ce sujet sont biaisées de tous les côtés pour arriver à leur objectif :
            – chauffage au fioul et pas au gaz moins cher
            – absence complète de la moindre isolation pré-existante
            – tenir compte de futures augmentations monstrueuses des combustibles
            – ne pas tenir compte du coût des prêts nécessaires, qui sont d’ailleurs contraignants en cas de déménagements
            – calcul uniquement avec les travaux d’isolation sans tenir compte des reprises associés comme les volets, les huisseries du toit, els accès, les terrasses ou refaire l’électricité et la déco en isolation intérieure.

    2. deres

      Ajoute à cela le fait qu’ils manipulent aussi régulièrement la définition des classements … Globalement, si tu achètes un bien, retire une classe pour savoir son classement dans 10 ans. Au final, derrière tout cela se cache l’obligation d’être au dernière norme avec panneau solaire sur le toit et production d’énergie. Ils ne veulent pas le dire clairement c’est tout. Et les normes sont tellement pointu que la moindre fuite d’air ou pont thermique oublié te fait perdre ton classement A. J’aimerais d’ailleurs savoir comment tout cela va vieillir quand on voit ces façades en polystyrène …

      1. Al Bundy

        j’ai participé à une construction rt 2012, quand je faisais un trou pour passer de la tuyauterie, je devais reboucher la lumière à la polyuréthane, mais attention, interdiction d’araser la mousse, faut trouver l’exacte quantité a sortir de la bombe pour combler l’espace ^^

        Celui qui a sorti cette norme avait dû en fumer.

        Le jour du test en surpression j’ai attrapé des cheveux blancs, heureusement, il y a l’électricien, ça fuyait de partout dans ses prises « étanches » à l’air…

    1. Pheldge

      pfff … « le président de la République a dit à deux reprises qu’il pourrait ne pas être d’accord avec les propositions des citoyens et ne pas les retenir. Selon moi, c’est une violation du principe de participation ». Moi je lis ça, je comprends « Macron doit exécuter sans discuter, les mesures proposées par la convention ». Et c’est un juriste, qui évoque de nombreux points de droit qui écrit ça.

  21. MarieA

    H16 s’est trompé au niveau du 4ème paragraphe! Il a pris les propositions du comité de réflexion sur les meilleures méthodes pour augmenter le nombre de suicides en France.

    1. Pheldge

      oui, d’ailleurs, c’était -à mon avis- une tentative désespérée, pour faire revenir à lui, une lecteuse, en proposant des solutions pour hâter la disparition des horribles boomers, responsables de toute la misère subie par les djeun’s 🙂

    1. P&C

      ça devient de pire en pire…
      Grosso modo : l’homme blanc cis genré, pourtant inventeur de la civilisation la plus prolifique de l’histoire, est responsable de tout.
      D’une certaine manière c’est vrai, puisqu’il a presque tout fait… y compris le diabolique lave linge.
      Coupable de tout, il doit donc payer pour tout… mais ceux qui l’accusent ne comptent pour rien au monde renoncer aux avantages issus du travail du méchant homme blanc cis genré… qui devra continuer de turbiner pour que le monde fonctionne, mais sans en retirer les fruits.

      Là dessus, je rejoins le cheik au canapé rouge. Faut la guerre des sexes. On la gagnera en 1 semaine, et on reverra ces féministes éco warriors à leur place dans les sociétés primitives si écologiques qu’elles fantasment : bêtes de somme et esclaves sexuelles, 1 gosse par an, espérance de vie de 20 ans, corvée de linge et d’eau.

  22. MCA

    Ne rigolez pas, le délire n’est pas que français, il est mondial :

    https:/ /www.futura-sciences.com/planete/actualites/terre-satellite-reperer-sources-licites-illicites-emissions-gaz-effet-serre-2805/

  23. Pheldge

    Et ça tombe bien, il y a un écolo célèbre qui piaffe d’impatience de reprendre du service :
    lepoint.fr/politique/francois-de-rugy-j-ai-sans-doute-fait-des-erreurs-22-06-2020-2381184_20.php

    mon conseil : François, tu nous récites 2 « je vous salue Greta* » et tu seras pardonné ! Ah, et tant que tu y es, récites-en 2 de plus, y’a le Griveaux qui aimerait être absous lui aussi … 😉

    *© P&C je cite mes sources, et ne m’approprie pas indûment les trouvailles des autres, contrairement à des certains dépourvus de scrupules 😉

      1. Pheldge

        il a été rechercher dans de vieux grimoires, la formule magique qui multiplie les bestioles : grâce à elle, dit la légende, tu prends le homard de vingt sous, et le homard devient six ! 😉

  24. Ant1

    La très bonne surprise de la convention citoyenne pour le climat : pour une fois, la problématique du climat n’est pas déformée avec les lunettes réductrices et déviantes des énergies renouvelables et nucléaires; elle est au contraire adressée par les usages avec quatre axes de réflexions rationnels : « se loger », « se déplacer », « travailler et produire », « se nourrir ».
    Certes les solutions sont mauvaises et l’ecolo fascisme est là mais au moins, le problème est pour une fois posé

    1. Dr Slump

      C’est au contraire une très mauvaise chose que de se servir de l’écologimse comme prétexte pour réglementer les besoins de base les plus essentiels que sont le logement, les déplacements, le travail et la nourriture. C’est donner à l’état encore plus le pouvoir de contrôler la liberté individuelle la plus élémentaire.

      Le premier et le seul souci de l’état devrait être celui de protéger la sécurité, la propriété et la liberté des individus, et il ne s’emploie qu’à faire tout l’inverse.

  25. yvan

    Bonjour,

    Depuis quelques temps, je remarque certaines fautes d’orthographe ou de conjugaison dans vos textes, ce qui n’arrivait pas auparavant.
    Les écrivez-vous toujours vous-même ou les dictez-vous à des gens moins qualifiés ?
    Exemples dans le billet du 22/6/2020 :

    Le mandat, définit en fin d’année dernière, était aussi clair …

    …principe de précaution, précédente modification constitutionnelle d’importance, n’a en effet pas suffit pour …

    Cordialement,

    Yvan

    1. Aristarkke

      Peut-être un correcteur orthographique qui impose son choix au lieu de simplement le suggérer comme celui de mon (ex) Lumia…
      Comme quoi, les vieusetés sont parfois bien mieux que le dernier cri…

        1. Aristarkke

          Pour une production de Microsoft, habituellement considéré comme le pire des bidouilleurs en informatique (mais pourquoi donc personne ne lance de système d’exploitation grand public concurrent, si c’est si abominable ?), il était excellent en se contentant de suggérer. Et toute orthographe volontairement spéciale, genre mankdemoyen, il proposait automatiquement de la mettre dans son lexique. Ici, il ne faut pas oublier d’insister voire de forcer la bête ! 😈

  26. baretous

    j’aurais bien une 151 e proposition: Tuer les chats ou au moins foutre une super taxe sur leurs propriétaires. Agriculteur, j’en ai ras le bol des écolos du village allant en vélo couché porter les bouteilles de pinard bio au container à verre et qui possèdent des chats! des quantités de chats flinguant d’une façon bio les nichées d’oiseaux, les musaraignes… Il suffit d’aller sur leurs page FB…ils ont tous des minous vautrés sur les canaps entre 2 parties de chasse..

    C’est possible ?……..

    1. RV

      +1. J’ai les mêmes à la maison et je viens de créer une milice et d’embaucher un supplétif pour faire la police. Son père est un tueur qui tient Goupil à l’accul pendant 3/4 d’heure.
      Attention, il ne faut surtout pas donner d’aspirine (aspégic) aux chats, ils font un ictère.

    2. Aristarkke

      J’ai un greffier vautré sur les lits entre deux parties de chasse aux… croquettes… Jamais surpris à se mettre en position de chasse face à un oiseau, même proche…

    3. Deres

      Pas besoin de chaticide ou de folie taxatoire. Les miens ont des colliers argentés réfléchissants. Ils ne chopent que rarement des bébés musaraignes inexpérimentés. Si cela ne suffit pas, un grelot et le problème est définitivement réglé.

      Cette remarque est à la hauteur du débat escrologiste. Une babiole résout le problème mais on préfèrera une extermination systématique généralisée et obligatoire (avec fonctionnaires vérificateurs grassement payés) ou un matraquage fiscale. La solution est choisie avant la réflexion. pour être certain du résultat.

      A noté qu’avec de tel vue de l’esprit, tous les animaux domestiques seront interdits surtout les chiens qui, horreur des horreurs, consomme beaucoup de viandes à base de vaches péteuses.

            1. Pheldge

              … j’enlève mon collier, et la clochette qui y est attachée ! par contre le souci, c’est si je me perds, parce que avec, y’a une puce avec le nom et l’adresse de ma Patronne 😉

  27. Pheldge

    Camarade baretous, le Commissaire du Peuple de Gaïa me demande de te transmettre cette réponse :
    « à vous lire, Camarade baretous, on devine que vous ne faites pas de bio, vous n’êtes donc pas un agriculteur, respectueux, mais un exploitant agricole, un vil exploiteur capitaliste ! votre requête est donc rejetée. »

  28. kekoresin

    Tous ces connards me tirent sur le gland avec une force telle que mes yeux s’enfoncent dans mon crâne lui-même enfoncé au niveau de mon cul.
    Tous ce cortège d’abrutis qui défilent pour postillonner des conneries sur les plateaux TV, tous ces 150 niaiseux tirés au sort pour tirer 67 millions de débiles et les enduire de foutralis à grands coups de moulin à bites éoliennes ne méritent pas moins que de servir de compost à tomates.

    Ces post bitniks tendance hipster anti plastique ne tiendraient pas 1 semaine sans eau potable donc sans polypropylène non dégradable pour l’acheminer dans leurs clapiers bio climatisé à la laine de couille de lama. Alors pour faire du plastique et assurer la survie d’un maximum de bouches inutilement dotée de parole, on créé de l’essence, du diesel, du kérosène…Et oui, c’est con la science! D’ailleurs si les géniteurs de ces sauveurs de planète avaient utilisé un peu de plastique pour protéger le service trois pièces, ces petits flocons de neige auraient fondus avant de devenir des fœtus maléfiques, aussi utiles que des couilles à la place des cheveux.

    Je cramais des branchages avant hier quand un représentant de l’insignifiance est venu me pomper le dard sur l’interdiction de cette pratique fortement émettrice de particules fines. Inutile de vous préciser que le barbare a eu raison de la détermination molle du post citadin à la résolution défaillante, et que son combat pour le sauvetage de Gaïa a failli face à une simple fourche!

    1. Al Bundy

      « que mes yeux s’enfoncent dans mon crâne lui-même enfoncé au niveau de mon cul. »

      Whaaa, un Picasso vivant !

      C’est marrant de cramer du vert, ça en amène d’autres, chez moi ça ramène également du bleu à barrette

      1. kekoresin

        Pareil Al, enfin modérément pour les bleus. Cela dit, j’ai fait savoir au morpion que je savais où il créchait et qu’il n’avait pas intérêt à continuer à me faire chier ou sa carcasse allait décorer ma porte de grange. Plus de nouvelle de mon copain écosensible à part de mon voisin qui connait ce débris vert et qui m’a confié que le pleutre a du jeter son calbute en rentrant dans son logement classé A comme abruti. Bref, je continue à cramer dans mon jardin…

        1. Al Bundy

          En fait je reçois du bleu quand le vent tourne et que je fais fumigène sur la départementale en plein virage (je suis taquin)

          Les gens doivent se croire sur l’A10 en 2007, en tout cas pour la vitesse, je rajoute du gravillon sur la chaussée pour les aider à drift avec le kangoo ou dacia familial, ces abrutis appellent la maréchaussée.

          Mais bon, ceux ci font leur boulot très mollement à mon endroit, ce qui m’inquiète c’est qu’ils refusent désormais une petite bière.

    2. Lorelei

      « clapiers bio climatisés à la laine de couille de lama ».
      j’ai éclaté de rire. Faudrait pas, on pense que je travaille… 😀

    3. ~~Tribuliste~~

      8h30, du kekoresin, si quelques neurones avaient encore une flemme passagère les voila ragaillardis !
      Pour l’impétrant vous auriez dû lui demander son aide pour tout amener en déchetterie, ça lui aurait changé de sa poubelle de pelouse :fuite.
      D’ailleurs brûler les déchets verts devrait être encouragé : ça couine un moment mais l’enrichissement des sols passe avant tout, même la connerie.

      1. Jacques Huse de Royaumont

        « D’ailleurs brûler les déchets verts devrait être encouragé ». C’est barbare, même pour des clients comme Jadot.

    4. Nemrod

      Voui.
      Ca m’est arrivé aussi.
      Un jour de Février, alors que les condition anticycloniques faisaient que la fumée partait bien droit vers l’azur, je remarque le manège d’une bagnole qui repasse 3 ou 4 fois devant chez moi en ralentissant…la femme du premier adjoint encore plus abrutie que son mari; ce qui est une performance…délatrice patentée…beaucoup de qualités en plus d’être laide a faire peur .
      Au 5ème passage je l’attendais fourche à la main, l’air aimable du Hun qui n’a pas tué depuis 2 jours .
      Je lui ai signifié que moi je n’avais pas besoin de 5 reconnaissances pour savoir ou elle crèche…
      Plus de nouvelles !

      1. Passim

        @ Nemrod
        « C’étaient toujours les femmes, et spécialement les jeunes, qui étaient les bigotes du Parti : avaleuses de slogans, espionnes amateurs, dépisteuses d’hérésies. »
        1984, George Orwell

        1. Aristarkke

          Le traducteur a dû imaginer qu’en mettant avaleuses de s…, l’imagination du lecteur vagabonderait de trop…
          En 48, il y avait une loi sur la « protection de la jeunesse » à l’encontre de l’americanisme, le sexe et l’érotisme…
          Il a donc mis slogan pour meubler.

  29. Dimitri

    Contraindre, taxer, interdire… Tout cela est en effet dramatique.

    Mais quand on explique qu’on n’interdit pas la fête de la musique parce qu’on nous traite en personne responsable et qu’on compte sur nous pour respecter autant que faire ce peut les gestes barrière, on se retrouve avec une bande de zozos qui font littéralement n’importe quoi au canal Saint-Martin.

    Vive la responsabilité individuelle, mais n’a-t-elle pas ses limites ?

    1. Pheldge

      @ Dimitri : normalement un individu responsable a conscience des limites, du risque qu’il prend s’il les franchit, et des conséquences qu’il devra assumer, lui seul. .

    2. Aristarkke

      Aucun de ces zozos n’était condamné sans échappatoire, à aller se trémousser sur les berges de ce canal. Les libéraux, en pareil cas, se limitent à avertir du danger potentiel de ce type de rassemblement mais ne se pensent pas en droit de les réprimer ou de les contraindre.
      Ils parient effectivement sur le sens des réalités des gens et ne se sentent pas responsables des conséquences que certains récoltent de leur comportement.

    3. Jacques Huse de Royaumont

      A force de traiter les gens comme des irresponsables, ils le deviennent. Aujourd’hui, quand on en appelle au sens des responsabilités ou au volontariat, c’est uniquement pour se défausser de ses propres responsabilités. Ça évite de prendre une décision et de l’assumer. Quand la lâcheté gouverne, il ne faut pas s’étonner du résultat.

    1. Pythagore

      Ah! elles pensent aux plombiers, qu’elle dit, qui travaillent en vélo-cargo.
      Étonnant qu’il y est des gens qui accordent une crédibilité à cette dame. J’ai l’impression qu’on est vraiment chez les fous, ils ne savent plus quelle connerie inventer pour nuire et se donner de l’importance. Des fous qui élisent d’autres fous.

    2. Aristarkke

      Je trimballe plutôt 300Kg que 200 mais quand bien même ce ne serait que cent, hors de question d’utiliser pareil système.
      Avez-vous remarqué combien les bobos sont unanimement d’accord pour coller des charges aux coolies, peons, fellahs et autres manants dont ils n’accepteraient pas d’essayer de réaliser le dixième de ces tâches.
      Le rêve d’un retour aux esclaves devient de plus en plus perceptible.

        1. Pythagore

          Bof, il suffira que le plombier facture 4 fois le prix en disant que c’est pour Gaia, et ils seront encore capable de payer, pour ensuite aller expliquer ds les diners, que leur plombier à eux, il se déplace en vélo-cargo, et que c’est beau le progrès.

          1. Astazou

            C’est donc que 4x n’est pas suffisant. peut-être que 40x ou 100x les ferait réfléchir ?
            Toute peine (et celle-là est gratinée) mérite salaire :mrgreen:

            1. Jacques Huse de Royaumont

              Non, ça ne les fera pas réfléchir, ils exigeront une prise en charge du surcoût par l’état… et l’obtiendront.

            2. Pythagore

              En fait, je suis pour laisser le choix au client, et probablement qu’il faudrait faire 2 devis: intervention en Doblo et intervention en vélo-cargo, puis faire le bilan au bout de 6 mois, combien ont choisi l’un et combien l’autre.
              Le résultat sera certainement à la hauteur de ttes les idées socialistes comme le passe culture, décevant.

              1. Aristarkke

                En attendant, demain en IDF recommence le cirque de l’interdiction de roulage des Crit’air >2 dans le périmètre intérieur de l’A86. Au sortir d’une seule journée de chaleur…
                Mort (économique) aux gueux zé croquants !!! Ces travailleurs qui font rien que de polluer…

              1. Pheldge

                c’est bien connu que tous les plombiers sont des voleurs : tiens regarde le Papet qui se vante de posséder 15 bagnoles, et 25 motos ! comment qu’il a pu se les payer sans escroquer personne ? hein ? et d’ailleurs un plombier, ça doit habiter dans un HLM pourlingue, comme tous les domestiques ! un plombier, ça doit vivre comme un plombier, pauvrement ! ça doit pas vivre comme un pédégé de fonctionnaire ! 😉

                1. Pheldge

                  j’ajoute, l’avocat, le toubib qui te facture 200 € pour 1/2 h, ça c’est normal, mais le plombier ? ahhhhh, ça, jamais, plutôt mourir noyé ! 😉

                    1. Pheldge

                      non, c’était juste un petit coup de gueule sur la notion de « bon prix ». J’ai fait un devis « tarif social », prix coûtant, par charité, pour une personne, qui a pleuré, chouiné … Je l’ai laissée consulter la concurrence, depuis elle me rappelle sans cesse, et je n’ai plus envie de faire son travail !
                      Rien de personnel 😉

                    2. Al Bundy

                      j’avais un couple de parigots débarqué ds min coin depuis 2-3 ans, ils m’appellent pour un chantier et m’esplique qu’ils ne comprennent pas, leur ancien plombier ne répond plus au tel.

                      Oreille qui se dresse.

                      Je fais le devis, ils me rappellent pour négocier le prix, je les informe donc que je ne suis pas marchand de tapis, ils cèdent.

                      Chantier réalisé, ils me demandent, vu que je suis sur place, de remplacer une colonne de massage par un machin qu’ils ont acheté à casto.

                      Ben non madame, c’est pas entraxé correctement, spa possible de faire ça ds le 1/4 d’heure.

                      j’ai pris mon chèque et envoyé un devis saucé pour qu’ils ne m’appellent plus.

                      Mais ils appellent.

                      y’a des gens comme ça, sont trop chiant

  30. ~~Tribuliste~~

    Petit complément tout frais tout chaud de l’article précédent, stopcovid : 14 alertes… french touch powa!
    https:/ /www.ledauphine.com/sante/2020/06/24/stopcovid-l-application-de-tracage-contre-le-coronavirus-fait-flop

    1. Aristarkke

      Il nous sera rétorqué qu’avec la faiblesse en nombre des téléchargements, cela ne prouve pas la vacuité de l’appli…
      Fable de l’aspirine à déployer…

        1. ~~Tribuliste~~

          En gros si on écoute ses Histoires, O indique que le vrai problème en france : ce sont ces citoyens, moins disciplinés et responsables qu’en Allemagne par exemple. L’application n’est absolument pas en cause, et si les 180000€ mensuels ne suffisent pas on en rajoutera.

          1. Pythagore

            +1
            A chaque sortie à l’étranger, Macron ne cesse de cracher à la gueule des francais: « les francais sont réfractaires, les francais sont comme si, les francais sont comme ca, blablabla ». Culture de l’excuse (pour lui).
            Je ne comprend pas que les francais acceptent ca, probablement se disent-ils, que c’est le voisin qui est réfractaire, mais moi je suis un bon citoyen.
            Comprends pas que l’on puisse se laisser trainer ds la bout ainsi par son présiglan.

            1. Deres

              Excuse à 2 balles. On a vu que les fameux italiens réfractaires étaient très obéissant finalement … La plupart des français font aussi de leur mieux même si ce n’est pas évident en permanence. Il ne faut pas généraliser les comportements anti-sociaux qui sont malheureusement quasiment incités quand il s’agit de minorités visibles.

              AMHA, c’est surtout la communication pourrie et contradictoire du gouvernement (« C’est juste pour les vieux », « les masques sont inutiles », confinement mais dans deux jours avec déplacement massif entre les deux, élections malgré tout, « quoi qu’il en coute », « nous sommes en guerre », « les masques sont réquisitionnés », « les masques sont obligatoires », etc) qui aboutit à ces mauvais résultats. Avant le confinement, personne ne faisait rien car le gouvernement traitait cela sur le ton de la rigolade. Après, on ne comprenait rien. Même maintenant, on déconfine tout en nous disant que le R0 repasse au dessus de 1 donc que l’épidémie progresse à nouveau. Allez comprendre la logique.

  31. Phil

    Climat, anthropocène et sixième extinction.

    Rappelons que les 5 extinctions massives précédentes ont été définies par les paléontologues comme des crises écologiques durant lesquelles ~ 75% des espèces fossiles répertoriées ont disparu.

    Or si ma mémoire est exacte, sur 1’250’000 espèces animales répertoriées officiellement, le nombre d’espèces animales disparues durant la période historique s’élève à 750 soit 0.06 % et non 75% et 2500 seraient en voie de disparition soit 0.2%. 75% de toutes les extinctions de mammifères, d’oiseaux, de reptiles et d’amphibiens ont eu lieu sur des îles et 86% de ces extinctions sont le résultat d’espèces non indigènes introduites par l’homme. Aujourd’hui, les communautés vivant dans ces milieux ont compris le problème et agissent pour empêcher son extension. Le nombre d’extinctions annuelles est en baisse ces dernières décennies et non en hausse.

    Les organismes officiels de « protection de la nature » ont donc décidé de mettre l’accent non pas sur les espèces mais sur les populations, concept scientifique particulièrement flou (population de fourmis dans mon jardin ? populations de chevreuils dans les rues de Paris ?) et donc très utile pour tous ceux qui confondent science et propagande.

    La commission internationale de stratigraphie a longuement discuté de la nécessité ou non d’introduire cette nouvelle époque de l’Anthropocène et a rejeté l’idée et décidé très récemment d’introduire au sein de l’ époque Holocène les trois étages successifs suivants : Le Greenlandien (11700 BP => 8200 BP), le Northgrippien (8200 BP => 4200 BP), le Meghalayen (4200 BP=> actuel).

    Ironiquement, notons que la base du Meghalayen coïncide avec le début de la phase néo-glaciaire dans laquelle nous sommes entrés depuis 4200 ans, qui se caractérise par une baisse lente des températures de l’hémisphère Nord et… par l’accélération de la désertification du Sahara, plus généralement des zones arides de l’hémisphère Nord.

    1. Phil

      J’ai oublié de parler de la végétation…

      La production primaire brute de matière végétale a augmenté de l’ordre de 30% en un siècle (grâce au CO2 pour l’essentiel).

      La couverture foliaire a augmenté d’une superficie équivalente a deux fois la superficie du Sahara en 32 ans (analyse par satellite de Zaichun Zhu & al. 2016 publiée dans Nature).

      La superficie végétale des milieux continentaux est caractérisée par une croissance significative de la forêt, d’une légère croissance du maquis, d’une légère diminution de la toundra d’une légère diminution de la praire et d’une diminution de la couverture neigeuse et glaciaire (analyse par satellites entre 1982 et 2015 de Han Liu & al. publié en mai 2020 https://essd.copernicus.org/articles/12/1217/2020/

      Quant aux océans, la pompe biologique du CO2 par le phytoplancton a été sous-estimées de 2 fois par tous les modèles climatiques (publication de Ken Buesseler and al. de mai 2020

      https://doi.org/10.1073/pnas.1918114117

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.